Vous êtes sur la page 1sur 52

L’école Autrement

Système d’exploitation

Chapitre 3 : Manipuler la console et


les fichiers

ADAMOU HAMZA
Département d’Informatique – Université de Yaoundé I
Plan
 La console
 Entrer une commande
 La structure des dossiers et fichiers
 Les commandes de base
 Les utilisateurs et droits
 sudo : devenir root un instant
 Gestion des utilisateurs et groupes
 Différents types de fichiers
 Permissions d'un fichier
 Nano, l'éditeur de texte du débutant
 Outil de gestion des paquets
ESSFAR Système d'exploitation 2
La console
 Les débuts de l'informatique et de la
console remontent aux débuts des années
70,
 gérer une interface graphique avec
plusieurs couleurs ainsi qu'une souris
paraissaient impossible,
 La console était donc à cette époque la
seule façon d'utiliser un ordinateur.

ESSFAR Système d'exploitation 3


La console
 Pourquoi ne pas avoir supprimé la
console ?
 on met un peu de temps à s'y faire, mais
quand on sait s'en servir, on va beaucoup
plus vite avec la console qu'avec l'interface
graphique
 il y a des choses que seule la console peut
faire
 l'avantage de la console est qu’elle ne
marchera pas seulement sous Linux mais aussi
sous tous les systèmes basés sur Unix !
ESSFAR Système d'exploitation 4
La console
 Raccourcis à connaître pour accéder à la
console :
 Ctrl + Alt + F1 : terminal 1 (tty1) ;
 Ctrl + Alt + F2 : terminal 2 (tty2) ;
 Ctrl + Alt + F3 : terminal 3 (tty3) ;
 Ctrl + Alt + F4 : terminal 4 (tty4) ;
 Ctrl + Alt + F5 : terminal 5 (tty5) ;
 Ctrl + Alt + F6 : terminal 6 (tty6) ;
 Ctrl + Alt + F7 : retour au mode graphique.
 « Terminal » est un autre nom pour « Console »

ESSFAR Système d'exploitation 5


La console
 La console en mode graphique est connu
sous le nom de Terminal
 Si vous êtes sous Unity, rendez-vous dans le
lanceur et recherchez "Terminal" (figure
suivante).

ESSFAR Système d'exploitation 6


Entrer une commande
 Invite de commandes: message vous invitant à
rentrer une commande
 Elle contient:
 login : pseudo sous lequel vous vous êtes connectés.
 @ : symbole « at » qui signifie « chez ».
 nom de la machine : nom de l'ordinateur sur lequel vous
êtes en train de travailler
 : : un séparateur.
 ~ : c'est le dossier dans lequel vous vous trouvez
actuellement.
 $ : indique votre niveau d'autorisation sur la machine. Il
peut prendre deux formes différentes :
 $ : compte utilisateur « normal », avec des droits limités
ESSFAR  # : mode superutilisateur
Système d'exploitation 7
Entrer une commande
 On travaille dans la console en tapant ce qu'on
appelle des commandes
 Une commande c'est un ensemble de mots séparés
par des caractères blancs.
 Le premier mot décrit le nom de la commande.
 Le reste des mots sont les paramètres de la
commande.
 Pour certains mots, des options changent le
comportement de la commande.
 En pratique on écrit :
 commande [options] parametres
 Les 2 crochets [ et ] indiquent que les options ne sont
pas obligatoires.
ESSFAR Système d'exploitation 8
Entrer une commande
 Une option est quelque chose de prévu par
le programme
 Une tendance générale : Une option est
introduite par le signe - et est souvent
constituée d'une seule lettre comme par
exemple -a.
 Souvent, on pourra cumuler des options :
 ls -a -l ≡ ls -al
 Souvent, l'ordre des options n'a pas
d'importance :
 ls -a -l ≡ ls -al ≡ ls -la ≡ ls -l -a

ESSFAR Système d'exploitation 9


La structure des dossiers et fichiers
 Sur Unix, les fichiers sont identifiés par leur nom de
fichier.
 Au concept de fichier est associée la notion de
répertoire (en anglais directory).
 Un répertoire est simplement une collection de
fichiers organisée à la manière d'un arbre.
 Un fichier peut être spécifié par son chemin d'acces,
qui est constitue du nom de fichier, précède par le
nom de répertoire qui le contient sous la forme :
 chemin d'acces = repertoire / nom

