Vous êtes sur la page 1sur 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION - Vendredi 27 - Samedi 28 Juillet 2012

N° 27 - Première année - Prix : Algérie 10 DA. France : 1 euro / ISSN :

année - Prix : Algérie 10 DA. France : 1 euro / ISSN : RÉFORMES, EMPLOI,

RÉFORMES, EMPLOI, INDUSTRIE, POUVOIR D’ACHAT,DIALOGUE SOCIAL

Les grands dossiers de la rentrée

Haddadi K.

En cette période de pause estivale, une information émanant du site wolkswagen en Allemagne, annonce que le grand constructeur allemand qui réalise soit dit en passant ses meilleurs profits sur le continent africain, en Algérie a décidé de ne pas retenir notre pays et d’implanter son usine d’assemblage au Maroc. A part cela, la rentrée sociale n’ap- paraît pas si loin que cela et il y a des dossiers urgents qui continuent à polariser l’attention. L’emploi, le pouvoir d’achat, le dialogue social, demeurent au centre de l’actualité pour les actuels membres du gouver- nement comme ils le resteront pour le nouvel exécutif s’il venait à être constitué à la rentrée sociale, bien qu’il n’existe aucun indice probant à ce jour. On ne peut oublier non plus que les grands services publics, loge- ment, santé, éducation, transports, continuent à occuper les esprits et leur évolution de rester au centre des préoccupations citoyennes, en raison même de leur utilité sociale qui demeure très grande et déterminante à la fois parce que touchant aux conditions de vie mêmes. Suite en page 3

Photo : M. Naït-Kaci
Photo : M. Naït-Kaci

IL REPRÉSENTE LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, AUX CÉRÉMONIES D'OUVERTURE DES 30 es JO

AUX CÉRÉMONIES D'OUVERTURE DES 30 e s JO M. Ouyahia à Londres Le Premier ministre, M.

M. Ouyahia à Londres

Le Premier ministre, M. Ahmed Ouyahia, est arrivé jeudi à Londres pour participer, aux cérémonies d'ouverture des 30es Jeux Olympiques. Plus de 120 chefs d'Etat et de gouvernement ont pris part vendredi aux cérémonies d'ouverture des Jeux Olympiques, en présence de la reine Elizabeth II.

des Jeux Olympiques, en présence de la reine Elizabeth II. SELON LE PORTE PAROLE DU MAE

SELON LE PORTE PAROLE DU MAE

La date du sommet de l'UMA fait encore l'objet de consultations

sommet de l'UMA fait encore l'objet de consultations p4 MSP Ghoul claque la porte et crée

p4

MSP

Ghoul claque la porte et crée son parti

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) se désagrège avec la démission de Amar Ghoul qui emporte dans son sillage d’autres militants du parti. C’est donc officiel, l’ancien ministre des Travaux publics a quitté le MSP pour créer un nouveau parti, le Rassemblement pour l’espoir de l’Algérie. Ghoul est en train de finaliser le dossier de son propre parti et devrait déposer le dossier d’agrément vers la fin du mois d’août. Un autre mem- bre du bureau national et du Majliss echoura (Conseil consultatif ), Lotfi Ahmed a quitté le parti avec Ghoul au moment où des informations font état du départ massif des militants.

p3

des informations font état du départ massif des militants. p3 SANTÉ Les bienfaits du lait de

SANTÉ

Les bienfaits du lait de chèvre

p. p. 12 et 13

2

DK NEWS

NATION

Vendredi 27- Samedi 28 juillet 2012

CIRCULATION AUTOMOBILE Alger étouffe Slatni.B Le métro d’Alger et le tramway, appor- tent aujourd’hui leur
CIRCULATION AUTOMOBILE
Alger
étouffe
Slatni.B
Le métro d’Alger et le tramway, appor-
tent aujourd’hui leur mince mais utile so-
lution, au problème de la circulation
routière dans la capitale. A part cela, Alger
est littéralement asphyxiée par le flot in-
cessant de véhicules automobiles qui y
transitent, par les camions et semi-re-
morques qui la traversent en pleine jour-
née, alors qu’il pourrait y avoir des
dispositions spéciales pour atténuer les
problèmes qu’ils posent.

Ceux-ci s’ajoutent à une situation qui

a

déjà dépassé le seuil critique. Du reste,

il

a existé des dispositions règlementaires

prévoyant de faire circuler le soir les vé- hicules de gros tonnages, mais comme chaque fois que des intérêts sont heurtés de façon frontale, ces dispositions ont été mises aux oubliettes. Résultat, on constate que même les engins de travaux publics arrivent à se frayer un chemin sur les routes d’Alger sans que cela n’offusque personne. C’est pour dire que la situation est loin d’être satisfaisante. L’accroisse- ment du parc automobile est loin de se ra- lentir. Nous assistons à un phénomène qui prend de l’ampleur, l’achat de la deuxième voiture, qui était le privilège de quelques-uns, est devenu maintenant

chose courante pour les budgets moyens. Il résulte de cette situation que ceux qui ont à résoudre les problèmes posés par le trafic automobile à Alger, mais également dans les autres grandes agglomérations à travers le pays, qu’il ne pourront compter pendant des lustres encore, sur une stabi- lisation du volume du trafic. Tout au contraire, les problèmes ne peuvent que s’aggraver. Les autoroutes venus sur le tard ne suffisent pas toujours à assurer la fluidité du trafic et ménagent peu de pos- sibilités pour l’avenir au regard de l’aug- mentation du trafic et des désagréments

qui en sont la conséquence pour tous. Il

serait utile de faire une étude dont l’objet serait de chiffrer les dommages que les difficultés provoquées par l’augmentation du trafic, causent à l’économie de la ville ou des villes à travers le pays. Sans oublier parmi tous les avatars le calcul des heures perdues par des dizaines de milliers de ci- toyens qui tournent en rond à la re- cherche d’une place pour stationner. Ceux-ci sont fatalement la proie de tous ceux qui se sont octroyés ce privilège de gardiens de parkings dans le lieu peut être n’importe quel terrain vague. La place étant payée au gré de l’humeur avec le propos menaçant si l’automobiliste ne s’exécute pas.

Le citoyen est désolé et désarmé face à de telles situations ou ceux qui sont cen- sés faire régner l’ordre dans nos rues, ne sont pas toujours là où il faut. La sécurité sur la route est un problème essentiel à prendre en compte au vu des dégâts cau- sés par la conduite dangereuse de cer- tains. Transformés dès qu’ils sont à l’intérieur d’un véhicule, en pilotes de formule 1, sans souci pour ceux qui gravi- tent autour d’eux. Dans un tout autre ordre d’idées, il faut considérer aussi le problème de la pollu- tion de l’air par les gaz d’échappements des véhicules automobiles. Se pose alors la priorité qui aurait pu être donnée au transport en commun. En fait Alger, mais le pays dans son ensemble paye au-

jourd’hui encore les erreurs commises par les préposés au dossier, dès les pre- mières années de l’Independence ou fût

privilégiée, le véhicule individuel, igno- rant l’importance du rail, du transport en commun, de la voie maritime. Ces moyens de transport auraient été des so- lutions aux problèmes posés par le trafic dans les grandes agglomérations urbaines

et à Alger singulièrement. S’agissant de la

voie maritime pour Alger notamment on

a considéré certainement à tort que la so-

lution n’était pas rentable. Les algérois n’étant pas habitués à prendre le bateau pour rentrer chez eux. C’est un point de vue contestable qui ne repose sur aucun fondement ni sur une expérience dument prouvée.

VAGUE DE CHALEUR DANS LE SUD

Les populations à la recherche du moindre brin de fraîcheur

La canicule sévissant ces derniers jours dans les ré- gions du Sud du pays, avec des températures de plus de 45 degrés Celsius le jour et plus de 35 degrés la nuit, a mis en alerte les populations locales qui se retrouvent du coup à la recherche du moindre brin de fraîcheur. Pour se prémunir de cette vague de chaleur exceptionnelle et des coups d’insolation, elles ont opté pour la réhabilita- tion de pratiques anciennes et simples. Des effets vestimentaires légers, des casquettes, chèches, ombrelles, chapeaux de paille ou des parasols de fortune, ont, par la force des choses, été dénichés pour se protéger des dards du soleil. Les citoyens de Ouargla, notamment anciens connaisseurs des régions, ne ména- gent aucun effort pour venir en aide aux gens de passage en mettant à leur disposition des fontaines fraîches, pla- cées généralement devant des locaux commerciaux et des domiciles, pour leur permettre d'étancher leur soif et de se rafraîchir évitant ainsi une déshydratation cer- taine. Certains, par précaution, préfèrent se calfeutrer chez eux, au moment ou d’autres vont s’installer dans les palmeraies où le climat est légèrement plus clément grâce surtout à la présence de bassins d’irrigation sitôt transformés en piscines. Pour certaines familles Ouar- glies, le choix se porte sur les hautes dunes de sable aux alentours de la ville où il leur est loisible d’aller humer un air plus ou moins frais, dès le coucher du soleil et s’éloigner du béton de la ville qui continue de dégager, le soir, la chaleur emmagasinée durant la journée.

Les personnes âgées et malades chroniques plus vulnérables à la canicule

Les répercussions de la canicule ont été palpables suite aux complications sanitaires subies par des per- sonnes âgées et malades chroniques au profit desquels l’Etablissement hospitalier public (EHP) «Mohamed Boudiaf» de Ouargla, a pris une série de mesures préventives à même de permet- tre la prise en charge de cette catégorie vulnérable, a in- diqué son directeur, M. Fadel Mesadak. Le chef de service des urgences de cet EHP a indiqué, dans ce cadre, que l'établissement reçoit quotidienne- ment, outre les malades chroniques, près d'une vingtaine de personnes âgées notamment entre 25 et 45 ans, pré- sentant des symptômes d’insolation, des maux de têtes

et autres pathologies liées à l’exposition au soleil.

Les équipements de climatisation pris d’assaut à Laghouat

Dans la wilaya de Laghouat, les revendeurs des équi- pements de climatisation sont pris d'assaut par des clients à la recherche d'un nouvel appareil «dernier cri». Ce rush sur les moyens de climatisation a engendré, toutefois, une flambée vertigineuse des prix de ces pro- duits auprès de certains revendeurs qui, encouragés par la forte demande, proposent à leurs clients la formule de vente par facilité de paiement. Le même décor estival, in- duit par cette vague de grandes chaleurs, est affiché à tra- vers les différentes villes et régions du Sud du pays qui demeurent pratiquement désertiques, leurs habitants préférant rester chez eux que d'être sous un soleil de plomb. Seuls quelques automobilistes se hasardent à bra- ver les fortes chaleurs en sillonnant certaines artères, où des marchands de fruits et de légumes ont installé, sous de grands parasols, leurs stands de fortune.

Les piscines à la rescousse des enfants et des jeunes

Pour fuir «l'enfer», les enfants et les jeunes préfèrent passer de longues heures à faire la queue pour accéder à la piscine «Ahmed Bensalem» de Laghouat moyennant la modique somme de 50 dinars pour pouvoir enfin béné- ficier de deux heures de baignade et de loisirs. Pour les moins chanceux, les jets d'eau publics sont là pour faire trempette. Dès le coucher du soleil, les rues de Laghouat com- mencent à s'animer et les habitants convergent, comme par instinct, vers les placettes et boulevards principaux pour profiter de la brise nocturne.

Les Adraris à la conquête d’espaces verts Les habitants de la wilaya d’Adrar ne dérogent pas à la règle en cette période de canicule préférant, à l’instar des autres régions chaudes, se cloîtrer chez eux, pour une longue durée, afin d'éviter les insolations. Malgré leur patience légendaire, les Adraris se voient, toutefois, confrontés aux récurrentes perturbations de l'alimentation en énergie électrique en ces jours de cani- cule qui les empêchent d'accomplir leurs activités et de

qui les empêchent d'accomplir leurs activités et de se rafraîchir. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur,

se rafraîchir. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, ils n'ont d'autre alternative que de s'en remettre aux ser- vices de Sonelgaz qui tentent, tant bien que mal, de ré- soudre ce problème afin de les soulager et satisfaire la demande sans cesse croissante en cette énergie. Les adraris attendent donc patiemment le crépuscule du soir pour pouvoir humer avec délice l'air frais et sortir en famille «(re)vivre» dans les espaces verts, dont la ré- gion de «Sebkhat Tamentit», classée zone humide, ou en- core les dunes de sable de la région de Bouda, qui offre un microclimat frais émanant des périmètres agricoles limitrophes. Soucieux d’épargner aux enfants de la ré- gion les rudes chaleurs estivales, casser la monotonie de ces lourdes journées et meubler leur temps, certains or- ganismes, dont la ligue de wilaya des sports de proximité, organisent des tournois sportifs et des colonies de va- cances sur le littoral dans l’ouest du pays. Un groupe de 20 enfants a quitté la région du Gourara dernièrement à destination d’Ain Türk (Oran) pour pro- fiter d’un séjour récréatif rafraîchissant. Les services du secteur de la santé d’Adrar ont, dans le cadre de la pré- vention de cette vague de chaleur, pris une série de me- sures à même de permettre une meilleure prise en charge des patients et des victimes d’insolation, a indiqué le chef de service de la prévention à la DSPRH de la wi- laya.

(APS)

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

NATION

DK NEWS

3

RÉFORMES, EMPLOI, INDUSTRIE, POUVOIR D’ACHAT,DIALOGUE SOCIAL

Les grands dossiers de la rentrée

Haddadi K.

Tout ce qui touche à ces grands services publics sont en fait un baromètre pour mesurer l’état du tissu social et de ses réactions, parfois de ses soubresauts. L’autre grand chapitre concerne l’en- treprise et son adaptation aux condi- tions d’un marché non protégé, qui demeure un objectif largement partagé.

Les politiques de mise à niveau n’ont pas été à la hauteur des espérances. On ne peut douter pourtant que d’impor- tants moyens ont été déployés tant au niveau national, qu’à travers le partena- riat avec l’Union Européenne. Mais au final, les résultats restent en deçà de ce qui était attendu. Nous restons dans l’attente de bilans et de perspectives à ce sujet. L’entreprise, est un volet impor- tant de la politique de croissance. La ré- tablir dans sa raison d’être qui est de

produire de la richesse, demeure une condition sine qua non de la réussite de la politique de développement. L’Etat s’est attaché à créer l’environnement nécessaire pour faciliter l’investisse- ment et entourer l’entreprise des meil- leures conditions d’évolution. La construction de routes, autoroutes, ports, aéroports, transports, atteste de cette volonté de doter l’économie du pays d’infrastructures suffisantes et opérationnelles pour que la dynamique du développement reste dans la trajec- toire assignée. Il y a une volonté poli- tique d’aller de l’avant, on ne peut douter de la sincérité des actes des dé- cideurs. Cette volonté est pourtant for- tement contrariée par les coalitions d’intérêts étroits, un partenariat exté- rieur imprévisible comme on vient de le voir avec le cas wolkswagen, le travail de sape des lobbys de l’import.L’adminis- tration a sa part de responsabilité dans

cette situation, elle qui n’a jamais su s’élever à hauteur des enjeux. Que dire alors du secteur bancaire à qui il manque cette volonté d’entrer sans dé- tours dans le cycle du marché et de ses exigences, comme de ses risques aussi. Il faut rappeler à ce stade, l ‘impor- tance des cadres législatif et règlemen- taire, qui doivent être marqués du sceau de la stabilité pour favoriser l’investis- sement. En ce domaine, l’Algérie a en- core beaucoup à faire. L’instabilité à ce niveau est la consé- quence où le résultat de résidus des querelles idéologiques du passé entre les partisans d’une protection à tout crin, et la tendance moderne. Celle – ci milite pour une ouverture économique et une importance très grande à accorder à l’investissement extérieur privé débarrassé des entraves actuellement dressées. En définitif, c’est tout l’appareil économique qui a

peur du risque, qui fait preuve encore d’une grande frilosité, et qui est tenté par les solutions de facilités dont les im- portations constituent la clé de voûte. Ce sont des problèmes d’une grande importance qui restent ainsi posés. L’économie algérienne se trouve bien alors au milieu du gué présentement. Elle est sommée de montrer de la vo- lonté, ce dont les décideurs ne man- quent pas, mais aussi de l’ambition qui, elle, ne se concède pas. Il y a réponse à donner aujourd’hui à un double ulti- matum pour l’économie nationale. Celui dicté par les mutations écono- miques et financières à travers le monde et la vigilance qui est requise en de telles circonstances, le défi aussi que pose l’activisme de lobbys à l’intérieur du pays qui trouvent leur compte dans le statu quo actuel où la part prise par l’informel n’a jamais été aussi inso- lente.

MSP

Ghoul claque la porte et crée son parti

Kamel Cheri

Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) se désagrège avec la démission de Amar Ghoul qui emporte dans son sillage d’autres militants du parti. C’est donc officiel, l’ancien ministre des Travaux publics a quitté le MSP pour créer un nouveau parti, le Rassemblement pour l’espoir de l’Algérie. Ghoul est en train de finaliser le dossier de son propre parti et devrait dépo- ser le dossier d’agrément vers la fin du mois d’août. Un autre membre du bureau national et du Majliss echoura (Conseil consultatif), Lotfi Ahmed a quitté le parti avec Ghoul au moment où des informations font état du départ massif des militants. On

évoque huit membres du bureau national du MSP qui aurait dé- cidé de se retirer, soit presque la moitié de la composante du Maj- liss echoura. A ceux là s’ajoutent d’autres militants qui ont déjà rejoint le futur parti de Ghoul, ce qui fragilise davantage le MSP. Mieux encore, Ghoul emporte dans son sillage des militants et députées de l’Alliance de l’Algé- rie verte (AAV), composée du MSP, EN Nahda et EL Islah. Ces députés et militants s’opposent à la position de l’AAV qui a décidé de ne pas faire partie du futur gouvernement. La nouvelle for- mation politique de Ghoul se veut un parti de «l’islamisme moderne», a confié l’ancien mi- nistre à des proches. C’est un parti islamiste nationaliste et moderniste, a-t-il soutenu. Il en-

Le MSP dans la tourmente

globera des jeunes qui sont pro- jetés vers le futur et qui privilé- gient le pragmatisme et l’idéologie, ajoute-t-on. En ce sens, les députés ayant rejoint le parti de Ghoul comptent créer un bloc au niveau de l’Assemblée populaire nationale et marque- ront ainsi la rupture avec les di- rigeants de partis islamistes qui activent depuis 20 ans sur la scène politique. Ghoul ambi- tionne de booster un courant is- lamiste comme cela s’est fait en Turquie, où le modernisme et l’islamisme se côtoient et se tu- toient. Le nouveau parti de Ghoul s’apprête ainsi à faire son entrée dans le future gouvernement, mais il s’organise également à travers les wilayas afin de partici- per aux élections communales, prévues en octobre prochain.

per aux élections communales, prévues en octobre prochain. Walid. B La démission de l’ex-ministre des Tra-

Walid. B

La démission de l’ex-ministre des Tra- vaux publics, Amar Ghoul, des rangs du MSP, s’est confirmée officiellement avec la lettre de démission qu’il a envoyée à la direction du parti et son absence des tra- vaux de la session ordinaire du Majliss echoura (conseil consultatif ) qui s’est tenue hier à l’hôtel Raouf de Sataouéli (Alger).Amar Ghoul qui avait décidé de lancer son propre parti, a provoqué une levée de boucliers au sein du parti sila- miste qui risque de connaître une grave crise interne et un départ massif de ses ca- dres et militants. D’ailleurs, le président du MSP, Aboud- jerra Soltani a tenté hier de rassurer ses partisans quant aux appréhensions nées de cette nouvelle situation dont le parti n’était nullement préparé. Aboudjerra a estimé, dans une déclara- tion à la presse, que le départ de Ghoul et d’autres cadres, « n’aura aucune inci- dence sur l’avenir du MSP et n’influera nullement sur son ancrage politique », dans la mesure, a-t-il expliqué, où « nous avons des cadres et des militants engagés capables de relever tous les défis qui nous

sont imposés ». « Il est vrai, personne, au sein du MSP, ne souhaitait leur départ. Ce sont nos frères et nous avons voulu qu’ils restaient parmi pour continuer notre che- min ensemble », a-t-il fait observer. Pour Aboudjerra, le MSP est un parti composé d’instances et les décisions de celles-ci doivent être respectées de tous. « Celui qui ne reconnaît pas les décisions des instances du parti, nous lui disons que le parti est au dessus des personnes. La page est donc définitivement tournée ». Cependant, le premier responsable du MSP a admis que des tentatives étaient toujours en cours pour faire revenir ces cadres dissidents à de meilleurs senti- ments. « J’ai personnellement contacté cer- tains d’entre eux et je leur ai dit : vous pouvez revenir et prendre par au congrès du parti prévu dans huit mois et si vous parviendrez à changer la ligne du parti, soyez les bienvenus », a-t-il souligné. Cela renseigne, on ne peut mieux, sur l’importance des cadres démissionnaires et de leur poids au sein du MSP. Amar Ghoul qui a toujours prôné la participa- tion du parti dans le gouvernement, n’avait pas pu digérer la décision prise par les instances du parti de se retirer de

l’Exécutif. Il décide alors de claquer la porte et créer son propre parti politique. Sans pour autant aller jusqu’à prendre des mesures disciplinaires à l’encontre des cadres dissidents, Aboudjerra laisse ainsi la porte ouverte à ces récalcitrants avec l’espoir qu’ils reviennent un jour dans les rangs du parti. M. Aboudjerra a, en outre, écarté toute éventualité de sa démission, affirmant que seul le congrès du parti est habilité à

le faire. Sur un autre registre, il a appelé à la dissolution de la composante de l’APN issue des législatives du 10 mai dernier et l’organisation de nouvelles élections avant la révision de la constitution. Aboudjarra a, d’autre part, demandé la constitution d’un gouvernement d’union nationale « largement représenté » avec la mise sur pied d’une instance nationale « neutre » pour la surveillance des élec- tions.

RAMADHAN

Le Calife général de la confrérie Tidjaniya à Ain Madhi (Laghouat) prône les valeurs de solidarité sociale

Le Calife général de la confrérie Tidjaniya à Ain Madhi (Laghouat) Cheikh Sidi El Hadj Ali Ettidjani a appelé mercredi à l'occasion du mois sacré du Ramadhan à consacrer les valeurs de solidarité et d'entraide sociales prônées par l'Islam. Dans un entretien à la radio locale de Laghouat, le calife général de la Tariqa Tid- janiya a appelé les savants musulmans à prêcher la «bonne parole, la tolérance et l'entraide sociale». Plusieurs enseignants et savants religieux adeptes de la Tariqa Tidjaniya prononceront tout au long du mois sacré des prêches à travers les mos- quées des 24 communes de la wilaya. Cette série de prêches débutera la semaine pro- chaine en coordination avec la direction des Affaires religieuses et du Wakf, a indiqué le Calife général de la Tariqa tidjaniya.

4 DK NEWS

COOPERATION

Vendredi 27 - Samedi 28 Juillet 2012

SELON LE PORTE PAROLE DU MAE

La date du sommet de l'UMA fait encore l'objet de consultations

La date de la tenue du sommet de l'Union du Maghreb arabe (UMA) fait encore l'objet de consultations et sera arrêtée lorsque le processus de préparation aura été mené à son terme, a indiqué mercredi le porte- parole du ministère des Affaires étrangères, M. Amar Belani. A la suite de la déclaration faite par le porte-parole de la présidence tunisienne sur la date du sommet de l’UMA prévue, selon lui, le 10 octobre

prochain à Tabarka et qui pourrait faire l’objet d’un ajournement à une date ulté- rieure, M. Belani a précisé à l’APS que la date de ce sommet «fait encore l’objet de consulta- tions et elle sera arrêtée lorsque le processus prépara- toire aura été mené à son terme pour assurer à cette importante échéance les meilleures condi- tions de succès».

