Vous êtes sur la page 1sur 24

ALGÉRIE-FRANCE

LÉGISLATIVES

DU

4

MAI

2017

DÉBUT DEMAIN DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE

DU 4 MAI 2017 DÉBUT DEMAIN DE LA CAMPAGNE ÉLECTORALE La campagne électorale pour les législatives

La campagne électorale pour les législatives du 4 mai prochain qui débute demain sera marquée, au-delà de la diversité des programmes des partis politiques, par une convergence sur la nécessité d'une participation massive des électeurs à ce scrutin, afin de consolider la stabilité de l'Algérie et ses institutions et la prémunir des effets des crises politiques et sécuritaires qui secouent des pays de son environnement immédiat.

P. p 3-4

LE PRÉSIDENT BOUTEFLIKA

MET EN CONGÉ

LES MINISTRES CANDIDATS

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a mis en congé, à partir d’aujourd’hui, les ministres candidats aux élections législatives du 4 mai prochain, a indiqué jeudi un communi- qué de la présidence de la République.

DK NEWS

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

MÉTÉO 16° : ALGER 29° : TAMANRASSET p. 2
MÉTÉO
16°
: ALGER
29° : TAMANRASSET
p. 2

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017 - 10-11 Rajab 1438 - N° 1575 - 4 e année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-UE

ALGÉRIE-UE ALGÉRIE/ETATS-UNIS ALGÉRIE-JORDANIE

ALGÉRIE/ETATS-UNIS

ALGÉRIE-JORDANIE

M me Mogherini en visite officielle en Algérie à partir d’aujourd’hui

L’Algérie,

partenaire clé des Etats-Unis dans la lutte antiterroriste

P. 24

P. 24

L'Algérie appelle les pays européens à s'investir davantage dans la prise en charge des réfugiés

P. 15

LE PREMIER MINISTRE FRANÇAIS BERNARD CAZENEUVE ACHÈVE SA VISITE DE TRAVAIL EN ALGÉRIE

Signature

de 10 accords de coopération dans plusieurs domaines

L’Algérie et la France ont signé jeudi à Alger dix accords et mémo- randums de partenariat et de coopération institutionnelle et cou- vrant différents domaines à l’occasion de la visite de travail en Algérie du Premier ministre français Bernard Caseneuve. Ces accords, signés en présence du Premier ministre Abdelmalek Sellal et son homologue français, concernent principalement les secteurs de l’énergie et des énergies renouvelables, l’agroalimentaire, la for- mation professionnelle et l’enseignement supérieur.

P. p 6-24

professionnelle et l’enseignement supérieur. P. p 6-24 M. Sellal relève la qualité des relations
professionnelle et l’enseignement supérieur. P. p 6-24 M. Sellal relève la qualité des relations

M. Sellal relève la qualité des relations algéro-françaises tissées sous la conduite des Présidents des deux pays

tissées sous la conduite des Présidents des deux pays M.Cazeneuve : «Les relations algro-françaises n'ont

M.Cazeneuve : «Les relations algro-françaises n'ont jamais été aussi fortes, aussi denses et aussi confiantes»

COMMERCE

COMMERCE-

M.NOURI À PARTIR DE SÉTIF :

AGRICULTURE

M.Tebboune confirme : «Lancement

d'une stratégie de coordination entre les secteurs concernés par la régulation du marché et la maîtrise des prix»

Création de brigades mixtes de contrôle commercial

P. 5

«Simplifier les procédures et faciliter l’investissement dans le secteur du tourisme»

P. 5

 

P. 8

 

MDN

 
SANTÉ MAL AU GENOU Ce que cela peut vouloir dire P.p 12-13
SANTÉ
MAL AU
GENOU
Ce que cela
peut vouloir
dire
P.p 12-13

HIER À 15H26 Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Chlef

Une secousse tellurique de magnitude

3.0 sur

l'échelle ouverte

de Richter a été

enregistrée hier à 15h26 à Beni Haoua,

dans la wilaya

de Chlef, a indiqué

Centre de recherche en astronomie, astro- physique et géophysique (CRAAG). L'épicentre de la secousse a été localisé à

17 km au Sud-Est de Beni

cisé la

Haoua, a pré-

même source.

le

F TBALL COUPE DE LA CONFÉDÉRATION AFRICAINE (16 ES DE FINALE BIS/ALLER): le MC Alger
F
TBALL
COUPE DE LA CONFÉDÉRATION
AFRICAINE (16 ES DE FINALE
BIS/ALLER):
le MC Alger
et la JS Kabylie
pour prendre
une option
P. 21

Lutte contre le terrorisme

44

bombes

de fabrication artisanale détruites par l’ANP mercredi à Tizi Ouzou et Bouira

4Destruction

de 07 mines de fabrication artisanale à Tébessa

P. 5

par l’ANP mercredi à Tizi Ouzou et Bouira 4 Destruction de 07 mines de fabrication artisanale

CLINCLIN

CLIN CLIN 2 DK NEWS Vendredi 7-Samedi 8 avril 2017 D’ EIL Horaires des prières Samedi

2 DK NEWS

Vendredi 7-Samedi 8 avril 2017

D’ EIL

Horaires des prières

Samedi 11 Rajab

Samedi 11 Rajab
Samedi 11 Rajab
Fajr 04:45 Dohr 12:50 Asr 16:28 Maghreb 19:21 Isha 20:44
Fajr
04:45
Dohr
12:50
Asr
16:28
Maghreb
19:21
Isha
20:44

DU 24 AU 28 AVRIL À ALGER 2 e Session du comité technique sur le développement social et l'emploie de l'UA

La 2e Session du comité technique sur le développe- ment social et l'emploie de l'Union africaine (UA) se tiendra du

24 au 28 avril 2017 à Alger, indique un communiqué du ministère du Tra- vail, de l'Emploi et de la Sécurité so- ciale.

du Tra- vail, de l'Emploi et de la Sécurité so- ciale. LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR Rencontre avec

LIBRAIRIE CHAÏB DZAÏR Rencontre avec l’écrivain Walid Grine

CHAÏB DZAÏR Rencontre avec l’écrivain Walid Grine INSTITUT CULTUREL ITALIEN Rencontre sur L’Emir
CHAÏB DZAÏR Rencontre avec l’écrivain Walid Grine INSTITUT CULTUREL ITALIEN Rencontre sur L’Emir
INSTITUT CULTUREL ITALIEN Rencontre sur L’Emir Abdelkader, homme du dialogue interreligieux au XIX e siècle
INSTITUT CULTUREL ITALIEN
Rencontre sur L’Emir
Abdelkader, homme
du dialogue interreligieux
au XIX e siècle
En collaboration
avec la Fondation
Emir Abdelkader,
l’Institut culturel
italien, organise cet
après-midi à partir
de 16h, à la Salle po-
lyvalente de l’Insti-
tut culturel italien
d’Alger, une rencon-
tre historique intitu-
lée «L’Emir Abdel-
kader, homme du
dialogue interreli-
gieux au XIXe siè-
cle».
Météo
Max
Min
Alger
18°
08°
Oran
20°
08°
Annaba
17°
11°
Béjaïa
18°
12°
Tamanrasset
31°
15°
CE MATIN À 9H
Signature d’une
convention pour
la promotion du métier
d’agent immobilier
4
Le site immobilier Lkeria.com signera ce ma-
tin à 9h au siège de la FNAI, une convention avec
la Fédération nationale des agents immobiliers
(FNAI) et l’Organisation nationale des promoteurs
immobilier (ONPI), pour la promotion du métier
d’agent immobilier et de promoteur immobilier
sur internet. Par cette démarche les profession-
nels de l’immobilier dans notre pays viennent sou-
tenir l’initiative du site immobilier Lkeria.com qui
n’accepte désormais parmi ses annonceurs, que
les professionnels de l’immobilier (agences et pro-
moteurs) dument agréés par l’Etat, et ce, afin d’as-
sainir le marché de l’immobilier sur internet en
créant un vecteur de communication ou seuls les
professionnels y sont admis.
4

FRONT EL MOUSTAKBAL

Conférence de Abdelaziz Belaïd

Les éditions ANEP, organisent cet après-midi à partir de 15h à la librai- rie Chaïb Dzaïr sise 1, avenue Pasteur Alger-Centre, une rencontre avec le jeune écrivain Walid Grine, suivie d’une vente dédicace de son recueil de nouvelles «Les autres» (ED. Alpha).

Le président du Front El Mous- takbal, M. Abdelaziz Belaïd, ani- mera une conférence de presse ce matin à partir de 9h au siège du parti sis à Kouba, Alger, consacrée à la pré- sentation du programme national tracé par le parti en prévision des lé- gislatives de mai 2017.

par le parti en prévision des lé- gislatives de mai 2017. DEMAIN À L’HÔTEL SHERATON Forum

DEMAIN À L’HÔTEL SHERATON

Forum d’investissement et de commerce

Le Centre arabo-africain d’investissement et de déve- loppement (CAAID), organise du 9 au 11 avril 2017 à l’hô- tel Sheraton d’Alger, un Forum d’investissement et de com- merce sous le thème «Ouverture et diversification écono- mique».

le thème «Ouverture et diversification écono- mique». COMPLEXE CULTUREL DE CHENOUA Exposition de dessins et de

COMPLEXE CULTUREL DE CHENOUA

Exposition de dessins et de caricatures

Le Complexe cul- turel de l'artiste Ab- delwahab-Salim de Chenoua (wilaya de Tipasa), abrite jusqu'au 17 avril, une exposition de des- sins et de caricatures de l'artiste Nacerredin Ghezaili intitulée "De l'utile à l'agréable".

intitulée "De l'utile à l'agréable". CE MATIN AU CIC D’ALGER Workshop sur les biosimilaires Le

CE MATIN AU CIC D’ALGER

Workshop sur les biosimilaires

CE MATIN AU CIC D’ALGER Workshop sur les biosimilaires Le Centre international de confé- rences (CIC)

Le Centre international de confé- rences (CIC) d’Alger, abritera ce matin à partir de 8h30, un workshop sur les biosimilaires. A cet effet, une conférence sera animée par le Pr. Fernando de Mora MBA, PHD, expert auprès de l'agence de médi- caments européenne. L’évènement, organisé par l’en- treprise pharmaceutique El Kendi, verra la participa- tion de représentants des autorités sanitaires en Algé- rie et de nombreux professeurs en oncologie, rhuma- tologie et hématologie.

CE MATIN À L’AURASSI

Congrès de la société algérienne d'oncologie thoracique

de la société algérienne d'oncologie thoracique La société algérienne d'oncologie thoracique (SAOT)

La société algérienne d'oncologie thoracique (SAOT) tiendra son congrès ce matin à partir de 9h à l’hôtel El Aurassi.

FI ESSAMIM Arnaque et escroquerie sur internet en débat

La Radio de la Sûreté nationale diffusera demain di- manche 09 avril, de 16h à 17h, sur les ondes de la Chaine I, l’émission «Fi Essamim», qui traitera a cette occasion des ar- naques et escroqueries sur internet. Cette émission consacrée à la sensibilisation, sera animée par des cadres de la Sûreté na- tionale et un représentant du secteur du commerce.

PORT EL DJAMILA

Concert de cheb Toufik

L'Etablissement Arts et Culture de la wilaya d'Alger, or- ganise ce soir à par- tir de 20h30 au ni- veau du port de la Madrague "El Dja- mila", une soirée musicale animée par cheb Toufik. par cheb Toufik.

4 CONCOURS MEDIA STAR

Le délai de dépôt des travaux prolongé jusqu’au 11 mai

Suite à la demande des nombreux journalistes qui n’ont pu terminer ou déposer, dans les délais requis, leurs travaux pour la 11ème édition du concours Media Star de Ooredoo, le jury du concours a décidé, à l’unani- mité, lors de sa dernière réunion, d’accorder un prolongement du dé- lai de dépôt des travaux jusqu’au jeudi 11 mai 2017 à 17h. Cette 11ème édition de Media Star qui récompense les travaux dédiés aux Technologies de l’Infor- mation et de la Communication (TIC), a élargi sa thématique, cette année, à l’économie numérique dans toutes ses dimen- sions et applications. Pour rappel, les travaux éligibles au concours, dans les langues arabe, tamazight, française et an- glaise, sont ceux ayant été publiés et diffusés dans les médias algériens entre le 22 avril 2016 et le 11 mai 2017. Les prix ré- compenseront les meilleurs travaux dans les catégories : Presse écrite généraliste et spécialisée ; Illustration de presse (des- sin, caricature, photo) ; Médias électroniques ; Production ra- diophonique et Production télévisuelle. Comme chaque année, les travaux journalistiques sont évalués par un jury indépendant composé d’universitaires et de profession- nels des médias et des TIC lequel sélectionnera les meilleurs œuvres qui seront récompensées lors de cette édition 2017.

des médias et des TIC lequel sélectionnera les meilleurs œuvres qui seront récompensées lors de cette
Législatives 2017: DK NEWS 3
Législatives 2017:
DK NEWS
3

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

ACTUALITÉ

SELON UN COMMUNIQUÉ DE LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

Le président Bouteflika met en congé les ministres candidats

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a mis en congé, à partir d’aujourd’hui, les ministres candidats aux élections législatives du 4 mai prochain, a indiqué jeudi un communiqué de la présidence de la République.

Conformément aux disposi- tions de la Constitution, et notam- ment son article 93, Son Excel- lence, M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a, après consultation du Premier ministre, mis en congé à partir du samedi 8 avril 2017, Mesdames et Messieurs les ministres et minis- tre délégué, candidats aux élections législatives du 4 mai prochain, ajoute le communiqué. M. le Président de la Répu- blique a également chargé de l'in- térim des ministres mis en congé, Messieurs les membres du Gouver- nement ci-après: - M. Nourredine Bouterfa, ministre de l'Energie, chargé de l'intérim du ministère des Ressources en eau et de l'En-

vironnement.

- M. Mohamed Mebarki, mi-

nistre de la Formation et de l'En- seignement professionnels, chargé de l'intérim du ministère de l'En- seignement supérieur et de la Re- cherche scientifique.

- M. Azzedine Mihoubi, minis-

tre de la Culture, chargé de l'inté- rim du ministère des Relations avec le Parlement.

- M. Mohamed Aïssa, ministre

des Affaires religieuses et des

Wakfs, chargé de l'intérim du mi- nistère des Moudjahidine.

- M. Abdelmalek Boudiaf, minis-

tre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, chargé de l'intérim du ministère des Tra- vaux publics et des Transports.

du ministère des Tra- vaux publics et des Transports. Début demain de la campagne électorale, convergence

Début demain de la campagne électorale, convergence sur une participation massive au scrutin

La campagne électorale pour les lé- gislatives du 4 mai prochain qui dé- bute demain sera marquée, au-delà de la diversité des programmes des partis politiques, par une convergence sur la nécessité d'une participation massive des électeurs à ce scrutin, afin de consolider la stabilité de l'Algérie et ses institutions et la prémunir des effets des crises po- litiques et sécuritaires qui secouent des pays de son environnement immédiat. Les candidats figurant sur près d'un millier de listes de 50 partis politiques ou réunis à titre d'indépendants s'em- ploieront durant trois semaines à convaincre les électrices et les électeurs de la pertinence de leurs programmes, en organisant des meetings populaires, des rencontres de proximité ou par une approche interactive sur les réseaux sociaux, afin de gagner leur confiance et les représenter, durant les cinq pro- chaines années, au sein de l'institution législative. Parmi les missions essentielles qui at- tendent la prochaine Assemblée, il y a celle d'accompagner le gouvernement dans l'effort de diversification de l'éco- nomie, une économie libérée de la dé- pendance aux hydrocarbures. Lors de sa visite de travail le 1er avril à El Oued, le Premier ministre Abdelma- lek Sellal, a affirmé que les législatives seront «le couronnement du proces- sus de consolidation de la stabilité du pays et de son choix démocratique», rappelant qu'elles «seront organisées conformément aux nouvelles disposi- tions constitutionnelles avec des ga- ranties de régularité et de transpa- rence».

Les médias tenus d'assurer une couverture impartiale de la cam- pagne électorale

Le ministère de la Communication a adressé récemment deux chartes aux médias, leur rappelant les règles d'éthique professionnelle. La couverture médiatique des élec- tions législatives «nécessite, de la part de l'ensemble des médias, le suivi d'une ligne éditoriale équitable, impartiale et objective et un sens aigu des respon- sabilités», soulignent ces documents, qui rappellent, notamment, que «tous les partis ou candidats ont le droit d'accès direct aux médias sur une base équita- ble et non discriminatoire», conformé- ment aux dispositions de la loi organique relative au régime électoral. L`Autorité de régulation de l`au- diovisuel (ARAV) a, dans ce cadre, mis en place une cellule pour veiller à l`impar- tialité de la couverture par les chaînes de télévision publiques et privées de la

campagne des législatives. Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa, a indiqué, de son côté, que son département avait enjoint à toutes les directions de wilaya de veiller à ce que les mosquées «ne soient pas impliquées» dans la cam- pagne pour les législatives. «Les lieux de culte doivent rester neutres», a-t-il insisté, appelant les imams à respecter les lois de la Répu- blique et les règles éthiques et à obser- ver une «totale neutralité» vis à vis de la campagne électorale.

Les partis appellent à un vote massif pour un Parlement fort

Pour les partis politiques, ces élec- tions sont cruciales. La secrétaire géné- rale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a affirmé que la participation de sa formation aux législatives vise à «re- construire les rapports de forces qui as- surent l’avenir du pays et préserveront les acquis de l’Etat». Le parti du Front de libération natio- nale (FLN) a appelé à une «forte» parti- cipation le 4 mai pour «préserver les ac- quis, notamment la paix et la stabilité». «La participation aux prochaines lé- gislatives doit dépasser les 50% car une forte participation permettra de préser- ver les acquis, notamment la paix et la stabilité réalisées grâce au programme du président de la République», a déclaré le secrétaire général, Djamel Ould Abbes. Ali Laskri, membre de l'instance pré- sidentiel du Front des forces socialistes (FFS, plus vieux parti d'opposition), a souligné que son parti voulait faire des élections législatives «une étape dans le processus de reconstruction du consen- sus national dans l'objectif de créer les conditions d'un changement pacifique et démocratique». Le secrétaire général du Rassem- blement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia, a appelé les citoyens à voter massivement «pour la stabilité du pays, la poursuite de l’effort de dévelop- pement dans les différents domaines et la formation d’un parlement fort qui ré- ponde aux attentes et objectifs de la Nation». Une participation massive «garantira la crédibilité des prochaines élections et dissuadera toute velléité de porter at- teinte à l’opération électorale par la fraude ou toute forme d’influence des électeurs», a soutenu, pour sa part, le président du mouvement El Islah, Filali Ghouini. Mohamed Douibi, secrétaire général du parti Nahda (qui a formé une alliance au sein du courant dit islamiste avec le FJD et El Binaa), abonde dans le même

sens. «Participez avec force et détermina-

tion à ces élections, car nous voulons que

la

vie politique en Algérie soit fondée sur

la

volonté libre des citoyens», a-t-il pro-

clamé.

Une autre alliance, du même courant, constituée par Abderrazak Mokri, pré- sident du Mouvement de la société de la paix (MSP), et Abdelmadjid Menasra, président du Front du changement (FC),

a appelé à la «mobilisation» pour réus-

sir ce rendez-vous électoral et «opérer le changement démocratique et pré- server la sécurité et la stabilité du pays». Le secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA), Amara Be- nyounès, a mis en garde contre «le boy- cott des prochaines élections auquel appellent des responsables de partis de l’opposition. «Ce n’est pas une solution. Bien au contraire, il compliquera la situation po- litique, économique et sociale. La solution en démocratie est le vote», a-t-il argué.

M.Bedoui : «Tout est fin prêt»

Le ministre de l'Intérieur et des Col- lectivités locales, Noureddine Bedoui, a indiqué que tout est «fin prêt» pour le lancement de la campagne électorale, précisant que 4.734 espaces seront dédiés

à l'animation des meetings. Le nombre d'électeurs concernés par les législatives, à l'issue de la révision exceptionnelle des listes électorales, est de 23.251.503 électeurs, dont 45,85% sont des femmes. Plus de 53.000 bureaux de vote, dont 390 pour la communauté nationale éta- blie à l'étranger et 166 bureaux itinérants, ainsi que 500.000 encadreurs ont été mobilisés pour l'organisation des élec- tions. La nouvelle loi organique relative au régime électoral, adoptée par le Par- lement en 2016, garantit aux partis po- litiques le droit de se faire représenter aussi bien dans les bureaux de vote qu’au niveau des commissions électo- rales communales et celles des wilayas. Leurs représentants peuvent égale- ment assister au dépouillement des bulletins de vote et obtenir une copie du procès-verbal. Le président de la Haute instance in- dépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelouahab Derbal, a indiqué que plus de 300 observateurs de l'Union africaine (UA), de la Ligue des Etats arabes, de l'Organisation de la Coopéra- tion islamique (OCI) et de l'Union euro- péenne (UE) suivront le déroulement des élections.

ALGER

644 centres de vote dans la wilaya capitale

Dans le cadre des législatives du 4 mai, 644 cen- tres de vote encadrés par plus de 30.000 agents ayant bénéficié d’une formation sur la gestion de l’opé- ration de vote, ont été consacrés pour la wilaya d’Al- ger, a indiqué hier à Alger, le Directeur de l’Admi- nistration locale, chargé des élections et des élus pour la wilaya d'Alger, Ahmed Bouahmed.

