Vous êtes sur la page 1sur 15

Exemples d'utilisations des transistors bipolaires

• Remarques concernant tous les montages:


o Tous les montages ont ete testes (sauf ampli de classe B)
o Si un montage refuse de fonctionner, mettre un condensateur de 1000µF sur la plaque
d'essais entre la masse et le +Vcc.
o Certains calculs sont volontairement approchés pour des raisons de simplicité (calculs
de puissance dissipée, ...)
• Liste des montages:
o Regulateur de tension
o Generateur de courant
o Bascule à transistors
o Oscillateur simple
o Oscillateur avec un quartz
o Amplificateur pour micro à electret
o Amplificateur de classe B
o Generateur de rampes

• Montage n°1: Regulateur de tension

o A quoi ca sert?
Ce montage permet d'obtenir une tension de sortie fixe avec une tension d'entree
variable
o Schema:
o Principe de fonctionnement
~ On cree une reference de tension à l'aide de R1 et de D1. La tension sur la base de
T1 vaut alors 5.1V (tension de la diode zener).
~ Le transistor joue le rôle de suiveur de tension et "amplifie" en courant. C'est à dire
que Vs = 5.1V - Vbe = 4.5V environ.
~ Pour un bon fonctionnement, il faut que Vcc vale au moins 6V.
~ La resistance R2 sert de resistance de charge. Sinon lorsque le montage est à vide
(courant de sortie Is = 0), Vs ne vaut pas 4.5V
o Calculs
Soit Vcc = 15V, ß = 100, Vd = 5V1, Is_max = 100mA (intensite max de sortie).
 Resistance R1:
~ Il faut le courant circulant dans la base de T1 soit negligeable devant le courant
circulant dans la diode zener, sinon la tension de sortie n'est pas stable. On va donc
calculer la resistance maximale, puis on va diviser sa valeur par 10 pour respecter la
condition ci dessus.
~ R1_max = (Vcc - Vd) * ß / Is_max = (15 - 5.1) * 100 / 0.1 = 9900 Ohms. On prendra
donc R1 = R1_max / 10 = 1 kOhms.
~ Pour faire le calcul, j'ai pris le pire des cas, c'est à dire que plus aucun courant ne
circule dans la diode (voir cours sur les diodes). J'ai utilise la formule Ic = ß * Ib et U
=R*I
 Puissance dissipee par T1:
~ P = Vce x Is_max = (Vcc - Vs) * Is_max = (15 - 4.5) * 0.1 = 1.05W.
~ Il va donc falloir un petit radiateur.
o Remarques
~ Vous pouvez bien entendu changer le transistor. Il faut le choisir en fonction du
courant de sortie (Is_max) qu'on veut obtenir. Pensez à bien regarder la datasheet
pour savoir quelle est la puissance maximale que peut dissiper le transistor que vous
avez choisi.
~ Le BD139 peut par exemple etre remplace par un BD135.
~ Notez que ce type de montage existe en circuit integre deja tout fait. Ce genre de
circuit integré est bien plus stable et consomme beaucoup moins. Cependant il peut
etre interessant d'utiliser ce montage pour faire un regulateur à faible tension de
dechet (difference entre Vcc et Vs).

• Montage n°2: Generateur de courant

o A quoi ca sert?
Ce montage permet de faire circuler un courant constant dans un dipole, et ce quel
que soit la tension à ses bornes (dans une certaine mesure). Le dipole se branche
entre A et B
o Schema:

