Vous êtes sur la page 1sur 3

ESSAIE DE RESUME DU COUR DE REPRESENTATIONS ET LOGIQUES SOCIALES

 HISTORIQUE
La notion de représentation a été introduite dans les sciences sociales et humaines vers la fin du XIX e
siècle par Durkheim (1898). Elle a été plus développée et vulgarisée par des auteurs (Moscovici,
Jodelet, Abric, Flament, Rouquette)
 DEFINITION
- Pour Moscovici, les représentations sont des formes de savoir naïf, destinées à organiser les
conduites et à orienter les communications.
- Les représentations sociales sont « des ensembles complexes d’éléments, d’information ou de
connaissances, partagés par un ensemble spécifique d’individus à propos d’un objet donné »
(Moscovici).
- Pour Jodelet les représentations sociales constituent une forme de connaissance, socialement
élaborée et partagée, ayant une visée pratique.
LES TYPES DE REPRESENTATION SOCIALES
Le caractère dynamique des représentations sociales est dû à leur structuration et à leur capacité à
évoluer de façon diachronique et synchronique.
 LES REPRESENTATIONS COLLECTIVES
- Selon Durkheim
Les représentations collectives sont les symboles et les images qui représentent les idées, les
croyances et les valeurs d'une collectivité.
Elles sont essentiellement de nature religieuse et symbolique car, les premiers systèmes de
représentation que l'homme s'est fait du monde et de lui-même sont d'origine religieuse.
- Selon Bourdieu
Bourdieu parle d’habitus, qui est une règle acquise dont les fondements conscients et inconscients
sont partagés par un groupe. Il estime que chaque adaptation d’un habitus implique la mise en
application de codes connus et partagés, compris et acceptés de tous.
- Selon Sanchez
Sanchez dira que les représentations sont collectives et sont la manifestation sociale d’un ensemble de
savoir-faire, de savoir-être, d’un mode de pensée sociale induit par des processus génératifs et
fonctionnels, socialement marqués.
 LES REPRESENTATIONS INDIVIDUELLES
Les représentations individuelles sont la résultante des relations que le sujet/ individu se représentant
un objet entretient avec son environnement social.
 LA STRUCTURATION DES REPRESENTATIONS SOCIALES
Elles sont structurées en deux grandes parties : un noyau central et un ensemble d’éléments
périphériques

Eléments périphériques

Eléments centraux ou Noyau


Central

Structure d’une représentation sociale selon Abric et Flament


- Le noyau central est l’ensemble des éléments qui donnent sa signification à la représentation
sociale. Il est l’élément fondamental de toute représentation.
- Les éléments périphériques constituent l’interface entre le noyau central et la situation
concrète dans laquelle s’élabore ou fonctionne la représentation sociale.
 COMPARAISON DES ELEMENTS CENTRAUX ET DES ELEMENTS PERIPHERIQUES

Votex Prod p. 1
ELEMENTS CENTRAUX ELEMENTS PERIPHERIQUES

Consensuels : définissent l’homogénéité du groupe Différenciateurs : supportent l’hétérogénéité du groupe


Eléments partagés par le groupe Eléments spécifiques à l’individu

Fortement représentatif de l’objet Peu ou pas représentatif de l’objet


Eléments stables, non négociables Organisateurs et Eléments flexibles, négociables, supportent les
rigides contradictions Mouvants et souples

Liés aux conditions historiques, sociologiques et Liés au contexte auquel l’individu est confronté
idéologiques
Associés aux valeurs et aux normes du groupe

Résistent aux changements S’adaptent au changement


Donnent à la représentation sa signification et sa Permettent l’adaptation, l’évolution de la représentation
cohérence Permettent une personnalisation de la représentation et
Permettent le maintien et la pérennité de la des conduites qui lui sont rattachées
représentation Protègent le noyau central

 REPRESENTATION INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE

Les représentations individuelles constituent le produit du vécu personnel de chacun des membres d’une
société. Par contre les représentations collectives sont générées par la société elle-même avec les
caractères qui lui sont propres et que l'on ne retrouve pas sous la même forme dans d’autres sociétés.
 LES THEORIES RELATIVES AUX REPRESENTATIONS SOCIALES
LA THEORIE DU MODELE STRUCTURAL D’ABRIC

La théorie du modèle structural postule que toute représentation sociale s’articule autour de deux
systèmes fondamentaux : le système central et le système périphérique.
- Le noyau central de la représentation sociale ( Une fonction génératrice et une fonction
organisatrice)
- Le système périphérique de la représentation sociale (les facteurs « macrosituationnels » et les
facteurs « microsituationnels »)
 MOLINER SUR LA REPRESENTATION SOCIALE
Pour Moliner , la représentation sociale est décomposée en quatre champs distincts dont deux
composent le noyau central et deux autres le champ des normes.
- Au niveau du noyau central on a les cognitions consensuelles (représentations collectives)
- Au niveau du champ des normes on a les postures/ attitudes, pratiques/usages et interdits
/sanctions.
LA THEORIE DES PRINCIPES ORGANISATEURS DE DOISE

Pour Doise, l’étude des représentations sociales ne peut pas se limiter uniquement à l’analyse de leur
caractère consensuel. L’approche théorique de doise montre que tout sujet social dans son
fonctionnement est régi par des principes organisateurs de la vie en société (normes) qui constituent
en même temps, des sources de différences individuelles.
 LIEN ENTRE LA THEORIE DU MODELE STRUCTURAL D’ABRIC ET LA THEORIE DES PRINCIPES
ORGANISATEURS DE DOISE
Le lien est que toute représentation se fonde sur un minimum de consensus appelé noyau central et
savoir commun
 DIVERGENCE ENTRE LA THEORIE DU MODELE STRUCTURAL D’ABRIC ET LA THEORIE DES
PRINCIPES ORGANISATEURS DE DOISE

Votex Prod p. 2
Le point de divergence entre ces approches se situe au niveau du processus de construction de la
représentation sociale.
 LES LOGIQUES SOCIALES
Les logiques sociales sont toute action, tout comportement, et en particulier tout discours qui repose sur
le modèle mental de quelque réalité spécifique.
Elles sont des potentiels d’actions car, elles déterminent les pratiques sociales. Les logiques sociales
concourent à l’intégration sociale des individus car, elles leur permettent non seulement de
communiquer entre eux mais aussi de règlementer ces échanges avec l’instauration de normes et de
sanctions.
EXERCICES
1. La Rose
Prenez un terme comme "la rose", à quoi vous fait-elle penser ? Quelles sont les évocations qui vous
viennent à l’esprit quand je vous dis « Rose » ?
Sans même parler du "langage des fleurs" il y a des choses que l'on peut dire d’elle, qu’elle est en bouton,
qu’elle se fane, qu’elle est blanche etc.……………………..
Les évocations de la rose ne sont pas les mêmes pour les uns et les autres par exemple pour le botaniste,
l’horticulteur et l’amoureux. En France, elle est symbole du socialisme par exemple.
2. Ouvrir
Quelles sont les évocations qui vous viennent à l’esprit quand je dis ouvrir ?
Par exemple,
- Ouvrir une boîte de conserve ?
- Ouvrir une porte ?
- Ouvrir un compte en banque ?
- Ouvrir une séance ?

Votex Prod p. 3