Vous êtes sur la page 1sur 2

Première S - T.P. de Physique n°1 : Le phénomène d’ électrisation.

Compte-rendu

Objectifs : - Mettre en évidence le phénomène d’électrisation par frottement ;


- Mettre en évidence l’action à distance entre deux corps chargés ;
- Mettre en évidence les deux sortes d’électricité : attraction ou répulsion ;
- Montrer le caractère conducteur ou isolant de certains matériaux.

I – Electrisation par frottement :


 Lorsqu’on présente la partie frottée de la règle vers le pendule sans qu’il y ait contact
entre les deux, le pendule se rapproche de la règle.
 Lorsqu’on présente la partie non frottée, le pendule ne bouge pas.

Partie frottée Partie non frottée


Pendule

 Lorsqu’on frotte plus énergiquement la règle et qu’on présente la partie frottée de la


règle devant le pendule, celui-ci se rapproche plus de la règle.
a) Le pendule se met en mouvement sans qu’il soit nécessaire de le toucher lorsqu’on
présente devant lui la partie frottée de la règle. Le pendule subit donc une action à
distance exercée par la règle.
b) L’action à distance exercée par la règle sur le pendule est attractive car le pendule se
rapproche de la règle et elle augmente quand la distance diminue car le pendule est
plus attiré quand la règle est plus près.
c) Lorsqu’on frotte plus énergétiquement la règle, l’attraction est plus importante.
d) L’électrisation apparue sur la partie frottée ne se transmet pas car lorsqu’on présente
la partie non frottée, le pendule n’est pas attiré.
II – Caractère isolant ou conducteur d’un matériau :
 Lorsqu’on approche du pendule la tige de verre frottée avec un morceau de papier
essuie-tout, le pendule se rapproche de la tige de verre.
 Lorsqu’on approche du pendule une tige métallique du pendule, celui-ci ne bouge pas.
a) Lorsqu’une action s’exerce (présentation de la tige en verre frottée ou de la règle en PVC
frottée), le pendule subit une attraction.
b) Toutes les substances n’ont pas le même comportement électrique car lorsqu’on
présente la tige métallique, le pendule ne subit aucune action.
c) Les substances qui agissent sur le pendule comme la règle en PVC ou la tige en verre
sont des substances isolantes. Les substances conductrices comme la tige métallique
n’agissent pas sur le pendule.
d) Dans le cas d’un conducteur, les charges apparues par frottement à la surface de la
partie frottée se répartissent sur tout l’objet car les charges peuvent se déplacer dans un
conducteur.
e) La différence entre isolants et conducteurs vient du fait que les charges peuvent se
déplacer dans un conducteur alors qu’elles ne le peuvent pas dans un isolant.
III – Electrisation par contact :
 Lorsqu’on approche très près la règle en PVC frottée du pendule, celui-ci se « colle »
sur la règle. Après quelques minutes, le pendule se « décolle » et s’éloigne de la règle.
Partie frottée Partie frottée
Pendule Pendule

Contact Après contact


a) Après contact entre le pendule et la règle, il y a répulsion entre la règle électrisée et le
pendule.
b) Lors du contact, le pendule a été électrisé lui-aussi par contact. On peut supposer qu’il y
a eu transfert de charges entre la règle et le pendule.
IV – Les deux sortes de charges électriques :
1 – Lorsqu’on approche les pendules A et B électrisés de la même façon (électrisés par
contact avec la règle en PVC), ceux-ci se repoussent.

Pendule A Pendule B

2 – Lorsqu’on approche les pendules A et B électrisés de façon différente (pendule A


électrisé par contact avec la règle et pendule B électrisé par contact avec la tige de verre),
ceux-ci s’attirent.

Pendule A Pendule B

a) Lorsqu’on approche le pendule B du pendule A, l’approche de B vers A se fait avec


résistance car plus on approche le pendule B, plus le pendule A s’éloigne de B et le
pendule B s’éloigne de A. On a donc une action de A sur B, mais aussi de B sur A : il y a
donc interaction entre les pendules A et B.
b) La charge portée par la tige de verre est différente de celle portée par la règle en PVC
car on voit que les 2 pendules s’attirent lorsqu’ils sont électrisés de façon différente alors
qu’ils se repoussent lorsqu’ils sont électrisés de la même façon.
Deux corps électrisés de la même façon se repoussent alors que deux corps électrisés
de manière différente s’attirent.
On peut donc dire qu’il y a deux « sortes » d’électricité : une que l’on nommera
« positive » et une autre que l’on nommera « négative ».
Lorsque deux corps portent la même électricité, ils se repoussent. Lorsque deux corps
portent des électricités opposées, ils s’attirent.
c) Lorsqu’on frotte une tige de verre avec du papier essuie-tout, il y a un transfert de
charges entre le papier et la tige de verre.
La charge portée par le papier est l’opposé de la charge portée par la tige de verre. En
effet, on doit avoir conservation de la charge électrique car la matière est électriquement
neutre. La charge apparue sur la partie frottée du papier reste localisée là car le papier
est aussi une substance isolante.