échéance les meilleures condi- tions de succès». LE MINISTRE FRANÇAIS DES AE Paris et Alger se

LE MINISTRE FRANÇAIS DES AE

Paris et Alger se sont fixés octobre pour régler plusieurs problèmes

La France et l'Algérie se sont mises d'accord pour régler, d'ici à la fin oc- tobre, plusieurs problèmes, a déclaré mardi soir le chef de la diplomatie française Laurent Fabius en évoquant des questions notamment de «pro- priétés immobilières» et «d'écoles» à ouvrir. «Nous sommes tombés d'ac- cord avec nos amis algériens pour dire +septembre-octobre, on boucle tous ces dossiers+», a affirmé le MAE français lors d'une audition publique devant la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale, rappelant s'être rendu récemment en Algérie pour une première visite «très

positive», a-t-il dit. «Nous avons prévu la concrétisation d'un partenariat nouveau de très haut niveau qui pour-

rait être signé (

à l'occasion (d'un)

voyage du président français (Fran-

)

(d'un) voyage du président français (Fran- ) çois Hollande) en Algérie» en prin- cipe à la

çois Hollande) en Algérie» en prin- cipe à la fin de l'année, a-t-il indiqué. «Nous avons fixé des dates. A la fin d'octobre, l'ensemble des dossiers que nous avons à traiter doit être prêt». Parmi cet ensemble, «j'ai mis

sur la table et je mettrai sur la table un certain nombre d'éléments : des questions de circulation (des per- sonnes), mais aussi des questions pas simples de propriétés immobilières», a-t-il précisé. «Nous avons pas mal de compa- triotes qui ont des propriétés là-bas, qui voudraient les vendre mais qui n'y arrivent pas», a ajouté le ministre. «Nous-même, l'Etat, nous avons trois propriétés que nous avons achetées après 1963, incontestables dans leurs titres de propriété. Pour le moment, nous n'arrivons pas à les vendre alors que nous avons des clients», a-t-il dit. Le ministre a précisé qu'il y avait aussi des questions d'écoles. «Nous voulons ouvrir trois écoles là-bas et il y a une école ici (en France) qui existe et qui n'a pas un statut clair».

Benmeradi appelle les entreprises françaises à développer des partenariats industriels

Le ministre de l'Industrie, de la PME et de la promotion de l'Investis- sement, M. Mohamed Benmeradi, a appelé jeudi les entreprises fran- çaises à saisir les «atouts indéniables» dont dispose l'Algérie pour dévelop- per davantage des partenariats «ga- gnant-gagnant» dans le pays, indique un communiqué du ministère. Lors d'un entretien avec l'ambas- sadeur de France en Algérie, M. André Parant, le ministre a souligné que l'Algérie avait des «atouts indé- niables» que les entreprises fran- çaises «sont appelées à saisir pour s'impliquer davantage dans des par- tenariats gagnant-gagnant» en Algé- rie. Pour M. Benmeradi, le surcroît de coopération souhaité entre les parte- naires des deux pays doit tenir compte des «larges opportunités ou- vertes» et de la volonté de l'Algérie de «développer ses capacités de produc- tion en vue de la couverture du mar- ché intérieur, de la substitution aux

importations et de la diversification de l'économie nationale». «Nous voulons aussi développer des partenariats avec les entreprises françaises pour obtenir des gains de compétitivité et pour s'inscrire en perspective de l'exportation vers des marchés régionaux», a-t-il ajouté. Concernant la coopération écono- mique algéro-française, M. Benme- radi s'est félicité du travail accompli dans le cadre du mécanisme de suivi adopté ces dernières années et qui a permis, à la faveur de réunions te- nues à intervalles réguliers, de faire des «avancées notables» sur les dos- siers industriels en suspens, ajoute-t- on de même source. De son côté, le diplomate français a proposé de cibler les entreprises françaises qu'il faut encourager à venir en Algérie et «saisir les opportu- nités offertes pour couvrir le marché algérien et aller à l'exportation». M. Parant a affirmé partager la même volonté d'aller de l'avant dans

partager la même volonté d'aller de l'avant dans les relations bilatérales algéro-fran- çaises, «déjà

les relations bilatérales algéro-fran- çaises, «déjà fortes et qui doivent être renforcées encore plus», et a fait part de sa disponibilité à œuvrer dans cette direction. L'entretien a porté également sur les relations entre les deux pays qui sont appelées, indique le communiqué, à se développer da- vantage au regard de la volonté com- mune des hauts responsables algériens et français d'aller dans ce sens.

(APS)

PARTENARIAT EURO MEDITERANEEN

Projet politique à court de perspectives.

Abdiche. S

Le partenariat entre l’union européenne

et les pays de la rive sud, méditerranée est un fait politique majeur. Il consacre la volonté de coopération et d’entraide commune pour la résolution de problèmes de notre temps. C’est le cadre qui lui est du moins tracé, mais chacun sait que les contextes politiques et économiques évoluent comme évoluent les positions des uns et des autres sur des ques- tions essentielles. La question palestinienne

à elle seule nécessité mobilisation des esprits

et initiatives politiques au service de la jus-

tice, de la stabilité de la région. Les pays arabes qui constituent le contingent le plus fort du partenariat euro-méditerranéen, sont fondés à croire que tout n’est pas fait pour que les choses évoluent et que l’union à une responsabilité historique à assumer dans la recherche de solutions. L’union européenne manquerait également de conviction en maintenant des échanges inégaux entre les deux rives plutôt que d’aider à la concrétisa- tion d’objectifs politiques et économiques pour servir ce souci de coopération si souvent

revendiqué. La déclaration de Barcelone de 1995, l’acte fondateur de la nouvelle vision de la relation union européenne, région médi- terranéenne, a été établie sur des principes généraux qui confrontés à la réalité n’ont pas tenus la route. L’union européenne, en proie

à la crise financière et économique interna-

tionale, obsédée par les questions sécuri- taires à aujourd’hui tendance à ne s’occuper que de ses propres problèmes, alors qu’elle peut trouver dans une coopération mieux as- sumée, les éléments d’une sortie de crise. Pour avoir trop cherché à s’enfermer et se re- plier sur elle-même, l’union européenne a raté ainsi plusieurs rendez-vous importants avec les pays qui lui font face à l’autre rive de la méditerranée. Depuis un certain nombre d’années, les avertissements n’ont pourtant pas manqué pour rappeler l’union euro- péenne à ses devoirs et à ses obligations. Ré- sultat, les objectifs fixés comme la mise en place d’une zone de libre-échange sont ren- voyés a plus tard, la tentative de création d’un espace politique comme l’UPM, avait elle aussi était sacrifiée au nom du réalisme. Il faut rappeler que les accords d’association conçus comme une passerelle pour la mise en place de cette zone de libre-échange, ont toujours fonctionné par à-coups et soumis aux turbulences d’une conjoncture politique, économique et financière peu propice aux grands engagements et aux déclarations gé- néreuses. La politique de voisinage, autre mécanisme inclut dans les relations des pays de l’union avec son environnement immé- diat, place le souci sécuritaire au centre des priorités avec le renforcement des capacités de contrôle des frontières pour juguler les flux migratoires notamment. Au total comme le soulignent les observateurs politiques, la politique de voisinage a pris acte de l’échec

du processus de Barcelone dans le domaine politique. Les dossiers essentiels liés à la coo- pération politique et économique ont été pa- rasités par les questions sécuritaires. Ils sont restés en l’état. L’expérience a montré que cette coopération n’a jamais pu s’exprimer pleinement. Les pays de la rive sud continuent

à n’être considérés que comme de vastes mar-

chés ou une Europe malade de la crise croit trouver quelques remèdes à son mal.

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Edité par la SARL DK NEWS

Directeur général Abdelmadjid CHERBAL

Directeur de la rédaction

Abdelmadjid TAREB

REDACTION ADMINISTRATION 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) Fax : 021 94 66 82 -

Email : contact@dknews-dz.com

Site : http://www.dknews-dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 03, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger Tél. : 021 94 66 62 (63) / Fax : 021 94 66 82 / Email : contact@dknews-dz.com

IMPRESSION : S.I.A.

Pour votre publicité, priére de s’adresser à l’entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP SPA - 1, Avenue Pasteur – Alger – Tél : 021.71.16.64/021.73.71.28 – Fax : 021.73.95.59/021.73.99.19

Vendredi 27- Samedi 28 juillet 2012

NATION

DK NEWS

5

SELON LA PRÉSIDENTE DE L’ARPT

L'évolution des parts de marché tributaire de l'amélioration de la qualité de service

L'évolution des parts de marché de la téléphonie mobile en Algérie est tri- butaire de l'investissement consenti et de l'amélioration de la qualité de ser- vice, a indiqué mercredi à l'APS la pré- sidente de l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT), Mme Zohra Derdouri.

«Concrètement, l'évolution des parts de marché ne peut se faire qu'à travers l'amélioration des pratiques commerciales, notamment la qualité de service», a déclaré Mme Derdouri qui réagissait à des appels d'opéra- teurs de la téléphonie mobile à rééqui- librer les parts du marché et empêcher toute dominance. Elle a ajouté que cette évolution n'est possible qu'à tra- vers l'investissement «consenti», une politique de marketing «audacieuse» et une réponse aux attentes du consommateur en termes de prix et de diversité des services offerts. Mme Derdouri a souligné égale- ment qu'il fallait «empêcher non pas la dominance qui est caractéristique du marché concurrentiel, mais l'abus de dominance qui est une pratique répré- hensible», rappelant que «la détermi- nation du seuil de dominance incombe légalement au régulateur». Le marché de la téléphonie mobile en Algérie est partagé entre trois opéra- teurs : Djezzy (OTA, privé) qui comp- tait, en 2011, plus de 16 millions d'abonnés, Mobilis (ATM, public) près de 11 millions d'abonnés et Nedjma (WTA, privé) près de 9 millions. Une polémique s'est installée par médias interposés après l'interview sa- medi du P-DG de Mobilis à l'APS dans laquelle il avait indiqué que l'objectif de Mobilis en matière de parts de mar- ché pourrait être atteint notamment si l'autorité de régulation intervenait, comme cela se fait de par le monde, pour équilibrer le marché et empê- cher la dominance d'un opérateur. Réagissant aux propos du P-DG de Mo- bilis, l'opérateur Nedjma a sollicité, dans un communiqué, l'adoption par l'ARPT de mesures réglementaires destinées à assurer «le rééquilibrage du marché de la téléphonie mobile», afin de «garantir les conditions d'une

Mme Zohra Derdouri la présidente de l’arpt
Mme Zohra Derdouri la présidente de l’arpt

concurrence loyale et empêcher tout abus de position dominante». «Au- jourd'hui, Nedjma partage avec Mobi- lis ses déclarations officielles qui soulignent que l'intervention de l'ARPT est un élément-clé de sa straté- gie globale dans la mesure où elle est indispensable pour pallier les dés- équilibres actuels du marché», a indi- qué l'opérateur. Ce qui a poussé Mobilis à se dissocier et se démarquer des déclarations de Nedjma (sans le citer) et qu'il a accusé, dans son site In- ternet, de tenter de «créer la polé- mique et l'amalgame en associant nos préoccupations aux siennes, alors qu'elles ne relèvent pas de la même na- ture, ni du même intérêt». «Il est évi- dent qu'aucun opérateur ne peut avoir une réelle assise sur le marché sans consentir de réels et importants inves- tissements sur le plan technique pour desservir tous les abonnés y compris ceux se trouvant dans des zones à fai- ble rentabilité», a-t-il ajouté, estimant qu'«une concurrence loyale doit donc être assurée pour préserver le patri-

moine des opérateurs». Pour Mobilis, «un opérateur, ne peut se dérober à ses obligations telles que dictées dans le cahier des charges de la licence, en mettant en avant +un rééquilibrage du marché+ dont l'idée sous-tendue est de pouvoir accéder aux équipements et installations réseau des autres opé- rateurs, subterfuge pour ne consentir aucun investissement et se limiter à la génération de profits et de divi- dendes». Mobilis a relevé que les décla- rations de cet opérateur «sont à associer à d'autres, faites par des ex- perts autoproclamés, se présentant comme neutres, et qui préconisent des solutions alternatives qui ne tiennent pas compte des intérêts de tous les ac- teurs du marché». «L'expression de nos préoccupa- tions qui sont d'ordre opérationnel, en relation avec les pratiques commer- ciales et le respect des procédures ad- ministratives pour la construction de relais télécoms, a été exploitée à des fins stratégiques et purement finan- cières», a-t-il estimé.

PROGRAMME DE MISE À NIVEAU

50 PME reçoivent leurs décisions

Une cinquantaine d'en- treprises privées implantées dans la wilaya d'Alger ont reçu jeudi leurs décisions délivrées par de l'Agence nationale de développe- ment des PME (ANDPME) pour leur permettre de bé- néficier du programme na- tional de mise à niveau des PME. «Nous avons remis au- jourd'hui des décisions à 52 entreprises éligibles pour bénéficier du programme de mise à niveau des PME, qui a entamé son démar- rage effectif», a indiqué à

programme national de mise à niveau, lancé en jan- vier 2011. L'ANDPME avait, par ailleurs, remis au cours des derniers mois 519 déci- sions à des entreprises acti- vant dans les wilayas de Sétif, Annaba et Oran. La plupart des entreprises bé- néficiaires sont présentes dans des secteurs comme le BTPH, l'agroalimentaire et les services. Avec ces déci- sions, les entreprises peu- vent avoir accès aux aides financières de l'Etat pou- vant atteindre 20 millions

que l'acquisition de nou- veaux équipements de pro- duction. S'agissant du nombre d'entreprises éligi- bles à ce programme, le di- recteur général de l'ANDPME a relevé que jusqu'à présent, 5.000 PME avaient formulé des de- mandes pour participer à ce dispositif destiné exclusive- ment aux entreprises pro- ductives et non à celles qui revendent les produits en l'état. Outre les 1.580 PME qui avaient déposé des de- mandes pour participer au

(ayant de un à 250 em- ployés) portent notamment sur l'appartenance des en- treprises aux secteurs de l'industrie, du BTPH, de la pêche, du tourisme et de l'hôtellerie, des services, des transports, des Technolo- gies de l'information et de la communication (TIC), rap- pelle-t-on. Des décisions ont été prises en mars der- nier par le gouvernement pour appuyer le pro- gramme national de mise à niveau des PME et alléger ses procédures. Depuis

2014.

l'APS le directeur général de l'ANDPME, M. Rachid

de DA (selon la taille de l'en- treprise), et des crédits ban-

programme, l'ANDPME a incité 3.300 entreprises

l'ANDPME est considérée comme étant le seul ges-

Moussaoui.

Ces entreprises

caires à des taux bonifiés.

créées grâce à l'Agence na-

tionnaire et organe chargé

font partie des 600 pre- mières PME ayant reçu l'ac- cord du ministre de l'Industrie, de la PME et de la Promotion de l'investisse- ment pour participer au

Ces financements sont des- tinés à payer notamment les diagnostics des systèmes de management et de produc- tion, la certification de la qualité des produits ainsi

tionale de soutien à l'emploi de jeune (ANSEJ) à prendre part au nouveau dispositif. Les critères d'éligibilité au programme national de mise à niveau des PME

de l'exécution des activités du programme national de mise à niveau qui ambi- tionne de toucher quelque 20.000 PME à l'horizon

RAMADHAN

405 millions de dinars pour le financement des actions de solidarité au profit de 57 communes d'Alger

La wilaya d'Al- ger a consacré une enveloppe de 405 millions de dinars pour fi- nancer des ac-

de

solidarités au profit de 57 com- munes en ce mois sacré du ra- madhan, a indi- qué jeudi le président de l'APW, M. Rabhi Mohand. Dans une déclara- tion à l'issue d'une visite d'inspection aux res- taurants de "l'iftar" dans les circonscriptions administratives de Bab El Oued, Zeralda, Bou- zaréah, Souidania et Baba Hassan, M. Rabhi a souligné qu'"un montant de 405 millions de dinars a été consacré au financement des ac- tions de solidarité au profit de 57 communes de la wilaya d'Alger dont 57 millions destinés à l'acquisition des couffins du Ramadhan au profit des familles nécessiteuses. Ces couffins contiennent des denrées alimentaires de base (semoule, huile, sucre, tomate et autres), a précisé M. Rabhi, ajoutant que 169 restaurants de "l'iftar" ont été ouverts à travers la wilaya en vue d'assurer près de 40.000 repas chauds aux personnes démunies ou de passage tout au long de ce mois. Il a indiqué, par ailleurs, que l'ouverture de ces restaurant de la "Rahma" à été possible grâce à des bienfaiteurs et des as- sociations dont les Scouts musulmans algé- riens et le Croissant rouge algérien, outre les bénévoles mobilisés pour les besoins de cette opération de solidarité.

pour les besoins de cette opération de solidarité. tions SÛRETÉ NATIONALE 112 fonctionnaires de la police

tions

SÛRETÉ NATIONALE

112 fonctionnaires de la police promus à Ouargla

Cent douze (112) fonction- naires entre ca- dres et agents relevant du corps de la sûreté na- tionale de Ouar- gla ont été promus à diffé- rents grades au cours d’une cé- rémonie de re- mise de grades organisée jeudi soir au siège de la deuxième unité républi- caine de la sûreté (URS) à Ouargla. Cette céré- monie s’inscrit dans le cadre des festivités de la fête nationale de la police algérienne. Les éléments promus représentent les différents fonctions et services de wilaya et régional de la sûreté nationale, ont indiqué les organisa- teurs. Ces promotions qui consolideront les

rangs de la police nationale, intervient dans le cadre des efforts de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour promouvoir la situation administrative et financière des fonctionnaires de la police, a précisé une res- ponsable de la cellule de communication de sûreté de wilaya. L’inspecteur régional de la police, le chef de sûreté de wilaya, des repré- sentants de la justice et les autorités locales ont assisté à cette cérémonie de remise de

APS

grades.

des repré- sentants de la justice et les autorités locales ont assisté à cette cérémonie de

6

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

EL HARRACH - JUSTICE

Pour l’honneur

j’ai tué mes sœurs

EL HARRACH - JUSTICE Pour l’honneur j’ai tué mes sœurs A.Ferrag Djamel, âgé de 26 ans

A.Ferrag

Djamel, âgé de 26 ans s’est présenté

rappelons le au commissariat de police

25 mai 2010, aux hommes de loi pour

avouer avoir tué, ses sœurs Fazia âgé de

22 ans et Amel 20ans.

Il est dans le box des accusés, in- culpé d’homicide volontaire, il plaide, certes, coupable, mais il dit avoir agi pour sauver l’honneur de la famille. Selon lui, ses sœurs s’abonnaient au plus vieux métier du monde, elles utili- saient même le téléphone pour leurs rendez-vous galants et ô combien dés- honorants pour la famille. Une situa- tion qu’il ne pouvait plus supporter, surtout qu’autour de lui les insinua- tions et les mots déplacés à son encon- tre ne s’arrêtaient plus, rendant son existence insupportable. Il lui était de plus en plus difficile de rencontrer ses amis, il ne pouvait même plus regarder les gens dans les yeux. En résumé, il n’en pouvait plus, c’était l’enfer qu’il devait endurer au quotidien. Djamel ajoutera, lors de cette première comparution qu’il s’était lui-même rendu au commissa- riat juste après avoir commis cet acte odieux, mais le procureur ne croira point les lamentations et justifications de l’accusé, il relèvera aussi les innom- brables contradictions dans les déposi- tions de l’accusé faites devant le juge d’instruction et au commissariat de po- lice. Il insiste sur la gravité de ce double meurtre et requiert la peine de mort

Djamel est accusé du double meurtre sur les personnes de ses sœurs et condamné, le 25 juillet 2012, à 20 ans de ré- clusion criminelle.

le 25 juillet 2012, à 20 ans de ré- clusion criminelle. contre Djamel. La défense de

contre Djamel. La défense de son côté, tentera dans sa plaidoirie, vainement, de sensibiliser les membres du jury, l’avocat insiste sur l’état psychologique défaillant de son mandant qui avait énormément souffert. Il demande aussi de prendre en considération le fait que c’est l’accusé qui s’est rendu, de son propre chef, au service de la police et qu’il n’a jamais tenté de fuir ou de ca- cher son crime. Mais après les délibéra- tions d’usage, le jeune Djamel est condamné à la peine capitale.Juste après cette sentence, la défense de Dja- mel dépose un pourvoi en cassation de l’affaire qui sera rejugée lors de la ses- sion criminelle en ce mois de juillet 2012.Djamel jouant sa tête « sans jeu de mots » maintient ses dires, réaffirmant que ses sœurs nuisaient la bonne image

de la famille, qu’elles avaient mauvaise réputation et étaient de mœurs légères. Décide à passer à l’acte, son père était un policier.« Djamel pénètre dans sa chambre s’empare de son arme, et se dirige tout droit vers ses sœurs sur qui il vide son chargeur ». Il déclare par ailleurs que la simple vue de l’arme de son père l’a incité à s’en servir.« Je ne savais même pas sur qui je tirais, j’étais comme dans un état second, je n’étais plus maître de mes geste, tout se brouillait et ma tête me faisait terriblement mal ». Prenant la parole, le représentant du ministère public tente de relever les contradic- tions dans les déclarations de l’accusé, en insistant sur le rapport de l’expertise médicale qui ne fait mention, à aucun moment, d’une quelconque maladie mental ou autre. Il ajoute par ailleurs que « les malheureuses victimes, tout le monde les connaissait. Personne ne mettra en doute leur bonne conduite… elles étaient respectées de tous », met- tant en témoins interrogés lors de l’en- quête, et à tous les niveaux ont déclaré ne pas être au courant des soi disant agissements déplacés et même désho- norants comme veut nous le faire croire l’accusé ». A la fin de son inter- vention, le procureur de la république requiert la peine capitale contre l’ac- cusé.Dans sa plaidoirie, la défense re- viendra longuement sur les moments difficiles qu’avait traversés l’accusé. Lors des délibérations, le jury tout en tenant compte des circonstances at- ténuantes, condamné Djamel a vingt années de réclusion criminelle.

SELON LA GENDARMERIE NATIONAL

94 morts et 1234 blessés dans 657 accidents de la circulation en une semaine

94 personnes ont trouvé la mort et 1234 autres ont été blessées dans 657 accidents de la route du 17 au 23 juillet à travers le territoire national, a indi- qué mercredi un bilan des services de la Gendarmerie nationale. Selon le bilan hebdomadaire, le nombre des ac- cidents a baissé de 79 par rapport aux chiffres de la semaine précédente, celui des victimes à baissé de 13 et des blessés de 306. Selon la même source, la wilaya de Sétif vient en tête, de par le nombre d'accidents (37 accidents), sui- vie de Batna (29), Tlemcen (27) puis de Blida et Oran (25 accidents). Ces accidents sont causés principa- lement par l'excès de vitesse (dans 150 cas), les dépassements dangereux (104 cas), l'insouciance des piétons (95 cas) et le non respect de la distance de sécu- rité (75 cas) et la circulation sur la gauche (63 cas), ajoute la même source. Le bilan de la Gendarmerie na- tionale a cité certains accidents dange- reux enregistrés durant cette période, dont celui survenu le 22 juillet au ni- veau de la RN 17A dans la wilaya de

le 22 juillet au ni- veau de la RN 17A dans la wilaya de Mascara faisant

Mascara faisant 1 mort et 17 blessés. Face au nombre croissant des acci- dents de la route, le commandement de gendarmerie nationale appelle les usagers de la route (les conducteurs, les passagers et les piétons) à respecter le code de la route et les règles de la cir- culation afin de préserver leur vie et celle des autres en particulier en ce mois de ramadhan, où l'excès de vi-

tesse est enregistré avant l'Iftar. Les services de la gendarmerie nationale assurent le service 24h/24h à travers le plan de sécurité routière pour le mois de Ramadhan qui prévoit la fluidité et la facilitation de la circulation pour al- léger la pression dans les périmètres voisins des marchés et des espaces commerciaux notamment dans la journée, ajoute la même source.

Le typhon Vicente en Chine a affecté 168 000 personnes dans le sud du pays

Le typhon Vicente, qui a fait trois morts et six portés disparus, a affecté 168 000 per- sonnes dans la région autonome Zhuang du

Guangxi, dont 9 900 ont été évacuées, ont an- noncé mercredi les autorités locales. Vicente, le huitième typhon de cette année, a touché terre mardi matin près de la ville de Taishan dans la province du Guangdong, avec des vents violents et des tempêtes au Guangdong et au Guangxi. De mardi soir à mercredi après-midi, les précipitations ont dépassé 200

mm

dans plusieurs villes du Guangxi, tandis

que

des vents d'une vitesse de plus de 70 km/h

ont été enregistrés dans les villes de Nanning,

de Yulin, de Wuzhou et de Beihai, selon l'ob- servatoire météorologique du Guangxi. La tempête a détruit plus de 1 200 fermes et en- dommagé 8 490 hectares de cultures agri- coles. Les pertes économiques directes s'élèvent à 46,6 millions de yuans (7,3 millions de dollars), a indiqué le département des Af- faires civiles du Guangxi. Au Guangdong, trois personnes ont été tuées et six autres sont por-

tées

disparues à la suite au passage du typhon,

qui

a également occasionné des coupures

d'électricité temporaires et des interruptions de la circulation. Les autorités météorolo- giques locales au Guangxi ont averti que les pluies torrentielles pourraient persister jusqu'à vendredi.

