Vous êtes sur la page 1sur 24

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 19° : ALGER 28° : TAMANRASSET
MÉTÉO
19°
: ALGER
28° : TAMANRASSET

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017 - 17-18 Rajab 1438 - N° 1582 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

p. 2

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-ÉTHIOPIE: ALGÉRIE-MEXIQUE ALGÉRIE-FINLANDE ALGÉRIE-UNICEF Signature de 5 accords de coopération
ALGÉRIE-ÉTHIOPIE:
ALGÉRIE-MEXIQUE
ALGÉRIE-FINLANDE
ALGÉRIE-UNICEF
Signature
de 5 accords
de coopération
Inauguration
Le représentant
de l'Unicef
du nouveau
siège de
se félicite
l’ambassade
4
Diplomatie :
Inauguration officielle
du siège de l'ambassade de
l'Ethiopie en Algérie
M. Boutarfa
s'entretient avec
l'ambassadeur
du Mexique sur
la coopération
énergétique
d’Algérie
à Helsinki
de la qualité de
la coopération
avec l'Algérie
P.p 6-24
P. 24
P. 24
P. 24
LÉGISLATIVES DU 4 MAI 2017 6 E JOUR DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE Les défis politiques
LÉGISLATIVES
DU 4 MAI 2017
6 E JOUR DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE
Les défis politiques et socio-
Les défis politiques
et socio-économiques
principaux thèmes
mis en avant
économiques
ont constitué
les principaux thèmes
mis
en avant hier
par
les partis
candidats aux législatives du
4 mai prochain
au sixième
jour de
la campagne électo-
rale, en appelant à la mobili-
sation
des forces vives
pour
les relever. Depuis
la wilaya
de
Skikda,
le
secrétaire
général
du Rassemblement
national
démocratique
(RND),
Ahmed
Ouyahia,
a
souligné la nécessité de sor-
tir
de
la
crise
financière
«sans recourir
à
l'endette-
ment extérieur».
P. p 4-5
LICENCES D’IMPORTATION :
DOUANES
M.BEDOUI À PARTIR DE MÉDÉA :
1543
«L'Etat a mobilisé tous les
moyens financiers nécessaires
à la réalisation des programmes
de logements inscrits»
«La gestion
des réserves de
change du pays
demandes
déposées
jusqu'au
Le nouveau code
des Douanes vise un
accompagnement
performant des
investisseurs
est sécurisée,
le dinar stable
depuis juin
12 avril
2016 P. 7
P. 3
P. 7
P. 7
MDN
SANTÉ
LE MINISTRE DE LA CULTURE,
AZZEDINE MIHOUBI :
LUTTE CONTRE
F TBALL
LE TERRORISME
COUPE DE LA CONFÉDÉRATION
AFRICAINE (16 ES DE FINALE
BIS/RETOUR) :
16 casemates
COMMENT
BIEN
RÉCUPÉRER
APRÈS LA
pour terroristes
contenant une
quantité d'armes
découvertes
à Skikda, Batna et
Bordj Bou-Arréridj
GRIPPE
«L'Etat
protège et
préserve le
patrimoine
matériel et
immatériel»
Jouable pour
le MCA, mission
difficile pour
la JSK
n Toutes les mesures ont été prises
P.p 12-13
P.
16
P. 21
pour la prise en charge de la famille
du terroriste arrêté à Skikda
P. 3
BANQUE D’ALGÉRIE
Ph : Archives

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Vendredi 14-Samedi 15 avril 2017 D’ EIL Le laboratoire pharma- ceutique

2 DK NEWS

Vendredi 14-Samedi 15 avril 2017

D’ EIL

Le laboratoire pharma- ceutique algérien, Bio- pharm, organise ce matin à partir de 9h à l'hôtel Shera- ton d'Alger, le 1er Forum de neuropsychiatrie. Les trou- bles de la cognition et dé- mences, ou va la recherche en schizophrénie, les nou- velles approches thérapeu-

tiques dans la dépression seront les principaux point autour desquels vont s'ar- ticuler les travaux. Des sommités mondiales dans le domaine telles que les Prs Philippe Nuss et charles peretti seront présents à cette rencontre scienti- fique.

Horaires des prières

Samedi 18 Rajab

Samedi 18 Rajab
Samedi 18 Rajab
Fajr 04:33 Dohr 12:48 Asr 16:29 Maghreb 19:27 Isha 20:52
Fajr
04:33
Dohr
12:48
Asr
16:29
Maghreb
19:27
Isha
20:52

CE MATIN À L'HÔTEL SHERATON

1 er Forum de neuropsychiatrie

L'HÔTEL SHERATON 1 e r Forum de neuropsychiatrie 4 JEUNESSE ET SPORTS Ould Ali à Zéralda

4

JEUNESSE ET SPORTS

Ould Ali à Zéralda et Sidi Fredj

4 JEUNESSE ET SPORTS Ould Ali à Zéralda et Sidi Fredj En prévision de la prochaine

En prévision de la prochaine sai- son estivale, le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. El Hadi Ould Ali, ef- fectuera aujourd'hui, une visite de tra- vail et d'inspection au niveau de l'Agence nationale des loisirs de la jeu- nesse (ANALJ). Le ministre se rendra au camp de jeunes De Zéralda puis aux camps de Sidi Fredj.

TAJ Ghoul à Tlemcen et Relizane

Dans le cadre de la campagne élec- torale pour les législatives de mai 2017, le président du parti de TAJ, le Dr Amar Ghoul, animera aujourd'hui, deux meeting populaires dans les wi- layas de Tlemcen et Relizane.

populaires dans les wi- layas de Tlemcen et Relizane. CE MATIN AU TNA Conférence : «Le

CE MATIN AU TNA Conférence :

«Le roman algérien sur scène»

Le Théâtre national algérien (TNA), orga- nise ce matin à partir de 10h à l'Espace Moha- med Guettaf, une conférence ayant pour thème "Le roman al- gérien sur scène", ani- mée par les Prs Mourad Senouci, Ziani Che- rif Aïda et Mohamed Bourehla.

Mourad Senouci, Ziani Che- rif Aïda et Mohamed Bourehla. OOREDOO Protégez votre Smartphone avec le service

OOREDOO Protégez votre Smartphone avec le service exclusif «Sécurité Plus»

Ooredoo, innovateur technolo- gique, lance son nouveau service ex- clusif «Sécurité Plus» offrant une protection optimale des Smartphones ainsi qu’une sauvegarde et une restau- ration des données personnelles. Ce service offre une licence antivirus originale McAfee Active Protection compatible avec les Smartphones sous Android et iOS pour assurer une protection optimale et globale aux adeptes des nouvelles technologies. «Sécurité Plus» est une solution ef- ficace pour protéger son smartphone et optimiser ses per- formances, sauvegarder et restaurer les données personnelles, protéger sa navigation sur Internet (WiFi et données mobiles) et ses applications, activer son antivol à travers la localisation, le verrouillage et la suppression des fichiers à distance, ainsi qu’une large panoplie de fonctionnalités de protection. Afin de bénéficier du service « Sécurité Plus », le client peut tout simplement créer son compte sur : http://ore.do/antivirus ou http://securiteplus.ooredoo.dz puis télécharger sa licence ori- ginale via Google Play ou AppStore. Pour accéder à ce service, le client peut choisir entre deux formules : la formule men- suelle à 100 DA et la formule annuelle à 990 DA. Afin d’offrir à ses clients la possibilité de découvrir ce nouveau service in- novant, Ooredoo propose une offre limitée permettant une souscription annuelle à seulement 300 DA au lieu de 990 DA.

souscription annuelle à seulement 300 DA au lieu de 990 DA. TRAVAIL, EMPLOI ET SÉCURITÉ SOCIALE
souscription annuelle à seulement 300 DA au lieu de 990 DA. TRAVAIL, EMPLOI ET SÉCURITÉ SOCIALE
TRAVAIL, EMPLOI ET SÉCURITÉ SOCIALE Mohamed El Ghazi demain à Mostaganem Le ministre du Travail,
TRAVAIL, EMPLOI
ET SÉCURITÉ SOCIALE
Mohamed El Ghazi
demain à Mostaganem
Le ministre du
Travail, de l'Emploi
et de la Sécurité So-
ciale, M. Mohamed
EL Ghazi, effectuera
demain dimanche
16 avril, une visite de
travail et d'inspec-
tion aux structures
relevant de son sec-
teur dans la wilaya
de Mostaganem.
Météo
Max
Min
Alger
25°
12°
Oran
28°
12°
Annaba
23°
12°
Béjaïa
24°
14°
Tamanrasset
28°
13°
MAGPHARM
4
Remise de dons
pour l’association
TAKWA
Après le don de 70
fauteuils roulants adap-
tés à 14 équipes de Han-
dibasket en octobre
2016, Magpharm renou-
velle son engagement
en collaboration avec
l’association ADAM en
offrant à 20 personnes à
mobilité réduite issues
de familles démunies, membres de l’Association
TAKWA de Meftah, des fauteuils roulants. La
cérémonie aura lieu cet après-midi à partir de
13h30 au siège de la Direction général sis à Dar El
Beida. Ces fauteuils, répondant à leurs besoins et
adaptés à leur environnement, leur permettront
de se déplacer plus facilement, de s'insérer davan-
tage dans la société et de moins sentir le poids du
handicap, que ce soit pour eux ou pour leurs fa-
milles. À travers ce don, MAGPHARM soutient
cette Association qui apporte réconfort, espoir,
confiance et sourire aux personnes à mobilité ré-
duite et rend hommage à celles et ceux qui
consacrent leur temps et leur énergie pour leur
venir en aide.

LUNDI AU CRASC Journée d'étude sur les écrits identitaires historiques et mémoriaux

Le Centre de recherche en an- thropologie sociale et culturelle (Crasc) d'Oran, organise lundi 17 avril à partir de 9h, une journée d'étude consacrée aux écrits iden- titaires historiques et mémoriaux :

Entre résistance et réécriture ?

et mémoriaux : Entre résistance et réécriture ? LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR Présentation du recueil de poésie

LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR Présentation du recueil de poésie populaire

Les éditions ANEP, organise cet après-midi à partir de 15h à la librairie Chaïb Dzaïr sise 1, avenue Pasteur, Alger-Cen- tre, une rencontre consacrée à la présentation du recueil de poésie populaire (Ed. Vescera) par son auteur le poète Tou- fik Ouamane suivie d’une vente dédicace.

le poète Tou- fik Ouamane suivie d’une vente dédicace. SALLE IBN ZAYDOUN Lila Borsali en concert

SALLE IBN ZAYDOUN

Lila Borsali

en concert

L'interprète de musique an- dalouse, Lila Borsali, ani- mera un concert ce soir à partir de 19h à la salle Ibn Zay- doun (Office Riadh El Feth).

de 19h à la salle Ibn Zay- doun (Office Riadh El Feth). DEMAIN À L’UNIVERSITÉ DE

DEMAIN À L’UNIVERSITÉ DE BOUMERDÈS Journée nationale de l’Agro- alimentaire, Engineering et Environnement

A l’occasion de la journée du savoir célébrée le 16 avril de chaque année, le département de chimie de la faculté des sciences de l’université M’ha- med Bougara de Boumerdès, en collaboration avec le labora- toire de technologie alimen- taire, organise dimanche 16 avril, la 1ere Journée nationale de l’agro-alimentaire, engi- neering et environnement, accompagnée d’un salon Agro-alimentaire. Près de 200 chercheurs venus de plusieurs universités et centres de recherche du pays, débattront des solutions permettant aux industries de l’agro-alimentaire de satisfaire la demande du consommateur en produits sécurisés, en constante augmentation, dans un contexte de crise environne- mentale et d’évolution mondiale d’engineering croissante. L’Agro-alimentaire, Engineering et En- vironnement constitue une approche tridimen- sionnelle originale pour répondre aux défis de la sé- curité alimentaire combinée à la protection de l’en- vironnement.

originale pour répondre aux défis de la sé- curité alimentaire combinée à la protection de l’en-

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

ACTUALITÉ

DK NEWS

3

M. BEDOUI À PARTIR DE MÉDÉA :

« L'Etat a mobilisé tous les moyens

financiers nécessaires à la réalisation

des programmes de logements inscrits »

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a indiqué jeudi à Médéa que l'Etat avait mobilisé tous les moyens financiers nécessaires à la réalisation des programmes de logements prévus, dont ceux de type location-vente de l'Agence nationale d'amélioration et de développement du logement (AADL).

«L'Etat réalisera tous les programmes de logements inscrits dans le Programme du président de la République, dont ceux de type location- vente (AADL)», a pré- cisé M. Bedoui qui présidait la cérémo- nie de pose de la pre- mière pierre d'un projet de 300 loge- ments de type loca- tion-vente. «Pour dis- siper toute ambi- guïté, je tiens à dire

«Pour dis- siper toute ambi- guïté, je tiens à dire que tous les moyens financiers néces-

que tous les moyens financiers néces- saires à la réalisation de ces projets de logement ont été mobilisés», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre a affirmé que «l'Algérie sou- cieuse de la préserva- tion de sa stabilité et de la protection de ses frontières fera face à quiconque, ter- roriste ou autre, qui envisagerait de lui porter atteinte», rap- pelant le principe ancré dans la poli- tique extérieure de

l'Algérie, à savoir la non ingérence dans les affaires inté- rieures des autres pays. Au sujet des légis- latives du 4 mai pro- chain, M. Bedoui a réaffirmé qu'«elles permettront au peu- ple algérien de démontrer son unité, sa cohésion et son attachement aux acquis, notamment la paix et la stabilité réalisés grâce à la politique judicieuse du président de la République, Abdelaziz

Bouteflika». Lors de son ins- pection de la mos- quée El-Ihsane dans la commune de Médéa, le ministre a souligné que «la Mosquée tient une place essentielle dans la société au même titre que l'imam qui contribue à la trans- mission du message en faveur de la paix,

de la sécurité et de la stabilité. Des acquis réalisés grâce à des hommes, le prési- dent Bouteflika à leur tête», a-t-il affirmé. Il a, à cet égard, appelé tout un cha- cun à contibuer à la sensibilisation en faveur de la préserva- tion des acquis afin de «relever les défis qui se posent à nous», a-t-il dit. Les imams et les notables de la ville de Médéa qui ont ren- contré M. Bedoui ont salué les efforts consentis par le pré-

la

sident de

République au ser- vice du pays et en faveur de la préserva- tion de la paix et de la stabilité.

M. NOURI DEVANT LE PARLEMENT :

« Encourager et diversifier l'investissement touristique dans le Sud et rationaliser l'utilisation du foncier dans les ZET »

Le ministre de l'Aménagement du Territoire, du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelwahab Nouri, a affirmé jeudi à Alger qu'il faut encourager et diversifier l'investis- sement touristique, notamment au sud du pays pour construire une destination touris- tique privilégiée, et rationaliser l'utilisa- tion du foncier dans les Zones d'expansion touris- tique (ZET). Répondant aux questions orales de deux membres du Conseil de la nation sur l'état d'avancement des projets tou- ristiques dans les régions du sud et sur l'importance d'éta- blir des plans touristiques pour préserver le foncier dans les ZET, le ministre a indiqué que le plan national d'aména- gement touristique à l'hori- zon 2030 et la stratégie touris- tique nationale constituaient «deux références majeures pour valoriser les potentiali- tés diverses que recèle l'Algérie et la réhabilitation de la destination touristique nationale». Il a rappelé, à cet effet, le plan national d'aménagement touristique est essentielle- ment axé sur l'appui et l'en- couragement de l'investisse- ment, en accordant des facili- tés aux investisseurs pour réa- liser leurs projets, notam- ment dans le Sud, ajoutant que son département £uvrait

ment dans le Sud, ajoutant que son département £uvrait avec les parties concernées à lever les

avec les parties concernées à lever les obstacles entravant à ce jour le renforcement et l'amélioration du tourisme saharien. Quatre circuits touris- tiques ont été récemment ouverts à Tamanrasset et Illizi, en sus de la conclusion d'accords avec les compagnies aériennes pour proposer des prix concurrentiels aux tou- ristes, notamment étrangers, a affirmé le ministre, mettant l'accent sur l'impératif d'amé- liorer les services, de changer les mentalités et d'ancrer la culture du tourisme durable. Au volet de l'investissement touristique, notamment dans les régions du sud, M. Nouri a fait savoir que sur 1674 projets touristiques approuvés au niveau national, 415 projets sont destinés aux régions du sud offrant une capacité de 45.000 lits, ce qui permettra la création de 17.000 postes d'emploi, ajoutant que le coût de ces projets est de 241 mil- liards de dinars. Le ministre a rappelé dans ce sens que 133

projets touristiques sont en cours de réalisation dans le Sud, précisant que le taux d'avance- ment des travaux varie entre 50 et 60%. Il a ajouté que 9700 hec- tares ont été affectés à la réalisation de ces nou- veaux projets pour le développement du tou- risme saharien. Evoquant l'impor- tance de la mise en place des plans d'aménage- ment touristique, le ministre a relevé l'existence de 180 plans d'aménagement touristique au niveau natio- nal. L'objectif, a-t-il dit, étant de «mettre un terme à l'anar- chie qui a longtemps caracté- risé le foncier touristique dans les zones à extension touristique (ZET) estimées à plus de 200 ZET au niveau national». Parmi les objectifs fixés dans le cadre de ces plans de réaménagement tou- ristique, la «rationalisation de l'exploitation du foncier dans les ZET», a soutenu le premier responsable du secteur qui a annoncé la mise en place d'une commission multilaté- rale pour pallier les disfonc- tionnements dans ces régions. M. Nouri a mis en avant les efforts consentis par son secteur en collaboration avec le ministère de l'Agriculture en faveur de la concrétisation de ces projets touristiques dans les régions concernées sans altérer le foncier agricole, notamment le patrimoine forestier.

MDN

LUTTE CONTRE LE TERRORISME

16 casemates pour terroristes contenant une quantité d'armes découvertes à Skikda, Batna et Bordj Bou-Arréridj

Seize (16) casemates pour terroristes contenant 12 bombes et 7 mines de confec- tion artisanale ont été décou- vertes mercredi par des déta- chements de l'Armée natio- nale populaire (ANP) à Skikda, Batna et Bordj Bou Arreridj, indique jeudi le ministère de la Défense nationale (MDN) dans un communiqué. «Dans le cadre de la lutte antiterroriste et lors des opé- rations de fouille et de recherche, des détachements de l’Armée nationale populaire ont découvert, le 12 avril 2017 à Skikda, Batna et Bordj Bou Arreridj (5e Région militaire), 16 casemates pour terroristes contenant 12 bombes, 7 mines de confection artisanale, 3 paires de jumelles, des den- rées alimentaires et divers objets», note la même source. Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la cri- minalité organisée, des détachements de l’ANP et des unités de Gardes- frontières ont arrêté à Tamanrasset, In Guezzam et Bordj Badji Mokhtar (6e RM), «23 contrebandiers et saisi 4 véhicules tout-terrain, 3 téléphones satellitaires et divers outils d’orpaillage». A Tiaret (2e RM), Illizi (4e RM), Souk-Ahras (5e RM) et Tamanrasset (6e RM), des détachements de l’ANP et des éléments de la Gendarmerie nationale «ont appréhendé 42 immigrants clandestins de différentes nationalités», conclut le communiqué.

Toutes les mesures ont été prises pour la prise en charge de la famille du terroriste arrêté à Skikda

Toutes les mesures ont été prises par les services concernés pour la prise en charge de la famille du terroriste arrêté lundi dernier à Skikda, indique jeudi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Cette famille a été retrouvée dans une situation lamentable, notam- ment leur état de santé physique et psychologique, surtout celui des enfants», relève la même source, assurant que les services concernés «ont pris les mesures nécessaires pour prendre en charge cette famille du coté psychologique, d’hygiène et d’habillement». «Une fois encore, le même scénario se reproduit et nous nous retrou- vons devant des enfants innocents, dont le seul péché est qu’ils sont nés dans les fins fonds des forêts et des montagnes, issus de parents qui ont choisi de leur donner un avenir incertain entre l’obscurité, l’ignorance et la misère, loin de la vie humaine la plus banale», regrette le MDN. «Lorsque vous regardez leurs yeux, vous observez les rayons d’espoir et la crainte de revenir à la situation dont ils se trouvaient. Qu’ils soient sûrs que leur place est dans la société où il y a la famille, l’habitat, la sco- larité et la sérénité et non dans un avenir fatal où les remords ne serviront en rien», note la même source, réaffirmant que «la chance est encore donnée à tous ceux qui ont égaré le chemin pour qu’ils reviennent, rom- pent avec les actes criminels et rejoignent leurs concitoyens et la chaleur de la patrie».

