Vous êtes sur la page 1sur 24

Ph : Archives

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 17° : ALGER 31° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
17°
: ALGER
31° : TAMANRASSET
p. 2

Lundi 3 avril 2017 - 6 Rajab 1438 - N° 1572 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-EUROPE

Le président du Conseil constitutionnel prend part à Chypre aux travaux du 5 e atelier interculturel sur la démocratie

P. 24

du 5 e atelier interculturel sur la démocratie P. 24 CONFÉRENCE D'ENTENTE NATIONALE AU MALI: La

CONFÉRENCE D'ENTENTE NATIONALE AU MALI:

La date de clôture

prolongée,

l'opposition participera à la prochaine phase

P. 24

LE 20 E SALON INTERNATIONAL DU BÂTIMENT (BATIMATEC) DU 23 AU 27 AVRIL À ALGER

1.300 exposants

algériens et étrangers au rendez-vous

La 20e édition du Salon inter- national du bâtiment, des maté- riaux de construction et des tra- vaux publics (Batimatec 2017) se tiendra du 23 au 27 avril au Palais des expositions des Pins maritimes (Alger) avec la parti- cipation de quelque 1.300 expo- sants algériens et étrangers, a-t- on appris auprès des organisa- teurs. Cette manifestation éco- nomique, co-organisée par la société Batimatec Expo et la SAFEX, regroupera les indus- triels, les producteurs et les concepteurs de produits, de matériaux et de procédés inté- ressant le bâtiment, la corpora- tion des architectes et urba- nistes, les investisseurs, les por- teurs de projets ainsi que les financiers et les experts, indi- quent les organisateurs dans un communiqué.

P. 24

indi- quent les organisateurs dans un communiqué. P. 24 M.SELLAL L’A AFFIRMÉ À EL-OUED : AFFAIRES

M.SELLAL L’A AFFIRMÉ À EL-OUED :

M.SELLAL L’A AFFIRMÉ À EL-OUED : AFFAIRES RELIGIEUSES

AFFAIRES RELIGIEUSES

«Les législatives du 4 mai seront le couronnement du processus de consolidation de la stabilité du pays»

P. 4

Mohamed Aïssa

appelle à l'adoption de méthodes modernes dans la gestion des biens wakfs

P. 5

SELON LE PDG DE NAFTAL, M. RIZOU :

«Une grande station-service projetée à Illizi»

P. 7

BNA-CNMA:

 

BOUMERDÈS

 
SANTÉ
SANTÉ
P. 7 BNA-CNMA:   BOUMERDÈS   SANTÉ Antiseptique Lequel ? choisir P.p 12-13 Signature de
Antiseptique Lequel ? choisir P.p 12-13
Antiseptique
Lequel
?
choisir
P.p 12-13

Signature de conventions de partenariat dans les services du e-banking

La banque nationale d’Algérie (BNA) et la Caisse nationale de la mutualité agricole (CNMA) ont signé hier à Alger trois (3)

conventions de partenariat, permettant aux clients de la CNMA d’accéder aux services

e-banking assurés par la BNA.

P. 6

F TBALL COUPE D'ALGÉRIE 2017 (SENIORS / MESSIEURS) : Tous les favoris au rendez-vous !
F
TBALL
COUPE D'ALGÉRIE 2017
(SENIORS / MESSIEURS) :
Tous les
favoris au
rendez-vous !
P. 21

Arrestation

d'une femme

escroc

qui prétendait

être une

proche

de hautes

personnalités

P. 9

Arrestation d'une femme escroc qui prétendait être une proche de hautes personnalités P. 9

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Lundi 3 avril 2017 D’ EIL Le ministre de la Communication,

2

DK NEWS

Lundi 3 avril 2017

D’ EIL

Le ministre de la Communication, M. Hamid Grine, ef- fectuera au- jourd’hui, une vi- site de travail et d'inspection dans la wilaya de

COMMUNICATION

Grine à Guelma

Guelma. Au cours de cette visite, le ministre présidera une conférence in- titulé «Connaître les médias, le ci- toyen a droit à une information fiable».

Horaires des prières

Lundi 6 Rajab

Lundi 6 Rajab
Lundi 6 Rajab
Fajr 04:53 Dohr 12:52 Asr 16:27 Maghreb 19:16 Isha 20:39
Fajr
04:53
Dohr
12:52
Asr
16:27
Maghreb
19:16
Isha
20:39
04:53 Dohr 12:52 Asr 16:27 Maghreb 19:16 Isha 20:39 4 4 TRAVAUX PUBLICS ET TRANSPORTS Talai

4

4

TRAVAUX PUBLICS ET TRANSPORTS

Talai à Boumerdès et Tizi-Ouzou

PUBLICS ET TRANSPORTS Talai à Boumerdès et Tizi-Ouzou Le ministre des Travaux Publics et des Transports,

Le ministre des Travaux Publics et des Transports, M. Boudjema Talai, effectuera aujourd’hui, une visite de tra- vail et d’inspection dans les wilayas de Boumerdès et Tizi-Ouzou. Au cours de cette visite, le ministre assistera aux essais techniques de la ligne ferro- viaire reliant Thenia à Tizi Ouzou.

SANTÉ

Boudiaf à Biskra

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Abdelma-

lekBoudiaf,entameraaujourd’hui,unevi-

site de travail et d’inspection de deux jours

dans la wilaya de Biskra. Le ministre prési- dera demain mardi 4 avril les travaux de la rencontre nationale sur la Santé dans le Sud.

VENDREDI À LA SALLE IBN ZAYDOUN

Lila Borsali

en concert

L’artiste et inter- prète de musique an- dalouse, Lila Borsali, animera un concert vendredi 7 avril à par- tir de 19h à la salle Ibn Zaydoun (Office Riadh EL Feth).

tir de 19h à la salle Ibn Zaydoun (Office Riadh EL Feth). DU 4 AU 6

DU 4 AU 6 AVRIL AU CIC

23 e congrès de la SAMI

La Société algérienne de méde- cine interne (SAMI), tiendra son 23e congrès national, du 4 au 6 avril, au Centre international des confé- rences Abdelatif-Rahal Club des Pins, Alger. Parmi les thèmes rete- nus : Peau et médecine interne, la maladie thromboembolique et le cancer colorectal.

la maladie thromboembolique et le cancer colorectal. Ooredoo lance la 11 e édition du concours «Media

Ooredoo lance la 11 e édition du concours «Media Star 2017»

Le concours «Media Star 2017», destiné aux journalistes pro- fessionnels algériens, récompense les meilleurs travaux journalistiques reportages, enquêtes, articles d’analyse (commentaires, éditoriaux et chroniques), illustrations de presse (photos, caricatures et dessins), productions radiopho- niques et télévisuelles. L’édition 2017 traite du thème des Tech- nologies de l’Information et de la Communication (TIC) et de l’économie numérique en Algérie, à leurs usages sociaux, économiques, culturels et pédagogiques ainsi qu’à leur dé- veloppement en Algérie. Le concours est ouvert aux travaux publiés ou diffusés entre le 22 avril 2016 et le 6 avril 2017 (in- clus).

CE MATIN AU PALAIS DES EXPOSITIONS Inauguration du 4 e Salon national inversé de la
CE MATIN AU PALAIS
DES EXPOSITIONS
Inauguration du 4 e
Salon national inversé
de la sous-traitance
L'inauguration de la
4e édition du Salon na-
tional inversé de la
sous-traitance (Sanist
2017), aura lieu ce ma-
tin à 10h au Palais des
Expositions des Pins-
Maritimes, Alger. Placé
sous le patronage du
Président de la Répu-
blique, M. Abdelaziz
Bouteflika, et du mi-
nistère de l'Industrie
et des Mines, ce salon
qui se poursuivra
jusqu'au 6 avril est or-
M
ganisé par la Chambre
algérienne de com-
merce et d'industrie
(CACI).
Météo
Max
Min
Alger
17°
07°
Oran
22°
07°
Annaba
16°
11°
Béjaïa
17°
12°
Tamanrasset
31°
18°
SEAAL
Signature de trois
protocoles d’accord
avec des entreprises
publiques
4
La Société des eaux et de l’assainissement
de la wilaya d’Alger (SEAAL), procédera ce ma-
tin au Palais des Expositions des Pins-Mari-
times, à la signature de trois (3) nouveaux pro-
tocoles d’accord à fort impact économique
avec des entreprises publiques nationales
avec l’Algérienne des fonderies d’El Har-
rach (ALFEL), l’Algérian industriel équipe-
ment company (ALIECO) et l’Entreprise des
pompes et vannes algériennes (POVAL). La cé-
rémonie de signature aura lieu à 9h30, en
marge de la cérémonie d’inauguration du 4e
Salon national inversé de la sous-traitance
(Sanist 2017).
4
national inversé de la sous-traitance (Sanist 2017). 4 ENERGIE Boutarfa à Bouira Dans le cadre du
national inversé de la sous-traitance (Sanist 2017). 4 ENERGIE Boutarfa à Bouira Dans le cadre du

ENERGIE

Boutarfa à Bouira

Dans le cadre du suivi des projets de son secteur, le mi- nistre de l’Energie, M. Nou- reddine Boutarfa, effectuera aujourd’hui, une visite de tra- vail et d’inspection dans la wilaya de Bouira.

MERCREDI À 10H

et d’inspection dans la wilaya de Bouira. MERCREDI À 10H m e Naïma Salhi invitée du

me Naïma Salhi invitée

du Forum d'El Djazaïr

m e Naïma Salhi invitée du Forum d' El Djazaïr Le Forum du quotidien El Dja-
m e Naïma Salhi invitée du Forum d' El Djazaïr Le Forum du quotidien El Dja-

Le Forum du quotidien El Dja- zaïr, reçoit mercredi 5 avril à par- tir de 10h, la présidente du Parti de l'équité et de la proclamation (PEP), Mme Naïma Salhi, dans le cadre d'une conférence-débat qui portera sur les prochaines législa- tives.

CE SOIR À L’IF D’ALGER

Concert

Poétique

L’Institut français d’Alger, organise ce soir à partir de

19h30,

concert poé-

tique «Sans

frontières fixes»

de Jean-Pierre

Siméon.

un

tique «Sans frontières fixes» de Jean-Pierre Siméon. un CE MATIN À L'HÔTEL EL DJAZAÏR Lancement du

CE MATIN À L'HÔTEL EL DJAZAÏR

Lancement du portail d’assurance en ligne

de CAARAMA

Le président directeur gé- néral de CAARAMA Assu- rance, M. Ammar Meslouh et le P-DG du Crédit populaire algérien (CPA), M. Omar Bou- dieb, coprésideront ce ma- tin à partir de 9h à l’hôtel El Djazair (ex-St George), la cé- rémonie de lancement du portail d’assurance en ligne.

rémonie de lancement du portail d’assurance en ligne. DEMAIN À LA LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR Présentation de

DEMAIN À LA LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR

Présentation de l’ouvrage «Tlemcen»

Les éditions ANEP, organisent demain mardi 4 avril à partir de 15h à la librairie Chaïb Dzaïr sise 1, avenue Pasteur Alger-Centre, une rencontre dédiée à la présen- tation de l’ouvrage «Tlemcen» (ED.Dalimen) par son au- teur Abderrahmane Khelifa. La rencontre sera suivie d’une séance vente-dédicace.

Lundi 3 avril 2017

ACTUALITÉ

DK NEWS 3

LÉGISLATIVES

DU

4

MAI

2017

LE PRÉSIDENT DU PARTI EL KARAMA, MOHAMED BENHAMOU :

«Le vote du 4 mai prochain est un devoir et un moyen de barrer la route aux opportunistes»

Le président du parti El Karama, Mohamed Benhamou

a affirmé, samedi à

Tlemcen, que «le vote

du 4 mai prochain est

un devoir et un moyen de barrer la route

devant les opportu- nistes». Lors d'un meeting regroupant

les cadres de sa forma-

tion politique, M. Benhamou a souligné

que «l'Algérie jouit de

la sécurité, de la stabi-

lité et des réformes dans tous les domaines. Une situation qui aide au renforcement des institutions pour assurer un avenir radieux pour les générations

montantes, appelant à une participation massive aux prochaines élections pour pouvoir poursuivre cet effort». «Nous cherchons à prouver au monde que l'Algérie est capable d'organiser des élections propres

et intègres», a déclaré le président du parti El Karama,

tout en exhortant les jeunes à assumer leurs respon- sabilités devant l'histoire en préservant la sécurité, la

stabilité et les acquis de l'Algérie. «Il est temps pour les jeunes de prendre la relève et poursuivre l'édification d'un Etat moderne», a-t-il souligné dans ce sens, ajoutant que «toutes les condi- tions sont favorables pour construire une Algérie telle que l'a souhaitée les chouhada durant la glorieuse guerre de libération nationale». Au passage, Mohamed Benhamou a indiqué que sa formation est en phase de préparation pour les prochaines échéances électorales où elle présentera des candi- dats dans 19 wilayas du pays.

elle présentera des candi- dats dans 19 wilayas du pays. PNA «Voter en masse pour faire

PNA

«Voter en masse pour faire échec à tous les desseins de ceux qui sèment le désespoir»

Le président du Parti national algérien (PNA), Youcef Hamidi a appelé, samedi à Oran, les citoyens «à voter en masse pour faire échec à tous les desseins de ceux qui sèment le dés- espoir». Intervenant lors d’un meeting qu’il a animé avec les cadres locaux de sa formation politique et les candi-

dats aux élections législatives du 4 mai prochain, M. Hamidi a évoqué la participation de son parti dans 11 wilayas du pays, en tant que PNA à savoir Oran, Chlef, Sidi Bel-Abbes, Tissemsilt, Tiaret , Mascara, Ouargla, El Oued, Bordj

Bou- Arreridj, Khenchela et Naama et dans 27 wilayas dans des listes communes dénommées El Feth en alliance avec le Parti patriotique libre (PPL), le Mouvement des nationalistes Libres (MNL), le parti Nour el Djazaïri et le Parti des jeunes démocratiques (PJD). Le premier responsable du PNA, qui est tête de liste à Oran, a insisté «sur l’investissement en l'homme et son instruction afin de consolider les bases d’un véritable développement, plaidant pour la mise en place d’un Haut conseil de l’éducation». M . Hamidi a insisté sur le développement de l’agricul- ture comme secteur prioritaire.

conseil de l’éducation». M . Hamidi a insisté sur le développement de l’agricul- ture comme secteur

M.SELLAL L’A AFFIRMÉ :

«Les législatives du 4 mai seront «le couronnement du processus de consolidation de la stabilité du pays»

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a affirmé, samedi à El Oued, que les législatives du 4 mai prochain seront «le couronnement du processus de consolidation de la stabi- lité du pays et de son choix démocratique».

Dans une allocution prononcée lors d'une rencontre avec les repré- sentants de la société civile, à la fin de sa visite dans la wilaya d'El Oued, M. Sellal a affirmé que «les

élections du 4 mai prochain seront

le couronnement du processus de consolidation de la stabilité du pays

et de son choix démocratique».

Le Premier ministre a en outre souligné que les prochaines légis- latives «seront organisées confor- mément aux nouvelles dispositions

constitutionnelles avec des garan- ties de régularité et de transpa- rence», estimant que ces échéances «s'inscrivent dans le cadre du res-

pect du choix adopté par la généra- tion de Novembre». La génération

adopté par la généra- tion de Novembre». La génération du 1er novembre 1954 a «opté pour

du 1er novembre 1954 a «opté pour une République démocratique et sociale souveraine dans le cadre

des principes de l'Islam et de l'identité arabo-amazhighe», a affirmé M. Sellal.

Le RND promet une politique sociale «dynamique, juste et solidaire»

Le Programme électoral du

Rassemblement national démocra- tique (RND) pour les législatives du 4 mai 2017, prévoit des mesures promettant une politique sociale «dynamique, juste et solidaire», basée notamment sur la poursuite de «la réforme» de l'éducation et «l'amélioration» du système de santé. S'agissant des réformes pédago- giques et sociales de l’éducation nationale, le RND s'engage à tra- vers ce programme à «militer pour une amélioration pédagogique du système éducatif et pour une plus grande équité sociale au profit des élèves». Le RND affirme, à ce propos, que ses candidats engagés dans la pro- chaine course électorale poursui- vront les réformes pédagogiques en cours «dans le respect de notre identité nationale avec notam- ment, le maintien de l’éducation islamique et la préservation de la langue arabe» et dans un cadre «consolidant l’ouverture de l’école,

et dans un cadre «consolidant l’ouverture de l’école, du collège et du lycée, sur les langues

du collège et du lycée, sur les langues étrangères et les disci- plines scientifiques». Ces réformes se feront, en outre, en incluant «l’élargissement de l’enseigne- ment de Tamazight à travers le ter- ritoire national» et «la généralisa- tion du transport scolaire» à travers tout le pays, lit-on dans le pro- gramme de ce parti. Le

Rassemblement s'engage, par ail- leurs, à militer pour que la poli- tique de santé menée jusque-là «gagne en efficacité et en rationa- lité» et ce à travers notamment, la mise en place de la réforme hospi- talière pour améliorer la gestion, l’entretien et l’équipement des infrastructures de santé publique, le renforcement des capacités de prise en charge des cancéreux, le renforcement de la formation des personnels paramédicaux et enfin, la mise en place d’un régime «plus incitatif» pour les médecins spécia- listes activant à l’intérieur du pays. Outre les chantiers de l'école et de la santé, la politique sociale pro- mise par le RND inclut également le développement de l’assistance et du soutien aux personnes handica- pées, l’amélioration de la politique d’accès au logement, la préserva- tion et l’amélioration du pouvoir d’achat, une meilleure insertion sociale des jeunes et enfin «des mesures d’accompagnement» de la promotion de la femme.

Le Parti des travailleurs œuvre par sa participation aux prochaines élections à reconstruire les rapports de forces qui assurent l’avenir du pays

Le Parti des travailleurs (PT) œuvre, à travers sa participation aux prochaines élections législa- tives, à «reconstruire les rapports de forces qui assurent l’avenir du pays et préserveront les acquis de l’Etat», a affirmé samedi, à Annaba, Ramdane Taâzibet, mem- bre du bureau politique de ce parti. Se prononçant au nom de la Secrétaire générale du PT, Mme Louisa Hanoune, M. Taâzibet a indiqué, lors d’une rencontre ayant regroupé les comités char- gés de la campagne électorale et les têtes de liste du parti dans les wilayas de Annaba et El Tarf, tenue à la salle du forum culturel de la jeunesse, que «ce rendez-vous électoral est une occasion d’ap- profondir le débat avec les

citoyens sur les questions liées à leurs préoccupations quoti- diennes». Ce même intervenant a, également, attesté que le parti des travailleurs va s’engager dans les prochaines joutes électorales «avec force et audace», considé- rant que les citoyens sont «conscients de la situation et ne cautionneront par avec leurs voix ceux qui sont à l’origine de la dégradation de leurs condition de vie et la détérioration de leur pou- voir d’achat». M. Taâzibet a, par ailleurs, évo- qué «les situations de crises qui entourent le pays et les dangers qui menacent sa sécurité», insis- tant sur la nécessité de «préserver les acquis de la nation» qui repré- sentent, a-t-il soutenu, «le déno- minateur commun à tous les algé-

soutenu, «le déno- minateur commun à tous les algé- riens, en renforçant les relations sociales positives

riens, en renforçant les relations sociales positives qui nourrissent l’unité nationale».