ESSFAR Système d'exploitation 10


La structure des dossiers et fichiers
 L'arborescence des fichiers est constituée
par:
 –une racine notée ”/”(en anglais slash)
 –des nœuds : répertoires
 –des feuilles :fichiers

ESSFAR Système d'exploitation 11


La structure des dossiers et fichiers
 Chemin d'accès absolu :
 Le nom du répertoire commence par /
 Il est constitué d'une liste des répertoires à
parcourir depuis la racine pour accéder au fichier.
 Par exemple : /usr/include/sys/stat.h
 Chemin d'accès relatif :
 Le nom de répertoire ne commence pas par /
 Le chemin est relatif par rapport au répertoire
courant.
 Par exemple : sys/stat.h

ESSFAR Système d'exploitation 12


Les dossiers de la racine
 bin : contient des programmes (exécutables)
boot : fichiers permettant le démarrage de Linux.
 dev : fichiers contenant les périphériques
 etc : fichiers de configuration.
 home : répertoires personnels des utilisateurs.
 lib : dossier contenant les bibliothèques partagées
 media : lorsqu'un périphérique amovible (comme une carte
mémoire SD ou une clé USB) est inséré dans votre ordinateur,
Linux vous permet d'y accéder à partir d'un sous-dossier de
media. On parle de montage.
 mnt : c'est un peu pareil que media, mais pour un
usage plus temporaire.
 tmp : dossier temporaire
ESSFAR Système d'exploitation 13
Les commandes de base
 Position dans les répertoires : cd, pwd
 Liste des fichiers : ls
 Les options les plus utiles :
 aucune option : affichage en colonne des noms des fichiers
 -l : affichage au format long des informations relatives aux fichiers
 -R : liste recursive a partir du repertoire courant
 -a : affichage des fichiers dont les noms commencent par '.‘
 Suppression par : rm [options] fichiers
 Par cette commande, on efface des fichiers.
 Quelques options :
 -i : confirmation a chaque suppression
 -r : suppression récursive (d'un répertoire)
 -f : suppression en force d'un fichier

ESSFAR Système d'exploitation 14


Les commandes de base
 Copie : cp [options] original destination
 La destination peut être un fichier ou un répertoire.
Quelques options :
 -i : confirmation à chaque écrasement de fichier
 -r. : copie recursive
 Déplacement et renommage d'un fichier :
mv [options] original destination
 La destination peut être un fichier ou un répertoire.
 Dans le cas d'une destination fichier, on renomme le fichier
original
 Création de répertoire : mkdir [options] repertoires
 Suppression de répertoire : rmdir [options] repertoires

ESSFAR Système d'exploitation 15


Les commandes de base
 Affichage du contenu d'un fichier (de préférence
texte) : cat [options] fichier1 ... dernier-fichier
 En cas de texte très long, il est utile de demander un
affichage page par page via la commande :
more [options] fichiers
 Caractère q pour quitter
 Caractère espace pour avancer d'une page d‘écran
 Caractère b pour revenir en arrière d'une page (backward)
 Caractère f pour avancer d'une page d'écran (forward)

 Voir aussi la commande less a l'aide du man


ESSFAR Système d'exploitation 16
Les utilisateurs et droits
 Linux est un système multi-utilisateurs.
 Deux entités : les utilisateurs, et les groupes
 Les groupes permettent de définir des droits communs à
un ensemble d’utilisateurs (quelles ressources utilisables,
dans quelles limites, quels droits d’accès, ...)
 Chaque utilisateur appartient à au moins 1 groupe

