Vous êtes sur la page 1sur 18
ÉDITORIAL REPÈRE l La fête de la Victoire, scellée en ce 19 mars 1962, dont

ÉDITORIAL

REPÈRE

l La fête de la Victoire, scellée en ce 19 mars 1962, dont les

festivités officielles se déroulent, cette année, dans la wilaya d'El Bayadh, sous le signe de la fidélité, de l’édification et de la dignité, sous le haut patronage du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, est un humble et solennel témoignage à l’égard des sacrifices consentis par notre peuple. Cette date, à marquer d’une pierre blanche, constitue le couronnement d’un authentique mouvement national ancré sur une irréfragable conquête de l’indépendance que la Révolution du 1 er Novembre 1954 a magistralement concrétisée. Cette souveraineté chèrement acquise, cet attachement viscéral au message de nos glorieux chouhadas, s’incarne aujourd’hui, à travers une ferme volonté politique qui accorde une large part au développement et à l’édification d’un Etat de droit, doté de tous ses attributs. Célébrer une date aussi significative, emblématique, sans ostentation, ni incantations puériles, c’est imposer un diktat de la raison, de la vérité historique, au moment où un « révisionnisme » haineux, orchestré çà et là, tente d’accréditer des thèses aussi outrées que fallacieuses, à l’effet de porter atteinte à l'Algérie et à sa stabilité en dénaturant souvent grossièrement les faits les plus avérés. En somme, une littérature pseudo-scientifique, qui, tel un cheval de Troie, s’échine à colporter de vaines arguties. A cela, il convient, comme l’a souligné le ministre des Moudjahidine, M. Tayeb Zitouni, d’ouvrir les portes du ministère pour prêter aide et assistance, sans tabou ni restriction, à toutes les contributions honnêtes et sincères, pour administrer la preuve irréfutable de la grandeur de notre Révolution, de consolider les assises de notre histoire millénaire. C’est encore un défi à relever, un puissant facteur de mobilisation pour que l'Algérie reste debout et qu’elle prospère dans un climat de paix et de fraternité, à l’ombre d'un Etat démocratique et social. C’est une conviction qui anime notre pays, l’ensemble de nos concitoyens, en dépit des difficultés. L’Algérie est demeurée, depuis le recouvrement de son indépendance, attachée à ses options de justice sociale et d’égalité, et ne cesse d'œuvrer, parfois avec des fortunes diverses, à l’affirmation d'un développement qui conforte la souveraineté nationale et garantit la dignité du citoyen. Aujourd’hui, une résistance et une abnégation sont nécessaires face aux impacts de la crise financière, et une méditation sur les sacrifices de nos aïeux est indispensable afin de sortir, encore une fois, victorieux de cette situation financière délicate, en déployant tous nos efforts en vue d’une relance effective de notre appareil de production, mettre toutes les conditions de réussite au service de notre économie. Au cœur de cet enjeu capital, l’attachement aux principes fondamentaux hérités de notre glorieuse Révolution, est également un puissant levier qui permet à notre pays de poursuivre son combat émancipateur, dans une patrie soucieuse de la protection et de la promotion des droits et des devoirs, et surtout, de la préservation de l'avenir des générations futures. EL MOUDJAHID

20 Djoumada ath-thania 1438 - Dimanche 19 Mars 2017 - N° 16006 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

- Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287 L A R E V O L U

L A

R E V O L U T I O N

P A R

L E

P E U P L E

E T

P O U R

L E

P E U P L E

LEGISLATIVES

LES PARTIS EN PRÉCAMPAGNE

◗ 700.000 radiations du fichier électoral M. Derbal : La HIISE se dressera contre toute
◗ 700.000 radiations
du fichier électoral
M. Derbal : La HIISE se dressera contre toute personne
qui chercherait à porter atteinte à l’honnêteté des élections

L’unanimité s’est faite autour d’une participation massive des électeurs aux législatives du 4 mai prochain. Les partis politiques, qui se sont engagés dans une précampagne qui s’annonce serrée, ont choisi la proximité et axé leurs discours sur la stabilité du pays, la défense des acquis de la population, et une nécessité d’accorder les faveurs aux candidats les plus aptes à se hisser à la hauteur des aspirations de nos concitoyens. M. Abdelwahab Derbal, le président de la Haute instance de surveillance a fait état de 700.000 radiations du fichier électoral, une « première dans l’histoire de l’Algérie », indiquant que l’assainissement de ce fichier est indispensable pour la transparence et la régularité du scrutin.

PP. 3-4

19 MARS 1962 L’AUBE D’UNE ÈRE NOUVELLE P. 5

19 MARS 1962

L’AUBE D’UNE ÈRE NOUVELLE

P. 5

ENTRETIEN SG DE L'ONU-PRÉSIDENT SAHRAOUI

Accélérerl’application du référendum d'AUTODÉTERMINATION

P -17

CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE

Pose de la PREMIÈREPIERRE àOuargla

P. 6

LOUNIS AÏT MENGUELLET EN CONCERT VENDREDI PROCHAIN

50 ANS

50 ANS

de

Ph. T.Rouabah

carrière

P. 13

2

DE

Bouche

À

Oreille

EL MOUDJAHID

2 DE Bouche À Oreille EL MOUDJAHID ENSOLEILLÉ Toujours ensoleillé sur la majorité des régions,

ENSOLEILLÉ

ENSOLEILLÉ Toujours ensoleillé sur la majorité des régions, voilé dans la région de la Saoura Températures

Toujours ensoleillé sur la majorité des régions, voilé dans la région de la Saoura

Températures (maximales- minimales) prévues aujourd’hui :

Alger (19° - 7°), Annaba (22° - 6°), Béchar (19° - 9°), Biskra (25° - 14°), Constantine (21° - 4°), Djelfa (19° - 4°), Ghardaïa (21° - 13°), Oran (24° - 8°), Sétif (20° - 4°), Tamanrasset (28° - 15°), Tlemcen (21° - 8°).

CET APRÈS-MIDI À 14H30

L’Italie et la guerre d’Algérie : 1954-1962

L’Institut diplomatique et des relations internationales organise une conférence intitulée « L’Italie et la guerre d’Algérie :

1954-1962 », animée par M me Bruna Bagnato, professeur en relations internationales, université de Florence, Cet après-midi à 14h30.

DU 21 AU 26 MARS AU PALAIS DES EXPOSITIONS

Salon du jardinage

DU 21 AU 26 MARS AU PALAIS DES EXPOSITIONS Salon du jardinage La première édition du

La première édition du salon du jardinage, des aménagements extérieurs et du bricolage Jambrico se tiendra du 21 au 26 mars, au pavillon G, palais des expositions

ACTIVITÉS CULTURELLES

ACTIVITÉS MINISTÉRIELLES

CE MATIN À 9H AU LYCÉE DES MATHÉMATIQUES

Programme de formation

LES 20 ET 21 MARS

M. Grine à Tamanrasset

Le ministre de la Communication, M. Hamid Grine, effec- tuera les 20 et 21 mars, une visite de travail dans la wilaya de Ta-

manrasset. Au pro- gramme de cette visite, une conférence que le ministère de la Com- munication organise,

en partenariat avec cette wilaya, et ce dans

le cadre de la série de conférences du programme national de formation citoyenne, intitulée : « Connaître les médias, le citoyen a droit à une information fiable », mardi 21 mars, à 9h30, à l’université de Tamanrasset. La conférence sera animée par Wahiba Ammari, journaliste présentatrice d’information et anima- trice d’émissions à la télévision nationale, sur le thème : « Renforcement de la transparence à tra- vers le devoir d’informer le citoyen : l’exemple de la télévision nationale ». Cette conférence est la seizième de la série depuis le lancement de cette thématique en direction des citoyens, en décembre 2015.

est la seizième de la série depuis le lancement de cette thématique en direction des citoyens,
thématique en direction des citoyens, en décembre 2015. Dans le cadre de la coopération algéro-italienne dans

Dans le cadre de la coopération algéro-italienne dans le domaine de l’éducation, la ministre de l’Éducation nationale, M me Nouria Benghebrit, procèdera au lancement d’un programme de formation sur «L’amélioration des compétences linguistiques et communicatives des enseignants de la langue italienne ».

CET APRÈS-MIDI À 14H30 AU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION NATIONALE

Journée de la Victoire

Dans le cadre de la commémoration de la journée de la Victoire correspondant au 19 mars 1962, le ministère de l’Éducation Nationale, organise une conférence- débat animée par la moudjahida et membre du Conseil de la nation, M me Louisette Ighil Ahriz, en présence de M me Nouria Benghebrit, ministre de l’Education nationale.

M. Azzedine Mihoubi à Aïn Defla

Le ministre de la Culture, M. Azzedine Mihoubi, effectuera aujourd’hui une visite de travail et d’inspection dans la wilaya en vue de s’enquérir de l’état d’avancement des projets relevant de son secteur.

d’avancement des projets relevant de son secteur. 55 e anniversaire de la fête de la Victoire
55 e anniversaire de la fête de la Victoire CET APRÈS-MIDI À 14H AU MUSÉE
55
e anniversaire
de la fête de la Victoire
CET APRÈS-MIDI À 14H
AU MUSÉE NATIONAL DU MOUDJAHID
Conférence historique
À
l’occasion de la commémoration du 55 ème anniversaire
de la fête de la victoire (19 mars 1962/2017) sous le slogan
« La fierté et la dignité épanouissante et la construction », le
musée national du Moudjahid organise, cet après-midi à
partir de 14h, une conférence historique commémorative.
CE MATIN À 10H30 À LA BIBLIOTHÈQUE
NATIONALE D’EL-HAMMA
Caravane du souvenir
À
l’occasion de la fête de la Victoire, et dans le cadre du
projet «Revitalisation des zones frontalières», dans sa
3 e édition dans les wilayas de Souk Ahras et d’Ouargla, les
anciens Scouts musulmans algériens organisent une caravane
de la Victoire, ce matin à 10h30, à la Bibliothèque nationale
d’El-Hamma.

LES 22 ET 23 MARS À 9H

Journées de la marque et de la contrefaçon

Sous le parrainage du ministre de l’Industrie et des Mines, se tiendront, à l’initiative de RH. International Communication, les troisièmes Journées de la marque et de la contrefaçon, les 22 et 23 mars à l’hôtel El-Aurassi.

DEMAIN À 9H

Journée mondiale de l’Eau

À l’occasion de la journée mondiale de l’Eau, célébrée cette année sur le thème « Eaux usées », la zone d’Alger de l’Algérienne des Eaux organise demain à partir de 9h une manifestation au profit des enfants de l’association «Kafil yatim » de la wilaya de Médéa.

de l’association «Kafil yatim » de la wilaya de Médéa. COMMUNES DEMAIN DANS PLUSIEURS SEAAL :

COMMUNES

DEMAIN DANS PLUSIEURS

SEAAL : Perturbation de lalimentation

aujourd’hui

plusieurs

la dans laquelle de sous

perturbée

communes,

L’alimentation

sera

Cette

maintenance.

de

raison

travaux

20h00,

à se affectera

01h00

de l’exception

en

Beni

et au de de Rais dans lundi Brahim, (Zhun

Dely

Chéraga,

de

les

perturbation

communes

El .

les à Ain

Constantine

de

Gué

Birkhadem,

Bouzareah,

Messous,

Hamidou

(Zghara)

Bologhine

(RN36),

Aknoun

Ben

Malha),

alimentant

système

et la du

pression

remise

La

Lekbir).

Sidi

(quartier

8h00

20h00

à

de d’aujourd’hui

réalisée

sera

communes

ces

Constantine

Gué

Birkhadem

de

des

A

communes

reprendra

distribution

la

Malha)

El

Ain

(Zhun

pour

autres

distribution

la

lundi,

de

journée

la

durant

normalement

lundi,

nuit

et

durant

sera

progressivement

rétablira

communes

mardi

du

journée

rétablie

totalement

cours

au

.

DEMAIN À 13H45 À L’INESG

Les réseaux sociaux entre manipulations et intérêts

L’Institut national d’étude de stratégie globale organise une conférence sur « les réseaux sociaux : entre manipulations des opinions et intérêts stratégiques » animée par le Dr Laïd Zeghlami, professeur et spécialiste dans le domaine de l’information et de la communication.

JUSQU’AU 26 MARS À ALGER, ORAN ET CONSTANTINE

7 e édition des journées universelles de la magie

DEMAIN À 9 H AU PALAIS DE LA CULTURE, MOUFDI ZAKARIA

Conférence-débat de M. Bouchenaki

Le ministère de la Culture organise une conférence-débat animée par M. Mounir Bouchenaki, ex-Directeur général de l’ICCROM (Centre International d’Études pour la Conservation et la Restauration des Biens Culturels), et ex-Directeur Général du Centre Régional Arabe pour le patrimoine mondial établi à Bahreïn sous l’égide de l’UNESCO. Mr Bouchenaki présentera à cette occasion son ouvrage intitulé « Patrimoines mutilés, ces trésors de l’humanité défigurés par la folie des hommes ».

son ouvrage intitulé « Patrimoines mutilés, ces trésors de l’humanité défigurés par la folie des hommes
de l’humanité défigurés par la folie des hommes ». L’Office national de la culture et de

L’Office national de la culture et de l’information (ONCI), à l’occasion des vacances de printemps, organise la 7 e édition des journées universelles de la magie, avec la participation suivante : Algérie, Canada, France, Allemagne, Japon et Brésil, du 17 au 26 mars. Lundi et mardi 20-21 mars à 15h, à la salle de cinéma Maghreb-Oran. Jeudi et vendredi 23/24 mars à 15h, à la grande salle Ahmed-Bey - Constantine. Lundi 27 mars à 15h : Complexe Abdelwaheb-Salim -Chenoua-Tipasa. Salle de l’ONCI - Les Issers.

Dimanche 19 Mars 2017

L’ événement

3

EL MOUDJAHID

LÉGISLATIVES DU 4 MAI

M. ABDELWAHAB DERBAL

700.000 RADIATIONS

du fichier électoral

L e président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, a fait état, hier à El-Oued, de 700.000 ra-

diations du fichier électoral national, "une première dans l’histoire de l’Algérie indépendante". S’exprimant lors d’une rencontre avec les membres de la permanence de la HIISE de la wilaya d’El-Oued, M. Derbal a indiqué que l’assainissement du fichier électoral constitue une condi- tion essentielle pour assurer la transparence des résultats des élections législatives du 4 mai prochain. La HIISE se

dressera contre toute personne qui chercherait à porter at- teinte à l’honnêteté des élections, car créée constitution- nellement pour faire face à toute tentative d’altérer leur probité, a souligné M. Derbal. Il a, dans le même sillage, appelé les membres de la permanence de la HIISE à suivre toutes les phases de l’opération électorale, y compris le classement des listes de candidats. Le président du HIISE, Abdelwahab Derbal, a inspecté le siège de la permanence de la HIISE de la wilaya d’El-Oued et a eu une rencontre avec ses membres. (APS)

a inspecté le siège de la permanence de la HIISE de la wilaya d’El-Oued et a

Les partis en PRÉCAMPAGNE

Alors que l’opération des recours juridiques a commencé, plusieurs noms et listes de candidature ont été rejetés de la course aux prochaines législatives du 4 mai, en raison des fautes et erreurs qui ont dû survenir dans le choix des candidats représentants des partis politiques mais également des indépendants. Ces derniers ont omis de prendre en considération les conditions juridiques requises pour se présenter à ces élections.

Il faut souligner que pendant dix jours, l’ad- ministration a étudié 1.088 listes donnant lieu à un certain nombre de réserves, qui ont été no- tifiées aux partis et aux candidats indépendants pour qu’ils régularisent leur situation vis-à-vis de la loi. Les commissions de wilaya en charge de cette mission ont relevé, dans la plupart des cas, l’absence de carte d’électeur chez les citoyens qui ont parrainé des listes et que l’âge légal n’a pas été respectée par les candidats. L’adminis- tration a également émis des réserves sur les dossiers de candidats ayant été condamnés par la justice. À noter que les candidats à la dépu- tation sont habilités à introduire des recours de- vant la justice si leur candidature est rejetée par l’administration qui doivent se faire au cours des trois jours suivant la notification qui leur a été adressée par cette dernière. Le ministère de l’Intérieur a fait savoir que les listes définitives des candidats en lice aux législatives du 4 mai prochain seront connues le 26 mars. Dans ce sillage, et pour illustrer cette opération, l’on ap- prendra par exemple, que les listes du MSP qui ont été refusées par l’administration concernent les wilayas de Jijel, Saida et Boumerdès. C’est du moins ce qu’a estimé le responsable au parti MSP, Nacer Hamdadouch, qui a précisé que

au parti MSP, Nacer Hamdadouch, qui a précisé que l’administration a émis des réserves sur certains

l’administration a émis des réserves sur certains candidats inscrits dans une wilaya autre que celle ou ils se sont présentés. Concernant les accusations et rapports qu’il a qualifié d’ « er-

ronés », le responsable a précisé que ces der- niers ont été tranchés par les tribunaux admi- nistratifs. De son côté le porte-parole de l’Union pour la renaissance, la justice et le dé- veloppement, Lakhdar Benkhallaf, a fait savoir que dans la wilaya d’El Bayadh, des réserves ont été émises par l’administration sur deux candidats de l’Union, ainsi que le candidat tête de liste de la wilaya de Souk-Ahras, deux can- didats à El Oued, et deux autres à El Tarf. Il a ajouté que, dans la wilaya d’El Bayadh, le tri- bunal administratif a tranché en faveur de l’ad- ministration. Pour sa part, le mouvement El Islah a précisé qu’une seule liste a été rejetée par l’administration. Il s’agit de la liste de la ré- gion Nord de France. « Aussi, des dossiers de candidats du mouvement ont été rejetés dans quatre wilayas », a-t-on ajouté précisant que ce problème a été réglé en remplaçant les candi- dats rejetés par de nouvelles candidatures. Par ailleurs, la liste du parti Ahd 54, dans la wilaya d’Alger a été rejetée pour des signatures collectées, au nombre de 9250, non conformes d’un point de vue juridique. La liste du Mouvement populaire algérien de la wilaya d’Alger n’a également pas été va- lidée pour entrave à l’article 92 du code électo- ral qui stipule que les candidats doivent se

présenter dans les listes de candidature de leur conscription électorale. Or il a été relevé que 4 candidats de la liste d’Alger n’ont jamais ac- compli leur devoir du vote dans cette wilaya. Il faut préciser enfin que l’étape des recours ad- ministratifs s’étalera du 16 au 19 mars. Au cas où la commission administrative ne tranche pas, ce sera le passage à l’autre étape qui est le re- cours judiciaire, prévue du 20 au 26 mars. Une fois que la justice aura délibéré, le verdict ne pourra être remis en cause et, le 26 mars, l’an- nonce officielle des listes définitives des candi- dats au scrutin législatif. Il faut rappeler dans le même ordre d’idées que, selon les chiffres du ministère de l’Inté- rieur, le nombre global des candidats aux pro- chaines législatives est de 12.591 portés sur 1.088 listes dont 797 listes appartenant à 63 partis politiques et 163 listes d'indépendants et 128 autres issues des alliances. Les candidats masculins sont au nombre de 8 646, soit un taux de 68,67% du total des candidats contre 3 945 candidates (31,33%). 1 158 candidats sont âgés de moins de 30 ans et 4 237 entre 31 et 40 ans. Le nombre de candidats âgés de 60 ans et plus s'élèvent à 795 candidats, soit un taux de

20,28%. Salima Ettouahria

M. OULD ABBÈS À SÉTIF ET AIN AZEL

« Le parti est UNI »

M. Djamel Ould Abbes , secrétaire gé- néral du FLN, était hier à Sétif où il a pré- sidé une rencontre regroupant les têtes de liste de l’Est du pays pour les législatives du 4 mai et installé la commission de wi- laya chargée de la campagne électorale avant de se rendre à Ain Azel à 50 km, où il a présidé à l’occasion du 55 e anniver- saire de la fête de la Victoire qui corres- pond au 19 Mars 1962 , un meeting regroupant les militants de ce parti. Dans la matinée, après une courte pause au siège de la mouhafadha à Sétif, Djamel Ould Abbes s’est rendu au siège de la permanence du parti où il rencontra les cadres et militants ainsi que les candi- dats tête de liste. Une visite dont il ne manquera pas de souligner l’importance sachant qu’elle intervient dans une wilaya historique et à la veille d’une date impor- tante dans le processus de recouvrement de la souveraineté de notre peuple. Les 18 et 19 mars sont en effet deux dates impor- tantes sachant que la première a été mar- quée par la signature à Evian du cessez- le-feu et que la deuxième incarne la nais- sance de l’état Algérien. Le FLN qui a fait l’histoire poursui- vra- t-il, soulignant dans ce même contexte que Novembre a commencé le 8 Mai 1945, mettant à profit cette rencontre pour féliciter les candidats à cette échéance électorale. « Le parti est fort et uni et tous ceux qui aiment le FLN, Ab- delaziz Bouteflika et l’Algérie, doivent participer avec nous à la campagne élec- torale ». Le secrétaire général du FLN qui dira assumer la responsabilité du choix

du FLN qui dira assumer la responsabilité du choix des candidats en lice rappellera l’écoute préalable

des candidats en lice rappellera l’écoute préalable qui aura prévalu à différents ni- veaux avec les mouhafedh, les membres du bureau politique, ceux du Conseil de la nation et les critères arrêtés, soulignant : « Il n’y a pas de super-militants, ni de militants de seconde zone ». Comme il consacrera une large part de son temps à l’organisation de la cam- pagne électorale et, dans ce contexte la place qui doit être consacrée à la proxi- mité car « le seul parti qui est surveillé de prés est le FLN et ma confiance est grande en vous », procédant ensuite à l’installation de la commission de wilaya chargée de cette campagne. Il reviendra sur la dimension que revêt 2019 et dira n’avoir jamais plié face à une quelconque pression.

F. Zoghbi

M. OUYAHIA DEPUIS ILLIZI

Appel à une FORTE participation

Le secrétaire général du Rassemblement national dé- mocratique (RND), Ahmed

Ouyahia, a appelé hier à Illizi

à une forte participation aux

prochaines élections législa- tives. Animant un meeting à la maison de la Culture Othmani- Bali, M.Ouyahia a invité les citoyens à se rendre massive- ment aux urnes, le 4 mai pro- chain, afin de voter pour la stabilité du pays, la poursuite de l’effort de développement dans les différents domaines et la formation d’un parlement "fort" qui répond aux attentes et objectifs de la Nation. Il a, dans ce sens, appelé les militants de sa formation politique à livrer un "mes- sage d’espoir" à travers l’ensemble du pays, et à œu-

vrer à la préservation de la sécurité et la stabilité du pays, en contribuant à la protection des frontières en soutenant les corps de sécurité déployés sur la bande frontalière. Le SG du RND a, en outre, appelé aussi

à préserver les valeurs nationales et religieuses de la

société algérienne, basées sur un Islam modéré, à re- jeter toutes les formes d’extrémisme et à rester atta- chés au référent religieux algérien véhiculé par les imams, savants et zaouias du pays. Sur un autre plan, Ahmed Ouyahia a appelé à ne pas se laisser influen-

cer par les idées destructrices intruses visant l’atteinte

à la sécurité et la stabilité du pays, et à veiller à la

sauvegarde de l’unité nationale. Au chapitre du dé- veloppement, il a mis l’accent sur les différents pro- grammes mis en place par l’Etat en faveur des régions du Sud, dont la wilaya d’Illizi, ainsi que sur les principaux projets ayant contribué à l’améliora- tion des conditions de vie du citoyen dans tous les do- maines. L’Algérie, et en dépit des turbulences

les do- maines. L’Algérie, et en dépit des turbulences financières traversées, a su pré- server sa

financières traversées, a su pré- server sa souveraineté finan- cière, a évité le recours à l’endettement extérieur et a œuvré à la rationalisation des dé- penses publiques, a-t-il dit dans ce même cadre, avant d’appeler certaines formations politiques et analystes économiques à "ne pas effrayer" le citoyen et à consolider la souveraineté éco- nomique du pays. Les pouvoirs publics s’em- ploient, a-t-il dit, à générer de nouvelles ressources, de sorte à contribuer à une libération de la dépendance des hydrocarbures et à instaurer une dynamique d’investissement dans le tou- risme, l’agriculture et autres, et capitaliser les facili- tations préconisées par l’Etat dans ce sens, a soutenu M.Ouyahia, citant l’exemple du programme spécial lancé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de la wilaya de Biskra en 2009 et portant sur le soutien à l’agriculture et les avantages accordés à l’investissement, au Sud notamment. L’Etat algérien, a-t-il ajouté, accorde un intérêt particulier à tout ce qui a trait à la vie quotidienne du citoyen et n’a pour cela pas introduit de charges fis- cales sur des segments essentiels (eau, santé, éduca- tion, alimentation et autres). ‘‘Il appartient, toutefois, de mettre fin à la spéculation sur les prix’’, a-t-il sou- ligné. Le SG du RND avait tenu vendredi une ren- contre avec les militants de son parti à Illizi, au cours de laquelle il a abordé une série de questions, notam- ment la préservation de la sécurité, le développement et la préparation de la prochaine échéance électorale. Il a eu aussi une activité de proximité au niveau de la localité de Tin-Tourha. (APS)

Dimanche 19 Mars 2017

L’ événement

4

EL MOUDJAHID

LÉGISLATIVES DU 4 MAI

MPA

Promesses d’un discours RÉALISTE

Le président du Mouvement populaire algérien (MPA), M. Amara Benyounès, a appelé les têtes de liste et l’ensemble des candidats du parti pour les prochaines législatives à s’exprimer avec «franchise».