APS

4 DK NEWS

ACTUALITÉ

Lundi 3 avril 2017

LE MINISTRE DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA SÉCURITÉ SOCIALE, MOHAMED EL GHAZI :

« Le projet du code du travail soumis à l'ensemble des partenaires sociaux pour enrichissement »

Le ministre du Tra- vail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Moha- med El Ghazi, a déclaré hier à Boumerdès que son département a sou- mis dernièrement le nouveau projet du Code du travail à l'ensemble des partenaires sociaux et autres syndicats (dont ceux autonomes), pour

examen et enrichissement. "Nous avons accordé le temps nécessaires à tous les concernés en vue d’examiner et d'enrichir ce nou- veau projet de loi en le soumettant à leurs bases à tra- vers le pays", a assuré le ministre dans un point de presse animé en marge d’une visite de travail dans la wilaya. Il a affirmé que dés que ces partenaires sociaux se- ront prêts, un calendrier sera arrêté en vue de la te- nue de rencontres ou assisses avec eux pour l’étude de leurs propositions en la matière. Le ministre a fait aussi part d’une action en cours afin d’élargir le débat sur le nouveau code du travail à tous les walis de la République, qui auront bientôt une copie de ce projet de loi afin d’en débattre en conseil exécutif de wilaya du fait que ces derniers sont "plus proches de la réalité locale", a-t-il estimé. S’exprimant sur la liste des métiers pénibles concernés par la retraite anticipée, M. El Ghazi a dé- claré que celle-ci sera déterminée par une com- mission indépendante devant être mise en place durant le mois sacré du Ramadhan, et dont les conclusions seront également soumises à tous les par- tenaires sociaux concernés, pour enrichissement. Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécu- rité sociale a assuré que cette commission d’experts travaillera en "toute autonomie et sans hâte", en vue de déterminer les critères des professions en ques- tion, sans omission aucune. Lors d’une rencontre l’ayant réunie avec les cadres de son secteur au siège de la wilaya, M.El Ghazi, s’est, en outre, dit "satisfait" des efforts consentis dans la lutte contre le chômage, à l’échelle locale, estimant que le taux de 10,5% atteint en 2016 à Boumerdes était accep- table comparativement à la moyenne nationale en la matière qui est de 10,29%. Il a néanmoins instruit les responsables locaux à l'effet de consacrer davantage d’efforts, dans leur lutte contre le chômage, par l’encouragement et l’ac- compagnement des jeunes dans la création de micro -entreprises, tout en tachant de comprendre leur re- fus de certaines offres d’emploi, afin de traiter le pro- blème. Le ministre a aussi plaidé pour un soutien des di- plômés universitaires chômeurs du système classique, en les orientant vers les nouveaux métiers introduits dans la nomenclature de la formation professionnelle, afin de faciliter leur intégration dans le monde du tra- vail par la création de petites entreprises. "La Caisse nationale de retraite (CNR) ne risque pas actuellement la faillite, grâce à une bonne organisa- tion, notamment après avoir fixé l’âge minimum de la retraite à 60 ans, ayant assuré la couverture des fi- nances de la Caisse, pour la deuxième année consé- cutive", a affirmé le ministre, signalant qu'une ré- flexion était engagée pour la mise en place d’un "nou- veau système" garant d’ un financement supplé- mentaire pour la CNR, ultérieurement . Cette opportunité a donné lieu a une visite de M.El Ghazi du siège de la Caisse Nationale des congés payés et du chômage intempéries des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l’hydraulique (CACO- BATPH) où il a suivi un exposé sur le secteur des as- surances et des dispositifs d’emploi dans la wilaya, avant de se rendre à la Caisse nationale d'assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS). Le siège local de la CNR a aussi reçu la visite du mi- nistre qui a procédé à l’occasion à l’inauguration des nouveaux sièges de la direction de l’emploi de la wi- laya, et de l’agence de l’emploi.

l’emploi de la wi- laya, et de l’agence de l’emploi. MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DU

MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, M.ABDELAZIZ BOUTEFLIKA

M. Sellal s'enquiert de l'état d'exécution du programme de développement à El-Oued

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'est enquis samedi lors de sa visite à El Oued de l'état d'exécution du programme de développement de cette wilaya et procédé à l'inauguration de plusieurs projets à caractère socio- économique, notamment dans l'agriculture et le tourisme, deux secteurs offrant un réel potentiel de croissance.

Il a entamé sa visite en se rendant à

l'exploitation agricole privée «Les Frères Messaoud» qui s'étend sur une superficie de 45 hectares, dans la zone de Daya, commune de Sidi-Aoun (15 km du chef-lieu de wilaya). Irriguée à partir de 15 forages, dont 25 ha par le système de goutte-à-goutte,

cette exploitation, créée en 2016, est spécialisée dans différents segments agricoles, dont la plasticulture avec 30 serres et la phœniciculture. Un exposé a été présenté au niveau de ce site par les autorités locales au Premier ministre sur les objectifs ar- rêtés dans cette wilaya en matière de développement de l'agriculture, à sa- voir 150.000 hectares de superficie agricole à l’horizon 2019 et une main- d’œuvre estimée à 128.000 emplois, dont 79.000 permanents.

Il a procédé à une remise de titres

de concession et de levée de la condi- tion résolutoire à un groupe d’agricul- teurs, à titre symbolique, sur un pro- gramme englobant 3.400 agriculteurs concernés, et ce dans le cadre de l’as- sainissement du foncier agricole. Le Premier ministre a appelé, à cette occasion, à faciliter l’accès au foncier agricole, à lever les contraintes bureaucratiques et à accorder des terres aux personnes désireuses de se lancer dans l’investissement, avant de signaler que des décisions impor- tantes vont être prises pour la prise en charge des principales préoccupa- tions des agriculteurs, notamment

l’électrification et les pistes agricoles.

Il a, ensuite, inauguré un institut na-

tional spécialisé de formation profes- sionnelle, d'une capacité d’accueil de 300 places, dans la commune de Has- sani Abdelkrim. L’institut assurera

des formations dans des spécialités en rapport direct avec les activités agricoles, dans leurs segments végétal et animal.

A la lumière d’un exposé qui lui a été

présenté sur la situation du secteur de la formation et de l’enseignement pro- fessionnels dans la wilaya, le Premier ministre a appelé les responsables concernés à axer leurs efforts sur la for- mation dans l’agriculture et le tou- risme, en tant que secteurs dyna-

l’agriculture et le tou- risme, en tant que secteurs dyna- miques dans la wilaya. Il a

miques dans la wilaya. Il a enchainé par l'inauguration d'un complexe de conditionnement et de froid, dans la commune de Tri- faoui, occupant une superficie de 6 hec- tares pour une capacité de stockage de 20.000 m3. Ce complexe, appartenant à l’entreprise Frigo-Médit, a été lancé en 2013 pour un investissement de 980,6 millions DA. Après avoir inauguré une salle de sports de 3.000 places, réalisée au quartier Chott, la première du genre dans le sud du pays et qui a nécessité un investissement de 600 millions DA, il a procédé à l'inauguration d'une clinique privée, «Ibn Hayane», d’une capacité de 80 lits, à la cité du «8 Mai

1945».

Dotée de six salles opératoires, cette structure assure une série de spéciali- tés médico-chirurgicales, dont la chi- rurgie générale, l’urologie, l’ortho- pédie, la gynécologie obstétrique, l’imagerie médicale et la réanima- tion. Toujours dans le domaine de la santé, le Premier ministre a visité le projet de centre anticancéreux (CAC) de 140 lits, au chef-lieu de wilaya. Le projet, dont le taux d'avance- ment des travaux est de 97%, a néces- sité un financement de 5,2 milliards DA (étude et réalisation) et s’est vu accor- der une enveloppe supplémentaire de plus de 3,5 milliards DA pour son équipement.

Ce centre disposera de plusieurs services médicochirurgicaux, dont des salles de diagnostics, d’imagerie médicale, de radiothérapie, d’oncolo- gie, de chimiothérapie, de soins inten- sifs et d’un laboratoire d’analyses mé- dicales. Le Premier ministre a poursuivi le programme de sa visite en s'enquérant

du plan d’occupation des sols (POS) dans la commune d’El-Oued, qui pré- voit un programme de 4.000 loge- ments, toutes formules de construction confondues, dont 1.700 en cours de réa- lisation et regroupant des logements sociaux locatifs (LSL), sociaux partici- patifs (LSP), promotionnels aidés (LPA),

promotionnel libres et promotionnels publics (LPP), en plus d’édifices pu- blics. Il a annoncé un programme supplé- mentaire de 2.500 logements ruraux pour renforcer le programme global de la wilaya. En matière de tourisme, il a inau- guré le complexe touristique saha- rien privé «La Gazelle d’Or», localisé à l’entrée ouest de la ville d’El-Oued, sur l’axe routier menant vers Ouargla. S’étendant sur une superficie glo- bale de 160 hectares, ce complexe, dont les travaux de réalisation, selon les normes internationales, ont été lancés en 2008 pour un investissement de 10 milliards DA, dispose d'une capacité d’hébergement de 542 lits et génère 393 emplois. Il compte un hôtel de 87 chambres, 72 bungalows, 52 tentes équipées en moyens modernes, 14 suites, en plus d’un terrain de golf de 100 hectares, des piscines, des restaurants et un musée. Le Premier ministre a appelé à in- vestir et promouvoir le secteur du tou- risme, un créneau ou l’investissement est «prometteur», a-t-il dit, et qui s’ins- crit dans le cadre de la stratégie de di- versification de l’économie nationale hors secteur des hydrocarbures. Il a conclu sa visite par une rencon- tre avec les représentants de la so- ciété civile au cours de laquelle il a mis en avant l’importance de promouvoir l’investissement dans le tourisme et l'agriculture pour contribuer à l’essor de l’économie nationale. «Il appartient d’œuvrer à la promo- tion des opportunités d’investisse- ment dans le secteur du tourisme, en tant que levier de développement pro- metteur, susceptible de contribuer à l’essor économique du pays», a-t-il indiqué. Le Premier ministre a souligné, à cet égard, que les projets touristiques im- pactaient positivement la situation économique du pays, notamment dans la conjoncture financière «difficile» que traverse le pays, d’où la nécessité, a-t-il souligné, d'une approche écono- mique susceptible d’insuffler une dy- namique à l’action de développement local. En réponse aux préoccupations soulevées par les représentants de la so- ciété civile, il a fait savoir qu’il sera pro- cédé à la prise en charge du volet de dé- doublement des routes nationales re- liant El Oued aux wilayas limitrophes et qu’un programme sera arrêté dans le domaine de l’électrification et de l’ouverture des pistes agricoles. Le gouvernement mise sur les wi- layas du Sud, notamment celle d’El Oued, pour contribuer à la satisfaction du marché national en produits agri- coles, a affirmé M. Sellal, ajoutant que l’Etat a mis en place une stratégie visant à encourager l’investissement, aussi bien agricole que touristique, par l’ac- compagnement d’initiatives construc- tives.

COMMISSION D'ENQUÊTE:

L'usine de fabrication de véhicules

de Tahkout respecte le cahier des charges

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a affirmé samedi à El Oued, que l'usine de fabrication de véhicules de Tahkout «respectait le cahier des charges», annonçant une nouvelle dé- cision obligeant les constructeurs automobiles nationaux à ex- porter le tiers de leur production au bout de quatre années d'exer- cice. «La commission d'enquête dépêchée récemment à l'usine de fabrication de véhicules de marque Hyundai (Tiaret) de Tah- kout a confirmé que celle-ci respectait le cahier des charges re- latif à l'investissement dans ce domaine», a indiqué M. Sellal dans une allocution lors d'une réunion avec les représentants de la

société civile à la fin de sa visite à El Oued. Dans ce contexte, le Premier ministre a affirmé que l'industrie automobile néces- sitait un passage graduel, de l'industrie de pièces de rechange et des accessoires automobile à des étapes «plus complexes « de la production. Par ailleurs, il a fait savoir qu'une nouvelle me- sure sera prochainement appliquée obligeant les constructeurs automobile à exporter le tiers de leur production au bout de qua- tre années d'exercice». Il a assuré dans ce contexte que l'Algérie «suivait un modèle économique clair qui ne cesse de se développer».

APS

Lundi 3 avril 2017

ACTUALITE

DK NEWS 5

AFFAIRES RELIGIEUSES

Mohamed Aïssa appelle à l'adoption de méthodes modernes dans la gestion des biens wakfs

Le ministre des Affaires religieuses et du Wakf, Mohamed Aissa, a appelé samedi à Alger, à adopter des méthodes modernes dans la gestion des biens wakfs de l'Algérie.

La gestion des biens wakf se fait actuellement avec des moyens désuets et une men- talité bureaucratique», a indi- qué M. Mohamed Aissa à l'ou- verture des travaux de la conférence nationale an- nuelle des cadres centraux et régionaux des affaires reli- gieuses, appelant à l'adop- tion de «méthodes modernes» dans la gestion de ces biens à l'instar «de ce qui est en vi- gueur dans certains pays mu- sulmans». Il a précisé que son mi-

certains pays mu- sulmans». Il a précisé que son mi- nistère «n'est toujours pas en mesure

nistère «n'est toujours pas en mesure de recouvrer les loyers des biens waqf dont se sont accaparées certaines par- ties n'ayant aucune relation avec les affaires religieuses», faisant allusion à la possibilité de recourir à la justice «si cela s'avère nécessaire» pour restituer ces biens avec «la force de la loi».

D'autre part, le ministre des Affaires religieuses et du wakf a annoncé l'institution d'un concours national pour les meilleurs Imams en ma- tière de gestion des mosquées et structures y afférentes, de contribution dans la lutte contre le monopole et la cupi- dité de certains commerçants et enfin, la diffusion de la cul-

ture de la rahma (clémence), de solidarité et d'entraide du- rant le mois sacré de Rama- dhan. Evoquant le crédit bonifié gelé depuis trois ans, il a es- timé nécessaire de le relancer «de manière organisée et structurée au profit des diffé- rentes catégories de la so- ciété», soulignant l'éventuelle «augmentation du crédit à un million de dinars». M. Mohamed Aissa a exhorté les directeurs des af- faires religieuses et du waqf dans les différentes wilayas du pays à consacrer un jour par semaine à la réception des Imams pour les «écouter et s'informer de leurs préoccu- pations». Il a rappelé à ce propos, l'existence d'une commission technique chargée de pré- senter un «modèle» pour le programme des Medersate (écoles coraniques) qui sera dévoilé ultérieurement.

SANTÉ

L'Algérie appelée à assurer ses propres essais cliniques pour développer des médicaments

L’Algérie qui est une référence en matière de recherche clinique, est ap- pelée à devenir le promoteur de ses pro- pres essais pour le développement de nouveaux médicaments, a affirmé hier à Alger, Ahmed Said Frihat, directeur des produits pharmaceutiques, au ministère de la Santé, de la Population et de la Ré- forme hospitalière. «L’Algérie est référencée dans le do- maine de la recherche clinique. Toutes les études qui y ont été menées n’ont pas été biaisées et tous ses résul- tats ont été validés, c’est dire la qualité des experts algériens», a déclaré M. Fri- hat à la presse, en marge d’une table ronde sur l’accès à l’innovation et re- cherche en santé. Tout en relevant que des distinc- tions ont été décernées à l’Algérie pour ce type de recherches, le même res- ponsable prédit, qu’avec l’avènement des produits de biotechnologie, le pays «sera amené à élaborer et à valider ses propres essais cliniques». «Nos promo- teurs ne seront plus des laboratoires in- ternationaux qui se serviront de l’Algé- rie comme centre d’investigations mais des laboratoires algériens qui mèneront eux-mêmes ces recherches», a-t-il expli- cité avant de rappeler que des labora- toires algériens développent déjà des médicaments, citant le nouveau traite- ment destiné aux malades souffrant de l’hépatite C, conçu localement. M. Frihat a fait savoir, à ce propos, que depuis l’apparition du premier texte

régissant les bonnes pratiques en ma- tière d’essais cliniques en 2005, plus de 100 travaux ont été réalisés en Algérie, dans le cadre d’études multicentriques menées dans plusieurs pays du monde. Le taux d’intégration de ces essais cli- niques est à 100% algérien, dans la me- sure où, a-t-il clarifié, les patients qui y ont pris part ainsi que les médecins ayant appliqué le protocole sont tous Al- gériens et que les résultats des re- cherches appartiennent à l’Algérie. Selon l’intervenant, c’est ainsi que l’Algérie contribue au développement des recherches cliniques dans le monde et ce, dans l’intérêt de l’humanité, essen- tiellement dans les spécialités de diabé- tologie et de cancérologie, le pays, a-t- il rappelé, étant doté du Plan cancer ini- tié par le président de la République, Ab- delaziz Bouteflika. Affirmant que les essais cliniques menés en Algérie sont juridiquement encadrés pour assurer l’efficience du traitement et la sécurité des patients, le représentant du ministère de la Santé a souligné que le pays s’inscrit en droite ligne de la Convention de Helsinki en matière de protection des personnes qui s’adonnent à ces essais. Il a ajouté que de nouvelles donnes sont contenues dans la nouvelle loi sa- nitaire, de sorte à combler toutes les si- tuations inédites n’ayant pas été prises en charge par la loi actuelle, qualifiant le volet de la recherche de «sensible» car lié à plusieurs maladies sans traite-

ments et à des malades en quête de guérison. Allant dans le même sens, le Prési- dent de la Société algérienne de biotech- nologie et recherche clinique, Salah Sahraoui, s’est félicité de ce que l’Algé- rie ait atteint le 1er rang, à l’échelle maghrébine, dans le domaine des études cliniques, autant en quantité qu’en quantité, estimant que cet aspect revê- tira une place de plus en plus importante durant la décennie prochaine. Tout en relevant l’existence d’une vo- lonté politique pour le développement de cette discipline, il a indiqué que l’Al- gérie dispose d’opportunités pour ce faire, citant notamment sa position (2éme) dans la région Moyen-Orient et Afrique du nord (MENA) s’agissant d’in- dustrie pharmaceutique et celle de lea- der, au niveau africain, en matière de couverture sociale. Il a, néanmoins, averti contre des menaces pouvant empêcher le déve- loppement de la recherche clinique en Algérie, à savoir notamment la règle 49/51 sur les investissements ainsi que la conjoncture économique marquée par la chute des prix des hydrocar- bures. La rencontre d’aujourd’hui vise à évaluer les récents développements en matière de recherche clinique à tra- vers le monde, d’où la présence d’ex- perts étrangers d’Europe, du Brésil, etc, permettant un échange d’expé- riences.

Ouverture prochaine du premier centre de prise en charge d'enfants autistes à Tissemsilt

Un centre de prise en charge des en- fants autistes, le premier du genre, ou- vrira bientôt ses portes à Tissemsilt, a-t- on appris hier du commissaire de wilaya des scouts musulmans algériens SMA ini- tiatrice du projet. En marge de «portes ouvertes» à l’oc- casion de la journée mondiale des enfants autistes, Abdelkader Guerroudj a souli- gné que ce centre est réalisé avec le concours de la Direction de l’action so- ciale et de solidarité.

Celui-ci disposera d’un staff pluridis- ciplinaire composé de psychologues, pédagogues, sociologues, orthophonistes et généralistes. Il s’occupe des enfants au- tistes âgés entre 3 et 14 ans. Cette structure devra accueillir, dans une première étape, une vingtaine d’en- fants issus de familles nécessiteuses pour bénéficier des séances d’adaptation psychologique et sociale et de profiter des activités culturelles et de loisirs qui leur sont proposées.

Abdelkader Guerroudj a ajouté que les activités de cette structure permettront de recenser le nombre exact des enfants autistes de la wilaya. Les «portes ouvertes», organisées di- manche au centre psychopédagogique des enfants déficients mentaux du chef lieu de wilaya, ont comporté des exposi- tions d’affiches et de photos mettant en exergue les efforts de l’Etat en matière de prise en charge sociale et sanitaire des en- fants autistes.

