Vous êtes sur la page 1sur 43

24 Septembre 2009

BILAN CARBONE & TERRITOIRES

Frédéric Chomé

Factor-X the Climate Consulting Group sprl

PLAN CLIMAT RENNES


Frédéric CHOME

Licence en Sciences Physiques, ULB 1996


PhD. Sciences, 2001
CEPAC 2002

Parcours professionnel
Enseignant Secondaire
Chercheur I.R.M
Assistant ULB
ELECTRABEL : Energy Forecasting Manager
Cogengreen : Micro-cogénérations à l’huile végétale et au gaz naturel
Factor-X : Fournisseur de solutions bas carbone
Promis© : Puits de Carbone via la biomasse

Projets : Cellulose, Micro-Algues, Mobilité.

2
Factor-X

Bureau de conseil en stratégie Carbone


2 années d’activité (création en 2007)
4 employés

Domaines d’intervention :
Bilan d’émissions de Gaz à effet de serre
Plan d’actions de réductions des émissions de GES
Stratégies d’atténuation, d’adaptation et de diversification
(Soutien au) développement d’activités bas-carbone
Mécanismes de financement de l’économie “verte”, “bas carbone” et “positive”.

Secteurs : Energie, transports, Urbanisme, BTP, collectivité territoriale,


éco-matériaux, Tourisme

Clients :
Collectivités territoriales : Lille, Rouen, Angers, Région Nord-Pas de Calais,
Bègles, Charleroi, Uccle, Mérignac, Carquefou, CG17, ...
Pouvoirs publics : MEEDDAT, IBGE, DDEA10, Certu, Anru
Entreprises : Eurotunnel, Electrabel, Thalys, BSCA, JO Londres 2012, Café
Liégeois, Securitas, Pierre & Vacances, Les tourelles, ...
3
CO
2f
Emissions mondiales de oss
an s ém ile :
th
14 Gteq Carbone ou 51 Gteq CO2 par an
rop issio 55%
iqu ns
513 es
3.542

8.631

29.000

9526

MT éq CO2

Emissions mondiales par nature de gaz en 2004, en millions de tonnes équivalent carbone, hors ozone
(Jancovici, 2007, sur données GIEC, 2007 - le CH4 et le N2O sont repris avec leurs PRG 2007)

4
Quel Problème ?

Un peu de maths
51 Gt CO2e aujourd’hui avec 6,5 G-habitants
= 7,8 TCO2e / habitant

12 Gt CO2e en 2050 avec 9 G-habitants


= 1,3 TCO2e par habitant)

Réduction mondiale d’un facteur 5,8

Le plus souvent on ne parle que des 29 Gt CO2 d’énergies fossiles – que l’on
réduit souvent à leur valeur de l’année 2000 (22 Gt)

et on oublie de ce fait les 45% d’émissions anthropiques restantes !!!

Problème de QUANTITES
 PROBLEME d’ACCUMULATION
5
Réaction face aux risques
Je ne réduis PAS mes
Le réchauffement I réduis mes émissions
Climatique émissions

Est un Crise économique Bien joué !


Grand et financière
mensonge Bonne décision

Verticalement
Science
Crise Mondiale &
• Economiique Croyance
C’était le bon choix Finance
Va forcément • Politique
arriver Même si plus • Sociale
difficile à prendre • Ecologique
• Humiane…

Horizontalement : Comportements et choix


Dissonnance cognitive
Je ne réduis PAS
Le Réchauffement Je réduis mes émissions
Climatique Mes émissions

Crise économique Bonne décision


et financière
Ne vas
PAS
Arriver Verticalement
Science &
croyance

Est une réalité Bonne décision Crise Mondiale

7
Responsabilité sociétale

Global Warming
J’AGIS Je ne fais
rien

Bonne
Ne vas Crise économique et financière décisi
PAS on
arriver

Bonne décision
Crise
Mondial
Est une réalité e

Horizontalement : Comportements et choix


8
Même pas cher de réduire !

Somme = coût nul

Purement technique : hors changements de comportements


9
BILAN CARBONE®
Objectif

Permettre à une entité (entreprise ou


collectivité) d’estimer ses émissions de GES
(ordre de grandeur) associées aux processus
physiques nécessaire à son existence.
Présentation de l’outil Bilan Carbone®
Intérêt de la démarche
e
atique Le Bilan Carbon
ment clim Phase 2 Phase 3
Le change Définition Ph
ase 1
xte
Conte