S’ exprimant lors d’une réunion prépa- ratoire pour le lancement de la cam- pagne électorale, organisée hier au

niveau de la salle Ali-Maâchi du palais des expositions (SAFEX), M. Amara Benyounès

a en effet souligné qu’ « il n’y a pas d’autre

choix que celui du discours réaliste », préci- sant que les réformes économiques ne sont pas exemptes de difficultés. «N’allez pas présenter au peuple algérien des promesses qu’il est impossible de tenir», a martelé le leader du MPA qui s’adressait aux candidats, aux coordinateurs de wilayas ainsi qu’aux directeurs de campagne au niveau de cette formation politique. M. Amara Benyounès, tout en notant que c’est une campagne électorale de «proxi- mité» que le parti compte mener en prévi- sion du scrutin du 4 mai prochain, a également mis l’accent sur toute l’impor- tance de convaincre le maximum d’électeurs d’aller aux urnes massivement. Il soutient haut et fort que c’est, en fait, le taux de par- ticipation aux élections qui est à même d’as- surer la légitimité et la crédibilité aux élus et au gouvernement qui en sera constitué. M. Amara Benyounès qui met en avant égale- ment l’ensemble des garanties octroyées par la loi algérienne en matière de transparence des élections qualifie le taux élevé de parti- cipation de «grande immunité pour la dé- fense de la nation». Un taux élevé de participation sera aussi «un message fort pour l’étranger», considère M. Benyounès qui insiste sur l’importance d’un vote massif. Le président du MPA mettra à profit cette réunion pour faire part de sa proposition de

Ph. Nacéra
Ph. Nacéra

«vote obligatoire». Le discours de son parti sera axé sur les questions politiques, écono- miques, sociales et culturelles et fera des «propositions» dans ce sens. Revenant à la campagne électorale, prévue du 9 au 30 avril, M. Benyounès rappellera que celle-ci se déroulera au MPA sous le slogan «Pour une démocratie apaisée», de même qu’il plaidera pour une campagne propre, loin de toute insulte ou invective. Il annoncera dans ce contexte que «le MPA est présent dans 47 circonscriptions électorales et compte 67% de femmes sur les listes d’Alger-Centre. Pour leur part, les listes de candidatures au niveau national sont composées de 55% de

jeunes ne dépassant pas les 40 ans. Le plus jeune candidat enseignant universitaire de son état a 28 ans. Il est inscrit sur la liste de M’sila. Au sujet d'éventuelles alliances avec d'autres formations politiques, M. Benyou- nès a fait remarquer que cette «alternative» sera possible après les élections législatives. Par ailleurs, il a estimé que les partis po- litiques engagés dans cette compétition élec- torale ont la lourde responsabilité de convaincre les citoyens à voter en force lors du scrutin du 4 mai prochain. A retenir, les textes législatifs régissant l'ensemble du pro- cessus électoral prévoient une série de me-

sures afin que la campagne se déroule dans les «meilleures conditions, loin de toute forme d'insultes, d'invectives ou autres dé- passements». En effet, la loi organique rela- tive au régime électoral de 2016 prévoit que «nul ne peut faire campagne en dehors de la période prévue par la loi». L'article 175 in- terdit l'utilisation de langues étrangères du- rant la campagne électorale. Il est énoncé également que l'utilisation d'un procédé pu- blicitaire commercial à des fins de propa- gande durant la période de la campagne électorale est interdite. La loi met l’accent aussi sur le respect des modalités d’affichage sur les espaces publics réservés, interdisant toute autre forme de publicité, en dehors des emplacements réservés à cet effet. La loi or- ganique souligne, en outre, que « l’utilisation des biens ou moyens d’une personne morale privée ou publique, institution ou organisme public est interdite, sauf dispositions légis- latives expresses contraires». Le texte de loi interdit, par ailleurs, « l’utilisation, sous quelque forme que ce soit, des lieux de culte, des institutions et administrations publiques, ainsi que des établissements d’éducation, d’enseignement et de formation, quelle que soit leur nature ou appartenance, à des fins de propagande électorale». Il stipule aussi que « tout candidat doit s’interdire tout geste, toute attitude, action ou autre compor- tement déloyal, injurieux, déshonorant, illé- gal ou immoral et veiller au bon déroulement de la campagne électorale», ajoutant que « l’usage malveillant des attributs de l’Etat est interdit».

Soraya Guemmouri

PT

Des SOLUTIONS applicables

La Secrétaire générale du parti des Travailleurs (PT), Louisa Ha- noune, a affirmé hier à Alger que la campagne électo- rale de sa forma- tion politique en prévision des pro- chaines législatives serait «nationale par excellence», car la priorité sera accordée aux pro- blèmes qui pèsent sur les citoyens et aux solutions applicables. «La campagne électorale du PT en prévision des législatives du 4 mai pro- chain ne sera pas idéologique ou dogmatique, mais natio- nale par excellence, car elle constituera une occasion pour défendre les acquis réalisés à la faveur de la guerre de libé- ration», a précisé Mme Hanoune lors de sa réunion avec les cadres du parti. La campagne électorale accordera la priorité aux problèmes qui «pèsent sur les citoyens» sous l'effet des lois promulguées par le gouvernement et aux «solutions ap- plicables», exprimant le souhait que son parti puisse obtenir la «majorité aux élections pour pouvoir influer sur le dé- roulement des évènements». La SG du PT a estimé que les élections étaient un «moyen de défense et de changement

des situations» que vit le citoyen algérien à travers l'élection de personnes à la hauteur de cette mission, dénonçant à cette occasion les «pratiques politiques immorales» qui ont mar- qué l'opération d'élaboration des listes électorales de cer- tains partis politiques. Mme Hanoune a exhorté les citoyens

à boycotter toutes les listes électorales concernées par ces

pratiques, appelant la justice à intervenir rigoureusement pour sanctionner les auteurs. Mme Hanoune a annoncé par ailleurs que le parti du PT tiendra à la fin de la semaine pro- chaine son conseil national fédérateur pour examiner les préparatifs des prochaines élections locales avant de procé- der à la prestation de serment traditionnelle par les candidats aux élections. (APS)

traditionnelle par les candidats aux élections. (APS) ANR Enregistrer une belle PERFORMANCE A 20 jours du

ANR

Enregistrer une belle PERFORMANCE

A 20 jours du début de la campagne

électorale des législatives du 4 mai, les partis politiques affûtent leurs armes et arrivent à la dernière ligne droite avant que les choses sérieuses ne commen- cent réellement, le 9 avril prochain. C’est le cas de l’ANR. Belkacem Sahli a indiqué que sa formation politique participera au niveau de 38 circonscrip- tions électorales, en attendant que les tribunaux administratifs tranchent sur quatre recours introduits. Il a précisé que les listes de son parti étaient consti- tuées principalement de «300 candidats dont 47% sont des femmes et 86% des universitaires avec une moyenne d'âge

de

39 ans». « Nous sommes, comme on

le

dit dans le jargon sportif, au finish.

Ne restent désormais que les dernières retouches pour être fin prêt le jour J », a lancé, le sourire en coin, son secrétaire général lors de la conférence nationale des bureaux de wilayas et des têtes de

listes qu’il a présidée, hier, à l’Office du village des artistes de Zéralda (Alger). Belkacem Sahli, qui a rappelé à cette occasion que sa formation a déposé 38 listes de candidatures dont trois pour la communauté algérienne établie à l’étranger, révèle que l’Administration

a rejeté en premier lieu 10 listes et

confie que les recours déposés au ni- veau des tribunaux administratifs ont

permis jusqu’à hier de récupérer 4 listes

de

candidature en attendant les résultats

de

5 autres, le parti ayant perdu officiel-

lement la circonscription électorale de

Jijel en raison de problèmes de signa- tures. « Globalement, nous pouvons dire que nous allons participer à ces élections avec au minimum 32 listes électorales tout en espérant bien évi- demment que ce chiffre soit revu à la hausse à la faveur des cinq recours que nous attendons», a indiqué le SG de

Ph. Billel
Ph. Billel

l’ANR qui se félicite de « l’enracine- ment « de son parti dans la société al- gérienne. Une présence sur le terrain, démontrée par la collecte dans 26 wi- layas de plus de 80.000 signatures lors de l’opération parrainage des listes. Dé- taillant les listes de candidatures, il no- tera non sans fierté la présence des femmes à hauteur de 47% quand les universitaires représentent 86% des postulants de l’ANR à la députation à l’Assemblée nationale. Quant à la moyenne d’âge, elle tourne,

selon lui, autour de 38 ans. Evoquant la campagne électorale, le secrétaire géné- ral de l’Alliance nationale républicaine met à profit cette opportunité pour ap- peler les candidats de son parti à « s’éloigner » des discours populistes qui ne rapportent « rien » et souhaite que ses protégés soient « réalistes » dans leurs approches, apportent des so- lutions « justes » aux problèmes du pays et disent la vérité au peuple même si elle doit être « amère ». Il met en garde également contre les propos dif- famatoires et autres insultes. « A l’ANR, nous aspirons à mener une cam-

pagne propre et nous comptons par la même rendre à la politique ses lettres de noblesse. Des consignes et des orientations ont été données dans ce sens à nos candi- dats pour qu’ils privilégient le travail de proximité. Nous les invitons à faire usage des nouvelles technologies de l’information et de la communication, d’assurer un suivi quotidien de la cam- pagne, de respecter les règles du jeu en évitant par exemple l’utilisation des mosquées ou les campus universitaires et l’affichage sauvage », a-t-il expliqué, ne cachant pas au passage les ambitions du parti cher à Réda Malek de réaliser de « belles» performances lors de ces législatives, à savoir occuper une des

places du podium. D’ailleurs, et comme un clin d’œil au fondateur du parti, il es- time que désormais, « la prise de déci- sion doit changer de camp». Concernant le programme électoral, Belkacem Sahli assure que celui-ci vise à « préserver» les efforts déjà consentis pour concréti- ser le programme du président de la Ré- publique et estime « nécessaire» de garantir la « complémentarité» des ins- titutions légitimement élues. Il consi- dère par ailleurs que le rendez-vous du

4 mai prochain revêt une importance

«capitale» pour notre pays et comprend

4 objectifs stratégiques à réaliser. Il

s’agit, selon lui, d’assurer la « crédibi- lité» et la « légitimité» de l’Assemblée nationale, de permettre au peuple d’exercer librement sa « souveraineté», d’arriver à un parlement à la compo- sante « compétente» et enfin de « concrétiser» les acquis arrachés à la faveur de la nouvelle Constitution. A si- gnaler à la fin que l’ANR a dévoilé le slogan de la campagne électorale, en l’occurrence «L’Alliance pour l’Algé- rie».

S.A.M.

Ph : Nesrine

N

EL MOUDJAHID

ation

5

Fête de la victoire

L'aube d'une ère NOUVELLE

Il y a 55 ans, le peuple algérien célébrait l’entrée en vigueur des accords d’Evian, mettant ainsi un terme à sept ans et demi d’une guerre sans merci, entre les moudjahidine et les forces coloniales, qui a causé la mort d’un million et demi de chouhadas, sans compter les blessés et les disparus.

L e cauchemar colonial, qui a duré plus de 132 ans de do- mination politique et mili-

taire de l’algérie, d’exploitation de ses richesses, de confiscation des droits les plus élémentaires de ses habitants, venait en effet de pren- dre fin, au grand soulagement de nos compatriotes, qui sont sortis en masse dans la rue, donner libre cours à leur joie et leur bonheur de retrouver enfin la paix et la tran- quillité, de jouir de la liberté et de l’indépendance nationale. Pour les valeureux moudjahidine, le 19 mars 1962, c’est le jour de la vic- toire du peuple algérien sur le co- lonialisme, l’oppression, l’injustice. c’est aussi la date de naissance de l’algérie nouvelle, une algérie forte et unie, comme en ont rêvé les glorieux chouhadas. cinquante- cinq ans après cette date mémora- ble, l’algérie fait face à de nombreux défis, et non des moin- dres, qui l’empêchent d’atteindre

et non des moin- dres, qui l’empêchent d’atteindre ses objectifs de développement socio-économique et

ses objectifs de développement socio-économique et culturel. considérant l’importance de la paix et de la stabilité dans le pays, le volet sécuritaire constitue incon- testablement une priorité de l’heure, sachant notamment que sa

prise en charge par l’anP, digne héritière de la glorieuse aln, et les forces de sécurité nationale, consti- tue le meilleur garant de la préser- vation du legs des chouhadas. sous la direction du Président de la ré- publique, abdelaziz Bouteflika,

l’algérie s’est résolument engagée sur la voie d’un réel développe- ment, touchant tous les secteurs d’activité, malgré les contraintes diverses auxquelles elle fait face, dont la plus importante demeure la chute du baril de pétrole. deuxième défi et non des moin- dres, un effort gigantesque de re- lance de l’économie nationale est mis en œuvre actuellement, à l’ef- fet de mobiliser les énergies, toutes les énergies nécessaires pour assu- rer le décollage économique du pays sur de nouvelles bases, syno- nymes de développement et de prospérité. les élections législatives, pré- vues le 4 mai prochain, peuvent constituer une bonne opportunité pour déclencher le déclic annon- ciateur du renouveau dans lequel s’engage le pays. c’est le vœu des algériens, de tous les algériens. Mourad A.

55 e anniversaire de la signature des accords d’evian

« UN MOMENT DÉCISIF dans l’histoire de l’Algérie »

dans une conférence axée sur un événe- ment significatif de notre lutte de libération nationale, en l’occurrence, la signature des accords d’evian, le 19 mars 1962, M. abdel- madjid Merdaci a souligné que cet acte fon- dateur de notre souveraineté et de notre indépendance, les accords d’evian, constitue un moment important pour l’algérie. cette si- gnature entre le gouvernement provisoire de la république algérienne (gPra) et le gou- vernement de la France coloniale sous la pré- sidence charles de gaulle a mis fin à une longue guerre entre les deux belligérants. lors d’une conférence-débat organisée à

la librairie de l’aneP chaib-dzair, en pré- sence de l’ancien ministre, ahcène lamine Bechichi, des chercheurs en histoire et de per- sonnes hautement intéressées par le sujet, l’auteur abdelmadjid Merdaci a tenu à préciser l’impor- tance d’appeler les choses par leur vrai nom, afin d’éviter des incompréhensions ou des malenten- dus. il cite, en particulier, que le chef du gouver- nement de la France coloniale « jouait sur les mots » afin de transmettre des « messages » ten- tant de faire croire que les moudjahidine durant

» ten- tant de faire croire que les moudjahidine durant la révolution n’avaient pas fréquenté les

la révolution n’avaient pas fréquenté les espace de recherches et les universités pour pouvoir dé- crypter le message du gouvernement français qui utilisait pas mal de méthodes pour essayer de gar- der des racines sur le territoire algérien, c’est cela qui a prolongé la durée de l’existence de l’armée de la France coloniale sur le territoire algérien. la France coloniale durant ces négociations a voulu accorder l’indépendance au nord de l’al- gérie, et de demeurer au sud du pays. les repré-

sentants algériens, sous la bannière du Fln, avaient soumis le colonisateur à un bras de fer en refusant cette proposition, défendant avec fermeté l’intégrité du ter- ritoire algérien. dans ce cadre, le conférencier a tenu

à rappeler, devant les assistants, que « nos

combattants ont veillé à récupérer notre territoire jusqu’aux frontières », rappelant les stratégies du Front de libération qui a posé des problèmes à la France coloniale

à l’échelle internationale. Poursuivant son exposé et revenant au sujet sur « les accords d’evian (18 mars) et le cessez-le feu (19 mars), M. abdel-

madjid Merdaci a rappelé que le gouver- nement de la France coloniale « était contraint d’aller à la table des négociations » avec les re-

présentants légitimes des algériens, malgré les tentatives de parasitage et les empêchements créés par le gouvernement français, pour poursui- vre les accords d’evian, c’est pourquoi « nous avons le droit de connaître notre histoire ». Hamza Hichem

M me Zohra Lalmania : « Je me suis engagée volontairement »

la moudjahida georgette dahoua, de son vrai nom Fondanabel léontine georgette, dite Zohra lalmania, est le symbole des femmes européennes qui ont épousé la cause algérienne durant la guerre de libération nationale. elle a rejoint le maquis à l’âge 17 ans, afin de soigner les blessés et aider les femmes à accoucher. elle a rappelé que les conditions de vie durant cette période étaient dif- ficiles par manque de moyens et d’infrastructures. la femme qui a rejoint le maquis a déclaré

qu’elle a pris la nationalité algérienne en 1969 et qu’elle ne l’a jamais regretté. elle a rappelé aussi qu’elle a 5 enfants et 19 petits-fils. il est remarquable que son histoire est très singulière, car elle est faite de passion et de combat. c’est son mari ahmed dahoua qui l’a ini- tiée à la cause indépendantiste algérienne. après l’arrestation de son époux, ahmed da- houa, en 1959 et son extradition vers la prison de draâ Ben Khedda, elle décida de se rendre en al-

gérie. c’est à Biskra, ville natale d’ahmed da- houa, qu’elle a atterri. après une journée passée dans cette région, elle a appris que son mari s’était évadé de prison pour rejoindre le siège de la pre- mière région militaire dans les hauteurs de Kim- mel (Batna). la jeune femme de 19 ans a alors entamé un long périple à pieds qui l’a menée au quartier général de la première région. elle évoque ce moment avec une grande passion. H. H. et agences

le 19 mars 1962, restera une date inoubliable dans l’histoire de la guerre de libération nationale. les accords d’évian ont marqué la fin d’une guerre implacable entre les moudjahidine et le co- lonialisme français. une victoire pour l’algérie qui lui a permis d’arracher sa souveraineté et son indé- pendance et scellé la fin de l’occupation coloniale qui a duré plus d’un siècle. Pour le moudjahid djoudi attoumi, ancien officier de l’aln qui a re- joint très jeune le maquis et n’a été libéré que le 19 mars 1962, il fut membre de la commission de mise en œuvre des décisions des accords d’evian. « le 19 mars 1962 restera gravé dans la mémoire des algériens, une journée inoubliable qui marque la fin d’une période de l’occupation française qui a duré 130 ans durant laquelle le peuple algérien a

BeJaia

La fin du colonialisme

vécu les pires représailles d’une armée impitoyable qui visait à exploiter le pays et toutes ses richesses. Mais la volonté inébranlable des moudjahidine a infligé un échec cuisant à l’ennemi qui a reconnu que la victoire est du côté des combattants de la ré- volution. la fête de la victoire du 19 mars 1962 est in- tervenue après de nombreuses batailles depuis le déclenchement de la lutte le 1 er novembre 1954 renforcé par une stratégie bien réfléchie lors du congrès de la soummam, le 20 août 1956. certes le 19 mars 1962 représentait une renaissance pour chaque algérien qui n’a jamais douté de la volonté farouche des moudjahidine, que la victoire arrivera un jour. ainsi, la joie et les moments de liesse ont mis fin aux douleurs et aux sacrifices de l’occupa-

tion coloniale et le 19 mars 1962 a été un grand jour empreint d’espoir pour l’avenir de l’algérie. les populations de la vallée de la soummam se souviennent des pires moments de cette guerre acharnée particulièrement après la tenue du congrès de la soummam, le 20 août 1956 à ifri qui vit le couronnement de tous les efforts de cette armée de libération par cette réunion mémorable. cette année un programme de festivités a été tracé pour commémorer cette date historique et qui sera centré dans la commune d’amizour avec des dé- pôts de gerbes de fleurs aux carrés des martyrs et l’inauguration d’une stèle en hommage aux martyrs du village ait amaouche qui se sont sacrifiés pour que vive l’algérie libre et indépendante. Mustapha Laouer

Journées de l’aMitié algéro-suisse

Hommage à Charles-Henri Favrod

ouvertes hier à la Bibliothèque nationale d’ el Hamma, les journées de l’amitié algéro-suisse ont été consacrées au 55 e anniversaire des accords d’evian. une manifestation placée sous l’égide du ministère de la culture, l’agence algérienne pour le rayonnement culturel (aarc) et l’association divers-cités, en partenariat avec l’ambassade de suisse en algérie. la première journée a été présidée par le secrétaire général du ministère de la culture M. smail oulebsir, l’ambassadeur suisse en algérie M me Muriel Berset Kohen, et M. agraniou ali, président de l’association divers-cités, concepteur et responsable du projet. intervenant à l’occasion, M me l’ambassadeur a tenu à mettre en exergue le fait que « ces journées s’inscrivent dans les pages fondatrices des relations algéro- suisse qui permettent une germination et fleuraison d’un lien dans tous les domaines, et sont matière à enseignement pour la nouvelle génération. M. smail oulebsir quant à lui, a souligné la contribution suisse dans la transmission, la sensibilisation de l’opinion publique pour faire connaître la cause algérienne à l’étranger. des hommes et des femmes suisses, qui se sont engagés pour soutenir la lutte de libération des algériens ont

ouvert la voie qui a permis à la suisse officielle de prendre le relais. ainsi, un hommage particulier a été rendu à M. charles Henri Favrod, décédé en ce début d’année, qui a grandement soutenu la révolution algérienne et contribué à faire connaître la cause de notre pays à l’étranger. « le souvenir de pareils actes d’engagement restera réel dans la mémoire collective des algériens » a estimé M. oulebsir. il faut dire que le regretté charles-Henri Favrod (21 avril 1927 - 15 janvier 2017) qui a été photographe, journaliste, auteur et éditeur de nombreux livres sur la photo, fondateur à lausanne du musée de l’elysée, a très vite épousé la cause algérienne. envoyé en algérie pendant la guerre de libération nationale, il a tissé des liens étroits avec les dirigeants du Fln. il a alors favorisé en 1961 leur rapprochement avec les autorités françaises aboutissant sur les accords d’evian de 1962 et notamment le cessez-le-feu, le 19 mars de la même année. nombre de personnalités ayant connu charles- Henri Favrod et soutenu la lutte pour l’indépendance de l’algérie participent à ces journées. il s’agit, entre autres, du cameraman-réalisateur andré gazut, (organisateur à genève d’une semaine de l’espoir algérien en suisse sur le soutien et les négociations de 1962 avec la présence de r. Malek, c. H. Favrod, J. Mayerat, M. Perrenoud), du journaliste-écrivain Patrick Ferla (auteur notamment de charles- Henri Favrod, La mémoire du regard (1997)), du cinéaste- photographe Jean Mayerat (auteur de plus de trois cents portraits filmés de personnalités suisses dont celle de charles-Henri Favrod). une projection du film documentaire Le Diplomate du réalisateur Frank Pichard a également eu lieu, suivie d’une conférence-débat sur les tenants et aboutissants de ces fameux accords qui ont permis à l’algérie de devenir libre et indépendante, après plus de 132 années de joug colonial.

Amina Hachemi

N

6

ation

EL MOUDJAHID

SONATrACh - ENI

Pose de la première pierre d’une CENTRALE PHOTOVOLTAÏQUE à Ouargla

Fruit d’une coopération bilatérale remontant à plusieurs dizaines d’années, la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach et l’entreprise italienne de l’énergie ENI viennent de concrétiser ensemble le lancement du processus de réalisation de l’ambitieux programme d’énergie renouvelable initié par le gouvernement algérien.

De notre envoyé spécial à Ouargla, Karim Aoudia

H ier, au gisement pétrolier de Bir rebaa Nord (BrN), re- levant de la wilaya de Ouar-

gla et situé à quelques encablures de la frontière avec la Tunisie, le P- dg de Sonatrach, M. Amine Ma- zouzi, et l’Administrateur délégué d’Eni, M. Claudio Desclazi, ont pro-

cédé en effet à la pose de la première pierre du projet de construction d’une centrale photovoltaïque, d’une capa- cité de production de 10 mégawatts. Une puissance qui sera assurée à tra- vers l’utilisation de 32.000 panneaux solaires. Ce projet s’étendant sur une su- perficie d’environ 20 hectares, ayant notamment comme objectif de valo- riser et d’économiser l’équivalent de 6 millions de m 3 de gaz annuelle- ment, comprend également la mise en place d’un laboratoire de re- cherche «intelligent» dont la prin- cipale mission est d’approfondir la recherche et de tester les nouvelles technologies en fonction de l’évolu- tion, notamment à l’extrême-sud al- gérien, du processus de réalisation du programme national des énergies renouvelables d’une capacité globale, rappelle-t-on, de 4.000 mégawatts. Le première installation de Bir rebaa Nord servira donc « d’expé- rience pilote», et aussi bien les res- ponsables de Sonatrach que ceux d’Eni n’ont pas lésiné sur les moyens

à même de garantir le plein succès

de ce projet devant connaître sa

phase opérationnelle à la fin de l’an- née en cours, selon les prévisions communiquées sur place.