SÉCURISATION DES FRONTIÈRES ET LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ ORGANISÉE

3 narcotrafiquants éliminés et une importante quantité

3 narcotrafiquants éliminés et une importante quantité d'armes et de récupérée au sud de Tindouf munitions

d'armes et de

récupérée au sud de Tindouf

munitions

Un détachement de l'Armée nationale populaire (ANP) a éliminé, hier au niveau de la bande frontalière algéro-mauritanienne, au sud de Tindouf, trois narcotrafiquants et récupéré une importante quantité d'armes et de munitions, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). "Dans le cadre de la sécurisation des frontières et de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l'Armée nationale populaire, appuyé par deux hélicoptères, a éliminé, le 14 avril 2017, au niveau de la bande frontalière algéro-mauritanienne (Secteur opérationnel Sud Tindouf, 3ème Région militaire), trois (3) narcotrafiquants et détruit un véhicule tout-terrain", note le communiqué. Cette opération a permis de récupérer "deux (2) mitrailleuse de type FM, un (1) lance roquettes de type RPG-7, un (1) pistolet mitrailleur de type Kalachnikov (PMAK), un (1) pistolet automatique, une (1) paire de jumelles, un (1) téléphone satellitaire et une importante quantité de munitions", précise la même source. "Cette opération de qualité au cours de laquelle nos unités ont encore fait face à des criminels narcotrafiquants lourdement armés, est le résul- tat de la permanente vigilance et l'entière disposition des forces de l’ANP, mobilisées le long des frontières", ajoute le communiqué du MDN.

APS

4 DK NEWS Législatives 4 mail 2017
4
DK NEWS
Législatives 4 mail 2017

La communauté algérienne en France dans

les zones 1 et

2

votera le jeudi

4

mai

Le vote pour l'élection des membres de l'As- semblée populaire nationale (APN) pour les zones 1 et 2 se déroulera jeudi 4 mai 2017 dans les locaux des représentations consulaires algé- riennes en France, a annoncé jeudi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. «Le vote pour l'élection des membres de l'As- semblée populaire nationale pour les zones 1 et 2 se déroulera, conformément au décret présiden- tiel n 17-57 du 4 avril 2017, portant convocation du corps électoral pour l'élection des membres de l'Assemblée populaire nationale, le jeudi 4 mai 2017 dans les locaux des représentations consu- laires algériennes en France», a-t-on indiqué. «Dans le souci de facilitation et de rapproche- ment des lieux de vote pour permettre au plus grand nombre d'électeurs d'exprimer leurs suf- frages et en coordination avec les autorités locales du pays de résidence, les ressortissants algé- riens pourront également voter en conformité avec l'article 33 de la loi organique n 16-10 du 25 août 2016 relative au régime électoral, pendant les journées de samedi et de dimanche 29 et 30 avril 2017 dans les bureau de vote ouverts à cet ef- fet, y compris en dehors des enceintes consu- laires», a ajouté la même source. «Les consulats généraux et consulats commu- niqueront, chacun en ce qui le concerne les adresses des bureaux de vote ouverts pendant les deux journées précitées», a-t-on précisé. Le ministère, qui a rappelé que cette élection intervient dans la même période que les élections présidentielles françaises (23 avril et 7 mai 2017) a relevé que cette décision a été prise en concer- tation avec les autorités françaises et après consultation de la Haute instance indépendante de surveillance des élections, par le ministère des Affaire étrangères et le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales.

ACTUALITÉ

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

Les défis politiques et socio-économiques mis en avant au 6 e jour de la campagne électorale

Les défis politiques et socio- économiques ont constitué les principaux thèmes mis en avant vendredi par les partis candidats aux législatives du 4 mai prochain au sixième jour de la campagne électorale, en appelant à la mobilisation des forces vives pour les relever.

Depuis la wilaya de Skikda, le secrétaire général du Rassemblement national dé- mocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a souligné la nécessité de sortir de la crise financière «sans recourir à l'endette- ment extérieur». Pour M. Ouyahia, «l'Algérie doit éviter de retomber dans l'erreur commise dans les années 1980 en recourant à l'endette- ment extérieur», en mettant en garde contre «des problèmes plus grands» que peut engendrer un recours à la dette. «L'Etat doit dépasser cette crise, la troisième de son histoire après celles de 1986 et 1998, par le biais de la rationalisa- tion des dépenses, mais pas au détri- ment de l'investissement», a-t-il précisé, en mettant l'accent, également, sur l'im- portance de «perpétuer le soutien et l'en- couragement de l'Etat à l'investissement, en gelant les projets en fonction des prio- rités». De son côté, le secrétaire général du parti de l'Alliance nationale républicaine (ANR), Belkacem Sahli, a affirmé à Djelfa que le discours de son parti était «réaliste et loin de tout populisme» qui respecte les intérêts suprêmes du pays. Il a présenté lors d'un meeting les grandes lignes de son programme électo- ral qui repose sur plusieurs axes ayant trait à la politique, le social, l'économie, la sé- curité et la défense nationale. M. Sahli a souligné, par la même occa- sion, que son parti soutenait le «dialogue, l'entente et le consensus national» en vue de préserver les acquis réalisés. Le président du Front national algérien (FNA), Moussa Touati, a, quant à lui, dé- claré à Adrar que «le bulletin de vote constitue une force pour atteindre le

«le bulletin de vote constitue une force pour atteindre le changement escompté qui ne peut se

changement escompté qui ne peut se concrétiser qu'à travers la force du peu- ple, seul habilité à défendre la Nation et

ses constantes», en appelant les électeurs

à «barrer la route» aux partisans du boy-

cott. Pour sa part, le parti El Karama, a es- timé à Sidi Bel Abbès, que l'Etat avait be- soin de députés qui servent les intérêts du peuple. «Il est temps pour que l'Etat algé- rien fasse confiance en l'homme politique

et que le député soit au service du pays et non un opposant», a déclaré son président Mohammed Benhamou.

Il a estimé qu'en cette conjoncture

particulière, l'Algérie est appelées à «tour- ner la page du passé et amorcer une nou- velle ère empreinte de transparence et de

crédibilité», en plaidant pour l'exploitation de toutes les potentialités humaines, en particulier les jeunes cadres, dans tous les domaines.

A l'instar des autres partis en lice, les

membres de l'alliance Nahda-Adala-Bina (Mouvement Nahda, mouvement El-Bina, Front de la justice et du développement) ont appelé à Blida, à une participation mas- sive au scrutin du 4 mai.

Ainsi, le président du mouvement El- Bina, Mustapha Belmehdi, a estimé qu'une participation massive le jour du vote «coupera court aux convoitises exté- rieures et donnera au monde une image honorable de l'Algérie». Pour le président du Front de la justice et du développement (FJD), Abdallah Djaballah, il a expliqué que le programme

de son parti sera axé sur le respect du prin- cipe d'équité et de justice, la relance des projets de développement et la réforme de la politique salariale et fiscale, mettant en

avant l'importance de renforcer l'unité na- tionale et d'appliquer le principe de soli- darité et de cohésion. Dans le même contexte, la secrétaire générale du Parti de l'équité et de la pro- clamation (PEP), Naima Salhi a, de son coté, considéré à Ouar- gla, que le boycott des élections n'était pas «une solution», et a appelé à une forte par- ticipation aux prochaines législatives.

Le boycott «ne fera que renforcer la fraude et le détournement des voix des électeurs», a-t-elle dit, avant d'en appeler au sens de responsabilité des électeurs dans le choix de leurs représentants afin d'opérer le changement escompté et «d'écarter les +anciennes figures+ défini- tivement de la scène politique».

Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Be- doui a affirmé lors d'une visite à Médéa, que l'opération de délivrance des cartes d'électeur au niveau des communes «se poursuivait», relevant que les citoyens ins- crits sur les listes électorales et n'ayant pas encore obtenu leur carte peuvent voter le jour du scrutin «à condition d'être munis d'une pièce d'identité nationale». Il a assuré, en outre, que «toutes les conditions matérielles et morales sont réu- nies pour faire des élections législatives une réussite à travers l'ensemble du ter- ritoire national».

Ouyahia : «Nécessité de sortir de la crise finan- cière sans recourir à l’endettement extérieur » Ould Abbas plaide pour une campagne «civi- lisée» Benyounes : «Voter en force veut dire que le peuple est réuni autour de l’Etat et de ses insti- tutions» Douibi : «La promotion de l’action politique est la solution aux problèmes socioéconomiques du pays» Sahli : «L'Alliance nationale républicaine pour un discours politique réaliste » Ghouini plaide à Laghouat pour la poursuite dans la construction d’un édifice démocratique sain Benbaibeche : «Les élections, unique voie pour opérer le changement souhaité par le peu- ple» L’Union Nahda-Adala-Bina : une participation massive des citoyens aux prochaines législa- tives coupera court aux convoitises extérieures Naima Salhi: le boycott des élections «n’est pas une solution» Hanoune : «La forte mobilisation des ci- toyens lors du dépouillement, seul garant de la transparence du scrutin » Benhamou : « L’Etat a besoin de députés qui servent les intérêts du peuple » L’Algérie dispose d’atouts pour éviter l’endettement extérieur (Amar Ghoul) Mohamed Said : «il faut sanctionner les élus qui ont échoué durant leur mandat» Touati : «Le bulletin de vote est une force pour atteindre le changement escompté » M. Sellam appelle à un vote massif le 4 mai pro- chain pour opérer le changement escompté Baccalauréat professionnel, prime de chômage et prorogation du congé maternité, atouts du Front El Moustakbal Khaled Bounedjma : les résultats des pro- chaines législatives ne sont pas tranchés d’avance

La communauté nationale établie à l'étranger, axe important des programmes électoraux des partis en lice

La communauté nationale établie à étranger occupe une place de choix dans les programmes des partis en lice pour les législatives du 4 mai prochain. Pour le parti du Front de Libération Na- tionale (FLN), la communauté nationale établie à l'étranger a démontré qu'elle était une «force de front» pour la consolidation du processus national, d'où la nécessité de lui assurer toutes les conditions néces- saires qui lui permettent de contribuer ef- ficacement à l'édification de l'économie nationale et lui garantir les facteurs qui fa- vorisent son attachement à la partie. Mettant en avant l'importance d'assu- rer à celle-ci la protection nécessaire et de défendre ses intérêts, le parti propose la mise en place de mécanismes facilitant le recours aux compétences des ressortis- sants algériens établis à l'étranger notam- ment sur les questions à caractère straté- gique. Le FLN appelle dans ce sens à l'impli- cation des compétences algériennes éta- blies à l'étranger dans l'organisation et l'animation de congrès et sessions de formation, outre la création d'institu- tions bancaires pour renforcer la pré- voyance, l'accompagnement de l'investis- sement et la levée des restrictions bureau- cratiques. Pour sa part, le parti Front El-Moustak- bal a insisté sur la mise en place de services consulaires úuvrant à faciliter la création d'associations par et pour la commu- nauté nationale établie à l'étranger, outre un cadre règlementaire d'information et de concertation destiné aux cadres, professionnels, chercheurs, détenteurs de capitaux et chefs d'entreprises établis à

l'étranger, tout en leur assurant les faci- lités nécessaires leur permettant de par- ticiper au développement national. Le parti a proposé ainsi la création d'un département ministériel chargé des af- faires de la communauté nationale établie

à l'étranger, la définition de cadres règle-

mentaires pour favoriser une diplomatie économique en direction du continent africain dont la région sahélo-saharienne, et ce sur la base de réseaux financiers et bancaires. La création d'un corps de consuls ad- joints dans les régions à forte concentra- tion de ressortissants algériens revêt, pour le Front El-Moustakbal, une «impor- tance extrême», à condition de placer ce corps sous l'autorité d'un consul itinérant, appelant à l'institution d'une tarification spécifique au transport aérien et terres- tre au profit des ressortissants algériens établis à l'étranger, valable tout au long de l'année, outre l'organisation de vols spé- ciaux lors des vacances d'été. Quant au parti du Front du Rassemble-

ment National Démocratique (RND), il a consacré un large volet à la démarche so- lidaire et participative envers la commu- nauté nationale à l'étranger, proposant des mesures en sa faveur, portant essentiel- lement sur «le renforcement des liens en- tre l'Algérie et sa communauté», outre son implication dans le développement natio- nal». Le programme électoral du parti est axé sur le nécessaire établissement de liens en- tre les opérateurs établis à étranger et les organisations patronales locales, outre la mobilisation de l'expertise de la com- munauté par voie de conventionnement.

Il souligne en outre le droit de cette communauté à investir en Algérie, tout en bénéficiant des avantages accordés aux lo- caux et en encourageant la promotion de l'exportation des produits algériens in- dustriels, agricoles et d'artisanat.

De son côté, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) met en avant l'importance de promouvoir la cul- ture et les arts algériens à travers les cen- tres culturels nationaux à l'étranger, ou- tre l'élargissement et l'approfondisse- ment des relations de l'Algérie avec les pays de l'UE et de l'Amérique du Nord, notam- ment le Canada qui abrite une forte com- munauté algérienne. L'Union Ennahda-Adala-Bina appelle pour sa part à la création d'une école al- gérienne-arabe dans les pays où est concentrée la communauté nationale, et d'un centre culturel pour rassembler les familles algériennes. Le programme propose la prise en charge par l'Etat du rapatriement des dépouilles, la mise en place de mosquées au profit de notre communauté dans les pays d'accueil ainsi que des banques al- gériennes au service de notre commu- nauté pour l'encourager à investir en Al- gérie. Il propose également de garantir des billets de voyages à des prix raisonnables, l'ouverture d'une ligne aérienne directe pour la communauté nationale établie en Amérique, la création d'un haut conseil pour la communauté pour veiller sur ses intérêts, la création d'un ministère oud'un département d'Etat chargé des af- faires de la communauté nati Time out APS

Législatives 4 mail 2017 5 DK NEWS
Législatives 4 mail 2017
5
DK NEWS

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

ACTUALITÉ

M.BEDOUI L’A AFFIRMÉ :

«Le peuple algérien prouvera le 4 mai prochain sa cohésion et son unité »

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui a affirmé jeudi à Médéa que le peuple algérien lancera, lors des législatives du 4 mai prochain, «un message fort au monde entier de sa cohésion et son unité».

Inaugurant le groupe scolaire Moha- med El-Aid El-Khalifa à Tablat dans le ca- dre de sa visite de travail dans la wilaya de Médéa, M. Bedoui a déclaré que «les Algé- riens lanceront le 4 mai prochain (jour des législatives) un message fort au monde en- tier de leur cohésion et leur unité», sou- lignant que le programme quinquennal du président de la République, Abdelaziz Bouteflika «sera concrétisé sur le ter- rain en dépit des conditions particu- lières» que traverse l'Algérie sur le plan économique. Le ministre a rassuré les habitants de Tablat quant à un imminent approvi- sionnement en gaz naturel. L'Algérie «jouit de la paix, de la sécu- rité et de la stabilité, grâce à la politique judicieuse du président de la République et les sacrifices des forces de l'Armée na- tionale populaire (ANP) et des services de sécurité», a-t-il soutenu, appelant «les Algériens à préserver et adhérer aux ac- quis de paix et de stabilité». Dans la commune de Mouhoub, M. Bedoui a annoncé que sur instruction du président de la République, l'Etat a mo- bilisé 400 milliards de centimes, pour ef- facer les séquelles du séisme, soulignant que la région renait à travers sa recons- truction.

M. Bedoui a procédé dans la matinée à

l'inauguration d'une piscine baptisée du nom du chahid Mohamed Rebiai à la salle omnisports de Tablat. Apres avoir écouté les préoccupations des sportifs de la région, le ministre a or- donné l'accélération de la réalisation de

stades de proximité.

de la réalisation de stades de proximité. Lors de la remise de contrats aux inves- tisseurs,

Lors de la remise de contrats aux inves- tisseurs, M. Bedoui a soutenu que l'écono- mie nationale continuera ses progrès dans tous les domaines notamment les in- dustries manufacturières, relevant une amélioration en matière de foncier indus- triel grâce à la lutte contre la bureaucra- tie, conformément aux fermes instruc- tions du président de la République. Le ministre poursuivra sa visite dans la wi- laya par l'inspection et l'inauguration de

plusieurs projets et chantiers de dévelop- pement dans différents secteurs.

L'opération de délivrance des cartes d'électeur aux citoyens inscrits sur les listes électorales «se poursuit»

M.Bedoui a affirmé que l’opération de délivrance des cartes d'électeur au ni-

veau des communes «se poursuivait», relevant que les citoyens inscrits sur les listes électorales et n’ayant pas encore ob- tenu leur carte peuvent voter le jour du scrutin «à condition d’être munis d’une pièce d’identité nationale» . Evoquant certaines propositions des partis, au cours de la campagne électorale, relatives au prolongement de l'opération de délivrance des cartes d'électeur aux ci- toyens jusqu’au jour du scrutin (4 mai), M. Bedoui a indiqué, lors d’une confé- rence de presse au terme de sa visite à Mé- déa, que «cette opération se poursuit au niveau des communes et que tous les ci- toyens peuvent demander leur carte d'électeur à condition qu’ils soient inscrits sur les listes électorales et de se présen- ter au bureau de vote munis d'une pièce

d'identité nationale».

Il a relevé dans ce sens que «toutes les

conditions matérielles et morales sont réunies pour faire des élections législatives une réussite à travers l'ensemble du ter-

ritoire national» tout en rappelant qu'un accord a été signé entre le ministère de l’Intérieur, la Haute instance indépen- dante de surveillance des élections (HIISE) et le ministère des Affaires étrangères pour «permettre uniquement aux mem- bres à la communauté algérienne établie en France de voter le jeudi 4 mai en plus des deux jours consacrés au vote pour no- tre communauté à l’étranger» . Le ministère de l’Intérieur «a lancé les préparatifs pour les législatives dès la

promulgation de la loi électorale et de la loi relative à la HISSE avec laquelle nos ser- vices travaillent en coordination», a ajouté M. Bedoui. «La femme algérienne a de tout temps été à l'avant-garde aux cotés de l’homme pour défendre sa partie et elle prouvera encore une fois sa présence à tra- vers une participation massive lors des lé- gislatives du 4 mai prochain , a lancé le mi- nistre.

A une question concernant l'affichage

des photos de candidats dans des en- droits «inappropriés», le ministre a indi- qué «nous avons donné des instructions pour prendre en charge cette question». Par ailleurs, le ministre a affirmé que l'Algérie «fera barrage à tous ceux qui œu- vrent à exécuter des agendas extérieurs» , rappelant que le peuple algérien «est de- venu plus conscient et il est parfaite- ment au fait des défis auxquels il est confronté et qu'il sera à la hauteur».

Grine «satisfait» des conditions

de travail au centre d'enregistrement

audiovisuel et à nationales

la Télévision et Radio

audiovisuel et à nationales la Télévision et Radio tions de tous les candidats». Par la suite,

tions de tous les candidats». Par la suite, le ministre s’est rendu au siège de la Télévision nationale où le directeur général Toufik Khelladi lui a fourni des explications concernant la cou- verture médiatique des élections

législatives avant, durant et après

la campagne électorale.

M. Grine a visité les studios d’enregistrement et de diffu-

sion de la Télévision nationale et

a longuement discuté avec les

journalistes sur les conditions de travail, mettant l'accent sur le service public qu’ils doivent as- surer avec l’ensemble des partis politiques sans aucune exclu- sion. En ce sens, la Télévision algé- rienne a mobilisé un total de 900 personnes, entre journa- listes et techniciens, pour assu-

rer la couverture médiatique des élections à travers l’ensem- ble du territoire national, a expli- qué M. Khelladi. Au siège de la Radio nationale, M. Grine a également reçu des explications sur le dispositif mis en place par les quatre chaînes (1,

2,3 et internationale) ainsi que Radio-net qui sont «mobilisées pour la réussite de la couver- ture médiatique de cet événe-

ment», a expliqué au ministre le directeur général de la Radio nationale, Chaabane Lounakel. M. Grine s’est dit également «satisfait» des moyens, humains et techniques, mobilisés par la Radio, relevant que la nouveauté des législatives de 2017 consiste en l’introduction en force des nouvelles technologies de l’infor- mation et de la communication.

Le ministre de la Communi- cation, Hamid Grine qui a effec- tué jeudi une tournée au centre d'enregistrement audiovisuel à Club des pins (Alger) et aux sièges de la Télévision et la Ra-

dio nationales, s’est dit «satisfait» des conditions de travail et des moyens humains et techniques dégagés par ces institutions dans le cadre de la campagne électo- rale pour les élections législatives du 4 mai 2017.

M. Grine a entamé sa tournée

en se rendant au centre d’enre- gistrement des émissions «Ex- pression directe», consacrées aux candidats pour s’exprimer et expliquer leurs objectifs et le programme du parti qu’ils repré- sentent. Sur place le ministre a eu à discuter avec des candidats qui s’apprêtaient à effectuer l’enre- gistrement de leurs interven- tions dans le cadre de l’émission Expression directe, lesquels ont exprimé leur «satisfaction» quant au déroulement de cette opéra- tion dans sa globalité. De son côté, M. Grine s’est «réjoui» de la réaction des can- didats et a ainsi encouragé ces derniers ainsi que les techni- ciens de la Télévision et de la Ra- dio nationales à «persévérer dans leurs efforts et surtout à veiller au bon déroulement de l’opération d’enregistrement des interven-

La HIISE enregistre

35

saisines et adresse

39

avis durant les

quatre premiers jours de la campagne

39 avis durant les quatre premiers jours de la campagne La Haute instance indépendante de surveillance

La Haute instance indépendante de surveillance des élec- tions (HIISE), a reçu au cours des quatre premiers jours de la campagne électorale, pour les législatives du 4 mai prochain, 35 saisines et a adressé 39 avis pour affichage anarchique de listes électorales, a-t-on appris jeudi auprès de cette instance. La HIISE a adressé 39 avis dont 17 à des partis politiques ayant affiché de façon anarchiques les listes de leurs candidats ou pla- cardé des photos grand format des têtes de listes au niveau de certaines entrées d'institutions et même des habitations, selon un document rendu public par cette instance et dont une co- pie est parvenue à l'APS. Suite à ces avis, la HIISE instruit les concernés de remédier

à ces dépassements et d'informer l'Instance par écrit des me- sures prises dans ce sens. Parallèlement, la HIISE a enregistré 35 saisines dont 24 éma- nant de partis politiques portant dans leur ensemble sur le re- tard accusé dans l'opération de délégation des candidats aux prochaines législatives et des éclaircissements sur la situation juridique des fonctionnaires candidats durant la campagne élec- torale. Instituée par la constitution de février 2016, la HIISE veille

à garantir la transparence et la probité des élections depuis la convocation du corps électoral jusqu'à l'annonce officielle des résultats du scrutin.

