Vous êtes sur la page 1sur 6

10.

Transfert de chaleur multi-mode

Exercice10.1 [1,2]
Un collecteur solaire assimilé à une plaque plane sur laquelle est positionné une plaque
couvrante, le collecteur est incliné d’un angle de 60° par rapport à l’horizontale, le flux solaire
est de 900W/m2, la plaque couvrante est parfaitement transparente aux rayons solaires
( ≤ 3 μm ¿ Et est opaques aux rayons de longueurs d’ondes plus longs.
La plaque absorbante et la plaque couvrante sont diffusantes ayant des absorptivités spectrales
comme le montre la figure ci dessous, la longueur et la largeur de la plaque et celles de la
plaque couvrante sont plus larges que L.
Quel est le taux pour lequel la radiation solaire est absorbée par la plaque absorbante. La
plaque absorbante est bien isolée sur sa surface basse. Les températures Ta et Tc sont 70° et
20° respectivement.
Quelles sont les pertes / surface de la plaque absorbante ?

q’’s=900W/m2 L=0.02m

Plaque absorbante,
Ta=343K

0.9 0.75

0.2
0 0
2 3 3

Figure (10.1) Schéma d’un collecteur solaire

94
10. Transfert de chaleur multi-mode

Exercice10.2 [2]
Un chauffe-eau solaire consiste en un collecteur (une plaque plane) couplé à un réservoir de
stockage. Le collecteur est sous forme d’une plaque absorbante et une plaque couvrante.
Séparées par de l’air.
Bien que une quantité d’énergie solaire collectée par la plaque absorbante et transférée vers
un fluide dans un serpentin, une partie de l’énergie solaire est perdu par convection naturelle
et par rayonnement dans l’air qui sépare les deux plaques.
Nous sommes intéressés dans cet exercice au flux dissipé par convection naturelle.
a- Le collecteur est incliné d’un angle τ =60 °. Et a les dimensions H=w=2m de coté,
L=30mm, si les températures de la plaque absorbante et la plaque couvrante T1=70°C et
T2=30°C, quel est le taux de transfert thermique par convection naturelle ?
b- Le taux de transfert thermique par convection naturelle dépend de l’espace entre les
deux plaques, tracer le flux perdu comme fonction de l’espace5 mm ≤ L ≤ 50 mm, y a-t-il un
espace optimum ?

Plaque absorbante
L Eau chaude fournie
Irradiation solaire

Plaque couvrante

Réservoir
H De stockage Chauffe Eau

Eau froide retour

Figure (10.2) Schéma d’un chauffe-eau solaire

95
10. Transfert de chaleur multi-mode

Solution 10.1
Hypothèse
 Les cotés sont adiabatiques ainsi que le dessous
 La plaque couvrante est transparente au soleil
 Le soleil émet comme un corps noir à 5800K
 La plaque et la plaque couvrante sont grises et diffusantes pour les longues longueurs
d’ondes
 L<<la longueur et la largeur
Propriétés
Ta+Tc
L’air à la température moyenne ( ) =321.5K,ϑ=18.05∗10−6 m2 /s ,
2
k =0.0279 W /mK , α =25.7∗10−6 m 2 /s
Analyse
a- L’irradiation solaire absorbée est
G s , |¿|=α s ,|¿|Gs ¿ ¿

Gs =cos 30 °∗q } =900*0.866=779.4W/ {m} ^ {2¿


α ∓ s ,|¿|=α λa 1 F (0 →2 μm)+ α λa 2(F (2 μm→ ∞) )¿

Pour λT =2 μm∗5800 K =11600 μmK , F (0 →2 μm)=0.941


α s ,|¿|=0.9∗0.941+0.2∗(1−0.941)=0.859¿
Donc
G s , |¿|=0.859∗779.4=669W / m ¿ 2

b- Les pertes par unité de surface à travers le collecteur:


q }} rsub {tot} = {{q} ^ {conv + q}} rsub {ray ¿ ¿
Le flux convectif est:
q }} rsub {conv} = acute {h} ( {T} rsub {a} - {T} rsub {c} ¿ ¿
Pour déterminerh́, il s’agit d’une convection naturelle.
On doit calculer le nombre de Rayleigh (7.5).
gβ ( T a−T c ) L3 9.8∗321.5−1∗( 343−300 ) 0.023
RaL = = =22604
αϑ 25.7∗10−6∗18.05∗10−6
1 1
β= =
T moy (343+300)/2
1
1708(sin1.8 τ)1.6
¿
Ra L cosτ
´ L =1+1.44 1− 1708
Nu
Ra L cosτ [ ][ 1−
Ra L cosτ ] [(
+
5830 ) −1][ HL ≥12]
3

96
10. Transfert de chaleur multi-mode

0< τ <τ ¿ eq. (7.6)