M. Mazouzi s’est montré d’ail-

leurs très confiant quant à l’impact de ce projet qu’il ya lieu de garantir autant en termes de réduction du coût de production de l’électricité, en Algérie, d’économie de gaz naturel

qui servira ds surcroit à booster l’ex- portation dans ce domaine ainsi qu’en matière d’objectifs liés à la protection de l’environnement. Selon son P-dg, Sonatrach qui, pour rappel, est partenaire à hauteur de 40% dans la réalisation du pro- gramme national des énergies renou- velables projeté à l’horizon 2030, ambitionne aussi de doter l’ensemble de ses sites en installations photovol- taïques pour la production de l’éner- gie solaire. Quant aux autres partenaires étrangers de l’Algérie, ceux-ci ne se sont pas du tout fait prier pour s’inscrire dans cette nou- velle dynamique énergétique solaire et éolienne. Ils sont d’ailleurs nom- breux à soumissionner, comme il est aisé de le constater à travers ces 34 offres internationales déjà réception- nées par Sonatrach et son partenaire italien ENI, en prévision de la construction de la centrale pilote de BrN à Ouargla. Les appétits s’aigui- sent donc tant le programme national de 4.000 mégawatts que compte réaliser l’Algérie constitue une op- portunité d’investissement bien ambitieuse de par sa dimension gi- gantesque, unique en son genre en le Afrique du Nord.

Sonatrach mobilise les capacités nationales pour les énergies renouvelables

Les entreprises nationales ne se- ront pas laissées en reste dans le

cadre de la réalisation de ce pro- gramme national des énergies renou- velables. «On a déjà commencé à identifier les capacités nationales et on va les promouvoir davantage» fera savoir à ce sujet M. Amine Ma- zouzi au cours d’une conférence de presse animée conjointement avec M. Claudio Descalzi en présence du wali de Ouargla, Abdelkader Djel- laoui, et de l’ambassadeur italien en

Abdelkader Djel- laoui, et de l’ambassadeur italien en Algérie, M. Pasquale ferrara. face aux journalistes, M.

Algérie, M. Pasquale ferrara. face aux journalistes, M. Amine Mazouzi fera observer d’entrée que dans le cadre du lancement de la centrale photovoltaïque au gisement BrN, un projet inscrit dans l’accord paraphé en novembre 2016 entre l’Eni et So- natrach, c’est quasiment tous les membres du conseil d’administration du partenaire italien qui ont fait le dé- placement en Algérie. Mieux, le conseil d’administration du groupe s’est même réuni dans la base de vie de rBN de Ouargla, un lieu situé en plein désert et non loin de la frontière algéro-tunisienne. C’est une pre- mière dans les annales de l’entreprise italienne qui, jusque-là, n’a jamais réuni son conseil d’administration en dehors de rome. «C’est là un in- dicateur très important pour l’Algé- rie », affirme le P-DG de Sonatrach mettant ainsi l’accent sur la stabilité et la sécurité dont jouit le pays, grâce, dira-t-il « à la politique judi- cieuse du Président Bouteflika et l’engagement des services de sécu- rité». «Notre coopération avec Eni est très importante », a encore ajouté M. Mazouzi, mettant en avant l’en- tente qui prévaut entre les deux en- treprises, les projets à engager ensemble à l’international et qui sont

déjà identifiés et surtout la souplesse en matière de négociations se rappor- tant notamment à la révision des contrats gaziers. L’accord de novembre 2016 signé entre Sonatrach et ENI et relatif aux énergies renouvelables, s’il vient à se matérialiser par le lancement d’un premier projet pilote de construction de centrale photovoltaïque, servira de socle, dans un proche avenir, pour la création d’une société de joint- venture représentée par les deux par- tenaires.

11 milliards d’euros investis par l’italienne ENI depuis 2010 en Algérie

Dans ses déclarations à la presse, l’administrateur délégué de l’entre- prise ENI, M. Claudio Desclazi, a mis en avant dans ses propos toute la symbolique d’une présence de la quasi-totalité des membres du conseil d’administration d’ENI en Algérie, précisément sur les lieux du gise- ment pétrolier de BrN de Ouargla. « Cela fait 50 ans que le groupe ENI est présent en Algérie, ce qui est à même de confirmer la présence au- jourd’hui (ndlr, hier) des membres du conseil d’administration de notre

entreprise ici à Ouargla», a indiqué M. Desclazi. «L’Algérie est pour nous un partenaire de premier plan à

l’échelle du continent africain », n’a- t-il cessé de répéter. Pour appuyer ses propos, M. Des- clazi mettra en exergue le montant de

11 milliards d’euros, représentant le

coût des investissements engagés par le Groupe Eni depuis 2010 à ce jour en Algérie. «Ce montant représente

30 % de la totalité des investisse-

ments étrangers réalisés en Algérie dans le domaine énergétique» préci- sera encore M. Desclazi. Dans ce même domaine d’acti- vité, «l’Algérie joue un rôle extraor- dinaire dans le pourtour méditerranéen », affirme encore M. Desclazi. Selon ses dires, les futurs projets que l’italienne ENI compte lancer en Algérie portent notamment sur le développement de la produc- tion du pétrole mais aussi celle du gaz, la mobilisation de cette entre- prise dans le lancement de la partie off-shore de Sonatrach à propos de laquelle le P-DG M. Mazouzi an- nonce le début des forages avant la fin de l’année en cours et, bien évi- demment, poursuivre la réalisation du programme des énergies renouvela- bles. « L’exploitation de gaz a encore de l’avenir et l’Algérie dispose de beaucoup de potentialités. Elle peut constituer une source d’approvision- nement pour l’Europe où la produc- tion de gaz a chuté sensiblement », affirme encore M. Desclazi. Pour sa part, l’ambassadeur d’Italie à Alger a souligné l’excellence des relations al- géro-italiennes, rappelant que son pays était en 2006, en pole position en matière d’échanges commerciaux qui représentaient 9 milliards d’eu- ros. Une position que l’Italie es- compte occuper de nouveau. Assurément !

K. A.

SyNDICAT NATIONAL DES PhArMACIENS D’OffICINE

La politique du médicament doit impliquer tous les intervenants

« Le secteur du médicament connaît des perturbations en Algérie, quelle que soit la politique nationale tracée, les pouvoirs publics ont besoin de la collaboration de tous

les acteurs concernés», tel est le constat fait hie par le président du Snapo.

M. Messaoud Belambri qui s’est exprimé

à l’occasion de la 10e journée nationale

pharmaceutique qui s’est tenue à l’Aurassi, placée sous le thème « le pharmacien et la politique nationale du médicament », a fait savoir que la politique du médicament est définie par un ensemble de mesures pratiques techniques et réglementaires, guidées à l'origine par une vision, une stratégie et des objectifs. «Tout pays doit tenir compte non seulement de facteurs intrinsèques, mais aussi de facteurs externes qui influent et agissent sur le plan international. C’est pour cette raison, et ce quelle que soit la politique nationale tracée, qu’elle aura toujours besoin d'être réajustée et révisée » a- t-il indiqué. Le président a, d’ailleurs, expliqué que cette révision doit se faire de manière régulière, mais aussi dans la concertation en impliquant tous les intervenants du secteur, « car chacun a son importance, et sa petite pierre à apporter au grand édifice que nous comptons tous construire », a-t-il insisté. Il a révélé, dans ce sens, que le secteur du médicament vit actuellement des répercussions qui influent sur le fonctionnement et l’économie de la pharmacie « lorsque la visibilité est incertaine, il est clair qu’on enregistre des incidences directes sur la rentabilité de l’officine», a-t-il indiqué.

Il est revenu, dans ce sens, sur la baisse des prix des médicaments qui a sérieusement affecté la santé économique de l’officine. « C’est une situation qui a réduit de moitié les marges bénéficiaires du pharmacien », rappelle M. Belambri, avant de signaler qu’avec l’augmentation du nombre de pharmacies installées et qui a permis d’atteindre le ratio d’une officine pour 3.000 habitants alors que la norme est fixée à une officine pour 5.000 habitants, «l’offre est plus importante que la demande » a-t-il constaté.

« Des médicaments absents des officines »

En réponse à une question sur l’éventuelle pénurie de certains médicaments, M. Messaoud Belambri a fait savoir que « le Snapo, dans le cadre de ses relations et travail de coordination avec le ministère de la Santé, signale régulièrement les produits indisponibles ou qui font l'objet de tension ». «En tant qu'organisation professionnelle, et en tant que pharmaciens d'officine, il est de notre devoir de signaler tout manquement concernant l'accessibilité au médicament à l'autorité sanitaire », a-t-il dit. « Les pharmaciens, a-t-il poursuivi, jouent un rôle de veille sanitaire, et il serait irresponsable de notre part de ne pas signaler les produits en rupture, ou disponibles en quantité très insuffisante, au ministère de la santé ». « Encore une fois, il y a bel et bien des médicaments absents au niveau des officines, et beaucoup d'autres qui font l'objet de livraisons irrégulières, rationnées, et en quantités dérisoires par rapport aux besoins sanitaires et à la demande des patients », a-t- il révélé. Selon le responsable, les

médicaments en rupture ne sont pas seulement ceux importés mais aussi beaucoup de produits fabriqués localement. « Le problème de la rupture a été signalé par les médias et les citoyens, et il n'y a qu'à faire un tour au niveau des officines pour confirmer ou infirmer cette situation », a-t-il dit, ajoutant que « notre rôle n'est pas de polémiquer à ce sujet, il y avait une réalité de terrain, nous avons confirmé un constat, et nous le faisons avec responsabilité, objectivité, et professionnalisme», a-t-il conclu.

ANPP : Une agence pour accompagner le développement pharmaceutique

Pour sa part, Mme Outafa Benayad Cherif, directrice générale de l’ANPP, a donné une présentation détaillée des missions de cette agence: «Créée il y a plus d'une année, l'Agence nationale des produits pharmaceutiques est une autorité administrative indépendante qui a pour missions essentielles, entre autres, l'enregistrement de médicaments ainsi que l'homologation des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux destinés à la médecine humaine ». Cette nouvelle agence assurera, selon elle, un accompagnement idéal au développement que connaît le domaine pharmaceutique en Algérie ces dernières années et prendra en charge les besoins liés à l’homologation et à l’enregistrement des médicaments. Elle aura aussi comme tâche d’assurer un meilleur contrôle dans le domaine de l’industrie

pharmaceutique. Sarah A. Benali Cherif

Signature d’une convention entre le SNAPO et la BDL

« Nous avons été choisis par le SNAPO pour

être au service du pharmacien », a déclaré le P-DG de la Banque de développement local en marge de la 10e journée nationale pharmaceutique. M. Mohammed Krim, qui a procédé à la signa- ture de la convention avec Messaoud Belambri, président du Syndicat national des pharmaciens d’officine, a fait savoir qu’à travers cette conven-

tion il est clair que les pharmaciens vont bénéficier d’un avantage sur le plan bancaire et financier.

« Ces avantages on peut les résumer dans le cadre

du recouvrement d’avoir des créances à travers la CNAS, des crédits d’exploitation, des crédits d’avance sur stock, et également des investisse- ments liés aux agencements et installations et cer- tains équipements », a-t-il dit. S.A.B.C

Convention avec l’ANEM

« Dans le cadre de cette autre convention para-

phée, l’ANEM compte aider pas moins de 450 jeunes détenteurs de diplômes de différentes spé- cialités, telles que la biologie et d’autres profils à intégrer les officines », a indiqué le directeur géné- ral de l’Agence nationale de l’emploi, en marge de la 10e journée nationale pharmaceutique. Mohamed Tahar Chaâlal, qui a procédé à la si- gnature de la convention avec Messaoud Belambri, a fait savoir que cette convention concerne, en pre- mier lieu, la wilaya d’Alger. « On espère que l’opération se généralise aussitôt dans le reste du pays », a-t-il dit

S.A.B.C

Dimanche 19 Mars 2017

N

EL MOUDJAHID

ation

7

GROUPES RAPIDES D’INTERVENTION EN MILIEUX PÉRILLEUX

L’hommage de M. Lahbiri

Le directeur général de la Protection civile, le colonel Mustapha Lahbiri, a salué hier à Bouira « les progrès notables » réalisés par ses services, notamment dans le domaine de l’intervention en milieu urbain et montagneux pour sauver des personnes en cas d’accident ou d'incendie.

«J e constate beaucoup de progrès dans vos exercices, c’est encoura- geant », a dit le colonel Lahbiri à

un des chefs des exercices et manœuvres de simulation de sauvetage. Les Groupes ra- pides d’intervention en milieux périlleux (GRIMP) ont exécuté leur exercice de si- mulation à l’aide de cordes en utilisant des techniques précises pour sauver des vies humaines menacées par une explosion. Le colonel Lahbiri a assisté également à une autre manœuvre de simulation de sauvetage en milieu montagneux, dans un site péril- leux. L’exercice a eu lieu au niveau de Tighzert, près du chalet du Kef à Tikjda, où l’activité touristique est très répandue, no- tamment pour les randonneurs. Sur ce site, les équipes de grimpeurs de la protection civile ont secouru et évacué avec succès des personnes en péril à l’aide de cordes et techniques nécessitant une véritable quali- fication physique et mentale. Au niveau du chalet du Kef, le premier responsable de la protection civile a suivi avec beaucoup d’attention un exercice similaire exécuté sur l’ancienne ligne de télésiège de Tikjda pour le sauvetage et transport guidé des personnes ex-

pour le sauvetage et transport guidé des personnes ex- posées aux dangers en milieu montagneux. Ac-

posées aux dangers en milieu montagneux. Ac- compagné des autorités locales de la wilaya de Bouira, le colonel Lahbiri a exprimé sa grande satisfaction quant à l’exécution de ces exercices

organisés avec beaucoup de professionna- lisme. Ces manœuvres s’inscrivent dans le cadre d’un challenge national des équipes de grimpeurs venus de quelques wilayas du pays à savoir Alger, Khenchela et Bouira, cette dernière a remporté la première place. Le même responsable s’est rendu ensuite à l’héliport de la protection civile réalisé au centre national de sport et de loisirs de Tikjda (CNSLT). Sur place, il a honoré et remis des trophées et cadeaux aux lauréats du challenge national des équipes de grim- peurs ainsi qu’aux retraités de la protection civile et à des participants à une formation en secourisme de masse des citoyens qui s’est déroulée au niveau de l’enceinte du stade semi-olympique Ranah Bitat de la ville de Bouira. Dans un point de presse tenu en marge de cette visite, le chargé de la com- munication de la Protection civile, M. Fa- rouk Achour, a lui aussi loué les progrès qu’a connus Bouira dans le domaine de l’in- tervention en milieux périlleux et qui a connu la création de la première unité d’in- tervention qui nécessite un effectif de haute qua- lifications physiques et mentales pour assurer la prévention et la sécurité des personnes. (APS)

Collecte de 1.000 poches de sang à Alger

Plus de 1.000 poches de sang ont été collectées au niveau du siège de la Protection civile de la wilaya d'Alger (El-Harrach), et ce, dans la cadre de la célébration de la journée maghrébine de la Protection civile,

a indiqué le chargé de Communication de ce corps. Dans une déclara-

tion, le lieutenant Khaled Ben Khalfallah a affirmé hier que l'opération de solidarité s'inscrivait dans le cadre des aides consenties aux personnes ayant besoin de cette matière vitale, à l'instar des malades hospitalisés et des victimes d'accidents de la route", avec pour objectif : la consécra- tion de l'action humanitaire et de la solidarité au sein de la Protection civile en vue de venir en aide à ces personnes. A cet égard, la campagne de solidarité organisée au siège de la direction de la Protection civile de la wilaya d'Alger a été caractérisée par une participation record de

ont exprimé leur disponibilité à faire don de leur sang à plusieurs re- prises, en vue de consacrer l'approche sociale et de proximité adoptée par la Protection civile, a soutenu le lieutenant. A cette occasion, la Di- rection générale de la protection civile a mobilisé des moyens humains et matériels considérables pour les besoins de cette opération humani- taire dans de meilleures conditions, outre la mobilisation d'ambulances et outils médicaux. La cérémonie d'hommage organisée en marge de la célébration de la journée maghrébine et à laquelle ont pris part plusieurs cadres de la Protection civile de la wilaya d'Alger, a été caractérisée par l'invitation d'un groupe d'enfants malades, membres de l'association "Atfal Qamar" (Enfants de la lune), qui ont reçu un ensemble d'explica-

tions et d'actions de sensibilisation sur le rôle de la Protection civile de proximité et la prise en charge des catastrophes naturelles et autres, en sus d'un hommage rendu aux retraités de ce corps. A ce propos, des ca- deaux symboliques ont été distribués au profit des trois unités d'inter- vention. (APS)

ce corps à travers 57 communes d'Alger, a encore précisé le lieutenant. Organisée en collaboration avec le centre de transfusion sanguine de l'E.H.S Lamine Debaghine à Bab El Oued (ex-Maillot), l'opération de collecte de sang a connu l'affluence d'un grand nombre de donneurs qui

BISKRA

Un mort et 2 blessés dans un carambolage

Une personne a trouvé la mort et deux autres ont été blessées dans un ca- rambolage survenu dans la nuit de ven- dredi à samedi dans la zone nord de la

ville de Biskra, a indiqué hier la Protec- tion civile. Ce carambolage impliquant deux véhicules légers et un camion, s’est produit sur la route nationale (RN) n°3, sur les hauteurs de Boumen- kouche, à 5 km, du chef-lieu de wilaya,

a précisé la même source. L’accident a

provoqué la mort sur le coup d’une per- sonne âgée de 33 ans et des blessures de divers degrés à 2 autres personnes,

âgées de 35 ans qui étaient à bord du véhicule, selon les services de ce corps constitué. Les victimes blessées ont été évacuées vers l’hôpital Bachir-Benacer pour bénéficier des soins nécessaires tandis que la personne décédée a été acheminée vers la morgue de ce même établissement de santé, a-t-on souligné. Une enquête a été ouverte par les ser- vices de sécurité territorialement com-

pétents afin de déterminer les circonstances exactes de ce drame, a-t- on conclu. (APS)

circonstances exactes de ce drame, a-t- on conclu. (APS) DES SPÉCIALISTES D’ALGER ET ORAN À ADRAR

DES SPÉCIALISTES D’ALGER ET ORAN À ADRAR

867 consultations effectuées

867 consultations médicales spécialisées et 124 interventions chirurgicales ont été effectuées à Adrar par un staff de praticiens bé- névoles issus des CHU d’Oran et Mustapha Pacha d’Alger, a-t-on appris vendredi dernier des respon- sables du secteur de la santé de la wilaya d’Adrar. L’initiative, qui s’est étalée sur une semaine, a per- mis à ce staff médical constitué de 47 spécialistes d’exécuter ce pro- gramme médical bénévole à tra- vers les structures hospitalières des communes d’Adrar, Reggane, Ti- mimoun et Aoulef, a-t-on signalé. Les consultations médicales ont été effectuées dans les domaines de la chirurgie générale, les maladies cardio-vasculaires, gynécologie- obstétrique, endocrinologie, diabé- tologie, néphrologie, neurologie,

endocrinologie, diabé- tologie, néphrologie, neurologie, pneumologie et de l’urologie. Ainsi, 674 consultations ont

pneumologie et de l’urologie. Ainsi, 674 consultations ont été menées dans différentes spécialités médicales et 193 autres en gynéco- logie-obstétrique, tandis que les in- terventions chirurgicales ont porté sur 98 opérations de chirurgie gé-

nérale et dans les spécialités car- dio-vasculaires, de neurologie et d’urologie et 26 en gynécologie- obstétrique, a précisé la même source. Les interventions chirurgi- cales ont été menées au niveau des établissements hospitaliers, tandis

que les consultations médicales l’ont été au niveau des polycli- niques relevant des établissements publics de santé de proximité. Cette initiative de solidarité a été ponctuée par une journée de for- mation sur les meilleurs moyens de prise en charge médico-chirurgi- cale, organisée au siège de la wi- laya d’Adrar en direction des praticiens et paramédicaux locaux. Elle a été couronnée aussi par la si- gnature d’une convention de jume- lage entre l’établissement public hospitalier d’Adrar et l’établisse- ment hospitalo-universitaire d’Oran, portant sur l’organisation de consultations médicales et d’in- terventions chirurgicales et la for- mation continue des personnels locaux du secteur de la santé. (APS)

1 HEURE POUR LA PLANÈTE

Extinction des lumières le 25 mars

L'Algérie s'apprête à parti- ciper à la plus grande manifes- tation environnementale au monde « Une heure pour la pla- nète » prévue le 25 mars à tra- vers l'extinction des lumières de nombreux bâtiments officiels et autres sites pendant une heure. Le 25 mars prochain entre 20:30 et 21:30, les principaux bâtiments publics et monu- ments de la capitale et des au- tres wilayas du pays seront plongés dans le noir pour sensi- biliser les institutions, les admi- nistrations et le large public à l'importance de l'économie d'énergie et de la lutte contre le réchauffement climatique, a précisé la coordinatrice de l'événement, Ladjali Malika. L'événement sera supervisé par le ministère des Ressources en eau et de l'Environnement avec la participation de l'Entreprise nationale de distribution de l'électricité et du gaz (Sonelgaz), la wilaya d'Alger, les circons- criptions administratives, les APC, le Centre de développe- ment des énergies renouvelables (CDER), l'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes (ANSEJ) et la société civile, re- présentée par le club vert pour la protection de l'environne- ment et l'association « Sidra », a-t-elle précisé. S'agissant des sites concernés par l'extinction des feux, M me Ladjali a cité la Grande Poste d'Alger, le Bas- tion 23, le Mémorial du martyr (Maqam Echahid), le Palais de la culture Moufdi-Zakaria, l'hôtel El-Aurassi et la façade maritime d'Alger. Les principales artères concernées par l'opération se- ront connues ultérieurement, a- t-elle ajouté. C'est la première fois que la société civile est im- pliquée dans cette manifesta- tion, notamment les enfants, a indiqué M me Karima Bouraï, coordinatrice du groupe de tra- vail. Ainsi, plusieurs d'entre eux prendront part volontairement à des pièces théâtrales et autres activités et sortiront dans les rues portant des bougies en di- rection de la salle Ibn Khaldoun où une soirée symbolique sera organisée par la troupe « Imzad ». M me Bouraï a estimé nécessaire de sensibiliser les en- treprises et administrations à l'importance d'économiser l'électricité et à l'impact de cet acte sur les plans économique et financier, ajoutant que la mani- festation sera marquée par la participation de la Radio natio- nale à travers ses chaînes régio- nales, la radio Jil FM et la l'ENTV à travers ses cinq chaînes. La manifestation « Une heure pour la planète » qui en est à son 12 e anniversaire, a été lancée en 2007 à Sydney (Aus- tralie). C'est un évènement en- vironnemental mondial auquel la population du monde entier y adhère en éteignant les lumières pendant une heure. L'Algérie signe de ce fait sa participation à cette manifestation en joi- gnant les pays arabes ayant déjà pris part à l'instar de Dubaï et l'Arabie saoudite. (APS)

Dimanche 19 Mars 2017

Economie

9

EL MOUDJAHID

BaNque De DéveLOPPeMeNt LOCaL

Le nouveau système d’information OPÉRATIONNEL

A partir d’aujourd’hui, les banques vont basculer totalement vers un nouveau système d’information, qui répond aux standards internationaux, arrimé aux dernières technologies de numérisation et de digitalisation.

S elon les déclarations du P-DG de la Banque de développement local (BDL), M. Mohamed Krim, ce

système de numérisation permettra aux établissements bancaires d’effectuer leurs transactions dans des délais raison- nables, comme il est censé aider les clients mais aussi l’ensemble des rouages de l’économie nationale en per- mettant de réaliser des transactions et de traiter les demandes de crédits dans des délais relativement courts. L’initiative est à inscrire à l’actif des efforts de modernisation des banques et ne peut, par conséquent, exclure le capi- tal humain. «On ne peut pas répondre efficace- ment à un client et on ne peut le consi- dérer comme étant au centre d’intérêt de la banque si on ne donne pas la qualité de choix à notre collaborateur». Interve- nant jeudi dernier à la radio Chaîne 3, l’invité du jour devait préciser que ce procédé donnera l’opportunité à ces- banques de réaliser «des opérations de commerce extérieur en 24 heures et de satisfaire les demandes de crédits d’in- vestissement en 15 ou 21 jours. Nous sommes convaincus que ce n’est que par

ou 21 jours. Nous sommes convaincus que ce n’est que par la croissance de la productivité

la croissance de la productivité que notre économie sera compétitive», a-t-il souli- gné. Selon ce responsable, le rôle des banques ne doit pas se limiter à de sim- ples missions, celles-ci étant appelées à s’inscrire dans les objectifs économiques du pays pour la prochaine phase en ma- tière d’accompagnement et de finance-

ment de la croissance. « Il faut que les banques soient en parfaite adéquation avec la politique du gouvernement», a indiqué dans ce sens M. Mohamed Krim, qui estime que les banques sont, au- jourd’hui, moins « frileuses » par rapport au marché et à l’entreprise. D. Akila

La 11 e COMMISSION MIxte aLGérO-vIetNaMIeNNe Se réuNIt DeMaIN à aLGer

Promouvoir la coopération économique

La commission mixte algéro-vietna- mienne, dans sa onzième édition, se réu- nira demain à alger. Programmés sur deux jours, les travaux de la rencontre axeront sur les moyens de densifier la coopération entre les deux pays dont les potentialités offrent l’opportunité d’op- timiser davantage les liens de partenariat. L’audience accordée récemment par le ministre de l’Industrie et des Mines, M. abdesselam Bouchouareb, à l’ambassa- deur de la république socialiste du viet- nam, en algérie, M. Pham quoc tru, aura permis aux deux parties de faire le point de situation des relations écono- miques bilatérales et les moyens de les renforcer à l’avenir. a ce titre, les deux pays ont de tout temps exprimé leur dis- ponibilité à exploiter les nombreux atouts dont ils disposent pour donner une impulsion à la coopération bilatérale qui, en dépit du dynamisme enregistré au cours de ces dernières années, reste en deçà des opportunités existantes. aussi, les officiels, de haut niveau, de part et

d’autre, sont disposés à examiner les possibilités de lancement de projets de partenariat et d’échanges d’expériences dans divers secteurs, notamment l’agri- culture, la construction, l’industrie, l’énergie et l’aquaculture. L’algérie et le vietnam qui affichent l’ambition d’élargir leur cadre de coopé- ration, encouragent, par la même occa- sion, les opérateurs économiques des deux côtés à identifier les opportunités d’affaires qui existent de part et d’autre, de même qu’ils entendent optimiser leurs échanges dont le montant, qui demeure en deçà des attentes, s’est limité à 280 millions de dollars en 2016 ; les impor- tations de l’algérie, qui est le quatrième importateur de produits vietnamiens en afrique, ayant atteint près de 270 mil- lions de dollars. Ce pays du Sud-est asia- tique qui a entrepris d’importantes réformes économiques, affiche aussi un intérêt pour une coopération avec notre pays dans le domaine de l’assistance technique et du transfert de savoir-faire.

