Vous êtes sur la page 1sur 25
SAMEDI 13 AVRIL 2013 333333 demi-finales de la Coupe d’Algérie 222222 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°
SAMEDI 13 AVRIL 2013
333333 demi-finales
de la Coupe
d’Algérie
222222
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2253 PRIX 20 DA
Le Mouloudia
attend l’USMA
Menad «C’est avec le
Mouloudia que je veux
gagner mon premier titre»
Besseghier «Avec un tel public,
tu ne gagnes pas la Coupe d’Algérie,
tu gagnes la Coupe du monde»
JSK
Hannachi jette
l’éponge
«Je suis malade,
je n’en peux plus»
MCO-USMA, aujourd’hui à 17h
«Boukhari et Idrès
sont capables de
prendre le relais»
16 demi-finales jouées,
16 gagnées
Equipe
Chaouchi
nationale
Les Usmistes à
deux doigts de
leur 17 e finale
«Je n’ai jamais
snobé la A’, mais ma
place est en EN A»
Zemmamouche
«Si on va aux
penaltys, je serai là»
ANEP 517206 - Le Buteur du 13-04-2013
ANEP 517206 - Le Buteur du 13-04-2013

02

0 2 N° 2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Équipe nataionale Souissi «Je v a

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Équipe nataionale

Souissi

«Je vais rencontrer Yahia

prochainement pour régler cette affaire»

Dans cet entretien, Khaled Souissi, le joueur du Club Africain, revient avec nous sur cette
Dans cet entretien, Khaled
Souissi, le joueur du Club
Africain, revient avec nous
sur cette histoire qui secoue
le football tunisien, après
les accusations qu’il a por-
tées à l’encontre du défen-
seur algérien de l’EST,
Anthar Yahia, qui lui aurait
proféré des insultes racistes
lors du derby qui a opposé
les deux teams, dernière-
ment. Le joueur tunisien as-
sure qu’il est prêt à passer
l’éponge et se réconcilier
avec l’ancien capitaine des
Verts et dit qu’il devrait le
rencontrer très prochaine-
ment
cette histoire.
On va rentrer dans le vif du
sujet. Que s’est-t-il réellement
passé lors de ce fameux match
entre le Club Africain et l’EST.
On veut que vous nous racon-
tiez votre version des faits ?
Tout a commencé après une al-
tercation que j’ai eue avec l’atta-
quant de l’EST, Youssef Belaïli.
Quoi de plus normal dans un
match de cette importance. Anthar
Yahia est venu s’interposer et m’a dit
quelque chose qui m’a fait très mal.
Tout le monde connaît l’histoire et
on a vu que l’affaire a fait la Une des
médias ici en Tunisie.
Anthar s’est défendu, en affir-
mant qu’il n’a jamais prononcé
de propos racistes envers
vous…
Que voulez-vous que je vous ré-
ponde ? Moi, j’ai bien entendu ce
qu’Anthar a dit. Ce n’est pas un
autre qui l’a dit, j’en suis plus que
certain. Vous savez, j’ai joué un an
en France et jamais je n’ai entendu
pareils propos d’un adversaire, quel
que soit le match et son intensité.
De toute façon, prochainement, on
va régler ce problème. Je rencontre-
rai Anthar d’ici une à deux se-
maines par l’intermédiaire de
Djabou et on essayera de bien s’ex-
pliquer pour mettre un terme à
Et êtes-vous prêt à une réconci-
liation ?
Je n’ai aucun problème. Toutefois,
on devra parler pour savoir pour-
quoi il m’a traité de la sorte. Vous
savez, je ne suis pas fou et je n’ai
surtout aucun intérêt à accuser un
joueur de m’avoir proféré ce genre
d’insultes, si tel n’était pas le cas.
Cela dit, je ne vais pas vous mentir,
j’ai envie que cette affaire prenne
fin, et pour cela, on essayera de ré-
gler tout ça à l’amiable et ouvrir si
possible une nouvelle page.
Pouvez-vous nous dire exacte-
ment ce qu’il vous a dit au
juste ?
Il m’a dit «esclave».
Vous venez de dire que cette af-
faire a pris d’autres propor-
tions. Ne pensez-vous pas que
certaines per-
tirer les choses au clair et régler dé-
finitivement cet incident, qui, je re-
connais, m’a fait très mal.
Est-ce que
recourir à la justice ? Cette affaire
doit se régler entre nous, et même
si j’ai été touché dans mon amour-
sonnes ont voulu
amplifier cette
histoire et semer
la zizanie entre
les deux clubs,
voire, peut-être,
entre les joueurs
algériens et tuni-
siens ?
Bien que je sois la
victime dans tout
ça, je pense, effecti-
vement, que cette
affaire a été média-
«Il m’a traité
«d’esclave». Ça
m’a fait mal,
mais je suis prêt
à tout oublier et
me réconcilier
avec lui»
vous avez
un pro-
blème
avec Yous-
sef Belaïli
qui, lui
aussi, a été
cité dans
cette af-
faire ?
propre, n’empêche que je ne veux
pas que tout ça se complique da-
vantage. Comme je vous l’ai dit, je
vais rencontrer Anthar très pro-
chainement et on va discuter tran-
quillement, d’autant que Djabou
m’a assuré que c’était un fils de
bonne famille et qu’il n’est pas mau-
vais du tout. On verra tout ça.
Je
n’ai
aucun pro-
blème avec
tisée plus qu’il en fallait. Personnel-
lement, j’espère qu’on arrêtera de
parler de ça dans les médias, car
l’Algérie et la Tunisie représentent,
pour moi, un seul pays, et je ne vou-
drais pas qu’on profite de mon af-
faire pour créer un conflit et jeter de
l’huile sur le feu. Il faut que tout ça
cesse.
Votre colère s’est-elle apaisée
envers Anthar Yahia ou pas en-
core ?
Quand j’entends un mot pareil, il
est évident que je sois énervé et
même choqué. Je préfère le rencon-
trer (Ndlr, il parle de Yahia) pour
Belaïli. Ce
qui s’est passé avec lui lors du match
est quelque chose de tout à fait nor-
mal dans une rencontre de football.
C’est un derby et il est évident qu’on
assiste à beaucoup d’intensité sur le
terrain.
Avez-vous quelque chose à
ajouter sur cette affaire ?
Non, je n’ai rien à dire. J’ai déja
tout dit.
Parlons désormais de votre co-
équipier au Club Africain, Ab-
delmoumen Djabou. Au vue de
ce qu’il montre depuis le début
de saison, pensez-vous qu’il est
capable de décrocher un bon
contrat en Europe ?
Depuis qu’il est arrivé ici, Djabou
Vous avez déjà joué en France.
A votre avis, Djabou est-il capa-
ble d’évoluer au sein de ce
championnat ?
Evidemment. Il peut facilement
jouer en France. C’est un joueur très
doué techniquement et il peut se
produire dans n’importe quel club
en France.
On vous remercie de nous avoir
a apporté le plus que tout le monde
La presse tunisienne a révélé
que cette affaire allait être por-
tée devant les tribunaux tuni-
siens ; le confirmez-vous ?
attendait de lui. C’est un excellent
technicien, en plus, il est le buteur
du club. Je crois, sincèrement, qu’il
accordé cette interview exclu-
sive…
C’est à moi de vous remercier.
Mes salutations à vos lecteurs et à
a
les moyens de jouer en Europe, et
Sincèrement,
je
n’ai
pas
eu
je
lui souhaite de réaliser ça, car c’est
connaissance de cette information.
un super joueur. Néanmoins, pour
tout le peuple algérien.
Entretien réalisé par
Nedjmou S.
Et est-ce que vous envisagez de
le faire ?
Non, non, pas du tout. Pourquoi
le moment, il vaut mieux qu’il reste
avec nous au Club Africain, car on
a encore besoin de lui (rires…).
de
de
Rachid Ghezzal convoqué par la CD Comme nous l’avons indiqué dans l’une de nos précé-
Rachid Ghezzal convoqué par la CD
Comme nous l’avons indiqué dans l’une de nos précé-
dentes éditions, la violente semelle infligée par le joueur
Feghouli et Valence
en déplacement à Barcelone
Le Gazélec
de l’Olympique Lyonnais, Rachid Ghezzal, sur la cheville
du défenseur du Stade de Reims, Aïssa Mandi, dimanche
dernier, pourrait bien lui coûter cher. En effet, et bien qu’il
n’ait reçu qu’un simple avertissement lors du match, la com-
mission de discipline de la Ligue française de football, qui
Mbolhi
fait
retirer
trois
s’est points
Le FC Valence de Sofiane Feghouli rencon-
trera, ce soir à partir de 19h, l’Espanyol de
Barcelone, en terre catalane, pour le compte
de la 31 e journée de la Liga espagnole. L’in-
ternational algérien sera titulaire.
a été saisie par la commission de visionnage, a décidé d’étu-
dier cette action de près et de convoquer le joueur lyonnais
pour jeudi 2 mai. Selon la presse française, le joueur, qui aura
Lacen et Getafe iront
à Valladolid
à s’expliquer devant les membres de la commission de disci-
pline sur la portée de son geste, pourrait écoper jusqu’à trois
matchs de suspension.
Le Celtic Glasgow relance la piste Abdoun
Pour leur part, Medhi Lacen et son équipe de
Getafe auront à faire un déplacement péril-
leux pour jouer sur la pelouse du Real Val-
ladolid. Une rencontre qui devrait voir le
milieu algérien débuter une nouvelle fois
sur le banc, lui qui n’entre pas du tout
Selon la presse grecque, le Celtic Glasgow est revenu, ces der-
niers temps, à la charge, au sujet du milieu de terrain algérien de
l’Olympiakos, Djamel Abdoun. En effet, le mythique club écos-
sais, qui avait déjà manifesté son grand intérêt pour l’ancien in-
ternational algérien lors du dernier mercato hivernal, n’a donc
pas fermé la porte à cette piste. Les dirigeants du Celtic auraient
même formulé une alléchante offre à leurs homologues grecs,
mais ces derniers temporisent encore et préfèrent attendre la fin
de la Coupe de Grèce pour faire part au joueur de cette offre et
discuter avec lui d’un éventuel départ en fin de saison. Rappelons
qu’Abdoun est fortement sollicité en ce moment, puisqu’en plus du
Celtic, l’Olympique de Marseille et le Besiktas de Turquie sont eux
aussi sur les rangs.
Suite aux incidents qui
ont
dans les plans du coach, Luis Garcia.
émaillé la rencontre
mettant
aux prises le Gazélec
Ajaccio
avec l’AS Monaco,
disputée le
1 er
mars
dernier
Medjani affrontera
Auxerre
commission
de
discipline
de
la a la
Ligue
de
football
décidé
de
sévir
de
punir
assez
lourdement
club
il être corse.
En
effet,
ce
dernier
vu
son
stade,
se française Ange-Casanova, est
suspendu
pour
une
durée
de
cinq
matchs
et
surtout,
s’est
fait
retirer
trois
points.
Les
co-
équipiers
du
gardien
a Ouahab
Pour le compte de la 32 e journée de L2, la
formation de Monaco, qui piétine depuis
quelques journées, défiera l’AJ Auxerre
chez lui cet après-midi, au stade de
l’Abbé-Deschamps. Une rencontre qui
s’annonce compliquée pour les Moné-
gasques, lesquels demeurent, néan-
moins, toujours leaders du classement.
Raïs
Mbolhi,
déjà
bons
derniers
S.S. F.F.
S. F.
de
L2,
retrouvent
désormais
avec
19
points
seulement
au
compteur.
La
descente
en
Na-
tional
quasi
à et le confirmée. Ajaccio,
avec 19 points seulement au compteur. La descente en Na- tional quasi à et le confirmée.
avec 19 points seulement au compteur. La descente en Na- tional quasi à et le confirmée.
avec 19 points seulement au compteur. La descente en Na- tional quasi à et le confirmée.

N° 2251 Jeudi 11 avril 2013

Coup d’œil Équipe nationnale

2251 Jeudi 11 avril 2013 Coup d’œil Équipe nationnale 0 3 L a Fédération algérienne de

03

L a Fédération algérienne de football continue de pros- pecter pour élargir la barre technique de l’EN. Ainsi, ce léger remaniement souhaité

entre le président de la FAF et l’en- traîneur national, Vahid Halilhod- zic, qui devrait intervenir avant le mois de juin prochain, ne sera pas d’envergure puisque le coach Halil- hodzic, qui fait confiance à ceux qui sont sur place n’a, contrairement à ce qui a été rapporté, jamais exigé l’arrivée d’un adjoint pour l’aider à concrétiser les objectifs de l’Equipe nationale.

Un jeune technicien sera prochainement nommé

Pour être clair, Vahid Halilhod- zic, qui assume pleinement ses res- ponsabilités, n’entend pas du tout associer un quelconque technicien dans ses prises de décisions tech- niques, comme supposé par cer- tains. Seulement, ayant constaté que son staff était très restreint, il a jugé utile de l’élargir par le recrute- ment d’un jeune technicien qui tra- vaillera sous sa coupe et sera considéré comme un simple mem- bre du staff de l’EN. Ce jeune tech- nicien sera prochainement nommé. «Le staff de l’EN sera ren- forcé, on aura besoin, peut-être, d’un préparateur physique ou d’un autre technicien pour assumer des tâches bien précises», nous a dit Halilhod- zic lors de sa dernière conférence de presse qui avait précédé le match Algérie-Bénin le 26 mars passé.

Kaoua sera remplacé

Comme cela était convenu bien avant le dernier match des Verts

Les changements

prévus au sein du staff

technique connus

changements prévus au sein du staff technique connus contre le Bénin, Abdennour Kaoua sera prié de

contre le Bénin, Abdennour Kaoua sera prié de quitter ses fonctions. Son remplaçant, qui n’est pas encore connu, aura pour mission d’assurer

la préparation des gardiens de but de l’EN, durant les stages de prépa- ration et les rencontres internatio- nales des Verts seulement. Le

nouvel entraîneur des gardiens, qui n’aura plus pour mission de suivre les performances des joueurs, n’aura pas de salaire fixe. Il sera payé selon

les regroupements de l’EN et des matchs officiels qu’il aura à effec- tuer.

Biscotti malade, un préparateur physique sera engagé

L’entraîneur national, Vahid Ha- lilhodzic, s’est, lors de la dernière conférence de presse animée à la salle des conférences du stade du 5- juillet, plaint du manque d’assis- tance dans son travail. C’est ainsi qu’on vient d’apprendre que le staff technique nationale sera renforcé par l’arrivée d’un réparateur phy- sique pour pallier le départ de Gianni Biscouti, malade depuis quelques jours, Hospitalisé, Biscotti n’est plus en mesure d’assumer son métier au sein du staff technique des Verts.

L’EN a besoin de sérénité et de tranquillité

Au moment où certains ont com- mencé à parler d’une révolution au sein du staff technique, eh bien, rien ne se fera dans sens, du moins pas avant le mois de juin prochain. Les responsables de la FAF, satisfaits du travail accompli par le sélection- neur national, Vahid Halilhodzic, et ses adjoints, prônent la stabilité en ce moment crucial de l’année. Il faut dire que la sélection nationale, qui s’apprête à livrer un virage impor- tant au mois de juin prochain, aura besoin beaucoup plus de sérénité et de tranquillité, à la veille deux dé- placements périlleux au Bénin et au Rwanda, décisifs pour une qualifi- cation au prochain Mondial-2014. M. A.

Kadir : «Des joueurs comme Ronaldo sont critiqués, alors pourquoi ne le serais-je pas ?»

P ressenti pour commencer le match d’entrée face à Lille, l’Al- gérien de Marseille, Foued

Kadir, l’ex-Valenciennois, évoque son retour dans la région du nord de la France : «Je suis très heureux de retrouver cette région où j’ai gardé beaucoup d’amis, avec lesquels j’ai

gardé contact. Avec mon transfert ici

à Marseille, la CAN puis la reprise

avec l’OM, je n’ai pas eu vraiment le temps d’y retourner. C’est la première fois réellement que je reviens dans une région où j’ai y passées de très belles années.»

«A Valenciennes, je jouais le maintien, à l’OM, c’est les places européennes, ce n’est pas pareil !»

Foued Kadir évoque sa nouvelle vie à Marseille et surtout les exi- gences d’un club plutôt habitué à jouer les premiers rôles. A la ques- tion de savoir s’il ressentait cette pression des grands clubs à l’OM, Foued dira : «Je la ressens surtout dans le groupe. Lorsque j’entends cer- tains joueurs s’exprimer, je ressens chez eux une habitude de ce genre d’événements, de jouer le haut du ta- bleau et les places européennes, donc

il est vrai qu’il y a une certaine séré- nité qui se dégage. Jouer le maintien et le haut du tableau, c’est totalement différent et je le ressens vraiment ici

à Marseille.»

«Quand j’analyse mon match contre Bordeaux, je ne pense pas être passé à côté»

Revenant sur sa production pourtant correcte face à Bordeaux, vendredi passé, le milieu de terrain de l’Olympique de Marseille n’a pas trop apprécié les critiques gratuites

dont il a fait l’objet. Aguerri à ce genre de situation, Kadir, qui n’a ja- mais reçu un cadeau de personne depuis qu’il avait commencé à Mar- tigues, s’est défendu : «Les critiques font partie du métier. Ce ne sont pas les premières critiques que je subies et ce ne sera certainement par les dernières non plus. Pour autant,

quand j’analyse mon match contre Bordeaux, je ne pense pas être passé à côté. Je pense avoir fait un match correct. Je n’ai pas été très bon, et pas très mauvais non plus. Des joueurs comme Cristiano Ronaldo sont critiqués, alors pourquoi ne le se- rais-je pas ?»

«Les critiques font partie du métier, ça me rend encore plus fort»

Pas du tout déstabilisé par ces critiques qu’il a es- suyées de la part d’une certaine presse en France, un peu à la fa- veur du meneur de jeu de l’Equipe de France, Mathieu Valbuena, Foued Kadir dira à ce sujet : «Je suis un compétiteur et chaque fois que j’entre sur un terrain, c’est pour ga- gner et donner le meilleur de moi- même. Même à l’entraînement, mais en match encore plus. Effectivement, c’est probablement une source de mo- tivation, mais je ne me prends pas la

tête plus que ça, car cela fait partie du métier.»

«Mes débuts à l’OM ont été difficiles»

Concernant ses débuts à Mar- seille, Foued Kadir avoue que cela n’a pas été facile à son arrivée, mais qu’il a réussi à vite s’adapter au groupe olympien où il compte quelques amis d’enfance : «Le début

où il compte quelques amis d’enfance : « Le début a été compliqué. Difficile. Notam- ment

a été compliqué. Difficile. Notam- ment durant les semaines qui ont précédé le match face à Bordeaux,

car je n’avais pas beaucoup joué. Et je reconnais qu’être titulaire contre Bordeaux, dans un poste où je me sens bien, c’était pour moi une fierté. Mais cela faisait tout de même plus d’un mois que je n’avais pas joué, et malgré ce manque de compétition, je trouve que je m’en suis plutôt bien tiré.»

«C’est bien d’avoir du rythme, mais il me faut du temps de jeu»

Très à l’aise comme meneur de jeu axial, son poste de prédilection, Foued Kadir estime que si le coach Eli Baup lui renouvelle sa confiance dans ce registre, il sera encore meil- leur à l’avenir : «Le coach m’a aligné dans un registre que je connais bien, puisque j’évoluais ainsi à Valen- ciennes. C’est un poste dans lequel je me sens très à l’aise, et si j’ai l’occa- sion d’enchaîner, je crois que je serai encore mieux. Car pour un joueur, il est important de trouver le rythme, mais pour cela, il faut du temps de jeu.»

«J’étais heureux quand Pedro a marqué face au PSG»

Fan du FC Barcelone, Foued Kadir ne l’a pas caché lors de la conférence de presse précédant le match Lille-OM de ce samedi. Interrogé sur le quart de finale retour de Ligue des cham- pions joué mer- credi entre le PSG et le Barça, Foued a déclaré : «Je suis pro Barça à la base, donc j’étais content pour Barcelone. Peut-être encore plus que d’habitude. J’ai été heureux quand Pedro a mar- qué !»

«Je connais bien cette équipe de Lille !»

Après avoir bien rempli sa mis- sion contre les Girondins de Bor- deaux, Foued Kadir devrait être reconduit face à Lille. Un match im- portant que l’Algérien présente comme difficile et décisif pour la suite du parcours des Ciel et Blanc :

«Pour jouer une équipe comme le LOSC, la motivation est naturelle. C’est une très belle formation, en forme en ce moment et qui reçoit dans un stade qui est vraiment ma- gnifique. Un stade que je connais, car j’ai eu l’occasion d’y évoluer avec Valenciennes en début de saison. Je ne sais pas si c’est le bon moment pour les jouer, mais les Lillois sont impressionnants depuis quelques se- maines. Lille, c’est du costaud.»

«Je signe tout de suite pour gagner les 7 derniers matchs par un à zéro»

Présent donc à la conférence de presse d’avant-match, l’Algérien, Foued Kadir estime que l’important à ce moment de la saison est d’en- granger le maximum de points pos- sibles pour rester collés à cette seconde place qui leur permettra de disputer la Ligue des champions la saison prochaine : «Le plus impor- tant sera donc de ne pas perdre, il fau- dra prendre au moins un point. Nous sommes deuxièmes. Il ne faut pas se cacher, le plus important, c’est d’y res- ter et de tout faire pour la conserver. Il est vrai que nous sommes l’objet par- fois de critiques, sans doute, car nous ne sommes pas flamboyants dans le jeu, mais nous prenons des points et c’est cela le plus important. Je signe tout suite pour gagner les 7 derniers matchs par un à zéro.» Synthèse de Moumen A.

Ghazi fait exulter le public mouloudéen

Après l’égalisation de l’Entente de Sétif, le milieu de terrain du MCA,

Karim Ghazi s’est dirigé vers les sup- porters pour leur demander d’encoura-

ger son équipe. Quelques minutes plus

tard, le MCA a ajouté deux buts. de l’avoir soutenu.

Besseghier prend sa revanche

Peu utilisé cette saison par son en- traîneur Djamel Menad, Mohamed Bes- seghier a pris sa revanche sur le sort hier en se montrant décisif lors de la

rencontre face à l’ESS. Le latéral droit

du MCA a provoqué le penalty trans-

formé par Djallit et marqué un but somptueux.

«Te amo Mouloudia»

Pour exprimer sa joie, le défenseur mouloudéen Mohamed Besseghier a enlevé son maillot qu’il a accroché sur le poteau de corner. Le joueur moulou-

déen avait un t-shirt sur lequel il a été écrit : «Te amo Mouloudia». Un geste

qui lui a valu un carton

Hammar s’est accroché avec un policier

Le match a connu une interruption de quelques minutes après le premier but

inscrit par le MCA. La cause en est que le

président

Hassen Hammar,

s’est violemment accroché avec un poli-

cier à l’entrée du tunnel menant au ves-

tiaire. N’ayant pas apprécié la présence massive de photographes derrière le but gardé par Khedaïria, ce qui a perturbé le

gardien de but, selon lui, il a demandé à ce qu’ils soient chassés, ce que le poli-

cier a refusé de faire. S’en est suivie une

altercation qui a pris fin avec l’interven- tion d’officiers du service d’ordre.

Metref et Bouguèche suspendus contre le MCEE

carton jaune

chacun, Hadj Bouguèche et Hocine Me-

le prochain

match de championnat qui opposera le

tref

de

l’ESS,

Ayant écopé

hier d’un

pour

sont suspendus

MC Alger au MC El Eulma.

Chaouchi et Hachoud ont défilé à Bab El Oued

du 5-Juillet,

Faouzi Chaouchi et Abderrahmane Ha- choud ont embarqué dans une voiture

appartenant à un supporter et ont inté-

les rues

d’Alger afin de fêter la qualification. Les

ont notamment défilé à

deux joueurs

gré

Sitôt sortis

du stade

un cortège qui

a sillonné

Bab

Faisan d’or.

El

Oued,

au

quartier

Gourmi et Karaoui dans la tribune

Non retenus parmi les 18 joueurs qui ont affronté le MCA hier, les deux joueurs sétifiens Gourmi et Karaoui ont pris place dans la tribune officielle d’où ils ont suivi le match. Les deux joueurs n’ont pas apprécié leur écar- tement par leur coach

04

n’ont pas apprécié leur écar- tement par leur coach 0 4 N° 2253 Samedi 13 avril

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Coupe d’Algérie

MCA 3- ESS 2
MCA 3- ESS 2

Le Mouloudia attend l’USMA

Le festival Besseghir

A la 21’, Besseghir, très offensif depuis l’entame de la rencontre, s’en- gouffrera dans la surface avant d’être descendu par Nadji. Le penalty qui s’en suivra sera transformé en coin par Djallit (2-1). Le calvaire sétifien est loin d’être terminé. Metref atten- dra la 31’ pour adresser un long centre que reprendra de volée Bes- segghir qui ne laissera aucune chance à Khedhaïria (3-1). Le jeu se cantonnera au milieu de terrain et on assistera à une âpre bataille pour la conquête du milieu. Les 22 ac- teurs seront renvoyés aux vestiaires sur une large avance au score, somme toute méritée en faveur des Mouloudéens. Les joueurs de Sétif, très certainement sermonnés par leur coach, prendront les choses en main dès la reprise. Delhoum sera tout près de réduire la marque à la 50’ si ce n’est une superbe détente de Chaouchi. Cinq minutes plus tard, Aoudia ne sera pas plus heureux sur coup franc. Velud jouera toutes ses cartes en incorporant trois atta- quants, Okbi, Michak et Tiouli, mais cela ne sera pas sans risque. Cependant, Khedhaïria et ses défen- seurs feront bonne garde.

67’, Djahnit, comme à la parade

A la 67’, Okbi profitera d’un coup franc excentré pour servir Djahnit. Ce dernier reprendra sans contrôle pour battre Chaouchi, qui n’a pas vu le départ du ballon (3-2). Cinq mi- nutes plus tard, Bouguèche, totale- ment seul face à Khedhaïria, mettra le cuir hors du cadre. Les occasions se succèderont de part et d’autre et Madouni verra sa reprise frôler la transversale de Chaouchi à la 75’. Les Sétifiens choisiront ce moment pour passer la surmultipliée et à la 79’, Chaouchi effacera un but tout fait de Okbi, suite à une belle hori- zontale. La fin de match sera tout simplement palpitante. Les deux équipes se donneront sans compter. Celle du MCA pour conserver son maigre acquis et celle de Sétif pour tenter de revenir dans le match. Les choses en resteront là et le Moulou- dia s’est qualifié pour la grande fi- nale pour avoir fait l’essentiel du jeu devant une équipe de Sétif qui a manqué de réalisme, d’efficacité, de sang-froid…De tout quoi !

