Vous êtes sur la page 1sur 4

Exercice N°3

Énoncé
I. On considère l’application f , définie sur R par:

f (x) = e x − 1

a. Étudier le sens de variation de f .


b. Étudier le signe de la fonction g définie par
g (x) = f (x) − x, ∀x ∈ R.
c. En déduire que x = 0 est l’unique solution de l’équation
f (x) = x.

1/4
Exercice N°3

II- On considère la suite (un )n∈N définie par:



u0 ∈ R,
un+1 = f (un ), ∀n ∈ N∗ .

a. Montrer que la suite (un )n∈N est bien définie et que


∀n ≥ 1, un > −1.
b. Étudier la monotonie de la suite (un )n∈N .
c. Étudier la convergence de la suite (un )n∈N si:
1. u0 = 0.
2. u0 < 0.
3. u0 > 0.

2/4
Exercice N°3

Solution :
(I) a. f 0 (x) = e x > 0 , ∀x ∈ R, alors la fonction f est strictement
croissante. Ci dessous le tableau de variation d f :

f (R) =] − 1, +∞[.
b. g 0 (x) = e x − 1 = f (x). D’aprés le tableau de variation de g ,
g (x) > 0, ∀x ∈ R :

3/4
Exercice N°3

c. On a g est strictement décroissante sur ] − ∞, 0] et


g (] − ∞, 0]) = [0, +∞[, et sur [0, +∞[ g est strictement croissante,
g ([0, +∞[) = [0, +∞[. Alors g s’annule uniquement en 0.
(II).
a. Par récurence:
• Pour k = 1, on a u2 = f (u1 ) ∈] − 1, +∞[ donc la formule est vraie.
• Supposons que un > −1 et montrons que un+1 > −1.
On a un+1 = f (un ) ∈] − 1, +∞[ (d’aprés (1)).
Alors on déduit que ∀n > 1, un > −1.
b. On a un+1 − un = g (un ) > 0 alors la suite un est croissante.
c. • Si u0 > 0, on a f ([0, +∞[) = [0, +∞[ qui est stable par f , or d’aprés
le tableau de variation f n’est pas majorée donc lim un = +∞.
n→+∞
• Si u0 < 0 on a f (] − ∞, 0[) =] − 1, 0[ donc l’intervalle est stable, et
un ∈] − 1, 0[. Alors la suite (un ) est convergente.

4/4