o Principe de fonctionnement
~ On sait que pour un transistor, on a Ic = Ie. On va donc simplement fixer Ie à une
valeur.
~ Pour cela, on cree une reference de tension à l'aide des trois diodes, et de la
resistance R1.
~ D'autre part, on sait que Vbe = cte = 0.7V. On va donc pouvoir obtenir une tension
fixe aux bornes de R2. Et qui dit tension fixe aux bornes d'une resistance dit courant
fixe (U = R * I).
~ Et voilà, c'est tres simple et tres pratique!
o Calculs
Soit Vcc = 10V, Vd = 0.6V, Veb = 0.7V, ß = 200 et I = 0.02A (ce qu'on veut obtenir).
 Resistance R2:
~ On a Ur2 = 3 * Vd - Veb
~ Donc R2 = Ur2 / Ir2 = (3 * Vd - Veb) / Ie = (3 * 0.6 - 0.7) / 0.02 = 55 Ohms. On
prendra donc la valeur normalisee 56 Ohms.
 Resistance R1:
~ La resistance R1 permet d'avoir une tension de reference bien fixe. Il faut donc que
le courant qui part dans la base du transistor soit negligeable devant le courant qui
circule dans les diodes et la resistance.
~ Or, on a Ib = Ic / ß.
~ Donc on va faire circuler Ir1 = 10 * Ib = 10 * 0.02 / 200 = 1mA
~ Soit R1 = (Vcc - 3 * Vd) / Ir1 = (10 - 3 * 0.6) / 0.001 = 8200 Ohms
 Puissance max dissipée par le transistor:
~ P = Vec_max * I = (Vcc - 3*Vd + Veb) * I = (10 - 3*0.6 + 0.7) * 0.02 = 0.178W. Ca va!
o Remarques
~ Pour verifier le courant, vous pouvez brancher directement un amperemetre entre
A et B. Vous devriez trouver environ 20mA (si vous trouvez 0, changez le fusible de
votre amperemetre avant d'accuser le montage).
~ La tension maximale entre A et B pour que le generateur de courant fonctionne en
tant que tel vaut: Vab_max = Vcc - 3*Vd + Veb - Vec_sat = 10 - 3*0.6 + 0.2 = 8.4V
environ.
~ Notez qu'on pourrait enlever une diode, on perdrait alors en précision, car Veb
n'est pas tout à fait fixe. L'avantage serait qu'on pourrait avoir une tension max
entre A et B plus elevée.
~ On pourrait remplacer les trois diodes par une diode zener (montee dans l'autre
sens bien sur).
~ Une utilisation de ce montage est par exemple d'alimenter une LED à l'aide d'une
tension d'entree quelconque. (On aura toujours la meme luminosite).

• Montage n°3: Bascule à transistor.

o A quoi ca sert?
Ce fabuleux montage permet à l'aide de deux transistors de réaliser une memoire. La
sortie change d'etat à chaque appui sur la touche.
o Schema:

o Principe de fonctionnement
 La sortie se fait soit au point A, soit au point B. Ces sorties prennent deux etats qui
valent environ 0V ou +Vcc. Par la suite, on les appelera respectivement etat 0 et etat
1.
 Partons de la condition A = 0 et B = 1. On va voir que lorsque A est à 0, B est à 1 et
vice-versa.
 Si A = 0, alors T2 est saturé (Veb = 0.2V), donc B = 1, donc T1 est bloqué (Veb < 0.7V),
donc A = 0. La condition est verifiée!
 Maintenant, on appuye sur la touche:
~ Avant l'appui sur la touche, C1 etait dechargé, et C2 chargé à +Vcc (Vc2 = +Vcc,
fleche allant vers la droite).
~ Au moment où l'on appuye sur la touche, comme C2 est chargé, le transistor T2 se
bloque car sa tension Vbe devient négative.
~ Du coup, B = 0, ce qui entraine que T1 se sature, et A = 1
~ La bascule a changé d'etat
 Si on appuye de nouveau sur la touche, on va revenir dans l'etat initial, et ainsi de
suite ....

o Calculs
~ Pas grand chose à calculer, c'est plutot de la reflexion. Constatez que les
resistances de base (R3 et R4) sont beaucoup plus grandes que les resistances de
collecteur.
~ Le choix des resistances determine la consommation du montage. Ainsi vous
pourriez diviser toutes les valeurs de resistances par 10 et multiplier celle des
condensateurs par 10. La consommation serait elle aussi multipliée par 10! En contre
partie, vous pourriez alimenter quelque chose qui consomme plus (voir les remarques).
~ Vcc: de 1V à 45V (Vec_max = 45V = limite des transistors).
o Remarques
 Il est tout à fait possible de faire ce montage avec des transistors NPN, il suffit de
tout "retourner", et de reflechir un petit peu. C'est utile si on veut que l'interrupteur
soit connecté à la masse et la resistance de rappel R7 au +Vcc.
 Attention, si vous connectez quelque chose qui consomme trop de courant (relais, ...)
au point A ou B, la bascule ne pourra plus basculer. Il faudra alors ajouter un
transistor pour "amplifier" le courant. (voir la page le transistor en commutation). Il
suffit de connecter le point A ou B sur la resistance de base.
 Ce montage peut egalement se faire avec des circuits logiques (bascule D ou bascule
JK). Bien sur maintenant on utilise pratiquement plus que des bascules. Cependant
allez trouver une bascule qui fonctionne de 1V à 45V ...
 Notez que l'ensemble S1, R7 peut tres bien etre remplace par un systeme qui fait des
impulsions positives (GBF, ...)
• Montage n°4: Oscillateur simple ou montage astable

