Vous êtes sur la page 1sur 91

Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Sauf indication contraire, les citations des Écritures bibliques sont


tirées de la Sainte Bible traduite des textes originaux hébreu et
grec par Louis Second.

Les Femmes sont Précieuses à Dieu


ISBN : 978-981-11-9077-3

Première édition : Avril 1991


Seconde édition : Août 1998
Troisième édition : Juin 2004, Mars 2006
Cette impression : 2018

Copyright Owned and Published by:


Jesus Ministries Pte Ltd
Bukit Timah
P.O. Box 322
Singapore 915811

Copyright © 1991, 1998, 2004, 2006 par JESUS MINISTRIES PTE


LTD. Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être
reproduite ou transmise sous quelque forme ou par quelque
moyen que ce soit, électronique ou mécanique, y compris la
photocopie, l’enregistrement ou tout système de stockage et de
récupération d’informations, sans l’autorisation préalable écrite
de JESUS MINISTRIES PTE LTD, sauf en cas de citations brèves
dans des critiques destinées à être incluses dans une revue, un
journal ou un reportage.

Conception graphique : Johnny Lim, Jesus Ministries


PAO / Composition : Johnny Lim, Jesus Ministries
Imprimé en Malaisie

2
.
Dédicace

Au Dieu Tout-Puissant qui a créé merveilleusement la femme ;

Au Seigneur Jésus qui honore, respecte et restaure la femme dans


sa dignité et son amour-propre;

Au Saint-Esprit, qui par la révélation de ce message, m’a appris à


quel point les femmes sont précieuses aux yeux de Dieu.

Je vous offre mes plus sincères remerciements et mes plus vifs


éloges.

À ma fille spirituelle, Amutha Arnasalam, qui a inlassablement,


avec amour et persévérance, travaillé et géré le Ministère depuis
1989 en tant que secrétaire et administratrice.

Elle est l’épine dorsale indispensable de ce Ministère

Et je lui dédie ce livre en reconnaissance de son travail d’amour


pour le Seigneur Jésus.

3
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Remerciements

Je souhaite exprimer ma gratitude et mes remerciements aux


frères et
sœurs qui ont travaillé jour et nuit pour la réalisation de
Ce livre:

Amutha Arnasalam
Mamta Thapa
Daniel Chettri
Donna Case
Jadene Lee
Johnny Lim

Et à

Pasteur Bernard Lee


Qui a minutieusement édité et relu ce livre.

4
.
Table Des Matières

Préface

1. Précieuses aux Yeux de Dieu 9


 
2. La Nature Maternelle de Dieu 25
 
3. L’Interdiction de Mépriser les Femmes 39
 
4. Les Larmes d’une Femme 53
 
5. La Simplicité et la Loyauté des Femmes 63

Témoingnages 79 

5
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Préface

En janvier 1991, un pasteur dans l’Himalaya m’a invité à


être l’un des orateurs dans un séminaire qu’il organisait
pour les femmes. Je l’ai supplié de m’excuser et lui ai dit
que j’étais la personne la moins qualifiée pour parler aux
femmes. Mais il m’a répondu: « Ne t’inquiète pas, Sadhuji,
je vais t’accorder une séance. Parle simplement sur le
thème de la foi. » Son insistance persuasive m’a poussé à
accepter l’invitation.

Je me suis alors mis à étudier profondément la Bible sur


les femmes de foi pour préparer le message. Le matin où je
devais prêcher, en m’apprêtant, j’ai entendu la petite voix
du Saint-Esprit, me dire: « Fils, quand tu te rendras à la
chaire, dit à Mes filles que les femmes sont précieuses aux
yeux de Dieu ». J’étais surpris car je n’avais jamais entendu
quelque chose comme ça auparavant. J’ai donc demandé
au Saint-Esprit qu’Il m’enseigne le message à prêcher et Il
m’a donné les grandes lignes.

Depuis que ce message sur “Les Femmes sont Précieuses


aux Yeux de Dieu” a été transmis – par la prédication,
les livres, les audios et les bandes-vidéo – des milliers
de femmes dans le monde ont écrit pour témoigner
qu’elles avaient été fortement bénies et édifiées. Je crois
que cette troisième édition élargie sur “Les Femmes Sont

6
.
Précieuses aux Yeux de Dieu” continuera d’être une grande
bénédiction et un encouragement pour les femmes dans le
monde entier.

VOUS ÊTES PRÉCIEUSES AUX YEUX DE DIEU,


MES CHÈRES SŒURS!
 

Sundar Selvaraj

7
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

8
.
9
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Comment Dieu considère la femme ? La considère-t-Il


comme les hommes et la société ? Non, car la Bible dit
que l’Éternel ne considère pas ce que l’homme considère
(1 S 16: 7). La Bible déclare également qu’il n’y a point de
favoritisme devant Dieu (Ro 2:11, Ep 6: 9).

Mes sœurs chéries, aux yeux de Dieu, vous n’êtes


pas inférieures aux hommes. Il a créé la femme égale à
l’homme. Considérons les Écritures : « Dieu créa l’homme
à son image, Il le créa à l’image de Dieu, Il créa l’homme
et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds,
multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez
sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout
animal qui se meut sur la terre » (Ge 1: 27-28).

Selon ces Saintes Écritures, le plan originel de Dieu


pour l’homme et la femme était qu’ils soient ensemble
pour diriger Sa création. Cela signifie que l’homme et la
femme partagent la même position et la même autorité.
Cette égalité de position est décrite magnifiquement de
cette façon : « Maris, montrez à votre tour de la sagesse
dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe
plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec
vous de la grâce de la vie » (1 Pi 3: 7). Quand Dieu a créé
la femme, Il a fait d’elle une aide et un compagnon pour
l’homme. La Bible dit : « L’Éternel Dieu dit: Il n’est pas
bon que l’homme soit seul; Je lui ferai une aide semblable
à lui » (Ge 2:18). Semblable ne signifie pas inférieure ou de
second rang, n’est-ce pas ? La femme a été créée semblable
– adaptée, appropriée et complémentaire à tous les aspects
de l’homme.

Dieu n’a pas créé la femme pour être «une esclave


ou une servante» de l’homme, mais plutôt «une aide
adéquate» - semblable et complémentaire à lui. Le mot

10
.
Précieuses aux Yeux de Dieu

hébreu k’negdo (d’où dérive le mot « adéquat ») signifie


à ses côtés, c’est-à-dire apte à s’associer. La femme est la
contrepartie de l’homme, son autre moitié. Avec elle, il est
complet.

La beauté de cette égalité a été gâchée quand Ève, la


première femme (et le premier homme aussi), a péché
contre Dieu. L’Éternel Dieu maudit alors la femme, en
disant : J’augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu
enfanteras avec douleur, et tes désirs se porteront vers ton
mari, mais il dominera sur toi. (Ge 3:16). Cette vérité est
illustrée dans le Nouveau Testament comme : Femmes,
soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur (Ep 5:22).

Un acte de désobéissance posé par impulsion a


apporté un déséquilibre à l’unité et l’égalité parfaites qui
existaient dans la relation entre l’homme et la femme.
En conséquence, il semble désormais que la femme a été
rendue subordonnée à l’homme. Cependant, bien que
la femme reçoive le commandement de se soumettre à
l’autorité de l’homme, aux yeux de Dieu, elle n’a jamais
été inférieure à l’homme. Quand le temps de la rédemption
arriva, de son domaine céleste, l’Éternel Dieu jeta un
regard favorable sur les êtres humains. Il prit la forme d’un
homme et enleva le joug de la servitude à l’humanité –
hommes et femmes. De même qu’Il s’est tourné vers la
femme possédée d’un esprit qui la rendait infirme depuis
dix-huit ans, le Seigneur Jésus se tourne vers chacune de
vous, précieuses sœurs, et déclare : « Femme, tu es délivrée de
ton infirmité » (Lu 13: 10-13). Que cette parole vous libère
de tout lien émotionnel.

Par la mort et la résurrection du Seigneur Jésus, mes


chères sœurs, vous avez été restaurées à votre place légitime
de copropriétaire avec l’homme. Cette vérité a été révélée

11
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

par l’Apôtre Paul : Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus


ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car
tous vous êtes un en Jésus-Christ (Ga 3:28). Mes sœurs bien-
aimées, le monde peut vous traiter injustement. Vos parents
peuvent vous traiter partiellement. Vos maris peuvent vous
maltraiter, vous abandonner, même divorcer d’avec vous.
Malgré les traitements injustes que vous avez pu subir dans
la vie, souvenez-vous d’une chose, mes sœurs bien-aimées,
vous êtes précieuses aux yeux de Dieu.

La Prunelle de l’Œil de Dieu

En 1995, nous avons organisé une campagne


d’évangélisation de trois jours à Darjeeling Hills, en Inde.
Le dernier jour de la campagne coïncidait avec le dimanche
de Pâques, donc le culte du matin à la cathédrale Saint-
André était plein à craquer. J’ai prêché le message «Christ en
vous, l’espérance de la gloire» (Col 1:27). Après le culte, des
dizaines de personnes sont venues me voir pour que je prie
individuellement pour chacune d’elles. À la fin de la file
d’attente, se tenait une femme de race blanche. Quand son
tour est arrivé, je lui ai demandé: pour quel sujet aimeriez-
vous que je prie? Donnant un bref sourire, elle a simplement
dit : je veux tes bénédictions. Je me suis renseigné : D’où
venez-vous et que faites-vous ici ? Elle a répondu : Je viens
d’Allemagne. Je suis venue en Inde pour apprendre davantage
sur l’hindouisme et trouver la paix dans ma vie. Je lui ai donc
demandé: Avez-vous trouvé la paix que vous recherchiez ? Elle
secoua la tête en guise de non avec tristesse sur son visage.
Je lui ai alors dit : Ma chère sœur, seul Jésus peut te donner la
paix parce qu’Il est le Prince de la Paix.

Ayant saisi sa main, j’ai commencé à prier pour elle.


Pendant la prière, le Saint-Esprit m’a révélé des choses sur sa
vie – ses luttes, ses déceptions et ses frustrations. Lorsque je

12
.
Précieuses aux Yeux de Dieu

me suis mis à les relater, elle a commencé à sangloter si fort


que ses larmes et ses muqueuses ont mouillé mes mains. En
continuant la prière, j’ai vu la présence de Dieu descendre
sur elle. Ensuite je lui ai demandé : Comment vous sentez-
vous maintenant, chère sœur ? Avec un visage illuminé, elle a
répondu : je me sens tellement mieux maintenant. C’est comme
si tout le vide est parti et une grande paix a envahi mon cœur.

Mes sœurs chéries, ressentez-vous la tristesse comme


cette femme ? Avez-vous le sentiment que votre cœur est
vide ? Êtes-vous frustrées par la vie, le mariage, la famille
? Êtes-vous impuissantes face aux situations ? Si vous avez
tout essayé et échouez maintes fois, arrêtez d’essayer. Rien
ne peut remplir le vide dans votre cœur si ce n’est l’amour
du Seigneur Jésus. Il ne vous méprise pas et ne vous sous-
estime pas. Mes sœurs bien-aimées, vous êtes précieuse
aux yeux de Dieu qui vous regarde comme un nouveau-né
innocent.

Une fois pendant une période de jeune et de prière


de quarante jours, je vis la représentation du Seigneur
Jésus qui se tenait à mes côtés (No 12: 8). Le Seigneur
Jésus étendit Sa main et me demanda : Fils, que vois-tu ?
Je vis un nouveau-né, propre et soigneusement habillé. Mais
en y regardant de plus près, le visage du bébé ressemblait
clairement à celui d’un membre de notre église. Alors
je répondis : Seigneur, c’est la Sœur ... Le Seigneur Jésus
me regarda avec un grand amour et me demanda :
Fils, que penses-tu d’elle ? Je Lui répondis en racontant
comment cette femme avait l’habitude de me critiquer et
de me dénigrer. Je dis au Seigneur qu’elle était toujours
l’instigatrice de toutes les calomnies contre moi. Arborant
une mine pitoyable, je Lui dis qu’elle était une vraie
douleur dans mon cou et une épine dans ma chair.

13
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Avec une grande compassion, le Seigneur Jésus me


regarda, et avec un sourire qui pourrait faire fondre
n’importe quel roc, Il me dit : Fils, lève-toi et tiens- toi
derrière moi. Je me suis levé de mon lit duquel je m’étais
incliné en position de prière pour me ​​tenir derrière lui. Le
Seigneur me dit alors : Mets tes yeux directement derrière les
miens et regarde-la. Ce que je vis m’a grandement choqué.
A travers les yeux du Seigneur Jésus, je vis cette femme
belle, impeccable, irréprochable et propre dans l’esprit.
Les Écritures ne disent-elles pas que nous sommes parfaits,
justes, purifiés et sanctifiés en Christ Jésus (Ro 8 : 30;
1 Co 1 : 2; Ph 3 : 9; Hé 10 : 14) ? Le Seigneur Jésus me dit
alors : Mon cher fils, voici comment je vois tous Mes enfants
malgré leurs fautes, leurs péchés et leurs lacunes. C’est la raison
pour laquelle Je suis capable de les aimer sans condition, sans
partialité et sans réserve. C’est ainsi de même que le Père céleste
regarde chacun de Ses enfants - à travers Mes yeux. Je suis leur
justice, leur sanctification et leur rachat.

Mes sœurs chéries, voilà comment le Seigneur Jésus vous


considère. Quel Dieu béni et plein d’amour est notre Père
céleste ! Alors ne vous condamnez pas. Le Seigneur Jésus
vous a donné le Saint-Esprit pour vous aider à surmonter
vos lacunes et vous conduire à la perfection en Christ
Jésus. Alors réjouissez-vous, mes chères sœurs, vous êtes
précieuses aux yeux de Dieu !

Un Amour Si Attachant

Il était une fois une mère et son fils unique qui vivaient dans
un petit village. Ils étaient très pauvres. La femme travaillait
jour et nuit comme ouvrière pour élever son fils. Le garçon
grandit et devint un beau jeune homme. Il travailla dur et
était la prunelle de l’œil de sa mère. Comme tous les jeunes,
il tomba vite amoureux d’une très belle fille dans le village.

14
.
Précieuses aux Yeux de Dieu

La jeune fille répondit réciproquement à son amour. Une


relation se tissa très vite entre eux au point où ils préparèrent
des plans pour se marier. Mais cette fille était très jalouse de
l’amour que la mère avait pour son fils. Un jour, elle dit à
son prétendant : Si tu m’aimes vraiment et si tu veux m’épouser,
apporte-moi le cœur de ta mère. Le jeune homme pouvait
difficilement admettre ce qu’il entendait de ses oreilles et
a catégoriquement refusé sa demande. À la suite de cela, la
fille répondit : Dans ce cas, ne me revois plus. Si tu veux de moi,
apporte-moi le cœur de ta mère. Déchiré entre ses deux amours,
le jeune homme fut tourmenté par cette demande pendant
plusieurs jours. Enfin, il prit la décision de répondre à la
requête de sa petite amie bien-aimée.

Une nuit, alors que sa mère dormait profondément,


il se glissa furtivement vers son lit avec un poignard à la
main. Pendant qu’il regardait son visage ridé en se tenant
près d’elle, toutes les souffrances qu’elle avait endurées
lui remontèrent à l’esprit. Il ne pouvait tout simplement
pas se résoudre à tuer sa mère bien-aimée. À ce moment-
là, le beau visage de sa petite amie apparut devant sa
face. En l’espace d’une seconde, il transperça la poitrine
de sa mère avec le poignard, lui arracha le cœur et quitta
précipitamment sa maison vers celle de sa bien-aimée. En
courant dans l’obscurité, il trébucha et laissa échapper le
cœur de ses mains. A cet instant, il entendit une voix qui
lui était familière, celle de sa chère maman. En regardant
autour de lui, il se rendit compte que la voix venait du
cœur arraché. Avec compassion, elle lui demanda : Mon fils,
t’ai-tu fait mal ? La tendre voix de sa mère lui brisa le cœur
et il pleura amèrement. Malgré le fait qu’il l’ait tuée, elle lui
répondit avec amour.