T. Tche.

Stade : 5-Juillet (Alger) Affluence : record Arbitres : Abid Charef, Tamene, Boulfelfel. Avertissements :
Stade : 5-Juillet (Alger)
Affluence : record
Arbitres : Abid Charef, Tamene,
Boulfelfel.
Avertissements : Bouguèche(14’),
Besseghir(31’), Metref(90’) (MCA) ;
Nadji(20’), Djahnit (45’+2),
Benabderrahmane(69’) (ESS)
Buts : Bouguèche (7’), Djallit(21’ sp),
Besseghir (31’) (MCA) ; Nadji(15’),
Djahnit (76’) (ESS)
MCA
Chaouchi, Besseghir, Babouche,
Djeghbala, Bachiri, Ghazi, Metref,
Kacem (Moumene 81’),
Yachir(Attafen 76), Bougueche,
Djallit
Entraîneur : Menad
ESS
Khedhaïria, Ziti, Benchadi, Belkaïd,
Benabderrahmane, Delhoum, Nadji
(Tiouli 59’), Djahnit, Ferrahi(Okbi
46’), Aoudia, Madouni( Koffi
Michak 76’)
Entraîneur : Velud

La main courante sécurisée avant le coup d’envoi

Le stade 5-Juillet affichait complet plusieurs heures avant le coup d’envoi. Quelques minutes seule- ment avant le début de la rencon- tre, plusieurs agents des forces de l’ordre se trouvaient sur la main courante pour éviter tout éventuel dérapage sur le terrain.

Les photographes avaient le bon flair

Les nombreux photographes venus couvrir le match MCA-ESS ont choisi leur camp dès le coup d’envoi de la rencontre en se mettant tous derrière les bois du gardien de but sétifien Khedaï- ria. Il faut dire que les photo- graphes avaient le bon flair puisque le MCA a inscrit trois buts rien qu’en première mi- temps.

«La Coupe est à nous !»

Les supporters du MCA croient dur comme fer que le trophée de Dame Coupe ne pourra pas leur échapper cette année. Avant le coup d’envoi, un grand tifo a été réalisé par les Chnaoua sur lequel on pouvait lire : «La Coupe est à nous !»

Velud :

«On a affronté un grand Mouloudia !»

«On a raté notre début de match. Le Mouloudia était plus volontaire. On a pu, néanmoins, revenir en deuxième mi-temps. Là, l'équipe a mieux tourné, même si je dois avouer qu'on a affronté aujourd'hui une grande équipe. Un grand public, aussi. Le Mouloudia n'a pas volé sa qualification. Nous allons nous consacrer à présent pleinement sur le championnat. Nous avons franchi un grand pas vers le titre. Il faut rester concentrés pour terminer la saison avec au moins un trophée.»

avons franchi un grand pas vers le titre. Il faut rester concentrés pour terminer la saison

Ceux qui ont fait le déplacement au stade du 5- Juillet ont en eu pour leur argent tant le spectacle était de qualité. La rencontre a débuté sur les chapeaux de roues et ce sont les Mouloudéens qui, d’emblée, s’instal- leront dans le camp sétifien.

7’, Bougueche suite à un drôle de rebond !

Cependant, la première alerte est à l’actif des Sétifiens. A la 2’, Nadji verra sa reprise de la tête raser la transversale de Chaouchi. La ré- plique du MCA sera terrible. On jouait la 7’ quand Bougheche profi- tera d’une énorme erreur d’appré- ciation de Khedhaïria pour ouvrir le score. Bougueche, après avoir tota- lement raté sa reprise donnera de l’effet au ballon et cela mettra dans le vent le portier sétifien. Metref re- prendra avant que le même Bou- guèche ne finisse le travail (1-0).

15’, Nadji n’a pas tremblé

Nullement découragés, les joueurs de Sétif se rueront en at- taque et après une alerte de Del- houm, Nadji arrivera à niveler la marque suite à un tir enveloppé à la 15’. Ce but aura pour effet de survol- ter les joueurs du Mouloudia.

Hammar : «Nous étions out en première mi-temps»

«Durant la première mi-temps, je nai pas reconnu notre équipe. Nous avons pris trois buts en un laps de temps court et c’est impar- donnable à un tel niveau de la compétition. Nous nétions vrai-

ment pas dans le match.

En se-

conde période, nous étions beaucoup mieux et avons eu la possibilité de revenir à hauteur du Mouloudia. Malheureusement, la réussite n’a pas été au rendez- vous. Je dois aussi dire que larbi- trage aujourd’hui a été quelque peu vicieux, en notre défaveur. Cela dit, je félicite le MCA pour sa qualification à la finale. Pour notre

part, il nous reste le championnat à jouer à fond. Sur les 5 matches qui nous restent à jouer, 3 se dé- rouleront à Sétif. Si nous les ga- gnons, nous serons champions.»

«Ponction de 3 mois de salaire pour Karaoui et Gourmi »

«Ce quont fait Karaoui et Gourmi est inadmissible. Leur ab-

sence a porté préjudice au

sur un plan sportif puisque nous ne sommes pas qualifiés pour la fi-

nale et sur un plan financier puisque nous naurons pas la prime de la finale. Ils passeront devant le conseil de discipline et ils seront sanctionnés d’une ponc- tion de 3 mois de salaire chacun.»

club,

Menad : «Je veux remporter mon premier titre d’entraîneur avec le MCA»

«Pour ne rien vous cacher, nous re- doutions les 30 première minutes du match car, souvent, nous débutons mal nos rencontres. Finalement, c’est cette période du match qui nous a été le plus favorable. Nous avons très bien joué en réussissant à inscrire trois buts. Durant la deuxième mi-temps, nous avons cherché à gérer le score. Il y a eu quelques erreurs de marquage, dont l’une a permis à l’Entente de ré- duire le score, mais nous avons tenu le coup.»

«Si j’avais perdu ce match, on m’aurait coupé la tête»

«Il y avait de grandes attentes des supporters autour de ce match. L’enjeu était important et nous n’avions pas le droit de nous louper. J’étais moi-même sous pression. Si j’avais perdu ce match, on m’aurait coupé la tête, je le sais bien. C’est ça de travailler dans un grand club où l’obligation du résultat est omniprésente. El hamdoullah, tout s’est bien passé pour nous.»

«Que ce soit le MCO ou l’USMA, nous jouerons pour gagner»

«A présent, nous allons bien prépa- rer la finale de la Coupe d’Algérie. Franchement, je n’ai pas de préférence

d’Algérie. Franchement, je n’ai pas de préférence concernant l’adversaire à affronter. Que ce soit le MC

concernant l’adversaire à affronter. Que ce soit le MC Oran ou l’USM Alger, l’essentiel pour nous sera de gagner et remporter le trophée. J’ai le plus grand respect pour l’USMA, mais, dans une finale, il n’y a aucune référence. Ce qui

est sûr, c’est que nous jouerons pour gagner.»

«Je suis motivé, tout comme le sont les joueurs et les dirigeants»

«Depuis que j’ai débuté ma carrière d’entraîneur, je n’ai encore jamais remporté de titre. Inch’Allah, je vais remporter mon premier titre avec le Mouloudia. Je suis motivé pour réaliser cet objectif, tout comme le sont tous les joueurs et membres des staffs technique et dirigeant. C’est toujours valorisant de remporter des titres car c’est l’essence même des compétiteurs.»

«Nous jouerons à fond les matches de championnat»

«Est-ce que nous jouerons aussi la carte du championnat ? Je ne saurais le dire. Nous jouerons ce qui nous reste comme matches à fond, sans faire de calculs. Nous gèrerons chaque match à part et nous ferons les comptes à la fin. Il est certain, toute- fois, que la finale de la Coupe d’Algérie sera la priorité de nos priorités puisque c’est le stade ultime de cette compéti- tion.»

T. Che

demi-finales de la Coupe d’Algérie
demi-finales
de la Coupe
d’Algérie

15h, les joueurs du Mouloudia font leur apparition

Il était 15h lorsque les Mouloudéens sont

arrivés au stade. Avant de rentrer dans leur vestiaire, ils ont tenu à entrer sur le terrain, histoire de s’imprégner de l’ambiance qui ré- gnait dans les gradins, mais surtout prendre des enregistrements vidéo de l’ambiance que faisaient les deux galeries avant l’entame de la rencontre. Les joueurs du MCA avaient, en effet, tous leurs téléphones portables en main et filmaient le superbe décor.

Le stade archicomble 1h30 avant le coup d’envoi

L’enceinte olympique a affiché complet 1h30 avant le coup d’envoi. C’est un record dans la mesure où cela fait longtemps que le stade 5-Juillet n’a pas connu une telle af- fluence. La dernière demi-finale qui a drainé une telle foule, c’était un certain USMA-MCA, remporté par les Rouge et Noir aux tirs au but.

Les Sétifiens moins nombreux que les Sanafir

On s’attendait certainement à un nombre plus important de supporters sétifiens hier face au Mouloudia, d’autant que l’Entente compte déjà de nombreux fans dans la capi- tale. Finalement, ils n’étaient pas assez nom- breux, en tout cas beaucoup moins que les supporters du CSC lors du précédent tour contre le Mouloudia. Ils étaient environ 12 000 ayant pris place dans le virage sud.

Les tribunes 16 et 21 inoccupées

Les tribunes des gradins supérieurs 16 et 21 ont été interdites d’accès aux supporters. C’est pour éviter les jets de divers projectiles sur les gradins inférieurs, ceux occupés par les Sétifiens et ceux de la tribune officielle.

Benameur retrouve le MCA

L’entraîneur des gardiens de but de l’ESS était très heureux hier de retrouver son ex- équipe. C’est avec un grand plaisir qu’il est allé saluer joueurs et ex-dirigeants.

Les Harrachis

se retrouvent

Trois ex-Harrachis étaient hier du rendez- vous entre Mouloudéens et Sétifiens. Il s’agit de Benabderrahmane, côté sétifien, et de Djeghbala et Yachir côté mouloudéen. Les trois joueurs se sont salués avant le début de la rencontre et ont discuté ensemble et se sont souhaités bonne chance.

Belkaïd accompagné de son fils

Farouk Belkaïd, un des piliers de l’Entente de Sétif, est rentré sur le terrain accompagné de son…fils. C’est devenu une tradition pour lui, à chaque grand rendez-vous en coupe, il ramène son fils.

Madoui inspecte la pelouse

A l’entrée des deux équipes sur le terrain

pour les échauffements, Kheireddine Madoui, l’adjoint de Velud, est allé directement ins- pecter la pelouse. C’était un grand souci pour les Sétifiens qui craignaient un mauvais état du terrain qui empêcherait leur équipe de dé- velopper son jeu, basé sur la technique et les passes courtes.

Hammar sifflé par les Chnaoua

S’il y a un homme que les Chnaoua ont co- pieusement sifflé, hier, c’est bien Hassan Ham- mar, le président de l’ESS. En revanche, le premier responsable sétifien a été chaleureu- sement accueilli par les supporters de l’En- tente, lesquels l’ont longuement applaudi.

Violents accrochages entre supporters mouloudéens

D’habitude, les accrochages entre les sup- porters dans un match de football sont souvent entre les fans des deux équipes, mais hier, avant le coup d’envoi, de violents accrochages ont eu lieu entre les supporters du Mouloudia. Une bagarre générale, où, selon des témoins, on avait fait usage d’armes blanches.

Quelques échauffourées entre les deux galeries

Dans l’ensemble, tout s’est bien passé entre les supporters des deux équipes, mais avant l’entame de la partie, on a quand même noté quelques échauffourées entre les deux camps, et ce sont les Chnaoua qui sont allés provoquer leurs vis-à-vis, mais vite contenus par les forces de l’ordre qui les ont repoussés.

N° 2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Coupe d’Algérie
N° 2253 Samedi 13 avril 2013
Coup d’œil Coupe d’Algérie

Besseghier

.Aksas très ému par l’accueil des supporters

«Avec un tel public, nous pouvons remporter la Coupe du monde !»

Vous avez sorti une très belle per- formance aujourd’hui, avec un but à la clef. Un commen- taire ? Je suis très heureux de la qualification qui est l’œuvre de toute l’équipe. Je suis satis- fait de mon rende- ment personnel, surtout que j’ai contribué à la qualification. Jouer dans un tel match à enjeu est une lourde res- ponsabilité. El hamdoullah, j’ai pu relever le défi. Donc, content de votre rende- ment aujourd’hui ? Certes, j’ai inscrit un but et provoqué un pe-

Hachoud : «Quand il a marqué, j’ai sauté de joie» «J’aurais aimé jouer, bien sûr,
Hachoud :
«Quand il a
marqué, j’ai sauté
de joie»
«J’aurais aimé jouer, bien sûr, mais je
suis très content de la qualification et, sur-
tout, que Besseghier ait marqué. D’ailleurs,
après son but, j’ai sauté de joie et j’ai couru
vers lui pour le féliciter. La force du Mou-
loudia, cette saison, c’est son esprit de
groupe. Le plus important est la perfor-
mance collective. Nous sommes tous
motivés à remporter la finale. Peu
importe qui jouera, seule la
victoire comptera.»

Coupe du monde, pas seulement la Coupe d’Algérie ! Lorsque vous avez mar- qué, Hachoud est venu vous féliciter… Cela démontre bien qu’au MCA, il y a un groupe de joueurs soli- daires. Il n’y a aucun pro- blème entre Hachoud et moi. Il se trouve tout simplement qu’il y a 22 joueurs et que l’entraî- neur est amené à faire des choix. Certes, quand je ne joue pas, je ne suis pas très content car je suis ambitieux

nalty, mais je peux vous as- surer que ce n’était pas le plus important pour moi. C’est la qualification qui m’importait. De plus, jouer devant un public comme celui du Mou- loudia donne des ailes. Avec de tels supporters, on peut même gagner la

et compétiteur, mais il y a une discipline de groupe à respecter. Au- jourd’hui, ce sont tous les joueurs du Moulou- dia qui sont heureux et solidaires. Entretien réalisé par Kamel M.

Les Sétifiens jusqu’au bout

Contrairement aux supporters du CSC qui commençaient à quitter le stade, à 20 minutes de la fin de la rencontre, leur équipe étant menée au score par deux buts à zéro, les Sétifiens y ont cru jusqu’au bout. La réduction du score (3-2) à la 67’ de jeu leur a donné de l’espoir.

Deuxième finale d’affilée de Menad

L’entraîneur du MCA, Djamel Menad, disputera sa deuxième fi- nale de Coupe d’Algérie d’affilée. Lors de la dernière édition, l’ancien avant-centre des Verts a conduit le CRB en finale qu’il a perdue face à… l’ESS. Après son premier échec avec le Chabab, Menad souhaite brandir le trophée, le 1 er mai contre l’USMA ou le MCO.

05

Ayant perdu sa mère cette semaine, Amine Aksas n’a pas fait partie du groupe qui a affronté, hier, l’ESS. Mais il a accom- pagné son équipe, en prenant place dans la tribune de presse. Au moment où il tra- versait le terrain jusqu’à la tribune, les Chnaoua lui ont affiché leur soutien en chœur, et cela l’a beaucoup ému. Aksas avait les larmes aux yeux.

«Leur geste m’a touché jusqu’aux larmes»

«Franchement, j’ai été touché jusqu’aux larmes par les marques de sym- pathie que le public a manifestées à mon égard suite au décès de ma mère. Cela m’a fait très chaud au cœur. Je rends hommage à l’équipe pour sa performance et sa qualification pour la finale. Les joueurs m’ont dédié la victoire et je les en remercie.»

Une première pour Belkaïd contre le Mouloudia au 5-Juillet

Depuis qu’il a quitté le Mouloudia, ce n’est certainement pas la première fois que Belkaïd affronte ses ex-coéquipiers. En revanche, c’est la première fois où il joue contre le Mouloudia au 5-Juillet.

Khedaïria émerveillé par l’ambiance du 5-Juillet

Un joueur de l’Entente de Sétif a été particulièrement émerveillé par l’ambiance du 5-Juillet et l’affluence qu’a connue cette rencontre. Il s’agit du gardien Khe- daïria qui découvrait pour la première fois l’enceinte olympique avec un tel décor. Le Franco-Algérien n’en croyait pas ses yeux et il le faisait bien savoir. C’est la première fois qu’il évolue devant une telle af- fluence.

Chaouchi-Ziti, un regard qui en dit long

L’on se rappelle, Chaouchi et Ziti s’étaient accrochés violemment lors du match aller du championnat, à Sétif. Lors de la préparation hivernale, on avait pro- fité de la présence de l’ESS et du Moulou- dia, en Espagne, pour les réconcilier, en vain. Les deux joueurs n’en voulaient pas. Hier, à l’entrée des joueurs dans le tunnel, Chaouchi et Ziti se sont échangés un re- gard qui en dit long sur leur animosité.

Menad menacé de rejoindre la tribune

Au début de la rencontre, l’entraîneur du MCA, Djamel Menad, a contesté plu- sieurs décisions de l’arbitre, Abid-Charef. Ce dernier l’a averti verbalement en le menaçant de le renvoyer dans les tri- bunes, s’il continuait à critiquer ses déci- sions.

Les Chanoua souhaitent la qualification de l’USMA !

Une foi n’est pas coutume, les suppor- ters du Mouloudia ont souhaité une vic- toire du club frère ennemi, l’USMA, qui sera en appel, aujourd’hui, au stade Za- bana pour disputer la deuxième demi-fi- nale contre le MCO. Au moment où le MCA menait au score 3 à 1, les Chnaoua scandaient : «Inch’Allah ya Rabbi, l’USMA qualifié !» Les Mouloudéens souhaitent af- fronter l’USMA pour lui refaire le coup des deux dernières finales remportées par le MCA.

le coup des deux dernières finales remportées par le MCA. Benali ovationné Il a pris sa
Benali ovationné Il a pris sa revanche sur l’ESS Le technicien mouloudéen a pris sa
Benali ovationné
Il a pris sa
revanche sur l’ESS
Le technicien mouloudéen a pris
sa revanche sur l’ESS qui l’a battu
lors de la dernière finale de Coupe
d’Algérie, alors qu’il coachait le CRB.
Djamel Menad a barré la route cette
fois-ci aux Sétifiens et les a privés
d’un éventuel deuxième doublé d’af-
filée.
L’ancien stratège du MCA et ancienne
coqueluche des Chnaoua était présent,
hier, au 5-Juillet, où il a suivi l’affiche de
ces demi-finales de la Coupe d’Algérie. S’il
pensait pouvoir passer inaperçu, il avait
tort. Del Piero a pu se rendre compte, en
effet, que sa popularité chez les suppor-
ters du MCA n’a pas baissé d’un iota. Be-
nali a été tout simplement ovationné par
les Chnaoua qui ne l’ont jamais oublié
Présent au stade
Chalali conforte la rumeur
Hier, encore une fois, la présence de Mohamed Chalali au stade 5-
Juillet n’est pas passée inaperçue. Comme on le sait, on a évoqué
sans cesse ces derniers temps des contacts entre les responsables du
MCA et le milieu de terrain de la JSK, et la présence du joueur hier au
stade olympique à l’occasion des demi-finales contre l’ESS a un peu
conforté cette information, d’autant que ce n’est pas la première fois
que Chalali vient suivre un match du Mouloudia au 5-Juillet. Il a déjà
été présent lors du match face au CRB, et cette fois-ci, il n’a fait
qu’alimenter la rumeur. Comme on dit, il n’y a pas de fumée sans feu.
K. M.

06

N° 2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Coupe d’Algérie Gourmi et Karaoui s’invitent dans
N° 2253 Samedi 13 avril 2013
Coup d’œil Coupe d’Algérie
Gourmi et
Karaoui s’invitent
dans les débats
du MCA
Demi-finale
de la Coupe
d’Algérie,
Réunion technique avec
les joueurs de chaque
compartiment
La nouvelle de l’attitude de
Gourmi et Karaoui, qui ont dé-
cidé dans un premier lieu boy-
cotter le déplacement à Alger,
s’est propagée telle une traînée
de poudre à l’hôtel Al Aurassi,
lieu du regroupement des
Mouloudéens. Tous les
joueurs ont entendu parler de
cette affaire, qui était sur
toutes les langues. Chaque
élément est allé de son propre
commentaire, surtout qu’une
armada d’ex-joueurs de l’Entente
évolue au MCA. Au début, les
Mouloudéens croyaient que cette
affaire n’était qu’une ruse pour les
déconcentrer mais par la suite ils
ont eu la confirmation que les
deux joueurs avaient été renvoyés
par le coach français, Velud, pour
comportement anti-profession-
nel.
Menad a demandé à
ses troupes de ne
pas prêter attention
aux problèmes de
l’ESS
Dès que la nouvelle est
arrivée aux oreilles de
Djamel Menad et ses
collaborateurs, le coach
mouloudéen à décidé
de mettre le holà à
toutes ses allégations.
L’ex-international est inter-
venu pour que ses joueurs
restent concentrés sur leur
mission, sans se disperser en se
focalisant sur les soucis de leur
adversaire. «Il faut vous concen-
trer sur votre mission. Il ne faut
surtout pas vous dispersez en
se focalisant sur les soucis ou
les problèmes de notre ad-
versaire. Vous devez rester
très concentrés sur ce que
vous devez faire sur le
terrain. Il ne faut sur-
tout pas rentrer dans
ces considérations, en
cherchant à ce qui se
passe chez l’équipe
adverse au risque de
vous sortir de votre
match», dira
Menad à l’endroit
de ses joueurs qui
ont été réceptifs à
son message. L’ex-
périence des
joueurs moulou-
déens devait leur
permettre de ne pas
se disperser en fai-
sant une fixation sur
les déboires de leur
futur adversaire.
T. Che
Une fois n’est pas coutume, Djamel
Menad a tenu une réunion technique
avec les joueurs de chaque comparti-
ment. C’est la défense qui a ouvert le
bal vers 11h, avec une réunion d’un
quart d’heure. Les Bachiri, Djeghbala,
Babouche, Hachoud ont été mis en
garde contre les erreurs de marquage
aux conséquences fâcheuses. Par la
suite, c’est les joueurs du milieu de ter-
rain qui ont pris le relais avec les Me-
tref, Ghazi et Kacem qui doivent faire
bloc comme un seul homme face à
Delhoum et les siens. La ligne avant,
considérée comme le maillon fort de
l’équipe, a clôturé les débats. Yachir,
Bouguèche et Djallit doivent faire
preuve d’une très grande réussite pour
transformer la moindre opportunité
qu’ils auront, durant une partie qui re-
pose essentiellement sur leur capacité
à prendre à défaut la défense enten-
tiste, considérée comme la meilleure
du championnat. Menad et ses colla-
borateurs n’ont rien laissé au hasard,
car on sait qu’à ce niveau de la compé-
tition chaque petit détail aura son im-
portance. Et pour atteindre la finale de
la Coupe d’Algérie, chaque comparti-
ment de jeu doit être irréprochable
dans la gestion de la rencontre. Et c’est
vers midi que les camarades de Ba-
bouche ont pris leur déjeuner, avant
de quitter l’hôtel pour se rendre à la
mosquée d’Al Biar pour la prière du
vendredi.
T. Che

Il s’est entraîné hier matin en solo à Bouchaoui

Hadj Aïssa se prépare à jouer contre l’Entente

Le meneur de jeu mouloudéen, Lazhar Hadj Aïssa, affiche clairement une vo- lonté de refaire sur- face, avant la fin de la saison. Après avoir effectué deux séances de travail avec ses ca- marades, Lazhar a bossé hier matin en solo, à la forêt de Bouchaoui. Le joueur veut tout met- tre en œuvre, afin d’être opérationnel pour la 27 e journée de champion- nat qui donnera lieu à une affiche choc face à l’Entente de Sétif, dans un remake de la demi-finale de la Coupe d’Algérie. Menad nous avait déclaré, il y a quelque temps, qu’il ne comptait faire jouer Hadj Aïssa que lorsque celui-ci sera prêt sur le plan physique et psychologique. Hier matin, lors de son interven- tion sur les ondes de la radio Al Bahdja, Farid Zemiti, l’entraîneur adjoint de Menad a confirmé aux auditeurs que Hadj Aissa est sur la bonne voie et que son retour à la compétition pourrait se faire dans les semaines qui viennent. Un re- tour contre son ancien club, serait tout un symbole pour Lazhar qui tient à jouer pour répondre à tous ses détracteurs et ceux qui ont an- noncé sa fin de carrière. Dans le cas d’une qualification pour la fi- nale de la Coupe d’Algérie, Hadj Aïssa pourrait même faire partie des projets du staff technique. Mais d’ici là, l’objectif du joueur sera de bien s’armer pour la réception de l’Aigle noir en championnat. T. Che

Il insiste pour la C1 avant le centenaire du club

Amrouche

«Mon objectif est d’offrir la Ligue des Champions au MCA»

ministration de la SSPA/MCA. Kamel Am- rouche a tenu à se déplacer hier en début de soirée à l’hô- tel Aurassi où l’équipe était en mise au vert. Ce dernier savait que sa présence allait motiver davantage les joueurs, car la présence de leur président ne pourra qu’attester son soutien inconditionnel à l’équipe.

Il a évité de leur mettre plus de pression Fort de son expérience, le patron du Mouloudia a évité de faire un discours aux joueurs. Kamel Amrouche sa- vait pertinemment que les co- équipiers de Babouche étaient déjà sous pression. Ce dernier s’est contenté juste de les sa- luer et leur souhaiter bonne chance. Un geste fortement apprécié par les joueurs qui depuis le retour de la Son- trach tous les problèmes qu’ils avaient rencontrés, ont été ré- solus. Par la suite, Amrouche a discuté avec Ghrib et Rafik Hadj Ahmed en leur qualité des deux premiers responsa- bles de l’équipe. Le patron du Mouloudia a affiché sa satis- faction des conditions de pré- paration de l’équipe, qui n’a manqué de rien. Lorsqu’on sait que Hadj Ahmed et comme à ses habitudes n’a rien laissé au hasard, faisant valoir son sens d’organisation. K. M.

