Vous êtes sur la page 1sur 2
Sophrologie De l'adolescence à l'âge adulte Extrait de mon mémoire sur l'adolescence Elisabeth

Sophrologie De l'adolescence à l'âge adulte

Extrait de mon mémoire sur l'adolescence

Elisabeth Courtinat-Rei: Psycho-Sophrologue. Marseille, France. | Voir ma page Psycho-Ressources |

.

Au cours de cette année passée dans mon exercice libéral, j’ai reçu quelques adolescents, mais j’ai aussi eu la possibilité de travailler avec eux dans d’autres milieux, tels que les milieux sportifs ou scolaires. J’ai également commencé un diplôme universitaire sur la délinquance en général, et la délinquance juvénile a été l’une de mes premières matières. Croyez-moi, cela ne peut que vous toucher ! L’ensemble de mes observations a provoqué ce choix qui s’est imposé à mon esprit, sans hésitation possible.

J’aimerais que ce mémoire puisse aider chacun d’entre nous à prendre conscience de la douleur psychique de ces adolescents de 12 à 20 ans en moyenne, que j’ai rencontré lors de mes études. Les résultats obtenus lors de mon travail avec ces jeunes sont, vous le verrez, satisfaisants. Pour certains d’entre eux, un travail plus long doit être envisagé afin de les aider à diminuer leurs peurs, leurs inhibitions, leurs angoisses. Mais dans l’ensemble, chacun d’entre eux avait une demande spécifique en arrivant, et, chacun d’entre eux est reparti avec le sourire aux lèvres, et un sentiment de réussite et de confiance en soi qu’ils avaient perdus. Cela n’est-il pas le plus grand des bonheurs

!

L’adolescence, étape de la croissance située entre la puberté et l'âge adulte débute en général vers quatorze ans chez les garçons et douze ans chez les filles. La transition vers l'âge adulte varie selon les cultures, mais elle est souvent définie par le moment où les individus commencent à vivre indépendamment de leurs parents.

L'apparition de la puberté est associée à des changements importants sur le plan corporel. L'activité de l'hypophyse se traduit par un accroissement des sécrétions hormonales dont les effets physiologiques sont très étendus. L'hormone de croissance provoque une accélération rapide de la taille et de la corpulence. En deux ans environ, le corps parvient à son poids et à sa taille adulte. Cette croissance survient plus tôt chez les filles que chez les garçons. De même, les filles sont sexuellement mûres avant les garçons.

Nous oublions souvent de parler du bouleversement des capacités intellectuelles des adolescents, qui, à l’instar des transformations du corps, est très important. Nous pouvons d’ailleurs penser que c’est grâce à ce changement dans ses structures cognitives que l’adolescent peut assumer et gérer sa transformation corporelle. La capacité de compréhension de problèmes complexes se développe graduellement. Le psychologue français Jean Piaget a montré que l'adolescence est le stade où la pensée formelle opérationnelle commence : elle se caractérise par des pensées impliquant une logique déductive. Piaget suppose que cette étape survient chez tous les individus, quelles que soient leurs expériences éducatives ou apparentées. Toutefois, cette hypothèse n'a pu être étayée par des preuves expérimentales; ces dernières montrent, au contraire, que la capacité des adolescents à résoudre des problèmes complexes est fonction de l'accumulation de connaissances et de l'éducation. Les modifications physiologiques qui surviennent à la puberté sont responsables de l'apparition des pulsions sexuelles. La satisfaction de ces pulsions est encore compliquée par de nombreux tabous sociaux et par le manque de connaissances sur la sexualité. Cependant, depuis les années 1960,

1

|

E

l

i

s

a b e t h

C o u t i n a t

- R e i

«

D e

l

a d o l

e s

c e n c e

à

l

â g e

a d

u l t e

»

l'activité sexuelle a augmenté chez les adolescents. De récentes études montrent que 50 p. 100 des adolescents de moins de quinze ans et 75 p. 100 des adolescents de moins de dix-neuf ans disent avoir eu des rapports sexuels. En dépit du fait qu'ils sont concernés par la sexualité, certains adolescents ne sont pas intéressés ou pas informés sur les méthodes de contrôle des naissances (contraception) ou les symptômes des maladies sexuellement transmissibles. Par conséquent, le taux des naissances illégitimes et la fréquence des maladies vénériennes vont en s'accroissant. Le psychologue américain G. Stanley Hall soutient que l'adolescence est une période de stress émotionnel résultant des modifications physiologiques rapides et importantes qui surviennent à la puberté. Cependant, les études de l'anthropologue américaine Margaret Mead ont montré que le stress émotionnel n'était pas inévitable mais qu'il était culturellement déterminé. Elle a montré que les difficultés de la transition entre l'enfance et l'âge adulte variaient d'une culture à l'autre. Le psychologue américain d'origine allemande Erik Erikson considère que le processus de développement psychologique se déroule tout au long de la vie.

L'adolescence correspond au passage d'un individu dépendant à un individu indépendant dont l'identité va lui permettre de communiquer avec les autres d'une manière adulte. L'apparition de problèmes émotionnels est variable parmi les adolescents.

Dans ses différentes phases d'évolution et de transformation physique et psychique, l'enfant vit des situations qu'il doit intégrer, comprendre, assimiler. Les rythmes de vie, le mode de fonctionnement de la famille et de l'école multiplient les risques de déstabilisation. Il peut en résulter des moments difficiles à surmonter, qui provoquent stress, angoisse, troubles du sommeil, etc.

Plus qu'un adulte encore, l'adolescent a besoin de moments de détente psychique et physique. La sophrologie leur apporte un équilibre qui leur permet de faire face à des événements qui ne sont pas toujours faciles à maîtriser :

Préparer des examens écrits

Passer de la vie d'enfant à celle d'adolescent

Prendre confiance en soi

Prendre conscience de ses possibilités.

La sophrologie et ses différentes méthodes permettent de s'adapter au besoin et au développement des enfants en fonction de leur âge, mais aussi de les aider à prendre conscience de leur propre créativité :

Les enfants de 7 à 14 ans découvrent une façon de se relaxer, de mieux communiquer, de travailler sur l’attention et la concentration en classe.

Les enfants de 12 à 16 ans acquièrent avec la sophrologie plus de confiance en eux et une meilleure communication avec les autres.

Vers l'âge de 16 à 20 ans, les méthodes en sophrologie permettent aux jeunes de se rencontrer, d'apprendre à mieux communiquer, de vivre l'amitié, de découvrir l'harmonie basée sur un équilibre physique et psychique.

Pour les jeunes adultes de 18 à 25 ans, le déroulement des séances peut être basé sur leurs interrogations, leurs demandes et leurs réflexions face à la vie, pour favoriser une réflexion créative ouvrant à ceux qui le désirent, des possibilités plus grandes de faire de leur vie ce qu'ils voudraient qu'elle soit.

Elisabeth Courtinat-Rei : Psycho-Sophrologue.

2

|

E

l

i

s

a b e t h

C o u t i n a t

- R e i

«

D e

l

a d o l

e s

c e n c e

à

l

â g e

a d

u l t e

»