ORAN :

Les enjeux et les priorités de la recherche en santé en débat en juin

Un workshop sur les enjeux et les priorités de la recherche en santé sera organisé le 29 juin pro- chain, a-t-on appris hier de ses organisateurs. Ini- tié par l’Agence Thématique de Recherche en Sciences de la Santé (ATRSS), ce workshop, cen- tré sur la thématique des «Enjeux et des priorités de la recherche en santé», permettra à l’ATRSS d’élaborer un plan d’action et une vision future sur la recherche en matière de santé en Algérie. «Il faut rappeler que la recherche pluridiscipli- naire en santé doit permettre la production de connaissances sur l’état de santé de la population, par l’identification des facteurs de risque qui renforcent la vulnérabilité de groupes de popu- lations vis-à-vis de différentes maladies», a-t-on précisé de même source, ajoutant que les savoirs en santé publique sont impératifs pour accéder à une meilleure prise en charge des malades chro- niques». Des experts pouvant apporter un éclairage sur la pertinence et les différents enjeux de la re- cherche en santé dans le pays seront regroupés lors de ce rendez-vous pour élaborer «une véritable matrice scientifique devant permettre de program- mer de façon rigoureuse une stratégie et un plan de recherche en santé», selon les organisateurs. La rencontre devra également permettre une actualisation et une reconnaissance du capital in- tellectuel dans le domaine de la recherche en santé. Il sera aussi question, a-t-on fait savoir, «d’iden- tifier les grandes priorités sanitaires actuelles, en termes de morbi-mortalité et de déterminants so- ciologiques, environnementaux, économiques, comportementaux et génétiques». Selon la même source, ce workshop s’appuie sur une double exigence complémentaire : com- prendre les enjeux socio-sanitaires actuels, au sens d’une clarification d’un problème socio-sani- taire donné, et proposer les transformations qui s’imposent dans le champ de la santé publique.

28% des non salariés seulement sont affiliés à la Casnos

Sur 71.000 non salariés actifs à Oran, essentiel- lement des commerçants, 19.900 seulement payent leurs cotisations à la Caisse nationale de la sécurité sociale des non salariés (Casnos), ce qui équivaut à 28 %, a indiqué la directrice locale de cette caisse. Karima Benhadjar a déclaré que 72 % déten- teurs d’un registre de commerce ou d’une auto- risation d’activité ne sont pas inscrits à la Casnos, ajoutant que ces chiffres ont été établis suite à un recensement des non salariés actifs à Oran, lancé récemment par les contrôleurs de la Casnos. Elle a appelé à cet effet les non salariés actifs, commerçants et agriculteurs notamment, à se rap- procher de la caisse avant le 30 juin de l’année en cours, dernier délai fixé pour le paiement des co- tisations. Passé ce délai, les commerçants ne pourront plus bénéficier des exonérations de pénalités de retard, a-t-elle rappelé, notant que les actifs non affiliés seront soumis à des affiliations d’office, à des mises en demeure et même à des ac- tions contentieuses. Les agriculteurs viennent en tête de ceux qui ne cotisent pas à la Casnos, en dépit de toutes les campagnes de sensibilisations l'ayant ciblés, or- ganisée en partenariat notamment avec la cham- bre d’agriculture. Seulement 2% parmi les déten- teurs d’une carte d’agriculteur sont affiliés à la Cas- nos, a-t-on signalé. Des campagnes pour sensibiliser les non sala- riés actifs sont prévues pour les mois à venir, afin de leur expliquer tous les avantages de l’affiliation à la sécurité sociale et les facilitations pour l’éta- blissement de calendriers de paiement et le rachat des années non payées. Sur un autre registre, Mme Benhadjar a fait sa- voir que quelque 6.000 cartes Chiffa réceptionnées depuis la fin de l’année 2016 attendent toujours d’être récupérées par leurs bénéficiaires au niveau des guichets de la Casnos à Oran. La cellule d’écoute de la Casnos à Oran s’est chargée de livrer à domicile ces cartes pour les per- sonnes âgées, a-t-elle fait savoir, précisant qu’une trentaine de cartes ont été remises à des séniors au cours des dernières semaines. APS

6 DK NEWS

ÉCONOMIE

Lundi 3 avril 2017

SELON LE PDG DE NAFTAL, HOCINE RIZOU :

«Une grande station-service projetée à Illizi»

Une grande station-service sera réalisée prochainement à Illizi, afin d’améliorer la distribution des différents produits énergétiques, a révélé hier à Illizi, le Président- directeur général (PDG) de l’entreprise de distribution des produits pétroliers Naftal, Hocine Rizou.

S’exprimant à la presse, M.Rizou a indiqué que cet ‘‘important’’ projet, englo- bant différentes prestations et répondant aux standards en vigueur en la matière, vient en application d’un accord si- gné entre Naftal et les autori- tés locales et sera lancé en chantier dès finalisation des procédures administratives afférentes. Cette installation énergé- tique contribuera, une fois opérationnelle, à l’approvi- sionnement en produits éner- gétiques divers, l’améliora- tion des prestations dans le domaine, la lutte contre les perturbations d’approvision- nement, la diversification des produits énergétiques et la création d’emplois, a-t-il sou- ligné. Le même responsable a fait état aussi de projets de réa- lisation d’une station de conversion au ‘‘Sirghaz’’ ainsi que de structures de stockage de bonbonnes de gaz butane à travers les communes de la wilaya en vue de couvrir les be- soins des localités enclavées et solutionner le problème d’ap- provisionnement en période d’hiver, en plus de l’accroisse- ment de la capacité de stockage au niveau de la wilaya

ment de la capacité de stockage au niveau de la wilaya d’Illizi. Mettant à profit sa

d’Illizi. Mettant à profit sa vi- site dans la wilaya, le Pdg de Naftal s’est enquis de la situa- tion des installations énergé- tiques relevant de son dépar- tement au niveau de la ville d’Illizi où il a pris connais- sance des préoccupations sou- levées et liées notamment à la perturbation d’approvisionne- ment en produits énergé- tiques et aux faibles capacités de stockage de bonbonnes de

gaz butane. M. Hocine Rizou s’est, auparavant, rendu à la wilaya déléguée de Djanet où il a inspecté, au niveau de l’aéroport ‘‘Tiska’’, le dépôt de kérosène, ainsi que des sta- tions-services et autres instal- lations relevant de l’entre- prise Naftal. Le secteur a enregistré l’entrée en service dernière- ment de deux stations-ser- vices à Illizi et In-Amenas,

qui ont fait l’objet de réhabi- litation, et verra l’entrée en service, dans les prochains jours, d’une autre dans la zone de Hassi Belguebour (commune de Bordj Omar Driss), alors que les travaux d’un projet similaire à Djanet ont atteint un taux d’avance- ment de 70%, a fait savoir le di- recteur de l’Energie de la wi- laya d’Illizi, Mustapha Benab- delkader.

ORAN :

Produire de l’électricité à partir des biogaz du CET de Hassi Bounif

La wilaya d’Oran a été retenue pour abriter un projet-pilote pour produire de l’énergie électrique à partir des biogaz gé- nérés au niveau du Centre d’enfouisse- ment technique (CET) de Hassi Bounif (Oran Est), a appris l’APS du Directeur de l’Agence nationale des déchets (AND), Ka- rim Ouamane. Les biogaz sont des gaz générés par la fermentation de la matière organique en absence de l’oxygène. Dans les CET, une fois qu’un casier est saturé, après avoir contenu quelque 800.000 tonnes de déchets, il est fermé avec une épaisse couche de terre. Les ordures ménagères dans la wilaya d’Oran sont composées à 50% de dé- chets organiques, selon la directrice de l’EPIC CET Oran, Dalila Chellal, qui es- time que les quantités de biogaz produites constituent un important gisement pour la production de l’énergie électrique à partir de la biomasse. L’AND, initiatrice de ce projet écolo- gique, compte le réaliser en partenariat avec une entreprise algéro-italienne, spécialisée dans le domaine, note son Di- recteur, ajoutant que sa mise en £uvre at- tend la promulgation de la tarification de la reprise de l’énergie issue de biomasse. En effet, l’exploitation et la commer- cialisation des énergies nouvelles, dont la biomasse, ne sont pas encore régle- mentées à l’échelle nationale. Le potentiel énergétique que repré- sentent les déchets urbains et agricoles au niveau national est estimé à 5 millions de tonnes, ce qui correspond à un gise- ment de l'ordre de 1,33 milllion de TEP (Tonnes équivalent pétrole) par an, lit-on sur le site internet du ministère de l’éner- gie et des mines, sur une page dédiée à la présentation du potentiel des énergies re- nouvelables en Algérie.

Le biogaz a les mêmes ca- ractéristiques que le gaz na- turel, tout en ayant l’avan- tage d’être re- nouvelable. La bio- masse (dé- chets orga- niques) dont il est issue étant elle même renou- velable, contrairement au gaz naturel d'origine fossile et dont les quantités sont limitées. Le coût de l’énergie élec- trique issue des biogaz est néanmoins su- périeur à l’électrique issu du gaz naturel, souligne M. Ouamane, estimant toutefois que la préservation de l’environnement n’a pas de prix .

Le biogaz, une source à risque

Ce projet-pilote représente une solu- tion pour la pollution que causent les bio- gaz et les risques d’explosion qu’ils com- portent. Le biogaz, riche en méthane ( jusqu’à 80%), est considéré comme un gaz pol- luant, nocif pour l’atmosphère. Rares sont les CET à travers le terri- toire national qui le traitent, en le brûlant, indique-t-on. Quelques CET, à l’instar de celui de Sé- tif, se sont mis au traitement des biogaz, qui consiste à les capter et les brûler, a in- diqué M. Ouamane, ajoutant que le brûlage de ce gaz génère du CO2, moins polluant que le méthane.

de ce gaz génère du CO2, moins polluant que le méthane. Pour ce responsable, la meilleure

Pour ce responsable, la meilleure so- lution serait la valorisation de ces gaz, en les transformant soit en énergie élec- trique, comme pour le projet-pilote d’Oran, soit en les exploitant pour la fa- brication de biocarburant. La directrice de l’EPIC CET Oran se dit impatiente de voir ce projet se concréti- ser, rappelant qu’une déflagration due au biogaz est survenue en juin 2015 au CET de Hassi Bounif, causant la destruction d’un bassin dédié au stockage du lixiviat. Les risques d’explosion du biogaz ne sont pas négligeables au niveau des CET et le lancement de ce projet pilote peut les réduire, a estimé Mme chellal. Par ailleurs, le directeur de l’AND n’a avancé aucune date pour le lancement de ce projet-pilote soulignant, toutefois, la nécessité de promulguer d’abord les textes réglementaires par le ministère de l’Energie et des mines. Si l’expérience s’avérerait concluante, elle sera élargie aux CET pour une prise en charge écologique et efficace des bio- gaz , a-t-il assuré.

OUARGLA :

Plus de 3.100 raccordements au réseau du gaz l'an dernier

de 3.100 raccordements au réseau du gaz l'an dernier Quelque 3.125 nouveaux raccordements au réseau du

Quelque 3.125 nouveaux raccordements au réseau du gaz naturel ont été réalisés l’année der- nière dans la wilaya d’Ouargla, a-t-on appris de la direction locale de la société de distribution de l’électricité et du gaz-Centre (SDC). D’un investissement de plus de 50 millions DA, ces branchements ayant nécessité la réalisation d’un réseau de distribution de 110 km ont été réa- lisés dans les communes de N’goussa, Ouargla, Ain El-Beida, El-Hedjira, El-Alia, M’naguer et Té- macine, a-t-on précisé. Ces opérations s’insèrent dans le cadre du pro- gramme de l’entreprise portant extension du réseau de distribution du gaz aux nouvelles cités et quartiers dépourvus de cette énergie, selon la même source. Au volet de l’électrification, la SDC (filiale de Sonelgaz) a fait état de la réalisation l’année der- nière, pour un cout de 1,4 milliard DA, d’un réseau d’électrification de basse et moyenne tensions long de 218 km. Dans le but de faciliter l’exécution du projet de tramway d’Ouargla, l’entreprise a dégagé une en- veloppe de près de 50 millions DA pour le trans- fert des réseaux de gaz entravant le chantier du projet précité, en plus d’une autre de 170 millions DA pour le transfert des câbles électriques hors du tracé du projet du tramway, a-t-on ajouté de même source.

BATNA :

3 «grands projets» d’investissement à concrétiser en 2017

projets» d’investissement à concrétiser en 2017 Trois «grands projets» d’investissement devant employer

Trois «grands projets» d’investissement devant employer plus de 2000 personnes seront concré- tisés durant 2017 dans la wilaya de Batna, a indi- qué hier le directeur de l’industrie et des mines, Sassi Bouâziz. Il s’agit d’une usine de montage de voitures pré- vue dans la commune de Djerma, d'une station d’énergie solaire dans la commune de Ksar Be- lezma et d'un complexe de sidérurgie à Ain Djas- ser qui devront au total employer 2.070 travail- leurs, a indiqué le même cadre à l'APS. Le directeur de l’industrie et des mines a fait état de la récupération de 34 lots (56 hectares) inex- ploités à travers des zones d’activités ainsi que 14 autres lots de 33,6 hectares relevant du domaine de l’Etat. Il a également indiqué que des correspon- dances ont été adressées aux services concernés pour exploiter, à des fins d’investissement, 71 biens immobiliers bâtis et non-bâtis dont 37 relevant du secteur de l’agriculture et 16 de celui de l’habitat. Au total, 128 projets d’investissement ont été avalisés à Batna durant 2016 par la commission de wilaya de relance de l’investissement écono- mique en plus de la délivrance de 95 permis de construire pour des projets en cours de concré- tisation, est-il noté.

APS

Lundi 3 avril 2017

ÉCONOMIE

DK NEWS 7

SELON LA DIRECTION DU COMMERCE DE LA WILAYA D'ALGER

Plus de 700 agents de contrôle mobilisés pour le Ramadhan

Plus de 700 agents de contrôle mobilisés pour le Ramadhan Plus de 700 agents de contrôle

Plus de 700 agents de contrôle seront mobilisés à l'occasion du mois de Ramadhan au niveau de tous les marchés de proximité et communaux de la wilaya d'Al- ger en vue de stabiliser les prix et préserver le pouvoir d'achat du citoyen, a-t-on appris hier de la direction du commerce de la wilaya d'Alger. «La direction mobilisera, en coordination avec les services communaux et de sécurité, 750 agents de contrôle dont des agents spécialisés dans les enquêtes économiques, les prix et la répression de la fraude, au

niveau des marchés de la wilaya d'Alger à partir de 8.00h jusqu'à leur fermeture, en vue de stabiliser les prix»,

a indiqué à l'APS le représentant de la direction du com- merce de la wilaya d'Alger, El Ayachi Dehar. Il a ajouté que les agents mobilisés travailleront jour

et nuit durant le mois sacré, relevant que tous les congés

seront annulés durant le mois de Ramadhan car les agents travailleront durant toute la semaine y compris les vendredis. Ces agents procéderont à des opérations intensifiées de contrôle des produits alimentaires périssables tels que les viandes blanches et rouges et les produits lai- tiers, a-t-il encore ajouté précisant que ce programme de contrôle débutera 20 jours avant le mois sacré de Ra- madhan.

MASCARA:

Commercialisation de 4.660 tonnes de pomme de terre stockées

de 4.660 tonnes de pomme de terre stockées La commercialisation de 4.660 tonnes de pomme de

La commercialisation de 4.660 tonnes de pomme de terre stockées dans des chambres froides a été lan- cée dans la wilaya de Mascara, pour réguler le prix de ce produit qui a enregistré une hausse dernièrement, a-t-on appris hier du secrétaire général de la chambre d’agriculture de la wilaya. Boualem Della a indiqué que les chambres froides réparties à travers la wilaya relevant d’entreprises pu- bliques et privées ont reçu, jeudi dernier, une instruc- tion ministérielle les sommant à faire sortir la pomme de terre stockée et la commercialiser afin de faire bais- ser son prix au marché en attendant le lancement de

la récolte de la pomme de terre d’arrière saison en dé-

but mai prochain. Le même responsable a souligné que le stock de pomme de terre sera sorti des chambres froides par étapes jusqu’à la fin de la première semaine du mois de mai prochain pour sa mise en vente aux marchés locaux et faire baisser les prix ayant atteint 90 DA le kg. Le secrétaire général de la chambre agricole pré- voit une régression des prix à 50 à 60 DA le kilogramme de ce tubercule de large consommation dans une se- maine et une autre baisse avec l’entrée sur le marché de la pomme de terre arrière saison.

APS

LICENCES D'IMPORTATION:

Ouverture des contingents quantitatifs pour l'année 2017

Le ministère du Commerce a annoncé samedi l'ouverture des contingents quantitatifs pour l’importation des produits et des marchandises au titre des licences d’importation pour l’année 2017, lesquels concernent 21 produits.

Ces contingents sont ainsi ouverts du 1er avril 2017 à 8h00 et jusqu’au 15 avril 2017 à 17h00, conformément au décret exécutif 15-306 de 2015 fixant les conditions et les modalités d’application des régimes de licences d’importation ou d’exporta- tion de produits et marchan- dises, selon un avis publié sur le site web du ministère. La liste porte sur 21 caté- gories de produits indus- triels et agricoles. Il s'agit, pour les produits industriels, des véhicules de tourisme et autres véhicules automo- biles destinés à la revente en l’état, à l’exclusion de cer- taines sous-positions tari- faires (quinze), la collection destinée aux industries de montage et les véhicules spé-

ciaux et engins (camions, ambulances, engins ). La liste comporte égale- ment l'acier rond à béton, comportant des indenta- tions, bourrelets, creux ou reliefs obtenus au cours du laminage ou ayant subi une torsion après laminage et de l'acier rond à béton du type utilisé pour armature pour béton (contenant en poids moins de 0,25% de car- bone). Le fil machine, compor- tant des indentations, bour- relets, creux ou reliefs obte- nus au cours du laminage, le fil machine du type utilisé

nus au cours du laminage, le fil machine du type utilisé pour armature pour béton (de

pour armature pour béton (de section circulaire d'un diamètre inférieur à 14 mm), les bois (bois blanc, bois rouge, bois hêtre, contre- plaqués, les seuls catégories et épaisseurs définies dans les positions tarifaires) ainsi que les céramiques (car- reaux et dalles de pavement, carreaux et dalles) sont éga- lement concernés par les li- cences. Pour ce qui est des produits agricoles et agri- coles transformés, la liste inclut les viandes bovines, fraiches ou réfrigérées, les fromages, les citrons frais, les pommes, les bananes, l'orge, les aulx, le maïs, les tourteaux de soja, le concen-

tré minéral vitaminé, le poly- phosphates ainsi que le dou- ble concentré de tomate, ajoute la même source. La liste des contingents des pro- duits à soumettre au dispo- sitif des licences «pourrait éventuellement être élargie à d’autres produits et contin- gents, en temps opportun et dans les mêmes formes que précédemment», sou- ligne le ministère. Tout opé- rateur économique, per- sonne physique ou morale, remplissant les conditions conformes à la législation et à la réglementation en vi- gueur, peut désormais intro- duire une demande de li- cence d’importation d’un

produit ou d’une marchan- dise, dont le contingent est ouvert, en déposant le dos- sier complet, comprenant le formulaire et le question- naire d’identification télé- chargeable sur le site web du ministère du Commerce (www.commerce.gov.dz), une copie du registre du commerce, une copie de la Carte d’identification fis- cale, une facture pro-forma indiquant le produit, sa quantité, sa valeur, son ori- gine ainsi que le mode de paiement, un extrait de rôle apuré et une attestation de mise à jour avec la CNAS et/ou la CASNOS, selon le même avis.