ESSFAR Système d'exploitation 17


Les utilisateurs et droits
 Du point de vue d'UNIX, un utilisateur est :
 un nom de login,
 un mot de passe,
 un numero d'uid (user identifier),
 un groupe principal (et éventuellement d'autres groupes),
 un répertoire principal et
 un shell de démarrage.
 L'administrateur du système (root) a rôle :
 d'enregistrer les nouveaux utilisateurs
 d'installer les nouvelles versions des logiciels
 de repérer les problèmes qui empêchent le système de
fonctionner correctement ;
 de nettoyer périodiquement le disque des fichiers non-
ESSFAR utilises ; Système d'exploitation 18
sudo : devenir root un instant
 Par défaut, vous êtes connectés sous votre compte
limité.
 On peut devenir root temporairement à l'aide de la
commande sudo.
 Cette commande signifie « Faire en se substituant à
l'utilisateur » : Substitute User DO.
 sudo commande
 Un mot de passe vous est normalement demandé (au moins
la première fois)
 sudo su : devenir root et le rester
 Le symbole # à la fin de l'invite de commandes vous indique
que vous êtes devenus superutilisateur.
 Pour quitter le « mode root », tapez exit (ou faites la
combinaison Ctrl + D).
ESSFAR Système d'exploitation 19
Gestion des utilisateurs
 La commande adduser permet d'ajouter un
utilisateur.
 Vous devez au minimum fournir un paramètre : le nom de
l'utilisateur à créer.
 sudo adduser irt3
 La commande passwd permet de créer ou modifier
le mot de passe d’un utilisateur.
 sudo passwd irt3
 La commande deluser permet supprimer un
utilisateur.

ESSFAR Système d'exploitation 20


Gestion des groupes
 La commande addgroup cree un nouveau groupe.
 Vous devez au minimum fournir un paramètre : le nom de du
groupe à créer.
 sudo addgroup irt
 Le groupe irt est créé, mais personne ne fait encore partie de
ce groupe
 La commande usermod permet de modifier un
utilisateur.
 usermod -g irt irt3
 La commande delgroup permet supprimer un
groupe.

ESSFAR Système d'exploitation 21


Différents types de fichiers
 Fichier ordinaire : contient des données ou des
programmes.
 Ils sont formés d'une suite d'octets
 On distingue plusieurs types de fichiers ordinaires.
 1. Les fichiers binaires exécutables
 2. Les fichiers texte

 3. Les fichiers crées par des logiciels sous un format particulier.

La commande file détermine le type d'un fichier ordinaire.


 Répertoire : nœud de la structure arborescente des
fichiers.
 Ils contiennent les identificateurs (i-nodes) d'autres fichiers.
 Lien symbolique : contient le nom d'un autre fichier.
 Fichier spécial : lié à un périphérique.
 Le fichier /dev/tty01 correspond a un terminal.
ESSFAR Système d'exploitation 22
Gestion des propriétaires d'un fichier
 Seul l'utilisateur root peut changer le propriétaire d'un
fichier.
 La commande chown permet de changer le propriétaire
d'un fichier. Elle attend deux paramètres au moins :
 le nom du nouveau propriétaire ;
 le nom du fichier à modifier
 chown irt3 cours1.pdf
 La commande chgrp s'utilise exactement de la même
manière que chown à la différence près qu'il affecte cette
fois le groupe propriétaire d'un fichier.
 chgrp irt cours1.pdf
 La commande chown peut aussi changer le groupe
propriétaire d'un fichier,
 chown irt3:irt cours1.pdf
ESSFAR Système d'exploitation 23
Permissions d'un fichier
 Les permissions indiquent qui a le droit de lire, exécuter ou
modifier des fichiers.
 Cette notion est particulièrement importante sous Unix, qui est un
système multi-utilisateurs.
 Il existe trois droits d'accès associés à chaque fichier :
 –
droits du propriétaire (« ”u »”user)
 droits des membres du groupe associé au fichier (« ”g »”group)
 droits de tous les autres utilisateurs (« o »”others)
 Il existe trois types de permissions :
 droit en lecture (« r »”read)
 droit en écriture (« w »”write )
 droit en exécution (« x”» execute)
 Les permissions d'un fichier sont affichées via la commande ls -l:

ESSFAR Système d'exploitation 24


Droits d'accès : chmod
 chmod [options] modes fichiers
 La précision des modes peut prendre deux formes :
 forme symbolique :

 «”u», «”g»”, «o»”ou «”a»”suivi de «”+»”ou «”-»”ou «”
=”» suivi d'une permission
 forme numérique : Les permissions sont exprimées en base
octale.

