Vous êtes sur la page 1sur 38

1

BIENVENUE AU PAYS DES STARTERS

Si vous êtes tombés sur ce ebook, c’est que vous avez déjà franchi un cap dans le che-
min qui mène à l’indépendance et je vous en félicite.

En effet, vous connaissez certainement des personnes qui vous disent qu’elles auraient
toujours voulu lancer leur business et inventer leur futur mais qui en sont restées au
stade du rêve…

1
L’imagination est capital dans la création, mais elle n’est rien sans un passage à l’ac-
tion !

Et j’ai un secret à partager avec vous : La peur de se lancer tue beaucoup plus de bon-
nes idées que les erreurs ne pourront jamais le faire…

Croyez-moi, comme tous les entrepreneurs, j’ai également connu ces moments de dou-
tes où on termine bloqué par une crainte indescriptible d’aller de l’avant.

Dans mon activité de coach en création d’entreprise, je rencontre quotidiennement


des starters qui sont en prise avec ce conflit intérieur qui les tiraille entre l’apparente
sécurité de leur zone de confiance et la profonde volonté de changer les choses.

La procrastination, le manque de confiance ou de focus et le doute sont des éléments


qui plombent beaucoup plus vos projets que l’absence de ressources ou de temps.

Créer quelque chose est toujours inquiétant. On sait toujours ce qu’on quitte et rare-
ment ce qu’on va trouver… Et ce phénomène est tout à fait normal.

Si vous voulez lancer votre business, transformer une passion en une activité profes-
sionnelle, inventer le futur et changer votre vie, il faut commencer par lever les
blocages mentaux et trouver un moyen de dépasser ces craintes qui empêchent votre
progression.

Ce ebook est le fruit de mon parcours personnel et de mon expérience auprès de plus
de 2'000 entrepreneurs que j’ai eu la chance d’accompagner dans leurs aventures
depuis 10 ans.

J’espère que ces pistes pourront vous inspirer et vous donner des clés pour donner vie
à vos projets.

2
Un bref aperçu du contenu de ce ebook

• Des facteurs de motivation pour gagner en confiance et franchir le pas ;

• Une confirmation qu’il faut oser se lancer et apprendre en chemin ;

• Un guide par étapes pour dépasser vos peurs et prendre une décision ;

• Des questions pour challenger votre volonté de créer ;

• Des trucs et des techniques pour aller de l’avant et passer à l’action ;

• Des idées pour combattre vos craintes.

Il est très important pour moi, de pouvoir faire bénéficier un maximum de personnes
de mon expérience. C’est mon oxygène et ma véritable raison d’être professionnelle et
personnelle.

Ma « whyology » se résume en une phrase : 

Inspirer les gens à inventer leur propre futur et donner vie à


leurs rêves !

Alors n’hésitez pas à partager, échanger, diffuser ce ebook dans votre réseau si vous
pensez que cela pourrait aider d’autres personnes à dépasser la difficile étape de la
peur de débuter quelque chose.

Plus nous serons nombreux et plus la révolution de la micro-entreprise continuera de


changer notre société.

www.starterland.com

3
2

SUPERMAN N’EXISTE PAS

Disons le tout de suite, lancer votre business changera complètement votre


vie !

Et donc il y a vraiment de quoi avoir peur n’est-ce pas ? Mais c’est également super ex-
citant et réveille probablement l’esprit d’aventurier qui vous animait lorsque vous
étiez enfant et que tout semblait possible.

4
Tout le problème vient du changement… Eh oui, et chez la majorité d’entre-nous, il est
malheureusement associé à des aspects négatifs. Vous savez  : la fameuse et terrible
peur du changement !

Le changement c’est mal… le changement, c’est quitter notre zone de confort et pren-
dre des risques.

Ouuuccchhhhhh ça pique dans la conscience d’homo sapiens que nous sommes....

C’est donc le moment de réactiver vos souvenirs et votre mémoire !

Prenez un bon thé, installez vous dans votre fauteuil le plus confortable ou évadez-
vous en nature pour « méditer » sur les expériences que vous avez vécues jusqu’ici au
niveau pro et privé.

