Vous êtes sur la page 1sur 36

L

i
br
air
i
e
C
h
rét
i
en
10.Li
vred’
heur
esàl

usagedeRome.
t 18.BARBI
ER(
Geor
ge) 20.FEUI
LLETSD’
ART

54.DI
NET(
Eti
enne) 41.CARRE(
Léon) 29.BONFI
LS(
Rober
t)

86.I
ACOVLEFF(
Alexandr
e 55.DOMERGUE(
Jean-
Gabr
iel
) 25.t
BENI
TO (
Edouar
d-Gar
cia)

I
169.LEONNEC(
Geor
ges) 146.VANDONGEN(
Kees) 94.LAURENCI
N(Mar
ie)

160.ERTE(
RomanTi
rt
off
,di
t
) 95.LEPAPE(
Geor
ges) 142.t
SCHMI
ED(
Françoi
s-Loui
s)

145.VANDONGEN(
Kees) 178.MI
CHELANGELI(
Andr
é) 161.t
GRUAU(
René)

I
I
1

LIVRES ILLUSTRÉS et ÉDITIONS DIVERSES

4.
BOTTINI (George). Le Mois, mémento pratique du mois de juin 1898.
Paris, Librairie H. Floury, 1898, in-12, broché, couverture illustré d’un
eau-forte de George Bottini, 12 pages. Agenda du mois de Juin 1898
de la Librairie H. FLOURY, rappelant différentes dates importantes de
ce mois. Il est orné de publicités pour différents ouvrages dont la Lith-
ographie en couleurs d’Andre Mellerio par Pierre BONNARD et celle
d’Eugène GRASSET pour Larousse, le recueil d’Art et de Littérature mod-
ernes l’Image, ainsi qu’une série d’expositions se déroulant en juin 1898
et d’une liste des palais, bibliothèques et musées de Paris. [17177]
180€

5.
BELIDOR. (Bernard FOREST de). La Science des ingénieurs dans la
conduite des travaux de fortification et d’architecture civile. Dédié
1. au roi.
Paris, rue Saint-Jacques, M.D.CC.XXIX. (1729), in-8, pleine basane fauve
[AMICORUM]. [BOURBON]. Album à dessiner.
d’époque, tranches mouchetées rouge, dos à 5 nerfs, IV-V-80-64-96-80
S.l., s.d., [1841], in-8 oblong, couv. cart., reliure velours bleu roi, motifs flo-
pp. (T.I) et 104-80 pp. + table et privilège du roi (T.II); Par M. Belidor, Com-
raux estampés et estampés dorés, médaillon central représentant un hame-
missaire ordinaire de l’Artillerie, Professeur Royal des Mathématiques aux
au sous la neige dans la nuit à l’encre noire, sous verre, de format ovale
échecs du même corps, membres des Académies Royales des Sciences
entouré d’une bordure en cuivre doré crénelé, fermoir ouvragé, tr. dorées,
d’Angleterre et de Prusse, Correspondant de celle de Paris. Première édi-
sous chemise toilée cirée, imitation moire noire, sous étui cart., double fi-
tion renfermant un frontispice gravé par RIGAULT, un en-tête, 49 planches
let d’encadrement. Album à dessin vierge à feuilles vélin crème et papier
gravées dépliantes, 2 planches simples et 2 tableaux dépliants, soit 53
préparé gris, bleu-vert, ocre et brun au centre. Envoi de Marie-Thérèse de
planches en tout. Traité en 6 livres, argumentant la fortification, l’attaque et
Bragance et Bourbon de Bourbon : “Désireuse de contribuer au succès de
la défense des places fortes, mais aussi la décoration, les ordres, etc. Ce
la loterie en faveur de la maison des orphelines de Bourges, j’offre cet album
livre est le premier ouvrage de synthèse dans ce domaine. Bernard FOR-
avec une découpure faite par moi”, signé daté du 14 avril 1841. Us. à la
EST de BELIDOR (1693-1761) est un ingénieur français, professeur à
garde, inf. us au boîtier et à la chemise, bon état dans l’ensemble. [11962]
l’Ecole d’Artillerie de la Fère. Il est connu pour la poursuite des travaux de
450€
VAUBAN sur les fortifications. Coins légèrements frottés et enfoncés,
coupes frottées, usures aux coiffes et à la reliure, fragilités aux mors. [17076]
950€

6.
FRANC-NOHAIN (Marie-Madeleine). “Le Journal de Bébé tenu par
Maman.”
Frises et estampes de Marie-Madeleine FRANC-NOHAIN. Paris, Bernard
Grasset, 1927, in-12 carré, toile éditeur bleu ciel à fleurs roses, blanches
et bleues, tête dorée, sous emboîtage cartonné illustré. “Le premier édit-
eur à s’emparer d’une pratique maternelle qui précéda certainement sa
forme publiée fut Bernard Grasset, dont Le Journal de Bébé tenu par Ma-
man, fut publié à grands frais, en deux versions, l’une pour garçon, l’autre
pour fille avec des illustrations de Marie-Madeleine Franc-Nohain, en 1914.
Dos passé, cartonnage insolé, mouillures et manques de papier. [16594]
300€

7.
2. GOURMONT (Rémy de). Le Fantôme.
ARNOUX (Guy). Quatre images allégoriques de Guy ARNOUX. Paris, Mercure de France, imp. Monnoyer, 1893, in-8, couverture grise, titre im-
Paris, Devambez, (1918), en feuilles, sous chemise violine imprimée, qua- primé à rebours, 2 ff. n. ch., 113 pp. Edition originale. “Le Fantôme, au format
tre planches. Quatre planches coloriées au pochoir représentant “Les An- allongé, porte sur une couverture gris-fer la seule mention LE FANTOME impri-
ciens à la Rescousse ! “, “La Sentinelle endormie”, “La Vision du Dragon”, mée à rebours en égyptiennes grasses allongées, le titre intérieur est entière-
“Le Vainqueur de Lorraine”. Quand l’armée Napoléonienne vient à la res- ment imprimé en lettres blanches et ombrées, fantomatiques à leur manière
cousse des poilus ou La Grande Guerre revisitée par Guy ARNOUX. le texte est en elzévir.” (Guégan et Mégret, Rémy de Gourmont typographe,
Planches signées par l’artiste, à l’encre, en bas à droite et numérotées à la p.13). Complet des deux lithographies originales du peintre symboliste Henri
mine de plomb en bas à gauche (146/500). Couverture légèrement salie de Groux, protégées par une serpente fleurie. L’une d’elle correspond à ce
et marques de plis ; plis, piqûres sur les planches jaunies, petite déchiru- passage de Sixtine ou Rémy de Gourmont évoque Berthe de Courrière dans
re marginale sur l’une des gravures “Le Vainqueur de Lorraine”. [15026] son décor : “Elle a l’air assez quatorzième siècle, prisonnière en sa chaise ab-
170€ batiale. Exemplaire non justifié sur vélin teinté. Les contre-plats de la couverture
et les gardes ont été doublées d’un papier toilé vieil or très byzantin. [14154]
3. 300€
[ART DE LA TABLE] KARLMEYER & HARJES. Gotha.
8.
Liepzig, (1900), in-8 oblong, percaline illustrée de l’éditeur. Très belle
publication publicitaire, de pur style Art Nouveau. Important cata- HANSI. Mon village - Ceux qui n’oublient pas.
logue concernant l’art de la table avec un répertoire alphabétique Illustrations de Hansi. Paris, H. Floury, (1900). In-8 oblong, toile éditeur
et de nombreuses reproductions photographiques en noir. [2605] bleue illustrée, garde ornée d’un motif “papier peint” du coq gaulois, ti-
380€ tre et auteur imprimés en doré, tranches rouges, 33 pp. Page d’histoire
sensible au moment où l’Alsace était allemande. HANSI laisse ainsi un té-
moignage de cette guerre aux générations futures. Envoi de l’auteur “Sou-
venir de Colmar en France”. Petites piqûres sur la couverture et internes,
infimes usures à la couverture, une page très légèrement décollée. [13494]
750€
2
9.
LE TAN (Pierre). Rencontres d’une vie 1945-1984 (souvenirs de M.P.).
Illustré par l’auteur. Paris, Aubier, 1986, in-12, broché, couverture rempliée verte, illustrée d’une vignette de
marin, 111 pp. Pierre LE TAN, artiste fin et discret, est l’illustrateur fétiche de MONDIANO. Ses créations
pour le Salon du Dessin, les publicités pour Gucci, les Galeries Lafayette, sont immédiatement recon-
naissables avec leurs fines hachures, leurs ombres passées au lavis et les délicates touches d’aquarelles.
Les “Rencontres d’une vie” sont celles, réelles ou imaginaires, qui sillonnent la vie d’un passionné : avec
Christian BERARD, Bernard BUFFET, Cecil BEATON, le marquis de CUEVAS, mais aussi Sommerseth
MAUGHAN ou les WINDSOR. Joint une encre de Chine et lavis, rehauts de blanc, sur carton fort, représent-
ant Manolo VARGAS “l’éblouissant partenaire mexicain de la grande Argentinita” (reproduite p. 81). [12688]
1600€

10.
[LIVRE D’HEURE]. t
Parchemin, II + 126 ff. ,111 x 75 mm, justification du calendrier 85 x 60
mm. et du texte 85 x 65 mm., écriture à l’encre et rouge pour le calendri-
er, écriture bâtarde à l’encre brune pour le texte, 23 longues lignes, les ff.
16v, 50v, 89v sont blancs –Reliure en veau seconde moitié du XVIIIème
siècle, dos orné à 5 nerfs, tranches dorées, Tours, vers 1500-1510.
Miniatures
5 grandes peintures entourées d’un cadre de bois s’achevant par des volutes de style Renaissance et 6 petites miniatures peintes au sein de la justification du
texte. F. 17 La sainte famille avec la Vierge Marie tenant l’Enfant sur ses genoux. Elle est coiffée d’un voile blanc fermé au niveau du cou comme souvent dans
l’œuvre de Jean Poyer. Ainsi dans les Heures de Henri VIII (France 1500. Entre Moyen Age et Renaissance, cat. d’expo. Grand Palais, 2010-2011, fig. p. 142).
La Trahison de Judas peinte en camaîeu pour un effet de clair obscur. Cette tradition remonte à Jean Fouquet. comme on peut le voir dans les Heures d’Etienne
Chevalier (P. Stirnemann, Les Heures d’Etienne Chevalier par Jean Fouquet, Paris, 2003, p. 21). Nous retrouvons de semblables compositions dans l’œuvre
de Jean Bourdichon et de Jean Poyer. F. 31 La sainte Trinité. La majestueuse figure de Dieu le pére se détache sur un beau drapé doré. Le type de Dieu le
père reflète un travail proche de Jean Bourdichon ainsi dans le Missel dit de Louis d’Amboise (France 1500. Entre Moyen Age et Renaissance, cat. 49) F. 31v
Petite miniature de la Nativité, la Vierge et Joseph prie l’Enfant Jésus. F. 34v Petite miniature de l’Annonce aux bergers peinte en camaïeu d’or et de violet pur,
un effet de clair obscur dont on trouve un équivalent dans les Grandes Heures d’Anne de Bretagne avec les bergers réunis autour d’un feu (France 1500…,
cat. 50 avec fig.) F. 37v Petite miniature de l’Adoration des mages. F. 40 Petite miniature de la Présentation du Christ au Temple. F. 42v Petite miniature de la
Fuite en Egypte. F. 47 Petite miniature du Couronnement de la Vierge. F. 55 David espionnant Bethsabée au bain qu’il convoite. David est représenté à l’entrée
de son palais peint en grisaille. F. 66 Job sur le fumier tenté par deux diables. On retrouve des compositions avec des diables similaires au f. 75v des Heures
Tilliot peintes par Jean Poyer Londres, BL. Y Th. 5 et dans les Heures de son atelier Baltimore W. 430 à la devise « IE-LAY_DEU_DEU » (Mara Hofmann, Jean
Poyer das Gesamtwerk, Turnhout, 2004, fig. 91, 171).

Ce beau manuscrit a été enluminé par un proche suiveur de Jean Bourdichon (Tours en 1457-1458). Il s’est formé auprès de Jean Fouquet auquel il a
succédé comme peintre du roi en 148. Il a semble-t-il dirigé un important atelier d’enluminure sur Tours mais le travail de ses suiveurs n’est pas encore
bien étudié. L’enlumineur de ce manuscrit reprend également pour ses petites miniatures un système de compositions de figures à mi-corps que l’on
nomme couramment le dramatic close-up et que Bourdichon emploie par exemple dans les Heures de Louis XII (Th. Kren, A masterpiece reconstructed. The
Hours of Louis XII, cat. expo. Malibu, 2006). On retrouve également des compositions peintes en clair obscur comme dans l’œuvre de Jean Bourdichon.
L’enlumineur présente deux thèmes iconographiques rares ainsi avec la Sainte Famille peintes en tête des Heures de la Vierge. Ce thème se retrouve dans
deux manuscrits du célèbre enlumineur de Tours Jean Poyer dont l’activité est documentée de 1483 à 1503 mais à d’autres endroits du livre d’heures ainsi
à sexte des Heures de la Vierge dans un manuscrit de son atelier (Genève, Bibl. Publique et universitaire Com. Lat. 124, f. 39v) et à l’Obsecro te des Heures
dites d’Henri VIII peintes par Poyer lui même (New York, PML H. 8, f. 21v pour ces deux manuscrits voir M. Hofmann, fig. 106, 150). Le thème de la Trinité
pour illustrer les Heures du Saint-Esprit est rare. Ce manuscrit constitue donc un précieux témoignage sur l’enluminure tourangelle de l’entourage de Jean
Bourdichon dans les années 1500-1510. Peintures rognées dans la partie supérieure, usures et taches, griffures à la reliure. [16944] (Voir planche couleur I.)
16 000€

11.
[LIVRE DE PRIERES]. L’office de l’Eglise en françois et en latin contenant l’office de la vierge.
Illustré de trois gravures au burin. Nouvelle édition augmentée de la Bénédiction des Eaux, des prières du Prône, des messes des principales fêtes, de
l’Examen de Conscience, des prières pour la Confession et communion, de la Passion de notre Seigneur et de l’Office des Morts. A l’usage de Rome. A
Paris, chez Louis-Guillaume Hansy, 1764, in-12, maroquin brun, plats estampés dorés, frise d’encadrement à motif floral, motif central composé de cinq fleurs
mosaïquées soulignés d’un filet doré, dos à cinq nerfs orné dans les caissons ornés de motif floraux, pièce de titre de maroquin rouge, alternance de caisson
en maroquin rouge, filets dorés sur les coupes, frise dorée intérieure, tranches dorées, gardes décorées d’un motif étoilé, 584 pp. Contenant : l’Office de la
Vierge pour toute l’année, l’Office des Dimanches et des Fêtes, les Sept Psaumes de la Pénitence, les Règles de la Vie Chrétienne, Prières tirées de l’Ecriture
Sainte et des Saints Pères, et les Hymnes traduites en vers françois, avec une Instruction pour les Fidèles. Paru avec abrobation et privilège en 1764. Le
frontispice est constitué d’une eau-forte représentant Saint Bruno, deux autres gravures p. 175 (Marie-Madelaine) et p. 205 (la Sainte Vierge et l’enfant Jesus
avec Saint Jean-Baptiste). Coins légèrement abîmés, légère restauration aux mors et aux coins, plats légèrement tachés, exemplaire d’usage, petite déchirure
au frontispice, p. 41 déchirée et restaurée, p. 147 légèrement déchirée, p. 285 noté, 185. p. 343 notée 345, tranches très légèrement usées. [16325]
1000€
3
12. 15.
ALAUX (Gustave). LA VARENDE (Jean de). Surcouf corsaire. AUGER (R.), DEBADIER (J.), KELLER (L). BYRRH. Chantons le vin.
Illustré par Gustave ALAUX. Paris, 1946, Marcus, collection “Coeurs de Chansons à boire d’hier et d’aujourd’hui recueillies par Byrrh.
France”, in-8 carré, couverture cartonnée illustrée en couleurs du na- S.l., (Paris) s.d. (1920), les ateliers A.B.C., in-4, broché, couverture,
vire “La Confiance” de Surcouf, pages de gardes représentant des cartes gardes, 16 pp., achevé d’imprimer. Exemplaire sur japon. Réunion des
de navigateurs, 36 pp. n. ch. dont 11 planches hors-texte. Tirage limité chansons à boire, adaptées à l’apéritif Byrrh, vin originaire de Catal-
à 2 000 exemplaires. Cet album raconte les victoires du grand naviga- ogne agrémenté de quinquina. Au départ, il est vendu en fortifiant dans
teur Surcouf. Gustave ALAUX (1887-1965) est un peintre français, so- les pharmacies, avant de connaître un succès international dans les an-
ciétaire du Salon des artistes français, il y a exposé à partir de 1913, ob- nées 1920-1930. L’apéritif disparaît après la Seconde Guerre Mondiale,
tenant une médaille d’argent en 1920 et une médaille d’or en 1927. Les devant le succès des vins sirupeux. Petites taches aux marges. [17220]
sujets de ses peintures se rapportent généralement à l’histoire maritime et 120€
coloniale. Petites salissures à la couverture, fragilité au brochage. [16965]
70€ 16.
[GAZETTE DE PARIS (La)] BAKST (Léon), BOB, BRATACHANO, VAN
MOPPES (Maurice), ARNOUX (Guy)...
Mars 1921. Couverture illustrée par Guy ARNOUX. Paris, La Gazette de
Paris, 1921, in-8, broché, couverture illustrée en couleurs, 36 pp. Ga-
zette mensuelle consacrée à la “Vie à Paris” présentant différentes ru-
briques sur le monde, la ville, le boulevard, les coulisses, la politique, les
spectacles, les lettres, les arts, la mode et les sports. De nombreuses
publicités sont présentes. Les illustrations in-texte et hors-texte ont une
place importante. Citons Jean COCTEAU, BRATACHANO, BOB, Mau-
rice VAN MOPPES. Les poèmes et stances de Maurice ROSTAND, Pierre
BENOIT, Jean de LASSUS... Légères jaunissures à la couverture. [17147]
160€

17.
BAKST (Léon). DIAGHILEV (Serge). Programme officiel des Ballets
russes.
Programme officiel des Ballets Russes - Théâtre du Châtelet, 1912, in-4, bro-
ché, relié par 2 agraphes et 1 cordon, couverture illustré, 38 pages. Programme
officiel de la septième saison des Ballets russes de Mai-Juin 1912, détaillant plus
spécifiquement celui du lundi 10 juin qui comprend quatre spectacles : Daph-
nis et Chloé, l’après-midi d’un faune, le spectre de la rose et Schéhérazade. Il
contient des illustrations des costumes de Léon BAKS ainsi que des décors
pour Daphnis et Chloé, une illustration signée de Georges LEPAPE. Serge
LIFAR s’exprimera ainsi : “grâce au génie de Diaghilev, Paris et l’Occident
ont découvert les richesses nationales russes qui désormais appartiennent
13. au patrimoine artistique universel”. Jacques-Emile BLANCHE l’exprimera ainsi
[CATALOGUE - SALONS DE 1905] “Le culte de la Jeunesse et le culte de la Nouveauté ne faisait qu’un en Di-
AMAN-JEAN, BOUGUEREAU (William), CALBET (Antoine), CARO- aghilew”. Légères tâches et piqûres sur la couverture, infimes pliures. [17142]
LUS-DURAN, CARRIERE (Eugène), DETAILLE (Edouard), GERVEX, 280€
LAURENS (Jean-Paul), MOREAU-NELATON (Etienne), PROUVE
(Victor), WILLETTE... HAMEL (Maurice). 18.
Goupil & Cie, Paris, 1905, in-4 épais, percaline rouge éditeur, illustrée d’une BARBIER (George). CHODERLOS de LACLOS (Pierre de). Les Liai-
palette et de pinceaux, 86 pp. Tirage limité à 400 exemplaires sur papier de sons dangereuses.
Hollande, à la presse, exemplaire N°113. Catalogue rescençant les peintures Illustrations en couleurs de George Barbier. Paris, Le Vasseur et Cie, 1934,
et les sculptures exposées aux différents salons de 1905, le Salon de la So- 2 volumes in-4, demi-maroquin bleu nuit à coins, dos à 5 nerfs ornés de
ciété Nationale des Beaux-arts et celui de la Société des Artistes Français, caissons dorés, tête dorée, gardes de papier marbré bleu, couvertures il-
la liste des récompenses au Salon de 1905, les acquisitions faites par l’Etat, lustrées et dos conservés, sous étuis, 219 et 218 pages. Bien complet
le conseil général de la Seine et de la ville de Paris. Nombreuses illustrations des 25 illustrations dont 20 hors-texte. De cet ouvrage traitant d’une cor-
: AMAN, BOUGUEREAU , CALBET, CAROLUS-DURAN, CARRIERE, DE- respondance amoureuse et des jeux de l’amour au XVIIIème siècle George
TAILLE, GERVEX, LAURENS, MOREAU-NELATON, PROUVE, WILLETTE... Le BARBIER (1882-1932) donne une réplique merveilleuse alliant dans ses
Salon de peinture et de sculpture rassemble chaque année ou tous les deux aquarelles préciosité et raffinement. Son goût pour les décors de théâtre
ans le fleuron de la production sculptée et peinte des artistes français, après et l’élégance du siècle des Lumières y est exalté. “Edition recherchée
sélection par un jury ; institué en 1673, deux institutions se partagent la sélec- et cotée” (Carteret, IV, 104 ; Monod, I, 2771). Tirage limité à 720 exem-
tion des artistes, le Salon de la Société Nationale des Beaux-arts (à partir de plaires. Un des 650 exemplaires sur vélin pur fil à la cuve des Papeter-
1890) et celui de la Société des Artistes Français (à partir de 1881). La Maison ies de Rives. Reliures et étuis postérieurs. [17038] (Voir photo couleur. I)
Goupil s’est fait depuis le milieu du XIXe une réputation dans la reproductibilité 2400€
des chefs-d’oeuvre des peintres et sculpteurs, dont GEROME et BOLDINI
avec lesquels il signe des contrats d’exclusivité. Petites usures et rousseurs,
marque noire à la couverture. [17204]
380€

