Vous êtes sur la page 1sur 5

Organisme de placement collectif en valeurs mobilières

Définition :
L’OPCVM est un organisme financier qui a pour vocation la collecte de l’épargne auprès des
investisseurs pour la placer dans des valeurs mobilières selon des critères bien défini.
Au Maroc les OPCVM sont des organismes composés de valeurs mobilières, de créances et de
liquidités gérés par des professionnels de marché et détenus collectivement (sous forme de parts
ou d’actions) par des investisseurs particuliers ou institutionnels. Ces produits d’épargne sont
agréés par le CDVM. Ils sont investis dans divers instruments financiers (actions, obligations,
titres de créance, et liquidités) selon des règles d’investissement définies dans la loi et précisées
dans les documents des OPCVM.

Catégories :

OPCVM Actions : Sont constitués majoritairement d’actions des sociétés cotées en Bourse ou
équivalent.
OPCVM Obligataires : Sont constitués majoritairement de titres de créances à moyen et long
terme. Ils ne peuvent contenir plus de 10% en actions ou équivalents.
OPCVM Monétaires : Sont constitués essentiellement d’instruments du marché monétaire. Ils ne
contiennent pas d’actions ou équivalents.
OPCVM Contractuels : Portent contractuellement sur un résultat concret exprimé en terme de
performance et/ou de garantie du montant investi par le souscripteur.
OPCVM diversifiés : sont constitués d’actions (ou équivalents) et de titres de créances et ne
doivent appartenir à aucune catégorie citée ci-dessus.

Les types :

Les OPCVM existent sous deux formes juridiques distinctes :


SICAV : Société anonyme ou tout investisseur qui souscrit à une action devient actionnaire et
possède le droit d’exprimer son avis sur la gestion lors des assemblées générales.
FCP : Copropriété des valeurs mobilières qui n’a pas de personnalité morale, le porteur de parts
ne dispose d’aucun des droits conférés à un actionnaire. Sa gestion est assurée par un
établissement de gestion de FCP agissant au nom des porteurs.

Société de Gestion et société dépositaire (teneur de compte) :

Les FCP et les SICAV sont gérés par des établissements de gestion ; les SICAV ont la
possibilité de s'autogérer.
La Société de Gestion est chargée de la gestion administrative, comptable et financière de
l’OPCVM.

Pour la conservation des actifs de l'OPCVM ainsi que pour le contrôle de la régularité des
décisions de gestion, les SICAV et les FCP font appel à un organisme dépositaire qui doit
être unique et distinct de la société de gestion.

Les dépositaires assurent ainsi aujourd’hui trois principaux rôles : conserver les actifs, contrôler
la régularité et surveiller les comptes.
Promoteur (Création et commercialisation) :
Un OPCVM est créé par les fondateurs (promoteur) : composés par la société de gestion et le
dépositaire pour le FCP et les actionnaires pour la SICAV et doit disposer d’un dépositaire
unique.
Les parts (FCP) ou actions (SICAV) sont commercialisées par : le réseau de
commercialisation ou par la société de gestion si elle en fait partie.
Le promoteur :
Il prend la responsabilité de la création de l’OPCVM, peut la filialiser au sein d’une société de gestion.
Dans le cas d’un OPCVM commercial le promoteur peut en assurer soit directement soit indirectement
la commercialisation :
par son réseau d’agences, de la vente par correspondance ou des gestionnaires de fortunes, etc.
indirecte par l’intermédiaire de sociétés de gestion de patrimoine, d’apporteurs d’affaires, de
correspondants, de réseaux de conseillers indépendants,....

Contrôle de l'OPCVM :

L'Autorité Marocaine du Marché des Capitaux s'assure du respect par l'OPCVM ou par son
établissement de gestion et par l'établissement dépositaire des dispositions légales et
réglementaires.

C'est ainsi que l'autorité contrôle les OPCVM sur la base de documents périodiques que ceux-ci
sont tenus de lui communiquer. Par ailleurs, il effectue régulièrement des inspections auprès de
ces organismes.

Style de gestion :

Il existe deux grandes catégories de fonds d'investissement

Les fonds de gestion active :

Ils tentent de faire mieux que le marché (la grande majorité des fonds disponibles en Europe),
c'est-à-dire de battre l'indice (CAC 40, S&P 500...), en achetant et vendant des titres susceptibles
de générer des plus-values. Leur niveau de risque est fonction de la stratégie des gestionnaires
du fonds. Plus la gestion est active plus les frais sont élevés, compte tenu des frais de
transaction (achat et vente) et des frais fiscaux

Les fonds de gestion passive :

Ils cherchent à répliquer un marché (par exemple le marché des grandes capitalisations
françaises) et son indice (le CAC 40) en achetant les actions des sociétés composant l'indice (le
plus souvent en fonction de la capitalisation boursière) et en faisant varier son portefeuille avec
les modifications de l'indice. Leur niveau de risque correspond au niveau de risque du marché
qu'ils cherchent à répliquer. Enfin, leurs frais de gestion et de transaction sont très inférieurs aux
frais des fonds de gestion active.