APS

6 DK NEWS

COOPÉRATION

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

ALGÉRIE

-

ETHIOPIE

M.Lamamra : « Trouver les moyens de renforcer la coopération économique entre l'Algérie et l'Ethiopie »

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra a souligné jeudi à Alger la nécessité de trouver les moyens de renforcer la coopération économique entre l'Algérie et l'Ethiopie, notant que les liens politiques entre les deux pays sont «excellents».

«Il faut trouver les voies et les moyens pour renforcer la coopération écono- mique, car les liens politiques entre les

deux pays sont excellents», a déclaré M. La- mamra, à l'ouverture de la 4ème session de la commission mixte algéro-éthio- pienne, conjointement présidée avec son homologue éthiopien Workneh Gebeyhu.

M. Lamamra a précisé que le «mot clé»

de la coopération était de «travailler en- semble» pour la diversification des deux économies, soulignant que «nous avons beaucoup à apprendre mutuellement». Le chef de la diplomatie algérienne a soutenu que les deux pays étaient des «forces conductrices» pour le processus d'intégration des deux peuples respectifs, relevant qu'il est important de travailler pour «nos pays et la promotion des causes africaines». «Nous pouvons dire que l'Algérie a été

à l'avant garde pour la promotion de

l'unité africaine, et Addis Abbeba est le lieu idéal (de la rencontre) pour les leaders africains, tant il y a beaucoup de conflits en Afrique, hérités notamment de la pé- riode coloniale. Mais grâce au leadership

de la pé- riode coloniale. Mais grâce au leadership de nos dirigeants, nous voulons relever certains

de nos dirigeants, nous voulons relever certains défis et surmonter les difficultés», a-t-il dit, estimant qu'il faut créer un en- vironnement «adéquat» pour promou- voir et renforcer ce partenariat, car la

«volonté politique existe, le savoir faire y est. «Il est nécessaire de montrer qu'il y

a cet esprit de travailler ensemble», a-t-il poursuivi. «On doit apprendre de l'expé- rience de tout un chacun. Par consé-

Le MAE éthiopien pour une impulsion du partenariat avec l'Algérie

Le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Workneh Ge- beyhu, a appelé jeudi à Alger, à donner «une impulsion» au par- tenariat gagnant-gagnant avec l'Algérie. «L'Algérie avait toujours été leader dans le panafricanisme, en faveur d'une intégration sociale et économique. Elle joue un rôle important et nous attendons une impulsion d'un partenariat gagnant-gagnant», a-t-il indiqué à l'ouverture de la 4ème session de la commission mixte algéro-éthiopienne, co- présidée avec le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra. Il ajouté, dans ce sillage, que cette commission était l'occasion de renfor- cer les relations entre les deux pays, soulignant que «ça fait deux décennies que l'Algérie avait fait des étapes exemplaires au plan économique, en réalisant une industrie modèle». Le chef de la di- plomatie éthiopienne a souligné la «convergence de vues» entre les deux pays sur les questions régionales et internationales

d'intérêt commun, soutenant que «nous sommes particulièrement pour la coordination des positions sur les questions africaines et internationales». «Les relations entre les deux pays sont étroites et stratégiques», s'est-il réjoui, relevant cependant que nous «n'avons pas exploité toutes les potentialités», notamment au plan économique. M. Gebeyhu a loué le courage du peuple algérien en combat- tant le colonialisme français, faisant ainsi de lui, a-t-il poursuivi, «le symbole de la lutte contre la colonialisme». Il a indiqué, par ailleurs, que son pays ne ménagerait aucun ef- fort pour une Afrique «intégrée, pacifique et stable», ajoutant que «nous soumettrons les préoccupations africaines au Conseil de sé- curité de l'ONU». Il a, en outre, souligné que son pays avait enre- gistré une croissance économique faisant d'elle l'une des «plus im- portantes» de la région, ajoutant qu'il est impliqué dans la lutte antiterroriste et la règlement des conflits.

Inauguration officielle du siège de l'ambassade de l'Ethiopie en Algérie

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internatio- nale, Ramtane Lamamra et le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Workneh

Gebeyehu ont procédé, jeudi à Alger, à l'inauguration officielle du siège de l'am- bassade d'Ethiopie en Algérie.

M. Lamamra a affirmé, lors d'une céré-

monie à laquelle étaient conviés des repré-

sentants du corps diplomatique accrédité

à Alger et diverses personnalités, que l'ab-

sence d'une ambassade éthiopienne en Algérie n'a pas constitué jusque-là un «obs- tacle» pour le «rapprochement» entre les deux pays, rappelant l'existence d'une re- présentation diplomatique de l'Algérie à Ad- dis-Abeba depuis plus de 40 ans. Considérant les relations entre les deux pays comme étant «très exceptionnelles», il a relevé que l'Algérie, tout comme l'Ethio- pie sont «généralement une locomotive

pour le développement en Afrique». Il a ajouté avoir eu «le privilège» de prendre part, un an plus tôt, aux discussions entre les chefs d'Etats des deux pays, durant les- quelles ces derniers ont décidé, outre de la question de l'ouverture de l'ambassade, de faire du partenariat entre les deux pays «un

exemple à suivre» au niveau continental. Tout en qualifiant l'inauguration de la nouvelle représentation diplomatique de

son pays d'«historique» pour la relation en- tre les deux pays, le chef de la diplomatie éthiopienne a, pour sa part, souligné que son pays attachait «toujours une grande im- portance à ses relations stratégiques et de longue date avec l'Algérie», rappelant le par- tenariat stratégique qui lie les deux parties depuis 2013. M. Gebeyhu a, en outre, souhaité que la nouvelle ambassade contribue au renfor- cement des relations bilatérales, en parti-

culier sur le plan économique, notant qu'elle devra jouer un rôle de «facilita- teur» pour les opérateurs et autres touristes algériens désireux de se rendre en Ethio- pie. Il a saisi cette opportunité pour lancer un appel à la communauté des affaires en Algérie pour investir dans son pays, mettant en avant «les progrès importants» qui y ont été réalisés pour assurer un «environne- ment favorable» aux opérateurs, faisant de l'Ethiopie «une des principales destinations d'investissements directs en Afrique et dans le monde». «L'Algérie et l'Ethiopie ont travaillé et tra-

vaillent en étroite collaboration dans les fo- rums régionaux et internationaux et ont une analyse et une position de principe communes sur de nombreuses questions»,

a déclaré, de son côté, le premier ambassa- deur d'Ethiopie en Algérie.

La coopération bilatérale au centre d'un entretien entre Tebboune et le ministre d’Etat éthiopien chargé du Commerce

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, mi- nistre du Commerce par inté- rim, Abdelmadjid Tebboune, a évoqué jeudi à Alger avec le ministre d’Etat éthiopien chargé du Commerce, Ayana Zidaye, les moyens de consoli- der la coopération bilatérale, notamment dans le domaine économique, a indiqué un

communiqué du ministère. Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de la consolidation et de la promotion de la coopéra- tion bilatérale, notamment dans le domaine économique, précise la même source qui a ajouté que les deux parties ont exprimé leur volonté de déve- lopper la coopération entre les deux pays, à travers le renfor-

cement des échanges commer- ciaux. Par ailleurs, les deux parties ont convenu de l’orga- nisation de foires en Ethiopie et en Algérie en vue de faire connaitre les produits des deux pays, outre l’envoi d’un groupe d’experts algériens spécialisés dans le commerce extérieur et la coopération économique, en vue de partager leur expé-

rience avec leurs homologues éthiopiens. M.Tebboune a salué, par ail-

leurs, la coopération entre l’Al- gérie et l’Ethiopie, a ajouté le communiqué. Pour sa part,

M Zidaye a exprimé «sa par-

faite compréhension» des me-

sures prises par le gouverne-

ment algérien concernant le commerce extérieur.

quent, il faut se préparer pour la concur- rence pour avoir sa part de marché, à l'heure de la mondialisation»,a-t-il ajouté. M. Lamamra a souligné que «nous de- vons rendre compte au président de la Ré- publique, Abdelaziz Bouteflika et au pre- mier ministre éthiopien, en étant fidèles à leurs orientations et à la mesure des pro- messes qui leur ont été faites». Pour M. Lamamra, l'Ethiopie est un énorme marché pour ceux qui veulent in- vestir, sachant qu'elle avait toujours eu un taux de croissance important pendant des années. Il a ajouté que l'économie de l'Ethiopie avait été «modernisée et com- pétitive», précisant notamment, dans ce cadre, que la compagnie aérienne de ce pays est la plus «dynamique» dans le monde. L'Algérie est un «pays leader « et il est temps de diversifier l'économie, a-t-il souligné, ajoutant que l'Algérie peut être utile pour l'Ethiopie, notamment dans le domaine de l'exploration du gaz.

«Ce qui est important c'est d'aller de l'avant, avec audace et voir les opportuni- tés offertes», a-t-il dit.

ALGÉRIE - TURQUIE

La communauté turque établie en Algérie compte quelque 10.000 personnes

La communauté turque établie en Algé- rie compte quelque 10.000 personnes, la majorité d’entre-elles sont des ingénieurs et des cadres, a indiqué, jeudi à Oran, l’am- bassadeur de Turquie en Algérie, Mehmet Poroy. Interrogé en marge de la signature d’une convention entre la Direction de l’urbanisme d’Oran et l’agence turque de coopération et de développement (TIKA), portant sur la rénovation du deux sites da- tant de la période ottomane, le Palais du Bey et la Mosquée du Pacha , le diplomate turc affirmé que l’Algérie réserve le meilleure accueil à la communauté turque qui se sent dans son second pays. Concernant la coopération bilatérale, l’ambassadeur turc a assuré que les deux parties déploient beaucoup d’efforts pour développer des partenariats notamment dans le domaine économique. Dans ce sillage, il a indiqué que la pre- mière partie du projet du méga-complexe de textile, en cours de réalisation à Sidi El Khettab, dans la wilaya de Relizane, fruit d'un partenariat algéro-turc, sera finalisée à la fin de l’année en cours. Il a noté qu’il s’agit du plus grand investissement turc en Algérie. Le méga-complexe, dont la pre- mière pierre a été posée en juin 2016, sera érigé sur une superficie de 250 hectares. Nécessitant un investissement de 58 milliards DA, il devra générer quelque

25.000 postes d’emploi. Le projet est réa- lisé en deux phases par l'entreprise turque «Astay». La première, s'étalant de 2015 à 2018, porte sur la réalisation de huit unités de tissage et de confection, d'un centre d'affaires, d'une école de formation aux mé- tiers de tissage et de couture d'une capacité d'accueil de 400 stagiaires et d'une cité résidentielle de 567 logements destinés au personnel. La deuxième phase concerne la réalisation de 10 autres usines de produc- tion, entre autres, d'accessoires de vêtements prêt-à-porter et de fibres synthétiques. Sur un autre volet, M. Poroy, a rappelé que des conventions ont été signées avec les uni-

versités de Médéa et Constantine pour l’en- seignement de la langue turque. La pre- mière promotion ayant suivi une formation en langue turque, est sortie en 2016 à Alger. APS

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

ÉCONOMIE

DK NEWS 7

LE GOUVERNEUR DE LA BANQUE D'ALGÉRIE, M.LOUKAL L’A INDIQUÉ :

«La gestion des réserves de change du pays est sécurisée, le dinar stable depuis juin 2016

Le gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Loukal, a indiqué mercredi que la ges- tion des réserves de change du pays était «sécurisée», que toute fluctuation de devises n'avait aucun impact sur les fondamentaux de l'économie nationale et que le dinar algérien s'était stabilisé progressivement à partir de juin 2016.

«La gestion des réserves de change du pays est sécurisée et les fluctuations sur les devises n'ont aucun impact sur les fondamentaux de l'économie natio- nale», a soutenu le gouverneur de la Banque d'Algérie qui répondait aux préoccupations soulevées par les mem- bres du Conseil de la nation lors d’une séance plénière dans laquelle il a pré- senté le rapport sur la situation écono- mique et financière du pays. Selon lui, le dinar algérien s'est sta- bilisé progressivement à partir de juin 2016, une situation favorisée par le re- cul de l'euro face au dollar. Tout en relevant que la situation éco- nomique était «très critique», M. Lou- kal a rassuré que le pays avait trans- cendé la crise grâce aux orientations du président de la République Abdelaziz Bouteflika. Revenant sur les mesures adoptées par le gouvernement notamment le paiement anticipé de la dette exté- rieure et la création du Fonds de régu- lation des recettes qui ont permis d'amortir le choc, le gouverneur de la Banque d’Algérie a soutenu que sans ces mesures, le pays n'aurait pas été en mesure d'honorer ses engagements extérieurs. Les fluctuations des devises sur le marché mondial durant le premier semestre 2016 avaient été à l'origine d'une dépréciation du dinar, mais la monnaie nationale a repris face à l'euro avant qu'elle ne se stabilise à partir de

juin 2016, a-t-il ajouté expliquant que la baisse des cours des matières pre- mières d'une part et le recul de la valeur de l'euro face au dollar ont favorisé une reprise du dinar après les pertes es- suyées au premier semestre 2016.

Il a également relevé qu’avec 70%

des recettes du pays provenant de la

relevé qu’avec 70% des recettes du pays provenant de la zone euro, et des revenus du

zone euro, et des revenus du pétrole,

dont les prix sont en hausse, étant libel- lés en dollars, cette situation n'est que bénéfique, assurant que cette tendance a été maintenue au premier trimestre

2017.

Il a également considéré que le nou- veau modèle économique basé sur la di- versification des sources de richesses et articulé autour de secteurs straté- giques tels l'agriculture, le tourisme, les énergies renouvelables, l'industrie et d’autres secteurs productifs était de na- ture à préserver l'économie nationale des risques liés aux fluctuations des cours du pétrole. Les liquidités bancaires sont passées par deux étapes: la première est celle ayant précédé la baisse des prix de pé- trole à partir de la deuxième moitié de l'année 2014, et la seconde est celle qui l'a suivie. Dans la première étape, la hausse des prix de pétrole a eu un impact po- sitif sur les liquidités bancaires et le ni- veau de financement de l'économie

par les banques était de l'ordre de 26% (crédits). Mais avec le recul des cours

des hydrocarbures sur les marchés mondiaux, un processus d’érosion des réserves de change s'est enclenché in- duisant une baisse du volume des liqui- dités au niveau des banques. D'où, a-t-il étayé, le recours à des me- sures pour l'approvisionnement des établissements bancaires dont le «mar- ché ouvert» qui a constitué une ré- forme radicale pour garantir la pé- rennité du financement des banques. Le marché ouvert, qui est de nature à renforcer la compétitivité du sys- tème financier, permet de développer les moyens de gestion de la politique monétaire du pays. Le système bancaire enregistre ac- tuellement une dynamique d'expansion avec 26 banques actives (6 publiques et 20 privées représentant des banques mondiales) et 10 établissements fi- nanciers de leasing, a-t-il fait valoir. Ces établissements comptent quelque 1.500 agences, a-t-il indiqué précisant que la Banque d'Algérie exhortait les banques à intensifier leur présence pour couvrir tout le terri- toire national.

L'ouverture de bureaux de change est «prématurée» et «non prioritaire»

Le gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Lou- kal, a réitéré que l'ouverture de bureaux de change était «pré- maturée» et ne constituait pas une priorité. Les principaux motifs sont que le dinar algérien n'est pas convertible et que le pays ne connait pas une intense acti- vité touristique, a expliqué mercredi M. Loukal dans sa ré- ponse aux préoccupations soulevées par les membres du Conseil de la nation lors d'une session plénière durant la- quelle il a présenté le rapport sur la situation économique et financière du pays.

de détenteurs de passeports biométriques, une simple opération arithmétique renseignerait sur le montant de de- vises à mobiliser en cas d'une revalorisation de l'allocation touristique. «Il n'est pas question d'alimenter les économies étran- gères (des pays destinataires des touristes algériens) alors que l'économie nationale a le plus besoin de ces devises», a-t-il soutenu Pour ce qui du taux de croissance prévu à hau- teur de 6,5% à l'horizon 2020-2030, M. Loukal a considéré que plus l'économie sera diversifiée,

A

ce propos, il a avisé qu'une éventuelle ouverture de bu-

plus l'assiette fiscale sera élargie se traduisant par une hausse des revenus fiscaux (hors fiscalité pétrolière notamment). Répondant à une autre question quant à savoir si la Banque d'Algérie envisageait de changer les billets de la monnaie nationale pour lutter contre le marché parallèle, M. Loukal a considéré que l'éradication du marché infor- mel nécessitait plutôt la coordination des efforts entre les différentes administrations notamment fiscale et com- merciale.

reaux de change, qui ne constitue d'ailleurs pas une prio- rité, risque de provoquer un épuisement rapide des réserves de change du pays. Concernant la revalorisation du montant de l'allocation touristique telle que demandée par un membre du Conseil de la nation, le gouverneur de la Banque d'Algérie a soutenu qu'elle n'était pas à l'ordre du jour dans le contexte écono- mique actuel. Selon lui, en prenant en compte les 4 millions

LICENCES D’IMPORTATION :

1543 demandes déposées jusqu'au 12 avril

Le nombre de demandes déposées pour l'obten-

tion des différentes licences d'importation depuis l'ouverture, le 1er avril, des contingents quantitatifs pour l’importation des produits et des marchandises,

a atteint 1543 demandes jusqu'à mercredi 12 avril ,

a indiqué jeudi un communiqué du ministère du Commerce. La commission chargée de l'examen des de-

mandes de licences d'importation dévoilera ultérieu- rement les résultats de sa réunion, ajoute le com- muniqué.

 

A

cet effet, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme

et

de

la Ville, ministre du Commerce par intérim, Ab-

delmadjid Tebboune, a mis en avant, lors d'une réu-

nion élargie avec les cadres centraux du ministère du Commerce et les membres de la commission chargée de l'examen des demandes de licences d'importation, l'importance de prendre les me- sures nécessaires en vue d'accélérer l'examen des dossiers déposés au niveau de la commission.

Il a également salué le rôle de cette commission,

qui est chargée, a-t-il dit, d'une mission «noble» à savoir, la protection de l'économie nationale à tra- vers la réglementation de l'importation et la protec- tion du consommateur. Le ministère du Commerce avait annoncé samedi

l'ouverture, du 1er avril 2017 à jusqu’au 15 avril 2017, des contingents quantitatifs pour l’importation des produits et des marchandises au titre des licences d’importation pour l’année 2017 , lesquels concer- nent 21 produits industriels et agricoles, et ce conformément aux dispositions du décret exécutif 15-306 fixant les conditions et les modalités d’appli- cation des régimes de licences d’importation ou d’ex- portation de produits et marchandises.

Il s'agit, pour les produits industriels, des véhi-

cules de tourisme et autres véhicules automobiles

destinés à la revente en l’état, à l’exclusion de cer- taines sous-positions tarifaires (quinze), la collec- tion destinée aux industries de montage et les véhi- cules spéciaux et engins (camions, ambulances, en- gins ). La liste comporte également l'acier rond à béton,

le

Pour ce qui est des produits agricoles et agricoles transformés, la liste inclut les viandes bovines, fraiches ou réfrigérées, les fromages, les citrons frais, les pommes, les bananes, l'orge, les aulx, le maïs, les tourteaux de soja, le concentré minéral vitaminé, le poly-phosphates ainsi que le double concentré de tomate. La liste des contingents des produits à sou- mettre au dispositif des licences pourrait éven- tuellement être élargie à d’autres produits et contin- gents, en temps opportun et dans les mêmes formes que précédemment, souligne le ministère. Tout opérateur économique, personne phy- sique ou morale, remplissant les conditions conformes à la législation et à la réglementation en vigueur, peut désormais introduire une demande de licence d’importation d’un produit ou d’une mar- chandise, dont le contingent est ouvert, en déposant

le dossier complet, comprenant le formulaire et le

fil machine, les bois ainsi que les céramiques.

questionnaire d’identification téléchargeable sur le

site web du ministère du Commerce (www.com- merce.gov.dz), une copie du registre du commerce, une copie de la Carte d’identification fiscale, une fac- ture pro-forma indiquant le produit, sa quantité, sa valeur, son origine ainsi que le mode de paiement, un extrait de rôle apuré et une attestation de mise

à jour avec la CNAS et/ou la CASNOS, selon le même avis.