Coup de grisou dans une mine au Mexique:

7 morts

Sept mineurs ont trouvé la mort suite à un coup de grisou qui s'est produit dans une mine de charbon à Muzquiz, au nord du Mexique, ont annoncé mercredi les autori- tés locales. Les corps de sept hommes, âgés entre 20 et 39 ans, ont été ramenés à la sur- face par les équipes de secours, a indiqué Juan Antonio Ibarra, porte-parole de la Pro- tection civile. Les mines de l'Etat de Co- ahuila sont très redoutées. En 2006, une explosion à Piedras Negras avait fait 65 morts.

Séisme de magnitude 5,8 au large de l'île Maurice

Un tremblement de terre de magnitude 5,8 s'est produit jeudi au large de l'île Mau- rice, dans l'Océan Indien, a annoncé l'Insti- tut de géophysique américain (USGS). L'hypocentre du séisme était à 10 km de profondeur, 387 km de Port Mathurin sur l'île Rodrigues, et 976 km de Port Louis, la capitale de l'île Maurice. Il n'y a pas eu d'alerte au tsunami, a précisé la source.

Séisme de 5,4 enregistré au Tadjikistan

Un séisme de magnitude 5,4 sur l'échelle ouverte de Richter a secoué jeudi matin le Tadjikistan, selon le Centre du réseau sis- mique de Chine. L'épicentre, situé à une profondeur d'environ 137 km, a été localisé à 38,4 degrés de latitude nord et 74,0 degrés de longitude est.

LUTTE CONTRE CRIMINALITÉ

Libération d’un homme enlevé et démantèlement d'un atelier clandestin à Batna

Les brigades de la Gendarmerie natio- nale des daïras de Batna, Timgad, Ain Touta et Barika ont libéré un homme vic- time de kidnapping et démantelé un ate- lier clandestin de fabrication de boissons au cours de descentes effectuées dans la nuit de mardi à mercredi en présence de journalistes. Selon le commandant Mohamed Bous- limani, responsable du bureau de l'ordre public au groupement de wilaya de la Gen-

darmerie et coordinateur de l'opération, l'homme enlevé a été libéré par la brigade de Zana El Beidha qui a arrêté deux des ravisseurs tandis que deux autres ont pris la fuite. Les gendarmes ont agi sur informa- tions fournies sur la ligne verte 1055 par un citoyen qui a signalé qu'un quadragé- naire tombé en panne sur le chemin de wilaya 17 entre Bir Chouhada (Oum EL Bouaghi) et Batna a été attaqué par quatre

individus qui l'ont placé dans la malle de leur voiture après l'avoir ligoté. Selon le commandant Bouslimani, les ravisseurs ont soutiré à l'homme enlevé un montant de 100.000 DA mais ne s'étaient pas aper- çus de la présence d'une quantité d'or en sa possession. En outre, durant la même opération qui s'est poursuivie de 22H00 à 03H00 du matin, la brigade de recherche a découvert à la cité Kechida de la ville de Batna un atelier clandestin utilisé par un

homme de 25 ans pour la fabrication de boissons portant le label Menaâ. Dans cet atelier il a été procédé à la saisie de 1.684 bouteilles de boissons portant cette marque, 1000 autres bouteilles vides et 7.000 étiquettes ainsi que des produits en- trant dans la fabrication de cette boisson dont des échantillons ont été remis à la Di- rection du commerce pour analyse, a ajouté le commandant Bouslimani.

APS

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

SOCIÉTÉ

DK NEWS

7

Tizi-Ouzou : des œuvres d’art en vannerie signées par des inadaptés mentaux

Tisser de l’osier pour créer des ob- jets de vannerie est un métier qui exige beaucoup de patience et d’at- tention. Une patience dont font preuve des inadaptés mentaux de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui ont ap- pris à fabriquer de véritables œu- vres d’art avec ce matériau.

Des tabourets, des corbeilles de fruits ou à pain, des veilleuses et au- tres objets de décoration, sont patiem- ment tissés par de petites mains d’handicapés qui «affichent un intérêt et un plaisir à apprendre ce métier ar- tisanal», affirme Mme Houria Anti- tene, fondatrice et vice-présidente de l’Association des parentes d’enfants inadaptés mentaux (APEIM) de Tizi- Ouzou. L’Association encadre et prend en charge les enfants inadaptés mentaux non scolarisés qui apprennent le mé- tier de vannier, a-t-elle souligné à cet égard. Créée en 1994, l'Association a pensé qu’apprendre aux inadaptés mentaux un métier, «contribuerait à leur insertion professionnelle, avoir une petite rentrée financière et ren- forcer leur confiance en soi en se ren- dant utile», a expliqué Mme Antitene. Pour concrétiser ce projet, l’APEIM n’a pas attendu qu’une subvention lui soit accordée, mais elle a tout simple- ment fait appel au dispositif de l’Agence nationale de gestion du micro-crédit, (ANGEM), pour l’obten- tion d’un crédit pour l’achat de la ma- tière première nécessaire pour cette activité artisanale. La première vente

pour cette activité artisanale. La première vente des objets, dont des tabourets tissés et des corbeilles

des objets, dont des tabourets tissés et des corbeilles à fruits ou à pain, fabri- qués par les handicapés a permis de rembourser une partie du crédit et à acheter de la matière première, a-t- elle ajouté. La commercialisation des objets fa- briqués par ces vanniers, se fait no- tamment lors des différents salons de l’artisanat où l’APEIM dispose d’un stand.Les objets exposés n’ont rien à envier à ceux confectionnés par des artisans affirmés, même si parfois quelques irrégularités de tissage de l’osier sont visibles. «Mais cela leur donne un charme et une note d’originalité», a estimé Mme Antitene, qui a souligné que lorsque les visiteurs sont informés que ces objet sont l’œuvre d’inadaptés men- taux, «ils n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour en acheter».

Même des enfants inadaptés mentaux âgés d’à peine cinq ans, participent eux aussi à ce projet en fabriquant des bijoux de fantaisie, et autres objets de décoration, tels des tableaux, des cof- fres, des fleurs, etc. L’APEIM, dont le siège se trouve au niveau du lotissement Salhi, prend en charge 75 enfants dont les plus jeunes sont âgé de 04 ans, souffrant de triso- mie, d’infirmité motrice cérébrale et de déficience mentale associée à des troubles du comportement. Leur en- cadrement est assuré par 8 éduca- trices spécialisées, un psychologue et un orthophoniste. Pour une meilleure prise en charge des enfants, la direction de l’Educa- tion a affecté à cette association 5 salles de classes au niveau de l’école pri- maire Zemirli Akli, toujours au lotis- sement Salhi.

JO DE LONDRE

Les perturbations sur les routes confirment la crainte d’une défaillance des transports publics durant les jeux

d’une défaillance des transports publics durant les jeux Les bouchons inhabituels enregistrés mercredi sur les

Les bouchons inhabituels enregistrés mercredi sur les routes de Londres notamment aux abords de Stratford où se trouve le parc olympique et les perturbations sur certains lignes de métro confirment les craintes des Londoniens quant à la défaillance des transports publics durant la pé- riode des Jeux (27 juillet-13 août). A deux jours de la cérémo- nie d’ouverture des Jeux olympiques, les craintes se font de plus en plus fortes à ce sujet. Sur les routes, les voies réser- vées aux délégations officielles pour faciliter leur déplace- ment, ont accentué les embouteillages. Il faut plusieurs heures désormais aux automobilistes pour effectuer le trajet entre Heathrow et le centre de Londres. La presse relève

quotidiennement les déboires des délégations bloquées sur l’autoroute. La situation n’est guère plus reluisante au ni- veau des autres modes de transport. Sur les lignes de métro qui desservent la gare olympique de Stratford des incidents ont également été enregistrés. La ligne «Central» a titre d’exemple, a été fermée pour àsuicide causant d’immenses retards aux passagers. Beaucoup de Londoniens peu habitués au trafic excep-

tionnel généré par l’arrivée massive des délégations et visi- teurs étrangers, pensent que le réseau du métro -déjà ancien- risque d’avoir de sérieux problèmes. Créé en 1863,

le métro londonien est considéré comme le plus vieux métro

au monde. C’est que pour la période des JO, les métros, bus et trains londoniens devront assurer au total 15 millions de trajets /jours, au lieu de 12 millions, en période normale,

selon les organisateurs. Les autorités de la City, font de leur mieux pour parer au plus urgent et assurer le meilleur ser- vice possible aux milliers voyageurs, recommandant égale- ment de recourir a la marche a pied pour éviter le chaos. Ainsi, des prospectus mettant en exergue les bienfaits du «brisk walking « (marche rapide, sur l’organisme, sont dis- tribués aux abords des gars par une armée de bénévoles. Ces perturbations interviennent sur fond de menace de grève des agents chargés des contrôles aux frontières, et ce, jeudi

a la veille de l’ouverture des Jeuxà

FRANCE

Cinq morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée dans le sud de la France

Cinq personnes sont mortes lorsqu'un hélicoptère militaire français s'est écrasé mercredi en début d'après-midi dans le Parc naturel du Verdon, dans les Alpes-de-Haute-Provence (sud-est de la France), rapportent les médias. D'après les premiers éléments, il s'agirait d'un appareil Super Puma de l'armée de Terre, indique la radio privée «Europe 1». L'acci- dent aurait fait cinq morts, selon le préfet du département qui ne confirme pas que l'hélicoptère appartient à l'armée. Les secours ont été dépêchés sur place.

APS

BOUMERDES

3.800 tonnes de poissons pêchées en 6 mois

APS BOUMERDES 3.800 tonnes de poissons pêchées en 6 mois Une pêche de près de 3.800

Une pêche de près de 3.800 tonnes de pois- sons (toutes espèces confondues) a été enre- gistrée à Boumerdes durant le premier semestre de cette année, a-t-on appris du di- recteur local de la Pêche et de l’aquaculture. La part la plus importante de cette prise, en nette hausse comparativement à la même pé- riode de l’année dernière où il a été pêché 2900 tonnes, a été enregistrée en juin dernier, avec une prise de 1550 tonnes, ainsi qu’au mois de mai où les pêcheurs de la wilaya ont ramené dans leurs filets 950 tonnes, a indiqué à l’APS M. Kadri Cherif. Ce responsable a re- levé que cette amélioration de la pêche fait suite à des «années d’instabilité marquées par des prises annuelles fluctuant entre 6000, 10.000 et 13.000 tonnes de poissons». A l'ori- gine de cette amélioration, M. Kadri a cité la grande mobilisation du parc maritime de la wilaya, conjugué au climat et courants marins propices qui ont encouragé les marins pê-

cheurs à intensifier leurs sorties en mer. Cette disponibilité relative du poisson n’a cepen- dant pas influé sur le cours des produits de la mer sur les étals des marchés de Boumerdes, où même la sardine, poisson populaire par excellence, est proposée à des prix allant de

150 à 300 dinars le kilogramme, a-t-on

constaté. Plus de 4000 professionnels de la mer, dont 3700 marins pêcheurs activent sur

la côte de la wilaya de Boumerdes, longue de

90 km, selon les données fournies par la Di-

rection locale de la Pêche. Cette côte est parse- mée de neuf (9) plages d’échouage et de trois (3) ports principaux, situés à Dellys, Zem- mouri et Cap Djinet, et dotés d’une capacité

d’accueil globale estimée à 400 embarcations.

TLEMCEN 467 interventions du contrôle effectuées depuis le début du ramadhan

Les brigades de contrôle de la qualité et la répression des fraudes de la wilaya de Tlem- cen ont effectué depuis le début du mois du ramadhan 467 interventions soldées par la saisie de produits alimentaires périssables d’une valeur vénale de 132.000 DA, a-t-on ap- pris du directeur local du commerce. La même source a indiqué que ces interventions ont conduit à l’établissement de 106 procès- verbaux (PV) dressés pour divers motifs comme l'absence de facturation, le non affi- chage des prix et 97 autres PV liés au contrôle de qualité pour le manque de respect des normes d'hygiène avec la saisie de plus de 3 quintaux de produits de consommation re- présentant une valeur totale de 132.000 di- nars. Au cours de ces opérations, les contrôleurs ont également proposé la ferme- ture de 18 locaux. D'autre part, le service de la qualité de la Direction du commerce a élaboré un «guide du consommateur» comportant des informations et des conseils pratiques pour aider le consommateur à défendre ses droits devant les pratiques irresponsables de certains commerçants et à préserver sa santé.

8 DK NEWS

ÉCONOMIE

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

SELON LA BANQUE MONDIALE

Les restrictions israéliennes, principal obstacle à l’économie palestinienne

principal obstacle à l’économie palestinienne La Banque mondiale a affirmé mer- credi que les

La Banque mondiale a affirmé mer- credi que les restrictions israé- liennes restaient «le principal obstacle» au développement de l’économie palestinienne, tout en observant qu’une économie palesti- nienne durable ne pouvait conti- nuer à dépendre de l’aide étrangère.

Dans un rapport intitulé «une éco- nomie durable d'un futur Etat palesti- nien», l’institution de Bretton Woods considère que «seul un secteur privé dynamique et à croissance rapide sera en mesure de fournir les emplois né- cessaires face à la croissance démogra- phique palestinienne, et de générer les revenus nécessaires pour financer les

services publics essentiels.» Néan- moins, a-t-elle soutenu, «la suppres- sion des restrictions israéliennes à l'accès aux marchés et aux ressources naturelles continue d'être une condi- tion préalable pour l'expansion du sec- teur privé palestinien». La BM fait également valoir qu'il restait beaucoup à faire pour améliorer l'environne- ment des affaires afin de soutenir un futur Etat palestinien. Dans son com- mentaire, l’économiste principal et auteur principal de cette étude, M. John Nasir, note que «l'Autorité pales- tinienne a fait des progrès constants dans de nombreux domaines en vue d'établir les institutions nécessaires à un futur Etat, mais l'économie n'est ac-

tuellement pas assez solide pour por- ter un tel Etat». «La viabilité économique ne peut pas être fondée sur l'aide étrangère et il est donc essentiel que l'Autorité pa- lestinienne accroisse le commerce et stimule la croissance du secteur privé», poursuit-il. A ce propos, il est à rappeler que l’Autorité palestinienne a exhorté, à plusieurs reprises, les pays donateurs à lui verser les fonds promis pour l’aider à traverser la pire crise fi- nancière qu’elle ait connue. Sur envi- ron un (1) milliard de dollars promis par les pays donateurs pour l’année 2012, l’Autorité palestinienne a reçu, jusqu’à présent, environ 480 millions de dollars. Le rapport de la BM affirme que «la croissance future de l'écono- mie palestinienne dépendra de la façon dont elle peut s'intégrer dans l'économie mondiale et de profiter de ses principales richesses qui sont, cite- t-elle, une population bien instruite et entreprenante, et l’emplacement d’un futur Etat palestinien comme «une passerelle entre le monde arabe et l'Europe.» Le rapport estime qu’afin de permettre à l'économie palesti- nienne d’améliorer sa compétitivité et d’aller à des produits à haute valeur ajoutée, «l'investissement dans le sys- tème d'éducation est la clé pour assu- rer un meilleur lien entre les compétences formées et les besoins du secteur privé».

Les cours en Asie du pétrole mitigé, entre crise de l'UE, stocks US et Fed (88,79 USD)

Les cours du pétrole étaient mitigés jeudi matin en Asie, tiraillés entre la crise de la dette dans la zone euro et une hausse surprise des stocks américains de brut d'un côté et l'espoir d'une action imminente de la Fed de l'autre. Lors des échanges matinaux, le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en septembre, perdait 18 cents à 88,79 USD tandis que le baril de Brent de la mer du Nord échéance septembre gagnait 25 cents à 104,13 USD. En Europe, les mauvaises nouvelles se succèdent, notent les analystes: le ministre espagnol des Finances Luis De Guindos est venu chercher du soutien à Paris auprès de son homologue français Pierre Moscovici, le moral des entrepreneurs en Allemagne a enregistré un nouveau recul en juillet et la Grande-Bretagne

un nouveau recul en juillet et la Grande-Bretagne s'est enfoncée davantage dans la récession avec une

s'est enfoncée davantage dans la récession avec une nouvelle baisse de son PIB au deuxième trimestre. Enfin, l'annonce mercredi d'une hausse surprise des stocks hebdomadaires de brut aux Etats-Unis a également pesé sur les cours. Les rumeurs sur une prochaine intervention de la Réserve fédérale américaine, pour relancer la croissance, ont cependant soutenu quelque peu les cours, ajoutent les analystes. La veille, le baril de «light sweet crude» (WTI) pour livraison en septembre s'était apprécié de 47 cents par rapport à la clôture de mardi, à 88,97 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex). A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE), pour même échéance, avait gagné 96 cents à 104,38 dollars.

La récession au Portugal risque d'être plus forte que prévu par le gouvernement, selon l’OCDE

plus forte que prévu par le gouvernement, selon l’OCDE La récession au Portugal risque d'être plus

La récession au Portugal risque d'être plus forte que prévu par le gouverne- ment, a estimé jeudi l'OCDE, tout en l'in- vitant à multiplier les efforts pour respecter les objectifs de réduction bud- gétaire imposés par les créanciers du pays sous assistance financière. Selon l'Organisation de coopération et de déve- loppement économiques, l'économie portugaise devrait en effet se contracter de 3,2% d'ici la fin de l'année alors que les autorités ont prévu un recul du PIB de 3%. De même l'OCDE, dans un rapport consacrée à la situation au Portugal, es- time que l'économie devrait encore se contracter de 0,9% l'année prochaine alors que les prévisions officielles misent sur une légère reprise de 0,6%. «Les risques qui pèsent sur les perspectives de croissance du Portugal sont orientés de manière prédominante à la baisse», souligne l'Organisation en ajoutant : «il existe un risque significatif que les ob- jectifs budgétaires ne soient pas atteints en raison d'une croissance inférieure aux prévisions». «Globalement et compte tenu de la nécessité de rétablir la confiance, le gouvernement devrait s'employer à atteindre ses objectifs de déficit», a souligné l'OCDE.

L'Italie emprunte 2,5 milliards d'euros à des taux en légère hausse

L'Italie a emprunté jeudi 2,5 milliards d'euros à deux ans, atteignant ainsi son objectif maximum, à des taux en légère hausse dans un marché toujours dominé par les inquiétudes des investisseurs pour les pays fragiles de la zone euro, a an- noncé la Banque d'Italie. Les taux des cer- tificats zéro coupon à échéance 2014 émis par le Trésor italien se sont inscrits à 4,86% contre 4,712% lors de la dernière opération similaire le 26 juin. La de- mande totale s'est élevée à 4,4 milliards d'euros, permettant au Trésor, qui comp- tait émettre entre 1,5 et 2,5 milliards, d'at- teindre son objectif maximum.

et 2,5 milliards, d'at- teindre son objectif maximum. La BCE prête à prendre toutes les mesures

La BCE prête à prendre toutes les mesures pour préserver

l'euro, selon Draghi

La Banque centrale européenne (BCE) est prête à prendre toutes les mesures pour préserver l'euro, a déclaré jeudi à Londres son président Mario Draghi. «La BCE est prête à faire tout ce qui est néces- saire pour préserver l'euro. Et croyez-moi, ce sera suffisant», a-t-il déclaré lors d'une conférence d'investisseurs, retransmise par la chaîne de télévision Bloomberg TV. Le président de l'institution de Francfort, pressée par plusieurs pays d'en faire plus pour enrayer la crise de la dette en zone euro, a également souligné les progrès

«extraordinaires» accomplis depuis six mois par les Européens, assurant que le rythme des réformes était bien fixé. Il n'appartient pas toutefois à la Banque cen- trale européenne d'agir en lieu et place des Etats, a-t-il rappelé. Mais, a-t-il souli- gné, la zone euro a les moyens de contrer la spéculation sur les marchés, grâce no- tamment à ses fonds de secours, dont le fonctionnement a été amélioré, a-t-il re- levé. Les pays du sud, comme l'Espagne, l'Italie ou le Portugal, n'ont pas renoncé à se réformer, a encore dit M. Draghi.

pas renoncé à se réformer, a encore dit M. Draghi. «L'euro progresse face au dollar» L'euro

«L'euro progresse face au dollar»

L'euro progressait jeudi face au dollar, soutenu par les décla- rations du président de la BCE, Mario Draghi, qui a promis de faire tout ce qui est néces- saire pour préserver l'euro. L'euro coûtait 1,2297 dollar, grimpant même à son plus haut niveau depuis une se- maine à 1,2316 dollar, contre 1,2153 dollar mercredi . Il était

1,2043 dollar, son ni- veau le plus faible de- puis le 10 juin 2010. La monnaie européenne rebondissait aussi face au yen à 96,13 yens contre 95,04 yens mer- credi. Il est tombé mardi à 94,12 yens, son niveau le plus faible de- puis fin novembre 2000. Le dollar restait stable face au yen, à 78,18 yens contre 78,19 yens la veille.

tombé en séance mardi

APS.

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

ÉCONOMIE

DK NEWS

9

CRISE FINANCIÈRE EN EUROPE

Sombres perspectives à l'Ouest, la bourrasque arrive à l'Est

Les mauvaises nouvelle se sui- vent et se ressemblent pour les milieux financiers européens avec l'abaissement mercredi de «stable» à «négative» de la perspective du Fonds euro- péen de stabilité financière (FESF) par l'agence de nota- tion moody's, alors qu'à l'Est la bourrasque arrive à grande vi- tesse.

Dans la zone euro, c'est prati- quement le temps des mauvaises nouvelles, et tous les milieux de la finance et de la politique sont sur le «qui vive», dans une ex- trême expectative à la suite d'une cascade d'annonces financières menaçant la belle sérénité finan- cière de l'UE. La réévaluation de la note de la FESF «suit les récents change- ments de perspectives opérés par Moody's sur les notes d'Etats de la zone euro qui sont des garants du FESF», a indiqué dans un communiqué l'agence. Lundi, Moody's a abaissé de «stable à négative» la perspective pour l'Allemagne, les Pays-Bas et le Luxembourg, trois pays notés «triple A», en raison de «l'incerti- tude croissante» dans la zone euro et la «forte probabilité» que de nouvelles aides aux pays en difficulté soient nécessaires. Moody's a toutefois indiqué

soient nécessaires. Moody's a toutefois indiqué mardi qu'elle maintenait le triple A accordé au

mardi qu'elle maintenait le triple

A

accordé au FESF, estimant que

le

Fonds continuerait de bénéfi-

cier de «la garantie pleine et en- tière des pays membres de la zone euro, notés AAA», la meil- leure note possible. Mis en place en 2010 pour venir en aide aux pays en diffi- culté financière, le Fonds lève de l'argent sur les marchés avec une garantie apportée par les Etats de la zone euro proportionnelle-

ment à leur participation dans le

capital de la Banque centrale eu-

ropéenne. L'hiver financier dans l'Europe de l'Ouest a, fatalement, atteint l'est du continent où les effets de la crise financière de la zone euro commencent à fissu- rer les économies des pays de l'Est. Selon Banque européenne pour la reconstruction et le déve- loppement (Berd), la crise de la zone euro a des conséquences encore plus négatives que prévu

pour les pays d'Europe de l'est et d'Asie centrale. Pour 2012, la Berd a abaissé ses prévisions de croissance pour ces pays. «Les retombées négatives de la crise de la zone euro s'étendent à l'est», écrit la banque dans la der- nière édition de ses prévisions économiques. La Berd intervient dans une trentaine de pays en transition qui vont de l'Europe centrale à l'Asie centrale et de la Baltique au Bosphore. Elle table

désormais sur une croissance globale dans sa zone d'interven- tion limitée à 2,7% cette année, contre 4,6% en 2011. Elle pré- voyait encore une progression de 3,1% pour 2012 en mai, lors de sa dernière estimation. Les prévisions de croissance pour ces pays ont également été revues à la baisse pour 2013, à +3,2%, contre 3,7% prévus en mai dernier. C'est la Russie qui «trinque»le plus. Son horizon s'est particulièrement assombri, et l'économie russe ne devrait croître que de 3,1% cette année (contre une prévision de 4,2% en mai) et 3,3% l'an prochain (contre 4,3%). La crise dans la zone euro a un effet négatif sur la demande en matières premières et donc sur les prix, ce qui pèse sur les pays exportateurs comme la Russie, souligne en effet la Berd. Certains pays d'Afrique du nord sont également affectés par la situation en Europe, même si ce sont surtout les incertitudes politiques et le manque de confiance des investisseurs qui posent problème dans cette ré- gion, ajoute-t-elle. Les dernières projections de la Bred incluent quatre pays d'Afrique du Nord et arabes:

Egypte, Jordanie, Maroc et Tuni- sie, auxquels elle étend ses opé- rations cette année.