1708(sin 1.8 τ )1.6
¿
22604∗0.5 31
´ L =1+1.44 1−
Nu [ 1708
22604∗0.5 ][ 1−
22604∗0.5∗0.5
+ ] [(
5830
−1 ) ]
´ L =2.30
Nu
k 0.0279 W
h́=Nu L =2.30 =3.21 2
L 0.02 m K
Le flux convectif est donc;
q }} rsub {conv} =3.21 left (343-300 right ) =138W/ {m} ^ {2 ¿ ¿
L’échange radiatif peut être déterminé par l’équation 8.19.a où l’absorbant et la plaque
couvrante forme deux surfaces fermées.
q rad } = {σ( {T} rsub {a} rsup {4} - {T} rsub {c} rsup {4} )} over {{1} over {{ε} rsub {a}} + {1} over {{ε} rsub {c}} -1} = {5.67* {10} ^ {-8} (343-300)} over {{1} over {0.2} + {
Ainsi les pertes totales sont égales à la somme des pertes radiatives plus les pertes
convectives.
q tot =q }} rsub {conv} + {{q} rsub {rad}} ^ {=138+61.1=199W /m2 ¿

Commentaire
Le rendement du collecteur est:
669−199
η= =70 %
669
Le rendement est élevé ceci est dû à la valeur optimale de α s ,|¿|¿

Solution 10.2
Hypothèse
Transfert de chaleur par rayonnement est négligeable
Propriétés:
2
T 1+T 2 −6 m W 25.9∗10−6 m2 −1
Air, T́ = =323 K ,ϑ=18.2∗10 , k =0.028 ,α = , β=0.031 K
2 s mK s
Analyse
H/L=2/0.03=66,7¿ 12 , τ < τ ¿
L’équation 7.6 est utilisée pour calculer le nombre de Nusselt moyen
1
1708(sin1.8 τ)1.6
¿
Ra L cosτ
´ L =1+1.44 1− 1708
Nu
[
Ra L cosτ ][ 1−
Ra L cosτ
+
5830 ] [( ) −1]
3

Le nombre de Rayleigh se calcule comme suit (7.5):

97
10. Transfert de chaleur multi-mode

gβ ( T a−T c ) L3 9.8∗0.0321∗( 70−30 ) 0.033


RaL = = =6.96∗10 4
αϑ −6
25.9∗10 ∗18.2∗10 −6

RaL cosτ=6.96∗1 04∗0.5=3.48∗1 0 4


´ L =3.12
Nu
Donc les pertes convectives sont:
k ´ 0.028
h́= Nu L= ∗3.12=2.91W /m 2 K
L 0.03
q conv =h́ Hw ( T 1−T 2 )=2.91∗4∗( 70−30 )=466 W

460 500

440 490
480
420
pertes convectives W

pertes convectives W

470
400
460
380
450
360
440
340
430
320
420
300 410
280 400
0,011 0,011 0,012 0,012 0,013 0,013 0,014 0,014 0,015 0,015 0,016 0,02 0,025 0,03 0,035 0,04 0,045 0,05
espace de la plaque absorbante m espace de la plaque absorbante m

650

600
W

550

500
pertes convectives

450

400

350

300

0,01 0,015 0,02 0,025 0,03 0,035 0,04 0,045 0,05


espace de la plaque absorbante m

Figure (10.3) Pertes convectives en fonction de l’espace de la plaque absorbante

Les pertes minimales se situent pour L=0.012m et 0.05m où q= 270W et 410W


respectivement, le fonctionnement à L= 0.02m correspond à des pertes maximales qui sont
indésirables, même chose pour L≤ 0.011m ou la conduction est dominante (+l’espace
diminue, + le contact entre les plaques est fort.
Le coefficient de chaleur par convection est faible, la radiation est dominante.
Les pertes radiatives sont données par (8.19a):

98
10. Transfert de chaleur multi-mode

Aσ ( T 41 −T 42 ) 4∗5.67∗10−8 ( 3434 −3004 )


q rad = = =1088W
1 1 1 1
+ −1 + −1
ε1 ε2 0.96 0.92
k=0.028
alpha=25.9*10^-6
beta=0.0031
H=2
w=2
t1=70
t2=30
T1=t1+273
T2=t2+273
nu=18.2*10^-6
RaL = 9.8 * beta * (T1-T2) * L^3 / (nu * alpha)
Nu = h * L/ k
l=3
L=l/100
a=RaL*cos(pi/3)
b=(sin(1.8*pi/3))^1.6
Nu=1+1.44*(1-1708/a)*(1-1708*b/a)+((a/5830)^(1/3)-1)
q=h*H*w*(T1-T2)
sigma = 5.67*10^-8
q12 = H*w* sigma * (T1^4 - T2^4) / (1 / 0.96 + 1 /0.92 - 1)
qtot=q+q12

flux convectif W flux radiatif W flux total W


3 500
Pertes entre les surfaces W

3 000

2 500

2 000

1 500

1 000

500

50 60 70 80 90 100
température de la plaque absorbante °C

Figure (10.4) Pertes convectives/radiatives/totales en fonction


De la plaque absorbante
La convection et le rayonnement augmentent avec l’augmentation de la température, le
rayonnement augmente encore à la température absolue quatrième.
Pour diminuer les pertes, rarement la plaque absorbante doit fonctionner à une température
basse possible.

99