DOUANES :

Le nouveau code des Douanes vise un accompagnement performant des investisseurs

Le nouveau code des douanes inter- vient pour simplifier et unifier des procé- dures douanières selon les normes inter- nationales en vue d’un meilleur et perfor- mant accompagnement des investisseurs et entreprises algériennes, a indiqué, jeudi à Oran, le Directeur des relations pu- bliques et d’information à la Direction gé- nérale des Douanes algériennes. Lors d’un point de presse, animé en marge d’une rencontre régionale sur la vul- garisation des nouveaux règlements du code des douanes, Djamel Brika a souligné que le texte de loi 04-17 modifié et complé- ment au code des douanes permettra de simplifier les procédures douanières et leur unification avec les normes en vi-

gueur dans le monde. Ce texte de loi actua- lisé permettra un meilleur accompagne- ment des opérateurs économiques qui en trouveront un cadre pour pratiquer et or- ganiser des échanges dans un espace com- mercial assurant la pérennité, la neutralité et la transparence, a-t-il expliqué. Ce nouveau code vise également à adop- ter des notions consacrées par les conven- tions douanières internationales dont l’Al- gérie a adhéré en fournissant plus de garan- ties aux opérateurs économiques et in- vestisseurs concernant l’unification des procédures de dédouanement, conformé- ment aux normes internationales en vi- gueur. Avec ce nouveau code, le futur in- vestisseur constatera le changement des

procédures adoptées en Algérie qui sont les mêmes contenues dans la Convention in- ternationale de Kyoto, a assuré le même res- ponsable. Pour lui, l’objectif attendu de l’actuali- sation de ce texte de loi est de simplifier des procédures douanières et plusieurs en- traves existantes dans l’ancienne copie de ce code ont été supprimées en prenant en considération la Convention de Kyoto et de toutes les conventions signées par l’Algé- rie dans le secteur des douanes. Pour Djamel Brika, le nouveau code in- tervient pour renforcer le contrôle doua- nier à travers le droit à l’information. Les agents douaniers pourront accé- der aux documents dans différentes admi-

nistrations sans opposition en vue d’assu- rer une meilleure performance dans le domaine du contrôle à distance. Cette rencontre régionale, organisée à l’école nationale des douanes d’Oran, est la troisième du genre après celles tenues à Al- ger et Batna. Elle a réuni des cadres des douanes de la région Ouest du pays en prévision de l’entrée en vigueur de cette loi, adoptée en janvier par l’APN. Ce code vise principalement à moderni- ser et à réformer l’administration des douanes selon les exigences des nouvelles mutations enregistrées à l’échelle mondiale et des orientations du nouveau modèle économique national.

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Vendredi 14 - Samedi 15 avril2017

TAMANRASSET :

Investir dans la diversité des potentialités existantes

Les participants à une rencontre sur le développe- ment local et régional, tenue jeudi au centre univer- sitaire Hadj Moussa Agh-Akhamoukh à Tamanras- set, ont plaidé pour l’investissement dans la diversité des potentialités que recèle la wilaya de Tamanrasset. Les intervenants, universitaires et spécialistes, ont mis en avant l’importance de l’exploitation des divers atouts de cette région du grand Sud du pays, à travers l’en- couragement de l’investissement susceptible d’impul- ser le développement local et régional durable. Les par- ticipants ont appelé à investir notamment dans les ca-

pacités existantes dans le secteur du tourisme, de l’agri- culture, de l’industrie et le développent des échanges commerciaux avec les pays du Sahel. Dans son inter- vention intitulée «Rôle du tourisme dans l’encoura- gement de l’investissement», Halima Tikhmarine, ins- pectrice du secteur du tourisme à Tamanrasset, a mis en relief les importantes opportunités offertes à Ta- manrasset et constituant des facteurs susceptibles d’at- tirer les promoteurs, en sus des capacités naturelles de la région qui ouvrent de larges perspectives pour un avenir prometteur pour le développement local. Elle a rappelé, à ce titre, que le schéma national d’aménagement du territoire SNAT-2030 a classé la capitale de l’Ahaggar, dans le cadre du Schéma direc- teur d’aménagement touristique (SDAT, partie inté- grante du SNAT), comme pôle touristique par excel- lence dans le grand Sud. L’inspectrice du tourisme a également passé en re- vue les axes retenus au SNAT et les objectifs qui lui sont assignés, à l’instar du développement des pôles d’ex- cellence touristique et les avantages accordés aux in- vestisseurs touristiques. Elle a, en outre, mis l’accent sur la nécessaire ex- ploitation de l’actuelle conjoncture économique marquée une instabilité des prix du pétrole pour construire une économie diversifiée, tout en £uvrant à aplanir les obstacles entravant le secteur du tourisme dans la région. Le recteur du Centre universitaire de Tamanras- set, Abdelghani Choucha, a relevé, dans sa commu- nication sur l'exploitation optimale des potentialités naturelles et matérielles et les infrastructures de la wi- laya, certains aspects et exigences du développe- ment local, les voies de leur traitement. Ce qui nécessite, a-t-il estimé, l’exploitation des structures de formation existantes, le rôle de l’insti- tution universitaire dans la formation des promus dans

lesfilièresscientifiques,touristiques,industrielles,agri-

coles et environnementales. Selon le même respon- sable, la wilaya de Tamanrasset recèle d’importantes potentialités requérant la promotion de la ressource humaine, notamment jeunes, en vue de leur bonne exploitation, selon les exigences du développement local. Dans ce même ordre d’idées, Mohamed Laï- choubi, ancien ministre, a, dans un exposé sur «Le ter- ritoire, la société et le développement local, face aux crises internationales», a souligné le nécessaire inves- tissement dans la ressource juvénile, principal richesse de la société. Initiée par le centre universitaire de Ta- manrasset, avec le concours de la direction du com- merce et l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes, cette rencontre a été riche en communications- débats liées à la situation de l’investissement local, à travers les organismes de soutien à l’investissement, les perspectives de développement et les opportuni- tés d’investissement dans la wilaya de Tamanrasset, selon les organisateurs.

TRANSPORT FERROVIAIRE:

Réouverture à partir d’aujourd’hui de la nouvelle ligne Thenia / Tizi-Ouzou

La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a annoncé jeudi dans un communiqué la réouverture au trafic de voyageurs de la nouvelle ligne électrifiée Thenia/Tizi-Ouzou. A cet effet, des navettes en trains électriques se- ront assurées quotidiennement pour le transport de voyageurs, y compris les vendredis et les jours fériés, de la gare d'Alger vers Tizi-Ouzou et retour via Thenia. Ainsi, six navettes sont programmées de la gare Alger vers Tizi-Ouzou et vis-versa de 05h56 à 19h50.

APS

Les clefs de 809 logements ont été remis, jeudi, par l'Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) aux souscripteurs au programme de logement promotionnel public (LPP) dans 6 sites dans les wilayas d'Alger et de Tipasa.

LPP

Remise des clefs de 809 logements à Alger et Tipasa

Il s'agit de 226 unités pour le site Amirouche de Reghaïa, 113 unités à Faïzi Bordj el Bahri, 66 à Aïn Taya, 144 autres à Ali Amrane Bordj el Kiffan et 180 à Demrouche Bordj el Bahri et 80 à Ko- léa. Lors de la cérémonie de remise des clefs à Amirouche (Reghaia), le minis- tre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par inté- rim, Abdelmadjid Tebboune, a souligné que cette opération s'inscrivait dans le cadre du respect des engagements tenus vis-à-vis des souscripteurs aux diffé- rentes programmes de logement, af- firmant que les trav ux de réalisation se poursuivaient, en dépit du recul des ressources financières du pays, le secteur de l'Habitat étant toujours prioritaire en termes de dépenses publiques. Au total 68.000 unités de logements, toutes formules confondues, ont été distribuées à ce jour dans la capitale de- puis le début 2015, dont 45.000 unités destinées à l'éradication de l'habitat précaire, a déclaré le ministre. Le site Amirouche comprend 822 lo- gements LPP, dont les travaux de réali- sation avaient débuté en 2015 après le re- logement des habitants des chalets et la récupération de l'assiette foncière.

TIZI-OUZOU :

Relancer l’agriculture familiale pour créer de la richesse et de l’emploi

familiale pour créer de la richesse et de l’emploi Ledit site sera doté de plusieurs équi-

Ledit site sera doté de plusieurs équi- pements publics dont deux écoles pri- maires, un lycée, un jardin d'enfant, un centre de santé et un marché de proxi- mité. A la question d'un journaliste, en marge de la cérémonie de distribution des licences d'importation de véhicule, le ministre a rappelé que la distribution des quotas aux concessionnaires auto- mobiles et la vérification du respect des cahiers des charges relevaient des pré-

rogatives du ministère de l'Industrie, alors que le ministère du Commerce est chargé de la signature et la remise des licences aux concernés. Les mesures prises par le gouverne- ment dans le cadre de l'organisation de l'importation ne s'opposent pas aux engagements de l'Algérie avec les diffé- rents partenaires, notamment l'Union européenne (UE) ni avec son processus d'adhésion à l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

La relance de l’agricul- ture familiale permettra de créer de la richesse et de l’emploi dans les zones de montagne et de fixer les po- pulations rurales, ont souli- gné à Tizi-Ouzou, des parti- cipants à une journée tech- nique sur les petits élevages. Lors de cette rencontre abritée, jeudi, par l’Institut de technologie moyen agricole spécialisé en agriculture de montagne (ITMAS), et orga- nisée conjointement par cet établissement, les directions des services agricoles des wi- layas de Tizi-Ouzou et de Be- jaia, et la Chambre d’agri- culture de Tizi-Ouzou, les conférenciers ont ajouté que cette activité permettra de valoriser les richesses spéci- fiques à chaque territoire. Le subdivisionnaire de Sidi Aïch (wilaya de Bejaia), Boualem Bellil, qui a pré- senté une communication sur les avantages et les défis

de l’agriculture familiale a indiqué à ce propos que cette activité est un moyen de sti- muler l’économie locale et nationale, en permettant aux jeunes de créer leurs pro- pres emplois dans leurs loca- lités. Plusieurs activités peu- vent être développées dans la région de Kabylie qui a une tradition et un savoir-faire en la matière, tel que les éle- vages apicoles, caprins, ovins, avicoles et le maraichage, a- t-il dit. Des activités complé- mentaires dont la transfor- mation des produits agri- coles, la vente d’aliments, peuvent également être créées autour de cette agri- culture familiale a relevé M. Bellil. Ce même intervenant qui a rappelé que 40% de la pro- duction agricole mondiale est issue de l’agriculture fami- liale, a souligné que cette dernière offre également l’avantage de préserver l’en-

vironnement de la pollution et la santé du consomma- teur des maladies induites par l’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides ( cas de l’agriculture inten- sive), de lutter contre la pau- vreté et de prévenir la dé- gradation du sol. Cette activité tradition- nelle est la mieux adaptée à la région de Kabylie ou les ter- rains sont en grande partie privés et ou les exploitations agricoles sont très morce- lées et de superficie très ré- duite , a souligné de son côté le directeur de l’ITMAS, Ta- mene Saïd. Le représentant de la chambre d’agriculture de la wilaya de Tizi-Ouzou a re- levé qu’un regain d’intérêt ces dernières année pour cette activité, notamment l’élevage familiale. Nous recevons au niveau de la chambre beaucoup d’agriculteurs qui veulent

faire revivre l’élevage fami- liale qui contribue au déve- loppement économique et sociale des zone rurales a ajouté ce même responsa- ble qui a rappelé que par le passée presque chaque fa- mille pratiquait un petit éle- vages (ovin, avicole, caprin ou cunicole). La relance de cette activité permettra de réduire la pression sur le marché des viandes rouges et blanches notamment ce qui contri- buerait à une baisse et a une stabulation des prix de ces produits, a-t-il ajouté. La rencontre s’set achevée par une présentation d’un pack d’élevage familiale (ovin, caprin, avicole et cuni- cole) proposé par une entre- prise privé. Il s’agit d’un bâtiment en charpente métallique avec un équipement d’élevage (ci- terne de 1000 litres, extrac- teur, mangeoire, abreuvoir, humidificateurs ).

BÉCHAR :

La réforme de la formation en sciences médicales, au centre d’une rencontre à Taghit

La réforme de la formation en sciences médicales est au centre d’une rencontre, jeudi à Taghit (Bechar), pour approfondir la réflexion sur la refonte de cette forma- tion, a-t-on appris auprès de la cellule de communication de l’Université Moha- med Tahri de Bechar. La rencontre regroupe les doyens des facultés de médecine, sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Re- cherche scientifique (MESR), et en pré- sence notamment de représentants du mi- nistère de la Santé, de la Population et de

la Réforme hospitalière. Selon un communiqué du MESR, elle couronne une série de rencontres organi- sées dans le courant de l’année 2016 pour approfondir la réflexion sur le sujet de la refonte de la formation médicale pour lui permettre de répondre aux nouvelles réa- lités de santé publique du pays, notamment en ce qui concerne la formation de base du médecin,quinécessitéuneadaptationaux besoins nouveaux apparus avec l’amé- lioration du niveau de vie et le vieillissement de la population. Le rencontre exami- nera également la refonte des programmes

de formation en sciences médicales, à la lu- mière des résultats des travaux des trois commissions constituées au cours d’une première réunion (février 2016), est-il précisé dans le communiqué. La première commission présentera les textes réglementaires nécessaires à la mise ne place de la future réforme, la se- condeprésenteralesconditionsd’accèsaux études de médecine et la nouvelle «archi- tecture» des enseignements, et la troi- sième présentera la révision des pro- grammes d’enseignement, théorique et pratique, conclut le communiqué.

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

SELON UN COMMUNIQUÉ DE LA DGSN

Plus de 200 accidents de la route et 8 décès depuis début avril

Plus de 200 accidents de la circulation ayant entrainé la mort de 8 personnes ont été enregistrés au niveau des zones urbaines durant la période allant du 4 au 10 avril 2017, a indiqué jeudi un communiqué de la cellule de communication relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Le bilan de la Sûreté na- tionale

Le bilan de la Sûreté na- tionale fait état de 203 acci- dents survenus durant les premières semaines d'avril ayant causé 8 décès et 239 blessées. En dépit du chiffre important, les accidents de la route ont connu une baisse sensible par rapport

au bilan enregistré durant la dernière semaine (-5 sinis- tres). Le nombre de bles- sés a par contre augmenté de 14 cas au même titre que celui des décès (+3 cas). En tête de liste des principales causes de ces accidents le facteur humain (97,04 %)

et l'état des route et des vé- hicules, précise-t-on de même source. La DGSN a appelé au respect de la vi- tesse requise et au contrôle périodique du véhicule afin d'éviter les préjudices hu- mains et matériels, conclut le communiqué de la DGSN.

GUELMA :

15 blessés dans une collision entre un bus et une voiture à Sellaoua Anouna

Quinze (15) personnes ont été blessées dans une collision entre un bus de trans- port de voyageurs et un véhicule léger survenue jeudi après midi à l’entrée de la commune Sellaoua Anouna (35km à l’ouest de Guelma), a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la pro- tection civile. La même source a indiqué que parmi les personnes blessées, deux (02) qui

8 morts et 239 blessés en une semaine

Huit (8) personnes ont trouvé la mort et 239 autres ont été blessées dans 203 accidents de la circulation en zones urbaines entre le 4 et le 10 avril, selon un bilan des services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), rendu public jeudi. Une baisse sensible (-05 cas) est constatée en nombre d'accidents de la route par rapport aux statistiques de la semaine dernière alors que le nombre de décès a augmenté (+03 cas) de même que celui des blessés (+14 cas), selon la même source. Le facteur humain demeure la principale cause des accidents de la circulation avec un taux de 97,04% suivi de facteurs liés au véhicule et à l`environnement. Dans ce contexte, la DGSN appelle les usagers à faire preuve de vigilance et de prudence, à respecter le code de la route et à éviter l`excès de vitesse rappelant que le numéro vert 1548 et le numéro de secours 17 restent au service des citoyens 24/24h.

étaient à bord du véhicule léger (25 et 32 ans) sont dans un état grave, ajoutant que des soins ont été prodigués aux blessés sur les lieux de l’accident avant leur transfert à l’hôpital El Hakim Okbi de Guelma à bord de quatre (04) ambu- lances mobilisées pour secourir les vic- times. Les personnes blessées sont âgées entre 15 et 50 ans, a souligné la même

ORAN Les pompiers de l’Ouest du pays formés dans le domaine de la prévention et l’intervention dans les stades

source, précisant que 13 parmi les bles- sés étaient à bord du bus qui transportait 29 voyageurs. La commune de Selaloua Anouna est traversée par la route nationale RN20 dans sa partie reliant Guelma à Constan- tine, a-t-on précisé. Une enquête a été diligentée pour déterminer les causes exactes de l'acci- dent.

Un stage de formation

l’améliorationdesconnais-

sur la prévention et l’inter- vention dans les stades au profit des services de la pro- tectioncivileaprisfin,jeudi àOran,a-t-onapprisauprès du responsable local de ce corps constitué. Des officiers de la protec- tion civile des wilayas de l’Ouest ont pris part, du- rant dix jours, à ce stage, ini-

sances des cadres de la pro- tection civile concernant les dispositifs préventifs dans les stades, a noté le même responsable, assu- rant que cette formation, encadré par des experts français et des hauts cadres de la DGPC, permettra à l’homologation de la construction des stades se-

des exigences de la préven- tion sécuritaire, comme

l’emplacement des issues de secours et autres, a expli- qué le Colonel Ferroukhi. L’organisation de cette formation vient au moment où plusieurs projets de grands stades sont en cours de réalisation dans plu- sieurs régions du pays, à l’exemple de celui d’Oran

tié par la Direction générale

lon les normes de sécurité.

(40.000places)dontlestra-

de cette institution dans le cadre de son programme de

L’intervention de ce corps constitué en matière

vaux sont bien avancés. Les officiers participant à ce

coopérationinternationale,

de construction des stades,

stageainsiqueleursforma-

a indiqué à l’APS le Colonel Mohamed Ferroukhi. Cette initiative vise à

consiste en l’orientation et au contrôle de ces struc- tures publiques sur le plan

teurs se sont déplacés sur le chantier de ce stade pour vi- siter ses différentes parties.

18 candidats à l'émigration clandestine interceptés au large des Andalouses

Dix-huit candidats à l’émigration clandestine ont été interceptés, aux pre- mières heures de la journée de ce jeudi, au large de la plage des Andalouses (Aïn El Turck), par les unités de la façade ma- ritime Ouest, a-t-on appris de ce corps de sécurité. Les 18 personnes, dont un mineur, tous des Algériens, ont tenté leur aven- ture, à l’aide d’une embarcation pneuma- tique.

Ils ont été interceptés en mer par des unités de la façade maritime Ouest, à 5 miles, au nord de la plage des Andalouses, a précisé la même source. Ces «har- raga» avaient pris le départ, mercredi à 21H30, à partir de la plage de Madagh, à l’Ouest d’Oran, avec pour destinations les côtes espagnoles. Les mis en cause ont été remis, après leur débarquement au port d’Oran, aux éléments de Gendarmerie nationale, a ajouté la même source.

SELON DIRECTION GÉNÉRALE DES DOUANES

2 douaniers trouvent la mort dans «un tragique incident» à In Gezzam

L'Inspection des Douanes de In Gezzam (W. Ta- manrasset) a été mercredi le théâtre d'«un tragique incident» dans lequel le chef d'inspection division- naire et un officier ont trouvé la mort, a-t-on ap- pris auprès de la Direction générale des Douanes. «Les Douanes ont vécu mercredi un tragique in- cident dans lequel deux collègues des services de In Gezzam ont trouvé la mort», a précisé la Direc- tion des Douanes dans un communiqué. «Un officier des Douanes, pris d'hystérie aurait tiré sur ses collègues en utilisant une arme de ser- vice, touchant mortellement le chef d'inspec- tion divisionnaire de In Gezzam», selon la même source qui précise que «l'officier en question se serait ensuite donné la mort». «Suite à cette tragédie, le Directeur général des Douanes s'est immédiatement rendu sur les lieux, à la tête d'une délégation, pour s'enquérir de la situation et connaître les causes de cet inci- dent», a ajouté le communiqué, précisant qu'une commission d'enquête avait été mise en place pour en déterminer les circonstances.

BOUIRA

Un gendarme assassiné à coups de poignard à Sour El-Ghouzlane

Un jeune gendarme a été assassiné dans la nuit de mercredi à jeudi dans son quartier natal dit Gé- nie à Sour El-Ghouzlane (sud de Bouira), a-t-on appris de source sécuritaire. La victime est un jeune de 25 ans originaire de Sour El-Ghouzlane et exerçant comme gen- darme à El-Oued. Il a été poignardé au niveau du ventre et du cœur suite à une rixe avec un des jeunes du quartier avant d’être évacué par la suite

à l’hôpital de la ville, où il a succombé à ses

graves blessures, a expliqué la même source. L’auteur du crime a été aussitôt arrêté par les ser- vices de sécurité, qui ont ouvert une enquête pour élucider les circonstances exactes de ce drame, a-

t-on ajouté de même source.