Il y a lieu de souligner que les deux par- ties avaient plaidé, en octobre dernier, pour la création d’un conseil d’affaires algéro-vietnamien, un projet qui devrait être discuté lors de la réunion de la pro- chaine réunion de la commission mixte, avait déclaré l’ambassadeur du vietnam, M. Pham quoc tru. Cet espace consti- tuera le cadre idéal et opportun pour la promotion des échanges économiques qui demeurent en deçà des potentialités et pour examiner les perspectives de coo- pération entre les deux pays. La mise en place de cette instance «permettra de porter les préoccupations des opérateurs économiques des deux pays aux autorités, pour pouvoir lever tous les obstacles et favoriser un parte- nariat gagnant-gagnant entre les deux pays et arriver à l’instauration d’un cli- mat favorable pour les échanges écono- miques», avait indiqué l’ambassadeur du vietnam.

D. Akila

raPPOrt 2017 De L’OCDe

Objectif croissance

L’Organisation de coopération et de développe- ment économiques vient de publier son rapport inti- tulé «Objectif croissance». L’édition 2017 montre que les responsables de l’action publique ont accordé une attention plus grande aux réformes visant à sti- muler l’emploi, dont les résultats ont commencé à donner leurs fruits, à aider les femmes, les jeunes et les travailleurs peu qualifiés à entrer sur le marché du travail et à y réussir. S’inscrivant dans cette lo- gique, l’algérie a engagé d’importantes mesures pour hisser l’entrepreneuriat féminin au rang de vec- teur pour une croissance économique durable. Idem pour les jeunes, pour lesquels des mécanismes da fa- cilitation sont mis en place dans le sens de faciliter la création d’entreprises. Lors de la 20e réunion de la tripartite, tenue à an- naba et consacrée à l’évaluation des mesures écono- miques, le Premier ministre avait rassuré les jeunes investisseurs quant à l’accompagnement «sans faille» des pouvoirs publics. Dans Objectif croissance 2017, il est suggéré que les gouvernements «concentrent» les efforts de réforme sur des trains de mesures per- mettant de cibler «simultanément» des objectifs éco- nomiques et des objectifs sociaux. L’inclusivité figure pour la «première fois» en tant qu’objectif «principal» dans le cadre de la «sélection des priori- tés» de l’action publique, aux côtés de la productivité et de l’emploi, principaux moteurs de la hausse du revenu moyen. «Dans la plupart des pays, les gouvernements doi- vent mener des réformes pour sortir du piège de la croissance molle et préparer leur pays aux évolutions technologiques à venir, mais ils doivent davantage prendre garde à répondre aux inquiétudes de ceux qui supportent les coûts de l’agenda de la réforme», a dé- claré le secrétaire général de l’OCDe, le Mexicain angel Gurria. et d’ajouter : «Mettre l’inclusivité au cœur de l’équation publique est la seule réponse ap- propriée aux difficultés politiques de plus en plus fortes qui ralentissent la réforme.» en matière de ré- forme, le rapport explique que la formule «varie» d’un pays à l’autre, mais on y retrouve à chaque fois des mesures visant à «promouvoir le dynamisme des entreprises» et la «diffusion de l’innovation», à aider les travailleurs à «faire face à la rotation rapide des entreprises et des emplois», et à «mieux préparer les jeunes au marché du travail du futur». Les gouver- nements, ajoute le document, ont eu tendance à concentrer leurs efforts de réforme dans certains do- maines spécifiques, risquant ainsi de se priver des gains potentiels qui pourraient résulter des synergies entre les politiques publiques et des complémentari- tés entre les réformes. une meilleure intégration des réformes les rendrait plus faciles à mettre en œuvre, en optimiserait l’impact sur la croissance et la créa- tion d’emplois et contribuerait à réduire les inégalités de revenus. Le même document relève que les pays ont été «nombreux» à tenir compte des recomman- dations formulées par l’OCDe, préconisant de stimu- ler la création d’emplois en réduisant les coins fiscaux sur le travail pour les travailleurs faiblement rémunérés. ainsi, l’aide individualisée à la recherche d’emploi et les subventions salariales ont été déve- loppées pour faciliter le retour à l’emploi des chô- meurs de longue durée. Dans sa déclaration, M. Gurria indique que la mise en œuvre des recomman- dations de réforme énoncées dans le rapport contri- buerait à la réalisation des objectifs du G20 en faveur d’une croissance plus vigoureuse et plus inclusive. Fouad Irnatene

P ublicité

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE  MINIsTÈRE DE LA DÉfENsE NATIONALE PREMIÈRE RÉGION MILITAIRE

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT

N°24/2017/A1

Le Ministère de la Défense Nationale lance un avis d'appel d'offres ouvert en vue de : Réalisation d'un mur de soutènement, Aménagement d'une plate-forme en béton armé de 150 m 2 pour 02 citernes 50 m 3 . Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la :

PREMIERE REGION MILITAIRE Sise à route de Chiffa - Blida

Pour retirer le cahier des charges, contre paiement de la somme de cinq mille dinars algériens

(5000.00 DA) pour les sociétés de droit algérien, au compte n° 008 09 001 109 0000 730/ 51 ouvert auprès de la trésorerie publique - Wilaya de BLIDA.

Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir des documents suivants:

- Une copie d'une pièce d'identité en cours de validité ;

- Une lettre d'accréditation délivrée par le candidat à la soumission ;

- Une copie du registre de commerce de la société ;

- Une copie du certificat de qualification et de classification professionnelles (Catégorie 01 et plus), entreprise en TCE

- Une copie originale du bon de versement de la somme citée-ci-dessus.

Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des charges devront être scindées

en trois (03) parties :

1- Un (0 1) dossier de candidature comprenant les documents requis dans le cahier des charges ; 2-Une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges ;

El Moudjahid/Pub

3-Une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier des charges.

Le dossier de candidature est inséré dans une enveloppe séparée de celle des offres techniques et financières, anonymes et portant à l'extérieur la mention: «DOSSIER DE CANDIDATURE /Appel d'offres ouvert N°: 24 /2017/A1 «Réalisation d'un mur de soutènement, Aménagement d'une plate-forme en béton armé de 150 m 2 pour 02 citernes 50 m 3 Les offres (techniques et financières) sont insérées dans (02) enveloppes séparées, anonymes et fermées, indiquant à l'extérieur de chacune, respectivement les mentions : « OFFRE TECHNIQUE - A ne pas ouvrir - Appel d'offres ouvert N° 24/2017/A 1 »Réalisation d'un mur de soutènement, Aménagement d'une plate-forme en béton armé de 150 m 2 pour 02 citernes 50 m 3 » ET « OFFRE FINANCIÈRE - A ne pas ouvrir - Appel d'offres ouvert N° 24/2017/A1 «Réalisation d'un mur de soutènement, Aménagement d'une plate-forme en béton armé de 150 m 2 pour 02 citernes 50 m 3 .

Les enveloppes renfermant le dossier de candidature, les offres techniques et financières doivent parvenir dans un pli fermé à l'adresse ci-après :

Direction Régionale des Finances / Première Région Militaire Commission de réception des soumissions et d'ouverture des plis de candidature BP n° 64 A / Terre 01 - Blida

L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :

Soumission à ne pas ouvrir AVIS D'APPEL D'OFFRES OUVERT N° 24/2017/A1

Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l'adresse indiquée ci-dessus, avant la date limite de dépôt, le 02/05/2017 correspondant au dernier jour ouvrable de la durée de dépôt des offres et ouverture des plis de candidature jusqu'à la fin des travaux de la commission. La durée de préparation des offres est fixée à 45 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis est fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours, égale à celle de préparation des offres fixée dans le cahier des charges.

ANEP 507274 du 19/03/2017

Dimanche 19 Mars 2017

EL MOUDJAHID

EL MOUDJAHID NOUVELLESDE MASCARA 11 PAGE ANIMÉE PAR A. GHOMCHI AADL PROJET DE 3OOO LOGEMENTS LÉGISLATIVES
EL MOUDJAHID NOUVELLESDE MASCARA 11 PAGE ANIMÉE PAR A. GHOMCHI AADL PROJET DE 3OOO LOGEMENTS LÉGISLATIVES

NOUVELLESDE MASCARA

EL MOUDJAHID NOUVELLESDE MASCARA 11 PAGE ANIMÉE PAR A. GHOMCHI AADL PROJET DE 3OOO LOGEMENTS LÉGISLATIVES

11

PAGE ANIMÉE PAR A. GHOMCHI

AADL

PROJET DE 3OOO LOGEMENTS

LÉGISLATIVES

Les ambitions S’ AFFICHENT

LÉGISLATIVES Les ambitions S’ AFFICHENT Les préparatifs pour les élections législatives du 4 mai vont bon

Les préparatifs pour les élections législatives du 4 mai vont bon train, les têtes de liste des différentes formations sont désormais connues. Les listes étaient au départ au nombre de 48 candidats ayant retiré les dossiers, soit 15 partis politiques et 13 indépendants, il ne reste plus que 18 listes, soit 13 partis, 2 listes d’indépendants et 3 alliances de formations politiques en lice pour ces élections législatives pour briguer les 10 sièges de la députation. Le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature a été fixé au 5 mars, à minuit. Les listes finalisées et validées par les chefs des partis sont prêtes même si ces listes définitives sont loin de faire l’unanimité Les paris en course pour ces élections regroupent le FLN conduit par le candidat Abdelmalek Sahraoui, M. Abdallah Houari, responsable de l’UGTA au niveau de la wilaya de Mascara et Reguig Mokhtaria ; le parti du RND est représenté par M. Slimani Djillali, ex- sénateur, Chafi Djillali et Djamel Mansouri. Le MSP a placé en tête de liste M. Abdelkader Bidi, cadre à la CASNOS, Skandri Bachir, cadre syndical de l’UNPEF et Kari Mohamed (27 ans) et le MPA est conduit par M. Si Hamdi Khatir, député de cette formation lors des dernières élections. Le PT est conduit par M. Bendoukha ex-député du MPA. Les électeurs parmi les citoyens que nous avons sollicités pour avoir leurs impressions sur l’enjeu de cette échéance électorale nous disent que la participation sera massive mais le choix et le vote pour les candidats se fera en fonction des programmes, quitte à voter pour des candidats méconnus mais honnêtes et sincères pour travailler et œuvrer pour l’intérêt général de la région qu’ils représenteront à l’APN.

D ans le cadre du suivi quoti- dien pour la concrétisation du programme de réalisa-

tion de logements promotionnels de l’AADL et après le bénéfice d’un quota supplémentaire de 3.000 logements qui se trouve en projet, la répartition s’est effectuée de la manière suivante : 400 unités pour la commune de Mascara, 800 logements pour la commune de Ti- ghennif, 150 pour la commune de Hachem, 250 pour la commune de Mamounia, 300 pour la commune de Mohammadia, 350 pour la com- mune de Ghriss, 250 pour la com- mune de Sig, 150 pour la commune de Bouhanifia, 100 pour la commune d’El Bordj, 100 pour la commune de Tizi et 150 unités pour la commune d’Oued El Abtal. Le choix de terrain étant effectué, reste le choix des bureaux d’études, des instructions fermes ont été données pour le lancement immédiat de ces projets durant le premier semestre de l’année en cours.

Suivi des programmes de développement local

Le wali a effectué une visite de travail et d’inspection dans la daïra de Bouhanifia, où il s’est rendu en premier à l’hôpital orthopédique ‘‘120 lits’’ dont le projet de réalisa- tion a été programmé en 2006 et les travaux entamés en 2012, pour une enveloppe budgétaire estimée à 334.693.794,83 DA. Le projet en question accuse un grand retard, d’où un taux d’avancement des tra- vaux qui avoisine les 70%, ce qui soulève beaucoup de réserves, en particulier le problème de l’éclai-

de réserves, en particulier le problème de l’éclai- rage, où il est constaté qu’une par- tie

rage, où il est constaté qu’une par- tie de l’hôpital est dans l’obscurité, ce qui fait que cette infrastructure sanitaire nécessite une consomma- tion importante en énergie. En ce sens, le wali a donné ins- truction pour que certaines parties de l’infrastructure soient revues, ainsi que l’entrée principale qui né- cessite un élargissement et la cou- verture des murs de façade avec du verre. Ensuite, le wali s’est rendu à la gare routière de la localité dont les travaux sont achevés à 97%, elle devra être opérationnelle à la fin du mois. Cette gare routière est com- posée de 16 quais pour les cars et bus et 10 autres pour les taxis, un projet qui a nécessité 12 millions

de dinars. Poursuivant son inspec- tion, le wali a fait un tour à pied à travers certaines artères de la ville, instruisant le chef de daïra de pro- céder au ravalement de toutes les façades et de revoir l’éclairage pu- blic de la ville. Par ailleurs, il s’est rendu aux locaux réservés à la vente des pro- duits artisanaux qu’il a visités avant de se diriger vers le chantier des 215 logements destinés au ‘‘RHP’’. La visite du périmètre irrigué de Hacine qui s’étend sur 800 hec- tares exploité par quelque 200 fel- lahs a fait partie de son programme d’inspection. Ce dernier a été ap- proché par les fellahs qui lui ont exposé leurs préoccupations qui se

résument à l’absence de pistes entre les unités agricoles et la route principale, les problèmes d’irriga- tion et d’autres points. Sans tarder, le wali a instruit le directeur de l’ONID, le D.S.A. et le président de la Chambre de l’agriculture de prendre en charge les préoccupa- tions de ces agriculteurs. Mascara compte 5 périmètres irrigués, à Sig pour les olives, Mo- hammadia pour les agrumes, Ghriss pour le maraîchage, Hacine pour les agrumes et Kachout pour les céréales. Il a été recommandé aux fellahs de retrousser leurs manches afin de développer l’agriculture pour fruc- tifier l’économie nationale.

LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL

Saisie de 5 quintaux de denrées alimentaires

Dans le cadre de leurs efforts en matière de lutte contre le commerce anarchique sur les trot- toirs, ainsi que la préservation de la santé du consommateur, les éléments de la brigade de Police de l’urbanisme et la protection de l’en- vironnement à Mascara ont saisi, en février der- nier, différentes quantités de denrées alimentaires évaluées à plus de 5 quintaux et au- tres marchandises exposées à la vente de façon illégale. En effet, les éléments de la brigade ont saisi 3,17 quintaux de légumes, 2,26 quintaux de fruits, une quantité de viande blanche et de denrées alimentaires diverses ainsi que d’autres produits et matériels utilisés dans cette activité illégale. 15 dossiers judiciaires ont alors été instruits à l’encontre des contrevenants qui ont été transmis à la justice. Les efforts de la brigade, consistant en ces opérations de saisie, visent à préserver la santé publique, en raison de l’exposition de ces pro- duits de consommation dans des conditions malsaines. De plus, ces commerçants frauduleux entra- vent la circulation des piétons sur les trottoirs. Dans le même contexte, les éléments de la bri-

gade ont constaté plusieurs infractions, dans le cadre de leurs efforts en matière de lutte contre les atteintes à l’environnement et à l’urbanisme, dont 14 sont relatives au commerce illégal, 13 aux constructions illicites et 21 relatives à l’en-

trave à l’utilisation de la voie publique. En outre, 107 interventions ont été effectuées ainsi que 29 sorties en collaboration avec les partenaires en matière d’urbanisme et d’envi- ronnement.

JOURNÉE SANS VOITURE

Sensibiliser les citoyens

A l’occasion de la journée sans voiture organisée le 18 mars à Mascara, et en collaboration avec les autres partenaires ainsi que la société civile pour le succès de cet évènement, les services de la sûreté de wilaya de Mascara, ont organisé des activités de proximité en vue d’ancrer une culture routière chez le citoyen à l’effet de réduire le nombre d’accidents de circulation d’une part et de préserver l’environnement en réduisant les émissions de gaz

toxiques provenant des voitures. L’autre objectif de cette initiative est d’inculquer la culture de la marche considérée comme sport à part entière aux conséquences bénéfiques sur la santé. En effet, les services de la sûreté de wilaya ont mis en place un dispositif sécuritaire composé de forces de police relevant du service de la sécurité publique et des différentes sûretés urbaines, chargés de sécuriser les accès des différentes artères principales

du centre-ville de Mascara concernées par l’initiative à savoir la rue Larbi Ben M’hidi, la place Mustapha Ben Tehami et la place Emir Abdelkader. Dans ce cadre, plusieurs activités de proximité sportive et de sensibilisation ont été programmées, à savoir diverses expositions sur les activités des directions participant à l’évènement, un atelier de circulation routière au profit des enfants, en plus de l’intensification de la

sensibilisation à travers la distribution de dépliants sur l’environnement et la sécurité routière. La direction générale de la Sûreté nationale vise à exploiter ces occasions pour poursuivre ses campagnes de sensibilisation en vue d’élever le degré de conscience des différentes franges de citoyens pour aboutir à une société civile consciente et responsable à l’abri des différents fléaux.

Société

12

EL MOUDJAHID

PRisE En cHaRGE dE La MyoPaTHiE

DÉFI ET ESPOIR

REGARD
REGARD

Les spéculateurs arrivent !

La prise en charge des personnes atteintes de myopathie reste très insuffisante en Algérie. Beaucoup reste à faire, notamment, au niveau de l’aménagement des boulevards et des lieux publics.

C’ est ce qu’a estimé hier à alger, le prési- dent de l’association nationale des myo- pathes, akli aknine lors d’une journée

d’information sur les myopathies, organisée avec le soutien de la fondation de l’ancien international Madjid Bougherra et la société coca-cola. M. aknine a déclaré que « la pension de 4.000 da attribuée par l’Etat est en dessous des be- soins des malades et les grandes aides proviennent en grande partie des bienfaiteurs.» Le président de l’association a expliqué qu’« il est important pour eux de sensibiliser le grand public autour de ces maladies neuromusculaires et la mo- bilisation de la société civile et du secteur écono- mique est très importante pour le bien du malade.» de son côté, M. Bougherra a indiqué que « sa fon- dation existe depuis des années et mène avec les as- sociations partenaires et autorités des opérations afin de venir en aide aux malade et aux personnes néces- siteuses. » il y a lieu de rappeler que la myopathie est une maladie dans laquelle les muscles ne fonctionnent pas normalement parce qu’il y a quelque chose de mal avec leur innervation et de maladies dans les- quelles l’innervation est normale mais les muscles

les- quelles l’innervation est normale mais les muscles ne sont pas en mesure de répondre normalement

ne sont pas en mesure de répondre normalement aux impulsions nerveuses qui sont décrites comme des maladies musculaires. ces affections sont également décrites comme des maladies neuromusculaires. La maladie musculaire causée par une innervation dé- ficiente est appelée l’atrophie neurogène et une ma- ladie qui apparaît dans le muscle, avec une

innervation normale, est appelée myopathie. Lorsque les influx nerveux sont envoyés par le cerveau pour provoquer la contraction des muscles, la dernière étape de la filière est à partir de cellules de la moelle épinière qui se déplacent le long des nerfs vers les muscles, les rencontrant lors d’une connexion spécialisée appelée la jonction neuro- musculaire. L’interruption de l’innervation (ce qui provoque une atrophie neurogène) peut être le résul- tat d’une maladie des cellules de la moelle épinière ou des nerfs qui en découlent. La maladie des cel- lules de la moelle épinière est appelée maladie du neurone moteur, la maladie des nerfs qui les relient aux muscles est appelée neuropathie périphérique. Lorsque la maladie du motoneurone est héréditaire, elle est appelé l’atrophie musculaire spinale. selon les spécialistes, une biopsie musculaire peut établir le diagnostic et les tests sanguins seront ef- fectués pour déterminer les causes. Le traitement symptomatique peut être le seul traitement disponi- ble ou nécessaire. d’autres traitements peuvent in- clure : des médicaments immunosuppresseurs, la physiothérapie, une attelle pour soutenir l’affaiblis- sement des muscles, et la chirurgie… Wassila Benhamed

déManTèLEMEnT d’un RésEau inTERnaTionaL dE TRafic dE PERMis dE conduiRE

10 étrangers ARRÊTÉS avec de fausses identités

Les réseaux de faussaires et autres adeptes du faux et usage de faux ont été sérieusement mis à mal la semaine dernière, suite aux investigations planifiées par les éléments de la cellule de recherche de la gendarmerie nationale relevant du groupement d’alger, et qui ont permis de démanteler et mettre hors d’état de nuire, un dangereux groupe composé de 10 individus de différentes nationalités étrangères spécialisés dans le faux et usage de faux, l’usurpation d’identité et l’immigration clandestine, indique une source du Groupement régional de la gendarmerie nationale. Tout a commencé au début du mois dernier lorsqu’une source a informé les services de la gendarmerie nationale sur les agissements d’une personne qui était spécialisée dans le trafic de faux documents. allant plus loin, les

renseignements récoltés par les services de sécurité ont mis au jour l’existence de plusieurs personnes d’origines étrangères activant dans la vente illicite de faux permis de conduire et de cartes consulaires. des faux documents établis en vue de tromper la vigilance des services de sécurité et se déplacer à travers les différentes wilayas du pays en toute sécurité en cas de contrôle par les gendarmes et policiers, indiquera le communiqué de la gendarmerie nationale. suite à cela, les enquêteurs de la gendarmerie nationale ont déclenché, sur-le-champ, une opération de recherche pour mettre la main sur les mis en cause qui, jusque- là, ne se doutaient pas qu’ils étaient pistés depuis un certain temps. d’après les premiers éléments de l’enquête, les représentants de la loi ont découvert

que les éléments composant le réseau criminel se seraient introduits illégalement sur le sol algérien avant de louer des véhicules haut de gamme auprès d’agences de locations de véhicules à alger, bien évidemment en déclarant de fausses identités pour ne pas attirer les soupçons. Quelques jours plus tard, les auxiliaires de la justice en charge de l’affaire ont réussi à tracer l’itinéraire des présumés faussaires avant de localiser leur positionnement, précise le même communiqué. a l’issue des investigations minutieuses menées, les gendarmes ont procédé à l’interpellation de dix personnes. interrogés sur leurs origines et le modus operandi du trafic et comment ils ont pu rallier le territoire algérien, les mis en cause ont nié dans un premier temps les chefs d’inculpation

qui leur étaient reprochés. a l’issue de l’interrogatoire, il s’est avéré que cinq d’entre eux avaient déjà fait l’objet d’arrestations pour d’autres délits sous différentes identités. L’opération en question s’est soldée également par la récupération de sept faux permis de conduire internationaux et quatre cartes consulaires, indique la même source. appréhendés, et présentés devant le procureur de la République et le juge d’instruction près le tribunal de chéraga, les mis en cause ont été placés en détention provisoire à l'établissement de rééducation et de réadaptation de Koléa (Tipasa), en attendant leur jugement pour faux et usage de faux de documents administratifs et usurpation

didentité. Mohamed Mendaci

BEcHaR

46 affaires criminelles TRAITÉES

Quarante-six affaires criminelles figurent dans l’agenda de la cour et du tribunal de Bé- char, pour cette première session criminelle de 2017 et qui siègeront notamment, mis à part des affaires de droit commun pour viol, atteinte à la pudeur ou encore séquestration de personnes sans autorisation, des au- diences inhérentes à la détention et au com- merce illégal de produits prohibés. En marge de certaines affaires soumises en cassation à la cour de Béchar, dont les audiences dure- ront du 4 au 26 courant, il est à noter 5 délits pour falsification de documents officiels, faux et usage de faux, en vue d’acquisition illégale d’un intérêt personnel. six délits cri-

minels ayant trait à la tentative de meurtre et au meurtre avec préméditation seront éga- lement jugés par ces instances du 13 au 19 mars. constitutions de bandes de malfai- teurs, dans l’intention de commettre des dé- lits de vols, d’agressions et même de tentative de meurtre seront examinées par la cour, alors qu’une affaire d’adhésion à une organisation terroriste, de détention et com- mercialisation de munitions et d’incitations à des actes terroristes et de sabotage, retien- dra l’attention, à l’occasion de cette première session criminelle. Ramdane Bezza

Médéa

Incendie dans un local commercial

Plusieurs pensionnaires d’une garderie d’enfants, sise au quartier Tniet-El-Hdjar, centre-ville de Médéa, ont été évacués, suite à un incendie qui s’est déclaré, jeudi dernier dans un local d’impression de plans, mitoyen à la garderie, a-t-on appris auprès de la protection civile. « Tous les enfants qui se trouvaient à l’intérieur de la garderie d’enfant, au moment de l’incendie, ont été évacués à un endroit sé- curisé et loin de l’épaisse fumée qui se dégageait du local en flammes, afin d’éviter tout risque d’exposition à la fumée. L’inter- vention rapide des secouristes a permis de circonscrire l’incendie et éviter sa propagation à la garderie d’enfants, a-t-on ajouté, préci- sant que plusieurs équipements d’impression ont été totalement dé- truits dans l’incendie, provoqué vraisemblablement par un court-circuit.

l Ça flambe. Patate, tomates, ail, haricots verts,

banane, orange, pomme, pour ne citer que ceux-là, donnent bel et bien le tournis, au pauvre citoyen, vu, comme le maillon faible. Point de ratatouille, encore moins de salade de fruits pour le menu d’aujourd’hui. Ces légumes et ces fruits serrent les dents, aiguisent les ongles. Ils tiennent à montrer, à ceux qui ont encore du doute, leur « pouvoir » surnaturel, passant, sans grande peine, du menu, à la carte. Une démonstration de force remarquée, d’ailleurs par le consommateur, cobaye parfois, moyen sûr, d’autres, mais certainement pas roi, même pas au sens figuré. La spirale des prix, les fausses et injustifiées pénuries, montées de toutes pièces, trop souvent, par des pseudo-commerçants, devenus, des « AS », de la tricherie, des chemins sinueux qui font de la spéculation un mode d’emploi. Le citoyen, dans cette affaire, voire, cette course pour gagner plus, reste le dernier souci, de ces vendeurs qui font, aujourd’hui, la pluie et le beau temps, malheureusement, chez- nous. Les mauvaises habitudes ont la peau dure, très dure même. Il suffit de voir ces récurrentes hausses vertigineuses de la plupart des prix des fruits et légumes et des denrées alimentaires, de manière générale, pour se rendre à cette évidence et revenir à de meilleurs sentiments, pour ceux qui éprouvent la moindre hésitation quant à la véracité du très populaire adage. En effet, l’envolée des prix, entrée dans nos mœurs commerciales, il faut l’admettre, n’étonne plus personne, de nos jours où les bonnes pratiques et surtout la fameuse règle de l’offre et de la demande sont sacrifiées sous l’autel de la liberté des « prix ». La spéculation et le monopole déstabilisent le bon fonctionnement de l’activité commerciale. Aller vers une réorganisation, du marché, c’est un fait, est plus qu’utile. C’est une urgence même, pour préserver les droits du consommateur, bafoués, tous les jours que Dieu fait, à chaque tour au souk. Remplir son couffin, par les temps qui courent, s’apparente à un véritable supplice de Tantale, pour le consommateur pour qui, il ne reste que de prier pour que demain ne ressemble pas aux autres jours et que la providence veille sur les petites bourses. Samia D.