BNA-CNMA:

Signature de conventions de partenariat dans les services du e-banking

La Banque nationale d’Algérie (BNA) et la Caisse nationale de la mutualité Agricole (CNMA) ont signé hier à Alger trois (3) conventions de partenariat, permettant aux clients de la CNMA d’accéder aux services e-banking assu- rés par la BNA. Les conventions portent essentielle- ment sur l’adhésion de la CNMA et toutes ses caisses régionales, au nom- bre de 67, et 420 bureaux locaux, au sys- tème d’acceptation de paiement en ligne par carte interbancaire (CIB), et la mise à la disposition de tous les socié- taires une gamme large de services bancaires à distance via le nouveau service BNA.net. Ce partenariat permettra ainsi à la CNMA de vendre ses produits d’assu- rances agricoles et de la pêche via Inter- net à travers le service «e-paiement» as- suré par la banque. Ces prestations sont adossées à une convention de domiciliation des comptes de la CNMA et son réseau

commercial auprès du réseau d’ex- ploitation de la BNA. Les conventions ont été paraphées par le P-dg de la BNA Achour Abboud et le Dg de la CNMA Cherif Benhbilès. La BNA va également doter les agences de la CNMA reparties à travers le territoire national en terminaux de paiement électronique (TPE). «Ce partenariat qualitatif et innovant est le fruit d’un long parcours de concer- tations avec nos partenaires de la CNMA, et reflète nos engagements à renforcer et diversifier les prestations en faveur

à renforcer et diversifier les prestations en faveur des acteurs principaux de l’économie nationale notamment

des acteurs principaux de l’économie nationale notamment les agriculteurs, pêcheurs et éleveurs, en intégrant l’en- semble du réseau des Caisses de mutua- lité agricole à notre nouveau canal de services de paiement à distance via le web», a expliqué M. Abboud. Il a également indiqué que les efforts engagés par la banque durant ces der- nières années, entrent dans le cadre des orientations des pouvoirs publics pour moderniser les prestations financières et diversifier les services de «e-ban- king» pour répondre aux besoins expri- més par les opérateurs économiques. Pour sa part, M. Benhbilès s’est dit «optimiste» quant à l'impact positif at-

tendu de ce partenariat sur les ser- vices assurantiels proposés par la CNMA. «C’est un gain de temps et d’argent important pour plus d’un million d’agri- culteurs, pêcheurs et éleveurs. Les dif- férents services innovants de la BNA nous permettent de réduire beaucoup de contraintes administratives», a-t-il soutenu. Il a ajouté que le secteur agri- cole a enregistré ces dernières années un saut quantitatif et qualitatif, d'où la nécessité d'assurer l'accompagnement de cette dynamique sur le plan financier. Pour rappel, la CNMA, qui est le premier assureur agricole en Algérie, compte actuellement plus de 158.000 clients et emploie près de 2500 salariés.

8 DK NEWS

RÉGIONS

Lundi 3 avril 2017

KHEMIS-MILIANA Visite guidée des élèves du primaire à la 3 e sûreté urbaine

Salim Ben
Salim Ben

Pour renforcer les liens de communication avec les différents segments de la société, la troisième sûreté ur- baine de Khemis Miliana, dans la wilaya d'Ain Defla a ac- cueilli plus de 140 élèves du primaire de la ville. Cette ini- tiative a été prise par les responsables dudit corps sécu- ritaire en collaboration avec la direction de l'éducation de la wilaya d'Ain Defla, précise la cellule de communi- cation de sûreté de wilaya. À ce sujet, des élèves issus de plusieurs écoles primaires de la ville ont bénéficié des conseils des policiers, que ce soit en matière de préven- tion contre les accidents ou en ce qui concerne la pol- lution engendrée par les véhicules, ainsi que les dangers de l'internet et la consommation de la drogue. Cette vi- sité a permet aussi aux élèves de connaitre l'identifica- tion des bureaux et des factions et les équipes sur le ter- rain et ainsi que la section de la police judiciaire pour son rôle afin de consacrer la sécurité routière, mainte- nir la propriété des citoyens et leur sécurité, la préven- tion de la criminalité en général et la protection des en- fants en particulier, les délégations ont marché autour d'une exposition spéciale sur l'équipement utilisé par la police scientifique et technique pour résoudre certains des crimes, ainsi que d'autres explications sur les le nu- méro vert 104 nouvellement introduit, et le numéro de la ligne verte 1548 et de sauvetage 17.

JOURNÉE MAGHRÉBINE DE DON DU SANG «La police d'Aïn Defla au rendez-vous»

A l'occasion de la Journée magrébine du don de sang qui coïncide avec le 30 mars, la police d'Ain De- fla a lancé, une campagne de sensibilisation de proximité au niveau de des sûretés de Khemis Miliana, Ain Defla, El Attaf et Miliana. «Les policiers de la wi- laya prendront part à cette campagne pour sensibi- liser les donneurs de sang et donner l'exemple » Af- firme la cellule de communication de la sûreté de wi- laya. « Le but de cette campagne est de développer la culture du don de sang dans la société. La participa- tion des policiers dans ce domaine est une tradition » ajoute t-ils «L'objectif est d'atteindre une autosuf- fisance en matière de sang et pouvoir alimenter les banques de sang des hôpitaux par le biais de centres de transfusion. Il convient que cette initiative, a été lancée en coordination avec la direction de la santé de la wilaya et la fédération nationale des donneurs de sang et le centre d'injection de sang.

S. Ben

TISSEMSILT

ABDELKADER BENMESSAOUD EN VISITE DE TRAVAIL ET D'INSPECTION AU CHEF-LIEU DE WILAYA

Le wali ordonne aux promoteurs de relancer les travaux dans les plus brefs délais

Le wali de Tissemsilt M.Abdelkader Benmessaoud, continue de sillonner les communes de la wilaya, afin de pouvoir s'enquérir de la situation des projets en cours de réalisation, et surtout rencontrer directement les citoyens pour mieux situer et identifier les problèmes et éventuellement dégager les solutions aux préoccupations soulevées.

Abed

Meghit

Il s'agit aussi pour le wali de s'infor- mer sur la réalité et enfin discuter des perspectives de développement de toute la wilaya. Dans la commue de Tissemsilt, chef lieu de wilaya, le pre- mier chef de l'exécutif a inspecté le projet lancé de 126 Logements promo- tionnels à haï El-Merdja, au centre ville de Tissemsilt, le délai de réalisation de 36 mois, pour un montant de 578.060.000,00 DA. Le wali s'est dirigé à haï Naftal, de 89 Logements non raccorder au réseau d'assainissement, le wali a ordonné le chef de daira de Tissemsilt de faire le diagnostic des 89 logements, le wali a inspecté aussi le projet de 36 Logements "LSP" ( non lancé), implanté à coté des 80 loge- ments de la DGSN . Pour le projet de 56 Logements so- ciaux participatifs, d'un montant de :

650.000.000,00 DA à la cité de Ain El- Bordj, le wali ordonne au promoteur de relancer les travaux dans les plus brefs délais . Pour le projet de 30 logements pro- motionnels, le wali a constaté le terrain nu (abandonné) depuis le 8 février 2016, le wali a ordonné aux responsa- bles concernés d'annuler les procé- dures administratives avec ce promo- teur et implanté des logements sociaux dans ce site .Le projet de la construc- tion d'une mosquée en souffrance (terrain nu) , à la cité de Ain El-Bordj en face du lycée Abdelhamid Mehri et ce depuis le 18/09/2013 a été inspecté et visité ce jour, par le premier chef de

a été inspecté et visité ce jour, par le premier chef de l'exécutif, la wali a

l'exécutif, la wali a ordonné de la dé- localisation de ce projet dans un autre terrain .Par ailleurs, le wali s'est in- quiets concernant les 04 blocs de lo- gements de 800/114/36 logements pro- motionnels à Ain El-Bordj, de 54 loge- ments. Il faut dire que ces projets en souffrance, dans la wilaya de Tissem- silt, le wali a proposé la réalisation de deux stades « matico » à la cité 126 lo- gements et le second à la cité » des 120 logements. Pas moins de 100 logements loca- tion-vente du programme AADL 1 de l'Agence d'amélioration et de dévelop- pement du logement seront attribués au mois le 05 juillet prochain à l'occa- sion du 55ème anniversaire de l'indé- pendance au niveau de la ville de Tis-

semsilt, a-t-on appris du wali. Le wali insiste sur les projets de logements tous type confondus en souffrance doivent être relancés dans les plus brefs délais. « La wilaya ouvre ses portes aux promoteurs, sérieux et tra- vailleurs, qui, véritablement, s'y impli- quent dans la continuité du dévelop- pement à travers la wilaya, et facilite toutes les procédures administratives, foncières ou autres tout en créant les meilleures conditions du lancement des projets de réalisations de loge- ments, et tout projet non lancé sera au- tomatiquement annulé, et ce en conformité des lois de la République, et nous ne tolérons aucun spéculateur foncier », déclare le wali.

Le wali satisfait de sa visite dans la commune de Theniet El Had

Abed Meghit

Le wali s'est rendu dans la commune de Theniet El Had, pour s'enquérir des taux

d'avancementdesprojetslan-

cer récemment dont certains ont été lancés par le wali por- tent à une dizaine de quartiers qui ont bénéficié de projets d'amélioration urbaine, ac- tuellement en cours de réali- sation, nécessitant une mise

àniveau.Cettecommuneabé-

néficié d'une enveloppe fi-

voie menant vers le CFPA,

sion Sidi AEK 200 lots, com-

ment de 50 logts site extension

nancière de 250 millions DA dégagée par la Caisse de soli- darité et de garantie des collec-

aménagement du boulevard entrée Nord de la ville de The- niet El Had, aménagement

mune Théniet El Had, tra- vaux d'AEP et d'assainisse-

tivitéslocales,destinéeàfinan-

du boulevard de l'indépen-

SidiAbdelkader200lots,com-

cer les projets d'aménage- ment (réalisation de routes et réseaux) dans 378 lotisse- ments sociaux, dans le cadre du programme de développe- ment des Hauts-Plateaux (aménagement de la voie Da- bah vers VSAAmrouna, amé- nagement urbain, cité Boule-

dance, aménagement urbain rueOuechaneAbdelkader(ex rue Palestine), aménagement du boulevard 1er Novembre, Aménagement de la voie d'évi- tement vers l'hôpital, amé- nagement urbain de la cité Ah- med Chebil, 83 baraques, Tra- vaux de voiries et aménage-

mune Théniet El Had ainsi que les travaux de réalisation d'un camp de jeunes à El Med- dad. Le wali saisira l'occasion de faire l'évaluation de tous les projets, en ne manquant pas de rappeler aux entreprises chargées de la réalisation de ces derniers, de respecter les

frade, aménagement de la

ment de 50 logts, site exten-

délais.

BOUMERDÈS

Une commission technique pour la relance du développement

Une commission technique pour la re- lance du développement et la promotion de l’image de la ville de Boumerdès a été ins- tallée samedi. Cet organe consultatif, dont la coordina- tion des travaux est assuré par le chef de la daïra de Boumerdès est une sorte de loco- motive destinée à mener la ville de Bou- merdes vers la prospérité et le développe- ment, a indiqué le wali Abderrahmane Madani Fouatih, en marge de la cérémonie d’installation. Constituée de cadres, directeurs exécu- tifs, élus et représentants de la société civile,

cette commission, complétant le travail des élus dans les APC et daïras, est, égale- ment, un cadre de dialogue, de proposition et de coordination, entre différents secteurs et citoyens, a ajouté le chef de l’exécutif. Cet organe a été doté de prérogatives lui ouvrant droit à la prise de décisions et ini- tiatives pour le développement de la ville de Boumerdes, sur tous les plans. «Nous voulons faire du chef-lieu une lo- comotive de développement, par la valori- sation et l’accompagnement des efforts de tous les secteurs, tout enimpliquant le citoyen dans cette action», a ajouté le wali.

La commission technique, répartie en plusieurs cellules, va £uvrer tout au long du mois en cours en vue de recenser les insuf- fisances et préoccupations au niveau de tous les quartiers de la ville de Boumerdès, pour ensuite constituer un plan d’action prêt à la mise en £uvre sur le terrain, a-t-il expliqué Selon le wali, le plan de travail en ques- tion englobe l’amélioration urbaine, le transport, la circulation, les surfaces vertes, l’hygiène publique, et les espaces com- merciaux, entre autres. La prise en charge du facteur hygiène et

la levée des ordures constituera la mission principale de cette commission, a assuré M. Madani Fouatih, soulignant, dans ce sens, l’intégration de la ville de Boumerdès, au titre du plan de travail de l’entreprise du centre d’enfouissement technique des dé- chets (CET), chargée en l’occurrences de la création d’une nouvelle section sous le nom «Medinet». Le wali a insisté, à l’occasion, sur l’im- pératif de l’implication du citoyen, pour per- mettre la réussite de l’action de cette com- mission sur le terrain.

APS

Lundi 3 avril 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

BOUMERDÈS :

Arrestation d'une femme escroc qui prétendait être une proche de hautes personnalités

Les services de la Sûreté de willaya de Boumerdès ont inculpé une femme qui prétendait être une proche de hautes personnalités politiques, des affaires et des finances, pour escroquer ses victimes, a-t-on appris samedi de la Sûreté de wilaya.

TIPASA

Une nouvelle Epic pour la prise en charge de l’hygiène

Selon le chargé de l’information de la sûreté de wilaya, le sous-lieutenant Krimo Touati, cette femme (la tren- taine), originaire de Tizi-Ouzou, a été ar- rêtée dans un hôtel de la ville de Boumer- dès, en possession de dossiers adminis- tratifs appartenant à sept (7) victimes, et ce pour «escroquerie par usurpation d’identité». Il a ajouté que cette femme, une réci- diviste, a noué des relations avec des per- sonnes établies à Boumèrdes, en se fai- sant passer pour la nièce de l’homme d’affaires Issaàd Rabrab. Elle se fesait éga- lement passer pour un magistrat. Elle fe- sait croire à ses victimes, que son pré- tendu oncle (Issaad Rabrab) prévoyait de grands investissements dans la wilaya de Boumerdes, dans l’hôtellerie, l’entrepre- nariat et le bâtiment. Grâce à ce stratagème, la prévenue a réussi à escroquer des promoteurs im- mobiliers et autres intermédiaires d’une somme de 900.000 DA, en prétendant que c’est à titre de prêts, car leur disait- elle, elle n’avait pas la somme en cash en vue de la verser aux propriétaires des

la somme en cash en vue de la verser aux propriétaires des terres, que l’homme d’affaires

terres, que l’homme d’affaires en ques- tion comptait acheter. L'inculpée avait escroqué des ma- lades de wilayas voisines, en leur faisant croire qu’elle était «une proche d’une personnalité très connue du pouvoir et qu’elle pouvait leur obtenir des prises en charge à l’étranger, en contrepartie de

sommes d’argent». Présentée devant le procureur de la République près le tri- bunal de Boumerdès, la mise en cause a été mise en détention, sous les chefs d’inculpation d’escroquerie avec usur- pation d’identité, et usage de l’identité de juge afin de promouvoir un projet pré- tendu à la création.

Une entreprise publique à caractère indus- triel et commercial (EPIC) a été créée par la wilaya de Tipasa pour assurer l’hygiène et l’éclairage public, a-t-on appris, samedi, au- près des services de la wilaya. L’Epic, créée sous le nom «Ivav Tipasa» se chargera du nettoyage des routes, de l’éclai- rage public et de l’entretien des surfaces vertes, a indiqué à l’APS le chargé de la com- munication, Mohamed Badjou. Le directeur général, Smail Kara, a été ins- tallé la semaine dernière par le Conseil de l’ad- ministration présidé par le wali, a précisé la même source. La cérémonie d’installation a eu lieu, en marge du conseil exécutif de la wilaya consa- cré à l’hygiène du milieu et à la sante publique, durant laquelle le wali Moussa Ghelai a appelé à l’impératif de remédier à la détérioration de la situation environnementale dans nombre de zones urbaines et rurales, où il est constaté une prolifération des décharges anarchiques et une dégradation de surfaces vertes avait-il déploré. Durant ce conseil, le wali a, également, sou- ligné le rôle des collectivités locales dans la pré- servation de l’hygiène publique, instruisant les P/APC, sur l’impératif de veiller personnel- lement sur ce volet essentiel pour la santé pu- blique, particulièrement dans la commune de Tipasa et la région-Est de la wilaya, soit les lo- calités de Fouka, Koléa, Daouda, Khemisti, Chaibia et Hatatba . M.Badjou a fait part de la décision de réac- tivation de la commission de suivi des initia- tives locales et du contrôle de l’hygiène, pré- sidée par l’Inspection générale, et chargée de l’élaboration de rapports à soumettre, chaque deux (2) semaines au wali.

LAGHOUAT

5 morts et deux blessés dans un accident de la route

Cinq personnes ont trouvé la mort et deux autres ont été blésées suite à un acci- dent de la circulation survenu hier dans la région d’El Milak près de Laghouat , a-t-on appris des services de la Protection civile. Le drame s’est produit sur la RN23, à 18 km au nord de Laghouat, suite à une colli- sion entre trois véhicules, causant la mort sur place de cinq individus, tandis que deux autres ont été blessés, a indiqué à l’APS le lieutenant Nakmouche Walid . Les corps sans vie ont été évacués vers la morgue de l’établissement public hospita- lier (EPH) Hmida Ben Adjila du chef lieu de wilaya vers lequel ont été également trans- férés les blessés, selon la même source. Une enquête a été ouverte par la Gendarmerie nationale pour déterminer les causes exactes de l'accident.

SELON UN COMMUNIQUÉ DE LA GENDARMERIE NATIONALE

Arrestation d'une personne menaçant des filles d’exhiber leurs photos sur internet portant atteinte à la pudeur

Une personne qui mena- çait des filles mineures d’exhi- ber sur internet leurs photos portant atteinte à la pudeur, à travers le réseau Facebook, a été arrêté par les gendarmes enquêteurs spécialisés dans la lutte contre le crime électro- nique, indique samedi le Commandement de la Gen- darmerie nationale dans un communiqué.

«Les gendarmes enquê- teurs spécialisés dans la lutte contre le crime électronique, en coordination avec ceux de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale de Beni Messous (Alger), ont identifié et arrêté une per- sonne qui menace des filles mineures âgées entre 13 et 14 ans, d’exhiber sur internet leurs photos portant atteinte

à la pudeur, à travers le réseau Facebook», précise la même source. Les investigations en- treprises par les gendarmes ont permis d’identifier et ar- rêté l’auteur de ce méfait le nommé «F.M. âgé de 27 ans, orthophoniste, activant dans les wilayas d’Alger, Tissems- silt et Naama», relève le com- muniqué, qui ajoute que les enquêteurs ont récupéré

d’autres informations qui ont conduit à la découverte de 8 comptes sur Facebook utilisés par ce mis en cause pour tromper ses victimes, dont 3 parmi ces comptes enregis- trés sous des noms apparte- nant à des filles mineures. Le mis en cause a été placé sous mandat de dépôt après sa présentation devant le tribu- nal.

BISKRA:

Programmation de 120 opérations chirurgicales gratuites aux 22es journées médico-chirurgicales d’Ouled Djellal

ÉLECTRICITÉ

Coupure partielle d'électricité dans la commune de Beni Messous

Une coupure partielle du courant électrique a été enregistrée samedi après- midi au niveau de la com- mune de Beni Messous en raison des travaux effec- tués par la Direction des travaux publics de la wi- laya d'Alger, a indiqué un communiqué de la direc- tion de distribution d'élec- tricité et de gaz de Bolo- ghine. Cette panne qui a touché le réseau électrique de moyenne tension (10 KV) à partir de 13 h 30 mn a privé 2000 clients au niveau de la cité «Chouni», commune de Beni Messous (Wilaya d'Alger), d'électricité. «Les équipes techniques de la direction de distri- bution de l'électricité et de gaz de Bologhine sont à pied d'£uvre pour réparer le réseau électrique en- dommagé.