En marge de l’annonce du lancement de la

«caravane juvénile pour les élections» qu’organi- sent les Scouts musulmans algériens (SMA), en coor- dination avec l’APW d’Alger, M. Bouahmed a précisé que 644 centres de vote, constitués de 5 130 bureaux de vote, ont été consa- crés à la wilaya d’Alger, le jour du vote , ajoutant à cet égard que, ces centres sont des écoles pri- maires qui seront réquisitionnées le jour même du scrutin . Le même responsable a affirmé qu’un nombre important d'encadreurs, ayant bénéficié de forma- tion continue sur de la gestion de l’opération de vote, en vue de maitriser tous les aspects juridiques fixant leur mission, sera mobilisé le jour du scrutin. Les législatives 2017, connaitront la participation de 680 candidats en lice pour briguer 37 sièges au niveau de la wilaya d’Alger, a soutenu M. Bouahmed. Pour ce qui est de la conférence relative à l’an- nonce du lancement de la caravane juvénile de sen- sibilisation pour les élections et qui sillonnera les diverses communes de la wilaya d’Alger, le Coor-

dinateur du SMA de la wilaya d’Alger, M.Rachid Bou-

dina, a indiqué que cette caravane visait à inculquer l’esprit de citoyenneté parmi les jeunes pour qu’ils prennent conscience qu’il est de leur devoir natio- nal de participer au vote. Cette caravane, constituée d’éléments du SMA de différents âges, sillonnera les différents quartiers de la capitale pendant deux jours, et s’efforcera de sensibiliser les citoyens quant à l’accomplisse- ment de leur devoir électoral. A son tour, le vice-président de l’APW d’Alger, M. Mohamed Taher Dilmi a salué l’initiative des SMA quant à la sensibilisation du citoyen autour de la nécessité d’accomplir son devoir électoral et d’évi- ter l’abstention pour qu’il puisse introduire le changement à travers les urnes. Le chef de cabinet du wali d’Alger, M. Mohamed Amrani a rappelé, pour sa part, les grandes réali- sations de la wilaya d’Alger en l’espace de 4 années durant, en termes de recasement de 52 000 familles, parmi lesquelles 46 000 ,avaient bénéficié de loge- ments publics locatifs. En outre, dans le cadre du prochain scrutin, la wilaya d’Alger a organisé des rencontres de sensi- bilisation pour les citoyens de la wilaya, en vue de leur faire prendre conscience que le vote est un de- voir et droit national, a encore rappelé M.Amrani. Par ailleurs, un hommage a été rendu à quelques anciens dirigeants du SMA en reconnaissance de leur contribution pour la patrie.

APS

4 DK NEWS Législatives 2017:
4
DK NEWS
Législatives 2017:

Communication de proximité et l’internet pour convaincre les citoyens

Les candidats aux prochaines législatives ont commencé à adopter des recettes de marke- ting direct basées sur la communication de proximité et l’internet pour mener une cam- pagne électorale fructueuse. Plusieurs sites Web dédiés aux législatives ont été crées par les candidats pour convaincre les électeurs et électrices de Ghardaïa. De nombreux candidats ont entamé la cam- pagne pour gagner les électeurs en investissant les réseaux sociaux et en utilisant les alliances fa- miliales, pour la mobilisation et convaincre l’électorat. A quelques semaines des élections lé- gislatives, des métiers occasionnels ont fait leur apparition, mettant en concurrence partis poli- tiques et candidats indépendants. Parmi les secteurs qui connaissent une acti- vité avant et durant les campagnes électorales, figure celui de l'impression et des métiers y af- férents, les imprimeries saisissant cette occasion pour fournir des produits spéciaux sous forme de dépliants et d'affiches contenant les noms et les photos des candidats et un aperçu sur les pro- grammes électoraux des candidats en lice. Pour d’autres citoyens, les élections restent donc, une opportunité pour louer à prix «fort» des locaux commerciaux et bureaux pour des re- présentations de candidats. Des citoyens inter- rogés par l’APS, souhaitent que ces pratiques ne «détournent» pas les partis politiques et autres candidats des objectifs essentiels, à savoir défen- dre l’intérêt suprême du pays, susciter l'espoir au sein de la société et préserver l’identité, les constantes et l’unité nationale.

TIZI OUZOU :

Plus de 1100 espaces d’affichage aménagés en prévision de la campagne électorale

Pas moins de 1110 sites d’affichage ont été amé- nagés à travers l’ensemble du territoire de la wi- laya de Tizi Ouzou en prévision de la campagne électorale pour les élections législatives qui dé- butera le 09 du mois courant, a-t-on appris jeudi auprès de la direction locale de la réglemen- tation et des affaires générales (DRAG). Le choix des sites d’implantation des pan- neaux d’affichage qui seront mis à la disposition des candidats en lice pour l’échéance du 04 mai prochain a été fait en collaboration avec les commissions administratives électorales des daïras et communes, a indiqué le chef de service de la réglementation, Hocine Laoufi. «Nous avons assuré une répartition équitable des espaces réservés à l’affichage à travers les chefs-lieux de daïras, de communes et même dans les villages. Les candidats sont tenus de res- pecter ces lieux et d’éviter le placardage anar- chique de leurs affiches», a-t-il observé. La DRAG de Tizi Ouzou a retenu également 359 espaces dédiés exclusivement aux activités de campagne dont des stades, des salles omni- sports et de spectacles, des établissements cul- turels ou de jeunes et des places publiques pour abriter les différentes manifestations, a-t-il af- firmé, assurant que toutes les conditions sont réu- nis pour lancer et assurer le bon déroulement de la campagne électorale qui s’étalera du 09 au 30 avril. Pour un quota de 15 sièges réservés à la wi- laya de Tizi Ouzou au niveau de l’assemblée po- pulaire nationale (APN), les services de la DRAG ont validé 15 listes sur les 18 qui ont été déposées. Parmi ces listes, 11 sont formulées par des par- tis politiques et quatre par des candidats indé- pendants, a souligné M. Laoufi. Le corps électo- ral de la wilaya s’est élevé à 675 506 électeurs à l’issue de la révision exceptionnelle des listes élec- torales qui a eu lieu en février dernier, a-t-il dit dans ce contexte. Par ailleurs, 670 centres et 1200 bureaux de vote sont retenus pour le rendez-vous du 04 mai au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, a-t-il fait savoir.

APS

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

ACTUALITÉ

CAMPAGNE ÉLECTORALE :

Les partis arborent des slogans divers avec le même objectif d'accrocher l'électeur

Les candidats aux législatives du 4 mai prochain arborent des slogans différents pour leur campagne électorale, portant sur des thèmes focalisés, notamment, sur les questions relatives à la stabilité et au développement du pays, le changement, la justice sociale, mais visent un même objectif, accrocher et séduire l'électeur.

un même objectif, accrocher et séduire l'électeur. via Internet, où les réseaux sociaux sont de- venus

via Internet, où les réseaux sociaux sont de- venus des outils incontournables pour la sensibilisation des électeurs.

Dés dimanche prochain, les candidats

figurant sur près d'un millier de listes de cin- quante partis politiques ou réunis à titre d'in-

dépendants tenteront durant trois semaines de convaincre les électeurs de la pertinence de leurs programmes, en organisant des meetings populaires, des rencontres de proximité ou par une approche interactive sur les réseaux sociaux, afin de gagner leur confiance et les représenter, pour les cinq pro- chaines années, au sein de l'institution légis- lative. En terme de préparatifs, le ministre de l'In- térieur et des Collectivités locales, Noured- dine Bedoui, a assuré que tout est "fin prêt" pour le lancement de la campagne électorale, précisant que 4.734 espaces seront dédiés à

l'animation des meetings. Il est à noter, à l'occasion de cette cam- pagne, que l'affichage des listes électorales débutera dimanche 9 avril, de 8h00 à 19h00, a fait savoir la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), qui sou- ligne l'impératif pour les candidats de respec- ter leur numérotation régionale et nationale indiquée sur les panneaux. En cas de dépassement par l'une des listes, la permanence le signalera à la liste concernée pour corriger la situation faute de quoi il sera considérée comme infraction à son en contre, précise l'instance. Concernant les affiches, celles-ci doi- vent avoir la même dimension et forme et po- sées respectivement de 1 à 17, et dans le cas contraire cela sera considéré comme une in- fraction, rappelle la HIISE.

A la veille du lancement de la campagne électorale prévu demain, les partis en lice et autres candidats indépendants, devraient miser sur une stratégie de communication efficace en vue de convaincre l'électorat, et celle-ci commence à première vue par le slo- gan affiché pour cette campagne. Ainsi, le parti du Front de libération na- tionale (FLN) mènera sa course électorale sous le slogan "Passé et présent riches, et un avenir optimiste", alors que le Rassemble- ment national démocratique (RND) se pré- pare à mener sa campagne "loin des slogans et à travers un discours direct et franc", comme l'affirme son responsable de la com- munication, Seddik Chihab. Pour sa part, l'alliance Mouvement de la société pour la paix (MSP) et Front du chan- gement (FC) a choisi comme slogan "Ensem- ble pour une Algérie prospère et sûre", tan- dis que le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) défendra son pro- gramme avec le slogan "Pour un nouveau dé- part pour l'Algérie". Le Mouvement populaire algérien (MPA) se présentera,de son coté, avec un pro- gramme porté sur le thème "Pour une démo- cratie paisible", alors que le Front national al- gérien (FNA) aura pour slogan "Pour le chan- gement et la défense de la justice sociale". Dans le même sillage, l'Union pour Nahda, El-Adala et El Bina (UNAE) affiche le slogan "Préserver le pays et œuvrer à l'intérêt public", et pour le parti Tajamoue Amal El-Djazaïr (TAJ) la campagne sera menée sous le slogan "Fidèles à l'Algérie". Pendant ce temps, les acteurs engagés dans la course électorale multiplient leurs ac- tivités à différents niveaux, entre meetings et autres activités organiques, mais également

EL TARF

la date de lancement de la cam- pagne électorale, et ce, dans un souci de respect de l’équité et l’égalité des candidats à l’élec- tion, sont aujourd’hui bien affi- chés. La peinture fraîche par en- droit suscite la curiosité de cer- tains à qui il est rappelé que la dé- signation des sites réservés à chaque candidat ou liste de can- didat est fixée par arrêté du pré- sident de l’Assemblée populaire communale (P/APC). Vingt (20) listes dont un indé- pendant sont en lice pour les prochaines joutes électorales, a-t-on, par ailleurs, indiqué, en précisant que cinq listes dont quatre indépendants et un parti ont été rejetées par le tribunal ad- ministrative.

361 sites d’affichage retenus

Trois cent-soixante-et- un (361) sites d’affichage et 60 lieux publics ont été retenus dans la wilaya d’El Tarf au titre de la campagne électorale prévue du 09 au 30 avril pour les législatives en date du 04 mai prochain, a-t- on appris jeudi de la directrice lo- cale de la réglementation et de l'administration générale (Drag). L'ensemble des sites d'affi- chage des listes et programmes électoraux sont répartis par le co- mité de wilaya de surveillance des élections sur les 24 communes que compte la wilaya au prorata de la population de chacune d'elles, a ajouté Zoubeida Chorfi. A moins de trois jours du lan- cement de la campagne électo- rale, les dernières retouches sont enregistrées un peu partout à tra-

vers les sept daïras de la wilaya sous le regard de nombreux ci- toyens dont certains ont saisi cette opportunité pour s’adonner à d’interminables discussions autour de ces joutes et des pro- grammes qui pourront éven- tuellement intéresser l’électeur. Regroupés autour des sites d’affichage en cours d’installa- tion, des citoyens, donnant libre cours à leurs idées divergentes en fonction de leur appartenances partisanes, ont néanmoins sou- ligné l’importance de ces légis- latives et du rôle du représentant du peuple au parlement. Pour Kamel B., un fonction- naire âgé de 32 ans, aller voter «est un devoir, même pour met- tre un bulletin blanc». Amina, 45 ans, enseignante de

français, rencontrée par l’APS au centre ville d’El Tarf, com- mente : «il est important que les citoyens comprennent l’impor- tance d’aller voter. En boycottant on aura le par- lement qu’on mérite». A la veille de la campagne des législatives de 2017, l’am- biance annonciatrice de tels évé- nements commence à se faire sentir à travers les différents sites de la wilaya d’El Tarf qui compte 307.126 électeurs, répar- tis sur 199 centres de vote englo- bant 781 bureaux de vote. Les emplacements réservés à chaque candidat ou liste de can- didats sont répartis par la haute instance indépendante de sur- veillance des élections (HIISE) au niveau de la wilaya 15 jours avant

GHARDAÏA

de vote et 677 bureaux de vote encadrés par quelque de 5.287 agents ont été retenus pour recevoir les électeurs de la wilaya. «Les préparatifs relatifs aux différentes étapes préliminaires du scrutin se déroulent dans de bonnes conditions de façon à garan- tir le bon déroulement de la prochaine opé- ration électorale», ont indiqué à l’APS des membres de la HIISE. Au cours de plusieurs réunions tenues ces derniers jours, la Haute instance indépendante locale de surveil- lance des élections a rappelé aux acteurs po- litiques «la nécessité de garantir un climat adéquat pour la tenue du scrutin, avec trans- parence, esprit responsable et le sens du de- voir en plaçant l'intérêt suprême du pays au- dessus de toute autre considération», a-t-on ajouté.

33 salles et 270 sites d’affichage réservés à la campagne électorale

Au total 33 salles éparpillées à travers l’ensemble du territoire de la wilaya de Ghar- daïa ont été retenues pour abriter les mee- tings populaires des 10 partis et 7 listes d’in- dépendants dans le cadre de la campagne électorale des législatives du 4 mai pro- chain, a-t-on appris jeudi auprès des services de la wilaya. Ces structures et lieux publics devant abriter la campagne électorale ont été dési- gnés sur la base de leurs capacités d’accueil et des commodités nécessaires pour le bon déroulement de la campagne électorale pré- vue du 9 au 30 avril en cours, a-ût- on indi- qué à la direction de la réglementation des af- faires générales (DRAG). Pour ce qui concerne le volet affichage, 270 sites repartis à travers les 13 communes de la

wilaya ont été retenus pour les affiches de chaque liste électorale. Un tirage au sort organisé dernièrement en présence des re- présentants des candidats, des membres de la Haute instance indépendante de surveil- lance des élections de la wilaya de Ghardaïa et des responsables de la DRAG a permis

d’agencer les listes des partis et des candidats indépendants, a-t-on signalé .

Dix formations politiques et sept listes

d’indépendants sont en lice pour convaincre les 212.971 électeurs dont 101.079 femmes que compte de la wilaya de Ghardaïa, durant cette campagne pour les législatives du 4 mai prochain. «Toutes les dispositions ont été

prises pour le bon déroulement des pro- chaines élections législatives», a assuré le DRAG de Ghardaïa, ajoutant que 137 centres

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

ÉCONOMIE

DK NEWS 5

COMMERCE

M.Tebboune confirme : «Lancement d'une stratégie de coordination entre les secteurs concernés par la régulation du marché et la maîtrise des prix »

Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé le lancement par son département d'une stratégie basée sur le travail de terrain et la forte présence d'agents de contrôle commercial, en coordination avec les secteurs concernés par la régulation du marché, le contrôle des prix et la lutte contre les commerçants spéculateurs.

En marge d'un séminaire national sur le contrôle économique, organisé par le mi- nistère du Commerce, M. Tebboune a in- diqué que son département misait sur «une nouvelle stratégie pour réguler le marché et lutter contre la hausse des prix, par une forte présence des agents de contrôle, et ce en coordination avec les dif- férents secteurs et instances concernés par la régulation du marché, la lutte contre la hausse des prix et les commerçants spé- culateurs et fraudeurs». Cette stratégie vise à protéger l'économie nationale et à pré- server le pouvoir d'achat des citoyens, ainsi que leurs acquis sociaux, à travers plu- sieurs mesures à savoir «la subvention». «Nous ne permettrons pas aux commer- çants spéculateurs et fraudeurs de récupé- rer les taxes et impôts pris en charge par l'Etat dans le cadre des subventions pour les mettre dans leurs poches», a souligné le mi-

pour les mettre dans leurs poches», a souligné le mi- nistre avant d'ajouter «nous prendrons les

nistre avant d'ajouter «nous prendrons les mesures nécessaires pour lutter contre le phénomène de gonflement des prix même s'il faut recourir à la justice». Il a as- suré que toutes les mesures seront prises en coordination avec les différents sec- teurs et instances concernés sur le terrain pour face aux spéculateurs. Un numéro vert national sera lancé à partir du 15 avril pour permettre aux ci- toyens de «signaler les dépassements en- registrés sur le terrain par les commerçants qu'il s'agisse de hausse des prix ou autres infractions», a-t-il indiqué, précisant que les communications des citoyens seraient orientées vers le centre régional le plus

proche, avant l'intervention immédiate

d'une équipe de contrôle mobilisée à cet ef- fet. Ladite équipe prendra ensuite les me- sures nécessaires contre le commerçant contrevenant, soit en dressant un procès- verbal ou en procédant à la fermeture du local ou la soumission du dossier à la jus- tice. M. Tebboune a appelé les citoyens à si- gnaler toute infraction ou hausse injusti- fiée des prix. A une question sur la hausse du prix de la pomme de terre, le ministre

a souligné que cette hausse injustifiée était

le résultat de la spéculation, affirmant que

le ministère de l'Agriculture avait pris les

mesures nécessaires pour approvision- ner les marchés en quantités importantes de pomme de terre afin d'en réduire les

coûts. L'objectif du séminaire national sur

le contrôle économique est de mobiliser les

secteurs concernés par le contrôle commer- cial, à savoir l'agriculture, la santé, les

douanes, les finances et les services de sé- curité pour former des équipes conjointes d'agents de contrôle qui seront déployées

à travers l'ensemble du territoire nationale.

La mission de ces dernières consiste à contrôler les marchés et les prix en vue de protéger l'économie nationale et préserver

le pouvoir d'achat du citoyen.

En dépit des 10.000 agents de contrôle que compte le ministère du Commerce à l'heure actuelle, ce nombre pourrait aug- menter en fonction des besoins afin d'amé- liorer la régulation du marché et d'assurer sa stabilité.

MÉTIERS DU BÂTIMENT:

Accord entre le ministère de la Formation professionnelle et LafargeHolcim Algérie

Le ministère de la Formation et de l'En- seignement professionnels a signé jeudi à Alger avec le groupe LafargeHolcim Algé- rie un accord de partenariat en vue de former des stagiaires et des formateurs al- gériens dans les nouvelles techniques et technologies utilisées dans le bâtiment. Cet accord permettra aux stagiaires «de découvrir les nouvelles techniques du bé- ton adoptées par les leaders de la construc- tion au monde», indique Mme Ouardia Khaldi, Directrice de l'orientation, des examens et de l'homologation au ministère, lors de la cérémonie de signature tenue en marge d'un séminaire sur les nouvelles techniques de construction. Elle a ajouté que ce partenariat a pour but de «répondre à la demande du marché de l'emploi en Algérie, au moment où l'économie nationale traverse une conjonc- ture particulière», précisant, dans ce sens, que des groupes de travail devront se réu- nir avec des représentants de LafargeHol- cim afin de «revoir le programme national de la formation dans le bâtiment et les

techniques du béton». «Il faut qu'on aille de l'avant pour rester au diapason de ce sec- teur important», souligne encore Mme Khaldi qui ajoute que les formateurs et les professeurs bénéficieront de «stages d'im- mersion dans les laboratoires de Lafarge- Holcim» pour découvrir toutes les nouvelles techniques. Par ailleurs, le ministère pour- suit la caravane de sensibilisation à travers tout le territoire national et qui propose des ateliers techniques et des journées d'infor- mation sur la filière de la construction et son importance pour l'économie nationale. Cette manifestation, destinée à attirer les jeunes vers les métiers du bâtiment, se poursuivra jusqu'au mois de juillet pro- chain, a-t-elle dit. La rencontre tenue sous le thème: «le bé- ton, face aux enjeux de la construction» a réuni des experts, architectes qui ont dé- battu de la question des nouvelles solutions de construction et la conception parasis- mique avec l'utilisation avancé du béton. Jean-Jacques Gauthier, P-dg de Lafarge- Holcim Algérie a déclaré que l'entreprise

devrait augmenter sa production de ci- ment de 16% cette année par rapport à 2016. LafargeHolcim Algérie possède deux ci- menteries, à M'sila et Oggaz (Mascara), et Cilas à Biskra en partenariat avec le groupe industriel Souakri pour une capacité totale de 11,5 millions de tonnes/an. Elle gère également avec le Groupe industriel des ci- ments d'Algérie (Gica) la cimenterie de Meftah avec une capacité de production de 1,5 million de tonnes. Plusieurs ateliers sur «les matériaux blancs», «les solutions esthétiques», et «les solutions industrielles et routes» ont été or- ganisés lors de ce séminaire. Par la même occasion LafargeHolcim Al- gérie a annoncé l'attribution du grand prix d'architecture qu'elle a organisée conjointement avec l'Ecole polytechnique d'architecture et d'urbanisme «EPAU» à l'étudiant Khelifi Mohamed Zakaria pour son projet «Growth Tower». Le 2eme et le 3eme prix ont été décrochés respectivement par les étudiants Khaoula Abderaouf et Ouzzane Ahmed.

COMMERCE-AGRICULTURE

Les ministères du Commerce et de l'Agriculture créent des brigades mixtes de contrôle commercial

Le ministère du Commerce et le minis- tère de l'Agriculture, du développement ru- ral et de la pêche ont signé jeudi une convention portant création de brigades mixtes de contrôle commercial pour veil- ler au respect de la réglementation en vi- gueur. La cérémonie de signature s'est tenue en marge du Séminaire national sur le contrôle économique organisé par le ministère du Commerce et auquel ont pris part des ca- dres et des représentants de divers secteurs et corps concernés par le contrôle commer- cial, dont le Commerce, l'Agriculture, la Santé, l'Intérieur, les Affaires religieuses, les Impôts, les Douanes, la Gendarmerie et la Sûreté nationales.