Publicité

Au capital de 18.000.000.000 DA 40, rue Hocine-Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF: 099916000802171 AVIS
Au capital de 18.000.000.000 DA 40, rue Hocine-Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF: 099916000802171 AVIS

Au capital de 18.000.000.000 DA 40, rue Hocine-Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF: 099916000802171

AVIS D'INFRUCTUOSITÉ

Relatif à l'appel d'offres national et international

Réf : 03/FF/2016 du 22/11/2016

La SNTA-Spa (Ex Société Nationale des Tabacs et Allumettes) porte à la connaissance des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres natio- nal et international Réf : 03/FF/2016 du 22/11/2016, que :

- Le lot 01 portant sur 132,6 tonnes de polypropylène SOFT 334 mm a été déclaré infructueux par la commission d'évaluation des offres.

infructueux par la commission d'évaluation des offres. E l M o u d j a h

El Moudjahid / Pub

ANEP 214807 du 19/03/2017

Au capital de 18.000.000.000 DA 40, rue Hocine-Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF: 099916000802171 AVIS
Au capital de 18.000.000.000 DA 40, rue Hocine-Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF: 099916000802171 AVIS

Au capital de 18.000.000.000 DA 40, rue Hocine-Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF: 099916000802171

AVIS D'INFRUCTUOSITÉ

Relatif à l'appel d'offres national et international

Réf : 01/FF/2017 du 11/01/2017

national et international Réf : 01/FF/2017 du 11/01/2017 La SNTA-Spa porte à la connaissance des soumissionnaires

La SNTA-Spa porte à la connaissance des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres national et international Réf : 01/FF/2017 du 11/01/2017, que les lots ci-après ont été déclarés infructueux lors de la séance d'ouverture des plis tenue le 27/02/2017.

- Lot 08 portant sur 350 bobines de bandelette d'arrachage transparente.

- Lot 13 portant sur 42.000 bobines de papier gainage 27x5000.

- Lot 14 portant sur 1.150 tonnes de papier couché blanc 1 face 816 mm.

El Moudjahid /Pub

ANEP 214805 du 19/03/2017

Culture

13

EL MOUDJAHID

LOUNIS AÏT MENGUELLET EN CONCERT VENDREDI PROCHAIN

50 ANS

de carrière

Pour ses cinquante ans de carrière, le barde de la chanson kabyle rend hommage à ses fans à travers une chanson qu’il a interprétée dans son dernier album qui sortira incessamment sur le marché. Cet album est une occasion dira Aït Menguellet de faire un bilan de ses 50 ans artistiques.

E n effet, en guise de re- merciement, Aït Men- guellet chantera le 24

mars prochain pour ses fans à l’occasion de son cinquante- naire . « 50 ans sont passés vraiment trop vite… cela ne m’empêche pas de faire un certain bilan. C’est un bilan que je voulais res- sortir dans mon dernier album «, a déclaré, hier, Lounis Aït Men- guellet lors d’une conférence de presse qu’il a animée. Organisée par l’Office national de la cul- ture et de l’information au Club des médias culturels au niveau de la salle Atlas, cette confé- rence a été programmée à l’oc- casion du spectacle qu’il donnera à la Coupole pour ses 50 ans de carrière en présence d’un parterre de journalistes. « Fêter les 50 ans, c’est avec mon public…», a-t-il précisé, « Je vois toutes les générations venir, ça fait plaisir ; c’est grâce aux fans qu’un artiste peut tenir 50 ans», soutient-il avec enthou- siasme. Il ajoute : « Cette fête, c’est avant tout un remercie- ment pour tous ceux qui m’ont

Ph. T. Rouabah
Ph. T. Rouabah

écouté chanter et soutenu». Il y a lieu de noter Lounis Aït Menguellet a commencé sa car- rière d’artiste à l’âge de 17 ans en 1967 à la chaîne II de la radio d’Alger. Entouré de Chérif Kheddam et de Kamel Hamadi, fortement inspiré par Taleb Rabah, l’élève ne tarda pas à dé- passer les maîtres. Son premier poème chanté «Ma trud ula d

nek akter», inaugure d’emblée, dans la consistance, la traduc- tion du monde sensible du jeune homme qu’il était et celui de toute sa génération. Toute création, tout récital, sont également des moments où l’artiste-auteur, lui-même, se laisse entraîner au contact char- nel de ses fans, de ses admira- teurs, de toutes celles et ceux

OPÉRA D’ALGER

qu’il rencontre, le regardent et lui tendent l’oreille (Ameddah ur nhebbes di tikli). Ce sont des moments d’attachement et de rupture où le monde prend un sens par le verbe qui le dénude, lui ôte les masques. Son engage- ment discret mais déterminé ré- vèle sa grandeur de poète lucide. Sihem Oubraham

Le flamenco ENFLAMME LA SALLE

La compagnie espagnole de musique fla- menco «Casa Patas» (La maison des pas) a animé vendredi soir à Alger le spectacle «Ta- cones Y Bordones» (talons et bâtons), où la force du texte s'est alliée à la fermeté du geste dans des mélodies exhalant les parfums méditerranéens de l'Andalousie. Pendant une heure de temps, l'Opéra d'Alger Boualem- Bessaïh a vibré sous les pas cadencés et gra- cieux du couple de danseurs, Lucia Ruibal et RubenPuertas et des trois musiciens, Raul Simenez au chant, José Almarcha à la guitare et Javier Valdunciel au cajon (percussion).Le public, venu nombreux assister à un specta- cle des grands soirs, a pu apprécier le profes- sionnalisme des artistes qui se sont surpassés livrant une prestation de haute facture à tra- vers un répertoire de six pièces brillamment rendues dans le genre flamenco, chef d’œu- vre du patrimoine immatériel de l’humanité classé depuis 2010 par l’Unesco. Les pièces, «Chafarrote», «Yo Vengo de Badajoz» (Je

viens de Badajoz),» Calle de la Concordia» (Rue de la Concordia), «La Smoreras» (Arbre fruitieraux parfums exhalants), «La Bajadilla» (la peite pente) et «Fin de Fiesta» (La fin de fête), ont été exécutés avec virtuo- sité, dans la grâce du geste et la fermeté du regard. Soutenus par les sonorités de la gui- tare piquée aux accords inversés caractéri- sant la musique flamenco et les rythmes compressés du «Cajon»(percussion en forme de caisse), les chants entonnés par Raul Si- menez à la voix rauque, ont tracé différents chemins et exprimé l'amour, la mélancolie, la joie, la fête et la vie dans ses joies et ses peines. La grâce dans le geste et l'élégance du mouvement, alliés à la contraction du corps, ont caractérisé les différentes danses présen- tées par le duo dans différents rythmes et dé- clinaisons du genre flamenco (Lospalos) et la variété de costumes qu'ils enfilaient (Bata). José Almarcha à la guitare et Javier

Valdunciel au cajon (percussion) ont été époustouflants de maîtrise et de technique, dans un exercice aux difficultés multiples, il- lustrant avec précision les mouvements et les pas des danseurs. L'éclairage feutré dans la variation de ses couleurs a contribué à la création d'une atmosphère conviviale aux ondes entraînantes de lyrisme, exprimées par la force intérieure des artistes sur scène, qui ont donné au spectacle une force visuelle pleine de solennité. En présence du ministre de la Culture, Azeddine Mihoubi et des am- bassadeurs d'Espagne et du Brésil en Algé- rie, Alesandro Polanco et Eduardo Botelho Barbosa,le public a longuement applaudi les artistes, savourant chaque instant du specta- cle dans la délectation. Organisé par l'Institut Cervantès d'Alger en collaboration avec le ministère de la Culture et l'Opéra d'Alger, le spectacle «Tacones Y Bordones» de la Com- pagnie «»Casa Patas» a été programmé à Alger pour une représentation unique. (APS)

ECOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE JOURNALISME

Le cinéma s’invite à l’amphi

La culture cinématographique algérienne n’est pas née d’hier, mais a fait ses premiers pas pendant la guerre de la Libération en 1957 avec «Les réfugiés», un pre- mier court métrage de 16 minutes, réalisé par cinq jeunes Algériens. Un jeune âge cinématographique peut-être, mais le cinéma algérien a toujours eu une lon- gueur d’avance, étant le seul pays arabe et africain à avoir reçu la Palme d’or au festival de Cannes pour « Chronique des années de braise «, le film du réalisateur Mohamed Lakhdar-Hamina ; puis le chef d’œuvre «La bataille d’Alger» qui a connu un succès mondial avec trois nominations à l’Oscar. Actuellement, les amateurs et passionnés de la toile ont retrouvé ce plaisir que pro- cure la splendeur du cinéma algérien à travers un club cinéphile siégeant au sein de l’Ecole Nationale Supé- rieure de Journalisme et des Sciences de l’information de Ben Aknoun (ENSJSI), et ce tous les mercredi après- midi au niveau de l’amphi « Norddine Naït-Mazi «, du nom de l’ ancien directeur du quotidien El Moudjahid. À titre informatif, le mercredi 15 mars, était dédié à une projection du film El-Achiq de M. Si Fodil A., comme primaire directement après son avant-première offi- cielle, en présence du réalisateur et de certains comé- diens. « Une initiative soutenue par le directeur de l’ENSJSI, M. Benzaoui qui n’a ménagé aucun effort pour que ce nouveau-né puisse voir le jour, mettant ainsi à la disposition des membres les moyens logistiques né- cessaires pour le bon déroulement de l’événement », d’après M. Hadji, enseignant à l’Ecole et membre fon- dateur du club. Déjà à son troisième cycle depuis avril dernier, nom- breux sont les produits cinématographiques, produits entièrement algériens que le ciné-club a projeté, que ce soit de courts ou longs métrages, fictions ou même des films documentaires. Selon notre même source, une quinzaine de films ont été projetés, à titre d’exemple, nous citerons « L’envers du miroir » de Nadia Charabi, « Le puits » de Lotfi Bouchouchi, « Rachida » de Yas- mina Chouikh, « Lala Z’bida » de Yahia Mouzahim. Certains étudiants sur place ont souligné la diversité des thèmes abordés qui varient entre des sujets de jeu- nesse, dramatique (La cause de la femme), mais aussi des thèmes avec un intérêt particulier pour l’histoire de l’Algérie et la guerre de libération nationale. L’idée principale derrière l’initiative, d’après son baptiseur, est d’initier les jeunes étudiants à la culture cinématogra- phique dans un contexte purement algérien. Le ciné-club propose une projection en présence des réalisateurs et les principaux comédiens ayant participé au film, suivie par un débat animé par deux jeunes étu- diants de l’école à savoir, Amina H. et Moncef F., ex- posant ainsi l’idée principale du réalisateur, son approche, mais aussi les difficultés rencontrées au cours de son tournage ou réalisation, en présence des étudiants de l’Ecole ou venant de la faculté de journalisme et des professeurs enseignants et le staff administratif. En fin d’après-midi, à la clôture de l’événement, l’invité reçoit une attestation de participation remise par le directeur de l’école en guise de reconnaissance sous les applau- dissements de l’assistance. Nous tenons à souligner la satisfaction des invités quant à la qualité du débat, ap- préciant ainsi le fait de s’adresser à un public averti re- présentant l’élite algérienne. Au final, nous pouvons dire que l’initiative est «une marche» dans la promotion des films algériens, anciens ou nouveaux, dans le milieu académique et estudiantin, ce qui ne peut qu’être béné- fique dans la sphère cinématographique développant ainsi le sens artistique et l’amour du 7 e Art chez la nou- velle génération. Amina Hachemi

P ublicité

SOCIÉTÉ NATIONALE DES TABACS ET ALLUMETTES 40, rue Hocine Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF

SOCIÉTÉ NATIONALE DES TABACS ET ALLUMETTES 40, rue Hocine Noureddine - Belouizdad - ALGER NIF : 099916000802171

AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE

Relatif à l'appel d'offres national et international

RÉF : 03/FF/2016 du 22/11/2016

La SNTA-Spa (Ex Société Nationale des Tabacs et Allumettes) porte à la connaissance des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres national et international Réf: 03/FF/2016 du 22/11/2016, que le lot 02 a été attribué provisoirement comme suit :

que le lot 02 a été attribué provisoirement comme suit : El Moudjahid/ Pub N° lot

El Moudjahid/Pub

N° lot

Produit

Quantité

Soumissionnaire

Prix unitaire/Kg

Fob/40”

02

Polypropylène

20 T

KORAB

2.40 euros

BOX 345 mm

International

Ab/Suède

Les autres soumissionnaires désirant prendre connaissance des résultats détaillés de l'évaluation de leurs offres, sont invités à se rapprocher du service contractant dans les trois (03) jours, à compter du premier jour de la publication de l'attribution provisoire du marché. Tout soumissionnaire contestant ce choix peut introduire un recours dans un délai de dix (10) jours conformément à l'article 20 du cahier des charges Réf: 03/FF/2016 à compter de la date de la première parution de cet avis sur la presse, auprès de l’EPE - Société Nationale des Tabacs et Allumettes/SPA, Secrétariat permanant des commissions des marchés, 40, rue Hocine-Noureddine - Belouizdad - Alger, Algérie.

ANEP 214809 du 19/03/2017

Monde

16

EL MOUDJAHID

DOSSIER
DOSSIER

SOUDAN DU SUD

Le CRIME parfait de Sykes-Picot (*)

80 personnes se partagent aujourd'hui la même richesse que 3,5 milliards d'individus. Cette scandaleuse concentration est dénoncée par l'association Oxfam International, une ONG composée d’une vingtaine d’organisations qui agissent « contre les injustices et la pauvreté », présente dans une centaine de pays.

U ne dizaine de milliardaires détiennent une fortune aussi grande que celle de la moitié

de la population mondiale. «Il est obscène que tant de richesses soient dans si peu de mains quand on sait qu'une personne sur 10 survit avec moins de 2 dollars par jour», a dé- claré Winnie Byanyima, directeur général de cette ONG. Toutes les cinq secondes, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim ou de ses suites immédiates. Et la FAO indique que l’agricul- ture mondiale, dans l’étape actuelle de son développement, pourrait nourrir normalement 12 milliards d’êtres humains, soit presque le double de l’humanité actuelle. « Un enfant qui meurt de faim est propre-

ment assassiné «, aurait dit Jean Zie- gler lors d’un déjeuner avec François Hollande avant que celui-

ci ne foule le tapis de l’Elysée. « Un

problème lointain «, aurait répondu Hollande dont le mandat a été ponc- tué d’expressions qui lui collent.

La richesse n’est ni une tare ni une obscénité

La honte et le crime c’est qu’au même moment, des populations en-

tières vivant sur des terres fertiles, irriguées par le plus grand fleuve d’Afrique, et de surcroit dont le sous-sol regorge de pétrole, meurent de faim. «Les nouvelles violences qui ont éclaté il y a huit mois au Soudan du Sud, la famine causée par la combinaison des combats et

la sécheresse sont à l'origine de la

crise des réfugiés qui connaît la croissance la plus rapide au monde», a déclaré le porte-parole du HCR, Babar Baloch. La crise au Soudan du Sud a provoqué le dépla- cement de 1,6 million de personnes dans la région, principalement en Ouganda, au Soudan, en Ethiopie et au Kenya. A l’été 2011, encouragée par la communauté internationale avec un maître de cérémonie, les USA, et un chef d’orchestre discret, Israël, une partie du Soudan fait sécession. Le Soudan du Sud est créé. Une nais- sance accompagnée par les alléluias des Etats énergivores qui ont ma- quillé leur convoitise sous des habits humanitaires portés par la comédie de stars du cinéma américain. Le

portés par la comédie de stars du cinéma américain. Le Soudan du Sud naît avec une

Soudan du Sud naît avec une dot de

départ : il a hérité de 70%, des gise- ments de pétrole, mais les infra- structures sont au Nord. L’autre Soudan. Qu’à cela ne tienne. «Washington élabore un projet d’au- toroute pétrolière —une voie ferrée et un pipeline— qui relierait les gi- sements du Sud au Kenya . Le Sou- dan du Sud a hérité de la majorité des réserves pétrolières connues du Soudan d’avant la partition, mais reste tributaire des oléoducs du Nord pour exporter. Les oléoducs soudanais menant vers Port-Soudan, sur la mer Rouge, sont encore indis- pensables au Soudan du Sud pour exporter son brut. Mais pour éviter de dépendre seulement du Soudan

pour vendre son pétrole, le jeune Etat a conclu des accords avec le Kenya, au sud, l’Ethiopie et Dji- bouti, au nord, pour la construction de deux oléoducs. Voilà pour le volet pétrole qui in- téresse les USA. Mais il n’y a pas que le pétrole. Si on déroule la carte de la région, un second paramètre stratégique pour Israël saute aux yeux. Le Soudan du Nord est majo- ritairement musulman, celui du Sud majoritairement chrétien et ani- miste. Pour contrecarrer la politique arabe en Afrique, Israël a noué des alliances avec des pays non arabes, et s’est rapproché de l’Ethiopie, de l’Ouganda, du Zaïre, du Ghana, du Cameroun, pour constituer une sorte de barrière physique au-delà de la- quelle —y compris le Soudan « his-

torique»— on trouve une série de pays qu’Israël considère dangereux pour sa sécurité. Le Soudan, qui par- tage avec l’Égypte une frontière sur la mer Rouge, a toujours constitué une source de grande inquiétude pour Israël.

Retour en arrière

A cheval sur le monde arabo- musulman et africain, le Soudan est pluriethnique, pluriconfessionnel et multiculturel. Il n’a pas pu transcen- der ses divisions et antagonismes pour se forger une conscience natio- nale. Ce pays a introduit la « culture du coup d’Etat « dans les mœurs po- litiques, tranche Al Nour Ahmed, sociologue soudanais, chercheur au Centre Arabe d’Etude et de Re- cherche Politiques à Doha. « Le risque est que le Soudan est tout simplement menacé de disparition». Les Anglais ont dessiné les fron- tières du Soudan juste pour empê- cher que l’Egypte ne s’empare de la haute vallée du Nil. Au lendemain de l’indépendance, deux partis do- minent la scène politique, l’Umma (parti issu du mouvement mahdiste) et la Khatmiya (qui a donné nais- sance au Parti démocratique popu- laire créé en 1957). Peu de temps après l'indépendance, en 1956, un gouvernement de coalition est dirigé par ces deux formations politiques. Le 17 novembre 1958, jour où le Parlement doit commencer à siéger, l'armée prend le contrôle de la situa-

tion. Le général Ibrahim Abboud s'empare du pouvoir, dissout le Par- lement, met fin au multipartisme et instaure un régime dirigé par des militaires. En octobre 1964, l’Uni- versité de Khartoum sera au centre d'une révolte populaire qui mettra un terme à la dictature du général Abboud. Le gouvernement provi- soire rétablira la liberté de la presse et le retour au multipartisme. Cinq ans plus tard, en 1969, le colonel Jaffar Muhammad Numeyri prend le pouvoir. Famine, assassinat politique (avec l’exécution de Mah- moud Mohamed Taha), déplace- ment de populations, guerre d’un pouvoir « central « avec les guéril- leros du Sud, économie sous « per- fusion « internationale, la période du pouvoir du général Gaafar Moham- med Numeiry (1969-1985) illustre d’une façon tragique ce « ratage de l’histoire «. Homme de gauche, admirateur de Jamel Ab- dennasser, il vire et devient un allié des USA, favorise le transfert des Falashas en Israël et finit par impo- ser la chariaa dans son pays. De fait, la crise soudanaise est à la fois éco- nomique, écologique, politique, re- ligieuse, internationale, militaire et culturelle. En 1985, alors qu’il se trouve en voyage aux États-Unis, Numeyri est déposé par un coup d’État militaire dirigé par le com- mandant en chef de l’armée, le gé- néral Suwar al-Dhahab. L’Union socialiste soudanaise de Numeyri est dissoute, et en 1986, les élections

Famine et achat d’armes

Le gouvernement sud- soudanais dépense une grosse partie de ses revenus tirés du pétrole dans l'achat d'armes alors que le pays est confronté à une famine largement causée par les opérations militaires ordon- nées par Juba, selon un rap- port de l'ONU. Ce document appelle à mettre en place un embargo sur les armes contre le Soudan du Sud, une mesure qui était soutenue par les Etats-Unis mais qui a été rejetée par un vote du Conseil de sécurité en décembre. «Les armes continuent à inonder le Soudan du Sud, en provenance de diverses sources, souvent en coordination avec les pays voisins», indique le rapport rédigé par un panel d'experts. Ceux-ci ont découvert «des preuves évidentes montrant que les dirigeants du pays à Juba continuent à se procurer des armes» pour l'armée, les services de sécurité, les milices et d'autres «forces associées». Le Soudan du Sud

et d'autres «forces associées». Le Soudan du Sud tire 97% de ses revenus des ventes de

tire 97% de ses revenus des ventes de pétrole. De fin mars à fin octobre 2016, les revenus du pétrole ont représenté environ 243 millions de dollars, selon les calculs des experts. Au moins la moitié, «et vraisemblablement beaucoup plus» de ses dépenses budgétaires sont desti- nées à la sécurité, notamment l'achat d'armes, note encore le rapport de 48 pages. Et le gou-

vernement du président Salva Kiir a continué à passer des contrats d'ar- mements alors même que l'état de famine était dé- claré dans l'Etat d'Unité, où au moins 100.000 per- sonnes sont en train de mourir de faim. «Le gros des preuves réunies sug- gère que la famine dans l'Etat d'Unité résulte du conflit prolongé dans le pays et, en particulier, du bilan cumulé des opéra- tions militaires effectuées par le gouvernement dans le sud de cet Etat depuis 2014», estiment encore les experts des Nations unies. Le gouvernement bloque l'accès aux travailleurs humanitaires, aggravant la crise alimentaire, tandis que les importants déplacements de population contri- buent aussi à la famine. Une résurgence des combats depuis le mois de juillet a dévasté les cultures dans des zones cruciales, comme la ré- gion d'Equatoria. (APS) .

donnent une large majorité aux par- tis islamistes, l’Umma et le Front national islamique d’Hassan al-Tu- rabi.