GHARDAÏA :

Dons pour des familles nécessiteuses d’El-Menea

Un don de près de 12 tonnes de produits alimen- taires, cartables, chaussures et couvertures, des-

tiné à des familles nécessiteuses de la région d’El- Menea, a été fait jeudi par l’association humani- taire «Tadjemi» de la commune d’El-Atteuf (Ghar- daïa), en collaboration avec l’association «Wissal» d’Alger, a-t-on constaté. Pas moins de 230 familles nécessiteuses des communes d’El-Menea et de Hassi El-Gara ont été ciblés par cette action humanitaire initiée dans

le cadre d’une caravane de solidarité dénommée

‘‘adorateur d’Allah’’. Dans une déclaration à l’APS en marge de la cérémonie de remise de ce don, organisée en présence des autorités locales

, a précisé que Cette action s'inscrit dans le cadre

des efforts visant le développement de la solida- rité avec les familles nécessiteuses et l’encrage de

la culture de la citoyenneté auprès des algériens,

a indiqué à l’APS le président de l’association Tad-

jemi, Mohamed Benyoucef, en marge de la céré- monie de remise de ce don, organisée en présence des autorités locales. Elle s’inscrit également dans le cadre des actions sociales menées par les deux associations (Tadjemi et Wissal) au profit des catégories nécessiteuses, notamment dans les do- maines du soutien social et de santé, a ajouté M.Be- nyoucef.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Vendredi 14 - Samedi 15 avril2017

MEXIQUE:

Explosion d'un camion- citerne dans un accident, au moins 24 morts

d'un camion- citerne dans un accident, au moins 24 morts Au moins 24 personnes ont péri

Au moins 24 personnes ont péri brûlées et neuf ont été blessées jeudi dans l'explosion d'un ca- mion-citerne après un accident avec un bus dans le sud du Mexique, ont annoncé les autori- tés. La collision a eu lieu en début de matinée sur une autoroute à la frontière des Etats de Guerrero et Michoacan et il y a de nombreux décès, selon Marco César Mayares, secrétaire de la protection civile du Guerrero. Il avait, dans un premier temps, fait état d'un bilan de 20

morts. L'impact a provoqué une forte explosion et le chauffeur du camion-citerne et une vingtaine de passagers du bus sont morts car- bonisés, ont ajouté les autorités. Carlos Vieyra, l'un des survi- vants de l'accident a raconté aux se- cours qu'il se rendait en famille sur la côte mexicaine, lorsque jeudi matin, les passagers ont senti "un impact" à l'arrière du bus. L'explosion s'est produite peu après. Les survivants ont essayé de sortir du bus "au milieu des flammes", selon la protection civile.

NOUVELLE-ZÉLANDE:

Une tempête moins violente que prévu

Les autorités néo- zélandaises s'atta- chaienthieràrecenser les dégâts provoqués

par le passage dans la nuit d'une tempête qui

a cependant été beau-

coup moins violente que ce que les prévi- sionnistes redoutaient initialement. L'agence

météorologique offi- cielle Metservice avait annoncé que cette dé- pression issue du cy- cloneCookquiafrappé

la Nouvelle-Calédonie

cette semaine risquait d'être la plus violente tempête depuis Giselle en 1968, qui avait no- tammentétéàl'origine de l'échouement d'un ferry qui avait fait 53 morts. La tempête a pro- voqué des coupures de courant et arraché des arbres -ce qui a contraint les autorités

et arraché des arbres -ce qui a contraint les autorités à fermer certaines indiqué qu'il faudrait

à fermer certaines

indiqué qu'il faudrait

routes- et entraîné

sans doute 48 heures

des perturbations dans les transports aériens sur la côte est de la Nouvelle-Zé- lande. "Le pire est passé", a annoncé John Crouch, prévi- sionniste à Metser- vice, tandis que des personnes évacuées regagnaient leur do- micile. Sarah Stuart- Black, responsable de la protection civile, a

pour évaluer l'ensem- ble des dégâts. Les autorités re- doutaient de graves inondations car de nombreuses régions de l'Ile du Nord étaient déjà détrem- pées du fait des fortes pluies qui ont accom- pagné la tempête Debbie la semaine dernière.

ÉTATS-UNIS Un mort et trois blessés dans une fusillade dans le métro d'Atlanta

Une fusillade dans le métro à At- lanta a fait un mort et trois blessés, ont rapporté jeudi les médias amé- ricains. L'incident a eu lieu vers 16h30 heure locale (21h30 GMT) dans la station de West Lake, où l'assaillant semble avoir tiré sans distinction sur les passagers, a rapporté la chaîne de télévision municipale WGCL, citant des té- moins. L'assaillant et les victimes seraient tous des jeunes âgés d'une trentaine d'années, et au moins

l'une des victimes était une femme, selon les témoins. Les autorités du métro d'Atlanta ont indiqué que le suspect avait été arrêté et qu'une enquête était en cours. La nature de l'attaque reste inconnue. Le président américain Donald Trump avait déclaré en janvier qu'Atlanta était "infestée de crimi- nels" lors d'une querelle avec le dé- puté démocrate du Congrès John Lewis, qui représente Atlanta et sa périphérie.

INDONÉSIE

Onze morts dans deux accidents de bateau

INDONÉSIE Onze morts dans deux accidents de bateau Au moins 11 personnes ont péri dans deux

Au moins 11 personnes ont péri dans deux accidents de bateau distincts jeudi sur l'île de Java, en Indonésie, ont indiqué les autori- tés de ce pays d'Asie du Sud-Est. Cinq autres sont portées dispa- rues à la suite de ces incidents qui se répètent souvent dans l'archi- pel de 17.000 îles et îlots, où les liai- sons maritimes sont essentielles. Dans la province de Java ouest, un bateau en bois transportant 22 personnes a chaviré sur un fleuve. Neuf ont péri et 13 ont survécu, a déclaré un porte-parole de la police de la région, Yusri Yunus, précisant que la plupart des pas-

SÉNÉGAL

Une vingtaine de morts dans un incendie dans le sud-est

sagers étaient des agriculteurs qui se rendaient dans leurs champs. Dans le second accident, un bateau a chaviré en mer dans la province de Java est, faisant deux morts. Les secours recher- chent cinq occupants portés dis- parus. Six autres ont survécu à l'accident qui s'est produit dans une mer agitée, a indiqué le chef de l'agence locale des catas- trophes, Abu Hasan. Les accidents de bateaux sont fréquents en Indonésie, en raison d'une sécurité défaillante et de la surcharge fréquente des embar- cations.

Au moins 20 per- sonnes ont péri et plu- sieurs autres ont été blessées dans un in- cendie survenu mer- credi à Médina Gou-

des Tidjanes Bâ, a éga- lement fait d’énormes dégâts matériels, se- lon la presse. La pro- pagation des flammes a été favorisée par la

édition de la retraite spirituelle "Daaka" qui avait démarré samedi devait se poursuivre jusqu’au 17 avril. Ini- tiée par le marabout

nass, dans le départe- ment de Vélingara (sud-est du Sénégal), a rapporté la presse. Le sinistre qui a ra- vagé le site abritant le "Daaka", retraite spiri- tuelle qui réunit chaque année les adèptes de la tariqa tidjania de la famille

chaleur et le vent, rap- portent les journaux dans l’édition de jeudi, notant que le feu qui s’est déclaré au moment ou les fi- dèles s’apprêtaient à accomplir la prière d’Al Asr, a été maî- trisé par les sapeurs pompiers. La 76ème

Thierno Mouhama- dou Saïdou Bâ, alias Mamadou Hawoly Bâ, né en 1900 dans le dé- partement de Podor (nord), cette manifes- tation attire chaque année des milliers d'adèptes venus de plusieurs pays de la sous-région.

LIBYE

97 migrants disparus dans un naufrage au large

LIBYE 97 migrants disparus dans un naufrage au large Au moins 97 migrants sont por- tés

Au moins 97 migrants sont por- tés disparus, dont quinze femmes et cinq enfants, après le naufrage de leur embarcation jeudi au large de la capitale libyenne, a indiqué le porte-parole de la marine libyenne. Le général Ayoub Kacem a indi-

qué que ce chiffre avait été donné par 23 rescapés de différentes nationali-

tésafricaines,secourusparlesgarde-

côtes libyens à 6 miles au large de Tri- poli. La coque de l'embarcation était complètement détruite. Les 23 mi- grants, tous des hommes, ont sur-

vécu en s'agrippant à un "ballon" qui

était à bord de l'embarcation. Les migrants disparus sont "pro-

bablement morts" même si aucun corps n'a pu être repêché dans l'im- médiat en raison des mauvaises conditions climatiques, a ajouté M. Kacem. Depuis le début de l'année, au moins 590 migrants sont morts ou portés disparus au large de la Libye, selon un bilan provisoire de l'Orga- nisation internationale pour les mi- grations (OIM) arrêté fin mars. Les Européens envisagent des mesures pour bloquer l'arrivée de milliers de migrants depuis la Libye. Ces me- sures alarment les ONG, qui redou- tent de mauvais traitements à l'en- contre des migrants qui resteraient bloqués en Libye.

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

SANTÉ

DK NEWS 11

LE MINISTRE DE LA SANTÉ M. BOUDIAF L’A INDIQUÉ :

«1450 médecins spécialistes pour les wilayas du Sud»

1450 médecins spécialistes seront affectés dans les wilayas du Sud dans le cadre du service civil, a indiqué jeudi à Alger, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

Dans une réponse aux préoccupations des membres du Conseil de la nation, lors d'une séance plénière consacrée aux ques- tions orales présidée par M. Abdelkader Ben Salah, président du Conseil, M. Boudiaf a fait état de l'affectation au Sud de 1450 médecins spécialistes sur un total de 2400 diplômés en 2017. Cette démarche s'inscrit dans le cadre des

efforts visant à «pallier graduellement» le manque flagrant de médecins spécialistes dans les régions du Sud et des Hauts pla- teaux», rappelant les mesures prises par le l'Etat pour faciliter la mission de ces derniers

en termes de conditions socio-orofession-

nelles. En réponse à un sénateur de la wilaya de Tébessa concernant le manque de médecins spécialistes, notamment en cardiologie, génécologie et l'ouverture d'une clinique de

chirurgie pédiatrique, le ministre a indiqué que la wilaya jouissait d'une bonne couver- ture sanitaire pour la prise en charge des be- soins de toute la population, relevant l'exis- tence de 7 hôpitaux publiques, 6 établisse- ments de santé de proximité et 33 polycli- niques comprenant 09 salles d'accouche- ment. Concernant la mise en place d'une cli- nique de chirurgie pédiatrique, M. Boudiaf

a affirmé que le ministère prendra en

charge cette préoccupation dans la me- sure des moyens disponibles.

préoccupation dans la me- sure des moyens disponibles. Le ministre a saisi cette occasion pour rappeler

Le ministre a saisi cette occasion pour rappeler que le nombre de polycliniques fonctionnant 24h/24h est de 723 à travers l'en- semble du territoire national, ajoutant que «ces polycliniques assurent des presta- tions spécialisés de base et leur nombre sera augmenté à court terme en fonction des be- soins nationaux.

Répondant à une question du sénateur

de la wilaya de Médéa relative à la fluctua- tion de l'approvisionnement de l'hôpital de Beni Slimane en oxygène, M. Boudiaf a fait

état de l'installation d'un réservoir en plus des 48 bouteilles disponibles et des 22 en ré- serve, affirmant que cette quantité est suf- fisante pour ravitailler l'hôpital dont la consommation, a-t-il dit, «ne dépasse pas 12 bouteilles par jour». Concernant la relance du projet d'un hô- pital dans la commune de Benchicao, d'une capacité de 160 lits, M. Boudiaf a fait état d'une étude en cours de préparation pour relancer ce projet une fois les conditions pro- pices réunies».

CHU DE CONSTANTINE

Création prochaine d’unité d’urgence psychiatrique

Une unité d’urgence psy- chiatrique sera «prochaine- ment» créée au centre hospitalo -universitaire CHU de Constan- tine pour permettre une meil- leure prise en charge soma- tique des patients, a annoncé

diaire» devra assurer des soins somatiques aux personnes vi- vant avec des troubles psy- chiques, a souligné le même responsable, précisant que le psychiatre ne peut pas à lui seul «découvrir ou diagnostiquer» les

a-t-il ajouté d’ouvrir cette unité

soins et qui tient compte de leurs particularités et difficultés éventuelles pour une meilleure maîtrise des facteurs de risque». «Tout retard de diagnostic so- matique peut engendrer des conséquences graves pour les

portance de lutter contre la stig- matisation ciblant ces per- sonnes. «Les préjugés persistant en- core chez le personnel soignant constituent également un des facteurs rendant la prise en

moinsdifficile»,ontencoresou-

ligné des professionnels de la

jeudi le directeur local de la Santé et de la population (DSP), Laid Benkhadim.

cas somatiques, d’où l’urgence,

d’urgence.

personnes souffrant de trou- bles psychiatriques», ont souli- gné les participants à ce sémi-

charge de ces malades plus ou

La réalisation de cette unité

Unecommissionmixtecom-

naire, ouvert à l’université des

santé mentale qui ont appelé à

à

été décidée sur une proposi-

conisant«l’associationdessoins

somatiques à la prise en charge

posée de spécialistes de l’hôpi-

sciencesislamiquesEmirAbdel-

multiplier les formations et à in-

tion des professionnels de la

tal psychiatrique et de profes-

kader, qui ont insisté sur l’im-

tensifier la communication pour

santé mentale qui se sont réfé- rés aux nombreuses études cli- niques et épidémiologiques pré-

psychiatrique pour un meil- leur résultat», a indiqué M. Ben- khadim en marge d’un sémi- naire scientifique sur la santé

seurs du CHU sera installée pour étudier les modalités et les mesures à mettre en £uvre pour mener à bien cette opération considéré comme «nécessaire» dans la cartographie locale de la santé mentale, a ajouté M. Ben- khadim. Dans ce sens, le DSP a indi-

portance de l’accompagnement de ces malades sur les plans médical, psychologique et social également. L’étiquette de «malade men- tal» figurent parmi les entraves les plus «fréquente» déstabili- sant le processus de prise en charge de cette catégorie de pa-

permettre à ces malades de trouver leur place dans la so- ciété. Les modalités de la thérapie cognitive et comportementale pour une meilleure prise en charge de la dépression figurent parmi les thèmes évoqués au cours de ce séminaire scienti-

psychiatrique organisé à l’occa- sion de la célébration de la jour- née mondiale de la santé.

qué qu’il était essentiel que les personnes souffrant de trou- blepsychiquebénéficient«d’un

tients, ont par ailleurs souligné les participant à cette rencontre scientifique qui a été mise à

fique qui a constitué une occa- sionpourdébattreégalementles risques psycho-sociaux en mi-

Ce futur service «intermé-

suivisomatiqueadaptéàleurbe-

profitpoursensibilisersurl’im-

lieu professionnel.

BATNA :

Création de la 1 ère équipe de coordination chargée de la transplantation rénale à partir d’un donneur décédé

La première équipe de coordination

chargée de la transplantation rénale à par-

tir d’un donneur décédé a été créée à Batna,

a affirmé jeudi le chef de service de la né-

phrologie et de l’hémodialyse au centre hospitalier universitaire (CHU) de la wilaya, Dr Ahmed Bougroura. S’exprimant en marge de la clôture du sixième colloque international sur les ma-

ladies néphrologiques, organisé du 11 au 13 avril au centre de divertissement scientifique de Batna, Dr Bougroura a indiqué que «cette équipe de coordination est la première en Algérie à avoir l’aval pour le lancement des opérations de greffe de rein à partir d’un donneur décédé». Il a également fait savoir que des spécia- listes de l’Agence française de biomédecine

et de l’Agence nationale de greffe d’or-

ganes ont inspecté plusieurs fois le centre de néphrologie du CHU de Batna ainsi que

les équipements modernes mis en place, et

affirméquecetteinfrastructure,«conformes aux normes internationales, permettra aux praticiens de réaliser avec succès des opé- rations de greffe rénale à partir d’un don- neur décédé». Cet objectif sera réalisé, au cours de l’année 2017, par le staff médical, dirigé par le médecin spécialisé en réanimation au ser- vice des urgences médicales de l’hôpital de Batna, «Mourad Lahmar», a-t-on souligné. Pas moins de 80 opérations de greffe ré- nale à partir de donneurs vivants ont été pro- grammées pour cette année, dont 20 ont été réalisées, a informé le chef de service de la néphrologie et de l’hémodialyse qui a noté

que le centre de néphrologie de Batna a été,

pour deux années consécutives, le premier en Algérie en matière de concrétisation de son programme de greffe rénale. Le taux de réussite des transplantations rénales dans ce centre a dépassé 98 %, a-t- on rappelé, signalant qu’après la greffe ré- nale réalisée au mois de mars 2014 par le Pr Hocine Chaouche, 150 opérations simi- laires ont été réalisées à ce jour. Organisé par l’association «Aurès santé» en collaboration avec le département des ma- ladies néphrologiques et de l’hémodialyse du CHU de Batna, sous le slogan «le rein, un organe qui réuni toutes les spécialités», le col- loque international des maladies néphro- logiques a constitué une occasion de forma- tion continue dans ce domaine et un lieu d’échange d'expériences scientifiques, a-t- on relevé.

SELON LE DG DE L’INSTITUT PASTEUR, D R ZOUBIR HERATH

L'élimination de la leishmaniose réside dans la production d'un vaccin contre la maladie

La lutte contre de Leishmaniose et son élimination réside dans la pro- duction d'un vaccin contre cette mala- die’, a indiqué jeudi le directeur géné- ral de l’Institut Pasteur, Dr Zoubir He- rath. «La production de ce vaccin contri- buera à la réduction, voire à l'élimina- tion de cette maladie et d'autres patho- logies telles que la tuberculose et la po- liomyélite», a précisé le même respon- sable qui intervenait lors d’un sémi- naire national sur la leishmaniose, or- ganisé à l’université de M’sila en pré- sence des cadres du secteur de la santé des wilayas de M’sila, de Biskra de Bordj Bou Arreridj et de Batna. Des cas enregistrés ont montré que le médicament utilisé dans le traite- ment de cette maladie connu sous le nom Glukantin, s’est avéré «inefficace dans le traitement de certains patients atteints de cette pathologie dans la ré- gion de Boussaâda, ce qui nous amène à penser à trouver un autre traite- ment», a-t-il affirmé. Dr. Herath a ajouté, à ce propos, que cette situation appelle à £uvrer «à trouver des médicaments alternatifs»‘ pour le traitement de cette pathologie, soulignant que la leishmaniose cutanée touche surtout la population «du bas- sin d’El Hodna» composé des wilayas de M’sila, de Batna et de Biskra, zones où la maladie est apparue dans les an- nées 1980, transmise par piqûre de cer- taines espèces de phlébotomes. Afin de lutter contre la leishma- niose cutanée et viscérale, il a été sug- géré plusieurs solutions dont l’éradica- tion des herbes alimentant les rats de champs et de sable en plus de l’organi- sation des opérations d’arrosage en pesticides pour l’élimination des mous- tiques. Le nombre de personnes atteintes de Leishmaniose recensées entre 2000 et

2013 était de 157.597 cas dont un pic avait

été enregistré en 2005, où le nombre de

cas avait atteint 30.000 à l’échelle na- tionale pour se fixer à 6.500 cas en

2013 «grâce aux vastes opérations d’ar-

rosage de pesticides qui ont permis l’élimination des moustiques qui trans- mettent cette maladie à l’homme», se- lon M. Herath. Le recul des campagnes de préven-

tion et d’arrosage en pesticides après

2013 a favorisé l’émergence de cette

maladie ce qui nécessitera l’intensifi- cation de ce genre de campagnes pour la maîtrise et la lutte contre cette patho- logie, a-t-il précisé. Tous les secteurs sont concernés pour la lutte contre la leishmaniose à travers l’animation des bureaux de prévention des communes en plus de l’organisation régulière des campagnes d’élimination des chiens errants et des rats de champs et de sable qui peuvent causés la leishmaniose cutanée, a dé- claré, de son côté, le wali, Mokdad El Hadj. Plusieurs communications por- tant sur des thèmes inhérents, entre au- tres, au milieu et l’environnement, le rat du champ et du sable et les mé- thodes de lutte contre la leishmaniose ont été présentées lors de cette rencon- tre régionale.

APS

12 DK NEWS

SAN

Vendredi 14 - Sam

COMMENT BIEN RÉCUPÉRER APRÈS LA GRIPPE

Impératif : vous hydrater

Pour récupérer plus vite après un mé- chant rhume ou une grippe, il est important de boire beaucoup car l'eau contribue à li- quéfier les sécrétions dans les poumons. Buvez de préférence du thé car il contient de la théophylline, un bronchodilatateur natu- rel qui évite la contraction anormale des bronches. Si votre gorge est irritée, ajoutez une cuil- lère à café de miel dans votre thé : non seu- lement il apaise l'irritation mais en plus, il stimule la production de salive, ce qui aide également à liquéfier le mucus.