Repensez à toutes les choses positives qui sont liées à des changements que vous avez
connus dans votre vie…

Revivez intérieurement toutes les expériences exaltantes que vous n’auriez pas eu l’oc-
casion de vivre et à toutes les personnes passionnantes que vous n’auriez jamais eu la
chance de connaître si vous n’aviez pas eu le courage de vous dépasser un jour.

Profitez-en pour développer votre OBJECTIVITE.

Remémorez-vous également tous ces moments délicats où vous avez échoué, ce qui
n’a pas fonctionné et où vous avez eu l’impression de « foirer » l’affaire.

En toute honnêteté, n’avez-vous vraiment rien n’appris de ces expériences  ? Ces élé-
ments ne vous ont-ils pas donné l’opportunité de devenir meilleur et de progresser ?

C’était parfois très dur, mais je demeure persuadé que les choses n’arrivent jamais par
hasard.

Rappelez-vous ce que disait Mandela:


« Je ne perds jamais. Soit je gagne ou j’apprends… »

5
Et surtout, gardez à l’esprit que Superman n’existe que dans les Marvel Comics !

Il est parfaitement normal d’avoir peur. C’est un instinct/réflexe de conservation natu-


rel.
Par contre, qui ne tente rien n’a rien et 100% des entrepreneurs qui réussissent
ont eu le courage d’affronter leurs craintes et de les dépasser.

Lorsque j’ai décidé, il y a 10 ans, de quitter ma carrière dans les multi-nationales pour
embrasser ma vrai nature de serial entrepreneur, je dois vous avouer que certaines per-
sonnes autour de moi se sont clairement demandé quelle mouche m’avait piqué.

Imaginez…

Abandonner une bonne situation avec des perspectives de carrière, un grand bureau
dans un superbe bâtiment, la sécurité de l’emploi (une illusion) et un salaire plus que
confortable pour une aventure d’entrepreneurship sans filet c’est plutôt flippant.

La petite voix « cartésienne » de mon cerveau me poussait à opter pour le statu quo
alors que mon ADN de créatif criait de toutes ses forces pour m’emporter vers de nou-
veaux horizons. Plutôt terrifiant comme dilemme !

Je dois vous avouer que même si le chemin est parfois difficile et que parfois l’envie de
renoncer peut encore me traverser l’esprit, l’espace d’une demi-seconde, je ne revien-
drais à mon ancienne vie !

Goûter à l’indépendance et aimer ça, c’est aussi devenir «  inemployable  » si on sou-


haite pouvoir conserver cette liberté et donner un véritable sens à ses actions profes-
sionnelles.

L’idée d’écrire ce ebook s’est donc imposé à moi comme une évidence, au contact de
tous et toutes ces personnes qui cherchent à vivre leur vie à fond et donner vie à leurs
rêves.

6
Comme pour entrer dans l’eau au bord d’un lac (ou de la mer selon où vous avez la
chance de séjourner), le plus difficile est toujours de mettre le premier pied dedans 
Je rencontre tellement d’hommes et de femmes ayant des talents incroyables et qui
sont animés par une véritable « WHYOLOGY » mais qui n’osent pas se lancer.

Ils et elles cherchent à apporter une contribution significative à d’autres au travers de


leurs idées de création d’entreprise, toutefois, quelque chose les empêche de franchir
le premier pas.

Trop souvent on finit par vouloir faire de très nombreuses recherches et analyses pour
tenter de se rassurer par rapport au marché et le reste….

Les études c’est bien entendu nécessaire, mais il y aura bien un moment où il faudra
prendre le risque de sauter dans l’arène et de concrétiser !

Ne demeurez pas coincé dans les méandres des trop nombreux séminaires en tous gen-
res, des conseils de tous ceux et celles qui vous entourent ou des innombrables livres
de développement personnel qui envahissent notre paysage.

Alors entrons dans le vif du sujet et détruisons ensemble les barrières mentales qui
vous séparent de vos rêves.

Head & Muscles of Starterland


Serial Entrepreneur // Coach //

7
3

LE PREMIER PAS EST TOUJOURS LE


PLUS DIFFICILE
Vous connaissez certainement le concept de « Learning by Doing » ?

Non ? Vous en êtes certain ?

Vous ne vous en souvenez probablement pas, mais c’est bien comme ça que vous avez
appris à marcher ! Eh oui, les enfants sont de véritables « machines » à apprendre et
ils le font en essayant, en se plantant et en recommençant.