o A quoi ca sert?
Ce montage permet de generer un signal carre ou rectangulaire au point A ou B
o Schema:

o Principe de fonctionnement
 La sortie se fait soit au point A, soit au point B. Ces sorties prennent deux etats qui
valent environ 0V ou +Vcc. Par la suite, on les appelera respectivement etat 0 et etat
1.
 Supposons que A = 0 et B = 1; et que les deux condensateurs sont chargés.
 T2 est saturé par l'intermediaire de R4, et T1 est bloqué, car sa tension Vbe est
negative du fait que C1 est chargé.
 Grace à R3, C1 se décharge, et la tension Vbe1 diminue pour finir par redevenir
positive. Lorsque Vbe1 = 0.7V environ, T1 se sature (B passe à 0).
 Du coup, Vbe2 devient negative, et T2 se bloque. (A passe au niveau 1). Donc C1 se
charge positivement, et en profite pour saturer plus rapidement T1.
 Dans le meme temps, C2 se decharge, et la tension Vbe2 diminue pour finir par
redevenir positive. T2 va se re-saturer, et on va recommencer un cycle.
o Relevés à l'oscilloscope:

o Calculs
On va se contenter de calculer les temps à l'etat haut et à l'etat bas pour le
point B.
 On sait (voir cours sur les condos) que le temps de charge d'un condensateur est
donnée par la formule:
T = R * C * ln [ (Vc(0) - Vc(inf)) / (Vc(T) - Vc(inf)) ]
 Donc le temps à l'etat bas vaut Tb = R4 * C2 * ln [ (0 - 2*Vcc) / (Vcc - 2*Vcc) ] = R4 *
C2 * ln 2 = 0.7 * R4 * C2
 De meme, le temps à l'etat haut vaut Th = 0.7 * R3 * C1
 Notez que ce calcul n'est pas tout à fait exact, car on a negligé Vce_sat = 0.2V et
Vbe_sat = 0.7V. Ceci permet de trouver une formule generale, independante de la
tension d'alimentation. (en réalité ce n'est pas tout à fait le cas).
 Pour le montage proposé, ca fait Tb = Th = 0.023s = 23ms. (confirmé par le relevé).

o Remarques
~ Ce montage peut s'averer bien pratique pour faire clignoter une LED par exemple. Il
est tres simple, et ne prends pas beaucoup de place.
~ Notez que j'ai mis des condensateurs polarisés. C'est simplement pour montrer le
sens de branchement dans le cas où il serait necessaire d'en utiliser. (frequence
d'oscillation moins elevée). Cependant les condensateurs de 100nF ne sont pas
polarisés (sauf cas tres rare).
~ La tension d'alimentation peut etre a peu pres quelconque, en respectant tout de
meme la tension Vce_max des transistors (45V pour ceux la).
• Montage n°5: Oscillateur avec un quartz

o A quoi ca sert?
Ce montage sert à faire osciller un quartz sans circuit integré.
o Schema:

o Principe de fonctionnement
Je n'en sais rien! Je donne ce montage pour information.
o Relevé à l'oscilloscope

Mode AC, amplitude environ 6V avec Vcc = 12V. Le signal est centré par rapport à
Vcc/2 environ. Le quartz a une valeur d'1MHz
o Remarques
Le montages a ete teste, il fonctionne bien avec des quartz ayant des valeurs
comprises entre 1 et 8 MHz
• Montage n°6: Amplificateur de micro electret.

o A quoi ca sert?