La convention a été signée par le minis- tre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville et ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune, et le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdesslam Chelgham. Le document prévoit la création de bri- gades mixtes de contrôle commercial com- posées d'agents de contrôle des deux sec- teurs, lesquels seront investis de missions de contrôle sur le terrain au niveau des mar- chés et des commerces pour veiller au respect de la réglementation en vigueur en termes de qualité et de prix. Lesdites brigades seront bientôt opéra- tionnelles au titre de la stratégie de lutte contre la fraude, la spéculation et la flam-

bée des prix, a précisé M. Tebboune. Outre ces brigades et 10.000 agents re- levant du ministère du Commerce, d'autres brigades de contrôle seront mises sur pied

entre ce ministère et d'autres secteurs tels

la Santé, les Finances, les Douanes et les Im-

pôts, a fait savoir M. Tebboune. Le ministre a rappelé les mesures juri- diques et opérationnelles prises ces der- nières années par les pouvoirs publics pour réguler le marché, citant à titre d'exemple le programme du ministère du commerce qui a permis de recruter 7.000 agents diplômés universitaires dans le ca- dre du système de contrôle et l'acquisition de 555 véhicules pour permettre aux agents de couvrir tout le territoire national.

UN COMMUNIQUE DE L'UNION L’A INDIQUÉ

L'Unep appelle à la réorganisation du secteur public marchand

appelle à la réorganisation du secteur public marchand L’Union nationale des entrepreneurs pu- blics (Unep) a

L’Union nationale des entrepreneurs pu- blics (Unep) a appelé, lors de la réunion de son Conseil national, à réorganiser le secteur pu-

blic marchand afin de pouvoir concrétiser son plan de développement, a indiqué jeudi l'Union dans un communiqué. «Le Conseil considère que pour que l’en- treprise publique soit un des moyens de concrétisations des objectifs (visant à sortir

l'économie national de sa dépendance aux hy- drocarbures), la réorganisation et la clarifica- tion de la gestion des capitaux marchands de l'Etat est nécessaire», souligne l'organisation

patronale à l'issue de cette rencontre présidée par Lakhdar Rekhroukh, président de l'Union. Selon l'Unep, il devient «impératif» de ré- fléchir et de mettre en place «à brève échéance», un mode d'organisation du Secteur public marchand (SPM) qui sort en adéqua- tion avec les orientations stratégiques in- duites par les différents plans de développe- ment et les objectifs de rentabilité de l’Entre- prise publique économique (EPE). Concernant le financement de l’écono- mie, le Conseil de l'Unep appelle à la dynami- sation de la Bourse capable de mobiliser l’épargne, engager des mécanismes d’emprunt sans intérêt, créer des fonds d'investisse- ment apte à capter l’argent de l’informel, dé- velopper le partenariat public/privé et déve- lopper la relation université/entreprise. Le Conseil considère, par ailleurs, que le maintien d’un climat social serein où la rela- tion de travail est basée sur un contenu éco- nomique, est prépondérant pour la concréti- sation des objectifs assignés à l'entreprise. L’Unep fait sien le renforcement du dia- logue et de la concertation comme instrument efficace pour le règlement de toutes les ques- tions liées à l'entreprise et à son devenir et par- tant de celui de ses personnels, est-il noté dans le communiqué. «Les membres du Conseil national ont réaffirmé, à cette occasion, leur total engage- ment à ne ménager aucun effort pour contri- buer à l'application des mesures prises par les pouvoirs publics et renforcer les perspec- tives de sortie de la crise que traverse le pays», souligne l'Unep. L'Union dit, dans ce sens, apprécier à sa juste valeur les mesures économiques prises visant à développer le tissu industriel dans les secteurs à fort potentiel, préserver et créer l’emploi et protéger la production nationale, moderniser le secteur bancaire et financier, développer et intensifier la démarche parte- nariat. La réunion du Conseil national de l'Unep se tient un mois après la 20ème réunion Tri- partite (gouvernement-patronat-syndicat) à Annaba et dans un contexte économique marqué par la diminution des recettes d’ex- portation du pays. «Cette donne dicte à l'entreprises nationale économique, notamment publique de re-

doubler d’efforts et de conforter son rôle de la croissance pour hausser sa situation à la sor- tie de crise et de la dépendance des hydrocar- bures», a soutenu l'Unep. Au cours de la réunion du Conseil plusieurs thèmes ont été abordés et débattus dont par- ticulièrement le financement de l’entreprise, la Bourse comme moyen de financement, le développement des exportations et le parte- nariat public/privé.

APS

6 DK NEWS

COOPÉRATION

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

ALGÉRIE-FRANCE

M. Sellal s'entretient avec son homologue français

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, s'est entretenu jeudi à Alger avec son homologue français, Bernard Cazeneuve, qui a entamé mercredi une visite de travail de deux jours en Algérie, dans le cadre de la tradition de concertation instaurée entre les deux pays.

La rencontre a été élargie par la suite aux membres des deux délégations. Ont pris part à cette réunion, le minis- tre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ram- tane Lamamra, le ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, le ministre de l'Intérieur et collectivités lo- cales, Noureddine Bédoui, le ministre de l'Energie, Noureddine Bouterfa, et le mi- nistre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa. Les deux parties ont passé en revue, à cette occasion, l'état de la coopération bi-

à cette occasion, l'état de la coopération bi- latérale marquées par des progrès appré- ciables dans

latérale marquées par des progrès appré- ciables dans divers domaines socio-écono- miques ainsi que les voies et moyens à même de la consolider davantage et échangé les points de vue sur les questions

régionales et internationales d'intérêt commun. Il s'agit de la troisième visite d'un Pre- mier ministre français en Algérie, sous le mandat du président François Hollande.

Ces visites ont permis au Comité inter- gouvernemental de haut niveau (CIHN), institué par les deux présidents de la Ré- publique, M. Abdelaziz Bouteflika et son ho- mologue français, de développer une dy- namique et une qualité dans les relations entre les deux pays et qui devront encore s'améliorer davantage. Le Premier ministre français avait af- firmé, à son arrivée à l'aéroport d'Alger, que «jamais autant que pendant ce quinquen- nat qui s'achève, les relations franco-algé- riennes n'ont été aussi fortes, aussi denses, aussi confiantes et c'est donc pour moi, au nom du président de la République, et du gouvernement français, une manière, ici, de dire l'attachement de notre pays à cette relation amicale et extrêmement fruc- tueuse». Il a ajouté que les relations entre la France et l'Algérie se «sont considérable- ment renforcées» depuis la visite du pré- sident Hollande en décembre 2012 , et après sa deuxième visite en 2015, ainsi qu'après la tenue de trois comités intergou- vernementaux de haut niveau permet- tant, sur de multiples sujets , «à nos gou- vernements d'affirmer leur volonté de coopérer».

M. Sellal relève la qualité des relations algéro-françaises tissées sous la conduite des Présidents des deux pays

tissées sous la conduite des Présidents des deux pays Le Premier ministre, Abdelmalek Sel- lal, a

Le Premier ministre, Abdelmalek Sel- lal, a relevé jeudi à Alger la qualité des re- lations que l'Algérie et la France ont tissé sous la haute autorité des Présidents Ab- delaziz Bouteflika et François Hollande ces cinq dernières années. M. Sellal, qui animait une conférence de presse conjointe avec son homologue français, Bernard Cazeneuve à l'issue de leurs entretiens élargis aux membres des deux délégations, a affirmé que la qua- lité de ces relations «se traduit régulière- ment par un échange de visites constant et significatif de haut niveau de part et d'autre». Il a ajouté que la visite du président Hollande à Alger en décembre 2012 avait ouvert la voie à une «ère de densification et d'amplification sans précédent des re- lations bilatérales dans tous les do- maines». Evoquant la situation du pays, M. Sel- lal a indiqué que l'Algérie a pu préserver sa stabilité alors que des think-thank étrangers prédisaient une «explosion» sociale après la chute des prix du pé- trole. «Nous sommes un pays stable qui avance correctement et nous avons réussi à préserver la stabilité du pays alors que nous avons plusieurs frontières au rouge», a-t-il ajouté. Le Premier ministre a fait remarquer que l'Algérie est bien dirigée par le prési- dent Abdelaziz Bouteflika. «Je ne fais rien et je ne décide rien sans le lui demander», a-t-il affirmé.

M. Sellal a également précisé que le pays a ses institutions avec un Parlement qui fonctionne, rappelant que le 4 mai prochain auront lieu les élections légis- latives pour le renouvellement de la com- posante de l'Assemblée populaire natio- nale (APN). «Nous avons une Armée qui est debout, garante de la sécurité du pays, et qui combattra le terrorisme jusqu'à son éra- dication définitive», a-t-il poursuivi. In- terrogé sur la position de l'Algérie par rap- port à l'élection présidentielle française, M. Sellal a réaffirmé que, l'Algérie «confor- mément à ses principes, ne s'interfère ja- mais dans les affaires internes des autres

pays». «Ca été toujours notre politique. On n'aime pas nous immiscer dans les affaires des autres pays», a-t-il dit, ajoutant, concernant l'élection présidentielle fran- çaise, que l'Algérie «a toujours travaillé avec celui que le peuple français désigne» comme étant son président. «L'essentiel est d'améliorer les relations entre les deux pays quel que soit le prési- dent élu même si on souhaite celui qui est le plus proche de nous», a-t-il poursuivi. Dans son allocution lors des entre- tiens élargis, M. Sellal a affirmé, concer- nant la question de la mémoire, que des «gestes symboliques de part et d'autre ont permis une décrispation certaine» et «ou- vert la voie à la mise en place de méca- nismes de travail adéquats susceptibles de prendre en charge efficacement les ques- tions sensibles», citant notamment celles des disparus de la guerre de libération na- tionale, de la récupération des restes mortuaires des premiers martyrs de la ré- sistance et des archives. Concernant la question de la pratique religieuse, le Premier ministre s'est féli- cité de la mise en place d'un groupe de tra- vail algéro-français pour examiner la si- tuation des imams algériens détachés en France, la réforme de l'Institut Al- Ghazali et le projet de création d'une Fondation algérienne regroupant les lieux de culte en France au sein de la Grande Mosquée de Paris. Pour sa part, M. Cazeneuve a indiqué que sa visite en Algérie était l'occasion «de dresser le bilan d'une période exception- nelle des relations algéro-françaises»,

«Rien ne bloque désormais ledéveloppement du partenariat économique entre l'Algérie et la France »

La coopération et le partenariat économiques entre l'Algérie et la France devraient connaître un nouvel élan avec le règlement récent de la majorité des contentieux exis- tant entre certaines entreprises des deux pays, a indiqué jeudi à Alger le Premier mi- nistre Abdelmalek Sellal. «La majorité des contentieux qui bloquaient les relations économiques bilatérales ont été réglés: hier un grand nombre de contentieux entre Sonatrach et Engie et To- tal par exemple ont été réglés. Il y a un nouvel élan dans la coopération bilatérale dans le cadre de la politique nationale de diversification économique», a déclaré M. Sel- lal lors d'une conférence de presse animée avec son homologue français Bernard Ca- seneuve. La conférence a été précédée d'une réunion de travail tenue à huis clos, suivie de la signature de dix accords bilatéraux et lettres d'intentions dans plusieurs domaines.

rappelant les nombreuses visites minis- térielles effectuées entre les deux pays. Pour le Premier ministre français, les différents mécanismes de coopération instaurés entre les deux pays avaient per- mis d'accroitre la coopération bilatérale dans tous les domaines. Evoquant la circulation des personnes, M. Cazeneuve a fait remarquer que le nombre de visa accordés aux Algériens est passé de 210.000 en 2012 à 410.000 en 2016 et que le nombre d'étudiants qui par- tent chaque année pour la France est également passé de 3.600 en 2012 à 7.400 en 2016. «Ces échanges sont fondamentaux et constituent le ciment de la relations en- tre les deux pays», a-t-il souligné Par ailleurs, M. Cazeneuve a indiqué avoir échangé avec M. Sellal sur les grandes crises régionales comme la Libye et le Mali et sur les moyens nécessaires de renforcer la coopération sécuritaire afin de lutter contre le terrorisme et ses ré- seaux. «Dans ce domaine, nous sommes confrontés aux mêmes défis et aux mêmes menaces», a relevé le Premier ministre français, se félicitant de la qualité de la coopération algéro-française dans ce do- maine. Concernant la question des archives, M. Cazeneuve a relevé la volonté «commune» d'avoir «des démarches qui rapprochent et des propos qui apaisent» à ce sujet. «Il y a désormais une excellente colla- boration entre les deux pays sur la ques- tion des archives», a-t-il affirmé, précisant que la France avait restitué «l'intégralité» des archives précoloniales qu'elle détenait et s'était engagée à restituer toute ar- chive de ce type qu'elle pourrait trouver à l'avenir, assurant que cet engagement «sera absolument tenu». S'agissant des archives de la période co- loniale, il a fait savoir que l'essentiel des documents établis par l'administration française «sont désormais accessibles au grand public». M. Cazeneuve a conclu son intervention en assurant que quels que soient les ré- sultats des échéances électorales fran- çaises à venir, la coopération entre les deux pays «se poursuivra dans tous les do- maines sur lesquels nous avons décidé d'agir ensemble».

APS

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

COOPÉRATION

DK NEWS 7

ALGÉRIE/ ÉTATS-UNIS

La 4 e session du dialogue sécuritaire algéro-américain, «utile» et fructueuse

La quatrième session du dialogue algéro-américain sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme a été «utile» et fructueuse , a déclaré jeudi à Washington le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine, et de la Ligue des Etats arabes, M. Abdelkader Messahel.

Le ministre qui s’exprimait à l’issue de ce dialogue qui s’est tenu à Washington a souligné que la réunion avec la partie amé- ricaine a été «utile». «Cette session a été très positive dans le contexte actuel et c’est encore une fois une visite qui consolide les excellentes rela-

tions existant entre l’Algérie et les Etats-Unis dans les domaines politique économique et sécuritaire», a relevé M. Messahel. Dans le cadre de ce dialogue, les deux pays ont éta- bli, il y a quelques années, des mécanismes qui continuent à fonctionner à plein temps,

a rappelé le ministre. Des mécanismes menés par des hauts

responsables issus des départements de la défense, des affaires étrangères, de la justice, de la sécurité intérieure et du renseignement, a-t-il ajouté. Qualifiant les relations bilatérales d’»ex- cellentes», le ministre a indiqué qu’elles avaient atteint «un haut niveau», tout en sou- haitant leur renforcement dans les pro- chaines années. Le ministre a, par ailleurs, fait savoir que

«plusieursquestionsimportantesontétéins-

crites à l’agenda» de cette réunion. «Nous avons longuement discuté des crises régio- nales de la situation sécuritaire dans la

sous région et les crises affectant le monde arabe», a déclaré le ministre à la presse. M. Messahel a indiqué avoir également évoqué avec la partie américaine les défis interna- tionaux, la coopération en matière de lutte contre le terrorisme, l’extrémisme violent

et le crime organisé. Concernant les crises

régionales, le ministre a tenu à réitérer à cet

crises régionales, le ministre a tenu à réitérer à cet égard la position constante de l’Algérie,

égard la position constante de l’Algérie, fondée sur la solution politique, le dialogue inclusif et la réconciliation nationale en Li- bye et au Mali. La session a constitué «l’oc- casion de faire l'évaluation de la situation dans la région concernant les conflits en Li- bye et au Mali, de la lutte antiterroriste et des développement récents qu’ont connu cer- tains courants et mouvements terroristes dans la région», a-t-il déclaré en précisant que les deux parties ont abordé les actions me- nées face au retour «des combattants étran- gers». Dans sa déclaration à la presse, M.

Messahelaindiquéquel’Algériealargement partagé son expérience en matière de déra-

dicalisation. «Nous avons partagé notre expérience, ce que nous avons vécu dans les années 1990, et comment l’Algérie est par- venue à cette stabilité grâce aux efforts du pré- sident de la République, M. Abdelaziz Bou- teflika, et à la politique de réconciliation na- tionale». Lesdiscussionsont,parailleurs,portésur la situation en Syrie et au Moyen Orient ainsi que sur la question migratoire et la lutte contre le cyberterrorisme, a-t-il enchaîné En visite de deux jours aux Etats-Unis, M. Mes- sahel a conduit jeudi à Washington la délé- gation algérienne à la quatrième session du dialogue sécuritaire algéro-américain. La partie américaine a été représentée par Justin Siberell, le coordonnateur pour la lutte antiterroriste au département d’Etat, qui a été accompagné pas plusieurs responsables du Pentagone, des Affaires étrangères, de la justice et de la sécurité intérieure. Dans une déclaration publiée jeudi par les services du porte-parole du départe- ment d’Etat, les Etats-Unis ont précisé que cette quatrième session du dialogue sécuri- taire était destinée à renforcer le partenariat algéro-américain et consiste à servir de multiplicateur de force pour contrer le ter- rorisme dans la région . Les Etats-Unis considèrent l’Algérie comme un partenaire important et capable dans cet effort, a affirmé le département de Rex Tillerson et d’ajouter « les Etats-Unis se réjouissent de poursuivre l’échange sur la lutte contre le terrorisme avec l’Algérie afin d’élargir et d’approfondir davantage notre coopération.

ALGÉRIE - UE / VISITE DE MOGHERINI À ALGER :

Vers plus de dialogue et de coopération pour un partenariat «plus substantiel et affirmé»

La visite de la haute représen-

feront l'objet d'une coopération

un avenir qui sera qualitative-

nées entre les deux parties pour

coopérationénergétique,l'Algé-

tante de l'Union européenne (UE) pour les Affaires étran- gères et la politique de sécu-

technique et financière qui sera mise en £uvre dans le cadre de la programmation financière

ment meilleur pour les deux parties», a affirmé en mars le mi- nistre d'Etat, ministre des Af-

rienneavaitindiquéque«cetes-

parvenir à une réponse globale et concertée. Sur le plan de la

rité, Federica Mogherini au-

2018-2020, selon l'UE.

faires étrangères et de la Coopé-

rie et l'UE sont liées depuis 2013

jourd’hui et demain à Alger, dénote la volonté de l'UE de

D'ailleurs, trois conventions de financement par l'UE ont été

ration internationale, Ramtane Lamamra, lors d'une confé-

par un partenariat stratégique axé sur le renforcement de la sé-

renforcer ses relations avec l'Al- gérie en vue de construire un partenariat bilatéral «plus subs- tantiel et affirmé».

signées lors du Conseil d'associa- tion dont une pour un pro- gramme d'appui au développe- mentdesénergiesrenouvelables

rence de presse commune avec Federica Mogherini à Bruxelles. Le chef de la diplomatie algé-

curité énergétique, les énergies renouvelables et l'efficacité éner- gétique grâce à un dialogue po- litique de haut niveau.

L'Algérie et l'UE ont renou- velé, à l'occasion de la 10ème ses- sion de leur Conseil d'association tenu le 13 mars dernier à

et promotion de l'efficacité éner- gétique en Algérie d'un montant de 10 millions d'euros, une au- tre pour un programme de ré-

prit de travail en commun, cet esprit de conjugaison des ef- forts» entre l'Algérie et l'UE « va se traduire par beaucoup d'inter-

Après le 1er forum d'affaires organisé à Alger en mai 2016 et plusieurs autres réunions d'ex- perts autour de thématiques de

Bruxelles,leurengagementmu-

formedesfinancespubliques(10

action dans les prochaines se-

coopérationidentifiéesconjoin-

tuel à «approfondir le dialogue

millions d'euros) et une der-

d'association (20 millions d'eu-

maines et les prochains mois».

tement(gaz,électricité,efficacité

politique et la relation straté- gique dans le cadre d'un parte- nariat plus substantiel et af- firmé». Un partenariat qui devrait désormais s'articuler autour des «priorités» identifiées conjointement dans le cadre de

nière pour un programme d'ap- pui à la mise en £uvre de l'Accord

ros). Pour concrétiser leur sou- hait de placer la relation bilaté- rale Algérie-UE au niveau qui correspond à la place qu'elles oc-

« Nous avons décidé d'ap- profondir encore plus notre coopération stratégique et notre dialogue sur les défis communs que nous partageons, et les ré- ponses à ces défis», affirmait de son côté la haute représentante de l'UE pour les Affaires étran-

énergétique et énergies renou- velables), l'Algérie et l'UE tien- dront mardi prochain à Bruxelles leur deuxième réu- nion de haut niveau en matière de coopération énergétique. Dans le domaine de la gestion des risques de catastrophes, l'Al-

Politique européenne de voi-

sinage renouvelée, et adoptées lors de ce Conseil. Les priorités identifiées

la

vironnement et le développe-

cupent dans la région, les deux parties ont mené en 2016 un processus d'évaluation de l'Ac- cord d'association qui a permis

gères et la politique de sécu- rité. Les défis régionaux com- muns de l'UE et de l'Algérie,

gérie et l'UE ont donné un nou- vel élan à leur coopération à travers la signature, en décem- bre 2016, d'un arrangement ad-

jusqu'en 2020 portent sur le

d'adopterdesmesuresd'accom-

parmi lesquels la sécurité, la

ministratifquimarqueunenou-

dialogue politique, la gouver-

pagnement figurant dans le do-

prévention et la lutte contre le

velle étape pour le travail com-

nance, l'Etat de droit et la promo- tion des droits fondamentaux, la coopération, le développement socio-économique et les échanges commerciaux, ycom-

cument «constats et perspec- tives» afin d'améliorer la mise en £uvre de l'Accord au bénéfice des deux parties.

terrorisme et la migration, se- ront ainsi au coeur de la visite de la chef de la diplomatie euro- péenne en Algérie, la deuxième après celle effectuée en septem-

mun en matière de protection ci- vile. L'Algérie est le premier partenaire du voisinage Sud de l'UE à participer au mécanisme européen en la matière.

pris l'accès au marché unique

Un nouveau cadre pour une

bre 2015.

Unemissiond'expertiseélec-

européen. Elles portent également sur les questions énergétiques, l'en-

ment durable, le dialogue stra- tégique et sécuritaire, la dimen- sion humaine, y compris le dia- logue culturel et inter-religieux, ainsi que la migration et la mo- bilité. Certaines de ces priorités

coopération plus approfondie Ce nouveau cadre a permis à l'Algérie et l'UE de confirmer leur volonté et leur ambition d'établir une coopération large, globale et approfondie à tous les niveaux. «Nous entendons tout faire pour tirer le meilleur de l'accord d'association et nous projeter en- semblerésolumentversl'avenir,

Selon les services diploma- tiques de Mogherini, la relation entre l’UE et l’Algérie a connu de «nombreux développements encourageants» ces deux der- nières années. Des consultations à haut ni- veau politique sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun, ont été me-

torale de l'UE sera déployée à l'occasion des élections législa- tives du 4 mai prochain pour conduire une analyse du proces- sus électoral. «A l'instar des missions pré- cédentes de l'UE lors des scrutins de 2012 et 2014, celle de 2017 illus- tre de nouveau notre pleine coo- pération», a affirmé l'UE.