Le Bilan Carbone est un outil d’aide à la décision permettant :

- d’avoir une vision transversale de l’activité de la collectivité


(prise en compte de plusieurs problématiques : énergie, transport, déchets, matière
premières, …)

- de s’inscrire dans une démarche de management environnemental


(SME, certification iso 14001, éco-produit, …)

- de fédérer l’intérêt des collaborateurs par une démarche commune

Vincent MARIEL /
Frédéric CHOMÉ
Présentation de l’outil Bilan Carbone®
Intérêt de la démarche

En permettant plus précisément :

- photographie des émissions à t0

- d’identifier et de hiérarchiser des priorités d’action

- de définir et de simuler des objectifs de réduction

- de créer des indicateurs (ex : les émissions par tonnes de déchets,


les émissions par élève, les émissions par km parcouru …)

- de simuler la viabilité économique de votre collectivité

Vincent MARIEL / Frédéric


CHOMÉ
La démarche générale

Bilan Carbone®
Collectivité : 2 volets
Volet Patrimoine &
Services Volet Territoire

C'est-à-dire les émissions de la C'est-à-dire les émissions de


collectivité considérée comme l’ensemble des personnes
autorité responsable de la mise physiques ou morales qui
en oeuvre de ses compétences. cohabitent au sein du territoire.
Poste d’émissions : 1- production d’énergie sur le territoire
1- sources fixes (énergie / climatisation) 2- industries
2- transports 3- résidentiel et tertiaire
3- achats hors immobilisations 4- agriculture
4- immobilisations 5- fret sur le territoire
5- déchets des collectivités 6- transport de personne
7- urbanisme
Découpage organisationnel : à définir 8- déchets du territoire
9- matériaux entrants (fabrication des déchets
Présentation de l’outil Bilan Carbone®
Principe de la méthode

Données facteurs
observables
X d’émissions = émissions de
GES

 consommations d’énergie Émissions de GES générées


par une action donnée
 surfaces chauffées
Ex: brûler 1 litre d’essence
 kilomètres parcourus
combustion 1l essence = x g
 quantité de matériaux de CO2 en moyenne
…
Ciné-débat
Bilan Carbone® d’Angers Loire Métropole

Vincent MARIEL /
Frédéric CHOMÉ
Les résultats du bilan carbone®

>> Le bilan carbone en 4 points

1. Profil des émissions de gaz à effet de serre


plutôt qu’un bilan comptable
2. Coopération avec les 31 communes
3. Travail mené sur l’ensemble des activités du territoire
4. Lancement d’un plan climat
à partir du deuxième semestre 2009
Les résultats du bilan carbone ®

Volet Territoire Volet


Patrimoine & Services

Territoire Angers Loire


Métropole +
Communes
Territoire Patrimoine
3. Le bilan carbone®
d’Angers Loire Métropole

Volet
Patrimoine & Services
56 000 TeqCO2 > établissement
public Angers Loire Métropole

Angers Loire
Métropole +
36 000 TeqCO2 > ville d’Angers
Communes

24 000 TeqCO2 > Autres communes


Territoire
Emissions de Gaz à Effet de Serre d'Angers Loire Métropole
Patrimoine

3. Résultats: Budget,
zoom en sur la equivalent CO2
tonnes

30 000 communauté d’agglomération


Émissions de Gaz à Effet de Serre d’Angers Loire Métropole par budget, en tonnes équivalent CO2

25 000

Emissions de Gaz à Effet de Serre d'Angers Loire Métropole par Budget


en tonnes equivalent CO2
20 000
20 000

Consommation de carburant
18 000

des bus et des avions


16 000

15 000
14 000

12 000

10 000
10 000
8 000

6 000

5 000
4 000

2 000

0
0 B. Principal B. Déchets Eau Assainissement B.Transport
Territoire Patrimoine

Les résultats territoire


31 000 000
2 000 000


1 800 000
Dont 2/3 de produits
1 600 000
contenant de l’électronique
Soit le chauffage de
1 400 000
700 000 maisons au
1 200 000 gaz naturel
1 000 000
860 073
773 251
800 000