L’impossible construction nationale ?

En 1989, un coup d’État est conduit par le général Omar Hassan Ahmad al-Bashir. Il débouche le 9 juillet sur la formation d’un gouver- nement de tendance islamiste qui écarte toute perspective de compro- mis d’entente nationale avec la ré- bellion sudiste. 1999 : le général Al-Bashir dissout l’Assemblée et entre en lutte avec Hassan al-Tou- rabi, qui était auparavant son « émi- nence grise « ; ce dernier est emprisonné puis placé en résidence surveillée avant d’être libéré en oc- tobre 2003. Sous le commandement d'el-Béchir, le nouveau gouverne- ment militaire suspend les partis po- litiques et introduit au niveau national un code légal islamique. À la suite du référendum d'autodéter- mination organisé en 2011, le Sou- dan du Sud fait sécession de la République du Soudan. Deux Soudan (le Nord et le Sud) sont nés d’un seul territoire, après deux décennies d’une guerre parti- culièrement meurtrière. Des ana- lyses paresseuses amplifiées par les médias occidentaux procèdent par de dangereux raccourcis pour expli- quer les racines du mal. Le Soudan du Sud, en proie aux conflits et à une hyperinflation de près de 800%, dépend des exportations pétrolières qui alimentent son budget national à hauteur de 98%. Le Soudan du Sud est plongé dans les violences depuis décembre 2013, suite à un différend politique entre le président Salva Kiir et l'ex- vice-président Riek Machar, et ce conflit a fait des dizaines de milliers de morts et plus de deux millions de déplacés Ce serait, dit-on, un conflit eth- nique entre deux groupes aussi puis- sants que violents : les Nuer contre les Dinka. Un président originaire des Dinka, qui va dégommer son vice-président qui appartient aux Nuer, accusé de vouloir « être roi à la place du roi «. Le président et le vice-président déchu s’appuient, on l’imagine, chacun sur son ethnie pour s’imposer. Dans une société où les communautés se perçoivent, en l’absence d’une construction mo- derne fédératrice qui met en avant l’appartenance territoriale et des frontières nationales, d’abord à tra- vers le prisme de l’appartenance ethnique, le basculement vers des revendications tribales masque les enjeux réels. Et les enjeux dans ce pays comme ailleurs, depuis que le monde est monde, est le pouvoir. Le président et le vice-président, à tra- vers leurs ethnies respectives, s'af- frontent particulièrement dans les territoires du Nord riches en pétrole. Mohamed Koursi

(*) Les accords Sykes-Picot sont des accords secrets signés en mai 1916 entre la France et le Royaume-Uni (avec l'aval de l'Empire russe et du royaume d'Italie), prévoyant le partage du Proche-Orient à la fin de la première guerre en plusieurs zones d'influence au profit de ces puissances. Ces accords n'ont été révélés au grand public que le 23 novembre 1917 dans un article des Izvestia et de la Pravda le 26 novembre 1917 puis repris dans un article du Manchester Guardian.

Dimanche 19 Mars 2017

Monde

17

EL MOUDJAHID

ENTRETIEN SG DE L'ONU-PRÉSIDENT SAHRAOUI

Accélérer l’application du référendum d’AUTODÉTERMINATION

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a reçu vendredi à New York le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, a indiqué un communiqué du ministère sahraoui de l'Information.

L a rencontre s'est déroulée en tête à tête avant de s'étendre à la délégation sahraouie et celle du secrétariat général de l'ONU. Les entre-

tiens entre les deux parties ont porté sur les efforts de l'ONU pour la résolution du conflit entre le Sa- hara occidental et le Maroc et les moyens suscep- tibles d'accélérer l'application du plan de règlement ONU-Afrique visant l'organisation d'un référendum pour l'autodétermination du peuple sahraoui, a indiqué le communiqué. Le président

sahraoui a saisi cette occasion pour réitérer l'»atta- chement du peuple sahraoui, sous la direction de son unique et légitime représentant le front Polisa-

rio, à sa lutte juste et légitime pour la liberté et l'in- dépendance, soulignant la disposition de la partie sahraouie à coopérer avec le SG de l'ONU et son envoyé spécial. Le président Ghali a appelé l'ONU

à «assumer ses responsabilités vis à vis du respect

de la légalité internationale et à l'arrêt immédiat des violations par le Maroc du droit international et du droit international humanitaire (DIH) en mettant un

terme aux provocations qui menacent la paix et la sécurité dans la région». Le président sahraoui a appelé également à la libération de tous les détenus sahraouis et à mettre fin aux procès injustes des dé- tenus de Gdeim Izik. Le représentant du front Po-

des dé- tenus de Gdeim Izik. Le représentant du front Po- lisario auprès de l'ONU, Ahmed

lisario auprès de l'ONU, Ahmed Boukhari a estimé que la «rencontre a été constructive et a permis d'évoquer la situation actuelle et l'action commune future pour le parachèvement du processus de dé- colonisation du Sahara occidental, dernière colonie en Afrique». La rencontre s'est déroulée en pré- sence de M'hamed Khedad, membre du secrétariat

national et coordinateur sahraoui auprès de la Mi- nurso, Mouloud Said, membre du secrétariat natio- nal et représentant du front Polisario à Washington et Abdati Abrika, conseiller auprès de la présidence sahraouie outre Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint aux affaires politiques et Maria Louiza Viotti, chef de cabinet du SG de l'ONU.

DÉMISSION D'UNE RESPONSABLE DE L'ONU AU SUJET D'UN RAPPORT CRITIQUE D'ISRAËL

PRESSIONS AMÉRICAINES sur Guterres

La Secrétaire exécutive de la Commission éco- nomique et sociale pour l'Asie occidentale (CESAO) aux Nations unies, Rima Khalaf, a pré-

senté vendredi sa démission après que le secrétaire général de l'ONU lui a demandé de retirer un rap- port accusant Israël d'imposer aux Palestiniens des conditions pouvant s'apparenter au régime d'apar- theid. «Le secrétaire général de l'ONU m'a de- mandé hier matin de retirer le rapport, je lui ai demandé de repenser sa décision mais il a insisté. Sur ce, je lui ai présenté ma démission de l'ONU»,

a annoncé lors d'une conférence de presse à Bey- routh M me Khalaf. La CESAO est composée de 18

pays arabes, dont l'Etat de Palestine comme un membre à part entière, selon son site internet. Elle œuvre à renforcer la coopération et à promouvoir le développement. En fait c'est les Etats-Unis, prin- cipal allié d'Israël, qui ont réclamé le retrait du rap- port de la CESAO, se disant «outrés» par le texte qui conclut que l'Etat sioniste est «coupable de po- litiques et de pratiques constitutives du crime d'Apartheid». «On s'attendait bien sûr qu'Israël et ses alliés exercent des pressions énormes sur le se- crétaire général de l'ONU pour qu'il désavoue le rapport et qu'ils lui demandent de le retirer», a in- diqué M me Khalaf.

Les Palestiniens sont soumis à une «fragmen- tation stratégique» permettant à Israël d'imposer une «domination raciale» avec des lois différentes en fonction des régions, ont affirmé les auteurs du rapport qui soulignent qu’ «Israël est coupable d'imposer un régime d'apartheid au peuple palesti- nien, ce qui correspond à la commission d'un crime contre l'humanité». Le porte-parole de l'ONU Sté- phane Dujarric avait indiqué, plus tôt cette se- maine, que «le rapport en l'état ne reflète pas les positions du secrétaire général», précisant qu'il avait été rédigé sans consultation avec le secrétariat de l'organisation internationale.

TRUMP

«Je ne suis pas un isolationniste»

Le président américain, Donald Trump, a affirmé vendredi, aux côtés de la chancelière allemande, Angela Merkel, qu'il n'était «pas isolationniste» en matière de com- merce mais partisan d'un com- merce «équitable». «Je ne suis pas

un isolationniste, je suis un partisan

du libre-échange mais aussi du commerce équitable, et notre libre- échange a conduit à beaucoup de mauvaises choses» en termes de

dettes et de déficits, a déclaré le di- rigeant américain lors d'une confé- rence de presse commune avec M me Merkel à la Maison Blanche. La di- rigeante allemande a dit «espérer»

la reprise des négociations com-

merciales entre l'UE et les Etats-

Unis. Elle a également souligné que

le «succès des Allemands» sur le

plan de l'économie mais aussi sur

les questions de sécurité et de paix

allait de pair avec «l'intégration eu- ropéenne». «C'est quelque chose dont je suis profondément convaincue», a

dit Angela Merkel, selon sa traduc-

trice. «Je crois d'autre part que la mondialisation doit être façonnée avec un esprit ouvert», a poursuivi

la chancelière. Après de durs pro-

pos sur les positions commerciales

de Berlin, le président américain

s'est montré plus conciliant en as- surant que sur ce point, «avec l'Al- lemagne, je crois que nous allons véritablement bien fonctionner». Le président américain a af- firmé par ailleurs son «fort soutien»

à l'Otan. «J'ai redit à la chancelière Merkel mon fort soutien à l'Otan tout comme le besoin pour nos al- liés de l'Otan de payer leur juste part pour la défense» de l'alliance,

a déclaré M.Trump lors d'une

conférence de presse commune avec M me Merkel à la Maison Blanche. La dirigeante allemande a pour sa part assuré que «l'Alle- magne devait augmenter ses dé- penses» dans l'Otan. «Nous nous

engageons aujourd'hui à cet objec-

tif de 2% (du produit intérieur brut,

NDLR) jusqu'en 2024», a-t-elle dé- claré.

APRÈS AVOIR DÉROBÉ UNE ARME À UN MILITAIRE EN PATROUILLE

Un terroriste abattu à l'aéroport d'Orly

Un homme a été abattu hier matin par les forces de sécurité à l'aéroport d'Orly, au sud de Paris, après avoir dé- robé une arme à un militaire en pa- trouille dans le cadre de la lutte antiterroriste, et le trafic aérien a été suspendu, a déclaré un porte-parole du ministère de l'Intérieur français. Vers 07h30 GMT, «un homme a dérobé une arme à un militaire puis s'est réfu- gié dans un commerce de l'aéroport avant d'être abattu par les forces de sé- curité», a déclaré le porte-parole cité par l'AFP. Le «trafic aérien a été com-

plètement interrompu» pour cet aéro- port international, a annoncé l'aviation civile. Il n'y a pas eu de blessé, a pré- cisé le ministère de l'Intérieur. Les deux terminaux d'Orly (Sud et Ouest) ont été fermés et les passagers étaient en cours d'évacuation, a indiqué Aé- roports de Paris (ADP). Une opération de déminage était en cours pour déter- miner si l'homme était porteur ou non d'explosif, a précisé le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Le parquet antiterroriste de Paris a annoncé l'ouverture d'une en-

quête. L’homme en question était «connu des services de police et de renseignement», selon le ministre de l'intérieur. Cet homme est soupçonné d'avoir d'abord «ouvert le feu» lors d'un contrôle routier au nord de Paris, blessant légèrement un policier, a pré- cisé le ministre Bruno Le Roux. Il a ensuite été «repéré» à Vitry-sur-Seine (sud de la capitale) pour avoir expulsé un conducteur d'une voiture avant de se rendre à Orly à bord de ce véhicule, selon le ministre.

MAURITANIE

Le Sénat rejette la révision constitutionnelle

Le Sénat mauritanien a rejeté vendredi soir le projet de révision consti- tutionnelle prévoyant notamment sa suppression en tant qu'institution et le changement du drapeau national, ont rapporté les médias. Trente-trois séna- teurs sur 56 ont voté contre le projet de révision constitutionnelle soumis par le gouvernement, a déclaré le président du Sénat, Mohsen Ould El-hadji. Ce rejet par le Sénat du projet de loi gouvernemental survient après l'adoption le 9 mars du même texte par l'Assemblée nationale. Pour être validé, il devait être adopté par chacune des deux chambres du Parlement à la majorité des deux tiers et ensuite être soumis à un congrès parlementaire. Le texte de ré- vision constitutionnelle, qui modifie la Constitution en vigueur depuis 1991, prévoit notamment une suppression du Sénat, remplacé par des Conseils ré- gionaux, et un changement du drapeau national. Le texte prévoit aussi la suppression de la Haute Cour de Justice, du médiateur de la République et du Haut Conseil islamique.

P ublicité

GROUPE D'INFRASTRUCTURES DE TRAVAUX ROUTIERS ET D'OUVRAGES D'ARTS «GITRA» ENTREPRISE DE VIABILISATION DE SIDI-MOUSSA EPE / SPA AU CAPITAL DE 2,5 MILLIARDS DA NIF : 0999 16000 93 2010

AVIS D'ATTRIbUTION PROVISOIRE DE MARChé

Conformément à la procédure de passation des marchés applicable à l'EVSM, adoptée par la résolution n°05 de la réunion du conseil d'administration tenue en date du 30/12/2013, modifiée et complétée, l'Entreprise de Viabilisation de Sidi-Moussa EPE/SPA E.V.S.M informe l'ensemble des soumissionnaires ayant participé à l'appel d'offres national ouvert n°14/EVSM/DG/DRhA/2016 relatif à l'approvisionnent en viandes fraiches pour divers projets, paru sur le quotidiens national El Moudjahid et le quotidien Echaâb le 21/11/2016 , qu'à l'issue de l'évaluation des offres technique et financière, le marché est attribué au soumissionnaire classé premier, à savoir SARL CEDPA

au soumissionnaire classé premier, à savoir SARL CEDPA Nom ou raison sociale de l'attributaire NIF Note
au soumissionnaire classé premier, à savoir SARL CEDPA Nom ou raison sociale de l'attributaire NIF Note

Nom ou raison sociale de l'attributaire

NIF

Note

 

technique

Note obtenue

SARL CEDPA

000216002124458

50 pts

104,15 pts

Tout soumissionnaire qui conteste le choix opéré par le service contractant dans le cadre de l'avis d'appel d'offres peut introduire un recours auprès de la Commission de contrôle des marchés (CCM) de l'EVSM dans les dix (10) jours à compter de la première publication de l'avis d'attribution provisoire du marché dans le Bulletin officiel des marchés de l'opérateur public (BOMOP) ou dans la presse.

El Moudjahid / Pub

ANEP 507325 du 19/03/2017

GROUPE Equipements Electriques, Electrodomestiques et Electroniques SPA ELEC EL DJAZAIR Société par actions au capital

GROUPE

Equipements Electriques, Electrodomestiques et Electroniques SPA ELEC EL DJAZAIR Société par actions au capital social de 39 750 000 000,00 DA

par actions au capital social de 39 750 000 000,00 DA ENTREPRISE ELECTRIFICATION D'ALGERIE AL ELEC
par actions au capital social de 39 750 000 000,00 DA ENTREPRISE ELECTRIFICATION D'ALGERIE AL ELEC

ENTREPRISE ELECTRIFICATION D'ALGERIE AL ELEC / S.P.A Au capital social de 1.570.100.000,00 DA

AVIS D'ATTRIbUTION PROVISOIRE

L'entreprise Electrification d'Algérie, AL-ELEC Spa, informe les soumissionnaires ayant

participé à l'appel d'offres national et international adressé aux concessionnaires disposant d'un réseau de service après-vente en Algérie N°01/DL/2017, relatif à l'acquisition de vingt (20) ca- mions tout terrain 6x6 (06 roues motrices) équipés de grue, paru sur les quotidiens nationaux ;

EL MOUDJAHID du 29 janvier 2017

EN-NAHAR du 25 janvier 2017

que le marché a été attribué provisoirement comme suit :

Désignation

Soumissionnaire

Note

Note

Note totale

Montant

Observation

technique/300

financière

Euro/Fob

20 camions 6x6 (06 roues motrices) équipés de grue

IVECOSpa

270/300

100/100

370/400

2.520.000,00€

Moins-disant

Tout soumissionnaire qui conteste le choix peut introduire un recours dans les dix (10) jours, à compter de la première publication du présent avis auprès de monsieur le président de la com- mission des marchés de l'entreprise AL-ELEC Spa, sise au 12, boulevard Necira-Noureddine Sidi M’hamed - Alger.

El Moudjahid /Pub

ANEP 214799 du 19/03/2017

Vie pratique

20

EL MOUDJAHID

Vie religieuse Horaires des prières de la journée du dimanche 20 Djoumada Ethani 1438 correspondant
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du dimanche 20 Djoumada
Ethani 1438 correspondant au 19mars 2017 :
- Dohr
12h56
- Asr
16h22
- Maghreb
19h02
- Icha.……………………………20h21
Lundi 21 Djoumada Ethani
1438 correspondant au 20 mars 2017 :
- Fedjr
05h25
- Echourouk
.06h52
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID au capital social de 50.000.000 DA 20,
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
au capital social de 50.000.000 DA
20, rue de la Liberté, Alger
Téléphone : 021.73.70.81
Président-Directeur Général
de la Publication
Achour CHEURFI
Directeur de la Rédaction
Mohamed KOURSI
Rédacteur en chef
Kamal OULMANE
DIRECTION GENERALE
Téléphone : 021.73.79.93
Fax : 021.73.89.80
DIRECTION DE LA REDACTION
Téléphone : 021.73.99.31
Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com
E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com
BUREAUX REGIONAUX
CONSTANTINE
100, rue Larbi Ben M’hidi
Tél. : (031) 64.23.03
ORAN
Maison de la Presse
3, place du 1 er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94
ANNABA
2, rue Condorcet : Tél. : (038) 45.12.32
BORDJ BOU-ARRERIDJ
Ex-siège de la wilaya
Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000
Tél/Fax : (035) 68.69.63
SIDI BEL-ABBES
Maison de la presse Amir Benaïssa
Immeuble Le Garden, S.B.A.
Tél/Fax : (048) 54.42.42
BEJAIA :
Bloc administratif, rue de la Liberté.
Tél/Fax : 034.22.10.13
TIZI OUZOU :
Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts)
Bâtiment 3, 1 er étage, Nouvelle ville
Tél. - Fax : (026) 21.73.00
TLEMCEN :12, place Kairouan
Tél.-Fax : (043) 27.66.66
MASCARA : Maison de la Presse
Rue Senouci Habib
Tél.-Fax : (045) 75.27.50
CENTRE AIN-DEFLA :
Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste)
Tél/Fax: 027.60.69.22
PUBLICITE
Pour toute publicité, s’adresser
à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de
Publicité “ANEP”
ALGER : 1, avenue Pasteur
Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43
Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150
Télex : 81.742
ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti
Tél. : (041) 39.10.34
Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320
ANNABA :
7, cours de la Révolution
Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38
Régie publicitaire
EL MOUDJAHID
20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70
ABONNEMENTS
Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux
ou commandes de photos, s’adresser au service commercial
: 20, rue de la Liberté, Alger.
COMPTES BANCAIRES
Agence CPA Che-Guevara - Alger
Compte dinars n° 102.7038601 - 17
Agence BNA Liberté
- Dinars : 605.300.004.413/14
- Devises : 605.310.010078/57
Cptes BDL - Agence Port Saïd
- Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28
- Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28
Edité par l’EPE-SPA
EL MOUDJAHID
Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger
IMPRESSION
Edition du Centre :
Société d’Impression d’Alger (SIA)
Edition de l’Est :
Société d’Impression de l’Est, Constantine
Edition de l’Ouest :
Société d’Impression de l’Ouest, Oran
Edition du Sud :
Unité d’Impression de Ouargla (SIA)
Unité d’Impression de Béchar (SIA)
DIFFUSION
Centre : EL MOUDJAHID
Tél. : 021 73.94.82
Est : SARL “SODIPRESSE” :
Tél-fax : 031 92.73.58
Ouest : SARL “SDPO”
Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS”
Tél-fax : 029 75.02.02
France : IPS (International Presse Service)
Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et
illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas
rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation
El Moudjahid / Pub du 19/03/2017

El Moudjahid/Pub du 19/03/2017

deces

La famille HACHOUR a l’immense douleur de faire part du décès de leur mère et grand-mère, la moudjahida,

HAcHOUR Fatma Zohra,

âgée de 82 ans. La levée du corps se fera aujourd’hui, le 19 mars 2017, à l’adresse : 5, rue Mokhtar- Abdelatif (ex-Trolard). L’enterrement aura lieu à El Kettar après la prière du Dohr. “A Dieu nous appartenons à Lui nous retournons.”

El Moudjahid/Pub du 19/03//2017

deces

La famille eL OUAHed a l’immense douleur de faire part du décès de leur cher père,

La famille eL OUAHed a l’immense douleur de faire part du décès de leur cher père,

RAcHId,

âgé de 75 ans, survenu le 10/03/2017. L’enterrement a eu lieu le même jour au cimetière El Alia, Alger. Puisse Dieu accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde

et l’accueillir en Son Vaste Paradis. “A Dieu nous appartenons

à Lui nous retournons.”

El Moudjahid/Pub du 19/03//2017

dÉcÈs

Les familles Boudjemaâ, Djelailia et Mebarek ont le regret d’informer du décès de leur cher père et grand-père, le bien-aimé

BOUdjemAâ

emBARek

à l’âge de 87 ans, survenu le 17/03/2017. L’enterrement a

eu lieu le même jour à B.E.O - Alger. Puisse Dieu accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde et l'accueillir en Son Vaste Paradis. “A Dieu nous appartenons

à Lui nous retournons.”

El Moudjahid/Pub du 19/03//2017

sOcIÉTÉ NATIONALe de GRANds TRAVAUx ROUTIeRs

sONATRO

direction Régionale des Travaux du sud

MISE EN DEMEURE

L'Entreprise de Grands Travaux Publics et Hydraulique «eGTP» inscrite sous le RC N° 33/00- 30154911/15, représentée par son gérant M. BEN AMAR Hachem, né le 31/12/1960 à Bordj Badji Mokhtar sise à cité ELHDEB-ILLIZI, est mise en demeure d'entamer les travaux de son contrat n°18/2016 notifié par Ods n°001 du 07/11/2016 et ce, sous huitaine, faute de quoi des mesures réglementaires seront prises à son encontre.

Le directeur régional

El Moudjahid/Pub

ANEP 214811 du 19/03/2017

 

Demandes d’emploi

 

j.H. cherche emploi dans le domaine de la plomberie ou comme chauffeur de poids-lourd,

Alger-Blida. contacter le : 05.55.36.73.10

 

05.56.03.44.52

——0o0——

j.H. Styliste-modéliste pour hommes et femmes, 20 ans d’expérience, cherche emploi

dans un atelier. Tél.: 0561.84.96.34

 

——0o0——

j.H. âgé de 40 ans, cherche un poste de travail dans une société privée ou publique. email : mouh_59@hotmail.com

 

——0o0——

j.H. âgé de 30 ans, architecte avec expérience de 05 ans, étude et suivi, maîtrise bien Cad, auto Card et 3 DS, cherche emploi dans une entreprise privée ou étatique. Tél. : 0554.38.01.70

 

——0o0——

j.F sérieuse résidant à Alger, ayant diplômes en saisie de textes et pâtisserie, cherche emploi dans les domaines ou autres ; société étatique ou

privée. Tél. : 0555.50.35.52

El Moudjahid/Pub du 19/03/2017

 

République Algérienne démocratique et Populaire

mINIsTeRe dU cOmmeRce

ceNTRe NATIONAL dU ReGIsTRe dU cOmmeRce (cNRc) RN N° 24 LE LIDO - MOHAMMEDIA NIF : 01/096216299194112

RECTIFICATIF

D'UN AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ

Le Centre National du Registre du Commerce (cNRc) informe que, suite à l'attribution provisoire de marché relatif à l'avis d'appel d'offres national ouvert avec exigence de capacités minimales n°10/2016 du 04/09/2016, publié dans les quotidiens nationaux El Moudjahid, Echaâb et le BOMOP, portant aménagement de la nouvelle antenne locale du cNRc de la wilaya de sétif sise «el eulma», confié provisoirement à l'e.T.P/Tce AGOUNe RIdA, le montant total de l'offre corrigée est de 23 780 189,75 dA/TTc au lieu de 23 511 089,75 DA/TTC.

El Moudjahid/Pub

ANeP 214804 du 19/03/2017

GRTe/spa - Filiale Groupe sONeLGAZ capital social : 40 000 000 000 dA / Rc

GRTe/spa - Filiale Groupe sONeLGAZ

capital social : 40 000 000 000 dA /

Rc : 04B965470

siège social : Route Nationale n°38 - Immeuble des 500 bureaux - Gué de constantine

dIRecTION dU TRANsPORT de L'eLecTRIcITe Région Transport de l'electricité de HAssI-messAOUd

Cité SI EL HAOUES II - N° 79 - BP 468 - HASSI-MESSAOUD - OUARGLA

/

NIF : 000416096547023

Tél. : 213 029-73-43-23

Fax : 213 029-73-84-56

MISE SOUS TENSION

La Société Algérienne de Gestion du Réseau de Transport de l'Electricité, la Direction du transport de l'Electricité, la Région Transport de l'électricité de Hassi Messaoud informe la population de la wilaya d'Ouargla, qu'il sera procédé à la mise sous tension de la ligne 60/30kV Tramway - Ouargla, le 18/03/2017. De ce fait, la Région Transport de l’électricité de Hassi-Messaoud décline toute responsabilité quant à l'approche de tout individu non autorisé de ces installations.