Le secrétaire US au Trésor considère la crise européenne comme la plus grande menace économique

Le secrétaire américain au Trésor, Ti- mothy Geithner, a affirmé mercredi devant le Congrès que la crise de la zone euro pré- sentait «le plus grand risque» pour l’éco- nomie des Etats-Unis et qu’une aggravation de cette crise aurait des effets fortement néfastes de par le monde. Intervenant devant la commission des finances de la chambre des représentants, le premier argentier américain a mis en garde que non seulement la récession éco- nomique en Europe actuelle est en train de «nuire à la croissance économique dans le monde», mais que ses difficultés finan- cières persistantes se sont traduites par un «resserrement général des conditions fi- nancières». Ce qui s’est traduit, a-t-il ajouté, par une «aggravation du ralentissement écono- mique mondial». Selon M. Geithner, au cours des deux dernières années, les insti- tutions financières américaines ont consi- dérablement réduit leur exposition aux économies les plus vulnérables d'Europe, et détiennent des niveaux substantiels de capitaux. Néanmoins, ces mesures ne peu- vent, seules, faire face à tout enlisement de la crise européenne étant donné, selon lui, que les économies des pays de la zone euro constituent la deuxième plus grande éco- nomie dans le monde et dont les institu- tions financières sont des plus larges et des plus interconnectées du monde. En conséquence, a-t-il prévenu, «une grave crise en Europe aurait, indubitable- ment, des effets négatifs substantiels sur les Etats-Unis». Par ailleurs, le secrétaire au Trésor a rappelé que non seulement la croissance économique mondiale avait ra- lenti mais que les prévisions pour la crois- sance économique avaient été réduites

pour la crois- sance économique avaient été réduites comme l’a signalé récemment le FMI. Pour lui,

comme l’a signalé récemment le FMI. Pour lui, «l'Europe est en grande partie responsable» de cette situation mais tout en relevant que la croissance en Chine, en Inde, au Brésil et dans d'autres grandes économies émergentes a également ra- lenti en raison de facteurs propres à ces pays. Quant aux Etats-Unis, il a observé que si l'économie est toujours en expan- sion, le rythme de la croissance écono- mique a ralenti au cours des deux derniers trimestres. Il a imputé cela à la fois à l'Eu- rope et au ralentissement de l'économie mondiale, à la hausse des prix du pétrole en début de l’année en cours, à la réduc- tion des dépenses publiques américaines et à la faible croissance des revenus des ménages. Mais le problème sur lequel M. Geithner a particulièrement insisté est la question des orientations budgétaires et fiscales aux Etats-Unis et sur laquelle les élus républicains et démocrates n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord. A ce pro- pos, il a appelé le Congrès à trouver un ter- rain d’entente sur la façon de réduire la

dette publique et à laisser arriver à leur terme les baisses d'impôts des plus riches tout en préservant les réductions fiscales pour les moins nantis. Sinon, a-t-il averti, «le ralentissement de la croissance aux Etats-Unis pourrait être exacerbé» par le déclenchement automa- tique de réduction des dépenses publiques en cas de désaccord. Au cours de son inter- vention, l’argentier américain a également évoqué le scandale financier actuel sur le taux d’intérêt interbancaire «Libor» où des courtiers de plus grandes banques mon- diales, notamment britanniques, sont soupçonnés d'avoir manipulé, en 2008, ces taux auxquels les banques se prêtent de l'argent entre elles et en fonction duquel sont fixés les taux appliqués aux contrats financiers dans le monde. Accusé de ne pas avoir rigoureusement agi face à cette manipulation alors qu’il était président de la banque centrale de New York en 2008, M. Geithner s’en est dé- fendu en déclarant avoir informé «très tôt» les autorités compétentes.

Moody's

baisse

d'un cran

la note

de PSA

à Ba2

Moody's baisse d'un cran la note de PSA à Ba2 L'agence de notation fi- nancière Moody's

L'agence de notation fi- nancière Moody's a abaissé jeudi d'un cran, de Ba1 à Ba2, la note du constructeur auto- mobile français PSA Peugeot Citroën, qui a publié une im- portante perte au premier semestre. La dégradation de Moody's intervient après celle de Standard and Poor's et de Fitch mercredi. La dé- gradation est assortie d'une perspective négative. PSA Peugeot Citroën, pre- mier constructeur automo- bile français, a essuyé une perte nette de 819 millions d'euros, contre un bénéfice net de 806 millions au pre- mier semestre 2011. Il prévoit 1,5 milliard d'eu- ros d'économies d'ici à 2015. APS

10

DK NEWS

ÉCONOMIE

Vendredi 27- Samedi 28 juillet 2012

ENERGIE-SOLAIRE

Des sociétés européennes dans le solaire déposent plainte contre leurs rivales chinoises

Une vingtaine de sociétés européennes d'énergie photovoltaïque ont déposé une plainte pour concur- rence déloyale auprès de la Commission européenne contre leurs rivales chi- noises, a affirmé le quoti- dien allemand Handelsblatt dans son édition de jeudi. Quelque 25 entreprises, al- lemandes, italiennes, espa- gnoles ou basées dans d'autres pays européens, réunies au sein du collectif EU ProSun, sont à l'origine de cette initiative. Les plai- gnants estiment que des en- treprises chinoises pratiquent le «dumping», c'est-à-dire vendent à des prix inférieurs à leurs coûts de production, et ce grâce à des subventions déguisées de la part du gouvernement chinois, précise le journal Handelsblatt. Les entreprises euro- péennes reprochent notam- ment à Pékin d'accorder des prêts importants aux socié- tés chinoises dans l'optique de doper l'attractivité de leur offre sur le marché eu- ropéen. «Les entreprises chinoises sont gavées de milliards via des crédits et proposent leurs produits à des prix inférieurs à leurs

et proposent leurs produits à des prix inférieurs à leurs coûts de production, malgré des pertes

coûts de production, malgré des pertes massives», a réagi Milan Nitzschke, porte-pa- role de EU ProSun, cité par le journal Handelsblatt. Cette plainte intervient au moment où le secteur européen de l'énergie so- laire accumule les difficul- tés depuis plusieurs mois. Avec cette plainte, les socié- tés européennes d'énergie solaire entendent inciter l'Union européenne à rele- ver ses barrières doua- nières, sur le modèle des Etats-Unis qui ont instauré en mai dernier de fortes taxes sur les importations de produits chinois. La

Commission européenne a désormais jusque mi-sep- tembre pour décider, si la plainte est recevable. Le gouvernement allmeand a lui déjà fait savoir qu'il sou- tiendrait toute démarche d'industriels du secteur au- près de Bruxelles. Les producteurs alle- mands de cellules et pan- neaux solaires déposent le bilan les uns après les au- tres. Le boom de l'électricité solaire en Allemagne, dû à une généreuse politique de subventions, ne profite en effet jusqu'ici qu'aux fabri- cants chinois, bien moins chers.

La Russie sera le 156 e membre de l'OMC le 22 août

La Russie deviendra officiel- lement le 156e membre de l'Or- ganisation mondiale du commerce (OMC) le 22 août, a annoncé mercredi de l'organi- sation internationale. La Rus- sie a déposé lundi 23 juillet les instruments de la ratification de son adhésion à l'OMC, qui intervient selon la réglementa- tion après un délai de 30 jours, soit le 22 août. Deux jours plus tard, l'OMC accueillera son 157e état-membre, le Va- nuatu, qui a déposé mercredi les instruments de la ratifica- tion de son adhésion. D'ici la fin de l'année, l'OMC espère en- core accueillir deux nouveaux membres, le Laos et le Yémen, dont les négociations d'adhé- sion sont en cours.

L'Autriche prévoit une croissance du PIB de 1,7% en 2013

Le Produit intérieur brut (PIB) de l'Autriche devrait progresser de 1,7% en 2013, contre 1,3% prévu précédemment, a

même source. L'écono- mie autrichienne serait ainsi sur cette période plus dynamique que la moyenne de la zone

indiqué jeudi l'un des

euro (1,1% en moyenne),

deux principaux insti-

a

indiqué le directeur

tuts économiques autri-

de

l'IHS Christian Keus-

chiens, l'IHS. L'IHS a maintenu conforme à ses dernières prévi- sions, en juin, sa prévi- sion pour l'année en cours, à +0,8%. Entre 2012 et 2016, la crois- sance autrichienne de- vrait s'établir à 1,7% par an en moyenne, avec un

chnigg, lors d'une conférence de presse à Vienne jeudi. L'IHS pré- voit également une stagnation du taux de chômage au niveau de 2012, à environ 4,1% selon les normes euro- péennes Eurostat, et une inflation moyenne

taux de croissance à 2%

sur la période 2012-2016

à partir de 2014, selon la

de

1,9%.

Toyota vend près de 5 millions de véhicules en 6 mois

Toyota a vendu près de 5 millions de vé- hicules au premier semestre, un record qui permet au constructeur d'automobiles ja- ponais de récupérer la première place mondiale devant General Motors et Volks- wagen, ont affirmé les médias nippons. Toyota a vendu précisément 4,97 millions d'unités à ses concessionnaires à travers le monde entre janvier et juin, d'après des chiffres fournis par le constructeur. Il a écoulé davantage de véhicules que l'alle- mand Volkswagen, qui a annoncé avoir vendu 4,45 millions de véhicules pendant la même période (+8,9%), et que l'améri- cain General Motors, qui en a écoulé 4,67 millions d'après les médias nippons (+3%). Les ventes de Toyota ont enregistré une forte progression de 33,7% sur un an. En 2011, la production de Toyota avait forte-

sur un an. En 2011, la production de Toyota avait forte- ment baissé au printemps à

ment baissé au printemps à cause d'une rupture de la chaîne d'approvisionnement en pièces détachées, en raison des dom- mages subis par ses fournisseurs lors du séisme et du tsunami du 11 mars dans le nord-est du Japon.(APS)

Pub

000991 DK NEWS Anep : 931 002 du 28/07/2012
000991
DK NEWS
Anep : 931 002 du 28/07/2012

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

RAMADHAN

DK NEWS

11

RAMADHAN LE MOIS LE MOIS LE MOIS LE MOIS DU CORAN DU CORAN DU CORAN
RAMADHAN
LE MOIS
LE MOIS
LE MOIS
LE MOIS
DU CORAN
DU CORAN
DU CORAN
DU CORAN
Première partie
O musulmans !
Craignez Allah, car la crainte d’Allah
est la meilleure chose que vous puissiez
obtenir et la meilleure provision pour
l'autre monde ; avec la crainte d’Allah ,
vous purifiez vos actions et élevez vos de-
grés.
Serviteurs d’Allah !
Sachez que le plus grand bienfait est
celui de la foi et du Coran ; la foi est la lu-
mière des coeurs et des yeux (discerne-
ment) ; de même qu’elle est l’âme de
l’homme, son existence, son honneur, sa
gloire et sa dignité ; et il n’y a aucun bien
dans l’être humain sans la foi.
Le Coran est la guidée et la lumière ; il
appelle vers tout ce qui est bien et interdit
tout ce qui est mal ; il est la nourriture des
âmes et il les purifie ; il contient tout ce qui
rable dans l’autre monde ».
Le Coran est le miracle de notre Pro-
phète Mohammed qui s’adresse aux gé-
nérations des humains jusqu’au jour du
jugement et qui convainc le cerveau hu-
main avec beaucoup de preuves diffé-
rentes pour que l’homme suive la vérité et
se soumette au Seigneur des mondes par
obéissance et de son plein gré ou qu’il re-
notre esclave (serviteur), apportez donc
un chapitre dans son genre et faites appel
à vos témoins autres qu’Allah si vous êtes
véridiques. Si vous ne le faites pas et vous
ne le ferez jamais, craignez alors la Four-
naise dont le combustible sont les Hu-
mains et la pierraille, et qui a été
spécialement aménagée pour les néga-
teurs } [Sourate 2 - Versets 23-24 ]
Allah a fait descendre le Coran comme
un miracle par miséricorde de la part
d’Allah envers ses serviteurs pour qu’ils
sachent que le Coran est la parole d’Allah,
qu’il est le Dieu véridique et que Moham-
med est un véritable messager d’Allah, car
le Coran est la plus grande preuve qui
nous indique les qualités de notre Sei-
gneur, Allah (qu’il soit exalté) a dit :
proscrivez ce qui en est réprouvé et vous
croyez en Allah. Si les gens du Livre
avaient cru, c’eût été bien meilleur pour
eux }
Et l’humanité n’a jamais connu dans
l’Histoire une communauté plus miséri-
cordieuse, plus juste et plus tolérante que
la communauté islamique.
O Musulmans !
Vous avez un grand besoin d’avoir les
qualités vers lesquelles le Coran vous a ap-
pelé en obéissant à ses ordres, en vous
éloignant de ce qu'il a interdit, en faisant
ce qui est licite, en vous interdisant à vous-
mêmes ce qui est interdit (illicite), en met-
tant le Coran en pratique et en ayant la foi
en lui ; et le Coran ne porte ses fruits en
l’homme que si l'âme s’est préparée à l’ac-
{
Tels sont les signes (versets) d’Allah.
est licite et ce qui est illicite, ainsi que les
détails de la législation et des lois, il gou-
verne ce monde et l’autre ; celui qui s’y ac-
croche, Allah le guide vers les meilleures
situations, tandis que celui qui l’aban-
donne est perdant, Allah (qu'il soit exalté)
a dit :
jette la vérité après l’avoir connue en la re-
niant et par orgueil ; selon Abou Houreyra
le messager d’Allah a dit : "Chaque pro-
phète qui a été envoyé, a eu des preuves
auxquelles les gens ont cru ; et moi, ce que
j’ai eu est une révélation ; donc, j’espère
être le prophète qui aura le plus grand
nombre de gens qui le suivront" [Rapporté
par Al-Boukhari.] Les hommes et les gé-
nies n’ont pas pu apporter un livre sem-
blable à ce miracle éternel au moment de
la descente du Coran ; de plus, si les pre-
miers parmi eux et les derniers se rassem-
blaient pour apporter une parole comme
le miracle du Coran, ils n’y parviendraient
jamais, Allah a dit :
Nous te les récitons en toute vérité et bon
droit. A quel discours peuvent-ils croire
après Allah et ses signes ? } [Sourate 45 -
Verset 6 ]
cepter, si le coeur s’est ouvert pour rece-
voir ses lumières et si les membres se sont
remplis de crainte et de rabaissement en
entendant ses incitations aux bien, ses in-
terdictions du mal, ses promesses et ses
{
Tels sont les versets d’Allah, Nous te
menaces, Allah a dit :
les récitons en toute vérité et bon droit, et
{
Dis : Si les Humains et les Génies se
{
Ce Coran guide vers la voie la plus
droite et annonce aux croyants qui font les
bonnes œuvres qu’ils auront un grand sa-
joignaient les uns aux autres pour appor-
ter quelque chose de semblable à ce
laire } [ Sourate 17 - Verset 9 ]
Coran, ils n’apporteraient pas son pareil
même s’ils se soutenaient mutuellement
tu fais certainement partie des Messagers}
Par conséquent, celui qui ne croit pas
au Coran et à son miracle, les miracles (du
Prophète) et la vue des signes ne lui servi-
ront à rien, de même que le miracle du
{
Celui
qui suivra Ma voie ne s’éga-
rera pas et ne sera point misérable. Et
celui qui aura tourné le dos à Mes rappels
et se sera refusé à M’évoquer par la pensée
et par la parole, celui-là aura une vie
d'amertume et de gêne, et Nous le ferons
venir aveugle au rassemblement du jour
} [Sourate 17 - Verset 88 ]
Et Allah défia les hommes et les génies
d’apporter dix chapitres (Sourates) sem-
blables aux chapitres du Coran, et ils n’y
parvinrent pas, Allah a dit :
Coran dans son organisation magnifique,
ses lois remplies de sagesse, ses preuves
sur les lois de l’univers et les secrets de la
création, ses enseignements pour la so-
ciété humaine, la véracité de ce qu’il an-
{
de la résurrection} [Sourate 20 - Versets
123-124 ]
Ibn Abbas (qu'Allah soit satisfait de
lui) a dit : « Allah a garanti à celui qui met
le Coran en pra-
tique de ne pas être
Dis : “Apportez donc dix chapitres,
comme lui, forgés de toutes pièces et
faites appel à qui vous pouvez en de-
hors d’Allah si vous êtes sincères }
[Sourate 11 - Verset 13 ]
Et enfin, Allah leur demanda
d’apporter un seul chapitre sem-
blable au Coran, et ils n’y parvin-
rent pas non plus, Allah (qu’il soit
exalté) a dit :
nonce à propos du passé et du futur, ses
buts élevés, et le miracle du Coran concer-
nant l’éducation complète de l’homme
dans tous les domaines. Et la commu-
nauté islamique a été envoyée pour tous
les hommes et elle est la meilleure com-
munauté grâce au Coran comme Allah a
dit:
{ Allah a fait descendre le discours le
plus beau : un Livre en parfaite concor-
dance avec Lui-même et aux vérités répé-
tées. Ceux qui craignent leur Seigneur en
ont la chair de poule (ils frissonnent de
peur) puis leur peau et leur cœur rede-
viennent doux à la lecture du rappel d’Al-
lah (le Coran). Telle est la bonne direction
d’Allah avec laquelle Il guide qui Il veut. Et
celui qu’Allah égare nul ne peut plus le
guider } [Sourate 39 - Verset 23 ]
Et la période propice aide pour que
l’âme de l’homme soit influencée (soit
ému) par le Coran, de même qu’elle aug-
mente la bonne guidée du musulman et sa
lumière ; et le mois de Ramadan est la
meilleure période pour la lecture du
Coran et pour en être influencé (ému) car
le Coran est une nourriture pour l’âme et
égaré
dans
ce
{
monde
et de
l’emprise de l’âme qui ordonne le mal di-
minue sur le corps.
n
e
Vous êtes, depuis toujours, la meil-
leure nation suscitée
aux Humains :
pas
être
{ Si vous avez
quelque doute sur ce
que Nous avons fait
descendre
vous ordonnez les
bons usages,
vous
misé-
sur
À suivre

12

SANTÉ

Vendredi 27 - Sam

RAMADHAN ET TABAC : R c STOP À LA CIGARETTE ! La ma mois de
RAMADHAN ET TABAC :
R
c
STOP À LA CIGARETTE !
La ma
mois de Ramadhan réunit les
conditions idéales à un sevrage
tabagique progressif et réussi.
Pour motiver les candidats à
cette résolution, rappelons
quelques avantages de l’arrêt
du tabac :
lement p
dans la b
par une
l'estoma
ments d
tions
à
lse libérer d’une dépen-
dance ;
lretrouver sa forme phy-
sique et sa vitalité ;
lretrouver le goût des ali-
ments et le plaisir des sensa-
tions olfactives ;
ldiminuer la fréquence des
rhumes et des infections bron-
cho-pulmonaires, pour soi et
l’entourage, en particulier les
enfants exposés au tabagisme
passif ;
lvivre en meilleure santé :
après 2 ans de sevrage, le risque
d’infarctus du myocarde
(« crise cardiaque ») est
redevenu celui d’un non-
fumeur, idem après 15 ans
pour le risque de cancer
du poumon.
Il est bon à savoir enfin
qu’au niveau de nombreux
services de
albicans)
taux lou
fonction
et même
sont des
posés sul
les viscè
rasse en
mons, et
Les pr
l'haleine
quent pr
haleine s
Pour e
leine, il f
reuseme
souvent ê
produits
danger p
UN
La pre
Chacun d’entre nous
connaît bien les tradition-
nelles résolutions: « J’arrête
de fumer », « Je me mets au
régime », « Je serai ponc-
tuel», etc.
tisme et c’est machinalement
qu’elles sont allumées les unes
après les autres, certaines ne
sont d’ailleurs pas complète-
ment fumées.
Si on néglige cet aspect psy-
chologique, les risques d’échec
lors des tentatives de sevrage
sont importants.
2. La dépendance physique
C’est la nicotine contenue
dans la fumée du tabac qui est
la substance chimique respon-
sable de cette dépendance. La
preuve, à l’arrêt brutal du tabac
des effets désagréables survien-
nent : irritabilité, nervosité,
anxiété, insomnies, difficultés
de concentration, trous de mé-
moire, maux de tête, sensation
de faim et bien d’autres encore.
Le fumeur se trouve alors
confronté à une pulsion irrésis-
tible qui le pousse à reprendre
une cigarette, même contre sa
propre volonté. Fumer devient
indispensable pour éviter ces
sensations désagréables.
pulsion à fumer : situations de
conflit professionnel ou fami-
lial, soirées entre amis, parfois
certaines pensées, puis déve-
lopper des stratégies de gestion
de ces situations :
le tube di
hygiéniq
Man
comme
prendre
un verre
l
apprendre à quitter mo-
Alors pourquoi pas les réso-
lutions du Ramadhan ! Profiter
de ce mois sacré pour arrêter de
fumer, d’autant plus que ce
mois, hormis son aspect spiri-
tuel qui aide les jeûneurs à se
défaire de leurs addictions, fa-
vorise naturellement le sevrage
tabagique. Un nombre impor-
tant de sujets, habituellement
fumeurs, observent le jeûne du
mois de Ramadhan et parvien-
nent à se priver de fumer
jusqu’au coucher du soleil.
Force est de constater qu’ils ne
pourront fumer autant de ciga-
rettes qu’à leur habitude en
seulement 7 heures de nuit. Il
s’agit donc d’une véritable
forme de sevrage !
Il faudrait les encourager à
maintenir ce niveau les jours
suivant la fin du Ramadhan et,
pourquoi pas, à progressive-
ment arrêter complètement de
fumer, puisqu’ils ont été capa-
bles de tant diminuer la quan-
tité de nicotine consommée…
Afin d’optimiser les chances de
réussite, voici quelques notions
médicales à comprendre.
nettoyer
mentanément la situation ou le
facteur déclenchant l’envie de
fumer;
• Boir
tention, i
cès jusq
l
apprendre à la substituer
se transf
par un autre comportement
(marche, relaxation, gomme à
picales !
L'excè
mâcher, occupez vos doigts…);
pour la
l
identifier les pensées né-
pneumolo-
cieux mi
gatives, lutter contre ces pen-
sées et les remplacer par des
pensées plus positives, comme
se rappeler pourquoi il est im-
portant de s’arrêter de fumer,
se rappeler que la pulsion à
fumer est courte et va bientôt
cesser.
sans
traitement de
substitution, hormis leur vo-
lonté, renforcée par la sacralité
de ce mois, ils sont plus ou
moins irritables selon leur
degré de dépendance.
• La nuit venue, ils ne fu-
ment pas autant de cigarettes
qu’en dehors du mois de Rama-
dan, car la soirée est courte
entre le moment de la rupture
conviviale du jeûne et l’heure
du coucher. Celui qui fumait 1
paquet par jour n’en atteindra
probablement pas la moitié en
quelques heures. Et pourtant,
alors qu’ils ont remporté tant
de « petites victoires » sur eux-
mêmes pendant 30 jours
consécutifs, dès le mois de Ra-
madhan terminé, les fumeurs
reviennent à leur consomma-
gie d’Alger, une
consultation de tabacologie est
dédiée à l’accompagnement au
sevrage tabagique.
Par co
d'eau le
petit-déj
façon de
CAR
LE SEVRAGE
«PAR LE JEÛNE»
LES MÉTHODES
CLASSIQUES DE SEVRAGE
Les fumeurs appréhendent
la venue du mois de Rama-
dhan, conscients de l’effort
considérable qu’ils vont devoir
fournir pour se priver de ciga-
Les médicaments de subs-
L’atout principal du lait de chèvre se situe a
niveau de la digestibilité supérieure de ses pro
téines et de ses lipides. En comparaison au la
de vache, il renferme le double de triglycéride
à chaînes courtes et moyennes et ses autres l
pides se trouvent sous formes de globules
beaucoup plus petits. Il compte aussi d’au-
tres avantages : le lait de chèvre renferme
plus de calcium, magnésium, potassium
titution luttent principalement
contre la dépendance physique
rettes toute la journée.
Comme pour tout fumeur
et de phosphore que le lait de
L’équilibre entre le phosphore et
vache.
le cal-
LA DOUBLE DÉPENDANCE
Fumer régulièrement pro-
voque chez tout fumeur une
double dépendance.
1. La dépendance psycholo-
gique
Pour beaucoup, fumer est
un véritable plaisir associé aux
moments agréables de l’exis-
tence. Pour d’autres, la ciga-
rette aide à surmonter des
difficultés professionnelles ou
familiales de la vie courante.
Pour certains encore, fumer
une cigarette est un automa-
à la nicotine. D’abord, ils four-
nissent au patient les quantités
de nicotine habituellement
consommées, afin d’éviter les
troubles du sevrage. Ensuite, la
diminution des doses permet à
l’organisme de se libérer pro-
gressivement de la drogue.
qui essaye d’arrêter, chaque
heure passée sans fumer est
une petite victoire sur soi. Et les
jeûneurs y parviennent, année
après année… Comment ?
tion habituelle… Ce serait pour-
Le jeûne permet au jeû-
neur d’arriver à maîtriser la dé-
pendance psychologique à la
cigarette, l’envie de réussir la
Quant à la dépendance psy-
journée de jeûne prend le des-
chologique, les tabacologues
préconisent parfois les théra-
pies cognitivo-comportemen-
tales, ce sont des techniques
permettant de multiplier par
deux le taux d’abstinence à 6
mois.
Le principe : anticiper les di-
verses situations à risques sus-
ceptibles d’entraîner une
sus sur l’envie de fumer. En état
de jeûne, on évite spontané-
ment les occasions de fumer,
on refuse les cigarettes propo-
sées en évoquant simplement
l’état de jeûne (en dehors du
mois de Ramadhan), et on s’oc-
cupe autrement.
tant là l’occasion de maintenir
l’effort afin d’en finir avec la ci-
garette, ils sont si proches du
but… Pour arrêter définitive-
ment, il ne faut pas fumer plus
de cigarettes que pendant le
mois de Ramadhan, puis il faut
diminuer ce nombre semaine
après semaine, par paliers.
cium est adéquat. Il contient le double de
vitamine A qui se présente uniquement
sous forme de rétinol. Le lait de chèvre
contient trois fois plus de niacine que le
lait de vache et presque autant que le lait
maternel.
Comparativement au lait de vache, le
lait de chèvre d’origine renferme moins
d’acide
folique.
Tou-
LES BONNES RAISONS
D’ARRÊTER DE FUMER…
ENFIN !
Les jeûneurs résistent à
Pour conclure, le jeûne du
leur dépendance physique,

edi 28 Juillet 2012

SANTÉ

13

emèdes naturels ontre la mauvaise haleine

uvaise haleine n'est généra- as un problème local, situé ouche. Elle est provoquée digestion incomplète dans

c et la fermentation d'ali-

ans les intestins. Les infec- champignons (candida

, les accumulations de mé-

rds, l’indigestion, un dys- nement des reins ou du foie des désordres pulmonaires causes possibles. Des com- furiques s'accumulent dans res, et le corps s'en débar- les évacuant par les pou- donc par l'haleine. oduits rafraîchissants pour vendus en marché mas- ovisoirement la mauvaise ans en attaquer la cause.

le reste de la journée, un verre d'eau à chaque repas, et une tasse de thé vert deux fois par jour suffisent am- plement, à moins bien sûr de la pra-

tique d’un exercice physique intensif ou de vivre dans un pays chaud, comme l’Algérie.