600 000

418 185
400 000 334 741 316 411
279 312

200 000

0
secteur économique
Industries et Agriculture résidentiel
Fret transport constructions
Résidentiel consommation
Transports de Constructions
Tertiaire personnes (bâtiments et
voieries)
La suite : vers un plan climat

>> Plan climat = plan d’actions

– Chiffrer les actions déjà engagées

– Mettre en place des partenariats avec les acteurs du territoire


pour développer de nouvelles actions

– Préparer le suivi et l’accompagnement des actions menées

– Bilan Carbone = Outil de Diagnostic ponctuel

–Mais surtout outil de gestion et de planification


quotidienne
Les Vraies causes
o Progrès de la Médecine  allongement de la durée de vie  besoins &
consommations supplémentaires

o Couples mono-parentaux  extension de l’habitat & des transports

o Urbanisme : Pert d’attractivité des villes comme lieu d’habitat et


renforcement comme lieu de travail

o Individualisme, hédonisme & benchmarking sociétal

o Vitesse & Low Cost

oEconomie linéarisée : Extraire, transformer, consommer, jeter

o De la qualité à la quantité : économie de remplacement pour 1,5 Md


humains

o Financiarisation de l’économie : le moyen terme c’est fin de l’année

o Economie de l’Offre, contournement des contraintes européennes


22
o Mais… Faible aide aux PVD  limité de ce côté là.
Emissions de GES & Bâtiment
Questions courantes

Vaut-il mieux :

-Urbaniser en périphérie ou bien densifier le centre ville ?


- Rénover un quartier ancien ou le démolir pour le reconstruire
- Aménager une parcelle A ou une parcelle B pour y installer des
logements ?
- Localiser une Zone d’activité proche des voies routières ou proche du
centre de vie ?
- Une maison quatre façades basse consommation ou un petit logement
collectif en RT 2005 ?
- Un bâtiment passif en pleine campagne est-ce environnementalement
efficace ?
Emissions de GES & Bâtiment
Cadre Général

Le Bilan Carbone est un outil d’aide à la décision qui s’applique très


bien aux problématiques d’urbanisme et d’aménagement du territoire :

- Impacts Carbone de l’aménagement et de la construction


(fabrication des matériaux, transport matières, énergie de chantier, …)

- Impacts carbone d’Utilisation (Chauffage, électricité, déplacements,, …)


 Prendre les bonnes décisions sur les choix constructifs et les manières
de mettre à disposition des biens.
Comparaison Avant / Après Projet
Test de différents scénarii d’aménagement, de choix constructifs , de normes
énergétiques
Emissions de GES & Bâtiment
Exemple : PRU de Boulogne sur Mer

750 Logements Détruits et reconstruits


120 logements Réhabilités
70 logements remodelés

Nouvelles Voiries & parkings

Dé-densification : Tour HLM  Petit collectif R+2 à R+7


Bilan Travaux PRU

La construction loin en tête au niveau des émissions


Les VRD représentent un poste non négligeable à l’échelle du
site
Bilan Travaux PRU : Par
logement

La construction est 6 fois plus émettrice que la réhabilitation


7 fois plus émettrice en réintégrant les VRD dans les
logements neufs
Zoom sur la
construction

Gros impact carbone de la phase de gros


œuvre (55% des émissions)
Le béton comme premier poste dans les
matériaux
Le transport des matériaux entrants
représente 20% des émissions totales
Zoom Construction

Réelle importance de
réduire au maximum les
pertes énergétiques du
bâtiment (faibles
émissions de GES
additionnelles)
Les autres étapes dans le
PRU : VRD

Les travaux de voirie représentent 45% des émissions totales


Le transport (déblais, remblais et matériaux) représente 45% des
émissions totales, et les matériaux 55%
L’énergie de chantier n’est pas comptabilisée
Les autres étapes dans le PRU :
Réhabilitation

