Vous êtes sur la page 1sur 21

Philosophie et

entrepreneuriat

La création de valeurs chez


Nietzsche
« Deviens celui que tu es »
 I. Schumpeter et la « destruction
créatrice »
 II. Nietzsche et la philosophie
 III. Deviens celui que tu es
 IV. Une éthique de responsabilité
dans un monde incertain
I. La destruction créatrice :
Schumpeter
 1. Penseur classique
de l’innovation
économique
 2. Conciliation entre
approche dynamique
de l’évolution et
approche statique de
l’équilibre
 3. Origine de la
notion de destruction
créatrice
I. 1. Un penseur classique de
l’innovation économique
 Les cycles de l’économie sont
fondamentalement engendrés par des
grappes d’innovations de produit et de
procédé ; les phénomènes financiers
sont secondaires
 L’entrepreneur visionnaire est au cœur
de la croissance en opérant de
nouvelles combinaisons productives
dans un environnement incertain : il
crée les opportunités
I. 2. Approche statique et
approche dynamique
 Le modèle économique classique est
fondé sur le concept d’équilibre du
système de marchés
 Schumpeter a proposé dans sa Théorie
de l’évolution économique (1911) un
élargissement de cette perspective : la
production et les besoins évoluent et
introduisent un déséquilibre dans le
marché. La notion de déséquilibre est
caractéristique de l’école autrichienne
en économie.
I. 3. Origine de la notion de
destruction créatrice (1)
 Mythes anciens :
Phénix (Egyptiens,
Grecs, christianisme
méd.), Trinité
hindoue (Brahma,
Vishnu, Shiva)
 Héraclite
 Goethe (1749-1832):
Méphistophélès
(Faust): « Alles was
entsteht ist wert
dass es zugrunde
geht » : veut le mal
et fait le bien. Livre
de Job et profondeur
de Dieu.
I. 3. Origine de la notion de
destruction créatrice (2)
 Idéalisme allemand se reconnaît
dans l’hindouisme (Herder,
Schlegel, Schopenhauer…)
 Nietzsche, Also sprach Zarathustra
(1885)
 Sombart (explicite)
II. Nietzsche et la
philosophie
 1. Que fait un philosophe?
 2. Nietzsche
 3. La notion de valeur
II. 1. Que fait un
philosophe?
 Origine pratique de la philosophie
dans la réflexion sur l’action
 La philosophie fondement
théorique de la distinction entre
apparence et réalité
 « Petits socratiques » (éthique
sans ontologie) et « grands
socratiques » (système)
II. 2. Nietzsche
 « Le dernier moine
de l’Occident »
(Sloterdijk) : que
signifie l’Eternité
comme horizon d’un
pensée « inactuelle »
(unzeitgemäss) ?
 Eléments pour
comprendre « Dieu
est mort » : une
critique athée de
l’athéisme.
II. 3. La notion de valeur
(1)
 Valeur et Bien (#devoir)
 Valeur et préférence (ou utilité): la
valeur est collective et rigide
 Valeur-critère et valeur-évaluation.
II. 3. La notion de valeur
(2)
 La pluralité des valeurs ; Max
Weber (polythéisme des valeurs,
désenchantement du monde)
 La création de valeurs
 Problème philosophique de la
notion de valeur chez Nietzsche :
plusieurs ontologies sont possibles
III. Deviens celui que tu es
 1. Le monde de la volonté de
puissance
 2. Deviens celui que tu es
 3. L’entrepreneur et l’opportunité
III. 1. Le monde de la volonté
de puissance
 La notion de
perspective
 La notion
d’interprétation
 L’histoire comme
succession
d’interprétations
 L’énigme du
Retour éternel
III. 2. Deviens celui que tu es
(1)
 Une formule de
Pindare (6ème
siècle av. J.-C.)
 Une formule qui
implique la
croyance au
Destin
III. 2. Deviens celui que tu es
(2)
 Le hasard et le nihilisme
 L’expérience de pensée de Borel
comme hypothèse de contrôle de
l’approche évolutionniste
 La création de sens ; fait et valeur
 pour modifier ma direction dans le
présent, je modifie la valeur du
point d’origine.
III. 3. L’entrepreneur et
l’opportunité
 Schumpeter et
Kirzner
 Bruyat
IV. Une éthique de
responsabilité dans un
monde incertain
 1. Un animal souverain: capable de
promettre
 2. Leçon actuelle pour un monde
qui doit réapprendre à affronter
l’incertitude
IV. 1. Tenir sa parole
 La généalogie de la morale est une
généalogie de la construction de
l’avenir
 Le général Doriot : « je préfère un
homme de catégorie A avec un
projet de catégorie B… »
IV. 2. Réapprendre à
affronter l’incertitude
 Risque et incertitude : travaux de F.
Knight (l’autre auteur classique sur
l’entrepreneur)
 Keynes et les esprits animaux.
 Sous-estimation des comportements de
rivalité et de risque dans la théorie
standard en économie, car la volonté de
se créer un destin n’est pas prise en
compte.
Conclusion
 « On crie qu'on veut façonner un
avenir meilleur, mais ce n'est pas
vrai. L'avenir n'est qu'un vide
indifférent qui n'intéresse
personne, mais le passé est plein
de vie et son visage irrite, révolte,
blesse, au point que nous voulons
le détruire ou le repeindre. On ne
veut être maître de l'avenir que
pour pouvoir changer le passé. »
(Kundera, Le livre du rire et de l'oubli )