Les fonds de gestion alternative (hedge funds en anglais) :


Ils sont une catégorie bien à part des fonds de placement. Ils sont très peu réglementés par
rapport aux fonds de placement traditionnels. Ils poursuivent des types de transactions que les
fonds de placement traditionnels ne sont pas autorisés à effectuer : transaction avec effet de
levier de l'emprunt, vente à découvert, options et futures...
Les principaux types de fonds alternatifs sont :

 arbitrage d'obligation
 arbitrage de fusion
 fonction d'événement
 macro économie globale
 marché action neutre
 marchés émergents
 matières premières
 titres de sociétés en détresse
 valeur relative
 vente à découvert
***

Parmi les fonds de gestion active, il existe plusieurs styles de gestion de fonds, plus ou moins
« dynamiques » à court terme (arbitrages rapides) ou stables à long terme (buy and hold), plus
ou moins diversifiés ou sélectifs. On trouve notamment les orientations de gestion suivantes :

 « Valeurs de croissance » (growth) : Qui est investi dans des titres de société dans des
secteurs à forte croissance
 « Valeurs d'actifs » (value): Qui est investi dans des titres de sociétés performantes et
stables avec des valeurs d'actifs importantes dans des secteurs traditionnels
 « Grosses capitalisation » (big cap): Qui est investi dans des titres de grosses sociétés.
 « Petites capitalisation » (small cap): Qui est investi dans des titres de petites sociétés.

Société d’investissement/ de portefeuilles (Holding)


Définition :

Une société d'investissement (société de portefeuille, holding) est un organisme de placement


qui a la forme d'une société anonyme ou d'une société en commandite par actions.
Elle a donc une personnalité juridique, contrairement à un fonds d'investissement et agissent sur
des grosses participations d'autres sociétés plus longtemps que les fonds d’investissement.

Société de gestion (Asset Management)

Définition :

 Une société de gestion (ou société de gestion de portefeuille) est une société qui crée et
gère/ ou juste gère des Fonds de placements collectifs (gestion collective) dans le
respect des contraintes règlementaires et légales, et des politiques d'investissement définies
en interne, pour en tirer le meilleur rendement possible, elle peut également faire de la
gestion de portefeuille pour des tiers sous mandat.
 La gestion collective ou gestion de placements collectifs (en particulier les OPCVM).
 La gestion de portefeuille pour le compte de tiers (ou gestion sous mandat, consiste à
gérer des portefeuilles individuels d’instruments financiers pour le compte de clients, qu’il
s’agisse par exemple de clients particuliers ou d’investisseurs institutionnels.
Teneurs de comptes / Dépositaires

Définition :

La tenue de comptes est une activité par laquelle un intermédiaire financier procède à
l’ouverture de comptes titres, à l’enregistrement des opérations sur les titres et à la
conservation des actifs au profit de ses clients.
Les principaux teneurs de comptes titres sont : les banques, les sociétés de bourse et les
émetteurs. (Créateur d’opcvm)

Missions :
La conservation des titres
Elle consiste en la tenue de la comptabilité titres des comptes courants des clients à des fins de
reconstitution des stocks et des flux de dénouement des transactions boursières. Elle inclut
également l’information des clients sur toute opération ou tout flux affectant les comptes.
La réalisation d’opérations sur titres (OST)
Elle concerne l’exécution pour le compte des clients de divers traitements dans le cadre
d’opérations financières sur titres telles que les souscriptions à des augmentations de capital, le
paiement des dividendes sur les actions et des intérêts sur les obligations etc.
Les services aux émetteurs
Un teneur de comptes peut offrir des services aux émetteurs dans le cadre d’opérations sur titres
qui consistent à centraliser la gestion des flux titres et espèces y afférents ainsi que les relations
avec le dépositaire central et les autres teneurs de comptes concernés par l’opération. Il s’agit
notamment des opérations de paiement des dividendes ou d’augmentations de capital.
La tenue de comptes sous mandat
Un teneur de comptes peut sous-traiter l’activité de tenue de comptes auprès d’un autre teneur
de comptes en vertu d’un mandat de gestion. Ce service est utilisé également par les émetteurs
de titres qui préfèrent confier la gestion de leurs comptes chez Maroclear à d’autres teneurs de
comptes, essentiellement des établissements bancaires.
La tenue de comptes au profit d’intermédiaires étrangers (global Custody)
Un teneur de comptes peut également offrir des services spécifiques relatifs à la tenue de
comptes aux intermédiaires étrangers qui investissent sur le marché financier marocain. Ces
services sont adaptés à ce profil d’intervenants et nécessite des moyens techniques et
organisationnels appropriés.

Société de bourse
Définition :