Mes sœurs bien-aimées, une femme ou une mère peut-


elle posséder un si grand amour ? Oh oui c’est possible.

15
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Bien que l’histoire précédente soit fictive, j’ai rencontré


une femme lors d’une réunion à Perth, en Australie, qui
a vécu quelque chose de similaire. Son fils a tiré sur elle
à bout portant avec une arme à feu. Louez soit Dieu qu’il
ait manqué sa cible ! Devant une foule de 300 personnes,
je lui ai demandé si elle le détestait. Elle a répondu:
Non, mon frère, je ne le hais pas. J’ai répliqué : Pourquoi ?
Il a failli te tuer. Avec beaucoup d’amour dans sa voix,
elle m’a répondu: je ne le hais pas parce qu’il est mon fils !
D’où provient un tel amour dans le cœur d’une mère ?
Directement de l’image et de la ressemblance de Dieu.

Regardons le Seigneur Jésus. Quand Il était suspendu


à la croix, presque tous ceux qui étaient rassemblés là
l’injuriaient et le ridiculisaient (Mc 15 : 31-32). Il avait
toutes les raisons du monde d’appeler le feu du ciel pour
consumer ses bourreaux (Mt 26 : 53 ; 2 R 1 : 10-12).
Observons comment Il a réagi. Avec beaucoup d’amour et
de compassion, Il a prié pour leur pardon (Lu 23 : 34). Quel
amour incroyable ! Mes chères sœurs, cet amour que vous
possédez est une portion de l’amour de Dieu. C’est pour
cette raison que vous êtes précieuses à Ses yeux.

Une mère est la seule personne sur terre qui puisse


partager son amour entre dix enfants tout en donnant à
chacun tout son amour. Comment est-elle capable de faire
cela ? Une fois, pendant que j’attendais en silence dans la
présence de Dieu, je fus ravi en Esprit (Ap 1 : 10; 4 : 2). Les
cieux étaient ouverts et j’eus des visions divines (Ez 1 : 1).
Le ciel était très glorieux. Je vis beaucoup d’hommes et de
femmes, vêtus de robes blanches et conversant entre eux.
Soudainement, certains ont eu le désir de rencontrer le
Seigneur Jésus. Instantanément, le Seigneur Jésus leur est
apparu. En regardant de près, je remarquai que le Seigneur
Jésus se tenait à la fois devant chacun d’eux. J’étais très

16
.
Précieuses aux Yeux de Dieu

surpris de voir cela. Le Seigneur Jésus semblait comme


divisé et apparaissait devant chaque personne, donnant
cent pour cent de lui-même à chacun de Ses enfants. Oh
mes sœurs bien-aimées, vous êtes précieuses aux yeux de
Dieu !

La Femme Vertueuse

Mes sœurs bien-aimées, vous êtes si précieuses aux yeux de


Dieu qu’un chapitre entier de la bible exaltant les vertus de
la femme vous a été consacré.

PROVERBS 31:10-31
10 Qui peut trouver une femme vertueuse? Elle a bien
plus de valeur que les perles.
11 Le cœur de son mari a confiance en elle, Et les
produits ne lui feront pas défaut.
12 Elle lui fait du bien, et non du mal, Tous les jours
de sa vie.
13 Elle se procure de la laine et du lin, Et travaille
d’une main joyeuse.
14 Elle est comme un navire marchand, Elle amène
son pain de loin.
15 Elle se lève lorsqu’il est encore nuit, Et elle donne
la nourriture à sa maison Et la tâche à ses servantes.
16 Elle pense à un champ, et elle l’acquiert; Du fruit
de son travail elle plante une vigne.
17 Elle ceint de force ses reins, Et elle affermit ses
bras.
18 Elle sent que ce qu’elle gagne est bon; Sa lampe ne
s’éteint point pendant la nuit.
19 Elle met la main à la quenouille, Et ses doigts
tiennent le fuseau.
20 Elle tend la main au malheureux, Elle tend la
main à l’indigent.

17
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

21 Elle ne craint pas la neige pour sa maison, Car


toute sa maison est vêtue de cramoisi.
22 Elle se fait des couvertures, Elle a des vêtements de
fin lin et de pourpre.
23 Son mari est considéré aux portes, Lorsqu’il siège
avec les anciens du pays.
24 Elle fait des chemises, et les vend, Et elle livre des
ceintures au marchand.
25 Elle est revêtue de force et de gloire, Et elle se rit de
l’avenir.
26 Elle ouvre la bouche avec sagesse, Et des
instructions aimables sont sur sa langue.
27 Elle veille sur ce qui se passe dans sa maison, Et
elle ne mange pas le pain de paresse.
28 Ses fils se lèvent, et la disent heureuse; Son mari se
lève, et lui donne des louanges:
29 Plusieurs filles ont une conduite vertueuse; Mais
toi, tu les surpasses toutes.
30 La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; La
femme qui craint l’Éternel est celle qui sera louée.
31 Récompensez-la du fruit de son travail, Et qu’aux
portes ses œuvres la louent.

Examinons les vertus d’une femme telles que décrites dans


Proverbes 31.

1. Elle est qualifiée, formée et éduquée dans l’artisanat –


v. 13, v. 19, v. 22.

2. Elle est propriétaire foncière et une femme d’affaires


prospère - v. 16, v. 23.

3. Elle est philanthrope (celle qui fait un don d’argent) et


bienfaitrice des pauvres et des nécessiteux - v. 20.

18
.
Précieuses aux Yeux de Dieu

4. Elle est une personne de sagesse, et son opinion est


recherchée et respectée - v. 26.

5. Elle est une personne diligente - v. 14, v. 15, v. 18, v. 27.

6. Elle est un honneur pour son mari et ses enfants sont


fiers d’elle - v. 23, v. 25, v. 28.

7. Elle craint l’Éternel Dieu - v. 30.

Mes sœurs chéries, regardons de près toutes les sept


vertus de la femme pieuse. Quelles sont les qualités de cette
femme vertueuse qui a «plus de valeur que les perles» ? Son
caractère est louable parce qu’elle craint l’Éternel. En raison
de sa crainte révérencielle de Dieu, elle est :

1. Bonne ménagère et fournisseur. Les versets 11, 12 et 28


impliquent qu’elle a bien servi sa famille.

2. Hospitalière et organisée. Le verset 18 dit que sa


lampe ne s’éteint point pendant la nuit. Elle est prête
à accueillir les invités à tout moment. Considérons
Abraham et Sarah: ils étaient toujours accueillants et
prêts à recevoir des étrangers (Ge 18 : 1-8).

3. Disciplinée. Le verset 27 dit qu’elle veille sur ce qui se


passe dans sa maison et qu’elle ne mange pas le pain de
la paresse.

4. Attentive. Le verset 17 dit qu’elle ceint de force ses


reins. Parce qu’elle craint l’Éternel, elle reconnaît que
son corps est le temple de Dieu et en prend soin.

5. Sensible aux besoins des autres. Le verset 20 dit qu’elle


tend la main aux pauvres. Elle sait qu’en aidant le

19
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

malheureux et l’indigent, elle est agréable à Dieu


(Pr 19 : 17).

6. Intègre. Le verset 25 dit qu’elle est revêtue de force


et de gloire. Comme l’Éternel Dieu a dit à Abraham
de marcher devant Lui avec un cœur intègre, cette
femme marche dans l’obéissance et la sainteté devant le
Seigneur (Ge 17 : 1).

7. Modérée dans le discours. Le verset 26 dit qu’elle


ouvre la bouche avec sagesse. La marque ultime d’une
personne qui craint Dieu est la maîtrise de sa langue
(Ja 3).

Parce qu’elle craint l’Éternel plus que toute autre chose


dans sa vie, elle a plus de valeur que les perles. Mes sœurs
chéries, c’est la volonté de Dieu à votre égard. Vous pouvez
et devriez être des femmes vertueuses, dignes et plus
précieuses que les perles. La société, malheureusement,
n’a pas dépeint la véritable image biblique de la femme.
Vous n’êtes pas des « choses inutiles, bonnes à rien ». Vous
êtes des personnes vertueuses, louables et d’honneur !
Considérez combien vous êtes précieuses aux yeux de Dieu.

Une fois, j’avais lu une vieille histoire juive d’une


femme pieuse mariée à un homme pieux. Par un coup de
sort, le couple était sans enfant pendant de nombreuses
années. Ils ont ensuite mutuellement accepté de divorcer.
L’homme pieux s’est marié plus tard avec une femme
méchante qui l’a rendu deux fois plus méchant qu’elle. La
femme pieuse, quant à elle, a épousé un homme méchant
et a fait de lui un homme saint et juste. Mes sœurs bien-
aimées, en tant que femmes, vous avez une influence
considérable sur vos enfants, vos maris, votre société
et votre nation. Les Femmes – épouses et célibataires,

20
.
Précieuses aux Yeux de Dieu

sont reconnus comme celles qui détournent le cœur de


leurs maris et/ou partenaires loin de Dieu et des choses
spirituelles. Tel était l’état pitoyable du roi Salomon. A
l’époque de sa vieillesse, ses femmes inclinèrent son cœur
vers d’autres dieux; et son cœur ne fut point tout entier à
l’Éternel, son Dieu, comme l’avait été le cœur de David,
son père (1 R 11 : 4). Vous êtes reconnues comme celles
qui exercent une influence divine sur ceux qui vous sont
proches et chers. Éloignez-vous de la destruction des
familles et des relations.

Mes sœurs chéries, votre vertu est votre beauté.


Cette beauté se révèle au travers de votre esprit doux et
tranquille. Une fois en 1988, j’ai été invité à diriger une
rencontre de réveil spirituel de trois jours pour une église
luthérienne dans le sud de l’Inde. Un matin, une femme
très digne est venue me voir pour la prière. Elle s’est
identifiée comme l’épouse d’un ancien de l’église. Je lui ai
demandé : Que puis-je faire pour vous ? Elle a répondu : S’il
vous plaît, priez pour mon mari. Il n’est pas né de nouveau, ni
rempli du Saint Esprit. Il me méprise et nous n’avons pas passé
la nuit ensemble au cours des 11 dernières années. Je me suis
senti très désolé pour elle et je lui ai dit : Ne vous inquiétez
pas, ma chère sœur, je vais prier pour que Dieu change le cœur
de votre mari.

En commençant à prier, le Saint-Esprit me dit : Le


problème n’est pas son mari mais elle. Elle est très fière
qu’elle soit mieux éduquée que lui. Elle est aussi très fière
de sa condition spirituelle comme étant née de nouveau et
remplie du Saint-Esprit. Dis-lui de vivre avec son mari selon les
Saintes Écritures dans 1 Pierre 3 et son mariage sera restauré.
Lorsque je lui ai expliqué que c’était à cause de sa nature
orgueilleuse et vantarde que son mari s’est éloigné de Dieu,
elle s’est mise en colère contre moi.

21
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Après un moment de silence et de réflexion, elle a


avoué : Tu as raison, mon frère. Dans mon empressement de le
voir naître de nouveau, je l’ai rendu fou en lui prêchant ou plus
exactement en le harcelant chaque jour pour prier, lire la Bible et
être sauvé. Au début, il a été tolérant. Mais un jour, il a dit: «Je
ne supporte plus ta prédication orgueilleuse et vantarde. Nous ne
vivons plus comme mari et femme. « Depuis lors, même si nous
habitons dans la même maison, nous ne couchons plus ensemble
ni n’allons ensemble à l’église. En entendant tout cela, je fus
pris de compassion à son égard. Puis elle m’a demandé : que
me conseillez-vous de faire ?

J’ai ouvert ma Bible pour lui montrer les Écritures dans


1 Pierre 3 : 1-4 : « Femmes, soyez de même soumises à
vos maris, afin que, si quelques-uns n’obéissent point à
la parole, ils soient gagnés sans parole par la conduite de
leurs femmes, en voyant votre manière de vivre chaste et
réservée. Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans
les cheveux tressés, les ornements d’or, ou les habits qu’on
revêt, mais la parure intérieure et cachée dans le cœur, la
pureté incorruptible d’un esprit doux et paisible, qui est
d’un grand prix devant Dieu ». Je l’ai encouragé en disant
: Si tu vis ta vie selon ces Écritures, je te garantis que d’ici la fin
de l’année (c’était en mars 1988), vous serez réunis à nouveau.
Trois mois plus tard, cette femme a témoigné avec joie que
son mari, voyant un grand changement dans son attitude et
comportement, s’est finalement réconcilié avec elle après 11
ans de séparation. Il a même été sauvé et rempli du Saint-
Esprit.

Mes sœurs chéries, votre beauté immaculée est votre


esprit doux et tranquille. Considérons le Seigneur Jésus
qui possède aussi cette nature. Il nous dit dans Mt 11 : 29
«  Prenez Mon joug sur vous et recevez Mes instructions,
car Je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du

22
.
Précieuses aux Yeux de Dieu

repos pour vos âmes. » Cette beauté est comme une perle
de grande valeur cachée dans le sein de la plupart des
femmes. Si vous la déterrez et la portez comme parure à
votre cou, en marchant dans la douceur et la tranquillité,
l’Éternel Dieu va fortement aimer cette beauté en vous.
Vous apparaîtrez à Ses yeux comme la belle princesse du
Psaume 45 : « Toute resplendissante est la fille du roi dans
l’intérieur du palais; Elle porte un vêtement tissu d’or. Elle
est présentée au roi, vêtue de ses habits brodés » (v14-15).

Que vous êtes belles mes sœurs aux yeux de Dieu. Le


diable vous a peut-être attaqué dans la chair pour vous
faire croire que vous êtes laides et moches. Mais mes chères
sœurs, ôtez le voile de l’auto-condamnation et ayez le
regard vers l’Éternel votre Dieu. Sa lumière divine brille sur
vous. Vous êtes précieuses aux yeux de Dieu.

23
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

24
.
25
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Le Dieu Créateur a conçu soigneusement toutes ses


créatures avec minutie. Au commencement, Dieu créa
la première femme Eve et la plaça dans le jardin d’Eden.
Genèse 2 : 21-22 offre une belle image de la création de
la femme par Dieu. Dans Psaume 139 :14, le roi David
s’émerveille de ce que chaque personne est « une créature si
merveilleuse. »

En mai 1998, j’étais dans la région du mont Kailash


dans l’Ouest du Tibet. Durant mon séjour là-bas,
il neigeait toute la journée. J’avais auparavant lu dans
une revue scientifique, une recherche intéressante que
le scientiste nommé Wilson Bentley avait faite sur les
flocons de neige. Fasciné par les variétés infinies de flocons
de neige, Bentley avait pris des images de ces cristaux
de neige par photomicrographie. Ses images révélèrent
que chaque flocon de neige est généralement composé
d’un hexagone avec six pointes ou dendrites formant un
dessin parfaitement symétrique. Cependant, pas deux
flocons de neige n’étaient identiques. Étant là-bas, j’étais
impatient de découvrir ce phénomène de mes propres
yeux. Comme les flocons de neige tombaient sur ma veste,
je commençais à les observer de près. Ils étaient si beaux,
comme des étoiles scintillantes dans les cieux. Chaque
flocon avait de nombreuses extrémités pointues, et pas
deux flocons de neige n’étaient identiques. Chacun était
spécialement fabriqué par Dieu dont l’imagination créatrice
est inépuisable. De même, Dieu a doté toutes Ses créatures
d’une beauté telle que chacune d’elles est unique, originale
et n’a pas son pareil.

