Vous êtes sur la page 1sur 2

a) du promoteur.

La faisabilité est sous la responsabilité du promoteur.


a) Durant cette phase, le projet est défini à partir d'une idée, que l'on élabore
progressivement et dont on démontre la faisabilité en fonction de critères rigoureux.
b) A la fin de cette phase, le projet est suffisamment défini pour faire l'objet de la
rédaction d'un mandat comportant des contraintes de temps, de coût et de qualité.
La planification est sous la responsabilité du mandataire, qui choisit le chef de projet.
Durant cette phase, le projet défini en termes de résultats escomptés dans le mandat, est
élaboré et précisé sous formes de tâches à réaliser par différents intervenants en fonction
d’un échéancier détaillé et de budget précis.
La réalisation est aussi sous la responsabilité du mandataire.
Durant cette phase, le projet cesse d'être défini de façon abstraite et devient
progressivement le produit souhaité par le promoteur. Le chef de projet dirige et
coordonne les divers intervenants, contrôle l'avancement, les coûts et la qualité du projet.
Le chef de projet gère aussi les interfaces et les changements.
L'évaluation a posteriori est une autopsie du projet. Le promoteur évalue le produit
obtenu, le coût du projet et le temps requis pour le terminer et les compare au produit
souhaité, au budget et à l'échéancier de départ. Le rapport d'évaluation a posteriori a pour
but d'aider le promoteur à prendre à l'avenir des décisions plus éclairées relativement à la
sélection de projets, à la décision de les entreprendre et au choix du mandataire.