Vous êtes sur la page 1sur 17

Ecole nationale d'Ingénieur de Tunis

Mini Projet d’éléments finis 1


Dimensionnement d’un chauffage central

Encadré par : Mr. Zied SAADA

Elaboré par:
Mohamed Khalil ZAMMELI
Haythem LASWED
Maha BEN YOUSSEF
Shiraz JBELI

Année universitaire 2016-2017


1. Introduction et objectif

Pour la réalisation des ouvrages notamment les bâtiments, il est indispensable d’effectuer des
études d’avant-projet pour optimiser les coûts de réalisation.

L’étude thermique est l’une des techniques nécessaire afin d'évaluer les besoins énergétiques
du bâtiment avant conception.

Le logiciel d’éléments finis RDM6 permet de modéliser des chambres en introduisant les
matériaux qui construisent ses murs, d’étudier les flux des températures traversant les murs.
Tout cela a pour but de dimensionner un chauffage central dans la chambre et de vérifier si les
conditions de confort sont assurées ou non.

2. Les configurations et les données du problème


2.1. Les données du problème
 Te = 5°C
 La pièce a deux faces en contact avec l’extérieur de la maison et deux faces en
contact avec l’intérieur de la maison.
 On souhaite maintenir la température à l’intérieur de la pièce à 20°C.
 On suppose que le problème à traiter est un problème bidimensionnel 2D. On
suppose donc que toutes les grandeurs sont invariantes en z (z coordonnée
verticale).
 Les conductivités thermiques des matériaux utilisés :
Brique creuse : λ= 0.58 W/m.°C
Bois λ= 0.15 W/m.°C
Verre λ= 0.98 W/m.°C
Fibres minérales isolantes λ= 0.046 W/m.°C

2.2. Les dimensions de la chambre

La chambre considérée dans ce TP a pour des dimensions extérieures 2.7 m * 2.5 m et une
hauteur du plafond qui est égale à 3 m. Elle contient une fenêtre en bois de largeur 1 m et
d’une épaisseur de 10 cm.
Température extérieure Te
2.7 m

Te
Température intérieure Ti Ti

0.8 m 0.8 m
2.5 m
Ouverture en verre (épaisseur=5 cm)
Ouverture en bois (épaisseur=10 cm)
L

Ti

Figure 1 - Géomtrie de la chambre

2.3. Les conceptions

Au premier lieu, on va considérer des murs entièrement en briques. Puis on va dimensionner


le chauffage central et vérifier les conditions de confort.

Au deuxième lieu, on va considérer des murs qui se composent de deux couches de briques
séparées par un isolant (une couche de fibres minérales).
3. Ecriture variationnelle du problème

On a le problème suivant :

−λ . ∆ T =q dans Ω

T =0 sur ∂Ω

C’est le problème de l’équation de la chaleur ou T est la température et Ω est le domaine


géométrique avec sa frontière ∂Ω.

Le domaine est constitué de matériau homogène et isotrope (brique) et obéit à la de Fourier


donnée dans l’énoncé. On note par λla conductivité ainsi que par q la densité de flux de
chaleur.

La formulation variationnelle du problème consiste à trouver T ∈ V tel que

a ( T , v )=L ( v ) ∀ v ∈ V

Où V est l’ensemble des fonctions suffisamment régulières qui s’annulent sur la frontière.

Le calcul donne : a ( T , v )=λ ∫ ∇ T . ∇ v ∂ Ω et L ( v )=∫ q . v ∂Ω


4. Etude de la 1ère conception

On commence par saisir les coordonnées des différents points de la chambre et les relier par
des segments.

Figure 2 – Insertion des coordonnées des points

On maille le domaine avec un maillage triangulaire puis on choisit les matériaux avec leurs
conductivités thermiques.

Figure 3 - Maillage triangulaire


Figure 4 - Insertion des matériaux

La température extérieure étant fixée à 80C et celle intérieure à 250C, on obtient ainsi l’allure
de la variation de la température dans la chambre.