ALGÉRIE - FRANCE M. Cazeneuve s'offre une virée touristique à la basilique «Notre Dame d'Afrique» et à la Casbah

Le Premier ministre de la République fran- çaise, Bernard Cazeneuve, a effectué jeudi après midi une virée touristique à Alger en se rendant à la basilique «Notre Dame Afrique», puis à l'antique cité algéroise, la Casbah. Le Premier ministre français a eu droit, lors de sa visite de travail en Algérie, à un pro- gramme culturel et touristique, entamé la ma- tinée par la visite du Jardin d'essai d'El Hamma, en se rendant à la basilique «Notre Dame Afrique», qui offre une vue imprenable sur la baie d'Alger. Accompagné notamment du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchoua- reb, du président de l’Assemblée nationale française, Claude Bartolone, de l'ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, et du pré- sident de l'Association d'amitié France-Algérie, Jean-Pierre Chevènement, l'hôte de l'Algérie et la délégation l'accompagnant ont eu des expli- cations sur ce lieu de culte. Caractérisée par une esthétique remarqua- ble, cette basilique inaugurée en 1872, est un vé- ritable bijou architectural avec ses différentes façades et son dôme superbement sculpté. Des renseignements leur ont été également fournis sur les travaux de réfection entrepris de 2007 à 2010. Après la Basilique, M. Cazeneuve s'est rendu à la Casbah. Il y a arpenté ses étroites dédales et pris connaissance des caractéristiques de son bâti ainsi que des différents métiers artisa- naux qui y sont perpétués de génération en gé- nération, tels que la dinanderie, la sculpture sur bois et autres. Après cette visite touristique, M. Cazeneuve s'est rendu à l'aéroport Houari Bou- mediene où il a été salué à son départ par le Pre- mier ministre Abdelmalek Sellal et des mem- bres de gouvernement. Le Premier ministre français a effectué une visite de travail de deux jours en Algérie qui s'inscrit dans le cadre de la tradition de concertation instaurée entre les deux pays.

Le Premier ministre français se recueille à la mémoire des martyrs de la guerre de Libération nationale

mémoire des martyrs de la guerre de Libération nationale Le Premier ministre français, Bernard Ca- zeneuve,

Le Premier ministre français, Bernard Ca- zeneuve, s’est recueilli jeudi au sanctuaire du martyr à Alger, à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale. Accompagné du ministre de l'Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, M. Caze- neuve a déposé une gerbe de fleurs devant la stèle commémorative et observé une minute de silence à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération. Le Premier ministre français a, par la suite, effectué une visite au Jardin d'es- sai d'El-Hamma où il a reçu des explications sur les différentes espèces et types de plantes que recèle le jardin. Au terme de cette visite, M. Ca- zeneuve signé un livre d'or dans lequel il a écrit «c'est avec un immense bonheur que je décou- vre à Alger le Jardin d'essai d'El-Hamma. Un espace exceptionnel de beauté, une col- lection rare d'espèces variées».

APS

8 DK NEWS

RÉGIONS

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

TOURISME

M.NOURI À PARTIR DE SÉTIF :

«Oeuvrer à simplifier les procédures et à faciliter l’investissement dans le secteur du tourisme»

faciliter l’investissement dans le secteur du tourisme» Le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme

Le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelouahab Nouri, a affirmé, jeudi, lors d’une visite de tra- vail dans la wilaya de Sétif, que son ministère oeuvre à "simplifier les procédures et à faciliter l’investissement dans le secteur du tourisme". Dans une conférence de presse, tenue en marge de sa visite au cours de laquelle il a inau- guré et inspecté de nombreux projets de son sec- teur, le ministre a indiqué que les services de son département s’affairent actuellement à "orienter l’investissement, simplifier les procé- dures et favoriser les circonstances et les condi- tions devant permettre aux investisseurs du sec- teur du tourisme de matérialiser leurs projets". M. Nouri a ajouté que, depuis 2016 à ce jour, son secteur a donné son accord à 1674 projets dont 548 sont en phase de réalisation, précisant que 100 d’entre eux, de haute qualité et conformes aux normes internationales, sont en phase d’achèvement. Il a, dans ce contexte, souligné que le dévelop- pement du secteur du tourisme ne se résume pas uniquement en la réalisation d’infrastruc- tures mais il y a aussi la formation des cadres et de la main doeuvre, affirmant qu’il est ‘‘inutile de réaliser des projets et des entreprises s’ils ne sont pas accompagnés d’une main doeuvre qua- lifiée et spécialisée qui offre au client les meil- leures prestations hôtelières et touristiques’’. Evoquant l’existence d’un manque dans ce domaine, le ministre a affirmé que ses services oeuvrent à étendre la formation et augmenter le nombre de formateurs en vue de répondre à la demande des opérateurs, faisant état de l’exis- tence de plusieurs ateliers consacrés à la facilita- tion des procédures de création d’agences de voyages. Il a précisé, en ce sens, que toutes les entraves dont souffraient les opérateurs dans ce domaine ont été levées, soulignant qu’un décret exécutif, permettant de simplifier ces démarches, sera si- gné dans les prochains jours par le Premier mi- nistre. Le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, a par ailleurs, ap- pelé à ‘‘travailler de concert pour accroitre les potentialités nationales et combler le déficit en- registré au sein des entreprises hôtelières et mettre un terme aux pratiques qui ont affecté la qualité des prestations’’. Le secteur du tourisme s’est renforcé, durant cette visite, de plusieurs nouvelles structures hôtelières après que le ministre ait procédé à l’inauguration de 6 hôtels à savoir, les hôtels, Ibis, Novotel, l’hôtel rue d’or, l’hôtel Nova au centre-ville de Sétif et l’hôtel thermal Azzam dans la daïra de Hammam Sokhna. Il a également inauguré le nouveau siège de la direction du tourisme et de l’artisanat en sus de l’inspection des travaux de réalisation de l’hôtel Arab Mabrouk, à Hammam Sokhna. M. Nouri a, en outre, inspecté le chantier de réalisation d’un hôtel 5 étoiles de la chaine internationale Mar- riott qui sera réc ministre a visité, notamment l’aile consacrée à l’exposition d’articles d’art.

TRANSPORTS

Entrée en service de la ligne ferroviaire de transport de voyageurs reliant Saïda à Sidi Bel-Abbès

4Entrée en exploitation du tramway en juillet prochain

La ligne ferroviaire de transport de voyageurs reliant Saida à Sidi Bel-Abbès est entrée en service jeudi, a annoncé le ministre des Travaux publics et des Transports, Boudjemaa Talai.

En marge d'une visite d’inspection à la nouvelle gare ferroviaire de Saida, Boudjemaa Talai a déclaré que cette ligne ferroviaire est entrée en service, ajoutant que la programmation des rotations à bord d'un train ra-

pide s'effectuera dans les pro- chains jours. Cette ligne fer- roviaire reliant Saida et Sidi Bel-Abbès dont la réalisation

a été dotée d'une enveloppe

de 75 milliards DA, s’étend

sur 120 kilomètres. Lors d'un point de presse

à la gare ferroviaire de la

commune de Youb (Saida), le ministre a fait savoir que le train rapide reliera les deux villes sur cette ligne en 45 minutes avec une vitesse maximale de 160 km/h. Cette ligne constitue un grand ac-

RELIZANE:

de 160 km/h. Cette ligne constitue un grand ac- RELIZANE: quis pour les deux wilayas sur

quis pour les deux wilayas sur le plan du développe- ment social et économique, a- t-il souligné. Ce projet ferroviaire contribue à la création d'em- plois permettant à chaque station d’employer 20 tra- vailleurs, en plus de la re-

lance des activités des autres entreprises utilisant cette ligne pour générer des em- plois indirects, nonobstant le désenclavement de wilayas des Hauts-Plateaux qui fi- gure parmi les priorités dans le programme du président de la République, M. Abdela-

ziz Bouteflika, a-t-il ajouté. Par ailleurs, le ministre a indiqué que le nouveau per- mis de conduire à points en- trera en application dans les six prochains mois au plus tard. Dans ce contexte, il a mentionné la coordination en cours entre les ministères de l'Intérieur et des Trans- ports afin de lancer cette opé- ration qui aura un effet posi- tif pour réduire le nombre des accidents de la circula- tion. M. Talai a assisté à un es- sai de la ligne ferroviaire re- liant les wilayas de Sidi Bel Ab- bès et Saida à bord d'un train, de la gare ferroviaire de Sidi Bel-Abbès passant par celles de Moulay Slissen et de Youb jusqu’à la ville de Saida.

Nécessité d’orienter les eaux des forages et des barrages vers l’irrigation

Le ministre des Ressources en eau et de l'Environne- ment, Abdelkader Ouali, a insisté jeudi soir à Relizane, sur l’exploitation des eaux des forages et des barrages des- tinés à l’irrigation après que la wilaya ait bénéficié des eaux de mer dessalée. En mettant en service le projet d’alimentation de la wi- laya en eau de mer dessalée à partir de la station de des- salement d’El Mactaa (Oran), le ministre a souligné que l’eau de mer dessalée contribuera à satisfaire les besoins de la population en eau potable et à transférer les eaux des forages et des barrages pour l’extension des terres irri- guées dans la wilaya. M. Ouali a ajouté que le projet de l'eau dessalée permet- tra de destiner plus de 35.000 m3 d’eau/jour des barrages et des puits à l’agriculture, tout en soulignant qu’une su- perficie irriguée de 50.000 hectares sera atteinte dans la wilaya à l’avenir au niveau des plaines de Mina et du Bas Chelliff estimés actuellement à 27.000 ha. Le but at- tendu du projet de dessalement de l’eau de mer ne se li- mite pas seulement à garantir l’eau potable aux citoyens mais aura une portée économique à travers l’irrigation et l’alimentation des zones industrielles, a indiqué le mi- nistre. Le projet d’eau dessalée, mis en service à partir de la

station de pompage de Bouguirat (Mostaganem), permet- tra, en première phase, d’alimenter 12 communes de Re- lizane en eau potable situées sur l’axe Yellel à l’ouest de la wilaya vers El Hamri à l’est sur 30 communes concer- nées qui seront alimentées progressivement jusqu’à la fin de l’année en cours. Il fournit 150.000 m3 d’eau potable/jour pour environ 700.000 habitants. La visite du ministre dans la wilaya a été marquée par la mise en ser- vice d’une décharge publique contrôlée dans la commune d'Ain Rahma s’étendant sur 15 ha, réalisé pour une enve- loppe financière de 220 millions DA. Cette infrastructure écologique prendra en charge 75 tonnes/jour de déchets domestiques des communes d'Ain Rahma, Yellel, Matmar, Sidi Saada, El Kalaa et Sidi M’hamed Benaouda. Le wali a exhorté, à cette occasion, à l’investissement dans le recyclage des déchets en créant des micro-entre- prises spécialisées pour contribuer à fournir des emplois au profit des jeunes de la région et à préserver l’environ- nement surtout concernant le papier et le carton. Il a ap- pelé à adopter le tri sélectif des déchets dans les adminis- trations et les établissements scolaires et les universitaires. Le ministre a inauguré deux stations de traitement des eaux usées (STEP) à Relizane et Mazouna dotées d'une ca- pacité de 200 m3/j chacune.

LUTTE CONTRE LE TERRORISME (MDN)

4 bombes de fabrication artisanale détruites par l’ANP mercredi à Tizi Ouzou et Bouira

Quatre (04) bombes de fabrication artisanale, ont été détruites par un déta- chement de l’Armée natio- nale populaire (ANP), hier à Tizi Ouzou et Bouira/1 RM, a indiqué jeudi un communiqué du minis- tère de la Défense natio- nale (MDN). «Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un dé- tachement de l’Armée na- tionale populaire a détruit quatre (04) bombes de fa- brication artisanale, le 05 avril 2017 à Tizi Ouzou et Bouira/1 RM précise le communiqué. D’autre part, la même source a indiqué que dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la crimi- nalité organisée, la quan- tité de drogue saisie, le 04 avril courant, par un déta-

chement de l’Armée natio- nale populaire à Chena- chen, wilaya de Tindouf/3 RM, s’est élevée à 636 kilo- grammes de kif traité au lieu de 500 kilogrammes. A El Oued/4 RM, un dé-

tachement de l’ANP a ap- préhendé trois (03) contrebandiers et saisi 3 camions chargés de 110 tonnes de ciment. De même à In Guezzam/6 RM, un autre détachement a

arrêté 06 contrebandiers et saisi 05 groupes électro- gènes, 03 détecteurs de métaux et deux (02) mar- teaux piqueurs.

Destruction de sept (07) mines de fabrication artisanale à Tébessa

Sept (07) mines de fabrication artisanale ont été détruites jeudi à Tébessa par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP), a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans le cadre de la lutte antiterroriste, un détachement de l’Armée nationale populaire a détruit sept (07) mines de fabri- cation artisanale, le 06 avril 2017 à Tébessa/5 RM», précise la même source. Par ail- leurs et «dans le cadre de la lutte contre la contrebande, un détachement de l’Armée nationale populaire et des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté à Bel Ab- bès/2 RM et Béchar/3 RM, trois (03) narcotrafiquants et saisi 18,7 kilogrammes de kif traité, tandis qu’un autre détachement de l’ANP à Ghardaïa/4 RM a arrêté quatre (04 ) personnes en possession de 25618 comprimés psychotropes». «A Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar/6 RM, des détachements ont arrêté, en coordination avec les ser- vices des Douanes, trente (30) contrebandiers et saisi 7 groupes électrogènes, (04) détecteurs de métaux et 5 marteaux piqueurs», est-il ajouté.

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

SOCIÉTÉ

DK NEWS 9

JOURNÉE D'ÉTUDE SUR LA LUTTE CONTRE LA DROGUE ET LA VIOLENCE EN MILIEU UNIVERSITAIRE

Lutte contre la drogue et la criminalité,

"une responsabilité partagée"

Les participants à une journée d'études sur la lutte contre la drogue et la violence en milieu universitaire ont affirmé que la lutte contre ce fléau "est une responsabilité partagée qui nécessite la conjugaison des efforts de tous les acteurs".

Lors de cette rencontre organisée à l'occasion du lan- cement de la campagne natio- nale de sensibilisation aux dangers de la drogue, de la violence et de la criminalité en milieu universitaire, les par- ticipants ont indiqué que la lutte contre la drogue était l'affaire de tous et une respon- sabilité partagée qui impli- quait la mobilisation de toutes les catégories sociales à tous les niveaux". Dans ce cadre, le repré- sentant de l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLCDT), Bou- zarti Noureddine a cité les démarches de l'office en vue d'élaborer une étude de ter- rain sur la propagation de la toxicomanie en milieu uni- versitaire, sans préciser la date de son lancement. L'Office procèdera, dans le cadre de cette étude, à la dis- tribution de formulaires aux

de cette étude, à la dis- tribution de formulaires aux étudiants. Sur la base de leurs

étudiants. Sur la base de leurs réponses, il mettra au point une stratégie nationale de lutte contre ce fléau au sein de l'université. Le représentant de la Di- rection générale de la sureté nationale (DGSN), le lieute- nant de police, Ibazaten Mou- loud a insisté dans son inter-

vention, sur le volet Sensibi- lisation, soulignant la néces- sité de la mise en £uvre des mesures coercitives dans le cadre de la lutte contre la drogue. Le représentant du Com- mandement de la Gendar- merie nationale, le Comman- dant Derradji Abdelmalek a

mis l'accent, pour sa part, sur "le lien étroit" entre la consommation de la drogue et la criminalité, évoquant le rôle de la gendarmerie natio- nale en matière de sensibili- sation et de lutte contre la drogue. Par ailleurs, le recteur de l'université d'Alger 2, Khmisti Hamidi a mis en exergue le rôle de la re- cherche scientifique en ma- tière de lutte contre la drogue, la violence et la criminalité, appelant les étudiants à consacrer leurs recherches à l'étude des causes de ces phénomènes, en vue de trou- ver des solutions scientifiques. La campagne nationale de sensibilisation aux dangers de la drogue, de la violence et de la criminalité en milieu universitaire, lancée au cours des dernières semaines, est organisée à l'initiative de l'Union nationale de la jeu- nesse algérienne (UNJA).

ALGER

Suspension dimanche de l`alimentation en gaz dans plusieurs quartiers d’Ouled Fayet

L`alimentation en gaz de ville sera suspendue dimanche à partir de 13H00 dans plusieurs quartiers de la commune d’Ouled Fayet (Alger) en raison de travaux, a annoncé jeudi la société de distribution de l’électricité et du gaz d`Alger(SDA) dans un communiqué. Cette suspension de l’alimentation en gaz de ville sera ressentie dans les quartiers suivants de la commune d’Ouled Fayet, à savoir : le lotissement 20 Août, le centre-ville, la cité 100 logements, la cité 250 logements, la cité militaire et la route de Baba Ahcene, selon la même source. Cette coupure de l`alimentation en gaz est due à des travaux de réparation sur une conduite de distribution du gaz, explique la même source sans déterminer le jour ni l`heure exacte de la fin de ces travaux. La direction de distribution de Bologhine a mis, cependant, au service de sa clientèle le numéro suivant: 3303 pour plus de renseignement.

ACCIDENTS DE LA ROUTE :

5 morts et 225 blessés en une semaine

DE LA ROUTE : 5 morts et 225 blessés en une semaine Cinq (5) personnes ont

Cinq (5) personnes ont trouvé la mort et 225 autres ont été blessées dans 208 accidents de la route survenus dans les zones ur- baines à travers le territoire national durant la période allant du 28 mars au 3 avril, a in- diqué jeudi un communiqué de la cellule de communication relevant de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Le nombre d'accidents de la route a baissé de 33 sinistres par rapport au bilan de la semaine écoulée, a précisé le communi- qué. Le nombre des blessés a également re- culé (-68 blessés) de même pour celui des dé- cès (-5 décès), ajoute-t-on de même source.

Les principales causes de ces accidents de- meurent le facteur humain, suivi de l'état des véhicules et des routes, selon le communi-

qué. Dans le cadre de la lutte contre toute forme de vente illégale notamment de bois- sons alcoolisées, les forces de sûreté ont pro- cédé à la faveur d'opérations distinctes me- nées dans les wilayas de Saida, Sétif et Mas- cara, à la saisie de quantités importantes de boissons alcoolisées non facturées estimées

à 7.694 bouteilles, indique-t-on dans un

deuxième communiqué. L'opération a per-

mis l'arrestation de 5 individus âgées de 20

à 40 ans, a conclu le communiqué.

DJELFA

Un incendie dans un centre commercial sans causer de pertes humaines

Un incendie s'est dé- claré durant la soirée de mercredi à jeudi dans un centre commercial dans la ville de Djelfa sans causer de pertes humaines ni de blessés, a-t-on constaté sur place. Le directeur de le Protection civile, le lieute- nant-colonel Rachid Lat- taoui a expliqué à l'APS que cet incendie a été maîtrisé dans un temps record grâce

au déploiement d'un im- portant dispositif de l'unité principale et de proximité de la Protection civile com- posé notamment de dix ca- mions de pompiers et de quatre ambulances. Il a indiqué que, selon un bilan provisoire, quatre à cinq locaux ont été tou- chés par les flammes au niveau du rez-de-chaus- sée, ajoutant que le sous-sol

ainsi que les étages supé- rieurs n'ont été affectés que par la fumée du feu dont l'origine n'a pas encore été déterminée. Le centre com- mercial, situé au niveau de la cité du 5 juillet, appar- tient à un privé. Il est com- posé de trois étages. En 2015, un incendie plus dense que celui du mer- credi soir avait été déclaré au même centre.

SELON UN COMMUNIQUÉ DE LA DGSN

Saisie de plus de 21400 unités de boissons alcoolisées à El Oued

Les services de la Sûreté de la wilaya d'El Oued ont arrêté, au cours des deux derniers jours ,deux individus impliqués dans une affaire de déten- tion illégale de plus de 21400 unités de boissons alcoolisées, a indiqué jeudi un communiqué de la cellule de communication de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Agissant sur informations faisant état qu'un groupe d'individus s'apprêtait à introduire une importante quantité de boissons alcoolisées à El Megheir (Wilaya d'El Oued), les services de sû- reté ont mis sur pied un plan qui a permis d'in- tercepter deux camions chargés de 21480 unités de boissons alcoolisées et d'arrêter les deux suspects. Les produits saisis et remis aux auto- rités compétentes, les services de la police ont dressé un dossier pénal à l'encontre des indivi- dus impliqués, conclut le communiqué.

MÉDÉA

Une partie de la base-vie de l’entreprise turque Atlas à Aïn-Djerda détruite dans un violent incendie

Un violent incendie a détruit jeudi en début

d'après-midi une partie de la base-vie de l’entreprise de réalisation turque Atlas, sise à Ain-Djerda, dans

la commune de Draâ-Smar, à 4 km à l’ouest de Mé-

déa, sans faire toutefois de victimes, a appris l’APS auprès de la protection civile. L’incendie, dont l’origine reste inconnue pour l’instant, a réduit en cendre 26 cabanes en préfabri- qué, servant à l’hébergement du personnel du chantier, a indiqué la même source, qui fait état éga- lement de la destruction de pas moins d’une ving- taine d’appareils de climatisation, 160 matelas et 80 mobiliers de maison. Une vingtaine de secouristes, appuyés par des

moyens d’intervention importants, a été mobilisée

pour cette opération qui a duré plus d’une heure,

a indiqué la même source, précisant que l’interven-

tion rapide des secours a permis d’éviter la propa- gation des flammes au reste de la base-vie.