Cent-vingt (120) opérations chirurgicales gratuites seront réalisées dans la wilaya de Bis- kra dans le cadre des 22es journées médico- chirurgicalesouvertessamediàl’établissement public hospitalier (EPH) Achour Ziane d’Ou- led Djellal, a indiqué à l’APS le Pr Abderrah- mane Bouzid, superviseur de cette initiative. Des interventions chirurgicales en orthopédie, en ophtalmologie en pédiatrie et en chirurgie réparatrice sont programmées, a précisé le même praticien, chef de service d’orthopédie à l’hôpital Ben Aknoun d’Alger. Il a, à ce pro- pos, ajouté que 1000 consultations médicales spécialisées sont prévues en faveur de malades de la frange nécessiteuse relevant des régions éloignées de la capitale des Ziban et des wilayas

limitrophes, El Oued, Djelfa et M'sila détail- lant que des staffs médicaux des hôpitaux des régions Nord et des Hauts plateaux, d’Alger, de Blida, de Sétif et de Batna se chargeront d’ef- fectuer ces opérations chirurgicales et consul- tations médicales, selon la même source. Les 22 èmes journées médico-chirurgicales d’Ou-

led Djellal qui se poursuivront jusqu’à la fin de la semaine en cours, seront également mises à profit pour organiser des sessions de forma- tion aux équipes médicales et paramédicales des secteurs privé et public activant dans la ré- gion a indiqué Pr Bouzid soulignant que cette

action est

inscrite dans le cadre du pro-

gramme de la formation continue des res- sources humaines du secteur de la santé.

ORAN :

Dotation prochaine de la clinique spécialisée en orthopédie de bras robotisé

La clinique spécialisée en orthopédie et en rééducation fonctionnelle des victimes d’ac- cidents du travail de Misserghine (Oran) sera bientôt dotée d’un bras robotisé assisté par or- dinateur pour la conception et la fabrication d’organes artificiels, a-t-on appris samedi de cet établissement de santé publique. Cet appareil développé et doté d’une tech- nologie de pointe, de fabrication algérienne, sera utilisé dans la conception et la fabrication d’équipements artificiels, notamment les or-

thèses , les attèles et les corsets, afin de pren- dre en charge les handicapés, particulièrement ceux atteints de scoliose, a-t-on appris de cette clinique qui dépend de la Caisse natio- nale d’assurance sociale (CNAS) des salariés. Cet équipement dépend de programmes in- formatiques dans la conception et la fabrica- tion des organes artificiels et permet de gagner du temps et d’augmenter la quantité des pro- duits. A titre indicatif, cet appareil peut fabriquer

au moins 15 corsets par semaine, alors que l’établissement ne pouvait produire, jusque- là, qu’un seul corset par semaine, indique la même source. La clinique, qui prend en charge les handicapés moteurs, a équipé, l’année dernière, 53 enfants handicapés mo- teurs en organes artificiels et a offert quelque 5.324 séances de rééducation fonctionnelle à 72 handicapés, selon des statistiques divulguées par l’établissement. APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Lundi 3 avril 2017

COULÉE DE BOUE EN COLOMBIE:

Bilan révisé à 200 morts

COULÉE DE BOUE EN COLOMBIE: Bilan révisé à 200 morts La coulée de boue qui a

La coulée de boue qui a dé- vasté Mocoa, dans le sud de la Co- lombie, a fait 200 morts, 203 bles- sés et un nombre indéterminé de disparus, après des pluies torren- tielles, selon un bilan révisé à la baisse de la Croix-Rouge. "Il y a 200 morts et 203 blessés dans 17 quartiers affectés. Nous n'avons pas encore le nombre total de disparus. C'est le bilan of- ficiel établi à cette heure par les organismes de secours dans la zone", a déclaré le porte-parole de la Croix-Rouge, en expliquant que la différence avec le précé- dent bilan de 234 morts était dû à une confusion lors de l'identi- fication des cadavres. Cette gigantesque coulée de boue a fait plus de 150 morts, ainsi que des centaines de bles- sés et disparus samedi dans le sud de la Colombie, suite aux fortes pluies affectant la région andine, Pérou et Equateur compris. "Le dernier bilan des morts est de 200", a déploré devant la presse le président colombien Juan Ma- nuel Santos, qui s'est rendu sur place et a déclaré l'état de "cala- mité publique" pour "accélérer" les secours. La Croix-Rouge a en outre

fait état de "400 blessés et 220 dis- parus", après cette coulée de boue, survenue dans la nuit et provoquée par la crue de trois ri- vières au-dessus de Mocoa, rava- geant ce chef-lieu du départe- ment du Putumayo. Les images de cette ville de 40.000 habi- tants, privée d'électricité et d'eau courante, sont impressionnantes:

rues envahies de boue, militaires récupérant des enfants dans les décombres, voitures détruites et déchets partout. De violentes pluies, dues au phénomène climatique El Niñno, affectent depuis plusieurs se- maines la région des Andes, dans le nord-ouest de l'Amérique la- tine. Elles provoquent des inon- dations également au Pérou, où 101 morts et plus de 900.000 si- nistrés ont été répertoriés à ce jour, ainsi qu'en Equateur qui dé- plore 21 morts et 1.280 sinistrés. La tragédie s'est produite vers 23h30 vendredi (4h30 GMT sa- medi) à la suite du débordement des rivières Mocoa, Mulato et Sangoyaco, situées en surplomb de la ville, et qui ont provoqué une "grande coulée" de boue, a précisé l'armée de terre dans un communiqué.

INDE:

200 policiers hospitalisés après une intoxication alimentaire

Au moins 200 membres de la po- lice paramilitaire ont été hospitalisés, vrai- semblablement vic- times d'une intoxica- tion alimentaire lors de leur dîner samedi dans l'Etat du Kerala (sud), a annoncé hier la police. «La plupart sont toujours soignés mais leur état mon-

CHINE

Un bateau heurte un pont dans le Sud

tre des signes d'amé- lioration», a déclaré e chef de la police d'Ernakulam, Ashok Kumar, qui a précisé dimanche que la moitié de ces poli- ciers de la Force de police de la réserve centrale (CRPF) mo- bilisés dans le camp d'entraînement du district d'Ernakulam étaient déjà sortis de

l'hôpital. Une en- quête a été ouverte, a-t-il précisé. Ce type d'incident n'est pas rare et a déjà conduit la police à se plaindre de la piètre qualité de la nourriture servie à ses forces. Le mois dernier, 32 gardes frontières étaient tombés malades dans le Rajasthan.

frontières étaient tombés malades dans le Rajasthan. Un pont a été déplacé de 1,6 mètre après

Un pont a été déplacé de 1,6 mètre après avoir été heurté par un cargo samedi dans la pro- vince chinois du Guangdong (sud), selon les autorités locales

de la sécurité maritime. «Le pont Lianxi, construit en 1992, a été heurté vers 09h50 par un navire chargé d'environ 1.000 tonnes de marchandises dans la ville de Zhuhai», a indiqué Wang Shiyun, directeur adjoint de l'ad- ministration maritime de la ville. Le bateau, long de 98,8 mètres et large de 15,6 mètres, a été im- matriculé à Wuhu, de la pro- vince de l'Anhui (est). Aucune victime n'a été rapportée, et des mesures de contrôle du trafic ont été imposées sur les eaux entourant le site. Une enquête est en cours. APS

SELON L'OMS

Plus de 300 millions de personnes vivent avec la dépression

Plus de 300 millions de personnes dans le monde vivent la dépression, première cause de morbidité et d'incapacité, soit une hausse de plus de 18% de 2005 à 2015, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le manque de soutien aux per-

mondiale de la santé (OMS). Le manque de soutien aux per- que très peu ou pas

que très peu ou pas d'aide pour les personnes ayant des troubles de santé mentale. Même dans les pays à revenu élevé, près de 50 pc des personnes ayant une dépression ne sont pas traitées. L'absence d'action est coûteuse dans ce domaine. Selon une étude dirigée par l'OMS, le manque de re- connaissance et d'accès aux soins de la dépression et à un autre trou- ble mental courant, l'anxiété, abou- tit à une perte économique mon- diale se chiffrant à 1.000 milliards de dollars par an pesant sur les fa- milles, les employeurs et les gou-

vernements. D'après l'OMS, la dé- pression est une maladie mentale courante se caractérisant par une tristesse persistante et un manque d'intérêt pour les activités qu'on aime faire normalement, accom- pagnés d'une incapacité à mener les activités quotidiennes De plus, les personnes ayant une dépression présentent normalement plusieurs des symptômes, dont la perte d'énergie, la modification de l'ap- pétit, l'anxiété, la baisse de la concentration et des sentiments de dévalorisation, de culpabilité ou de désespoir.

sonnes ayant des troubles men- taux, associé à la peur de la stigma- tisation, empêchent beaucoup d'entre elles d'accéder aux traite- ments dont elles ont besoin pour mener des vies productives et en bonne santé, souligne l'agence onusienne. Ces nouvelles estima- tions ont été publiées dans la pers- pective de la Journée mondiale de

la santé le 7 avril, point culminant

de la campagne de l'OMS intitulée «Dépression: parlons-en» menée sur toute une année. «Les nouveaux chiffres tirent la sonnette d'alarme pour que tous les pays repensent leurs approches en matière de santé mentale et s'en occupent en lui accordant l'urgence nécessaire», a affirmé la Directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, dans un commu- niqué. L'une des premières étapes consiste à s'occuper des questions de préjugés et de discrimination. «Pour celui ou celle ayant une dé- pression, le fait de parler à une per- sonne de confiance est souvent le premier pas vers le traitement et la guérison», a indiqué Shekhar Saxena, directeur du Département Santé mentale à l'OMS. Dans de nombreux pays, il n'y a

CANCERS

Amélioration de la survie à un stade avancé grâce aux thérapies ciblées

Des thérapies ciblées innovantes contre le can- cer, sélectionnées grâce

Cette «médecine de précision» est basée sur l'hypothèse qu'on peut

patients adultes atteints d'un cancer avancé, non opérable ou métasta-

ciblée, au moins 1,3 fois plus longue que celle ob- servée avec le traitement

la carte d'identité géné- tique de la tumeur, ont permis d'améliorer la survie de patients à un stade avancé de la mala-

à

optimiser le traitement en s'appuyant sur les ca- ractéristiques génétiques (mutations ou autres al- térations) de la tumeur

tique, dont la maladie continuait de progres- ser malgré les traite- ments. Les chercheurs ont pu obtenir une biop-

précédent. Dans l'ensem- ble, la médiane de survie globale était de près d'un an (moins pour la moité des patients, plus pour

die, selon un essai cli- nique français, publié

pour mieux la combattre. Ces anomalies peuvent

sie de la tumeur chez 948 patients et ont pu établir

les autres), contre une médiane de survie en gé-

samedi.

être décelées dans des

la

carte génétique tumo-

néral de 3 à 6 mois, relève

L'étude Moscato diri-

cancers touchant diffé-

rale pour 843 patients,

des patients, des muta-

le

Pr Soria ajoutant que

gée par l'Institut Gustave

rents organes.

ce qui représente l'ana-

des patients de l'étude

Roussy (près de Paris), parue dans la revue amé- ricaine Cancer Research,

Les analyses du maté- riel génétique (génome) de la tumeur permettent

lyse de milliers de gènes. Chez environ la moitié

sont vivants 3 ans après le traitement. Sur la base de cette

porté sur les cancers les

plus fréquents (poumon, sein, colon, prostate ) et plus d'une vingtaine

a

de repérer ses points de vulnérabilité, (mutations ou autres altérations), en quelque sorte son ten-

tions contre lesquelles il est possible d'agir ont été trouvées. «Au final, envi- ron un quart des patients

étude, un nouvel essai Safir02, comparant le traitement standard au traitement ciblé guidé

moins fréquents. «Cette approche fait pour la pre-

don d'Achille, contre le- quel on peut agir et pro-

a

pie ciblée et chez un tiers

pu recevoir une théra-

par la biologie, avec ti- rage au sort des patients

mière fois la preuve de

poser une thérapie ci-

d'entre eux, elle a aug-

a

été lancé. L'essai, qui

son efficacité» sur cette grande variété de can- cers, selon le professeur Jean-Charles Soria (Gus- tave Roussy/Inserm/Uni- versité Paris-Sud), co- auteur de l'étude.

blée, essentiellement des médicaments expéri- mentaux, explique-t-il. L'étude s'est déroulée à Gustave Roussy entre novembre 2011 et mars 2016, en incluant 1.035

menté la durée de vie sans progression de la maladie», selon le Pr So- ria. Le bénéfice clinique correspond à une survie sans progression de la maladie, sous thérapie

concerne le cancer du sein et le cancer du pou- mon devrait regrouper quelque 2.000 patients au total, ajoute le spé- cialiste. Les résultats sont attendus en 2020.

FRANCE:

6 morts dans un accident de la route dans l'est du pays

Six personnes ont été tuées et une autre a été grièvement bles- sée dans un accident de la route survenu samedi soir à Montcenis, en Saône-et-Loire (est de la France), lorsque deux véhicules sont entrés en collision frontale, ont indiqué les services de se- cours. La sixième victime a succombé à ses blessures hier matin, alors

qu’un septième passager est tou- jours entre la vie et la mort, a précisé le sous-préfet d'Autun, Eric Boncourt. «Parmi les victimes : six jeunes garçons et une jeune fille. Ce type d'accident est tout à fait exception- nel sur cette route», a-t-il expliqué. 25 secouristes ont été mobilisés pour gérer cet accident d'une rare violence. Des prises de sang ont été

faites pour déterminer une éven- tuelle présence d'alcool ou de drogue. Au mois de janvier, le départe- ment de Saône-et-Loire avait été déjà été endeuillé par un acci- dent de car, qui a fait quatre morts. Une sortie de route du véhicule en raison du verglas avait été évoquée comme cause probable de l'acci- dent.

Lundi 3 avril 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 11

KENYA

Un policier abat froidement un suspect, la police ouvre une enquête

abat froidement un suspect, la police ouvre une enquête Le chef de la police kényane a

Le chef de la police kényane a

annoncé samedi avoir ouvert une enquête après la diffusion sur les réseaux sociaux d'une vidéo cho- quante montrant un policier abat- tre de sang froid un homme dés- armé devant une foule de badauds

à Nairobi.

«J'ai ordonné une enquête ap- profondie sur la fusillade qui s'est déroulée (vendredi) à Eastleigh»,

un quartier majoritairement soma-

lien de l'est de la capitale kenyane,

a annoncé l'inspecteur général Jo-

URUGUAY

Disparition d'un cargo sud- coréen au large du pays

seph Boinnet à la radio Capital FM. «J'ai vu la vidéo et je condamne ces actions. L'enquête a d'ores et déjà débuté et je peux vous assurer que des mesures seront prises contre les policiers impliqués», a

ajouté le chef de la police. La vidéo en question montre un policier en tenue civile est filmé en train de tirer à plusieurs reprises

et à bout portant sur un jeune homme désarmé, que le policier

venait semble-t-il d'appréhender.

que le policier venait semble-t-il d'appréhender. Un cargo sud-coréen avec 24 membres d'équipage à

Un cargo sud-coréen avec 24 membres d'équipage à bord a dis- paru vendredi au large des côtes uruguayennes et des «indices» montrent qu'il «aurait coulé», a an- noncé samedi à l'AFP la Marine uruguayenne. Le «Stella Daisy», un cargo d'une capacité de 260.000 tonnes, a lancé un appel de dé- tresse vendredi à 11h30 (14h30 GMT) où il faisait état d'une voie d'eau. Par la suite, «un navire a aperçu des nappes de carburant et des débris, en plus d'une forte odeur de carburant, ce qui est un indice que le navire sinistré aurait coulé», selon un communiqué de la Ma- rine uruguayenne. Les autorités sud-coréennes ont précisé l'équipage du «Stella

INDONÉSIE Un mort et 26 disparus dans un glissement de terrain

Daisy» était composé de 8 Sud- coréens et 16 Philippins. Selon l'agence de presse sud-co- réenne Yonhap citant des sources gouvernementales, une embar- cation de sauvetage avec deux membres de l'équipage a été re- trouvée dans la zone. «La Marine uruguayenne a coordonné les re- cherches avec quatre navires mar- chands présents dans la zone», a in- diqué à l'AFP un porte-parole de la Marine, Gaston Jaunsolo. Bien que le navire ne se trouve pas dans les eaux territoriales uru- guayennes, il est dans la zone de re- cherche et de secours dépendant du pays sud-américain, à 2.000 milles nautiques (3.700 km) à l'est du port de Montevideo, a précisé la Marine uruguayenne.

 

Au moins une per-

ment de terrain, causé

des agents de l'agence

sonne est morte et 26 autres sont portées disparues à la suite d'un glissement de terrain survenu sa- medi dans la province

par les pluies torren- tielles, a eu lieu sur une colline située dans le village de Ba- naran, dans le district de Ponorogo, où il a

locale de gestion des catastrophes ainsi que des bénévoles ont par- ticipé aux opérations de secours», a-t-il in- diqué. «Les opéra-

du

Java oriental, dans

détruit 25 à 30 mai-

tions de secours ont

l'ouest de l'Indonésie,

sons, a-t-il précisé

été entravées par la

a

annoncé samedi

dans un bouveau bi-

difficulté d'accéder au

Sutopo Purwo Nu-

lan. Un précédent bi-

site et des équipe-

groho, porte-parole

lan a fait état d'au

ments lourds seront

de

l'Agence nationale

moins 11 personnes

nécessaires pour faci-

de

gestion des catas-

ensevelies. «Des sol-

liter les opérations»,

trophes. Le glisse-

dats, des policiers et

a-t-il ajouté.

EXPLOSION LORS D'UN CARNAVAL PRÈS DE PARIS:

18 blessés

LORS D'UN CARNAVAL PRÈS DE PARIS: 18 blessés Dix-huit personnes ont été blessées samedi, dont cinq

Dix-huit personnes ont été blessées samedi, dont cinq gravement parmi lesquelles un enfant, lors d'une specta- culaire explosion au cours d'un carnaval en banlieue nord de Paris. Selon une porte-parole des pompiers, l'accident, survenu vers 17h30 (15h30 GMT) à Vil- lepinte, a fait 18 blessés, dont cinq gravement, mais aucun pronostic vital n'est engagé. Trois enfants figurent parmi les blessés, dont un est grave- ment touché. Le parquet a ouvert une enquête pour bles- sures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui. L'impressionnante explo- sion est survenue après qu'une personne a mis à dis- tance le feu au «bonhomme carnaval», structure en bois traditionnellement incendiée à l'issue du défilé organisé pour les enfants de la ville. Le «bonhomme» aussitôt incendié, l'explosion a pro- voqué un bruit puissant et semé la panique parmi les participants présents. «Le dispositif était en contreplaqué, et quand il a été allumé à l'aide d'essence, il y a eu un effet +blast+», a ex- pliqué une source policière. «Des flammèches et des mor- ceaux de bois ont été projetés, blessant plusieurs personnes». Les pompiers ont mobilisé jusqu'à 130 hommes, notam- ment pour évacuer les partici- pants au défilé, auquel avaient assisté un millier d'enfants, se- lon une source policière. «Il s'agit surtout de bles- sures au visage et aux mem- bres inférieurs liées à la pro- jection des matériaux, et quelques acouphènes», a dé- taillé la porte-parole des pom- piers.