8
Pour progresser et dépasser ses propres limites, il faut absolument apprendre sur le
tas. Rien ne remplacera jamais l’expérience du terrain.

Si vous attendez de vous sentir parfaitement à l’aise avant de vous lancer, vous ne fe-
rez JAMAIS le premier pas !

La bonne nouvelle, c’est que nous vivons une époque formidable malgré tout ce qu’on
peut entendre tous les jours et lire dans les journaux.

Les nouvelles technologies ouvrent des perspectives sans précédent et, il n’a jamais été
aussi facile techniquement de lancer un business et de le tester en ligne.

Les opportunités sont bien là et le prix du ticket d’entrée dans le club des entrepre-
neurs ne fait que baisser. Un exemple ?

Il y a 15 ans, lorsque j’ai commencé ma carrière dans une très grande entreprise mul-
ti-nationale, si on voulait effectuer une campagne marketing ciblée (et encore avec
quelques critères uniquement), cela signifiait de mobiliser des budgets colossaux !

Et vous savez quoi ? Aujourd’hui chacun d’entre-nous peut toucher une cible méga pré-
cise, avec des critères incroyablement pertinents et ceci pour le prix d’un repas dans
un restaurant de quartier.

Vous voulez « pousser » votre message à des hommes, de 18 à 30 ans, qui vivent dans
votre ville, qui aiment la couleur verte, votent plutôt à gauche, lisent le Rolling Stone
magazine, portent plus volontiers des Nike et boivent du café ?

FacebookAds vous permettra de le faire pour quelques dizaines de francs. Juste IN-
CROYABLE.

Ok mais la problématique reste entière : débuter un nouveau job c’est flippant ! C’est
un fait.

9
Le métier d’entrepreneur ne s’apprend pas sur les bancs de l’université et il n’existe au-
cun apprentissage pour s’y préparer.

On peut, bien entendu, acquérir certaines compétences pour devenir plus efficace
mais aucun cursus vous permettra de dépasser la peur de vous lancer sans un engage-
ment fort de votre part.

Commencez, lancez-vous, débutez votre projet et apprenez le long du parcours !

Lorsque j’ai décidé de changer de vie et de devenir entrepreneur, je n’ai pas commencé
par suivre toutes les formations disponibles et lire tous les livres possibles avant de
faire le grand saut.

Et je peux vous assurer qu’avec le recul, il n’y pas de meilleure façon d’apprendre que
d’être confronté à la réalité du terrain !

10
4

OSER SE LANCER ET APPRENDRE EN


CHEMIN
Pour être en mesure de donner vie à ses rêves et inventer son futur, il faut être capable
de faire face à sa peur de l’inconnu et d’oser faire le premier pas.

Ce que l’écrivain allemand Theodor Weisshorn appelait : Der Sprung ins Ungewisse…

11
C’est toujours très difficile de vaincre cette crainte et de ne pas céder à la panique. Le
meilleur moyen d’y arriver est de lui faire face et de l’utiliser pour se sublimer et faire
le maximum avec son futur business.

L’inconnu fait peur aussi longtemps qu’il reste inconnu ! Dès qu’on entre en action,
on a immédiatement une meilleure idée de la situation et on peut commencer à conce-
voir des plans plus concrets.

Commencer permet d’aller vers le tangible et de sortir de la zone d’ombre. Plus on


avance et plus on est en mesure de déterminer les contours exacts du projet et de les
coucher sur papier.

Et comme toutes les études le montrent, ce qu’on peut concrétiser sur papier est d’au-
tant plus simple à réaliser.

Je vous propose donc d’utiliser la liste de questions de la page suivante pour cristalli-
ser les éléments qui vous bloquent dans votre aventure et vous empêchent d’aller de
l’avant dans votre chemin vers l’indépendance.

12
5

TOOLBOX 1
LES QUESTIONS QUI LIBÈRENT

13
C’est le temps de relever vos manches et de travailler sur les blocages mentaux qui
vous retiennent dans votre progression pour lancer votre business. Je vous demande
d’être honnête avec vous-même, de faire votre auto-analyse et de vider votre sac.