Pour observer ces deux premières

règles et choisir des aliments qui

et de l'eau :

contiennent des fibres

un exemple évident est la salade verte, mais il y’a aussi les fruits, les

légumes crus, les pousses et les fèves.

UNE BONNE FLORE INTESTINALE

Le tube digestif, pour bien fonc- tionner, a besoin d'une flore intesti- nale de qualité. Ce sera le cas si on y

n

finir avec la mauvaise ha-

cultive de bonnes bactéries, en

FACTEURS AGGRAVANTS

aut en traiter l'origine. Heu-

consommant régulièrement des «

nt, ce problème peut tre traité grâce à de simples naturels dépourvus de tout our l'organisme.

probiotiques », bactéries qui portent ce nom parce qu'elles sont « favora- bles à la vie», par la prise quoti- dienne d’un supplément de

TUBE DIGESTIF SAIN

lactobacillus acidophilus disponible dans les magasins bio ou consom-

mière règle est de nettoyer gestif, avec quelques règles ues simples :

mez des produits qui en contien- nent. Ces bonnes bactéries faciliteront la digestion et élimine-

ger plus de fibres solubles, le psyllium, dont on peut une cuillère à soupe dans d’eau matin et soir afin de

ront les mauvaises bactéries qui pro- duisent des gaz nauséabonds.

le côlon.

e régulièrement de l'eau. At-

l ne faut pas faire dans l’ex- u’à se gorger d'eau, comme ormer en plantes vertes tro-

s d'eau peut être mauvais

santé, en drainant de pré- néraux dans les organes. ntre, boire un grand verre matin, 10 minutes avant le euner, est une excellente purifier les reins. Pendant

L'ail et l'oignon, qui contiennent beaucoup de composés sulfurés,

provoquent une mauvaise haleine. Les nombreuses personnes qui digèrent mal le lactose (le sucre du lait), peuvent avoir une mauvaise ha-

leine quand elles consomment des produits laitiers. Une mauvaise hygiène buccale n'améliore rien : l’accumulation de plaque dentaire, les caries, les mala- dies de gencives, et les débris d'ali- ments qui pourrissent entre les

dents sont des facteurs aggravants. La meilleure lutte contre la mau- vaise haleine est déjà d’agir sur ces facteurs. Après avoir fait tout ça, le fond du problème est atteint et traité. Main- tenant, cela ne suffit pas forcément en toutes circonstances. Et c'est là l’information vraiment utile.

DOUBLE EFFET DE LA CHLOROPHYLLE

L'origine du pouvoir de la chloro- phylle à combattre les odeurs corpo- relles est double. D'abord, elle supprime les odeurs

dans la bouche et dans la gorge. Mais ensuite, et surtout, la chlorophylle

ce qui veut

dire qu'elle a un effet bienfaisant sur les voies digestives en régulant la production de bactéries et en détoxi- fiant le corps.L'activité détoxifiante de la chlorophylle dans le flux du sang a un effet purifiant sur tout le corps qui rafraîchit l'haleine. En 1950, le Dr. Howard Westcott,

est fortement alcaline

ACTÉRISTIQUES DU LAIT DE CHÈVRE

u

tefois, puisque l’acide folique joue un rôle im-

-

portant dans le développement normal du sys-

it

tème nerveux, quatre-vingt-quinze (95) pour

s

cent du lait de chèvre commercialisé sur le

i-

marché québécois est enrichi d’acide folique.

vache, qui se subdivisent en plus petits flocons,

séjournent moins longtemps dans l’estomac et

se digèrent plus facilement;

lplusieurs ACIDES GRAS à chaîne moyenne

qui sont reconnus pour leur grande digestibilité; Ceux-ci ne requièrent que peu ou pas d’en- zymes pour être digérés et ils n’ons pas besoin de la bile pour être émulsifiés; lpresque deux fois plus de VITA- MINE A sous la frome active que le lait de vache et aucune trace de bêta-carotène, ce qui explique sa blancheur exceptio- nelle. l100 UI (2,5 microgrammes) de VITAMINE D par portion de 250 ml, soit autant que dans le lait de vache; ltrois fois plus de NIACINE (vitamine B3) que dans le lait de vache; l25 microgrammes d’ACIDE FOLIQUE par portion de 250 ml, soit deux fois plus que le même volume de lait de vache; l325 mg de CALCIUM par portion de 250 ml, soit un peu plus que le lait de vache (291 mg); l498 mg de POTASSIUM par portion de 250 ml, soit 25% de plus que le lait de vache et autant que qu’un jus d’orange; lplus de SÉLÉNIUM et deux fois plus de GLU- TATHION PEROXYDASE (deux antioxydants très reconnus) que le lait de vache.

Les bienfaits du lait de chèvre

que le lait de vache. Les bienfaits du lait de chèvre Ainsi, il répond parfaitement aux

Ainsi, il répond parfaitement aux besoins nu- trititionnels déterminés par Santé Canada. La blancheur du lait de chèvre et des produits dé- rivés s’explique par l’absence de bêta-caro- tène.Disponible dans la plupart des épiceries et boutiques spécialisées au Québec, le lait de chèvre est disponible à 3,25 % de matières grasses ou partiellement écrémé à 2 % m.g. Dé- couvrez également le petit nouveau: le lait de chèvre au chocolat!

En résumé

LE LAIT DE CHÈVRE CONTIENT… ldes PROTÉINES, diffé- rentes de celles du lait de

l des PROTÉINES, diffé- rentes de celles du lait de interne des hôpitaux, a publié les

interne des hôpitaux, a publié les conclusions d'une étude qu'il a menée sur des patients anémiques,

au cours de laquelle il a constaté que l'odeur de l'urine de ceux qui avait mangé de la chlorophylle était beau- coup moins forte. Il a alors supposé que la chlorophylle atténuait la mau- vaise haleine et les odeurs du corps, un fait qu'il a vérifié au cours d'un petit test sur ses confrères étudiants en médecine. Ultimement, il a constaté que les bains de bouche à la chlorophylle di- minuaient fortement les odeurs des personnes ayant bu du jus d'oignon (une pratique heureusement peu ré-

Il n'en fallait pas plus pour

pandue

)

déclencher un mouvement mondial en faveur des chewing-gums et des dentifrices à la chlorophylle. Et c'est le persil qui contient énor- mément de chlorophylle, ces pig- ments verts qui donnent leur couleur aux feuilles et aux plantes. C'est un fait que la chlorophylle est un puissant déodorant naturel pour l'organisme.

MAIS ATTENTION AUX EFFETS DES BAINS DE BOUCHE À LA MENTHE!

Beaucoup de personnes ont ten- dance à confondre menthe et chlo- rophylle. La menthe, ainsi que les bains de bouches à la menthe ven- dus dans le commerce, ne font rien pour combattre la mauvaise haleine. Ils se contentent de masquer l'odeur. Les causes internes du problème ne sont pas attaquées. De plus, selon des études menées ces dernières années à l'Université

de Sao Paulo, au Brésil, l'utilisation quotidienne de bains de bouche a une incidence sur :

• Le risque de cancer de la bouche;

• L’érosion de l'émail dentaire ;

• L’augmentation de la sensibilité

des dents. Mais l'aspect le plus gênant des bains de bouche est qu'ils peuvent aggraver les problèmes d'haleine. Ceci parce qu'ils contiennent en gé- néral de l'alcool qui tue massive- ment les bactéries présentes dans la bouche. Sur le coup, cela améliore l'ha- leine, mais l'effet de long terme est que l'espace libéré est rapidement

colonisé par de mauvaises bactéries. Le recours aux bains de bouche ne fait qu'accroître le cercle vicieux. La chlorophylle, elle, ne dé- clenche aucun effet domino de ce type, et elle a un effet positif sur la santé générale, puisqu'elle a aussi des vertus anti-cancérigènes, anti- oxydantes et anti-inflammatoires. Elle contient aussi beaucoup de nu- triments essentiels : vitamine A, C, E et K, acide folique (B9), fer, calcium et magnésium. Elle a un puissant effet chélateur, c'est-à-dire qu'elle se lie aux métaux lourds, comme le mercure, et les évacue de votre corps. Sans surprise, on trouve beau- coup de chlorophylle dans les lé- gumes verts et les algues. Le maté (tisane d'Amérique du Sud) est une des sources connues les plus riches en chlorophylle.

ET POUR TERMINER

Mâcher des graines d'aneth est une autre excellente façon d'atté- nuer la mauvaise haleine. C'est d'ail- leurs une ancienne tradition en Inde que de manger des graines d'anis, dont le goût est proche de l'aneth, à la fin du repas. On peut enfin choisir de prendre des compléments ali- mentaires à base de chlorophylle : la dose standard est de 1 cuillère à café de poudre ou d’un comprimé de 100 mg par jour, après un repas. Si on choisit de prendre un com- plément de chlorophylle sous forme liquide, il est possible de prendre jusqu'à 1 cuillère à soupe ou 500 à 1000 mg par jour. Le liquide doit être dilué dans du jus ou de l'eau. La préférence est au remède de nos mamans : le persil. Car si on mange des feuilles de persil avec la nourriture, elles vont accompagner les aliments tout au long de la diges- tion, et ainsi produire leur effet ra- fraîchissant là où il faut, quand il le faut.

EN CONCLUSION, VOICI QUELQUES POINTS ESSENTIELS

- «La mauvaise haleine» n’y échappe pas puisque elle est appelée dans le jargon l’halitose.

- Ce n’est pas une maladie en soi

mais un symptôme entrant dans le cadre d’une maladie (comme la fiè- vre pour la grippe par exemple).

- Ses origines sont multiples (buc-

cale, ORL, broncho-pulmonaires et

digestives). Peut-être doit-on y ajou- ter d’autres facteurs : le pH de la sa- live, et que diverses études récentes ont fait état d’une autre cause possi-

ble, que l’on peut traiter avec succès

: l’Helicobacter pylori, une bactérie

aussi responsable d’un grand nom- bre d’ulcères de l’estomac ou du duodénum. Mais avant d’en arriver à la fibroscopie gastrique commen- çons par appliquer les judicieux conseils qui ont été prodigués.

- A propos de cette mauvaise ha-

leine, on ne peut souscrire à cette vé-

rité première applicable à presque tous les domaines de la médecine :

mieux vaut traiter la cause que ses effets.

14 DK NEWS

CULTURE

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

CONSTANTINE

Le spectacle «Les héros du destin» présenté devant des milliers de personnes

Le spectacle «Abtal el Qadar» (Les héros du destin», réalisé à l’occasion du cinquantenaire de l’indépendance nationale sous la direction du choré- graphe libanais Abdel Halim Caracalla, a été présenté mercredi soir à Constan- tine devant des milliers de personne.

Le stade Benabdelmalek Ramdane qui

a abrité l’évènement, a brillé de mille feux et vibré de milliers de voix, marquant ainsi de manière grandiose son activité inaugurale après sa reconstruction suite

à sa démolition partielle pour les besoins

du tracé du tramway. Composant la majeure partie du public qui a afflué massivement de toutes les communes de la wilaya, les jeunes ont donné à l’événement une ambiance des grandes manifestations sportives. Des milliers de familles ont également assisté au spectacle qui s’est déroulé en présence du metteur en scène Abdel Halim Cara- calla, des autorités locales et d’un grand nombre d’invités. Cette création qui se décline en hymnes sublimés, dédiés à toutes les réa- lisations accomplies par l’Algérie en 50

toutes les réa- lisations accomplies par l’Algérie en 50 ans d’indépendance, sans occulter la pa- renthèse

ans d’indépendance, sans occulter la pa- renthèse tragique de la «décennie noire», a surtout séduit par sa somptueuse choré- graphie, des techniques inédites en Algé- rie pour des productions de cette dimension, selon des spectateurs. Découvrant un spectacle grandiose de par ses fresques vivantes, ainsi que par sa

chorégraphie et le grand nombre d’ar- tistes et de techniciens algériens mobili- sés (quelque 700 personnes), le public a été séduit par la qualité de l’organisation mise en place pour l’occasion par l’Office national de la culture et de l’information (ONCI), maître de l’ouvrage de cette réali- sation culturelle, à laquelle la wilaya de

Constantine a également apporté une contribution notable. Le stade Benabdelmalek dont la nou- velle capacité est passée après sa recons- truction de 3.000 à 10.000 places et qui a été renforcée de 2.500 places aménagées sur la pelouse pour les familles et les invi- tés, a été transformé en cette occasion en une immense structure de méga spectacles. Ils étaient nombreux à voir en cet évè- nement, une expérience de bonne augure pouvant doter ainsi Constantine d’un es- pace qui lui a tant manqué, en attendant la réalisation annoncée depuis des an- nées, d’une grande salle de spectacle digne de la capitale de l’est et des évène- ments culturels qui y sont organisés ces dernières années. Dans une déclaration faite après le spectacle, le metteur en scène Abdelhalim Caracalla, a affirmé: «l'histoire du peuple algérien est écrite par le sang des femmes et des hommes, je n'ai fait que la trans- crire». Le spectacle sera rejoué au même stade durant les soirées de jeudi et de vendredi.

El-inchad ouvre les «nuits du mouachah

et du patrimoine»

La troupe «Safa» et le mounchid Youcef Soltani de Blida ont ouvert mercredi soir à Alger «les nuits du mouachah et du patrimoine» qu'abrite la salle Atlas durant le mois du ramadhan. Un public composé en majorité de familles étaient alors au rendez-vous pour apprécier durant plus d'une heure ce genre de chant interprété par cette troupe prometteuse et le jeune Soltani venu de la ville des roses. La soirée a été ouverte par la troupe «Safa» qui a présenté un bouquet de madih (chant religieux) avant d'être rejointe par le jeune mounchid qui a subjugué le public par ses capacités vocales et ses airs variés entre patrimoine algérien, maghrébin et oriental. Le mounchid Youcef Soltani a bercé les présents avec un morceau du maqam du «H'zam», un chant spirituel islamique de louange de Dieu et du madih du prophète (QSSSL) avant d'enchaîner avec «tarekt bab erradjae ouennas roukoud» suivi de «Allahouma salli wa sellem» et de finir par «hayou el-hadi bi ajmal dhikra». Le patrimoine national ancestral religieux était également à travers notamment «bismAllah nebda lami», «Allahouma selli alanabi», «Allah ya moulana» et «slat ouslam alik». Dans une déclaration en marge de la soirée, Youcef Soltani a déclaré que le le chant

de la soirée, Youcef Soltani a déclaré que le le chant religieux (el-inchad) «puise dans la

religieux (el-inchad) «puise dans la bonne parole inspirée de l'Islam» ajoutant que la manière dont il est présenté diffère d'une région à une autre. Il a es- timé que l'Algérie recèle des compétences impor- tantes en la matière d'autant plus que les mounchidines algériens sont fortement présents dans les concours arabes et islamique consacrés à ce genre de chant. Organisés par l'Office nationale de la culture et de l'information (ONCI), «les nuits du mouachah et du patrimoine» se poursuivront durant le mois du ramadhan avec la participation de troupes de différentes régions du pays dont «Al-firdaous» de Laghouat, «Haffoudhia» de Biskra et «Al-kaoutar» de Tlemcen.

«Théâtre et la révolution» en débat à Mostaganem

Les participants à une «gâada culturelle» sur le thème «Théâ- tre et la révolution» organisée par l’association «El Ichara» de Mostaganem ont mis en exergue le rôle du 4ème art dans la pro- pagation et la défense des idéaux du nationalisme algérien. Le théâtre a contribué à faire connaître la cause nationale, du- rant la période coloniale, à tra- vers un certain nombre de pièces théâtrales sur la révolution, in- terprétées par des artistes de ta- lent comme Rouiched, Hassan El Hassani et Mohammed Touri, ont souligné mercredi soir à Mostaganem les intervenants lors de cette rencontre cultu- relle. Ils ont également estimé que le 4ème art algérien a contri- bué à la prise de conscience des

citoyens de la nécessité de lutter pour le recouvrement de l'indé- pendance. L’assistance a suivi avec inté- rêt des interventions sur l’évolu- tion du 4ème art national où il a été fait part de la naissance, dans les années 20 du siècle dernier, du théâtre algérien puisque la première pièce «Djoha», a été produite à Alger en 1926 par le dramaturge Allalou, a-t-on af- firmé. Ils ont également évoqué la contribution de figures comme Hassan El-Hassani, Rachid Ksentini, Rouiched, Mohammed Boudia, Mustapha Kateb et d'au- tres dans le développement de cette forme d’expression artis- tique. Par ailleurs, les intervenants

ont insisté sur la nécessité d'en- courager les formations théâ- trales, la promotion de leurs productions artistiques afin d’encourager la créativité artis- tique. L’association «El Ichara» poursuivra la tenue de ces «gâada» avec la présentation de monologues, chaque fin de se- maine et jusqu'au 13 Août pro- chain. Au programme figurent :

«Algérien et fier» de Mohamed Mihoubi (Oran), «El Madani oua El Manssi» de Bouha Saif-Eddine (Skikda), «Lalla Hayat» de Fa- tima Djasti et «Professeur Noui» de Meddahi Fathi (Mostaganem). Ces rencontres sont placées sous le signe du cinquantenaire du recouvrement de l’indépen- dance nationale, rappelle-t-on.

Des artistes rendent hommage à Rachid Farès

Des artistes ont rendu hommage jeudi à Alger à l'acteur algérien récem- ment disparu Rachid Farès et ont évoqué son parcours artistique et sa manière d'aborder son travail de co- médien. Réunis à l'espace culturel Plasti du quotidien Algérie news, des réalisa- teurs qui ont travaillé avec Rachid Farès se sont suc- cédé pour parler de l'acteur qu'il fut ainsi que de l'homme de principe qu'il a été durant sa carrière. Le réalisateur et pro- ducteur Bachir Derraïs a dévoilé des images de son dernier film "Llob and co" dans lequel Rachid Farès joue au côté de Sid Ali Kouiret sur un scènario de Yasmina Khadra, inspiré des premiers romans policier de l'acteur. Bachir Deraïs a par ailleurs évoqué le caractère "entier" de Rachid Farès ainsi que ses rapports parfois difficiles avec les médias.Il a aussi témoi- gné de la grande culture cinématographique de l'acteur, une connaissance et un amour du cinéma mondial qu'il doit no- tamment à ses débuts en tant que projectionniste. Un autre réalisateur, Dahmane Ouzid, a quant à lui salué les qualités artistiques du défunt, sa capacité "exceptionnelle" de mémo- risation des textes, surtout lorsque les conditions de tour- nages étaient difficiles, qualifiant Rachid Farès d'un acteur "qui ne nous font pas souffrir pendant un tournage". Evo- quant à son tour le rapport de Rachid Farès aux médias, le réa- lisateur de "Essaha" dira que Rachid Farès "n'éprouvait pas le besoin de parler de lui", mettant sur le compte de l'humilité le refus de l'acteur d'accorder des interviews à la presse. Da- hamane Ouzid a également parlé de la cinéphilie de Rachid Farès ainsi que de sa fréquentation assidue de la cinéma- thèque d'Alger à l'époque ou Boudjemâa Karèche en était le directeur. Le réalisateur Rachid Benallal qui a réalisé le film "Ya Ouled" en 1993 et dans lequel Rachid Farès a joué, dira que ce dernier a donné toute la "crédibilité au statut de comé- dien" en parlant de son professionnalisme et de son choix de "vivre de son métier". L'hommage s'est ensuite poursuivi en musique avec le groupe "Essed" de la ville de Knadesssa qui a interprété des morceaux de musique diwane avec en préam- bule un poème en hommage au défunt. Né le 9 mars 1955, Ra- chid Farès s'est lancé très jeune dans une carrière au cinéma et à la télévision.Il avait notamment joué aux côtés de grands noms du cinéma et du théâtre algérien, comme Sid Ahmed Agoumi, Ahmed Benaïssa et Sonia, entre autres. Au théâtre, il avait donné la réplique à la comédienne Sonia dans la pièce de théâtre "Nuit de divorce". Au cinéma, le défunt avait joué dans "Morituri" de Okacha Touita, "Le thé dÆAnia" de Said Ould Khelifa, "Le clandestin" de Ben Amar Bekhti, "LÆenvers du miroir" de Nadia Chérabi, entre autres films. Sa der- nière apparition a été dans le film sur Mustapha Ben Boulaïd de Ahmed Rachedi, aux côtés de Hassan Kachache et Slimane Benaïssa. Rachid Farès décède le 20 juin 2012 d'une crise car- diaque, il a été enterré au cimetière de Garidi.

APS

Rachid Farès décède le 20 juin 2012 d'une crise car- diaque, il a été enterré au

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

RÉGIONS

DK NEWS

15

SANTÉ

Une nouvelle unité de dépistage du cancer du sein à Belouizdad

La nouvelle unité de dépistage du can- cer du sein qui a ouvert ses portes mer- credi à Alger contribuera à l'allégement de la pression sur le Centre de lutte anti- cancer Pierre et Marie Curie (CPMC).

Selon les informations recueillies, cette unité accueillera quotidiennement entre 40 et 50 malades du cancer du sein en attendant l'ouverture d'unités similaires au niveaux de certains établissements hospitaliers comme l'a signalé le ministre de la santé, de la popu- lation et de la réforme hospitalière, M. Dja- mel Ould Abbés. Cette démarche a pour objectif de rapprocher les structures sani- taires du citoyen, améliorer la qualité de trai- tement et alléger la pression sur le CPMC. A cette occasion, le directeur du CPMC, M. Choukri Hamoum a indiqué que la clinique de Belcourt qui relève de cet établissement prend en charge la médecine du travail et les tests de dépistage du cancer du sein. Par ail- leurs, le chef de service de dépistage du can- cer du sein, le professeur Ahmed Bendib a présenté un exposé détaillé de cette struc- ture qui a effectué en 2011 plus de 900 inter- ventions chirurgicales sur des malades résidant à Alger et ses environs et d'autres

malades résidant à Alger et ses environs et d'autres wilayas. Cette structure a diagnostiqué plus de

wilayas. Cette structure a diagnostiqué plus de 24.000 cancers du sein chez des malades venues de différentes régions du pays et ef- fectué 1200 biopsies. Le taux d'occupation de lits de cet établissement varie entre 120 et 130%, soit un pourcentage au-dessus de sa

capacité d'accueil. Le CPMC a été renforcé au cours des deux dernières années par deux cliniques de chimiothérapie à Beaux frai- siers (Bouzaréah) et Rouiba. Une troisième clinique est en cours de réalisation à Hassiba Benbouali, signale-t-on.