26
.
La Nature Maternelle De Dieu

Les Femmes spécialement créées par


Dieu

Explorons la création de la femme. Il est écrit dans


Genèse 2 :21-22, « Alors l’Éternel Dieu fit tomber un
profond sommeil sur l’homme, qui s’endormit; Il prit une
de ses côtes, et referma la chair à sa place. L’Éternel Dieu
forma une femme de la côte qu’Il avait prise de l’homme,
et Il l’amena vers l’homme. »

Il y a ici un fait très intéressant à noter. Dans les deux


premiers chapitres de Genèse, nous avons une idée de
comment Dieu a créé toute chose. Nous lisons : « Dieu dit »
et « Dieu fit. » Mais lorsque ce fut le tour de créer la femme,
Dieu prêta une attention particulière aux détails et apporta
un plus grand soin dans sa conception. En créant la femme
avec une touche personnelle et douce, Dieu révélait en
fait une grande vérité au monde entier : « la femme n’est
pas simplement appelée à l’existence, elle est une créature
merveilleusement conçue. »

Quand Dieu créa le premier homme, Il forma un


corps à partir de la poussière. Cela n’a pas été le cas pour
la première femme. Il l’a destinée à être une créature
spéciale – et pas simplement tirée de la poussière. Dieu fit
tout d’abord tomber un profond sommeil sur Adam et Il
retira ensuite de son corps une de ses côtes pour façonner
la femme, que vous êtes aujourd’hui. En tant que femmes,
vous devez être vraiment précieuses aux yeux de Dieu
puisqu’Il a pris un « soin spéciale » pour vous façonner.

Quand Dieu fit l’homme, Il dit : « Faisons l’homme à


Notre image, selon Notre ressemblance ... » (Ge 1 :26). Le
mot hébreu pour «faisons» est asah. Cela signifie travailler,
labourer, peiner, créer, construire, bâtir, accomplir, gérer,

27
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

écraser. Ces sens véhiculent l’activité créatrice de Dieu. C’est


pourquoi vous remarquerez que l’homme est toujours plein
d’action et très peu patient.

Quand Dieu fit la femme, la Bible dit : « L’Éternel


Dieu forma une femme de la côte qu’Il avait prise de
l’homme ... » (Ge 2 :22). Le mot hébreu pour «forma»,
faisant référence à la création de la femme, est banah. Cela
signifie bâtir, fabriquer, réparer, mettre en place, obtenir
des enfants. Intéressant, n’est-ce pas ? Mais plus encore,
les savants rabbiniques érudits, expliquent que le mot «
banah » véhicule le sens de compréhension et d’intuition.
L’Éternel Dieu a doté les femmes d’une capacité spéciale de
se tenir aux cotés de l’homme pour l’aider.

Mes sœurs chéries, il y a un autre profond mystère


dans la façon dont vous avez été créées. Tout comme Dieu
a donné naissance à la femme en prenant une partie du
corps de l’homme, les Saintes Écritures nous disent aussi
que le Seigneur Jésus, d’une manière semblable, a pris la
forme humaine, étant issu de Dieu le Père. Il est écrit dans
Jean 1 :1 « Au commencement était la Parole, et la Parole
était avec Dieu, et la Parole était Dieu ». Et le verset 14 dit : «
Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous,
pleine de grâce et vérité, et nous avons contemplé Sa gloire,
une gloire comme la gloire du fils unique venu du père ».

Un fait intéressant est révélé dans Genèse 2 :22. Nous


allons examiner le mot « FEMME » mentionné plus haut en
détail. Le Saint-Esprit m’a une fois illuminé sur le mystère
de la composition du mot « femme », un terme souvent
confus et abusé. Dans cette révélation divine se trouve le
mystère de l’amour de Dieu pour les femmes.

28
.
La Nature Maternelle De Dieu

F E M M E = Prise de l’homme
(Ge 2 :23)

Mes sœurs chéries, vous êtes si précieuses aux yeux de


Dieu qu’au lieu de vous former à partir de la poussière
comme l’homme, Il vous a sorti du sein de l’homme, tiré
de l’homme (1 Co 11 :8). Le processus par lequel Dieu a
tiré la femme de l’homme est également similaire à celui
du Seigneur Jésus provenant de Dieu. Comme la femme
a été prise de l’homme, les Saintes Écritures déclarent
que le Seigneur Jésus est sorti du sein de Dieu le Père
(Jn 1 :18, 8 :42, 16 :27). Comme la femme a été créée pour
refléter la gloire de l’homme (1 Co 11 :7), ainsi le Seigneur
Jésus est venu pour manifester la gloire de Dieu (Jn 1 :14,
Hé 12 :1-2). Mes sœurs bien-aimées, quelle similitude vous
avez avec le Seigneur Jésus!

Quand le Seigneur Jésus fut crucifié, nous lisons


dans Jean 19 :34 « mais un des soldats lui perça le côté
avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et l’eau ».
Le côté du Seigneur Jésus a été percé en sorte que, dans
un sens spirituel, le Père puisse prendre une côte de son
Fils pour lui faire une épouse, l’Église. Il est écrit dans
Éphésiens 5 :30 « Car nous sommes membres de Son corps,
de Sa chair, et de Ses os » (Bible version Martin). C’est de
ce «grand mystère» que l’apôtre Paul fait mention dans
Éphésiens 5 :32. Mes chères sœurs, s’il vous plaît, voyez
et comprenez combien vous êtes honorées, exaltées,
privilégiées et nobles devant Dieu.

Dieu a accordé une attention particulière aux


moindres détails dans la conception de la femme. C’est
pour cette raison que jusqu’aujourd’hui, les femmes
sont très minutieuses sur les plus petits détails dans
différentes choses. Un ami d’Australie a fait une remarque

29
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

à ma secrétaire allant dans ce sens : « Un homme voit


une forêt, tandis qu’une femme voit les arbres qui y sont
présents. » Une fois, un pasteur nouvellement marié est
venu me rendre visite, accompagné de sa femme. Quand
il m’a rencontré, il m’a offert un sac de fruits. Je lui ai
dit : « Depuis les 10 dernières années que tu viens me
rendre visite, c’est la première fois que tu apportes quelque
chose. » Avec un sourire embarrassé, il a répondu : « en fait,
Sadhuji, c’est ma femme qui a précisé que nous ne devons
pas venir les mains vides. » N’est-ce pas l’une des natures du
Seigneur Jésus? Quand Il est venu dans ce monde, Il n’est
pas venu les mains vides. Il a apporté avec Lui la grâce et la
vérité (Jn 1 :17).

La Double Nature De Dieu

Genèse 1 :26 nous dit que Dieu a créé la femme et l’homme,


à son image et à sa ressemblance, lesquels sont deux aspects
distincts de Sa nature. Quelles sont ces deux facettes de la
nature de Dieu? En étudiant et en comprenant la nature
divine, vous pouvez savoir combien vous êtes précieuses
devant Dieu. Dans Genèse 17 :1, nous lisons que l’Éternel
est apparu au patriarche Abraham et lui a dit : « Je suis le
Dieu tout-puissant. Marche devant Ma face et sois intègre. »

Pourquoi Dieu a-t-il choisi d’apparaître et se révéler Lui-


même à Abraham? Dans la culture orientale, vivre ensemble
comme une grande famille élargie est une pratique
courante. Une famille élargie peut même inclure les grands-
parents et les arrière-petits-enfants. C’est presqu’une tribu!
Abraham vivait dans une telle famille jusqu’au jour où
l’Éternel lui dit : « Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de
la maison de ton père, dans le pays que je Te montrerai
(Ge 12 :1). » Abraham obéit à Dieu sans poser de questions
et même sans savoir où il allait (Hébreux 11 :8).

30
.
La Nature Maternelle De Dieu

Que pouvez-vous voir ou obtenir dans un désert?


Absolument rien! Combien de fois Abraham a pu penser à
sa maison paternelle! La vie d’une femme est aussi comme
cela. Dans la culture orientale, quand une femme se marie,
elle quitte sa maison maternelle pour rejoindre la famille
de son mari. À cet instant, elle « rompt » les liens avec sa
propre famille et adopte celle de son mari comme la sienne.
Combien de femmes se sont régulièrement souvenues
des moments de joie et de bonheur dans leur maison
maternelle? Je connais un serviteur de Dieu qui fut appelé
à servir sur une terre étrangère. En 1983, le Seigneur Jésus
demanda à cet homme de quitter sa famille, sa carrière,
ses amis, ses frères et sœurs, ses proches et son pays pour
aller en Inde en tant que missionnaire. Il obéit fidèlement
au Seigneur malgré les oppositions de ses parents et de ses
frères et sœurs. Quelques mois plus tard, il éprouva de la
nostalgie pour sa famille, ses amis et son pays qu’il avait
quitté, et commença alors à s’apitoyer sur son sort.

Plus tard dans la même journée, pendant qu’il attendait


en silence dans la présence de Dieu, le Seigneur Jésus lui
apparut et lui dit : « Cet après-midi, tu as péché dans ton
cœur. » Stupéfait, cet homme de Dieu demanda : Comment
Seigneur? À cela, le Seigneur Jésus répondit : « Tu as péché
quand tu t’ais apitoyé sur ton sort en pensant que tu avais
perdu ta famille pour moi. L’apitoiement sur soi est un
péché. » Puis le Seigneur Jésus lui partagea cette révélation
qui changea sa perspective des choses : « Mon cher fils,
parce que tu as quitté ta famille pour Mon profit, je deviens
Ton père et Ta mère (Ps 27 :10). Parce que tu as quitté tes
frères et sœurs, amis et parents, Je te permets de voir et
de communiquer avec les anges. Parce que tu as quitté
ton pays, Je t’ai préparé une demeure spéciale dans mon
royaume (Lu 18 :28-30). » Cette révélation fut une grande
consolation pour cet homme de Dieu.

31
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

C’était aussi le cas pour Abraham. Au milieu de


son tourment interne, se sentant comme un orphelin
abandonné sur une terre étrangère, l’Éternel Dieu lui dit : 
« Je suis le Dieu tout-puissant. » En hébreu, le mot «Tout-
Puissant» est El Shaddai. Il est composé de deux mots: El et
Shaddai. Le mot El, qui veut dire Dieu, a une signification
plus profonde: à savoir le Dieu qui a tout pouvoir et toute
puissance. Le mot Shaddai apparaît 48 fois dans l’Ancien
Testament et est souvent traduit par le mot Tout-Puissant.
La plupart des érudits théologiens croient que Shaddai
dérive du mot shad, qui apparait 24 fois dans l’Ancien
Testament et veut dire « poitrine ». Partant de cette idée
de « poitrine », le nom Shaddai signifie celui qui nourrit,
pourvoit et satisfait. Le nom El Shaddai peut donc être
traduit comme Le Puissant qui nourrit, satisfait et pourvoit
ou comme Celui qui a une forte Poitrine, le Dieu Tout-
Suffisant.

Deux définitions différentes sont trouvées dans le nom


El Shaddai. Le Tout-Puissant est le Dieu Tout-Suffisant et
aussi Celui qui a une Forte Poitrine. En mettant ces deux
représentations ensemble, nous voyons la beauté de la
nature de Dieu dans Son image et dans Sa ressemblance.
Dans le nom El Shaddai, il y a une image du Dieu Tout-
Puissant comme Père Tout-Suffisant et comme Mère
ayant une Forte Poitrine. Dans la révélation de Son nom
El Shaddai, l’Éternel Dieu montra sa double nature à
Abraham : un cœur paternel et une nature maternelle très
tendre.

Mes chères sœurs, l’Éternel Dieu a mis en vous une


partie de Son image et de Sa ressemblance: la conscience
divine de Son image et la conscience spirituelle de Sa
ressemblance. Vous êtes très précieuses devant Dieu parce

32
.
La Nature Maternelle De Dieu

qu’Il a mis en vous Sa nature maternelle. Il vous a créé pour


refléter et démontrer au monde son caractère maternel
d’amour, de compassion, de miséricorde, de bonté, de
douceur, de gentillesse, de patience, de longanimité,
d’humilité et de soumission.

Les femmes ne possèdent-elles pas ces qualités? Pendant


trop longtemps, le diable vous a trompé. Mes chères sœurs,
laissez-vous conduire par l’Esprit de vérité afin que votre
marche quotidienne puisse refléter la ressemblance et
l’image de Dieu. Le diable, père des mensonges, vint et
dit à Eve qu’elle serait comme Dieu. Quel mensonge! Si
seulement Eve avait réalisé qu’elle n’avait pas besoin d’être
comme Dieu, car Il l’avait déjà créée à Sa propre image et à
Sa ressemblance. Elle avait seulement besoin de posséder ce
qui lui appartenait. Chaque femme devrait marcher dans
l’esprit comme ayant reçu l’abondance de la grâce et du
don de la justice, et régner dans la vie par Jésus Christ car
elle est une héritière de Dieu et une cohéritière de Christ
(Ro 5 :17 et 8 :17). Mes chères sœurs, voilà votre héritage!

Chères sœurs, à quoi bon s’apitoyer sur son sort et se


sous-estimer ? Vous vous condamnez comme étant inutiles,
indignes, insignifiantes et bonnes à rien. MENSONGES,
MENSONGES, MENSONGES. Ce sont des mensonges
provenant du puits de l’enfer. Mes chères sœurs, vous êtes
précieuses aux yeux de Dieu. Le Seigneur Jésus vous aime
au-delà de ce que le langage humain peut exprimer.

Le nom El Shaddai révèle au monde les aspects paternel


et maternel de la nature de Dieu. Dans l’Ancien comme
dans le Nouveau Testament, nous voyons ces deux aspects
de la nature divine. Examinons la double nature de Dieu.

33
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

PATERNEL MATERNEL
1. Il est le Père des orphelins 1. Il se souvient
(Ps 68 :6). affectueusement comme
2. Il entend comme un père une mère (Es 49:15).
(Ps 89 :27). 2. Il console comme une
3. Il est compatissant mère (Es 66,13).
comme un père (Ps 103 3. Il prend soin comme une
:13). mère (1 Pi 5: 7).
4. Il est le Père Éternel (Es 4. Le Seigneur Jésus-
9 :5). Christ a manifesté
5. Il discipline comme un toute sa vie l’amour
père (Pr 3 :12, He 12 :7- maternel, l’affection, la
10). compassion, l’endurance
6. Il est notre Père céleste et le don de soi.
(Es 63 :16, Es 64 : 7, Mt 5. La personnalité du Saint-
5 :16) Esprit est aussi d’une
7. Il est un père pour Israël nature féminine. Plus
(Jé 31 : 9) spécifiquement, Son
8. Il prend soin comme un rôle d’intercesseur qui
père (Mt 6 : 25-32). se trouve aussi chez la
9. Il donne de bonnes femme. (Ro 8 :26-27)
choses comme un père
(Lu 11 : 11-13 ; Ja 1 :17).
10. Le Seigneur Jésus et les
apôtres Paul, Pierre,
Jacques, Jean et Jude
décrivent l’Éternel Dieu
comme un père dans le
Nouveau Testament.

Dans de nombreuses familles, le père est vu par les


enfants comme la personne stricte et intransigeante qui
amène la discipline. Lorsqu’il prend la verge et les corrige,
ils courent immédiatement vers leur mère qui les prend dans
ses bras, les réconforte, les console et essuie leurs larmes.

34
.
La Nature Maternelle De Dieu

Dans les bras de leur mère, les enfants trouvent


consolation, réconfort, paix, sécurité et forteresse autour
d’eux. Dans la chaleur de son enlacement, ils semblent
presque se souvenir des jours avant leur naissance lorsqu’ils
étaient encore dans le ventre de leur mère. Considérons un
bébé dans le ventre d’une femme. Pendant neuf mois, il
est porté et se sent en sécurité. Ainsi, lorsqu’il est propulsé
dans le monde à la naissance, il se sent soudainement
perdu. Il a du mal à s’adapter à l’attention du père. Lorsque
son sentiment de sécurité est menacé, le bébé cherche
immédiatement du réconfort et de la sécurité auprès de sa
mère.