BÉJAÏA

Démantèlement d’un réseau de fabrication d’armes

Un réseau spécialisé dans la fabrication et le tra-

fic d’armes à feu a été démantelé par la Police judi-

ciaire de Béjaia qui a déféré ses membres présumés jeudi au parquet d’Amizour, apprend-on auprès de

la sûreté de wilaya. Les mis en cause ont été placés

en détention préventive, ajoute-t-on de même source. La neutralisation du groupe, composé de qua- tre individus, âgés entre 30 et 50 ans, s’est opérée conséquemment à un suivi et une mise en obser- vation de plusieurs semaines, avant que les services de sûreté de wilaya n’interviennent sur les lieux du forfait où il a été découvert huit armes dont quatre pistolets de calibres 16 mm et quatre fusils de chasse d’un calibre de 12 mm, ainsi qu'un lot de mu- nition composé de 784 cartouches vivantes de dif- férents calibres, explique-t-on. La même source souligne, par ailleurs, que l’opération s’est soldée également par la découverte et la saisie de trois kilos d’explosifs, quatre télé- phones portables et deux véhicules ayant servi à leur négoce ainsi qu’une somme considérable d’ar- gent. Les mis en cause ont écumé particulièrement Bejaia et les wilayas environnantes, précise la même source sécuritaire, notant que l’enquête se poursuit toujours.

APS

10 DK NEWS

SOCIÉTÉ

Vendredi 7-Samedi 8 avril 2017

COULÉE DE BOUE EN COLOMBIE:

Plus de 300 morts, selon un nouveau bilan

BOUE EN COLOMBIE: Plus de 300 morts, selon un nouveau bilan Le bilan des victimes de

Le bilan des victimes de la cou- lée de boue qui a frappé la ville co- lombienne de Mocoa dans la nuit de vendredi à samedi a grimpé à 306 morts dont 92 enfants, ont annoncé jeudi les autorités. «Nous avons cinq victimes sup- plémentaires ce matin, (le bilan) s'élève donc à 306 morts, dont 92 enfants», a déclaré à des journa- listes le ministre de la Défense, en charge de la reconstruction, Luis Carlos Villegas. Sur ce total, 220 corps ont été remises aux familles, a-t-il ajouté, disant espérer que toutes les dépouilles seraient ren- dues à la fin de la journée. On compte également 362 blessés et 314 disparus, a précisé le ministre, alors que les recherches des corps se poursuivent au milieu des dé- combres. «Jusqu'à présent, nous

URUGUAY :

L'Etat va vendre du cannabis en pharmacies dès juillet

n'avons aucun enfant (survivant) sans famille», a souligné à Blu ra- dio la directrice de l'Institut colom- bien du bien-être familial (ICBF), Cristina Plazas. Mardi, les engins de chantier sont entrés en action pour dé- blayer les plus gros débris, après que le délai de 72 heures au cours duquel des vies pouvaient encore être sauvées s'est achevé lundi soir. La catastrophe de Mocoa est la plus grave depuis celle de Salgar, qui avait fait 92 morts en mai 2015, à une centaine de kilomètres de Medellin (nord-ouest). La coulée de boue a affecté au total quelque 45.000 habitants, d'après la Croix-Rouge. L'agglomé- ration de Mocoa compte environ 70.000 habitants, selon la gouver- neure du Putumayo, Sorrel Aroca.

habitants, selon la gouver- neure du Putumayo, Sorrel Aroca. L'Uruguay va ven- dre dès juillet du

L'Uruguay va ven- dre dès juillet du can- nabis en pharmacies produit sous contrôle de l'Etat et pour un usage récréatif, ont annoncé jeudi les au- torités. «Durant le mois de juillet le cannabis (commencera à être) distribué dans les pharmacies», a an- noncé le conseiller à la présidence uru- guayenne et président du Conseil national des drogues, Juan An- drés Roballo, lors d'une conférence de presse. Interrogé sur une date plus précise, M. Roballo a unique- ment indiqué que la vente débuterait «dans les deux pre- mières semaines de juillet». Le «2 mai, nous al- lons habiliter le re- gistre des usagers» sur lequel les Uru- guayens et étrangers

titulaires d'une carte de résident perma- nent pourront s'ins- crire, s'ils souhaitent s'acheter du canna- bis par ce biais. La drogue douce sera commercialisée au prix d'1,30 dollar le gramme, chaque consommateur pou- vant en acheter au maximum 10 grammes par se- maine. Le tarif permettra de rémunérer les en- treprises privées sé- lectionnées par l'Etat pour produire la drogue et les phar- macies, l'Etat récupé- rant une partie des recettes pour finan- cer «essentiellement des politiques de pré- vention», a expliqué le secrétaire général du Conseil national des drogues, Diego Oli- vera. L'Uruguay a adopté en décembre

2013 une loi polé- mique, autorisant trois modes d'accès au cannabis: culture à domicile pour la consommation per- sonnelle, apparte- nance à un club can- nabique pour planter de manière coopéra- tive et achat de mari- juana en pharmacie. Les deux premiers volets ont déjà été mis en pratique mais celui de la vente en phar- macies, qui suscitait notammment de nombreuses réti- cences chez ces der- nières, a été plusieurs fois repoussé. Cette loi unique au monde, qui avait suscité un fort intérêt média- tique international à son approbation, vise notamment à lutter contre le narcotrafic tout en garantissant un accès sécurisé et de qualité à cette drogue douce.

SOUDAN DU SUD:

5 personnes arrêtées pour braconnage

SOUDAN DU SUD: 5 personnes arrêtées pour braconnage Le ministère de la Faune du Soudan du

Le ministère de la Faune du Soudan du Sud a déclaré mer- credi que cinq personnes ont été arrêtées et plus de 150 kg de viande de brousse ont été saisis après l'interception d'un convoi de bra- conniers présumés près de Juba. Khamis Adhiang, porte-parole du ministère de la Faune et du Tourisme, a déclaré que les bra- conniers ont été interpellés dans le

village de Bilinyang, à environ 15 ki- lomètres à l'est de Juba. M. Adhiang

a affirmé que la viande de brousse

saisie indique que les braconniers ont tué plus de 40 espèces diffé- rentes d'animaux sauvages, ajou- tant que les suspects seraient tra- duits en justice et jugés conformé- ment à la loi sur les crimes contre la faune du pays. Les cinq per- sonnes ont été arrêtées lorsqu'elles

étaient en train de charger de la viande de brousse sur les motocy- clettes, a expliqué M. Adhiang. Il a déclaré que «l'insécurité alimentaire et les difficultés écono- miques mordantes ont amené beaucoup de gens à recourir au braconnage des animaux sauvages comme moyen de booster leur ali- mentation et leurs revenus». Il a ajouté que «les autorités ont saisi plus de 2.000 kg de viande de brousse lors d'une opération

menée par la police entre février et mars». D'après les chiffres officiels du ministère de la Faune, la popula- tion des girafes est passée d'envi- ron 100.000 à 300 et la population d'éléphants a diminué, passant de 80.000 à moins de 2.500 depuis les années 1970 jusqu'à 2013.

HONGKONG

Un tramway se renverse dans le centre de Hong Kong et cause des

blessures à 14 personnes

Un des emblématiques tram- ways à impériale de Hong Kong

s'est renversé dans la nuit de mer- credi à jeudi, blessant 14 personnes

à bord, a annoncé la police. L'accident est survenu vers mi- nuit (16H00 GMT mercredi) dans

le quartier de Central. Le conduc-

teur du tramway a arrêté pour «conduite dangereuse», selon la même source. Cinq femmes et neuf hommes -dont le chauffeur- ont été blessés, dont certains hospitalisés. Le

conducteur âgé de 23 ans a été ar- rêté pour être interrogé, a pré- cisé la police, qui n'a donné à ce stade aucune explication de cet accident. C'est le second incident d'importance dans les transports en commun hongkongais depuis

RUSSIE:

L'explosion d'un engin artisanal fait un blessé dans le Sud

le début de l'année. En février, 17 personnes avaient été blessées par un incendie dans une rame de métro qui avait entraîné l'évacua-

tion de l'immense station de Tsim Sha Tsui, dans le sud de la pénin- sule de Kowloon. Un homme soup-

çonné d'incendie criminel avait été arrêté. Les élégants tramways à impé- riale sont une institution à Hong Kong, une ville qu'ils sillonnent de- puis plus de 110 ans. Connus localement sous l'ap- pellation «ding-ding» à cause de leurs klaxons caractéristiques, les tramways qui desservent la bande côtière septentrionale de l'île prin- cipale de la ville transportent chaque jour plus de 200.000 pas- sagers.

L'explosiond'unen-

parole de l'antenne lo-

services spéciaux

ginartisanalafaitjeudi un blessé à Rostov-sur- le-Don, dans le sud de

cale de la Garde natio- nale. Lorsqu'il a essayé d'allumer cette lampe

étaient dépêchés sur les lieux. Cet incident inter-

la

Russie, a indiqué la

de poche, une explo-

vient alors qu'un at-

Garde nationale russe, citée par l'agence offi-

sion s'est produite lui arrachant une main, a

tentat à la bombe arti- sanale dans le métro de

cielleTASS.Vers06H30

précisé le porte-parole.

Saint-Pétersbourg,

heure locale (03H30 GMT), un «homme

Selon des médias russes, l'incident a eu

deuxième ville de Rus- sie (nord-ouest), per-

sans domicile fixe» a découvert dans la rue un sac contenant entre autres une lampe de

lieu près d'une école dans le centre de Ros- tov-sur-le-Don, et plu- sieurs voitures de la

pétré selon les enquê- teurs par un jeune homme né au Kirgh- zistan, a fait 13 morts

poche,

selon un porte-

police, ainsi que des

lundi.

Vendredi 7-Samedi 8 avril 2017

SANTÉ

DK NEWS 11

LE MINISTRE DE LA SANTÉ M.ABDELMALEK BOUDIAF L’A AFFIRMÉ :

«L’Algérie pour une approche privilégiant la prévention au traitement en santé psychiatrique»

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a affirmé jeudi à Skikda que l’Algérie vient d’opter pour une approche qui privilégie la prévention au traitement en santé psychiatrique, conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Présidant l’ouverture d’une journée d’étude sur la santé psychiatrique à l’oc- casion de la journée mondiale de la santé, le ministre a souligné que cette approche basée sur la santé de proximité et la coor- dination avec les autres secteurs est conte- nue dans le Plan national de promotion de la santé psychiatrique 2017-2020, «pro- chainement mis en œuvre» et qui insiste sur la protection des droits des personnes atteintes de maladies psychiatriques. Plusieurs mesures ont été prises à cet effet par le ministère de la Santé avec no- tamment la création d’une sous-direction de la santé psychiatrique au sein de l’or- ganigramme du ministère, a affirmé M. Boudiaf qui a souligné que les structures publiques de la santé psychiatrique comp- tent à travers le pays 5.000 lits et emploient 1000 médecins psychiatres qui seront renforcés par le recrutement, prévu cette année, de 101 autres psychiatres notam- ment dans les régions des Hauts-Pla- teaux et du Sud. Le ministre a également indiqué que le secteur de la santé emploie également 1.368 psychologues et compte 40 centres intermédiaires de soins en toxicomanie en plus de 10 autres centres en cours de réalisation. Il a rappelé que le nouveau projet de la loi sur la santé consacre 44 ar- ticles à la protection et la promotion de la santé psychiatrique et mentale. M. Boudiaf a aussi insisté «sur l’huma- nisation du secteur de la santé et sa numé- risation pour atteindre le bond qualitatif voulu», soulignant que l’Algérie a réalisé dans le domaine de la santé des «avancées»

a réalisé dans le domaine de la santé des «avancées» reconnues, a-t-il indiqué, par l’Organisa- tion

reconnues, a-t-il indiqué, par l’Organisa- tion mondiale de la santé qui considère que l’Algérie représente «un modèle à l’échelle régionale» au regard des efforts faits par l’Etat et de l’évolution de son in- dustrie pharmaceutique. Dans une confé- rence de presse animée au terme de cette journée d’étude, le ministre de la Santé a indiqué que l’Algérie produit actuellement 61% de ses médicaments et ce taux est ap- pelé à passer à 70 % d’ici de la fin de l’an- née en cours. Cette production est assu- rée par 85 usines à l’échelle nationale, a- t-il ajouté en indiquant que 150 autres étaient en réalisation dans le cadre de par- tenariats privés. Les médicaments algé- riens sont actuellement exportés vers 11 pays africains et le ministère de la Santé ambitionne d’exporter au plus grand

nombre de pays, a encore ajouté M. Bou- diaf qui a assuré que son département pro- jette la création de 4 structures de chirur- gie cardiaque et un hôpital pour enfants cancéreux d’une capacité de 600 lits. La journée d’étude qui a regroupé des médecins de plusieurs wilayas du pays, a abordé nombre de questions dont la prise en charge de l’anxiété dans le tra- vail et la promotion de la santé psychia- trique dans le cadre du projet de la nou- velle loi sur la santé. Le ministre de la Santé avait entamé mercredi soir sa visite dans la wilaya de Skikda par l’inspec- tion de l’ancien hôpital de Skikda qui a bé- néficié d’une vaste opération de requali- fication et a inauguré le service d’aide mé- dicale d’urgence à l’établissement hospi- talier public Abderrezak-Bouhara.

LA MINISTRE DE LA SOLIDARITÉ NATIONALE M ME MESLEM À PARTIR DE JIJEL :

«Consacrer davantage d’efforts pour favoriser l’insertion sociale des handicapés »

La ministre de la Solidarité

état de la conclusion d’une

menée par le ministère de

gramme du président de la Ré-

Nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mounia Meslem, a insisté

convention avec le ministère de la Formation et de l’Ensei- gnement professionnels pour

l’Education nationale pour examiner la possibilité des élèves sourds-muets de passer

publique Abdelaziz Bouteflika. Mme Meslem a inspecté du- rant sa tournée le foyer pour

jeudi, à Jijel sur la nécessité de

accompagnerlescentresspécia-

du palier primaire à celui du

personnes âgées dans la com-

consacrer davantage d’efforts pour favoriser l’insertion so- ciale des personnes à besoins spécifiques. «L’insertion sociale de ces personnes et leur offrir les meil- leurs services de formation et d’accompagnement exigent de mieux les connaître et une so- lidarité permanente dans le ca- dre du programme du gouver- nement’’, a ajouté la ministre lors de l’inspection des établis- sements relevant de son dé- partement. Mme Meslem a fait

lisés à qualifier au travail leurs pensionnaires. Elle a égale- ment indiqué que le dossier des contrats de travail à durée limitée d’handicapés arrivés à terme se trouve au niveau des services du Premier ministre où une commission a été chargée d’étudier ce dossier. La ministre a indiqué qu’un dictionnaire da la langue des signes sera prochainement mis à la disposition des sourds- muets. Elle a également fait état d’une étude conjointement

moyen sur la base de la moyenne annuelle et non pas des résultats de l’examen de fin de cycle primaire. La minis- tre a appelé à établir des statis- tiques des couches démunies et des personnes à besoins spéci- fiques nécessaires pour arrêter les programmes du gouverne- ment et dispenser des services efficients et ciblés. Ceci, a-t-elle ajouté, impli- quera tous les ministères dans le cadre de l’engagement du gouvernement et du pro-

mune d’El Aouana, l’école des enfants sourds-muets, le centre psychopédagogique des en- fants déficients mentaux et le centre pour enfants autistes. Elle a procédé, à l’occasion, à la distribution de 5 bus pour le ramassage scolaire des éco- liers des localités reculées avant d’honorer le jeune Bessam Bou- rahli, lauréat du championnat arabe de la mémoire et d’inau- gurer le réseau d’alimentation en gaz naturel de 60 foyers de la commune d’El Aouana.

CAC D’ORAN:

Faible taux de mortalité au service d’oncologie pédiatrique

Le service d’oncologie pédiatrique du centre anti-cancer (CAC) «Emir Abdelkader» d’Oran enregistre une trentaine de décès par an, ce qui repré- sente un «faible» taux de mortalité, a- t-on appris jeudi du directeur de cette structure de santé. Ce chiffre représente un taux «faible de mortalité dans cette structure sani- taire, qui prend en charge quelque 8.000 enfants», a fait remarquer Moha- med Abed, soulignant que la disponi- bilité du médicament et la mobilisation du personnel médical contribuent à la réduction du nombre de décès.

Pour sa part, la chef de service on- cologie pédiatrique, Pr Boumeddene, a relevé que le taux de survie des en- fants cancéreux, tous types confon- dus, est passé, dans son service dans les dernières années, de 30 à 60%. «La disponibilité des traitements y est pour beaucoup», a-t-il soutenu, ajoutant que pour certains cancers, ce taux arrive jusqu’à 85%, comme c’est le cas pour les nephroblastomes (tumeur maligne du rein), un des can- cers les plus fréquents de l’enfant et la maladie de Hodgkin (cancer du sys- tème lymphatique). Pour les leucé-

mies lymphoblastiques (LAL), cancer du sang, le taux de survie avoisine les 75%, a-t-il indiqué. Les enfants cancéreux mènent une «vie presque normale» au CAC d’Oran. Ils suivent leurs cours dispensés par des enseignants détachés par la direction de l’Education, passent leurs examens et évoluent. Certains locataires de ce centre se sont mariés, au bout d'une pé- riode de traitement, et ont même des enfants, a fait savoir Pr Boumeddene, chef de ce service de 70 lits qui reçoit des malades de toute la région Ouest du pays.

POUR DES AFFAIRES LIÉES AUX PSYCHOTROPES

Près de 30 pharmaciens au niveau national sous contrôle judiciaire

Près de 30 pharmaciens au niveau national sont

soumis au contrôle judiciaire pour des affaires liés

auxpsychotropes,a-t-onapprisjeudiàAinTémou-

chent du vice-président du Conseil national de l'or- dre de pharmaciens (CNOP), Dr Noureddine Bettioui. Lors d’une journée d’information sur la gestion des psychotropes au sein des officines, or- ganisée par la section de wilaya du Syndicat natio- nal algérien des pharmaciens d'officine (SNAPO), Dr Bettioui a souligné que la condamnation, der- nièrement, d’un pharmacien dans la wilaya de Sé- tif à 7 ans de prison, renseigne sur la lourde res- ponsabilité qui incombe au pharmacien en tant qu'élément dans la distribution du médicament. Par la même occasion, il a insisté sur la vigilance que doit prendre tout pharmacien eu égard à la dangerosité de la gestion de ce dossier, ajoutant que la loi algérienne prévoit des sanctions rigou- reuses allant de 5 et 15 ans de réclusion criminelle plus une amende de 500.000 à 1 million DA dans les affaires de psychotropes. Dr Noureddine Bet- tioui, qui occupe le poste de responsable du CNOP dans la région de Tlemcen regroupant les wilayas de Sidi Bel-Abbès, Saida, Ain Témou- chent et Tlemcen, a appelé les pouvoirs publics à prendre des mesures préventives qui mettent le pharmacien à l’abri lors de la gestion du dossier des psychotropes, à travers la délivrance d’ordon- nances empêchant toute fraude et la consultation en permanence du fichier des malades qui ont be- soin de ces médicaments afin d’éviter tout déra- page.Cetterencontre,quiaréunidespharmaciens de la wilaya d'Ain témouchent et des wilayas limi- trophes dont Tlemcen et Oran, a abordé d’autres axes liés à la relation du pharmacien avec les ser- vices d'assurances, en présence des directeurs de la wilaya d'Ain Temouchent des Caisses nationale d'assurance sociale des salariés (CNAS) et des non salariés (CASNOS).

ADRAR

Une vingtaine d’interventions chirurgicales et plus de 300 consultations

ophtalmologiques Une vingtaine d’interventions chirurgicales et plus de 300 consultations médicales ophtal- mologiques ont été effectuées à Adrar au titre d’une action de solidarité initiée par le bureau local de la Fondation nationale pour la promo- tion de la santé et le développement de la re- cherche (Forem) a-t-on appris jeudi auprès des organisateurs. Initiée durant cette semaine, en collaboration avec une clinique de soins oph- talmologique, cette action de solidarité qui s'inscrit dans le cadre d’un programme de so- lidarité destiné aux patients nécessiteux atteints de maladies oculaires, à pour objectif de rap- procher les prestations des populations de cette région et d’épargner aux patients, notam- ment les personnes âgées, les déplacements vers d’autres structures de santé éloignées, a-t-on souligné. Encadrée par une équipe composée de praticiens spécialistes issus de cette cli- nique médicale privée implantée dans la wilaya de Blida, l’initiative a permis d’effectuer d’une vingtaine d’interventions chirurgicales et plus de 300 consultations spécialisées, a précisé à l’APS le responsable du bureau de la Forem à Adrar, Abdallah Bakraoui. Cette action s’est déroulée dans de «bonnes conditions d’organisation, grâce à la prépara- tion assurée par les organisateurs, notam- ment le classement de dossiers des patients , en coordination avec les services de santé concer- nés», signale-t-on. Les patients bénéficiaires ont accueilli avec une grande satisfaction cette initiative, appelant ainsi à organiser d’autres actions similaires no- tamment dans les spécialités médicales qui ne sont pas disponible dans la région.

APS

12 DK NEWS

SAN

Vendredi 7 - Sam

MAL AU GENOU : CE QUE CELA PEUT VOULOIR DIRE

Vous avez souvent mal aux genoux en grimpant les escaliers, vous avez l'impression que vos genoux sont brûlants ou vous ressentez une sensation d'inconfort au niveau de la rotule ? Vos genoux sont peut-être en train de vous dire quelque chose.

Vous avez mal aux genoux en grimpant les escaliers

Vos articulations craquent et vous font souffrir lorsque vous gravissez un escalier ? Selon des chercheurs britanniques, cette douleur pourrait être un signe précoce d'arthrose, une maladie une maladie chronique de l'arti- culation qui détruit progressive- ment le cartilage. Contrairement à une idée reçue, l'arthrose n'est pas due au vieillissement et une personne sur 3 en souffre avant 40 ans. Un in- confort ou une douleur dans le genou serait le signe que votre cartilage est atteint. Il est malheu- reusement impossible de le répa- rer mais un traitement précoce peut limiter les dégâts et soulager la douleur.