14.
ARNOUX (Guy). POIRET (Paul). 12 chansons tirées des recueils an-
ciens par les soins d’un amateur avec les principaux couplets de
l’époque et des illustrations nouvelles de M. Guy Arnoux, artiste à
Paris.
Paris, Martine, (1920), in-4 oblong, demi-toile beige, couverture cartonnée,
plat supérieur lithographié et colorié au pochoir, (26) ff. Tirage limité. Ravis-
sant recueil édité à titre publicitaire par la maison Paul POIRET pour Martine
illustré de douze gravures sur bois coloriées au pochoir par Guy ARNOUX.
Pour chacune des chansons les notes de musique sont autographiées et
les paroles imprimées, en regard une superbe illustration en pleine page
19.
de Guy ARNOUX. Citons : Cadet Rousselle, Il était un petit navire, Frère
Jacques, Fanfan-La Tulipe, Compère Guilleri, Malborrough s’en va-t’en BARBIER (George), DETHOMAS (Maxime), DOMERGUE (Jean-
Guerre. Petites rousseurs sur la page de garde, légers reports. [16041] Gabriel), DROIT (Jean), FLAMENG. BARRES (Maurice), BOYLESVE
350€ (René), REGNIER (Henri de). Une nuit à Venise au dix-huitième siè-
4
cle. Le mariage du doge et de l’Adriatique. 22.
Programme du Bal du Grand Prix de l’Opéra. Fête vénitienne, samedi 24 BENIGNI [BRUNSWICK-FOURRURES]. Les Fourrures Brunswick.
juin 1922, Paris, Lapina, 1922, in-8 broché sous cordon, couverture illus- Illustrations de BENIGNI. P., Draeger, (1930), in-8, broché, spirale,
trée. Somptueux programme d’une fête vénicienne éclatante avec à l’affiche couverture argentée illustrée d’une femme en relief portant un collet sur
Ida Rubinstein, Cécile Sorel, Igor Stravinski... Auteurs et artistes associent une robe de soirée. Présentation des dernières créations de ce “Four-
leurs talents au prestige de la publication. George BARBIER présente “Les reur qui fait fureur”. De nombreuses photos tirées en sépia illustrent
Jeux du Masque”, Maxime DETHOMAS “Esquisse Vénitienne”, Jean-Gabriel ce catalogue ainsi qu’une superbe couverture de BENIGNI. [17071]
DOMERGUE “Sur le Lido”, François FLAMENG “Comme à Venise”... Des pub- 100€
licité Lanvin, Rigaud, Madeleine Vionnet, Worth... donne la touche finale de cet 23.
écrin et de cette fête. Petites pliures et brunissures, infimes déchirures. [17151] [COMPAGNIE DE NAVIGATION SUD ATLANTIQUE]. BENIGNI (Léon).
300€ L’Atlantique, Compagnie de Navigation Sud-Atlantique.
Draeger, v. 1931, 36 pp. Ill. en coul. de Hemjic et Léon Bénigni, couv.
20. gaufrée argent présentant la proue du paquebot sur fond du drapeau trico-
[FEUILLETS D’ART - REVUE]. BARBIER (George), DOMIN (André), lore. Publiée en espagnol, avec les dessins du merveilleux artiste italien
BAKST (Léon), LABOUREUR (Jean-Emile), LEPAPE (Georges), RE- qu’est Léon BENIGNI, c’est l’une des plus belles réalisations dans l’esprit
DON (Odilon), VAN DONGEN (Kees). CARCO (Francis), CLAUDEL art-déco de Draeger, au service d’un des plus prestigieux vaisseaux de la
(Paul), FRANCE (Anatole), GIRAUDOUX (Jean), JAMMES (Francis), Compagnie: “L’Atlantique”, sur sa ligne Amérique du Sud, sorti des Chan-
MAC-ORLAN (Pierre), MORAND (Paul), PROUST (Marcel)... tiers et Ateliers de Saint-Nazaire-Penhoët. Infimes plis et usures. [17079]
Feuillets composés et choisis par les soins de Edmond MOUSSIE, et Mi- 600€
chel DUFET. Paris, Lucien Vogel, mai 1919-juillet 1922, 6 Numéros in-folio
et 6 Numéros in-4, 1 Numéro in-16, en feuilles, sous chemise illustrée de 24.
l’édition. Importante revue française, considérée comme la plus raffinée et la BENITO BURNAND (Robert). Reims, sept siècles d’histoire devant
plus représentative de la période Art déco, par la diversité de ses rubriques : la cathédrale.
littérature, art du dessin, théâtre, mode, et publicité. Des auteurs importants Nancy, Berger-Levrault, 1918, in-4 oblong, demi-toile beige, cartonnage
participent par des textes originaux, ALLARD, CARCO, CLAUDEL, Suzanne éditeur illustré en couleurs sur fond or, 42pp. Ce maître de l’Art-Déco, es-
DAVENE, Anatole FRANCE, GIRAUDOUX, Francis JAMMES, MAC-ORLAN, pagnol, né en 1891, fait ses armes d’illustrateur à Paris chez Tolmer et dans
Paul MORAND, la comtesse de NOAILLES, PROUST, SUARES, VALERY, l’équipe du “Bon Ton” de Lucien Vogel, puis chez Condé-Nast qui lui fait ré-
VAUDOYER, VERHAREN, VILDRAC... Complété par des critiques de Claude- aliser de nombreuses couvertures pour Vogue, et enfin, aux Etats-Unis, pour
Roger MARX sur “Odilon Redon” et d’André SALMON sur “Picasso et le Harper’s Bazaar. Le talent d’imagier d’Edouard Garcia BENITO s’exprime
cubisme” et “L’Art Nègre”. La collaboration artistique est prestigieuse, avec dans sa plénitude pour illustrer ce merveilleux conte d’un soldat de la grande
les artistes BAKST, BARBIER, BENITO, BONFILS, CARRERA, DARAGNES, guerre, blessé et renaissant à la vie grâce au regard complice de l’ange de la
DERAIN, André DOMIN, DUFY, FOUJITA, GALANIS, HALOUZE, IACOVLEFF, Cathédrale, qui prend les traits de son infirmière. Cette histoire est l’occasion
LABOUREUR, LEPAPE, LLANO-FLORES, MANZANA-PISSARO, MARTIN, de présenter Reims dans de très belles planches au pochoir. Les compo-
Odilon REDON, ROMME, SIMON, VAN DONGEN... Des partitions, en édition sitions alternent des scènes d’épopées guerrières, le baptême de Clovis,
originale, sont livrées par Maurice RAVEL, Albert HOUSSAYE, SCARLATTI, des bâtisseurs de cathédrale, Jeanne d’Arc accompagnant son roi Charles
Eric SATIE et Florent SCHMIDT. Exceptionnelle réunion des 12 numéros de VII pour son sacre, Henri IV, Napoléon et sa grande armée, et tableau final,
cette prestigieuse collection complété du rarissime numéro préliminaire de rayonnant dans sa composition Art-Déco, la cathédrale au milieu de ses
présentation au format in-16 illustré de 9 hors-texte de DOMIN et FLORES vignes dans une scène de vendange champenoise. Usures, coins émous-
soit la collection des 13 numéros. Infimes déchirures et manques aux che- sés, accidents aux bordures et taches à la couverture, intérieur. [17042]
mises, piqures, taches et rubans manquants. [13053] (Voir planche couleur I.) 150€
4800€
25.
BENITO (Edouard-Garcia). BOURGET (Paul). Le Testament. Nou-
velle en prose.
Illustrations de Edouard-Garcia BENITO. P., Editions de La Guirlande, imp.
François Bernouard, 1919, in-4, broché, non paginé, 4 cahiers numérotés.
Très beau livre orné de 21 illustrations Art déco signées Garcia BENITO, dont 3
à pleine page. “Avait précédemment paru dans “La Guirlande”. Même compo-
sition avec quelques légères variantes et trois hors-texte ne figurant pas dans la
revue” (Catalogue des Impressions de Feu Monsieur François Bernouard-14).
Tirage limité à 154 ex. num. 1 des 150 ex. sur papier vélin d’Arches à la forme
(N°74). pet. taches et insol,. piq. int. et ext. [13209] (Voir planche couleur I.)
750€

26.
BILIBINE (Ivan Yakovlevich), BENOIS (Alexandre), IACOVLEFF (Al-
exandre), ARONSON (N.), LACHKOVSKY (A.), SVETLOV (V.), VITRY
(Paul), VAUDOYER (Jean-Louis). Jar-Ptitza.
Numéro 14, S.l., (Moscou), 1926, in-4, broché, couverture illustrée d’un motif folk-
lorique russe en bleu, or et blanc par BILIBINE Catalogue biographique d’illustrateurs
russes, présentant des articles sur BILIBINE (Ivan Yakovlevich), BENOIS (Alex-
andre), et IACOVLEFF (Alexandre). Usures au dos, petites taches. [17202]
150€

21.
[LES ARTISTES DU LIVRE] Barbier, Bonnard, Carlègle, Martin, Hémard, Laboureur, Hermann Paul, Brissaud, Méheut, Sauvage, Dignimont,
Lobel-Riche, Marty, Belot, Brouet, Siméon, Berhold-Mahn, Vertès, Morin, Chimot, Legrand, Jouve, Touchet et Perrichon.
Carlègle, Martin, Hémard, Laboureur, Hermann Paul, Brissaud, Méheut, Sauvage, Dignimont, Barbier, Lobel-Riche, Marty, Belot, Brouet, Siméon, Berhold-Mahn,
Vertès, Morin, Bonnard, Chimot, Legrand, Jouve, Touchet et Perrichon. Paris, Henry Babou, 1928-1933, 24 volumes, in-8, en feuilles sous chemises rempliées,
titrées. Collection complète de ces vingt-quatre volumes publiés sous la direction de Marcel Valotaire de 1928 à 1933, exemplaire sur vélin blanc d’un tirage gé-
néral de sept cent cinquante exemplaires. Cette réalisation s’ouvrait à tous les grands illustrateurs de ce début du XXème siècle avec des artistes comme Ber-
nard BOUTET de MONVEL, Robert BONFILS, Georges LEPAPE, François-Louis SCHMIED ou Guy ARNOUX qui n’ont jamais été édités. Outre ces absents les
plus grands sont présents tels BARBIER, BONNARD, HEMARD, JOUVE, LABOUREUR, LEGRAND, MARTIN, MARTY, MEHEUT, SAUVAGE, VERTES...et ces
vingt quatre forment une réunion de talents exceptionnelle. Chaque monographie est rédigée par un auteur renommé: Colette, Gérard d’Houville, Marcel Valo-
taire, Louis Barthou, Henry de Régnier, Pierre Mac-Orlan, Claude Roger-Marx, Camille Mauclair, André Salmon, Paul Valéry... Une lettre préface d’auteurs tels
Duvernois, Genevoix, Giraudoux... s’adresse directement à l’artiste. Un portrait frontispice représente l’artiste et est signé Valentine Hugo, André Dunoyer de Se-
gonzac, Laure Albin-Guillot, Soulas, Steinlen, Odilon Redon... Une sélection d’illustrations, certaines étant des estampes originales ou des pochoirs, complète
l’ouvrage. Une bibliographie des ouvrages de l’illustrateur vient conclure l’oeuvre. Petites usures aux chemises, infimes déchirures, piqûres et taches. [16470]
2000€
5
27. au chien, la dinette, la pêche, la cueillette des fleurs, font aux enfants de
BLANCHE, GONTCHAROVA, MAN RAY. BLANCHE (Jacques- biens grandes joies. Paru chez Hachette en 1887, les deux récits, “Nos
Emile). PROPERT (W. A). The Russian Ballet. enfants” et “Filles et garçons” étaient réunis en un seul volume. C’est pour
Text with a preface by Jacques-Emile BLANCHE and forty-eight illustrations. New- l’édition de 1900 qu’on sépare pour la première fois les deux textes dans
York, Greenberg Publisher, 1931, demi-toile écrue, 103 pp., XLVIII pl. [12706] deux volumes distincts (Maurice Boutet de Monvel, master of French Il-
700€ lustration and Portraiture, Washington, 1987, p. 20). Pet. us. [13659]
160€
28.
34.
[CHARRON-AUTOMOBILES]. BOFA (Gus). Mon écurie de H.P. par
Tom Charron’s. BOUTET DE MONVEL (Maurice). FRANCE (Anatole). Nos enfants.
Paris, Office d’Editions d’Art, 1912, in-4, en feuilles, sous couverture rempliée. Illustrations de M. B. de Monvel. Paris, 1900, Hachette, demi-toile choco-
La firme Charron, connue sous les initiales C.G.V., est née des initiales de lat, plats illustrés, 25 pp. Instants de l’enfance, qu’illustrent les aquarelles
trois associés -Fernand Charron, Léonce Girardot et Emile Voigt. Ces pas- raffinées de Maurice BOUTET de MONVEL. Il nous emmène dans un univ-
sionnés de sports automobiles furent les premiers constructeurs à proposer ers charmant et plein de fraîcheur. Maurice BOUTET de MONVEL s’inspire
à leur clientèle française la direction à gauche ! Ce catalogue, aux illustrations de sa région natale, la Touraine, pour réaliser cet album. Chaque été, il ré-
gaies et amusantes de GUS BOFA, met en scène un jeune clochard “Tom alise des portraits des enfants de la région, qui ont servi de modèles pour
Charron” qui aspire à une vie meilleure et luxueuse, dont le rêve ultime, est “Nos Enfants”. La réunion d’un illustrateur prestigieux et d’un des écrivains
d’être au volant d’une automobile Charron. A chaque occasion, un modèle les plus populaires, Anatole FRANCE a donné lieu à un immense suc-
de voiture Charron ! Petites usures et taches à la couverture insolée. [17166] cès. Paru chez Hachette en 1887, les deux récits, “Nos enfants” et “Filles
300€ et garçons” étaient réunis en un seul volume. C’est pour l’édition de 1900
qu’on sépare pour la première fois les deux textes dans deux volumes
29. distincts (Maurice Boutet de Monvel,master of French Illustration and Por-
traiture, Washington, 1987, p.20). Petites usures et accrocs. [14505]
BONFILS (Robert). HOUVILLE (Gérard d’). Modes et Manières
180€
d’Aujourd’hui.
Neuvième année. 1920. Collection Pierre Corrard. 12 aquarelles de Robert
35.
BONFILS agrémentées de prose de Gérard d’Houville. Un des 171 exem-
plaires sur papier vélin d’Arches ( No 262). Les très beaux pochoirs hors texte BOUTET DE MONVEL (Maurice). WECKERLIN (J.-B.). Chansons de
de Robert BONFILS :”En écoutant Satie”, “La robe d’amour”, “Au bois”, “Le France pour les petits Français.
golf”, “Le bain”, “Tailleur chinois”, “Chapeaux de Printemps”, “La Marseillaise”, Avec accompagnements de Weckerlin. Illustrations de Maurice BOUTET
“Cure de soleil au Maroc”... et les deux vignettes dont celles de titre répétée DE MONVEL. Paris, Plon-Nourrit & Cie, 1884, in-4 oblong, toile rose édit-
sur la couverture illuminent, grâce à leurs couleurs fraîches et à l’allégresse eur illustrée de marguerites et de chardons dorés, tranches bleues, 48 pp.
linéaire de Robert BONFILS ( 1886-1972), une vision très vive et gracieuse Deuxième album de chansons présentant 24 comptines dont “La pêche des
de la mode “Arts-déco”. Douze poèmes en prose accompagnent ces douze moules”, “Gentil Coq’licot”, “Le Roi Dagobert”, “Cadet Rousselle” ... Belle es-
images. Exemplaire très frais malgré les déchirures aux rabats de la chemise, thétique des couleurs, grand sens du dessin avec la “ligne claire” qui pré-
manquent les cordons et infimes déchirures. [15314] (Voir planche couleur I.) domine et dont le trait sobre confère au dessin une certaine élégance. Les
1300€ petits personnages de Maurice BOUTET de MONVEL évoluent dans des
frises,formant des ribambelles, encadrant les partitions et les paroles des
30. chansons. (Le Livre de Jeunesse et d’Enfance en France, pp.329). Maurice
BOUTET de MONVEL travaille ici la représentation en s’inspirant des théâtres
BONFILS (Robert). JAMMES (Francis). Clara d’Ellébeuse ou l’histoire
d’enfants et se sert de la frise comme d’un élément décoratif. Le sommaire
d’une ancienne jeune-fille.
est encadré par une scène de pantomime musicale.L’image encadre le
Illustrations de Robert BONFILS. P., Mercure de France, 1912, in-4,
texte et Maurice BOUTET de MONVEL n’hésite pas à faire piètiner ses pe-
broché, couverture verte rempliée illustrée en couleurs, 90 pp. Tryp-
tits personnages la ligne horizontale qui sépare le texte et l’image. Cordon
tique de ces jeunes filles mélancoliques ou naïves, succès dont la prose
rose exceptionnellement conservé, petites salissures à la couverture. [14296]
fut considérée comme plus subtile encore que sévère. Dos très lé-
350€
gèrement passé, infimes usures et petits manques de papier. [14834]
170€
36.
31. BRET KOCH (Ray). BEARN (Pierre). Voyage au pays de la manie.
BONFILS (Robert). LOVER. Au moins soyez discret ! Paris, Pavois, 1945, in-8, broché, couverture rayée jaune et noir, 122
pages. Ouvrage dévoilant les diverses manies des collectionneurs sur
Illustrations par Robert BONFILS. Paris, Georges Crès, 1919, broché, des-
un mode humoristique. Gravures in-texte dessinées par Ray BRET KOCH
sins en couleurs au pochoir in et hors-texte de BONFILS, 202 pages. Les
et coloriées à la main par R. LECOURT. Un des 900 ex. num. sur pa-
17 pochoirs hors-texte de Robert BONFILS sont un hymne à la femme et
pier vélin supérieur constituant l’édition originale. Infimes usures. [15512]
à sa beauté par une déclinaison de son anatomie et de ses charmes. Cet
150€
ouvrage contient 75 poèmes de Lover, 75 têtes de chapitre, 75 culs-de-
lampe, et 17 hors-texte de BONFILS. Un des 450 ex num. sur vélin d’Arches
des poèmes de Lover, auteur et artiste anglais du XVIIIème siècle (N°364).
Le coloris au pochoir a été exécuté par Charpentier. Infimes piqûres in-
ternes, dos légèrement insolé, légères piqûres sur les couvertures. [16556]
550€

32.
BONNARD (Pierre). CHAUVEAU (Léopold). Les Histoires du petit
Renaud.
Illustrations de Pierre BONNARD. Paris, N.R.F., Librairie Gallimard, 1927,
in-4, broché, couvertures illustrées rempliées, 90 pages. Ouvrage enrichi
d’illustrations dessinées et coloriées par Pierre BONNARD. Pierre BONNARD
(1867-1947), peintre de la couleur, accordait au dessin une place particulière.
Il s’est très tôt intéressé à l’illustration (vers 1891-1893) et à la littérature pour
enfants. Tirage limité à 344 exemplaires numérotés. Un des 322 exemplaires
sur vélin d’Arches (N°171). Petites usures à la couverture, légères déchiru-
res et manques au dos, infimes usures aux coins, brochage fragile. [14256]
900€

33.
BOUTET DE MONVEL (Maurice). FRANCE (Anatole). “Filles et gar-
çons”.
Illustrations de Maurice BOUTET de MONVEL. P., Hachette et Cie, 1900, 37.
in-8, demi-perc. havane, couverture jaune illustrée en couleurs mon- BRISSAUD (Pierre). FLAUBERT (Gustave). Madame Bovary.
trant trois enfants jouant sur un cheval à bascule, 26 pp. Les caresses
6
Précédé d’une étude de Louis Bertrand et illustré d’aquarelles de Pierre
BRISSAUD. Paris, Editions du Centenaire, Collection Le Livre, 1921, in-8,
demi-basane bordeaux à coins, tête dorée, 424 pp., achevé d’imprimer.
Tirage limité à 1020 exemplaires, dont 20 hors-commerce. Un des 900
exemplaires sur vergé à la cuve des papeteries d’Arches; N°723. Flau-
bert en signant ce roman de sa touche délicate a “créé un type de femme
qui a pris sa place parmi les figures immortelles de la littérature”. Les
aquarelles de BRISSAUD, exécutées au pochoir, illuminent avec grâce ce
récit. “Intéressante publication” (Carteret, V, 78). Petites usures. [17172]
350€

38.
BRUNELLESCHI (Umberto). BOYLESVE (René). La Leçon d’amour
dans un parc.
Illustrations en couleurs de BRUNELLESCHI. Paris, Albin Michel, 1933,
in-4, demi-maroquin vert sapin à bandes, filets dorés sur les bandes, dos
orné à 4 nerfs, entre-nerfs central mosaïqué d’un motif de fleurs, 174
pp. (Foiry-Dombrowski) Tirage limité à 464 exemplaires, un des 375 nu-
mérotés sur Arches (N°364). Ce “Conte libre” et charmant est illustré
avec un grand raffinement par Umberto BRUNELLESCHI avec de nom-
breuses eaux-fortes en couleurs : 21 hors-texte gravés sur cuivre, 20
bandeaux, 23 culs-de-lampe coloriés par Jacomet, sur un mode sou-
vent libertin. “Edition estimée” (Carteret, IV, 80 ; Monod, I, 1855). [17201]
1100€

39.
CALBET (Antoine). VIVANT DENON (Dominique, Baron de). Point de lendemain.
Avec un texte d’Anatole France et une introduction de F. Fleuret. Illustrations de A. Calbet. Paris,
Editions de la mappemonde, 1934, in-12, broché, couverture illustrée de deux petits amours enla-
cés sous un treillis de roses, XXXVI-57 pp. Grand papier. Tirage limité à 750 exemplaires. Un des
15 exemplaires sur Japon, exemplaire n°3. Joint un portrait de Vivant Denon dessiné et gravé par lui-
même (vers 1772), et une aquarelle reproduisant l’illustration de la p. 7. Les 14 illustrations à l’aquarelle
de Calbet illustrent finement ce conte galant. Légère insolation au dos et sur la couverture, infimes
plis et fragilité au brochage, petite déchirure marginale n’affectant pas le dessin aquarellés. [10729]
900€

40.
CAPPIELLO (Léonetto). ANDIGNE (Fortuné d’).
Les Contemporains célèbres. Portraits, autographes, notices biographiques illustrées, portraits hu-
moristiques des célébrités contemporaines. Illustrations de CAPPIELLO. Paris, Octave Beauchamp,
imprimé chez G. de Malherbe, 1904, Album Lefèvre-Utile, 1ère et seule série, in-4., demi-toile
verte, dos lisse, titre en long, plats en bois illustrations en couleurs, sous étui. Reliure en bois à dé-
cor floral, avec médaillon de Sarah Bernhardt d’après MUCHA. 14 lithographies de Léonetto CAP-
PIELLO (Livourne 1875-Cannes 1942), illustrations de VOGEL, ornements d’HABERT-DIS, ORAZI,
FRAIKIN et clichés de NADAR, REUTLINGER, BRAUN qui nous montrent des célébrités dégustant
un biscuit L.U. Très belle édition. Petites usures et déchirures à l’étui légèrement insolé. [16926]
700€

41.
CARRE (Léon), MOHAMMED (Racim). MARDRUS (Joseph-Charles).
Le Livre des Mille Nuits et une Nuit.
Traduction littérale et complète du texte arabe par le Docteur J. -C. Mardrus,
illustrations de Léon Carré, décoration et ornements de Racim Mohammed.
Paris, Edition d’art Henri Piazza, 1926-1932, broché, couverture rempliée sous
étui orné, plats ornés d’un décor oriental, 12 volumes in-4, 199, 181, 269,
251, 263, 269, 293, 295, 239, 227, 201 et 243 pp. Numéro 1134 sur 2200
exemplaires tirés sur velin chiffon. Les Mille et une Nuits, dont le titre enchan-
teur nous fait remonter à la nuit des temps repose sur une première intrigue
: le Sultan Shahriar, ayant découvert l’infidélité de son épouse, la fait mettre à
mort, et, pour empêcher qu’un tel déshonneur ne se reproduise, décide qu’il
épousera une nouvelle femme chaque nuit, qu’il fera exécuter au matin. Pour
mettre fin à ce processus de mort, Schéhérazade le charme par des histoires
qu’elle interrompt à l’aube. Le docteur Mardrus, une des figures phares de la fin
de siècle, se fit connaître par cette nouvelle traduction, qui séduisit le Tout-Par-
42. is et les milieux littéraires que leur offrait “l’enchanteur Mardrus”. Le texte parut
CARAN D’ACHE (Emmanuel POIRE dit). BENARDAKY (Nick). Prince pour la première fois aux éditions de la Revue Blanche, non illustré. L’éditeur
Kozakokoff. Piazza rassembla autour de lui des artistes pour donner à cette oeuvre l’édition
Paris, Librairie Plon, in-8 oblong, demi-toile bleue, couverture illustrée de trois illustrée qu’elle méritait. C’est ainsi que Léon CARRE, orientaliste reconnu, fut
bandes colorées, 78 pp. Telles les dernières lettres persanes, cette décou- choisi pour illustrer ces Contes Arabes. Le soin apporté à cette édition, et son
verte d’une Russie truculente, par CARAN D’ACHE et la plume insolente de ampleur, en font un ouvrage de référence. La vivacité des couleurs (liée à un
Nick BENAR. Emmanuel Poiré (1858-1909) est né à Moscou. C’est sous le nouveau procédé d’impression mis au point pour cette édition) et la finesse du
nom de Caran d’Ache (“crayon” en russe) qu’il se fait connaître comme dessi- trait permettent de rendre à merveille la sensualité des femmes, la luxuriance
nateur de presse. Il utilise le dessin d’humour, ou des séquences de dessins, des jardins et des paysages, le pittoresque des scènes de rue, le caractère
ancêtres de la bande dessinée. Il amène en France ces pages, muettes ou fantastique des génies et autres génnias, et nous permettent de dire que Léon
à courte légende, déjà utilisées en Allemagne. Sous son impulsion, la presse CARRE a véritablement réussi à rendre ce qui avait tant charmé ses contem-
Française va s’ouvrir à la bande dessinée d’humour. La mise en page est porains dans la traduction de Mardrus. Légères insolations, petites déchiru-
orientée autour des dessins en noir et blanc. Importantes rousseurs. [17193] res et légères taches, sur les étuis et dos. [16036] (Voir planche couleur I.)
170€ 1300€
7
43.
CHAS LABORDE (Charles LABORDE, dit) LARBAUD (Valéry). 53.
Fermina Marquez. COLIN (Paul). RIP. BAKER (Joséphine). “Le Tumulte Noir”.
P., Editions Emile-Paul Frères, 1925, in-12, vélin orné d’une aquarelle Album de planches de la Revue Nègre, préface de Rip, présentation de Jo-
signé du monogramme de l’artiste-relieur en bas à droite, représent- séphine Baker, Editions d’Art Succès-Jean Saudé, 1929, in-folio, en feuilles
ant l’héroine, sur fond de mer, titre en lettres d’or, gardes ornées d’une fi- sous chemise à rabats et couverture titrée rouge et noir estampée en relief,
let doré en encadrement, première garde ornée d’une frise dorée en 52 pages. Au Théâtre des Champs-Élysées, pour la première de La Revue
encadrement signée du monogramme de l’artiste, 183 pp (Matthey de Nègre le 2 octobre 1925, débarque à Paris cette troupe réunie par Caroline
l’Etang, Genève, 1927). Tirage limité à 364 exemplaires, un des trois Dudley aux États-Unis et composée de l’orchestre de jazz de Claude Hop-
cents sur papier vergé de Rives. Illustrations de CHAS LABORDE. [16476] kins avec douze musiciens, dont Sydney Bechet et huit chorus-girls, dont la
250€ danseuse Joséphine BAKER. Paul COLIN réalise l’affiche. C’est un triomphe,
tout Paris s’enflamme pour Joséphine et sa “danse sauvage” où vêtue d’une
44. simple ceinture de plumes ou de bananes (créée par Paul POIRET) elle danse
seins nus électrisant la salle. Paul COLIN reprend l’année suivante les dessins
CLOUZOT (Marianne). RONSARD (Pierre de). Les Sonnets pour Hé-
inspirés du spectacle qui donne naissance en 1929 à ce prestigieux album
lène.
composé de lithographies et coloris au pochoir. Cet album comprend 42 tab-
Illustré de 12 eaux-fortes de Marianne Clouzot. Paris, Fernand Hazan,
leaux tirés recto-verso avec ces merveilleux coloris du Maître Jean Saudé,
1948, imp. Coulouma, in-8 broché sous couverture crème rempliée, im-
parfois légendés (dont un sur double feuillet), une préface de Rip, un cal-
primée en bleu, chemise cartonnée au dos titrée, et étui ocre et crème,
ligramme autographié sur feuillet séparé de vélin grège, et un fac-similé autog-
195 pp., table. Tirage limité à 720 exemplaires, l’un des 650 exem-
raphe d’un texte humoristique de Joséphine Baker sur feuillet séparé de vélin
plaires simples sur Vélin du Marais. Marianne CLOUZOT illustre avec beau-
minde. Il est personnalisé d’une dédicace de l’artiste à la plume et à l’encre
coup de charme et de finesse les vers de l’un de nos plus grands poètes,
au bas d’une planche avec cet envoi: “A monsieur Georges Coulon, homme
l’un des fondateurs de la Pléiade, qui chante dans la langue galante du
de goût, esprit éclairé, hommage empressé, Paul Colin”. Petites taches ou
XVIe siècle, l’amour et ses tourments. Couverture insolée, pages légère-
auréoles d’humidité, salissures à certains feuillets, infimes déchirures margi-
ment jaunies et petites piqûres internes, chemise et étui salis. [17217]
nales et manques de papiers. Un des 500 exemplaires sur vélin, portefeuille
120€
décoré, infimes taches et griffures. [17120] (Voir première de couverture)
17 000€