Comprenant notre nature, Dieu nous parle toujours


comme le parent parfait – comme un père et une mère. En
tant que père, Dieu exécute Sa droiture et Sa justice. Après
cela, en tant que mère, Son cœur s’adoucit et manifeste
de la compassion et de la miséricorde. Il est écrit dans
Esaïe 54 :7-8 « Quelques instants Je t’avais abandonnée,
Mais avec une grande affection Je t’accueillerai. Dans un
instant de colère, Je t’avais un moment dérobé Ma face,
Mais avec un amour éternel J’aurai compassion de toi. »
Après avoir discipliné Ses enfants comme un bon père, le
Seigneur les enlacent comme une mère, en les réconfortant
et les couvrant de milles baisers. Mères, femmes, pouvez-
vous vous identifier dans la nature maternelle de Dieu?
Mères, vous êtes très précieuses! Dieu a mis en vous Sa
bonté, Sa compassion et Sa nature attachante.

Mes sœurs bien-aimées, vous êtes le reflet de l’amour


compatissant de Dieu. De même que la réplique d’une
personne est comme une image reflétée dans un miroir,
Dieu vous a spécialement béni et créé pour refléter sa
nature maternelle. C’est la raison pour laquelle Il a une
attention et un intérêt particuliers pour vous. Dieu

35
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

compare Son amour compatissant à celui d’une femme qui


allaite son enfant: « Une femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle
allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand
elle l’oublierait, Moi Je ne t’oublierai point. » (Es 49 :15)

J’étais parti une fois faire le ministère pour un groupe


de tibétains dans un endroit appelé Lachung au Sikkim, en
Inde. Cet endroit est situé à une hauteur d’environ 9 600
pieds (2 926 kilomètres). Une marche de 24 kilomètres sur
une route montagneuse était nécessaire pour atteindre ce
village. Le long du chemin, des travailleurs népalais étaient
occupés à faire des réparations sur une section endommagée
de la route. Ces hommes et ces femmes travaillaient avec
beaucoup de difficulté compte tenu de l’altitude élevée et
du grand froid. La fatigue et la lassitude étaient inscrites
sur leurs visages. Quelque part à proximité, un bébé se mit
à pleurer. En entendant ses cris, une femme jeta aussitôt sa
pelle, se précipita vers le bébé pour l’allaiter. Des gouttes
de sueur coulaient sur son visage. Avec beaucoup de
compassion, elle regardait son enfant, se réjouissant du
fait qu’elle pouvait subvenir à ses besoins. C’est aussi de la
nature de Dieu, mes chères sœurs. La Bible dit que si nous
L’invoquons, Il nous répondra (Jé 33 :3). Comme une mère
qui n’oublie jamais de répondre aux cris de son enfant,
Dieu avec son caractère maternel, répond aux cris de Ses
enfants.

Une fois, je m’étais rendu dans une ville pour prêcher


l’évangile. Dans la matinée, nous nous sommes réunis dans
une maison avec plusieurs mères qui avaient emmené leurs
enfants. Ceux-ci étaient maintenus ensemble dans une
pièce séparée afin de ne pas perturber la réunion avec leur
bruit. Soudain, au milieu de notre réunion, une agitation
fut déclenchée dans la salle des enfants par une petite
bagarre entre eux et tous se mirent à crier. Une femme

36
.
La Nature Maternelle De Dieu

s’exclama brusquement : « C’est mon fils qui pleure. »


Et elle alla rapidement lui faire un câlin et le réconforter.
Je pensais dans mon for intérieur : « Parmi tous ces
cris, comment a-t-elle réussi à distinguer la voix de son
enfant? » Mes chères sœurs, cela est aussi une facette de la
nature divine qui vous a été donnée. Nous lisons ceci dans
Jean 10 :11 ; 27 : « Je suis le bon berger. Je connais Mes
brebis, et elles Me connaissent et Mes brebis entendent Ma
voix, Je les connais, et elles Me suivent. »

Les Saintes Écritures nous disent aussi que Dieu ne nous


oublie pas (Es 44 :21; 49 :15). Dieu se souvient toujours
de nous et connait chacun d’entre nous par son nom.
Cette nature divine, bienveillante et sensible, a été mise
dans la femme. Le cœur d’une femme est toujours en
train de penser à ses enfants et ses yeux veillent sur eux.
J’ai quitté la maison familiale pour le service du Seigneur
en 1983, et depuis lors je rends occasionnellement visite
à mes parents. A toutes les fois que je leur rendais visite,
ma mère me disait qu’elle se rappelait toujours de moi
quand elle prenait son repas, en se demandant si j’avais
de quoi manger à satiété. Et je lui répondais souvent que
Dieu prend mieux soin de ma subsistance qu’elle ne le
peut. Avec un soupir, elle disait alors : « Que faire? » Le
cœur d’une mère pense toujours à ses enfants. C’est une
ressemblance de Dieu qu’Il a mise en vous et qui découle
naturellement de vous. C’est en vertu de cela, mes sœurs
bien-aimées, que Dieu déclare que vous êtes très précieuses
à Ses yeux.

37
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

38
.
39
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Les femmes sont si précieuses aux yeux de Dieu qu’Il


interdit formellement de les mépriser. Les Écritures nous
disent que Jacob, le mari de Léa, ne l’aimait pas et la
méprisait tout simplement parce qu’elle n’était pas aussi
belle de taille et de figure comme sa sœur Rachel. Jacob
soumit alors Léa à un traitement de second rang parce qu’il
aimait plus Rachel (Ge 29: 17, 30-31). Dans son état de
femme méprisée, elle cria à Dieu. L’Éternel Dieu, qui défend
la cause des malheureux et des orphelins (Ps 10 :14), l’a
entendue pleurer et l’a bénie sept fois (Ge 29: 31-35, 30 :17-
21). Mes chères sœurs, êtes-vous méprisées par vos maris,
vos familles et par la société parce que vous êtes stérile ? S’il
vous plaît essuyez vos larmes. L’Éternel Dieu, aux yeux de
qui Léa a trouvé grâce, a aussi compassion de vous et bénira
le fruit de vos entrailles.

Dans ce monde de péché et de misère, nous trouvons


généralement des femmes méprisées et exploitées par les
hommes. A cause du fait qu’elles sont physiquement plus
faibles et émotionnellement plus tendre de cœur que les
hommes, les femmes sont souvent exploitées dans leur
innocence et leur soumission. Mes sœurs bien-aimées, pour
vous protéger, Dieu a formulé des lois et commandements
qui exigent que vous soyez honorées et respectées. Dans
Lévitique 18, Dieu donne des instructions détaillées sur
comment la virginité d’une femme doit être soigneusement
protégée et correctement respectée. Par-dessus tout, Dieu
donne en l’occurrence des instructions spécifiques sur
comment les femmes doivent être honorées. Examinons les
Écritures suivantes.

1. Nul de vous ne s’approchera de sa parente, pour


découvrir sa nudité. (v. 6)

40
.
L’Interdiction De Mépriser Les Femmes

2. .... Ni la nudité de ta mère. C’est ta mère : tu ne


découvriras point sa nudité. (v. 7)

3. Tu ne découvriras point la nudité de ta sœur, la fille de


ton père ou la fille de ta mère, née dans la maison ou
née hors de la maison. (v. 9, Lé 20: 17)

4. Tu ne découvriras point la nudité de la fille de ton fils


ou de la fille de ta fille. Car c’est ta nudité. (v. 10)

5. Tu ne découvriras point la nudité de la fille de la femme


de ton père, née de ton père. C’est ta sœur. (v. 11)

6. Tu ne découvriras point la nudité de la sœur de ton


père.  (v. 12, Lé 20: 19)

7. Tu ne découvriras point la nudité de la sœur de ta


mère. (v. 13, Lé 20: 20)

8. Tu ne découvriras point la nudité du frère de ton père


; tu ne t’approcheras point de sa femme. C’est ta tante.
(v. 14, Lé 20 :20)

9. Tu ne découvriras point la nudité de ta belle-fille. C’est


la femme de ton fils : tu ne découvriras point sa nudité.
(v. 15)

10. Tu ne découvriras point la nudité de la femme de ton


frère. (v. 16, Lé 20 :21)

11. Tu ne découvriras point la nudité d’une femme et de


sa fille. Tu ne prendras point la fille de son fils, ni la
fille de sa fille, pour découvrir leur nudité. Ce sont tes
proches parentes : c’est un crime. (v. 17, Lé 20 :20)

41
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

12. Tu ne prendras point la sœur de ta femme, pour exciter


une rivalité, en découvrant sa nudité à coté de ta
femme pendant sa vie. (v. 18)

Mes chères sœurs, avez-vous lu tout cela ? Avez-vous


déjà parcouru cette section des Écritures auparavant?
Quinze fois Dieu cite spécialement la femme dans ses
différents rôles : mère, épouse, sœur, fille, tante, petite-fille,
belle-fille et belle-sœur. Chaque femme doit être respectée,
honorée et protégée dans sa dignité. La femme ne doit
absolument pas être méprisée ou exploitée. Le viol de la
femme est strictement interdit.

Il y a quelques années, j’étais dans la ville de


Singapour pour le ministère. Un matin, une des nouvelles
les plus choquantes et tragiques a secoué tout le pays.
Une charmante jeune fille de 18 ans a été violée puis
brutalement assassinée. Son corps meurtri et déchiré a été
retrouvé au milieu des buissons. Elle avait été attaquée
pendant qu’elle faisait du jogging ce matin-là. Sa famille,
ses amis et ses enseignants l’ont dépeinte comme une fille
très obéissante, calme et timide.

Aujourd’hui, dans notre société cruelle, un homme peut


se lier d’amitié avec une femme innocente pour satisfaire sa
libido, la rejeter après avoir assouvi son désir sexuel et ne
plus se soucier d’elle. Tel est le sort des femmes innocentes
qui sont utilisées, exploitées et délaissées. Le mépris des
femmes est sévèrement interdit par Dieu. Pourquoi ? Parce
qu’Il prend soin de vous et que vous êtes spéciale à Ses
yeux.

Partout dans le monde, il existe des perceptions


différentes sur la façon de traiter les femmes. En orient

42
.
L’Interdiction De Mépriser Les Femmes

et en occident, les femmes sont perçues et traitées


différemment par la société. En Orient surtout, les femmes
sont parfois traitées comme des esclaves, elles ne sont
ni respectées ni honorées comme « cohéritières de la
grâce de la vie » (1 Pi 3 :7, Bible de Jérusalem). Dans ces
sociétés discriminatoires, sa fonction première est de
satisfaire sexuellement son mari, garder la maison et
élever les enfants. Mes sœurs chéries, ce n’est pas pour cela
seulement que Dieu vous a conçues. La perception de Dieu
à votre égard est noble et élevée.

Cela ne veut pas aussi dire que vous devez prendre le


taureau par les cornes et entrer dans le rôle que Dieu a
conçu pour l’homme. Vous devez toutefois reconnaître
qu’une grande partie de la société est dominée par une
culture axée sur l’homme, laquelle possède une vision
erronée du rôle des femmes. Considérons un escargot.
Un escargot fait généralement sortir son corps de sa
coquille lorsqu’il vaque à ses occupations. Si quelqu’un le
touche, il se rétracte aussitôt dans sa coquille. La société,
parfois, perçoit les femmes de cette manière timide et
protective comme l’escargot : « Femmes, restez juste dans
vos coquilles de cuisine et ne sortez que si nécessaire. Après
avoir rempli votre mission et que vous n’est plus utiles,
hâtez-vous de retourner dans la cuisine. » N’est-ce pas
de cette manière que les femmes sont parfois utilisées et
abusées ?

Mes chères sœurs, ne vous découragez pas si la société


ou votre famille - ou même votre propre mari - vous
traite de la sorte. Prenez courage. Vous êtes précieuses
aux yeux de Dieu. Il sait que vous portez son image et Sa
ressemblance et vous honore toujours.

43
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

La sainteté du mariage

Le sexe est très important dans la vie conjugale. L’Éternel


Dieu a ordonné que la relation sexuelle soit appréciée
seulement entre les partenaires conjugaux - le mari et
la femme (1 Co 7 :3-5). L’acte sexuel est destiné à être
apprécié aussi bien par la femme que par le mari (Ge 3 :16).
Le livre de Cantique des cantiques est une révélation de
Dieu sur la façon dont un mari et sa femme peuvent à juste
titre profiter du plaisir sexuel dans la sainteté.

Dans une relation conjugale, il y a des tentations


sexuelles. Savez-vous que Dieu interdit strictement
l’adultère dans le foyer conjugal ? Avez-vous déjà entendu
cela auparavant ? Moi non plus jusqu’à ce que le Seigneur
m’ait enseigné. En avril 1986, je fus visité par le Seigneur
Jésus pendant que je me préparais pour aller prêcher
dans une réunion. Lors de cette visitation, Il me dit:
« Fils, aujourd’hui je vais t’enseigner sur la vie familiale. »
Comme un professeur, utilisant une craie pour écrire sur
un tableau noir, le Seigneur Jésus écrivit sur le mur, sept
qualités que doivent avoir un mari et sa femme pour
obtenir un mariage harmonieux. Le Seigneur me révéla
aussi qu’un mari et sa femme peuvent commettre l’adultère
et souiller la sainteté du mariage par leur vie sexuelle. Je
fus surpris par cette révélation. Le Seigneur me conduisit à
lire Hébreux 13 :4 qui dit : « Que le mariage soit honoré de
tous, et le lit conjugal exempt de souillure; car Dieu jugera
les impudiques et les adultères. » Pendant longtemps, les
Rabbins juifs ont enseigné quelque chose de similaire :
[Il est enseigné qu’un homme doit] faire de sa maison un
temple et de sa chambre un lieu très saint (SKv’Tz, page 60).

Le lit conjugal est utilisé par le mari et sa femme pour


consommer leur mariage, pour procréer et pour avoir un

44
.
L’Interdiction De Mépriser Les Femmes

plaisir sexuel sain tel qu’ordonné par Dieu. Ce n’est pas fait
pour les amoureux non mariés. Lorsque ceux-ci s’engagent
dans des actes sexuels, ils n’utilisent pas le lit conjugal mais
plutôt certains endroits comme les parcs, les sièges arrière
des voitures, les plages, etc. Le lit conjugal est uniquement
pour l’homme et sa femme déclarés unis par les liens sacrés
du mariage. Pourquoi le lit conjugal doit-il être sanctifié et
ne pas être souillé ? Une fois alors que j’étais en Malaisie
en 1987 pour le ministère, une femme mariée ayant des
problèmes d’ordre sexuel, vint me voir pour la prière.
Étant moi-même célibataire, je n’avais naturellement pas
de solution pour elle. Je cherchai alors la face du Seigneur
pendant trois jours de jeûne et de prière pour la réponse à
sa requête. Le Seigneur Jésus se manifesta le troisième jour,
et dans sa grâce Il m’enseigna la sanctification dans la vie
maritale.

C’est l’Éternel Dieu Lui-même qui a ordonné les


rapports sexuels. Il dit à nos premiers parents Adam et Eve
d’être féconds et de se multiplier (Ge 1 :28). Quand un mari
et sa femme sont engagés dans l’acte sexuel, le Seigneur est
présent au milieu d’eux. Il met sa main droite sur l’homme
et sa main gauche sur la femme. Il les bénit pour qu’ils
soient féconds et de cette bénédiction, sortent des enfants.
C’est pourquoi il est écrit : « Voici, des fils sont un héritage
de l’Éternel, Le fruit des entrailles est une récompense. »
(Ps 127 :3). Des Sages rabbiniques disent : « Quand un
homme et sa femme s’unissent sexuellement dans la
sainteté, la Shekinah (la manifestation de la gloire de Dieu)
repose entre eux. (Le Ramban, cité dans Reshit Hochmah,
Sh’ar haKedushah).

De plus, les savants juifs rabbiniques enseignent qu’il y


a toujours une énergie puissante entre le mari et sa femme
qui est particulièrement activée pendant le rapport sexuel.

