Vous êtes sur la page 1sur 2

1. Lisez le texte en entier.

2. Souligne en vert 20 reprises qui désignent la princesse au petit pois. /20

LA PRINCESSE AU PETIT POIS

Un jeune prince parcourait le monde à la recherche de sa future femme. Il rencontrait


chaque jour des princesses différentes. Certaines étaient grandes d’autres petites,
intelligentes ou drôles… Pourtant, pas une seule ne lui plaisait réellement.
Aucune de ses jeunes filles ne possédait toutes les qualités recherchées. Déçu et fatigué,
il décida de cesser ses voyages et rentra dans son château.
Un jour, alors qu’il se reposait chez lui, résigné à devenir un roi sans reine, il soupira : « -
Mais où est donc celle que je cherche en vain ? » Soudain, quelqu’un frappa { la porte…
Il se retrouva face à une jeune fille ruisselante. Pourtant, elle était magnifique et avait le
plus beau des sourires. « -Je suis une princesse et je me suis perdue. Pourriez-vous
m’hébergez cette nuit, s’il vous plait ? » lui demanda-t-elle. Le prince, ravi de découvrir
une princesse si différente des autres, accepta sans hésiter.
La reine n’appréciait guère de voir son fils, le futur roi, en sa compagnie. « -Cette jeune
fille trempée et mal habillée ne semble pas avoir les qualités d’une princesse ! » pensa-t-
elle. Rusée, la femme élabora alors un stratagème pour vérifier si la jeune fille était une
véritable princesse. Elle lui prépara un grand lit, fait de vingt matelas empilés les uns
sur les autres puis elle glissa dessous, juste au milieu, un petit pois.
« -Ce lit me semble très confortable. » pensa la jeune fille en s’allongeant.
Malheureusement, elle ne se sentait pas du tout { l’aise. Elle remua, s’agita, se
retourna…en vain !
« -Aïe ! » Une bosse dure au milieu du lit lui paraissait aussi grosse qu’une montagne !
La jeune fille renonça à trouver le sommeil.
Le lendemain matin, elle descendit les escaliers plus mal en point que la veille. La reine,
le roi et le prince l’attendaient pour le petit-déjeuner. Le roi vit que la jeune fille avait
l’air souffrante. Très inquiet, il lui demanda : « -N’avez-vous pas bien dormi, chère
princesse ? » « -Oh non ! » répondit-elle ! « -Il y avait quelque chose de terriblement dur
dans mon lit et j’ai l’impression d’être couverte de bleus. Je n’ai pas fermé l’œil de la
nuit… »
La reine s’exclama alors, ravie : « -Seule une vraie princesse peut sentir un petit pois
sous vingt matelas ! Le prince ne cacha pas sa joie. En effet, il était déjà éperdument
amoureux de la jeune fille. La reine avait compris qu’elle possédait toutes les qualités
d’une véritable princesse et qu’elle plaisait beaucoup { son fils.
Dès lors, le prince et la princesse ne se quittèrent plus. « -Si je te promets de ne jamais
mettre de petit pois dans ton lit, acceptes-tu de m’épouser ? » lui demanda timidement
le prince. « -Rien ne me ferait plus plaisir » lui répondit-elle.
Ils se marièrent, organisèrent un grand festin et dansèrent beaucoup. La jeune reine fit
bannir à tout jamais les petits pois du royaume…Et ses ordres furent exécutés !
3. Remplace « La reine » par une reprise différente dans chacune de ces deux
Phrases.
La reine voulait le meilleur pour son fils.
1. La reine voulait vérifier si la nouvelle venue était bien une princesse.
……………………………………………………………….……………………………………………………………
2. La reine mit un petit pois entre les matelas du lit de la jeune fille.
……………………………………………………………………………………………….……………………………