UNIVERSITÉS

Ouverture, en septembre d’un centre universitaire à Tipasa

Un centre universitaire ouvrira ses portes à la rentrée de septembre prochain à Tipasa pour accueillir, dans un premier temps, quelque 2.000 étudiants, a-t-on appris mercredi de sa directrice, Mme Hartiti Fadila. Ces étudiants seront répartis au niveau de deux instituts. Il s’agit des instituts des Sciences économiques, commerciales et de gestion et des Sciences humaines et sociales qui com- menceront pour chacun avec trois spécialités, a-t-elle précisé. Ces spécialités portent notamment sur le management, l'économie touristique, les assurances et les banques pour l’institut dédié aux sciences économiques et sur l’archéologie ancienne, le développement des ressources et la psychologie

et l’éducation, pour celui des Sciences humaines. Les inscrip- tions définitives sont en cours au niveau de ces instituts, a in- diqué, par ailleurs, Mme Hartiti qui a fait savoir que trois instituts seront livrés ultérieurement au niveau de ce centre. Les entreprises chargées du projet s’activent à achever les travaux de viabilisation et d’électrification des deux instituts pour être prêts à la la rentrée universitaire 2012-2013. La wilaya de Tipasa disposera ainsi, à la rentrée prochaine de deux pôles universitaires, situés respectivement à Koléa et à Tipasa avec une capacité globale de formation de 15.000 places pédagogiques et de 9500 lits pour l’hébergement des étudiants.

Le président de la FOREM appelle au contrôle des dépenses des fonds des associations

Le président de la Fondation pour la promotion de la santé et le développement de la re- cherche (Forem), le Dr Musta- pha Khiati a appelé mercredi les pouvoirs publics à contrôler les dépenses des fonds des as- sociations au niveau national. Le Dr Khiati a insisté, en marge du forum du journal « El Wassat « sur «le contrôle, par l'Etat, des fonds alloués aux as- sociations et le suivi des dé- penses» comme dans les pays developpés soulignant que «ces

fonds doivent etre utilisés dans des projets au profit de la so- ciété non à des fins personnelles».» «Certaines associations bénéficient de sommes colossales (plus de trois milliards

bénéficient de sommes colossales (plus de trois milliards de centimes) annuellement de l'Etat mais leur activité

de centimes) annuellement de l'Etat mais leur activité reste limitée», a-t-il dit. Dr Khiati a dénoncé le comportement d'associations qui « n'activent que par cir-

consatnces et comptent à 100% sur

les aides de l'Etat» ce qui, a-t-il dit, a compromis la confiance du citoyen en les associations qui prennent réellement en charge ses préoccupa- tions. Dans le même contexte Dr Khiati

a ajouté que « la gestion transparente des fonds des associations renforce

la confiance du citoyen et conforte ce

dernier dans ses dons» citant l'expé-

rience de son institution dans le cadre du programme «Kafil el Yatim

« (qui s'occupe de 7000 orphelins).

Il a également indiqué que son as- sociation ouvrait un compte courant

à chaque orphelin inscrit dans le

programme. Les dons vont directement dans le compte de l'enfant et le donateur peut suivre leur mouvement.

Appel à la création d'un conseil supérieur de la santé

Le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développe- ment de la recherche (Forem), Dr Mustapha Khiati a appelé

mercredi à Alger, à la création d'un conseil supérieur de la santé chargé «d'élaborer une carte de santé nationale» qui tienne compte des besoins na- tionaux dans le secteur de la santé. Le Dr Khiati qui était l'invité du forum du journal El Wassat

a précisé que cela faisait plus

de dix ans que nous deman- dons au ministère de la Santé de créer un conseil supérieur de la santé chargé d'élaborer une carte de santé nationale. «50 ans après l'indépendance, l'Algérie n'a toujours pas de carte de santé malgré les

moyens financiers importants dont elle dispose», a-t-il souli- gné affirmant que «c'est ce qui explique la situation catastro- phique dans laquelle le sec- teur s'est retrouvée aujourd'hui». Le président de la Forem a précisé que le système de santé national fait face actuel- lement à une crise grave due à «la mauvaise gestion et à la po- litique des promesses non te- nues», soulignant que celle-ci ne date pas d'aujourd'hui mais remonte à plusieurs années. «La preuve la plus édifiante de

la vulnérabilité du secteur de

la santé est la pénurie de mé-

dicaments», a-t-il affirmé ajoutant que malgré toutes les stratégies adoptées et les mil- liards dépensés dans l'impor- tation, l'organisation du marché des médicaments en Algérie demeure le grand défi que doivent relever tous les responsables du secteur» sa- chant que les «pays voisins produisent 80 pc de leurs be- soins en médicaments contre 15 pc seulement en Algérie». Dr Khiati a appelé dans ce contexte à une meilleure prise en charge des insuffisants ré- naux sachant que 3000 nou-

veaux cas sont enregistrés

chaque année d'où la néces-

sité, a-t-il dit, de développer la

greffe rénale pour atténuer les souffrances des malades. Il a indiqué qu'en 1986 une étude

annonçait que l'insuffisance

rénale créerait un problème plus tard, ce qui est, effective-

ment, arrivé, selon M. Khiati qui a affirmé que 80 greffes rénales avaient été réalisées cette année là (1986) et 70 seu- lement en 2011.

Un centre de sécurité maritime ouvrira ses portes début 2013 à Beni Saf

Un centre de sécurité maritime ouvrira ses portes début 2013 à l’école de formation technique de pêche et d’aquaculture (EFTPA) de Beni Saf, a affirmé jeudi sa di- rectrice. A vocation régionale, ce centre, a précisé Mme. Mouffok Meniri Souâd, certi- fiera le personnel naviguant du secteur de la pêche dans tout l’Ouest algérien en ma- tière de sécurité à la navigation. «La réglementation oblige tout marin désirant sortir en mer à détenir un certifi- cat de base renouvelable tous les cinq ans», a-t-elle ajouté. Cette opération a été inscrite par le mi- nistère de la Pêche et des ressources halieu- tiques hors plan quinquennal pour former

les professionnels dans le domaine de la sé- curité maritime où une forte demande a été recensée. Cette formation était assurée, au- paravant, sous forme de stages bloqués sanctionnés par un certificat de base. Cette école a lancé, en mai 2009, une nouvelle option dite «sécurité à la navigation» ou certificat de base qui a suscité l’intérêt des professionnels. Le certificat de base, ou certificat de survie, a pour objectif l'acqui- sition des connaissances nécessaires à la bonne exécution des gestes destinés à pré- server l'intégrité physique des gens à bord d'un navire, a-t-on expliqué. L'Algérie est membre de l'Organisation maritime inter- nationale (OMI), notamment, pour la

norme «STCW-F», première convention in- ternationale sur les normes de formation des gens de mer dans le but d'améliorer «la sauvegarde de la vie humaine en mer». «La formation prodiguée par le nouveau centre de Beni Saf s’effectuera selon les normes de la STCW-F», a-t-on signalé. Cette formation, rappelle-t-on, a été lé- guée par le ministère des Transports à celui de la Pêche sous forme de partenariat. L’EFTPA de Beni Saf dispose déjà des équipements nécessaires pour lancer cette formation, et du personnel formateur. «Trois de nos enseignants ont déjà effectué des stages à Bousmail et en Espagne au ni- veau de centres spécialisés en sécurité ma-

ritime», a-t-elle indiqué. «Toutefois, l’ou- verture du centre reste tributaire de l’affec- tation d’un terrain pour les exercices de lutte contre les incendies», a précisé Mme. Mouffok Meniri. Une commission mixte composée de représentants des ministères des Transports et de la Pêche a visité l’école de Beni Saf pour s’enquérir des conditions d’accueil du centre. L’école de pêche de Beni Saf est déjà homologuée pour ce genre de formation par l’école de formation et d’instruction maritime de Mostaganem. Plusieurs exercices de survie en mer et de sécurité ont été organisés par l’école, a-t-on souligné.

APS

16 DK NEWS

MONDE

Vendredi 27- Samedi 28 juillet 2012

DROITS DE L’HOMME

La Commission africaine et la Cour africaine néamoin coujointe à alger

La Commission africaine des droits de l'homme et des peuples et la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples ont tenu jeudi à Alger leur première réunion annuelle conjointe en vue de renforcer leur coopération bilatérale en matière de pro- motion et de protection des droits de l'homme. Les deux institutions ont précisé, à cet effet, que cette réunion de deux jours a pour objectif de «procéder à une discussion et à une réflexion sur les voies et moyens de renforcer leur collaboration et relever les défis qui se posent à la pro- tection des droits de l'homme et des peuples et renforcer leur coopération bilatérale, sur la base de valeurs parta- gées». En tant que principaux organes ayant pour mandat d'assurer le respect des droits de l'homme en Afrique, elles ont, également, exprimé leur souhait de «renforcer leur re- lations de complémentarité et promouvoir le processus de dialogue constructif en vue de renforcer cette rela- tion de complémentarité et le paysage africain des droits de l'homme». Coprésidée par les présidents de la Commission africaine et de la Cour afri- caine des droits de l'homme et des peuples, respective- ment la commissaire Cathe- rine Dupe Atoki et le juge Gérard Nijungeko, cette ren- contre, organisée au siège du Centre africain d'études et de

TUNISIE

recherches sur le terrorisme (CAERT), fait suite aux deux réunions tenues entre les bu- reaux des deux institutions le 8 mars 2011 à Lilongwe (Ma- lawi) et le 24 juillet à Alger.

«Cette première réunion est d'une importance straté- gique capitale dans la mesure où elle sera une occa- sion pour les deux institu- tions de clarifier ensemble certaines questions qui, si elle n'étaient pas résolues, pourraient constituer des obstacles à la saisine de la Cour par la Commission, ou au renvoi des affaires par la Cour à la Commission», a in- diqué le président de la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples, le juge Gérard Niyungeko, à l'ouverture des travaux de cette rencontre. Il a expliqué que cette réunion permettra d'examiner de «nouvelles stratégies» conjointes de pro- motion de la Cour à travers le continent, et de développer des programmes d'échanges de compétences, d'informa- tions et de documents entre les deux institutions. Le pré- sident de la Cour africaine des droits de l'homme a éga- lement souligné que l'objectif de la présente rencontre est d'évaluer les «pas timides» franchis par les deux institu- tions dans la voie de leur col- laboration et d'identifier les lacunes et les problèmes existants. Il s'agit également de trouver, a dit le juge

Il s'agit également de trouver, a dit le juge Niyungeko, les voies et moyens les plus

Niyungeko, les voies et moyens les plus appropriées pour rendre la relation de complémentarité entre les deux institutions «plus fluide et la plus intense possible». Sur ce dernier point, le juge Niyungeko a relevé l'impor- tance de cette réunion pour la Cour dans la mesure où elle sera aussi l'occasion d'examiner de nouvelles stra- tégies à mettre en oeuvre afin qu'elle soit saisie d'un plus grand nombre d'affaires, de manière à lui permettre de produire un impact plus im- portant sur la protection des droits de l'homme à l'échelle continentale. Il a salué le sou- tien que la Cour reçoit de l'Al- gérie, qui a ratifié le protocole de sa création, et au sein de laquelle un juge algé- rien siège. De son côté, la pré- sidente de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples, Ca- therine Dupe Atoki, a expli-

qué que la question des droits de l'homme «n'est pas statique et évolue au fur et à mesure que les sociétés évo- luent, d'autant que certaines questions émergent à tout moment». Elle a précisé que la réu- nion d'Alger vise à améliorer la coopération et la collabora- tion entre la Commission et la Cour et à «explorer les voies et moyens innovants pour rendre leurs relations plus efficiente». Selon Mme Dupe Atoki, elle est égale- ment l'occasion d'améliorer le travail des deux institu- tions et peaufiner leur straté- gie conjointe en matière des droits de l'homme. Elle a tenu elle aussi à saluer le rôle de l'Algérie dans la lutte pour la protection des droits de l'homme, soulignant qu'elle a «fortement» appuyé les deux institutions pendant plu- sieurs années.

Nouvelle constitution tunisienne :

les dirigeants de la coalition au pouvoir soulignent leur attachement au consensus

Les dirigeants de la coalition tripar- tite au pouvoir en Tunisie ont souligné leur «attachement» au consensus concernant l'élaboration de la nouvelle constitution, insistant sur l'importance des prochaines élections prévues au printemps prochain. La nouvelle Constitution doit «garantir» une par- faite distribution du pouvoir exécutif entre le Président de la République et le Chef du gouvernement et instaurer une justice indépendante du pouvoir exécu- tif, a déclaré le président tunisien, M. Moncef Marzouki, à l'occasion du 55e anniversaire de la proclamation de la république tunisienne. Le président Marzouki a plaidé pour la préservation des acquis de la révolu- tion du 14 janvier, précisant que «le peuple peut se révolter à nouveau, tant que le gouvernement actuel n'a pas ho- noré ses engagements». Le chef du gou- vernement provisoire et secrétaire général du mouvement Ennahda, Ha- madi Jebali, a pour sa part, affirmé que son gouvernement œuvre à organiser les élections le 20 mars prochain, ajou- tant que les mois prochains seront dé- cisifs pour le parachèvement du processus de la révolution et la protec- tion de cette dernière contre les forces anti-révolutionnaires. Il a en outre pré- cisé que la réussite de la période de transition passe par l'élaboration d'une

Constitution consensuelle et l'organisa-

tion d'élections libres et transparentes. Pour sa part, M. Mustapha Ben Jaafar, président de l'Assemblée nationale Constituante et chef du parti «Etakat- tol» membre de la coalition au pouvoir,

a indiqué que le parlement œuvre sans

relâche pour que la nouvelle constitu-

tion soit fin prête à la fin du mois d'oc- tobre prochain. Il a en outre estimé que

la nouvelle Constitution doit faire l'ob-

jet d'un plus large consensus, préserver les constantes nationales, garantir les

droits et libertés et jeter les fondements d'un Etat de droit. En réponse aux di- vergences entre les partis autour du ré- gime politique à adopter en Tunisie, il

a souligné que le choix du régime poli-

tique constitue «un défi majeur», tout

en plaidant en faveur de l'adoption d'un régime politique conforme aux spécifi- cités du peuple tunisien, un régime qui fasse l'objet d'un consensus national. «La nouvelle Constitution doit égale- ment garantir l'équilibre entre les pou-

voirs et la suprématie de la loi», a-t-il ajouté. Les positions des partis politiques tunisiens représentés au sein de la

Constituante concernant le régime po- litique à adopter sont divergentes. Alors que le parti Ennahda demeure attaché à un régime parlementaire, les autres formations politiques plaident pour un régime semi présidentiel où le prési- dent de la République est élu directe-

ment par le peuple et jouit de véritables prérogatives.

Manifestation à Sidi Bouzid contre la situation sociale

Des dizaines de manifestants ont attaqué jeudi le siège du gouvernorat (pré- fecture) à Sidi Bouzid, dans le centre-ouest de la Tunisie, et la police a procédé à des tirs de sommation et de gaz lacrymogènes pour les disperser, selon des médias. Des habitants protestant contre leur situation sociale se sont rassem- blés et ont mis le feu à un pneu avant de le jeter à l'intérieur des locaux du gou- vernorat. Des agents de la sécurité ont riposté en procédant à des tirs de sommation et de grenades lacrymogènes pour disperser les protestataires. «Voici de nouveau la police de Ben Ali», ont crié les manifestants en lançant des pierres en direction des forces de l'ordre. Ils faisaient référence au président déchu Zine El Abidine Ben Ali, chassé en janvier 2011 par une révolte populaire entamée suite à l'immolation d'un vendeur ambulant, Mohamed Bouazizi, à Sidi Bouzid.

UNESCO

Création d’un compte spécial pour la sauvegarde du patrimoine mondial au Mali

Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco a créé un compte spécial pour la sau- vegarde du patrimoine mondial au Mali, a in- diqué l’Unesco dans un communiqué. Cette mesure a pour objectif d’accompagner ce pays dans ses efforts de préservation et de protec- tion des biens affectés par le conflit armé sé- vissant dans les régions nord du Mali, en particulier les sites de Tombouctou et le Tom- beau des Askia à Gao, a-t-on ajouté. Ce compte vise à soutenir le gouvernement malien dans l’évaluation des dommages sur les sites, ainsi que dans la réalisation d’opéra- tions de reconstruction et de réhabilitation des biens touchés dès que la situation le permet- tra, selon le communiqué. Il s’agit aussi de renforcer les capacités des gestionnaires des sites et les communautés locales à Tombouc- tou et à Gao. «Le label du patrimoine mondial est accordé aux sites d’une valeur universelle exceptionnelle, représentant une importance pour l'humanité tout entière. C'est dans cet es- prit que j’exhorte l’ensemble des Etats mem- bres de l’Unesco, les organisations régionales africaines et les organisations internationales à alimenter ce compte», a souligné la Direc- trice générale de l’organisation onusienne Mme Irina Bokova. Les biens du patrimoine mondial situés dans les régions nord du Mali font l’objet d’attaques et de destructions de- puis leur occupation par des groupes armés is- lamistes en avril 2012. A Tombouctou, neuf mausolées ont été pro- fanés, dont deux faisant partie de la mosquée Djingareyber, la plus importante de la ville.

PALESTINE-ONU

La date du dépôt de la candidature de la Palestine à l'ONU serait décidée le 6 septembre

La Ligue arabe va décider le 6 septembre, de la date de dépôt de la candidature de la Pa- lestine aux Nations unies, a annoncé mercredi le président palestinien Mahmoud Abbas lors d'une réunion du conseil consultatif de son parti, le Fatah, à Ramallah. Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe décide- raient le 6 septembre de la date de dépôt de la candidature de la Palestine, a affirmé M. Abbas, ajoutant que les Palestiniens ont lancé une campagne diplomatique visant à gagner suffisamment de soutien international pour sa candidature. Dimanche, le Comité de la Ligue arabe, qui s'est réuni au Qatar, a exprimé son plein soutien à la candidature palestinienne à l'ONU.

Deuil national d'une semaine au Ghana après la mort du président Mills

Le Ghana observait un deuil d'une se- maine après la mort de son président, John Atta Mills, mardi à l'âge de 68 ans alors que le pays s'apprête à organiser une élection présidentielle en décembre prochain. Peu après l'annonce mardi soir du décès du président Mills, les autorités ont décrété un deuil d'une semaine. La date des funé- railles n'a pas encore été annoncée. De son côté, l'opposition a suspendu sa propre cam- pagne électorale dans le pays où les dra- peaux avaient été mis en berne, selon des médias. Conformément à la constitution, le vice-président John Dramani Mahama a succédé mardi soir au chef de l'Etat, dans les heures qui ont suivi sa mort, ouvrant une période d'intérim de cinq mois. Atta Mills avait lui-même été désigné l'an dernier can- didat au scrutin présidentiel de décembre 2012 lors de primaires où il avait remporté une victoire écrasante.

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

MONDE

DK NEWS

17

4

4

4

Syrie

108 ONG italiennes appellent

à mettre fin à l'intervention étrangère

Le réseau italien «No war» a lancé jeudi «un appel urgent» visant à mettre fin à l'intervention militaire étrangère en Syrie et rétablir les droits humains et le respect de la légalité dans ce pays.

humains et le respect de la légalité dans ce pays. Le réseau constitué de 108 ONG

Le réseau constitué de 108 ONG «exhorte à mobiliser les Nations Unies et la communauté internationale à prendre des mesures immédiates pour faire cesser toute intervention militaire étrangère contre la Syrie, et au contraire, d'agir de bonne foi pour une honnête médiation». Dans cet appel, les ONG estiment «essentiel d’agir rapidement», deman- dant d'«agir de bonne foi pour rejoindre une vraie médiation pacifiques». «Au cours des derniers mois, nous avons observé une augmentation constante des campagnes de presse qui présentent seulement une vision par- tielle et pas vérifiée ce qui passe en Syrie», souligne le réseau, estimant que «la même chose s'est produite aussi dans le cadre des préparatifs à l'inter- vention étrangère en Libye». Les rédacteurs de cet appel rappel- lent «les affrontements violents entre

les troupes gouvernementales et les in- surgés armés de l'auto-proclamé (Armée Libérée Syrienne) avec des bases en Turquie, près de la frontière syrienne». «Nous savons que ces conflits provo- quent un grand nombre de morts parmi les civils, qui sont toujours les pre- mières victimes de n’importe quel conflit.

Il semble donc clair que les deux

côtés armées ont des responsabilités», soulignent-ils, affirmant qu' une ingé-

rence militaire étrangère n'est pas une bonne façon de protéger les droits civils et humains». Pour eux «le projet d'(intervention militaire humanitaire) en Syrie est la pire des solutions et il ne peut pas re- vendiquer aucune légitimité, car on ne peut pas obtenir la protection des droits humains par une intervention armée».

A cet égard, ils exhortent la commu-

nauté internationale à «favoriser un cessez le feu sur les deux côtés et une médiation neutre entre les parties: nous rappelons que la proposition faite par certains pays d'Amérique latine à partir du groupe Alba semble être accueilli aussi par l'opposition non-armée». Ils préconisent la prise de «mesures pour arrêter l'ingérence militaire et po- litique étrangère en Syrie visant à désta-

biliser le pays et éventuellement toute la région, la restauration de la Syrie dans le bloc régional, la fin des sanctions ac- tuelles qui portent atteinte à des civils, une mission internationale d'enquête par les pays et les organisations neutres pour établir la vérité sur les conditions de vie en Syrie «. Enfin, le réseau italien a appelé à un sit-in devant l'ambassade des Etats- Unis à Rome, pour le 31 juillet, afin de «faire entendre» la voix des ONG oppo-

sées à l'intervention étrangère en Syrie.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé mercredi la position américaine à l'égard de l'opposition syrienne la considérant comme étant une «justifi-

cation du terrorisme», accusant Wash- ington de ne pas avoir condamné l'attentat du 18 juillet à Damas. «C'est une position assez horrible», a déclaré M. Lavrov en évoquant cet attentat qui a tué plusieurs hauts responsables syriens. «Je n'arrive même pas à trouver les mots pour formu- ler notre position à ce sujet. C'est une justification directe du

Moscou dénonce la position des USA

terrorisme», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse. Le chef de la diplomatie russe a cri- tiqué l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, Susan Rice, affirmant qu'elle

avait déclaré après l'attentat que le Conseil de sécurité de l'ONU devait voter une résolution menaçant Damas de sanctions. «En d'autres termes, cela signifie que +nous+ (les Etats- Unis) allons continuer de soutenir de tels actes terroristes aussi longtemps que le Conseil de sécurité ne fera pas ce que nous voulons», a expliqué M. Lavrov.

Ban Ki-moon appelle la communauté internationale à «protéger» les civils

la communauté internationale à «protéger» les civils Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en visite à Srebrenica, a ap- pelé jeudi la communauté internatio- nale à «protéger les civils», face aux combats qui font rage en Syrie. «La communauté internationale doit être unie» et ne plus tolérer «la pour- suite du carnage en Syrie», a dit M. Ban à la presse après avoir rencontré à Sre- brenica, des survivants et des veuves des victimes, qui ont exprimé leur colère en- vers l'ONU. «Dans beaucoup d'autres en- droits, nous ne sommes pas en mesure de protéger entièrement les civils. Nous devons tout faire pour protéger les civils et faire cesser le carnage, en particulier en Syrie, maintenant que nous avons appris le message de Srebrenica», a-t-il déclaré Depuis le début de sa tournée

d'une semaine dans les pays de l'ex-You- goslavie, M. Ban n'a cessé de déplorer l'«impuissance» de l'ONU au moment où un génocide se déroulait en Bosnie et d'alerter la communauté internationale devant la situation en Syrie. Dans la ma- tinée, M. Ban s'est recueilli au centre mémorial de Srebrenica. Il a déposé une gerbe de fleurs et s'est incliné devant le monument sur lequel sont gravés les noms de plus de 5.600 victimes, enter- rées après avoir été exhumées de fosses communes et identifiées. Peu avant la fin du conflit intercommunautaire de Bosnie (1992-95), les forces serbes de Bosnie ont tué environ 8.000 hommes et adolescents musulmans, en l'espace de quelques jours, après avoir pris le contrôle de Srebrenica le 11 juillet 1995.