45
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

L’énorme énergie entre eux peut les conduire à un niveau


très élevé de sainteté et d’amour, ou à un niveau très bas.
Ce n’est pas dans le but de dénigrer l’acte sexuel, car le
rapport sexuel pas n’est pas un acte vil en soi, mais :

1. Lorsque le rapport sexuel est fait selon le plan du ciel,


il n’y a rien d’aussi saint et pur que cela. (Igeret ha-
Kodesh du Ramban, Siman 1, # 10).

2. Le rapport sexuel est un acte important, bon et précieux


pour l’âme. Il n’y a pas d’acte de la chair et du sang
auquel l’on puisse le comparer, si cela se fait avec une
intention et un esprit pur et propre; c’est alors appelé
« saint » (sefer Mor v’Ketziyah, cité dans SKv’Tz, pg. 9b,
# 9).

Il y a des hommes qui brûlent insatiablement de


convoitise sexuelle même avec leurs propres épouses, en
imposant leur volonté, violant et déshonorant ainsi le
corps de leurs femmes. L’adultère est le rejeton de la luxure.
Qu’est-ce que la «luxure»? Elle peut généralement être
définie comme tout être humain qui exprime ses désirs
naturels de façon illégitime ou intempestive. On peut
dire simplement que la luxure est un excès de désir. Ainsi
de nombreux mariages sont sous le joug de la souffrance
parce que l’un des partenaires est un accro du sexe. Quand
la luxure devient un désir intense, les hommes utilisent
leurs épouses comme des objets d’autosatisfaction, plutôt
que d’exprimer le vrai amour et l’intimité à travers le sexe.
Les écritures ne disent-elles pas que chacun de vous sache
posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans
vous livrer à une convoitise passionnée (1 Th 4 :4-5). Il y a
des femmes qui viennent me demander des prières et des
conseils sur ce sujet.

46
.
L’Interdiction De Mépriser Les Femmes

Je me souviens aussi d’un incident qu’un homme


de Dieu m’avait une fois raconté. Pendant qu’il priait
dans son lieu secret, il tomba en extase et vit une vision
(Ac 10 :9-10). Dans la vision, une femme vint à lui en
pleurant. Quand il lui demanda quel était son problème,
elle lui répondit qu’elle souffrait des abus de son mari.
Ce dernier l’avait toujours contraint à avoir des rapports
sexuels même quand elle ne se sentait pas physiquement
forte ou ne le voulait pas. Elle n’était pas épargnée de ce
harcèlement sexuel pendant ses périodes menstruelles.
[La loi biblique commande en fait au mari et à sa femme
de s’abstenir des relations sexuelles pendant les périodes
mensuelles de la femme (Lé 18 :19)]. Il ne prenait pas
son souhait en considération, mais gratifiait de force son
insatiable désir contre sa volonté. Telle est la situation
désespérée des femmes !

Dieu protège la femme défavorisée

Mes chères sœurs, prenez courage ! Ne soyez pas


démoralisées ou désemparées. Le Seigneur Jésus vous aime
et vous honore. Il restaurera votre dignité perdue. Dans
l’évangile de Jean, nous lisons comment le Seigneur Jésus
exalte et restaure la dignité d’une femme publiquement
abusée.

Jean 8 :3-11
3 Alors les scribes et les pharisiens amenèrent une
femme surprise en adultère;
4 et, la plaçant au milieu du peuple, ils dirent à
Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant
délit d’adultère.
5 Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de
telles femmes: toi donc, que dis-tu?

47
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

6 Ils disaient cela pour l’éprouver, afin de pouvoir


l’accuser. Mais Jésus, s’étant baissé, écrivait avec le
doigt sur la terre.
7 Comme ils continuaient à l’interroger, il se releva et
leur dit: Que celui de vous qui est sans péché jette le
premier la pierre contre elle.
8 Et s’étant de nouveau baissé, il écrivait sur la terre.
9 Quand ils entendirent cela, accusés par leur
conscience, ils se retirèrent un à un, depuis les plus
âgés jusqu’aux derniers; et Jésus resta seul avec la
femme qui était là au milieu.
10 Alors s’étant relevé, et ne voyant plus que la
femme, Jésus lui dit: Femme, où sont ceux qui
t’accusaient? Personne ne t’a- t-il condamnée?
11 Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne
te condamne pas non plus: va, et ne pèche plus.

Dans cet incident, nous rencontrons l’une des réalités


brutales de la société. Des hommes avaient surpris cette
malheureuse femme en flagrant délit d’adultère. De toute
évidence, un piège avait été mis en place pour qu’elle
puisse être condamnée. Ils l’avaient attrapée en plein
acte. Surprise, elle put en catastrophe mettre sur elle le
strict minimum de vêtement pour cacher sa nudité. Les
hommes la poussèrent ensuite et la traînèrent dans les
rues. Sans relâche, ils lui lancèrent toutes sortes d’injures
et d’insultes, lui retirant le peu d’honneur et de dignité
qui lui restait. Ils interpellaient des gens dans les rues,
proclamant leur acte noble d’honorer la loi de Moïse
en ayant attrapé une femme pécheresse. Après l’avoir
méprisée et honnie, ils avaient l’intention de la lapider.
Comme la société peut devenir ignoble et animale !

Les hommes l’amenèrent ensuite devant le Seigneur


Jésus afin que leur acte de défense de la loi de Moïse soit

48
.
L’Interdiction De Mépriser Les Femmes

confirmé et félicité. Le Seigneur Jésus, cependant, vit leur


hypocrisie. Il vit également la pauvre femme, debout à
moitié nue, dépouillée de toute dignité, de tout honneur
et de respect. Il ferma les yeux, fit la sourde oreille aux
accusateurs et se baissa pour écrire quelque chose sur le
sol. La pauvre femme tremblait probablement de peur,
s’interrogeant sur comment elle allait mourir parce qu’elle
était à quelques pas d’être enterrée, lapidée de pierres.
Avec leur insistance, le Seigneur Jésus répondit : « que
celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre
contre elle. » La femme devait peut-être se dire que cela
ne semblait pas être une condamnation à mort ou se
demander si ses oreilles lui avaient joué des tours pour
la tromper. Mais les mots d’autorité qui venaient du
Seigneur Jésus avait convaincu chacun de ses accusateurs
de leur propre péché et ils réalisèrent qu’ils méritaient une
condamnation plus grande. Alors ils s’éloignèrent tous.

Le Seigneur Jésus ayant levé la tête et ne voyant


personne mais seulement la femme, l’appela : « Femme. »
Une grande poussée d’amour inonda l’âme de cette
misérable femme. Elle n’avait probablement jamais
pensé que quelqu’un pourrait l’appeler avec amour et
tendresse, comme un père plein d’amour. Encore et encore
la voix compatissante du Seigneur Jésus resonnait dans
tout son être. L’espoir fleurissait en elle. La miséricorde
était son partage. Le Seigneur Jésus lui demanda où
étaient ses accusateurs et ceux qui la condamnaient ? Elle
leva les yeux, se retourna et ne vit personne. Alors elle
répondit alors : « Aucun, Seigneur. »

Mes sœurs bien-aimées, notez que la femme appela


Jésus « Seigneur ». Elle savait que quasiment tout le monde
dans sa ville l’avait condamnée et désirait sa mort. Mais
voici quelqu’un qui semblait être la personnification de

49
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

l’amour et de la compassion. Elle savait en elle que seul


l’Éternel Dieu pouvait offrir une telle grâce et miséricorde.
Alors elle s’adressa instinctivement à Jésus comme
« Seigneur ». De même, mes chères sœurs, seul le Seigneur
Jésus peut enlever toutes vos condamnations quand vous le
reconnaissez comme votre Seigneur et votre Dieu.

Ses accusateurs étant partis, le Seigneur Jésus dit à la


femme que lui non plus ne la condamnait pas. Avez-vous
entendu cela mes chères sœurs ? Rappelez-vous : « il n’y
a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui
sont en Jésus-Christ, lesquels ne marchent point selon la
chair mais selon l’Esprit » (Ro 8 :1, Bible Martin). Comme
le Seigneur Jésus releva la face de cette femme, Il relèvera
la vôtre. De même, qu’Il restaura sa dignité qui avait été
bafouillée, Il vous transformera et restaurera votre honneur et
votre dignité. Tout comme la femme reçut plus que ce qu’elle
avait perdu, mes bien-aimées sœurs, Il vous élèvera et vous
fera asseoir dans les lieux célestes en Christ-Jésus (Ep 2 :6).

Mes sœurs chéries, le Seigneur Jésus ne prends point


garde à votre apparence extérieure comme les hommes
mais regarde à vos cœurs (1 S 16 :6-7). Une fois dans une
vision, le Seigneur me montra une banane. En observant
la banane attentivement, je remarquai qu’il y avait sur
la peau extérieure jaune verdâtre, des marques de point
noirs. Ensuite, la peau avait été pelée. Le fruit n’avait
pas de points noirs et apparaissait propre. Alors le Saint-
Esprit m’enseigna que si pour une raison quelconque il
apparaît des tâches à l’extérieur d’une personne, elle doit
faire attention à ne pas souiller son homme intérieur. De
l’extérieur, la femme dans Jean 8 avait souillé son corps.
Mais le regard perçant du seigneur Jésus se posant sur
son âme, avait probablement perçu les circonstances qui
l’auraient poussé à se souiller et aussi son cœur brisé qui

50
.
L’Interdiction De Mépriser Les Femmes

criait miséricorde. C’est pour cela qu’Il lui dit: « Va et ne


pèche plus. » Cette même voix de grâce vous dit aussi :
« ne vivez plus sous le joug de la condamnation. Je vous ai
pardonné. Vous n’êtes plus condamnées. Vous êtes propre à
l’intérieur. »

J’avais été une fois invité à parler dans une église de


Dalsingphara, en Inde, en 1986. Comme je cherchais
la face du Seigneur pour un message, il m’ordonna de
prêcher sur la rencontre du Seigneur Jésus avec la femme
adultère mentionnée dans Jean 4 :6-29. C’était une très
petite église dans un village. Il y avait environ cinquante
personnes rassemblées cette nuit-là. Après mon message,
ayant fermé les yeux pour prier, je vis la représentation
du Seigneur Jésus debout à mes côtés. Il pointa du doigt
une certaine femme et me dit: « Dis-lui tout ce que je te
révélerai sur sa vie. »

Elle était une femme mariée heureuse. Son mari était


un pasteur laïc. Ils avaient cinq enfants. Un jour, son
patron l’avait forcée sous la menace d’une arme à avoir
des rapports sexuels. Craignant pour sa vie, elle avait
cédé et dès lors, très régulièrement, il lui demandait des
rapports. Lorsqu’elle refusait, il la menaçait d’exposer
son acte d’infidélité à son mari et ses enfants. Sa vie était
devenue misérable et insignifiante. Elle n’avait pas voulu
être infidèle à son mari qu’elle aimait mais avait été obligée
de l’être. Alors elle passait ses journées en larmes. Sans
révéler son identité puisque son mari était présent, je
racontai toute son histoire. Elle pleura irrésistiblement. Le
Seigneur Jésus me dit de lui dire qu’elle n’était pas méprisée
à Ses yeux et ne la voyait pas non plus comme une femme
adultère. Mais elle ne devrait plus pécher. La femme s’était
repentie et redonna sa vie au Seigneur. Cette nuit-là, elle
confessa tout à son mari qui l’avait enlacée et pardonnée.

51
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Mes sœurs chéries, essuyez vos larmes. Le Seigneur Jésus


est votre paix (Ép 2 :14). Il ne vous condamne pas. Vous
n’êtes pas laides devant Lui. Vous êtes aimées et précieuses
aux yeux de Dieu.

52
.
53
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Une fois une sœur m’implora comme suit : « Sadhu iyya


(Monsieur), chaque fois que vous visiterez Palayamkottai,
venez demeurer chez nous. S’il vous plaît, ne restez pas
dans un hôtel. Nous considérons cela comme une grande
bénédiction céleste si vous restez avec nous. » Comme la
femme Sunamite qui avait préparé une salle pour Élisée
afin de se reposer à chaque fois qu’il visitait Sunem, cette
femme indienne et son mari m’avait aussi accordé cet
honneur (2 R 4 :8-10).

En 1984, je me rendis à Palayamkottai, une ville du


district de Tirunelveli dans l’État de Tamilnadu au Sud de
l’Inde. Comme d’habitude, je rendis visite à cette famille
adorable. Aussitôt que la dame me vit entrer dans l’enceinte
de sa maison, elle vint en courant de la cuisine et me donna
un accueil chaleureux. Je lui demandai alors comment elle
allait. Dès que je lui posai cette question, elle tomba à mes
pieds et commença à sangloter de façon incontrôlable. Tous
mes efforts pour la consoler avaient échoué.

Je perçus alors dans mon esprit que cette femme avait


un problème majeur et qu’elle ne pouvait pas exprimer
son chagrin et sa douleur par des mots. Je plaçai ensuite
mes mains sur sa tête, levai les yeux vers le ciel et soupirai :
« Seigneur Jésus. » Immédiatement, je vis la représentation
du Seigneur Jésus debout à ma droite. Avec un grand
amour, Il me demanda : « Fils, que veux-tu ? » Je répondis :
« Seigneur, s’il te plaît regarde ta fille. Voit comment elle
pleure amèrement. » Le Seigneur Jésus se pencha ensuite
vers la femme. Il plia Sa paume en forme d’une coupe
comme pour recueillir de l’eau, et la plaça contre la joue
gauche de la femme. Toutes ses larmes tombèrent dans la
paume du Seigneur Jésus. Une petite flaque de larmes avait
été recueillie dans la main du Seigneur Jésus transpercée par
le clou.

54
.
Les Larmes d’une Femme

Le Seigneur Jésus se releva et me regarda pendant un


moment. L’instant d’après, je me retrouvai debout en Esprit
dans les cieux. C’était un endroit splendide rempli de la
gloire Shekinah de Dieu. De loin, je vis ce qui ressemblait
à l’arche de l’alliance (Ap 11 :19). Sur l’arche, entre les
ailes des chérubins, je vis une épaisse nuée glorieuse
(Ex 19 :9; 29 :42-43). La nuée semblait vibrer de vie et
tournoyait à l’intérieur. Une lumière dorée, glorieuse et
brillante, semblait irradiée dans toutes les directions. Je
perçus dans mon esprit que j’étais en train de contempler
la nuée de la manifestation de la présence du Père céleste. Je
commençai à trembler avec une sainte crainte de l’Éternel.

Le Seigneur Jésus alla près de l’arche et plaça toutes


les larmes de la femme dans une outre (Ps 56 :9). Il
s’agenouilla ensuite devant l’arche et commença à prier
pour elle. Il priait et pleurait à chaudes larmes en implorant
la grâce et la miséricorde de Dieu (Hé 5 :7, 7 :25). De temps
à autre, Il pointait Son doigt sur l’outre et disait : « Père,
regarde les larmes de Ma fille. » Finalement, une voix
forte comme le bruit d’un tonnerre retentit dans la nuée :
« C’est accordé. » C’est à ce moment-là seulement que
le Seigneur Jésus cessa de prier. Il se leva de ses genoux
et s’approcha de moi. Il regarda droit dans mes yeux et
dit : « Retourne et dit à Ma fille que ses prières ont été
entendues et exaucées. » Jusque-là, je n’avais aucune idée
des problèmes de la femme. Le Seigneur Jésus me révéla
alors ses quatre problèmes et leurs réponses qu’elle recevrait
dans l’immédiat.

