Vous êtes sur la page 1sur 31

oxyurose

Christiane KIKI BARRO


MCA de Parasitologie et Mycologie
UFR SPB Université Félix Houphouët-Boigny
PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
DEFINITION
Affection parasitaire cosmopolite bénigne mais très
fréquente due à un ver rond intestinal appelé
Enterobius vermicularis
Atteint essentiellement les enfants
PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
CLASSIFICATION

Règne Animale
Sous-règne Métazoaire
Phylum Némathelminthes
Classe Secernentea
Ordre Ascaridida
Famille Oxyuridae
Genre Enterobius
Espèce E. vermicularis
MORPHOLOGIE: adultes
Enterobius vermicularis
- Petit ver blanc, visible à l'œil nu
- Mâle: 3 -5 mm / 0,2 mm, avec son extrémité
postérieure recourbé ventralement
- Femelle: 9 -13 mm /0,5 mm, extrémité
postérieur effilée et pointue
- Partie antérieure possède un renflement
bulboïde et une cavité buccale avec 3 lèvres
- habitat: l'iléon et le caecum, appendice
- Longévité: (1,5-3 mois)
MORPHOLOGIE: Œufs

- Taille: 50-60 pm / 30 µm,


- Forme: ovalaires, asymétriques
avec un côté concave et l'autre
convexe
- Contenant: coque est
transparente, mince et lisse
- Contenu: larve mobile et repliée
sur elle

Œuf est embryonné à la ponte, immédiatement infestant


- Longévité est de quelques jours à 3 semaines
PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
CYCLE EVOLUTIF
Monoxène sans hôte
intermédiaire
Mâle et femelle vivent dans la
région cæco- appendiculaire. La
femelle fécondée ne pond pas
dans l'intestin. Mais à la faveur de
la chaleur du lit ou de la chaise, la
femelle migre jusqu'au rectum et
se fixe sur la marge anale. Elle
dépose d'un coup environ 10 000
œufs avant de mourir.
CYCLE EVOLUTIF

Au moment de l'expulsion, l'œuf


contient un embryon gyriniforme
(en forme de G) qui évolue pour
donner un embryon vermiforme
infestant (en forme de ver).
Œufs sont infestant à la ponte
CYCLE EVOLUTIF
Le malade répand ainsi autour
de lui des milliers d'œufs
infestant et contamine son
entourage familial et scolaire et
s'autoinfeste aussi.
En effet, lorsque la femelle
arrive au niveau de la marge
anale, il se produit un prurit
intense. Il se gratte l'anus avec
les doigts et par les aliments,
ingère des œufs
CYCLE EVOLUTIF

La contamination peut se faire /


- Ingestion
- Inhalation (les œufs sont légers
et facilement entraînés dans les
poussières et l'air).
Dans l'estomac, la coque de
l'œuf est digérée libérant ainsi la
larve qui devient adulte dans le
cæcum 3 à 4 semaines après.
PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
REPARTITION GEOGRAPHIQUE

Affection cosmopolite, très contagieuse, facilement


transmissible d'homme à homme et très tenace.
PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
ETUDE CLINIQUE

- Oxyurose est souvent latente;

- Signes cliniques apparaissent souvent en cas de forte infestation.

- Signe majeur est le prurit anal; Il est vespéral et se complique de

lésions de grattage au niveau de la région anale;

- On peut observer chez les petites filles des vulvites et vaginites à

oxyures

- possibilité de douleurs dans la fosse iliaque droite, des troubles du

transit, une anorexie, et des troubles nerveux chez l'enfant.


ETUDE CLINIQUE

- Troubles neuropsychiques (irritabilité, nervosité, inatention

scolaire) du à l'insomnie lié au prurit nocturne intense

- Possibilité de trouver parfois des oxyures dans l'appendice, au

cours d'une appendicectomie, sans que l'on puisse pour autant

établir une relation de cause à effet.


PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
Modifications biologiques non spécifiques
C'est une hyper-éosinophilie modérée
Diagnostic de certitude
L'examen parasitologique des selles ne permet pas de faire le
diagnostic de certitude car les œufs passent rarement dans les
selles.

On peut voir à l'œil nu les femelles


au niveau de la marge anale ou sur la
surface des selles.
Scotch test anal ou test de
Adulte oxyure dans le rectum
Graham +++ (coloscopie)
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
Scotch-test anal

Condition de réalisation:
- Prélèvement le matin, avant toute
toilette et défécation
- Prélèvement sur 3 jours consécutifs
recommandé
- Malade en position geno-pectoral
- Manipuler avec des gants
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
Réalisation du Scotch-test anal

Ruban adhésif transparent (7cm de long)


Scotch-test anal de GRAHAM

1- Scotch sur tube 2- Application scotch 3- Application


à essai sur marge anale scotch sur lame

4- Observation au microscope Œufs d’oxyrue 22


DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
Résultat du Scotch-test anal

Photothèque laboratoire de
parasitologie: Scotch test positif
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
Ecouvillonage anal

Autre technique de recherche des œufs d’oxyure:


• Passer un écouvillon sur la marge anale,
• Le secouer dans un tube contenant quelques
millilitres d’eau distillée,
• Centrifuger, puis examiner le culot de centrifugation.
Inconvénient:
- Technique longue
- Nécessite une logistique plus coûteuse
- Faible efficacité par rapport au scotch-test anal
DIAGNOSTIC ANATOMO-PATHOLOGIE

Aile latérale
triangulaire

Morphologie interne d’E. vermicularis


DIAGNOSTIC ANATOMO-PATHOLOGIE

Type méromyaire
Couche musculaire
présentant un petit nombre
de cellules (2 ou 3), aplaties,
disposées entre les chordes
(bourrelets)
Présence de 2 ailes latérales
triangulaire
PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
TRAITEMENT

 MEBENDAZOLE, MEBEN ®, VERMOX ®


Comprimé à 100 mg et 500 mg ; forme solution buvable dosé à
100 mg/5 ml
Posologie :
• 100 mg en prise unique chez l'enfant
• 200 mg en prise unique chez l'adulte
 FLUBENDAZOLE, FLUVERMAL ®
Même posologie que mébendazole
TRAITEMENT

 ALBENDAZOLE, ALBEN ®, ZENTEL ®, VERZOL ®


Comprimé à 400 mg ; susp buvable à 40 mg/ml
Posologie : 400 mg en une seule prise
 Sels de PYRANTEL, COMBATRIN ®HELMINTOX ®VERMITEL ®
Comprimé à 125 mg et 250 mg ; sup buvable à 125mg
Posologie : 10mg/kg en une seule prise
NB
- Renouveler le traitement 3 semaines plus tard.
- Traiter simultanément toute la collectivité et la famille.
PLAN
DEFINITION
ETUDE EPIDEMIOLOGIQUE
1- Agent pathogène
2- Cycle évolutif
3- Répartition géographique
ETUDE CLINIQUE
DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE
TRAITEMENT
PREVENTION
CONCLUSION
PREVENTION

- Hygiène individuelle : laver les mains avant chaque repas

et après s'être gratté l'anus,

- Garder les ongles courts.

- Port de pyjama : il permet d'éviter dissémination nocturne.

- Traiter simultanément tous les membres de la famille ou de

la collectivité.