 Exemples :
 chmod ug+x cubes
 chmod g-w fichier
 chmod o=rw droits.eps
 chmod 640 droits.eps
ESSFAR Système d'exploitation 25
sudo : devenir root un instant

ESSFAR Système d'exploitation 26


Nano, l'éditeur de texte du débutant
 Parmi les plus célèbres éditeurs de texte console
de Linux, il faut connaître : Nano, Vim et Emacs.
 Un éditeur de texte est un programme qui permet de
modifier des fichiers de texte brut, sans mise en forme
(gras, italique, souligné…).
 Les éditeurs de texte sont parfaits pour les programmeurs en
particulier : ils permettent d'éditer des fichiers.c,.cpp,.py, etc
 Ils sont également utiles pour les administrateurs: ils
permettent de modifier des fichiers de configuration
 Pour démarrer nano, il vous suffit simplement de
taper nano dans la console
 L’éditeur s’ouvre immédiatement
 Dès lors, vous pouvez commencer à taper du texte
ESSFAR Système d'exploitation 27
Les raccourcis clavier de Nano
 En bas de votre écran, vous pouvez voir:

 Le symbole ^ signifie Ctrl


 Vous pouvez vous déplacer dans le fichier avec les
flèches du clavier
 La combinaison de touches Ctrl + W lance une
recherche dans le fichier .
 Il vous suffit d'écrire le mot que vous recherchez
 … puis de taper sur Entrée
 Pour enregistrer à tout moment, faites Ctrl + O.
 Ctrl + X pour quitter nano

ESSFAR Système d'exploitation 28


Outil de gestion des paquets
 Des programmes livrés sous forme de paquets
 Sous Windows, il s'agit de fichiers .exe
 Sous Debian, il s'agit de fichiers .deb
 Les paquets sont regroupés au sein des
endroits appelés dépôts.
 Un dépôt (repository en anglais) est un serveur qui
propose tous les paquets qui existent (ou presque)
 Le fichier qui contient la liste des dépôts est :
/etc/apt/sources.list

ESSFAR Système d'exploitation 29


ESSFAR Système d'exploitation 30
Outil de gestion des paquets
 Le programme console de gestion des paquets le
plus connu est : apt-get
 Nous devons généralement suivre trois étapes pour
télécharger un paquet :
 apt-get update (optionnel) : pour mettre notre cache à
jour si ce n'est pas déjà fait ;
 apt-cache search monpaquet (optionnel) : pour
rechercher le paquet que nous voulons télécharger si nous
ne connaissons pas son nom exact ;
 apt-get install monpaquet : pour télécharger et installer
notre paquet.
 apt-get autoremove : supprimer un paquet
 apt-get upgrade : mettre à jour tous les paquets
ESSFAR Système d'exploitation 31
Outil de gestion des paquets
 dpkg (Debian package) est l'outil de bas niveau
gérant les paquets des distributions basées sur Debian
 il est chargé de l'installation, la création, la suppression et la
gestion des paquets .deb
 il permet aussi la gestion de paquets Debian en provenance de
sources extérieures aux dépôts
 À la différence de la commande apt-get, dpkg ne gère
pas les dépendances
 L'option -i, ou --install, installe le ou les paquets indiqués, au
format .deb.
 sudo dpkg -i <paquet.deb>
 L'option -r ou --remove supprime le (ou les) paquet(s)
indiqué(s) mais pas les fichiers de configuration associés au(x)
paquet(s).
ESSFAR Système d'exploitation 32
grep : filtrer des données
 La commande grep (Global Regular Expression Print)
recherche un mot dans un fichier et d'affiche les
lignes dans lesquelles ce mot a été trouvé.
 Options fréquentes
 -i : pas de différenciation entre lettres minuscules et majuscules
 grep -i alias .bashrc
 -n : affichage des numéros de ligne
 grep -n alias .bashrc
 -l : n’affiche que les noms de fichiers
 grep -l passwd /etc/
 -v : affichage des lignes ne contenant pas la chaîne précisée
 grep -v alias .bashrc
 -r : rechercher dans tous les fichiers et sous-dossiers
 grep -l passwd /