45.
[MANUSCRIT]. CLOUZOT (Marianne). JAMMES (Francis). Enfances.
Poèmes choisis et illustrés par Marianne CLOUZOT. Maquette originale manu-
scrite signée, 1998, broché, couverture recouverte d’une feuille de bois, in-8
oblong, enrichie de 22 dessins hors-texte à l’encre de chine. La réunion de
ces deux “pays” que sont Francis JAMMES et Marianne CLOUZOT aboutit à
un hymne, entièrement manuscrit, aux souvenirs d’enfance mis en vers. Exem-
plaire unique manuscrite de la maquette comprenant tous les dessins originaux à
l’encre de chine de l’artiste. Légères mouillures, taches, déchirures et plis. [6022]
1000€

46.
[CLOUZOT (Marianne)]. AUDISIO (Gabriel).
L’Hypocrite sacré ou les Métamorphoses amoureuses de Jupiter.
Ilustrations de Marianne CLOUZOT. P., Ateliers Coulouma imp., 1954, in-4, plein maroquin noir, plat sup. figurant Jupiter sous
les traits d’un aigle, (Gema). Ce texte de Gabriel Audisio est illustré de 35 gravures sur bois de Marianne CLOUZOT. Le texte a
été imprimé sur du papier gris moucheté et les illustrations hors-texte sur du papier noir moucheté. Un des 25 ex. sur Marais
pur fil réservé à la société de bibliophiles “Les Amis de Coulouma”, orné d’un dessin et d’un envoi de l’illustratrice. [8191]
800€
47.
[GAZETTE DE PARIS (LA)]. COCTEAU (Jean), BOUTET DE MONVEL
(Bernard), BRISSAUD (Pierre), FORAIN (Jean-Louis), WOLKONSKY
(Princesse M.)... 48.
Février 1921. Couverture illustrée par Georges LEPAPE. Paris., La Ga- [COLLECTIF]. DEZALLIER D’ARGENVILLE (Antoine Joseph père).
zette de Paris, 1921, in-8, br., couverture illustrée en couleurs, 36 pp. La L’Histoire naturelle éclaircie dans une de ses parties principales,
Gazette de Paris sert à se renseigner sur le Monde, la ville, le boulevard, l’oryctologie, qui traite des terres, des pierres, des métaux, des mi-
les coulisses, la politique, les spectacles, les lettres, les arts, la mode, les néraux et autres fossiles.
sports... Album parisien destiné à la société élégante dans lequel les illustra- Ouvrage dans lequel on trouve une nouvelle méthode latine et fran-
tions, in et hors-texte, de Bernard BOUTET de MONVEL, BRUNNER, Pierre çaise de les diviser, & une notice critique des principaux ouvrages qui
BRISSAUD, se mèlent aux nombreuses publicités. Les textes sont signés par ont paru sur ces matières. Enrichi de Figures dessinées d’après na-
Abel Hermant, Francis de Croisset ( avec en page centrale une présentation ture, par M*** des Sociétés Royales de Science de Londres et de Mont-
du golf), André de Fouquières... Couverture élégante et raffinée. Manque hors pellier. Paris, De Bure l’Aîné, M.DCC.LV. (1755), in-4. Important ou-
texte de Bob, petites jaunissures à la couverture, infimes taches. [17148] vrage sur l’oryctologie ou l’étude des fossiles. Débrochage. [17209]
160€ 1100€
8
54.
DINET (Etienne). BEN IBRAHIM (Sliman). Le Désert. El Fiafi oua el
kifar ou Le Désert.
Illustrations de E. Dinet. Paris, Piazza, 1911, in-12, plein maroquin fauve,
double filet d’encadrement sur les plats, dos à 5 nerfs, entre-nerfs ornés,
décor à la roulette sur les gardes, gardes recouvertes de tissu provençal,
tête dorée, 198 pp., sous coffret cartonné marbré. (Laucournes). Tirage
limité à 450 exemplaires. Un des 375 exemplaires sur vélin à la cuve des
manufactures Blanchet et Kléber, N°231. Piazza cherchant sa voie et déb-
ute en publiant des éditions illustrés d’épisodes et de légendes médiévales.
En 1898, CARTERET présente à PIAZZA l’artiste orientaliste Etienne DINET.
C’est le début d’une collaboration fructueuse, qui oriente la spécialisation
des éditions Piazza : “on sait comment Piazza sut tirer parti de ce grand ar-
tiste. Dinet, dont les succès demeurent présents avec : Rabia el Kouloub
ou Le printemps des coeurs, Mirages, Le Désert, La Vie de Mohammed et
Khadra. Ces éditions [...] comprenant les compositions des artistes reprodu-
ites par un excellent procédé avec un coloriage soigné eurent grand succès”
(Carteret, III, “Editeurs et Artistes”, p. 126-129). Ouvrage avec 41 illustrations
en couleurs de DINET : “belle publication, rare et côtée” (Carteret, IV, 140).
Couverture originale conservée. Bel état. [16948] (Voir planche couleur I.)
49. 1200€
ALLEMAGNE (Henry René d’). Sports et jeux d’adresse.
Paris, Hachette, s.d. (1903-1904), in-4, couverture brochée rempliée, illustrée 55.
de divers jeux, toupies, cornet à dés, pièces d’échec, bilboquet, raquettes, DOMERGUE (Jean-Gabriel). HAREL-DARC (Pierre). Quand on parle
dans un encadrement ornemental et floral “Art Nouveau”, dos illustré, plat d’amour ou le Vrai Dialogue Sentimental.
inférieur orné d’un motif de manège en sépia au centre, 382 pp., 1 f. Joint Illustrations de Jean-Gabriel DOMERGUE. Paris, Collection du Lierre, 1948,
la très rare affichette de libraire de la librairie Hachette. Ouvrage contenant in-4, en feuilles, sous couverture imprimée en rouge et rempliée, sous étui
328 illustrations dans le texte et 100 gravures hors-texte dont 29 planches rose cartonné à motifs, titre contre-collé au dos, 161 pp. Ce livre com-
coloriées à l’aquarelle. Henri René d’ALLEMAGNE, archiviste-paléographe, posé en caractères Garamond a été imprimé par Georges Girard pour la
bibliothécaire à l’Arsenal, publie un volume consacré aux jeux et plaisirs de typographie et Maurice Beaudet pour la lithographie et le “coloris” pour les
l’enfance et de l’adolescence, à une époque ou l’éducation devient une pri- aquarelles. Ouvrage orné de 10 hors-texte en couleurs et de 26 in-texte en
orité. L’auteur classe les jeux selon les âges, en différenciant le jeu sportif noir et en couleurs. Tirage limité à 350 exemplaires. Un des quarante exem-
qui développe le corps, et le jeu éducatif qui développe l’esprit. L’origine de plaires sur vélin de rives avec une suite en noir composée de 18 planches
chaque jeu est expliquée, le jeu est illustré par divers documents relatant son (N°32) et une suite de 10 planches en couleurs. Nous joignons un dessin
usage à travers les époques, de l’Antiquité à nos jours. Ouvrage découpé original préparatoire à la gouache réalisé dans les tons de gris (32.5 x 24.2
en 6 parties, les jeux de l’enfance, les jeux à courir, les jeux d’adresse, les cm) signé en bas à droite par l’artiste. Une jeune-femme coiffée d’un bibi
jeux de balle, les jeux de boule, les jeux gymnastiques. Traité érudit sur le converse avec un homme assis, le ventre adossé contre le dossier d’une
cerceau, le cerf-volant, le jeu du chat, les échasses, la toupie, la course, chaise, portant une jaquette et un haut de forme. (Monod 5838). Salissures,
cache-cache, bilboquet, du billard, de l’escrime, du patinage ; mais aussi usures, manques et accidents à l’emboîtage. [15495] (Voir planche couleur I.)
de l’émigrette, du siam, ou du pète-en-gueule... Ouvrage rare et de ré- 3600€
férence sur les jeux. Pliures au dos, petites usures à la couverture. [16980]
800€ 56.
DOMERGUE (Jean-Gabriel). PILLET (Roger), GRIVOLIN (Jeanne-
50. Aurélie). Les Oraisons amoureuses.
COUDRILLE (Jonathon). A Beastly Collection. Transcrites par Roger Pillet. Illustrées d’eaux-fortes en couleurs de Jean-Gabriel
London, Frederick Warne & Co, 1974, in-8, percaline éditeur illus- DOMERGUE. Paris, Collection du Lierre, S.P.E.L., 1951, relié plein buffle crème
trée avec jacquette, non paginé. L’auteur illustre chaque lettre de son mosaïqué chevron auburn serti, silhouette féminine à l’or fin, monté sur onglets
abécédaire en lui donnant la forme d’un animal commençant par cette cousus, gardes peau de velours, contres-gardes papier marbré à la cuve Mar-
lettre : B comme Bear. L’ouvrage l’ambition suivante : “A Beastly Col- ianne Peter, titre tête-de-nègre à l’Oser, sous coffret toilé chocolat insérant le
lection Does Encourage Ferocious Guesswork. However I Jest, Keep- cuivre original (Martine Clamagirand-Roth). Ouvrage illustré de dix eaux-fortes
ings Lots More Names Of Pictured Quite Remarkables Subjects To- en couleurs et hors-texte sur le thème des ébats amoureux féminins. Jean-
tally Unwritten. Very Well eXamine Your Zoo.” Belle condition. [17192] Gabriel DOMERGUE (Bordeaux 1889-1962) peintre membre de l’Institut, est
65€ connu pour ses nus d’une coquetterie malicieuse. Tirage limité à 380 exem-
plaires numérotés. Un des vingt exemplaires sur Montval (N°23) avec un cuivre
51. original gravé et encré et une suite en noir. Le cuivre original gravé représente
CRAFTY. A Travers Paris. Jeanne-Aurélie amoureuse, à genoux, les bras levés vers son amour et pro-
Illustrations de CRAFTY. P., Librairie Plon, (1885), in-8 oblong, percaline verte nonçant ses mots : “Oh mon Dieu ! mon bien-aimé”, il correspond à l’illustration
éditeur, illustrations en couleurs, tranches rouges, 48 pp. Découverte de du poème “Cherbourg”. Le livre s’achève ainsi “parce que je vous aime... Ici
Paris sous les traits de CRAFTY. Infimes piqûres sur la couverture. [14835] se terminent les notes de Normandie et le journal de Jeanne-Aurélie Grivolin”.
320€ Couverture originale conservée. (Monod II, 9107). Infimes usures. [15463]
2000€
52.
DELAUNAY (Robert). MONTHERLANT (Henri de). La relève du matin.
Illustrations par Robert DELAUNAY. P., L’Arbre, 1928, in-8, broché, 57.
10 planches lithographiées, 316 pp. Un des 440 ex. num. sur Vé- DOMIN (André), LAURENCIN (Marie), RENO, CIOLKOWSKI, STAB,
lin pur fil des papeteries Lafuma du roman de Montherlant illus- NARBONNE (Eugène), GLEIZES (Albert), WARNOD (André). FIGUI-
tré de 10 lithographies d’aspect surréaliste de DELAUNAY. [9706] ERE (Eugène), FONTAINE (Jean de la), CLOUZET (Gabriel), MERCE-
500€ RAUX (Alexandre), POINCARE (Raymond), OMBIAUX (Maurice des),
BRULAT (Paul), LETY-COURBIERE (Alexandre). Les Petits livres
53. d’heures. Collection complète de la série “Un petit bréviaire”.
DELAUNAY (Sonia). DAMASE (Jacques). “Alphabet”. Paris, Eugène Figuière et Cie éditeurs, s.d., in-16, broché, couverture illustrée
Comptines trouvées et retrouvées par Jacques Damase. Paris, L’Ecole par DOMIN d’une vignette en couleurs sur papier glacé, collée, titre en bleu.
des Loisirs, 1972, in-4 carré, cartonnage blanc illustré en couleurs à Rare collection complète des “Petits bréviaires” illustrés par André DOMIN,
bradel, titre et nom de l’auteur et de l’illustrateur en long sur le dos plat. chacun consacré à un thème précis : petit bréviaire de la jeunesse, des fian-
Chaque lettre de cet alphabet est une peinture réalisée par Sonia DE- cés, de l’amitié, de la volonté, des heures, de la mère, de la tendresse, de la
LAUNAY. L’original fut publié en 1970 en Italie. Première édition fran- solitude, de la douleur, de la vie, du bonheur, de la sagesse (recueil des fables
çaise. Légères salissures à la couverture et infimes accidents. [12896] de la FONTAINE), du mariage, de l’ambition, de l’amour, de la femme, de la
180€ mort, de la gourmandise, du patriotisme (rédigé par le président de la Répub-
lique Raymond POINCARE), et de la jeune fille. Par cette collection, Eugène
9
FIGUIERE voulait “instituer la mode charmante des petits livres donnés en
cadeau, à la place des sempiternelles futilités des jours de fête ou d’étrennes
(...) Il fallait, pour que ces éditions pussent plaire, qu’elles fussent dans le
bon goût français, coquettes, élégantes, délicieuses par l’aspect comme
par le contenu”. Usures aux dos, infimes manques de papier sur certains
volumes, petites taches aux plats inférieurs sur certains volumes. [17191]
360€

58.
DON. La Femme au pesage.
Paris, André Dantan imprimeur, 1931, in-folio, en feuilles, sous couverture
rouge rempliée, titre imprimé en noir; DON (Bucarest 1894-1985) accentue,
dans cet album, les travers des femmes qui sont passionnées par le monde
des courses de chevaux. Cette réunion de trente-six dessins hors-texte col-
oriés à la main par André Dantan caricature “aimablement” leurs silhouettes et
leurs physionomies. Tirage limité à 250 exemplaires numérotés et signés par
l’artiste. Restaurations à la couverture, taches internes et fines piqûres. [17180]
800€

59.
DRIAN (Adrien Désiré ETIENNE dit). GERALDY (Paul). Les femmes
et la guerre.
Paris, Devambez, 1920, in-folio, pleine toile beige éditeur, couverture titrée, 12
planches. Préface de Paul Geraldy. Etienne DRIAN (1885 Bulgnéville -1961
Pontoise) est l’un des artistes pilier de l’Art Déco dont le talent s’exprime sous
de multiples facettes. A la fois dessinateur publicitaire (Fourrures Max, Révillon,
Le Printemps...), dessinateur de presse (“La Gazette du Bon Ton”, “Coemedia
Illustré”, “Feuillets d’art”, “Vogue”, “Fémina”, “L’Illustration”...), il est aussi pein-
61.
tre, graveur et illustrateur (Sacha Guitry, Régnier, Géraldy, Madame de La Fay-
ette, Perrault...). Costumier et décorateur de théâtre et de Music-Hall et réalise DRIAN (Adrien Désiré ETIENNE dit). LAFAYETTE (Madame de). La
également des décors pour le Casino de Paris. Créateur de paravents, cet Princesse de Clèves.
artiste de la mode Art déco magnifie la femme et principalement la parisienne. Paris, La Société Nouvelle des Editions d’art Devambez, 1929, grand in-4
Couverture tâchée, petites déchirures et piqûres internes marginales. [17160] en feuilles, couverture cartonnée, étui demi-chagrin noir, plats en papier
700€ marbré, emboîtage papier marbré noir et blanc, 182 pp. Réalisé sous la
direction artistique d’Edouard Chimot, illustré de vingt eaux-fortes origi-
nales gravées par Etienne DRIAN. Il provient d’un tirage limité à 180 ex-
emplaires, dont 40 exemplaires sur papier Japon impérial contenant deux
états des eaux-fortes, le deuxième état avec des remarques et l’état dé-
finitif (n° 48). (...) Atelier d’Imprimerie en taille-douce de la Roseraie à Par-
is. Dans “La Princesse de Clèves”, grand roman de la littérature française
du XVIIème siècle, il met en valeur l’atmosphère particulière du roman et
en particulier celle de la cour des Valois, où régnait la maîtresse d’Henri II,
Diane de Poitiers. “La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en
France avec tant d’éclat que dans les dernières années du règne de Henri
second.” “Très intéressante publication cotée” (Carteret, IV, 224). [16216]
350€

62.
DULAC (Edmond), SHAKESPEARE (William). “Shakespeare’s Com-
edy of the Tempest”. With illustrations by Edmund DULAC.
London, Hodder and Stoughton, (1908), in-4, vélin crème à bradel,, ti-
tre estampé doré, motif d’un ange dans une vague, couverture fermée
par des rubans, tête dorée, 143 pp, Tirage limité à 500 exemplaires,
tous contresignés par l’artiste, N°211. Usures et petites taches. [15893]
1000€

63.
DULAC (Edmond). HOUSMAN (Laurence). Stories from the Arabian
Nights. Retold by Laurence Housman. With drawings by Edmond
DULAC.
London, Hodder and Stoughton Publishers, 1907, demi-maroquin bleu pé-
trole à coins, dos estampé à trois nerfs, pièce de titre en maroquin caramel,
plats toilés bleu, tranches dorées, xvi pp. dont titre et frontispice, 134 pp. de
texte, 49 feuillets d’illustrations contrecollées en couleurs. Bien complet des
60. 50 feuillets d’illustration. Contient six contes des Mille et Une Nuits. Les Mille et
DUCHE (Jacqueline). MORNAND (Pierre). Histoire de la princesse Une Nuits est un recueil de contes initiatiques, destinés à l’origine à l’éducation
Isée. Imagée par Jacqueline DUCHE. des souverains en Perse. Autour du récit-cadre qui reste stable (l’histoire de
Paris, Jules Meynial, 1918, grand in-4, broché, sous couverture rempliée Shéhérazade) le texte est enrichi de nombreuses variantes depuis le VIIIe siècle.
illustrée en couleurs, 23 pp. Très joli conte de fées orné d’illustrations de Il est traduit en anglais à la fin du XIXe, et très tôt illustré. Edmond DULAC (1882-
Jacqueline DUCHE, pleines de fraîcheurs, coloriées au pochoir. Jacque- 1953) se forme aux Beaux-arts de Toulouse dirigés par Jean-Paul LAURENS
line DUCHE (1892-1973) illustratrice et auteur français, collabora à La Se- ses débuts difficiles dans la peinture l’amènent à se tourner vers l’illustration et
maine de Suzette, Lisette, Mon Journal... Elle illustra de nombreux livres à partir pour l’Angleterre en 1905. Il obtient la nationalité britannique en 1912.
d’enfants -dont elle fut parfois l’auteur- et des manuels scolaires. Elle par- Son travail sur les soeurs BRONTE lui vaut un contrat avec la Leicester Gal-
ticipa à la décoration du Pavillon “Femme, Enfant, Famille” de l’exposition lery de Londres qui lui commandent des illustrations pour Les Mille et Unes
de 1937. Elle décora la salle de jeux des enfants de la première classe Nuits : les éditeurs Hodder & Stoughton lui font signer un contrat d’exclusivité.
du Normandie. En 1939 elle reçut le prix de la “Semaine Suzette”. (www. Stories of the Arabian Nights est la première collaboration de DULAC et HOD-
gallica.bnf.fr).Tirage limité à 250 exemplaires sur papier Vergé. restaura- DER & STOUGHTON, qui a lancé sa carrière. La reliure d’époque présente
tions à la couverture, quelques piqûres et taches intérieures. [16992] un dos un peu insolé et une petite tache claire sur la couverture. [15668]
350€ 850€
10
64.
DULAC (Edmond). POE (Edgar-Allan). Les Cloches et quelques au-
tres poèmes.
Traduction de J. Serruys. Illustrations d’Edmond DULAC. Paris, Piazza, (1913),
in-4, broché, couverture rempliée illustrée en rouge et or, 2 ff., 1 frontispice, 1
page de titre, 96 pp., 1 f. 28 illustrations hors-texte, en couleurs et contrecol-
lées, d’Emond DULAC. Chacun des hors-texte est encadré d’une frise et est
protégé par une serpente légendée. Chacun des chapitres est illustré.Tirage de
luxe imprimé à 400 exemplaires sur papier Japon. Seul grand papier. [13364]
900€

65.
DULAC (Edmund). KHAYYAM (Omar). Rubaiyat.
Traduction française de Robert Delpeuch, d’après la version de Edward Fittzger-
ald. Paris, Piazza, (1910), in-4, broché, couverture illustrée décor persan or, 12
planches. Soixante quatrains ornés des douze planches en couleurs d’Edmond
DULAC, qui accompagnent ces poèmes persans, hymne aux plaisirs des
femmes et du vin. Infimes piqûres et taches, fragilité au brochage. [17211]
390€

68.
FILLONEAU (Olivier). BERGOUNIOUX (Pierre). Le dernier paysage.
Saint-Clément-de-Rivière,
Fata Morgana, 2009, in-8, couverture rempliée et illustrée, en
feuilles, sous emboîtage, 32 pages. Un des 20 exemplaires sur vé-
lin. Deux dessins originaux à la mine de plombs signés. [17183]
500€

69.
FINI (Léonor). BALZAC (Honoré de). Adieu.
Lithographies de Léonor FINI. Paris, Les Bibliophiles du Palais, 1965, in-4, en
feuilles, sous couverture rempliée, sous chemise et étui cartonnés noir, 130
pp. Tirage limité à 200 exemplaires numérotés et tirés sur vélin d’Arches.
Un des 180 exemplaires num. et nominatif réservé aux sociétaires (N°151).
Les 12 lithographies originales, en noir et hors-texte, de Léonor FINI ont été
imprimées par Guillard, le texte par Fequet et Baudier. Joint le menu du dîner
du 29 mars 1965 avec un envoi signé de Léonor FINI “Pour Michel Reulos”.
Petits frottements et légères griffures sur la couverture et l’étui. [13496]
580€