Identifiez 3 croyances limitantes ou obstacles (les histoires que vous vous racontez in-
térieurement) qui vous empêchent de franchir le cap et d’atteindre vos buts dans votre
chemin d’entrepreneur ?

Exemple : Je n’ai pas le temps pour travailler sur mon projet, les enfants sont encore
trop petits, je ne suis pas assez qualifié, je n’ai pas le profil, je suis trop jeune ou trop
vieux, …

Croyance 1:

Croyance 3:

Croyance 3:

14
A présent que vous avez cristallisé ces croyances, déterminez comment vous pouvez
les changer en éléments positifs.

Que pouvez-vous faire pour surmonter ces obstacles ?

Solution 1 :

Solution 2 :

Solution 3 :

15
6

LE PIÈGE DE L’INDÉCISION

Nous venons de parler de la peur de l’inconnu et nous avons vu une technique qui per-
met de la surmonter. Mais cela n’est pas tout…

En effet, un autre blocage agit bien souvent en parallèle et rend le démarrage encore
plus difficile : le spectre de l’indécision !

16
Je suis certain que vous connaissez ce sentiment si particulier. L’envie de changer les
choses mais sans être certain de savoir ce qu’on veut vraiment.

Une fois de plus, on sait ce qu’on quitte, pas ce qu’on va trouver ! Notre motivation est
parfois simplement de vouloir fuir la situation actuelle sans connaître la prochaine des-
tination.

Je rencontre très souvent des personnes qui me disent clairement qu’elles ne veulent
plus travailler pour un patron.

L’indépendance semble donc la bonne solution mais ils ne savent pas toujours ce
qu’ils veulent effectivement faire…

Si c’est votre cas, pas de panique : on est tous passé par ce stade.

Par contre, il faut absolument clarifier cette situation si vous souhaitez passer à l’étape
suivante et entrer en action.

Loin de moi l’idée de vous conseiller de prendre les choses à la légère et de jeter toutes
vos forces dans la bataille, chaque fois que vous sentez une piste se dessiner. Au con-
traire, je suis un grand fan de la notion de « whyology » chère à Simon Sinek.

Comme le disait Confucius :


« Trouves ta passion et tu ne travailleras plus jamais… »

Commencez donc par vous demander ce que vous auriez envie de faire tous les jours,
ce qui vous donnerait envie de vous lever tous les matins et de mobiliser toute votre
énergie.

17
7

TOUTES LES AVENTURES MÈNENT


QUELQUE PART
Tous les entrepreneurs passent par la recherche de LA bonne idée et dans ce proces-
sus, on expérimente généralement, des choses plus loufoques les unes que les autres.

Et c’est parfaitement normal !

18
Avant de trouver ma voie, j’ai pensé entre autres choses à :

Créer une entreprise de conseil spécialisée dans le marketing scientifique, lancer un


concept de soirées de musique électronique dans divers clubs à travers le monde, dé-
velopper une application révolutionnaire pour la comptabilité des petites entrepri-
ses, ouvrir un centre de formation pour les PME, créer une maison de disques, …

Et ce n’est qu’une courte liste, non exhaustive, des très nombreuses idées que j’ai eues
dans mon parcours d’entrepreneur.

La leçon que j’ai pu en tirer est qu’il est indispensable de pouvoir identifier une niche
et de concentrer son focus, si on souhaite avoir du succès. Il est trop facile et tentant
de se disperser.

Il faut donc trouver un moyen de mener un audit de votre idée afin de vous assurer
que celle-ci sera en mesure de vous animer et de mobiliser toute votre motivation dans
la durée.

Pouvez-vous trouver 5 à 7 bonnes raisons pourquoi cette idée est faite pour vous ?

Si cela n’est pas le cas, c’est probablement le moment de penser à quelque chose de dif-
férent.

Mais, dans cette analyse, ne jetez pas trop vite votre idée à la poubelle. Même si, celle-
ci, ne semble pas la bonne, assurez-vous qu’il ne se cache pas une véritable bonne rai-
son/motivation derrière cette intention ?

Le sous-jacent est souvent capital !

Par exemple, j’ai réalisé que la raison qui me poussait à vouloir créer une maison de
disques, était finalement liée à mon besoin d’exprimer ma créativité artistique dans
mon travail. Après avoir compris cela, j’ai été en mesure de lancer Starterland qui ré-
pond pleinement à cette attente et je suis à 200% mobilisé sur ce projet !