ESSFAR Système d'exploitation 33


grep : filtrer des données
 Utiliser grep avec des expressions régulières
 Pour faire des recherches plus poussées vous devez faire
appel aux expressions régulières.
 C'est un ensemble de symboles qui va vous permettre de
décrire très précisément ce que vous recherchez.
 les principaux caractères spéciaux qu'on utilise dans les
expressions régulières
 ^ : Début de ligne
 $ : Fin de ligne
 [] : Un des caractères entre les crochets
 ? : L'élément précédent est optionnel
 * : L'élément précédent peut être présent 0, 1 ou plusieurs fois
 + : L'élément précédent doit être présent 1 ou plusieurs fois
 | : Ou
ESSFAR  () : Groupement d'expressions
Système d'exploitation 34
grep : filtrer des données
 l'option –E doit être utilisée pour faire comprendre à
grep que l'on utilise une expression régulière.
 grep -E «^begin» fichier : renvoie les lignes qui commence
par begin dans le fichier
 Vous pouvez également utiliser la commande egrep qui
équivaut à écrire grep -E.
 grep -E [Aa]lias .bashrc : renvoie toutes les lignes qui
contiennent « alias » ou « Alias »
 grep -E [0-4] .bashrc : renvoie toutes les lignes qui
contiennent un nombre compris entre 0 et 4
 grep -E [a-zA-Z] .bashrc : renvoie toutes les lignes qui
contiennent un caractère alphabétique compris entre « a »
et « z » ou entre « A » et « Z »
 egrep «.*[0-9]+.*» .bashrc : renvoie les lignes contenant
ESSFAR
au moins un chiffre
Système d'exploitation 35
trier les lignes et compter les mots
 La commande sort trie le contenu d'un fichier.
 sort noms.txt
 -o : écrire le résultat dans un fichier
 sort -o noms_tries.txt noms.txt
 -r : trier en ordre inverse
 sort -r noms.txt
 -n : trier des nombres
 sort nombres.txt
 sort -n nombres.txt
 La commande wc (word count) compte les mots,
lignes et caractères
 wc noms.txt
 -l : compter le nombre de lignes
 -w : compter le nombre de mots
ESSFAR  -m : compter le nombre de caractères
Système d'exploitation 36
uniq : supprimer les doublons
 Parfois, certains fichiers contiennent des lignes en
double et on aimerait pouvoir les détecter ou les
supprimer. La commande uniq est toute indiquée
pour cela.
 Nous devons travailler sur un fichier trié. En effet, la
commande uniq ne repère que les lignes successives qui sont
identiques.
 uniq doublons.txt
 La liste de noms sans les doublons s'affiche alors dans la console !
 uniq doublons.txt sans_doublons.txt
 La liste sans doublons sera écrite dans sans_doublons.txt
 -c : compter le nombre d'occurrences
 uniq -c doublons.txt
 -d : afficher uniquement les lignes présentes en double
ESSFAR Système d'exploitation 37
cut : couper une partie du fichier
 Couper selon le nombre de caractères
 Par exemple, si vous souhaitez conserver uniquement les caractères 2 à 5
de chaque ligne du fichier, vous taperez :
 cut -c 2-5 noms.txt
 Pour conserver du 1er au 3ème caractère :
 cut -c -3 noms.txt
 De même, pour conserver du 3ème au dernier caractère :
 cut -c 3- noms.txt
 Couper selon un délimiteur
 Vous allez avoir besoin d'utiliser deux paramètres :
 -d : indique quel est le délimiteur dans le fichier ;
 -f : indique le numéro du ou des champs à couper.
 cut -d ' ' -f1,4 fichier : récupère les colonnes 1 et 4 du fichier en utilisant
l'espace comme séparateur
 cut -d ' ' -f5- fichier : récupère toutes les colonnes à partir de la 5ème
 cut -d ' ' -f5-9 fichier : récupère de la 5ème jusqu'à la 9ème colonnes
(incluse)
ESSFAR  cut -d ' ' -f-10 fichier : récupère toutes les colonnes jusqu'à la 10ème38
Système d'exploitation
Les flux de redirection
 > et >> : rediriger le résultat dans un fichier
 > : rediriger dans un nouveau fichier
 cut -d , -f 1 notes.csv > eleves.txt
 >> : rediriger à la fin d'un fichier
 cut -d , -f 1 notes.csv >> eleves.txt
 2>, 2>> et 2>&1 : rediriger les erreurs
 Rediriger les erreurs dans un fichier à part
 cut -d , -f 1 fichier_inexistant.csv > eleves.txt 2> erreurs.log
 2>&1 : Fusionner les sorties
 cut -d , -f 1 fichier_inexistant.csv > eleves.txt 2>&1
 < et << : lire depuis un fichier ou le clavier
 < : lire depuis un fichier
 cat < notes.csv
ESSFAR 39
Système d'exploitation
Les flux de redirection
 < : lire depuis un fichier
 cat < notes.csv
 << : lire depuis le clavier progressivement
 sort -n << FIN
 wc -m << STOP
 sort -n << FIN > nombres_tries.txt 2>&1
 | : chaîner les commandes
 le pipe | ou tube chaîne les commandes.
 cut -d , -f 1 notes.csv | sort
 cut -d , -f 1 notes.csv | sort > noms_tries.txt
 du / | sort -nr