Figure 5 - Variation de la température


On trace les courbes de variation de la puissance suivant les deux axes x.
Figure 6 - Variation de la puissance suivant l'axe des x

On trace les courbes de variation de la puissance suivant les deux axes y.


Figure 7 - Variation de la puissance suivant l'axe des y

Finalement, on trace la variation de la température


Figure 8 - Variation de la température

Après cette étude on peut remarquer que la variation de la température est importante pour les
murs extérieurs et ça s’explique par le fait que les briques ne peuvent pas être considérées
comme des bons isolants.

L’écart de la température est de 1.68°C < 3°C ; on peut tirer de ceci que la sensation de
confort est assurée dans cette configuration.

Pour dimensionner le radiateur, on va calculer la puissance nécessaire qui sera égale à la


somme des 6 puissances précédentes.

P1x = 8.175 * 3 = 24.525 W donc n= 0.245

P1y = 18.83 * 8.1 = 152.523 W donc n= 1.525

P2x = 29.165 * 2.4 = 69.996 W donc n= 0.699

P2y = 19.38 * 0.9 = 17.442 W donc n= 0.174

P3x = 31.075 * 2.1 = 65.2575 W donc n= 0.652

P3y = 19.38 * 0.9 = 17.442 W donc n= 0.174


P radiateur = 347.185 W

Somme des ailes = 3.472 ; donc on va utiliser 4 ailes

5. Etude de la 2ème conception

L’étude de la deuxième conception est identique à la première, sauf qu’on aura un


changement de matériaux au niveau des cloisons. Pour cela, on a introduit une couche de
fibres minérales au niveau des murs extérieurs d’une épaisseur de 10 cm.

On commence par saisir les coordonnées des différents points de la chambre et les relier par
des segments.

Figure 9 - Insertion des coordonnées

On maille le domaine avec un maillage triangulaire puis on choisit les matériaux avec leurs
conductivités thermiques.
Figure 10 - Maillage triangulaire

Figure 11 - Insertion des matériaux

La température extérieure étant fixée à 80C et celle intérieure à 250C, on obtient ainsi l’allure
de la variation de la température dans la chambre.
Figure 12 - Variation de la température

On trace les courbes de variation de la puissance suivant les deux axes x.


Figure 13 - Variation de la puissance suivant l'axe des x

On trace les courbes de variation de la puissance suivant les deux axes y.


Figure 14 -Variation de la puissance suivant l'axe des y
Finalement, on trace la variation de la température

On constate que la variation de la température est plus au moins lente pour les murs
extérieures dans cette conception et cela est dut à l’insertion de l’isolant qui semble de bonne
qualité.

La condition du confort est encore assurée dans cette conception avec une variation de
température inférieure à 3°C.

La puissance moyenne totale sera la somme des valeurs moyennes des 6 puissances
précédentes, on aura alors :

P1x = 0.345*3 = 1.035 W donc n= 0.010

P1y = 3.24*8.1 = 26.244 W donc n= 0.262

P2x = 0.17 * 2.4 = 0.408 W donc n= 0.004

P2y = 2*0.9 = 1.8 W donc n= 0.018

P3x = 7.03 * 2.1 = 14.763 W donc n= 0.147

P3y = 14.26µ0.9 = 12.834 W donc n= 0.128


P radiateur = 57.084 W

Somme des ailes = 0.570 ; donc on va utiliser 1 seule aile

6. Conclusion

L’étude thermique des bâtiments dépend de plusieurs paramètres tels que les dimensions des
murs, l’hauteur et les matériaux utilisés pour la construction.

Les matériaux utilisés pour la construction des murs peuvent changer d’une manière
importante la puissance nécessaire pour dimensionner le chauffage central d’un bâtiment pour
cela l’utilisation des bons isolants peut être considérer comme une solution très efficace pour
économiser de l’énergie et donc le cout de la climatisation.