Le patron du Moulou- dia ne cache jamais ses ambitions de redorer le blason de son équipe. De nature ambitieuse, Kamel Amrouche a fixé très haut la barre, dès qu’il a pris le club en main. Il a clairement affiché son souhait de permettre au MCA de retrouver sa grandeur, et cela reste tributaire d’un pro- gramme de travail ambitieux qui mènera le MCA à gagner tout simplement la Ligue des Champions. Invité par la radio, le patron du Moulou- dia, Kamel Amrouche, a réi- téré ses engagements à donner au MCA une nouvelle dimension et lui permettre d’accrocher sa deuxième étoile sur le maillot. «Le Mou- loudia est un grand club, et nous sommes en train d’œu- vrer pour qu’il retrouve son lustre d’autan. Mon objectif est de lui offrir la Ligue des Champions avant le cente- naire et ce, à travers un pro- gramme ambitieux.»

Il a veillé à être présent à El Aurassi pour encourager les joueurs En dépit de ses obliga- tions professionnelles, en tant que haut responsable au sein de la Sontratach mais aussi en sa qualité du président du conseil d’ad-

mais aussi en sa qualité du président du conseil d’ad- Sayeh et Yalaoui convoités par plusieurs

Sayeh et Yalaoui convoités par plusieurs formations

En dépit du re- crutement effectué en début de saison par le Mouloudia, personne n’imagi- nait que Sayeh et Yalaoui allaient passer incontesta- blement leur plus mauvaise saison de leur carrière. Réus- sissant à terminer la saison passée comme deuxième meilleure buteur du Mouloudia, défiant tous les pronostics. Sayeh s’est retrouvé, étrangement que cela puisse paraître, sur le banc des remplaçants cette saison, avant que son nom ne figure

même pas sur la liste des dix-huit. Une situation qui ne l’a pas laissé in- différent et il a émis le vœu de changer d’air, lui qui est convoité actuelle- ment par plusieurs clubs qui veulent s’offrir ses services la saison prochaine. Nabil Yaloui qui était lui aussi l’un des piliers de l’équipe la saison passée, se trouve aussi dans une si- tuation difficile. Bien qu’il a réussi cet exercice à don- ner un plus a chaque fois qu’on lui fait confiance, et même lorsqu’il fait son en- trée en cours du jeu. Ce dernier s’est re- trouvé lors de cette phase retour du championnat carrément sur le banc. Ya- laoui, que certains surnomment le joker de luxe, n’attend que la fin de saison pour

changer d’air, lui qui est convoité par plusieurs clubs.

changer d’air, lui qui est convoité par plusieurs clubs. Le CRB et le CSC sur les

Le CRB et le CSC sur les traces de Sayeh Reda Sayeh qui lui reste une année de contrat à ho- norer, semble être sur le ca- lepin du CRB et du CSC qui veulent s’offrir la saison prochaine. En plus de ses qualités, le joueur n’est pas en position de force pour exiger un gros salaire, ce qui explique l’attention que ces deux prestigieux clubs lui accordent. Bien que le contact ne soit qu’à un stade primaire, Sayeh n’at- tend que la fin de saison pour demander sa lettre de libération.

Des proches de la JSK veulent faire revenir Yalaoui Quant à Nabil Yalaoui, qui a aussi des contacts qu’il ne veut pas dévoiler, il a des touches avec son ancienne équipe qui est la JSK. Selon une source digne de foi, on laisse entendre que des proches du club kabyle ont pris attache avec lui, pour lui arracher son accord de principe à revenir à la JSK. Sachant que ce dernier a réalisé une bonne saison avec son ancienne équipe, mais certains ont tout fait pour le pousser à partir à cette époque, car il a refusé de prolonger son contrat avant la fin de saison. La même source ajoute que Yalaoui ne trouve aucun in- convénient à revenir à la JSK, mais il pré- fère étudier toutes les propositions avant de prendre une décision finale.

K. M.

Demi-finale de la Coupe d’Algérie, ESS-AC Léopards, les dates des deux matchs connues Ayant perdu
Demi-finale de la Coupe d’Algérie,
Demi-finale
de la Coupe
d’Algérie,

ESS-AC Léopards, les dates des deux matchs connues

Ayant perdu le match aller (4-1), les Léopards avaient remonté leur retard en inscrivant trois buts, lors du match retour, à Dolisie. Ce score

a été suffisant pour qualifier l’équipe congolaise. C’est en toute fin de match que les Congolais ont arraché leur qualification en 8 es de finale, pour affronter l’ESS. L’AC Léopards s’est imposé grâce à des buts qui ont été inscrits par Dram Bene (30’ et 90’) et Kalima, sur penalty (56’).

Le match aller se jouera le 20 avril,

à Dolisie. Le retour est prévu pour le 4 mai, à Sétif.

L’ESS à Brazzaville le 18 avril

Au-delà du match de demi-fi-

nale de Coupe d’Algérie, les di- rigeants sétifiens se sont affairés à préparer le dé- placement au Congo. Les Sétifiens ont choisi la compagnie Royal Air Maroc. Une escale, après

le départ

d’Alger, est pré- vue à Casablanca. Par la suite, la délégation sétifienne s’envolera directement à destination de Brazzaville. L’arrivée est prévue le 18 avril. Le match AC Léopards- ESS se jouera au stade municipal

Denis Sassou Nguesso. D’habitude, les Léopards se produisent à gui- chets fermés dans cette enceinte. L’AC Léopards est le champion sor-

tant du Congo, après avoir terminé

à la seconde place, lors des années

2009, 2010 et 2011. Le futur adver- saire des Sétifiens a gagné la Coupe du Congo à trois reprises (2009,

2010, 2011) et la Super coupe, en 2009 et 2011.

K. L.

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Coupe d’Algérie

2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Coupe d’Algérie Près de 20 milliards 0 7 Chaouchi

Près de 20 milliards

07

Chaouchi : «MCO ou USMA, nous aurons le trophée»

«Nous savions que le match allait être difficile. Déjà, c’est une demi- finale, ce qui est déjà un stade avancé et relevé de la compétition. Quand, de surcroît, on affronte l’une des meilleures équipes d’Algé- rie, c’est clair que ce n’est pas fa- cile. Ce qui a fait la différence est que nous avons à présent l’expé- rience des grands matches. Nous avons bien su gérer celui-là.»

«Inscrire trois buts nous a aidés à bien gérer le match»

«D’habitude, nous

avons tendance à rater la première demi- heure de jeu. Cette fois, nous étions bien concentrés. Nous avons bien préparé ce match durant la se- maine sur le plan psycholo- gique. L’entraî- neur nous a beaucoup parlé pour insister sur

la nécessité de ne

pas rater le début du match. Sincère- ment, nous ne rê- vions pas d’une aussi bonne entame. Nous savions que le match allait être serré, mais le fait d’avoir ins-

crit trois buts nous a donné plus de sérénité pour pouvoir gérer la suite de la rencontre. A présent, nous sommes en finale. Cela m’importe peu que nous jouions contre le MCO ou l’USMA. Nous aurons le tro- phée, point.»

«Je dédie cette qualification aux Chnaoua et à Wito»

«Je me suis donné à fond comme d’habitude. Si j’ai été le premier à fêter cette qualification, c’est parce que je suis un compétiteur et un gagneur qui aime les grandes per- formances. Je dédie cette qualifica- tion à tous les supporters du MC Alger, les Chnaoua, que ce soit ceux qui étaient au stade ou ceux qui n’ont pas pu venir. Je la dédie éga- lement à la mémoire de Wito (son ami décédé il y a quelques mois, ndlr), Allah yerrahmou.»

«Je respecte les A’, mais ma place est en sélection A»

«J’aimerais expliciter une chose : si j’ai dit que je ne voulais pas être convoqué dans la sélection A’, cela

ne signifie pas que je ne respecte

pas cette équipe. Je voue le plus grand respect à toutes les sélec- tions nationales. Je voulais juste dire que, en toute objectivité, ma place est dans la sélection A. Ce n’est ni de la prétention ni de l’arro- gance, mais juste la vérité.»

K. M.

dépensés Un premier bilan financier a été établi par le responsable de la trésorerie de l’ESS. Ce document fait état d’une dé- pense de 20 milliards et ce, depuis l’en- tame de l’actuel exercice. Ces dépenses englobent les différents salaires et les dépenses inhérentes aux déplacements effectués par toutes les catégories que compte le club.

Plus d’un milliard de centimes en primes de matches

Tous les bons résultats de l’équipe de Sétif ont permis aux joueurs d’empocher des primes conséquentes. Leur global montant se chiffre à plus d’un milliard de centimes. Il est utile de rappeler que les joueurs n’ont touché aucun centime, suite à leurs succès en Coupe d’Algérie, avant cette demi-finale.

Coupe d’Afrique : 50 millions pour une qualif’ aux poules

Pour ce qui est de la Coupe de la CAF, le barème de primes a d’ores et déjà été établi. Il sera d’un montant de 50 mil- lions de centimes pour chaque joueur en cas de qualification à la phase de poules.

La masse salariale considérablement réduite

Avec les départs de plusieurs joueurs,

à l‘instar de Soltani, Anab et Challali, qui

étaient considérés comme de gros sa- laires, la trésorerie du club s’est trouvée grandement soulagée. En effet, si on dé- duit les salaires des nouvelles recrues, le club sétifien économisera un milliard par mois. Il faut dire que trois des joueurs qui ont quitté le club de Sétif percevaient un salaire supérieur à 200 millions de centimes. Le montant global des men- sualités des nouvelles recrues est de 380 millions, la masse salariale, qui est ver- sée mensuellement, s’est trouvée ainsi considérablement réduite.

Les «Ultra Inferno» félicités

Les responsables d’un des groupes de supporters de l’ESS, «Ultra Inferno», ont été reçus par Hammar. Ce dernier a tenu

à les féliciter. Il faut dire qu’ils ont fait le spectacle dans les tribunes lors de tous les matches joués par l’équipe, jusque- là. Tifos, banderoles, etc… ont orné les spectacles sur le terrain et dans les gra- dins aussi.

Amrouche : «J’ai une pensée pour les anciens du Mouloudia»

«J’ai regardé le match, bien sûr. Je m’attendais à un match serré, mais j’ai été très content que le Mouloudia inscrive trois buts dans un tel match. En deuxième mi-temps, j’ai vécu quelques moments d’angoisse de crainte que l’Entente n’égalise, mais le MCA a tenu le coup. Je suis très heureux. Aujourd’hui, j’ai une pensée pour tous les anciens qui ont fait la gloire du Mouloudia.»

S. B.

ASO

ASO
ASO
ASO
ASO
Zaoui, Ali Hadji et Mellouli encouragent les Espoirs Trois joueurs étaient présents hier au stade
Zaoui,
Ali
Hadji et
Mellouli
encouragent
les Espoirs
Trois joueurs étaient présents hier au
stade Boumezrag pour suivre le match des
Espoirs et leur donner un coup de pouce
moral. Il s’agit de Samir Zaoui le capitaine
de l’équipe, Ali Hadji Karim et aussi Farid
Mellouli qui ont aussi suivi le match des
demi-finales.
Benchouia
a supervisé les
jeunes, hier
Ce match
a vu aussi
de Mohamed Benchouia
la présence
qui a tenu à
Une semaine infernale pour l’équipe
La grève déclenche une nouvelle crise
Après trois semaines de préparatifs pour le match de l’USMA, les joueurs sont sor-
tis de leur silence en déclenchant une grève jeudi dernier où il y avait deux séances de
travail de programmées. Le staff technique était étonné de l’absence de tous les
joueurs lors de la séance matinale, avant de savoir que les joueurs étaient en grève, afin
de demander leur argent. Ce problème qui ne cesse de perturber le groupe depuis le
début de la saison va encore laisser des séquelles lors des prochaines rencontres si la di-
rection n’essaye pas de trouver un terrain d’entente avant qu’il ne soit trop tard. Une réu-
nion est prévue entre les joueurs et la direction demain avant la séance de reprise selon
certaines informations surtout qu’il ne reste que trois jours au prochain match face à
l’USMA. L’ASO joue avec le feu, on s’attend à une reprise pas comme les autres surtout
que les supporters ne pourront pas rester les bras croisés et voir ce qui se passe surtout
que la direction et les joueurs sont en train de jouer avec l’avenir du club. Medouar
devra refaire surface dans les jours à venir pour essayer de réparer les choses et conte-
nir cette nouvelle crise qui peut interrompre la reprise de l’équipe qui a encore besoin
de quelques points pour assurer son maintien
être présent avec les Espoirs, afin de
les motiver et voir le rendement de ses
jeunes promus en équipe seniors. Il était
très content de leur rendement, surtout
Merzougui, auteur d’un triplé, chose qui
lui remontera le moral, avant le match
de l’USMA.
Les
primes, ce
dimanche
La direction de l’ASO devra
verser demainn avant la séance
d’entraînement, les primes de
matches de l’USMH et du WAT, afin
de permettre aux joueurs de préparer
le match de l’USMA dans les meilleures
conditions mo-
rales.
A. F.
Zaoui : «On en a marre de cette situation»
Chaude
sera la reprise !
Le capitaine d’équipe, Samir Zaoui, s’est exprimé au sujet de cette grève des joueurs en
disant que «la situation est grave et qu’il faut faire quelque chose surtout que les joueurs se
sentent délaissés et ont peur pour leur argent, signalant qu’il y a des éléments qui n’ont pas
eu le moindre sou depuis cinq mois déjà. Il a expliqué cette grève d’un jour comme une
manifestation des joueurs afin de faire bouger la direction». Le groupe devra reprendre
les entraînements aujourd’hui pour préparer le match de l’USMA car les joueurs n’ont
pas l’intention de jouer avec l’avenir de l’équipe qui est tout aussi important pour eux
mais cette situation doit changer et ils attendent une réaction de la direction d’ici le
match de l’USMA si elle ne veut pas avoir d’autres réactions négatives de la part des
joueurs lors des semaines à venir.
Le groupe devra reprendre
les entraînements, aujourd’hui à
18h, pour préparer
le match de
mardi, une reprise qui connaîtra
sans doute la présence des responsa-
bles de l’équipe, afin
de parler aux
joueurs de ce qui s’est passé jeudi
dernier. Les supporters seront aussi
présents car ils n’ont
pas compris le
A. F.
geste des joueurs et viendront pour
leur parler surtout qu’il ne reste
pas beaucoup de temps avant le
prochain match

Sbaihia :

«C’est du

chantage !»

Sur cette grève, Noureddine Sbaihia était très mécontent du geste des joueurs disant que ce n’était pas le moment d’avoir de tels agissements qui peuvent nuire aux résul- tats de l’équipe lors des pro- chaines journées surtout face à l’USMA où les trois points sont en or. Sbaihia s’est de-

mandé : «Pourquoi n’a-t-on pas fait cette grève lors des trois se- maines de trêve et attendre les derniers quatre jours avant le

match pour déclencher une telle

crise.» Il a trouvé irresponsa- bles les joueurs surtout ceux qui ont des années dans l’équipe et qui ont toujours eu leur argent. L’équipe tra- verse une période difficile et leur devoir était d’aider l’équipe et dissuader les au- tres joueurs de faire une telle grève surtout que le club a tou- jours tenu ses engagements envers les joueurs, le P-DG

nous a aussi déclaré que «la direction devra verser aux joueurs leurs primes de matches dimanche et ils auront leurs mois de sa- laires une fois que les sub- ventions seront dans les caisses dans les jours à venir. Tous les joueurs au- ront leur argent avant la

fin de la saison et ceux qui veulent rester resteront et ceux qui ne le veulent pas seront directement libérés. Les erreurs de cette saison ne se répéteront pas la saison prochaine d’après le PDG qui veut faire le grand ménage en fin de cette saison.»

A. F.

Coupe d’Algérie Espoirs ASO 4 - ABM 1

Les Espoirs en finale !

Ils n’ont pas démérité, les Espoirs de l’ASO qui ont gagné leur demi-fi- nale sur le sore sans appel de 4 buts à 1 devant l’équipe de l’AB Merouana dans un match à sens unique où l’adversaire a tenu tête aux locaux jusqu’à la dernière minute du temps additionnel de la première mi- temps. Merzougui a ouvert la marque à un moment très sensible renvoyant son équipe aux vestiaires avec une option pour la qualifica- tion. Les visiteurs ont voulu partir à l’assaut afin de revenir au score mais Dahmani a axé le jeu sur les contres qui ont abouti à trois autres buts dont trois de Merzougui, le meilleur Chélifien. Une qualification méritée et qui leur permettra de jouer pour la deuxième année la finale de cette compétition et pourquoi pas pren- dre leur revanche et gagner cette fois-ci.

Dahmani (ent. Espoirs) : «Je suis fier de mes joueurs»

«Ce match était une occasion pour nous de passer en finale, c’est pour ça que j’ai demandé à mes joueurs de jouer sans complexe, et ils ont fait un grand match. Ce n’est pas facile de gagner une demi-finale par ce score surtout que l’adversaire était très solide, notamment en pre- mière période où il nous a créé beaucoup de problèmes. Je suis fier de mes joueurs et j’espère qu’on pourra soulever cette coupe cette saison afin d’oublier celle perdue la saison dernière et je tiens aussi à re- mercier les supporters qui étaient au rendez-vous pour soutenir ces jeunes.»

A. F.

Demi-finale de la Coupe d’Algérie, aujourd’hui à 17h Slimani «Ce sera entre deux spécialistes» Le
Demi-finale
de la Coupe
d’Algérie,
aujourd’hui
à 17h
Slimani
«Ce sera
entre deux
spécialistes»
Le coach
du Moulou-
dia d’Oran,
Sid-Ahmed
Slimani, es-
time que
son équipe
est fin prête
pour défier
l’USM Alger
cet après-
midi. «Ce
sera un
match difficile et indécis à la fois.
Certes que l’USMA est un spécia-
liste de la compétition, mais le
MCO aussi. Ainsi ce match sera très
disputé entre deux grandes équipes.
Ce sera une grande bataille tactique
et physique», dira Slimani avant
d’ajouter : «La victoire contre
l’USM Harrach nous motivera da-
vantage car le public est revenu et
les joueurs ont repris confiance. Le
groupe est serein et nous sommes
très motivés car cela fait longtemps
que le MCO n’a pas joué une finale.
En plus nous avons d’autres atouts
comme le soutien du public et l’ap-
port du terrain.»
«Les anciens de l’USMA
m’ont filé quelques
tuyaux»
Amine L.
Le coach des Hamraoua affirme
avoir discuté avec des éléments
ayant déjà endossé le maillot de
l’USMA pour lui filer quelques
tuyaux au sujet de l’adversaire du
jour : «J’ai discuté avec certains élé-
ments, ils m’ont donné quelques in-
formations utiles en prévision de ce
match. En tous les cas, nous avons
une idée précise sur cette formation
de l’USMA et nous allons présenter
une équipe en fonction de l’impor-
tance du match et de la
qualité de l’ad-
versaire.»

08

du match et de la qualité de l’ad- versaire.» 0 8 N° 2253 Samedi 13 avril

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Coupe d’Algérie

L’heure de vérité pour les Hamraoua !

Coupe d’Algérie L’heure de vérité pour les Hamraoua ! les joueurs ont décidé d’évoquer ce problème

les joueurs ont décidé d’évoquer ce problème lors de la mise au vert. Les joueurs ont en effet réclamé la prime d’El Harrach refusant (étrangement) de toucher leur mois de salaire que les dirigeants devaient leur octroyer jeudi passé. Tellement le climat était tendu avant-hier que la séance à dû commencer avec plus d’une demi- heure de retard. Les joueurs ont dé- barqué au stade avec des chants hostiles à leur direction en présence du staff technique dans le minibus qui les conduisait au stade Ahmed Zabana. Le P-DG de la société, Larbi Abdelilah, remonté contre ceux qui ont monté cette histoire de toutes pièces, a préféré ne pas se rendre à l’hôtel pour atténuer cette crise d’ar- gent. Mais dans la soirée, certains

éléments se sont ravisés et ont de- mandé leur argent auprès de leurs di- rigeants.

Les joueurs acceptent un mois de salaire, en attendant

Une fois à l’hôtel, la plupart des joueurs sont revenus sur leur déci- sion de ne pas toucher leur chèque. En effet, ils ont accepté un mois de salaire, en attendant la prime d’El Harrach prévue après le match de l’USMA. Selon nos sources, Larbi Abdelilah aurait promis une forte prime en cas de qualification au- jourd’hui. Le P-DG devait se rendre à l’hôtel El Mouhadine hier pour passer toute la journée avec ses joueurs.

G onflés à bloc, suite à cette histoire de changement de domicilia- tion, les

Les supporters mettent la pression sur les joueurs

Une vingtaine de suppor- ters présents aux alentours du vestiaire du stade Ahmed- Zabana ont encerclé le bus des joueurs pour les exhorter à gagner ce match. En effet, ces supporters issus des quar- tiers d’El Hamri et des Amandiers ont demandé aux joueurs un par un et aux en- traîneurs de faire leur possi- ble pour assurer la qualification pour cette finale de la Coupe d’Algérie. «On veut que vous mouilliez ce maillot pour nous et pour cette ville d’Oran», dira un supporter aux joueurs avant que d’autres leur lancent :

joueurs du Mouloudia, à l’instar de leurs supporters convaincus que la FAF veut donner un coup de pouce à l’USM Alger pour une finale 100 % algéroise, veulent ren- dre leur réponse sur le ter- rain. Un désir de revanche, par rapport non seulement à l’USM Alger mais surtout à ceux qui ont tout fait pour changer le lieu du match, anime les coéquipiers du ca- pitaine Seddik Berradja. En plus de cette motivation sup- plémentaire, les Hamraoua vont bénéficier de deux au- tres avantages de taille à sa- voir l’atout du public et du terrain. Une affluence record est en effet prévue cet après- midi dans les travées du stade Ahmed Zabana où l’équipe sera certainement poussée par un public des grands jours. Reste maintenant à Sli- mani de présenter un onze compéti- tif mais surtout ne pas trop changer les postes de joueurs comme il l’a fait durant les deux derniers matches contre le WA Tlemcen et l’USM Har- rach. En tous les cas, les dirigeants du club essayent de peser de tout leur poids pour convaincre le coach à ali- gner chaque joueur dans son poste, notamment au milieu de terrain sur- tout que l’on sait que l’équipe s’en- traîne ces jours-ci au grand complet.

Ça parle aussi d’argent

Le seul point noir enregistré à la veille du match contre l’USM Alger, c’est la question d’argent qui a refait surface, jeudi en fin d’après-midi. En effet, avant de partir à l’entraînement,

«C’est le match du cœur et de la volonté. Montrez à tout le monde que le MCO est un grand club sur le terrain et qui peut se surpasser malgré la hogra». Un message bien perçu par les joueurs avant de monter dans le bus et re- joindre leur lieu de mise au vert à l’hôtel El Mouahidine.

Ils se sont rendus à l’hôtel jeudi soir

Après avoir motivé leurs joueurs durant la séance de jeudi, d’autres supporters ont jugé utile de se rendre jusqu’à l’hôtel El Mouahidine dans la soirée pour mettre de l’ambiance juste à côté de l’établissement. Une ambiance suffisante pour passer le message aux joueurs lesquels ont dû quitter leur chambre pour voir les belles images créées par les fans du Mouloudia qui ont chanté et allumé des fumigènes pendant plus d’une demi-heure avant qu’ils rebroussent chemin.

Dagoulou «Moi, j’aime bien jouer à Zabana»
Dagoulou
«Moi, j’aime
bien jouer
à Zabana»

Meçabih «Sans

le vouloir, Abdelilah

Deux joueurs sauteront de la liste des 18 Les Hamraoua sont entrés en mise au
Deux joueurs
sauteront de la liste
des 18
Les Hamraoua sont entrés en mise au vert jeudi
passé, avec 20 joueurs. L’entraîneur Sid-Ahmed Sli-
mani est appelé à éliminer deux éléments, pour com-
poser la liste des 18
qui sera présente sur la feuille de
match. A en croire nos sources, l’entraîneur communi-
quera cette liste, une fois dans le vestiaire. Certains
proches du club redoutent une mauvaise réaction de
la part des deux éléments qui seront éliminés à
quelques minutes du coup d’envoi du match sur-
tout que l’affaire Dahmane est encore vivace
dans les esprits des dirigeants lors d’un
match MCO-ASO toujours dans le
cadre de la Coupe d’Algérie.
Des panneaux qui
dérangent les dirigeants
Un différend a éclaté, hier, au stade
Ahmed-Zabana entre un dirigeant du club et le
chargé de la publicité. La raison ? Les responsables
du sponsoring de la cette compétition ont décidé
d’élever la hauteur des panneaux publicitaire au ni-
veau des gradins à plus de deux mètres. Des panneaux
qui risquent de gêner la visibilité des supporters qui
devront s’asseoir au bas des travées en face de la tri-
bune. Le dirigeant en question a expliqué aux per-
sonnes chargés de placer les placards publicitaires
que cela risquait non seulement de déranger les
supporters mais surtout les inciter à les sacca-
ger si jamais les gradins affichent complet.
Les responsables de la pub ont fait
savoir qu’ils sont là pour exé-
cuter des ordres.

a sous-estimé son équipe»

bana, il a surtout voulu dire que son équipe n’a pas les moyens de gagner dans ce stade. Or, le MCO a toujours battu l’USMA à Zabana grâce à l’apport de son public mais aussi grâce à l’équipe qu’on avait en place que le défunt Eli- mam avait montée», nous dira Ali Meçabih avant d’enchaîner : «Pour ce match, je crois que les deux équipes partent à chances égales. Désolé pour les Usmistes, mais mon cœur bat pour les Rouge et Blanc. Je sou- haite bien évidemment voir le MCO arriver en fi- nale. Cela me rappellera de bons souvenirs. J’espère aussi que le MCO arrive à se débarrasser des conflits internes car je constate que les clubs, que ce soit à Alger ou à l’est, commen- cent à s’organiser et qu’il ne reste que le MCO qui se morfond dans les pro- blèmes».

ne reste que le MCO qui se morfond dans les pro- blèmes». L’ ancien buteur des

L’ ancien buteur des Rouge et Blanc et de la sélection natio-

nale, Ali Meçabih, n’a pas trop apprécié la sortie mé- diatique du P-DG de la so- ciété, Larbi Abdelilah, qui a menacé de bouder le match, à cause de cette histoire de domiciliation. «Sincèrement, je n’étais pas content de la façon avec la- quelle Abdelilah a traité cette affaire. En refusant une première fois de défier l’USM Alger au stade Za-

L’homme en forme de cette équipe du Mouloudia d’Oran, Eudes Dagoulou, ne semble pas contrarié par le fait de jouer au stade Ahmed-Za- bana où il a inscrit plu- sieurs buts décisifs avec les Rouge et Blanc dont le premier sous le maillot du MCO à l’occasion de la Coupe d’Algérie l’année passée

contre l’ESS. L’international centrafricain pense que le terrain aussi vaste du stade Ahmed Zabana

pense que le terrain aussi vaste du stade Ahmed Zabana l’arrange beaucoup. «Personnellement, je suis un

l’arrange beaucoup. «Personnellement, je suis un joueur qui adore se produire sur les

grandes surface. La pelouse du stade Za- bana m’arrange beaucoup. Je suis déter- miné à sortir un grand match car je suis très motivé à l’idée d’aller jouer une finale de coupe d’Algérie», ex- plique Dagoulou avant le début de la séance de jeudi passé. Il ajoutera : «Je serai heureux de marquer au cours de ce match. En tous les cas, je vais donner le meilleur de moi- même pour contribuer à la qualifi- cation de mon équipe et apporter de la joie dans le cœur de mes fans.» Enfin, le Centrafricain espère que

les dirigeants prennent conscience de la situation de l’équipe et restent mobilisés jusqu’à la fin de la saison.