CHINE

6 nouveaux cas

d'infections par le virus de la grippe aviaire «H7N9» au Hunan

par le virus de la grippe aviaire «H7N9» au Hunan Six nouveaux cas d'infections par le

Six nouveaux cas d'infections par le virus de la grippe aviaire «H7N9» ont été signalés entre le 24 et le 30 mars dans la province du Hunan, dans le centre de la Chine, ont déclaré hier les autorités sani- taires. Une personne, parmi ces six, est morte de l'infection, selon un communiqué publié par le centre provincial pour le contrôle et la prévention des maladies. Le temps

froid et pluvieux dans certaines zones de la province a contribué à la propagation du virus, a-t-on indiqué. Ces nouveaux cas ont été enre- gistrés alors qu'à Changsha, capi- tale de la province du Hunan, le commerce de volailles vivantes est suspendu depuis le 17 mars pour une durée de 21 jours pour éviter toute propagation du vi- rus.

6 morts et trois disparus

suite à une explosion dans une maison dans le nord de la Chine

à une explosion dans une maison dans le nord de la Chine Six personnes sont mortes

Six personnes sont mortes et trois sont portées disparues suite à une explosion survenue samedi soir dans une maison, dans la pro- vince chinoise du Shanxi (nord), ont annoncé hier les autorités lo- cales. Sept personnes ont été retrou- vées dans les débris après que l'ex- plosion s'était produite samedi vers 22h30 dans le bourg de Tian-

tan de la ville de Linfen, a indiqué un responsable du département de l'information de la ville. Parmi elles, six ont trouvé la mort, et les secouristes s'efforcent de trouver les trois personnes por- tées disparues. Six autres per- sonnes sur le site de l'explosion ont été légèrement blessées. Une enquête sur la cause de l'explosion est en cours.

DUBAÏ

Incendie dans un complexe résidentiel en construction

Un incendie s'est déclaré hier dans un com- plexe résidentiel en construction dans le centre de Dubaï près d'un grand centre commercial et d'un hôtel qui avait été ravagé par les flammes le 31 dé- cembre 2015, a annoncé le bureau d'information du gouvernement. Aucune victime n'a été signalée dans l'immédiat. Le feu s'est déclaré vers 6h30 locales (2h30 GMT) sur un chantier situé non loin de Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde (828 m), et de l'hôtel The Ad- dress Downtown qui avait été le théâtre d'un incen- die spectaculaire il y a quinze mois, ont indiqué des témoins. Les routes alentour ont été fermées à la circula- tion, alors qu'une épaisse fumée noire enveloppait

ce secteur de la cité-Etat. Le bureau du gouvernement de Dubaï a indiqué dans un communiqué que les sapeurs pompiers et des ambulances avaient été envoyés sur place et qu'«aucune victime n'est à déplorer pour le mo- ment». Il a précisé que le chantier appartient au géant immobilier Emaar. Le complexe en construction comprend trois tours de 60 étages chacune et qu'il devrait être livré en avril 2018. Dubaï a connu ces der- nières années plusieurs incendies spectaculaires qui ont rapidement été contenus et n'ont fait que des blessés, comme ce fut le cas à l'hôtel The Address Downtown.

APS

12 DK NEWS

SAN

Lundi 3 a

ANTISEPTIQUE LEQUEL CHOISIR ?

Inactiver, éliminer momentanément ou tuer les bactéries et autres microbes : ce sont les principales missions des antiseptiques. Revue de détail pour bien savoir quel antiseptique ajouter dans votre pharmacie.

Peut-on utiliser plusieurs antiseptiques en même temps?

C’est vraiment l’un des gestes dont il faut se méfier. En croyant bien faire, on peut se tromper, en raison d’incompatibilités entre les produits. Les combinaisons peuvent aller de l’inefficacité pure et simple à la for- mation d’un mélange si caustique qu’il peut entraîner des lésions cutanées. Notre consigne est donc plutôt : «un seul antiseptique à la fois».

Respecter les dates de péremption, c’est indispensable ?

Oui, car une solution antiseptique peut être contaminée de façon importante et donc, dans les cas extrêmes, devenir cause d’infection. Une bonne habitude : indiquer la date d’ouverture sur le flacon, car une fois celui-ci entamé, les dates d’utilisation sont vite oubliées. Les spécialistes hospitaliers en infectio- logie estiment, grosso modo, à un mois la conservation d’une solution alcoolique et à quinze jours maximum une solution aqueuse ouverte.

Pourquoi le «rouge aux genoux» d’antan est-il tombé en désuétude ?

Tout simplement parce que le pouvoir antiseptique de l’éosine, par exemple, est

que le pouvoir antiseptique de l’éosine, par exemple, est très modeste. Ce type de produit assèche

très modeste. Ce type de produit assèche bien les plaies, c’est tout. Et puis, les pro- duits colorés peuvent aussi masquer l’évo- lution de la plaie.

Et l’alcool ?

C’est un bon désinfectant pour les ci- seaux, les pinces à épiler et les surfaces, mais pas pour la peau.Piquant, irritant et peu utilisable à 90°, l'alcool est un peu plus intéressant à 60 ou 70°. Néanmoins, on le réservera plus volon- tiers à la désinfection de la peau saine, avant une piqûre par exemple.

L’éther, à quoi ça sert ?

Comme l’acétone, il ne peut être consi- déré et utilisé comme un antiseptique. Il sert avant tout à «dégraisser» la peau quand il reste des traces de pansements ou d’adhé- sifs.

Quelle est la place de l’eau oxygénée?

L’eau oxygénée est hémostatique. Comme elle arrête l’hémorragie, elle est utile si le patient saigne. De plus, elle pro- duit une effervescence qui fait remonter à la surface poussières, éclats de verre et im- puretés. Bien après une chute de vélo !

Comment nettoyer une plaie

1. Se laver soigneusement les mains.

2. Laver la plaie, de préférence avec un

savon doux. Rincer à l’eau et sécher en tam-

ponnant avec une compresse. Éviter le

coton classique, il risque de laisser des fi- bres dans la plaie.

3. Désinfecter et laisser sécher l’antisep-

tique à l’air libre. Ce temps de séchage est

indispensable à l’action du produit.

4. Éviter d’utiliser trop de produit et de

nettoyer la plaie trop souvent, cela pourrait conduire à un retard de cicatrisation.

ECORCHURES, BRÛLURES :

5 CONSEILS POUR SOIGNER LES BOBOS DE L'ÉTÉ

Egratignures, écorchures et bleus font partie des découvertes estivales de tous les bébés. Nos conseils pour les soigner vite fait bien fait.

Tiques: enlevez

Une équipe du CNRS a démon- tré qu'en raison du réchauffement climatique les tiques sont de plus en plus nombreuses et s'attaquent davantage à l'homme. Au retour d'une balade dans des herbes hautes, inspectez les aisselles, le nombril, les plis et même le cuir chevelu de votre bébé, sans ou- blier la partie arrière des oreilles pour vérifier qu'aucune tique n'est restée accrochée. Pour extraire la tique, il vaut mieux utiliser un crochet spécial, vendu en pharmacie, qui permet d'éviter de laisser le rostre de la tique dans la peau ou d'écraser son abdomen. Surtout, n'essayez pas d'étouffer la tique, à l'aide d'éther ou d'un autre produit, comme vous avez pu l'entendre parfois. Cette pratique, en provo- quant une régurgitation de salive,

pratique, en provo- quant une régurgitation de salive, augmente le risque de transmis- sion du virus.

augmente le risque de transmis- sion du virus. A noter: une fois la tique enle- vée, appelez quand même votre pédiatre. Celui-ci vérifiera que votre bébé ne développe pas une irritation autour de la piqûre et prescrira peut-être un traitement antibiotique.

Ecorchure : nettoyez

Lavez-vous les mains à l'eau et au savon de Marseille, brossez bien sous les ongles et procédez au même nettoyage soigneux de la plaie (rien que le savon de Mar- seille élimine déjà 70 % des germes). Rincez bien puis désin- fectez avec un antiseptique doux

qui ne pique pas En cas d'écor- chure, la plaie est rarement pro- fonde : un simple pansement pré-découpé et stérile permet de la protéger des infections tout en accélérant la cicatrisation grâce au gel inclus dans sa compresse. A savoir: N'associez jamais deux antiseptiques sur une même plaie, vous risqueriez d'annuler leur action antibactérienne res- pective.

Ecorchure : nettoyez

Lavez-vous les mains à l'eau et au savon de Marseille, brossez bien sous les ongles et procédez au même nettoyage soigneux de la plaie (rien que le savon de Mar- seille élimine déjà 70 % des germes). Rincez bien puis désin- fectez avec un antiseptique doux qui ne pique pas En cas d'écor- chure, la plaie est rarement pro- fonde : un simple pansement pré-découpé et stérile permet de la protéger des infections tout en accélérant la cicatrisation grâce au gel inclus dans sa compresse. A savoir: N'associez jamais

deux antiseptiques sur une même plaie, vous risqueriez d'annuler leur action antibactérienne res- pective.

Bosse: réfrigérez

Les bosses à la tête ou sur le front: rien de plus courant chez les bébés. Si votre enfant s'est relevé tout de suite après sa chute et qu'il continue de jouer comme si de rien n'était, il n'y a pas lieu de vous inquiéter. Mettez des glaçons dans un gant de toilette et appuyez fer- mement sur la bosse pendant au moins 10 mn.

Piqûre: grattez

votre bébé est piqué par une

guêpe, nettoyez la piqûre à l'eau savonneuse et servez-vous de

votre ongle pour enlever le dard en grattant la peau (mais sans la comprimer et sans utiliser de

pince à épiler pour ne pas diffuser le venin). Appliquez un glaçon pour calmer la douleur.

A noter : si le membre qui a été

piqué se met à enfler, emmenez votre bébé aux urgences.

Si

NTÉ

avril 2017

DK NEWS 13

Soignez les petits bobos de la peau avec le calendula Contre les gerçures, les rougeurs,
Soignez les
petits bobos
de la peau
avec le
calendula
Contre les gerçures,
les rougeurs, le calen-
dula fait merveille. Ré-
parateur et apaisant, il
vous redonnera une
peau de bébé !
Le calendula: la peau
est sa spécialité
Si le souci des jardins ne vous est
pas familier, vous connaissez cer-
tainement le calendula, car c’est
le nom qu’on lui donne en cosmé-
tique. La peau est sa spécialité :
capable de prévenir l’infection
d’une petite plaie, il favorise
aussi la réparation de l’épiderme.
«Même les vétérinaires l’utili-
sent pour soigner les animaux»,
ajoute Franck Dubus. En applica-
tion locale, il convient à toute la
famille et ne présente aucun dan-
ger. En revanche, il ne doit pas
être avalé (même en infusion…)
sans avis médical.
Le calendula
désinfecte les plaies
«Les fleurs renferment des com-
posés aromatiques qui limitent
l’inflammation et le risque d’in-
fection, explique Franck Dubus.
Ces principes actifs stimulent
aussi le système immunitaire.
Ils limitent la multiplication des
bactéries et des champignons, ce
qui favorise l’apparition du tissu
cicatriciel.» On peut mettre du
baume de calendula directement
sur la plaie propre et sèche. Ou
verser 2 gouttes de teinture-
mère sur le sparadrap avant de
l’appliquer sur la lésion.
Le calendula active
la cicatrisation
Le calendula accélère la répara-
tion des tissus endommagés.
«En favorisant la synthèse du
collagène, il permet à la peau de
se reconstituer rapidement»,
souligne Franck Dubus. Versez 2
gouttes de teinture-mère sur une
compresse. Il est si efficace qu’il
est recommandé en cas de cica-
trisation difficile (ulcération, par
exemple).
Des essais menés sur des cica-
trices de césarienne se sont aussi
révélés concluants.
Le calendula calme
les inflammations
En cas de piqûres d’insectes ou
de rougeurs sur le visage dues au
froid, le calendula résorbe le gon-
flement, diminue l’inflammation
et calme la douleur. «Imbibez des
compresses avec un mélange
d’eau florale de lavande (4/5) et
de teinture-mère de calendula
(1/5), conseille Franck Dubus. En
cas de fatigue oculaire, appliquez
des compresses de cette infusion
filtrée.»
Le calendula apaise
les démangeaisons
Là aussi, les vertus anti-inflam-
matoires et cicatrisantes du
baume de calendula font mer-
veille.
«ll a des effets apaisants sur l’ur-
ticaire et l’eczéma», précise
Franck Dubus. Il calme les brû-
lures provoquées par un coup de
soleil, ainsi que l’érythème fes-
sier du tout-petit.

LES CONSEILS POUR BIEN CICATRISER, MÊME AU SOLEIL

La cicatrisation dépend de l'âge, de l'emplacement et des personnes mais il faut compter entre 6 mois et 1 an pour qu’elle atteigne son aspect définitif. Et pendant l’été, il faut être d’autant plus attentif et la protéger au maximum afin d’éviter que le soleil ne retarde la cicatrisation.

afin d’éviter que le soleil ne retarde la cicatrisation. Les 4 commandements d’une bonne cicatrisation -

Les 4 commandements d’une bonne cicatrisation

- Pour bien cicatriser, une plaie

doit avant tout être bien nettoyée.

- Gardez votre pansement com-

pressif assez longtemps pour bien comprimer la cicatrice, même si vous en avez marre !

- Après des points de suture, ne

dépassez pas la date à laquelle les fils doivent être retirés. Des fils res- tés trop longtemps peuvent laisser des traces plus importantes que prévues.

-

Les massages jouent un rôle

important sur les cicatrices un peu épaisses. Ils sont efficaces pour en

améliorer l'épaisseur et la sou-

plesse. Dès le début de la cicatrisa-

tion, massez régulièrement la

cicatrice et la peau voisine. Plus vous vous y prendrez tôt, plus la ci- catrice sera «belle».

Les cicatrices d'acné rouges vio-

lacées finissent par disparaître au bout d'1 à 2 ans, à condition qu'elles soient planes, sans relief. Patience ! Méfiez-vous des cicatrices dans les plis, comme à l'arrière du coude ou du genou, qui peuvent parfois se

déformer légèrement à cause du

baignez. Quand la cicatrice est bien

mouvement.

blanche, elle est seulement plus

Protéger ses cicatrices

sensible aux méfaits du soleil que la peau saine. Il suffit donc d’appli-

du soleil

quer consciencieusement de

Pour une cicatrice rose ou rouge

l’écran total sur la cicatrice pour

datant de moins de 6 mois : soyez vigilant, le soleil peut avoir des ef- fets irrémédiables sur la cicatrice.

qu’elle ne brule pas. Si vous passez vos vacances au bord de la mer, d’autres ennemis

Cette dernière va bronzer et

que le soleil guette votre cicatrice,

conserver une pigmentation défi- nitive. Il faut donc la protéger avec un vêtement bien couvrant ou, si elle est de petite taille, avec un spa- radrap résistant à l’eau si vous vous

notamment le sel et le sable. Pour que la cicatrice ne tire pas, rincez- vous à l'eau douce après les bains de mer. Vous vous débarrasserez ainsi de petits éléments qui pour- raient retarder la cicatrisation.

BIEN DÉSINFECTER SA PEAU

Parce que l'antiseptique permet d'empê- cher le développement des bactéries, c'est un produit indispensable dans la boîte à pharmacie. Conseils de pharmacien pour adopter les bons gestes en cas de bles- sure.

Quelle conduite adopter en cas de griffure ou d'égratignure ?

Tout d'abord réfléchir en se posant une question : ma vaccination contre le téta- nos est-elle à jour ? Puis agir, dans le bon ordre :

Nettoyer la plaie à l'eau et au savon pour enlever débris et saletés Rincer soigneusement Appliquer l'antiseptique du centre de la plaie vers l'extérieur Laisser cicatriser soit à l'air libre, soit sous un pansement non occlusif Surveiller que la plaie ne s'infecte pas.

Et en cas de piqûre ?

Avant de désinfecter, il peut s'avérer utile d'appliquer de la glace sur la piqûre. Et dans tous les cas, il faut surveiller la sur- venue de la moindre manifestation aller- gique (gonflement important, difficulté respiratoire

L'alcool est-il un bon antiseptique ?

En fait non. C'est un bon désinfectant du matériel (à 90°), de la peau saine (à 60 ou

du matériel (à 90°), de la peau saine (à 60 ou 70°), mais sur une plaie

70°), mais sur une plaie souillée, il fait mal sans faire de miracle contre les microbes.

Et l'eau oxygénée ?

Elle n'est pas antiseptique, mais son inté- rêt est ailleurs. Comme elle est hémosta- tique, elle est intéressante sur une plaie sanguinolente. Et comme elle mousse, elle déloge les impuretés figées dans la

blessure en les faisant remonter à la sur- face.

Les bons réflexes à adopter

Ne pas appliquer plusieurs antiseptiques les uns derrière les autres. Vérifier la date de péremption avant utili- sation. Noter la date d'ouverture sur le fla- con.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Lundi 3 avril 2017

RD CONGO

Le pape François appelle à la paix en RDC

RD CONGO Le pape François appelle à la paix en RDC Le pape François a lancé

Le pape François a lancé un appel à la paix en République démocratique du Congo (RDC), en déplo- rant «les affrontements sanguinaires» dans les pro- vinces des Kasaï. «Des nouvelles continuent à arriver des affronte- ments armés sanguinaires dans les provinces des Kasaï, en République démocratique du Congo, com- bats qui entraînent des victimes et des personnes déplacées et qui touchent aussi des personnes et des biens de l'Eglise», a déploré le pape François à Carpi, ville touchée en 2012 par des séismes destructeurs dans le nord-est de l'Italie. «J'exhorte tous à prier pour la paix, afin que les coeurs des auteurs de ces crimes ne restent pas esclaves de la haine et de la violence», a ajouté le pape François, devant quelque 20.000 fidèles. Une rébellion secoue depuis six mois quatre pro- vinces du centre de la RDC (Kasaï-central, Kasaï, Kasaï-oriental et Lomami) et a causé la mort d'au moins 400 personnes. L'épiscopat congolais et le représentant du pape à Kinshasa avait exhorté jeudi les forces congolaise de sécurité, pointées du doigt pour de nombreux abus dans la répression de cette rébellion à la «retenue» et à un usage proportionné de la force dans ses opérations. La police congolaise a de son côté accusé fin mars les rebelles d'y avoir massacré 39 policiers. Deux experts étrangers de l'ONU et un de leurs accompa- gnateurs y ont été également retrouvés assassinés fin mars, deux semaines après leur enlèvement.

BURKINA FASO :

Ouverture de la campagne électorale pour des municipales partielles le 13 mai 2017

électorale pour des municipales partielles le 13 mai 2017 La campagne électorale précédant les élections

La campagne électorale précédant les élections municipales partielles s'ouvrira le 13 mai prochain à minuit et prendra fin le 26 mai 2017 à minuit dans les zones concernées par les élections, a annoncé le gou- vernement burkinabé à la faveur du Conseil des ministres. Il a également été décidé de rendre effectif le projet de loi modificatif de la loi n 055-2004/AN portant sur le Code général des collectivités territoriales, selon le communiqué du gouvernement. «Ce projet de loi permettra aux collectivités de fonc- tionner en cas de dissolution ou de dysfonctionne- ment de leurs organes», selon le texte de loi relayé par la presse locale. A la faveur des élections municipales antérieures, certaines collectivités territoriales ont rencontré des difficultés dans la mise en place et/ou le fonctionne- ment, entraînant ainsi la dissolution de leurs organes exécutifs, selon les médias burkinabés.

SAHARA OCCIDENTAL-MAROC

Espagne : Le conseil communal de Fuerteventura appuie le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination

Le conseil communal de Fuerteventura (province de Las Palmas) vient de réitérer dans une motion son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination par le biais d'un référendum libre et démocratique comme reconnu par le droit international et les multiples résolutions des Nations unies.