66.
DUNOYER DE SEGONZAC (André). [CLAUDINET]. ROGER-MARX
(Claude). Les Vits imaginaires.
69 Place des Erections, (1920), agrafé, couverture blanche imprimée “Vies”,
in-12, 36 pp. non chiffrées. Ce recueil, composé de neufs poèmes éro-
tiques de Claude Roger-Marx, est illustré de dessins de André DUNOYER
de SEGONZAC. Ouvrage orné de deux pointes-sèches originales représent-
ant deux femmes nues dans des positions suggestives, d’une vignette de
titre coloriée dans les tons bruns-rouges représentant un oiseau sur un
braquemart, d’une vignette de justification représentant une femme nue, de
cinq culs-de-lampe à connotations phalliques. Seule participation érotique
de DUNOYER de SEGONZAC. “Ni le nom du poète, ni le nom du graveur
ne figurent sur cette plaquette, qu’ils ont cependant avouée l’un et l’autre,
puisqu’en 1937 elle figurait déjà parmi les livres illustrés par SEGONZAC, dans
les catalogues de l’exposition de cet artiste organisée à la Bibliothèque Natio-
nale” (Pia, 1410). Tirage limité à 250 exemplaires sur papier d’Arches. [16680]
680€

67.
DUNOYER DE SEGONZAC (André). FARGUE (Léon-Paul). Côtes ro-
ties, 1928-1938.
70.
Illustrations de André DUNOYER de SEGONZAC. Paris, édition Textes Pré-
textes, 1949, in-4, en feuilles, sous chemise et étui cartonnés rouges, titre FONTENAY (Charles de). FONTENAY (Charles de). Hymne à Pan.
en long au dos de l’étui, 192 pp. Edition Originale et premier tirage des 2 Onze compositions de Charles de Fontenay sous lieutenant au 130e
eaux-fortes et des 46 aquarelles de André DUNOYER de SEGONZAC. Un régiment d’infanterie mort pour la France à la main de Massiges le
des 195 ex. num. sur Arches cet ouvrage qui transcrit l’atmosphère des 10 janvier 1916.
stations balnéaires de la Côte d’Azur entre les deux guerres. Les croquis Paris, Société Littéraire de France, MCMXVI (1916), in-4, demi-toile bleue ma-
d’André DUNOYER DE SEGONZAC (Boussy-Saint-Antoine 1884- 1974 rine, sous chemise cartonnée mabrée, 11 planches. Tirage limité à 210 exem-
Paris) font revivre “la faune que chaque été ramène sur les sables de la plaires numérotés, les 10 premiers hors-commerce ; exemplaire N°60. Edition
Côte” ont “ravivé [les] souvenirs” de Léon-Paul fargue “et inspiré” les textes vendue au bénéfice des blessés du 130e régiment d’infanterie, achevée par
qui accompagnent les illustrations. Petits accrocs, usures et restaura- l’imprimerie de la Société Littéraire de France, 22 rue des Volontaires prolon-
tions à l’étui et à la chemise, insolation au dos, petites mouillures. [16915] gée, le 3 juillet 1916, cent-trente-troisième jour de la bataille de VERDUN.
600€ “Peu de temps avant la guerre, le peintre et graveur Charles de FONTENAY
11
préparait un hymne à Pan, qui aurait été une suite de chants, composés 73.
dans la manière des humanistes du XVIe et qu’il aurait illustrés lui-même. La GOLDBERG (Simon). MAC ORLAN (Pierre). La Pension de Mary
mobilisation le surprit quand la partie plastique de cette oeuvre était seule à Stuart.
peu près terminée.” Bien complet des 11 planches. Joint 4 tirés à part en Lithographies originales de Simon GOLDBERG. Sans lieu, Hippocrate et ses
couleurs de Charles de FONTENAY (1889-1916), signés et datés au crayon amis, 1958, in-4, en feuilles, couverture imprimée, étui et emboîtage cartonnés.
sous la planche, 1914. Sur la chemise, “ex-libris” de la “Société Littéraire Lithographies originales de Simon GOLDBERG. Exemplaire 47 d’un tirage de
de France, Paris et Strasbourg, 1918”, représentant un lion ailé et auréolé. 100 exemplaires sur papier de rives BFK. Joints à l’exemplaires deux dessins
Fragilité au dos, petites déchirures, manque un cordon de fermeture. [17194] originaux. Exemplaire enrichi d’un dessin de nu assis de dos à la sanguine
450€ signé en bas à gauche (24 x 16 cm.) d’un monotype représentant une femme
nue debout de dos, du menu du dîner “La Poissonière à Marseille”. [16410]
500€

74.
GRANDJOUAN (Jules-Félix). PHILIPPE (Charles-Louis). Bubu de
Montparnasse.
Illustré par J. GRANDJOUAN. Paris, Librairie Universelle, 1905, in-12, ma-
roquin rouge, plats mosaïqués avec une plaque fine de bois clair, entou-
rée d’un filet estampé noir, tête dorée, 250 pp. (P.L. Martin, 1956). Tirage
limité. Un des 30 exemplaires à grands témoins sur Japon souscrits par
la librairie Blaizot, N°21. Jules-Félix GRANDJOUAN (1875-1968) des-
sine dès 1900. Il est considéré comme le pionnier de l’affiche politique
71. française. Satiriste, antimilitariste, il collabore à des journaux engagés
Le « Dit du Gengi » comme L’Assiette au beurre, La Voix du Peuple, Le Libertaire, Les Temps
82 pages 7,5x7,6 cm. Tiré à 20 exemplaires, numérotés et signés. Nouveaux. Bel exemplaire dans une très belle reliure signée. [12806]
Roman ( premier roman psychologique) raconte sur quelques soixante 1300€
dix années la vie à la Cour à l’époque Heian et notamment la vie d’un des
princes. Ecrit au début du XIe siècle par une femme, Murasaki Shikibu, vi-
vant à la Cour impériale du Japon. Le texte d’Okuyama K. explique le
propos du roman et raconte la vie de l’auteur. Ecrit en français, traduit en
anglais par Lesley Sleemann. Ouvrage composé de 2 livres et entre les
deux un accordéon, un pop-up avec Murasaki Shikibu et des person-
nages de la Cour, inspirés par d’anciennes peintures anonymes. Couver-
ture en laque. Fermeture par un cordon élastique doré. Impression nu-
mérique. Design, impression, reliure par Kimihito et Catherine Okuyama.
200€

75.
GRIVAZ (Eugène). VIGNY (Alfred de)-GRIVAZ (Eugène). Pierrette.
Episode de la vie de Sedaine, tiré de “Grandeur et servitude militaires”. 35 pp.
de texte en français, et 33 pp. de traduction en anglais, (1900), in-4 maroquin
vert d’eau, dos à 5 nerfs orné d’un décor floral et plats de 5 filets d’encadrement
dorés, ornés 4 fleurons d’angles et bouquets floraux intérieurs reliés par une
ligne de pointillés, tête dorée, filets sur les coupes, et garde intérieure ornée
d’un papier reliure bordé de maroquin avec frise florale (Blackwell). Eugène
GRIVAZ (1852-1915), élève de BOULANGER, DELORT et Jules LEVEFBRE,
est sociétaire des artistes français en 1883. Il réalise ce livre unique dont
il orne les 35 pages d’aquarelles originales. Les aquarelles accompagnent
et mettent en valeur le texte, dans la meilleure tradition de l’enluminure. Ex-
libris de Francis Ketaneh. Us. à la rel., fragilité aux mors, coins émoussés,
garde sup. et deux premières pages vierges débroch., lég. déch. [10430]
1600€

72.
GIERLOWSKI. DOSTOÏEVSKI (Fédor). Une Femme douce.
Traduction de d’Ostoya, et de G. Masson. Illustrations de Gier-
lowski. Paris, Editions Marcel Seheur, 1927, in-4, broché, couver-
ture rempliée, 92 pp., achevé d’imprimer. Tirage limité à 301 ex-
emplaires, un des 275 exemplaires sur Arches, N°189. [15480]
450€

76.
HALPHEN-ISTEL (Claire).
Des Fées et des fleurs, contes.
Paris, Fernand Nathan, nouvelle édition, 1934,in-12, broché, couverture
illustrée en noir, 156 pp. dont table. Fictionalisation des éléments naturels, l’eau,
la terre, les fleurs, agrémentée d’illustrations épurées et gracieuses. [17199]
65€
12

77.
HELLE (André), Les Fables de Florian.
Compositions d’André Hellé. Paris, Berger-Levrault, s,d,, 1946, in-4,
demi-toile rouge, couverture illustrée des personnages des fables, 62
pp,, table, achevé d’imprimer. Première édition 1936. Deuxième édi-
tion 1946 : certains des titres d’André Hellé paraissent à plusieurs an-
nées d’intervalle chez des éditeurs différents, avec des modifications
sensibles. Jouets et animaux peuplent ces fables, reprennant les deux
thèmes favoris d’André HELLE. Couverture restaurée, rousseurs. [15771]
150€ 80.
HELLE (André). HELLE (André). 72 images rouges, jaunes, bleues,
oranges, violettes, vertes à colorier.
Illustrations d’André HELLE. P., Larousse, (1925), in-8, perc. verte, couv.
cart. ill. en coul. Illustrations d’André HELLE. Paris, Larousse, (1925), in-
8, perc. verte, couv. cart. ill. en coul. Album à colorier illustré par André
HELLE aux formes simples cernées d’un trait noir. “Dès les années 1910,
il fait preuve d’un étonnant esprit d’avant garde élaborant pour l’enfance
une esthétique proche de l’art populaire, fondée sur des formes simples,
stylisées et fonctionnelles, des images silhouettes cernées d’un trait noir,
traitées en aplats de couleurs franches et mates, dont la nouveauté scan-
dalisait les mères de famille. Ses illustrations et ses textes exploitent, pour
la plupart, l’imaginaire des jouets et des objets animés” (Livre mon ami, p.
55). Ouvrage très rare. Traces de coloriage, petites usures à la couver-
ture, légèrement dérelié à la garde supérieure, restaurations. [17152]
200€

78.
HELLE (André). HELLE (André). Souvenirs d’un petit garçon 1871-
1883.
Recueillis et annotés par André HELLE. Paris, Berger-Levrault, s.d.,
(1920), in-12, broché, dos carré collé, couverture illustrée d’une vi-
gnette portrait en couleurs contrecollée, 111 pp. André HELLE (1871-
1945) raconte ici les douze premières années de sa vie sous forme d’un
journal, illustré de 63 dessins in-texte en couleurs, et publié en 1942
(Osterwalder, II, 510). Usures, petits accrocs et restaurations. [17153]
120€
81.
79. HELLE (André). DEREME (Tristan). “Patachou petit garçon”. Des-
HELLE (André). DEREME (Tristan). “Les Histoires de Patachou”. sins par André HELLE.
Paris, Editions Paul Emile Frères, 1932, in-4, demi-toile rouge, couv. cart. illus- Paris, Emile-Paul, 1930, in-4, demi-toile bleue, plats cartonnés illustrés en
trée en couleurs représentant une girafe qui passe la tête à travers la fenêtre couleurs représentant un petit garçon vêtu d’une cape beige, 46 pp. Con-
d’un train pour attraper un objet vert, 39 pp. La girafe, l’étoile, les yeux fermés, sidéré comme l’un des maîtres de “l’art enfantin”, André HELLE (1871-
les requins, les fables, la rencontre, la montre, la prune et l’hameçon sont 1945), après des débuts de caricaturiste dans “Le Rire” et “l’Assiette
les sujets de ces aventures. Dessins très doux dans une technique mêlant au Beurre”, élabore dans une série de livres pour enfants un style nova-
crayon gras et aquarelle, dans des tons vert printemps, saumon, blanc, noir teur par ses formes simplifiées et stylisées. L’édition de 1930 présente
et gris, jouant avec la réserve de la page. Pet. érafl. en bordure, coupes frot- plusieurs couvertures, l’une montrant Patachou avec une cape, l’autre
tées et lég. manq. de papier, coins émoussés, gardes remontées. [13981] avec un chat. Ususres, légères déchirures, infimes manques à la couver-
140€ ture et intérieurs, coins émoussés, piqûres internes éparses. [9618]
180€
13
82.
HELLE (André). DESBORDES-VALMORES (Marceline). Le Livre des
enfants.
Poésies de Marceline Desbordes-Valmores. Dessins de André Hellé. Paris,
Garnier Frères, 1924, in-4, demi-toile rouge, couverture cartonnée, impres-
sion vichy bleu et blanc, ill., 47 pp. 13 poésies : L’Ecolier, L’Oreiller d’une petite
fille, Dormeuse, Selon Dieu, Le Nuage et l’enfant, L’Enfant au miroir, La Petite
pleureuse à sa mère, La Frivole, L’Enfant béni, Pour endormir l’enfant, La Petite
fille et l’oiseau, Ma Fille, Adieu d’une petite fille à l’école. Ces poésies pleines
de spiritualité et de tendresse enseignent aux enfants à être sages, à bien
apprendre à l’école et à bien aimer leurs parents. Le trait simple de HELLE rap-
pelle le graphisme du jouet. Moisissures dur la toile, petites usures à la couver-
ture, fragilités au brochage, notamment pp. 24-25, légères usures. [13985]
270€

83.
HEMARD (Joseph). HEMARD (Joseph). Galerie des belles amours.
Paris, Kieffer, 1935, in-8, broché, couverture bleue, titre en réserve dans un
coeur doré d’où partent des flèches, 221 pages, achevé d’imprimer, suite.
Joseph HEMARD (1880 - 1961) est reconnu par le Bénézit comme “des-
sinateur humoriste et illustrateur, peintre de décors de théâtre, décorateur...,
collaborateur des revues parisiennes telles que La Baïonnette, Le Rire, Le
Sourire, Pêle-Mêle, La Charrette charrie, Fantasio, Le Bob Vivant, Le Journal,
Le Merle blanc, La Vie parisienne,...” qu’il alimente de milliers de dessins.
Comme on le sait, l’amour devient féminin au pluriel... La page de titre précise
: “texte de l’illustrateur et illustrations de l’auteur”. Galerie chronologique des
amours célèbres, depuis Adam et Eve jusqu’à Cora Pearl et Napoléon III. Un des
50 exemplaires sur Japon Impérial avec une suite à part en noir, sur chine, des
illustrations. Infimes usures et taches, couverture insolée sur les bords. [17157]
300€

85.
IACOCLEFF (Alexandre). HAARDT (G.M.). [CITROEN]. Dessins et
Peintures d’Asie, exécutés au cours de l’Expédition Citroën -Centre
Asie- 3ème Mission G.-M. Haardt - L. Audouin-Dubreuil. Croquis de
route et notes de voyage.
Paris, Vogel - Meynial, s.d. (1934), in-folio, sous chemise à rabats en fibro-
parchemin. Edition originale comprenant un cahier non paginé cousu à la chi-
noise imprimé sur papier Madagascar-Lafuma et une suite de 50 planches
hors-texte en couleurs imprimée sur vélin pur chiffon-Lafuma des papeteries
Navarre. Tirage de 700 exemplaires un des 500 exemplaires mis en vente
(n°410). Magnifique exemplaire du cahier de notes et de croquis du peintre
officiel de l’expédition Citroën. “La formation acquise par IACOVLEFF, lors de
ses voyages de jeunesse en Extrême-Orient, éclaire la maturité picturale des
oeuvres de la Croisière jaune”, que Lucien Vogel édite en 1934, dans un
ouvrage intitulé : Dessins et peintures d’Asie, comprenant les croquis de route
84. et notes de voyage du peintre ainsi que cinquante planches de reproduction
sur vélin pur chiffon. Réalisée à 45 ans, la période de la Croisière jaune est la
HEMARD (Joseph).
“synthèse de toutes les recherches antérieures, analyses des types, amples
Trente tableaux d’Histoire de France. tableaux de la vie et de la nature, vision lumineuse des couleurs transposant
Revue et corrigée par Joseh HEMARD. la réalité dans une sorte de panorama fantastique” (Caroline de La Baume,
Illustrations de Joseph HEMARD. Paris, éditions du Sourire, 1912, in-4 ob- Iacovleff l’artiste voyageur). Déchirure sur la couverture et petites usures.
long, demi-percaline rouge, plats cartonnés illustrés en couleurs. “Le grand Jaunissures et légers accidents à la chemise, légers reports, fragilités aux cor-
illustrateur qu’est aujourd’hui Joseph HEMARD se trouve en effet tout en- dons. Planche N°9 “Nomades dans la région de Meched” en double. [15764]
tier dans cet ouvrage (...) où avec un sens étonnant de l’histoire, il a dél- 7900€
icieusement ramassé vingt siècles. Du format des albums enfantins, imprimé
par des procédés grossiers et sur le papier habituel à ce genre de publi- 86.
cation, ce recueil a pourtant une allure magnifique et il est déjà (...) avide- IACOVLEFF (Alexandre) et ELISSEEFF (S.). Le Théâtre japonais (Ka-
ment recherché par les amateurs. Tout l’instinct mystérieux que son auteur buki).
méconnaissait peut-être (...), s’épanouit dans ces pages où s’anime la vie Paris, Jacques de Brunhoff chez Jules Meynial, 1933, in-folio, broché,
des siècles lointains, savoureuse et vivante, tragique, naïve ou glorieuse, couverture beige rempliée, sous chemise et étui, demi toile rouge, 96 pp. Il
toujours d’une humanité et d’une vérité qui nous empoignent (...)” (in Re- s’intéresse aux acteurs célèbres de kabuki, forme épique du théâtre tradition-
vue “Vient de paraitre” 1923). Ouvrage imprimé par la Société Générale nel japonais, aux maquillages et aux décors très appuyés et codifiés. Cet ou-
d’Impression, gravé par A. et P. Groley. Joint une maquette préparatoire non vrage se consacre à l’art théâtral japonais et est assorti de nombreux croquis à
retenue, mine de plomb, signée en bas à droite, 17.5 x 28.5, titrée “Les la fois d’acteurs, de pantomines, de marionnettes, de mise en scène... dont 32
Petites premières : hommages en 950. Us et coutumes des Carolingiens”. planches tirées héliogravures en deux tons et 48 dessins en noir et blanc, re-
Un chevalier est à genoux devant son suzerain en signe de soumission. produits en offset, dans le texte. La gravure et l’impression en héliogravure des
Usures, et rousseurs à la couverture et aux coins, piqûres internes. [15211] planches hors-texte ont été exécutées par la société Desfossés-Néogravure.
300€ Un des 500 ex. num sur papier d’Arches. (Monod, 871-6241 ; Caroline Haardt
de La Baume “Alexandre Iacovleff L’Artiste voyageur”). Insolation et infimes usu-
res sur la couverture, manque la partie inférieure de repli interne de la couver-
ture, quelques fines piqûres sur les pages de garde, pages très légèrement
jaunies, Légères usures à la chemise et à l’étui. [16911] (Voir planche couleur. I)
4500€
14
87. couvertures et dos conservés, 110 et 42 p., sous étui bordé de maroquin
IRIBE (Paul). BERNOUARD (François). Les Livres de la Belle édition rouge, (Max Fonsèque). L’artiste tchèque Francis KUPKA (Opocno-Bohême
et du typographe François Bernouard. 1871- Puteaux 1957) apporte sa vision imaginative et puissante à cette édi-
Paris, Imprimerie François Bernouard, 1919, in-16, broché, couverture illus- tion présentant en première partie le texte en français moderne, pp. 7-107
trée de la rose d’Iribe, non paginé. Catalogue tiré à 1500 exemplaires nu- et in-fine le texte en ancien français, pp. 1-42. “Vingt illustrations hors-texte
mérotés, N°993. Ouvrage édité au lendemain de la Première Guerre Mondiale en couleurs rerpoduites dont un frontispice, serpentes imprimées, encadre-
présentant les plus beaux fleurons des éditions Bernouard. L’éditeur indique ment vert bronze et or (pour les illustrations), 23 bois gravés dans le texte en
en préface “On doit retrouver dans une impression une sensibilité égale à noir. REGNARD est en fait le pseudonyme de François KUPKA, qui a illus-
celle évoquée par un poème ou par une peinture”. Infimes usures. [17198] tré également “La Guirlande d’Aphrodite” sous ce pseudonyme”. (in Monod,
260€ I-2561). Tirage limité à 690 exemplaires numérotés. Un des 550 exem-
plaires sur Hollande Van Gelder. Petites usures au dos et à l’étui. [17050]
88. 750€
JOB (Jacques Onfroy de Bréville dit) ROUMANIE (Marie, Reine de).
92.
The Story of naughty Kildeen.
New-York, Harcourt, Brace and Company, s.d. (1920), in-4, cartonnage éditeur LABOUREUR (Jean-Emile). GOURMONT (Rémy de). Le Songe d’une
illustré en couleurs, 95 pp. Conte traditionnel pour enfants racontant les mésaven- femme.
tures d’une vilaine petite fille qui finit par s’amander. Usures à la couverture. [17221] Roman familier. Gravures au burin de J.-E. LABOUREUR. Paris, Camille Bloch
170€ éd., 1925, in-12, couverture rose éditeur rempliée, titre imprimé en noir sur le
89. premier plat. Ce roman prend la forme d’un échange de correspondance où
l’amour a le premier rôle. “Elle est fort belle : cela fait sa fierté, non son bonheur
JOB (Jacques Onfroy de BREVILLE dit), GERBAULT (Henri).
(...). Il est préférable de ne pas aimer une femme pour être charnellement heu-
5 couvertures illustrées en couleurs des collections de l’hebdomadaire
reux avec elle”. Les burins de J.-E. LABOUREUR accompagnent avec grâce
“Mon Journal”. 1892-1899, 5 feuilles in-8 illustrées et pliées en deux,
ces tribulations. L’un des acteurs y forme le souhait d’être “de ces romanciers
Paris, Hachette, sous étui cartonné, maroquiné et doublé de sué-
dont les livres sont les compagnons de lit des incomprises et des délaissées”.
dine. “Recueil hebdomadaire illustré en couleurs pour les enfants de
Tirage limité à 430 exemplaires numérotés et 25 exemplaires marqués de A à
8 à 12 ans” abondamment illustré en noir et en couleurs par GERBAULT,
Z. Tous sur vélin d’Arches à forme. Un des 385 exemplaires numérotés en chif-
JOB, LA NÉZIERE, LE MOUEL, RABIER, VOGEL, ZIER, etc. [15773]
fres arabes. Petites usures et insolations à la couverture, fines piqûres éparses,
650€
léger report des couvertures sur les gardes. Manq. la chemise et l’étui. “Edi-
tion recherchée et cotée” (Carteret IV, 193 ; Monod I, 5637, p.785). [17037]
90.
450€
KAUFFMANN (P.). Nos petits Alsaciens chez eux. Notes et souve-
nirs par P. Kauffmann. Préface par Henri Welschinger.
47 illustrations et un cul-de-lampe. Paris, Garnier Frères, s.d., in-8,
couv. tissu imprimé, tranches rouges. L’auteur essaie d’imprimer dans
l’esprit du lecteur de France, par le biais du texte et de l’image, les cou-
tumes enfantines de l’Alsace, afin d’en conserver les rites populai-
res qui révèlent “l’âme d’un peuple”. Couv. lég. gondolée, pet. sal-
iss., inf. us. au dos, quelq. traces de piq. et tâches internes. [7730]
340€

93.
LALAUZE (Edouard). FENELON (François de Salignac de la Mothe
dit). “Education des filles”.
Paris, Librairie des Bibliophiles, MDCCCLXXXV, in-12, plein maroquin
bleu, décor à la roulette sur les coupes et les gardes, dos orné à 5
nerfs, tranches dorées, 158 pp, (Champolle-Duru). Reliure signée. Ti-
rage limité à 40 exemplaires, un des 20 sur Whatman, triple état du fron-
tispice par LALAUZE. En 1678, FENELON est nommé professeur à
l’Institut des Nouvelles catholiques, destiné à l’éducation des jeunes filles
dont les parents, d’abord protestants, se sont convertis. Il consigne cette
expérience pédagogique dans L’Education des Filles, 1681, publié en
1687. On y retrouve le ton pédagogique propre aux jésuites. [15922]
450€