ESSFAR 40
Système d'exploitation
Surveiller l'activité du système
 w : qui fait quoi ?
 La commande w fait le point sur l'état du système
 ps & top : lister les processus
 ps : liste statique des processus
 ps -ef : lister tous les processus
 ps -ejH : afficher les processus en arbre
 ps -u UTILISATEUR : lister les processus lancés par un utilisateur
 top : liste dynamique des processus
 La liste donnée par ps a un défaut : elle est statique
 De nombreux processus apparaissent et disparaissent
régulièrement.
 La commande top permet d’ avoir une liste régulièrement mise à
jour ?

ESSFAR 41
Système d'exploitation
Surveiller l'activité du système
 Ctrl + C & kill : arrêter un processus
 Ctrl + C : arrêter un processus lancé en console
 kill : tuer un processus
 il y a trois situations vitales où il faut utiliser cette commande :
 un programme « s’emballe », c’est-à-dire accapare les ressources mémoire
ou cpu du système,
 un programme utilise trop de ressources pour le confort des autres
utilisateurs,
 un programme ne répond plus aux sollicitations de l’utilisateur
 Exemples
 kill 2985 : tue (gentiment) le processus portant l'id 2985
 kill
• -KILL 2985 : force le processus 2985 a s'arrêter
 kill
• -9 2985 : fait la même chose que précédemment
 kill
• -19 2985 : stop le processus 2985 (pause)
 kill
• -18 2985 : demande la reprise de 2985
 killall : tuer plusieurs processus
 •illall firefox : tue le processus firefox ce qui a pour effet de le
k
ESSFAR fermer 42
Système d'exploitation
Surveiller l'activité du système
 halt & reboot : arrêter et redémarrer l'ordinateur
 halt : arrêter l'ordinateur
 La commande halt commande l'arrêt immédiat de l'ordinateur.
Il faut être root pour arrêter la machine
 reboot : redémarrer l'ordinateur
 De même, il existe la commande reboot pour redémarrer
l'ordinateur. Il faut à nouveau être root :

ESSFAR 43
Système d'exploitation
Exécuter un programme à une
heure différée
 Linux vous propose toute une série d'outils qui vous
permettent de programmer à l'avance l'exécution
d'une tâche
 date : régler l'heure
 La commande date sans paramètre affiche la date et
l'heure du moment
 at : exécuter une commande plus tard
 La commande at exécute une commande à une heure
précise:
$ at 21:20
warning: commands will be executed using /bin/sh
at> echo Fin du cours
at> <EOT>
job 4 at 2017-02-25 18:00
ESSFAR 44
Système d'exploitation
Exécuter un programme à une
heure différée
 La commande at exécute une commande à une heure
précise
$ at -f /home/ir3/test.sh 21:25
warning: commands will be executed using /bin/sh
job 6 at 2017-02-25 21:25
 atq et atrm : lister et supprimer les jobs en attente
 L’heure peut être formatée ainsi :
 HHMM ou HH:MM.
 au format 12 ou 24h. Au format 12 heures, vous pouvez préciser
AM (matin) ou PM (aprèsmidi).
 Midnight (minuit), noon (midi), teatime (16h00, typiquement
anglais).
 MMJJAA, MM/JJ/AA ou JJ.MM.AA pour une date précise.
 Now : maintenant.
 + n minutes/hours/days/weeks : l’heure courante auquel on
ajoute n minutes/heures/jours/semaines.
 Si l’heure précisée est inférieure à l’heure actuelle, la commande
ESSFAR 45
est exécutée Système
le lendemain.
d'exploitation
Exécuter un programme à une
heure différée
$ at 21:30 25.02.2017
warning: commands will be executed using /bin/sh
at> echo salut !
at> <EOT>
job 9 at 2017-02-25 21:30