Demi-finale de la Coupe d’Algérie, aujourd’hui à 17h N° 2253 Samedi 13 avril 2013 0
Demi-finale de la Coupe d’Algérie, aujourd’hui à 17h
Demi-finale
de la Coupe
d’Algérie,
aujourd’hui
à 17h

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

aujourd’hui à 17h N° 2253 Samedi 13 avril 2013 0 9 Coup d’œil Coupe d’Algérie Moulay

09

Coup d’œil Coupe d’Algérie

Moulay Haddou était venu, Tarek Ghoul avait pris le chemin inverse. des MCO-USMA, ils en ont joué du- rant leur longue carrière et c'est donc naturellement qu'on les fait parler à l'occasion de ce MCO- USMA, comptant pour la demi-fi-

Moulay Haddou et Tarek Ghoul ont plusieurs points en commun. Ils sont tous deux arrières gauche, incontestablement parmis les meil- leurs, avec Benhamlat (JSK) durant les années 90. Ils ont tout deux joué à l'USMA et au MCO. Quand

nale de la coupe d'Algérie. Moulay Haddou, en sa qualité de manager général du MCO a un avis pas vrai- ment «neutre» à donner, contraire- ment à Tarek Ghoul qui «nous» analyse cette rencontre avec un recul certain. Face-à-face.

Haddou

Ghoul

«A Oran, c’est normal

que le MCO soit

favori»

L’emblématique arrière gauche des Rouge et Blanc, Haddou Moulay, qui a porté les couleurs du MCO et de l’USMA est le mieux placé pour évoquer ce très attendu match des demi-finales entre les deux équipes. Ayant passé plus de dix ans chez les Hamraoua avant d’occuper le poste de manager général, l’ex-capitaine des Verts estime que le Mouloudia d’Oran part avec les faveurs du pronostic compte tenu des facteurs terrain et public. Il pense également que le MCO, qui a fixé le maintien comme objectif, évoluera avec moins de pression par rapport à l’USMA.

«La coupe n’est qu’un bonus pour nous», déclare-t-il.

Comment se présente ce match entre le MCO et l’USMA ? C’est un match de demi-finale de Coupe d’Algérie. Il s’annonce dif- ficile pour les deux équipes car l’enjeu sera de taille. Chaque équipe souhaite faire partie de la grande finale de cette compétition populaire. Le match sera très ouvert. D’un côté, le MCO qui se trouve sur une bonne lancée ces derniers temps comme en témoignent ses résultats réalisés der- nièrement. L’USMA, pour sa part, est égale- ment en confiance suite à deux qualifications rame- nées en dehors du pays. Donc, le match sera à mon avis indécis. Ne pensez-vous pas que le fait que le match soit déplacé au stade Ahmed Zabana risque de perturber l’équipe qui a retrouvé ses repères à Bouakeul ? Il ne faut pas que les joueurs accordent trop d’importance à cette his- toire du changement de domiciliation car cela pourra les déconcentrer. Au contraire, je pense que le MCO joue mieux au stade Zabana. En tous les cas, je ne pense pas que le MCO aura grand-chose à per- dre durant ce match. Si par malheur l’équipe ne passe pas, elle devra focaliser toute sa concentration sur le cham- pionnat pour assurer le main- tien. Est-ce que vous pensez que le MCO a été lésé suite à la délocalisation de ce match du stade Habib Bouakeul à celui de Zabana ? En principe, le MCO avait raison de contester cette déci- sion mais dans un cadre orga- nisé. Il ne fallait pas faire tout ce tapage au point de mêler les joueurs à cette affaire. Sinon, pour le spectacle, il vaut mieux que cette affiche se joue à Za- bana. Le MCO ne redoute pas l’USMA, que ce soit à Boua- keul ou Zabana. Je suis convaincu que si l’équipe abor- dera ce match avec un esprit tranquille et arrive à retrouver son jeu habituel, elle battra l’USMA. Toutefois, cette équipe de l’USMA, qui est arrivée à battre le MCO à quatre

de l’USMA, qui est arrivée à battre le MCO à quatre reprises à ce même stade

reprises à ce même stade de la compétition, est considérée comme la bête noire des Hamraoua en Coupe d’Algérie… C’est vrai que l’USMA nous a éliminés à quatre reprises, mais c’était sur des terrains neutres. Cette fois-ci, les données ne sont pas les mêmes. Le MCO aura un avantage de taille celui du public et du terrain. Il faut dire aussi que le Mouloudia va devoir aborder ce match avec moins de pression que l’USM Alger qui veut sauver sa saison par ce trophée. Si j’ai un conseil à donner aux joueurs du MCO, c’est d’essayer de jouer leur vrai football sans pression du résul- tat. Justement, quelle sera la clé du match pour le MCO ? Comme je l’ai déjà dit, le MCO possède l’avantage du terrain et celui du public en plus, les joueurs du MCO qui sont beaucoup plus préoccupés par le championnat savent bien que la Coupe n’est qu’un bonus. Donc, ils devront en principe assurer le spectacle à l’inverse des joueurs de l’USMA qui ris- quent de se présenter un peu

?

Je

tendus sur le terrain. Quels sont les points forts et les points faibles de l’USM Alger ? L’USMA est un spécialiste de la Coupe d’Algérie. Cette équipe devient redoutable quand elle arrive à un stade très avancé. Mais ce que j’ai constaté cette saison, c’est que l’USMA est devenue vulnérable en dehors de ses bases. Elle encaisse beau- coup de buts à cause d’une défense qui flotte beaucoup. Par contre, elle possède un milieu de terrain très puis- sant et des attaquants capa- bles de faire la différence à n’importe quel moment. Entre le maintien et la coupe, qu’est-ce que vous préférez ? Sincèrement, je préfère de loin le maintien car une ré- trogradation risque de lais- ser des séquelles sur l’équipe, par contre, la coupe se joue chaque année et on aura l’occasion de se rattraper. Mais à présent, on est en demi-finale et c’est tout à fait normal qu’on joue à fond nos chances pour aller en fi- nale. Est-ce que vous redoutez le scénario de 2008 ? Exactement ! En 2008 on

a couru derrière la coupe

pour se faire bêtement éliminer en quarts de finale. C’est après qu’on a constaté que c’est du- rant cette période qu’on a laissé filer des points très importants pour le maintien. Il ne faut pas qu’on répète la même erreur d’il y a cinq ans. Il faut qu’on se mette dans la tête que l’objectif primordial est d’assurer le maintien et que la coupe n’est qu’un bonus.

Pouvez-vous nous donner un pronostic pour ce match

n’ai pas un pronostic à

donner mais un souhait qui est de voir le MCO se qualifier pour la finale de la coupe d’Al- gérie qui nous échappe depuis plus d’une décennie. Je pense que la balle est dans le camp des joueurs car ce challenge sportif vaut de l’or. La plupart des joueurs de l’effectif actuel n’ont pas eu le privilège de dis- puter une finale de coupe d’Al- gérie. Ils auront une belle occasion pour marquer de leur empreinte leur passage au MCO.

Entretien réalisé par Amine L.

«Si l’USMA passe en finale, elle remportera la coupe»

L’un des joueurs ayant marqué l’histoire du club avec sa génération, Tarek Ghoul, que nous avons eu hier matin au bout du fil, nous parle, dans cet entretien, de cette rencontre qui mettra aux prises, aujourd’hui, le MCO avec l’USMA, deux équipes qu’il connaît parfaitement pour avoir défendu leurs couleurs par le passé, nous affirmant que cette partie se jouera sur de petits détails.

affirmant que cette partie se jouera sur de petits détails. Alors Tarek, quelles sont les nouvelles

Alors Tarek, quelles sont les nouvelles ? Je vais bien, hamdoullah. Après avoir raccroché les crampons, j’ai pris la déci- sion de me reconvertir en entraîneur. Je suis en train de faire des études pour avoir les diplômes nécessaires. Actuelle- ment, je suis en train de préparer les tests pour passer le 3 e degré. Pour le moment, tout se passe bien, c’est le plus important. Vous avez porté les couleurs de l’USMA, mais aussi celles du MCO. Pouvez-vous nous parler du match de ce samedi ?

Avec un grand plaisir. Pour moi, c’est

une rencontre que je suivrai avec un grand intérêt. C’est une demi-finale, donc je m’attends à ce qu’elle soit dispu-

Les supporters créent l’événement à Oran

Présents en force à Oran, les sup- porters de l’USMA sont depuis hier à El Bahia. En grand nombre, les amoureux du club de Soustara ont créé l’événement à Oran avec leurs drapeaux et leurs chants. Venus spé- cialement pour soutenir leur équipe favorite, ils seront plus de 5000 au- jourd’hui dans les gradins. Le specta- cle est donc garanti.

tée d’un côté comme de l’autre, vu que les joueurs des deux formations vou- dront arracher un billet pour la finale. L’USMA et le MCO sont deux grands clubs, j’espère donc que le spectacle soit total et que les joueurs fourniront une belle prestation à la hauteur des at- tentes. Selon vous, quelles seront les clés de cette rencontre ? D’après mon expérience, ce match se jouera sur de petits détails. C’est diffi- cile d’imaginer un scénario, vu que les deux formations joueront pour le même objectif. D’un côté, les Usmistes tenteront de maintenir leur rythme. De l’autre, les locaux essayeront de profiter de cette occasion pour sauver leur sai- son. Je pense que les joueurs qui maîtri- seront leurs nerfs finiront par s’imposer au final. Sur quelle équipe la pression sera exercée le plus ? Après tout ce qui s’est passé à propos du lieu de domiciliation de cette ren- contre, je pense que c’est sur les joueurs du MCO qu’elle le sera. Les Rouge et Noir, quant à eux, tenteront sûrement d’en profiter pour faire la différence. Vous avez porté les couleurs des deux clubs, mais pour quelle équipe votre cœur penchera aujourd’hui ? Je ne tiens pas rancune au MCO, ni aux Oranais. J’avais un problème avec les dirigeants de ce club. Mon cas a été réglé, mais sachez que c’est pour l’USMA que mon cœur penche le plus. Je serai donc pour ce club. Je suis sûr aussi qu’en cas de qualification, l’USMA remportera la finale. Vous avez un autre frère qui évolue chez les U-21, qu’avez-vous à nous dire à son sujet ? C’est un joueur dont je suis les per- formances de près. Je lui souhaite de réaliser une meilleure carrière que moi. Je profite de cette occasion pour de- mander aux responsables de donner leur chance aux jeunes formés au club et ne pas recruter, même ceux parmi les Espoirs parce que ceux qui ont été là dès le début peuvent être à la hauteur, à condition qu’on leur fasse confiance. Entretien réalisé par Adel Cheraki

USMA-JSS reporté pour une date ultérieure

Programmé pour le 20 avril, le match face à la JSS a été reporté pour une date ultérieure. Ayant une rencon- tre de Coupe de la CAF à disputer le 19, soit la veille de cette confrontation, les responsables de la Ligue nationale de football nous ont affirmé que la date de ce match ne sera communiquée que dans les jours à venir.

Demi-finale de la Coupe d’Algérie, aujourd’hui à 17h Andria prêt pour la bataille De retour
Demi-finale de la Coupe d’Algérie, aujourd’hui à 17h Andria prêt pour la bataille De retour

Demi-finale de la Coupe d’Algérie, aujourd’hui à 17h

Andria prêt pour la bataille

De retour parmi le groupe il y a quelques semaines, Andria Carolus a été retenu pour la toute première fois pour un match officiel depuis qu’il a rejoint le club, l’été passé. Faisant partie des 18 éléments ayant fait le voyage à Oran où leur équipe affrontera le MCO au- jourd’hui à partir de 17h au stade Ahmed Zabana lors d’une rencontre pour le compte des demi-finales de la Coupe d’Algérie, l’attaquant mal- gache des Rouge et Noir et lors d’une discussion téléphonique que nous avons eue avec lui, nous a fait savoir qu’il est prêt pour la bataille de ce week-end. Ce qui rassurera et réjouira tous les amoureux du club de Soustara vu les qualités tech- niques de ce joueur qui ont fait de lui l’élément le plus en vue lors de la période de préparation estivale.

«Content d’être du voyage à Oran»

A propos de cette première

convocation, Andria nous a dit : «Je suis content de faire partie du

groupe. J’ai longtemps galéré, main- tenant que j’ai trouvé le bout du tunnel, je tâcherai de profiter de chaque moment pour savourer mon retour. C’est un match important pour nous. Soutenir mes coéquipiers et tenter de leur donner un coup de main si l’occasion se présente, c’est la moindre des choses que je puisse faire.»

«Je fais partie du groupe, donc je suis prêt à jouer»

Voulant savoir s’il était en mesure de tenir sa place si les membres du

staff technique faisaient appel à lui, nous avons posé la question au meilleur buteur du WAT lors de l’exercice précédent qui nous a af- firmé qu’il l’est : «Je fais partie du groupe concerné par cette rencon- tre, donc je me suis bien préparé sur tous les plans. Je me sens en forme, donc si le coach fera appel à moi, je répondrai présent sans le moindre problème.»

«Gagner un titre me fera oublier tout ce que j’ai enduré»

Pour conclure, Charles Andria Ca- rolus nous a confié que gagner un

titre cette saison lui fera oublier tout ce qu’il a enduré depuis le début de la saison. «J’ai vécu des moments difficiles, mais ces mo- ments-là font partie du passé. J’ai raté plusieurs matchs, mais il en reste quelques uns à disputer d’ici la fin de la saison. C’est des matchs importants en plus, je ferai de mon mieux donc pour rattraper le retard et montrer que je peux être utile en cette fin d’exercice où on a besoin de tout le monde pour bien finir le par- cours que nous sommes en train de réaliser.»

A. C.

10

cours que nous sommes en train de réaliser.» A. C. 1 0 N° 2253 Samedi 13

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Coupe d’Algérie

L’USMA a remporté 16 demi-finales consécutives

Les Rouge et Noir veulent perpétuer la tradition !

supporters, mais les Usmistes, auteurs d’un re- tour en force ces dernières semaines, tenteront de profiter de l’état d’esprit du groupe pour faire pencher la balance en leur faveur et décrocher ainsi un billet pour la finale. Il est nécessaire de souligner qu’en cas de victoire, l’USMA animera sa 17 e finale, un record jusque-là, aucun club n’ayant pu atteindre ce nombre de finales.

Les Usmistes n’ont jamais perdu face au MCO en demi-finale Une autre statistique qui ne devra que faire plaisir aux Usmistes et leur donner confiance quelques heures avant d’aborder cette rencontre, c’est que leur club n’a jamais perdu face au MCO en demi-finale. Les deux clubs se sont croisés à quatre reprises. Ce fut en 1981, 1988, 2003 et 2004, et à chaque fois c’est aux Rouge et Noir que le dernier mot est revenu. N’ayant jamais perdu face aux Oranais à ce stade de la compétition, les joueurs de l’USMA doivent donc faire durer l’ha-

L e jour J est arrivé. C’est aujourd’hui que les protégés de Rolland Courbis se pré- senteront au stade Ahmed-Zabana pour affronter le MCO chez lui dans d’un match comptant pour les demi-fi-

nales de la Coupe d’Algérie. Une rencontre que les Algérois aborderont avec l’avantage côtés sta- tistiques, puisqu’en jetant un coup d’œil sur le parcours de l’USMA lors de cette compétition de- puis sa création, on constate que ce club a tou- jours répondu présent en remportant 16 demi-finales consécutives. La dernière défaite des Rouge et Noir lors de ce tour fut en 1967. Depuis, les gars de Soustara n’ont plus goûté à l’amertume de l’élimination à ce stade de la compétition. Contre l’équipe phare de la ville d’Oran, les co- équipiers de Zemmamouche tenteront donc ce samedi de perpétuer la tradition, ce qui ne se réa- lisera uniquement s’ils parviennent à battre leur adversaire du jour. Un adversaire qui ne sera pas facile à manier surtout à domicile et devant ses

bitude pour prouver que le club a des traditions en Coupe et c’en est un vrai spécialiste.

A chaque fois que l’USMA élimine le MCO en demi-finale, elle remporte la coupe Jusque-là, l’USMA a remporté sept coupes et a perdu en finale à neuf reprises. A chaque fois que les Rouge et Noir avaient battu le MCO en demi- finale, ils ont pu aller jusqu’au bout et décrocher le trophée. A une étape seulement de la finale, Rolland Courbis et ses joueurs auront donc cet après-midi l’occasion d’écrire une nouvelle page de l’histoire du club et c’est à eux de saisir cette occasion. En finale de la Coupe arabe, les Us- mistes, et en cas de victoire, animeront donc leur seconde finale lors de cette exercice, ce qui ne sera qu’une motivation en plus pour les gars de Soustara dont les supporters seront en force au stade Zabana pour les soutenir. Adel Cheraki

en force au stade Zabana pour les soutenir. Adel Cheraki El-Orfi «Je serai de tout cœur

El-Orfi «Je serai de tout cœur avec mes coéquipiers»

El-Orfi «Je serai de tout cœur avec mes coéquipiers» Actuellement indisponible à cause d’une blessure au

Actuellement indisponible à cause d’une blessure au niveau genou, Hocine El-Orfi a tenu à apporter son soutien à ses coéquipiers en nous déclarant : «Même si je ne suis pas à Oran, mon cœur l’est. Je suis de tout cœur der- rière mes coéquipiers. J’espère qu’ils sauront ga- gner ce match. J’aurais voulu être avec eux, mais ce n’est pas le cas, dommage. J’espère l’être en finale.»

Meftah «J’ai gagné le championnat avec la JSK, à présent je veux la coupe avec l’USMA»

De retour dans le onze de départ, Rabie Meah estime que «cette rencontre se terminera en faveur de l’équipe la plus volon- taire, mais surtout réaliste. J’ai gagné le titre de champion à l’époque où je défendais les couleurs de la JSK. A présent, je veux gagner la coupe. Pour pouvoir réaliser mon souhait, il va falloir se battre jusqu’à la dernière minute ce samedi et c’est ce que nous comptons faire moi et mes coéquipiers.»

ce que nous comptons faire moi et mes coéquipiers.» Zemmamouche, l’atout des Usmistes lons aborder cette

Zemmamouche, l’atout des Usmistes

lons aborder cette confrontation. Vous avez été l’un des grands artisans de cette qualification en
lons aborder cette confrontation.
Vous avez été l’un des grands artisans
de cette qualification en demi-finale.
Etes-vous prêt à rééditer l’exploit ?
Seul, je ne pourrai rien faire. Nous
sommes une équipe, un groupe, une fa-
mille. Pour se qualifier, il va falloir que
chacun de nous donne le meilleur de lui-
même et non Zemmamouche unique-
ment. Sans l’aide de mes coéquipiers, je
ne pourrai rien faire. Pour être franc
aussi, j’espère que nous plierons le match
pendant le temps réglementaire sans pas-
ser par les tirs au but, mais si nous se-
rions obligés de passer par cet exercice
pour se départager, je serai prêt et je don-
nerai le meilleur de moi-même. Cette
coupe, nous voulons la gagner et nous fe-
rons le nécessaire pour aller jusqu’au
bout.
Lors de ce match vous allez croiser
Ho-
cine
Achiou.
Avez-vous
un message
pour lui ?
Achiou est mon
ami. C’est un joueur que
j’ai côtoyé pendant de
nombreuses années. J’ai joué
contre lui plusieurs fois. Je suis
sûr qu’il fera de son mieux pour
défendre les couleurs de son club,
mais qu’il sache que je ne compte pas
lui faire de cadeau à lui et à tous les
joueurs du MCO d’ailleurs.
Entretien réalisé par Adel Cheraki

Laissé au repos face aux Panthères du Ndé lors du match retour des 16 es de finale de la Coupe de la CAF, c’est aujourd’hui que Mohamed-Amine Zemmamouche retrouvera sa place dans le onze de départ usmiste. Un re- tour qui ne pourra que faire du bien à ses coéquipiers et leur donner plus de confiance, vu le niveau que le gardien de but international de l’USMA affiche depuis quelques mois. Auteur de belles prestations, Zemma a contribué aux nombreux succès de son équipe, le dernier remonte à deux semaines lorsqu’il a réussi à stopper plusieurs tirs au but des joueurs d’Al Ismaïly, contribuant active- ment à la qualification des siens en finale de l’UAFA Cup. Les membres du staff technique ainsi que tous les amoureux du club espèrent que le natif de Mila sortira un grand match, lui qui est l’un des atouts majeur de son équipe contre le MCO.

«J’espère que le match se terminera pendant les 90’, mais si on va aux tirs au but, je serai prêt»

«Achiou est mon ami, mais je ne lui ferai pas de cadeau»

Comment s’est déroulée la prépara- tion pour le rendez-vous de ce week-end ? Le plus normalement du monde. Après notre retour de l’Egypte, moi et quelque uns de mes coéquipiers avons eu droit à quelques jours de repos. Ensuite, nous nous sommes remis au travail avant que ceux qui ont fait le voyage au Cameroun ne se joignent à nous. Une fois le groupe au complet, nous avons fait tout notre possible pour bien préparer cette rencon- tre. Vous allez affronter le MCO chez lui, comment s’annonce ce match ? C’est une demi-finale de la Coupe d’Al- gérie, il faut donc s’attendre à ce que ça soit une rencontre compliquée pour les deux clubs. Le MCO jouera chez lui et devant ses supporters, mais il faut savoir aussi que nos fans seront là, eux aussi. Les

deux formations partent à chances égales, et ce n’est que sur la pelouse que la quali- fication se jouera. Nous avons un nom à défendre, eux ils vont vouloir saisir cette occasion pour écrire l’histoire de leur équipe. Ça sera le cas pour nous aussi, donc pour moi, cette rencontre s’annonce palpitante. Pourvu qu’elle tienne toutes ses promesses. A un tour seulement de la finale, com- ment comptez-vous gérer cette ren- contre ? Comme nous avions géré celles face à Al Ismaïly et aux Panthères du Ndé. La plupart des joueurs ont assez d’expérience pour gérer un tel match. Ça sera certes difficile d’arracher un billet pour la finale, mais arriver à ce stade c’est tout à fait nor- mal que nous voulons l’animer. Pour pouvoir le faire, il va falloir gagner et c’est avec cette intention en tête que nous al-

N° 2253 Samedi 13 avril 2013 11 Coup de couteau USMH Il vient d’engager deux
N° 2253 Samedi 13 avril 2013
11
Coup de couteau USMH
Il vient d’engager deux nouveaux joueurs
Laïb entame le recrutement
dans la discrétion

L a saison 2012- 2013 n’est pas en- core terminée et déjà le président Laïb a entamé le recrutement, en

perspective de l’année pro- chaine. On vient d’apprendre que la direction du club vient d’engager officiellement deux nouvelles recrues qui ont signé jeudi passé leur contrat avec l’USMH. Même si pour l'instant leurs noms sont tenus au secret pour éviter que d’au- tres clubs les contactent, on sait que ces deux joueurs sont originaires d’Oran et évoluent dans des clubs de Ligue 1 et 2. Notre source nous a même ré- vélé leur poste, à savoir que l’un est un milieu offensif et l’autre un attaquant. Contac- tés, il y a trois semaines envi- ron, ils sont venus jeudi matin au bureau de Laïb pour concrétiser leur recrutement à

l’USMH. Après avoir trouvé un accord définitif avec le pré- sident, ils ont signé leurs contrats et pris une avance de salaire avant de reprendre l’avion en direction d’Oran. Convaincu que pour bâtir une grande équipe, il faudrait réussir un bon recrutement. Pour beaucoup d’observateurs, la formation harrachie a souf- fert cette saison du manque de doublures valables à tous les postes. Laïb et Charef en sont conscients. Ainsi, pour éviter de tomber dans les mêmes problèmes vécus cette année, la direction harrachie a déjà tracé son plan de recrutement selon les besoins et les postes qu'elle désire renforcer pour la saison prochaine. Même si c'est encore prématuré de par- ler de recrutement, il faut dire que les Harrachis veulent ren- forcer leur effectif, en prévi- sion de la saison prochaine

afin d'équilibrer le groupe, no- tamment dans des postes où le besoin se fait sentir le plus. Même si plusieurs éléments sont déjà sur la liste, la direc- tion de l’USMH est en train de ratisser large afin de déni- cher les meilleurs éléments qui peuvent donner à leur équipe le plus escompté. Le club veut sept nouvelles recrues Dans son plan de recrute- ment, le président Laïb pré- voit de recruter sept joueurs. Un gardien de but, deux dé- fenseurs, l’un axial et un autre latéral gauche. En plus de ces éléments, le boss harrachi veut aussi enrôler deux mi- lieux de terrain. Même si ce compartiment est bien loti en qualité et en nombre, le chair- man harrachi veut quand même faire venir, dès le pro- chain exercice, un demi-récu- pérateur et un autre milieu de

terrain offensif. Il envisage aussi de s'offrir les services de deux bons attaquants, pour permettre à son équipe d'être plus efficace la saison pro- chaine. Surtout si le club ar- rive à décrocher cette place au podium qui lui permettra de participer à une compétition africaine la saison prochaine. Il a déjà ciblé un gardien Pour s'assurer les services d'un bon gardien en perspec- tive du prochain exercice, en cas bien sûr du départ de Doukha, le président de l’USMH a déjà commencé à prendre attache avec certains gardiens. Selon un proche de Laib, le cas du gardien Dou- kha constitue le souci majeur du président. De rang interna- tional, Doukha sera probable- ment contacté par de grosses cylindrées. Si Laïb a pu le convaincre à rester la saison

passée, il lui sera difficile de le faire cet été. Il est vrai que les moyens financiers de l’USMH ne permettent pas au prési- dent de s’aligner aux offres de certains clubs riches, prêts à mettre le double pour l’enga- gement d’un gardien de but international. Notre source nous a révélé que Laïb est déjà en contact avancé avec un bon gardien de buts, qui évolue dans un club de Ligue 2 qui a joué les premiers rôles cette saison. La priorité aux cadres de l'équipe Tout le monde sait que si l’USMH est là aujourd'hui, à la seconde place, c'est un peu grâce à la stabilité qu'elle a connue durant les dernières saisons. Comme chaque été, la direction a souvent réussi à convaincre la majorité des ca- dres à renouveler. En juillet dernier, ils étaient environ

une dizaine à savoir : Doukha, Ziane Cherif, Hendou, Boula- khoua, Demou Hendou, Touahri, Bounedjah, Tatem. Soit près de dix joueurs qui ont tous renouvelé leurs contrats. Laïb compte faire de même la prochaine saison. C'est-à-dire garder toute l'os- sature, et libérer ceux qui n'ont pas donné satisfaction. Sept joueurs parmi les 23 qui composent les rangs de l’USMH, sont en fin de contrat. Ayant déjà convaincu certains éléments que l’entraî- neur voudrait garder, le prési- dent de l’USMH compte faire autant avec d’autres dans les semaines qui viennent. Si pour certain, il ne trouvera, en principe aucun souci pour les convaincre, mais pour d’au- tres, il lui sera difficile. Il faut dire que ce ne sera pas facile de retenir tous les éléments. N. R.