El Moudjahid/Pub

ANeP 507346 du 19/03/2017

Télécommunications
Télécommunications

Groupe Industriel eLec eL djAZAIR entreprise des Infrastructures de Télécommunications et de l'energétique

ePe INFRATeLe sPA

capital social : 690.000.000,00 dA

NIF : 000 8160 9807 1656

/

Rc N° 16/00 0980 716 B08

AVIS D’INFRUCTUOSITÉ

L'entreprise Publique Economique «INFRATELE.SPA» sise à voie A, Lot n° 5, Section n° 6 - Zone Industrielle Réghaïa - Alger , informe que l'appel d'offres national ouvert avec exigence de capacités minimales n° 001/2017 relatif à « l'acquisition de dix (10) camionnettes double cabine-plateau» est déclaré infructueux.

El Moudjahid/Pub

ANEP 214798 du 19/03/2017

Dimanche 19 Mars 2017

Sports

21

EL MOUDJAHID

LIGUE DES CHAMPIONS-TIRAGE AU SORT BAYERN MUNICH-REAL MADRID
LIGUE DES CHAMPIONS-TIRAGE AU SORT BAYERN MUNICH-REAL MADRID

LIGUE DES CHAMPIONS-TIRAGE AU SORT

BAYERN MUNICH-REAL MADRID

LIGUE DES CHAMPIONS-TIRAGE AU SORT BAYERN MUNICH-REAL MADRID
LIGUE DES CHAMPIONS-TIRAGE AU SORT BAYERN MUNICH-REAL MADRID

ZINEDINE ZIDANE (ENTRAÎNEUR DU REAL DE MADRID) :

« L'ABNÉGATION clé de la qualification »

L'entraîneur du Real Madrid, Zinedine Zidane, a estimé vendredi que «l'attitude et l'abnégation» de son équipe seront les clés de la qualification face au Bayern Munich en quarts de finale de la Ligue des champions européenne.

«T out peut arriver dans

match.

L'important pour

«T out peut arriver dans match. L'important pour marquer des buts, toujours important à l'extérieur,

marquer des buts, toujours important à l'extérieur, avant le match retour à domicile», a encore dit «Zizou». À propos de l'entraîneur du Bayern, Carlo

Ancelotti, dont il a été l'adjoint au Real, Zidane s'est montré reconnaissant envers l'Italien. «Je ne lui ai pas parlé, j'ai été son adjoint, j'ai beaucoup appris avec lui, c'est un type bien et nous savons ce qu'il a réalisé ici. Nous nous connaissons très bien tous les deux», a ajouté le Français. Le Real Madrid est leader du championnat d'Espagne avec deux points d'avance sur son rival de toujours le Barça et un match en moins. «C'est toujours bien de tout gagner. J'ai l'ambition de pouvoir remporter la Ligue des champions et la Liga, nous faisons face à ces deux défis. C'est tout. Il nous reste cinq matches pour la finale de C1 et douze en Liga», a conclu Zidane. Ces dernières années, le Real et le Bayern se sont déjà affrontés en demi- finales, qui avaient souri aux

allemands en 2011-2012 (aux tirs au but)

puis

aux Espagnols

en 2013-2014 (1-0), (4-0).

un

cette rencontre n'est pas l'organisation, c'est l'attitude,

c'est l'abnégation que nous allons

y mettre. Ca sera du 50-50», a

déclaré le technicien français après le tirage au sort effectué vendredi au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse). Les quarts de finale aller se joueront le mardi

11 et mercredi 12 avril, alors que

le retour est prévu le mardi 18 et

mercredi 19 avril. «Il n'y a pas de match facile, nous tombons sur un bon adversaire, difficile, mais c'est le tirage au sort. Ils ont une bonne équipe, forte, en très bonne forme et cela va être un superbe match pour les supporters et pour le monde du football», a-t-il prédit. Le Real Madrid se déplacera à Munich avant de disputer la manche retour chez lui à Madrid. «En

général on dit qu'il est plus favorable de jouer l'aller à l'extérieur et le retour à domicile, mais je n'ai pas de préférence. Il est clair que nous devrons

ANGLETERRE

La Premier League empêche ses clubs de réussir en Europe

Le calendrier de la Premier League est en partie responsable de la faible représentation des clubs anglais en quarts de finale des compéti- tions européennes et de la blessure de Paul Pogba, a jugé l'entraî- neur de Manchester United José Mourinho. «Dans chaque pays, on essaie de montrer un peu de soutien aux équipes engagées sur la scène européenne, ici, c'est difficile», a regretté Mourinho, après la victoire (1-0) contre Rostov et la qua- lification pour les quarts de finale de l'Europa League jeudi soir. Cette saison, Leicester sera le seul représentant anglais en quart de finale de la Ligue des champions, alors que Manchester United sera le seul club de Premier League présent au même stade de l'Europa League. En 2015, aucun club anglais n'avait passé les huitièmes de finale, tandis qu'en 2016, seul Manchester City avait réussi à passer le premier tour des play-offs avant de s'arrêter en demi-finale. Des résultats médiocres vu la puissance financière de la Premier League, dus en partie aux organisateurs selon le

Portugais: «Je crois qu'ils s'en foutent des équipes anglaises en Europe. Ils ont tout simplement d'autres intérêts.» «Au Portugal, toute équipe jouant en Europe joue le lundi d'après. Tout le monde fait ça. En Allemagne, on fait ça»,

a assuré Mourinho, alors que les «Red Devils», qui ont

joué lundi soir contre Chelsea en Coupe d'Angleterre, re- jouent dès dimanche midi en championnat contre Middles- brough. «Cela n'a aucun sens (de ne pas aménager le calendrier). C'est juste du bon sens. À moins qu'ils ne

soient contents avec un seul club anglais en Europa League

et en Ligue des champions. Mais je pense que nous sommes

assez bons pour en avoir plus», a jugé Mourinho, estimant que la blessure de Pogba était le résultat du programme in- fernal de ManU avec déjà 47 matches officiels cette saison. «Bien sûr, c'est évident que c'est l'accumulation de fatigue» qui a causé la blessure de Pogba aux ischio-jambiers et son absence pour environ trois semaines. Le milieu français a joué 41 matches cette saison.

Pogba aux ischio-jambiers et son absence pour environ trois semaines. Le milieu français a joué 41

P ublicité

ENTREPRISE NATIONALE DE PROMOTION IMMOBILIERE Société par actions - SPA/ ENPI Capital : 1.000 000.00

ENTREPRISE NATIONALE DE PROMOTION IMMOBILIERE Société par actions - SPA/ ENPI Capital : 1.000 000.00 DA

Direction Régionale Centre 337 logements Ain Naadja

AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHÉ

NIF : 000916098323607

L'Entreprise Nationale de Promotion Immobilière - ENPI- Direction Régionale Centre informe l'ensemble des soumissionnaires ayant répondu à l'avis d'appel d'offres national restreint n° 58/DRC/2016 du 22/01/2017, relatif aux travaux de fourniture et pose de meuble de cuisine du projet 92/116 Logements Promotionnels (L.P) à Ouled Fayet, W. d’Alger, qu’après analyse et évaluation des offres n°34/2017 du 08/02/2017, que le marché est attribué provisoirement au soumissionnaire suivant :

El Moudjahid/Pub

       

MONTANT

   

DéSIGNATION

Du LOT

ENTREPRISE

NIF

MONTANT DE

LA SOuMISSION

DE

L'OFFRE

DéLAI

OBSERvATION

DA/TTC

CORRIGéE

DA/TTC

Travaux de fourniture et pose de meuble de cuisine du projet 92/116 Logements Promotionnels (L.P) à Ouled Fayet, W. d’Alger

SARL/GSR

       

L'offre

(Groupe

Serge

la moins-

099916000935124

17.788.120,00

17.489.160,00

45

jours

disante,

préqualifiée

Roland)

techniquement

Tout soumissionnaire qui conteste ce choix peut introduire un recours auprès de la commission des contrats de l'ENPI , dans les 10 jours qui suivent la première parution du présent avis dans les quotidiens nationaux.

ANEP 214784 du 19/03/2017

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE NATIONALE PREMIÈRE RÉGION MILITAIRE

AVIS D’APPEL D’OFFRES OUVERT

N°23/2017/A1

Le Ministère de la Défense Nationale lance un avis d’appel d’offres ouvert en vue de :

Fourniture et pose de climatisation pour bloc «A» et «B» à BLIDA. Les entreprises et sociétés intéressées par le présent avis peuvent se présenter au siège de la :

PREMIERE REGION MILITAIRE Sis à route de Chiffa - Blida

Pour retirer le cahier des charges, contre paiement de la somme de cinq milles dinars algériens

(5000.00) DA, pour les sociétés de droit algérien, au compte nº 008 09 001 109 0000 730/51 ouvert auprès de la trésorerie publique - Wilaya de BLIDA. Les personnes déléguées pour le retrait du cahier des charges doivent se munir des documents suivants :

- Une copie d'une pièce d'identité en cours de validité ;

- Une lettre d'accréditation délivrée par le candidat à la soumission ;

- Une copie du registre de commerce de la société ;

- Une copie originale du bon de versement de la somme citée-ci-dessus.

Les offres comprenant les pièces et documents exigés dans le cahier des charges devront être scindées

en trois (03) parties :

1 - Un (01) dossier de candidature comprenant les documents requis dans le cahier des charges ;

2 - Une offre technique comprenant les documents requis par le cahier des charges ;

El Moudjahid/Pub

3 - Une offre financière commerciale comprenant les documents requis par le cahier des charges.

Le dossier de candidature est inséré dans une enveloppe séparée de celle des offres techniques et financières anonymes et portant à l'extérieur la mention : «DOSSIER DE CANDIDATuRE / Appel d'offres ouvert N° 23/2017/A1 «Fourniture et pose de climatisation pour bloc A et B à BLIDA». Les offres (techniques et financières) sont insérés dans (02) enveloppes séparées, anonymes et fermées, indiquant à l'extérieur de chacune respectivement les mentions : «OFFRE TEChNIquE - A ne pas ouvrir - Appel d'Offres Ouvert Nº 23/2017/A1 - Fourniture et pose de climatisation pour bloc A et B à BLIDA» et « OFFRE FINANCIèRE - A ne pas ouvrir - Appel d'offres ouvert Nº 23/2017/A1 - Fourniture et pose de climatisation pour bloc A et B à BLIDA.  Les enveloppes renfermant le dossier de candidature, les offres techniques et financières doivent parvenir dans un pli fermé à l'adresse ci-après :

Direction Régionale des Finances / Première Région Militaire Commission de réception des soumissions et d'ouverture des plis de candidatures BP nº 64 A / Terre 01 - Blida

L'enveloppe extérieure doit être strictement anonyme et ne devra comporter que la mention :

Soumission à ne pas ouvrir AvIS D'APPEL D'OFFRES OuvERT N° 23/2017/A1

Les soumissions doivent être adressées ou déposées à l'adresse indiquée ci-dessus, avant la date limite de dépôt le 02/05/2017 correspondant au dernier jour ouvrable de la durée de dépôt des offres et ouverture des plis de candidature jusqu'à la fin des travaux de la commission. La durée de préparation des offres est fixée à 45 jours à compter de la première date de publication. La date d'ouverture des plis est fixée dans le cahier des charges. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pendant une durée de 180 jours, égale à celle de préparation des offres fixée dans le cahier des charges.

ANEP 507275 du 19/03/2017

Dimanche 19 Mars 2017

Sports

22

EL MOUDJAHID

LIGUE 1 CR BELOUIZDAD 1 - RC RELIZANE 0 Petite, MAIS PRÉCIEUSE victoire du Chabab
LIGUE 1
CR BELOUIZDAD 1 - RC RELIZANE 0
Petite, MAIS PRÉCIEUSE
victoire du Chabab
Le Chabab de Belouizdad s'est imposé, hier dans son antre du 20-Août, par un score étriqué face
au Rapid de Relizane, dans une rencontre assez disputée. L'unique réalisation de cette partie plaisante
a été l'œuvre de Draoui (33').

C ette rencontre entre formations de seconde partie du tableau a démarré sur les chapeaux de

roues. Les protégés du technicien ma- rocain, Badou Zaki, évoluant dans une configuration tactique offensive (4-3-3), avec un bloc médian, ont ra- pidement pris l'initiative du jeu à leur compte. Face à une formation du Rapid, favorisant surtout le jeu de contres, les coéquipiers de Bouazza, qui se sont distingués par un jeu éla- boré et aéré, ont plusieurs fois mis à mal le bloc défensif des visiteurs. 15', d'une belle reprise, Bellaili manque de peu de tromper la vigilance du portier relizanais. 31', le coup franc de Bouazza passe à peine sur la trans- versale. 33', Draoui ouvre la marque en reprenant de la tête le centre bien dosé de Yahia-Cherif. Juste avant la pause, Yahia-Cherif, d'un centre croisé au second poteau manque de peu d'aggraver la marque. La seconde période fut plus ani- mée que la précédente avec un rythme un peu plus élevé. Les joueurs

précédente avec un rythme un peu plus élevé. Les joueurs du Rapid sont revenus sur le

du Rapid sont revenus sur le terrain avec de meilleurs intentions. Ils déci- dent ainsi de prendre le taureau par les cornes d'emblée, en se chargeant de faire l'essentiel du jeu. 57', Derrag oblige son ancien coéquipier, le gar-

dien Boukacem, à se coucher pour bloquer sa balle. 63', le portier du Chabab s'y prend par deux fois pour repousser le danger devant Benayad puis Remache. 71', le heading de Be- nayad passe tout près du cadre. Les

joueurs du CRB ont surtout cherché à préserver leur avantage au score, durant la seconde mi-temps, en opé- rant principalement par des contres. Ces derniers ont eu, d'ailleurs, plu- sieurs occasions pour se mettre à l'abri d'un éventuel retour du RCR. 81', Yahia-Cherif élimine deux défen- seurs à la limite de la surface de ré- paration, mais ne parvient pas à cadrer. 85', Yahia-Cherif se fait fau- cher dans le carré. L'arbitre accorde sans hésitation un penalty au CRB et expulse par la même Medahi, l'auteur de la faute. Bouazza se charge d'exé- cuter la sentence et échoue face à Bousseder. Dans les arrêts de jeu, Aribi seul face au portier du Rapid manque lamentablement le cadre. Les Belouizdadis se contentent ainsi d'une petite mais précieuse victoire. Ils s'éloignent un peu plus de la zone de danger, alors que leurs adversaires du jour restent dans une position dé- licate.

Rédha M.

COUPE DE LA CAF (16 es DE FINALE/RETOUR) JSK 1 – ETOILE DU CONGO 0

Les Canaris QUALIFIÉS

Hier soir, au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, devant son nombreux public, la Jeu- nesse sportive de Kabylie a réussi à arracher in extremis sa qualification au dernier tour élimi- natoire de la coupe de la CAF, en inscrivant le but libérateur de la victoire face à l’Etoile du Congo à l’ultime minute du temps réglemen- taire (90’), œuvre de l’inamovible Boulaouidet. Les gars au duo Rahmouni-Moussouni ont éprouvé les pires difficultés pour venir à bout d’une équipe congolaise bien organisée et qui leur a franchement compliqué la tâche. L’entraî- neur kabyle a aligné l’équipe suivante: Asselah, Redouani, Ferhani (Berchiche 46’), Tizi Bouali, Yettou, Raiah, Aiboud, Benaldjia (Baitèche 65’), Mebarki (Boulaouidet 55’), Zerguine, Guemroud. On notera que le staff technique a laissé pour ce match Boulaouidet et Berchiche qui reve- naient tous deux de blessure sur le banc des

remplaçants. Le capitanat est revenu au portier international Asselah, en l’absence de Rial, sus- pendu pour cette rencontre pour cumul de car- tons. La rencontre a été très difficile pour les ca- marades de Asselah, qui n’ont pas réussi à ma- térialiser leur domination et les nombreuses occasions qu’ils se sont procurées. L’inefficacité du compartiment offensif de la JSK a encore une fois joué de mauvais tours aux Canaris, tou- jours maladroits dans la surface de réparation et dans le dernier geste. Ils ont manqué de lucidité devant. Les Mebarki, Yettou, Zerguine Aiboud et autres se sont certes donnés à fond et ils ont fourni beaucoup d’efforts dans ce match, mais franchement, ils n’ont pas vraiment convaincu par leur production mitigée et qui reflète leur peu reluisante place d’avant-dernier en cham- pionnat, même si les Canaris comptent cinq ren- contres en moins. Toutefois, malgré tous ses

aléas, la JSK a réussi à passer le cap de l’Etoile du Congo, grâce au but libérateur de Boulaoui- det, incorporé en cours de jeu, à la dernière mi- nute du temps réglementaire. Il a réussi à transformer un joli coup franc direct des 25 mè- tres adverses, en logeant le ballon en pleine lu- carne (90’). Tout le camp kabyle jubile et c’est l’explosion de joie dans les gradins. Ayant arra- ché le match nul à Brazzaville (0-0), un but suf- fisait à Redouani et les siens pour arracher la qualification. C’est chose faite à présent. La JSK s’est qualifiée au prochain tour en coupe de la CAF, comme l’a fait avant elle, vendredi le Mouloudia d’Alger, alors que l’USM Alger s’est pour sa part qualifiée hier au prochain tour de la Ligue des Champions africaine. Bravo donc aux trois représentants du football algérien sur la scène africaine, en leur souhaitant d’au- tres succès à l’avenir. Mohamed-Amine Azzouz

COUPE D'ALGERIE (JEUNES CATÉGORIES)

Résultats du tirage au sort

Résultats du tirage au sort des 1/8es de finale de la coupe d'Algé- rie de jeunes catégories effectués au siège de la FAF sous la présidence de Ali Malek, président de la com- mission d’organisation de la coupe d’Algérie en présence des clubs qualifiés.

Réserves 1/NA Hussein-Dey - GC Masacara 2/ AS Khroub - US Biskra 3/ USM Blida - MC Oran 4/ WA Boufarik - CR Bélouizdad 5/ ASM Oran - CA Batna 6/ ASO Chlef - CRB Ain Fekroun 7/ CA Bordj Bou Arreridj - USM Alger 8/ JS Kabylie - ES Sétif

U20

1/ MC El Eulma - CS Bellevue 2/ JS Saoura - USM Blida 3/ CRBT - CR Bélouizdad 4/ JSM Tiaret - CA Batna 5/ CRB Sendjas - ES Mostaganem 6/ OMS Taref - Hamra Annaba 7/ NA Hussein Dey - US Biskra 8/ ASM Oran - ES Sétif

U18

1/WA Tlemcen- MC Alger 2/ NA Hussein Dey - ASM Oran 3/ USM Blida -US Remchi 4/ MC Saida - AS Khroub 5/ USM Alger - ASO Chlef 6/ MC El Eulma - US Biskra 7/ ES Sétif - MC Oran 8/ Paradou AC - ABS

U17

1/ ASM Oran - W. Annaba 2/ CS Belevue - JSM Skikda 3/ JS Kabylie - ES Sétif 4/ JSM Tiaret - IBB 5/ ES Mostaganem - ASO Chlef 6/ Paradou AC - RC Arba 7/ JS Saoura - BS Batna 8/ US Biskra - NRB Touggourt

U15

1/ Hamra Annaba - JS Kabylie 2/ ASM Oran - USM Oran 3/ ES Ouargla - MM Souk Ahras 4/ HB CHelghoum Laid - IRB Nekhla 5/ IRB Bouguera - MC El Eulma 6/ Paradou AC - ASO Chlef 7/ JS Saoura - CA Bordj Bou Arrer- ridj 8/ Noudjoum Tiaret - CAB.

Le Paradou Athletic Club a officialisé son retour parmi l'élite à l'occasion de la 25e journée du championnat de ligue Deux, dis- putée ce week-end. Les coéquipiers de Me- ziani ont disposé de la formation du Amel Boussâada par le score sans appel de 3 à 1. Pourtant, la partie n'a pas bien débuté pour les Pacistes, qui ont été surpris par un but de KAB dès la troisième minute de jeu. 15', Gâaga remet les pendules à l'heure, avant que son coéquipier Attal ne donne l'avantage aux locaux à la demi-heure de jeu. Juste avant la pause, Chahrour confirme le succès des Algérois. Une accession avant terme, tout à fait mé- ritée pour les protégés du technicien espa- gnol Josep Maria Nogués, qui ont survolé le championnat depuis le début de saison. Par ailleurs, cette manche à été favorable à la JSM Skikda, auteur d'une belle victoire face

LIGUE DEUX (25 e JOURNÉE)

Le PAC retrouve la Ligue Une

au Chabab Ahly de Bordj Bou Arreridj (3- 1). Menés au score durant le premier half (Madouni 32'), les poulains de l'entraîneur français Gomez ont réussi à renverser la va- peur en seconde période grâce aux réalisa- tions de Kennache (48'), Hazi (58') et Manceur (75'). Un succès qui permet à l'équipe de Skikda d'accéder au podium. Une position très favorable lui permettant de sui- vre de très près la course. Pour sa part, la JSM Bejaia est retombée dans ses travers. Les protégés du coach Ifticen se sont inclinés à Saida, face à une formation du Mouloudia révoltée. Les visiteurs avaient ouvert la marque sur penalty par Merbah (12'). Les lo- caux sont revenus dans le match par l'inter- médiaire de Ammour (32'), avant que Cheheima (38') ne donne l'avantage aux siens. A l'heure de jeu, Guenina scelle le sort de la partie en inscrivant le troisieme but au

profit du MCS. De son côté, l'US Biskra à été tenue en échec à Mascara par une équipe du Ghali tout à fait imprévisible (1-1). Dans le bas du tableau, la lanterne rouge, le RC Arbaâ, a été accroché par le Widad de Bou- farik dans un derby de la Mitidja, pour le moins électrique (1-1). Un résultat qui n'ar- range guère les affaires des deux formations. Dans l'autre choc des mal-classés, le Mou-

loudia d'El Eulma a difficilement pris le des-

sus sur l'AS Khroub dans une partie assez

Résultats

MC

El Eulma - AS Khroub

1-0

CRB Aïn Fekroun - ASO Chlef

1-0

MC

Saïda - JSM Béjaïa

3-1

Paradou AC - Amel Boussaâda

3-1

RC Larbaâ - WA Boufarik

1-1

GC

Mascara - US Biskra

1-1

JSM Skikda - CA Bordj Bou Arréridj

3-1

musclée (1-0). Les deux équipes restent néanmoins relégables.

 

R. M.

Classement

Pts

J

1). Paradou AC

53

24

2). USM Blida

53

24

--). US Biskra

38

25

--). JSM Skikda

38

25

5). JSM Béjaïa

37

25

6). MC Saïda

34

25

7). CAB Bou Arréridj

33

25

--). Amel Boussaâda

33

25

9). ASM Oran

30

24

--). ASO Chlef

30

25

--). GC Mascara

30

25

--). CRB Aïn Fekroun

30

25

13). WA Boufarik

27

25

14). MC El Eulma

26

24

15). AS Khroub

24

25

16). RC Arbaâ

19

25.

CHAMPIONNAT D AFRIQUE DE VOLLEY-BALL (GR. C / 1 ère J) :

Victoire du NR Bordj Bou Arréridj devant Douane du Burkina-Faso (3-0)

Les volleyeurs algériens du NR Bordj Bou Arréridj se sont impo- sés face à leurs homologues de la Douane du Burkina-Faso sur le score de 3 sets à 0, en match comp- tant pour la 1ère journée du groupe C du championnat d’Afrique des

clubs champions, disputé vendredi à Tunis. Les Bordjis se sont adju- gés les 3 sets sur les scores de : 25- 21, 25-14 et 25-17. Le deuxième match du groupe C oppose le club rwandais du Ki- pungo (Rwanda) à Assarya du Li-

beria, alors que la Police VI du Botswana est exemptée. Les équipes ont été réparties en quatre groupes. La Poule A est composée de l'Espérance de Tunis, Al Ahly (Libye), Al Ahly (Egypte) et Bafia

du Cameroun. La Poule B est for- mée de Souihly (Libye), FAP (Ca- meroun), Saraya Al-Nahda (Soudan) et AS Finances (Bénin). La Poule C comprend NR Bordj Bou Arréridj (Algérie), Police (Botswana), Kipungo (Rwanda),

AS Douanes (Burkina Faso) et As- saarya (Libye). Quant à la poule D, elle compte les équipes de l'ES Sahel (Tunisie), Prisons (Kenya), Volley Club Espoir (RD Congo) et AS Police (Bénin).