Quand je retrouvai mes sens, je relevai la femme de


terre et lui narrai mon expérience céleste. Lorsqu’elle
entendit que Dieu avait répondu à ses quatre problèmes,
elle fut ravie et très réconfortée. Alors que j’étais dans les
cieux en esprit, le Seigneur Jésus me dit quelque chose qui

55
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

fut gravée dans mon cœur. Il me dit : « Les larmes d’une


femme ne resteront jamais sans réponse ! Les larmes d’une
femme ne resteront jamais sans réponse ! » Mes sœurs bien-
aimées, inscrivez cette phrase dans votre cœur. Pourquoi
continuer de pleurer ? Avez-vous été trompées par vos
maris? Avez-vous perdu vos maris? Avez-vous perdu votre
confiance ? Voyez-vous votre avenir sombre et morne?
Avez-vous continuellement pleuré jusqu’à ce qu’il n’y ait
plus de larmes qui sortent de vos yeux ? Mes sœurs bien-
aimées, s’il vous plaît prenez courage. Le même Seigneur
Jésus qui s’est manifesté pour recueillir les larmes de cette
femme indienne est également en ce moment debout
devant vous. Au moment où j’écris ce paragraphe, le
Seigneur me permet de voir en esprit qu’Il est juste debout
devant vous mes sœurs pendant que lisez ce livre. Vous
tendant Sa main transpercée, Il dit : « Mes filles, le sang qui
coule de mes mains pour les douleurs que vous éprouvez est
plus que les larmes qui coulent de vos yeux. » Ne pleurez
plus, mes chères sœurs. Allez ! maintenant, essuyez ces
larmes. L’Éternel Dieu n’a-t-Il pas promis que : « comme
un homme que sa mère console, ainsi Je vous consolerai »
(Es 66 :13) ?

Mes sœurs chéries, le Seigneur Jésus n’est pas indifférent


aux larmes que vous versez dans le secret. J’avais été une
fois invité à prendre la parole lors d’une conférence à
Sydney, en Australie, en 1996. Un soir, quand je me mis
à prier juste avant de commencer à prêcher, je vis le ciel
s’ouvrir devant moi (Ez 1 :1). J’aperçus le Seigneur Jésus
debout, priant avec les mains tendues devant la Nuée
Glorieuse de Dieu. Le Saint-Esprit me permit d’entendre
Sa prière. Il priait ainsi : « Mon Père, nombreux sont Mes
enfants réunis à Sydney pour une conférence. Parmi eux,
il y a une de Mes filles dont la fille adolescente a quitté la
maison sans l’informer. En conséquence, Ma fille pleure

56
.
Les Larmes d’une Femme

constamment devant Moi pour ramener sa fille. S’il te


plaît accorde-lui sa requête. » Racontant à la foule ce
que je voyais, tout le monde entendit un grand cri de
gémissement à l’arrière de l’auditorium. À la fin de la
réunion, une femme âgée vint me voir et me dit qu’elle
était celle qui pleurait pour sa fille perdue.

Mes sœurs chéries, vos larmes ne sont pas cachées


aux yeux de Dieu qui voit tout. Sa compassion sans faille
ne Lui permettra jamais de rester aveugle aux larmes qui
sortent de vos cœurs brisés (La 3 :22). Mes chères sœurs,
examinons maintenant quelques exemples bibliques de
comment les larmes des femmes ne restent jamais sans
réponse.

1. Les larmes d’Agar (Ge 21 :16-20). Elle pleura amèrement


pour demander la mort après avoir été chassé par
Abraham et Sarah. L’Éternel Dieu demeura-t-il aveugle à
ses larmes? Non, Il envoya un ange pour la consoler, la
réconforter et la délivrer de la situation difficile.

2. Les larmes d’Anne (1 S 1 :7, 10, 19, 20). Elle était


grandement méprisée et regardée de travers parce
qu’elle était stérile. Elle pleura devant son Dieu. Son
cœur était si brisé qu’elle ne pouvait pas formuler des
mots pour prier. Son cœur était devenu une fontaine de
larmes. Le Seigneur l’entendit pleurer, ouvrit son utérus
et la bénit avec un fils.

3. Les larmes de la veuve de Nain (Lu 7: 11-15). Le fils


unique d’une veuve était mort. Son seul espoir de survie
était à travers son fils. Elle n’avait personne d’autre pour
la soutenir. Elle était abattue et pleurait. Le Seigneur
Jésus perçut tout cela lorsqu’il la vit. Il essuya ses larmes

57
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

de détresse, les changea en espoir en ramenant à la vie


son fils mort.

4. Les larmes d’une prostituée (Lu 7 :36-38, 48-49). Une


prostituée qui s’était repentie se présenta et pleura
irrésistiblement devant le Seigneur Jésus. Il vit sa sincère
repentance et son cœur chagriné. Il essuya ses larmes
et lui donna l’espérance du salut en pardonnant ses
péchés.

5. Les larmes de la Vierge Marie (Jn 19 :25-27). Le prophète


Siméon prophétisa à Marie le jour de la circoncision du
petit enfant Jésus qu’une épée transpercera son cœur
(Lu 2 :3). Arrêtée au pied de la croix, Marie versait
d’abondantes larmes à cause de l’épée qui transperça
son âme par la crucifixion de son fils premier-né. Elle
aurait pu se rappeler de tous les évènements étranges
qui avaient accompagné la naissance du Seigneur Jésus.
L’ange Gabriel lui était apparu et lui avait dit que le
Seigneur Jésus régnerait sur le trône de David en tant
que roi d’Israël (Lu 1 :32-33). Marie se lamentait : « Au
lieu de régner en roi, ô mon fils, tu as été condamnée
à mourir. Au lieu de la couronne royale, une couronne
d’épines cruelle a été mise sur toi. »

Marie aurait aussi pu se rappeler de la visite des mages


d’Orient et dire : « Fils, quand les mages t’ont vénéré
comme roi, combien mon cœur était ravi (Mt 2 :11).
Combien de fois suis-je venue Te voir pour T’avertir du
mauvais complot des pharisiens et des sadducéens, mais Tu
as refusé de l’admettre, en ajoutant que quiconque fait la
volonté de Dieu Ton père, est Ta mère, Ton frère et Ta sœur
(Mt 12 :50). » Même dans Ses derniers moments, le Seigneur
Jésus leva les yeux et regarda sa mère. Probablement
pendant ces moments brefs, Il se souvint de comment

58
.
Les Larmes d’une Femme

Marie le portait et le nourrissait. Il essuya ses larmes et


la réconforta en lui donnant l’apôtre Jean comme un fils
(Jn 19 :26).

Mes sœurs chéries, les exemples précédents sont une


preuve suffisante que les larmes d’une femme ne restent
jamais sans réponse. Pourquoi les femmes pleurent-elles
fréquemment pour les moindres petites choses ? Cela est
aussi un aspect de l’image et de la ressemblance de Dieu
qui vous a été données. Regardons le Seigneur Jésus. Le
prophète Esaïe a prophétisé qu’Il serait un homme de
douleur (Es 53 :3). Nous lisons du Seigneur Jésus qu’Il a
souvent pleuré pour les autres (Jn 11 :35, 38; Hé 5 :7). Mes
sœurs bien-aimées, chaque fois que vous pleurez, le Père
céleste se souvient des larmes de Son Fils bien-aimé, le
Seigneur Jésus, et répond à vos supplications.

Persévérer avec Dieu

Chaque fois qu’une réunion de prière pour l’intercession


est organisée, inévitablement les femmes se rassemblent
en grand nombre. Pourquoi ? Mes sœurs chéries, l’Éternel
Dieu vous a donné une capacité très spéciale de vous
accrocher à Lui comme le fait le Seigneur Jésus. Examinons
une parabole du Seigneur Jésus sur la persévérance avec
Dieu.

LUC 18:1-7
1 Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il
faut toujours prier, et ne point se relâcher.
2 Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne
craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour
personne.
3 Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait
lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse.

59
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

4 Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en


lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je
n’aie d’égard pour personne,
5 néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui
ferai justice, afin qu’elle ne vienne pas sans cesse me
rompre la tête.
6 Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge
inique.
7 Et Dieu ne fera- t-il pas justice à ses élus, qui crient à
lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard?

En racontant cette parabole, le Seigneur Jésus révèle


une arme secrète que la femme possède mais pourtant
qu’elle ignore. En fait, vous l’avez régulièrement utilisé
sans réaliser sa puissance. La femme de Luc 18 a supplié
le juge pour lui faire justice contre son adversaire. Le juge
a rejeté sa demande. Elle est revenue le voir le deuxième
jour. Il n’a même pas levé les yeux pour la regarder. Elle est
revenue le troisième jour ... quatrième jour ... cinquième
jour ... sixième jour ... septième jour. Enfin, le juge, fatigué
par la femme qui l’importunait tous les jours, a cédé à sa
demande. Cette femme a utilisé la nature que Dieu lui a
donnée à son avantage.

Regardons cette femme. Elle venait embarrasser le


juge tous les jours. Elle le harcelait et était comme une
douleur dans son cou. Elle était très tenace, persistante
et n’abandonnait pas. Mes chères sœurs, prenez note du
comportement de cette femme. Pendant trop longtemps, le
diable vous a égaré de telle sorte que vous avez mal utilisé
cette nature en agissant dans la chair. Vous harcelez vos
maris, jusqu’à ce qu’ils soient frustrés et qu’ils demandent
le divorce. Voici une des voies dont le diable se sert pour
rompre les mariages.

60
.
Les Larmes d’une Femme

Mes sœurs bien-aimées, utilisez cette nature que Dieu


vous a donné pour vous accrocher à Lui et non à l’homme.
Comme la femme qui a troublé le juge, soyez obstinées
dans votre foi. Accrochez-vous à Dieu. Ne lui donnez pas
de repos jusqu’à ce qu’Il vous réponde (Es 62 :6-7). Allez-y,
harcelez et importunez Dieu. Il vous écoutera patiemment.
C’est aussi l’une des caractéristiques du Saint Esprit. Il
continue de faire l’intercession pour nous jusqu’à ce que
la réponse soit manifestée (Ro 8 :26-27). Si vous désirez
soumettre cette nature au Saint-Esprit, Il vous incitera à
vous accrocher à Dieu. Savez-vous, mes chères sœurs, que
le Seigneur Jésus s’accroche à Dieu dans l’intercession ?

Une fois en 1991, j’étais dans mon bureau à Kalimpong,


en Inde, répondant à mes courriers. Sur un coin de ma
table se trouvait un tas de lettres venant de plusieurs
personnes dans le monde qui demandaient la prière.
Cependant, la plupart des lettres étaient dans la langue
népalaise que ma secrétaire traduisait d’abord en anglais
pour moi. Comme j’étais sur le point de répondre à
certaines demandes dans ces courriers, je sentis un léger
coup de coude du Saint-Esprit me demandant de prendre
toutes les lettres et de me retirer dans mon lieu de prière
pour intercéder. En obéissant à l’inspiration du Saint Esprit,
je pris toutes les lettres avec moi pour aller prier. Dès que
je m’agenouillai, je vis la représentation du Seigneur Jésus
debout devant moi. Il s’agenouilla ensuite à mes côtés et
me dit : « Prions pour toutes ces demandes. » Je répondis
au Seigneur Jésus : « Seigneur, toutes ces lettres sont dans
la langue Népalaise et je ne comprends pas leur contenu. »
Il me sourit en disant : « Met tes mains sur ces lettres et
prions. » Quand je plaçai mes mains sur la pile de lettres, le
Seigneur Jésus plaça Ses mains sur les miennes, et levant les
yeux vers le ciel, Il se mit à pleurer et à soupirer (Jn 17 :1;
Mc 7 :34; 8 :2).

61
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Le Seigneur Jésus était totalement plongé dans la


prière. Des torrents de larmes coulaient de Ses yeux. Avant
de réaliser pleinement ce qui se passait, je me retrouvai
dans le ciel avec le Seigneur Jésus. A un certain endroit du
paradis, Je vis l’arche de l’alliance (Ap 11 :19). Sur l’arche,
entre les chérubins, je vis la nuée de gloire. Le Seigneur
Jésus alla devant l’arche, s’agenouilla devant elle, saisit
les cornes et pria. Il pria avec ferveur pendant longtemps
pour la première des requêtes de prière. Le Seigneur Jésus
n’avait pas cessé de prier jusqu’à ce qu’une voix tonnât
dans la nuée en disant : « Je vais la bénir. » C’est alors à ce
moment-là que le Seigneur Jésus cessa de prier. Il me révéla
ensuite le contenu de cette première requête de prière et
comment je devais y répondre.

Mes sœurs bien-aimées, vous avez en vous, comme


dans le Seigneur Jésus, la nature qui s’accroche à Dieu. Ne
lâchez pas Dieu jusqu’à ce qu’Il vous réponde. L’Écriture
ne dit-elle pas : « Réveille ma mémoire, plaidons ensemble,
parle toi-même, pour te justifier » (Es 43:26). L’Éternel Dieu
attend que vous vous accrochiez à Lui. Mes sœurs bien-
aimées, à chaque fois que vous vous accrochez à Dieu,
Il se souvient de Son Fils unique, agenouillé devant Lui
et saisissant les cornes dans l’intercession. Quand vous
pleurez devant Sa majesté, Il se souvient des larmes de Son
Fils en qui Il prend plaisir. Comment l’Éternel Dieu ne
peut-Il pas essuyer vos larmes, mes chères sœurs ?

62
.
63
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Mes sœurs bien-aimées, vous êtes précieuses aux yeux


de Dieu à cause de votre simplicité, de votre cœur qui
ressemble à celui d’un enfant, de votre être intérieur,
et de votre loyauté sans faille. N’est-il pas écrit dans
Esaïe 57 :15 « Car ainsi parle le Très-Haut, dont la demeure
est éternelle et dont le nom est saint : J’habite dans les lieux
élevés et dans la sainteté; Mais je suis avec l’homme contrit
et humilié, afin de ranimer les esprits humiliés, afin de
ranimer les cœurs contrits. »

Cette attraction pour la simplicité et l’humilité est aussi


un attribut de la nature de Dieu. Êtes-vous surprises ?
N’avez-vous jamais entendu ou ne vous a-t-on jamais parlé
de la nature maternelle de Dieu ? Lisons Zacharie 9: 9
 « Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Pousse des
cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici, ton roi vient à toi; Il
est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne,
Sur un ânon, le petit d’une ânesse. » Il est également écrit
dans Matthieu 11 :29 « Je suis doux et humble cœur. »
Mes chères sœurs, pouvez-vous comprendre maintenant
pourquoi vous êtes exceptionnelles et à quel point vous
êtes précieuses aux yeux de Dieu ? C’est votre simplicité à
croire et à faire confiance, votre capacité d’offrir l’amour
et la dévotion, votre volonté d’être soumise et obéissante,
et vos services loyaux rendus inlassablement, qui vous ont
particulièrement fait gagner l’amitié de Dieu. Vous êtes
bénies ! mes chères sœurs.

Les personnages bibliques qui ont reçu les plus grands


éloges de la part de Dieu sont des femmes. Pourquoi ?
Simplement parce que, vous les Femmes, êtes précieuses
aux yeux Dieu. Dans l’évangile de Marc, nous lisons le récit
de Marie de Béthanie, embaumant d’avance Jésus pour la
sépulture.

64
.
La Simplicité Et La Loyauté Des Femmes

Marc 14: 3-9


3 Comme Jésus était à Béthanie, dans la maison de
Simon le lépreux, une femme entra, pendant qu’il se
trouvait à table. Elle tenait un vase d’albâtre, qui
renfermait un parfum de nard pur de grand prix; et,
ayant rompu le vase, elle répandit le parfum sur la
tête de Jésus.
4 Quelques-uns exprimèrent entre eux leur
indignation: A quoi bon perdre ce parfum?
5 On aurait pu le vendre plus de trois cents deniers,
et les donner aux pauvres. Et ils s’irritaient contre
cette femme.
6 Mais Jésus dit: Laissez-la. Pourquoi lui faites-vous
de la peine? Elle a fait une bonne action à mon égard;
7 car vous avez toujours les pauvres avec vous, et vous
pouvez leur faire du bien quand vous voulez, mais
vous ne m’avez pas toujours.
8 Elle a fait ce qu’elle a pu; elle a d’avance embaumé
mon corps pour la sépulture.
9 Je vous le dis en vérité, partout où la bonne nouvelle
sera prêchée, dans le monde entier, on racontera aussi
en mémoire de cette femme ce qu’elle a fait.