Coupe d’Algérie U21 : USMH 1 - CAB 0

Stade : 1 er -Novembre (El Harrach) Affluence : nombreuse Arbitres : Benbrahem, Azzouz, Aloua
Stade : 1 er -Novembre (El Harrach)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Benbrahem, Azzouz, Aloua
Avertissements : Metehazem (72’) (CAB) ; Bou-
nedjah (88’) (USMH)
But : Bounedjah (72’) (USMH)
USMH : Bouzouroune, Boukaroum, Zemiti, Mes-
saoudi, Benyounes, Herrag, Medane, Meyaz, Khelifi
(Bounedjah 55’), Abid, Allati (Tatem 46’, Taleb 83’)
Entraîneur : Sebaa
CAB : Metehazem, Djemili, Hadjadj, Bouti, Ben-
doukha, Bensaadi, Ghiles, Fergani, Demene Debih,
Salmi Messaoudène
Entraîneur : Koulib

El Harrach en finale !

F ace à une équipe batnéenne très coriace, l’USMH a sué avant de venir à bout de son

adversaire, grâce à un but de Bou- nedjah inscrit dans les vingt der- nières minutes. Mais il faut tout de même mettre en exergue le rôle de Metehazem, le gardien du CAB qui aura été tout au long de la partie un véritable rempart pour les atta- quants locaux. Abid et ses cama- rades ont, dès le coup d’envoi, pris d’assaut l’arrière garde du CAB. Mais la première alerte est à l’actif

du Chabab de Batna, suite un tir des 25 mètres du jeune Fergani. La balle prenait la direction de la lu- carne quand le gardien Bouzourene d’une belle parade sauvera sa cage. La réaction des locaux ne se fera pas attendre, puisque deux minutes plus tard, Abid se retrouvera seul face au but suite à un centre à ras de terre de Medane. L’avant-centre harrachi reprendra la balle du plat du pied droit, mais Metehazem ar- rive à dévier le cuir. Le même Me-

tehzem s’illustrera sur une autre of- fensive de l’USMH, ponctuée par un centre qu'Abid ratera face au portier batnéen. Pendant toute la première mi-temps, les Jaune et Noir domineront les débats sans pouvoir tromper la vigilance du gardien adverse. Tatem et Bounedjah rentrent Au retour des vestiaires, on assis- tera à la rentrée de Tatem qui pren- dra la place d’Allati, les locaux jetteront toutes leurs forces en at- taque. Le camp batnéen est assiégé par les joueurs harrachis qui pous- sent durement pour concrétiser leur domination. Mais, ils buteront sur une défense bien regroupée au- tour de la paire Hadjidj-Bouti. Peu avant l’heure de jeu, l’entraîneur Sebaa décide de renforcer son at- taque et fait rentrer Bounedjah. Réveil tardif des Batnéens Mais dernières minutes seront très longues pour les Jaune et Noir

Tatem sort blessé

Entré à la mi-temps, Islam Tatem le jeune milieu de terrain harrachi n’a pas terminé le match. Victime d’une blessure à l’épaule, ce jeune a dû quitter le terrain dans les dix dernières minutes de la rencontre. Interrogé en fin de partie concernant sa blessure, Tatem nous dira. «J’espère que ce n’est pas grave» «Pour l’instant, je ne peux vous dire si c’est grave ou pas. J’attends de me déplacer à l’hôpital chez un spécialiste, pour me faire exami- ner. Je dois sûrement passer une IRM demain, et après on verra. En tout cas, je ressens des dou- leurs au niveau de l’épaule. J’es- père que ce n’est pas méchant.»

Bounedjah libère les siens

Les deux changements opérés par le coach se sont avérés au final positifs, puisque à peine dix minutes après son entrée en jeu, le néo-international A’ arrive à ouvrir le score après avoir trompé la vigilance de l’arrière-garde du CAB, Bounedjah lobera le gar- dien Metehazem sorti à sa ren- contre. Libérés, les Jaune et Noir rateront encore trois autres occa- sions nettes de scorer. Tour à tour, Tatem d’un joli coup franc mettra la balle sur la transversale. Trois minutes après, Abid d’un joli hea- ding verra sa balle repoussée par la transversale. «Maintenant, on doit gagner cette coupe !» «Je ne suis pas autant satisfait par mon but que par cette qualifi- cation en finale. Je suis très ému, parce que l’occasion de jouer une finale de la Coupe d’Algérie ne se présente pas tous les ans. Nous al- lons nous préparer comme il se doit, pour ce grand rendez-vous afin de remporter la Coupe d’Al- gérie et l’offrir à El Harrach.»

Sebaa

(entr.USMH)

«Cette victoire est celle des joueurs»

ne vous cache pas que j’ai vécu le

Boulabe (pdt de la commission des jeunes) «Je suis ému» «Je suis très ému par
Boulabe
(pdt de la
commission des
jeunes)
«Je suis ému»
«Je suis très ému par cette victoire
qui nous permettra de jouer la finale.
Ce succès est le fruit de plusieurs
mois de labeur. Les joueurs ont
montré une grande volonté, et je
les en félicite.»
Laïb
«Notre dernière finale en
jeunes remonte à 1994»
«On a dominé et gagné, et je suis très
heureux. Certes, cela n’a pas été facile face à
une bonne formation du CAB ; mais l’essen-
tiel est là, à savoir cette qualification en fi-
nale. J’attire votre attention que l’USMH
n’a pas joué une finale en jeune depuis
la saison 1994. J’étais le président à
cette époque.»
N. R.

qui se verront faire face au retour en force de la formation du CAB. En effet, à plusieurs reprises la dé- fense harrachie a été mise à rude épreuve face aux attaquants bat- néens. Sur l’une d’elles, Demene a

failli rétablir l’équilibre n’était l’in- tervention de Bouzourene le gar- dien harnachie qui a étalé toute sa classe pour garder sa cage vierge. Dans le temps additionnel, Medane ratera une autre belle occasion de doubler la mise, le jeune attaquant harra- chi, seul devant le

but, perdra la balle au profit du gar- dien cabiste. C’était la der- nière action d'un match après quoi, l'arbitre mettra fin aux dé- bats.

«Je suis vraiment soulagé par cette vic- toire. Je match sous forte pression. Cette victoire
«Je suis vraiment soulagé par cette vic-
toire. Je
match sous forte pression. Cette victoire est
celle des joueurs. Au vu des nombreuses oc-
casions, on pouvait gagner par un score
plus gros mais l’excès de précipitation de
mes attaquants nous a joué un mauvais
tour. Maintenant qu'on est en fi-
nale, j’espère qu'on remportera
ce trophée.»

Le Buteur du 13-04-2013

Remache incertain face à Bel Abbès Il était présent en tenue de ville, hier «Ce
Remache incertain
face à Bel Abbès
Il était présent en tenue de ville, hier
«Ce dimanche, je serai fixé »
Hannachi
présent à
l’entraînement d’hier
C’est ce qui s’appelle du tac au tac ! Aussitôt Sandjak
limogé de son poste d’entraîneur en chef, le président Moh
Cherif Hannachi refait son apparition aux entraînements.
Après une éclipse de plusieurs semaines, le boss kabyle était
de retour hier matin où il a suivi l’intégralité de l’entraînement
à partir de la ligne de touche. Beaucoup pensent que la pré-
sence de Hannachi révèle une fois de plus tout le désaccord
qu’il y avait entre lui et Sandjak. D’ailleurs, le désormais ex-
entraîneur de la JSK a déclaré que cela fait 3 mois qu’il n’a
pas rencontré Hannachi, ni au bureau ni aux entraîne-
ments. Les proches du boss nous ont fait savoir que
Moh Cherif Hannachi sera de plus en plus proche de
l’équipe pour ce qui reste des 5 derniers matchs
du championnat, puisqu’il sera présent
chaque jour à l’entraînement aux
S. D.
côtés de ses joueurs.

12

à l’entraînement aux S. D. côtés de ses joueurs. 1 2 N° 2253 Samedi 13 avril

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

13

Coup d’œil JSK

Chalali «Effectivement, Caen me veut, mais…»

I l y a trois jours, nous avons rap-

porté, dans ces mêmes co-

lonnes, que l’attaquant de la

JSK, Mohamed Chalali, est

courtisé par plusieurs forma-

tions dont le club français de Caen qui a même envoyé des émissaires en Algé- rie pour le superviser. L’attaquant ka- byle, que nous avons joint hier matin, a tenu à confirmer l’intérêt du club fran- çais tout en déclarant qu’il était à fond avec la JSK et qu’il ne pensait qu’aux cinq matchs qu’il reste, avant la fin de la saison : «Effectivement, Caen me veut depuis quelque temps, mais je n’ai pas mon destin entre mes mains. Toutefois,

il faut que vous sachiez que je suis à fond avec la JSK. Il nous reste encore cinq matchs et je suis prêt à me donner à fond pour inscrire d’autres buts et, pourquoi pas, finir meilleur buteur de l’équipe.»

«Je ne me suis jamais accroché avec Kherroubi que je respecte beaucoup»

Alors qu’on a rapporté que Chalali s’était mal comporté à la JSK, ce der- nier a tenu à s’expliquer sur ce qui s’est réellement passé à l’entraînement, avant-hier : «Vous savez, je ne sais pas pourquoi on aggrave les choses, alors

qu’il ne s’est rien passé. Nous étions en train de jouer un match d’application. L’entraîneur Kherroubi m’a demandé de rester plus concentré sur le terrain. A la fin de la séance, je lui ai parlé le plus normalement du monde. Je pense que s’il y avait quelque chose, je n’aurais pas été autorisé à m’entraîner aujourd’hui (entraînement d’hier, ndlr). Qu’on me laisse tranquille, ce n’est pas le moment de créer la zizanie entre les joueurs et le staff. On est en fin de saison, il faut qu’on fasse preuve de solidarité pour ter- miner la saison en force.»

Saïd D.

solidarité pour ter- miner la saison en force.» Saïd D. Chalali et Souibes ont suivi MCA-ESS

Chalali et Souibes ont suivi MCA-ESS

Comment peut-on rater une aussi impor- tante rencontre, alors qu’il s’agit d’une demi- finale entre deux ténors du football algérien, le Mouloudia d’Alger et l’Entente de Sétif ? En effet, nous avons remar- qué la présence de l’atta- quant de la JSK, Mohamed Chalali, dans la tribune du stade du 5-Juillet. Ce dernier, qui était accompagné de Souibes, a tenu à assis- ter au match de son an- cienne équipe, l’Entente de Sétif.

Boulaïncer victime d’un accident de la circulation

L’attaquant Rafik Boulaïncer a été vic- time, hier après-midi, d’un accident de la circulation à Yakou- ren. Le joueur, qui se dirigeait vers Béjaïa a dérapé en plein virage. Heu- reusement pour lui qu’il n’a rien eu de grave. Sollicité par nos soins, Rafik dira : «Je suis tou- jours sous le choc. Je ne sais pas comment ça m’est arrivé. Heureusement que je n’ai rien de grave.»

m’est arrivé. Heureusement que je n’ai rien de grave.» Après Hannachi, c’était au tour de Nasser

Après Hannachi, c’était au tour de Nasser Sandjak d’intervenir en direct sur radio Chaîne III. L’ex- sélectionneur des Verts s’est plaint, dans un pre- mier temps, d’avoir été délaissé par les dirigeants de la JSK qui, selon lui, l’ont com- plètement ignoré : «Je me demande pourquoi on m’a fait venir pour qu’à la fin on me laisse seul. Je n’ai toujours pas eu de réponse. J’aime- rais bien rencontrer Hannachi pour tout tirer au clair. J’aurais aimé qu’il me dise ce qu’il me re- proche en face. Je suis venu à la JSK au mois de novembre, mais je me suis retrouvé seul dès le mois de janvier. Et pour gérer un grand club comme la JSK, ce n’est pas facile.»

«A mon arrivée, la JSK était relégable»

En évoquant les résul- tats techniques de l’équipe, Sandjak estime qu’à son arrivée, la JSK était reléga-

ble, car elle occupait la 11 e place au classement. Avec le grand travail accompli, l’équipe a commencé à retrouver son efficacité en enchaînant avec six matchs sans dé- faite : «A mon arrivée, la JSK était relégable. On a enchaîné six matchs sans défaite et nous avons réussi à nous positionner à la septième place. Que tout le monde sache que j’avais pour objectif d’assurer le maintien de l’équipe.»

«Les séances de décrassage n’existent pas»

Pour se défendre par rapport au fait qu’on lui ait reproché d’accorder 48 heures de repos à ses joueurs, Nasser Sandjak dira : «Les séances de décrassage n’existent pas. Toutefois, si j’accordais une journée supplémentaire à mes joueurs, c’est parce que j’avais un deal avec eux. A chaque fois qu’ils re- venaient avec une victoire ou un match nul de l’extérieur, ils avaient la permission d’avoir une journée de repos de plus.»

S. D.

Hannachi «C’est bon, je suis fatigué, je ne peux plus continuer»

Hannachi persiste à dire : «Je le redis encore une fois, il accordait beaucoup de repos aux joueurs. Je n’avais jamais vu ça.»

«Il ne pouvait plus gérer son groupe» Depuis la nomination de Sandjak à la tête de l’équipe, plusieurs cas d’in- discipline ont été signalés auprès de la direction de la JSK. Après l’affaire Bellakhdar et Maïza, l’arrière gauche Mekaoui et le défenseur Khelili se sont violemment accrochés en plein entraînement. selon Hannachi, le seul responsable de ces dérapages n’est autre que Sandjak qui ne pouvait plus gérer convenablement son groupe :

traîneurs ont été proposés au prési- dent Hannachi, entre autres l’ex- coach, Alain Geiger. Profitant de son passage en direct à la radio, le premier responsable de la JSK dira :

«Une fois qu’on s’est séparé de Sand- jak, je me suis réuni avec les mem- bres du conseil d’administration pour parler de l’avenir de l’équipe. Mais en aucun cas, nous n’avons parlé d’un nouvel entraîneur. Amrouche termi- nera la saison, après on verra.»

Après avoir disputé presque l’ensemble des rencontres de la JSK cette saison

Souffrant d’une élongation à la cuisse, le latéral droit kabyle Belkacem Remache est in- certain pour le match de vendredi prochain face à l’USMBA, comptant pour la 26 e journée de Ligue 1. Dans sa déclaration d’hier matin à la fin de l’entraînement, Re- mache était dans l’incertitude totale. Après plusieurs matchs dans les jambes, le latéral droit a donc de fortes chances de faire l’impasse sur ce match. Mais ce qui préoccupe le plus le joueur, c’est de connaître l’origine de ses douleurs. A l’heure actuelle, et même si Guillou l’a rassuré, le staff médical estime que c’est probablement dû à la charge de travail. Normal, lorsqu’on sait que Re- mache est quasiment l’un des joueurs qui ont été le plus utilisés par les en- traîneurs de la JSK, pas seulement cette saison, mais depuis l’été 2010, année de sa venue au club.

A vec tout ce que la JSK

traverse ces derniers

«On a dépensé 1,7 milliard pour régulariser tout le monde» Il y a quelque temps, nous avons rapporté dans ces mêmes colonnes que les joueurs de la JSK devaient per-

temps, le président Han-

nachi a déclaré publique-

ment qu’il était fatigué et

Ne pouvant toujours pas reprendre le travail avec l’ensemble de ses parte- naires, le latéral droit kabyle s’est présenté à l’entraînement d’hier en tenue de ville. Il a eu une brève discussion avec le kiné ainsi qu’avec son entraîneur avant de quitter le stade. Toutefois, il devra limiter ses déplacements durant le week-end avant de passer une écographie ce dimanche pour être définitive- ment fixé sur la nature de sa blessure ainsi que la durée de sa convalescence.

qu’il ne pouvait plus continuer : «C’est

bon, je suis fatigué et je ne peux plus continuer. J’ai beaucoup donné à la JSK, mais je suis malade. Que tout le monde sache que je resterai toujours derrière l’équipe, même si je ne suis plus le président de la JSK. Je ne la laisserai jamais tomber.»

cevoir leur dû après le match contre le CRB. Seulement, aucun d’entre eux n’a touché le moindre centime, jusqu’à la veille du match face au CSC. Selon le président Hannachi, le club a déjà dépensé 1,7 milliard pour régulariser tout le monde :

«Boukhari et Idrés sont les plus qualifiés pour me remplacer» Dans le cas où le
«Boukhari et Idrés sont les
plus qualifiés pour me
remplacer»
Dans le cas où le président Hanna-
chi quitterait la présidence de la JSK,
il demandera à Boukhari et Idrés de
le remplacer. Selon lui, ces deux
hommes, qui connaissent parfaite-
ment le club, sont les plus aptes à
prendre le relais : «Boukhari et Idrés
sont les plus aptes à me remplacer.»
«Nasser Sandjak ne pouvait plus gérer
son groupe. Il ne pouvait plus maîtri-
ser son équipe. Cela a provoqué plu-
sieurs cas d’indiscipline enregistrés au
cours de ces dernières semaines.»
Benlamri et Rial
absents hier matin
Camara
«C’est injuste qu’une société na-
tionale finance 4 clubs, pas la JSK»
«On n’a jamais évoqué le
sujet du futur entraîneur»
Au lendemain du limogeage de
Nasser Sandjak,
plusieurs en-
pourrait
Le deux défenseurs, Benlamri et Rial, ne se sont pas
présentés à l’entraînement d’hier matin. D’après les
dirigeants, les deux joueurs y ont été autorisés.
Pour rappel, et contrairement au capitaine Rial qui
n’a raté que la séance d’hier, le latéral droit en est
à sa seconde séance depuis la reprise de ce
mardi.
reprendre
«Avec l’ouverture du
capital, la JSK pourrait
recruter un entraîneur de la
trempe de Lemerre»
Les supporters de la JSK rêvent
encore d’une équipe qui domine le
championnat national et retrouve
les compétitions continentales. Seu-
lement, pour y arriver, il faudra
d’abord un bon entraîneur, capable
d’atteindre les objectifs du club.
Selon Hannachi, avec l’ouverture du
capital, la JSK pourrait recruter un
grand entraîneur : «Avec l’ouverture
du capital, la JSK pourrait recruter
un entraîneur de la trempe de Roger
Lemerre. De l’avis de tout le monde,
il est temps pour le club de retrouver
son lustre d’antan.»
demain
Ils réintégreront le centre de
Sidi Moussa aujourd’hui…
Convoqué par Korichi en sélection A’, Ben-
lamri et Rial se présenteront dès aujourd’hui
au centre de Sidi Moussa pour un stage de 3
jours. Ils ne sont pas les seuls puisque Bel-
kalem et Chalali seront eux aussi présents.
… et seront de retour
à Tizi ce mardi
Comme tout le monde le sait, le stage
de la sélection prendra fin lundi prochain.
C’est dire que les 4 sélectionnés de la JSK
ne pourront réintégrer le groupe que mardi,
voire mercredi prochain. Même s’ils sont des élé-
ments indispensables dans l’effectif kabyle, le staff
technique devra préparer le match face à l’USMBA en at-
tendant leur retour. Pour rappel, seul Belkalem est forfait
pour le match du week-end pour cause de suspension
après son expulsion face au MCA.
Toujours aux soins, le
milieu récupérateur Ma-
dani Camara n’a toujours
pas repris avec ses parte-
naires. Renseignement
pris, le joueur souffre tou-
jours de douleurs aux ad-
ducteurs. Toutefois, sa
blessure n’est pas trop
grave. D’après le staff mé-
dical, l’Ivoirien pourrait
reprendre du service dès
demain, à l’occasion de la
séance de reprise. Une dé-
cision qui soulagera le
staff technique, qui veut
récupérer le joueur en
prévision du match du
week-end face à l’USMBA.
Moh-Chérif Hannachi n’en a pas
parlé jusqu’ici, mais il n’a pas appré-
cier de voir Sonatrach sponsoriser des
clubs, «quatre , dit-il» et pas la JSK.
«C’est injuste qu’une entreprise natio-
nale finance quatre clubs et non la
JSK. C’est de la hogra. Les sociétés na-
tionales appartiennent à toute l’Al-
gérie, soit elles financent tous les
clubs, soit aucun !». Hannachi
ne cite pas directement So-
natrach, mais il n’est pas
besoin être grand clerc
pour s’en rendre compte.
A. A.
S. D
Sandjak
«Les
entraînements
se déroulent dans
de meilleures
conditions»
Avant de conclure,
le chairman kabyle a
encensé Arezki Am-
rouche qui assurera
le rôle d’entraîneur
en chef par intérim
jusqu’à la fin de la
saison : «Les entraî-
nements se dérou-
lent dans de
meilleures condi-
tions. Amrouche,
qui connaît bien le
groupe, n’aura au-
cune difficulté à maî-
triser tout le monde. Il
nous reste encore cinq
matchs à livrer, il faudra
qu’on soit à la hauteur.»
«Je n’ai pas adressé la
parole à Sandjak durant
deux mois»
Comme l’a déclaré déjà Sand-
jak, il n’a pas eu l’occasion de
rencontrer son président depuis
très longtemps. Le président ka-
byle a affirmé, hier, n’avoir plus vu
son entraîneur depuis environ deux
mois : «Je n’ai pas rencontré Sandjak
depuis deux mois. Je le redis encore
une fois, il accordait beaucoup de
repos aux joueurs.»
La direction de la JSK, et comme
tout le monde le sait, a souvent repro-
ché à Sandjak le fait d’accorder aux
joueurs 48 heures de repos. Malgré
l’explication que Sandjak nous a don-
née lors de la conférence de presse,

«J’aurais voulu que Hannachi me dise ça en face»

A la fin de l’entraînement d’hier matin, nous avons pris attache avec le joueur

afin d’en savoir davantage sur son état de santé. Il nous dira : «Pour le moment, je m’entraîne en marge du groupe en attendant d’être définitivement fixé. J’ai travaillé ce matin avec Guillou et les choses semblent aller pour le

Enrico Gomez mieux. Toutefois, je ne peux rien avancer sur ma participation vendredi prochain face
Enrico
Gomez
mieux. Toutefois, je ne peux rien avancer
sur ma participation vendredi prochain
face à Bel Abbès. Je dois attendre le
diagnostic ce dimanche avant de
pourvoir me prononcer.»
proposé
A.A.
Comme tout le monde le sait, le président Moh Cherif Hanna-
chi est sur les traces d’un entraîneur étranger. Et au moment
où nous mettons sous presse, plusieurs CV sont déjà sur le
bureau du boss kabyle dont celui du Portugais Enrico
Gomez. Pour rappel, le technicien en question n’en est pas
à sa première expérience en Algérie puisqu’il a déjà pris
en main la formation oranaise du MCO. Et c’est un
proche du club oranais qui aurait proposé le Portugais à
Moh Cherif Hannachi. Pour l’instant, le boss kabyle
veut prendre tout son temps avant de trancher.
Son salaire
varierait entre
13 000 et 15 000
euros
D’après la même source d’informa-
tion, la fourchette salariale de l’entraî-
neur portugais arrange bien la direction
kabyle, puisqu’elle rentre dans la
moyenne. En effet, Gomez coûterait
entre 13 000 et 15 000 euros/mois.
Un salaire que le club pourrait
assurer sans le moindre
souci.

«On a dépensé 1,7

milliard pour ré-

gulariser tout le monde. Au- jourd’hui, mis à part les deux

mois de

salaire

que les

joueurs

devraient

toucher

prochaine-

ment, le club n’est pas endetté.»