Essentiel : combattre la douleur

La grippe s'accompagne souvent de cour- batures et de fatigue qu'il est important de soulager pour récupérer la forme au plus vite. Certes, il n'y a pas de traitement parti- culier pour soigner la grippe mais les anti- douleurs permettent de soulager les symptômes. Aspirine, paracétamol, ou anti- inflammatoires non stéroïdiens : prenez l'antidouleur que vous avez dans la pharma- cie. Avec malgré tout une petite préférence pour le paracétamol, qui provoque moins d'effets secondaires (1000 mg, trois fois par jour). Pas d'inquiétude si la fatigue dure au- delà d'une semaine : c'est un délai habituel- lement observé dans le cas de la grippe.

délai habituel- lement observé dans le cas de la grippe. Nécessaire : éviter la surinfection Une

Nécessaire : éviter la surinfection

Une fois que vous êtes sur la voie du réta- blissement, il faut éviter à tout prix d'être en contact avec une personne qui est, elle aussi, enrhumée ou grippée. En effet, vos défenses

immunitaires sont loin d'être revenues au top, et vous risqueriez une rechute un peu plus sévère. Comme en période d'épidémie de gastro, pensez à vous laver les mains le plus souvent possible : c'est le geste essentiel pour éviter la propagation des virus.

Revigorant : boire du bouillon de poule

Ce remède est utilisé depuis des siècles non sans raison : la cystéine, un acide aminé libéré par la volaille pendant la cuisson, est chimiquement similaire à un médicament commun pour le traitement de la bronchite. Le bouillon de poule amincit le mucus et apaise les symptômes de nez bouche et de gorge irritée. Quant à la vitamine A des carottes s et les composés sulfurés de l'oignon, ils stimulent les défenses immunitaires et font barrière contre les virus.

Utile : booster les défenses immunitaires

Pour donner un petit coup de pouce à des défenses immunitaires bien affaiblies par le virus de la grippe, n'hésitez-pas à faire une cure de probiotiques. Ces compléments ali- mentaires contiennent des lactobacilles, des bactéries bonnes pour la santé, qui renfor- cent la flore intestinale perturbée par les at- taques du virus grippal. Enfin, n'hésitez pas à vous tourner vers les plantes adaptogènes, c'est-à-dire les plantes qui augmentant la capacité de notre corps à s'adapter aux différents stress, comme le ginseng ou le rhodiola qui rééqui- librent assez bien l'organisme.

TOC : ILS SONT DUS À UN DYSFONCTIONNEMENT CÉRÉBRAL

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) seraient des troubles psychiatriques ayant une manifestation cérébrale, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue de l'American Journal of Psychiatry. Pour les chercheurs, les TOC ne seraient pas des manifestations d'angoisse. Obsession de la propreté de l'ordre ou du lavage et peurs irrationnelles, les TOC se manifestent de plusieurs façons et sont peu connus des chercheurs. Les chercheurs de l'Université de Cambridge (Royaume-Uni) ont étudié 37 patients atteints de TOC et 33 volontaires sains. Ils ont observé grâce à des imageries par résonnance magnétique (IRM) que la répétition des mouvements augmente l'activité d'un ganglion situé dans la région cérébrale impliquée dans le contrôle des habitudes. Selon les résultats de cette étude, les compulsions seraient provoquées par le système de contrôle des habitudes et les traiter tôt permettrait de stopper le processus.

« Certaines coutumes rendent notre vie plus facile, comme la préparation automatique de son café le matin; d'autres vont trop loin et prennent le contrôle de nos vies d'une manière bien plus insidieuse, en modelant nos préférences, nos croyances et - dans le cas d'un TOC - nos peurs », explique le Pr Trevor Robbins, chercheur en neuroscience. « De telles conditions, lorsque des habitudes répétitives et mésadaptées dominent notre comportement, sont les plus difficiles à traiter, par thérapie cognitivo-comportementale ou par médicaments. » Pour les chercheurs, ces conclusions sur les TOC peuvent s'appliquer à de nombreux troubles psychiques. « Une gamme de comportements humains sont considérés comme des exemples d'impulsivité, comme l'abus de drogue ou d'alcool ou la boulimie. Ces comportements ont en commun la perte de contrôle », explique le Dr Claire Gillan, chercheuse au département de psychologie de l'Université.

la perte de contrôle », explique le Dr Claire Gillan, chercheuse au département de psychologie de

CANCER DE L'ENDOMÈTRE : UN MÉDICAMENT ANTI-OSTÉOPOROSE PRÉVIENDRAIT SON APPARITION

MÉDICAMENT ANTI-OSTÉOPOROSE PRÉVIENDRAIT SON APPARITION Prendre des bisphosphonates contre l'ostéoporose ré-

Prendre des bisphosphonates contre l'ostéoporose ré- duirait de moitié le risque de cancer de l'endomètre, la mu- queuse qui tapisse l'utérus, selon une analyse scientifique américaine. Nombreuses sont les femmes qui, après la mé- nopause, prennent un traitement contre la perte osseuse, aussi appelée ostéoporose. Constitué de bisphosphonate, il diminue le risque de fractures liées à la déminéralisation osseuse. Mais certaines études lui attribuent d'autres ver- tus, notamment une action anti-cancer. Une analyse amé- ricaine publiée dans la prestigieuse revue scientifique Cancer, suggère ainsi que les bisphosphonates prévien- draient le risque de cancer de l'endomètre, la muqueuse in- terne de l'utérus. Les femmes suivant un tel traitement réduiraient de moitié leur risque de développer ce cancer. Les chercheurs du Henry Ford Health System de Détroit (Etats-Unis) ont analysé les données de 29 254 femmes, par- ticipant à une large étude du National Cancer Institute. La prise de médicaments contre l'ostéoporose y était détaillée. Les scientifiques se sont concentrés sur le bisphospho- nate contenant du nitrogène, considéré comme celui qui a le plus d'activité anti-cancéreuse. Après avoir pris en compte les facteurs annexes, tels que l'IMC, le tabagisme, l'hormonothérapie, l'âge et l'origine ethnique, les analyses ont révélé que les utilisatrices de ce type de bisphosphonate

réduisaient de moitié leur risque de cancer de l'endomètre, par rapport à des femmes ne prenant pas ce traitement. « Cette étude suggère que les femmes qui nécessitent un traitement contre l'ostéoporose et qui ont un risque accru de cancer de l'endomètre ont tout intérêt à choisir le bis- phosphonate au nitrogène pour réduire leur risque de dé- velopper ce cancer » a déclaré le Dr Sharon H. Alford, auteur principal de l'étude. L'équipe a cependant précisé que ces

résultats sont à nuancer, puisqu'ils ne sont pas significatifs pour tous les types de cancer de l'endomètre. De plus, au- cune donnée n'est disponible quant à la dose « idéale » de bisphosphonate à prendre pour avoir les meilleurs effets anti-cancer, avec le moins d'effets indésirables possibles. Le cancer de l'endomètre est le 4 e cancer le plus fréquent chez la femme, et représente près d'un cancer gynécolo- gique sur deux. Chaque année, on estime ainsi à plus de 7 000 le nombre de nouveaux cas de cancer de l'endomètre. Les bisphosphonates, fréquemment utilisés chez les femmes ménopausées, constituerait, si leur action béné- fique est avéré, un moyen simple de freiner l'apparition de ce cancer, dont la survie à 5 ans était en moyenne de 76% en

2010.

NTÉ

medi 15 avril 2017

DK NEWS 13

 

CANCERS DE LA

THYROÏDE :

Ils sont

souvent

sur-traités

De plus en plus de cancers de la

s

thyroïde à faible risque sont diag-

nostiqués grâce aux nouvelles tech-

t

t

niques d’imagerie médicale. Mais

les experts scientifiques mettent en

.

t

garde contre des surtraitements

parfois plus nocifs que la maladie. Les nouvelles techniques d'ima-

s

gerie médicale permettent de diag-

t

nostiquer des cancers de la thyroïde avec des taux de mortalité extrême- ment faibles. Des symptômes sou- vent négligeables, sont sur diagnostiqués, selon les experts de

s

la revue British Medical Journal

(BMJ). L'indicateur le plus commun du

-

cancer de la thyroïde, un nodule

s

dans la région de la thyroïde du cou,

-

se trouve être malin dans 5 % des

-

cas. Le pronostic des patients at-

teints de cancer de la thyroïde est

s

s

souvent excellent, et les experts de

la revue BMJ dénoncent que le sur-

,

diagnostic implique majoritaire-

-

ment un surtraitement.

Le nombre de diagnostics de cancers de la thyroïde aux Etats- Unis a triplé au cours des 30 der- nières années, et pourtant, le taux de mortalité est resté stable. La mortalité associée à ce cancer est aussi en baisse en France (375 décès l'an dernier contre 478 en 1999), malgré une multiplication par trois des nouveaux cas de cancers (8.211 en 2012 contre 2.531 en 1990), selon les chiffres de l'Institut national du cancer (INCa). Ce qui conduit les scientifiques à conclure que les diagnostics de ces cancers sont inu- tiles et exposent les patients à des traitements dangereux, dont ils n'ont pas besoin. Le Docteur Juan Brito et ses col- lègues de la clinique Mayo (Minne- sota) confirment que la hausse du nombre de cancers de la thyroïde est essentiellement due au sur- diagnostic. Selon les auteurs, «le traitement

,

standard du cancer de la thyroïde

est l'ablation chirurgicale de la thy- roïde associée ou non à une cure

d'iode radioactif. Et au-delà de son

-

-

coût, l'ablation de la thyroïde com-

r

porte des risques opératoires, tan-

s

dis que le traitement à l'iode

s

radioactif peut avoir des effets se-

-

condaires à court terme (inflam-

mation des glandes salivaires),

s

voire à long terme, avec un risque

.

t

accru de leucémie (multiplié par

-

cinq)».

7

Ils proposent donc de « débapti-

.

ser ces micro-cancers afin de dé-

s

dramatiser le diagnostic et

-

permettre aux patients qui le sou- haitent d'opter pour une simple surveillance ».

RHINITE ALLERGIQUE

On empêche le nez de couler

La rhinite allergique pollinique, plus connue sous le nom de rhume des foins, touche avec une fré- quence plus élevée les personnes habitant le pourtour méditerranéen et le nord de l'hexagone. Les symptômes les plus fréquents sont des éternuements en salves, une abondante rhinorrhée

(nez qui coule clair), une obstruction nasale et des démangeaisons des narines.

En automédication

- Un antihistaminique en vente libre en

pharmacie. Ce sont souvent les mêmes pro-

duits que ceux qui sont délivrés sur prescrip-

tion, seuls le conditionnement et le nom

changent. Parmi les plus vendus, Actifed aller-

gie 10 mg, Humex® allergie Cetirizine ou Dol-

liallergie (1cp par jour), Drill allergie cetirizine 10 mg (1 comprimé à sucer par

jour

ment nasal et les démangeaisons, moins bien sur le nez bouché, et s'accompagnent de som-

nolence dans environ 15 % des cas. Demander

toujours conseil à son pharmacien, car cer- tains sont contre-indiqués en cas de glau-

come, de troubles du rythme cardiaque, de

pathologie de la prostate, et sont incompati-

bles avec d'autres traitements (certains anti-

mycosiques, etc)

- Un médicament homéopathique, Rhinal-

lergy®,composé de six substances actives qui

a l'avantage de n'avoir aucune contre-indica-

tion et ne provoque ni fatigue, ni somnolence.

Sucer un comprimé toutes les 1 à 2 heures dès

les premiers symptômes sans dépasser 6 com-

primés par jour, pendant une semaine au maximum.

- Des plantes à l'action antihistaminique

naturelle. Un comprimé 4 fois par jour de cas- sis-plantain (Phytostandard®) à raison de 3 à 4 comprimés par jour pendant 7 à 10 jours maximum.

- Une inhalation de feuilles d'orties, prépa-

rées avec 40 g de fleurs de camomille achetées chez l'herboriste. Faire infuser le tout dans un

Ils agissent rapidement sur l'écoule-

).

litre d'eau bouillante. Très efficace pour ré- duire les éternuements et les irritations na- sales.

Les comportements à adopter

- Un lavage des fosses nasales. J'effectue

plusieurs fois par jour, un lavage des fosses nasales avec du sérum salé ou de l'eau de mer (spray eau de mer Physiotonique, spray Isoto- nic Quinton, spray nasal Humer 100% eau de mer) afin de débarrasser mes muqueuses na-

100% eau de mer) afin de débarrasser mes muqueuses na- sales des pollens qui s'y sont

sales des pollens qui s'y sont accumulés. Si vous avez les narines sensibles, privilégiez plutôt un produit tel que Stimunal® Spray au calendula.

- Limiter les sorties. Je reste autant que

possible à l'intérieur, fenêtres fermées. Si je

dois sortir, de retour chez moi, je prends une

douche et je rince abondamment mes che- veux.

Je consulte quand ?

- Si mon nez continue de couler ou/et si je

ressens toujours des démangeaisons nasales, de même que si mes symptômes réapparais-

sent à peine le traitement terminé. Car si vous ne traitez pas votre rhinite, elle risque de s'ag- graver en intensité et en durée, voire de s'ac- compagner d'asthme.

- Si je commence à tousser le soir, à avoir

une respiration sifflante, à souffrir de gêne

respiratoire, autant de signes d'atteinte bron- chique.

- Si je suis enceinte. Les antihistaminiques

sont possibles, mais il est recommandé de de- mander l'avis d'un allergologue.

Je préviens les récidives

- Je fais une cure de magnésium, afin de li-

miter la libération d'histamine à l'origine des

symptômes : 2 à 3 comprimés par jour, à avaler

de préférence à distance des repas.

- Par temps sec et venteux, ou entre deux

averses, je reste autant que possible à la mai- son, car le pollen y est très abondant à l'exté-

rieur. Si je dois sortir, je choisis le meilleur moment en consultant auparavant le site du Réseau national de surveillance aérobiolo-

gique qui fournit des relevés polliniques pour

chaque région.

- Je lave souvent draps et vêtements à l'eau

très chaude et j'évite de les faire sécher à l'ex- térieur où ils agissent comme un «aimant à pollens».

- Je fais une cure de probiotiques (Lacti-

biane ALR) associés à l'acide romarinique (an-

tihistaminique) ou la quercétine (anti-inflammatoire), pour agir sur mon ter- rain allergique en jouant sur ma flore intesti-

nale. 80 % du système immunitaire est en effet

fabriqué par la muqueuse intestinale.

BLESSURES : un muscle biométrique capable de se réparer créé en laboratoire

Mettre au point un muscle ar- tificiel dans un laboratoire est désormais possible. Ce tissu
Mettre au point un muscle ar-
tificiel dans un laboratoire est
désormais possible. Ce tissu est
capable de se contracter et gué-
rir d'une blessure comme un
muscle humain.
Des chercheurs de l'univer-
sité de Duke, aux Etats-Unis, ont
réussi à cultiver un muscle bio-
métrique en laboratoire, doté
des mêmes fonctions qu'un vrai
muscle. Il peut donc se contrac-
ter et piocher dans un stock de
cellules souches pour se réparer
en cas de besoin. Les scienti-
fiques ont détaillé leur expé-
rience dans la revue spécialisée
de l'étude, Nenad Bursac.
PNAS. «Le muscle que nous
En effet, après une stimula-
avons fabriqué représente une
importante avancée sur le ter-
rain», affirme le principal auteur
tion électrique, le muscle biomé-
trique s'est contracté avec dix
fois plus de puissance qu'un
muscle artificiel «classique», at-
teignant ainsi la même force
qu'un muscle humain. Le pro-
cessus de réparation a égale-
ment obtenu de très bons
résultats aux tests en laboratoire.
Pour finaliser l'expérience, les
chercheurs ont implanté leur
création dans des rats, en obser-
vant son intégration tous les
deux jours pendant deux se-
maines. Les résultats obtenus
sont très prometteurs : le muscle
s'est renforcé et des cellules sont
parvenues à se déplacer à travers
les veines qui s'y sont dévelop-
pées. Les chercheurs se concen-
trent maintenant sur les
possibles domaines d'applica-
tion d'une telle découverte, en
particulier pour réparer des
blessures musculaires. Mais le
muscle biométrique pourrait
déjà servir à l'industrie pharma-
ceutique pour tester des molé-
cules en cours de fabrication.

14 DK NEWS

AFRIQUE

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

ÉTHIOPIE-ÉRYTHRÉE

L'ONU appelle à trouver des solutions pacifiques aux conflits affectant la Corne de l'Afrique

La Commission du tracé de la frontière entre l'Erythrée et l' Ethiopie a souligné mercredi l'impor- tance de trouver des solutions pacifiques aux conflits affectant la Corne de l'Afrique et de mettre pleinement en úuvre les accords à cette fin. L'organe de l'ONU, qui a fêté mercredi ses 15 ans d' existence, a regretté que la décision de la Commission relative à la démarcation de la frontière entre les deux pays, adoptée conformément à l' Accord de paix d'Alger signé en 2000, n'ait toujours pas été appliquée et que les relations entre l' Ethiopie et l'Erythrée ne soient pas encore normali- sées, selon un communiqué onusien. La Commission a appelé l' Ethiopie et l' Erythrée à appliquer la décision de la Commission des demandes d' indemnisation, prise en 2009, et d'úu- vrer pour jeter les bases d' une paix complète et durable, avec l' appui des Nations unies et des autres partenaires, ajoute le communiqué.

CAMEROUN:

L'ONU encourage les autorités à rétablir Internet dans les régions anglophones

à rétablir Internet dans les régions anglophones Le Représentant spécial du Secrétaire général pour

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afrique centrale, François Louncény Fall, a exhorté jeudi les autorités camerounaises à exami- ner avec diligence les difficultés des populations et des entrepreneurs des régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, qui sont privés d'Internet depuis mi-janvier 2017, selon un commu- niqué publié jeudi par l'ONU sur son site. «C'est une situation déplorable. Mais je suis per- suadé que cet important outil de développement, de communication et d'épanouissement collectif sera progressivement rétabli sur l'ensemble du territoire camerounais», a-t-il indiqué avant de quitter le Cameroun le 13 avril au terme d'une visite officielle de quatre jours. Au cours de cette visite, M. Louncény Fall, qui est également chef du Bureau régional des Nations Unies pour l'Afrique centrale (UNOCA), a fait un état des lieux et pu apprécier l'impact des mesures récemment prises par le gouvernement pour répon- dre aux préoccupations des avocats et des ensei- gnants d'expression anglaise. «J'ai eu des échanges fructueux et pleins d'espoir avec les toutes les parties prenantes», a souligné le Représentant spécial au cours d'une conférence de presse à Yaoundé le 12 avril. Il a rencontré des repré- sentants du gouvernement, des membres de la société civile, des leaders de l'opposition, des mem- bres du corps diplomatique et ceux du système des Nations Unies. Il s'est aussi entretenu avec des personnes arrê- tées et détenues en lien avec la situation dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, notamment Maître Felix Nkongho Agbor Balla et l'animateur radio Mancho Bibixy. «J'encourage le gouvernement camerounais à prendre toutes les mesures qu'il jugerait appro- priées, dans les meilleurs délais et dans le cadre de la loi, afin de créer des conditions favorables au renfor- cement de la confiance nécessaire à la sortie de crise», a noté M. Louncény Fall. Dans cette perspective, il a souligné que «la pour- suite d'un dialogue sincère et constructif tenant compte des acquis est primordiale». Il a ajouté que, le cas échéant, les Nations Unies restent disposées à continuer à «accompagner cette dynamique afin de contribuer aux efforts des autorités et de leurs parte- naires dans la recherche de solutions consensuelles et durables à cette situation».

SAHARA OCCIDENTAL-MAROC

L'Afapredesa confirme l'existence de fosses communes au Sahara occidental occupé, dénonce les violations marocaines

Le président de l'Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (Afapredesa), Abdeslam Omar a confirmé jeudi à Dakhla (camp des réfugiés sahraouis) l'existence de fosses communes au Sahara occidental occupé, dénonçant le refus des autorités d'occupation marocaines l'accès au territoire sahraoui, aux observateurs internationaux.

Intervenant en marge des travaux de la Conférence internatio- nale estudiantine et juvé- nile de solidarité avec le peuple sahraoui dont les travaux ont débuté mer- credi avec la présence de plus de 110 participants étrangers, M. Omar, cité par l'agence de presse sah- raouie SPS, a relevé que les autorités d'occupation marocaines refusent l'ac- cès aux observateurs internationaux et des

l'ac- cès aux observateurs internationaux et des organisations des droits de l'Homme «par peur de

organisations des droits de l'Homme «par peur de découvrir les fosses com- munes et les restes des victimes dans les terri- toires sahraouis occupés.» Le président de l'Afapredesa a également condamné les violations des droits de l'Homme commises par les autori- tés d'occupation maro- caines contre les Sahraouis qui luttent pacifiquement pour arra- cher leur indépendance, appelant à faciliter l'accès au territoire sahraoui

occupé, aux observateurs internationaux et à faire la lumière sur le sort de plus de 500 Sahraouis disparus depuis le début de l’occu- pation marocaine du Sahara occidental. Dans ce contexte, Abdeslam Omar a souli- gné la nécessite de l’élar- gissement de la mission des Nations unies pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) à la protection et la surveil- lance des droits de l’Homme. Cette rencon- tre, qui se tient sous le slo-

gan «Ensemble pour libé-

rer la dernière colonie en Afrique», entre dans le cadre de la consolidation des liens de solidarité multidimensionnelle avec

le peuple sahraoui et avec

ses étudiants et ses jeunes,

a affirmé le secrétaire

général de l’Union géné- rale des étudiants de Sakia El-Hamra et Oued El- Dhaheb (Ugesario), Moulay Mohamed Brahim Saleh. Les participants traite-

ront, durant les trois jours

de la conférence, de plu-

sieurs axes visant à per- mettre une meilleure compréhension par la catégorie ciblée de thèmes tels que la décision de la Cour de justice euro- péenne, la question des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis

occupés et celle de la spo- liation des richesses natu- relles du Sahara occiden- tal par l’occupant maro- cain, ainsi que la partici- pation politique des jeunes, a précisé M. Moulay lors de l'ouverture

de la rencontre.