Tôt dans les débuts de Son ministère, Jésus avait dit à


Ses disciples qu’Il devait souffrir de beaucoup de choses
de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et
des scribes, qu’Il devait être mis à mort, et ressusciterait
le troisième jour (Mt 16 :21). Même Ses disciples les plus
proches n’avaient pas compris ou cru en Ses paroles. C’était
une femme qui avait compris qui était véritablement Jésus
et pour quel but Il était venu. Comment se fait-il que ce
fût une femme qui put comprendre cela ? Parce que, mes
chères sœurs, vous avez la nature divine de Dieu en vous
qui vous permet de croire et de faire confiance comme des
enfants. Marie suivit l’impulsion de sa nature donnée par

65
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Dieu et oignit son Maître et son Dieu qu’elle aimait tant.


Très probablement qu’elle avait aussi cru que le Seigneur
Jésus ressusciterait le troisième jour et qu’il n’y aurait
plus d’opportunité pour oindre Son corps. La simplicité
de la foi génère le pouvoir de la visualisation, même des
choses et des événements éternels, que ce soit temporel ou
intemporel. C’est en cela que consiste la foi, n’est-ce pas ?
(Hé 11 :1)

Mes chères sœurs, pouvez-vous maintenant voir


que vous possédez la foi «de Dieu» qui déplacent les
montagnes ? (Mc 11 :22-23). Elle est là, chères sœurs.
Ne tremblez pas de peur à cause des mensonges du diable
insinuant que les femmes n’ont pas La foi «qui déplace
les montagnes» mais seulement les hommes. Ce sont des
mensonges du puits de l’enfer. Rejetez ces pensées impies
parce qu’elles ne sont pas celles de Dieu à votre égard.
Comme Marie, certaines d’entre vous peuvent faire face à
une forte opposition du fait de croire en Jésus pour ce qu’Il
a dit et ce qu’Il ferait. De plus, quand Marie a été critiquée
sans pitié par les disciples, le Seigneur Jésus, le défenseur
des femmes, est venu la secourir. Le Seigneur Jésus viendra
à votre secours et défendra votre réputation. Vous devez
garder votre paix. Il combattra vos combats (Ex 14 :14).

Le Seigneur Jésus a hautement loué Marie pour son acte


noble. Pourquoi l’a-t-Il hautement loué ? Comment le bris
d’un simple vase d’albâtre pourrait-il être un acte louable ?
Il y a une coutume juive intéressante concernant la femme
qui brise un vase d’albâtre. Le vase d’albâtre renfermant un
parfum de nard de grand prix est le cadeau d’une mariée
à son époux pendant la nuit de noces. Cela coûterait aux
parents de la mariée juive les économies de toute une
vie pour acheter un tel vase d’albâtre. La nuit avant la
consommation de leur mariage, la mariée devrait rompre

66
.
La Simplicité Et La Loyauté Des Femmes

le vase de parfum et oindre de la tête aux pieds le marié


(Mt 26 : 6; Jn 12 :3).

C’est un honneur, un prestige et une dignité pour la


femme de rencontrer son mari la nuit de noces avec un
vase d’albâtre. En brisant le seul trésor de sa vie, Marie
prenait un risque qui pouvait lui coûter son mariage. Elle
prit ce qu’elle avait de plus précieux et cher, et le remit au
Seigneur Jésus. Dans cet acte, elle déclara que le Seigneur
Jésus était son fiancé. Elle confia son avenir entier dans les
mains du Seigneur Jésus. Mes chères sœurs, ne faites-vous
pas aussi de même ? C’est la raison pour laquelle vous êtes
précieuses aux yeux de Dieu.

Mes chères sœurs, le Seigneur Jésus saura ouvertement


récompenser toutes les choses qui semblent petites,
insignifiantes et ordinaires, que vous faites pour Lui dans
la simplicité de la foi. Remarquons comment le Seigneur
Jésus a honoré Marie : « Je vous le dis en vérité, partout où
cette bonne nouvelle sera prêchée dans le monde entier,
on racontera aussi en mémoire de cette femme ce qu’elle a
fait. » (Mt 26 :13).

Quel honneur ! Un mémorial éternel écrit et rappelé


dans la Parole de Dieu, sur cette terre dans la Bible et au
ciel dans les annales célestes éternelles. Je connais une
famille précieuse aux États-Unis d’Amérique dont la femme
et son mari vivent une vie très sacrificielle. Ils sont tout le
temps en train de donner aux autres. Une fois quelqu’un
leur avait donné de l’argent pour acheter un nouveau
tapis afin de remplacer leur moquette en lambeaux dans le
salon. Commençant à faire les démarches pour obtenir le
nouveau tapis, ils reçurent une lettre urgente demandant
de l’aide pour un orphelinat en Roumanie. Sans arrière-
pensée, ils ont immédiatement envoyé à l’orphelinat

67
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

l’argent destiné à l’achat du tapis. Un jour, pendant que je


priais pour eux, le Seigneur Jésus ouvrit mes yeux spirituels
pour voir la gloire au paradis. Je vis une maison particulière
qui était arrangée avec toutes sortes de pierres précieuses de
différentes tailles. Le Seigneur Jésus me dit alors : « Chaque
pierre précieuse représente le sacrifice monétaire que Ma
fille a fait pour moi. Ici au ciel, Ses sacrifices sur terre sont
reconnus pour l’éternité » (Mt 6 :20).

Cachée Mais Pas Oubliée

Avez-vous été négligées ? Méconnues ? Tapies dans


l’obscurité ? Oubliées ? Prenez courage mes chères sœurs.
Voici ce que l’Éternel Dieu vous dit : « Une femme oublie-
t-elle l’enfant qu’elle allaite ? N’a-t-elle pas pitié du fruit de
ses entrailles ? Quand elle l’oublierait, Moi je ne t’oublierai
point. Voici, je t’ai gravée sur mes mains; Tes murs sont
toujours devant mes yeux » (Es 49 :15-16).

Vos murs sont toujours devant Mes yeux. Quelle


déclaration ! La plupart des maris et leurs femmes gardent
dans leurs portefeuilles les photographies des autres ou de
leurs familles. Chaque fois qu’ils ouvrent leurs portefeuilles,
ils vont jeter un regard d’amour sur la photographie de
leurs proches. Notons l’expression «chaque fois qu’ils
ouvrent leurs portefeuilles.» Mais que dit la Bible ? Toujours
devant Mes yeux. J’eus une vision en novembre 1983
qui était directement liée à cette belle promesse divine.
Je vis une main gigantesque étendue à travers l’univers.
J’aperçus dans la paume un trou percé par un clou. Comme
je regardais le trou de plus près, je vis des millions de
photographies de personnes qui y étaient soigneusement
disposées. Le Saint-Esprit me dit alors : « C’est ce qui est
écrit dans la Parole : Je t’ai inscrit sur les paumes de Mes
mains. » Mes chères sœurs, vous n’êtes pas oubliées par

68
.
La Simplicité Et La Loyauté Des Femmes

l’Éternel Dieu. Il aime et prend soin de vous comme la


prunelle de Ses yeux (De 32 :10).

Une fois, la femme d’un pasteur vint me voir pour


prier. Sanglotant, elle me dit que personne ne la traitait
avec honneur et respect. Les membres de l’église dont elle
se souciait beaucoup ne prenaient même pas soin d’elle ou
ne lui montraient pas d’intérêt. Tout le monde la traitait
comme si elle n’existait pas. Elle rajouta avec beaucoup de
larmes : « Je me demande même si Dieu sait que j’existe ».
Pendant qu’elle me parlait, la Parole du Seigneur s’adressa
à moi, en disant : « Dis à Ma fille que non seulement Je
sais qu’elle existe, mais Je n’ai pas non plus oublié tous les
sacrifices qu’elle a faits pour moi. » Le Seigneur me relata
alors qu’une fois, son mari lui avait donné de l’argent pour
acheter une nouvelle paire de chaussures. Mais au lieu
d’acheter la nouvelle paire, elle mit l’argent dans le panier
d’offrande pour les missions. Personne n’était au courant
de cela. Mais l’Éternel qui étend Ses regards sur toute le
terre, pour soutenir ceux dont le cœur est tout entier à Lui,
vit son acte de sacrifice (2 Ch 16 :9).

Quand je lui racontai tout ce que le Saint-Esprit m’avait


révélé à son sujet, elle me regarda d’abord avec incrédulité.
Puis elle se mit à sangloter comme un bébé, comblée de
gratitude que le Seigneur ne l’avait pas oubliée. Mes sœurs
bien-aimées, comment le Seigneur peut-il oublier vos
sacrifices désintéressés ? L’Éternel Dieu a déclaré dans Sa
Parole : « Car Dieu n’est pas injuste, pour oublier votre
travail et l’amour que vous avez montré pour Son nom,
ayant rendu et rendant encore des services aux saints »
(He 6:10). Mes sœurs bien-aimées, le Seigneur Jésus vous
honorera certainement, vous qui souffrez en silence en Son
nom. L’Éternel Dieu de toute consolation vous réconfortera
sûrement et vous récompensera ouvertement (2 Co 1 :3-4).

69
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Le Seigneur Jésus a même confié des tâches solennelles


et importantes aux femmes. Pourquoi ? Parce qu’elles sont
simples d’esprit et croient facilement de tout leur cœur.
Nous lisons dans l’évangile de Jean, chapitre 20, que Marie
de Magdala était partie au lieu du sépulture où le corps
du Seigneur Jésus avait été gardé. Qui était cette Marie de
Magdala ? Elle était une femme de qui étaient sortis sept
démons (Lu 8 :2). Par gratitude au Seigneur pour l’avoir
délivrée, elle commença à Le servir partout où Il allait.
L’action de grâce et la reconnaissance dans son cœur à
l’égard du Seigneur pour sa délivrance furent traduites
par la loyauté et le service. Après que le Seigneur Jésus eut
été crucifié et enterré, son grand amour et sa dévotion à
son Dieu l’emmena au sépulcre. Mais elle fut confrontée
à une grande déception quand elle trouva la tombe vide.
Mes chères sœurs, êtes-vous aussi grandement déçues du
Seigneur Jésus de n’avoir pas répondu à vos attentes ?
Rappelez-vous, s’il vous plaît, que Dieu est le rémunérateur
de ceux qui Le cherchent diligemment (Hé 11 : 6). Ainsi
peu après, dans le jardin de la tombe vide, le Seigneur Jésus
ressuscité apparut à Marie de Magdala. Quel grand privilège
pour cette femme!

Considérons aussi comment Dieu a choisi l’utérus d’une


autre femme, la Vierge Marie, pour que le Seigneur Jésus
naisse dans ce monde. Si en donnant naissance à Jésus,
toutes les générations lui diront bienheureuse (Lu 1 :48),
combien bénie devrait être aussi Marie de Magdala, d’être
la première personne à contempler le Seigneur ressuscité et
glorifié. Pourquoi le Seigneur Jésus s’est-il manifesté devant
elle ? Peut-être pour les mêmes raisons confessées par la
Vierge Marie : « parce qu’Il a Jeté les yeux sur la bassesse de
Sa servante » (Lu 1 :48).

70
.
La Simplicité Et La Loyauté Des Femmes

Le Seigneur Jésus donna à Marie de Magdala un grand


honneur et privilège d’aller annoncer Sa résurrection à
Ses disciples sceptiques. Il lui dit : « Va trouver Mes frères,
et dis-leur que Je monte vers mon Père et votre Père, vers
mon Dieu et votre Dieu » (Jn 20 :17). Pourquoi le Seigneur
Jésus a-t-Il choisi une femme pour faire ce travail ? Parce
que, la femme, semble-t-il, a une foi simple pour croire et
obéir. Lisons les Saintes Écritures. Les hommes, les apôtres
qui étaient avec le Seigneur Jésus jour et nuit, n’avaient pas
cru en Ses paroles. Il est écrit : « Celles qui dirent ces choses
aux apôtres étaient Marie de Magdala, Jeanne, Marie,
mère de Jacques, et les autres qui étaient avec elles. Ils
tinrent ces discours pour des rêveries, et ils ne crurent pas
ces femmes » (Lu 24 :10-11). Mes chères sœurs, ne laissez
pas les hommes vous renvoyer comme une nigaude et ne
vous estimez pas moins «bonnes» pour comprendre les
profondeurs des mystères de Dieu. Sachez que le Seigneur
Jésus savait assurément qu’Il pouvait compter sur votre
simplicité de foi pour Lui obéir.

Considérons aussi la simplicité de foi, la confiance et


l’obéissance démontrées par la Vierge Marie.

LUC 1 :26-38
26 Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par
Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
27 auprès d’une vierge fiancée à un homme de la
maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge
était Marie.
28 L’ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui
une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.
29 Troublée par cette parole, Marie se demandait ce
que pouvait signifier une telle salutation.
30 L’ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as
trouvé grâce devant Dieu.

71
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

31 Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un


fils, et tu lui donneras le nom de Jésus.
32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le
Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.
33 Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et
son règne n’aura point de fin.
34 Marie dit à l’ange: Comment cela se fera- t-il,
puisque je ne connais point d’homme?
35 L’ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi,
et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre.
C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera
appelé Fils de Dieu.
36 Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un
fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est
dans son sixième mois.
37 Car rien n’est impossible à Dieu.
38 Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu’il me
soit fait selon ta parole! Et l’ange la quitta.

Dieu a choisi une femme simple d’esprit et obéissante


pour porter le Messie. L’ange Gabriel dit à Marie qu’elle
concevrait un fils sans le processus naturel des rapports
sexuels. Elle n’avait ni tort ni manqué de foi en posant
la question : « Comment cela se fera-il ? » (v. 34). Un tel
événement n’avait jamais eu lieu auparavant dans l’histoire.
Observons de près la simplicité de foi de Marie. L’ange
continua de lui donner une explication technique sur la
façon dont elle concevrait son bébé (v. 35).

Je doute que Marie ait pu saisir le mystère de la


conception virginale. Elle n’avait pas protesté en disant :
« J›ai besoin d’au moins deux ou trois confirmations pour
cela. » Pour un instant éphémère, elle aurait pu évaluer le
coût. Pour une vierge de devenir enceinte avant le mariage
était et est toujours un grand déshonneur et une disgrâce

72
.
La Simplicité Et La Loyauté Des Femmes

dans la culture orientale. Pourtant elle ne s’était pas


rebellée contre l’annonciation. Dans toute sa simplicité,
elle s’était humiliée et abandonnée à la volonté de Dieu.
Quand elle dit : « Qu’il me soit fait », elle disait en réalité,
« Dieu je suis ta servante. Je suis prête à accepter tout ce
que Tu veux de moi. Je ne fais aucun cas de l’humiliation,
du déshonneur et de la disgrâce. Je suis Ta servante, prête à
faire Ta volonté. » Elle n’avait pas saisi pleinement toutes
les implications de son obéissance, ne sachant vraiment pas
ce qui l’attendait, mais seulement elle était certaine d’une
chose dans son cœur et son esprit : c’est d’obéir Dieu à tout
prix. Quel dévouement !

Quand Marie avait accepté sa vocation, elle avait aussi


accepté l’humiliation et la disgrâce. Et lorsque Dieu vit sa
volonté d’obéir, au lieu de la disgrâce, elle fut couronnée
d’honneur. Partout dans le monde, les gens l’ont appelé
«bienheureuse» (Lu 1 :48). Mes sœurs bien-aimées, avez-
vous enduré ou traversé des moments d’humiliation et de
disgrâce simplement parce que vous avez obéi à l’appel
et à la volonté de Dieu dans votre vie ? Prenez courage !
Bientôt le Dieu d’amour vous magnifiera et vous honorera
publiquement.