Vos genoux craquent quand vous marchez

Si vos genoux craquent ou que vos articulations se bloquent par- fois lorsque vous marchez, vous avez sans doute un ménisque fis- suré. Les ménisques sont de petits disques de cartilage en forme de croissant qui servent d'amortis- seur entre le fémur et le tibia. Chaque genou en comprend deux. Un mauvais mouvement (vous vous relevez brutalement d'une position accroupie par exemple) peut suffire pour qu'il se fissure, sans que cela provoque forcément

pour qu'il se fissure, sans que cela provoque forcément une douleur. Les symptômes sont un genou

une douleur. Les symptômes sont un genou qui accroche, qui se bloque ou un genou qui gonfle mais seul un médecin pourra identifier si ces symptômes sont bien caractéristiques d'une lésion du ménisque. Le traitement repose sur des médicaments contre la douleur, une immobilisation avec attelle du genou et de la rééducation. L'opé- ration chirurgicale n'est pas systé- matique : elle dépend surtout de la

gêne ressentie et si les ligaments sont également atteints.

Vous avez des fourmillements à l'arrière du genou

Cette fois ce n'est peut-être pas le genou qui est en cause mais le nerf sciatique, qui va de l'extré- mité inférieure de la moelle épi- nière à l'arrière de la cuisse. Le nerf sciatique est un nerf à la fois

moteur et sensitif. Il permet es- sentiellement les mouvements de flexion de la jambe et de flexion et extension du pied. Il permet aussi la sensibilité de la partie posté- rieure et latérale de la jambe, ainsi que du l'ensemble du pied. La douleur de la sciatique va suivre le trajet du nerf et peut créer un in- confort, un engourdissement ou des fourmillements à l'arrière du genou. Dans le cas de sciatiques modé-

rées, la prise d'antalgiques, d'anti- inflammatoires non-stéroïdiens et de décontracturants associés à un repos total peuvent suffire à soulager la douleur. Si la douleur ne s'atténue pas rapidement, n'hésitez pas à prendre rendez- vous chez votre médecin. Il vous prescrira des médicaments plus puissants de type morphine ou cortisone afin de vous soulager.

Vous avez une douleur à l'arrière du genou

Cette douleur doit être prise au sérieux si elle apparaît au cours d'un long trajet en avion car cela peut être le signe annonciateur d'une phlébite, lorsqu'un caillot de sang bloque partiellement ou totalement la circulation san- guine, comme un bouchon. Le risque est plus fréquent en avion en raison de l'exigüité et de la mo- bilité réduite. Cette douleur est souvent accompagnée d'une sen- sation de chaleur dans le genou ou dans le mollet. Elle ne doit pas être prise à la légère car si une partie ou la totalité du caillot se détache de la paroi veineuse, il peut mi- grer jusqu'au coeur puis obstruer l'artère pulmonaire ou l'une de ses branches, provoquant une em- bolie pulmonaire. En voyage, la meilleure défense contre la thrombose veineuse est de porter des chaussettes ou des bas de contention.

GENOU FRAGILE : LES BONS TRAITEMENTS Les causes de traumatismes ou d'inflammation du genou sont
GENOU FRAGILE : LES BONS TRAITEMENTS
Les causes de traumatismes ou
d'inflammation du genou sont
façon plus douce et en choisis-
sant des activités qui permet-
assure le Dr Dejour. « En cas de
tendinite : arrêt du sport
nombreuses, tout comme les so-
lutions thérapeutiques possi-
bles. Mais la tendance actuelle,
c'est moins de chirurgie et plus
de « sur-mesure ». Illustration à
travers avec six situations fré-
quentes.
de corticoïdes, voire d'acide hya-
luronique sont souvent préféra-
bles. »
Gêne après un
Des douleurs un mois
après la reprise du
sport : on repart
calmement!
tent de maintenir une bonne
masse musculaire. Commencer
de préférence par de la natation
ou le vélo et faire du stretching
pour retrouver de la souplesse.
Si on veut courir, c'est deux fois 5
minutes par semaine jusqu'à ce
que cela ne déclenche plus de
douleurs et on augmente pro-
gressivement. La prise d'anti-in-
quelques semaines, séances de
kiné et infiltrations de corti-
coïdes éventuellement ». pro-
pose le Dr Gepner,
rhumatologue.
Entorse avec
déchirure
du ligament croisé :
ménisque fissuré :
on n’opère pas
toujours
une intervention
flammatoires et des séances de
kiné peuvent aussi aider.
parfois nécessaire
C'est un classique en cas de re-
prise du sport, surtout après 40
ans. « On parle de syndrome ro-
tulien douloureux d'effort », ex-
plique le Dr Dejour, chirurgien
orthopédiste membre de la Sof-
cot et de la Lyon Knee Scool of
Surgery. En cause : une surpres-
sion sur l'articulation, soudain
utilisée de façon intensive sans
préparation. Un manque de sou-
plesse et de tonicité musculaire
dans le dos, les fessiers et les
cuisses aggrave par ailleurs la
tension au niveau de la rotule.
C'est indétectable à l'IRM et à la
radio.
Quelle solution ?
On continue le sport mais de
Mal au genou chez un
sportif de toujours :
on ralentit !
Il suffit parfois de s'entraîner un
peu plus que d'habitude pour dé-
clencher aussi un syndrome ro-
tulien. « Il représente 50% des
problèmes de genou des sportifs
et les adolescents sont particu-
lièrement touchés. », prévient le
Dr Dejour. Une usure du mé-
nisque est aussi possible, no-
tamment chez des personnes
très actives, ou ayant une acti-
vité professionnelle pénible.
Enfin, une tendinite n'est pas
rare à la suite d'efforts répétés.
Quelle solution ?
Reprendre un entrainement plus
mesuré. En cas de douleur per-
sistante et de blocage dus à un
problème de ménisque, une pe-
tite intervention chirurgicale par
arthroscopie pour supprimer la
zone lésée peut être nécessaire
« On peut très bien vivre sans»,
Usé par des mouvements répé-
tés, le ménisque peut aussi se
fissurer lors d'un choc, au cours
d'une chute. Après, il reste long-
temps douloureux à l'effort, et
peut entrainer des blocages du
genou.
Quelle solution ?
Tout dépend de l'âge et de l'im-
portance de la lésion. « Chez les
patients jeunes, il faut essayer
de suturer la déchirure. », ex-
plique le Dr Badet, chirurgien or-
thopédiste. Mais si le ménisque
est très usé ou très abîmé, on
préfère souvent l'enlever par ar-
throscopie. «La suppression du
ménisque, même partielle, aug-
mente le risque d'arthrose »,
prévient le Dr Gepner. « Après la
cinquantaine, des infiltrations
Ce ligament est très sollicité
dans la pratique des sports de
balle ou de glisse (ski). Sa rup-
ture lors d'une entorse est donc
une blessure fréquente.
Quelle solution ?
« L'opération s'impose souvent
pour remettre une « corde » à la
place de celle (le ligament) qui
s'est rompue, explique le Dr De-
jour. On utilise pour cela un autre
tendon autour du genou (chirur-
gie KJ (Kenneth Jones) ou DIDT
(Droit Intérieur et Demi Tendi-
neux). « Cela permet de retrou-
ver un genou stable et de limiter
l'apparition de l'arthrose », pré-
cise le Dr Badet. Mais elle n'est
pas systématiquement proposée
aux personnes peu sportives de
plus de 40 ans, surtout si la dé-
chirure est partielle, car le travail
alors demandé au genou est
moins important.

edi 8 avril 2017

DK NEWS 13

LES ENFANTS DE 6 ANS NE SONT PAS TOUS ÉGAUX Obésité, caries, prévention : les
LES ENFANTS
DE 6 ANS NE
SONT PAS
TOUS ÉGAUX
Obésité, caries, prévention : les iné-
galités sociales de santé perdurent
chez les enfants de 6 ans, au détriment
des enfants des familles les plus mo-
destes.
La DREES (Direction de la re-
cherche, des études, de l'évaluation et
des statistiques) vient de publier les ré-
sultats de l'Enquête nationale de santé
scolaire, réalisée en grande section de
maternelle, en 2012-2013. Cette en-
quête annuelle, mise en place en 1999,
repose sur les bilans de santé des
élèves de 6 ans, destinés à dépister les
pathologies et les troubles susceptibles
d'avoir des effets sur l'apprentissage.
Elle révèle que, dès l'âge de 6 ans, les
enfants souffrent de fortes disparités
de santé. Le surpoids et la santé bucco-
dentaire en étant deux des principales
illustrations.
Ainsi, les enfants de cadres ont de
meilleurs indicateurs de santé : 7 %
sont en surcharge pondérale et 1 %
sont obèses, contre respectivement 16
% et 6 % chez les ouvriers. Côté dents,
la proportion d'enfants de cadres ayant
au moins une dent cariée s'élève à 8 %
contre 30 % chez les ouvriers. Par ail-
leurs, ces derniers sont 24 % à présen-
ter des dents cariées non soignées,
contre 4 % des enfants de cadres.
47% des enfants
n'ont jamais
vu un dentiste
Ces disparités s'expliquent aussi
par des différences dans les habitudes
de vie : les cadres ont des comporte-
ments offrant plus de place à la pré-
vention. Si 60 % de leurs enfants se
brossent les dents plusieurs fois par
jour, cette pratique ne concerne que 47
% des enfants d'ouvriers. Et seuls 40 %
des enfants d'ouvriers ont déjà
consulté un dentiste en dehors du
cadre scolaire, contre 56 % pour les ca-
dres.
L'influence du milieu social et des
habitudes de vie s'illustre particulière-
ment dans le cas de la surcharge pon-
dérale : les enfants en surpoids passent
plus de temps devant un écran (53 % y
consacrent plus d'une heure quoti-
dienne les jours d'école contre 43 % en
moyenne). Ils prennent également
moins souvent un petit-déjeuner tous
les jours et consomment plus de bois-
sons sucrées.
Il y a plus d'enfants
qui portent
des lunettes
Lors de cette enquête, un dépistage
des troubles de la vision est également
effectué. En 2013, la proportion
d'élèves de grande section de mater-
nelle portant des lunettes atteint 18 %
et aucune différence n'est observée
selon le sexe. Ce pourcentage a pro-
gressivement augmenté, passant de 12
% en 2000 à 14 % en 2006, pour attein-
dre 18 % en 2013.
Toutefois, la part des enfants qui
présentent une myopie mais ne sont
pas équipés de lunettes s'élève à 10,5 %
en moyenne. Une proportion qui at-
teint 14 % dans les écoles relevant de
l'éducation prioritaire.

LE CHOCOLAT NOIR

PROTÈGERAIT NOTRE CŒUR

Manger quotidiennement du chocolat protégerait des maladies cardio-vasculaires selon une nouvelle étude parue dans la revue scientifique Heart.

Une nouvelle étude scientifique apporte

encore des bonnes nouvelles aux amateurs de chocolat. En effet, notre cœur aime le choco- lat, car il réduirait les risques de maladies car- dio-vasculaires. Les chercheurs de l'université d'Aberdeen (Ecosse) ont réalisé une étude avec 25 000 hommes et femmes et les ont sui- vis pendant une dizaine d'années. Ils ont mis en relation la consommation de chocolat et les risques cardio-vasculaires (taux de cholesté- rol, survenue d'accident cardiaque, d'accident vasculaire cérébral (AVC)). Cette étude d'ob- servation a dévoilé que manger quotidienne- ment du chocolat diminuait les risques de maladies cardio-vasculaires. « Une consommation supérieure de choco- lat pouvant aller jusqu'à 100 grammes par jour est associée à un risque plus faible de maladie

», expliquent les

coronarienne et d'AVC (

chercheurs. Les scientifiques ont aussi ob- servé que les amateurs de chocolat avaient une vie plus saine. Moins gros, plus jeunes et plus sportifs, ils étaient donc des sujets moins

à risques d'être touchés par les maladies car-

dio-vasculaires. Paradoxalement les sujets à risque s'interdisaient de savourer des carrés de chocolat, pensant améliorer leur hygiène de vie.

Des bienfaits déjà établis

Si les scientifiques n'ont pas pu établir de lien entre consommation de chocolat et risques cardio-vasculaires, ils concluent tout de même leur étude sur les effets positifs du cacao. «Malgré tout, les éléments accumulés rapportés dans cette étude suggèrent qu'une forte consommation de chocolat pourrait être

)

qu'une forte consommation de chocolat pourrait être ) associée à un bénéfice cardiovasculaire». Cette étude

associée à un bénéfice cardiovasculaire». Cette étude confirme les conclusions d'une précédente étude américaine publiée en 2014 dans la revue Journal of American Heart Asso- ciation. Elle révélait que les polyphénols contenus dans le chocolat noir diminuaient notre niveau de stress oxydatif (le stress causé

par un déséquilibre entre les radicaux libres et les anti-oxydants présents dans notre orga- nisme) et augmentaient aussi notre taux d'oxyde nitrique, une substance bien connue pour augmenter la pression artérielle. Mais que pour bénéficier de ces bienfaits, il fallait déguster du chocolat à 85% de cacao.

LE CHOCOLAT NOIR AMÉLIORE LA SANTÉ

DES ARTÈRES

Le chocolat noir améliore la fonction vasculaire et préserve- rait la santé des vaisseaux san- guins selon une étude scientifique hollandaise. Le chocolat noirriche en fla- vonols (antioxydant puissant) protège des maladies cardio- vasculaires. Il permet de main- tenir la souplesse des artères et limiter les risques d'athérosclé- rose d'après les résultats d'une étude publiée dans le Faseb Journal, une revue spécialisée

en biologie. L'athérosclérose est une maladie cardiaque qui se caractérise par le dépôt d'une plaque essentiellement composée de graisses sur la paroi des artères qui devien- nent rigides empêchant la cir- culation d'un sang riche en oxygène vers le cœur. A terme, ces dépôts peuvent entrainer la lésion de la paroi artérielle, l'obstruction des vaisseaux et entrainer des crises car- diaques.

des vaisseaux et entrainer des crises car- diaques. LE CHOCOLAT AUGMENTE LA CONCENTRATION Le chocolat est

LE CHOCOLAT AUGMENTE LA CONCENTRATION

Le chocolat est excellent pour la concentra- tion, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale NeuroRegulation. Il permet aussi de faire baisser la pression artérielle. Une nouvelle étude scientifique apporte en- core des bonnes nouvelles aux amateurs de cho- colat. En effet, celui-ci, s'il est dosé à 60% de cacao, permettrait d'augmenter la concentration, et s'il

est riche en théanine, un acide animé, il pourrait

réduire la pression artérielle. Les chercheurs de l'Université d'Arizona (Etats-Unis) ont analysé l'activité cérébrale de 122 volontaires âgés de 18 à 25 ans à l'aide d'un élec- troencéphalogramme, alors qu'ils dégustaient du chocolat noir à 60% de cacao. Les résultats de leur étude ont révélé que les

croqueurs de chocolat montraient des signes de vigilance et d'attention plus élevés que les autres, ainsi qu'une augmentation de la pression san- guine à court terme. Mais, les scientifiques ont aussi découvert les vertus de la théanine dans le chocolat.

Le chocolat est aussi riche en théanine

Les chercheurs ont aussi observé que le cho- colat avec 60 % de cacao est riche en théanine, un acide aminé présent dans le thé vert qui agit comme une relaxant. «La théanine est un produit vraiment fascinant qui abaisse la pression arté- rielle et produit ce que nous appelons des ondes alpha dans le cerveau, qui sont calmes et paisi-

bles» explique Larry Stevens, professeur de psy- chologie à l'Université d'Arizona. «Nous avons pensé que si le chocolat élève la pression artérielle aiguë, la théanine l'abaisse, alors peut-être que la théanine contrerait les effets hypertenseur du chocolat à court terme.» Si d'autres études sont nécessaires pour vali- der les bienfaits santé du chocolat à 60% sur l'hy- pertension, les résultats de ces recherches sont encourageantes. « des millions de patients souf- frent d'hypertension » rappelle le professeur. « Manger des barres de chocolat à haute teneur en chocolat et en théanine tous les après-midi pour- rait leur être bénéfique. Ainsi, leur pression arté- rielle pourrait tomber dans la fourchette normale, et ils seraient plus vigilants et attentifs ».

14 DK NEWS

AFRIQUE

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

ONU-SOMALIE-KENYA

Le HCR a rapatrié près de 60.000 réfugiés somaliens du Kenya

a rapatrié près de 60.000 réfugiés somaliens du Kenya Le Haut Commissariat des Nations Unies pour

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) a annoncé jeudi le rapatriement de 59.829 réfugiés somaliens du Kenya depuis le début de l'exercice de rapatrie- ment volontaire en décembre 2014. Le HCR a déclaré dans un bulletin hebdoma- daire à Nairobi que 3.786 réfugiés ont reçu l'aide pour retourner chez eux en Somalie au cours des deux dernières semaines. «Actuellement, 21.940 réfugiés sont active- ment inscrits au programme de rapatriement volontaire», a affirmé le HCR. Le rapatriement fait suite à un sommet régional des dirigeants de l'Afrique de l'Est, qui a convenu le 25 mars de faciliter le retour volon- taire des réfugiés somaliens, mais le HCR a immédiatement annoncé qu'elle ne soutien- drait pas les retours vers un pays confronté à des menaces de famine grave. Les dirigeants de l'Autorité inter-gouverne- mentale pour le développement (IGAD) ont décidé de soutenir le Plan d'action global de Nairobi sur des solutions durables pour les réfugiés somaliens et un plan distinct à la réponse régionale à la crise des réfugiés desti- née à aider la Somalie à survivre à la sécheresse en cours et à une famine éventuelle. Les dirigeants, qui se sont réunis à Nairobi pour le Sommet spécial de l'IGAD, la première réunion de ce genre sur le dossier des réfugiés somaliens, ont convenu de créer un environne- ment propice au retour et à une réinsertion sûre, durable et volontaire des réfugiés soma- liens. Dans son dernier rapport, le HCR a indiqué que les convois routiers ont été organisés à par- tir de Dadaab dans le nord-est du Kenya jusqu'à Dhobley dans le sud de la Somalie. Les vols aériens à destination de Mogadiscio ont repris le 27 février après une longue suspension en raison des restrictions de sécurité à Mogadiscio depuis décembre 2016, a déclaré le HCR. Plus de deux millions de Somaliens ont été déplacés dans l'une des plus longues crises humanitaires au monde qui est entrée dans sa troisième décennie. On estime que 1,1 million de personnes se sont déplacées à l'intérieur du pays et près de 900.000 autres se sont réfugiées dans les pays voisins.

SOUDAN:

Les autorités décrètent l'état d'urgence après la mort de 51 civils dans des affrontements tribaux

Quelque 51 civils ont été tués et 28 autres blessés dans des affrontements tribaux dans la région de Kordofan, poussant les autorités sou- danaises à décréter l'état d'urgence pour un mois dans cette région. De violents affrontements tribaux avaient opposé dimanche dernier les tribus Hamar et Kababish au Kordofan. Les gouvernements des Etats de Kordofan du Nord et de l'Ouest ont émis un décret temporaire déclarant un mois d'état d'urgence et interdisant l'assemblage et le transport d'armes dans les deux Etats. Les confrontations tribales se sont multi- pliées au Soudan, notamment à cause des acti- vités de banditisme et des disputes sur les pâtu- rages, ainsi que la propagation des vengeances tribales.

CONFLIT AU SAHARA OCCIDENTAL :

«La clé de la solution est en Europe»

Le coordonnateur sahraoui auprès de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO), M'hamed Kheddad, a affirmé jeudi à Nanterre que «la clé de la solution du conflit au Sahara occidental est en Europe.»

«La clé de la solution est en Europe parce que l’Union européenne a tou- jours considéré que le Sahara occidental fait par- tie du Maroc», a-t-il expli- qué lors d'une conférence organisée à la Faculté de droit de l’Université de Nanterre et ayant pour thème : «La question du Sahara occidental devant le juge de l’Union euro- péenne.» Après avoir dressé un historique du conflit oppo- sant le Front Polisario au royaume du Maroc qui a illégalement occupé, il y a plus de 40 ans, le territoire sahraoui, M’hamed Kheddad a indiqué, devant un parterre d’étudiants et d’universitaires, que «le rôle de la France, en sa qualité de membre du Conseil de sécurité de l’Onu, ne milite pas dans l’émergence d’une solu- tion politique à ce conflit, alors que le droit interna- tional plaide en faveur du peuple du Sahara occiden- tal.» «La France est le sou- tien politique, diploma- tique et militaire du Maroc qui a décidé de passer outre toutes les décisions de la justice internatio- nale, qui ne reconnaissent pas la souveraineté maro- caine sur le territoire du Sahara occidental, et les résolutions du Conseil de

du Sahara occidental, et les résolutions du Conseil de sécurité affirmant et réaf- firmant le droit

sécurité affirmant et réaf- firmant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermi- nation», a-t-il soutenu, rappelant que le Sahara occidental fait partie des 17 territoires non-autonomes suivis par le Comité de décolonisation des 24 et de la Quatrième commission des Nations unies, donc éligible à l’autodétermina- tion. Pour le membre du secrétariat national du Front Polisario, représen- tant légitime du peuple sahraoui, «l’Union euro- péenne doit faire partie de la solution et non pas du problème et changer de comportement, mettant en valeur la ligne politique des Sahraouis qui consiste en l’application du droit international.» Pour sa part, l’avocat au Barreau de Lyon, Gilles Devers, a retracé à l’assistance les péripéties de la démarche juridique de son cabinet pour aboutir au dernier arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), du décembre 2016, sur l’accord UE/Maroc qui a statué clairement que le Sahara occidental est un territoire distinct et séparé

du Maroc et que tout accord commercial entre l’UE et le Maroc doit se faire en consultant le peu-

ple sahraoui par le biais de son représentant unique

et légitime qu’est le Front

Polisario. «Il fallait pour nous une bonne connaissance des faits et une force de l’argu- ment», a-t-il dit, souli- gnant qu’en sa qualité d’avocat, «il ne défend pas les Sahraouis mais les droits sahraouis, sinon il aurait versé dans le mili- tantisme.»