$ at now + 2 days
warning: commands will be executed using /bin/sh
at> echo dans deux jours
at> <EOT>
job 10 at 2015-02-27 21:29

 crontab : exécuter une commande régulièrement


 crontab programme l'exécution régulière d'un programme.
 Il permet de lire et de modifier un fichier appelé la « crontab » qui
contient la liste des programmes que vous souhaitez exécuter
régulièrement, et à quelle heure vous souhaitez qu'ils soient
ESSFAR exécutés. 46
Système d'exploitation
Exécuter un programme à une
heure différée
 Il y a trois paramètres différents à connaître:
 -e : modifier la crontab ;
 -l : afficher la crontab actuelle ;
 -r : supprimer votre crontab. Attention, la suppression est immédiate et
sans confirmation !
 Chaque ligne du fichier correspond à une commande que l'on
veut voir exécutée régulièrement,

ESSFAR 47
Système d'exploitation
Exécuter un programme à une
heure différée
 Utilisez le format suivant pour les valeurs périodiques :
 Une valeur pour indiquer quand il faut exécuter la commande. Ex
: la valeur 15 dans le champ minute signifie la quinzième minute.
 Une liste de valeurs séparées par des virgules. Ex : 1,4,7,10 dans
le champ mois pour janvier, avril, juillet, octobre.
 Un intervalle de valeurs. Ex : 1-5 dans le champ jour de la
semaine indique du lundi (1) au vendredi (5). Le 0 est le
dimanche et le 6 le samedi.
 Le caractère * pour toutes les valeurs possibles. Ex : * dans le
champ jour du mois indique tous les jours du ou des mois
 0,15,30,45 * * * * df > /tmp/libre : exécute df tous tous les quarts
d’heure, tous les jours et toute l’année
 0 17 * * 1-5 fin_travail.sh : exécute une commande tous les jours
ouvrables à 17 heures
 0 0 * * 1,3,4 commande : À minuit le lundi, le mercredi et le jeudi.
 0 */2 * * * commande : Toutes les 2 heures (00 h 00, 02 h 00, 04 h 00…)
 */10 * * * 1-5 commande : Toutes les 10 minutes du lundi au vendredi.
ESSFAR 48
Système d'exploitation
Archiver et compresser
 si vous vous apprêtez à envoyer un ou plusieurs
fichiers par le réseau (par mail, FTP ou autre), il est
toujours préférable de commencer par les
compresser afin de réduire leur taille.

ESSFAR 49
Système d'exploitation
Archiver et compresser
 tar : assembler des fichiers dans une archive
 La commande tar réunit les fichiers dans un seul
gros fichier appelé archive.
 -cvf : créer une archive tar
 tar -cvf nom_archive.tar nom_dossier/
 -tf : afficher le contenu de l'archive sans l'extraire
 tar -tf tutoriels.tar
 -rvf : ajouter un fichier
 tar -rvf tutoriels.tar fichier_supplementaire.tuto
 -xvf : extraire les fichiers de l'archive
 tar -xvf tutoriels.tar

ESSFAR 50
Système d'exploitation
Archiver et compresser
 gzip & bzip2 : compresser une archive
 gzip : la compression la plus courante
 gzip tutoriels.tar
 gunzip tutoriels.tar.gz
 bzip2 : la compression la plus puissante
 bzip2 tutoriels.tar
 bunzip2 tutoriels.tar.bz2
 Archiver et compresser en même temps avec tar
 -zcvf : archiver et compresser en gzip
 tar -zcvf tutoriels.tar.gz tutoriels/
 tar -zxvf tutoriels.tar.gz
 -jcvf : archiver et compresser en bzip2
 tar -jcvf tutoriels.tar.bz2 tutoriels/
ESSFAR
 tar -jxvf tutoriels.tar.bz2 tutoriels/ 51
Système d'exploitation
Archiver et compresser
 zcat, zmore & zless : afficher directement un fichier
compressé
 unzip & unrar : décompresser les .zip et .rar
 unzip : décompresser un .zip
 unzip archive.zip
 unrar : décompresser un .rar
 unrar e tutoriels.rar

ESSFAR 52
Système d'exploitation