Vous êtes sur la page 1sur 68

I) Risques Électriques

I-a) Surintensités
- Court-circuit
- Surcharge
I-b) Surtension
I-c) Défauts d'isolation
- Electrisation et Electrocution
II) Solutions
II-a) Appareillage
II-b) Schéma de liaison à la terre
II-c) Autres solutions
1

F. Camus – UFR de Physique et Génie Electrique - Grenoble - 2006


I - R is que É lec trique : I ntro duc tio n

Circuit électrique (de principe)


Fonctionnement normal

Charge
Source

Personne

Sécurité des personnes


Sécurité des biens
Disponibilité de l'énergie 2
I - R is que É lec trique : I ntro duc tio n
Circuit électrique (de principe)
Fonctionnement anormal

? ?
E ? Charge
Source
E M
B L
R O Personne
P

- Personnes en danger => Électrisation, brûlure, projection, ..


- Destruction du matériel
- Indisponibilité de l'énergie => Pertes de matériel, de données
informatiques, salle d'opérations, ascenseur, tour de contrôle,
balisage piste atterrissage .....
Exemple de coûts horaires des pannes d’alimentation électrique (Source :Guide Technique - Juin 2008 – Schneider Electric ) :
Télécommunications 1,8 M$ ; Transaction par cartes de crédits 2,5 M$ ; Sociétés financières à opérations boursières 6 M$ ;
Production de semi-conducteur 3,8 M$ ; Ligne d’assemblage automobile 6 M$ ; Acièrie 0350 000 $
Dis ponibilité de l'énerg ie électrique (Source : Intersections Juin 2008 – Schneider Electric ) :
3
D o m e s tiq u e : 9 9 ,9 8 % - In d u s tr ie : 9 9 ,9 9 8 %
I - R is que É lec trique : D ifférentes c a tég ories de défa uts

● A) Surintensités
● B) Surtensions, baisse ou manque de tension
● C) Défauts d'isolation
- Effets physiologiques d'une électrisation

4
I -a ) R is que É lec trique : S urintens ités – C o urt c irc uit (1/5)

Court circuit :
Cause : mise en contact accidentelle de deux
conducteurs à des potentiels différents

Source

Charge

5
I -a
- )R isR que
is que
É lec
É lec
trique
trique
: I ntro
: S urintens
duc tio nités – C o urt c irc uit (2/5)

Conséquences électriques :
- l'intensité devient très grande :
Icc ≈ courant normal de l'installation x10...1000
- la charge n'est (quasiment) plus alimentée

Conséquences indirectes :
- Effet Joule dans les conducteurs => destruction
matériel, feu, brûlures, ....
t −9 t
k 6.10
 = 2 ∫ I . dt= ∫I
2 2
2 . dt
S 0 S 0

A.N. : 20 ms ; 1 mm2 ; 1000 A => ∆θ = 120°


6
I -a
- )R isR que
is que
É lec
É lec
trique
trique
: I ntro
: S urintens
duc tio nités – C o urt c irc uit (3/5)

Conséquences indirectes : (suite)


- Champ magnétique −7 Icc
B=2.10 .
=> Perturbations d

Icc
Icc

Appareil sensible
B

A.N. : 10 cm ; 50 kA => Β = 0,1 T

7
I -a ) R is que É lec trique : S urintens ités – C o urt c irc uit (4/5)

Conséquences indirectes : (suite)


- Efforts Électrodynamiques

Icc
Icc
Icc B

F F
2
Icc
−7
F =B.Icc.l =2.10 . l.
d
A.N. : 10 cm ; 50 kA => F/l = 5 kN/m

=> destruction matériel, explosion, ... 8


I -a ) R is que É lec trique : S urintens ités – C o urt c irc uit (5/5)

Solution : Limiter et Interrompre très vite le courant


de court-circuit Icc en ouvrant le circuit.