Le peuple sahraoui construit son avenir avec le droit

Gilles Devers s’est basé

à cet effet sur la ligne poli- tique tracée par le défunt président sahraoui, Mohamed Abdelaziz, qui disait : «Le peuple sah- raoui construit son avenir

avec le droit». Il fait obser- ver à son auditoire que «la cause sahraouie a tenu tout ce temps parce qu’il y

a la souveraineté du peu-

ple sahraoui.» Manuel Devers, consul- tant juridique et fils de l’avocat, a d’abord attiré

l’attention sur des archives, conservées au ministère français des Affaires étrangères, que le Maroc avait reconnu, dès 1900, les frontières du Sahara occidental. Au cours d’une inter- vention très pédagogique et instructive, il a montré, documents à l’appui, que l’Union européenne consi- dère le Sahara occidental faisant partie intégrante du Maroc, alors qu’offi- ciellement aucun pays ne reconnait la souveraineté marocaine sur ce terri- toire. Il a expliqué que «70 % des fonds publics de l’UE ont été investis dans le ter- ritoire du Sahara occiden- tal.» «Il s’agit-là d’un financement de la poli- tique d’annexion et de colonisation du Maroc», a-

t-il fait remarquer, indi- quant, sur «la base de cartes, qu’à Dakhla (ville sahraoui occupée) il y a des groupes français implan- tées dans des exploitations agricoles et le roi du Maroc en tant qu’homme d’af- faires.» Concernant l’arrêt de la CJUE, les intervenants ont été unanimes à souligner que «c’est une victoire du Front Polisario reconnu comme représentant du peuple sahraoui qui marque la fin du paterna-

lisme juridique maro-

cain.» Au sujet de la plainte déposée par le Front Polisario au sujet de l’ac- cord de pêche UE/Maroc, Gilles Devers a estimé que «la CJUE ne va se pas déju- ger et va sans doute l’an- nuler, ce qui donnera, a-t- il dit, le moyen au Front

Polisario de recouvrir l’ar- gent (tarifs douaniers) sur 16 ans d’exploitation des richesses du peuple sah- raoui.»

MALI :

Le nouveau chef des Casques bleus appelle à accélérer la mise en œuvre de l'Accord de paix

Le nouveau secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix, Jean- Pierre Lacroix, a appelé jeudi devant le Conseil de sécurité à accélérer la mise en œuvre de l'Accord de paix au Mali et à lutter contre l'in- sécurité et le fléau croissant de la criminalité transnatio- nale organisée. Tout en reconnaissant les progrès enregistrés ces der- niers mois dans la mise en oeuvre de l'Accord de paix, M. Lacroix a souligné les retards importants enregistrés et la fragilité des gains réalisés. «Dans l'ensemble, la mise en oeu- vre de l'Accord demeure lente. La stratégie nationale sur la réforme du secteur de la sécurité n'est pas finali- sée. Les critères d'intégration des combattants issus des groupes signa- taires n'ont pas été encore détermi- nés et les huit sites de cantonnement construit par la Mission multidimen- sionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) demeurent vides», a déclaré le secrétaire général adjoint

vides», a déclaré le secrétaire général adjoint dans son exposé devant les membres du Conseil. Il

dans son exposé devant les membres du Conseil. Il a préconisé l'adoption de réformes à plus long terme sur le plan institutionnel et sécuritaire, notamment concernant le futur de l'armée nationale reconstituée. Il a fait valoir que l'absence de clarté sur le cadre institutionnel entrave les efforts sur le terrain et ne contribue pas à instaurer un climat de confiance entre les parties. M. Lacroix avait eu l'opportunité il y a environ deux semaines de se ren- dre au Mali avec son prédécesseur Hervé Ladsous. Il a indiqué qu'après

Gao, Kidal et Ménaka, le Comité de suivi de l'Accord a annoncé mercredi l'installa- tion des autorités intéri- maires à Taoudenni et à Tombouctou avant le 13 avril. Selon lui, ces avancées illus- trent le retour graduel de l'autorité de l'Etat dans le nord du Mali dans le cadre des arrangements intéri- maires et la MINUSMA, notamment à travers l'usage actif de ses bons offices, met tout en oeuvre pour aider les parties à obtenir des résultats concrets sur le terrain. En ce sens, M. Lacroix a fait valoir que la Conférence d'entente natio- nale qui s'est conclue ce dimanche 2 avril a été une occasion unique de rassembler les différents segments de la population malienne ainsi que les parties signataires. Il a souhaité que les avancées réalisées durant ces cinq jours servent de socle à l'élaboration d'une Charte pour la paix, l'unité et la réconciliation nationale et enrichis- sent le processus de révision consti- tutionnelle, conformément aux dis- positions fixés dans l'Accord de paix. APS

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017 MONDE DK NEWS 15
Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017
MONDE
DK NEWS
15

ALGÉRIE/ÉTATS-UNIS

L’Algérie et les Etats-Unis

tiennent

leur 4

à Washington

e session du dialogue sécuritaire

L’Algérie et les Etats-Unis ont tenu jeudi à Washington leur quatrième session du dialogue sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme.

La délégation algé- rienne a été conduite par le ministre des Affaires Maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etats arabes, M. Abdelkader Messahel alors que la partie améri- caine a été pour sa part dirigée par M. Justin Siberell, coordonnateur pour la lutte contre le ter- rorisme et l’extrémisme violent au département d’Etat. Les discussions ont porté sur l’évolution de la

Les discussions ont porté sur l’évolution de la situation sécuritaire dans la région du Maghreb et

situation sécuritaire dans la région du Maghreb et du Sahel ainsi que sur la lutte antiterroriste, l’extré- misme violent et le crime organisé transnational. Les deux parties ont également évoqué les crises et les conflits qui

affectent la sous-région et le monde arabe. M. Messahel a exposé l’approche algérienne en matière de règlement de conflit notamment au Mali et en Libye, basée sur le dialogue inclusif, la récon- ciliation nationale et la

lutte contre le terrorisme. Les discussions ont mis en relief la convergence des positions sur les diffé- rentes questions. Le ministre a égale- ment fait état de la riche expérience algérienne en matière de déradicalisa- tion et de la promotion de la démocratie dans la lutte contre l’extrémisme vio- lent et le terrorisme. Les discussions se sont déroulées dans une atmo- sphère constructive avec une volonté partagée de poursuivre et de renforcer la concertation bilatérale notamment dans le domaine de la lutte anti- terroriste. Les délégations des deux pays étaient compo- sées des représentants des différents départements ministériels concernés par la lutte anti-terroriste.

ALGÉRIE-JORDANIE

L'Algérie appelle les pays européens à s'investir davantage dans la prise en charge des réfugiés

L'Algérie a appelé jeudi à Amman ( Jordanie) les pays euro- péens à apporter (davan- tage) leur assistance et contribution «effectives» pour prendre en charge les conséquences des réfugiés sur les pays d'ac- cueil . «L'Algérie appelle les pays voisins de la rive nord de la Méditerranée à apporter leur assistance nécessaire et leur contri- bution effective , en terme de moyens financiers notamment pour prendre en charge les conséquences des problèmes humanitaires et environnementales causés par les réfugiés dans les pays d'accueil», a indiqué un membre du Conseil de la nation, vice-président de la commission de l'énergie, de l'environnement et de l'eau de l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée(AP-UpM), Ammar Makhloufi. Intervenant lors d'une réunion de la dite commission sous le thème «Impact des réfugiés sur l'eau, l'éner- gie et l'infrastructure dans les pays d'accueil» , M. Makhloufi a souligné que les conséquences des réfugiés sur l'environnement des pays d'ac- cueil, dont l'Algérie sont grandes et «il appartient donc à ces pays de prendre en charge ces problèmes avec l'assis-

pays de prendre en charge ces problèmes avec l'assis- tance financière et technique des européens, nos

tance financière et technique des européens, nos partenaires incon- tournables». Il a également précisé que les membres de la commission «ont constaté qu'il n' avait pas assez d'ar- gent alloué dans le cadre de l'AP- UpM pour ce genre de problèmes», ajoutant que l'Algérie «préconise que les pays membres de l'AP- UpM qui possèdent des moyens (financiers) suffisants apportent leur aide aux pays accueillant les réfugiés pour résoudre les problèmes humanitaires et sociaux résultant de la présence de ces réfugiés sur leurs territoires». Le représentant de l'Algérie a appelé en outre les gouvernements de l'Union pour la Méditerranée « à prendre des engagements fermes en matière de protection du bassin

méditerranéen qui devient de plus en plus fermé et pollué».

Sécurité et dignité

Il a, à l'occasion rappelé les efforts déployés par l'Algérie dans la prise charge «toujours optimi- sée « en matière de traitementá privilégié des réfugiés et des immigrés subsahariens, en res- pectant leur dignité et en leur prodiguant soins et sécurité». «La mise en place d’une nou- velle approche fondée sur l’enga- gement commun pour la construction d’un espace de paix, de prospérité et de bien-être pour les réfugiés dans leurs pays d'origine est plus que nécessaire pour faire face aux difficultés auxquelles fait face nos pays», a insisté le mem- bre du Conseil de la Nation. En tant qu'organe parlementaire de l'UpM, l'Assemblée Parlementaire (AP-UpM) fournit un cadre pour une coopération multilatérale entre les représentants élus de l'UE et ceux des pays partenaires du sud de la Méditerranée. Elle contribue à amé- liorer la visibilité et la transparence du partenariat euro-méditerranéen et rapprocher ses travaux des intérêts et des attentes du public et apporter une légitimité démocratique et un soutien à la coopération régionale. L'AP-UpM comporte 280 membres, répartis à égalité entre les rives nord et sud de la Méditerranée.

L'ATTAQUE AMÉRICAINE EN SYRIE :

«Un coup sévère aux relations russo- américaines»

: «Un coup sévère aux relations russo- américaines» L'attaque américaine contre une base militaire en

L'attaque américaine contre une base militaire en Syrie a "créé de nouveaux problèmes au processus de consolidation de la paix, les actions de Washington allant à l'encontre des intérêts de la lutte contre le terrorisme international", a indiqué hier la présidente du Conseil de la Fédération de Russie (chambre haute du Parlement) Valentina Matvienko. "Ce qui s'est produit dans la nuit du 7 avril (ndlr, attaque américaine dans la province de Homs) est également un coup dur porté aux relations russo- américaines. Compte tenu l'extrême importance que revêt la sécurité mondiale, l'attaque aux missiles a créé de nouveaux problèmes sur la voie vers le ren- forcement de la paix et de la coopération. A la lumière de cela, je considère que les actions de Washington contre la Syrie souveraine vont à l'en- contre des intérêts de la lutte contre le terrorisme international", a affirmé la présidente du Sénat russe dans un communiqué de presse. "En lançant des missiles contre la base aérienne syrienne, les Etats-Unis ont violé d'une manière fla- grante le droit international. C'est tout simplement un acte d'agression contre un Etat souverain" a-t elle noté, ajoutant qu'"au lieu d'essayer d'aider la com- munauté internationale à conjuguer les efforts pour lutter contre le terrorisme, Washington a ciblé l'ar- mée syrienne qui a, non seulement, été à l'avant- garde de la guerre contre le terrorisme, mais a égale- ment obtenu des résultats significatifs". Selon Matvienko, les Etats-Unis ont déclenché l'attaque "sous un faux prétexte". "La première chose que la communauté internationale aurait dû faire après la parution des premières nouvelles sur l'at- taque chimique présumée à Idlib, c'est de mener une enquête approfondie sur le terrain, impliquant les organismes des Nations Unies", précisant que "les mesures de rétorsion collectives ne pourraient être prises qu'après avoir établi les responsables. Mais maintenant, il semble qu'ils viennent de trou- ver un prétexte pour renverser le gouvernement légitime de la Syrie" . Elle a par ailleurs affirmé que Washington savait pertinemment que l'armée syrienne ne possédait pas d'armes chimiques, vu que celles-ci avaient été détruites en présence de contrôleurs internationaux conformément aux lois internationales. "Donc, ce qui est évident est que l'attaque aux missiles était effectivement destinée à détourner l'attention du monde de ce que la force aérienne des Etats-Unis et leurs alliés ont fait à Mossoul, où des centaines de civils ont été tués", a conclu la présidente du Sénat russe. Dans la nuit de jeudi à vendredi, les Etats-Unis ont tiré des missiles de croisière sur une base gou- vernementale syrienne, tuant neuf civils dont quatre enfants, selon l'agence de presse SANA. Selon le Pentagone, 59 missiles ont été lancés depuis des navires de la marine américaine. L'attaque a visé l'aérodrome d'Al-Chaayrate, qui serait "directement lié" à l'attaque chimique sur Khan Cheikhoun, selon l'administration améri- caine.

Réunion hier du Conseil de sécurité sur la frappe américaine contre la Syrie Le Conseil

Réunion hier du Conseil de sécurité sur la frappe américaine contre la Syrie

Le Conseil de sécurité des Nations unies devait se réu- nir d'urgence hier à 11h30 (15h30 GMT) pour débattre de la frappe menée jeudi par les Etats-Unis contre la Syrie, à l'initiative de la Russie qui a qualifié la frappe américaine "d'agression contre un Etat souverain". Le président américain Donald Trump a ordonné jeudi de tirer une soixantaine de missiles contre une base aérienne syrienne, après l'attaque chimique présumée contre la petite ville de Khan Cheikhun, contrôlée par des rebelles et des terroristes, située dans le nord-ouest de la Syrie et qui a fait 86 morts, dont au moins 27 enfants. Les 15 pays membres du Conseil de sécurité, présidé

par les Etats-Unis, se sont déjà réunis jeudi soir à propos de cette attaque, mais ne sont pas parvenus à s'entendre pour la condamner et lancer une enquête. "Ils se réuniront à nouveau vendredi et entendront des représentants de l'armée américaine sur la frappe puni- tive", a indiqué la mission américaine à l'ONU. L'ambassadeur adjoint de la Russie à l'ONU, Vladimir Safronkov avait averti jeudi les Etats-Unis de "consé- quences négatives" en cas d'intervention militaire en Syrie, qualifiant cette dernière "d'entreprise tragique et douteuse".

APS

16 DK NEWS

CULTURE

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

PRODUCTION THÉÂTRALE

Ouverture d’une résidence d’artistes algéro-allemande à Béjaïa

Une résidence d’artiste algéro-allemande a débuté mercredi à Béjaia avec au programme l’écriture collective d’un spectacle qui réunit des fragments de vie séparés à l’origine mais qui, par un effort d’assemblage, finissent par devenir une chronique, voire une complainte humaine identique. L'idiée est née de l'histoire de deux jeunes femmes, une Algérienne et une Allemande, qui se croisent par hasard dans le no-mans land d’un aéroport parisien, la première s’ap- prêtant à embarquer pour Berlin et la seconde vers Alger, mais dont la rencontre va figer sur place leurs voyages. Et pour cause ! Se parlant pour tuer le temps, elles découvrent que leurs grands- pères respectifs s’étaient croisés au front en Alsace, durant la seconde guerre mondiale,mais au lieu de faire parler la pou- dre, ils se sont liés d’amitié. Ainsi de fil en aiguille, les deux jeunes femmes se rendent compte qu'elles ont tra- versé, chacune dans son pays, des épisodes dramatiques analogues en rapport avec des contextes socio-politiques tout aussi sembla- bles. La chute du mur de Berlin et ses consé- quences sur les populations de l’Est en Allemagne, vécue au demeurant par beau- coup comme un drame, le passage à l’écono- mie de marché en Algérie et l’apparition du terrorisme ont vite fait de sceller leur amitié. L’une et l’autre ayant enduré dans leur chair ces mutations. On en connait pas la suite, encore moins la chute. Et pour cause ! Ces concepteurs, en l’occurrence Omar fet- mouche, commissaire du festival internatio- nal de Bejaia, et Lydia Zymké, metteure en scène de la compagnie «Suite 42» de Berlin n’en sont qu’a une esquisse globale de la pièce qu’ils escomptent affiner et achever à l’occa- sion de cette résidence qui va durer jusqu’au 8 avril. Outre ces chefs de file, la résidence réu- nit une scénographe Française, Claire schick, une comédienne Helvétique, Lucie Zelger, et un musicien Irlandais, Owen Lasch, tous membres de l’institut international du théâtre de Berlin, d’une part, et, d’autre part, Lydia Larini, comédienne au théâtre de Batna, la chanteuse Rahima Khelfaoui du théâtre de Bejaia, et Sofiane Boukemouche, régisseur artistique au T.R.B, mis en équipe pour construire la trame, épurer les textes et plan- ter les décors. Après quoi, il est retenu une résidence similaire à Berlin pour la réalisa- tion et l’achèvement du projet dont la géné- rale est déjà prévue à Bejaia en octobre pro- chain à l’orée de l’ouverture de la 9eme édi- tion du festival international du théâtre.

CINÉMA

360 films algériens conservés dans des laboratoires étrangers

Près de 360 films algériens réalisés durant les années 60 et 70 sont conservés dans des laboratoires étrangers en l'absence de labora- toires de ce genre en Algérie, a indiqué mer- credi à Alger le directeur du Centre national du cinéma et de l’audiovisuel (CNCA), Mourad Chouihi. «Les bobines de ces £uvres cinéma- tographiques sont conservées dans des labo- ratoires en France, en Italie, en République Tchèque, en Slovaquie et en Tunisie», a déclaré M. Chouihi à la radio culturelle, affir- mant que « la récupération de ces archives est actuellement impossible en l'absence des laboratoires pour les conserver en Algérie». Le ministre de la culture Azzedine Mihoubi avait déjà déclaré en juin 2016 que son secteur allait £uvrer à récupérer les archives du cinéma algérien détenus par les laboratoires de plusieurs pays européens. De son côté, le directeur de la CNCA a fait savoir que son institution allait numériser 10 £uvres cinématographiques réalisées durant les années 70 et 80, rappelant dans ce sens que l'opération de la numérisation avait touché 15 autres films en 2016.

MASCARA :

Stage national sur l'écriture théâtrale en mai 2017

Les théâtres régionaux de Mascara et Saida organisent, en mai 2017 à Mascara, un stage national sur l’écriture théâtrale au profit de débutants, a-t-on appris jeudi du directeur du Théâtre régional de Mascara.

Selon Ahmed Khoussa, ce premier stage du genre organisé conjointement par deux établissements théâtraux, sera lancé à la mi de mai prochain avec la par- ticipation de 20 dramaturges débutants de plusieurs régions du pays et sera encadré par l’écrivain dramaturge Ismail Sofit. Ce stage s'effectuera en deux phases, la première théorique d'une semaine où seront choisis six écrivains remplissant les conditions élémentaires d’écriture et la deuxième de 20 jours sous forme de stage bloqué aura lieu en juillet pro- chain avec la participation des six quali- fiés de la première phase. Les stagiaires sont tenus d’écrire un texte théâtral dont les premiers seront retenu pour leur production comme £uvres par les théâtres régionaux de Mascara et de Saida, a-t-on expliqué. Ce nouveau stage intervient après celui organisé en mars dernier. D’autres seront organisés traitant,

en mars dernier. D’autres seront organisés traitant, entre autres de la scénographie et de la mise

entre autres de la scénographie et de la mise en scène, a-t-on ajouté. Par ailleurs, la pièce «Ghania et marionnette sera présentée à partir de dimanche prochain au niveau de 30 éta-

blissements éducatifs de la commune de Mascara en application de la convention paraphée entre les ministères de la Culture et l’Education nationale, a-t-on annoncé.

CONSTANTINE

De nouvelles entreprises et un bureau d’étude pour booster la réhabilitation de Djamaâ El Kebir

D’importantes mesures portant installation de nou- velles entreprises et rempla- cement du bureau d’étude chargés du suivi du chantier de réhabilitation de Djamaâ El Kebir (grande mosquée) de Constantine ont été prises jeudi par le wali, M. Kamel Abbas. En visite sur ce chan- tier, ouvert dans le cadre du programme d’accompagne- ment de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe, le chef de l’exé- cutif local constatant des «défaillances» dans la conduite des travaux, a annoncé sur place «l’installa- tion de nouvelles entreprises pour venir en aide à l’entre- prise déjà opérationnelle et le remplacement du bureau d’étude engagé pour permet-

tre la réception de ce projet dans les meilleurs délais». Les autorités locales «appliqueront la réglementa- tion en vigueur en ce qui concerne la relation contrac- tuelle entre le maître d’ou- vrage et le maître de l’£uvre pour remédier à toute défail- lance et donner un autre souf- fle à ce chantier dont l’objec- tif était de le livrer «en prévi- sion du prochain mois de Ramadhan», a-t-on encore noté. La réhabilitation de Djamaâ El Kebir, située à la rue Larbi Ben M’hidi, concerne la reprise du par- terre de la salle de prière, le hall de la mosquée et la salle d’ablution, a-t-on détaillé, in situ précisant que ce chantier, lancé pour un délai d’exécu-

tion de 12 mois, a nécessité la mobilisation d’investisse- ment de l’ordre de 150 mil- lions de dinars. Le wali a, par ailleurs, annoncé la réouverture «d’ici au mois sacré du Ramadhan» de la mosquée Hassan Bey située, non loin du palais Ahmed Bey, au centre ville de Constantine et dont les tra- vaux de réhabilitation ont été lancés en avril 2014 pour un investissement de 110 mil- lions de dinars. La réhabilitation de ces deux lieux de culte, qui constituent une identité de la ville de Constantine et un pan de son histoire fait partie d’un programme global de mise en valeur de 12 anciennes mos- quées pour un coût de 1,3 mil- liard de dinars et 7 zaouias

pour un investissement dépassant les 360 millions de dinars, a-t-on rappelé. Dans ce sens, le chef de l’exécutif local a indiqué que ses services £uvrent conti- nuellement pour soutenir les travaux de réhabilitation des lieux de culte lancés au titre du programme d’accompa- gnement de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe, précisant «qu’une réunion d’urgence sera tenue cet après midi pour relancer les chantiers des cinq vieilles mosquées fermées dans ce cadre». Le chef de l’exécutif local a également annoncé l’ouver- ture «prochaine» de la mos- quée de Cheikh Hammani implantée à la ville Ali Mendjeli.

