Vous êtes sur la page 1sur 2

L’intégration de l’électronique de puissance se présente sous différentes formes , de l’intégration

hybride l’ intégration monolithique , ce sujet évolue année et de nombreuses recherches sont menées

Dans ce premier chapitre , nous évoquons les différents problèmes que nous rencontrons avec les
composants passifs ,un état de l’art sur l’intégration ainsi que ses contraintes , ces nouvelles innovations
dans l’intégration des composants passifs introduisent de nouvelles limitations qui sont mentionnées
dans ce chapitre

Composants Actif/Passif :

Composants Actif : est un composant électronique est un composant électronique qui permet
d'augmenter la puissance d'un signal (tension, courant, ou les deux). La puissance supplémentaire est
récupérée au travers d’une alimentation. On peut citer en majorité des semi-conducteurs, on y classe :
transistor, circuit intégré.

Composants Passif : Un composant est dit passif lorsqu'il ne permet pas d'augmenter la
puissance d'un signal , dans certains cas, il réduit même la puissance, perdue dans l'effet Joul :
résistances, condensateurs, bobines, les filtre passifs, transformateurs, ainsi que les assemblages de ces
composants

Figure I-1 : Représentation de différent composant actif / passif.


Les composants passifs :

il y a une activité croissante dans le domaine des composants passifs , L’association de ces derniers au
plus près des circuits microélectroniques devenant une nécessité , Rappelez-vous que les composants
passifs comprennent une variété de produits qui remplissent des fonctions complémentaires et
périphériques à celles remplies par les composants actifs :

 Résistances, varistances et thermistances qui s'opposent plus ou moins au passage du courant


électrique.
 Composants magnétiques : bobines, inductances ou ferrites (composants magnétiques) qui
contribuent également au filtrage, au découplage, à l'accord ou à la transformation.
 Les condensateurs sont des réservoirs d'énergie électrique et assurent des fonctions de filtrage,
de découplage, de réglage et de transformation.
 Les composants piézo-électriques (quartz, céramiques) qui assurent des fonctions d'accord, de
filtrage et d'horloge.

4 Le problème des composants passifs :

La miniaturisation des systèmes électroniques, notamment dans le domaine des systèmes mobiles,
augmente la demande de composants électroniques miniaturisés avec différentes fonctionnalités. La
miniaturisation doit donc s'accompagner d'une augmentation de la fonctionnalité des composants actifs
et d'une forte diminution de la taille des composants passifs (principalement résistances, inductances et
condensateurs mais aussi commutateurs, résonateurs commutateurs, résonateurs...). La diminution de
la taille des composants passifs joue en particulier un rôle clé car un nombre croissant de ces
composants est nécessaire pour les applications sans fil d'aujourd'hui. ainsi qu'en incluant une grande
quantité de signaux analogiques sont impliqués.