I Courant de court circuit présumé

Début ouverture du circuit

Courant de court-circuit
limité

t
10 ms

Apparition du court-circuit

9
I -a ) R is que É lec trique : S urintens ités – S urc ha rg e

Surcharge :
Causes :
- trop de consommateurs :

- démarrage, freinage moteur


- moteur surchargé

10
I -a
- )R isR que
is que
É lec
É lec
trique
trique
: I ntro
: S urintens
duc tio nités – S urc ha rg e

Conséquences électriques :
- l'intensité consommée est trop grande :
Quelques fois le courant normal de l'installation

Conséquences indirectes :
- Échauffement excessif dans les conducteurs =>
vieillissement prématuré des isolants, fatigue
thermique, feu, brûlures, court-circuit, ...

Solution : Interrompre le courant de surcharge en


ouvrant le circuit.

11
I -b) R is que É lec trique : S urtens io ns

Surtension :
tension trop élevée au niveau de la charge
Causes :
Foudre, liaison accidentelle phase/terre, transitoire -manoeuvre, CC, ...-, résonance,
ferro-résonance , déséquilibre en triphasé, rupture de neutre, effet Ferranti (1), ....

Source

(1)
: Ligne LC à vide (300 km : surtension de 5 % ; 500 km : 16 %)
(2)
: Suppression des défauts transitoires phase/terre : disjoncteur en // du défaut 200 ms au niveau du 12
poste
source : « coup de shunt »
I -b)
- R isR que
is que
É lec
É lec
trique
trique
: I ntro
: S urtens
duc tio
ionns

Conséquences indirectes :
- Effet Joule => destruction, feu, ....
- Claquage diélectrique
=> destruction matériel
=> arc => brûlure, feu, défaut d'isolation ...

Solutions :
- Coté EDF : ouverture du circuit, parafoudre, régime
de neutre, éclateur, ...
- Coté installation : para-surtenseur

13
I -c ) R is que É lec trique : D éfa uts d'is ola tion

Défaut d'isolation
Cause : mise en contact accidentelle d'un
conducteur sous tension avec
- un conducteur normalement hors tension (a)
- une personne (b)

Enveloppe métallique

Source

14
(a) (b)
I -c
- )R isR que
is que
É lec
É lec
trique
trique
: I ntro
: D éfa
ducutstiod'is
n ola tion

Conséquences
- Électrisation (voir ci après : conséquences physiologiques)
- Destruction du matériel , Court-circuit, ....

Solutions curatives :
- Interrompre le circuit,
- Schéma de liaison à la terre (SLT),

Solutions préventives :
- Renforcer l'isolation, séparer, ...
- Baisser la tension (BTS, TBTS),
- ... (Voir plus loin)
15
I -c ) R is que É lec trique : D éfa uts d'is ola tion

Contact direct – contact indirect


Définition : mise en contact accidentelle d'une
personne avec un conducteur sous tension
- normalement sous tension (a) : contact direct
- normalement hors tension (b) : contact indirect

Source

16
(a) (b)
I -d)
- R isR que
is que
É lec
É lec
trique
trique
: I ntro
: E ffets
duc phys
tio n iolo g iques

17
I -d)
- R isR que
is que
É lec
É lec
trique
trique
: I ntro
: E ffets
duc phys
tio n iolo g iques
Résistance du corps humain

Ordre de grandeur : U 230


Ih= = =115 mA
(cas favorable)
Rh 2000 18
I I -) RSisoque
lutions
É lec trique : I ntro duc tio n

II) Solutions
II-a) Appareillage
II-b) Schéma de liaison à la terre
II-c) Autres solutions

19
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ tio n

Ensemble des solutions techniques qui permettent


de commander, protéger, sectionner, contrôler, ...