94.
LAURENCIN (Marie). L’HERITIER DE VILLANDON (Marie-Jeanne).
L’Adroite princesse ou les aventures de Finette.
Avec cinq lithographies en couleurs d’après les dessins de Marie LAURENCIN.
Paris, Trémois, 1928, in-folio, broché, couverture rempliée rose, illustrations et
titre en doré, sous étui or et rose bonbon, 34 pp., achevé d’imprimer. Tirage
91. limité à 480 exemplaires ; un des 450 exemplaires sur vélin. Conte de fées
avec 5 lithographies en couleurs tirées par MOURLOT d’après les dessins
KUPKA ( Franz-sous le pseudonyme de Paul REGNARD ). BEDIER
de Marie LAURENCIN. L’éditeur mentionne que “le présent texte de L’Adroite
(Joseph). La Chanson de Roland.
Princesse a été établi d’après la version originale contenue dans les Oeuvres
Publiée d’après le manuscrit d’Oxford et traduite par Joseph Bédier, de
Mêlées de Marie Jeanne L’HERITIER DE VILLANDON (1696). Nous nous som-
l’Académie Française. Illustrée par Paul Régnard, pseudonyme de KUPKA.
mes bornés à en unifier la ponctuation et l’orthographe”. Melle de VILLANDON
Paris, Piazza, 1923, in-4, maroquin rouge, dos lisse, titre doré en long et
(1664-1734) est la nièce de Charles PERRAULT. “Edition estimée” (Carteret, IV,
encadré de deux filets dorés, filets dorés sur les coupes au niveau des coins,
240). Restaurations à la couverture et à l’étui. [17054] (Voir planche couleur. II)
tête dorée, large bande de maroquin rouge intérieure ornée d’un mince fi-
3000€
let doré et encadrée d’un large filet doré, gardes de papier marbré rouge,
15
95. 97.
LEPAPE (Georges). MAETERLINCK (Maurice). L’Oiseau bleu - Fée- LHUER (Victor). Almanach de la reine d’Angleterre année
rie. MDCCCCXXI, présenté à sa fidèle clientèle.
Illustrations de Georges LEPAPE. Paris, Le Livre, 1925, in-8, broché, couver- Paris, L. Durel et imp. Montagne, 1921, in-8, percaline éditeur grenat à la
ture crème rempliée, 212 pp. L’Oiseau bleu - Décors et costumes. Illustrations manière des almanachs royaux du XVIIIe siècle, papier fort teinté, 157 pp.
de Georges LEPAPE. Paris, Le Livre, 1927, in-8, broché, couverture crème Catalogue novateur du fourreur Jacques Neubauer, proposant sa col-
rempliée, sous coffret cartonné argenté à bandes toilées bleu nuit, 61 planch- lection, sous la forme d’un almanach royal du XVIIIe siècle. Il contient le
es. “La fée bienfaisante Berluyne apparaît en songe aux enfants d’un bûche- calendrier de 1921, ill. de vignettes de Victor LHUER, des poèmes, des
ron et leur suggère l’idée d’aller à la recherche de la clef de l’essence des énigmes, et une présentation de la maison de fourrures datée de 1780,
âmes des choses. L’homme qui pénètrera l’essence des choses sera le maî- avec une histoire de la fourrure et du quartier Saint-Honoré, des reproduc-
tre de la nature, et par cette voie aura atteint le but fondamental de la lutte pour tions de documents anciens dont 3 pl. dépliantes. 12 superbes pochoirs
l’existence (...)”. Ce conte merveilleux est traduit en représentation théâtrale de LHUER présentent, en parallèle, 6 fourrures à la mode ancienne et
et musicale. La couverture, le frontispice et les 12 compositions de Georges 6 fourrures de la collection Neubauer et de nombreuses vignettes illus-
LEPAPE ont été reproduits au pochoir par Jean Saudé avec rehauts d’or et trant la chasse de ces animaux merveilleux. Infimes usures à la reliure. [98]
d’argent. Un des 400 exemplaires sur vélin à la forme des papeteries d’Arches, 140€
N°260. Aquarelles très fraîches. Légers reports et petites piqures à la couver-
ture, petite déchirure au dos. Le volume de planches est publié deux ans plus 98.
tard. Tirage limité à 230 ex., un des 200 sur vélin à la forme des Papeteries LYDIS (Mariette). DELTEIL (Joseph). Le Petit Jésus.
d’Arches, N°104. Très bel exemplaire, bien qu’un peu roussi en couv., et de Cinq eaux-fortes de Mariette LYDIS. Paris, Aux Editions du Delta, 1928,
pet. us. à l’étui. Dessin original à l’aquarelle de Georges LEPAPE représentant in-4, broché, couverture rempliée, titre imprimé en rouge, 45 pp. Mariette
un oiseau bleu indiquant “le chemin du bonheur”, signé et daté, 1953. Bien LYDIS (1887 Vienne - 1970 Buenos Aires ), peintre, graveur et illustratrice
complet des 61 pochoirs dont 7 planches doubles mentionnés au Carteret à la vie tumultueuse. Elle illustra de nombreux ouvrages d’auteurs cé-
très intéressantes publications recherchées et cotées (Carteret, IV, 258). Usu- lèbres (Henry de Montherlant, Joseph Delteil, Paul Valéry, Pierre Loüys,
res à l’étui, petites déchirures et taches. [12275] (Voir planche couleur II.) Charles Baudelaire, Paul Verlaine...). Cet ouvrage, illustré de cinq su-
2800€ perbes eaux-fortes hors-texte, fut réalisé l’année de son aventure avec
Joseph Delteil (1928). Volume imprimé par Ducros & Colas. Tirage im-
primé à 310 exemplaires sur papier d’Arches à la Forme (N°46). [15045]
320€

99.
MALATESTA (Narciso). HEREDIA (José-Maria de). Les Trophées.
96. Illustré de 11 aquarelles originales de MALATESTA.
LHOTE (André). ROMAINS (Jules). Puissances de Paris. Paris, Alphonse Lemerre, 1893, in-8, plein maroquin noir, dos à nerfs, titre
Paris, Les Bibliophiles du palais, 1951, in-4, en feuillets, sous coffret cartonné. doré, reliure postérieure, couverture et dos conservés, contre-plats de veau
Ce volume, imprimé en deux couleurs par Fequet et Baudier, et illustré de 18 brun, encadrés d’un filet doré, gardes intérieures contre-collées de soie brune
eaux-fortes d’André LHOTE, a été tiré à 200 exemplaires sur vélin du Marais, (Kieffer, rel.), 214 pp. Edition originale hors-commerce des Trophées, sans
fabriqué et filigrané pour cette édition. Eaux-fortes par Leblanc. Exemplaire numéro, sans les additions de la p. 196 (Talvart, VIII, 156-157). Envoi manuscrit
N°161 imprimé pour M. Raymond Varaut. In-fine menu du dîner de la Com- à la plume du poète à Bergerat : “Au poète Emile Bergerat, son vieux com-
pagnie des Bibliophiles du palais, Nouveau cercle, du 8 mai 1951, avec sig- plice, J. M. Heredia”. L’oeuvre poétique de José-Maria de la Heredia (1842-
nature autographe de Jules ROMAINS. 17e livre de la collection, ce livre est 1905) est constitué de cet unique recueil des Trophées, qui retrace l’histoire
dédié à la mémoire de Paul ISTEL, fondateur de la compagnie des Bibliophiles du monde à travers différentes momens historiques et différents lieux, se suc-
du Palais. Promenade dans Paris à travers “les rues, les places, les squares, cèdent donc les chapitres : “La Grèce et la Sicile”, “Rome et les Barbares”,
les éphémères”. En tout 18 lieux et événements caractéristiques, présentés “Le Moyen Age et la Renaissance”, “L’Orient et les Tropiques”, “La Nature et le
chacun par une page de titre ; les eaux-fortes figurent après chaque page Rêve”, “Romencero” et “Les Conquérants de l’or”. A l’exception des deux der-
de titre. Nous joignons un ensemble de dessins originaux préparatoires aux niers chapitres, pour lesquels l’auteur privilégie des formes poétiques longues,
illustrations du livre : une encre de Chine avec rehauts de blanc pour “La Place qui rendent mieux le souffle épique de son sujet, le recueil est composé de
de l’Europe” (le texte au centre correspond à la Rue Soufflot) ; une encre de sonnets, forme qu’affectionnait Baudelaire, dont la concision amène le poète
Chine essai de maquette (noir et gris) pour “La Rue Soufflot” ; une encre de à porter la forme à sa perfection. Onze aquarelles originales en couleurs, six
Chine sur calque pour “Le Square de Cluny” ; une encre de Chine sur calque en pleine page et cinq in-texte, de Narciso MALATESTA (1835-1896), peintre
pour “Le Square Parmentier” ; une encre de Chine sur calque sur “Le Manège italien qui s’illustra notamment dans des scènes c beaucoup de fraîcheur
des Cycles” ; une encre de Chine et mine de plomb sur calque pour “La Rue et d’élégance ces poèmes parnassiens. (Bénézit, VII, 112). Elles font de
Royale” ; une mine de plomb sur calque pour “Le Parc de Montmartre”. [16843] cet ouvrage un livre unique. Nerfs, coins et mors légèrement usés. [16268]
1800€ 2800€
16
100. 103.
MARINETTI (Filippo-Tommaso). [MATA HARI]. Mafarka le Futuriste. MARTIN (Charles). MAUROIS (André). Les Silences du Colonel
Roman africain. P., Sansot, 1909, in-8 broché, couverture imprimée, 310 Bramble.
pp., sous coffret, pièce de titre chagrin, titre doré. Filippo-Tommaso Marinetti, Illustrations de Charles MARTIN. Bruxelles, Editions du Nord, Les Gloires
écrivain italien (1876 Alexandrie, Egypte- 1944 Bellagio, Italie), partagé entre Littéraires, 1929, in-8, br., couv. rempl. ill. en coul., 218 pp. 8e ou-
la France et l’Italie est l’initiateur du mouvement littéraire Futuriste. Il fonda la vrage de la collection “Les Gloires littéraires” un des 1000 ex. sur vé-
revue Poésia en 1904. En 1909 il publia en Italie son célèbre Manifeste du lin pur fil Allura. Ex-libris de J. Cherest. Mouill., lég. déch. et piq. [5449]
Futurisme qui paraîtra dans le Figaro du 20 février 1909. Il y prône une nou- 130€
velle société industrielle, voue un véritable culte à la modernité symbolisée par 104.
la beauté de la vitesse, le mouvement, la violence, le renouveau de l’homme. MARTIN (Charles). MAUROIS (André). Le Discours du Docteur
Il se déclare contre le passé et les traditions. Il reprend ces thèmes dans son O’Grady.
premier roman “Mafarka le Futuriste” dans lequel il fait l’éloge de la science, de Illustrations de Charles MARTIN. Bruxelles, Aux Editions du Nord, 1932,
la simultanéité, du dynamisme et de l’exaltation pour les machines. Il met en in-12, broché, couverture illustrée aux couleurs des drapeaux anglais
scène un être hybride, mécanique (mi-humain, mi-aéroplane) qui prêche une et français, 234 pp., 3 ff. Tirage limité à 1.111 ex. num. 1 des 1000 ex.
nouvelle foi : “Oui, oui, mes frères, je vous ouvre les bras et je vous embrasse sur vélin Allura contenant un état en couleurs (N°329). André Maurois ou-
sur mon cœur, car vous êtes dignes d’écouter le verbe mystérieux de ma vre ce livre par une dédicace “à mes amis anglais en souvenir des jours
religion!…. Je vous enseigne à mépriser la mort, à vous nourrir de danger, à récents où la bienveillante nécessité nous faisait comprendre aussitôt la
jouer votre vie, ainsi que vous le faites, pour une idée, pour un regard, pour un vanité de nos querelles”. 16 ème ouvrage de la collection “Les Gloires Lit-
spectacle (Marinetti, 1910, p. 213)!” (http://id.erudit.org/iderudit/000734ar). téraires”. Petites usures à la reliure et dos très légèrement bruni. [14880]
Bel envoi de Marinetti à Mata Hari “Hommage d’admiration intellectuelle”. 150€
Petits manques, salissures, légères pliures à la couverture, brochage fragile,
dos légèrement restauré, quelques brunissures et piqures internes. [15037] 105.
2200€
MARTIN (Charles). MAC ORLAN (Pierre). Sous les pots de fleurs.
Recueil de dessins à la plume, accompagnés de prose rythmée, composés
au front, par Charles MARTIN, 1914-1917. Préface de Mac Orlan. Paris, Jules
Meynial, 1917, in-8, toilé vert, garde illustrée, 56 pp. (en feuillets). Contre-
pèterie de l’auteur sur les “flots de peur” de ce qui devait être la “der des
der”. La vision du front de Charles MARTIN est saisissante, sous le tragique
affleure l’humour. Après y avoir participé comme soldat, il se tourne vers les
albums érotiques (Mascarades et amusettes). Insolation à la toile, infimes
plis, petits décollements de tissu., cordons de fermeture détachés. [16917]
500€

101.
[MANUSCRIT] POE (Edgard Allan). Manuscrit trouvé dans une
bouteille.
Maquette originale du livre, (1930), in-4, format presque carré, broché,
couverture illustrée d’un navire affrontant la tempête, page de titre, sept
aquarelles originales en couleurs, dont couverture et titre. Sur Japon suite 106.
des originaux servant à l’illustration de la nouvelle d’Egard Allan POE “Le
Manuscrit trouvé dans une bouteille”, parue en 1831 et publiée dans les “His- [POIRET (Paul)]. Pan. MARTIN, LIBIS, WURCI, SEM, L. BOUCHER,
toires Extraordinaires”. La nouvelle, aux marges du fantastique, raconte les J. DUPAS, DYL, EDY- LEGRAND, BOFA, P. MOURGUE, P. FAU,
aventures d’un capitaine de bateau frôlant la mort et racontant son histoire BONNOTTE, GESMAR, VAN MOPPES, DELUERMOZ. Annuaire du
sur un manuscrit qu’il jette à la mer. Les sept aquarelles rendent compte, luxe à Paris, Hommage des grandes maisons françaises, Paul Poiret
de manière saisissante, de ce voyage vers l’abime et la mort. [17033] fondateur.
1200€ Paris, Devambez, 1928, in-4, toile éditeur ocre. Cet important ouvrage, publié
sous l’égide de Paul POIRET, décrit parfaitement le rayonnement de l’industrie
102. du luxe à Paris dans les années 1925 et peut être présenté comme l’ancêtre
du Comité COLBERT par le nombre de Maisons prestigieuses réunies dont
MARTIN (Charles). La Charrette Charrie. Les Gâcheuses. nombre d’entre elles sont toujours présentes aujourd’hui. 115 pl. de créations
La Charrette Charrie, août 1923, deuxième année, N°21, in-4, broché, paginé publicitaires d’artistes tels que Ch. MARTIN, LIBIS, WURCI, SEM, L. BOUCH-
355-367. Numéro consacré à l’homosexualité, où les dessins de Charles ER, J. DUPAS, DYL, EDY- LEGRAND, BOFA, P. MOURGUE, P. FAU, BON-
MARTIN détournent avec un humour souvent noir les codes de la séduction. NOTTE, GESMAR, VAN MOPPES, DELUERMOZ, OBERLE, de VALERIO...
Petites usures, inversion des numéros entre les pages 358 et 367. La Charrette On y retrouve aussi COCTEAU, VAN DONGEN, DUFY, FOUJITA. Exemplaire
Charrie est une revue satirique fondée par Emile Merle, dans l’inspiration de monté sur onglets relié par MAGNIER Frères (étiquette). Photos de LIPNITZ-
“l’Assiette au beurre”, avec des numéros spéciaux, entièrement illustrés par un KI en frontispice de Paul POIRET présentant le livre. Légers plis, taches et
seul artiste, ici Charles MARTIN avec des dessins en rose, vert et noir. [17227] piqûres marginales. Reliure très légèrement salie, infimes usures. [13841]
150€ 2500€
17
107. France sous la forme de menus dont cette version luxueuse offerte par la
MARTY (André-Edouard). FLAUBERT (Gustave). Trois contes : Un Compagnie à ses hôtes de marque. Petites taches et usures. [16064]
coeur simple, La Légende de Saint-Julien l’Hospitalier, Hérodias. 300€
Illustrations d’André-Edouard MARTY. Paris, Editions de la Maison française,
1948, grand in-8 en feuilles, couverture rempliée imprimée en rouge, étui et
emboîtage ocres, dos titré en vert, 245 pp. Illustrations gravées sur bois
en couleurs par Gérard ANGIOLINI. Quatrième ouvrage de la collection “Le
Florilège des Chefs-d’oeuvre français”. Tirage limité à 800 exemplaires nu-
mérotés sur pur chiffon Corvol l’Orgueilleux et 300 ex. numérotés réservés
aux Etats-Unis et à l’étranger. Exemplaire réservé à l’artiste et aux amis du
Florilège portant la marque distinctive “Exemplaire des amis du Florilège”.
Trois contes cruels de Flaubert dont l’écriture très imagée invite à l’illustration.
Infimes usures à la chemise, usures et taches à l’emboîtage. [16291]
350€

108.
MARTY (André-Edouard). LA FONTAINE (Jean), VALERY (Paul).
Daphnis et Alcimadure par Jean de LA FONTAINE.
Illustré de quatorze eaux-fortes originales par André E. MARTY. Précédé de Orai-
son funèbre d’une fable par Paul VALERY. Paris, Xavier Havermans, 1926, in-8
broché, couverture imprimée rempliée, 4 ff. XII pp. 3 ff. 22 pp. 6 ff. non rogné.
Page de faux-titre ornée d’un envoi richement illustré d’une scène champêtre
antique avec la mention “et ego sum in Arcadia ! pour P. Arnold très amicalement
A.E. MARTY (janv. 1927)”. Tirage à 280 exemplaires, celui-ci sur Arches après
75 Japon. Légère jaunissure de la couverture, sinon très bel exemplaire. [15454]
850€

109.
MARTY (André-Edouard). LOUYS (Pierre). Les Chansons de Bilitis.
Traduites du grec par Pierre Louÿs. Illustrations de A.-E. MARTY. Paris, édi-
tions de Cluny, 1937, in-8, demi-maroquin à coins olive, titre en long sur
le dos, tête dorée, couverture et dos conservés, 328 pp. Poèmes chan-
tés, composés de phrases rythmées, sur l’amour antique illustrés avec 113.
beaucoup de fraîcheur par A.-E. MARTY. Ils racontent, en une tren-
MERCIER (Jean-Adrien). Anémone au pays des étoiles. Contes de
taine d’élégies, l’histoire de “l’amitié” entre Bilitis et Mnasidika. Le colo-
ma Mie M.T.M.
ris des gravures a été exécuté par Eugène Charpentier. Un des 1.500
Illustrations de Jean MERCIER. Paris, Marcus, 1946, in-8 oblong, cartonnage
exemplaires numérotés sur papier vergé de Voiron (N°645). Dos insolé,
rose éditeur illustré en couleurs. Mercier (Jean-Adrien), (1899-1995), illustrateur
infimes usures à la reliure, pliures à la page de garde supérieure. [15049]
et aquarelliste angevin de grand talent gagne sa notoriété en tant qu’affichiste
500€
puis décorateur (Paquebot France) avant de nous charmer dans ses contes
d’enfant. “Il imagine pour sa fille Sylvie de “petites histoires” qui deviennent de
110.
merveilleux livres illustrés pour enfants (...) Son goût pour le rêve, son intuition
MARTY (André-Edouard). PITRAY (Arlette et Paul de). L’Histoire profonde du monde de l’enfance sont le reflet de l’amour qu’il porte à son épouse
sainte. (...) et à leur fille, muses de son esprit créateur, tandis qu’il puise son goût pour
Imagée par A.-E. MARTY et Racontée par Paul de Pitray. Paris, Hachette, le XVIIIe siècle dans la maison même de ses vacances d’enfant, la demeure de
1943, in-4, broché, couverture illustrée en couleurs représentant les rois Châteaubriant à la Baumette, achetée par son grand-père Edouard Cointreau
Mages apportant à Jésus l’or, l’encens et la myrrhe, 32 pp. 26 compositions (-...)”. (In “Jean-Adrien MERCIER Les couleurs du rêve”, Setig, 2010, p.15)
en couleurs de André-Edouard MARTY, dont une répétée sur les plats de L’élégance était son trait. Petites salissures et usures au cartonnage. [17047]
couverture, et un hors-texte à double page de la Nativité, nuit de Noël. Ou- 190€
vrage à succès, édité en 1938, 1943 et 1952, d’Adam et Eve à la Crucifion.
Imprimatur de l’Archevêché de Paris. Petites jaunissures au papier. [16955] 114.
60€
MERCIER (Jean-Adrien). GRENTE (Cardinal). La Sainte Vierge Ma-
rie.
111.
Illustration de Jean-Adrien MERCIER. Paris, Marcus, 1954, in-8 ob-
MARTY (André-Edouard). Callisto. La Petite Nymphe de Diane. long, cartonnage éditeur illustré en couleurs. Ce livre est consacré à
Texte et dessins de A.-E. MARTY. Paris, Office Central de l’Imagerie, d’après la Sainte Vierge et conte “la glorieuse et touchante histoire de celle qui
le dessin animé des films de Cavaignac, 1943, in-8, cartonnage éditeur, est à la fois, la Mère de Dieu et notre Mère”. Fraîches et belles illustra-
couverture illustrée en couleurs. Deux dessins en couleurs sur la couverture tions de Jean-Adrien MERCIER (1899-1995), illustrateur et aquarelliste
et 41 dessins en noir in texte d’après le dessin animé du même nom. “Le angevin de grand talent gagne sa notoriété en tant qu’affichiste puis dé-
dessin animé français prend son envol vers le milieu des années 1930. Les corateur (Paquebot France) avant de nous charmer dans ses contes
premiers albums réalisés à partir d’oeuvres françaises apparaissent pendant d’enfant. L’élégance était son trait. Infimes salissures et usures. [16963]
la Seconde Guerre mondiale”. Callisto, texte et dessins de A.-E. MARTY “. 70€
Ce film ouvre au dessin animé des perspectives absolument nouvelles en
l’arrachant à sa spécialisation américaine de jouet épileptique pour l’engager 115.
sur la route du rêve et de la poésie”. (Emile Vuillermoz, Comoedia, 1943).
MERCIER (Jean-Adrien).. MERCIER (Jean-Adrien). Le Rêve de
Couverture jaunie, usures, coins légèrement émoussés, pliures. [17124]
Jean-François.
70€
Ilustrations de Jean-A. MERCIER. Paris, Marcus, 1946, in-8 oblong, couver-
ture cartonnée illustrée en couleurs d’un navire accostant, pages de gardes
112.
représentant une carte du monde, 28 pp. n. ch. dont 13 planches hors-texte
[COMPAGNIE GENERALE TRANSATLANTIQUE - FRENCH LINE]. (une sur double page). Tirage limité à 2 000 exemplaires constituant l’édition
MERCIER (Jean-Adrien). Nos vieilles chansons : Auprès de ma originale. Les aventures du jeune Jean-François, sur un bateau de pêche, le
blonde, A la claire fontaine, Le furet du bois joli, Monsieur Dumollet, mènent jusqu’aux îles de l’océan Pacifique. Ouvrage abondamment illustré de
Malbrough, Alouette. dessins en couleurs de l’artiste. Jean-Adrien MERCIER (1899-1995) est un
Six menus et chansons signés dans la planche, de 4 pages in-4 sous peintre, illustrateur d’affiche et dessinateur français. Après plusieurs années
étui tryptique illustré, orné d’attributs marins et musicaux, disque “Nos à travailler pour le monde du cinéma et de la publicité, MERCIER va cesser
vieilles chansons” interprétées par André Claveau, Mathé Altéry, Bri- de produire des affiches et commence à illustrer des contes pour enfants,
gitte, Les Engels, production Pathé-Marconi, (1965). Jean-Adrien MER- entres autres pour sa fille Sylvie. Infimes salissures sur la couverture légère-
CIER édite ces vieilles chansons françaises avec Beuchet et Vanden ment gondolée, petits accidents sur le dos et légèrement dérelié. [17048]
Brugge à Nantes puis avec Pathé-Marconi qui reçoit en 1956 le Grand 120€
Prix du Disque pour Enfants. Celles-ci réapparaissent sur le paquebot
18
116. 119.
MIRO (Joan). MAEGHT (Galerie). Tracé sur l’eau. BARBEY D’AUREVILLY (Jules). Une vieille maîtresse.
Suite d’aquarelles par Joan MIRO. Paris, Maeght éditeur, 1963, Paris, éd. Alphonse Lemerre, 1886, 2 volumes, in-16, demi-maroquin
broché, couverture illustrée d’une lithographie originale de Joan vert à coins souligné de deux fils dorés, plats en papier moucheté, dos à
MIRO 1 frontispice illustré et 14 aquarelles reproduites sur pa- cinq nerfs orné, titre auteur et tomaison dorés, gardes de papier mar-
pier Onion Skin du Marais contre collé sur papier Annonay. [14493] bré, tranches supérieures dorées, 280 pp. et table, 375 pp. et table.
550€ Ryno de Marigny est un dandy. Il tombe amoureux d’Hermangarde de
Polastron, une jeune fille chaste. Pour elle, il quitte la Vellini, sa “vie-
ille maîtresse”. Infime usure aux mors et coins supérieurs. [16118]
550€