PUB

à part les deux mois de salaire que les joueurs devraient toucher prochaine- ment, le club

14

1 4 N° 2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil JSMB Les Béjaouis attendent les Batnéens

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil JSMB

Les Béjaouis attendent les Batnéens de pied ferme A u lendemain de leur re- tour
Les Béjaouis attendent
les Batnéens de pied ferme
A u lendemain de leur re-
tour au pays, les co-
équipiers de
Boukmacha n’ont bé-
néficié que de quelques
petites heures de repos. Cela leur a
permis quand même de faire le vide
autour d’eux, de récupérer de leurs
efforts après un voyage harassant.
Bref, les Vert et Rouge ont repris le
chemin des entraînements mercredi
dernier pour préparer le match de ce
mardi face à Batna. Le staff tech-
nique a donné rendez-vous à ses
capés hier au stade de l’Unité ma-
ghrébine pour la séance de la re-
prise. Comme d’habitude, le coach a
profité de cette pre-
journée de repos à ses joueurs afin
d’entamer la préparation pour le
match face au CAB. Ainsi le staff
technique béjaoui qui sait bien que
cela peut jouer un mauvais tour
pour sa troupe a diminué complète-
ment la charge durant les dernières
séances d’entraînements, en ne pro-
grammant que quelques exercices de
détente, et ce, afin d’éviter la fatigue
à ses joueurs qui devront disputer
un important match ce mardi de-
vant les Cabistes.
Travail tactique au menu
Contrairement au programme des
dernières semaines, le staff tech-
nique béjaoui compte faire baisser
rencontre de samedi
prochain face au
CAB, les poulains de
Solinas se préparent
dans une ambiance
bonne enfant, voulant
réaliser un autre résultat
positif ce week-end. Les
entraînements se dérou-
lent sous le regard de
quelques fidèles suppor-
ters venus suivre de près
leur équipe favorite. C’est
donc le soulagement total
chez les Béjaouis après leur
retour au pays. Les parte-
naires du Malien Moussa
mière séance de la se-
maine pour réunir ses
poulains. Le staff tech-
nique est revenu avec
ses hommes sur le der-
nier match face à
l’Asante dans un pre-
mier temps. Par la
suite, le driver béjaoui
a expliqué le pro-
gramme de cette se-
maine à ses joueurs. Le
staff compte bien gérer
encore ces derniers
jours avant cette im-
portante rencontre face
au CAB. La JSMB qui,
faut-il le dire, reste sur
un match nul à l’exté-
rieur en championnat
contre le MCA, veut enchaîner avec
un autre succès dès la prochaine
journée. Ainsi, cette semaine sera
certainement bénéfique pour le club
phare de la Soummam, à condition
bien sûr que le staff technique en
profite. Cela dit, il reste encore trois
jours au staff technique pour prépa-
rer son groupe pour le prochain ren-
dez-vous en championnat.
un peu la charge afin de permettre
Solinas craint la fatigue
Après le match face à l’Asante et
surtout le vol harassant en prove-
nance de Kumasi qui aura duré plus
de dix heures, les Béjaouis sem-
blaient très épuisés surtout qu’ils ont
fourni beaucoup d’efforts lors de la
dernière rencontre qu’ils ont jouées
dans des conditions extrêmes. Après
leur retour au pays, le coach béjaoui
n’avait même pas accordé la moindre
donc à ses capés une meilleure récu-
pération possible à quelques enca-
blures seulement avant ce match
face au CAB. Une option qui per-
mettra sans doute aux joueurs de
préserver leurs moyens physiques et
surtout techniques. Le coach tentera
de préparer comme il se doit un
commando pour le reste du par-
cours en commençant par le pro-
chain match qu’abritera le
stade de l’Unité-Maghré-
bine ce mardi et qui oppo-
sera les Vert et Rouge de la
JSMB contre l’équipe de
Batna.
Le moral est au
beau fixe
Presque trois jours
avant le déroulement de la

Zeghli «La victoire ne nous échappera pas»

Le jeune lutin de la JSMB, Kamel Zeghli, estime que mal- gré la fatigue, son équipe n’a aucune raison de ne pas rem- porter la confrontation de ce soir devant le CAB du moment que toutes les conditions sont réunies pour réaliser une vic- toire face à lanterne rouge. Comment a été l’ambiance au sein du groupe à l’entraînement cette se- maine ? Il y avait une très bonne ambiance, on a préparé notre match dans la séré- nité, tous les joueurs ont travaillé sé- rieusement et sont tous conscients de la tâche qui les at- tend devant le CAB. Dans l’en- semble, je dirais qu’on est bien concentrés et j’espère qu’on fera un grand match pour nous offrir les trois points. C’est donc l’heure de vérité pour votre équipe… Ah oui ! On est conscients de la tâche qui nous attend. On doit être vigilants et faire de notre mieux pour réussir notre match et en sortir victorieux. Pour nous, ce sera le match à ne pas rater, on doit donc gagner ce match non seulement pour faire plaisir à notre public mais aussi pour avoir confiance en nous et poursuivre lors des prochaines journées avec sérénité.

Comment se présente cette rencontre pour vous ? Je pense que ce n’est même pas la peine de vous dire que ce sera un match difficile pour les deux équipes. Ce n’est pas une simple formalité de- vant cette équipe du CAB. Certes, l’équipe de Batna traverse une mau- vaise passe mais elle a retrouvé des couleurs ces derniers temps. C’est dire qu’on aura affaire à une bonne équipe ce mardi, donc on doit prendre ce match très

au sérieux afin d’éviter toute mauvaise surprise. A vous entendre, on comprend que vous êtes très motivés ? Effectivement, et je peux vous dire que tous les joueurs ont bien travaillé depuis notre retour au pays afin de réa- liser un bon résultat face aux Bat- néens. Tous ne pensent qu’à la victoire, donc je peux vous dire que tous sont bien moti- vés pour faire un

grand un match. De toute façon, que ce soit le CAB ou autre nous jouerons pour la gagne, c’est notre seul mot d’or- dre pour cette rencontre et même pour les prochaines journées. Mais cette formation de Batna ne viendra pas à Béjaïa en victime ex- piatoire, elle aussi veut réussir un bon résultat… Il n’est pas interdit de rêver. Certes ce ne sera facile comme je viens de vous le dire, le CAB mal en point fera le maximum pour nous accrocher à do- micile. Mais ce qui est sûr, c’est qu’ils ne vont pas nous chiper les trois points de ce match. On est bien motivés et je pense que personne ne pourra nous freiner. On est déter- minés à gagner. Ne craignez-vous pas de tomber dans la facilité après votre der- nière qualification en Ligue des champions ? Non jamais, avant de jouer un match, il faut d’abord respecter l’adversaire. On va jouer avec la même hargne que lors des précé- dentes journées pour espérer bat- tre cette équipe du CAB chez nous. On doit rester vigilants tout au long de la partie, le match on l’abordera avec le maximum de sé- rieux et surtout de concentration. Il est hors de question de donner une chance à notre adversaire. Entretien réalisé par S.A.

chance à notre adversaire. Entretien réalisé par S.A. Solinas «On doit corriger nos lacunes» Pour ce

Solinas

à notre adversaire. Entretien réalisé par S.A. Solinas «On doit corriger nos lacunes» Pour ce qui

«On doit corriger nos lacunes»

Pour ce qui est des points essentiels travaillés durant cette période jugée très suffisante, Soli- nas dira : «Au cours des derniers matches de la phase retour que ce soit en champion- nat ou bien en Ligue des champions, nous avons relevé des lacunes et autres insuffisances du groupe que nous avons travaillées. Les joueurs se sont bien appliqués et le résultat nous ne l’aurons pas au bout d’une seule ren- contre, mais il ne sera connu qu’après quelques matches. Au cours de cette semaine de travail, nous avons corrigé beau- coup d’erreurs et je reste optimiste que la situation va beaucoup s’améliorer. En tous les cas je pense que le groupe sera prêt pour ce mardi.»

«C’est le mach du maintien, on ne doit pas le rater»

«Pour le maintien, je pense qu’il nous reste encore trois à cinq points à récolter sur les six rencontres que nous allons disputer. Et nous al- lons entamer cette opération dès le prochain match à domicile face au CAB. Je souhaite qu’on termine la saison en force sans se contenter d’assurer seulement le maintien. Certes, on peut le faire mais on doit se concentrer sur le maintien, après on verra. D’abord, on doit gagner ce match face au CAB.»

S.A.

Coulibay se sont libérés psy- chologiquement et préparent désormais leur prochain ren- dez-vous sans aucune
Coulibay se sont libérés psy-
chologiquement et préparent
désormais leur prochain ren-
dez-vous sans aucune pression
pour affronter le CAB. Cet
état d’esprit permettra aux Bé-
jaouis de continuer de prépa-
rer leur prochain match avec le
moral au beau fixe et dans la sé-
rénité totale.
S.A.
Un trio malien
pour officier JSMB-EST
La Confédération africaine de football
(CAF) vient de désigner
les arbitres pour
Le
match
se jouera le 20 avril
finalement
les
rencontres
de la
Champions
League
entre
la
JSMB
et
l’Espérance
de
M. Tunis.
match
aller
sera arbitré
par
un
Le trio
malien
emmené
par
Koman Coulibaly assisté de
Cette fois c’est confirmé : le match de-
vant opposer la JSMB aux Tunisois de
l’EST est programmé pour le samedi 20 avril
MM. Balla Diarra
et Bamba
et non pas le dimanche.
Le coup d’envoi sera
Boukemacha out face au CAB
donné à 18h. La direction béjaoui a décidé
Le milieu de terrain, Boukemacha est d'ores
donc de programmer le
samedi afin de per-
et
déjà
out pour la
réception
du CAB. Le
mettre surtout aux supporters de la vallée
joueur qui souffre
d'une blessure
à la cuisse,
vient de se faire accorder quatre jours de repos
supplémentaires par le médecin du club. Déjà ab-
sent lors de la séance d'entraînement d'hier, il ne
de la Soummam d’assister à ce rendez-
vous africain très important pour le
club et ses supporters qui ne
veulent pas
rater ce
devrait reprendre qu’en fin de semaine.
match.
Nouhoum alors que le qua-
trième arbitre est le Séné-
galais M. Ousmane
Karembe. Quant au match
retour à Tunis, il sera di-
rigé par un trio guinéen
avec comme arbitre central
M. Yakhouba Keita et
comme assistants MM. Si-
diki Sidibe et Aboubacar
Doubouya. Le quatrième arbi-
est M. Ahmed Sekou Touré.
tre

L’EST affrontera l’AMS demain

Avant de se déplacer à Béjaïa, L'Espérance spor- tive de Tunis jouera de- main dimanche 14 avril face à l’Avenir sportif de La Marsa en déplacement pour le compte de la 14 e et dernière journée du championnat de Ligue 1, saison 2012-2013 poule A. Juste après ce match, les camarades de Belaïli rail- leront Béjaïa ce jeudi pour affronter la JSMB dans le cadre des huitième de fi- nale de la Ligue des cham- pions. Les Béjaouis de leur part joueront aussi un match en championnat face au CAB, ce mardi, avant d’affronter les Tuni- sois.

USMH-JSMB reporté au 23 avril

La formation de la JSMB qui jouera un match de Ligue des champions le 20 avril prochain ne sera pas concernée par le dé- roulement de la 26 e jour- née du fait que son match prévu face à l’USMH en déplacement, le 20 avril, vient d’être reporté au mardi 23 avril à 15h au stade de Lavigerie.

S.A.

N° 2253 Samedi 13 avril 2013 15 Coup d’œil CRB Kalem impute certaines dettes à
N° 2253 Samedi 13 avril 2013
15
Coup d’œil CRB
Kalem impute
certaines dettes
à la SSPA
Kalem «Les dettes
de l’hôtel Palm-Beach
concernent la SSPA»
D epuis quelques années, les fins de saison du Chabab se
suivent et se ressemblent et celle qui est sur le point
de se terminer ne va pas déroger à la règle. Il y a
risque que le club vive les
mêmes histoires. La toute
dernière déconvenue du club concerne le
blocage des comptes du CSA, dont Mokhtar
Kamel en est le président. Tous les projets de
fin de saison tombent à l’eau. Cela ne va pas
réjouir les joueurs qui ont, à plusieurs reprises,
menacé de boycotter les entraînements et les
stages. Il y a des dettes qui datent de plusieurs années.
On parle d’un chèque que détiendrait l’ancien milieu de terrain, Mo-
hamed Talis. Ce dernier avait fait une grosse partie de sa carrière au
Chabab, avant de passer au RCK dans les années 90. Que dire du cas
Mounir Dob qui serait en possession d’un chèque. L’ancien attaquant
du CAB et de la JSK avait fait un passage au Chabab au début des
années 90, avant de porter les couleurs du CAB. Il avait estimé à
l’époque avoir été abandonné par ses dirigeants, à la suite d’une mala-
die. Enfin, il y aurait d’autres dettes de toutes sortes. Des hôtels,
comme celui situé à Chéraga, et qui auraient hébergé les joueurs du
CRB où une partie d’entre eux, à crédit, on parle aussi de factures de
restauration.
M. B.
Les comptes du CSA-CRB
sont désormais bloqués, et
cela n’est pas du goût du pré-
sident du club amateur.
Kalem rejette certaines
dettes et se dit persuadé qu’il
s’agit de remboursement du
ressort de la SSPA, dont le
premier responsable n’est
autre que Gana, président
du conseil d’administra-
tion de la société spor-
tive. «Il y a des dettes
liées à l’hébergement des
joueurs seniors, et ceux-
ci sont du ressort de la
SSPA, le club amateur n’a
rien à voir avec. On les re-
jette en bloc.»
l’ouverture du capital de la
SSPA ? Il ne faut pas oublier de
dire que le CSA a des parts au
sein de la SSPA, comme c’est le
cas pour tous les clubs. Plu-
sieurs biens immobiliers sont
au nom du CSA. Ce qui laisse
penser que les actions du CSA
sont importantes au sein de la
SSPA.
«L’ouverture du capital est un
choix qu’aucun club ne peut ou-
trepasser. C’est une décision des
instances sportives et de tutelle.
Nous allons bien évidemment
ouvrir le capital du club, au mo-
ment opportun. Et c’est aussi, la
solution à la crise que vit régu-
lièrement le club.»
«Nous casserons le
jugement et l’avocat
du club a entamé la
procédure»
«Une société nationale,
sera la solution !»
Les plaignants sont arrivés
à faire bouger la justice, c'est-
à-dire, les créanciers du club,
mais le président du CSA n’a
pas l’intention de se laisser faire
et il le dit : «On a discuté avec
l’avocat du club. Le CRB a l’in-
tention de procéder à un pourvoi
en cassation. Nous ne payerons
pas les dettes de la SSPA.» Ces
dettes concernent l’hôtel de
Chéraga et un autre à Palm-
Beach.
«L’ouverture du capital
est un passage obligé»
La crise financière du Chabab
peut-elle trouver une issue par
Le capital ouvert qui pourrait
prendre la plus grosse part des
actions de la SSPA-CRB ? Ques-
tion que nous avions abordée
avec le président du CSA-CRB.
«Je ne vois pas de meilleure solu-
tion qu’une société nationale qui
dirigerait le club. Elle aura la
plus grosse part des actions ou
serait carrément propriétaire du
club», dira Mokhtar Kamel. Il
est vrai que depuis le début de
la saison, on parle d’un certain
nombre de sociétés qui envisa-
geraient de racheter le club,
comme la CNEP. Cette entre-
prise d’épargne a longtemps
sponsorisé le Chabab, mais
pour l’heure rien de plus.
M. B.
Le MJS sollicité pour
rénover le complexe
du Caroubier

Mokhtar Kalem vient de remettre une lettre à Moha- med Tahmi, minis- tre de la Jeunesse et des Sports, le sollici- tant pour une aide fi- nancière à même de permettre au

président du CSA- CRB une rénovation du complexe Carou- bier. Dans son dis- cours, il laisse entrevoir des projets assez intéressants pour son club. «Nous avons un complexe que nous voudrions utiliser. Il pourrait nous permettre de faire des économies substantielles. Nous avons sol- licité le minis- tre pour une aide finan- cière. Nous envisageons de refaire l’aire de jeux. Actuel- lement, elle est en terre battue. Si on ar- rive à remplacer le tuf par une pe- louse synthétique, les

seniors pourraient venir s’y entraîner, en plus des catégories jeunes. On voudrait refaire l’éclairage du complexe et le restau- rant, en plus installer un lieu d’hébergement pour éviter, à chaque fois, les frais d’hôtels», dira le président du CSA. Le siège du CRB et son complexe pour ceux qui ne le connaissent pas se trouvent du côté de la station de bus du Ca- roubier. Et son entrée est proche du pont. Une infrastructure, si elle venait à être ren- tabilisée, pourrait en- gendrer des économies énormes pour un club qui n’ar- rive pas, aujourd’hui, à payer les salaires de ses joueurs.

Amroune «Quand je joue devant les bois, je marque»

Ça se passe mieux pour Amroune depuis le début de la phase retour, malgré la
Ça se passe mieux pour Amroune
depuis le début de la phase retour,
malgré la présence d’une rude
concurrence avec Islam Slimani.
L’attaquant du Chabab a marqué, en
amical, et à chaque fois, il se
dit se sentir mieux dans le
rôle qui lui sied le plus :
jouer devant les buts. En-
tretien !
Deux matchs amicaux avant
parcours.
quer.
l’Entente, cela est-il suffisant
avant cette difficile rencontre
face au leader ?
On était au repos forcé depuis
15 jours, pour des raisons que tout
le monde connaît. Il nous fallait
des matchs amicaux. C’est fait, on
s’est préparés durant la semaine
pour la rencontre de mardi. Nous
sommes, en principe, prêts à af-
fronter l’Entente.
C’est difficile de rester concen-
trés, quand on ne joue plus
pour un objectif, n’est-ce pas ?
C’est vrai, c’est difficile de se
faire éliminer de la Ligue des
champions arabe et de la Coupe
d’Algérie et garder le moral en
même temps, mais on est des pro-
fessionnels, et il nous reste six
matchs en championnat. On va les
négocier pour bien terminer le
Il vous reste des matchs face à
des équipes qui jouent le cham-
pionnat. Ce qui ne vous facili-
tera pas la tâche…
On joue contre des équipes
concernées par le haut du tableau,
comme Sétif, ce mardi, l’USMH et
l’USMA, et aussi contre le CABBA
et le CAB, lesquels luttent pour
leur maintien. On sera l’arbitre
entre ces équipes, tant qu’à faire,
on va le faire bien.
Vous marquez en amical contre
le RCK et l’IRBK, c’est bon
signe pour vous…
Quand je joue à mon poste, je
marque. Je tiens à préciser que de-
puis la 18 e journée et le match
contre l’USMBA, je n’ai pas joué
devant les buts. J’ai accepté le rôle
qu’on m’a légué, mais dès que cela
a changé, je me suis mis à mar-
Espérez-
vous
jouer
contre
l’Entente
?
C’est au
coach de pren-
dre les décisions
qu’il juge les plus op-
portunes.
Lors du mercato, vous souhai-
tiez partir…
Je voulais quitter le club, parce
que je ne jouais pas, maintenant
que cela a changé, je n’y pense
plus. Depuis l’entame de la phase
retour, ma situation a beaucoup
évolué. J’ai plus de temps de jeu, ce
qui me soulage.
Entretien réalisé par F. A.
M. B.
Une société italienne
serait intéressée
On reparle de nouveau d’un rachat du club par une entreprise
étrangère. Cette fois, il s’agirait d’une société italienne qui serait
d’accord pour prendre en main la SSPA-CRB. Cette société serait
installée en Algérie pour diriger un chantier. De quel type de
société ? Là aussi, on reste évasif, des sources proches du club nous
confient que pour l’heure, rien ne filtre sur le nom de ladite société
dans l’espoir de ne pas faire capoter le rachat du club. Dans quelques
jours, tout au plus une semaine, on en saura un peu plus, nous a-t-
on assuré.

16

1 6 N° 2213 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Ligue 1 CABBA CABBA-CSC, aujourd’hui à

N° 2213 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Ligue 1

CABBA

CABBA-CSC, aujourd’hui à 16h

Amicalement vôtre !

1 CABBA CABBA-CSC, aujourd’hui à 16h Amicalement vôtre ! L’ entraîneur ad- joint du CSC, le

L’ entraîneur ad- joint du CSC, le Tunisien Djeddi, a contacté avant- hier le coach du

CABBA, Abdelkader Amrani, pour lui proposer de jouer un match amical ce samedi. Les deux parties sont tombées d’ac- cord tout de suite bien que les

Constantinois aient préféré jouer chez eux dans un premier temps sur une pelouse en gazon naturel sachant que leur pro- chain déplacement les mènera à Tlemcen pour rencontrer le WAT. Ils ont finalement accepté de se déplacer à Bordj. La ren- contre se jouera sur la pelouse synthétique du stade du 20-

Réunion du CA demain

Le président Moussa Merzougui a convié les membres du conseil d’administration à une réunion dont le déroule- ment a été prévu pour demain en fin d’après-midi aux envi- rons de 17h au siège du club. Pour le moment, sa présence et celle du DG Mourad Senouci alors que pour les 10 autres membres on assistera certainement à la répétition de la po- litique de la chaise vide. Le bilan financier de l’année 2012 qui n’a pas été encore remis par l’ancien président, Djamel Messaoudène, sera à l’ordre du jour.

Août et débutera à 16h. D’après des échos parvenus de la cité des Ponts suspendus, le coach Roger Lemerre aurait été em- ballés par la manière d’évoluer de la formation bordjienne qui pratique un football propre qui convient à son équipe qui pré- pare activement un tournant décisif vers une qualification à une compétition africaine ou arabe. D’autre part, les coéqui- piers de Bendahmane auront intérêt en tout cas de jouer le jeu en ménageant les tibias de leurs adversaires vu qu’un suc- cès du CSC à Tlemcen arran- gera leurs affaires car ils verront un sérieux concurrent au main- tien prendre la direction de la Ligue 2.

Le grand pardon entre Hemani et Hamimid

On avait rapporté précédem- ment les propos du joueur es- poir Hamimid qui avait déclaré avoir été agressé au cours du dernier match par l’attaquant constantinois Hemani. Le match d’aujourd’hui sera une grande opportunité pour ce dernier de demander pardon à son jeune adversaire dont c’était le premier match en catégorie sénior. D’ailleurs, Hemani a déjà contacté avant-hier soir Hamimid par téléphone pour le faire, et ce dernier a accepté sans contrainte surtout que ce dernier vouait une grande ad-

miration pour l’attaquant constantinois avant l’agression. C’est le coach des gardiens du CABBA, Hadi Amrani qui avait communiqué le numéro de té- léphone du jeune Hamimid à Hemani qui était son coéqui- pier à l’OMR.

Belkheir reprend les entraînements

Avoir été interdit d’entraîne- ment par Abdelkader Amrani pour un motif qui n’a pas été éclairci totalement, Amine Bel- kheir a été admis à reprendre l’entrainement avec le groupe. C’est le DG de la SSPA, Mourad Senouci, qui est intervenu entre le coach et son joueur pour trouver un compromis entre les deux parties pour l’intérêt de l’équipe qui aura besoin de tous ses atouts surtout offensifs en cette fin de saison qui décidera de son avenir en Ligue 1.

Mosrati le dernier arrivé

Après avoir enregistré pas moins de 5 absences pour la re- prise des entraînements, le groupe s’est complété petit à petit et le dernier arrivé a été Majdi Mosrati qui était présent jeudi sur le terrain. Le Tunisien a passé ces derniers jours à Sousse pour assister aux ob- sèques de sa grand-mère décé- dée la semaine dernière. Nos sincères condoléances à Mos- rati.

A. B.

CSC

Mekroud rencontre Lemerre

S ans connaître la teneur des dis- cussions entre

l’entraîneur en chef, Roger Lemerre, et le nouveau directeur gé- néral, Mekroud, l’on peut penser que les deux hommes ont eu à passer en revue la vie du club de manière à se faire la meilleure idée possible sur le futur programme à concocter en cette fin de saison. On sait que l’ex-président Ferssa- dou avait pris part à cette rencontre.

Le coach fixé sur le programme

S’étant plaint de ne pouvoir disposer des dates de ses matchs en

championnat, Le- merre semble satisfait de la programmation du déplacement des siens à Tlemcen pour le 20 de ce mois. Ce qui devrait lui donner l’opportunité d’établir un plan de charge dé- finitif jusqu’au match. D’ailleurs, les modali-

tés de ce déplacement à l’ouest du pays se- raient d’ores et déjà lancées. Ce sera Dor- bane qui accompa- gnera la délégation constantinoise pour ce match.

Tahar Aggoune

C’est la bonne cette fois-ci

Tout porte à croire que le départ de celui qui a été, sans conteste, l’homme fort du club ces derniers temps se confirme de jour en jour. Boulhabib n’est pas revenu sur sa décision comme prévu par certains proches. Ce n’est point un coup de bluff comme jadis, mais une décision réfléchie de la part de l’in- téressé. Reste que le motif avancé, à savoir cette pression excessive faite sur Boulhabib, beaucoup n’y croit pas. L’homme rompu à ce genre de facteur avait bien les moyens de ré- sister et de continuer sa tâche.

Kerouche pourrait refaire surface

L’attaquant Kerouche qui est re- venu au travail depuis un certain temps serait en mesure de faire partie de l’effectif devant la formation de Bordj Bou Arréridj aujourd’hui pour le compte de ce match amical entre les deux équipes. L’histoire a voulu qu’il se blesse durant la préparation d’avant-saison face à ce même adver- saire. C’est en tout cas avec beaucoup de curiosité que les uns et les autres attendent de voir cet élément au ni- veau du réseau offensif clubiste.

Nehari n’oubliera pas de sitôt cette saison

Le défenseur central Nehari n’est pas près d’oublier son passage au CS Constantine cette saison. Et pour cause, il n’a pu faire étalage de ses qualités à cause de diverses blessures qui l’ont écarté du terrain. Pour l’heure l’on croit savoir qu’il serait remis de ses émotions mais serait capable de faire face à un manque de compétition des plus criants.

T. A.

MCEE

Des soupçons d’un arrangement du match contre le MCA

U n vent de soupçon sur un éventuel arrange- ment du match contre

le MC Alger, lors de la pro- chaine journée de Ligue 1 a fait le tour de la ville d’El Eulma. Les supporters du Babiya, qui veulent une victoire contre le Doyen pour assurer définitive- ment le maintien, menacent les responsables du club et les joueurs, si l’éthique sportive n’est pas respectée. Les fans du club exigent des joueurs de jouer le jeu et réclament les trois points de la partie. Il reste que ces rumeurs, qui se sont propagées comme une traînée de poudre, sont difficiles à vé-

Les Eulmis veulent jouer à 18h

La direction du MC El Eulma a introduit une demande auprès de la Ligue (LFP), pour faire jouer le match contre le MCA à 18h, afin de per- mettre à un grand nom- bre de supporters d’y assister et éviter les effets de la chaleur sur le ren- dement des joueurs. Le stade Messaoud- Zoug- gar dispose d’un éclai- rage sans faille et le match peut se jouer en nocturne. Le club n’a pas eu encore de réponse, mais ce serait bien de jouer à 18h, pour assurer le spectacle.

rifier. Aucune source n’a voulu s’exprimer sur le sujet, même sous couvert de l’anonymat. Officiellement, l’entraîneur et les dirigeant exigent des joueurs de gagner les trois matches à domicile et de récol- ter au moins deux points de l’extérieur, pour espérer termi- ner à une position honorable. L’équipe poursuit sa prépara- tion dans ce sens. Hier, elle de- vait disputer un match amical contre l’équipe Espoirs pour permettre au coach Savoy de se faire une idée sur la forme de chacun de ses joueurs.