Ce montage ludique permet d'amplifier le son d'un micro à electret: . Le


montage se decompose en deux parties semblables. Le deuxieme etage est l'ampli "de
puissance" sur lequel est branché le haut parleur.
o Schema:

o Principe de fonctionnement
 ~ Le micro cree de toutes petites variations qui se repercutent sur la base de T1
~ T1 amplifie ces variations, et les transmets sur la base de T2 par l'intermediaire de
C5.
~ T2 amplifie de nouveau, mais est capable de delivrer suffisament de courant pour
alimenter un petit haut parleur.
 Vous aurez reconnu le montage, il est constitué de deux emetteurs communs. (voir
page sur le transistor en mode lineaire).
 Les condensateurs C3, C4, et C5 sont des condensateurs de liaison. Sans C3 par
exemple, le haut parleur serait alimenté en permanence avec une tension continue ce
qui produirait un mauvais son et risquerait de le griller.
 Les condensateurs C1 et C2 sont là pour obtenir une amplification plus forte.
o Relevés à l'oscilloscope:

o Calculs
Pour Vcc = 15V, il faut calculer pour chaque transistor les resistances de telle sorte
qu'au repos (micro enlevé), la tension entre le collecteur et la masse de chaque
transistor vale environ Vcc/2 = 7.5V. Ceci permettra d'utiliser toute la plage de
tension (0 à 15V) lorsque le montage va fonctionner.
 Voir le cours pour les calculs. Note: j'ai pris les valeurs au "feeling".

o Remarques
~ Attention le micro à electret est polarisé; le moins, est la patte reliée au boitier.
~ Vous pouvez brancher à peu pres n'importe quel haut parleur en sortie, en sachant
qu'on entendra mieux si son impedance est plus elevée (moins de perturbations sur
l'etage de sortie).

• Montage n°7: Amplificateur de classe B

o A quoi ca sert?
Ce montage sert principalement dans les amplificateurs audio notemment dans l'etage
de sortie (juste avant le haut parleur). La version que je présente est une version de
base; il en existe des bien plus performantes.
o Schema:

o Principe de fonctionnement
 Les transistors sont montés en suiveur. Lorsque Ve est positif, T2 se bloque, et R3
permet de rendre passant le transistor T1.
 La tension Vs monte en recopiant Ve, en effet, on a Vs = Ve + Vd1 - Vbe - Ur1 = Ve
environ, d'où le nom de suiveur. Notez que R1 et R2 sont négligées, car de valeur tres
faible; elles sont juste là pour empecher l'echauffement excessif des transistors
dans le cas où ils conduiraient simultanément (cas où Vd < Vbe).
 Il se passe exactement le contraire lorsque Ve est négatif, T2 est passant, ...
 Notez que le montage n'amplifie pas en tension mais en courant (montage suiveur).

o Calculs
~ On connecte un haut parleur de 8 Ohms en sortie, on a ß = 100, on prend R1 = R2 =
0.1 Ohms, Vcc = +15V, et Vss = -15V.
~ On veut que la puissance de sortie maximale de l'amplificateur soit de 18W. Soit
une puissance RMS de 9W
 Resistance R3 = R4:
~ On neglige R1 et R2
~ On prend le cas de Vs = +12V sachant que c'est exactement le meme principe pour
Vs = -12V.
~ On sait que T2 est bloqué, et T1 passant. On commence par calculer Ic1:
~ On sait que Pmax = R * Ic1². Donc Ic1 = \/¯(P_max / R) = \/¯(18 / 8) = 1.5A
~ Donc Ib1 = Ic1 / ß = 1.5 / 100 = 0.015A
~ Or pour Vs = +12V, on a Ur3 = Vcc - Vs - Vbe = 15 - 12 - 0.7 = 2.3V
~ Donc R3 = Ur3 / Ib1 = 2.3 / 0.015 = 153 Ohms, on prendra 150 Ohms.
 Puissance dissipée par R3 ou R4:
~ P = Ur3_moy² / R3 = (Vcc - Vd)² / R3 = (15 - 0.7)² / 150 = 1.36W !!!
~ C'est le probleme de la version la plus simple de l'ampli classe B. il faut des
resistances de base de 2W dans notre cas.
 Le calcul de la puissance dissipée par les transistors est un peu trop compliqué pour
etre detaillé ici. Il faut simplement savoir que ce n'est pas lorsque c'est à fond qu'ils
dissipent le plus.