120.
[AUTOGRAPHE]. BARBEY D’AUREVILLY (Jules). Les Diaboliques.
Paris, Dentu, imp. de G. Jacob, 1874, in-12, maroquin rouge à la Bradel,
dos à quatre nerfs, titre doré, non rogné, couverture gris clair, titre imprimé sur
bande rouge, et dos conservés, reliure postérieure (1900), 1 faux-titre, VIII-
354 pp., 1 feuillet de table. “Ouvrage fort rare et très recherché, l’édition ayant
été en partie détruite à la suite d’un procès.” (Carteret, I, 112). Edition originale
d’un tirage limité à 2200 exemplaires. 480 exemplaires furent détruits suite au
procès pour “immoralité”. Ex-libris gravé dans le goût Art-Déco attribuable à
Leroy. Joint une lettre autographe à l’encre rouge de 25 lignes, de 2 pages
in-8, de Jules BARBEY D’AUREVILLY. La seconde page a été poudrée d’or.
Dans cette lettre l’auteur explique les différentes raisons de son retard dû à sa
“campagne littéraire contre M. Hugo” et à “un coup que je me suis donné à la
tête”. Il recommande à son ami un jeune chartiste pour “cataloguer et mettre
en ordre votre bibliothèque”. Salissures et manques à la couverture. [14150]
4000€

121.
LA VARENNE (Sieur de). Le cuisinier françois enseignant la manière
de bien apprefter & affaifonner toutes fortes de Viandes graffes et
maigres, Legumes & patifferies, en perfection etc...Revu, corrigé et
augmenté d’un traité de Confitures feiches et liquides, & autres deli-
cateffes de bouche. Enfemble d’une Table Alphabétique des Mat-
117. ieres qui font traitées dans tout le liure.
[CATALOGUE D’EXPOSITION]. MIRO (Juan). Miro, paintings, 8e édition, Paris, Chez Pierre David, 1659, in-18, velin. Huitième édition de
gouaches, sculpture, etchnings. ce livre de cuisine qui fut de nombreuses fois réimprimés. Il fut publié pour
New-York, Pierre Matisse Gallery, May 1973, in-4, broché, couverture de MIRO la première fois en 1651 chez Pierre David. (Brunet-885 , Vicaire-495). De
lithographiée en couleurs, 30 pp. “The catalogue has been printed on the occa- nombreuses recettes, parfois insolites ou oubliées, sont décrites : potage
sion of an exhibition celebrating the artist’s 80th birthday ath the Pierre Matisse de tortües, oye en ragouft, chapon aux huiftres, poupeton, marcaffin, po-
Gallery on May 1st 1973 ; the cover was specially designed by Joan Miro and tages de carpes farcies, vilain à l’eftuvée, oeufs au pain, pafté de solles....
lithographied in color by the Studio Arte in Paris.” Reproductions en couleurs ; In-fine les “instructions méthodiques” pour faire les confitures : conferve de
joint le carton d’invitation du vernissage de la galerie. Petites usures. [17203] rofes, femouïl bleu, crefme d’Angleterre, biscuit de sauoye... Usures, taches,
360€ fentes et légers manques aux mors, pliures, taches et piqures int. [10593]
400€

122.
TABOUROT (Estienne). Les Bigarrures et touches du seigneur des
Accords avec les apophtegmes du sieur Gaulard et les escraignes
dijonnoises. Dernière édition. De nouveau augmentée de plusieurs
épitaphes, dialogues, & ingénieuses équivoques.
Paris, chez Estienne Maucroy, 1662, 2 tomes en 1 vol. in-12, maroquin
rouge, double filets dorés en encadrement, dos à 5 nerfs, caissons ornés
de doubles filets dorés, double filets dorés sur les coupes, tranches dorées,
dentelle dorée intérieure, gardes de papier marbré, (Duru,1849), reliure pos-
térieure. Nombreuses figures et portraits gravés dans le texte. La première
édition des “Bigarrures” apparut à Paris en 1572 chez Jean Richer. Le 4e
livre de “Bigarrures” (en réalité le second et dernier livre) apparut pour la pre-
mière fois en 1585. Ouvrage recherché pour ses contrepétries, calembours,
anagrammes, rébus Picard, vers rétrogrades... réunis dans la première par-
tie. La seconde partie consacre un chapitre sur les faux-sorciers et autres
impostures et rapporte des récits populaires à la limite de la grivoiserie “Les
escraignes dijonnaises”. “Recueil curieux, dont l’auteur s’est plu à tempérer
l’érudition par des plaisanteries tantôt bonnes, tantôt mauvaises, et souvent
un peu graveleuses. L’édition de 1662, est la dernière qui ait été faite mais
malgré ce qu’annonce le titre, elle ne renferme rien de plus que les exem-
plaires complets des éditions de Paris, J. Richer (...). 1603 et 1614 (...) seule-
118. ment on la préfère à ces deux dernières, parce qu’elle est plus belle. Il se
MOREAU (Luc-Albert). DES COURIERES (Edouard). Physiologie de trouve des exemplaires à la date de 1662, avec des frontispices, soit au nom
la boxe. du libraire Cotinet, soit au nom d’Estienne Maucroy.” (Brunet 629). [10541]
Par Edouard DES COURIERES, avant-propos de MONTHERLANT. Lith- 1700€
ographies originales de Luc-Albert MOREAU. Paris, 1929, Floury, broché,
sous coffret illustré à bandes argentées, VIII-112 pp. Tirage limité à 242 ex-
emplaires. Un des 111 exemplaires sur vélin de Rives, signés par l’éditeur,
N°71. La boxe est vue comme la métaphore du combat et de la lutte pour la
vie, sans exclure une poésie des corps un petit historique conclut l’ouvrage.
Henri de MONTHERLANT a déjà publié les Olympiques sur le thème du sport.
Bien complet des soixante lithographies, exemplaire non rogné. [12833]
680€
19
126.
POGANY (Willy). WAGNER (Richard). Tannhäuser. A Dramatic poem
by Richard Wagner, freely translated in poetic Narrative form by T.
W. Rolleston, presented by Willy Pogany.
New-York, Bretano’s, in-8, toile éditeur noire, décor estampé doré, dos titré
doré, non paginé. Cinq chapitres : The Horselberg, The Delivrance, The Re-
union, The Strife of Song, The Pilgrim. Tannhauser est un poète légendaire
allemand du XIIIe siècle ; il aurait découvert le royaume de Vénus. Après une
année passée à adorer la déesse, il se rend à Rome pour obtenir le pardon
du pape, que ce dernier déclare impossible à moins de voir refleurir son bâ-
ton papal. Devant l’accomplissement du miracle, il part à la recherche du
chevalier poète, mais ce dernier est reparti au royaume de Vénus pour ne
plus en partir. L’opéra de WAGNER, paru en 1845, réactualise la légende ; le
scandale qui y est attaché confère au compositeur une immense célébrité.
Willy POGANY (1882-1955) est un illustrateur américain d’origine hongroise
après une brève formation, il travaille pour l’éditeur londonien Harrap qui lui
123. commande des illustrations pour des classiques de la littérature féérique il
CARNET A DESSIN. Carnet à dessin. Carnet à dessin oblong. part ensuite aux Etats-Unis où il se fait connaître par ses décors de théâtre
S.l., s.d., in-12, pleine basane fauve teintée en bleu, décor en relief com- il travaille alors pour Warner Brothers et le réalisateur de Woody Wood-
posé d’une amphore et de motifs végétaux et floraux disposés symé- pecker. Son interprétation de Tannhauser utilise deux techniques, le fusain,
triquement, tête dorée. Luxueux exemplaire des carnets à dessins offerts gras et souple, et le trait à la plume, plus incisif. Petites brunissures. [17200]
aux aprentis artistes autour de 1900. Petites usures à la reliure. [17206] 300€
280€

124.
PAVIL (Julien). Ces messieurs les auteurs. Par le trou du souffleur.
Croquis de Julien Pavil présentés par Robert Cayla.
Paris, chez Henri Goulet, s.d., couverture rempliée titrée en noir, XXXIV
planches sur feuilles doubles, justificatif. Tirage limité à 387 exemplaires. 127.
Un des 332 exemplaires sur papier Rubens Leda, impression noire. Joint [BALLETS RUSSES-PROGRAMME]. PAVLOVA (Anna). KORSAKOV
11 planches tirées à part, dessin simple. Planches des vedettes clas- (Rimsky),WLDIMIROFF (Pierre), CLUSTINE (Ivan). “La fille mal gar-
sées par ordre alphabétique : I-Marcel Achard II-Jean-Jacques Bernard dée”, “Dionisus”,”Divertissements”.
III-Tristan Bernard IV-Henri Bernstein V-André Birabeau IV-Fernand Crom- Représentations à Paris de Anna Pavlova. Théâtre des Champs-Ely-
melynck VII-François de Curel. Restaurations à la couverture. [15513] sées, mai 1930, in-8, broché, surcouverture papier-voile transparent
500€ à motifs de toile d’araignée, couverture brochée, illustrée d’une photo
de la Pavlova, 36 pages non chiffrées. Articles sur l’art d’Anna PAV-
LOVA, nombreuses photographies et publicités (SEM pour Marsala Flo-
rio, Elisabeth Arden...). Petites usures et salissures, bel état intérieur. [#]
160€

125.
[PHOTOGRAPHIE]. [CINEMA]. SIMSOLO (Noël). Femmes du cinéma
français.
S.d., s.l., (1990), pleine reliure maroquin à damier (vert, bordeaux, orange,
rouge, bleu, violet), plats décorés de plaques de liège, gardes illustrées de
tirages sépia. Ensemble composite : le livre de Noël SIMSOLO a été cou-
pé, puis remonté ; ses pages et ses textes sont intercalés de photogra-
phies en noir et blanc, couvertures de revues, pages intérieures de livres,
représentant les vedettes féminines du cinéma, des années 1940 à nos
jours, la plupart avec autographes. Sont représentées dans l’ordre : Char-
lotte Véry, Gaby Morlay, Anémone, Mathilda May, Maria Casarès, Pascale
Audret, Macha Méril, Josseline Gaël, Juliette Mayriel, Irène Jacot, Isabelle
Adjani, Anouk Aimée, Annabella, Fanny Ardant, Arletty, Françoise Arnoul,
Brigitte Auber, Stéphane Audran, Sabine Azéma, Mireille Balin, Brigitte Bar-
dot, Marie-Christine Barrault, Nathalie Baye, Marie Bell, Sarah Bernhart, Juliet
Berto, Juliette Binoche, Jane Birkin, Christine Boisson, Sandrine Bonnaire,
Françoise Brion, Carol, Dany Carrel, Pauline Carton, Nicole Courcel, Béatrice
Dalle, Mireille Darc, Danielle Darrieux, Bella Darvi, Josette Day, Suzy Delair,
Danielle Delorme, Jacqueline Delubac, Orane Demazis, Catherine Deneuve,
Marushka Detmers, Françoise Dorleac, Gabrielle Dorziat, Marie Dubois, Pau-
lette Dubost, Françoise Fabian, Edwige Feuillère, Suzanne Flon, Florelle, Bri-
gitte Fossey, Jeanne Fusier-Gir, Charlotte Gainsbourg, Nicole Garcia, Annie
Girardot, Catherine Hessling, Jany Holt, Isabelle Huppert, Marlène Jobert,
Odette Joyeux, Anna Karina, Sylvia Kristel, Elina Labourdette, Bernadette
Lafont, Gabrielle Lazure, Ginette Leclerc, Gina Manès, Héléna Manson, So-
phie Marceau, Miou-Miou, Mistinguett, Jeanne Moreau, Marguerite Moreno,
Michèle Morgan, Gaby Morlay, Musidora, Magali Noël, Bulle Ogier, Pascale
Ogier, Jacqueline Pagnol, Mila Parely, Edith Piaf, Marie-France Pisier, Elvire
Popesco, Micheline Presle, Suzy Prim, Yvonne Printemps, Simone Renant,
Madeleine Renaud, Emmanuelle Riva, Madeleine Robinson, Viviane Ro-
mance, Françoise Rosay, Renée Saint-Cyr, Dominique Sanda, Romy Sch-
neider, Jeanne Seberg, Delphine Seyrig, Simone Signoret, Simone Simon,
Hélène Surgère, Valentine Tessier, Alice Tissot, Anne Vernon, Marina Vlady.
Certaines photos un peu passées, très petits accrocs à la reliure. [16136]
600€
20

128.
POGANY (Willy). WAGNER (Richard). ROLLESTONE (T.- W.). Parsifal or the Legend of
the Holy Grail retold from Ancient Sources, with acknoledgement to the Parsifal of
Richard Wagner.
Dessins et mise en page de Will POGANY. Londres, Harrap & Co, 1912, grand in-8, plein vélin
blanc estampé doré, dos titré doré, tête dorée. Cet ouvrage, qui s’inspire de la Légende du
Graal telle que Wagner la présente dans son opéra, fait l’objet d’une merveilleuse édition ré-
alisée intégralement par Willy POGANY (1882-1955). Cet artiste d’origine hongroise étudia à
Budapest, Munich et Paris. Il travailla à Paris et Londres, illustrant des légendes et des mythes
dans un style Art-Déco, avant de s’installer à New-York où il s’occupa notamment de mise en
scène pour le cinéma. Parsifal est l’une des quatre oeuvres majeures de sa période london-
nienne (avec The Rime of the Ancient Mariner de Coleridge (1910), Tannhauser (1911) et Lo-
hengrin (1913) de Wagner). Il en compose les couvertures, toute l’illustration et les lettrines ai-
nsi que la mise en page. La typographie du texte est extrêmement soignée avec des lettrines
historiées, chaque page est illustrée, en couleurs ou dans des teintes brunes et or, le texte
encadré par des dessins. On compte 8 planches en couleurs, et 16 planches avec des il-
lustrations contrecollées en couleurs. Les illustrations réalisées à l’aquarelle rendent sensible
l’atmosphère merveilleuse ou fantastique du texte. Couverture légèrement insolée et salie, in-
fime usure aux coins et aux mors, plats légèrement gondolés, infimes piqûres internes. [16644]
2200€

129. 131.
RAHOULT (D), DARDELET (E.). SAND (Georges), LA GOUTTE (Blanc REAUMUR (René Antoine Ferchault de). L’Art de convertir le fer for-
dit). Poésies en patois du Dauphiné. Grenoblo Malhérou. gé en acier, et l’art d’adoucir le fer fondu, ou de faire des ouvrages
Grenoble, Rahoult et Dardelet, 1864, in-4, demi-chagrin rouge à coins, double en fer fondu aussi finis que le fer forgé.
filet d’encadrement sur les bandes et les coins, tête dorée, 78 pp. In-fine un Paris, Brunet, 1722, in-4, plein veau fauve moucheté d’époque, dos orné
glossaire avec traduction des principaux termes. Les langues régionales com- à 5 nerfs, décor à la roulette sur les coupes, XX-566 pp. Ouvrage conten-
mencent à être réintroduites au milieu XIXe, surtout dans le domaine des con- ant 17 planches dépliantes, gravées par SIMONNEAU d’après ses propres
tes et de la poésie ; elles s’apparentent à l’intérêt pour une culture populaire dessins ou ceux de BRETEZ. REAUMUR est le premier à avoir fabriqué de
née autour de la Révolution de 1848. Georges SAND, ambassadrice du patois l’acier, tel qu’on le définit aujourd’hui : alliage métallique du fer et de l’acier.
berrichon dans nombre de ses livres, est une des pionnières de cette redécou- La seconde partie, “L’Art d’adoucir le fer fondu”, est considérée comme l’une
verte. Nombreuses illustrations pittoresques. Petites usures aux coins. [17222] des oeuvres fondamentales qui rend compte des travaux permettant de ren-
130€ dre la fonte malléable en la chauffant au rouge vif en présence de minerai
de fer. Rousseurs, coiffes et coins frottés, petite fragilité à la reliure. [17208]
1000€

132.
REGAMEY (Félix). CHIGUENOÏ. TAKIZAVA-BAKÏN. Okoma. Roman
japonais illustré par Félix Régamey. D’après le texte de Takizava-
Bakïn et les dessins de CHIGUENOÏ. Préface d’Emile Guimet.
Paris, Plon et Cie, 1883, in-4, cartonnage recouvert de soie paille orné d’un
décor japonisant représentant un oiseau posé sur un brin d’herbes sur le
premier plat et sur le second de saules pleureurs, dos orné de soie bleue,
fleurie, sous chemise en papier japonais, tranches rouges, titre et illustration
en rouge, plats recouverts de soie mauve et bleue ornée de motifs, 84 pp.
“Edition originale française et premier tirage recherché des étranges aven-
tures amoureuses de l’infortunée Okomade” (Carteret, T.IV, 374). Célèbre ro-
man de Takizava-Bakïn qui fut publié en 1813 au Japon ; En France il fut
tout d’abord publié dans le Monde Illustré entre août 1879 et mars 1883.
“L’histoire des religions est encore à faire. Vous y travaillez. Les mystérieuses
beautés, le charme pénétrant, la morale austère du Boudhisme, tout cela,
dont on trouve des traces si vives dans “Okoma”, vous me l’avez révélé et
expliqué. C’est donc grâce à vous, grâce à vos compatriotes, mes amis,
que je puis aujourd’hui offrir au lecteur français une traduction abrégée de ce
130. savoureux morceau de littérature exotique” (Félix Régamey). En cette fin de
RANSOME (Arthur). Aladdin and his wonderful lamp in rhyme. Il- siècle les français découvraient le Japon avec beaucoup d’enthousiasme et
lustrated by MACKENZIE. ce, notamment grâce à Félix Régamey et Emile Guimet. Félix Régamey (1844
London, Nisbet & Co, 1920, in-4, percaline blanche estampée d’un décor Paris-1907 Juans-Les-Pins) peintre, publiciste et professeur, accompagna
chinois doré, gardes illustrées d’ombres chinoises, 128 pp. Première dédi- son ami Emile Guimet au Japon. Il a orné de 85 compositions japonisante,
tion signée par l’artiste. Nombreux dessins en noir et blanc dans le texte. la plupart en couleurs, cet ouvrage, qui se lit à la verticale, en s’inspirant de
Douze illustrations en couleurs contrecollées, protégées par des serpen- dessins de CHIGUENOÏ. (Cordier, Bibliotheca Japonica, 697). Tirage à pe-
tes titrées. Tirage limité à 250 exemplaires numérotés (N°173). Transposi- tit nombre. Soie très légèrement effilochée et salie, brochage fragile.[16122]
tion de ces contes de Mille et une nuits où Aladdin et sa lanterne magique 750€
sont l’occasion d’un voyage merveilleux. MACKENZIE (1887-1944) illus-
tra de nombreux ouvrages pour l’éditeur Nisbet. Ses dessins sont mar-
qués de l’influence d’Aubrey BEARDSLEY, Harry CLARKE et Kay NIELSEN.
(Alan Horne, The Dictionary of 20th Century British Book Illustrators, p.
305). Petites usures à la couverture, coins légèrement frottés. [14843]
2500€
21
133. 136.
[ALBUMS DU PERE CASTOR]. ROJAN (Feodor Rojankovsky, dit). [MALINEAU (Jean-Hugues)]. ROUSSEAU (Jean-Charles). Ma petite
ABC du Père Castor. fille.
Images de F. Rojanovsky. Paris, Flammarion, Les Albums du Père Castor, Vingt-quatre instantanés de Jean-Hugues Malineau accompagnés de
1936, in-4, broché, dos carré collé, 26 pp. n. ch. et 2 planches de vignettes six gravures de Jean-Charles Rousseau imprimés sur presse à bras pour
cartonnées. ABCédaire du Père Castor proposant plusieurs jeux pour les Commune Mesure. automne 2004. In-12 carré, sous surcouverture pa-
enfants : à la fin se trouvent les planches prédécoupées avec les vignettes pier remplié, plat sup. ill. d’un visage de fillette, 8 doubles feuillets. Un
de lettres, de noms d’animaux et d’accessoires, en majuscules d’un côté et des sept exemplaires sur Angoumois fabriqué à la main à Puymoyen
en minuscules de l’autre, avec les règles des jeux. Petites usures. [17219] (N° 4) . D’adorables illustrations de Jean-Charles ROUSSEAU, très ten-
170€ dres, mais sans mièvrerie, évoquent à la fois la douceur malicieuse mais
aussi la gravité pensive de l’enfance. Ces linogravures aux coloris chan-
geants dialoguent avec le texte simple et beau de Jean-Hugues MALIN-
EAU, pour tisser cette délicieuse évocation du monde de l’enfance. [9261]
400€

134.
[ROPS (Félicien)]. BOYER d’AGENS, Rops...iana.
S.l., s.d. (Paris, Pellet, 1924), in-folio, percaline havane, 21 planches gravées.
Tirage limité à 130 suites, dont 30 exemplaires sur japon ; un des exemplaires
sur japon. Suite seule, à grandes marges, des 21 planches en héliogravures
avant la lettre dont un portrait de Jean de ROIG (1ère planche) et une planche
rehaussée en couleurs. L’ouvrage présente les planches suivantes (par ordre) 137.
: Le Sphinx (illustration pour Parallèlement de VERLAINE) ; La Lyre (illustra- [GONTCHAROVA (Natalia)]. RUBAKIN (Alexandre).“t”.
tion pour MALLARME) ; Curieuse (illustration pour PELADON) ; L’Impuissance Planche lithographiée de huit illutrations de GONTCHAROVA, in-8, signées
d’aimer ; Manette Salomon (illustration pour Les GONCOURT) ; le Compos- du monogramme dans la planche, Paris, La Cible, 1920, 44 x 57 cm.
iteur Soubre ; Victor de la Hesbaye ; Trois contemporains ; Pêcheur flamand L’artiste russe Natalia ( Negaevo 1881- Paris 1962) représent ces scènes de la cité
; Pallas ; Une Gouge ; Dêche ; La Marchande ; La Ferme abandonnée ; dans un modernisme empreint de cubisme pour le livre d’Alexandre RUBAKIN.
Sous-bois en automne ; Après le baptême (rehauts en couleurs) ; Le Droit ; Cette planche est un tiré à part non coupé venant des archives de l’éditeur. [17232]
La Médecine ; Le Moine amateur ; La Vigne du curé. Illustrations pour “Les 1200€
Fleurs du Mal”. Infimes gondolages à la percaline de la couverture. [17207]
800€

135.
[ROUAULT (Georges)]. BAUDELAIRE (Charles). Quatorze planches
gravées pour Les Fleurs du Mal.