Emissions de GES 6 à 9
fois inférieures à la
construction neuve
coûts par logement et par
m2 inférieurs d’environ
65%
Quid de la performance
thermique finale ?
Quid des autres
indicateurs que
Réchauffement
climatique ?
Les émissions de GES
sont mieux réparties entre
les lots.
Comparaison Neuf, Réhabilitation,
Remodelage

La réhabilitation de l’existant permet de gagner 75% des coûts par


logement, 65% des coûts par m2 et 84 % des émissions de gaz à
effet de serre.
Le remodelage reste également compétitif par rapport au neuf.
Les investissements additionnels pour optimiser l’isolation de
l’enveloppe et réduire les pertes thermiques peuvent être consentis
sans problèmes, d’autant qu’ils se rembourseront très vite en réduisant
la facture des occupants.
Quid des impacts visuels de conserver l’architecture des années 1960-
70 ?
Quid de la dé-densification ?
Comparaison Avant/Après
PRU
Pour améliorer le Bilan:
Plus de réhabilitation par
rapport à reconstruction
Plus de performances
énergétique & de changements
comportementaux
Moins de construction béton
Moins de véhicules

Il faut 45 ans pour amortir le cout carbone des travaux avec les
gains énergétiques
Raison : 50% de gains d’efficience, mais mix de production différent
Résultats hautement incertains, mais les ordres de grandeur ne sont
pas bons : si 100% des logements étaient chauffés au charbon, il
faudrait tjrs 25 ans
Comparaison Avant/Après PRU :
Energie par rapport à
Mobilité
Hypothèses
941 logements, 3 pers/logt
1 voiture pour 2 habitants
16.500 km/véhicule/an
100% gasoil

-20% sur le transport = doubler


les réductions d’émissions sur
le volet énergie
Les émissions de GES de la mobilité quotidienne sont 3 fois plus
importantes que les émissions énergétiques après PRU
 RECOMMANDATION : que les PRU incluent des objectifs de
performance énergétique des bâtiments les plus efficients, mais
aussi des objectifs de réduction des émissions liées à la
mobilité des usagers. Gare à la précarité énergétique dans un
monde où le baril pourrait atteindre 300 $
Conclusions PRU

Grande disparité des résultats entre PRU tests, mais conclusions


communes :

Données non finalisées, précisées avec les calculs des 3 PRU restants

Tendances générales observées:


-La construction entre 6 et 20 fois plus émettrice que la réhabilitation
-Le béton est le principale poste d’émission
- entre 20 et 40 ans d’amortissement des travaux grâce aux gains d’énergie
actuellement

Premières pistes de réflexion pour réduire la durée d’amortissement à -10 ans si:
-Réduction volume construction
-Construction matériaux alternatifs (bois)
-Politique volontariste sur les transports de personnes
Conclusions PRU II/II

4 enjeux majeurs identifiés

la part de construction par rapport à la part de réhabilitation

l'efficacité énergétique au sortir du projet

les matériaux utilisés dans la construction neuve et la


réhabilitation (si part majoritaire)

les transports en commun à disposition sur le site les places de


parking pour véhicules privés.
Constructif et Emissions énergétiques pour BBC

Agir en priorité sur l’économie d’énergie

la part de construction par rapport à la part de réhabilitation

l'efficacité énergétique au sortir du projet

les matériaux utilisés dans la construction neuve et la


réhabilitation (si part majoritaire)

les transports en commun à disposition sur le site les places de


parking pour véhicules privés.

Les matériaux bas carbone interviennent de manière marginale mais d’autant plus
que la performance thermique est bonne
Outils à destination des Collectivités

Le MEEDDAT & l’ADEME coordonnent le développement d’outils


d’aide à la décision à destination des collectivités en vue d’estimer
les émissions de GES en mode projet

des SCOT
des PLU
des Opérations d’aménagement (ZAC, Habitations et Activités
économiques)

Constructions neuves ou réhabilitation


Villes & Campagnes

Sortie : Fin 2009


FE : Transport Marchandises

39
FE : Transport Marchandises

Attention : valable pour 1 tonne transportée sur 1 km


40
Facteurs d’émissions : Nourriture

41
Conclusion
MERCI

20, Rue du Château


6536 Thuin – BELGIUM

Frederic.Chome@gmail.com

Frédéric Chomé
+32 (0) 474 701 832

www.theccgroup.eu
43