L'Egypte s'oppose à toute ingérence étrangère en Syrie

Le président égyptien Mohamed Morsi a exprimé son opposition à toute ingérence militaire étrangère dans les af- faires de la Syrie. Cité par son porte-pa- role Yasser Ali, le président égyptien a réitéré le soutien au choix du peuple sy- rien et à ses aspirations à la liberté, expri- mant le rejet de toute possibilité d'ingérence militaire étrangère dans les affaires de la Syrie. «L'aide égyptienne au peuple syrien consiste à ne pas s'ingérer dans les af- faires intérieure de la Syrie», a-t-il ajouté. Le ministère égyptien des Affaires étran- gères «fait tout le possible pour assurer un règlement politique du conflit sy- rien», a indiqué le porte-parole. Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est se- couée par un puissant mouvement de contestation du régime en place. Selon différentes données, entre 16.000 et 19.000 personnes ont trouvé la mort lors de cette révolte. Un cessez-le-feu a été décrété en Syrie en avril dernier, en vertu du plan de paix élaboré par l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Kofi Annan. Toute- fois, les affrontements ne cessent pas et le bilan des victimes continue de s'alour- dir. Le 20 juillet, Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité une résolu- tion prorogeant de 30 jours la mission des 300 observateurs en Syrie.

Pakistan

Suspension du passage des convois de l'Otan

Les autorités pakistanaises ont dé- cidé de suspendre le passage des convois de l'Otan transportant du ravi- taillement vers l'Afghanistan pour des raisons de sécurité, a-ton indiqué de source paramilitaire, citée par des mé- dias. «Les mouvements des véhicules de l'Otan ont été suspendus de manière temporaire depuis mercredi soir, afin que l'on puisse renforcer la sécurité», a déclaré un responsable paramilitaire. Des hommes armés ont attaqué mardi un camion de l'Otan et ont tué le chauffeur, près de la ville de Jamrud, à proximité de Peshawar, la ville princi- pale du nord-ouest du Pakistan, aux portes des zones tribales bastion des ta- libans et principal sanctuaire d'Al-Qaïda dans le monde. Il s'agissait de la pre- mière attaque contre un convoi depuis début juillet, date à laquelle Islamabad et Washington ont conclu un accord pour la réouverture de ces voies de pas- sage, après sept mois d'interruption. «Nous avons lancé une opération de recherche dans les collines environnant Jamrud», a ajouté le responsable. Un autre responsable, des autorités locales cette fois, a confirmé jeudi la suspen- sion du passage des convois «pour des raisons de sécurité». Les routes seront rouvertes «très bientôt» mais pour le moment, les camions transportant du ravitaillement pour les soldats de l'Otan stationnés en Afghanistan ont été préve- nus de ne pas approcher de la frontière, a-t-il ajouté. Islamabad a accepté début juillet de rouvrir ses routes au transport des ca- mions de l'Otan se rendant en Afghanis- tan, après que la secrétaire d'Etat américaine Hillary Cliton avait présenté ses regrets pour un bombardement de la Force internationale dans le pays (Isaf ) qui avait tué 24 soldats pakistanais en novembre 2011.

APS

18 DK NEWS

GASTRONOMIE

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

T R O N O M I E Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012 L

La recette du jour du chefchef GuerraGuerra

e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Mderbel badendjel (agneau
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Mderbel badendjel (agneau
e d u j o u r d u chef chef Guerra Guerra Mderbel badendjel (agneau

Mderbel badendjel (agneau aux aubergines)

Ingrédients :

-

-

(coupé en morceaux) 4 gousses d’ail cuillères à soupe d’huile

d’olive 1 poignée de raisin sec trempée

1 heure dans de l’eau chaude ½ cuillère à café de cannelle ½ cuillère à café de ras el hanout ½ cuillère à café de cumin ½ cuillère à café de carvi Sel et poivre noir

-

-

-

-

-

-

-

-

500g d’aubergines 500g de gigots d’agneau

2

Préparation :

Lavez les aubergines et les coupée dans le sence de la longueur en tranche de 2 à 3 millimètre d’épais- seur les passer à la farine puis les frire dans deux cuillères à soupe de beur et une cuillère à soupe d’huile fleurial, entre-temps pré- parez la derssa (ail et les épices avec une cuillère d’huile d’olive) bien pillé le tout. Dans un sautoir faite re-

d’olive) bien pillé le tout. Dans un sautoir faite re- venir l’agneau coupé en morceaux avec

venir l’agneau coupé en morceaux avec la derssa et une cuillère à soupe d’huile d’olive, ajoutez ½ litre d’eau puis les raisin sec bien gonflée, cuir 3 bon quart d’heures en fin de cuisson ajoutez les aubergines et faite les cuir avec la viande encore 15 min. J’aime mettre sur ce plat du basilic frai finement ci- selée, au moment de servir.

Le dessert du jour Flan aux œufs Préparation : 40 min Cuisson : 10 min
Le dessert du jour
Flan aux œufs
Préparation : 40 min
Cuisson : 10 min
Ingrédients (pour 6 personnes) :
Flan :
Lorsque le lait commence à monter, coupez le
feu et ajoutez les 4 à 6 cuillères de sucre et la va-
nille.Dans un saladier battez les œufs en
mousse puis incorporez le litre de lait tout en
- 1 litre de lait frais entier
continuant à battre,Votre mélange doit être bien
- 5 œufs
homogène.
- 4-6 cuillères à soupe de sucre bombées
Versez le mélange dans le plat à soufflé puis
- extrait de vanille
Caramel :
couvrez-le soit d'une assiette retournée soit de
cellophane résistant à la température (en géné-
- 3 cuillères à soupe de sucre bombées
Préparation :
Faites bouillir le lait et dans le même
temps préparez le caramel comme suit :
Dans une petite casserole mettez les 3 cuil-
lères à soupe de sucre et mouillez d'eau
(suffisamment pour que le sucre soit juste
translucide) faites chauffer à feu soutenu
jusqu'à ce que le caramel prenne une
jolie couleur rousse. Versez immédiate-
ment dans le fond d'un plat à soufflé.
ral 2 couches).
Placez le plat à soufflé dans la cocotte minute
contenant 2 cm d'eau au fond. Faites chauffer à
feu soutenu et baissez dès le premier sifflet
(pour éviter que le flan ne bout et fasse des
bulles), laissez cuire 10 min à partir de ce mo-
ment.
Après la cuisson, laissez refroidir avant de pla-
cer au réfrigérateur pendant minimum 2
heures.Pour le démoulage : avec un couteau fin
faites le contour du flan et placez le plat creux
sur le plat à soufflé, maintenez fermement les
deux et inversez !
VILLES
Fadj
Dohr
Asr
Maghreb
Icha
Alger
03
h 59
12
h 55
16
h 44
20
h 03
21
h 37
Oran
04
h 19
13
h 10
16
h 57
20
h 15
21
h 47
Bejaïa
03
h 51
12
h 47
16
h 36
19
h 55
21
h 29
Annaba
03
h 40
12
h 36
16
h 25
19
h 45
21
h 19
Tizi-Ouzou
03
h 56
12
h 51
16
h 40
19
h 59
21
h 33
Ouargla
04
h 10
12
h 46
16
h 26
19
h 44
21
h 09
Ouargla 04 h 10 12 h 46 16 h 26 19 h 44 21 h 09

Solution Samurai-soduku N°25

16 h 26 19 h 44 21 h 09 Solution Samurai-soduku N°25 COLLATIONNER ACIERAGEnISF UTnABUSIVESn LOTnAnnLABIE
COLLATIONNER ACIERAGEnISF UTnABUSIVESn LOTnAnnLABIE ABEILLESnEEn IREnEONnUSUS NEnOTITESnXE CnPRECISESnV
COLLATIONNER
ACIERAGEnISF
UTnABUSIVESn
LOTnAnnLABIE
ABEILLESnEEn
IREnEONnUSUS
NEnOTITESnXE
CnPRECISESnV
OBUSnACnnOBI
UnNInDHULIAn
RUINERASnNIB
TRnINESnOSER
N°25CroisésMotsSolution
FRAGMENTAIRE LnRnELEVAGES AVANCERnRUAS GACEnVERGEnA OSHAWAnAAnDI RENNEnINULES NnETIRESnOBn EAnILEnTIRAN
FRAGMENTAIRE
LnRnELEVAGES
AVANCERnRUAS
GACEnVERGEnA
OSHAWAnAAnDI
RENNEnINULES
NnETIRESnOBn
EAnILEnTIRAN
RUESnGAnVITE
ILLEGALEnOnP
ENnRITEnETNA
SEPnNEPESnAL
Fléchés N°25Solution
Mots

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

DÉTENTE

DK NEWS

19

Mots Fléchés N°26

28 juillet 2012 DÉTENTE DK NEWS 19 Mots Fléchés N°26 Proverbes Dis une chose pareille à

Proverbes

Dis une chose pareille à un âne, il ricanera. Proverbe algérien

Le bien de la corruption s'envolera même si tu le lies avec des chaînes en fer. Proverbe berbère

La dureté du cœur vient de la satiété. proverbe arabe

Caresse de chien donne des puces Proverbe français

C’est arrivé le 28 juillet

des puces Proverbe français C’est arrivé le 28 juillet 1989 : Hachemi Rafsandjani, président du Parlement,
des puces Proverbe français C’est arrivé le 28 juillet 1989 : Hachemi Rafsandjani, président du Parlement,
des puces Proverbe français C’est arrivé le 28 juillet 1989 : Hachemi Rafsandjani, président du Parlement,

1989 : Hachemi Rafsandjani, président

du Parlement, est élu chef de l'État iranien.

1995 : Les pays membres de l'Organisa-

tion mondiale du commerce (OMC) ap- prouvent à Genève l'accord général sur la libéralisation des services financiers.

2005 : Irlande : Après 35 ans de lutte

contre la présence britannique, l'IRA provi- soire annonce la fin immédiate de sa cam- pagne armée et la reprise de son désarmement, sans pour autant s'autodis- soudre.

Airblue

:

s'écrase au entraînant la mort de 152 per- sonnes. Espagne : Un vote parlementaire interdit les corridas en Catalogne et donne une victoire historique aux opposants à la tauromachie.

une victoire historique aux opposants à la tauromachie. 2010 : Pakistan Le vol 202 Célébrations Journée

2010 :

Pakistan

Le

vol

202

Célébrations Journée mondiale contre l’hépatite1. Australie : Jour de l'arbre (Arbor Day). Canada : Commémoration du Grand Dé- rangement Pérou : Fête nationale, Fiestas Patrias, com- mémorant la déclaration d'indépendance du Pérou par le général José de San Martín, à Lima en 1821 ; c'est aussi le jour fixé pour la prise de fonction du président de la Ré- publique du Pérou nouvellement élu.

Samurai-soduku N°26

Les problèmes de Sudoku Samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chif- fres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque Sudoku Samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Mots Croisés N°26 Horizontal : 1.Qui

Mots Croisés N°26

peut être résolu par la logique pure. Mots Croisés N°26 Horizontal : 1.Qui sert d'attestation 2.Rongeur

Horizontal :

1.Qui sert d'attestation 2.Rongeur - Écrivain Suisse 3.Saccharide - Du verbe voir 4.Note - Liqueur 5.Commune de la Loire-Atlantique - Génisse 6.Astate - Aggrava 7.Travail d'intérêt général - Bradype - Céréale 8.Arrête - Ponctuation 9.Général américain - "Arbre 10.Meubles - République fédérale d'Allemagne 11.Expulsion - Quatre - Mamelle de la femme 12. Peu communicative

- Quatre - Mamelle de la femme 12. Peu communicative Vertical : 1.Pâte alimentaire (pl.) 2.Fleur

Vertical :

1.Pâte alimentaire (pl.) 2.Fleur - Ksi 3.Monnaie - Grêle 4.Tuciste - Terre entourée d'eau

5.Trajet

6.Sud de la France - Interjection - Grand invalide civil 7.Einsteinium - Puni 8.Sodium - Matrices en acier servant à produire des empreintes 9.Reproduction - Du verbe savoir 10.Mammifère arboricole - Relatif à la fa- brication des tuiles (pl.) 11. Action de sortir du lit (pl.) - Confie 12.Personne désignée par une élection - Industriel américain

20 DK NEWS

DÉTENTE

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

Programme du Samedi 28 juillet 2012

- Samedi 28 juillet 2012 Programme du Samedi 28 juillet 2012 10h00 : Culinart (08) rediff

10h00 : Culinart (08) rediff - Cuisine 10h25 : El ardh el haya (09) - Documentaire 10h50 : Djoudi (09) - Dessin animé 11h20 : Djaweb bassite (08) rediff - Humour 11h30 : La quatrième vitesse (08) rediff - Feuilleton alg 12h00 : Journal en Français + Météo - Information 12h30 : Ahl el kahf (09) - Feuilleton historique 13h25 : Religion - Avis religieux 14h30 : Yaoumiyate zaza (06) - Humour 15h00 : Santé mag - Magazine de santé 15h25 : Loulou (06) - Dessin animé 15h35 : Culinart (09) - Cuisine 16h00 : El chabiha (09) - Feuilleton arabe 16h45 : Tadj el qor'ane - Religion 17h00 : Journal en amazigh - Information 17h30 : Takdar tarbah (05) - Emission de jeux 18h00 : Journal en amazigh - Information 18h30 : Le soleil de la vérité (09) - Feuilleton alg 19h00 : journal en arabe - Information 19h30 : Boudhou (09) - Humour 19h45 : Le ramadhan et le rire (09) - Caméra cachée 19h55 : Coran sous-titré en français - Religion 20h05 : Boualem Rahma - c c relieux 20h25 : dar da meziane (09) - Sitcom 20h45 : Irban irban saison 2 (09) - Humour 20h50 : Djaweb bassite (08) - Humour 21h00 : Wahdek fel bled (08) - Série 21h10 : Khalti lalahoum (09) - Sitcom 21h45 : Ami achour (09) - Humour 22h00 : A cœur ouvert (direct) - Emission de divertis- sement 23h40 : La quatrième vitesse (09) - Feuilleton alg

00h10 : El dourousse el mouhamadia - Religion sement 23h40 : La quatrième vitesse (09) - Feuilleton alg 01h00 : Journal en arabe -

01h00 : Journal en arabe - Information

mouhamadia - Religion 01h00 : Journal en arabe - Information 12:00 Les douze coups de midi

12:00 Les douze coups de midi - Jeu 12:40 Météo 12:45 Trafic info - Magazine de services 12:50 L'affiche du jour - Magazine sportif 13:00 Journal 13:15 Reportages - Magazine de reportages - Objectif Londres 14:35 Au-delà de la vérité - Téléfilm de suspense 16:05 Ghost whisperer - Série fantastique - Signaux de détresse - Saison 4 (4/23) 17:00 Ghost whisperer - Série fantastique - Lignes bri- sées - Saison 4 (5/23) 17:50 Secret story - Téléréalité 18:45 50mn inside - Magazine de reportages - «50mn Inside» en vacances 19:50 F1 à la une : Les qualifs - Formule 1 - Champion- nat du monde 2012 - 11e manche 19:55 Météo 20:00 Journal 20:35 Du côté de chez vous - Magazine de la décoration 20:40 Trafic info - Magazine de services 20:45 Météo

20:50 Tout le monde aime la France - Divertissement

20:50 Tout le monde aime la France - Divertissement Durée : 2h00 - Présentateur : Sandrine

Durée : 2h00 - Présentateur : Sandrine Quétier Deux équipes de célébrités s'affrontent dans ce tout nouveau divertissement estival, entièrement dédié aux richesses de l'Hexagone. Avec bonne humeur et autodérision, Anne Roumanoff, Baptiste Giabi- coni, Claudia Tagbo et Dove Attia affrontent Hélène Segara, Catherine Laborde, Jean-Luc Lemoine et Valérie Bègue. Quizz, blind test joué en live par un orchestre et épreuves ludiques attendent les stars, qui devront faire appel à leurs souvenirs pour ré- pondre correctement et engranger des points. Gas- tronomie, culture, spécificités régionales ou linguistiques, grands événements sportifs, tubes hexagonaux, tout ce qui fait le charme de la France sera au menu de ce rendez-vous pour toute la fa- mille.

22:50 Secret story – Téléréalité - Episode 10 - Saison 6

Secret story – Téléréalité - Episode 10 - Saison 6 11:50 Jeux olympiques Londres 2012 –

11:50 Jeux olympiques Londres 2012 – Multisports - Jeux olympiques 2012. 2e jour 12:55 Météo 2 13:00 Journal 13:20 Météo 2 13:25 Météo des plages 13:30 Secrets d'histoire - Magazine historique - Nicolas Fouquet, le soleil offusqué 15:00 Jeux olympiques Londres 2012 – Multisports - Jeux olympiques 2012 - 2e jour 20:00 Journal 20:30 Tirage du loto - Loterie 20:34 Météo 2

20:35 Fort Boyard - Divertissement

20:35 Fort Boyard - Divertissement Durée : 1h50 - Présentateur : Olivier Minne L'équipe est constituée

Durée : 1h50 - Présentateur : Olivier Minne L'équipe est constituée par Eve Angeli, chanteuse et comédienne, Brian Joubert, patineur professionnel, Willy Rovelli, humoriste, Fauve Hautot, danseuse professionnelle, Maxime Dereymez, danseur et cho- régraphe, ainsi que par Keen'V, chanteur. Tous jouent pour l'association «Les Gamelles du coeur». Le but de cette association est d'apporter de l'aide et une assistance aux animaux dans le besoin. Cette aide est apportée, selon les besoins, à tous animaux, de compagnie, sauvages ou d'élevage, carnivores comme herbivores ou granivores, abandonnés, en péril, recueillis par des refuges, ou dont les proprié- taires sont en difficulté. Pour les aider, les candidats doivent évidemment résoudre les nombreuses énigmes lancées par le Père Fouras et déjouer tous les pièges du Fort.

22:25 On n'est pas couché - Talk show

pièges du Fort. 22:25 On n'est pas couché - Talk show 12:00 12/13 : Journal régional

12:00 12/13 : Journal régional 12:25 12/13 : Journal national 12:50 Jeux olympiques Londres 2012 – Multisports - Jeux olympiques 2012 - 2e jour 15:00 En course sur France 3 – Tiercé - Depuis En- ghien-les-Bains 15:20 Keno - Loterie 15:25 Littoral - Magazine de la mer - Des âmes et des palmes 15:55 Regards d'ailleurs - Voyage 16:15 Faut pas rêver - Magazine de découvertes - Au Népal 18:05 Expression directe - Magazine politique - CGT 18:10 Questions pour un champion - Jeu 18:45 Météo des plages 18:50 Météo 19:00 19/20 : Journal régional 19:30 19/20 : Journal national

19:55 Jeux olympiques Londres 2012 - Multisports- En direct

19:55 Jeux olympiques Londres 2012 - Multisports- En direct Durée : 5h05 Jeux olympiques 2012. 2

Durée : 5h05 Jeux olympiques 2012. 2 e jour. A Londres (Angle- terre).

olympiques 2012. 2 e jour. A Londres (Angle- terre). 12:05 Album de la semaine - Magazine

12:05 Album de la semaine - Magazine musical - Nick Waterhouse 12:35 Kaira shopping - Série humoristique - Le grizzly 12:38 Kaira shopping - Série humoristique - Les cas- quettes 12:40 La météo 12:45 Le JT 13:00 Zapping - Divertissement 13:10 Le news show - Divertissement 13:55 Golf - Circuits américain et européen 17:00 Rugby - Super Rugby 2012 - 2e demi-finale 19:00 Platane - Série humoristique - La fois où Monica Bellucci a failli signer - Saison 1 (4/12) 19:35 La météo 19:40 Zapping - Divertissement 19:50 Jamel comedy club – Divertissement 20:30 Workingirls - Série humoristique - L'anniver- saire de Karine - (4/12) 20:50 Avant-match – Football - Trophée des cham- pions

21:00 Football - En direct

21:00 Football - En direct Durée : 2h05 Trophée des champions 2012 Montpellier / Lyon. A

Durée : 2h05 Trophée des champions 2012 Montpellier / Lyon. A New York.

23:05 Strike back - Série d'action – Kosovo - Saison 2 23:50 Strike back - Série d'action – Kosovo- Saison 2

23:50 Strike back - Série d'action – Kosovo- Saison 2 13:10 Scènes de ménages - Série

13:10 Scènes de ménages - Série humoristique 13:50 Météo 13:55 C'est ma vie - Magazine de société - Mamans pour le meilleur et pour le pire 15:00 C'est ma vie - Magazine de société - Changer pour ceux qu'on aime 16:15 C'est ma vie - Magazine de société - Règlement de comptes en famille 17:35 L'été d'«accès privé» - Magazine du show-biz 18:40 Un trésor dans votre maison - Magazine de ser- vices 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 En famille - Série humoristique

20:50 The Finder - Série policière

20:50 The Finder - Série policière Durée : 0h45 - Acteur : Geoff Stults, Michael Clarke

Durée : 0h45 - Acteur : Geoff Stults, Michael Clarke Duncan, Maddie Hasson - Réalisateur : Adam Arkin Une histoire de Cendrillon - Saison 1 (3/13) Un brillant savant demande à Sherman de retrouver une jeune femme qu'il a rencontrée dans un club et qui, en partant trop rapidement, a perdu un soulier.

21:35 The Finder - Série policière – Superstition - Sai- son 1 (4/13) 22:20 Hawaii 5-0 - Série policière - Ma ke kahakai - Sai- son 1 (20/24) 23:05 Hawaii 5-0 - Série policière - Ho'opa'i - Saison 1 23:55 Medium - Série fantastique – Somnambule - Sai- son 2 (4/22)

Vendredi 27- Samedi 28 juillet 2012

SPORTS

DK NEWS 21

LIGUE DES CHAMPIONS - ASO CHLEF-SUNSHINE:

Belhout : «Les absences de Messaoud et Bentocha difficiles à combler»

L'entraîneur de l'ASO Chlef, Rachid Belhout a souligné jeudi la difficulté de pallier les absences pour suspension de ses deux joueurs Mohamed Mes- saoud et Maamar Bentocha en dépla- cement face Sunshine Stars (Nigeria) le 5 août prochain pour le compte de la 3è journée de la phase des poules de la Ligue des champions d'Afrique de football. «J'avoue que ça sera très diffi- cile pour nous de nous passer des ser- vices de deux éléments clés de notre effectif de la trempe de Messaoud et Bentocha. Je m'attelle à trouver des so- lutions de rechange, mais je reste per- suadé que les deux défections est un coup dur pour nous», a déclaré à l'en- traîneur chélfien à l'APS. L'ASO, qui a concédé deux défaites en autant de matches depuis le début de cette phase des poules (face à l'ES Sahel 1-0 à domicile et l'ES Tunis 3-2 en déplacement), n'est pas au bout de ses peines, puisque son entraîneur n'est pas sûr de miser aussi sur les services de Mohamed Zaouche et Ali Hadji, non encore remis de leurs blessures contractées lors du précédent déplace- ment à Tunis. «Zaouche et Ali Hadji sont toujours souffrants. J'espère les récupérer avant le prochain match, car avec les défections de Messaoud et Bentocha, je ne peux me passer d'au- tres éléments», a confié encore l'an- cien entraîneur de plusieurs clubs algériens à l'image, de l'ES Sétif et de la JS Kabylie. En revanche, le technicien algérien a rassuré quant à l'état de santé de son nouvel attaquant came- rounais Enyenga, blessé au cours de son premier match sous les couleurs des ''Lions d'El Wancharissi'' à Tunis, indiquant que le joueur «sera d'at-

à Tunis, indiquant que le joueur «sera d'at- taque» pour la prochaine sortie, bien qu'il n'ait

taque» pour la prochaine sortie, bien qu'il n'ait pas encore repris les entraî- nements avec ses coéquipiers.

«J'AI UNE IDÉE SUR SUNHINE STARS»

Belhout, qui n'a pas voulu revenir sur l'arbitrage de la précédente ren- contre face à l'EST auquel tout le monde, du côté de l'ASO, impute la responsabilité de la défaite, a estimé, en outre, que les chances de son équipe de se qualifier aux demi-finales «restent intactes». «Certes, on a mal démarré cette phase des poules, mais il reste encore quatre matches à dispu- ter, durant lesquels beaucoup de choses peuvent se passer. De notre côté, on jouera nos chances à fond», a t-il promu. A propos du prochain adversaire, le Sunshine Stars, face auquel la défaite est inter- dite pour ne pas quitter précocement de la course, le successeur de Noured- dine Saadi à la barre technique de

l'ASO en fin de saison, affirme détenir «une bonne idée sur lui». «J'ai suivi sa précédente rencontre à Sousse (Tuni- sie) face à l'Etoile du Sahel (0-0), et ma foi, il a réalisé un très bon match qui nous pousse à nous méfier de lui. Les enseignements tirés de cette rencontre m'aideront à concocter le plan d'at- taque idéal pour espérer réaliser un très bon résultat au Nigeria», a t-il ex- pliqué. Pour Bel- hout aussi, «la belle prestation de l'ASO lors du précédent match face au cham- pion d'Afrique en titre malgré la dé- faite, permettra aux joueurs de se rendre au Nigeria avec un bon moral». A l'issue de la deuxième journée de la phase des poules disputée samedi et dimanche, l'ES Tunis caracole seule en tête du classement du groupe A avec 6 points, suivi de l'autre équipe tuni- sienne, l'ES Sahel (3 pts), puis Suns- hine en troisième position (1 pt), alors que l'ASO ferme la marche avec aucun point au compteur.