Paris, 1966, L’Etoile Filante, couverture cartonnée toilée rouge vermillon, lettrée noire, sous étui, 97 pages, en feuillets. Tirage limité à 450 exemplaires,
un des 424 exemplaires sur Arches, (N°425). Les 14 planches de cet ouvrage ont été gravées par Georges Rouault, tirées en 1927 par Jacquemin, à
500 exemplaires à l’initiative d’Ambroise Vollard et conservées par lui jusqu’à sa mort. Vollard songeait à éditer une série intitulée “Danse Macabre”, qui
devint “Les Fleurs du Mal”, et dont les 14 planches gravées à l’aquatinte et à l’outil sont reproduites ici. Des circonstances de guerre ayant entraîné la
perte ou la détérioration d’un certain nombre d’épreuves, et des exemplaires non numérotés ayant été distribués par Ambroise Vollard, l’édition du
présent ouvrage a été limitée à 425 exemplaires sur Arches et 25 exemplaires hors-commerce (I à XXV). Cuivres rayés après tirage les planches por-
tent la double numérotation du tirage définitif et de l’ouvrage, ici 425/425. Georges Rouault a illustré les poèmes “Au Lecteur”, “Bénédiction” (2 planch-
es), “La Beauté”, sans titre, XXV, “Remords Posthume”, “Toute entière”, “L’Irréparable”, “Le Squelette laboureur”, “Le Crépuscule du soir”, “Danse Ma-
cabre”, “La Destruction”, “Les deux bonnes soeurs”, et “Allégorie”. Une postface des enfants de Georges Rouault précise la genèse de l’oeuvre
et explicite le choix des poèmes, postérieur aux gravures. Typographie de Fequet et Baudier. Double suite des planches rayées du livre. [11360]
19 000€
22
Gravures sur pierre en couleurs de Schem. Paris, Pierre Larrive, 1949, in-8,
en feuilles, sous chemise et étui cartonnés bordeaux, 229 pp., justification du
tirage, 1 f. Tirage limité à 512 exemplaires (dont 70 hors commerce). Un des
300 exemplaires sur chiffon de Bellegarde (143/442), N°306. Ouvrage com-
posé à la main en Calson original de 16 par Pierre Larrive, imprimeur à Paris ;
tirage des lithographies sur les presses Desjobert, maquettes de J.-P. Gabri-
elli, bois de Dan Sigros pour les lettrines ; les exemplaires de tête contiennent
les exemplaires des gravures refusées : en effet, l’oeuvre de SADE a été cen-
surée jusqu’en 1960. Bien complet des “23 lithographies dont 1 frontispice
hors-texte” (Monod, II, 10042). La figure de Justine est emblématique de la
mythologie sadienne. Il existe trois versions des aventures de l’héroïne : la pre-
mière, titrée “Les Infortunes de la vertu”, est écrite à la Bastille en 1787 : elle
est destinée à faire partie d’un recueil de contes et fabliaux moraux. La sec-
onde, titrée “Justine ou les malheurs de la vertu”, est publiée sous le manteau
en 1791 : c’est la première oeuvre de SADE publiée de son vivant. Enfin, la
dernière, “La Nouvelle Justine ou les Malheurs de la vertu, suivie de l’histoire de
Juliette, sa sœur”, paraît en 1799 (Maurice HEINE, Le Marquis de Sade, Paris,
1950). Souvent, le titre des rééditions postérieures mélange ceux des deux
premières versions, racontées toutes deux à la 1ère personne par l’héroïne.
138. On oppose à Justine, dont la vertu lui apporte les pires malheurs, la figure de
SAUVAGE (Sylvain). MUSSET (Alfred de). Le Chandelier. sa soeur dont SADE raconte les aventures dans “Juliette ou la prospérité du
Comédie en 3 actes. Avec des figures de Sylvain SAUVAGE gravées sur cuivre vice”. Louis SCHEM effectue ses premières armes de dessinateur humoriste
avec la collaboration de Haasen. P., Chez Sylvain Sauvage, 1930, in-8, en ff., dans la feuille de front Le Mouchoir pendant la Grande Guerre ; aqaurelliste,
sous chemise cart. verte et sous étui cart. vert, 108 pp. Comédie en 3 actes. aquafortiste, sociétaire des humoristes, il illustre Balzac, Mac Orlan, D.H.
Avec des figures de Sylvain SAUVAGE gravées sur cuivre avec la collabora- Lawrence, Rabelais... (Dico Solo, 779). Légère décoloration à l’étui. [17056]
tion de Haasen. P., Chez Sylvain Sauvage, 1930, in-8, en ff., sous chemise 180€
cart. verte et sous étui cart. vert, 108 pp. Tirage limité à 160 exemplaires nu- 142.
mérotés 1 des 150 exemplaires sur Japon Impérial à la forme (N°114). Petites SCHMIED (François-Louis) KIPLING (Joseph-Rudyard). Kim. Tradu-
salissures à la couverture, et petites usures à l’étui et à la chemsie. [11944] it par Louis Fabulet et Ch. Fountaine-Walker.
290€ Illustré par F.L. SCHMIED. Lausanne, Gonin & Cie, 1930, 2 vol. in-4, plein mar.
orange, large bande verticale de triangles mosaïqués en marocain écru ou
139. doré sur les plats, dos à 2 larges nerfs, tranches dorées, contreplats encadrés
[SAUVAGE (Sylvain)]. STERNE (Laurence). Voyage sentimental en de marocain orange et d’un listel doré, étuis, (AIGNER). 57 compositions en
France et en Italie. couleurs gravées sur bois par François-Louis SCHMIED : 15 hors-texte à pl.-
Avec des figures de Sylvain SAUVAGE gravées sur bois par Pierre Bouchet. page, 15 bandeaux, 15 lettrines et 12 culs-de-lampe. Un des 160 ex. et un
Paris, Chez Creuzevault, 1939-1942, sous chemise à papier quadrillé vert et des 20 ex. H.-C. sur Japon (N° XVIII). Bien complet de la suite en couleurs
blanc, 205 pp., 1 f., achevé d’imprimer. Tirage limité à 550 exemplaires, plus sur Japon et en noir sur vélin. Reliure d’époque à l’esprit Art-Déco., signée.
quelques exemplaires de collaborateurs. Un des exemplaires de collabora- Cachet au chiffre du collectionneur. Accidents aux étuis, infimes taches et
teurs, imprimé pour M. Pierre Bouchet, avec deux variations sur le frontispice plis, très légères usures aux reliures. Kim est considéré comme le chef-
: un ensemble des couleurs avant le tirage du trait et une épreuve du bois de d’oeuvre de Kipling. La qualité des bois gravés en couleurs, aux nuances
trait du frontispice. “Edition recherchée et cotée” (Carteret, IV, 369). Titre mar- d’une extrême finesse et aux constructions infiniment justes et rigoureuses,
qué sur le dos et l’étui de l’ouvrage avec du type papier timbre. [16256] 180€ place cette oeuvre au sommet des livres à enluminures polychromes. (Monod
6539, Bibliothèque des Arts 2001-43). [7962] (Voir planche couleur II.)
140. 8600€
[SAUVAGE (Sylvain)]. TILLIER (Claude). Mon oncle Benjamin.
Illustrations de Sylvain Sauvage. Paris, 1943, Marcel Lubineau, in-8, broché,
couverture illustrée rempliée, 300 pp., sous chemise et étui. Tirage limité à 950
exemplaires. Un des 40 avec un dessin original et une suite en noir des gravures
sur bois, N°5. Le dessin représente une tablée dans un cabaret. Carteret con-
sacre une notice au titre “l’édition originale datant de 1843, c’est l’éditeur Léon
Conquet qui a eu l’idée de publier pour la première fois ce petit chef-d’oeuvre
illustré, satire spirituelle de nos institutions, et du conformisme en général avec
une présentation touchant à la bouffonerie. Ce n’est que très longtemps après
lui que ses confrères ont eu l’idée de l’imiter.” Notre édition par Lubineau est dite
“estimée et cotée” (Carteret, IV, 379). Emboîtage légèrement insolé. [12807]
450€

143.
141. TESTEVUIDE (Jean). ANONYME. 1914-1915.
SCHEM (Louis). SADE (François Alphonse Donatien, Marquis de). S.l., (1915), in-folio souple, couverture brochée, plat supérieur lettré en noir,
Justine ou les infortunes de la vertu. illustré par Berjou d’un paysage en couleurs représentant une maison et une
23
église en ruine, 42 planches. Tirage limité, exemplaire N°37, 2e édition. Eti- 580€
quette collée sur la garde mentionnant “exemplaire imprimé et colorié spéciale- 148.
ment pour M”. Usures à la couverture et au dos, petites déchirures et taches. VEBER (Jean). YETTE (Dame). Ardant le chevelu.
Contient une table des dessins, avec les 42 légendes des illustrations et le S.l, s.d., (Paris, Librairie Hachette et Cie), in-12 carré, couverture illustrée en
nom des militaires qui sont représentés. Illustrations de Jean TESTEVUIDE, couleurs d’un portrait d’Ardant par Jean VEBER, 24 pp. Envoi de Juliette VEBER.
couverture par BERJON. Très rare. Jean Saurel, signe Jehan Testevuide Ardant le chevelu s’inscrit dans la lignée des enfants désobéissants ou mal
(1873-1924) ; mobilisé en 1916, auteur de textes d’actualité, d’illustrations aimés du XIXe siècle, tels Pierre l’ébouriffé ou Struwwelpeter, dont la chevelure
satyriques, de livres pour la jeunesse (Dico Solo, 827-828). [16762] rousse indomptable est l’appendice de leur caractère étrange. Ainsi Ardant se
500€ voit très jeune le souffre douleur de sa famille, les roux inspirant la méfiance.
Jean VEBER (1868-1928), peintre et caricaturiste français, étudia aux Beaux-
144. arts chez DELAUNAY et CABANEL ; il expose au Salon et à la société natio-
TOUCHET (Jacques). DORIN (René). Nuances. nale des Beaux-arts. Il travaille pour L’Illustration, Le Rire, l’Assiette au beurre ;
Illustrations en couleurs de Jacques TOUCHET. P., Kieffer, 1936, in-8, box. vert pour les enfants, il illustre Ardant le chevelu et plusieurs numéros des Lectures
orné de spirales argentées, gardes aux étoiles multicolores, gardes en papier pour tous (Osterwalder, I, 1083). Petites salissures au cartonnage. [17080]
doré, tranches dorées, couvertures et dos conservés, sous étui. Le chanson- 350€
nier Dorin décline avec humour les “nuances” du “clair langage”, et Jacques
TOUCHET les illustre en 50 compositions à pleine page.Tirage limité à 1000 149.
ex. num. 1 des 950 ex. sur “Vélin de Cuve” (N°129). Dos insolé. [10160] VERTES (Marcel). HUYSMANS (Georges). Eloge de Marcel VERTES.
270€ Paris, Bruker, 1951, in-4, en feuilles, couverture crème rempliée, ti-
tre imprimé en noir et représentation du caducée des médecins en or-
145. ange. Biographie du peintre et affichiste Vertès : Un des 180 ex. num.
VAN DONGEN (Kees). MARDRUS (Dr. Joseph-Charles). Hassan- sur vélin blanc de Rives, orné de neuf gravures originales dont le fron-
Badreddine-El-Bassraoui. Traduction d’un Conte des Mille et Une tispice, un bandeau, un cul-de-lampe et six hors-texte (N°92). légères
nuits. Traduction du docteur J.-C. Mardrus. taches en queue. Beau dessin original à l’encre sur la page de garde, an-
Paris, Les Editions de La Sirène, collection “Rat de Bibliothèque”,1919, noté “A René Varim. Très sympathiquement”. Signé et daté 1952. [13286]
in-4, broché, couverture rempliée illustrée en couleurs, sous chemise car- 370€
tonnée grise, 202 pp. Les sept aquarelles, les soixante-quatorze dessins
en pleine page et les quarante et un dessins in-texte de ce livre sont de
Kees VAN DONGEN. La typographie de la Maison Lahure, les clichés sont
de Demoulin Frère et les enluminures de J. Saudé. Tirage limité à 310 ex-
emplaires. Un des 83 exemplaires sur Japon Impérial avec in-fine quatre
figures censurées. “Edition recherchée et cotée, surtout en grand papier”
(Carteret, IV-263; Albert Skira, “Anthologie du livre illustré par les Peintres
et Sculpteurs de l’Ecole de Paris” N°345 ; Monod 7738). VAN DONGEN
illustre la vignette du colophon “la première d’une longue série à être em-
ployée comme marque d’édition de la Sirène” (Fouché, Sirène N°1). “Les
Mille et une Nuits inspireront des peintres, et notamment Van Dongen, qui
appartenait à la Revue Blanche. Il signe une première illustration, en 1918,
d’un conte : Hassan Badreddine el-Basraoui, avant de s’attaquer, en 1955,
à l’ensemble de l’oeuvre. Il illustra le premier conte à la demande de Mardrus
et ne put se défaire de cette oeuvre qui l’accompagna toute sa vie. D’autres
grands peintres s’attaquent aux Mille et Une nuits, comme CHAGALL et MA-
TISSE.” (Raphaëlle Léostic). Restaurations. [16837] (Voir planche couleur II.)
6000€

146.
VAN DONGEN (Kees). MONTHERLANT (Henry de). Les Lépreuses.
Lithographies de VAN DONGEN. Paris, N.R.F., Librairie Gallimard, 1947, in-
4, en feuilles, sous couverture rempliée illustrée en couleurs, sous chemise
et étui jaune cartonnés, 260 pp. En 1946 les éditions N.R.F. demandèrent
à Kees VAN DONGEN (1877-1968) d’illustrer luxueusement “Les Lépreus-
es” de Montherlant (1896-1972). Cet ouvrage est le quatrième tome ap-
partenant au cycle des “Jeunes-filles”. En vingt-six lithographies en couleurs
(dont la couverture) VAN DONGEN nous entraîne dans un monde de fleurs,
de femmes et d’hommes nus, d’animaux, de paquebot, une plage... Tirage
limité à 390 exemplaires numérotés. Un des 342 exemplaires numérotés
(N°292) sur vélin de Rives B.F.K. Le texte est composé à la main avec les
caractères Bodoni de corps 18 de la fonderie Nebiolo sur les presses de
Jourde et Allard, les lithographies ont été exéutées par Mourlot Frères et
par Lucien Détruit. (Bénézit 4-667 ; Monod 8374). Légers accidents, usu-
res et salissures à l’étui et l’emboîtage. [16826] (Voir planche couleur II.)
1800€

147. 150.
VAN MOPPES (Maurice). VILMORIN (Louise de). VERTES (Marcel).
Paris, Parisiens, Parisiennes. Dix lithographies originales de Maurice VAN Presenting Tabarin.
MOPPES. Paris, Gallimard, 1955, in-4 en feuilles, sous chemise et emboîtage New York, (1950), Gotham Hosiery Company Inc., in-4, reliure à spirale, plat
gris cartonnés, non paginé. L’un des 110 exemplaires numérotés sur Vélin illustré du logo de Tabarin, 15 pages non chiffrée. Plaquette publicitaire il-
de Rives. Envoi de l’illustrateur sur la page du justificatif de tirage, et deux lustrant les bas nylons commercialisés par le célèbre cabaret Tabarin de
dessins originaux : un dessin à l’encre de Chine, signé, daté et signé en bas New York chez Saks sur la cinquième avenue. Les bas Tabarins s’adapte
: “Francis Carco, 1939, Bibliothèque Roland Dorgelès”, (28 x 38 cm.) où l’on à différents situations, la pluie, le restaurant, le spectacle, la couture. Mar-
voit l’écrivain, en robe de chambre, assis à son bureau (légère insolation, pe- cel VERTES (Ujpest 1895-1961 Paris) est un artiste d’origine hongroise, il-
tits plis et petite déchirure marginale). Le deuxième est une aquarelle avec un lustrateur, graveur, aquarelliste, décorateur... Il s’exila en France suite à la
dessin à l’encre de Chine, signé en bas à droite, (22.5 x 21 cm.) qui représen- publication d’affiches politiques satiriques pendant la première guerre mon-
te un jeune homme brun qui tient un panier rempli de fleurs violettes. (Pe- diale. Il collabora à l’illustration de nombreuses revues (Fantasio, Le Té-
tites taches et infimes accrocs). L’ouvrage est composé de dix lithographies moin, La Vie Parisienne, La Gazette du Bon Ton...). Pendant la Seconde
originales en couleurs de Maurice VAN MOPPES, commentée par dix poèmes Guerre Mondiale il s’exila à New-York et dès lors partagera sa vie entre les
inédits de Louise de VILMORIN, inversant la “hiérarchie” traditionnelle selon deux capitales (Dico Solo, 873-874). Salissure à la couverture. [17090]
laquelle le texte inspire l’image. Emboîtage et étui légèrement insolés. [16568] 600€
24
151.
VICTOR (Paul-Emile). Apoutsiak le petit flocon de neige.
Histoire esquimaude racontée et illustrée par Paul-Emile VICTOR. P., Flammari-
on, Les Albums du Père Castor, 1948, in-8 oblong, broché, couverture illustrée
en couleurs montrant Apoustiak, assis dans son kayak. L’histoire rafraîchis-
sante d’un petit Esquimau, écrite et illustrée en couleurs par Paul-Emile VICTOR
dans la collection du Père Castor. Edition originale. Légères usures. [11267]
100€

152.
WILLEBEEK LE MAIR. MOFFAT (Alfred). Our old nursery rhymes.
Illustrations de WILLEBEEK LE MAIR. The original tunes harmonized. Lon-
don, Augener, (1911), in-8 oblong, percaline bleu-gris, plats illustrés en
couleurs. De charmantes illustrations en couleurs, à la naïveté enfantine,
nous entraînent dans l’univers familier des douces comptines du répertoire
anglo-saxon avec “Pussy cat”, “Ding dong bell”, “Humpty dumpty”, “Little
bo-peep”, ...Percaline légèrement défraîchie et infimes usures. [13299]
300€

153.
VILLA (Georges). Ailes et eux.
Croquis et dessins par Georges VILLA. Avec une préface du Baron d’Aubigny. Editions et publications
Edouard Dupont, 1921, in-4, en feuilles, sous chemise cartonnée orange, noir et or, illustrée fermée par
deux rubans noirs, rabats de papier cartonné. Ouvrage caricatural, composé de 56 planches en noir et
en couleurs -dont trois quadruples planches en couleurs- sur le monde de l’aéronautique par Georges
VILLA (1883-1965), aviateur qui pendant la Grande guerre fit parti des “Oiseaux de France”. Elève de
Léandre, il est sociétaire des Humoristes, chevalier de la Légion d’honneur, il expose au Salon ; il est tour
à tour graveur, peintre, affichiste, caricaturiste... Il collabore à diverses revues dont Le Rire, L’Echo des
Marmites... Dans cet album il rend hommage aux contributeurs de la puissance aérienne de la France et
à la Conquête de l’Air : Farman, Delage, Dumesnil, Baron d’Aubigny, les frères Michelin, Louis Breguet...
(Dico-Solo 883). Tirage limité à 2010 exemplaires. Un des 1700 exemplaires sur papier blanc satiné avec
couverture orange, noir et or. Justificatif signé par l’artiste. Chemise accidentée, rubans déchirés. [16855]
370€

OEUVRES ORIGINALES: dessins, aquarelles, estampes...

154.
BIJL (Liz). “La France cruelle”.
Dessin à l’encre de Chine, aquarelle et aérographe, 1977, 64 x 50 cm. Ma-
quette originale réalisée à l’aérographe par Liz BIJL, artiste hollandaise, pour
la couverture de la revue “Ah ! Nana” titrée dans son numéro 7 de décembre
1977 “La France cruelle - Le Sado-Maso: une leçon de tolérance”. Cette
revue strictement féminine et féministe, dirigée par Janick Guillerez (épouse
Dionnet), eut une vie éphémère. Elle fut mise à mort lors du numéro 9 titré
“L’inceste” jugé contraire au “politiquement correct” et interdit à la vente et
à l’affichage en 1980. L’éditorial du Monde fit sa nécrologie “Un journal fait
par des femmes et interdit par des hommes”. Liz BIJL, artiste au talent re-
connu notamment pour ses pin-up, fut l’assistante de Guy Pellert, animateur
chez Taschen de Rock Dreams et de Pravda. Cette création pour illustrer “La
France cruelle” campe une vamp, typée pin-up ou wonder woman, en corset
de cuir façon métal, bottée de talons aiguilles, une poitrine débordant d’une
stucture métallique, une cocarde tricolore mêlée d’un fouet porté en collier à
chien. Son regard est d’un bleu d’acier et la moue formée par ses fossettes et
ses lèvres ne laisse aucun doute sur ses penchants de dominatrice. Sa coif-
155.
fure à la garçonne nous livre un accroche-coeur. Accroupie, elle ensert entre
ses cuisses sportives un coq à la blancheur immaculée, le regard affolé, mi- BOULLET (Jean). [GUITRY (Sacha)]. “Veuillez ne pas me réveiller”#.
maintenu en laisse mi-étranglé par son lacet tricolore le réduisant au silence. Dessin à la mine de plomb, signé et daté, 24 juillet 1957, 24 x 30 cm.,
Une plume s’envole...telle la liberté ! Infimes taches et griffures nécessaires encadré avec l’article de journal où le dessin est paru. “Sur un drap
à l’intensité dramatique de la scène. [16928] (Voir quatrième de couverture.) blanc il fit broder : “Veuillez ne pas me réveiller.” C’est dans ce linceul
1700€ que maintenant il repose”. Ultime trait d’esprit de Sacha GUITRY, dont
Jean BOULLET son ami signe le portrait sur son lit de mort. L’homme
de théâtre semble apaisé et comme endormi, de ce sommeil qu’il ne
voulait pas qu’on trouble. Petites piqûres et traces de plis. [16715]
2000€
25

156.
[BOUTET DE MONVEL (Bernard)]. MAUROIS (André). Le Général
Bramble.
21 dessins originaux de Bernard BOUTET de MONVEL, à la mine de plomb,
préparatoires au livre “Le Général Bramble” de André MAUROIS, 1920, mon-
tés sur papier fort dans un étui, in-4, aux motifs Art Déco. Ces 21 dessins
originaux à la mine de plomb sur support papier et calque sont des maquettes
préparatoires aux gravures sur bois de GASPERINI. Joint l’exemplaire du livre
édité chez Grasset en demi basane fauve. Un des 500 ex. num. sur vélin
à la forme des papeteries d’Arches, n°225 lég. us. à la rel. André Maurois
rédigea dès 1917, sans doute influencé par son action d’agent de liaison
auprès de l’armée britannique, ce que peut confirmer la définition qu’il donne
de son livre : “... effort pour faire comprendre aux Français l’âme anglaise,
aux Anglais, l’âme française.” Les situations, souvent absurdes, sont ren-
dues avec une sensibilité très fine que relève un humour omniprésent. [6825]
5500€

159.
DOMIN (André). “Silhouette féminine en rouge et noir”.
Encre de Chine, gouache vernie, signée en bas à gauche, sur carton
fort, (1920) 31.5 x 21.5 cm. Un jeu de cercles rouge et noir, de fines lig-
nes, sert de fond à une silhouette féminine de profil à la tête légère-
ment penchée, vêtue d’un ample manteau. Léger gondolement. [13101]
800€