Énergie électrique

Contrôler l'énergie Compteur

Répartir l'énergie et Coupe circuit, disjoncteur


protéger les circuits

Transmettre l'énergie Conducteurs

Commander l'utilisation de l'énergie Interrupteur, bouton poussoir


20
Convertir l'énergie Equipements (éclairage, chauff.)
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ tio n

●Commander :
- Interrupteur,
- Contacteur,

●Protéger :
- Fusible,
- Disjoncteur + déclencheur :
- Magnétique,
- Thermique,
- Différentiel
- Interrupteur + différentiel,
- Contacteur + Relais thermique

●Sectionner :
-Sectionneur

21
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
- Ctio
omnm a nder

Interrupteur

Rôle : Établir et interrompre les courants dans les


conditions normales
Ouverture et fermeture manuelles

Symbole :

Pouvoir de coupure : 2 à 3 In
22
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
- Ctio
omnm a nder

Contacteur

Rôle : Établir et interrompre les courants dans les


conditions normales
Ouverture et fermeture semi-automatiques

Symbole :

Pouvoir de coupure : < 10.In


23
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – Fus ible (1/6)

Protéger : fusible

Rôle : Interrompre le courant au delà d'une certaine


valeur pendant un certain temps.
Ouverture automatique
Fermeture manuelle

Symbole :

Pouvoir de coupure : > 50.In


24
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – Fus ible (2/6)

Constitution :

Principe :
Fusion de l'élément fusible lors d'un échauffement
2 2
Energie Joule reçue:W =∫ R.I .dt≈R.I .t

25
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – Fus ible (3/6)

Choix : p ure
u
e co
l ld ure
inani m a u p
o m i Co
tn é tm e
n n ir d
oura ssign oura uv o
C a C Po
ou
0 In I3
Fusion sans coupure
Si RP
IPDC

Iu Iz Icc
Co Co Co
u ura
ou rant nt urt
Cir
co d ad
ura 'util mi cuit
nt isat ssi
ble Pré
d'e ion su
mp mé
loi
Ib

I3 : 2 à 6 In
IPDC: qq 1000 * In 26
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – Fus ible (4/6)
Caractéristique :
Référence Tension Tension Courant Courant Courant résistance Puissance Longueur Diametre Masse
nominale de service nominal max. de min. de à froid dissipée (mm) (mm) (kg)
(kV) (kV) (A) Coupure Coupure (mΩ) (W)
I1 (kA) I3 (A)
51006 506 M0 7,2 3/7.2 40 63 135 18 46 192 55 1,3
Fusarc Merlin Gerin

27

In I3 IPDC
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – Fus ible (5/6)
I
Exemple démarrage moteur:
(Simulation Psim)

t Relais thermique

Moteur

Fusible

I
28
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – Fus ible (6/6)

Différents types de fusibles :


AM : protection des appareils à fortes pointes d'intensité (moteur
transfo, ...
gG : protection des circuits sans pointe de courant importante
(chauffage, ...)
UR, protistor, : Ultra Rapide : protection semi-conducteurs
t(s) Relais thermique + AM
gG
1000

100
AM
10

0.1
I (A)
Ex. : fusible 1 A Schneider 0.01 29

1 10 100 1000
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D is jo nc teur (1/3)

Protéger : Disjoncteur

Rôle : Interrompre le courant lorsqu'un déclencheur


signale un défaut.
Ouverture automatique
Fermeture manuelle

Symbole :

Pouvoir de coupure : > 30.In


30
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D is jo nc teur (2/3)

Constitution :
-mécanisme
verrouillage /
ouverture des
contacts
- chambre de
coupure

CT Schneider 151

31
I I -a ) S olutio ns -A ppa reilla g e – P ro tég er – D is jo nc teur (3/3)

Extinction de l'arc :
( Plasma froid : 15000 ° )
( en moins de 10 ms )

- Allongement de l'arc
- Fractionnement de l'arc sur les ailettes
- Refroidissement de l'arc
- .... 32
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (1/8)

Déclencheurs :

- Magnétique

- Thermique

- Différentiel

- Électronique

33
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (2/8)

Magnétique :

I> ou

34
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (3/8)

Thermique :

2 2
Energie Joule reçue:W =∫ R.I .dt≈R.I .t

35
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (4/8)

Magnéto-Thermique :

Protection contre les surcharges

Protection contre les court-circuits

36
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (5/8)

Exemple disjoncteur magnéto-thermique intégré :