Mes chères sœurs, avez-vous déjà remarqué que les


femmes faisaient aussi partie du ministère itinérant du
Seigneur Jésus pendant Ses jours sur terre ? O Oui ! Elles
n’étaient pas exclues. Elles avaient joué un rôle crucial
en tant qu’équipe de soutien du ministère. Les Saintes
Écritures en témoignent dans Luc 8 :1-3, « Ensuite, Jésus
allait de ville en ville et de village en village, prêchant et
annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu. Les
douze étaient avec lui et quelques femmes qui avaient
été guéries d’esprits malins et de maladies: Marie, dite de
Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne,

73
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

femme de Chuza, intendant d’Hérode, Susanne, et plusieurs


autres, qui l’assistaient de leurs biens. »

Mes sœurs bien-aimées, s’il vous plaît prenez note


de deux phrases dans ces Écritures : « Les douze étaient
avec Lui, et quelques femmes » et « plusieurs autres,
qui l’assistaient de leurs biens. » Les femmes étaient des
partenaires financiers du ministère du Seigneur Jésus. Les
femmes, semble-t-il, ont une grande tendance à donner.
Quand le prophète Élie eut faim, une pauvre veuve, sans
tenir compte des besoins en nourriture de son propre
fils, pourvut à son besoin (1 R 17 :8-16). Une femme
Sunamite avait préparé une chambre pour Élisée et prenait
régulièrement soin de ses besoins personnels (2 R 4 :8-11).

La plupart des femmes, semble-t-il, sont assez dévouées.


En 1992, je prêchais dans une ville du Michigan, aux États-
Unis, quand une femme vint vers moi et me dit : « Frère,
je suis l’une de vos partenaires. » Elle ajouta qu’elle était
un ministre à plein temps qui vivait par la foi. Lorsque le
Seigneur Jésus l’avait appelée à devenir partenaire financier
dans notre ministère, elle dût sortir pour aller à la recherche
d’un emploi. De ce revenu, elle commença fidèlement à
nous envoyer une contribution mensuelle. Son sacrifice
toucha mon cœur à un tel point que j’eus de la compassion
pour elle. Je me disais intérieurement quelle personne
simple de foi, loyale, dévouée et obéissante !

Mes chères sœurs, le Seigneur Jésus sait qu’Il peut


compter sur vous pour prendre soin de Ses serviteurs et de
Son ministère. Le Seigneur Jésus sait qu’Il peut compter sur
votre fidélité pour obéir à Ses instructions. Pourquoi êtes-
vous très fidèle ? C’est parce que vous possédez la nature
maternelle de Dieu. Les Saintes Écritures ne disent-elles
pas que Dieu Lui-même est fidèle (1 Th 5 :24; 2 Ti 2 :13) ?

74
.
La Simplicité Et La Loyauté Des Femmes

A cause de votre simplicité, vous êtes prêtes à obéir et faire


tout ce que le Maître demande. En fait, le Seigneur n’a
même pas besoin d’exiger. Il n’a qu’à murmurer doucement
dans votre esprit et vous vous empresserez d’obéir et
d’exécuter Sa volonté (Ex 35 :21, 22, 25, 26, 29; 38: 8).

Vous êtes précieuses aux yeux de Dieu

J’ai lu une fois une histoire humoristique, pourtant,


convaincante. Trois hommes qui se frayaient un chemin
dans la forêt amazonienne tombèrent sur une immense
et violente rivière. Il était impératif qu’ils la traversent. Le
premier homme pria Dieu en disant : « S’il Te plaît, donne-
moi la force de traverser cette rivière. » Immédiatement les
muscles de ses bras et de ses jambes ont pris du volume, et
en utilisant cette force soudainement mise à sa disposition,
il fut capable de nager jusqu’à l’autre rive. Voyant cela,
le second homme pria aussi Dieu en disant : « Seigneur,
donne-moi la capacité et la force d’aller de l’autre côté. » Un
petit bateau itinérant soudainement apparut à côté de lui.
Dès qu’il monta dans celui-ci et qu’il avança vers le milieu
de la rivière enragée, une grande force l’envahit subitement
et lui permit de ramer en toute sécurité jusqu’à l’autre rive.

C’était le tour du troisième homme. Il pria : « S’il


Te plaît Dieu, donne-moi la capacité et l’intelligence
nécessaires pour traverser la rivière. » Il se transforma
immédiatement en une femme. Elle regarda la carte,
localisa un pont situé à proximité et passa par-dessus.
Nous pouvons rire de cette histoire. Les hommes peuvent
se sentir insultés. Cependant, la vérité est là, quand Dieu a
créé la femme, Il l’a spécialement dotée d’une intelligence
intuitive. Cette capacité permettra à chaque femme,
même si parfois abattue, de s’élever au-dessus de leurs
circonstances.

75
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Mes sœurs bien-aimées, oubliez à quel point la société


peut vous mépriser. Faites abstraction du mépris des autres.
Voyez-vous comme Dieu vous voit. Si nous nous tenons
près de quelqu’un et le regardons droit dans les yeux,
nous verrons notre propre image reflétée dans ses yeux. De
même, mes chères sœurs, allez auprès du Seigneur Jésus et
regardez dans Ses yeux. Vous verrez votre image s’y refléter
de la manière dont notre Dieu vous voit. En regardant dans
Ses yeux, permettez à ce que l’image de comment Dieu vous
voit, affecte votre esprit dans toute Sa puissance. Quand
vous ferez cela, vous ne vous sentirez plus désolées pour
vous-même. Vous n’allez plus vous sous-estimez. Vous ne
vous sentirez plus inférieures. Alors que devriez-vous faire
maintenant ? Le Seigneur votre Dieu dit à chacune de vous :
« Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive ! Et la gloire de
l’Éternel se lève sur toi. Voici, les ténèbres couvrent la terre,
et l’obscurité les peuples ; Mais sur toi l’Éternel se lève, sur
toi sa gloire apparait » (Es 60 :1-2). Oui, mes chères sœurs,
le Seigneur se lèvera sur vous, et sa gloire apparaîtra sur
vous. Alléluia.

Alors que chacune de vous prenne son tambourin entre


ses mains : « Réveille-toi ! Réveille-toi ! Revêts ta parure,
Sion [Sœur] ! Revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville
sainte ! Car il n’entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur
[déshonneur, discrédit, humiliation, disgrâce]. Secoue
ta poussière, lève-toi, mets-toi sur ton séant, Jérusalem !
Détache les liens de ton cou, captive, fille de Sion! »
(Es 52 :1-2).

Lorsque le Seigneur Dieu fera briller Sa lumière sur votre


face, savez-vous ce qui vous arrivera ? Écoutons la Parole du
Seigneur mes chères sœurs : « Oui, vous sortirez avec joie, et
vous serez conduits en paix ; Les montagnes et les collines

76
.
La Simplicité Et La Loyauté Des Femmes

éclateront d’allégresse devant vous, et tous les arbres de la


campagne battront des mains. Au lieu de l’épine s’élèvera
le cyprès, au lieu de la ronce croîtra le myrte… Tu seras une
couronne éclatante dans la main de l’Éternel, un turban
royal dans la main de ton Dieu. On ne te nommera plus
délaissée, on ne nommera plus ta terre désolation ; Mais
on t’appellera mon plaisir en elle, et l’on appellera ta terre
épouse; car l’Éternel met son plaisir en toi » (Es 55 :12-13 ;
62 :3-4).

Un homme de Dieu qui vivait aux États-Unis


d’Amérique était fréquemment visité par les anges. Il
était allé en Alaska pour le ministère. Alors qu’il y était, il
séjourna dans la maison d’un certain pasteur. La femme
de ce pasteur étant Amérindienne, avait une très mauvaise
image de soi. Tôt, un matin, l’ange Gabriel visita l’homme
de Dieu et lui dit : « Dis à la femme du pasteur qu’elle est
très spéciale aux yeux de Dieu. Elle a une mauvaise image
d’elle-même. Elle pense qu’elle est sans valeur et qu’elle
n’est pas acceptée comme elle le devrait à cause de sa race.
Mais dis-lui que Dieu l’aime. Dieu l’a mise à la place qui lui
revient. Dis-lui qu’elle est spéciale ! »

Oh la la ! Dis-lui qu’elle est spéciale ! Mes sœurs chéries,


pouvez-vous maintenant voir à quel point vous êtes
précieuses aux yeux de Dieu ?

Dieu croit en vous.


Dieu vous respecte en tant que personne, pas en tant que chose.
Dieu vous valorise fortement.
Dieu honore et récompense vos travaux d’amour désintéressés
pour Lui.
Dieu pense toujours à vous et veille sur tout ce qui vous
concerne.

77
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Dieu a constamment un flux ininterrompu de pensées d’amour à


votre égard comme si personne d’autre n’existait.

Pourquoi ? Parce que …

Vous, O femmes, êtes spéciale aux yeux de Dieu !

78
.
79
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

Depuis la publication de ce livre en 1991, nous avons reçu


des centaines de témoignages de vies transformées. Nous
partageons ici certains d’entre eux pour la gloire de Dieu.

1. J’ai été béni par le message “Les Femmes Sont Précieuses


aux yeux Dieu”. C’est ce que les femmes ont aussi besoin
d’entendre ici en Amérique. Merci beaucoup.
Dr Gwen Shaw, États-Unis

2. Les femmes en Inde sont très maltraitées. Les épouses


permettent à leurs maris de faire d’elles ce qu’ils veulent,
parce qu’elles se disent qu’elles n’ont nulle part où aller.
Les femmes sont éduquées à croire qu’elles ne sont que des
servantes pour leurs maris et beaux-parents. C’est décevant
parce qu’à cause de cela elles changent leur nature. Le
diable a fait pression et a changé leur caractère. Je trouve
que les femmes sont devenues dures de cœurs à cause de
l’autoprotection pour ne plus être blessées. Votre livre m’a
permis de savoir combien précieuses sont les femmes aux
yeux de Dieu. Merci d’avoir écrit ce merveilleux livre !
Yasmin Chung, Inde

3. J’ai aimé écouter votre merveilleux message “Les Femmes


Sont Précieuses aux yeux de Dieu” sur bande audio. Le
concept de Dieu comme Père et Mère est très intéressant.
Betty Cook, États-Unis

4. Bien que votre livre “Les Femmes Sont Précieuses aux yeux
de Dieu” soit spécialement pour les femmes, cela a été une
grande bénédiction pour moi aussi. Je suis content de savoir
que Jésus n’est pas seulement mon Père mais aussi ma
Mère. Je suis vraiment très content pour cette merveilleuse
révélation que je reçue à travers votre livre !
Ashok Sangma, Inde

80
.
Témoingnages

5. Votre livre “Les Femmes Sont Précieuses aux yeux de Dieu”


m’a vraiment bénie. Combien de fois nous nous vautrons
dans l’apitoiement sur soi et la haine envers soi-même parce
que nos pensées sont focalisées sur comment nous nous
percevons. Je prie que les femmes partout dans le monde
soient amenées à la lumière pour comprendre leur place
spéciale en tant que princesses de Dieu !
Abena Cabbil, États-Unis

6. J’ai lu attentivement votre livre “Les femmes Sont Précieuses


aux yeux de Dieu”. Il m’a vraiment aidée et j’ai reçu
beaucoup de bénédictions. Étant rempli de joie, j’ai vraiment
pleuré en le lisant.
Alenuo Angami, Inde

7. Il y a eu des occasions de partage avec différentes femmes


sur votre livre “Les femmes Sont Précieuses aux yeux de
Dieu”. Toutes ont été encouragées dans le Seigneur, en
particulier la partie où vous avez mentionné que Dieu aime
notre persévérance dans la prière.
Lynda Cruz, Italie

8. A travers votre livre “Les Femmes Sont Précieuses aux yeux


de Dieu” je suis parvenue à comprendre combien les femmes
Sont Précieuses aux yeux de Dieu. Le paragraphe “Chères
sœurs, à quoi bon s’apitoyer sur son sort et se sous-estimer
... “ a beaucoup touché mon cœur. A ce moment-là, j’ai
connu ma valeur et j’ai décidé de me remonter le moral dans
le Seigneur !
Srijana Rai, Inde

9. Votre livre “Les Femmes Sont Précieuses aux yeux de Dieu”


était très spécial pour moi. Parce que c’est la première fois de
ma vie que Dieu à travers un homme me dise que je ne suis
pas une personne moins importante qu’un homme. Mais je

81
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

suis une créature spéciale avec mes propres responsabilités,


aussi importante et précieuse pour Dieu comme l’homme.
Olga Atroshenko, Kazakstan

10. Votre livre “Les Femmes Sont Précieuses aux yeux de Dieu”
a été donné à ma mère pour lecture par l’un de mes parents
et donc je l’ai lu aussi. C’était très touchant et inspirant. Il y
a eu des moments où j’ai versé des larmes en lisant ce livre
spécial.
Michelle Jyoti, Fidji

11. J’ai été bénie et touchée par votre livre “Les Femmes Sont
Précieuses aux yeux de Dieu.” Même pendant que je le lisais,
je pouvais sentir la présence de l’amour de Dieu.
Hui Yi, Singapour

12. Merci pour votre livre, “Les Femmes Sont Précieuses aux
yeux de Dieu.” J’ai eu la chance de passer à travers et il a
vraiment apporté beaucoup de nouvelles bénédictions dans
ma vie. Ce livre m’a encouragé dans mon ministère.
Shanti Gurung, Népal

13. Mon ami m’a donné votre livre intitulé “Les Femmes Sont
Précieuses aux yeux de Dieu” à lire. J’ai lu tout le livre
en quelques heures. Je l’ai trouvé très exhortant et non
seulement ça, je me suis sentie aimée non pas en tant que
personne, mais comme une femme.
Renee McClelland, Australie

14. J’ai lu votre livre intitulé “Les Femmes Sont Précieuses aux
yeux de Dieu” et cela a été très enrichissant par ce que vous
avez apporté. Je savais auparavant que les femmes étaient
précieuses aux yeux de Dieu, mais je ne m’étais jamais
vraiment penchée sur ce sujet en profondeur. Mes yeux ont

82
.
Témoingnages

été ouverts pendant que vous détaillez avec la Parole, la


façon dont Dieu voit les femmes et quelle place spéciale nous
occupions dans Son cœur.
Iris Lim, Singapour

15. Votre livre “Les Femmes Sont Précieuses aux yeux de Dieu”
m’inspire beaucoup. Ça me rappelle comment je suis
précieuse et aimée de Dieu dans la façon dont Il m’a créée. Je
veux acheter plus de livres pour mes amies autour de moi.
Kay Ye, Taïwan

16. Quelle bénédiction incroyable votre livre “Les Femmes Sont


Précieuses aux yeux de Dieu” a été pour moi et pour mes
sœurs en Christ. Nous voyons le mouvement féministe
généralisé dans notre société et dans le monde autour
de nous. En tant que filles de Dieu et en considérant les
bénédictions qu’Il nous a données à travers nos maris pieux
et nos mariages, c’est le désir de nos cœurs de nous lever
contre cette abomination devant le Seigneur et de voir la
justice de Dieu restaurée. Quelle aide et quel guide votre livre
est dans ce domaine !
Kim A. Calvi, États-Unis

17. Je voulais juste que vous sachiez à quel point j’ai été bénie
par votre livre “Les Femmes Sont Précieuses aux yeux de
Dieu.” J’avais traversé dernièrement des moments difficiles
et en lisant votre livre par la grâce de Dieu, différentes
blessures me sont remontées en surface. J’ai passé ce matin
à attendre en silence dans la présence du Seigneur et à lire
votre livre. Il m’a donc servi. La grâce de Dieu et Son amour
immense sont perceptibles à travers votre ministère. Après
avoir lu le premier chapitre de votre livre, j’ai été rempli de
foi et j’ai senti la paix et l’amour de Dieu.
Anna Gerhauser, Australie

83
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

84
.
85
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

86
.
87
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

88
.
89
.
Les Femmes sont Précieuses à Dieu

90
.