Dimanche 19 Mars 2017

Sports

23

EL MOUDJAHID

ÉLECTIONS DE LA FAF

Zetchi CANDIDAT UNIQUE à la présidence

d'Abdelkrim Medouar, précise la même source. Le président sortant de la Fédéra- tion algérienne de football, Mohamed Raouraoua, a décidé de ne pas bri- guer un nouveau mandat à la tête de l'instance fédérale. Voici par ailleurs la liste des mem- bres du bureau de Kheïreddine Zet- chi : Hakim Medane, Mohamed Maouche, Rebbouh Haddad, Djahid Zfizef, Radia Fertoul, Bachir Ould Zemirli, Rachid Gasmi, Messaoud Koussa, Laribi Oumamar, Amar Bah- loul, Noureddine Bakiri, Mohamed Ghouti. (APS)

K heïreddine Zetchi sera l’unique candidat à l’élection du nouveau président de la

Fédération algérienne de football pré- vue demain à partir de 10h00 au Cen- tre technique national de Sidi Moussa (Alger), a indiqué hier la commission de recours. Cette dernière a rejeté le recours d'Abdelkrim Medouar au motif de l’absence de dossiers de candidats à l’appui de la liste de can- didatures adressée à la commission électorale, présidée par Hacen Hamar, la commission de recours a examiné hier le seul recours introduit avant la date limite, à savoir celui

seul recours introduit avant la date limite, à savoir celui L'ES Sétif a consolidé sa première

L'ES Sétif a consolidé sa première place au classement de la Ligue 1 Mobilis de football en battant le NA Hussein-Dey (4-2, mi-temps 2-1) en clôture des matchs de vendredi, pour le compte de la 24 e journée, devant se poursuivre samedi. Les buts de l'Aigle noir ont été inscrits par Nadji (11'), Bou- gueroua (29'), Aït-Ouamar (51') et Djahnit (61'), alors que les Nahdistes avaient réduit le score par Bendebka (45') et Daouadji

LIGUE 1 (24 e JOURNÉE)

L'ESS RASSURE

(90'+5). Un précieux succès, qui permet aux Sétifiens de prendre provisoirement dix longueurs d'avance sur leur premier pour- suivant au classement, l'USM Bel-Abbès, qui jouera samedi, en déplacement chez le DRB Tadjenanet. De son côté, le NAHD reste scotché à la 5 e place, ex aequo avec l'USM Alger et le MC Alger, avec 35 points chacun, mais avec des matchs en moins pour le MCA et l'USMA. Un peu plus tôt dans

l'après-midi, la lanterne rouge, le MO Bejaïa avait compliqué un peu plus sa situation dans la course au maintien, en concé- dant une nouvelle défaite à do- micile. Cette fois, c'était contre l'USM El Harrach, sur le score d'un but à zéro. Les Crabes, malgré l'absence de leur public en raison du huis clos, avaient fourni de gros efforts avec l'es- poir d'engranger les trois points de la victoire. Mais non seulement leurs ten-

FASSAS (SECOURISME)

tatives ont été vaines, mais ils ont fini par s'incliner sur un but de Harrag (90+1). Un énième revers qui maintient le MOB à la dernière place du classement, avec six points de retard sur la JS Kabylie (avant-dernière) mais qui compte cinq matchs en retard. A contrario, l'USMH réalise une très bonne opération après sa victoire à Béjaïa, puisqu'elle rejoint le MC Oran à la 7 e place, avec 31 points cha- cun.

Boukhedar Mohamed ÉLU PRÉSIDENT

Mohamed Boukhedar a été élu vendredi à la tête de Fédération algérienne de sauve- tage, de secourisme et des activités subaqua- tiques (FASSAS) lors de l'Assemblée générale élective (AGE) tenue au complexe sportif Ahmed-Ghermoul (Alger). Boukhe- dar Mohamed a devancé au vote Guezati Badis en bénéficiant de 19 voix contre 3 pour son concurrent. Les travaux se sont dé- roulés en présence de 22 membres sur les 32 composants l'assemblée générale. "Le vote s'est passé dans une ambiance conviviale. Je tâcherai d'honorer l'assemblée générale qui m'a élu à la majorité. J'ai un programme assez ambitieux qui sera basé essentielle- ment sur la relance des compétitions natio- nales tout en restaurant la crédibilité de la fédération", a affirmé à l'APS, Boukhedar, peu après son élection. Boukhedar succède

Boukhedar, peu après son élection. Boukhedar succède à Chakroun Abdelkader, évincé suite au rejet des bilans

à Chakroun Abdelkader, évincé suite au rejet des bilans moral et financier de l'exer- cice 2016, déclarés "insuffisants" et "inco- hérents".

"Mon premier objectif est de réunir tout la famille subaquatique et surtout ressouder les liens entre les acteurs de la discipline. Par ailleurs, je m'engage à élever le niveau de formation qui sera mon cheval de ba- taille", a-t-il ajouté. Et d'enchaîner : "Note pays a le potentiel d'abriter des compétitions internationales. A titre d'exemple, la traver- sée de la baie d'Alger qui reste jusque-là une épreuve nationale sera bientôt un ren- dez-vous international", a-t-il souligné. Sur le plan des participations internationales, le nouveau président de la FASSAS vise une "meilleure représentativité en matière de ré- sultats". "Il est temps de changer les choses en matière de notre participation à l'étran- ger. Il faudra que les athlètes soient bien préparés pour de meilleurs résultats", a-t-il conclu.

GUARDIOLA ENTRAÎNEUR DE MANCHESTER CITY :

« Nous allons nous améliorer la saison prochaine »

L'entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, a pro- mis vendredi deux jours après l'élimination dès les hui- tièmes de finale de la Ligue des champions face à Monaco, que son équipe va "beaucoup s'améliorer" la sai-

son prochaine, "Je suis content des joueurs de l'effectif

de travailler avec eux et de la façon dont ils essaient

Nous allons beaucoup nous améliorer

la saison prochaine", a assuré le technicien espagnol en conférence de presse avant la réception de Liverpool di- manche lors de la 29 e journée de Premier League. "Plein de gens ont dit après notre performance à Monaco que nous devrions changer 12 ou 13 joueurs. Mais c'est im- possible de faire ça de nos jours. Il faut être réaliste", a déclaré Guardiola, dont l'équipe s'est inclinée (3-1) mer- credi en Principauté après sa victoire 5-3 à Manchester. Les joueurs "ont des contrats" et il faudrait dépenser "40- 50 millions de livres" (46-57 M EUR) soit un total "de 500-600 millions de livres" (575-690 M EUR), a estimé Guardiola. "Nous allons essayer d'améliorer l'équipe mais c'est impossible (de s'améliorer autant, ndlr) avec ce mar- ché des transferts", a-t-il jugé. "Je veux être impliqué (dans le processus d'amélioration, ndlr) le plus possible et aider mon équipe à franchir la prochaine étape. Je n'ai jamais eu autant de pouvoir en tant que manager. Pour moi, c'est un grand défi et je veux y faire face", a expliqué le coach catalan. Yaya Touré, Pablo Zabaleta, Jesus Navas, Gaël Clichy, Bacary Sagna et Willy Caballero sont en fin de contrat en juin. Et, selon la presse britan- nique, Guardiola ne compte pas la saison prochaine sur les joueurs actuellement prêtés, Joe Hart (Torino) et Samir Nasri (FC Séville). En tant qu'entraîneur, Guardiola n'avait jamais été sorti dès les huitièmes de finale de la Ligue des champions qu'il a remporté avec le FC Barce- lone en 2009 et 2011.

de s'améliorer. (

) (

)

MONDIAL 2018 - BELGIQUE

Witsel retenu pour le match contre la Grèce

Le milieu de terrain internatio- nal belge Axel Witsel, transféré cet été en Chine, a été maintenu dans l'effectif des "Diables Rouges" en vue du prochain match de qualification au Mondial 2018, prévu le 25 mars à Bruxelles contre la Grèce, a annoncé ven- dredi le sélectionneur de la Bel- gique, l'Espagnol Roberto Martinez. "L'important est de gar- der de l'intensité dans son jeu, peu importe où l'on évolue. Ce qu'a montré Axel lors des derniers matchs m'a satisfait au niveau de sa forme et de sa condition. Ce qui compte, c'est l'implication du joueur", a expliqué Martinez, ayant retenu Wistel même pour le match amical du 28 mars à Sotchi (Russie). Longtemps courtisé par la Juventus de Turin, Witsel avait finalement quitté le Zénit Saint- Pétersbourg en décembre dernier pour le club chinois de Tianjin Quanjian, où il bénéficie d'un sa- laire annuel de 16 millions d'eu- ros. Le milieu de terrain de l'AS Rome, Radja Nainggolan, effectue lui son retour dans le noyau des Diables Rouges après avoir été écarté lors des deux dernières ren- contres. "Radja évolue à un niveau impressionnant depuis novem- bre", a expliqué Martinez, dont la relation avec le joueur est parfois tendue.

La sélection belge

Gardiens (4) : Koen Casteels (Wolfsburg/GER), Thibaut Courtois (Chelsea/ENG), Simon Mignolet (Liverpool/ENG), Matz Sels (New- castle/ENG) Défenseurs (7) : Toby Alderwei- reld (Tottenham/ENG), Dedryck Boyata (Celtic/SCO), Laurent Ciman (Montréal Impact/CAN), Thomas Foket (La Gantoise), Tho- mas Meunier (Paris Saint- Germain/FRA), Thomas Vermaelen (AS Rome/ITA), Jan Vertonghen (Tottenham Hotspur/ENG) Milieux de terrain (8) : Nacer Chadli (West Bromwich/ENG), Kevin De Bruyne (Manchester City/ENG), Mousa Dembélé (Tot- tenham Hotspur/ENG), Leander Dendoncker (Anderlecht), Ma- rouane Fellaini (Manchester Uni- ted/ENG), Radja Nainggolan (AS Rome/ITA), Youri Tielemans (An- derlecht), Axel Witsel (Tianjin Quanjian/CHN). Attaquants (8) : Michy Bats- huayi (Chelsea/ENG), Christian Benteke (Crystal Palace/ENG), Yannick Carrasco (Atlético Ma- drid/ESP), Eden Hazard (Chelsea/ENG), Romelu Lukaku (Everton/ENG), Dries Mertens (Na- ples/ITA), Kevin Mirallas (Ever- ton/ENG), Divock Origi (Liverpool/ENG)

DANS LA LUCARNE
DANS LA LUCARNE

La CAF face à de nouveaux défis

l Personne ne s'attendait à la « chute » presque brutale d'Issa Hayatou qui a trôné sur le siège

de la CAF depuis 1988, au Maroc. L'Algérie avait joué un rôle important pour son intronisation. Il est vrai qu'il le lui a bien rendu en nous donnant

l'organisation de la 17 e édition de la CAN. D'ailleurs, elle nous avait permis de remporter le premier et le seul titre jusqu'ici. C'était sous la coupe du défunt Omar Kezzal que le football algérien regrette énormément. Le président de la CAF avait évolué dans un terrain conquis, lui qui a mis les jalons de sa

« tente » dans le pays des pharaons : l'Egypte. Il

n'avait jamais songé à partir ou quitter le Nil. Il avait

tout : la quiétude, mais aussi la mère de ses enfants. Il était, en effet, marié à une égyptienne. Comme on dit,

il a mangé leur "pain". Il est devenu un des leurs.

Sous son règne, l'Egypte, mais aussi le Cameroun, son

pays de cœur et de toujours, ont fait une « razzia » sur

le plan de la collection de titres africains. Ces deux

pays, faut-il le rappeler, ont passé presque trois décades de rêves. Ce n'est pas le cas de notre pays, puisque, et malgré la présentation de dossiers solides, en "béton" même, on n'a plus bénéficié de l'organisation d'une CAN. On a chaque fois préféré le Gabon ou la Guinée équatoriale à nous et ce, malgré nos moyens. Aujourd'hui, Hayatou est parti et l'Algérie ne pourra pas organiser de CAN avant la date fatidique de 2026. Au passage Hayatou a pu placer le Cameroun pour que la 32 e édition se déroule dans ce pays. D'ailleurs, les éliminatoires de la CAN 2019 débuteront à partir du mois de juin. Pour le tour préliminaire, c'est même bien avant. Ce sera vers le

coup de fin mars. Donc, tous les Africains, à travers le continent, ont bien pris l'échec d'Issa Hayatou, à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne où les élections de la CAF ont eu lieu. Ce fut pour lui un jeudi noir qui restera gravé à jamais dans sa mémoire et celle de tous les Africains. Les soutiens d'hier ont changé de camp pour introniser le Malgache Ahmad Ahmad. Cet ancien ministre ne jouait nullement dans la cour des grands du fait que Hayatou était maître des "coulisses", étant le plus rodé, le plus expérimenté. Nombreux sont ceux qui le craignaient, puisqu'ils refusaient de présenter leurs candidatures pour le défier. Finalement, on peut dire que le "vent du changement" a été plus fort que tout. Il s'est imposé de lui-même à tous. C'est ainsi que le néophyte est redevenu subitement un véritable spécialiste. Jugez- en : il a fait pratiquement le vide autour de lui en s'adjugeant 34 voix, contre seulement 20 voix pour Hayatou, lui qui a régné en véritable "nabab" sur la CAF pendant 29 ans. Un règne incontesté et incontestable. Il faut dire qu’avec l'avènement de l'ère Infantino, le président de la FIFA, rien ne se fera comme avant. Et la « chute » de Hayatou en est une. C'est un "gros poisson" qui vient de tomber lourdement de son piédestal. Il faut dire que la plainte introduite auprès de la justice égyptienne par des membres de la Fédération Egyptienne de Football, mais aussi la justice de ce pays ont fait aussi des vagues. Cette plainte a eu presque un effet direct du fait que tous les pays africains étaient sous la merci des chaînes de TV possédant les droits de transmission des matches des compétitions africaines, comme Darmon et Lagardère et aussi BeIn Sport. Alors que les pays africains sont concernés par les matches, on vous oblige à payer, au prix d'or, pour recevoir le signal. Une aberration qu'aucun pays africain n'a pu accepter du fait qu'elle est irraisonnable. Le nouveau pensionnaire de la CAF, le Malgache Ahmad Ahmad est très optimistes pour "imposer une nouvelle gouvernance" au niveau de cette structure qui gère le football africain, surtout qu'il prône le "dialogue". C'est ce qui a manqué à la CAF du fait que le président faisait et défaisait comme bon lui semble. Il

a vécu dans un monde qui lui appartenait presque. En fait, ce n'était qu'une illusion. Plus dure a été la chute !

Hamid Gharbi

T

OPS

Décès du joueur du MO Bejaia Youcef Touati

Le joueur du MO Béjaia (Ligue 1, Algérie), You- cef Touati, victime d’un accident de la route dans la nuit du 5 au 6 mars à Paris, est décédé jeudi à l'âge de 27 ans, a annoncé vendredi Le Parisien. L’ancien milieu de terrain se trouvait en état de mort cérébrale depuis plus de 10 jours. Touati a connu la Ligue 2 française avec Dijon, Istres et Tours. Il restait sur une saison intéressante en National avec Chambly. L'été passé, il a rejoint le MOB avec lequel il s'est qualifié à la finale de la Coupe de la Confédération perdue face au TP Mazembe (RD Congo). Mais le joueur est rentré chez lui en France à l'issue de l'aventure conti- nentale sans jamais revenir. Son contrat avec le club bougiote courait jusqu'en 2018.

Dimanche 19 Mars 2017

ALGÉRIE - OMC FÊTE DU TAPIS À GHARDAÏA PROMOUVOIR l’emploi son engagement de mettre son

ALGÉRIE - OMC

FÊTE DU TAPIS À GHARDAÏA

PROMOUVOIR l’emploi

- OMC FÊTE DU TAPIS À GHARDAÏA PROMOUVOIR l’emploi son engagement de mettre son ré- gime

son engagement de mettre son ré- gime commercial en conformité avec les règles de l’OMC et avait présenté les changements législa- tifs contenus dans le Plan d’action législatif révisé. Les renseigne- ments fournis par l’Algérie relan- cent les négociations concernant son accession et constituent une base pour faire progresser le pro-

cessus, avait déclaré l’ex-président du Groupe de travail, l’ambassa- deur Alberto d’Alotto (Argentine), cité par ce rapport. Pour rappel, l’Uruguayen Gustavo Miguel Va- nerio Balbela a été désigné récem- ment comme nouveau président du groupe de travail de l’accession de l’Algérie à l’OMC en remplace- ment d’Alberto d’Alotto.

à l’OMC en remplace- ment d’Alberto d’Alotto. même année pour continuer l’en- seignement à

même année pour continuer l’en- seignement à l’université de Tunis. En 1960, il a publié avec Yves La- coste et André Prenant Algérie passé et présent. André Nouschi qui dénonçait aussi la politique is- raélienne en Palestine, est connu pour être un fervent anticolonia- liste. Il s’est également intéressé à l’histoire de l’exploitation du pé-

trole dans les régions d’Afrique du Nord et du Proche-Orient. Professeur émérite depuis 1991, il enseignait l’histoire contemporaine à l’université de Nice, où il a fondé en 1968 le Centre de la Méditerra- née moderne et contemporaine (CMMC) puis la revue des Cahiers de la Méditerranée en 1971.

Initiée conjointement par la direction locale du secteur du Tourisme et la Chambre de l’Artisanat et des Métiers (CAM), à l’occasion de la 49 e édi- tion de la fête nationale du Tapis, célébrée sous le signe de « Tapis de Ghar- daia : Patrimoine et Iden- tité », l’exposition, qui comprend aussi un stand libyen, a été inaugurée

hier par le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelwahab Nouri , accompagné de la ministre déléguée chargée de l’Artisanat, Aïcha Tagabou, et des autorités locales. Cette manifestation commerciale de di- mension nationale vise, selon les organisateurs, à créer un espace de ren- contre et d’échange d’expériences entre les participants activant dans différents secteurs en rapport avec l’artisanat, en plus de permettre aux professionnels et aux visiteurs de découvrir les multiples variétés du tapis des différentes régions du pays. Conscients des difficultés dont souffre l’artisanat, notamment le tapis, les organisateurs ont mis en place cette exposition-vente pour stimuler la dynamique économique, promouvoir l’emploi et créer une opportunité de générer des revenus pour de nombreuses familles, tout en développant la compétitivité dans le tissage du tapis, a fait savoir le directeur de la CAM, Boubekeur Seddik Tegagra. L’événement permet à la femme au foyer d’exposer, durant quatre jours, une gamme variée de produits qu’elle a confectionnés avec doigté et finesse, avec l’ambition de pro- mouvoir le savoir-faire de la femme artisane et de relancer le secteur de l’artisanat qui demeure un trésor et le témoignage d’un art manuel an- cestral acquis de génération en génération. Lors de sa visite de l’exposition, M. Nouri s’est félicité de la réussite de cette fête du tapis qui est, a-t-il dit, l’expression d’un retour à la vie normale dans la wilaya de Ghardaïa, grâce à la maturité et à la sagesse des citoyens et notables, et les efforts des forces vives de la nation. En visitant une nouvelle structure hôtelière privée, le Belvédère d’une capa- cité de 57 chambres grand standing, en cours de construction au lieu-dit El-Moustajab, à Ghardaïa, le ministre a rappelé qu’il est attendu du sec- teur du tourisme de générer de la richesse, des emplois et une valeur ajou- tée au PIB, avant d’exhorter les investisseurs à combler le déficit en matière de structures hôtelières à l’échelle nationale. M. Abdelwahab Nouri s’est, par ailleurs, enquis du projet de rénovation de l’hôtel El-Dja- noub (600 lits), avant de visiter le marché traditionnel de la localité de Béni-Isguen. (APS)

marché traditionnel de la localité de Béni-Isguen. (APS) MDN CINQ CASEMATES détruites Dans le cadre de

MDN

CINQ CASEMATES détruites

Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) ont détruit le 17 mars 2017 à Ain Defla, Tizi-Ouzou /1 re RM et Bordj Bou-Arreridj /5 e RM, cinq casemates pour terroristes, tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale ont appréhendé trois éléments de soutien aux groupes terroristes à Oran et Sidi Bel-Abbès/2 e RM, a précisé la même source. Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la criminalité organisée, des éléments de la Gendarmerie nationale et des gardes-frontières ont arrêté à Sidi Bel-Abbès et Tlemcen/2 e RM, trois narcotrafiquants et saisi une quan- tité de kif traité s’élevant à 103,25 kilogrammes. D’autre part, des gardes-frontières ont mis en échec, à Souk Ahras, Tébessa et El Taref /5 e RM, des tentatives de contrebande d’une importante quantité de carburants s’élevant à 20.708 litres, tandis que 15 immigrants clandes- tins de différentes nationalités ont été appréhendés à Bechar, Ouargla et Tlemcen.

ont été appréhendés à Bechar, Ouargla et Tlemcen. 13 e ROUND des négociations Le 13 e

13 e ROUND des négociations

Le 13 e round des négociations multilatérales pour l’accession de l’Algérie à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) devrait se tenir au cours du premier semestre en cours, a indiqué l’OMC dans son dernier bulletin d’information sur les accessions publié sur son site web.

C ette date figure sur le calen- drier évolutif des réunions des groupes de travail de

l’accession des pays à l’OMC qui souligne que l’avis de convocation de cette réunion est en attente. De- puis le dépôt de sa candidature en juin 1987 auprès de l’ex-GATT (remplacé par l’OMC en 1995), l’Algérie a mené, à ce jour, 12 rounds de négociations et a ré- pondu à plus de 1.900 questions liées essentiellement à son système économique. L’Algérie a aussi tenu plus de 120 réunions bilatérales avec une vingtaine de pays, qui ont été couronnées par la conclusion, jusqu’à maintenant, de six accords bilatéraux avec Cuba, Brésil, Uru- guay, Suisse, Venezuela et l’Argen- tine. Au cours du dernier round de négociations multilatérales, tenu en mars 2014 à Genève, les membres de l’OMC s’étaient félicités des progrès « substantiels » que l’Al- gérie avait accomplis en modifiant son régime commercial. Selon un rapport de l’organisation, l’Algérie avait renouvelé, à cette occasion,

DÉCÈS DE L’HISTORIEN ANDRÉ NOUSCHI

Un anticolonialiste CONVAINCU

André Nouschi, auteur de plu- sieurs recherches sur l’Algérie et la Méditerranée, est décédé le 7 mars dernier à l’âge de 94 ans. L’infor- mation de son décès a été confir- mée par l’université de Nice Sophia Antipolis dans laquelle il enseignait l’histoire contempo- raine. Né le 10 décembre 1922 à Constantine, André Nouschi, spé- cialiste de l’histoire contempo- raine, avait consacré ses recherches dans les années 1940 et 1950 sur l’histoire économique de l’Algérie. Sa thèse, soutenue en 1959 sous la direction de Charles-André Jullien, portait sur « Enquête sur le niveau de vie des populations rurales constantinoises, de la conquête jusqu’en 1919. A l’Université d’Alger où il professait, il avait pu- blié en 1958 la « Correspondance du Docteur Vital (de Constantine) avec Ismaël Urbain ». Menacé par les Ultras, il avait quitté Alger la

Urbain ». Menacé par les Ultras, il avait quitté Alger la C OMMENTAIRE LA JUSTESSE D’UN

C OMMENTAIRE

LA JUSTESSE D’UN CHOIX

fait justement de la diversification des exportations une de leurs priorités. Au passage, ce développement a permis de baisser la facture en devises pour cette branche. Ce succès montre la voie pour relever un autre défi celui du dévelop- pement de l’industrie automobile. Ce secteur, qui participe du même confort pour les citoyens, occupe une place im- portante dans les importations. Le marché algérien qui est l’un des plus importants sur le continent africain ne pou- vait être laissé à la merci des constructeurs étrangers. Non seulement son coût en devises est important, mais les emplois, tout comme les richesses créées, sont peu nom- breux. Cela explique la décision du gouvernement d’obli- ger les concessionnaires à investir, puisqu’un marché de cette importance est un atout pour la construction d’un appareil de production. En attendant l’injection d’un nombre conséquent de véhi- cules fabriqués en Algérie, ce sont les voitures d’occasion

qui ont vu leurs prix doubler, voire tripler. Plus pour longtemps, indiquent les experts, qui deman- dent aux clients potentiels de patienter le temps que la stratégie mise en place donne ses résultats, comme cela a été le cas pour l’industrie électronique. Ces experts se basent sur l’intérêt accordé par les constructeurs automobiles, à leur implantation en Algérie, pour évoquer la justesse du choix effectué. Toutes ces usines ont pour mission, en plus de la satisfac- tion des besoins internes, l’exportation notamment vers les pays africains. C’est dans ce cadre que l’annonce par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, de l’ouverture prochaine de la route de l’Unité africaine, qui mène jusqu’à Lagos, requiert toute son importance. C’est un atout politique mais aussi économique. Avec la diversification de ses investisse- ments, dans l’industrie électronique, automobile ou autre, notre pays peut satisfaire ses besoins et ceux de ses voisins par des produits de qualité et surtout abordables. Fouad DAOUD

n L’Algérie n’a pas attendu la crise économique

pour diversifier ses investissements. Cela a com-

mencé dans les années 1990 avec le développe-

ment de la branche électronique considérée comme inaccessible à cause de sa haute technicité. Le pari était risqué avec la présence sur le marché de grandes marques. L’Algérien, qui ne voulait pas sacrifier son confort, n’était pas prêt à faire confiance à la produc- tion nationale. Grâce aux avantages accordés par l’Etat, cette dernière s’est développée et de l’assemblage on est passé au montage puis à la création de marques algé- riennes. Aujourd’hui, ces marques se sont imposées sur le marché national par leur qualité, leur design, leurs prix et surtout la disponibilité du service après-vente. Les producteurs nationaux, qui se sont attaqués même à la fabrication du dernier venu dans ce domaine à savoir les smart-phones ont inscrit l’exportation comme second objectif de leur politique commerciale après la satisfaction des besoins du marché national. Ce qui ne peut que satisfaire les pouvoirs publics qui ont