ALGÉRIE - POLOGNE

La plasticienne polonaise Marta Banaszak expose à Alger

Une exposition de peintures de la plas- ticienne polonaise Marta Banaszak, explorant et reproduisant les éléments esthétiques utilisés dans l'architecture islamique et les ornements des lieux de culte, a été inaugurée jeudi à Alger en célébration de 55 ans de relations diplo- matiques algéro-polonaise. Organisée au musée national des Beaux-arts, cette exposition intitulée «Architecture islamique» restitue la beauté et la finesse des ornements et des édifices (mosquées, tombeaux et palais) dans plusieurs pays d'Afrique du nord et d'orient. L'artiste a choisi d'isoler certains orne- ments décorant les plafonds, colonnes et murs de plusieurs édifices qu'elle a visité notamment en Egypte, en Syrie, en Irak ou encore au Pakistan pour reproduire ces derniers sur la toile avec une palette de couleurs personnalisée et un grand sens de la perspective affinant le détails des formes originales. L'artiste a consa- cré une dizaine de ces £uvres à la repro- duction des Mihrab (lieu réservé à l'imam dans une mosquée et indiquant la direc- tion de la qibla) de plusieurs mosquées visitées au Caire, à Damas ou encore à Médine en restituant, dans la profondeur

Damas ou encore à Médine en restituant, dans la profondeur des perspectives, les formes de coupoles

des perspectives, les formes de coupoles et les arrondies des colonnes. Marta Banaszak propose également une série de toiles dédiées à l'un des plus grand cara- vansérails d'orient à savoir le Khan Assad Pacha à Damas dont l'artiste a reproduit les ornement intérieurs, dômes et colonnes. Dans une autre série de toiles, l'artiste s'est intéressée à l'architecture extérieur de certains tombeaux dont celui

du poète soufi Djalal Din Rûmi à Konya en Turquie reproduit à l'horizontale avec un effet miroir comme d'autres tombeau en Irak. Avec ce même procédé Marta Banaszak présente également des colonnes de la mosquée Al Azhar et des minarets de plusieurs lieux de culte musulmans en Egypte. Présents au vernissage de cette exposi- tion le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi et l'ambassadeur de Pologne en Algérie, Witold Spirydowicz ont évoqué un «renforcement», dans un avenir proche, de la «coopération et des échanges culturels entre les deux pays», notamment dans les domaines des arts plastiques, du cinéma et de la musique. Titulaire d'un doctorat de la Faculté des arts graphiques de l'Académie des Beaux-arts de Varsovie, Marta Banaszak, a vécu quelques années en Algérie en compagnie de ces parents, coopérants, qui avaient enseigné en Algérie dans les années 1980. Elle compte 18 expositions indivi- duelles et 58 expositions collectives en Pologne, en Belgique, en France, en Italie, ou encore en Syrie. APS

Vendredi 7 - Samedi 8 avril 2017

SCIENCE

DK NEWS 17

CONFÉRENCE INTERNATIONALE, OUVERTE JEUDI À L’UNESCO

L’insécurité numérique et la paix dans le monde en débat

La montée de l’insécurité dans le numérique et les menaces quotidiennes des cyber-attaques constituent l’axe central d’une conférence internationale, ouverte jeudi à l’Unesco, sur lequel des experts essaieront de répondre à la problématique de la paix de la société numérique.

Construire la paix et la sécurité interna- tionales de la société numérique est l’in- titulé de cette rencontre au cours de la- quelle les participants tenteront de déter- miner les rôles et les responsabilités des acteurs publics et privés face à la milita- risation de l’espace numérique. Pour les organisateurs de la confé- rence, Internet, qui est un incroyable moyen de communication, est également utilisé comme un espace d’affrontement avec des armes informatiques et des pra- tiques qui menacent son existence . C’est dans ce contexte que le secré- taire général français de la Défense de la Sécurité nationale, Louis Gautier, a souli- gné que le numérique est au c£ur du dé- veloppement de nos sociétés, notant qu’il peut être source de développement hu- main, de croissance économique et d’amé- lioration du fonctionnement de nos démo- craties. Mais, a-t-il indiqué dans son interven- tion à l’ouverture des travaux, que dans un contexte marqué par la montée de l’insé- curité dans le numérique, la conférence internationale a pour ambition de favori- ser les échanges entre des acteurs du nu- mérique de natures, d’origines et de sen- sibilités diférentes . Pour lui, Etats, entreprises, organisa- tions gouvernementales ou non et ci- toyens ont chacun une part de responsa- bilité dans la construction de la paix et de la sécurité internationales . La maître de conférence à l’Université de Grenoble, Karine Bannelier, a affirmé pour sa part que la sécurité de l’espace numérique, la lutte contre la cybercriminalité, la gouver- nance et la protection des données sont des enjeux majeurs pour la sécurité interna- tionale et nationale. Alors que les organi- sations internationales, les Etats et le sec- teur privé se mobilisent pour adopter de nouvelles normes et code de conduites dans ce domaine, le droit international existant apporte déjà un grand nombre de réponses pour assurer la coexistence pa- cifique et la coopération des nations à

coexistence pa- cifique et la coopération des nations à l’heure du numérique , a-t-elle expliqué, en

l’heure du numérique , a-t-elle expliqué, en mettant en évidence les enjeux de la prévention. Elle a évoqué, dans ce sens, la question de la protection des infrastructures cri- tiques numériques et le devoir de diligence due que les Etats doivent exercer à l’égard des acteurs non-étatiques qui opèrent depuis leur territoire, qu’il s’agisse de groupes terroristes, de cybercriminels, d’entreprises ou d’autres acteurs privés. Cette auteure d’une étude, en collabo- ration avec le professeur Théodore Chris- takis (Université de Grenoble), a souligné la nécessité d’une meilleure coopération , préconisant de rationaliser les initia- tives et de renforcer les mesures de confiance et d’assistance en direction de nombreux pays qui accusent un retard cer- tain en matière de cybersécurité. Elle a proposé, dans ce sens, la création d’un organe international susceptible de fédérer ces actions, d’assurer le suivi des décisions, mais aussi de générer des études ou de dispenser des formations et de promouvoir une culture d’hygiène in- formatique.

SATELLITES

Un projet de mise en œuvre d’un SIG pour gérer les pêcheries

Un projet de mise en £uvre d’un Système d’Information Géographique (SIG) pour la gestion et le développement des pêche- ries algériennes est en cours d’élabora- tion, a-t-on appris jeudi du représentant du ministère de l’agriculture et de la pêche au Conseil d’Administration de l’Agence Spa- tiale Algérienne (ASAL). Dans une déclaration à l’APS, en marge de l’atelier national Alsat-utilisateurs , ou- vert la veille au Centre de développement des satellites d’Oran, M. Salah-Bey Aboud, a pré- cisé que l’objectif de cet instrument est d’ar- river à une gestion durable des ressources halieutiques nationales et ce, par la mise en place et l’application des règles et des me- sures relatives à l’accès et l’exploitation des ressources tout en préservant le poten- tiel halieutique. Au total, 39 ports de pêche et 5 plages d’échouage sont concernés par cette opé- ration, menée en partenariat avec l’ASAL. Ce projet fait partie des cinq actions re- tenues au titre du Programme spatial natio- nal Horizon 2020, au profit du secteur de la pêche. Saleh-Bey Aboud, également Di- recteur du Bureau national des études pour le développement rural (BNEDER), a rappelé que d’autres programmes de coo- pération entre le ministère de l’agriculture et la pêche et l’Agence spatiale nationale sont à relever, à l’instar de la lutte contre les feux de forêts, la lutte antiacridienne et la mise en valeur des zones du Sud, entre au-

tres. Sur ce dernier point, Lahcen Wahib Ke- bir, du Centre des techniques spatiales (CTS) relevant de l’ASAL, a présenté une étude hydrologique du bassin de Tindouf, préparée en collaboration avec l’Agence na- tionale des ressources hydriques (AN- RAH). A l’aide de l’imagerie satellitaire, une carte des zones potentielles en eaux souter- raines dans ce bassin a été élaborée. L’utilisation des données d’observa- tion de la terre comme outil de prospection hydrogéologique constitue une approche intéressante, par sa capacité de fournir des informations géologiques de premier plan, notamment sur le plan structural , a expliqué l’intervenant. Pour le cas du bassin de Tindouf, l’exploi- tation des images satellitaires a mis en évi- dence plusieurs paramètres clés, intégrés avec les autres données exogènes pour constituer une base de données géogra- phiques. La combinaison de ces données par le biais d’un SIG a permis l’élaboration de la carte de zones potentielles en eaux souter- raines , a-t-il souligné. D’autres interventions ont été présentées principalement sur l’utilisation de l’outil spatial pour l’estimation des superficies des zones d’épandage de crues en régions steppiques et le potentiel en images trans- mises par Alsat-2 pour l’établissement d’un cadastre forestier, entre autres.

ASTRONOMIE

Première détection d'une atmosphère

autour d'une exoplanète de taille terrestre

Une atmosphère autour d'une exopla- nète rocheuse d'une taille proche de celle de la Terre a été détectée pour la première fois par des astronomes. "Bien qu'il ne s'agisse pas encore de la détection de la vie sur une autre planète, cette observation représente un pas important dans la bonne direction car c'est la première fois qu'on détecte une atmosphère autour d'une planète d'une masse et d'un rayon proches de ceux de la Terre", expliquent ces scientifiques dont la découverte était publiée jeudi dans l'Astronomical Journal. Cependant, cette exoplanète appelée GJ 1132b, située à 39 années lumière de la Terre dans la constellation des Voiles, est environ 16% plus grande que la Terre mais est en orbite trop près de son étoile, une naine rouge, pour pouvoir être habi- table. Selon ces astronomes, les tempéra- tures à sa surface dépassent les 250 degrés Celsius. Les observations laissent penser que l'atmosphère est riche en eau ou en méthane. Mais il faudra procéder à davantage de mesures avec d'autres télescopes plus puissants pour identifier les substances chimiques présentes. Ces scientifiques citent plusieurs pos- sibilités, comme celle d'une planète où l'eau est abondante avec une atmosphère de vapeurs très chaudes. Ce type d'étoile, les naines rouges, sont les plus fréquentes et le fait de détecter une planète avec une atmo- sphère en orbite autour d'un tel système stellaire laisse penser que les précondi- tions pour l'existence de la vie sont assez courantes dans l'univers, pointent-ils. Mais dans tous les cas de figure, cette

pointent-ils. Mais dans tous les cas de figure, cette détection fait de la planète GJ 1132b

détection fait de la planète GJ 1132b une cible prioritaire pour des observations avec le télescope spatial Hubble, le téles- cope géant européen de l'Observatoire austral (ESO) au Chili ainsi que par le futur James Webb Space Telescope, dont le lancement est prévu en 2018. L'équipe qui a fait cette découverte, dont des astronomes du Max Planck Institute for Astronomy en Allemagne, a utilisé le télescope européen ESO/MPG au Chili pour saisir des images de l'étoile GJ 1132 et mesurer la réduction d'inten- sité lumineuse avec chaque passage de la planète. Ces mesures d'absorption de la lumière de l'étoile ont permis de déter- miner l'existence d'une atmosphère. La planète GJ 1132b a été découverte en 2015 mais les astronomes ne savaient pas alors si elle avait une atmosphère. APS

Publicité

Site N°

Bureau d’étude

01 Harfouch Mohamed

02 Mkhalat Mokhtar

03 Hassani Nouredin Yacin

Filali Mohamed

04 Baha dein

05 Arar Elhocin

DK NEWS

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE DJELFA DIRECTION DU LOGEMENT DE DJELFA CODE FISCALE : 0013 170 1900 4944 DL

AVIS D’ATTRIBUTION PROVISOIRE

N°02/2017

Conformément aux dispositions de l’article 65 du décret présidentiel N° 15/247 du 16/09/2015, portant réglementation des marchés publics et des délé- gations des services publics modifié et complété. le directeur du logement de la wilaya de Djelfa, informe l’ensemble des soumissionnaires N°02/2017 publié au BOMOP et dans les journaux et «DK NEWS», relatif aux étude et suivi de réalisation des travaux d’aménagement exté- rieure et divers réseaux pour 1500 logements à travers la commune de Djelfa. Programme fonds spécial pour le développement économique des hauts plateaux 2014. Qu’à l’issu de l’analyse des offres, ils ont été attribués provisoirement comme suite :

ils ont été attribués provisoirement comme suite : Montant TTC DA 1 .842.75 0. 00 1

Montant TTC DA

1.842.750.00

1.750.000.00

1.850.940.00

336.516.00

361.461.54

Tout soumissionnaire contestant le choix opéré par la partie contractante, dispose d’un délai de 10 jours à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux et le BOMOP, pour introduire un recours auprès de la commission des marchés de wilaya, les autres soumission- naires intéressés à prendre connaissance des résultats détaillés de l’évalua- tion de leurs offres sont invités à se rapprocher du service contractant au plus tard 03 jours à compter de la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux ou dans le BOMOP.

Critére

Anep : 509 279 du 08/04/2017

d’évaluation

Meilleure note

Meilleure note

Meilleure note

Meilleure note

Meilleure note

18 DK NEWS

DÉTENTE

Vendredi 8 - Samedi 9 avril 2017

Programme de la soirée

Vendredi 8 - Samedi 9 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Rugby

19:55

8 - Samedi 9 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Rugby /

8 - Samedi 9 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Rugby /

20:00

19:558 - Samedi 9 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 20:00 Rugby / Championnat

9 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Rugby / Championnat de France
9 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Rugby / Championnat de France
9 avril 2017 Programme de la soirée 19:55 20:00 19:55 20:00 Rugby / Championnat de France

20:00

Rugby / Championnat de France Top 14

CLERMONT-AUVERGNE / BRIVE

de France Top 14 CL E RM ONT-AUVER GN E / BRIVE Morgan Parra et les

Morgan Parra et les Clermon- tois veulent conforter leur deuxième place du classement derrière La Rochelle. Après une fin d'hiver marquée par des ré- sultats en dents de scie, les joueurs de Franck Azéma veu- lent retrouver la sérénité en se montrant intraitables dans leur stade Marcel-Michelin. Les Au- vergnats partent avec la faveur des pronostics face aux Brivistes qui stagnent dans la deuxième moitié du tableau. Benjamin Lapeyre et ses coéquipiers de Brive chercheront toutefois à décrocher une victoire de gala pour égayer leur fin de saison. Au match aller, Clermont s'était largement imposé (40-16), en

20:00aller, Clermont s'était largement imposé (40-16), en The Voice, la plus belle voix EPIS ODE 7

Clermont s'était largement imposé (40-16), en 20:00 The Voice, la plus belle voix EPIS ODE 7

The Voice, la plus belle voix

EPISODE 7

Saison 6

en 20:00 The Voice, la plus belle voix EPIS ODE 7 Saison 6 Zazie, Florent Pagny,

Zazie, Florent Pagny, Matt Po- kora et Mika peaufinent la composition de leurs équipes lors de cette dernière session d'auditions à l'aveugle. Afin de préparer au mieux la pro- chaine étape des battles, qui op- posera deux membres de leur groupe, les coachs doivent soi- gner leurs derniers buzz. Du côté des talents, tous souhaitent convaincre le jury de se retour- ner sur leur voix, leur style ou sur l'originalité de leur inter- prétation. Cette année encore, la sélection est drastique et chanter juste ou avoir une voix puissante ne suffit pas pour in- tégrer la suite de l'aventure. Qui parviendra à séduire les coachs ? Dans quelle équipe les talents sélectionnés vont-ils choisir d'aller ?

Jeux

Hawaii 5-0

SÉRIE POLICRE - Etats-Unis

(2011)

Réalisateur : Bryan Spicer Avec : Alex O'Loughlin , Scott Caan

B ryan Spicer A vec : A lex O 'Loughlin , Scott Caan Alors qu'elle se

Alors qu'elle se réveille un matin, la profileuse du FBI Alicia Brown trouve le corps d'un homme dans son lit. La victime a une pièce d'échecs à l'intérieur de la bouche. Cet événe- ment pousse Alicia à par- ticiper à l'enquête. Ses ré- flexions font progresser l'affaire. Dans le même temps, Kono est contactée par une ancienne cama- rade de surf, aujourd'hui

handicapée et sans abri. par une ancienne cama- rade de surf, aujourd'hui Tensions sur le Cap Corse TÉLÉFI LM P

Tensions sur le Cap Corse

TÉLÉFILM POLICIER Réalisateur : Stéphanie Murat Avec : Amira Casar , Richard Bohringer

Murat A vec : A mira Casar , Richard B ohringer Un homme d'affaires à la

Un homme d'affaires à la réputa- tion sulfureuse est retrouvé as- sassiné au pied de la jetée du port, à Bastia. Détail énigma- tique et frappant : ses oreilles ont été tranchées. Le commandant Gabrielle Monti, dont c'est la pre- mière affaire depuis son retour au pays, doit faire ses preuves sur cette enquête. La victime a été au- trefois suspectée de chantage et de meurtre par son père, le juge d'instruction Xavier Monti. Un père avec lequel Gabrielle a tou- jours entretenu des relations

conflictuelles.avec lequel Gabrielle a tou- jours entretenu des relations Le plus grand cabaret du monde DI

Le plus grand cabaret du monde

DIVERTISSEMENT - 18 saisons / 68 épisodes

monde DI VE RT I SS EMEN T - 18 saisons / 6 8 épisodes En

En compagnie d'Antoine Duléry, parrain de l'émission, l'animateur reçoit de nombreux invités pour une soirée pleine de magie, d'hu- mour et de numéros spectacu- laires. Avec Isabelle Mergault, Vin- cent Niclo, Alicia Ayliès (Miss France 2017), Régis Mailhot, Reem Kherici, Max Guazzini, Olivier Minne, Karl Zéro, Dominique Bes- nehard et Christophe Barratier. Au programme : la troupe balan- çoire Legion, les illusions de Nes- tor Hato, le clown Kerol, le qua- tuor d'acrobates Acrobatic Quar- tet, le close-up de Bernard Bilis, la troupe hip-hop Human's, les nu- méros burlesques de Hakan Berg, les diabolos de Chi-ha, les YMCA de Quiddlers, le quatuor jonglage Teslenko, le duo main à main Amazonian Duo, la grande illu- sion de Craig & Elizabeth, le nu- méro aérien de Sky Angels, ou en-

core le Gloup de Dani Lary.& Elizabeth, le nu- méro aérien de Sky Angels, ou en- Corrèze. “Qui est en bonne

Corrèze.
Corrèze.

“Qui est en bonne santé est riche sans le savoir.”

* Proverbe français

Citation

Samouraï-Sudoku n°1548

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.

Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu par la logique pure.

solution unique et peut être résolu par la logique pure. Mots croisés n°1548 1. Art d'incruster

Mots croisés n°1548

1. Art d'incruster au marteau minin des filets décoratifs d'or sur unesurfacemétalliqueciselée 8. Rivière
1. Art d'incruster au marteau
minin
des filets décoratifs d'or sur
unesurfacemétalliqueciselée
8. Rivière de l'Asie - Gâteau aux
fraises
2. Spumescent - Habitants
9. Ensemble des sommes al-
3. Tumeurs graisseuses bé-
nignes- Nielsbohrium
louées sur un budget - Dans la
rosedesvents
4.
Interjection - Fleuve de l'an-
10.Jehol-Ouvragesexposant
tiqueSogdiane
les résultats d'une recherche
5. Proposition - Vol
11.Brisalesdents-Proportion-
6. Filet - Candela
ner
7. Partie inférieure du sys-
12.Sélénium-Rivaux-Adjec-
tèmejurassique-Prénomfé-
tif possessif
1. Femme de lettres française
France
2. Laborieux - Pronom
Site archéologique du
Mexique - Connaît
7.
personnel - Ville des Pays-
Bas
8.
Assiduité
3.
Changement - Légèrement
9.
Chiquenaudes données sur
froide
le nez - Envers
4. Câbles - Licol
10. Américium - Radio-
5. Canada - Attachées
Terme de tennis -
Conjonction - Fer - Thulium
11. Actions aimables
6. Pronom relatif - Officier de
12. Ville d'Allemagne -
bouche, à la cour des rois de
Epoque - Dieu solaire
Horizontalement:
Verticalement :

Vendredi 8 - Samedi 9 avril 2017

DÉTENTE

DK NEWS

19

Grille géante 248

9 avril 2017 DÉTENTE DK NEWS 19 G rille géante n° 248 Solution Sudoku n°1547 Mots

Solution

Sudoku n°1547
Sudoku n°1547
Mots Croisés n°1547 CARQUEIRANNE ODEURSnEMEUT NICEEnAVINEE CRUSTACEnNnT IEnTERTIAIRE LnUERnALInAM IMBUESnLONGE
Mots Croisés n°1547
CARQUEIRANNE
ODEURSnEMEUT
NICEEnAVINEE
CRUSTACEnNnT
IEnTERTIAIRE
LnUERnALInAM
IMBUESnLONGE
AGARnABELIEN
BnCnCHARInAT
USnCHALEnUNn
LISIERnNANTI
ECUnFACTURER

Grille géante n°247

G rille géante n ° 2 4 7

C’est arrivé un

8 avril

2005 : Charles, prince de Galles, épouse en

secondes noces Camilla Parker Bowles.

2008 : l'Autriche ratifie le traité de Lisbonne.

2009 : le président algérien sortant Abdelaziz

Bouteflika est réélu pour un troisième mandat.

Célébrations :

- Canada : Vimy Ridge Day (en), Jour de la crête de Vimy, commémore le début de la bataille de la crête de Vimy en 1917 (Première Guerre mondiale), dans laquelle le Corps canadien connut une victoire au prix de plusieurs milliers de victimes. - États-Unis : Winston Churchill Day, Winston Churchill devenant en 1963 le premier Citoyen d'honneur des États-Unis d'Amérique.