Dans une motion de soutien rendue publique, le conseil com- munal de Fuerteventura a réitéré son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination par le biais d'un référen- dum libre et démocra- tique tel que reconnu par le droit international et les nombreuses résolu- tions des Nations unies en soulignant par ail- leurs que le conflit au Sahara occidental découle d'un processus de décolonisation qui n'a pas été achevé et que toute formule qui ne res- pecte pas ce principe n'aboutit à aucune solu-

res- pecte pas ce principe n'aboutit à aucune solu- tion efficace et réaliste. Le référendum, a

tion efficace et réaliste. Le référendum, a poursuivi le conseil de Fuerteventura dans sa motion doit avoir lieu dans les plus brefs délais pour éviter que ce conflit se trouve dans une impasse qui inciterait à une reprise des hostili- tés, exprimant par ail- leurs sa préoccupation au sujet de la violation des droits de l'homme dans les territoires sah- raouis occupés subie par la population civile sah- raouie. A ce titre, a-t-on ajouté, le conseil com- munal de Fuerteventura demande la cessation immédiate de la répres- sion et la libération de tous les prisonniers poli-

tiques sahraouis mili- tants des droits de l'homme. Le conseil demande en outre de faciliter l'ac- cès aux zones sahraouies occupées aux observa- teurs internationaux et d'élargir les compé- tences de la MINURSO à la surveillance des droits de l'homme pour assurer non seulement le cessez- le feu, mais également pour empêcher la viola- tion des droits de l'homme au référendum. Il demande par ail- leurs au gouvernement espagnol d'augmenter les projets d'aide huma- nitaire pour atténuer les graves pénuries de pro- duits dans les camps de réfugiés, en particulier

les produits alimen- taires, la santé, l'éduca- tion, et autres services de base et la reconnaissance effective du Front Polisario en tant que représentant légitime du peuple sahraoui et de donner à ses représen- tants le statut diploma- tique en Espagne. Le conseil communal de Fuerteventura demande en outre du gouvernement espagnol d'adopter une position beaucoup plus active dans ce conflit comme ancienne puissance coloniale, en exhortant l'ONU et l'Union euro- péenne à faire pression sur le gouvernement marocain afin qu'il res- pecte le droit internatio- nal. Le même conseil demande enfin au gou- vernement de l'Espagne et les institutions et les entreprises des Iles Canaries de respecter le récent arrêt de la Cour de justice de l'UE qui stipule que le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental et que l'accord commercial entre l'UE et le Maroc n'est pas applicable au Sahara occidental.

ÉGYPTE:

Un tribunal invalide une précédente

décision en faveur de la de deux îles à Ryadh

rétrocession

Un tribunal des référés égyptien a invalidé une décision de justice précé- dente en faveur de l'appel de l'opposion à annuler la rétrocession de deux îlots de la mer Rouge à l'Arabie saoudite. Hier, un tribunal des référés au Caire a estimé que le précédent verdict, celui d'annuler la rétro- cession, «n'était pas à prendre en compte», selon l'avocat qui a intenté le recours devant ce tribu- nal, Ashraf Farahat. Cette rétrocession voulue par le gouvernement égyptien, mais cri- tiquée dans le pays, fait l'objet d'une série de décisions de justice ces derniers mois. Le gouvernement égyptien avait annoncé en avril 2016 la rétrocession à Ryadh des deux petits îlots inhabités de Tiran et Sanafir, soulevant alors une vive controverse et déclenchant des manifestations.

SOMALIE

controverse et déclenchant des manifestations. SOMALIE Depuis, deux camps s'affron- tent devant les tribunaux,

Depuis, deux camps s'affron- tent devant les tribunaux, et plu- sieurs jugements annulant la rétrocession des deux îles, ou au contraire maintenant la cession prévue par le gouvernement, ont été prononcés par la justice. En janvier la Haute cour admi-

nistrative avait ainsi invalidé l'ac- cord de rétrocession, signé à l'oc- casion de la visite au Caire du roi Salmane d'Arabie saoudite en avril

2016.

Si le verdict de la Haute cour administrative a été remis en cause par le tri- bunal des référés c'est parce que «le pouvoir judi- ciaire n'a pas le droit de s'ingérer dans des ques- tions de souveraineté», a expliqué Me Farahat, pré- cisant que cette règle s'ap- pliquait «aux accords et traités internationaux». Le gouvernement avait justifié la rétrocession en expliquant que les deux îlots, situés près de la pointe sud de la péninsule du Sinaï, à l'entrée du Golfe d'Aqaba, appartenaient à l'Arabie saoudite mais que Ryadh avait demandé en 1950 au Caire d'en assurer la protection. Mais selon Khaled Ali, l'avocat qui avait présenté le recours devant la justice administrative et obtenu l'annulation de la rétroces- sion, le tribunal des référés n'a pas compétence pour se prononcer

sur un tel dossier.

2 enfants tués par l'explosion d'une mine

Deux enfants ont été

Hirshabelle, Mahad

somalienne et la Mission

de grande envergure

tués samedi soir par l'ex- plosion d'une mine près de Mahaday, dans la région somalienne du Moyen Shabelle (sud), a indiqué hier le ministre de l'information de l'Etat

Hassan. «Les deux victimes, qui étaient frère et soeur, étaient à bord d'un véhi- cule à trois roues lorsque l'explosion a eu lieu», a-t- il précisé. Après cet inci-

de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) ont désamorcé deux autres bombes placées à proxi- mité, selon la même source. L'armée et l'AMISOM

dans la région pour retrouver les coupables, qui font probablement partie du groupe terro- riste «Shebab», allié au réseau «Al-Qaïda», a-t-il ajouté.

somalien

du

dent, l'Armée nationale

ont lancé une opération

APS

Lundi 3 avril 2017 MONDE DK NEWS 15 POUR EXAMINER LES DÉCISIONS DU 28 E
Lundi 3 avril 2017
MONDE
DK NEWS
15
POUR EXAMINER LES
DÉCISIONS
DU
28
E SOMMET ARABE
PHILIPPINES:
Réunion prochaine des ministres
arabes de l'Information
Les ministres arabes de l'information se réuniront prochainement pour examiner les conclusions
du 28e Sommet arabe tenu mercredi dernier en Jordanie, a-t-on annoncé samedi à Amman.
Dans un entretien
accordé à un quotidien
jordanien, Mme. Haifa
Abu Ghazaleh, secrétaire
général adjoint, chef du
département de l'infor-
mation et de la communi-
cation à la Ligue Arabe, a
fait savoir qu'une «réu-
nion importante regrou-
pera les ministres arabes
de l'information prochai-
nement en vue d'exami-
ner les décisions du som-
met d'Amman outre la
mise en place d'un méca-
nisme pour l'application
des décisions du sommet
relatives au domaine de l'information».
Après avoir annoncé l'élaboration d'un plan jordanien
d'application des décisions du Sommet d'Amman en coordi-
nation avec la Ligue arabe, la même responsable a indiqué
qu'un rapport portant
sur les réalisations du
sommet sera élaboré et
remis officiellement à
l'Arabie Saoudite qui
abritera le 29e Sommet
arabe l'année pro-
chaine «. Le 28e som-
met arabe s'est tenu
mercredi dernier dans
la région de la Mer
Morte ( Jordanie) avec
Report des
pourparlers
de paix entre le
gouvernement et la
rébellion à
aujourd’hui
la participation du pré-
sident du Conseil de la
Nation Abdelkader
Bensalah en sa qualité
de représentant du pré-
sident
de
la
République, Abdelaziz Bouteflika.
Les dirigeants arabes ont adopté la «Déclaration
d'Amman» qui a réaffirmé «la priorité» de la question pales-
tinienne pour la Nation arabe tout entière.
RESSORTISSANT CHINOIS TUÉ EN FRANCE :
Pékin espère que l'enquête aboutira
à une conclusion juste
Le début des pouparlers de paix prévu hier aux
Pays-Bas entre le gouvernement philippin et la
rébellion communiste destinés à mettre fin à des
décennies de conflit est reporté à aujourd’hui,
ont annoncé les médiateurs.
«L'ouverture formelle (des négociations) est
maintenant reportée à lundi», a indiqué hier
Helene Revhaug, responsable communication du
Centre norvégien pour la Résolution des Conflits
(NOREF), la Norvège étant pays médiateur. «Ils
travaillent toujours à l'élaboration du pro-
gramme de la série» de discussions, a-t-elle
ajouté, cité par l'AFP.
Cette rencontre doit être la quatrième série de
discussions entre Manille et le Front démocra-
tique national, vitrine politique du Parti commu-
niste philippin, qui se tiennent par intermittence
depuis trente ans mais ont été relancées par le
président Rodrigo Duterte à son entrée en fonc-
tion en juin.
La rébellion communiste, qui veut renverser
le régime capitaliste dans l'archipel philippin, où
les écarts entre riches et pauvres sont parmi les
plus grands d'Asie, dure depuis 1968. Selon l'ar-
mée philippine, elle a fait 30.000 morts.
BIRMANIE
L'ambasadeur de Chine en
France, Zhai Jun, a déclaré
que la Chine espére que l'en-
quête judiciare lancée par la
France sur la mort d'un res-
sortissant chinois Liu
Shaoyao aboutira à une
conclusion «juste et claire»
afin que les relations entre
les deux pays continueront
d'avancer sur la bonne voie.
«Nous voulons croire à la
sincérité de la partie fran-
çaise dans l'enquête sur la
mort de Liu Shaoyao, et nous
apprécions les mesures de
sécurité prises par la France, notam-
ment par la préfecture de police de
Paris», a indiqué M. Zhai, lors d'une
réunion de travail avec le préfet de
police de Paris, Michel Cadot.
Le gouvernement français et la
préfecture de police de Paris ont fait
part, à plusieurs reprises, de l'impor-
tance de la sécurité des Chinois en
France, ce que la Chine a constaté
selon l'ambassadeur qui espère tou-
tefois
que «ces paroles seront appli-
quées réellement». Le représentant
de la Chine en France a par ailleurs
affirmé que les efforts de la partie
française pour améliorer la sécurité
des touristes et résidents chinois
avaient été appréciés par Pekin.
La Chine souhaite également une
réaction raisonnable de la police de
Paris face aux protestations de la
communauté chinoise liées à la mort
de Liu Shaoyao, a indiqué M. Zhai,
appelant également les ressortissants
chinois à protester de manière rai-
sonnable.
Parallèlement, l'ambassadeur a
appelé les médias français et chinois
à jouer «un rôle constructif» sur cette
affaire.
La mort d'un Chinois de 56 ans tué
par la police à Paris a provoqué des
incidents et suscité une protestation
officielle à Pékin.
La Chine a demandé à la
France de garantir «la sécu-
rité et les droits» de ses res-
sortissants et «exigé» que
Paris fasse «toute la lumière
sur cette affaire». La sécurité
des ressortissants chinois est
«une priorité des autorités
françaises», a répondu le
ministère français des
Affaires étrangères.
La victime est décédée
dimanche dernier à la suite
d'un tir de la police au cours
d'une intervention dans un
immeuble de l'est de la capi-
tale française, où résidait ce père de
famille.
Mardi dernier, à la mi-journée,
une vingtaine de personnes de la
communauté chinoise étaient ras-
semblées devant le commissariat
proche du quartier où l'homme a été
tué, selon la même source.
La veille au soir, environ 150 per-
sonnes s'étaient déjà réunies au
même endroit pour protester. Des
projectiles ont visé les forces de l'or-
dre, une voiture de police ainsi que
trois autres véhicules ont été incen-
diés, et trois policiers ont été légère-
ment blessés. Trente-cinq personnes
ont été interpellées.
Le gouvernement
de Suu Kyi résiste
lors des élections
partielles
RUSSIE:
Une trentaine
de manifestants
d'opposition arrêtés à
Moscou pour «troubles
à l'ordre public»
Le gouvernement d'Aung San Suu Kyi, qui peine
à relancer la Birmanie après un an au pouvoir, a
cependant vraisemblablement conservé la majorité
de ses sièges lors des législatives partielles, selon de
premiers résultats annoncés hier. Les élections de
samedi étaient considérées comme un premier test
électoral pour la «Dame de Rangoun» et son parti, la
Ligue nationale pour la démocratie (LND).
Pendant des décennies, la Birmanie a vécu sous
la dictature militaire et rêvé de démocratie. Les
attentes des Birmans étaient donc très fortes après
les élections historiques en novembre 2015 qui ont
porté au pouvoir Aung San Suu Kyi . Le processus de
paix est au point mort et les perspectives écono-
miques ne sont pas bonnes. La croissance ralentit et
l'investissement étranger devrait diminuer pour la
première fois en quatre ans, tandis que le pouvoir
d'achat des Birmans est grignoté par une inflation à
deux chiffres. La majorité parlementaire de la LND
n'était pas menacée par les élections de samedi, qui
visaient à pourvoir 19 sièges essentiellement laissés
vacants car leurs titulaires avaient été promus au
gouvernement. La LND a selon les premiers résul-
tats conservé ses positions autour de Rangoun et
dans les régions centrales plus au nord, gardant au
moins huit sièges, selon Hla Thein, président de la
Commission électorale de l'Union. Mais elle a
essuyé une défaite embarrassante dans l'Etat Mon
(sud), où la LND est défaite par le mouvement sou-
tenu par l'armée USDP qu'elle avait largement battu
dans la même circonscription il y a un an.
jours de prison pour ne pas
avoir obéi à la police lors de
La manifestation, coor-
donnée via des réseaux
la
manifestation le 26 mars,
sociaux, a commencé à
La police russe a arrêté
une trentaine de manifes-
tants d'opposition qui ten-
taient de défiler hier à
Moscou, une semaine après
l'interpellation de cen-
taines de personnes lors
d'un rassemblement de
milliers d'opposants.
«Vingt-neuf personnes
ont été arrêtées par la police
pour troubles à l'ordre
public», a déclaré le service
de presse de la police à
l'agence russe Interfax.
Selon l'organisation
OVD-Info, spécialisée dans
la surveillance des manifes-
tations, ce sont au moins 32
personnes qui ont été inter-
pellées dimanche.
L'opposant russe
numéro un, Alexeï Navalny,
qui purge une peine de 15
PALESTINE-ISRAËL
Sept Palestiniens
arrêtés lors d'une
incursion israélienne
en Cisjordanie
a
cependant nié tout lien
avec ces nouvelles protesta-
tions.
«Il n'en sait absolument
rien», a affirmé sa porte-
parole Kira Iarmych dans
un message sur Twitter.
Des messages sur
Facebook ont lié le rassem-
blement de dimanche à un
groupe nationaliste peu
connu.
10H30 GMT, ses partici-
pants défilant sur la rue
Tverskaïa, une des princi-
pales artères de Moscou, au
coeur de la capitale.
A Novossibirsk (Sibérie
Occidentale), environ 400
personnes ont participé à
une manifestation simi-
laire, pourtant autorisée
par la municipalité, selon
l'agence de presse Interfax.
Sept Palestiniens ont été arrêtés hier lors d'une
incursion israélienne en Cisjordanie occupée,
ont rapporté des sources sécuritaires palesti-
niennes. Ces Palestiniens ont été arrêtés par les
forces d'occupation israéliennes dans les villes de
Beït Lahem et El-Khalil, ont précisé ces sources.
Les forces d'occupation procèdent souvent à
des arrestations arbitraires à l'encontre des
Palestiniens.
APS

16 DK NEWS

CULTURE

Lundi 3 avril 2017

CONSTANTINE :

Les enfants lancent un hymne à la paix à travers l’opérette «Atfalou Al Arab»

à la paix à travers l’opérette «Atfalou Al Arab» Les enfants adhérents à l’association «El Derb»

Les enfants adhérents à l’association «El Derb» pour la promotion de la citoyenneté de Constantine ont lancé samedi un hymne à la paix pour les enfants syriens et palesti- niens à travers l’opérette «Aftalou Al Arab» (Les enfants arabes). Douze enfants âgés entre 5 et 16 ans se sont relayés sur la scène de la maison de la culture Malek-Haddad pour raconter les peines et les souffrances des enfants syriens et palestiniens et prier pour la paix dans le monde. La gestuelle et les voix, se voulant fortes et expressives, les enfants n'ont pas manqué d'émouvoir la salle relatant le vécu difficile des enfants syriens et palestiniens traumatisés par les conflits et émettant l’es- poir de voir un jour le sourire revenir sur les lèvres de l’enfance. Une heure et demie durant, puisant des poèmes de Mahmoud Derwiche mais aussi des messages de détresse des enfants syriens et palestiniens postés sur les réseaux sociaux, réunis dans un texte co-écrit par Loubna Mezghiche et Fahima Bediar, les petits talentueux ont retransmis toute l’émotion «narrant» les peurs des petits des conflits et des guerres et leur désespoir de voir leur environnement social s’écrouler. Pour Ali Rahma, 14 ans un des participants à cette opérette, l’£uvre est «un appel pour établir la paix en Syrien et en Palestine et dans le monde entier». Pour Ilef, 9 ans syrienne établie avec sa famille à Constantine, sa participation à l’opérette représente « son attachement à son pays, aux familles syriennes qui souf- frent et aux enfants meurtris». De son côté, la présidente de l’association «El Derb» pour la promotion de la citoyen- neté, Mme Loubna Mezghiche a indiqué à l’APS que l’opérette «Atfalou Al Arab» est un travail à travers lequel l’association £uvre à «inculquer une culture de la paix, des valeurs et des attitudes de la non-violence».

RUSSIE

Décès du poète russe Evgueni Evtouchenko

RUSSIE Décès du poète russe Evgueni Evtouchenko Le poète russe Evgueni Evtouchenko est décédé samedi à

Le poète russe Evgueni Evtouchenko est décédé samedi à 84 ans aux Etats-Unis, a indiqué son épouse Maria Novikova à l'agence de presse publique russe RIA Novosti. «Il est décédé il y a quelques minutes, entouré de ses proches, paisible- ment», a déclaré Mme Novikova depuis les Etats-Unis. Né le 18 juillet 1933 à Irkoutsk, en Sibérie, Evtouchenko a publié ses premiers poèmes à 20 ans. Rapidement, il a connu une grande popularité en URSS. Evtouchenko vivait depuis une vingtaine d'années aux Etats-Unis. Il donnait des cours ces dernières années à l'Université de Tulsa, dans l'Oklahoma.

PROJECTION DU FILM KRIM BELKACEM EN TAMAZIGHT :

Un doublage qui séduit le public

La version en tamazight, du long métrage Krim Belkacem, du nom d´une des plus grandes figures de la guerre de Libération, d’Ahmed Rachedi, projetée, samedi, à la cinémathèque de Tizi-Ouzou, en présence du réalisateur, a globalement séduit le public qui était nombreux.