19
8

ESSAYER, C’EST GAGNER

Trouver sa voie est parfois difficile et long. Il faut essayer un maximum de choses diffé-
rentes pour trouver ce qui nous anime profondément.

Comme je vous le disais plus haut, je suis passé par de nombreux jobs, et j’ai tenté dif-
férentes aventures avant de comprendre ce que je voulais vraiment.

Et croyez-moi, je ne suis pas une exception.

20
Mais je n’ai pas perdu mon temps. Bien au contraire !

Toutes les choses que j’ai apprises durant mon parcours, mes précédentes tentatives et
mes erreurs m’ont permis de développer mes compétences d’entrepreneur.

A présent que j’ai trouvé ma niche, je suis outillé pour exprimer mon plein potentiel et
exploiter mes talents naturels.

Essayer différentes pistes qui ne sont pas les bonnes est le meilleur moyen d’être au
top lorsqu’on trouve ce qu’on aime vraiment.

Alors n’ayez pas peur de vous lancer. Au pire vous aurez appris de très nombreuses
choses pour votre prochaine aventure qui sait-on jamais, sera peut-être la bonne !

I CREATE.
I TAKE RISKS.
I LIVE MY PASSION.
I AM AN ENTREPRENEUR.

21
9

VOUS AVEZ LE DROIT DE VOUS TROM-


PER
Lorsque vous cherchez une piste pour lancer votre futur business, il est important de
générer un maximum d’idées et pour y arriver, commencez par lister ce que vous ai-
mez le plus faire.

Je vous propose d’oublier la censure et ne pensez pas directement en terme de poten-


tiel business. Connectez-vous à vos passions et à vos motivations profondes.

22
Prenez un bloc de papier et notez toutes les idées qui vous viennent à l’esprit en mode
brainstorming.

Ne vous interdisez rien qu’il s’agisse de faire de la photographie de mariage, de relan-


cer l’épicerie du quartier, de créer une plateforme de réseautage pour les profession-
nels de l’immobilier ou de mettre l’ambiance dans les cages d’escaliers (eh oui, c’est
une expérience vécue), couchez vos idées dans votre liste !

Ceci fait, repassez ces éléments en revue et regardez s’il est possible de regrouper ces
diverses passions dans un concept plus global.

Attention, à ce stade on est très vite tenté de rejeter trop vite une option sur la base de
nos croyances préalables avec des assomptions du style :

«il n’y a pas de marché pour ce type de chose, le public-cible est trop petit ou encore
je n’ai pas les moyens pour ce projet…»

Ne tombez pas dans le piège ! Retrouvez, ici, votre âme d’enfant avec laquelle tout
est du domaine du possible. La passion doit guider votre main pas la raison.

Je peux vous assurer que la plus mauvaise démarche consiste à choisir une piste pour
laquelle vous savez qu’il existe un potentiel mais que celle-ci vous donnera des bou-
tons tous les matins à la simple pensée d’y passer votre journée !

Et surtout n’ayez pas peur de vous tromper.

Cela peut paraître bizarre, mais croyez-moi, expérience faite, même si l’idée que vous
poursuivez n’est pas la bonne et que vous changez de business en cours de route, vous
n’aurez jamais perdu votre temps.

23
10

TOOLBOX 2
TROUVER SA VOIE ET LANCER SON
BUSINESS

24
Vous êtes convaincu de vouloir changer de vie ? Mais vous ne savez pas quoi faire et
par où commencer ?

Pourquoi ne pas débuter votre aventure par un petit brainstorming ?

Nous possédons toutes et tous des talents naturels, des compétences acquises durant
notre parcours et des envies spécifiques. Il est venu le temps d’imaginer comment
transformer ceci en une idée de business.

Mission 1 :

Listez toutes vos compétences et vos connaissances.



Une fois de plus, ne vous auto-censurez pas ! Faites-vous plaisir et capitalisez sur tou-
tes vos expériences, vos passions que celles-ci soient professionnelles ou privées. Vous
allez certainement être surpris. On est beaucoup plus capable qu’on peut le croire…

Mission 2 :

Etablissez une liste de toutes les choses que vous aimez faire (cela peut être
n’importe quoi même si cela n’a rien à voir avec un futur business).