S. H.

Hamiti renvoyé de l’entraînement

L’attaquant du MCEE, Hamiti, qui a fait l’impasse sur la séance d’entraîne- ment de la reprise, mer- credi passé, a été renvoyé par le coach Savoy lors de la séance du lendemain (jeudi). L’entraîneur suisse, qui veut instaurer une cer- taine discipline à l’entraîne- ment, n’a pas apprécié le comportement de son atta- quant qui n’en est pas à sa première absence. Hamiti passera en conseil de disci- pline dimanche et sera vrai- semblablement sanctionné financièrement, voire écarté de la prochaine ren- contre contre le MCA.

S. H.

CAB

Fergani : «Ça s’est joué sur un détail : la rentrée de Tatem et Bounedjah»

On s’est rapprochés de l’entraîneur Ali Fer- gani qui a suivi les U21 : «On a assisté à un beau match et de belles phases de jeu, de part et d’autre. Le CAB a su résister et jouer sur des contres dangereux. Ça s’est joué sur un détail, la rentrée de Tatem et Bounedjah.»

N. R.

Grosse déception après l’élimination des U21

Les U21 ont quitté la Coupe d’Algérie, au stade de la demi-finale. Ils ont été éliminés par l’USMH, vendredi dernier, sur un score d’un but à zéro. Mi-temps (0-0). Une grosse décep- tion pour les jeunes du CAB qui comptaient arriver en finale et remporter le trophée.

Bonne réaction à la fin et deux occasions en or ratées

Les Rouge et Bleu ont essayé de préserver leur camp en première mi-temps. Ils ont su tenir face aux assauts de l’USMH. En 2 e mi- temps, El Harrach arrive à ouvrir la marque. Ce n’est qu’après l’ouverture du score par les locaux que les Cabistes sont sortis de leur co- quille, en portant le danger dans le camp ad- verse. Le CAB a bénéficié de deux occasions en or de revenir à la marque, notamment celle dans les dernières minutes du match où l’atta- quant du CAB a perdu son duel face au gar- dien de l’USMH.

Fergani suit les U21… et son fils

Le CAB étant au repos, ce vendredi, Ali Fer- gani était présent au stade Mohammadia, il a fait le déplacement pour suivre les U21, mais aussi pour voir évoluer son fils Aghiles qui a débuté la saison avec les U21 avant de passer au cours de la 2 e partie de la saison dans la ca- tégorie des seniors. Ali Fergani a fait le voyage

en compagnie du président du CAB. Nezar a aussi tenu à assister à la demi- final de son équipe.

Les U21 replongent dans l’ambiance du championnat

Les U21 replongeront dans l’ambiance du championnat dès leur retour à Batna. En effet, les Bendoukha, Hadjidj, Fergani, Methazem et Debbih étaient à Alger, pour disputer la demi- finale de la Coupe d’Algérie contre l’USMH. Le retour de l’équipe à Batna devait se faire par avion. Le CAB prépare son difficile dépla- cement à Béjaïa. Un match reporté en raison de la participation de la JSMB à la Ligue des Champions. JSMB-CAB se jouera mardi 16 avril, à 18 h sur le tartan du stade de l’Unité Maghrébine.

Quel sort sera réservé à Mani Sapol ?

Mani Sapol n’a fait qu’à sa tête, et a refusé de faire le voyage à Alger pour disputer la demi- finale de la coupe contre l’USMH. Selon nos informations, du Togo, où il se trouvait, le mi- lieu offensif du CAB aurait donné son aval

pour disputer cette demi-finale avant de se ré- tracter. On se demande quelle sera la réaction du président du CAB à la suite de cette incar- tade de son joueur. D’un autre côté, le CAB va jouer à Béjaïa et Fergani a sans doute besoin de Mani Sapol. Il est fort probable que cette af- faire soit étouffée jusqu’à nouvel ordre, à cause des enjeux du club. Le joueur sera sans doute épinglé ultérieurement, par son président au moment de faire le bilan de la saison. Dans l’entourage du joueur, on laisse entendre que Mani Sapol avait refusé de jouer à cause de son statut d’international. Comment vont réagir les dirigeants du CAB qui n’ont pas dû sauter de joie quand ils ont vu Tatem et surtout Bouned- jah faire leur rentrée sur le terrain à la 55’ ? Bounedjah est le meilleur attaquant de l’USMH, voire du championnat et est une pièce maîtresse dans l’échiquier de Charef. Bounedjah qui était sur le point de rallier l’Es- pérance de Tunis, cette saison, mais son trans- fert a capoté parce que l’EST n’a pas pu libérer un des quatre joueurs étrangers qui figuraient dans son effectif. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ça va chauffer au retour du CAB.

N. R.

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

N° 2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Ligue 1 1 7 WAT WAT-CSC Une première

Coup d’œil Ligue 1

17

WAT

WAT-CSC Une première sans le public L e WAT est contraint d'accueil- lir le CSC
WAT-CSC
Une première
sans le public
L e WAT est contraint d'accueil-
lir le CSC cet après-midi sans
son public. Le club tlemcénien
paye les dérapages des suppor-
ters lors du dernier match. En-
core heureux que cette sanction
se limitera à ce seul match, bien
qu'il se dise à Tlemcen que le
public ne reviendra pas si le
WAT ne gagnait pas son match.
Une sorte de mise en garde dont
a pris acte le groupe.
Benyamina : «Hadji a les qualités
pour s'imposer»
Benyellès pense déjà
à la saison prochaine
Pour l'entraîneur des gardiens de but,
● ●
Benyamina, il n'y a aucun doute quant
aux capacités du jeune Hadji à s'imposer dans
le futur comme le gardien numéro 1 du WAT :
«C'est un garçon qui a beaucoup de qualités. Je
n'ai aucun doute sur son profil. Il a toutes les
qualités pour devenir un grand gardien pour
peu qu'il continue à travailler dur comme il le
fait actuellement. Son talent et son sérieux se-
ront ses atouts.»
Touil : «Je bosse et j'attends ma
chance»
appelé à devenir un rouage important du
WAT la saison prochaine. Auteur d'un triplé
lors du match d'opposition face aux U21, le
jeune attaquant dit ne pas s'impatienter : «Je
ne suis pas pressé de jouer. Je fais confiance au
coach. Il sait qu'il peut compter sur moi. Per-
sonnellement, je travaille dur à l'entraînement
Alors que le WAT
n'est pas encore sûr de
jouer en Ligue 1 la sai-
son prochaine, Abdel-
krim Benyellès réfléchit
déjà à l'avenir. Et il sem-
blerait que l'entraîneur
du WAT ne se soucie
pas vraiment de l'issue
de cette saison, puisque
ce qui l'intéresse est la
préparation de la saison
prochaine, peu importe
la division dans laquelle
sera appelée à évoluer
l'équipe.
Objectif :
jeunes du cru. C'est la
raison pour laquelle il a
multiplié les rencontres
de préparation avec les
U21 et les juniors du
club. Une manière pour
lui de passer en revue le
réservoir du club et dé-
nicher, qui sait, quelques
bons joueurs à même
d'être promus chez les
prochaine.
Akid gagne
des points
Un autre joueur qui
semble jouir de l'intérêt
du coach, Akid. Ce
jeune arrière droit, qui a
été promu lors du quart
de finale de la Coupe
d'Algérie, continue à
être un rouage de
● ● Véritable révélation aux yeux de l'en-
traîneur, l'attaquant Touil pourrait être
A.
et j'attends ma chance. Je sais que ça viendra.»
8 joueurs en marge du groupe
Au moins, huit joueurs se sont entraî-
● ●
nés en marge du groupe, jeudi. Souffrant
de blessures diverses, ces joueurs n'ont pas
pris part à l'opposition face aux U21. Ce qui a
contraint Abdelkrim Benyelès à compléter son
groupe par des jeunes. Bien que cette situation
n'ait pas déplu au coach tlemcénien qui en
voyait une occasion de passer en revue les ef-
fectifs des jeunes catégories.
rajeunir l'effectif
Abdelkrim Benyellès,
apparemment restant
quoi qu'il arrive, s'at-
taque à un gros chantier.
Pour l'entraîneur tlem-
cénien, la priorité est de
rajeunir l'effectif, à son
goût, vieillissant.
Comme le club n'a pas
les moyens de faire venir
de jeunes pépites, l'en-
traîneur pense à pro-
mouvoir quelques bons
Intérêt particulier
pour Hadji
L'un des joueurs au-
quel Abdelkrim Benyel-
lès accorde un intérêt
particulier est le jeune
gardien de but, Omar
Hadji. Ce dernier a été
d'ailleurs aligné durant
toute une mi-temps avec
les A lors de l'opposition
face aux U21. Une mi-
temps au cours de la-
quelle le jeune gardien a
fait montre de bonnes
dispositions. Selon toute
vraisemblance, il sera
l'un des hommes de base
du coach pour la saison
l'équipe première. Be-
nyellès semble vouloir
l'imprégner de l'am-
biance des seniors avant
de le lancer définitive-
ment dans le bain, d'au-
tant que son profil est
intéressant.
Tiza a joué
une mi-temps
à gauche
A gauche aussi, Be-
nyellès pourrait avoir
trouvé la solution. Le
jeune Tiza qui a joué
toute une mi-temps face
aux U21, pourrait être
amené à s'installer dans
le couloir gauche la sai-
son prochaine, pour peu
qu'il continue à donner
entière satisfaction à son
coach.
Touil, Chaouti,
Belarbi, Dif, Saïdi,
Rachrouche et les
autres
D'autres jeunes loups
commencent à émerger
du lot. De jeunes
joueurs talentueux tels
Touil, auteur d'un trip-
plé face aux U21,
Chaouti, Belarbi, Dif,
Saïdi, Rachrouche et au-
tres Boulemdaïs. Des
joueurs qui devraient
composer le futur effec-
tif du WAT qu’Abdel-
krim Benyellès veut
jeune et de préférence
issu du cru. D'où sa dé-
cision de s'y mettre dès à
présent afin de dégager
tôt un effectif que le staff
aura sans doute à ren-
forcer quelques joueurs
intéressants au mercato.
Le chantier est déjà
lancé.
N. B.
USMBA
La mort à petit feu
mis monts et merveilles, or,
ce n’était que de la poudre
aux yeux. Et pourtant,
l’USMBA avait tout les

D’ aucuns di- ront que la descente de l’USMBA en Ligue 2 est un aboutisse-

ment logique d’une politique moyen- âgeuse prônée par une équipe dirigeante aux idées usées. En effet, pour l’opinion sportive bel-abbé- sienne, le spectre de la relégation pla- nait sur le club depuis l’entame de la saison. Les différents problèmes n’ont pas fini d’accabler la formation unio- niste, l’entraînant dans un sable mou- vant. En fin de compte, il n’y pas eu de salut pour Bel-Abbès. Il faut re- connaître que l’USMBA n’avait pas d’atouts pour réussir sa saison. L’équipe a laissé filer un nombre considérable de points sur ses terres. Après 18 ans de galère dans les divi- sions inférieures, les inconditionnels bel-abbésiens ont longtemps espéré que la dérive les lâche, en croyant en sa bonne étoile. Une saison dure, du- rant laquelle l’USMBA n’a connu que des bas, à tous les niveaux, avant qu’elle ne s’achève par une grande déception. Un effectif qui donne le mal de tête, une foultitude d’entraî- neurs, des péripéties aussi inextrica- bles les unes que les autres, un clanisme glouton et des luttes sans merci entre les différentes factions. Et pour couronner le tout, une reléga- tion. Tels ont été les ingrédients d’une USMBA, version 2012-2013, que ses milliers d’amoureux n’oublieront pas de sitôt.

L’hécatombe

Depuis sa défaite face au MCEE, l’USMBA est, à moins d’un miracle, en Ligue 2.Cet épilogue, pour ainsi dire acté, a affecté non seulement les

gens de Bel-Abbès, mais aussi ceux des autres localités de la wilaya. De Boukhanifis à Ben Badis en passant par Sfisef, c’est le même décor. Des milliers de supporters de l’USMBA sont abattus. Leur région n’aura aucun représentant la prochaine sai- son parmi le gotha de l’élite, puisque leur porte-drapeau a été «descendu en flammes». Le cauchemar des an- nées précédentes au palier inférieur à peine dissipé, voilà que les ultras greens se préparent à nouveau à faire le deuil de la Ligue 1, au moins pour une saison. Si ce dénouement est vécu comme une tragédie par tous les amoureux du «petit Paris», l’Oranie du foot ne reste pas insensible à des absences de ses équipes, dont la re- nommée a franchi les frontières du pays. Le WAT, le GCM, la JSMT, le RCR, l’ASMO, le MCS et l’USMBA… c’est l’hécatombe.

Un véritable arrêt pour l’ambiance… et la recette

De cette descente aux enfers, c’est évidemment le public qui manque- rait dans tout ça. Beaucoup nous ont fait cette réflexion. L’USMBA est l’une des rares légitimités en termes de supporters. Ce témoignage est d’au- tant plus louangeur qu’il émane de véritables connaisseurs. En effet, Bel- Abbès est un véritable fief du football, en particulier. Certes, en matière de jeu et de résultats, l’USMBA mérite peut-être le «châtiment», c’est le cours normal du foot, mais dans le cœur, pour son public, c’est très affligeant. Il y a d’autres clubs pour lesquels il

existe un engouement occasionnel et circonstanciel. Une vraie désolation pour un club avec un tel public et un passé glorieux, un club-né dans la barbe du colonialisme, avec sa lignée d’hommes et de martyrs, et qui a marqué de ses empreinte l’histoire du football national, de se retrouver dans cette situation. C’est une grosse perte. Même chez les frères ennemis d’Oran, on ne se réjouit pas spéciale- ment de cette relégation de l’USMBA. «C’est sûr qu’on préfère voir l’USMBA en Ligue 1, cela signifierait pour nous que nous jouerons de grandes rencontres. Au-delà de la riva- lité sportive, il y a eu toujours du res- pect de part et d’autre», explique ce puriste d’El Bahia et fan du MCO.

Un gâchis pour l’avenir du club

A coup sûr, cette relégation est un désastre pour l’avenir du club. L’inter- saison, c’est déjà pour «demain», et le mercato sera là. Que faire alors et dans quelles circonstances ? Certains n’hésitent pas à érafler le directoire et ses membres : «Merci à ceux qui se sont occupés du recrutement, ils n’ont pas flairé les bons coups, mais ont ac- cumulé les mauvais… chapeau !» Autre cause, autre mal. Il est certain que les entraîneurs qui se sont suc- cédé à la barre technique de l’USMBA ont leur part de responsa- bilité. Il faut préciser au passage que Fouad Bouali est parti au bout de quelques journées, en se rendant compte de l’arbre qui cachait la forêt. Les dirigeants sortants avaient pro-

moyens pour procéder à un bon recrutement et forcer le respect.

L’USMBA doit repartir avec de véritables hommes

L’USMBA est, désormais, en Ligue 2. La grande question qui filète les es- prits de ses supporters est de savoir si le club pourra compter sur des hommes. En effet, Djillali Bensenada, après avoir évoqué un probable re- trait des affaires du CA, au départ, aurait, finalement, décidé d’assumer encore ses responsabilité. L’équipe a rétrogradé, mais chacun devra assu- mer pleinement ses responsabilités. Certains diront que Bensenada n’est pas du type à sauter du bateau. Il sera, certainement, là la saison pro- chaine ou encore celles qui suivront. C’est ce qu’aurait confié lui-même à ses proches. En tout état de cause, il ne laissera pas son fils, Labri, un jeune sans aucune expérience, seul dans la broussaille de la SSPA.Cela mettrait fin aux rumeurs et lèverait les équivoques. Si les échos l’annon- çaient sur le départ du CA, Djillali Bensenada se serait revenu à de meil- leurs sentiments, pour ne pas dire ré- tracté. Il voudrait rester le plus longtemps à la tête du grand club et relever, donc, le défi d’une nouvelle accession en Ligue 1, la saison pro- chaine. Cependant, quels que soient la situation et les aléas de l’avenir, l’USMBA devra continuer à exister, mais, surtout, à repartir avec des hommes qui l’aiment et sachent la couver.

M. O. Noureddine.

JSS

La rencontre de l’EN militaire reportée

Après avoir publié dans notre édi- tion d’hier l’information sur la possi- bilité de programmer un match amical entre la JSS et l’EN militaire, le staff technique a changé d’avis pour prépa- rer le match de l’ASO Chlef. En effet, la direction de la JSS a reçu un message de l’entraîneur national, Abderrahmen Mahdaoui, qui s’est excusé de ne pou- voir joindre Béchar, aujourd’hui, par manque de temps et les obligations qui ont été tracées avant ce match face à la Saoura. Le coach Cherif Hadjar a souligné que la rencontre peut se dé- rouler le 22 avril prochain, si la LFP reporte officiellement le match de l’USMA, prévu le 20 de ce mois.

Un match d’application contre les U21 au menu

Le staff technique de la JS Saoura a modifié son calendrier, suite à l’annu- lation de la rencontre amicale face à l’EN militaire. Ainsi, Hadjar a planifié un match d’application contre les U21, demain, à la place de la rencontre an- nulée. Les camarades de Bousmaha vont poursuivre les préparations pour rencontrer l’USMA, en attendant le re- port officiel du match des instances du football algérien.

B. G.

Bousemaha

«On reste sur nos gardes»

Durant toute sa carrière avec la JSS, le milieu de terrain, Bousemaha, n’a ja- mais failli à son devoir. Cer- tains pensent que lorsqu’il est en forme sur le terrain, toute l’équipe tourne bien. Il faut avouer que Bouse- maha a beaucoup contribué au maintien de son équipe, et tout Béchar le recon- naît.

Pour vous, le maintien est un aboutissement logique…

El Hamdoullah, on n’a jamais remis en question nos capacités, et, aujourd’hui, on est contents d’avoir réussi notre mis- sion. Donc, le maintien de Saoura est tout à fait logique. Notre équipe mérite ce qu’elle vient de réaliser. Au début de sai- son, on a côtoyé le haut niveau, puis on a enregistré de mauvais résultats, mais là, on a réussi notre objectif. C’est grâce aux résultats qu’on a eus sur notre terrain qu’on a pu assurer le maintien. Cepen- dant, on reste sur nos gardes, même si on est à l’abri, la saison n’est pas encore finie.

Vous avez la chance de contri- buer au maintien, quel est votre sentiment ?

Nous étions décidés à changer le cours des choses. Pour vous donner une idée de notre réussite, c’est déjà extraordinaire d’être impliqué dans cet objectif. Je pense, en plus de la volonté d’aller jusqu’au bout, la détermination était om- niprésente. Il ne faut pas oublier le travail qu’a effectué l’entraîneur, qui a réussi à mettre l’équipe sur orbite en temps né- cessaire. Tout le monde a contribué à sauver l’équipe de ses tourments.

Quel est votre point de vue sur l’équipe ?

C’est déjà formidable d’avoir réussi le maintien. Le reste importe peu, l’équipe est un groupe solidaire qui donne une bonne impression. C’est un club modeste qui a fini par gagner l’admiration. Il a connu des hauts et des bas, depuis le début de la saison. Je pense que l’admi- nistration, malgré notre petite expérience avec l’élite, a fait un énorme travail qui a permis au club de jouer dans de très bonnes conditions.

Un dernier mot pour les suppor- ters…

Ils étaient formidables tout au long de la saison. A mon avis, la force de la JSS se trouve dans l’entourage du club et les sup- porters qui restent toujours derrières l’équipe, même durant les moments diffi- ciles.

Entretien réalisé par

18

1 8 N° 2213 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Ligue 2 NAHD-MOB Bendebka : «Les

N° 2213 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Ligue 2

NAHD-MOB

Bendebka : «Les trois points resteront chez nous»

A la veille du match tant attendu face au MOB, le milieu de terrain des Sang et Or, Sofiane Bendebka, nous a accordé cet entre- tien où il s’est montré très confiant et déterminé pour remporter cette rencontre. Revenant sur les dernières événements qui ont sur- venu au cours de la se- maine, l’enfant du club n’a pas voulu en donner trop d’importance et a préféré se concentrer sur le match.

A la veille de cette confronta- tion importante face au MOB, comment l’avez-vous préparé ?

La préparation s’est faite le plus normalement du monde et dans la bonne humeur, où le coach Zoheir Djelloul a insisté sur l’obligation de se donner à fond afin de mettre fin à notre série de mauvais résultats. Il a mis aussi l’accent sur l’aspect psychologique qui est, comme vous le savez tous, très important dans ce genre de matche qui se joue généralement sur des petits détails.

Les derniers événements concernant les tentatives du MOB d’approcher quelques joueurs du Nahd vous ont-ils perturbés ?

Absolument pas, car on n’est concentrés que sur ce qui nous at- tend demain face au MOB, (entre- tien réalisé hier, ndlr) et faire en sorte de sortir gagnant dans ce match avec l’art et la manière. C’est la direction du club qui s’est char- gée de gérer cette affaire.

En tant qu’enfant du club et en même temps capitaine de l’équipe, vous ne ressentez pas une pression supplémen- taire ?

Effectivement, en plus d’être joueur au NAHD je suis aussi un fan de ce prestigieux club depuis mon jeune âge, ce qui fait que je ressente une responsabilité sup- plémentaire dont j’essaye de gérer afin qu’elle se répercute positive- ment sur moi et d’aider mes co- équipiers à passer ce test.

Vous vous sentez capable de

rééditer le scénario de la coupe face à la même équipe

?

Certes ce n’est pas la même compétition mais le fait de les battre en coupe montre bien qu’on est aussi capables de le faire demain, il faut juste croire en nos chances et se donner à fond. Je tiens aussi a ajouté quelque chose ?

Allez-y.

Entre nous les joueurs, on s’est promis de tout faire afin de faire sortir le Nasria de cette situation qu’elle ne mérite absolument pas. Depuis l’arrivée du nouveau staff technique on se sent libérés et ça nous manque juste une vic- toire pour nous relancer et com- mencer à préparer la saison prochaine dont j’espère qu’elle sera bien meilleure sur tous les plans.

Un dernier mot pour les supporteurs du Nasria ?

Je profite de cette occasion pour leur lancer un appel afin qu’ils soient présent en masse face au MOB, car leur présence nous donnera une force supplé- mentaire pour se surpasser et remporter ce matche.

Entretien réalisé par Boudi Omar

nous donnera une force supplé- mentaire pour se surpasser et remporter ce matche. Entretien réalisé par

Djelloul veut sa première victoire

A l’occasion de ce match, le premier responsable de barre technique du Nahd, Zoheir Djelloul, voudra bien gagner son premier match surtout que ça sera cette fois-ci à domicile. Une victoire qui pourra lui permettre de bien gérer les trois prochaines rencontres dont il es- sayera de préparer la prochaine saison.

Madi de retour

Ecarté du groupe depuis quelques temps pour des raisons extrasportive, le meneur du jeu du Nasria, Eimen Madi, fera bel et bien son retour à l’occasion de ce match face au MOB. L’entraîneur du Nasria a voulu ainsi utiliser toutes ses cartes surtout qu’on connaît bien l’im- portance et le poids de Madi dans la construction du jeu des Sang et Or.

«Prêt à ramener le plus souhaité»

Dans ce sens, on a contacté hier le me- neur du jeu du Nasria qui nous dira à propos de sa convocation : «Effective- ment, je suis convoqué pour le match face au MOB, l’entraîneur m’a parlé qu’il compte sur moi. De mon côté, je suis prêt à 200 % pour apporter le plus et ainsi aider le club à passer cette période diffi- cile.» Avant d’ajouter : «L’intérêt du Nas- ria passe avant tout et on est déterminés à faire tout pour mettre fin à notre série de mauvais résultats.»

BB

OO

Les Crabes visent un bon résultat

résultats.» B B O O Les Crabes visent un bon résultat L es Béjaouis du MOB

L es Béjaouis du MOB se- ront appelés à confirmer leur solidité

et la belle victoire arra-

chée lors de la précé- dente journée face au RCA à l’occasion de leur déplacement à Alger pour affronter le NAHD pour le compte de la 27e journée du champion- nat. Même si cette ren- contre ne revêt pas une grande importance pour les coéquipiers de vire- voltant Amrane étant donné qu’ils suffit de remporter les deux pro- chaines matches à domi- cile pour assurer officiellement leur place parmi l’élite, il n’en de- meure pas moins qu’un bon résultat pour se rap- procher davantage de leur objectif et d’éviter d’attendre l’ultime jour- née pour accéder. A cet effet, la bande à Mourad Rahmouni compte se déplacer au 20-Août pour réussir le meilleur résultat possible et maintenir la bonne dy- namique entamée déjà depuis cinq journées.

Les Béjaouis

veulent rester

invincibles

Ayant déjà enchaîné jusque-là cinq matches sans défaite, les camarades de Zaïdi n’ont pas caché leur vœu de maintenir

cette invincibilité jusqu’à la fin de saison et de réus- sir de bons résultats lors des prochaines rencontres,

à commencer par celle de

cet après-midi face au NA Hussein Dey. Pour cela, les joueurs avec lesquels nous avons discuté ont été una- nimes à dire que leur ob- jectif principal et de maintenir cette invincibi- lité longtemps que possi- ble pour terminer la saison en beauté et d’accé- der à la première position.

Rahmouni ne veut pas perdre

Si la majorité des joueurs pensent que ce match est difficile étant

donné qu’ils auront à faire

à une équipe de NAHD

qui se trouve encore à la recherche des points pour se mettre à l’abri, le pre- mier responsable de la barre technique du MOB Mourad Rahmouni a tenu

à afficher son souhait de

ne pas perdre cette ren- contre et de maintenir la belle série jusqu’à la fin de

saison. Pour cela, il a de- mandé à ses poulains de fournir le maximum d’ef- forts pour réussir un bon résultat et de faire un pas de plus pour espérer accé- der avant même la fin de saison.