Le film coécrit par le com-

mandant Azzedine et le journa- liste Boukhalfa Amazit et Ah- med Rachedi, d’une durée de

158 mn, et qui retrace les

grandes étapes du parcours révolutionnaire de Krim Belka- cem, une des figures embléma- tiques de la guerre de Libéra- tion, a été doublé en kabyle. Durant les débats qui ont

suivi la projection, des interve- nants ont déclaré avoir appré- cié la qualité de la langue uti- lisée et la fluidité des expres- sions, même si certains ont déploré l’emploi de termes qui n’étaient pas d’usage en Kaby- lie, durant les années 1950 à

1960 (période de déroulement

des événements retracées dans le film), tel que «Azul», «Aka- bar» et «Tagrawla». Sami Allam qui a interprété le rôle principal dans le film et qui a dirigé le collectif de dou- blage, a expliqué que lui-même souhaitait rester dans le parler de l’époque, mais sur insis- tance de quelques membres du collectif, il a toléré l’introduc- tion de quelques mots nou- veaux, en veillant à ce qu’ils soient justement dosés sans être envahissants. «C’est aussi un clin d’œil que nous avons voulu faire à tamazight», a-t-il soutenu. Il a également soulevé le problème de manque de co- médiens professionnels ka-

le problème de manque de co- médiens professionnels ka- byles et de moyens techniques. Beaucoup parlent

byles et de moyens techniques. Beaucoup parlent de tama- zight mais personne ne met la main à la poche pour investir et contribuer à la promotion de cette langue, a-t-il regretté en relevant qu'«il est très difficile de faire un doublage en l’ab- sence de studios spécialement conçus à cet effet». Mohand Ouamer Oussalem, membre

du collectif de doublage et qui a prêté sa voie au colonel Amar Ouamrane dans cette produc- tion cinématographique, a in- diqué que l’introduction de ces mots qui n’étaient pas uti- lisés à l’époque, ne fait aucune- ment entorse à l’Histoire et aux événements rapportés dans le film, a-t-il expliqué. L’assistance a également

posé des questions au réalisa- teur sur le choix de certaines étapes du parcours de Krim Belkacem au détriment d’au- tres, voulant savoir s’il a été censuré où recouru à l’auto- censure. A ce propos Ahmed Rachedi a répondu que «la censure vient du fait qu’il y a peu d’archives et d’éléments écrits sur certains faits histo- riques». Il a également souli- gné l’existence d’approches contradictoires entre les histo- riens, les compagnons, et les proches de Krim Belkacem, alors, a-t-il dit, souvent «nous ne savons pas à quelle version nous fier». M. Rachedi a aussi insisté sur la difficulté de comprimer 16 années du parcours révolu- tionnaire de Krim en deux heures de film. Le long métrage Krim Bel- kacem produit par le ministère des Moudjahidine, met en exergue les grandes étapes du parcours de ce héros, notam- ment son rôle dans le déclen- chement de la Révolution le premier novembre 1954, sa participation au congrès de la Soummam le 20 août 1956 et sa présidence de la délégation du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) aux négociations qui ont abouti aux Accords d’Evian le 19 mars

1962.

PLAIDOYER POUR L'AMOUR CONTRE LA GUERRE

La pièce «Tacequft Tanegarut» présentée à Alger

La générale de la pièce «Tacequft Tanegarut» (le dernier spectacle), au contenu relevé, où l'amour du théâtre finit par triompher sur les affres de la guerre a été présentée samedi à Alger, devant un public relativement nom- breux. Accueilli à la salle Mustapha-Kateb du Théâtre national Mahieddine- Bachtarzi (Tna), le spectacle, «Tacequft Tanegarut», inspiré du texte «Fi Aâli El Hob» du dramaturge irakien Felah Chaker, a été réécrit et mis en scène par Okbaoui Cheikh et traduit en Tamazight par Taoues Yehia Messaoud. Dans un pays en état de guerre, «Lahbiba» jeune comédienne de théâtre, décide de remonter sur scène pour y jouer le dernier rôle, dans un théâtre qui menace de s'effondrer, après avoir été intensément bombardé. Voulant montrer l'importance du théâtre dans la société, Lahbiba va tenter de provoquer les pouvoirs surnaturels et bienfaiteurs du gardien du théâtre en convoquant, à travers une évasion dans le passé, plusieurs personnages qui ont marqué le théâtre algérien et universel. Ressuscitant notamment, «Hamlet» de Shakespeare, «Djelloul Lef'Haïmi» de Abdelkader Alloula, «Tartuffe» de Molière et «Le Sinistré» de Mohand

Ouyahia, connu sous le nom d'artiste de «Mohia», Lahbiba va finir par convaincre le gardien. Durant une heure de temps, les cinq personnages, campés par Zoulikha Talbi, Mourad Bellagh, Fahem Hammas, Belloul Idir -également compositeur de la bande son-, Hamadache Boutchiche, et Lyès Bellagh, ont bien porté la densité des dialogues, occupant tous les espaces de la scène et plaidant avec beaucoup d'énergie, pour l'amour comme seule réponse aux canons. La scénographie, œuvre d'Amirouche Saïdoun, a été illustrative, avec une petite scène aux rideaux rouges et qua- tre chaises utilisées par les quatre per- sonnages-référents, également musi- ciens et vocalistes du chœurs grec qui ont interprété, au sons du banjo, bendirs et tambourin, des pièces aux modes et intonations kabyles. Ayant choisi dans sa conception une technique d'expression se basant sur le théâtre dans le théâtre, le metteur en scène a également inscrit son spectacle dans le registre du «théâtre physique», où il a opté de faire passer le message par le jeu d'acteur, le chant et la chorégra- phie. «Pour se libérer des contraintes liées à la difficulté de trouver une langue

intermédiaire, notamment lorsque le véhicule linguistique est en partie inac- cessible, le théâtre moderne a tendance à compter beaucoup plus sur le jeu d'ac- teur, la mimique, la chorégraphie et le chant», explique le metteur en scène. Présenté dans une forme légère, le spectacle, parsemé de quelques inter- ventions en Arabe, en Anglais et en Français, a suscité l'adhésion du public qui a eu du bon répondant, applaudis- sant longtemps les comédiens. Okbaoui Cheikh, dont les travaux ont plusieurs fois été primés, signe sa dixième mise en scène, toutes pièces confondues et sa quatrième en tamazight. Parmi ses conceptions, «El hob el mamnoue» (l’amour interdit-2008), «El Djidar» (le mur-2013), «Azzouzen» (2015), prix de la meilleure recherche théâtrale au Festival de Babel en

Roumanie, «Halet hob» (2016) et «Jules César» (2016). Fondée en 2004, l'Association «Itran»(les étoiles), productrice du spec- tacle «Tacequft Tanegarut», compte à son actif plus de 50 spectacles dont «Takesna N'Massensen», «8 mai 1945», «Abrid Imawlen» (le chemin des ancê-

»

tres), «Tirzef Gher

) et plu-

sieurs participations nationales et inter-

nationales dans le 4e art.

(visite au

MUSIQUE

Bob Dylan reçoit son prix Nobel de littérature à Stockholm

Le chanteur américain Bob Dylan a reçu samedi à Stockholm la médaille et le diplôme de son prix Nobel de littéra- ture lors d'une rencontre à huis clos avec les académiciens suédois qui l'ont distingué en octobre pour sa poésie, rap- portent les médias. La médaille en or et le diplôme lui ont été remis lors d'une «cérémonie privée à Stockholm», sans médias ni public à sa demande, a écrit samedi sur son blog la secrétaire perpétuelle de l'Académie suédoise, Sara Danius. La remise du

prix a eu lieu dans un lieu tenu secret avant le concert donné par le lauréat dans la soirée à Stockholm. L'auteur de

the Wind» n'a pas fait de

discours de réception, préalable indis- pensable à la remise du chèque de «838.000 euros» accompagnant le prix Nobel. Tout lauréat doit rendre sa «leçon Nobel» dans les six mois suivant la céré- monie de remise du prix prévue le 10 décembre.

«Blowing in

APS

«leçon Nobel» dans les six mois suivant la céré- monie de remise du prix prévue le

Lundi 3 avril 2017

HISTOIRE

DK NEWS 17

Lundi 3 avril 2017 HISTOIRE DK NEWS 1 7 LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE, TAYEB ZITOUNI AFFIRME
Lundi 3 avril 2017 HISTOIRE DK NEWS 1 7 LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE, TAYEB ZITOUNI AFFIRME

LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE, TAYEB ZITOUNI AFFIRME :

1 7 LE MINISTRE DES MOUDJAHIDINE, TAYEB ZITOUNI AFFIRME : «Une grande importance accordée au patrimoine

«Une grande importance accordée au patrimoine historique et culturel à transmettre aux générations»

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a affirmé hier à Tlemcen que son dépar- tement accordait une importance "capitale" au patrimoine historique et culturel à transmettre aux générations montantes.

A l’ouverture d'une conférence sur l’acte politique dans la résistance populaire, le mouvement national et la Révolution du 1er novembre 1954, organisée au musée ré- gional du moudjahid de Tlemcen, le minis- tre a souligné que cette démarche nationale vient en "application des instructions du président de la République, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, qui insiste sur la consécration de la culture historique et de ses principes chez les générations mon- tantes". Pour concrétiser ces instructions, le ministère a élaboré des programmes na- tionaux et locaux diversifiés et complémen- taires comportant la célébration des fêtes nationales, la commémoration des anni- versaires de hauts faits de la guerre de li- bération nationale, la restauration des carrés de martyrs et des sites et monuments historiques reconvertis en musées té- moins de la résistance et de l'héroïsme du peuple algérien, a indiqué M. Zitouni. Ces

musées sont à la disposition des étudiants et des chercheurs pour l’écriture de l’his- toire de la révolution algérienne, devenue

une référence pour les mouvements de li- bération dans le monde, a-t-il fait valoir. A propos de la conférence historique, le mi- nistre a souligné que cette rencontre vise

à s’inspirer de leçons et de repères à trans- mettre aux générations montantes pour leur inculquer les principes du combat et de résistance pour relever les défis de l'heure, a encore souligné le ministre, tout en valorisant la paix et la stabilité

dont jouit le pays. M. Zitouni a aussi appelé

à une participation massive aux prochaines

élections pour renforcer l’Etat, contri- buer à la décision et bâtir l’avenir du pays. Après la projection d’un documentaire sur les sites historiques de la résistance po- pulaire, l’assistance a suivi une série de communications dont la première a été ani- mée par un universitaire de Mascara, Abed

Soltana, sur la bataille de l’Emir Abdelka- der à Tlemcen. En marge des travaux de cette confé- rence organisée par le ministère des Moud- jahidine avec la participation de moudja- hidine de la région, d'historiens et d'uni- versitaires, M. Zitouni a inauguré une

stèle commémorative à Sabra commémo- rant les enfûmâdes perpétrées en 1957 par le colonisateur français faisant sept chouhada tombés au champ d’honneur. A Ain Ghraba, il a marqué une halte à la stèle commémorant l’incendie de la forêt de liège à Ahfir dans la veille du 1er novembre

1954 par des moudjahidine sous les com- mandes du chahid Larbi Ben M’hidi, avant de visiter le camp de torture "Château" du colonisateur français à Sebdou, qui fait l'ob- jet de travaux pour le reconvertir en mu- sée.

APS

SELON LE MINISTÈRE DE LA CULTURE

600

documents historiques mis aux enchères en France rachetés par l'Algérie

mis aux enchères en France rachetés par l'Algérie Un lot de 600 documents datant de l'époque

Un lot de 600 documents datant de l'époque ottomane et mis en vente aux enchères par la maison Marambat-Ma-

lafosse de Toulouse (France) a été ra- cheté par l'Algérie, annonce dimanche

le

La collection, acquise vendredi der- nier, comporte un lot de «livres, photo- graphies, manuscrits et cartes géogra- phiques» remontant à la période de la régence ottomane et aux premières an- nées de la colonisation française, pré- cise-t-on dans un communiqué. Lors de cette vente, marquée par une «rude concurrence» d'institutions françaises et de collectionneurs privés, l 'Algérie était représentée par des ca- dres des ministères des Affaires étran-

ministère de la Culture.

gères et de la Culture, indique-t-on. Cette opération a été menée par le direc- teur général de l'Entreprise nationale des arts graphiques (Enag), le direc- teur général par intérim de la biblio- thèque nationale et un représentant du consulat d'Algérie à Toulouse, «qui ont évalué la valeur scientifique de ces do- cuments». L'acquisition, une opération qui re- lève de la «souveraineté nationale», s'inscrit, selon le communiqué, dans le cadre des efforts fournis par les plus hautes instances de l'Etat algérien pour «la récupération des archives et la faci- litation des travaux de recherche des his- toriens sur des bases fiables».

APS

Publicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE BÉJAIA DAÏRA DE TIMEZRIT COMMUNE DE TIMEZRIT

 

APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT N° 01/2017

Le Président de l'Assemblée Populaire Communale de Timezrit, lance un avis d'appel d'offre national relatif au projet suivant :

*

A effectué le dépôt légal des comptes sociaux, pour les

sociétés de droit algérien.

*

Détient un numéro d’identification fiscale, pour les

Réalisation conduite d'assainissement des viIIages Lakhmis, Atmos, Boussoumer, Amssiouene et Ighzer el Kebla. (Tranche Assainissement Amssiouene et Atmos)

 

entreprises de droit algérien et les entreprises étrangères ayant déjà exercé en Algérie. 2- Une déclaration de probité. 3- Les statuts pour les sociétés. 4- Les documents relatifs aux pouvoirs habilitants les personnes à engager l'entreprise. 5- Tout document permettant d'évaluer les capacités des

hydraulique

catégorie

II

ou

plus,

sont

autorisées

à

soumissionner

candidats, des soumissionnaires ou, le cas échéant, des

-

Le cahier des charges relatif à ce projet doit être retiré

sous-traitants ;

auprès des services des marchés de l'APC de Timezrit wilaya de Béjaia, sur présentation de qualification de l'entreprise, Contre paiement d'une somme de deux

a/ Capacités professionnelles; certificat de qualification et de classification. b/ Capacités financières : moyens financiers justifiés par

mille dinars algérien (2000 DA) non remboursable.

 

les bilans et les références bancaires durant les années

-

Les offres doivent être déposées auprès du service des

2012- 2013-2014

marchés de la commune de Timezrit, Le soumissionnaire préparera quatre (04) enveloppes. La première enveloppe L1 est destinée au dossier de candidature. La deuxième enveloppe L2 est destinée à l'offre technique. La troisième enveloppe L3 est destinée à l'offre financière (les 3 enveloppes L1, L2, L3 sont séparées et cachetées, indiquant la dénomination de l'entreprise, la référence et l'objet de l'appel d'offres. La quatrième enveloppe L Contiendra les trois enveloppes L1, L2 et L3 conformément à l'article 67 du décret présidentiel numéro 15-247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés publics. L'enveloppe extérieure anonyme ne devra comporter que la mention :

« APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT » Projet : Réalisation conduite d'assainissement des

c/ Capacités techniques : moyens humains et matériels et références professionnelle (attestation de bonne exécution signée par le maitre d'ouvrage durant les années 2012-2013-2014).

Contenu de l’offre technique 1- Une déclaration à souscrire 2- Un mémoire technique. 3- Le cahier des charges portant à la dernière page, la mention manuscrite «lu et accepté»

Contenu de l’offre financière 1- La lettre de soumission ; 2- Le bordereau des prix unitaires (BPU), 3- Le détail quantitatif et estimatif (DQE). 4- La décomposition du prix global et forfaitaire (DPGF).

villages Lakhmis, Atmos, Boussoumer, Amssmiouene et Ighzer el Kebla. (Tranche Assainissement Amssiouene et Atmos) A n’ouvrir que par la commission d’ouverture des plis et d’évaluation des offres Contenu des dossiers de candidature

1- Une déclaration de candidature :

 

-

La date de dépôt des offres est fixée au (21) Vingt et Un

jour à 10h00 après la première parution de l'avis d'appel d'offres dans les quotidiens nationaux ou BOMOP. L'ouverture des plis de candidatures, techniques et financiers se fera le même jour de dépôt des offres A 10h 30 heures en séance publique et en présence des soumissionnaires désireux d'y assister, au siège de l'APC

Dans la déclaration de candidature, le candidat ou

soumissionnaire atteste qu'il :

 

de Timezrit.

*

N'est pas exclu ou interdit de participer aux marchés

Si ce jour coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal, la durée de préparation des offres est prorogée

jusqu'au jour ouvrable suivant.

publics conformément aux dispositions des articles 75 et 89 du décret présidentiel n° 15-247 : du 16 septembre

2015 portant réglementation des marchés publics

 

-

La langue de préparation a utilisé pour la présentation

*

N'est pas en redressement judiciaire et que son casier

de la soumission et les documents d'accompagnements est le français et l'arabe en application des dispositions

de l'Article 65 du décret présidentiel n° 15-247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés publics.

judiciaire datant de moins de trois (3) mois porte la mention «néant». Dans le cas contraire, il doit joindre le jugement et le casier judiciaire. Le casier judiciaire concerne le candidat ou le soumissionnaire lorsqu'il s'agit d'une personne physique, et du gérant on du directeur général

 

-La validité des offres est fixée à (120) Cent Vingt jours

de la date d'ouverture des soumissions,

de l'entreprise lorsqu'il s'agit d'une société.

 

-

Toute offre parvenue en retard ou non-conforme à la

Est en règle avec ses obligations fiscales, parafiscales et envers l'organisme en charge des congés payés et du chômage intempéries des secteurs du bâtiment, des travaux publics et de l'hydraulique, le cas échéant, pour les entreprises de droit algérien et les entreprises

*

réglementation ne sera pas prise en considération.

*

Conformément à l’article 70 du décret présidentiel

n° 15-247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés publics Le maître d'ouvrage invite l'ensemble des

étrangères ayant déjà exercé en Algérie.

 

soumissionnaires à participer à la séance d'ouverture

*

Est inscrit au registre de commerce.

 

des plis.

 

DK NEWS

Anep : 508 874 du 03/04/2017

18 DK NEWS

DÉTENTE

Lundi 3 avril 2017

Programme de la soirée

19:55DK NEWS DÉTENTE Lundi 3 avril 2017 Programme de la soirée Joséphine, ange gardien R éalisateur

Joséphine, ange gardien

Réalisateur : Stephan Kopecky Avec : Mimie Mathy , Ingrid Chauvin

: Stephan K opeck y Avec : Mimie Math y , I ngrid Chauvin Charline, mère

Charline, mère de famille et avocate, est habituée à tout gé- rer. Ne serait-ce que pour pal- lier aux actions de son mari, Marc, fervent défenseur des animaux, et aux comporte- ments épidermiques de leurs deux ado, Roxane et Justine. Mais tout vacille lorsqu'elle ap- prend qu'elle souffre d'un can- cer du sein. Sa mère étant morte de cette maladie, elle est terrifiée à l'idée du parcours de combattante qui l'attend désor- mais. Ne parvenant pas à af- fronter cette nouvelle, Charline décide de le cacher à sa famille. Joséphine est envoyée dans cette famille pour apporter un peu de paix à chacun et redon- ner du courage à Charline

Jeux

de paix à chacun et redon- ner du courage à Charline Jeux 20:00 19:55 20:00 Versailles

de paix à chacun et redon- ner du courage à Charline Jeux 20:00 19:55 20:00 Versailles

20:00

19:55à chacun et redon- ner du courage à Charline Jeux 20:00 20:00 Versailles R éalisateur :

et redon- ner du courage à Charline Jeux 20:00 19:55 20:00 Versailles R éalisateur : T
et redon- ner du courage à Charline Jeux 20:00 19:55 20:00 Versailles R éalisateur : T
et redon- ner du courage à Charline Jeux 20:00 19:55 20:00 Versailles R éalisateur : T

20:00

Versailles

Réalisateur : Thomas Vincent Avec : George Blagden , Alexander Vlahos

: T homas Vincent Avec : George Blagden , Alexander Vlahos L'enquête sur l'empoison- nement est

L'enquête sur l'empoison- nement est au point mort, Louis décide de marier Cassel, nommé ministre de la justice à Sophie. La décision est très critiquée au Palais mais elle permet de garder le nouveau mi- nistre sous surveillance.

La Palatine et Philippe cé-

lèbrent leur mariage avec la cérémonie du coucher, mais sous la pression de son amant, Chevalier, Philippe est incapable d'accomplir son devoir

Philippe est incapable d'accomplir son devoir 20:00 A l'état sauvage R éalisateur : F itzgerald

Philippe est incapable d'accomplir son devoir 20:00 A l'état sauvage R éalisateur : F itzgerald

20:00

A l'état sauvage

R