MATCH AMICAL : CS Constantine/OGC Nice, aujourd’hui au stade Hamlaoui La délégation de l'OGC Nice
MATCH AMICAL :
CS Constantine/OGC
Nice, aujourd’hui au
stade Hamlaoui
La délégation de l'OGC Nice
(France, football, ligue profes-
sionnelle 1) arrivera samedi
matin à Constantine pour af-
fronter dans la soirée en match
amical son hôte le CS Constan-
tine, apprend-on mercredi de
l'administration du club
constantinois. Selon Yacine
Farsadou, président du CSC et
responsable de l'organisation, la
délégation française composée
de 45 personnes entre joueurs,
administrateurs et journalistes
arrivera samedi matin à l'aéro-
port Mohamed Boudiaf à bord
d'un vol spécial. La délégation
quittera Constantine le lende-
main, a précisé la même source
en assurant que toutes les dis-
positions ont été prises pour ga-
rantir le succès de cette
rencontre programmée à
22h00. L'administration du CSC
a prévu 30.000 tickets (350 DA)
pour le match.

EQUIPE NATIONALE

Lakhouiya (Qatar) confirme l'indisponibilité pour un mois de Bougherra

L'absence des terrains pour un mois du défenseur international algérien, Madjid Bougherra a été confirmée par son club La- khouiya, détenteur du titre de champion du Qatar de football lors des deux précédents exercices, rapporte jeudi la presse locale. Bougherra, qui vient de subir une opéra- tion chirurgicale pour pubalgie, ne jouera pas la première compétition au Qatar cette saison, dénommée Coupe du Cheikh Jas- sem qui a débuté mercredi. Il sera, en re- vanche, prêt pour le coup d'envoi du championnat prévu pour la mi-septembre prochain, selon la même source. Traînant sa blessure depuis quelques mois, l'ancien joueur des Glasgow Rangers (Ecosse) avait déclaré forfait pour les der- niers matches de son équipe lors de l'exer- cice précédent, ainsi que lors des deux rencontres de la sélection algérienne face au Niger, le 26 mai en amical, et le Rwanda,

face au Niger, le 26 mai en amical, et le Rwanda, le 2 juin en éliminatoires

le 2 juin en éliminatoires du Mondial-2014 Il a toutefois renoué avec la compétition contre le Mali, le 10 juin et la Gambie, le 16 comptant respectivement pour les qualifi- cations du Mondial et de la CAN-2013. Les spécialistes sont sceptiques quant aux possibilités du capitaine des Verts de prendre part au match face à la Libye (entre le 7 et le 9 septembre) en aller du dernier tour des éliminatoires de la CAN. (APS)

L'Algérien Mehdi Abeid pisté par l'AS Rome

Mehdi Abeid, l'internatio- nal olympique algérien de Newcastle (Premier league anglaise) serait suivi par l'AS Rome (Série A italienne) qui souhaiterait l'engager en vue de la saison prochaine, selon la presse locale. Le club ita- lien envisagerait d'accueillir l'ancien milieu de terrain du RC Lens (Ligue 2/France) sous forme de prêt avec op-

tion d'achat, a informé ''le 10 Sport''. La même source a ajouté toutefois que les diri- geants du club anglais veu- lent garder leur jeune joueur qui bouclera ses 20 ans le 20 août prochain, surtout après ses belles performances lors des matches amicaux que dispute l'équipe dans le cadre de ses préparatifs pour le prochain exercice. S'étant

contenté de jouer avec l'équipe réserve lors de sa première saison avec New- castle qu'il avait rejoint en juillet 2011, Abeid commence à gagner la confiance de son entraîneur Alan Pardew, qui l'a titularisé plusieurs fois lors des précédentes rencon- tres amicales, avec à la clé un but face à Fenerbahçe (Tur- quie) la semaine passée.

JSM BÉJAÏA

«Le recrutement d'un défenseur central et un attaquant, une urgence» (Alain Michel)

L'entraîneur français Alain Michel a estimé jeudi que l'engagement par son équipe, la JSM Béjaïa (Ligue 1/Algérie) d'un défenseur central et d'un attaquant était «une urgence» avant de boucler l'opération de recrutement en vue de la prochaine saison footballistique. «Les premiers enseignements tirés après presque deux se- maines de travail depuis la reprise des entraî- nements, me poussent à réclamer l'engagement d'un défenseur central et d'un at- taquant. C'est une urgence», a déclaré à l'APS, l'ancien entraîneur du MC Alger. «J'ai deux noms de joueurs africains qui ont le profil re- cherché, parmi eux le défenseur du Stade Ma- lien Moussa Coulibaly. J'ai transmis les deux propositions aux dirigeants de mon club et j'at- tends toujours qu'ils fassent le nécessaire pour conclure les deux transactions», a t-il précisé. Le technicien français s'est montré toutefois quelque peu sceptique quant à la satisfaction de sa doléance, après avoir ressenti une «cer- taine réticence» à ce sujet de la part des respon- sables de la JSMB, a t-il dit. Il compte d'ailleurs, selon ses dires, évoquer le dossier encore une fois lors de la réunion qu'il tiendra jeudi soir avec les dirigeants du club. «On se réunit régu- lièrement pour faire le point ensemble sur l'évolution des préparatifs pour la nouvelle sai- son. Je compte en profiter cette fois-ci afin de renouveler ma demande pour le recrutement des deux joueurs que j'ai proposés, d'autant plus qu'ils ne coûteront pas cher à notre tréso- rerie», a t-il insisté. Michel s'est dit même «prêt à engager un combat» pour convaincre la direc- tion du vice-champion d'Algérie la saison pas- sée d'accéder à son vœu, avant d'appeler chaque partie à «assumer ses responsabilités», dans le cas d'une suite défavorable à sa de- mande. La JSMB, qui disputera la Ligue des champions d'Afrique la saison prochaine pour la deuxième fois d'affilée, a été très active sur le marché des transferts cet été, en engageant une dizaine de joueurs, à l'image du milieu de ter- rain Said Mehamha, de l'Olympique de Lyon (Ligue 1/ France), sur lequel beaucoup d'es- poirs sont fondés, rappelle-t-on. L'équipe s'en- volera le 1er août en Tunisie où elle effectuera un stage de deux semaines à Sousse, durant le- quel les Vert et Rouge de «la vallée de la Soum- mam» ont prévu de disputer quatre matches amicaux. «Pour l'instant, je n'ai pas une idée précise sur nos adversaires lors de ce regrou- pement, mais je peux d'ores et déjà dire que ça ne m'intéresse pas de jouer face à des équipes algériennes là-bas», a affirmé Michel. La direc- tion de la JSMB a prévu que son équipe donne la réplique, entre autres, à l'ES Sétif, détenteur du doublé (championnat et coupe d'Algérie) qui se trouve actuellement en regroupement en Tunisie.(APS)

L'Algérien Ziaya proche de Bizerte (Tunisie)

L'attaquant algérien Abdelmalek Ziaya serait sur le point d'opter pour le club du CA Bizerte, actuellement deuxième du cham- pionnat de première division de football en Tunisie, rapporte mercredi la presse locale. L'ancien buteur de l'ES Sétif (Ligue 1/ Algé- rie) et l'Ittihad de Djeddah (Div 1/ Arabie saoudite) se trouve en Tunisie depuis deux jours, selon la même source, précisant qu'il a demandé un temps de réflexion avant de trancher sur l'offre de Bizerte. Le natif de Guelma (27 ans) est resté inactif lors de la deuxième partie de la saison dernière, après l'expiration de son contrat avec l'Ittihad de Djeddah. Il allait opter pour un club aux Emirats arabes unis, mais une blessure au genou lui a joué un mauvais tour. La presse spécialisée algérienne l'annonce également au centre d'intérêt de l'USM Alger, à la re- cherche d'un attaquant supplémentaire, comme indiqué à l'APS, par son vice-prési- dent, Rabah Haddad.

22

DK NEWS

SPORTS

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

JO-2012: le président de la FIFA pessimiste sur l'avenir de l'équipe de Grande-Bretagne de football

Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), le Suisse Joseph Sepp Blatter, a
Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), le
Suisse Joseph Sepp Blatter, a réaffirmé son pessimisme quant à
l'avenir de l'équipe de Grande-Bretagne au-delà des jeux Olym-
piques 2012 ( JO-2012) de Londres.
«C'est un vœu légitime du Comité
olympique britannique, mais c'est
quelque chose difficile à faire, je peux
vous l'assurer», a reconnu M. Blatter à
l'agence Press Association.
«Les quatre fédérations britan-
niques (Angleterre, Pays de Galles, Ir-
lande et Ecosse) devraient s'entendre
pour disputer les qualifications à l'Euro
des moins de 21 ans, car c'est là que les
billets pour les JO sont donnés», a expli-
qué le Suisse. La Grande-Bretagne par-
ticipe au tournoi masculin pour la pre-
mière fois depuis 1960, au titre de son
statut de pays hôte des JO-2012. Lors des
éditions précédentes, elle n'avait pu
former une équipe pour disputer les
qualifications faute d'accord entre les
quatre fédérations.
«Tout est possible, mais vous avez vu
les difficultés qu'ils ont déjà rencon-
trées pour constituer une équipe bri-
tannique, a-t-il rappelé. Donc, je ne
crois pas que cela soit fait».

AC Milan :

Inzaghi devient entraineur des moins de 16 ans

L'attaquant italien de l'AC Milan, Filippo Inzaghi, a officialisé, mardi soir, l'arrêt de sa carrière de footballeur pour entamer celle d'entraineur de la catégorie des moins de 16 ans au sein de l'équipe lombarde. Laissé libre par le Milan cet été, Inzaghi, 38 ans, a en effet répondu favorablement à l'offre qui lui a été faite en ce sens par les dirigeants milanais. «Pippo» prolonge ainsi sa présence au Milan après une brillante carrière de joueur s'éta- lant sur une vingtaine d'années au cours des- quelles il a marqué également de son passage des équipes comme la Juventus, l'Atalanta,

Parme ou encore Piacenza. Inzaghi a été champion du monde en 2006 avec la «Squa- dra Azzurra», a gagné trois Scudetti (1998, 2004, 2011), deux Ligues des champions (2003, 2007) et a inscrit 70 buts en Coupes d'Europe, ce qui le place juste derrière le re- cordman Raul. Outre Inzaghi, d'autres joueurs, et non des moindres, ont quitté la ci- tadelle milanaise, dont le Suédois Zlatan Ibra- himovic, le Brésilien Thiago Silva et le Néerlandais Clarence Seedorf. Un autre pilier du club, Gennaro Gattuso, en a fait de même ainsi que le défenseur Alessandro Nesta.

Le Brésilien Oscar (21 ans) rejoint Chelsea

Le milieu de terrain brésilien Oscar a signé un contrat en fa- veur de Chelsea, a annoncé mercredi le club champion en titre de la Ligue des champions de football. Oscar dos Santos Emboaba Junior, qui aura 21 ans en sep- tembre, jouait la saison der- nière à l'Internacional de Porto Alegre, au Brésil, après avoir été formé à Sao Paulo. Le joueur a fait ses débuts dans l'équipe du Brésil en sep- tembre dernier lors d'un match amical face à l'Argentine (0-0) et compte désormais six sélec- tions. Il avait réussi un triplé en finale lors de la victoire en finale du Championnat du monde des moins de vingt ans sur le Portu- gal (3-2). Oscar se trouve avec l'équipe du Brésil pour disputer les jeux Olympiques de Londres.

Thorgan Hazard (RC Lens) opte pour Chelsea

L'attaquant belge Thorgan Hazard (RC Lens- 2e division fran- çaise), a opté pour Chel- sea, et il va rejoindre son frère aîné Eden Hazard, a annoncé mercredi le club anglais sur son site internet. Le cadet des frères Hazard intégrerait

l'effectif des moins de 21 ans «pour continuer sa préparation d'avant sai- son». Un prêt du joueur est déjà à l'étude», selon la même source. Thor- gan Hazard, internatio- nal belge des moins de 19 ans, a été formé à Lens, où il est arrivé à l'âge de

14 ans et avec lequel il a disputé 14 matches la sai- son passée. Son aîné Eden Hazard a signé en juin un contrat de 41 mil- lions d'euros avec Chel- sea, en provenance de Lille (1re div. française), distante de Lens d'une trentaine de kilomètres.

Match amical : Chelsea défait par les All Stars du MLS (2-3)

Le club de Chelsea, champion d'Eu- rope en titre, s'est incliné face aux All Stars du MLS, une sélection des meil- leurs joueurs de la Ligue nord-améri- caine de football, 3 à 2 (mi-temps : 1-1), mercredi soir au PPL Park de Philadel- phie (Nord-Est des Etats-Unis). Après l'ouverture du score par Chris Wondo- lowski à la 21e minute (1-0), Chelsea a réagi par ses deux vieux briscards :

John Terry a égalisé à la 32e minute (1- 1) puis Frank Lampard a donné l'avan- tage au club londonien à la 58e minute

(1-2). Un avantage de courte durée puisque Pontius, à la conclusion d'un mouvement initié par David Beckham, a remis les pendules à l'heure pour les All Stars à la 73e minute (2-2) Tenu en échec dimanche à New York par le Paris-SG (1-1), Chelsea va finalement s'incliner dans le temps additionnel sur un but un peu chanceux d'Eddie John- son (3-2, 90e+1). Le ballon, dévié par le défenseur David Luiz, lui est retombé dans les pieds et son tir a trompé le gar- dien Ross Turnbull.

Fabio Capello signe son contrat de sélectionneur de la Russie (fédération)

L'ex sélectionneur de l'Angleterre, l'Italien Fabio Capello, a signé son contrat à la tête de l'équipe de Russie, avec pour mission de décro- cher la qualification pour le Mondial-2014 au Brésil, a annoncé jeudi la Fédération russe de football. Le contrat a été signé, a déclaré la fédé- ration, sans en préciser ni la durée ni les détails financiers. Des médias russes ont indiqué que Capello signerait pour deux ans avec la possibi- lité d'une prolongation de deux années supplé- mentaires, soit jusqu'en 2016. La fédération avait annoncé le 16 juillet que Capello serait le nouveau sélectionneur de l'équipe de Russie, succédant au Néerlandais Dick Advocaat.

Turquie: Julien

Escudé (FC Séville) signe à Besiktas

L'international français du FC Séville, Julien Escudé, a signé un contrat de deux ans avec le club turc de Besiktas, a an- noncé mercredi le club stambouliote. «Un accord pour deux ans a été conclu avec Julien Escudé. Un salaire annuel ga- ranti de 900.000 euros sera payé au foot- balleur, ainsi qu'une somme de 10.000 euros par match dans la limite de 30 matches», a affirmé Besiktas dans un communiqué diffusé sur son site internet. Le défenseur, âgé de 32 ans, a évolué au FC Séville durant les six dernières saisons après avoir porté les couleurs des clubs néerlandais de l'Ajax Amsterdam et fran- çais de Rennes. Le Besiktas a terminé 4e du Champion- nat de Turquie la saison dernière, rap- pelle -t- on.

Manchester City :

le Belge Kompany rempile pour six ans

Le défenseur belge et capitaine de Manches- ter City, Vincent Kompany, a prolongé de six ans son contrat avec les «Citizens», a annoncé le club champion d'Angleterre de football sur son site, jeudi. «J'estime que lorsqu'on se sent bien quelque part, il n'y a aucune raison d'aller voir ailleurs», a déclaré l'international belge de 26 ans. «Je me réjouis de savoir que je vais pouvoir rester à City six années de plus et la confiance du club m'honore», a-t-il ajouté. Kompany a entamé sa carrière profession- nelle à Anderlecht avant de partir en 2006 à Hambourg, d'où il a été transféré à Manchester City en 2008. Depuis, il a disputé plus de 125 matches avec les «Citizens».

FOOTBALL-EUROPE

Ligue des champions d'Europe (2e tour préliminaire retour) : les résultats complets

Résultats complets des matches retour du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions d'Europe de football, disputés mardi et mercredi :

Mardi

Retour

Aller

Shakhter Karagandy (KAZ) - (+) Slovan Liberec (CZE)

1-1

0-1

Ventspils (LAT) - Molde (NOR) (+)

Salzbourg (AUT) - (+) Dudelange (LUX)

4-3

0-1

(+) Kiryat Shmona (ISR) - Zilina (SVK)

(+) Ekranas (LTU) - Shamrock Rovers (EIR)

 

2-1

0-0

Zestafoni (GEO) - (+) Neftçi (AZE)

(+) Sheriff Tiraspol (MDA) - Ulisses (ARM)

 

1-0

1-0

(+) Bâle (SUI) - Flora Tallinn (EST)

(+) Debrecen (HUN) - Skenderbeu (ALB)

 

3-0

0-1

(+) Partizan Belgrade (SRB) - La Vallette (MLT)

Zeljeznicar (BIH) - (+) Maribor (SLO)

1-2

1-4

KR Reykjavik (ISL) - (+) HJK Helsinki (FIN)

Mercredi

(+) Helsingborg (SWE) - New Saints (WAL) Vardar (MKD) - (+) BATE Borisov (BLR) Linfield (NIR) - (+) AEL Limassol (CYP)

(+) Helsingborg (SWE) - New Saints (WAL) Vardar (MKD) - (+) BATE Borisov (BLR) Linfield (NIR)
 

3-00-0

0-03-0

Saints (WAL) Vardar (MKD) - (+) BATE Borisov (BLR) Linfield (NIR) - (+) AEL Limassol (CYP)

0-0- New Saints (WAL) Vardar (MKD) - (+) BATE Borisov (BLR) Linfield (NIR) - (+) AEL

 
 

0-0  2-3 0-3 1-1

2-30-3 1-1

0-32-3 1-1

1-12-3 0-3

(+) Dinamo Zagreb (CRO) - Ludogorets Razgrad (BUL) (+) Slask Wroclaw (POL) - Buducnost Podgorica (MNE)

(+) Dinamo Zagreb (CRO) - Ludogorets Razgrad (BUL) (+) Slask Wroclaw (POL) - Buducnost Podgorica (MNE)

3-20-1

0-13-2

 
 

2-0 

Les équipes précédées du signe (+) sont qualifiées pour le 3e et dernier tour préliminaire (aller: 31 juillet/1er août, retour 7 et 8 août).

Ligue des champions d'Europe le programme du 3e tour préliminaire

Programme du 3e tour préliminaire de la Ligue des champions d'Europe de football, après le déroulement, mardi et mercredi, des matches retour du 2e tour :

Maribor (SLO) - Dudelange (LUX) BATE Borisov (BLR) - Debrecen (HUN) CFR Cluj (ROM) - Slovan Liberec (CZE) Anderlecht (BEL) - Ekranas (LTU) Slask Wroclaw (POL) - Helsingsborg (SWE) Ulisses (ARM) - Dinamo Zagreb (CRO) Celtic Glasgow (SCO) - HJK Helsinki (FIN) Molde (NOR) - Bâle (SUI) Kiryat Shmona (ISR) - Neftçi (AZE) AEL Limassol (CYP) - Partizan Belgrade (SRB) Fenerbahçe (TUR) - Vaslui (ROM) Motherwell (SCO) - Panathinaïkos Athènes (GRE) FC Copenhague (DEN) - Bruges (BEL) Dynamo Kiev (UKR) - Feyenoord Rotterdam (NED)

Félicitation

Monsieur CHENOUNE FODIL à l’immense joie d’annoncer

que sa nièce BOUIRET LILIA a obtenu son BAC ,

et son neveu MENNANI ABED ESSALEM a obtenu son BEM.

En cet heureux évènement, Leur ONCLE leur souhaite un succès pour leur nouveaux parcours.

Vendredi 27 - Samedi 28 juillet 2012

SPORTS

DK NEWS

23

Pogba en route pour la Juve ?

Toujours sans club après la fin de son contrat avec Manchester Uni- ted, Paul Pogba devrait rapidement signer à la Juventus. Les médias ita- liens annoncent que le milieu de l'équipe de France U19 va s'engager avec les Bianconeri dans les prochaines heures.

Matri tout proche de la Fiorentina ?

Chelsea, offre pour Moises ?

Chelsea n'en a pas fini avec son recrute- ment. Selon Le London Evening Standard, le club londonien, qui vient de recruter le jeune espoir brésilien Oscar, aurait transmis une offre de 9 millions de livres (environ 11,5 mil- lions d'euros) à Wigan pour s'attacher les ser- vices de Victor Moses.

Paris sur Abate ? Le PSG va-t-il accueillir un nouveau joueur de Serie A, et

Paris sur Abate ?

Le PSG va-t-il accueillir un nouveau joueur de Serie A, et plus particulièrement du Milan AC ? Selon certaines rumeurs venues d'Italie, le club de la capitale serait en tout cas sur le point de faire une offre de 20 millions pour s'attacher les services du latéral international Ignazio Abate

Taiwo black-listé à Milan

Taye Taiwo ne portera vraisemblablement plus le maillot du Milan AC la saison prochaine. Jusque-là rien de neuf… Mais,

alors que le club Lombard

Jusque-là rien de neuf… Mais, alors que le club Lombard vient de dévoiler les numé- ros

vient de dévoiler les numé- ros officiels de l’ensemble des joueurs de l’effectif pour la saison 2012/2013, aucun numéro n’a été attribué à l’an- cien défenseur de l’OM.

L'Inter Milan propose 10 millions d'euros pour Fernando Le milieu de terrain du FC Porto,
L'Inter
Milan propose
10 millions d'euros
pour Fernando
Le milieu de terrain du FC Porto, Fernando
est sans doute l’un des joueurs de l’effectif les
moins médiatisés mais reste une des valeurs
sures du club, ce qui a provoqué l’intérêt de plu-
sieurs formations lors de ce mercato dont l’In-
ter de Milan qui serait très proche d’un accord
d’après la presse italienne. Le directeur sportif
du club italien, Marco Branca aurait déjà pris
contact avec le président du club portugais
pour faire une première offre de 10 mil-
lions d’euros pour le milieu de ter-
rain qui évolue à Porto depuis
quatre saisons.
Alessandro Matri serait tout proche de s'engager avec la Fiorentina. Le joueur de la Ju-
Alessandro Matri serait tout
proche de s'engager avec la
Fiorentina. Le joueur de la Ju-
ventus de Turin aurait choisi
de quitter la Vieille Dame
afin d'obtenir plus de temps
de jeu. Matri aurait égale-
ment refusé de se diriger
vers le Milan AC.
Naples se penche
sur une pépite
de River Plate !
Maicon prêt
à aller
au clash pour
Rejoindre
le Real
Le latéral droit de l’In-
ter Milan, Maicon
serait décidé à
quitter le club
lombard pour re-
joindre le Real Madrid, d’après
le journal espagnol Marca. En
effet, le quotidien nous ap-
prend que le joueur milanais
aurait demandé à ses diri-
geants de ne pas l’inscrire
sur la liste des joueurs pou-
vant disputer l’Europa
League cette saison. Le rè-
glement de l’UEFA interdit à
un joueur d’être inscrit sur à
des compétitions euro-
péennes avec deux clubs dif-
férents ce qui en cas de
transfert à Madrid, empêche-
rait le joueur de pouvoir
disputer la Ligue des
Champions.
Le PSG accélere
pour Hamsik et Cirigliano

En course pour le titre de Ligue 1, la formation du Paris Saint-Germain s’active également sur le prochain marché es- tival. Ces derniers jours, Leonardo aurait pris contact avec les agents de Marek Hamsik et Ezequiel Cirigliano. Âgé de 24 ans, le premier est sous contrat jusqu’en juin 2015 avec Naples. Récemment intérrogé, il a indiqué qu’il pourrait quitter le Napoli. Concernant le PSG, l’international slovaque y déclare que le projet était très intéressant et qu’un départ vers la Capitale française l’intéresserait beaucoup.

vers la Capitale française l’intéresserait beaucoup. Le Le Barça Barça lâche lâche pour pour Javi

Le Le Barça Barça lâche lâche

pour pour Javi Javi Martinez Martinez

lâche lâche pour pour Javi Javi Martinez Martinez Le quotidien AS croit savoir que le Fc