SAHARA OCCIDENTAL :

Adala UK dénonce la poursuite des violations des droits de l'enfant par le Maroc

Les forces d'occupation maro- caines continuent de violer les droits de l’enfant au Sahara occidental, et ce chaque jour et avec d’innombra- bles façons, a dénoncé l’organisa- tion britannique de défense des droits du peuple sahraoui, Adala UK. Aucun des enfants se trouvant à proximité des manifestations paci- fiques régulières qui ont lieu dans les territoires occupés du Sahara occidental pour exiger le droit des Sahraouis à l’autodétermination, n’est à l’abri de la violence de la police marocaine, souligne l’ONG dans un communiqué. Elle cite plusieurs cas, dont celui de Alkanti Alalaoui, un garçon de 12 ans, sourd et handicapé, qui a été arrêté par les forces marocaines le 29 mars dernier alors qu’il était assis devant la porte de sa maison.

Alkanti a été sauvagement abattu et blessé dans plusieurs parties de son corps, avant d’être embarqué de force et brutalement dans le véhi- culé de la police et transporté dans un endroit inconnu. Ses voisins ont protesté en solidarité avec lui. La police a exigé de sa famille de calmer les manifestants et de ne pas déposer

plainte au sujet de l’agression contre l’enfant, en contre partie de sa libé-

ration. Libéré, l’enfant était

matisé et dans un état critique. La mère de Alkanti a finalement déposé plainte contre les agents de la police pour violences et enlève- ment. Ce genre de plaintes n’abou- tissent jamais à quelque chose, car elles ne sont pas prises en charge, note Adala UK. Elle relève que l’arrestation, le transfert et l’interrogatoire des

trau-

enfants sans la présence de leurs

violation flagrante

de la convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, signée

pourtant par le Maroc. L’organisation a recommandé à l’ONU et à l’ensemble de la commu- nauté internationale d’envoyer des observateurs aux territoires occupés du Sahara occidental pour aider à garantir les droits de l’Homme du peuple sahraoui. Elle a exhorté en outre, le gouver- nement marocain à mettre fin à sa politique d’impunité pour les viola- tions commises par ses propres forces contre les citoyens sahraouis, et en particulier, les enfants. En novembre 2016, Adala UK avait présenté un rapport sur l’abus des droits de l’enfant au Sahara occiden- tal à l’ONU.

parents, est une

EGYPTE

Le Caire dit avoir identifié le kamikaze de l'attentat contre l'église de Tanta

Le ministère égyptien de l'Intérieur a annoncé jeudi avoir identifié le kamikaze ayant perpétré dimanche un attentat meurtrier contre l'église Mar Girgis à Tanta, dans le nord du pays. La veille, il avait annoncé l'identification du kamikaze ayant perpétré le même jour une attaque contre une église d'Alexandrie. Les deux attentats, menés le jour de la fête des Rameaux, ont fait 45 morts et ont été revendi- qués par le groupe terroriste autoproclamé «Etat isla- mique» (Daech/EI). Le ministère a indiqué dans un communiqué que le kamikaze avait été identifié comme «Mamdouh Amin Mohamed Baghdadi, né en 1977 à Qena en Haute Egypte, gouvernorat où il résidait». Selon le texte, il était «cadre» d'une cellule terroriste. Le ministère a également annoncé l'arrestation de trois membres de cette cellule. Le ministère a également annoncé augmenter la récompense offerte à quiconque offrira des informations permettant l'arrestation d'un membre de la cellule liée, selon lui, aux attaques de dimanche, passant de 100.000 livres égyptiennes (5.100 euros) à 500.000 livres (26.000 euros).

égyptiennes (5.100 euros) à 500.000 livres (26.000 euros). Mercredi, le ministère de l'Intérieur avait identifié

Mercredi, le ministère de l'Intérieur avait identifié l'auteur de l'attentat contre l'église d'Alexandrie comme Mahmoud Hasan Moubarak Abdallah, né à Qena en 1986. La première attaque a visé dimanche l'église Mar Girgis à Tanta, tuant 28 personnes. La seconde a été per- pétrée à l'entrée de l'église Saint-Marc à Alexandrie, coû- tant la vie à 17 personnes. En réaction, le président égyptien a décrété l'état d'ur- gence pour une durée de trois mois.

APS

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017 MONDE DK NEWS 15
Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017
MONDE
DK NEWS
15
CONFLIT SYRIEN : Poutine et Erdogan prônent une enquête rapide sur l'incident d'Idlib Le président
CONFLIT SYRIEN :
Poutine et Erdogan prônent une enquête
rapide sur l'incident d'Idlib
Le président russe
Vladimir Poutine et
son homologue turc
Recep Tayyip
Erdogan ont réitéré
leur volonté
d'encourager le
processus de paix en
Syrie et ont
préconisé une
enquête impartiale
sur l'incident d'Idlib,
durant lequel des
dizaines d'habitants
ont été intoxiqués,
indique un
communiqué du
Kremlin.
des habitants de Khan
Cheikhoun reste contro-
versée.
Par ailleurs, le vice-
ministre russe des Affaires
étrangères Guennadi
Les présidents russe et
turc se sont prononcés,
lors d'un entretien télé-
phonique, pour «une
enquête internationale
immédiate, objective et
détaillée sur l'incident
impliquant des armes chi-
miques survenu dans la
province d'Idlib le 4 avril»,
lit-on dans le communi-
qué.
L'entretien télépho-
nique a eu lieu à l'initiative
de la Turquie. Les deux
présidents se sont dit dis-
posés à poursuivre le tra-
vail conjoint visant à ren-
forcer le régime de cessez-
le-feu en Syrie et à encou-
rager le processus de paix
syrien selon différents for-
mats.
Les Etats-Unis ont
effectué, dans la nuit du 6
au 7 avril, une frappe de
missiles contre la Syrie,
accusant le gouvernement
syrien d'avoir eu recours à
des armes chimiques à
Idlib. La Russie a critiqué
la démarche de
Washington et a réclamé
des preuves.
Mardi 4 avril, une
frappe aérienne sur la ville
de Khan Cheikhoun dans
la province d'Idlib, en
Syrie, a été suivie par l'in-
toxication aux produits
chimiques de nombreux
habitants.
Des sources locales
proches de l'opposition
font état de 80 morts et de
200 blessés et en imputent
la responsabilité aux forces
gouvernementales
syriennes. Celles-ci rejet-
tent ces accusations.
Les autorités russes exi-
gent une enquête impar-
tiale sur cette affaire avec
l'implication de
l'Organisation pour l'inter-
diction des armes chi-
miques (OIAC). En l'ab-
sence d'une telle enquête,
l'origine de l'intoxication
aux produits chimiques
Gatilov avait déclaré jeudi à
l'agence Sputnik qu’il faut
enquêter non seulement
sur l’attaque chimique à
Idlib, mais également sur
les conséquences de la
frappe américaine sur la
base aérienne syrienne de
Shayrat.
En répondant à la ques-
tion sur une mission d'en-
quête sur les évènements
dans la province syrienne
d'Idlib, le vice-ministre a
signalé qu'elle devrait être
formée «pour enquêter
non seulement sur l'at-
taque d'Idlib, mais égale-
ment sur les conséquences
de la frappe américaine sur
la base aérienne de
Shayrat». Selon M. Gatilov,
la mission doit avoir accès
à tout.
5.000 terroristes venus des pays européens
Une totalité de 5 000 terroristes sont
venus des pays européens en Syrie, a
déclaré Ayman Soussan, vice-ministre
syrien des Affaires étrangères à l'agence
russe Sputnik.
«Nous avons une statistique selon
laquelle environ 5 000 terroristes se trou-
vant chez nous sont venus des pays de
l'Union européenne. Imaginez que ces 5
000 terroristes reviennent en Europe et
ils peuvent le faire. Ce sera une catas-
trophe pour la sécurité et la stabilité des
pays européens et leur population», a
indiqué M.Soussan cité vendredi par
l'agence.
Il a également indiqué qu'un petit
groupe d'extrémistes était d'ores et déja
parvenu à semer le chaos et la peur à
Bruxelles et à Paris.
La Syrie fait face à une crise déclen-
chée en mars 2011 par un soulèvement
populaire contre le pouvoir en place, qui
s'est militarisé avec le temps.
Des groupes terroristes, tels que le
«Front Nosra» (ex-branche d'Al Qaida en
Syrie) et le groupe terroriste autopro-
clamé Etat islamique (EI/Daech) sont
apparus dans le pays procédant à une
série de crimes meurtriers visant les
forces armées syriennes et leurs soutiens,
et la population. Ces groupes terroristes,
incluant des combattants étrangers venus
pour la plupart des pays d'Europe sont
combattus par les forces gouvernemen-
tales syriennes avec le soutien de forces
russes. Daech est aussi combattu en Syrie
et en Irak voisin par une coalition inter-
nationale menée par les Etats-Unis.
Le Le conflit syrien a fait 320.000
morts et des milliers de, réfugiés.

PRISONNIERS POLITIQUES PALESTINIENS:

Les forces israéliennes doivent mettre fin à leur politique illégale et cruelle

Les forces de l’occupa- tion israéliennes doivent mettre fin à leur politique «illégale et cruelle» à l’égard des détenus poli- tiques palestiniens et res- pecter le droit internatio- nal des prisonniers, a plaidé jeudi, l’organisation de défense des droits de l’Homme, Amnesty International. L’ONG a souligné dans un communiqué que les prisonniers politiques palestiniens de Cisjordanie occupée et de Ghaza, sont privés de visites familiales régulières, affirmant qu’au-delà de la «cruauté» de cette situation, elle constitue «une violation flagrante du droit interna- tional». La réaction d’Amnesty intervient à quelques jours de la grève de la faim déci- dée par les prisonniers politiques palestiniens pour marquer «la Journée du Prisonnier palestinien», le 17 avril. L’organisation qui cite des témoignages auprès

avril. L’organisation qui cite des témoignages auprès des prisonniers et des membres de leurs familles, évoque

des prisonniers et des membres de leurs familles, évoque les souffrances de ces dernières pour avoir été privées de voir leurs proches détenus pendant de nombreuses années. Les détenus politiques palestiniens sont égale- ment empêchés d’appeler leurs familles par télé- phone. L’ONG relève que les conséquences de priver une personne emprison- née de voir ses proches pendant longtemps «peu- vent être dévastatrices». Citée par le communi- qué, la directrice régionale

adjointe pour l’Afrique du Nord et le Moyen Orient d’Amnesty, Magdalena Mughrabi, a relevé que les autorités d’occupation israéliennes «doivent ces- ser d'imposer des restric- tions excessives aux droits de visite afin de punir les prisonniers et leurs familles et veiller au res- pect des normes interna- tionales relatives aux conditions d’emprisonne- ment». L’ONG relève qu’actuel- lement, 17 prisons israé- liennes comptent 6.500 prisonniers palestiniens, dont au moins 300 enfants.

Pas moins 1.000 détenus sont interdits de recevoir des visites familiales. Une vingtaine est à isolément. La grande majorité des prisonniers sont des hommes, 57 sont des femmes. 13 sont des filles de moins de 18 ans. «Au moins 500 per- sonnes sont détenues sans inculpation ni procès, entravant les garanties exi- gées par le droit internatio- nal pour prévenir la déten- tion arbitraire», note Amnesty.

PÉNINSULE CORÉENNE:

La Russie «très inquiète» du regain de tensions, appelle à la retenue

La Russie, «très inquiète» du regain de tensions dans la péninsule coréenne, a appelé hiertoutes les parties à la «retenue» et à éviter toute action qui pourrait être interprétée comme une «provoca- tion», a indiqué le Kremlin. «Moscou suit avec une grande inquiétude la montée des tensions dans la péninsule coréenne. Nous appelons tous les pays à la retenue et les met- tons en garde contre toute action qui pourrait être interprétée comme une provocation», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à des journalistes. Le président américain Donald Trump a pro- mis jeudi que le «problème» nord-coréen serait «traité». Il avait annoncé auparavant l'envoi vers la péninsule coréenne du porte-avions Carl Vinson, escorté par trois navires lance-missiles, puis évo- qué une «armada» comprenant des sous-marins. Un tel porte-avions transporte en général 70 à 80 avions ou hélicoptères, dont une cinquantaine d'avions de combat. La Corée du Nord a promis de répondre à l'en-

voi «insensé» de ce groupe aéronaval, se disant prête pour la «guerre».

IRAK

Les règles d'engagement inchangées sous l'administration Trump

Les règles d'engagement relatives aux frappes américaines contre le groupe terroriste autopro- clamé «Etat islamique» (Daech/EI) sont restées inchangées sous l'administration du président

Donald Trump, a déclaré jeudi à Baghdad un com- mandant américain. Après sa prise de fonctions en janvier, M. Trump avait ordonné la mise en place d'un «nou- veau plan» pour défaire le groupe ultraradical, et appelé à des recommandations pour changer les règles d'engagement pour l'armée. «Nous avons toujours les mêmes règles d'enga- gement» qui étaient en vigueur avant l'arrivée à la présidence de M. Trump, a déclaré à des journa- listes le général Rick Uribe, l'un des responsables au sein de la coalition internationale antiterro- ristes menée par les Etats-Unis. «Nous n'avons pas changé nos procédures en

raison d'un changement au sein de (

tration», a-t-il ajouté, insistant sur le fait que la coalition étudie avec attention les cibles de façon à éviter toute victime civile. Les frappes de la coalition ont récemment été critiquées pour avoir causé des pertes civiles à Mossoul-Ouest, d'où les forces irakiennes tentent de chasser l'EI avec l'aide de Washington. La coalition a ainsi admis qu'un de ses bombar- dements avait «probablement» joué un rôle dans la mort de nombreux civils le 17 mars dans cette par- tie de la grande ville du nord de l'Irak. Le général Uribe a estimé que, même après la reprise totale de Mossoul par les forces irakiennes, la guerre contre l'EI, qui contrôle d'autres secteurs en Irak, ne sera pas pour autant finie. «Le fait qu'on en ait fini avec Mossoul ne signifie pas qu'on en ait fini avec Daech en Irak», même si «cela constituera un coup sévère» pour le groupe terroriste, ajouté le général Uribe.

l'adminis-

)

IRAN:

Rohani candidat à la présidentielle du 19 mai

Le président iranien Hassan Rohani s'est inscrit vendredi pour être candidat à l'élec- tion présidentielle du 19 mai prochain afin d'obtenir un second mandat de quatre ans,

a rapporté la télévision iranienne. M. Rohani avait été élu en 2013 dès le premier tour avec plus de 50% des suffrages, bénéficiant d'un large soutien des partis modérés et réformateurs. Les candidats ont jusqu'à samedi pour s'inscrire pour la présidentielle. Le Conseil des gardiens de la constitution, instance contrôlée par les religieux conservateurs, aura ensuite jusqu'au 27 avril pour approuver les candidats autorisés à participer au scrutin. APS

16 DK NEWS

CULTURE

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

PATRIMOINE

Bel Horizon éditera un ouvrage sur le patrimoine de la ville d’Oran

L’Association Bel Horizon d’Oran prépare un ouvrage sur le patrimoine de la ville, qui sera édité au titre du projet patrimoine, financé par le ministère de la culture et l’Union européenne UE, a-t-on appris de cette association. L’ouvrage, intitulé «Oran patrimoine» sera le premier titre d’une série Histoire civilisationnelle de la ville d’Oran qu’éditera l’association, a in- diqué son président Kouider Metaïr. Cette publication, conçue pour être un outil de travail pour les chercheurs et un guide pour les touristes nationaux et étrangers, sera le fruit d’une collaboration de membres de l’association, d’hommes de culture, d’historiens, d’écrivains, d’architectes et autres passionnés de l’histoire de la ville. La publication de cet ouvrage, prévue en oc- tobre prochain, vise à mettre en évidence le pa- trimoine matériel et immatériel de la capitale de l’Ouest du pays ainsi que son histoire. Par ailleurs, dans le cadre du projet Patri- moine, l’association Bel Horizon procède ac- tuelle à la formation d’intermédiaires du patri- moine. Trente étudiants en première année mas- ter du département d’architecture de l’USTO bé- néficient de cette opération lancée depuis un an. Cette formation qui se poursuivra jusqu’à octobre prochain, porte sur un volet théorique dé- dié à la connaissance des chartes internatio- nales concernant le patrimoine ainsi que la rè- glementation nationale et le cadre juridique portant sur la préservation, la protection et la va- lorisation du patrimoine. Un volet pratique est prévu dans cette forma- tion et consistant en des sorties sur le terrain au niveau des sites archéologiques et historiques de la région.

TIZI-OUZOU :

La 4 e édition du salon du livre de Boudjima du 20 au 22 avril

La 4e édition du salon du livre de Boudjima, une vingtaine de kilomètres au nord de Tizi Ouzou, se tiendra du 20 au 22 avril en présence d’une vingtaine de maisons d’édition et une soixantaine d’auteurs, a-t-on appris jeudi des or- ganisateurs. L’évènement qu’organise l’Assemblée popu- laire communale (APC) en collaboration avec le mouvement associatif sera dédié cette année, à l’écrivain, linguiste et anthropologue Mouloud Mammeri dont le centesnaire de la naissance est fêté depuis le mois de février dernier à travers tout le territoire national, a indiqué le président de l’APC, Smaïl Boukherroub. Prévu au niveau de la bibliothèque municipale Mohia, l’édition de cette année sera placée sous le thème «A Boudjima, je lis, je m’enrichis», a-t- il affirmé soulignant que la littérature de jeunesse et l’histoire constitueront les deux axes princi- paux de ce rendez-vous annuel devenu incontour- nable pour les adeptes du livre et de la lecture. Des conférences sur l’histoire et le printemps amazigh, dont le 37ème anniversaire sera com- mémoré le jour de l’ouverture du salon, sont éga- lement au programme de la manifestation dans le but d’offrir aux jeunes générations une occa- sion de connaître leurs origines, a-t-il expliqué. Outre les écrivains algériens qui seront pré- sents en force à Boudjima, le salon connaîtra la participation de quatre (4) auteurs étrangers, à savoir l’italien Nicolai Ricardo et les tunisiens Amina Arfaoui, Saïf Allah Blili et Aziz Krichène, a-t-il souligné. Des maisons d’édition d’Alger et Constantine, en plus de celles activant au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou prendront part aux expositions vente de livres, ainsi qu’aux différentes activités prévues en la circonstance, a-t-il encore fait sa- voir. Le programme comportera, en effet, des ta- bles rondes sur l’écriture, le livre et son impact dans la société, l’histoire, des hommages à des au- teurs tels que Mouloud Mammeri et Nabil Fares, des présentations d’ouvrages et une dizaine d’ateliers dédiés aux enfants, a-t-il ajouté.

LE MINISTRE DE LA CULTURE, AZZEDINE MIHOUBI :

« L'Etat protège et préserve le patrimoine matériel et immatériel »

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi a affirmé jeudi au Conseil de la nation, en réponse à une question orale concernant le site historique Hippone à Annaba, que «l'Etat protège et préserve le patrimoine matériel et immatériel».

«L'Algérie comme d'autres pays de la

Méditerranée recèle de nombreux vestiges romains», dont «200 sites archéologiques

à Annaba seule relevant des ministères de

la Culture et des Affaires religieuses et des wakfs», a indiqué le ministre devant le Conseil de la nation lors de d'une séance consacrée aux question orales sous la présidence de Abdelkader Bensalah. Pour M. Mihoubi, la protection du pa- trimoine et sa promotion sont des missions auxquelles l'Etat s'attele, précisant que plus de 1000 agents de sécurité relevant de l'Of- fice national de la protection des biens cul- turels sont en charge de de cette mission. «L'aménagement des sites archéolo- giques exige la mobilisation des moyens, des enveloppes financières et des exper- tises en matière de protection et d'aména- gement», a-t-il reconnu. «Des sessions de formation sont orga- nisées dans le cadre d'un partenariat avec des étrangers» parmi lesquels, des Alle- mands pour l'aménagement du musée de Cherchel et des Turques pour la rstaura- tion de la mosquée Ketchaoua, a révélé M. Mihoubi. Le ministre de la culture a fait savoir,

M. Mihoubi. Le ministre de la culture a fait savoir, dans ce sens, que «les fouilles

dans ce sens, que «les fouilles archéolo- giques se poursuivent au niveau de plu- sieurs sites notamment Romains et Nu- mides notamment les pyramides de Tia- ret». Il a souligné également la nécessité de «faire de ces sites archéologiques une ressource économique et touristique en octroyant des concession pour leur exploi- tation «, ajoutant que «la mission de pro-

motion incombe au ministère de tou- risme». Concernant les activités artistiques et culturelles organisées sur des sites archéo- logiques notamment Romains, M.Mi- houbi a indiqué qu'«ces pratiques sont dé- conseillés, rappelant les théâtres alterna- tifs réalisés à Timgad et Djemila afin de préserver les sites authentiques».