«On vise le meilleur résultat possible face au NAHD»

En dépit de la difficulté de la tâche qui attend ses poulains cet après-midi face au NA Hussein Dey, Mourad Rahmouni es- time qu’il vise le meilleur résultat possible au 20- Août : «Nous allons se dé- placer à Alger avec le seul objectif de réussir le meil- leur résultat possible et, par la même, augmenter encore nos chances d’accé- der et de se mettre à l’abri avant même la fin de sai- son. Certes, la tâche s’an- nonce difficile devant une équipe de NAHD qui est

condamnée à gagner, mais pour ce qui nous concerne, je crois qu’on n’a pas droit à l’erreur dans la mesure où on veut accéder avant l’ultime journée et de res-

ter invincibles jusqu’à la fin de saison.»

Yugurtha A.

Dehouche et Benjenine out

Pour le rendez-vous de cet après-midi face au NA Hussein Dey pour le compte de la 27e journée du championnat, le staff technique du MOB sera amoin- dri par les services de défenseur Benjenine pour blessure et De- houche pour cause de la suspen- sion. A cet effet, le staff technique est appelé à faire appel à son banc pour combler les absences.

Vers la titularisation de Hamlaoui et Guedjali

En l’absence de Dehouche et de Benjenine, le coach du MOB devrait faire appel à deux élé- ments pour combler le vide cet après-midi face au NAHD. Il s’agit de Hamlaoui et Guedjali qui seront titularisés à l’occasion de cette rencontre pour tenter de donner un plus et aider leur équipe à réussir un bon résultat.

Kheddis face à son ex-équipe

N’ayant pas les affronter en match de coupe pour cause de blessure, le défenseur Sid Ahmed Kheddis aura à évoluer devant son ex-équipe qu’il a quittée lors de dernier mercato hivernal. A cet effet, il aura l’oc- casion de retrouver ses ex-co- équipiers et de les saluer en attendant de décider de son in- corporation par le coach Mou- rad Rahmouni.

Chebana

sera présent

Après la blessure qu’il a contractée lors de la rencontre face au RC Arbâa où il a été dans l’obligation d’effectuer des soins intensifs afin de reprendre ses forces, le défenseur axial du MOB Chebana sera de la partie à l’occasion de rendez-vous de cet après-midi face au NAHD où il évoluera aux côtés de son coéquipier Baâouali dans l’axe.

Y. A.

Zaïdi : «Objectif :

revenir avec la victoire»

Le portier du MOB Zaïdi, qui est en train de s’illustrer depuis quelques journées en encaissant aucun but lors des cinq rencontres qu’il a jouées comme titulaire, déclare dans cet entretien qu’il nous a accordé que son équipe se déplacera aujourd’hui à Alger avec le seul objectif de réussir le meilleur résultat possible et ce, en dépit de la difficulté de la tâche et la situation que traverse l’adversaire.

Comment avez-vous préparé le déplacement de cet après- midi à Alger pour affronter le NAHD ? La préparation s’est déroulée dans de bonnes conditions dans la mesure où le dernier succès ar- raché face au RC Arbâa nous a permis d’avoir un moral au beau fixe et d’aborder la suite du par- cours avec plus de détermination. D’ailleurs, je ne vous cache pas que nous sommes décidés à maintenir cette bonne dyna- mique longtemps que possible, à commencer par celle de cet après-midi face au NAHD. Et comment s’annonce cette rencontre face au NAHD ? Ça sera un match difficile dans la mesure où nous allons à faire à une équipe de NAHD qui cherche encore des points pour assurer son maintien et fera le maximum pour réaliser un bon résultat. Quant à nous, nous al- lons se déplacer au 20-Août avec le seul objectif de réussir le meil- leur résultat possible sans se sou- cier de la situation de l’adversaire. Donc, vous allez jouer pour la première place, n’est-ce pas ? Bien évidemment, nous allons jouer pour la première place après avoir fait déjà un grand pas pour l’accession après notre der- nière victoire face au leader à sa- voir le RCA. Pour cela, nous sommes décidés à aborder les matches restants avec une grande détermination afin de récolter le maximum de points lors des ren- contres restantes et terminer la saison en beauté. Vous restez sur une série de

la saison en beauté. Vous restez sur une série de cinq matches sans encaisser le moindre

cinq matches sans encaisser le moindre but. Vous visez cer- tainement de maintenir cette prestation longtemps que pos- sible. Bien évidemment, j’ai joué cinq matches sans encaisser le moin- dre but et cela va me pousser da- vantage à faire le maximum pour conserver ma cage vierge jusqu’à la fin de saison. A cet effet, je ne vous cache pas que je suis décidé à maintenir ma prestation long- temps que possible, à commencer par le match d’aujourd’hui face au NAHD. Et comment s’annonce le reste du parcours ? Le reste du parcours ne sera pas facile dans la mesure où nous sommes dans l’obligation de faire le maximum pour récolter les points nécessaires qui nous per- mettront de terminer en beauté et surtout à la première place bien que nous soyons conscients que

la tâche ne sera pas facile.

Entretien réalisé par Yugurtha A.

18

1 8 N° 2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Ligue 2 ASK-ASMO Gagner qu’importe la

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Ligue 2

ASK-ASMO

Gagner qu’importe la manière !

d’œil Ligue 2 ASK-ASMO Gagner qu’importe la manière ! P our éviter une situation embarrassante au

P our éviter une situation embarrassante au classe- ment et une pression dans

les prochains jours, l’ASK est dans l’obligation de réussir la sortie d’aujourd’hui, devant ses suppor-

ters. En effet, la formation askiste croisera le fer cet après-midi avec l’ASMO, une équipe coriace qui ne se laisse pas faire facilement, comme d’habitude, très ambitieuse et joueuse, un morceau dur pour les Rouges, mais ces derniers sont appelés à ne rien laisser filer, et la totalité des points doivent rester au Khroub, c’est la seule manière d’officialiser le maintien en Ligue 2, cette saison. D’ailleurs, c’est l’en- jeu majeur de la rencontre de ce soir. Bref, les Khroubis ont une bonne raison de se donner à fond, en jouant avec les tripes, tout ce qui compte, ce sont les points de la rencontre, peu importe la manière de jouer. En effet, les coéquipiers de Douadi le savent déjà, il faut

sortir le grand jeu et être surtout efficaces en attaque, une manière aussi de redémarrer une nouvelle série de bons résultats, surtout que

l’ASK reste sur une cuisante défaite

à l’extérieur.

Terraï a un plan anti- ASMO

Le staff technique askiste a eu la tâche un peu difficile, cette se- maine, pour remotiver ses pou- lains et les préparer bien, car

abattus suite à la dernière déroute,

à Mostaganem. Même Terraï

n’avait pas la bonne forme habi- tuelle, notamment mentale. Il au- rait même pensé à démissionner, mais sans le faire au bout du compte, à cause de la démotiva-

tion de certains joueurs et les quelques cas d’indiscipline. En effet, malgré cela, le coach askiste a fait de son mieux pour donner l’impression que la sérénité est re-

venue dans son camp. Il a concocté un bon plan pour contrer l’ASMO, dans un match important et décisif. Et si par mal- heur l’ASK enregistre un mauvais résultat, ce soir, Terraï sait que la situation risque de devenir plus compliquée et explosive, vu la ten- sion qui existe déjà entre quelques

joueurs. Ainsi, seule la victoire ef- facera tout ce qui s’est passé cette semaine.

Abdou H.

Saâdaoui suspendu, Kheloufi blessé

Pour son math d’aujourd’hui face à l’AS Khroub, la formation de M’dina

J’dida sera privée des services de deux de ses

joueurs. Il s’agit du défenseur Saâdaoui ainsi que de l’attaquant Kheloufi. L’ancien socié- taire de la JS Kabylie est suspendu pour le match d’aujourd’hui après avoir écopé de son quatrième avertissement lors du précé- dent match face au MC Saïda. En plus de Saâdaoui, Kheloufi ne sera pas présent sur le terrain face aux Khroubis. L’ancien socié- taire du Paradou AC ne s’est toujours pas ré- tabli de sa blessure. Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans notre édition d’avant-hier, le staff technique asémiste a fait appel à Benayada et Benchaâbane.

La prime du MCS dans les poches

La direction de l’ASMO a octroyée hier

à ses joueurs la prime du match gagné lors de la précédente journée de champion- nat face au MC Saïda. Les joueurs de l’ASMO ont eu droit à 2 millions de centimes. De quoi les motiver avant d’affronter l’ASK cet après-midi.

R.O.

CRT-ESM

Sur un air de vacances

La lanterne rouge accueillera ce samedi la formation de l'ESM dans un match sans saveur ni enjeu du fait que les deux équipes n'ont rien à tirer de cette empoignade. D'abord, l'équipe visiteuse qui a perdu toute chance de jouer l'un des trois billets de l'accession dans la Superdi- vision, et l'équipe du CRT qui est déjà dans la division amateurs depuis bien longtemps. Ce- pendant, les protégés de Bencheriet qui ont reçu une bonne correction lors du match aller par 7 buts à 1 veulent prendre leur revanche sur cette équipe coriace. Certes la mission est des plus difficile, néanmoins les joueurs té- mouchentois veulent faire valoir leurs poten- tialités dans ce derby pour préparer comme il se doit la saison prochaine. Le CRT, qui récu- père lors de ce match le défenseur Rachedi et probablement Benamar, tentera de tout faire pour ne pas essuyer un énième revers dans son stade Embarek-Boucif. Le staff technique qui était irrité par l'absence de cinq joueurs cadres lors du match du week-end dernier face à l'USM Blida apportera sûrement des change- ments dans son onze titulaire en faisant confiance aux joueurs espoirs qui sont déjà rodés à la compétition du fait qu'ils ont sup- plée les seniors durant une dizaine de matches de la phase retour. Avec le match amical livré au voisin Zidoria, le staff technique a déjà en tête les joueurs qui vont être alignés ce samedi pour affronter ceux de l'ESM.

Bensalah

Tahar : «On est motivés pour gagner au Khroub»

A quatre journées de la fin du championnat de la ligue 2, l’ASMO, qui a
A quatre journées de la fin du
championnat de la ligue 2, l’ASMO,
qui a déjà assuré son maintien, veut
terminer la saison en force. Son mi-
lieu de terrain Tahar affirme que
l’équipe va faire le déplacement au
Khroub avec la ferme intention de
réaliser un résultat positif. Même s’il
reconnaît la difficulté de la tâche,
l’ancien sociétaire du Mouloudia
d’Oran estime que son équipe a les
moyens pour atteindre son objectif.
Comment est l’ambiance au sein de votre
groupe ?
Dieu merci, elle est parfaite. Le dernier suc-
cès acquis face au MC Saïda nous a fait beau-
coup de bien sur le plan mental dans la
mesure où il nous a permis d’assurer notre
maintien en Ligue 2. A présent, nous allons
aborder la suite de la compétition à l’aise et
sans pression. Il reste encore quatre matchs
avant la fin du championnat et nous allons
tenter de terminer la saison en force. Nous,
les joueurs, sommes conscients de la mission
qui nous attend. Nous nous préparons dans
les meilleures conditions possibles pour atta-
quer les quatre prochains et derniers matchs
de la saison et nous espérons être à la hauteur,
inch’Allah.
Justement, quelle motivation pouvez-vous
avoir en cette fin de saison sachant que
vous aviez déjà assuré le maintien ?
Un joueur professionnel doit se donner à
fond et jouer chaque match pour le gagner. Il
est vrai que nous n’avions plus rien à espérer
en cette fin de saison après avoir déjà assuré
notre maintien et perdu dans le même temps
toutes les chances d’accéder en Ligue 1. Mais
nous devrons défendre les couleurs de notre
équipe jusqu’à la dernière journée de cham-
pionnat. Comme je vous l’ai déjà déclaré, il
reste encore quatre matchs avant la fin du
championnat et nous devrons tout faire pour
terminer la saison en beauté.
Quel est votre objectif en cette fin de sai-
son ?
C’est clair, après avoir perdu nos chances
dans la course pour l’accession et raté toutes
nos chances dans la course pour l’accession,
notre objectif est de terminer la saison en
force. Nous vouons engranger le maximum
de point lors de ces quatre prochains et der-
niers matchs de la saison. Nous sommes
conscients de l’importance de ces matchs et
décidés à atteindre nos
objectifs. Le staff tech-
nique axe son travail
sur le plan psycholo-
gique afin de nous mo-
tiver pour terminer la
saison en force. Nous
allons tout donner
pour réaliser de bons
résultats lors des qua-
tre prochains et der-
niers matchs de la
saison.
Comment se présente pour vous le match
de ce week-end face à l’AS Khroub ?
Ça sera un match difficile puisque l’AS
Khroub est une équipe coriace qui revient en
force en championnat ces dernières semaines.
Je m’attends à un match plaisant puisque les
deux équipes vont aborder cette rencontre
sans pression. Elles développent un beau foot-
ball et j’espère que ceux qui vont faire le dé-
placement au stade vont assister à un beau
match de foot. On est motivés pour gagner au
Khroub et nous allons donner le meilleur de
nous-mêmes pour atteindre notre objectif.
Entretien réalisé par
Riad O.

Enchaîner avec un autre succès

P our la confron- tation face aux gars de la forma- tion de Témou-

chent, comptant pour la 27 e journée du champion- nat, qui aura lieu ce sa- medi au stade de la ville d’Aïn Témouchent, c’est dans d’excellentes condi- tions que les Haouata se présenteront sur le terrain pour affronter la lanterne rouge du groupe, pour la deuxième fois cette sai- son. Les Haouata doivent tout faire pour enchaîner avec un autre succès, après la dernière victoire arrachée à domicile face à l’AS Khroub. Néanmoins, cela risque d’être insuffi- sant pour impressionner des locaux qui restent sur une lourde défaire à l’exté- rieur face à l’USMB sur le score de six buts à zéro et qui ont pour seul et unique objectif de confir- mer sur leur terrain et de- vant leurs fans. En tout cas, c’est dans le meilleur état d’esprit que les pou- lains d’Ousmane Abder-

rahmane aborderont la rencontre de ce samedi, d’autant plus qu’ils se pré- senteront avec pratique- ment tous leurs atouts. En effet, hormis Yazid qui ne paraît pas encore jouir de toutes ses capacités phy- siques pour prétendre prendre part à ce rendez- vous.

Cette confrontation est d’une grande importance pour l’ESM La bande d’Ousmane se déplacera à Témouchent avec l’intention de revenir avec un bon résultat confirmant les derniers probants résultats enregis- trés. Les poulains d’Ous- mane se déplaceront à la ville d’Aïn Témouchent afin de montrer leur force, en évitant dans un pre- mier temps la défaite et pourquoi pas ramener les trois points de la victoire. Certes, la mission des Es- pérantistes sera difficile devant la lanterne rouge du classement, qui ont

bien préparé ce rendez- vous durant toute une se- maine, où le coach Ousmane a axé son travail sur le volet psychologique. Cette confrontation est donc d’une grande impor- tance pour l’ESM, car le faux pas est strictement interdit pour les cama- rades de Belahouel s’ils veulent sortir la tête de l’eau et continuer convena- blement le reste du cham- pionnat. A travers la dernière séance d’entraî- nements qui s’est déroulée au stade de Bensaïd- Mo- hamed de la ville de Mos- taganem, les joueurs semblent garder cette même mobilisation qui était la leur au cours de toute la semaine de prépa- ration. Autrement dit, les poulains du duo Ousmane et Moumène sont concen- trés sur leur sujet et ne sont pas prêts à manquer l’occasion de renouer avec le succès.

Ettaoui-Wassim

Medahi : «Nous irons à Témouchent pour arracher les trois points»

Joint hier, Medahi a bien voulu répondre à nos questions. Dans cet entretien, l’attaquant est revenu sur la dernière victoire enregistrée à domicile face à l’AS Khroub tout en nous livrant ses impressions sur le prochain match en championnat qui op- posera son équipe à Aïn Témouchent

Peut-on avoir vos impressions sur cette victoire face à l’AS Khroub ? Par rapport à ce résultat, on méritait mieux. Ce jour-là, on a fait le maximum pour marquer plus de buts, malheureusement ce n’était pas le cas. Maintenant, on peut savourer cette maigre victoire pour corriger nos lacunes constatées lors de cette ren- contre. Le moral des joueurs est au beau fixe. Il faut oublier ce match et penser convenablement au match d’aujourd’hui Justement, comment se présente pour vous cette rencontre

? C’est un match très difficile pour les deux équipes. On reste concentrés sur ce rendez-vous pour entamer cette manche avec la ferme conviction d’arracher les trois points de la victoire. Dés- ormais, on est déterminés à ne pas rater le match. On doit se préparer sereinement pour cette rencontre qui nous attend avec la ferme intention de ne pas retourner bredouilles. Pensez-vous que la lanterne rouge dispose de potentiali- tés pour créer l’exploit à domicile ? Permettez-moi de vous dire que Témouchent a souvent joué les premiers rôle. Le CRT a les moyens de faire valoir sa loi. Un mot sur cette empoignade ? Ce sera un match très difficile, pas seulement pour nous, mais pour les deux équipes. Nous les joueurs, on doit se méfier de cette équipe du CR d’Aïn Témouchent. Nous avons préparé sé- rieusement pour être au top le jour J. Il faut prendre cette équipe très au sérieux pour revenir avec un bon résultat.

Entretien réalisé par Ettaoui-Wassim

N° 2253 Samedi 13 avril 2013

Coup d’œil Ligue 2

N° 2253 Samedi 13 avril 2013 Coup d’œil Ligue 2 1 9 SAM-USMB Se ressaisir et

19

SAM-USMB

Se ressaisir et se racheter

d’œil Ligue 2 1 9 SAM-USMB Se ressaisir et se racheter L es camarades de Guarriche

L es camarades de Guarriche se sont dé- placés hier à Tighennif en

prévision du match de ce samedi qui va les op- poser à l’USM Blida. Cette rencontre comp- tant pour la 27 e journée est d’une grande impor- tance pour les capés de Bordji, lesquels veulent coûte que coûte la rem- porter afin de finir la sai- son en beauté et sur une bonne note. Même si ce match n’a aucun enjeu, cela ne va aucunement

empêcher les hommes de la ville de Perrégaux de faire tout ce qui est de leur possible pour s’im- poser et repartir à la maison avec les points de la victoire. C’est là l’objectif des joueurs, qui veulent se ressaisir et se racheter auprès de leurs supporters. Les Aidoudi, Allali et consorts sont armés d’une grande vo- lonté pour qu’ils arrivent à leur fin. Ils sont déci- dés à se présenter sur le terrain, avec la ferme in- tention de rafler la mise malgré la difficulté de

leur tâche face aux gars de Blida qui eux, aussi, veulent terminer la sai- son sur une bonne note. De toutes les manières, les représentants de la capitale de l’Emir Abdel- kader ne comptent pas revenir bredouilles à la maison.

Bediaf perdu de vue

Nous venons d’ap- prendre de sources cré- dibles que le meneur de jeu, le plus utilisé dans la compétition, en l’occur- rence Bediaf Tarik, est

absent depuis la 23 e journée du championnat qui a opposé son groupe face au CR Témouchent. Ce dernier n’a pas joué les trois dernières jour- nées, à savoir le CRB Aïn Fakroun, le Nahd de Hussein Dey et l’Olym- pique de Médéa. Il est à signaler que ce dernier a disputé les 23 matchs de son équipe, considéré comme sa colonne ver- tébrale.

Les hommes de Perrégaux veulent enchaîner avec un autre succès

Pour la confrontation face aux gars de la ville des Roses, comptant pour la 27 e journée du championnat, qui aura lieu ce samedi au stade Hassiane-Lazreg de Ti- ghennif, les Samistes se sont préparés sérieuse- ment durant presque une semaine sous la houlette de leur entraî- neur en chef Bordji Tou- fik.

Ettaoui-Wassim

Hamia : L’homme de la décision

Tou- fik. Ettaoui-Wassim Hamia : L’homme de la décision C e match contre le SAM est

C e match contre le SAM est l'oc- casion rêvée

de confirmer. Il est vrai qu’après ses prestations tout simplement épous- touflantes ces derniers temps, les supporters attendent beaucoup de lui. Il sera, c’est certain celui que les défenseurs de Mohammedia doi- vent surveiller comme le lait sur le feu.

Belhocine :

Au four et au moulin

Belhocine peut ap- porter ses qualités à l’équipe. Il est de mieux en mieux physique- ment. Son profil offre une palette défensive et offensive intéressante et ses accélérations peu- vent surprendre l’adver- saire. Lors des matchs à domicile, il est déchargé

des tâches défensives ce qui lui permet de don- ner de la percussion de- vant. Cet après-midi, c’est certain il aura d’abord à faire la loi dans le périmètre qui lui est dévolu.

La courbe des prestations des deux équipes

Blida est dans une bonne dynamique. Les joueurs de la Mitidja

auront à cœur de confirmer leur bonne santé cet après-midi. Pour ce qui est de la formation de Moham- media, les choses sont on ne peut plus simples. Elle doit s’imposer pour éviter de se retrouver embourbée.

L'importance du premier but

A domicile, l’USMB est assez tranquille quand ses joueurs arri- vent à ouvrir la marque. En revanche, à l’exté- rieur quand ils sont menés, presque systé- matiquement, c’en est fini de leurs espoirs de victoires. Les statis- tiques sont éloquentes, s’ils concèdent le pre- mier but, ils perdent. En revanche, s'ils mar- quent les premiers, ils peuvent espérer pren- dre des points.

S. B.

Les clés du match

Côté blidéen, on aimerait être serein et pouvoir recoller au pe- loton de tête. Kamel Bouhellal a décidé de garder ses joueurs sous pression dans la mesure où il pense que rien n’est joué. Les Verts de la Mitidja n’ont prati- quement aucune marge de ma- nœuvre, et tant que les quelques unités nécessaires pour retrou- ver le podium n'ont pas encore été acquises, il ne sera pas temps de lâcher la pression. Le SAM, de son côté joue tout simple- ment sa survie en L2.

Les attaquants en veulent

Les attaquants ont d'ailleurs été critiqués ces derniers temps. Mais le capitaine Ouznadji prend leur défense : «On a confiance en eux. Pour moi, la question de leur complémenta- rité ne se pose pas. C'est juste un problème de réussite. A eux de provoquer le déclic. A la base, ce sont des buteurs. Sim- plement, il faut que ce but arrive assez rapidement.» Et face au SAM, cela serait le bienvenu

surtout si cela permettait aux gars de la ville des roses d'em- pocher les trois points de la vic- toire. Mais gare à la formation de Mohammadia qui monte en puissance ! Après des débuts hé- sitants, dus notamment à un mercato mal géré, les choses sont quelque peu rentrées dans l’ordre. Les attaquants se sont remis à marquer et la défense a retrouvé sa solidité.

S.B.

Lakhal : «Le match s’annonce capi- tal pour la suite du parcours»

La pièce maîtresse de l’équipe du Sari, Lakhal, estime que le SA Mohammadia a les moyens de réaliser son rêve, qui es le maintien. Il ajoute que le rendez-vous de ce samedi face à la formation blidéenne s’annonce important, voire capital, pour la suite du parcours

Un mot sur votre der- nière contre-perfor- mance du math du week-end dernier face à l’OM ? Cette contre-perfor- mance est déjà oubliée. Nous nous sommes concentrés sur le rendez- vous de ce samedi avec la venue de la coriace for- mation blidéenne, qui ne viendra pas en touriste à Mohammadia. On doit être vigilants. On compte beaucoup sur vous à Tighennif pour donner du tonus

à l’équipe… Ce que vous dites me fait énormément plaisir, mais ce qui est le plus important est que mon équipe gagne des matchs. Je ferai le maxi- mum pour l’aider en ap- portant ma contribution. De toutes façons, ce ne sera que collectivement que nous arriverons à réaliser des perfor- mances. Pour ce qui est des responsabilités, c’est le devoir de chacun de nous de les assumer. Vous êtes un milieu de terrain. Vous aurez une lourde responsa- bilité, n’est-ce pas ? Aucun souci de ce côté. Je sais que ma poly- valence me sert. L’essen- tiel est d’être sur le terrain. Je veux agir comme un professionnel et être à la disposition du coach et de l’équipe. Je ne vous cache pas que j’éprouve énormément de plaisir à toucher beau-

coup de ballons. Vous allez affronter la coriace formation de Blida qui est intraita- ble même en dehors de ses bases, un com- mentaire ? Nous irons à Tighen- nif pour gagner. La conjoncture plaide en notre faveur. Nous tra- versons une période faste, nous allons essayer de continuer sur cette dynamique et, par là même, mettre fin à la su- prématie de l’USM Blida dans la région pour un bon moment Que promettez-vous aux supporters ? Je dirais tout simple- ment que je donnerai le meilleur de moi-même pour faire honneur aux couleurs du club des hommes de la ville de Perrégaux.

Entretien réalisé par Ettaoui-Wassim

Hamidi : «Nous n’avons plus le droit à l’erreur»

Est-ce que les nombreuses ab- sences ont influé sur votre rende- ment, ces derniers temps ? Très certainement car plusieurs joueurs importants n’étaient pas pré- sents, car blessés ou suspendus et ce qui nous a surtout manqué dans plu- sieurs rencontres, c’est surtout leur ex- périence des grands matchs où il y a un enjeu. Comme l’équipe a été totale- ment remaniée, nous avons aussi connu un problème de cohésion. Après votre victoire contre le CRT, vous avez perdu des places au clas- sement. Comment voyez-vous l’avenir ? Il n’y a rien d’alarmant. Nous avons les moyens de rattraper les points per- dus. Il est pour nous impératif de ga- gner les matchs que nous aurons à jouer à domicile et aussi, récolter un maximum de points lors de nos der- niers déplacements. Le prochain match est pour nous très important. Ce sera face au SAM et c’est un match à enjeu. Un commentaire. Tous les matchs que nous aurons à jouer sont très importants et aussi dé-

cisifs. Contre le SAM, un nul serait sy- nonyme de défaite. Nous n’avons plus

le droit à l’erreur et le moindre faux pas

peut nous être fatal. Ce sera sûrement l’un des matchs les plus difficiles que nous aurons à négocier et nous devons

être présents et tout faire pour gagner. Un succès face au SAM vous re- lancera dans la course à l’accession, c’est cela ? C’est toujours une erreur de se don- ner les points avant de jouer les matches. Il faudra se battre à fond face

au SAM et lors des autres matchs. Nous devrons vraiment faire de grands matchs et ce ne sera qu’à ce prix que nous pouvons croire en nos chances. Vous considérez donc que rien n’est joué dans cette course à l’ac- cession ? Nous sommes plusieurs équipes à

se battre et l’accession reviendra à celle qui réalisera le meilleur championnat.

A nous de faire en sorte que ce soit