25
Mission 3 :

Identifiez les choses que vous auriez envie de faire tous les jours, du matin
au soir, avec une énergie maximum dans cette liste.

Mission 4 :

Croisez à présent les 2 angles de vue et déterminez quel produit ou quel


service pourriez-vous créer qui correspondrait à la fois à vos compétences (mis-
sion 1) et à vos envies (mission 3).

Mission 5 :

Identifiez quelles personnes pourraient être intéressées à votre proposi-


tion pour répondre à leurs propres besoins/problématiques (le public-cible).

26
Mission 6 :

Déterminez en quoi votre proposition sera meilleure et/ou différente des


offres qu’on peut actuellement déjà trouver sur le marché (les facteurs de différencia-
tion).

Mission 7 :

Imaginez de quelle manière les futurs clients pourront se procurer votre


produit/service (webshop, point de vente physique, au travers d’intermédiaires, …).

27
11

DÉPASSER LA PEUR DE L’ÉCHEC

Soyons concrets et parfaitement honnêtes :

Personne n’a jamais eu de succès sans connaître l’échec !

Tous les grands entrepreneurs dans le monde ont tous, et je dis bien tous, connu des
échecs dans leur parcours.

28
Le problème est que dans nos contrées, on a la fâcheuse tendance à stigmatiser les per-
sonnes qui ont « foiré ». Ce n’est pas le cas aux USA où, un entrepreneur n’est vérita-
blement pris au sérieux qu’après avoir connu des galères !

Et comme par hasard, c’est le pays de l’entrepreneuriat… Etonnant non ?

Mais, la différence entre le commun des mortels et les personnes qui sont capables de
changer le monde est que celles-ci sont capables de passer au-dessus de la crainte
d’échouer !

L’échec ne les empêche pas de remonter sur la branche et de retenter sans cesse. N’ou-
bliez pas que chaque erreur est une formidable source d’apprentissage et
que c’est une des clés du succès.

La peur de l’échec se transforme rapidement en un sentiment de ne pas être à la hau-


teur, de ne pas pouvoir endosser le costume et donc finit par bloquer toute action.

Ainsi, les rêves demeurent des souhaits et nourrissent les regrets (le pire
toxique de nos vies) !

Commencez par accepter l’existence de cette peur qui est, une nouvelle fois, parfaite-
ment naturelle. En effet, l’incertitude sur la réussite de nos actions agit comme un limi-
teur de haut niveau.

J’ai bien entendu également été confronté à ce phénomène et voici les astuces que j’ai
trouvé pour passer au-dessus de cette barrière mentale...

29
1. Arrêtez de vous auto-analyser | Pensez aux personnes pour lesquelles vous al-
lez lancer votre business

Si vous restez centré sur vous-même, vous trouverez toujours une bonne raison pour
alimenter votre peur primale de l’échec.

La bonne manière pour sortir de ce cercle vicieux est de changer de perspective pour
penser d’abord aux personnes qui vont pouvoir bénéficier de votre idée. Quelle est la
valeur que vous allez leur délivrer ? En quoi votre solution va répondre à leurs besoins
et solutionner leurs problèmes ?
Pouvez-vous les inspirer, leur permettre d’apprendre quelque chose et à devenir
meilleur ? Conservez à l’esprit qu’il faut donner pour recevoir ! C’est une loi fondamen-
tale de la nature…

2. Arrêtez de vous comparer aux autres

On vit une époque formidable ! Il suffit d’un smartphone et d’une connexion internet
pour pouvoir accéder à une connaissance sans précédent et ceci, bien souvent, de ma-
nière parfaitement gratuite.

Mais attention : trop d’information tue l’information !



Je me souviens d’ailleurs, d’avoir eu la chance de participer à une table-ronde, il y quel-
ques années, sur le phénomène «  d’infobésité  ». Et je crois que nous avons, aujour-
d’hui, atteint un degré ultime à ce niveau.

Vous vous souvenez d’un de mes constats précédents : Superman n’existe pas…

Par contre, et si vous passez un peu de temps sur les réseaux sociaux, vous êtes sans
arrêt exposé au succès des autres.