160.
ERTE (Roman Tirtoff, dit). [BAUDELAIRE (Charles)]. “La Vampire -
Les Fleurs du Mal”.
Gouache et aquarelle, signée et datée, (1917), 24 x 18 cm, encadrée. Dans
le cadre du spectacle” Les Fleurs du Mal”, ERTE réalise ce costume étonnant
sous le nom d’un poème des Fleurs du Mal de Charles BAUDELAIRE, “La
Vampire”. Annotations manuscrites, “le manteau N°21”. Une femme rousse,
aux accents terribles semble porter en elle un spectre. L’oeuvre est saisis-
157. sante. Légère insolation et infimes taches. [16386] (Voir planche couleur II.)
BOUTET DE MONVEL (Maurice). “La Revue enfantine”. 6500€
Encre de chine et mine de plomb sur papier fin contrecollé, des- 161.
sin pour “Nos enfants” d’anatole France, 1887, 22.5 x 30.5 cm. Une GRUAU (René). “Music-hall”.
troupe d’enfants marche au pas, fusil sur l’épaule, coiffés de cas- Gouache signée en bas à gauche, (1975), 41.5 x 30.5 cm, encadrée. René
quettes, imitant un défilé militaire, menée par une fillette concentrée fai- GRUAU (Rimini, 1909-2004), d’origine italienne, de son véritable nom Zava-
sant office de tambour. Maurice BOUTET de MONVEL a réalisé ce des- gli Ricciardelli Comte Delle Caminate, vient s’installer à Paris avec sa mère
sin préparatoire à son livre “Nos Enfants” d’Anatole France, paru chez française, dont il prend le nom en 1931. Très jeune il entame une carrière
Hachette en 1887 (page 34). Pli central, et lég. pli marg. et lég. piq. [6143] d’illustrateur de mode avec Lidel en Italie, puis Fémina, Marie-Claire, L’Officiel
1150€ de la Couture, Vogue, Harper’s Bazar, Flair, et une longue collaboration avec
“International Textiles” de Bemberg dont il réalise la plupart des couvertures.
Dès 1947 il se lance dans la publicité et l’affiche avec des campagnes
phares pour “Rouge Baiser”, les “Bas Scandales”, Elisabeth Arden, Jacques
Griffe, Pierre Balmain, Boussac, Dormeuil... Il réalise pour son ami Christian
158. Dior la campagne pour Miss Dior et ce fut le début d’une longue collabora-
BRISSAUD (Pierre). tion. Auprès des grands couturiers il noue aussi des relations d’amitié avec
Hubert de Givenchy et Pierre Cardin. Son style se manifeste, selon son ex-
“Complicité littéraire”. pression par “la simplicité graphique”, le jet de son trait et l’élégance dont
Aquarelle signée et datée en le sujet principal est la femme. Ce qu’il exprime “j’aime les femmes et mon
bas à droite, 1908, 14.5 x 12 oeil est amoureux d’elles”. (“Gruau” de Gilles de Bure, Herscher 1989). De
cm., encadrée. Deux jeunes nombreuses expositions lui furent consacrées, dont une rétrospective, en
femmes s’offrent une séance de 1989 au Musée du costume, Palais Galliera et actuellement, une exposition
lecture. L’une se penche vers lui est consacrée à la Somerset House de Londres (du 10 novembre 2010
l’ouvrage que l’autre souhaite au 9 janvier 2011). D’un coup de pinceau il fait surgir une femme, à la ch-
lui faire partager. Pierre BRIS- evelure flamboyante, d’une robe en forme d’arabesque. Avec simplicité et
SAUD réalise une commande élégance, René GRUAU, esquisse cette attitude donnant l’impression d’être
afin de promouvoir le mobilier saisie sur le vif, telle une danseuse du Lido ou du Moulin Rouge, dont il ré-
Mercier frères, parue dans la alisa de nombreux programmes et affiches.[16785] (Voir planche couleur II.)
Gazette du Bon Ton. [11157] 9000€
600€
26
162. l’original du bandeau servant à l’introduction. Il représente un peintre portraitu-
HEMARD (Joseph). “Fille au panier”. rant notre “aventurier”. Dessin original pour le hors-texte de la page XXVI (26 x
Aquarelle sur papier, (1925), 23.1 x 15.7 cm. Une femme nue, à la chevelure et à la 15.3 cm), légendé “Le Voyageur avant son départ fait quelques visites utiles”.
pilosité rousses, coiffée d’un chapeau, présente un panier rempli de fruits. [15250] Quatrième dessin (24 x 31 cm) pour le bandeau de la page 27. Le Voya-
300€ geur assis à table déguste un verre de vin. Le cinquième dessin (24 x 14.3
cm) illustre le hors-texte de la page 35 ainsi légendé “Le Voyageur va payer
son perruquier”. Les sixième (26 x 15.5 cm) et septième (19.6 x 15.6 cm)
originaux illustrent la page 43 “Adieux du Voyageur à sa mère, à ses tantes et
à son régent”. Ce huitième original (26 x 15.5 cm) illustre le hors-texte p.50
“Le Voyageur déjeune assis au pied du grand mât”. Neuvième dessin (24 x 15
cm) représentant Le Voyageur se relevant après s’être assis sur des cordages
fraîchement goudronnés (P.44). L’illustration hors-texte est fidèle au dessin
original (25.9 x 15.1 cm) montrant le Voyageur faisant un malaise (P.68). Ce
onzième dessin (25.9 x 15.4 cm), plus léger présente “Le Voyageur et la belle
Henriette sont sur le point d’en venir au Quomodo” (p.79). Douzième dessin
(25.9 x 15.6 cm) légendé “Le Voyageur débarque au port de Sèvres”. Ce
treizième dessin (26 x 15 cm), plus licencieux, présente Le Voyageur surpre-
nant deux amoureux dans le bois de Boulogne (p.89). Ce quatorzième dessin
(26 x 15.7 cm) annonce la fin de l’ouvrage avec Henriette qui prépare ses
malles. Deux dessins non édités complètent cet ensemble. L’un représente
notre Voyageur baisant la main d’Henriette (23.8 x 15.8 cm), l’autre 15.5 x
9.9 cm), l’autre montre le Voyageur courant d’un point à un autre. Tirage limité
à 225 exemplaires, dont 50 sur Japon. Un des 50 sur Japon, N°44. avec
tirage à part du trait et tirage à part des aquarelles avant la lettre, sur papier
japon. In-fine, joint dans la reliure un album de 29 gravures en noir et couleurs,
dont gravures à la poupée, sur Saint-Cloud, ses monuments et surtout son
parc, collées sur papier vergé. Louis-Balthazar NÉEL (Rouen 1695-1754), se
destine d’abord à la magistrature avant de se tourner vers les belles lettres et
de publier des poésies légères. “Le Voyage de Saint-Cloud” est sa meilleure
publication, enrichie de son vivant et régulièrement publiée depuis. L’édition
originale paraît en 1748 à La Haye (probablement Paris) en 1748 ; elle est
extrêmement rare. Nous proposons une très belle réédition de 1884, spirituel-
163. lement et finement illustrée. Le voyage d’un jeune homme sans expérience est
le prétexte à stigmatiser le ridicule des “bourgeois” s’extasiant devant le com-
HERVIEU (Louise). “Calamity Jane”.
mun, et le catalogage exaustif des “récits de voyage”, très à la mode au XVIIIe,
Lavis passé à la cire et travaillé à la plume, (1935), 39.3 x 49 cm. Dans une
qui exclue toute réflexion littéraire. Nous proposons l’édition de 1884 de chez
technique très originale et graphique, Louise HERVIEU représente une jeune
A. Lahure, illustrée d’aquarelles de Jeanniot avec une préface et des notes
femme vêtue en aventurière de l’Ouest, avec un grand chapeau, une veste
de E. Legrand. Pierre-Georges JEANNIOT (1848-1934) entame une carrière
à col haut et étroit, un chemisier à jabots et à rayures. La cire permet un
dans l’armée en exposant parallèlement des oeuvres aux Salons ; en 1881,
enlèvement de matière dans l’encrage de la feuille, ce qui donne au visage
il se consacre définitivement à la peinture. Il fréquente de nombreux artistes,
beaucoup de sensibilité par le jeu des hachures qui apparait en relief. [17228]
MANET, PUVIS DE CHAVANNE, DEGAS, Jean-Louis FORAIN, Paul HEL-
500€
LEU, Edgard DEGAS. Il travaille également avec succès dans le registre de
l’illustration, pour les oeuvres d’Alphonse DAUDET, Théodore de BANVILLE,
BALZAC, Choderlos de LACLOS, les GONCORT, VOLTAIRE. Il collabore aux
journaux suivants : Le Rire, La Vie Moderne, L’Echo de Paris. Réputé pour ses
eaux-fortes et ses xylographies, ses cibles préférées sont les snobs et les
bourgeois, dont “Le Voyage de Paris à Saint-Cloud” stigmatise les ridicules. Bel
exemplaire, Infimes éraflures aux coins, petits frottements aux mors. [16801]
1800€

164.
JEANNIOT (Pierre-Georges).
NEEL (Louis-Balthazar). Collection complète
de dessins originaux de Jeanniot pour le
“Voyage de Paris à Saint-Cloud par mer et
retour de Saint-Cloud à Paris par terre”.
Préface et notes de Legrand.
Ensemble de 16 dessins originaux, dont 13 signés, préparatoires à l’encre 165.
de Chine, mine de plomb, rehauts de blanc, (1883), 26 x 18 cm. P., Lahure,
JOU (Louis). “Neptune”.
1884, in-8, broché, couverture crème rempliée illustrée en couleurs, 116 pp.
Plume, encre de Chine et gouache blanche, cachet de l’artiste en
Bel ensemble de seize dessins originaux préparatoires et accompagnés de
bas à droite, sous marie-louise, 13.5 x 20.2 cm. Louis JOU représen-
dix lithographies en couleurs jointes au dessin correspondant. Le premier
te le dieu marin Neptune (ou Poséïdon), barbu, avec son trident, as-
dessin à l’encre (26 x 18 cm), est la maquette en noir, de la couverture de
sis sur un rocher. Derrière lui, un génie marin et les flots apaisés, dans
l’ouvrage. Il représente un homme préparant ses affaires pour un voyage im-
des tons d’or, sur lesquels vogue un voilier. Infimes salissures. [17225]
minent. Le second dessin (24.5 x 23.8 cm), signé en bas à gauche, est
400€
27
166. 169.
LAFORGE (Lucien). “Guetteuses de nuit”. LEONNEC (Georges). Que préférez vous messieurs ? Le bandeau
Encre de Chine sur papier, collée sur carton, titrée en haut à gauche Lenglen ou la visière Wills ?
et au centre, 1922, 23 x 29.6 cm. Deux dessin originaux sur une feuille, Aquarelle originale pour une couverture de “La Vie Parisienne”, 1927, 40 x
pour le numéro du journal “La Charrette Charrie” du mardi 15 août 1922, 29 cm, signée et datée en bas à droite, légendée et encadrée. Aquarelle de
1ère année, N°5. L’un des dessins représentent deux femmes, l’une en Georges LEONNEC (1881-1940), pour “La Vie Parisienne”. La joueuse de
buste, vêtue d’une liquette à carreaux, et l’autre, étêtée, en longue robe tennis effectue le grand écart au dessus du filet, ses balles et sa raquette à la
échancrée. L’autre dessin représente une femme aux traits lourds, dont le main, s’inspirant des attitudes et innovations vestimentaires des deux stars du
maquillage fait l’effet d’un masque, dont les seins saillants et tombant ac- tennis féminin mondial, la française Suzanne LENGLEN et l’américaine Helen
centuent la condition tragique. Les textes dénoncent violemment la condi- WILLS. Suzanne LENGLEN (1899-1938) est la première star du tennis féminin
tion de la femme, et des prostituées, au début du siècle. Infimes trous in- ; cette dernière est connue pour servir haut, smasher en sautant très haut et
vasifs dans le N° du journal, usures et frottements au dessin. [17226] monter au filet, attitude due aux leçons de danse qui seront concomitantes
500€ à son entraînement. Souvent caricaturée, elle invente une nouvelle façon de
s’habiller pour mieux jouer, et ce sera la première à porter des jupes cour-
tes et un bandeau. Elle rencontre Helen WILLS (1905-1998) dans un match
d’anthologie à Cannes en 1926. L’américaine Helen WILLS est la première à
porter des soquettes - blanches - au lieu des traditionnels bas, et une visière.
L’impassibilité est son image de marque, et un journaliste la surnomme “Poker
Face”. La maîtrise de la couleur en aplat, la finesse du trait et l’originalité de
la position confirme le talent de LEONNEC. [16804] (Voir planche couleur. II)
2600€

170.
LEPAPE (Georges). “Nectar à la casquette”.
Etude préparatoire pour la figure de “Nectar”, s.d. (1953), 16 x 25 cm. Des-
sin préparatoire, étude sur calque de Georges LEPAPE du célèbre “Nectar”
pour le présentoir en fer forgé des établissements Nicolas, réalisé en 1953.
Le modèle est inspiré de la figure de DRANSY (pseudonyme de Jules Is-
nard), créé en 1921 (Références Georges Lepape ou l’élégance illustrée,
pp. 164 et 173). Etude représentant “Nectar” avec sa casquette. [17214]
800€

171.
LEPAPE (Georges). “Nectar à la moustache”.
Etude préparatoire sur calque pour la figure de “Nectar”, s.d. (1953), 16
x 25 et 24 x 19 cm. Dessin préparatoire, étude sur calque de Georg-
es LEPAPE du célèbre “Nectar” pour le présentoir en fer forgé des
établissements Nicolas, réalisé en 1953. Le modèle est inspiré de la
figure de DRANSY (pseudonyme de Jules Isnard), créé en 1921 (Ré-
férences Georges Lepape ou l’élégance illustrée, pp. 164 et 173). Etude
représentant “Nectar” avec sa casquette et sa moustache. [17213]
167. 800€
LAFORGE (Lucien). “Musique mélancolique sous les palmiers”.
Aquarelle et encre de Chine, signé du monogramme de l’artiste en haut à 172.
gauche, (1935), 37.5 x 30 cm. Dos à une foule, un violoniste joue. Un couple, de LEPAPE (Georges). “Nectar aux bouteilles”.
dos, l’écoute. Beau contraste de couleurs acides et de lavis gris pâle. [13775] Etude préparatoire sur calque pour la figure de “Nectar”, s.d. (1953), 24 x 19
900€ cm. Dessin préparatoire, étude sur calque de Georges LEPAPE du célèbre
“Nectar” pour le présentoir en fer forgé des établissements Nicolas, réalisé en
168. 1953. Le modèle est inspiré de la figure de DRANSY (pseudonyme de Jules
LAUDVIY. [SKI]. Championnats nationaux de ski. Isnard), créé en 1921 (Références Georges Lepape ou l’élégance illustrée, pp.
Matrice d’impression sur bois, signée et datée, 1967, 26 x 20 cm. Matrice 164 et 173). Etude représentant “Nectar” avec des bouteilles à la main. [17215]
d’impression pour une affichette signalant les championnats de ski de 1967 800€
auxquels concourt l’USGSEL (Union générale sportive de l’enseignement li-
bre), la plus ancienne association scolaire sportive de France. Elle montre
un jeune skieur amorçant un virage, les genoux pliés et les bâtons levés,
passant la ligne d’arrivée aux drapeaux flottant dans le vent. [17223]
120€

170. 171. 172.


28

173.
LEPAPE (Georges).
“Le Corbeau”.
Encre de Chine et aquarelle
pour L’Age d’or des bêtes, 174.
signée en haut à gauche, 35 x MEHEUT (Mathurin). “Les goémonniers”.
20 cm. Projet de costume pour Aquarelle et gouache, (1925), 21.2 x 15.9 cm., encadrée. Mathurin MEHEUT
L’Age d’or des bêtes, représent- (1882 Lamballe-1958 Paris) est un artiste aux multiples talents. Peintre, dé-
ant le corbeau. Aquarelle très corateur, illustrateur et céramiste. Elève de l’école de Beaux-Arts de Rennes.
expressive, dans laquelle LE- En 1921 il deviendra peintre officiel de la Marine et dès lors décorera de nom-
PAPE saisit toute l’essence de breux paquebots. Il participa à l’Exposition des Arts Décoratifs de 1925, à
l’oiseau. Envoi de l’illustrateur : L’Exposition coloniale de 1931 et à l’Exposition Internationale de 1937. Des
“au personnel et grand artiste expositions lui seront consacrées au Pavillon de Marsan (1913-22), à la
Gabriel Signoret. Georges Le- galerie Charpentier en 1931 et 1955. Il publia plusieurs ouvrages spéciali-
pape”. Déchirures au niveau sés sur l’étude la mer, de la faune et de la flore. Il illustra de nombreux livres
des jambes sur 4 cm. [14618] de Genevoix, Dorgelès, Loti... Un musée lui est consacré à Lamballe. Des
1000€ goémonniers, pliés en deux sous l’effort, ramassent du varech de la laisse
de mer sur une plage bretonne. Petit pli marginal et infimes taches. [17170]
1200€

175.
MARTIN (Charles). “A trente il eut une collection de per-
les”.
Dessin à l’encre de chine, signé en bas à droite, 1921, 24 x 20
cm, encadré. Dessin paru dans le n° de “Vanity Fair” d’août
1921. Charles MARTIN, qui jouissait d’une réputation flatteuse
outre-Atlantique illustre un article sur l’évolution de la vie sentimen-
tale masculine : “A 25 ans, il se maria... A 30, il eut une collection
de perles”. Cet homme élégant coiffé d’un haut de forme, noeud
papillon et cape, aide sa jeune femme à se couvrir. Celle-ci porte,
évidemment, un collier aux perles multiples, évocation d’une vie
sentimentale aux facettes tout aussi multiples... Inf. piq. [11200]
800€

176.
MERCIER (Jean-Adrien). “La Naïade dans son char”.
Aquarelle, signée en bas à gauche, 1941, 13 x 20 cm., encadré. Maquette
originale de Jean-Adrien MERCIER (1899-1995) pour “La Naïade endormie”,
un conte sous-marin de Pierre Valmigère, dont il assura l’illustration. Cette
oeuvre fut éditée dans une version légèrement modifiée pour le numéro
de Noël de l’Illustration de 1941. Jean-Adrien MERCIER est un illustrateur
et aquarelliste de premier ordre mais aussi un affichiste et un décorateur
(Paquebot France). Une exposition rétrospective lui fut consacrée en 1995 à
la Bibliothèque Forney, ainsi que des expositions tournantes, notamment aux
Etats-unis. Il représente ici, dans une première version, la Naïade allongée,
dans une coquille entrouverte tapissée de tissu rouge qui lui sert de voiture.
En tête du char un triton souffle dans un coquillage pour annoncer le pas-
sage de sa reine et un dauphin les accompagne, dans la mer aux teintes
bleues vertes. Encadrement commandé par l’artiste. Infimes taches. [16385]
1000€
29
179.
ROUBILLE (Auguste). “La Belle et la faucheuse”.
Maquette pour un calendrier pour l’année 1935, gouache et aquarelle, 17.5
x 22.7 cm, signée en bas à droite, encadrée. Une jeune femme nue, ac-
croupie, tire une des plumes de l’ange ailé armé de sa faucheuse. Une
fenêtre s’ouvre sur le calendrier imprimé de 1935. Une belle dualité illus-
tre, par le nu, la vie et la mort. Auguste ROUBILLE (1872-1955) humoriste
modern-style, réalise des illustrations au parti-pris décoratif. Sociétaire des
“Humoristes”, il expose aux “Indépendants” et à “L’Araignée” ; il illustre durant
30 ans la couverture de “Fantasio”, et collabore à “Le Rire”, “La Vie Parisi-
enne”, “La Baïonnette”, “L’Assiette au beurre”... (Dico Solo, 753-754). [6996]
300€

177.
MICHELANGELI (André). “Alain Delon”.
Crayon de couleurs sur papier canson à grains, signé en bas à gauche, (2011), 24 x
32 cm. Portrait puissant d’un des acteurs mythiques du cinéma français, saisi avec
beaucoup de force par l’artiste contemporain André MICHELANGELI. [17224]
400€

178.
MICHELANGELI (André). “La Justice aveugle et corrompue”.
Encre de chine, aquarelle et gouache, (1970), 22 x 14,5 cm. André MI-
CHELANGELI (né à Ollioules 1948) s’est fait un nom dans les revues Pi-
lote, Métal-Hurlant, Charlie Hebdo, Elle et Lui. Il réalise des affiches et des
travaux publicitaires notamment pour des laboratoires. De nombreuses
expositions ont salué son talent : Arles, la Galerie Omagh, Ogibus, la Mai-
son de la Radio... La justice apparait sous les traits d’un fille publique, les
yeux bandés, tenant dans sa main droite une balance déséquilibrée et,
aguicheuse, de sa main gauche relevant sa robe alors qu’un diable tente
de la séduire. Ce dessin est une maquette proposée pour Lui à Eric Los-
feld de Filipacchi. Infimes marques. [17057] (Voir planche couleur II.)
500€

180.
SCHWABE (Carlos). DOUCET (Jean). “Chanson du parfum, chanson
des clous, chanson des dents”.
Trois gouaches en couleurs pour “La Chanson des choses”, signées en
bas au centre et datées, 1895, sur papier cartonné à grains, 27 x 20 cm.
Gouaches en couleurs pour l’ouvrage de Jérôme DOUCET “La Chanson Des
Choses. Illustrations Des Principaux Artistes De Ce Temps”, Paris, L. Henry
May, Société Française D’éditions D’art, tiré à 1055 exemplaires. L’ouvrage
est illustré entre autres par Louis MORIN, Jules CHERET, Maurice LELOIR,
ROBIDA... Chaque chanson est dédiée à une personnalité contemporaine,
et illustrée. Nous présentons trois études préparatoires à la gouache pour
des ornements de page : un encadrement au trait fin en noir est décoré dans
sa partie droite ou gauche d’un motif floral en rapport avec la “chanson” il-
lustrée. Ainsi, la “chanson des clous” montre des giroflées, dont les pistils,
des clous de girofle, viennent faire saigner le coeur ; “la chanson des dents”
utilise une plante carnivore à la gueule ouverte ; et “la chanson du parfum”
représente une rose bicolore au coeur étoilé dont le parfum figuré par des vo-
lutes monte vers les violettes et les pensées. Dans l’ouvrage relié, “la chanson
des clous” est dédiée à Eugène Grasset, “la chanson du parfum” à Adolphe
Brisson, et “la chanson des dents” à René Baschet. Infimes usures. [17212]
1800€

181.
ROEDEL (Auguste). “Nus Féminins ou l’Orient et l’Occident comparés”.
Encre de Chine et mine de plomb, signée en bas à droite, l’une sur carte à gratter l’autre
sur papier, (1890), 31 x 14.5 cm., cadre Art-nouveau décor orientaliste de peuplier au dé-
cor floral en laiton martellé. Auguste ROEDEL (1859 Thieme - 1900 Paris) était un carrica-
turiste montmartrois, aquarelliste et lithographe. Il fut l’ami de Willette et collabora aux revues
“Le Courrier Français”, “Le Rire”,”Le Chat Noir” et dirigea “La Vache Enragée”. Deux jeunes
femmes, l’une japonaise l’autre européenne, dénudées comparent leurs charmes au bord d’un
bassin dans un jardin exotique. Infimes taches, petites usures et accrocs au cadre. [17128]
1300€
30

182.
SIMON (Pierre). La femme au collier Van Cleef.
Gouache, (1950), annotée, 44.7 x 29 cm. Publicité de presse pour la firme de joaillerie
française Van Cleef & Arpels. Un homme se tenant dans l’ombre d’une femme vêtue de
noir, l’aide à enfiler son collier composé d’or et de diamants. Elle admire sa parrure dans
un miroir qu’elle tient de sa main droite gantée. Inscription en bas à droite “pleine page,
fond perdu, 4 coul.” ainsi qu’au verso. Petite déchirure en haut, légères pliures. [17210]
800€

183.
VAN DONGEN (Kees). Au Salon d’Automne.
Dessin au fusain et à l’encre de Chine, signé en bas
à droite, sous-titré à la mine de plomb, ( 1901), 31.8
x 25.7 cm. 1901. Kees VAN DONGEN réalise ce
dessin de presse à son arrivée à Paris pour la revue
“L’Indiscret”, “Le Rabelais”, .”Gil Blas” ou “La Revue
Blanche” avec qui notre artiste collabore dans un
style qualifié de pré-fauviste. Sous le titre “Au Salon
Automne” Kees VAN DONGEN présente un couple
élégant, lui en habit et chapeau haut de forme elle
dans une robe à fleurs au corset sensuel et chapeau
assorti d’une voilette, visitant le Salon d’Automne
avec ce sous-titrage: “Elle: Vous n’aimez donc pas
la peinture ?. Lui: Si, mais très peu, il faut que ce soit
à peine perceptible, rien qu’un peu de rouge aux
lèvres, et un peu de noir autour des yeux.” En fond,
un tableau est accroché au mur représentant une
vue de toits aux cheminées avec une vue de ciel,
ultime clin d’oil à ses deux tableaux présentés à ce
même Salon trois ans plus tard. Infimes taches mar-
ginales et marques et numéros de l’éditeur. [17233]
30 000 €
31

184.
[VILLEROY ET BOSCH - FAIENCES]. MERCIER (Jean-Adrien). “L’Acrobate”.
Aquarelle en couleurs, signée en bas à gauche, (1985), 16.5 cm. de diamètre, encadrée. Le corps gracile de la jeune acrobate
est ployé dans un arc de cercle tandis qu’elle exécute un saut depuis son trapèze. Son costume bleu lavande constraste de
manière lumineuse avec la piste de cirque et ses accessoires, mosaïque de jaune, rose, vert et mauve. Maquette exécutée
par Jean-Adrien MERCIER pour un service d’assiettes édité par Villeroy et Bosch et qui donna lieu à une exposition. [13810]
2400€

185.
WEGENER (Gerda). “Jeune-fille aux chiens”.
Aquarelle de forme ovale signée en bas à droite, (1910), 42 x 52 cm., encadrée. Artiste danoise, Gerda WEGEN-
ER (1885-1940), après des études à l’Ecole des Beaux-Arts de Copenhague, s’installe à Paris en 1912 et partici-
pe aux Salons d’Automne, des Humoristes et des Indépendants. Elle illustra de nombreux livres et revues (Vogue,
Journal des Dames et des Modes, La Vie Parisienne, La Baïonnette, Le Rire...) et remporta un grand succès grâce
à ses dessins teintés d’humour et de sensualité. Son mari Einar Wegener, premier transsexuel, sous le nom de Lili
Elbe, est son modèle favori. Une rétrospective lui a été consacrée à la maison du Danemark, joint à l’édition d’une
courte monographie. Certaines de ses oeuvres sont exposées à Paris au Musée d’Art Moderne et au Centre Pom-
pidou. Une jeune-fille en robe blanche décolletée, dans une attitude lascive et sensuelle, le regard pensif, caresse
ses lévriers à ses pieds. Elle est assise, à la terrasse d’une belle propriété, dans un fauteuil en osier devant une ta-
ble où sont servis fruits et orangeade et sur laquelle repose son grand chapeau de paille. La ferronnerie de la ter-
rasse en arrière plan annonce l’Art-déco dont Gerda WEGENER est une actrice marquante. Infimes piqûres. [17095]
4000€
32

178, Faubourg Saint-Honoré – 75008 Paris


Tél. : 01 45 63 52 66 - Fax : 01 45 63 65 87
librairie_chretien@yahoo.fr

Ouverture du lundi au samedi de


10h30 à 13h et de 14h à 19h00
(Métro Saint Philippe du Roule – Parking Haussmann-Berri)

JEAN IZARN

MEMBRE DE LA CHAMBRE EUROPEENNE


DES EXPERTS D’ART
SYNDICAT DE LA LIBRAIRIE ANCIENNE ET MODERNE
ACHAT DE BIBLIOTHÈQUE
EXPERTISE – VENTE PUBLIQUE – PARTAGE

MAISON FONDEE EN 1878

Rédaction du catalogue

Claire ROUCHER-COELHO
Hélène DRUTINUS
Sylvia MASON

Encadrement

Florence AUGUSTE-DORMEUIL

Infographie

Benjamin BOURQUE

Conditions de ventes
Conditions de vente conformes aux usages du Syndicat de la Li-
brairie Ancienne et Moderne et aux règlements de la Ligue Inter-
nationale de la Librairie Ancienne. Les prix indiqués sont nets
: port en sus, emballage et assurance à la charge du client.
Pour l’étranger, les règlements par chèques doivent être ma-
jorés de 20 €. Toute commande téléphonique devra être con-
firmée par lettre. Pour les œuvres encadrées, dont le cadre n’est
pas annoncé dans la fiche, celui-ci sera facturé en plus. Nos fac-
tures sont établies en Euros et payables dans cette monnaie.
LI
BRAI
RIECHRÉTI
EN
178FAUBOURG SAI NT-HONORÉ
75008PARIS
t
él:0145635266
l
i
brai
ri
e_ chr
eti
en@yahoo.
fr