o Remarques
 Notez que pour le montage présenté, il faut une alimentation symétrique ±15V. Sans
alimentation double, il faudrait mettre des condenstateurs de liaison comme dans le
montage precedent. Pour un systeme de bonne qualité, il est toujours préférable de
ne pas avoir de condensateur de liaison en sortie, car ca introduit de la distortion.
 Vous l'avez constaté, pour un ampli qui sort 9W RMS, les resistances de base doivent
deja dissiper pres de 2W. Il existe donc d'autres montages à partir du classe B qui
sont plus performants. Par exemple le montage bootstrap avec des condensateurs
branchés sur la sortie qui permettent de "rehausser" la tension d'alimentation des
résistance de base. Une autre solution est de mettre des transistors darlington (voir
cours); ce qui permet d'augmenter le gain, donc baisser la valeur de Ib.
 Dans les circuits integrés amplificateurs, en général les premiers etages
d'amplification sont fait en classe A (un peu comme le montage precedant) car c'est
plus linéaire, et le dernier etage est fait en classe B, car ca dissipe moins de chaleur.

• Montage n°8: Générateur de rampes

o A quoi ca sert?
Ce montage permet de faire un generateur de rampes, c'est à dire une suite de
triangles rectangles à l'aide de seulement 4 transistors.
o Schema:

o Principe de fonctionnement
 Le montage est constitué de trois parties: Une premiere partie qui cree un signal
carre, une seconde partie qui se charge de décharger brusquement C4 à chaque fois
que le signal carre est au niveau haut; et une troisieme partie qui est un generateur de
courant constant qui charge un condensateur.
du montage s'effectue aux bornes de C4.
 On ne va pas reetudier le fonctionnement de l'oscillateur ni du generateur de courant
constant. Par contre on va s'interesser au fonctionnement du systeme de décharge:
~ On suppose que T1 est saturé (B = 0), donc T3 est bloqué. C3 est déchargé
~ T1 se bloque (B = 1), donc du fait de la faible valeur de R5, T3 court-circuite tres
rapidement C4. Ensuite le condensateur C3 se charge (grace à R5), et le courant dans
T3 diminue (grace à R6) pour devenir nul.
~ Des que Ib3 = 0, le condensateur C4 peut recommencer à se charger. On démare
une nouvelle rampe.
~ Ensuite, T1 se re-sature, B = 0, C3 se décharge alors rapidement dans D4.
~ et un nouveau cycle peut recommencer.
 Pourquoi un generateur de courant constant?
~ Il est indispensable pour generer des rampes, en effet, la tension aux bornes d'un
condensateur croit linéairement que si le courant qui le traverse est linéaire (en clair,
en chargeant le condo avec une resistance, la tension varie de maniere exponentielle.
Pour plus de précisions, voir le cours sur les condensateurs).
~ Rappel: comme le courant est constant, on a I = C * U / t, avec I le courant
traversant le condo, U la tension à ses bornes à l'instant t, et C la capacité du
condensateur.
o Relevés à l'oscilloscope:

La courbe en bleu est la rampe (sortie du montage aux bornes de C4). Son amplitude
est 6V. La courbe en jaune est le signal carré à la sortie de l'oscillateur (amplitude
7V).
o Calculs
Soit Vcc = 7.4V
 Frequence de l'oscillateur:
Avec les valeurs données; la periode d'oscillation vaut Tb + Th = 0.7 * R3 * C1 + 0.7 *
R4 * C2 = 145ms soit f = 6.9Hz
 Courant generé par le generateur de courant:
I = (3*Vd - Veb) / R = 0.092mA
 Calcul de C4 pour que Vc4 = 6V en une période (on ne peut prendre plus que 6V car
sinon le generateur de courant sature (Vcc = 7.4V))
On sait que I = C * U / t, donc C = I * t / U = 0.000092 * 0.145 / 6 = 2.22µF. On
prendra donc 2.2µF pour C

o Remarques
~ Ce montage effectue une petite synthése de ce qu'on a vu. Il montre qu'on peut
faire presque tout ce qu'on veut à l'aide des transistors.
~ Attention il ne faut pas charger la sortie du montage sinon votre rampe ne va plus
ressembler à rien.

• Fin:
o voilà, le cours sur les transistors est terminé, j'espere qu'il vous a plu, et que vous les
utiliserai plus souvent à la place de ces composants "tout faits" bien moins instructifs.