37
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (6/8)

Déclencheur électronique :
Capteur courant + électronique de traitement

Déclencheur micrologic Schneider

LR : Protection contre les surcharges


38
CR : Protection contre les court-circuits
CR : Réglage Sélectivité
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (7/8)

Déclencheur différentiel: RESEAU


- Circuit magnétique Bouton Ph N
d’enclenchement
- Enroulement de
détection flux
Bouton de Pôles principaux
déclenchement
Déclenchement
magnéto thermique
électro-aimant

Bobine
de detection
Tore magnétique

Bobine de Phase Bobine de Neutre

UTILISATION 39
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
– Ptio
ro n
tég er – D éc lenc heur (8/8)

Déclencheur différentiel:
Déclenche si Ifuite > I∆
Iu+If

If

Iu

40
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ
- Stio
ec ntionner

Sectionneur

Rôle : Séparer tout (ou partie) d'une installation de


la source d'énergie électrique
Ouverture et fermeture manuelles

Symbole :

Pouvoir de coupure : Pas de PDC


Fonctions supplémentaires : consignation, coupure 41
visible
I I --aR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-A ppa reilla
: I ntro
g educ tio n

Associations

Sectionneur-interrupteur
Relais thermique
Sectionneur fusible
.....

42
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre

SLT : Manière de connecter Neutre/Masse/Terre

But : Protéger contre les défauts d'isolation

Rappel : différents potentiels :


Référence de potentiel (0 V) Masse Terre

Principaux SLT : T-T , T-N, I-T

Très répandu 43
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre

Rappel structure du réseau EDF / RTE


3 3
G
≈20 kV ≤ 400 kV
3

20 kV

230 / 400 V
230 / 400 V

230 V 230 V 230 V 230 / 400 V

44
Notes :
- 12 TWh des pertes en THT/HT (http://www.rte-france.com), 20 TWh en BT : soit environ 7% des 480 TWh produits
- En aérien, la densité de courant en HT est de l'ordre de 1 A/mm²
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre

Centrale hydraulique de Grand-maison 1820 MW


4 turbines Pelton 157 MW + 8 Turbines Pompes 149 MW
alternateurs 15,5 kV (démarrage en un dizaine de minutes)
6 Transformateurs 15,5 kV / 400 kV

2 lignes triphasées à 2x851 mm² par phase soit 0,77 A/mm²


45
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre
Poste source RTE

46
Poste de Lingostière (06) - www.rte-france.com
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre

Transformateur de distribution

47
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre

Rappel Triphasé – nom des conducteurs


Réseau 230 / 400 V
Phase 1
Phase 2 230 V 400 V

Phase 3 230 V 400 V 400 V


Neutre 230 V

Masse
PE
Terre 48
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre

Rappel Triphasé – Tensions


Réseau 230 / 400 V
Phase 1
Phase 2 V1 U12 U31

Phase 3 V2 U23

Neutre V3

564 V

400 V
325 V

230 V

49
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre - S c hém a T T
er
SCHEMA TT : pourquoi le 1 T ?
Contact indirect (Cas idéal) :

Masse
Phase
MT 230 V
Neutre

Terre

Pas de chemin possible pour le retour du courant


50
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre - S c hém a T T

Défauts d'isolation
primaire-secondaire /
par rapport à la terre :

Masse
Phase
MT 230 V
Neutre

Terre

Capacités parasites, défaut d'isolation Primaire/secondaire, ..


Courant de fuite (- capacité parasite câbles : ex : 1,5 mA/ 100m
- capacité filtrage d'électronique reliée à la terre : 0,5 mA à 1 mA par kW, mais peut
atteindre 3,5 mA par kW vieillissement)
51

Chemin possible pour le retour du courant – Tension élevée !