CINÉMA

«En attendant les hirondelles» de Karim Moussaoui sélectionné au Festival de Cannes

Le long métrage «En attendant les hirondelles» du réalisateur algérien Karim Moussaoui a été retenu dans la section «Un cer- tain regard» du 70e Festival de Cannes prévu du 17 au 28 mai, an- noncent les organisateurs. Ce premier long métrage du réalisateur, qui sera présenté en avant-première à Cannes, est une coproduction algéro-française développée dans le cadre de la résidence de la «Cinéfondation du festival de Cannes» qui est en compétition dans cette section avec 15 autres œuvres. «En attendant les hirondelles» est présenté comme une œu- vre traitant de l'Algérie d'aujourd'hui, entre «traditions et aspi- ration à la modernité», à travers les histoires de trois personnages

arrivés à une tournant de leurs vies où les questionnements de- viennent pesants et où les grandes décision , comme celle de quit- ter le pays, s'imposent avec insistance. Karim Moussaoui a intégré le paysage cinématographique al- gérien en 2013 avec la sortie du moyen métrage «Les jours d'avant», plusieurs fois primés dans des manifestations interna- tionales. En compétition officielle, 18 films sont en lice pour la Palme d'Or dont «Happy End» de l'Autrichien Michael Haneke, «Les Proies» de l'Américaine Sofia Coppola, «Rodin» du Français Jacques Doillon et «L'Amant double» de François Ozona, «Won- derstruck» de l'Américain Todd Haynes, ou encore «Okja» du Co- réen Bong Joon-Ho.

MUSIQUE

Spectacle inédit de chant andalou et de danse

flamenco présenté par Hasna Hini et Samara à Alger

Un spectacle inédit de mu-

entre huit musiciens algériens,

Sous l'impulsion et le re-

et

les sons amples et compres-

compte deux CD à son actif,

sique andalouse et de chants et

gard académique de son père

sés du «Cajon» , caractérisant

«Min touratina» (de notre pa-

danses Flamenco a été pré-

(au qanun) Smail Hini, un des

le

genre Flamenco, ainsi que

trimoine-2008) et «Chiâar Er-

senté jeudi soir à Alger par la chanteuse Hasna Hini et la danseuse de Flamenco Samara

maîtres de la musique anda- louse qui a voué sa vie à la for- mation des jeunes, Hasna Hini

les envolées phrastique de Kheireddine M'Kachiche et Mansour Brahimi , ont bâti de

rouh wel qalb» (Poésie de l’âme et du cúur-2010). Connue du public d'Alger

et son guitariste Sergio Mate- sanz, dans un échange proli- fique qui a réuni deux genres musicaux du patrimoine mé- diterranéen.

au luth, a entonné, en solo ou en duo avec le chanteur Raul Jinenez, une dizaine de pièces des terroirs Hawzi, Chaâbi et espagnol, également expri-

belles passerelles culturelles et exprimé les émotions de la vie dans ses joies et ses peines. Le public qui a savouré le spectacle dans la délectation,

où elle y est née, Samara s’ini- tia très jeune au piano, au vio- lon et à la danse classique, avant de découvrir quelques années plus tard à Paris, alors

Organisé par l'Office Riadh

mée à travers la fermeté du pas

a

pris du plaisir à apprécier,

jeune étudiante, sa passion

El Feth (Oref), «Sinfonia Anda- lousa», intitulé du spectacle, a permis au nombreux public de la salle Ibn-Zeydoun d'appré- cier, une heure et demie du- rant, une prestation rendue dans une rencontre onirique

un instrumentiste et un vo- caliste espagnols, dirigés par le professeur Smail Hini. Il n'aura fallu que d'une rencontre entre Hasna Hini et Samara, deux artistes algé- riennes établies en Espagne, pour que jaillisse l'étincelle d'un projet artistique unique, brillamment mené avec Man- sour Brahimi à la mandoline, Lamouri Mohamed Lamine aux percussions, Said Gaoua au cajon, (percussion en forme de caisse), Madjid Ouagnoun à la deuxième voix, Samir Assas

et du regard, la grâce du geste précis, l`élégance du mouve- ment et la contraction du corps qui donnent à Samara, dans ses multiples tenues flam- boyantes, un charisme impo- sant. Les pièces, «Ya zahwet bali ya ghali», «Koulili bellah ya chemâa», «Atfekkart wedjrat demaâti» du regretté El Ha- chemi Guerouabi (1938-2006), «Parom pom pom» de Manolo Escobar (1931-2013), «Rosa Ma- ria», «Soleada», «Ech'Chemâa» du regretté Kamel Messaoudi (1961-1998), «Alger, Alger» de Lili Boniche (1921-2008), «Nou- bet Sika (une partie), «Ala Fas- kini (inqilab), «Ma teftakar ya ghazali» (n'çraf ), «Rit el qa- mar kad ghass» (khlas 1) et «Ya ma dellalouk ya badri» (khlas 2), ont constitué le ré-

dans une randonnée méditer- ranéenne, des chants et des danses de différents registres artistiques, émanant de la tra- dition populaire. Etablie à Madrid (Espagne), Hasna Hini, diplômée par ail- leurs en musicologie à Paris, a, dès l’âge de huit ans, adhéré à l’Association «Essendoussia», puis «El Inchirah», pour parti- ciper comme soliste, alors qu’elle n’a que 15 ans au Festi- val de Ghaza (Palestine). Partie à Paris, elle adhère à l’Association «Les airs anda- lous» et poursuit une forma- tion académique, avant de s’envoler à nouveau pour Ma- drid où elle progresse dans son art, avec des formations marocaines et gitanes. Fière de s’être frottée à de grands maîtres de la musique,

pour le chant et le Flamenco. Après des études universi- taires en journalisme et en économie, elle suit une forma- tion de danse et obtient le di- plôme de la Fondation Cristina Heeren d’Art Flamenco, pour se perfectionner ensuite au- près de grands maîtres de ce genre de musique. Parmi ses plus grandes sources d’inspiration, des dan- seurs aux univers très diffé- rents tels que Milagros Menji- bar, José Galvan, Carmen Le- desma ou encore Ursula Lo- pez. Chef d’úuvre du patrimoine immatériel de l’humanité, le Flamenco, exhalant les par- fums méditerranéens de l`An- dalousie, est classé depuis 2010 par l`Organisation des Na- tions Unies pour l`Education,

à

la derbouka et le remarqua-

pertoire rendu dans des at-

comme les regrettés Boudje-

la Science et la Culture

ble violoniste virtuose Kheired-

mosphères conviviales. Le jeu

maâ Fergane et Amar Ezzahi,

(Unesco).

dine M'Kachiche.

d`accords inversés à la guitare

ainsi que son père, Hasna Hini

APS

Vendredi 14- Samedi 15 avril 2017

SCIENCES

DK NEWS 17

SELON UNE ÉTUDE

Découverte de fourmis aidant leurs blessés pour la première fois

Des scientifiques ont découvert pour la première fois une espèce de fourmis qui prend soin de ses soldats blessés en les ramenant à l'abri pour qu'ils guérissent.

en les ramenant à l'abri pour qu'ils guérissent. Dans une étude publiée mercredi par le journal

Dans une étude publiée mercredi par le journal américain Science Advances, les chercheurs ont découvert que lorsqu'une fourmi africaine de l'espèce Matabele est blessée dans un combat contre des ter- mites, elle "appelle" ses camarades de four- milière en produisant des substances chi- miques. La fourmi blessée est alors rapatriée jusqu'à la fourmilière où elle peut récupé- rer après avoir reçu un traitement consistant généralement à éliminer les termites qui res- taient attachées sur son corps. "Nous avons observé un comportement d'entraide envers des animaux blessés pour la première fois chez des invertébrés", sou- ligne dans un communiqué l'auteur de cette étude, Erik Frank, doctorant de l'uni- versité de Wurzburg en Allemagne. "C'est une découverte inattendue, en particulier pour des insectes sociaux, chez lesquels l'individu a généralement peu de va- leur. Les fourmis africaines Matabele sont répandues dans le sud du Sahara et se spé- cialisent dans la chasse aux termites. Elles mènent des chasses contre ces proies deux à quatre fois par jour. Avançant en longues files, les fourmis s'at- taquent aux termites sur leurs sites de nour- riture, tuant de nombreuses ouvrières et ra- menant leurs proies à la fourmilière. Tou-

tefois, ces attaques rencontrent une forte ré- sistance, et les fourmis doivent combattre les termites de la caste guerrière, rapportent les chercheurs. Ces combats font des blessés et des morts, car les termites soldates sont très capables dans l'utilisation de leurs mâchoires puis- santes pour se défendre, selon les cher- cheurs. Heureusement pour les fourmis blessées, leurs camarades les récupèrent fré- quemment pour les ramener à la fourmi- lière. Presque toutes les fourmis secourues ainsi participent aux assauts suivants, par- fois moins d'une heure après avoir été bles- sées. Lors des expériences contraignant les fourmis blessées à rentrer à la fourmilière seules, 32% mouraient en route, principale- ment à cause de déprédations d'araignées. Les secours, en revanche, réduisaient la mortalité au combat à près de zéro, sans coût pour le sauveteur, ce qui signifie que ce com- portement bénéficiait non seulement à l'in- secte blessé mais aussi à l'ensemble de la co- lonie. Un modèle montre que le sauvetage des fourmis blessées permettait de conser- ver une taille de colonie supérieure de 28,7%. "De toute évidence, il est rentable pour la colonie dans son ensemble d'investir dans les services de secours", observent les chercheurs.

USA

Les premières missions spatiales d'Orion probablement reportées

missions spatiales d'Orion probablement reportées Les deux premières missions de la cap- sule Orion dans le

Les deux premières missions de la cap- sule Orion dans le cadre du nouveau pro- gramme d'exploration habitée au-delà de l'orbite terrestre, et de Mars à plus long terme, seront probablement retardées, se- lon un rapport de la Nasa publié jeudi, évo- quant de multiples défis techniques et bud- gétaires. Pour l'heure, le premier lancement d'Orion par la fusée Space Launch System (SLS) est prévu au plus tôt en novembre 2018, sans équipage. Une seconde mission, cette fois avec des astronautes à bord, est programmée au plus tôt en août 2021. Mais "ces deux premières missions d'ex- ploration (EM-1 et EM-2) sont confrontées à de multiples obstacles techniques qui vont probablement retarder leur lancement", selon un rapport du bureau de l'inspec- teur général de la Nasa, rédigé au terme d'un audit de neuf mois. Le document cite notamment des re- tards dans la mise au point du module de ser-

vice d'Orion, fourni par l'Agence spatiale eu- ropéenne (ESA), ainsi que dans les modifi- cations du bouclier thermique de la capsule. Il constate aussi des difficultés dans la conception des logiciels pour le lanceur, la capsule et les systèmes au sol de lancement au Centre spatial Kennedy en Floride. L'inspecteur général craint que la Nasa ne puisse régler tous ces problèmes à temps pour un lancement en novembre 2018. Le coût total du programme SLS/Orion et de l'aménagement du pas de tir devrait at- teindre environ 23 milliards de dollars en fin d'année fiscale 2018. Et l'exploration habitée de Mars devrait dépasser 33 milliards de dollars d'ici 2033. Par ailleurs, sur requête de la Maison Blanche, l'administrateur par intérim de la Nasa a demandé en février à l'agence de faire une étude de faisabilité (coût, sécurité, contraintes techniques) pour mettre des astronautes à bord d'Orion dès le premier vol fin 2018. Le rapport s'interroge également sur le projet de la Nasa d'effectuer une mission ha- bitée vers Mars à la fin des années 2030 ou au début des années 2040. L'agence ne fournit notamment pas de date pour une mission préliminaire consis- tant en un vol autour de la Planète rouge. Pour atteindre son objectif martien d'ici le milieu des années 2030, la Nasa devra met- tre au point des équipements cruciaux comme un habitat conçu pour l'espace loin- tain, un atterrisseur sur la surface de Mars et des capsules capables de décoller de cette planète. Selon le rapport, le développe- ment et la construction de ces systèmes devraient être entrepris dans les années 2020 et la décision de lancer ces programmes être prise dans les cinq prochaines années.

TECHNOLOGIES

Apple développe une technique de suivi du diabète

Le géant informatique Apple développe de- puis plusieurs années, et dans le plus grand se- cret, une technique de suivi du diabète via des capteurs, a rapporté mercredi la chaîne amé- ricaine CNBC. Selon CNBC, qui dit se baser sur trois sources sans citer leurs noms, le projet s'inscrit dans une idée lancée par l'embléma- tique fondateur de la marque à la pomme, Steve Jobs, qui envisageait d'utiliser des objets comme une montre connectée pour mesurer différents signes physiologiques, dont la gly- cémie. Une telle technique permettrait au dia-

bétique de s'assurer de façon continue de son taux de glycémie et d'éviter, comme c'est actuel- lement la règle, de se piquer régulièrement le

bout des doigts. CNBC affirme que le projet est

devenu une réalité voici plus de cinq ans - M. Jobs étant lui décédé en 2011 - et qu'il est maintenant suffisamment avancé pour qu'Ap- ple procède à des essais de faisabilité et se penche déjà sur les questions de régulation. Le

projetdisposeraitd'uneéquipedédiéequicom-

prenait une trentaine de personne début 2016 et qui est basée à bonne distance - plusieurs ki- lomètres - du siège du groupe de Cupertino (Ca- lifornie). Une telle technique, qui se baserait notamment sur des capteurs optiques et im- pliquerait probablement les montres "Apple Watch" lancées en 2015, placerait directement Apple sur un terrain déjà exploré depuis plu- sieurs années par Google puis sa maison mère, Alphabet. Alphabet, qui développe aussi un projet de lentilles connectées avec le suisse Novartis, a lancé fin 2016 une coentre- prise avec le laboratoire français Sanofi afin de concevoirdesobjetsconnectéspoursuivrecette maladie. Le groupe en question, Onduo, a an- noncé de premiers produits d'ici deux ou trois ans. Les grands laboratoires comme Sa- nofi sont confrontés à une érosion de leurs ventes de traitements du diabète face à une concurrence de plus en plus rude.

CHINE

Lancement du premier satellite de télécommunications à haut débit

La Chine a procédé mercredi au lancement du premier satellite de télécommunications à haut débit, Shijian-13, depuis le centre de lan- cement de satellites de Xichang, dans la pro- vince chinoise du Sichuan (sud-ouest). Avec une capacité de transfert de 20 GBPS et une durée de vie orbitale conçue de 15 ans, ce satellite, a été envoyé en orbite par une fu- sée porteuse Longue Marche-3B. Ce satellite permettra non seulement aux passagers des trains à grande vitesse de regar- der des vidéos en haute définition plus facile- ment, mais aidera aussi les personnes sur les lieux frappés par des catastrophes naturelles à signaler les urgences "Le lancement consti- tue une étape très importante dans le do- maine de la technologie de satellites de télécom-

munications de la Chine", a indiqué Tian Yu- long, ingénieur en chef de l'Administration d'Etat de la science, de la technologie et de l'in- dustrie pour la Défense nationale. Différent des satellitesprécédentsalimentéspardesproduits chimiques, Shijian-13 est le premier satellite chinois fonctionnant à l'électricité. L'utilisa- tion de l'électricité comme combustible devrait améliorer jusqu'à dix fois l'efficacité du satel- liteparrapportàceuxquiutilisentdesproduits chimiques comme combustible, a indiqué Zhou Zhicheng, commandant en chef du sys- tème de satellite Shijian-13, ajoutant que cela pourrait prolonger la durée de vie et réduire considérablement le poids au lancement du sa- tellite.

APS

Publicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE DK NEWS Anep : 510 185 du 15/04/2017
RÉPUBLIQUE
ALGÉRIENNE
DÉMOCRATIQUE
ET
POPULAIRE
DK NEWS
Anep : 510 185 du 15/04/2017

Verticalement :

Horizontalement:

18 DK NEWS

DÉTENTE

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017

Programme de la soirée

Vendredi 14 - Samedi 15 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Football

19:55

14 - Samedi 15 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Football /

14 - Samedi 15 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Football /

20:00

19:55- Samedi 15 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 20:00 Football / Championnat de

15 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Football / Championnat de France
15 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Football / Championnat de France
15 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Football / Championnat de France

20:00

Football /

Championnat

de France

Ligue 1

MONACO / DIJON

Football / Championnat de France Ligue 1 MO NA CO / DI JON Championnat de France

Championnat de France Ligue 1. 33e journée. Mo-

/ DI JON Championnat de France Ligue 1. 33e journée. Mo- 20:00 Hawaii 5-0 R éalisateur
/ DI JON Championnat de France Ligue 1. 33e journée. Mo- 20:00 Hawaii 5-0 R éalisateur
/ DI JON Championnat de France Ligue 1. 33e journée. Mo- 20:00 Hawaii 5-0 R éalisateur

20:00

Hawaii 5-0

Réalisateur : Bobby Roth Avec : Alex O'Loughlin , Scott Caan

: Bobb y R oth A vec : A lex O 'Loughlin , Scott Caan Lorsqu'une

Lorsqu'une star des réseaux so- ciaux glorifiant les armes à feu est tuée par un fusil d'assaut ré- cemment volé pour compléter sa collection, le 5-0 comprend qu'il a affaire à un justicier anti-armes. Kono et Adam sont finalement réunis lorsque ce dernier est li- béré de prison. Le reste de l'équipe, touché par cette situa- tion, fait de son mieux pour don- ner un peu de temps libre à Kono. Mais les enquêtes en cours se ré- vèlent très chronophages. Sans perdre de temps, les agents sui- vent ainsi la piste du tueur et s'in- téressent à un groupe de mili- tants, qui rendent hommage aux très nombreuses victimes par armes à feu

The Voice, la plus belle voix

EPISODE 8

armes à feu The Voice, la plus belle voix EPIS ODE 8 Les auditions à l'aveugle

Les auditions à l'aveugle termi- nées, place aux battles : Zazie, Florent Pagny, Mika et M Pokora ont, en effet, chacun, une équipe composée de seize talents mini- mum. Sur un nouveau plateau transformé en ring, deux candi- dats d'une même équipe s'af- frontent sur une même chanson lors d'un face à face en public. Ils vont devoir donner le meilleur d'eux-mêmes dans le but de dé- crocher leurs places pour l'épreuve ultime. A l'issue de leur prestation, leur coach choisira le talent le plus convaincant, celui qui pourra accéder à la pro- chaine étape du concours. Chaque coach conserve le droit de voler un talent à un autre coach pendant l'ensemble de la phase des battles. Mais, cette an- née, grâce au «vol de talent per- manent», il peut décider de le remplacer par un autre concur- rent qu'il estime meilleur.

Jeux

Meurtres à

Grasse

Réalisateur : Karim Ouaret Avec : Lorie , Annie Gregorio

: K arim O uaret A vec : Lorie , A nnie Gregorio A Grasse, un

A Grasse, un cadavre, recouvert

de graisse brûlante, est re- trouvé dans une cuve à enfleu- rage. Rapidement, un tatouage découvert sur la victime permet d'orienter les investigations

vers la légende de la 13e note, graal mythique des parfu- meurs, dont l'origine remonte

à l'Egypte ancienne. Marianne

Dusseyre, commandant, est chargée de l'affaire et se voit contrainte de faire équipe avec Sophie Mournel, son ex-belle- fille. Une collaboration qui est loin de l'enchanter. Ensemble, elles mènent l'enquête dans l'univers très particulier des

parfumeursl'enquête dans l'univers très particulier des Les années bonheur Sur Twitter via #lesanneesbon- heur.

Les années

bonheur

très particulier des parfumeurs Les années bonheur Sur Twitter via #lesanneesbon- heur. Souvenirs et bonne hu-

Sur Twitter via #lesanneesbon- heur. Souvenirs et bonne hu- meur sont au programme de cette soirée emmenée par Pa- trick Sébastien. La troupe de «Priscilla folle du désert», Nicole Croisille, Amir, Frédéric Fran- çois, Soprano, Marina Kaye, Sé- bastien El Chato, Isabelle Bou- lay, Art Company, Idir, Gérard Lenorman, Tal, Alan Stivell, le bagad de Lann-Bihoué, David Carreira, Maggie Reilly, Hermes House Band, Roch Voisine, Ka- maleon, Didier Barbelivien, les Bodin's, Michel Leeb et Blond & Blond & Blond viennent évoquer les petits secrets et les souvenirs intimes de ces années. Une soirée à la fois nostalgique et festive, où la musique tient la première place, mise en perspective par les artistes en personne, qui racon- tent pour le public leur parcours et les anecdotes les plus croustil- lantes qui ont émaillé les grands

moments de leur carrière.les plus croustil- lantes qui ont émaillé les grands naco / Dijon. “Ce qu'il y a

naco / Dijon.
naco / Dijon.
les grands moments de leur carrière. naco / Dijon. “Ce qu'il y a de scandaleux dans

“Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue.”

* Simone de Beauvoir Mots croisés n°1554

Citation

Samouraï-Sudoku n°1554

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. 1.Pique-niquer 10.Garçond'écurie-Durillons"

1.Pique-niquer

10.Garçond'écurie-Durillons"

2.Machine-Hardi

11. Ile allongée près de Venise - Pierre

3.Cuites de manière à prendre une couleurdorée-Historique

12. Relatif aupalais de l'Elysée –Di-

rige

4.Eclore

5.Halte-Pleurer

6.Aumône - Sigle de l'angl. Human Immuno- Deficiency Virus - Note