Vous êtes sur la page 1sur 2

Pour le mois de décembre 2019, le

taux de chômage était de 9,5%, au


même mois de l'année précédente
ce taux était de 9,7%. Le taux de
participation mondial était de 63,6%,
ce qui représente une baisse de 1,5
point de pourcentage par rapport à
décembre 2018 (65,1%). Enfin, le
taux d'occupation était de 57,5%, ce
qui signifie une réduction de 1,2
point de pourcentage par rapport au
même mois de 2018 (58,7%).
Pour 2019, le taux de chômage était de 10,5%, ce qui représente une augmentation de 0,8 point de
pourcentage par rapport à 2018 (9,7%). Le taux de participation mondial était de 63,3%, ce qui représente une
baisse de 0,7 point de pourcentage par rapport à 2018 (64,0%). Enfin, le taux d'occupation est de 56,6%, ce qui
signifie une réduction de 1,2 point de pourcentage par rapport à 2018 (57,8%). Les projections ne sont pas
encourageantes: selon une enquête réalisée par la Banque de la République auprès d'analystes locaux, en
moyenne, le chômage dans le pays ne reculerait pas cette année, puisqu'il atteindrait 10,6%.
De plus, même les paris d'experts les plus positifs ne supposent pas que le chômage national ferme en dessous
de 10%, et même certains - comme Anif et Credicorp Capital - prévoient que l'indice dépasse la barrière des
11%.
Ce panorama n'est pas inconnu du gouvernement. Selon le ministre des Finances, Alberto Carrasquilla, «nous
avons un taux de chômage très élevé (...), c'est un problème structurel auquel nous devons faire face et le
marché du travail se détériore depuis 2015, lorsque l'économie a commencé à avoir difficultés. " Il a ajouté:
«Dernièrement, il y a des indications que cela a déjà atteint le fond et commence à se redresser, mais le taux
est trop élevé (...). Une croissance de 3,5% est bien meilleure que 1,5% en termes de marché du travail, (bien
que) ce sera probablement insuffisant. »
S'AMÉLIORERA-T-ELLE?De son côté, dans son premier rapport mensuel sur le marché du travail, Fedesarrollo a
déclaré: "Conformément aux meilleures perspectives de croissance de l'activité économique pour 2019 et
2020, les indicateurs du marché du travail devraient modérer leur détérioration au cours des prochains mois".Et
il a noté que "cette meilleure dynamique serait tirée par la création d'emplois dans les secteurs du commerce
et des activités immobilières (...).
En outre, il devrait y avoir une plus grande génération d'emplois dans le secteur de la construction, en raison de
la reprise du sous-secteur du bâtiment ».Parmi les autres branches qui auraient des impulsions de main-
d'œuvre, il y aurait les industries manufacturières et des transports, qui auraient de meilleurs chiffres de PIB
que ceux d'il y a un an.
En revanche, le centre d'étude a conclu que «le défi le plus important pour cette année est dans le secteur
agricole, qui maintiendrait un faible taux de croissance en 2020 (2,3% contre 2% en 2019). Cela ne suffit pas
pour stimuler la création d'emplois dans le secteur rural ».De manière générale, les paris ne sont pas
encourageants pour cette année, comme le conclut le dernier rapport de politique monétaire de la Banque de
la République, qui assurait que "une croissance modeste de l'emploi serait enregistrée".
Ceci, malgré le fait que le gouvernement maintienne son objectif de réduire le taux de chômage en dessous de
8%, selon les objectifs fixés dans le Plan national de développement et confirmés par le ministre des Finances.
«C'est parti; la reprise est une condition nécessaire, mais pas suffisante pour que ces objectifs soient atteints »,
a déclaré le ministre Carrasquilla.
El subsidio de desempleo es una herramienta ideal para los trabajadores cesantes, en el cual reciben aportes a
salud y pensión sobre el salario mínimo, bonos de alimentación, entre otros beneficios durante un semestre.
Un proceso largo que demanda dedicación, paciencia y tiempo, tres aspectos exigentes si se tiene en cuenta
que los gastos y las responsabilidades en casa no se detienen. Por eso, si usted es uno de los colombianos que
se suma a este grupo cesante recuerde que, de acuerdo con la Ley 1636 de 2013, puede acceder al 'Subsidio de
desempleo', una herramienta ideal que le da un parte de tranquilidad al trabajador durante un semestre, en el
cual recibe aportes a salud y pensión sobre el salario mínimo, bonos de alimentación, entre otros.
¿Cómo adquirir el subsidio de desempleo?
Si usted es un trabajador cesante y quiere acceder al subsidio, debe postularse y cumplir con los siguientes
requisitos establecidos por la ley:

1. Haber realizado aportes continuos o discontinuos a cualquier Caja de Compensación Familiar durante los
últimos tres (3) años, así:
 Trabajadores Dependientes: 12 meses continuos o discontinuos.
 Trabajadores Independientes: 24 meses continuos o discontinuos (que hayan realizado aportes sobre el 2% de
su IBC).
Le puede interesar:
2. No estar afiliado como cotizante a una EPS o Caja de Compensación Familiar.
3. No estar activo como empleador en la caja de compensación (empresa jurídica ni como empleador de
servicio doméstico).
Luego de cumplir con estos requisitos, debe registrar su hoja de vida en . Inmediatamente, debe dirigirse a una
Agencia de Colocación de Empleo de cualquier Caja de Compensación en donde le indicarán cómo seguir con el
proceso.
Trabajadores cesantes beneficiados
En el transcurso del 2018, 23.253 trabajadores cesantes, afiliados a la Caja de Compensación Familiar
Compensar, colsubsidio, se postularon y beneficiaron de los diferentes aportes y beneficios. n subsidio de
desempleo es un beneficio que se le otorga a empleados cesantes, a través de la caja de compensación, durante
un tiempo máximo de 6 meses, cumpliendo con los aspectos que establece la Ley 1636 de 2013.

Según la norma, a esta protección tienen derecho todos los trabajadores del sector público y privado,
dependientes o independientes, que realicen aportes a cajas de compensación familiar.

Estos aportes deberán ser durante un año continuo o discontinuo en los últimos tres (3) años si se es
dependiente, y durante al menos dos años continuos o discontinuos en los últimos tres (3) años si se es
independiente.

Según la norma, no importa la forma de su vinculación laboral para poder tener acceso a esta ayuda.. eneficio
económico de salud: calculado sobre 1 salario mínimo, durante 6 meses. El pago al Sistema de Seguridad Social
se realizará un mes vencido posterior a su aprobación.

Bono de alimentación: los aspirantes recibirán bonos de alimentación equivalente a uno y medio salario
mínimo. En caso de opción de víveres, el dinero será abonado a un mecanismo de pago.