Il est rare de tomber sur un témoignage ou un article de blog où quelqu’un parle ouver-
tement de ses échecs. Et c’est bien dommage !

30
Mais ce n’est qu’une illusion, une façade, une vitrine. A l’ère du «  Personal Bran-
ding » le web est rempli des wonder women et de sur-hommes qui vous en mettent
plein les yeux.

Il est donc très dangereux et stérile de vouloir continuer à se comparer aux autres. Eta-
lonner son idée ou son projet par rapport aux meilleurs est le meilleur moyen de ne
rien entreprendre et de rester coincé face à la peur de ne pas être à la hauteur.

Alors arrêtez de vous mettre des coups de fouet dans le dos en répétant le mantra bien
connu : je ne suis pas aussi bon, rapide, performant ou intelligent que X…

Soyez vous-même, ayez confiance et construisez votre propre aventure !

Et si cela se passe bien, qui sait, peut-être qu’un jour vous inspirerez à votre tour les
autres 

Mission 8 :

Identifiez comment et où vous avez tendance à comparer vos idées avec


celles des autres.

Vous savez : ces moments où vous vous sentez dévalorisé et durant lesquels vous jetez
directement vos intentions à la corbeille…

Ceci fait, rédigez un contrat avec vous-même, dans lequel, vous vous engagez à stop-
per ces pratiques pendant un mois.

Vous verrez que vous serez probablement impressionné par les résultats de cette tech-
nique très simple mais terriblement efficace.

31
3. Il n’est pas indispensable de penser GRAND

Vous connaissez certainement l’adage : Small is beautiful ?

C’est un très bon conseil et un excellent moyen de se libérer de sa crainte de l’échec.

Le problème est que nous sommes, aujourd’hui, bombardés d’histoires dans les mé-
dias qui relatent l’aventure d’entrepreneurs qui ont obtenu des résultats extraordinai-
res pour ne pas dire extra-terrestres…

Pas un jour sans qu’on nous rabâche des noms comme Elon Musk, Mark Zuckerberg,
Jack Dorsey, Jeff Bezos, Tony Robbins, Steve Jobs… Assez, n’en jetez plus !!!

Lancer son business et donner vie à ses rêves n’est pas forcément synonyme de chan-
ger le monde. Pensez d’abord à changer VOTRE monde. C’est déjà une mission d’en-
vergure et suffisamment noble.

Ne pensez pas qu’il faut viser GRAND pour être heureux. Libérez-vous de cette
croyance limitante qui tue tellement d’idées et de projets
.
Pas besoin de plaire à tout le monde, d’avoir des milliers de followers ou de générer
des bénéfices stratosphériques.

Trouvez votre passion et votre niche de clientèle, vivez votre aventure à fond, vivez vo-
tre passion et créez la vie dont vous rêvez !

32
12

TOOLBOX 3
CONSTRUIRE UNE CARTE D’EMPATHIE

Repenchez-vous sur votre carnet de notes et concentrez-vous sur les cibles de clients
que vous avez préalablement identifiés.

Déterminez quel impact vous souhaitez avoir sur la vie de ces personnes. Imaginez ce
qu’elles ressentent, voient et reçoivent avec ce que vous allez créer ?

33
Pour concrétiser cette approche, servez-vous du schéma suivant :

Source : Gamestorming.com | David Gray

34
Ultime mission :

Identifiez votre propre définition du succès et déterminez les éléments précis


qui vous permettront de juger de votre progression vers cet objectif.

Soyez le plus concret possible et pensez uniquement à vous. Laissez toutes les conve-
nances sociales, les rêves des autres et les stéréotypes aux vestiaires. Restez authenti-
que et ne vous jugez pas.

35
EVERYTHING
YOU’VE EVER
WANTED
IS
ON THE OTHER
SIDE OF FEARS.
36
13

POUR TERMINER...
Si vous souhaitez découvrir d’autres conseils pour donner vie à vos projets, lancer vo-
tre business et inventer votre futur, n’hésitez pas à rejoindre le club des Starters sur
mon blog www.starterland.com/starterblog

Je serai également très heureux de pouvoir échanger et partager mon expérience avec
vous au travers des réseaux sociaux. Alors: Let’s Get Connected !!!

37