I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre - S c hém a T T

Défaut d'isolation primaire-secondaire : Solution

Masse
Phase
MT 230 V
Neutre

Terre

● Mise à la terre du Neutre du transformateur (= > schéma TT ou


TN) + Appareil de coupure au primaire si pb MT/BT
● Isolation renforcée : Schéma IT (Transformateur)
52
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre - S c hém a T T

ème
SCHEMA TT : pourquoi le 2 T?
But :
Favoriser le courant de défaut dans le cas d'un défaut
d'isolation pour le détecter afin de pouvoir ouvrir le circuit avant
contact indirect

Masse
Phase
MT 230 V
Neutre

PE
Terre 53
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre - S c hém a T T

Schéma électrique équivalent

Calcul de la tension de contact

Rn < 4 Ω(1) ; Rd ≈ 0 à infini ; Ru < 100 Ω(1)


(1) : CT N° 172

54
I I --b)
R isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre - S c hém a T T

Calcul de I∆ / Uc < 50 V

● «Bonne Terre»
Ru ≤ 100 Ω

● «Mauvaise Terre»
Ru > 100 Ω

● Pas de Terre
Ru -> ∞

55
I I -b) S olutio ns -S c hém a de lia is o n à la terre - S c hém a T T

● Contact direct : Entre Phase et Terre

Masse
Phase
MT 230 V
Neutre

PE
Terre

Différentiel : 30 mA 56
I I -b) S olutio ns -S c hém a de lia is o n à la terre - S c hém a T T

● Contact direct : Entre Phase et Neutre, isolé de la terre

Masse
Phase
MT 230 V
Neutre

PE
Terre

Aïe , Aïe 57
I I --cR)isSque
olutio
É lec
ns trique
-S c hém: aI ntro
de duc
lia istio
o nnà la terre – A utres s o lutions

AUTRES MESURES DE PROTECTION

Contre les contacts directs :


Mise en place d'enveloppes ou d'obstacles
Isolation des parties actives
Utilisation de la Très Basse Tension.
Habilitation électrique => Autorisation

Contre les contacts indirects :


Emploi de la double isolation ou l'isolation renforcée.
Emploi de la très basse tension
Par la séparation des circuits ( transformateur de séparation
n'alimentant qu'un seul appareil non relié à la terre : ex. prise
rasoir dans les salles de bain )

58
R éférenc es
● Cahier Technique Schneider www.schneider-electric.fr : N° 151,154, 172, 163,
199, ....
● Électricité de France : www.EDF.fr
● Fabricants :
– Schneider, Merlin Gérin, Télémécanique, Socomec, Hager, Legrand, Ferraz
● Institut National de Recherche et de Sécurité : www.inrs.fr
● Cours académiques :
– http://www.ac-poitiers.fr - Structure d'une installation électrique domestique - Baudet
Vincent - Lycée P-Guérin
– http://lgt.garnier.free.fr/
– D. VEYRAT - Lycée Bourdelle – Montauban
– Diapositives du cours de J Cros – GEL 22230 - Université de Laval – Quèbec
– http://www.syscope.net/elec/elec.htm Cours C12 : Appareillage de protection. Certification
à la prévention du risque électrique.
● http://perso.orange.fr/alain.borie

59
R es s ourc es
d'apres : guide protection Legrand :
http://www.legrand.fr/scripts/inter/publigen/content/templates/show.asp?P=2424&L=FR

60
R es s ourc es
d'après :

CT 151 Schneider

Disjoncteur BT
400 A

61
R es s ourc es : Bauchire et al. : « le disjoncteur BT et l'arc électrique »

62

http://rm rc t.c nrs .fr/P F/B o na s c re/bona 2006/D is jonc teur_B T _B a uc hire.pdf
R es s ourc es : Bauchire et al. : « le disjoncteur BT et l'arc électrique »

63
R es s ourc es : Bauchire et al. : « le disjoncteur BT et l'arc électrique »

64
R es s ourc es : Bauchire et al. : « le disjoncteur BT et l'arc électrique »

65
R es s ourc es : Bauchire et al. : « le disjoncteur BT et l'arc électrique »

66
R es s ourc es : Bauchire et al. : « le disjoncteur BT et l'arc électrique »

67
R es s ourc es : Réseau THT

68

www.rte-france.com