Vous êtes sur la page 1sur 6

INTRANORMES pour : BOUYGUES CONSTRUCTION

FA149360 ISSN 0335-3931

NF EN 1994-2/NA
Mai 2007

Indice de classement : P 22-420-1/NA

ICS : 91.010.30 ; 91.080.10 ; 91.080.40 ; 93.040

Eurocode 4 — Calcul des structures mixtes acier-béton —


Partie 2 : Règles générales et règles pour les ponts
Annexe nationale à la NF EN 1994-2:2006
Règles générales et règles pour les ponts

E : Eurocode 4 — Design of composite steel and concrete structures —


Part 2 : General rules and rules for bridges — National annex
to NF EN 1994-2:2006 — General rules and rules for bridges
D : Eurocode 4 — Bemessung und Konstruktion von Verbundtragwerken aus Stahl
und Beton — Teil 2 : Allgemeine Bemessungsregeln und Anwendungsregeln
für Brücken — National anhang zu NF EN 1994-2:2006 — Allgemeine
© AFNOR 2007 — Tous droits réservés

Bemessungsregeln und Anwendungsregeln für Brücken

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 5 avril 2007 pour prendre effet
le 5 mai 2007.

Correspondance À la date de publication du présent document, il n'existe pas de travaux européens


ou internationaux traitant du même sujet.

Analyse Le présent document complète la norme NF EN 1994-2 qui a transposé dans la


collection française la norme européenne EN 1994-2:2005.
Le présent document définit les conditions d’application sur le territoire français
de la norme NF EN 1994-2:2006, laquelle reproduit la norme européenne
EN 1994-2:2005 «Eurocode 4 : Calcul des structures mixtes acier-béton — Partie 2 :
Règles générales et règles pour les ponts» et son Annexe.

Descripteurs Thésaurus International Technique : construction métallique, structure en béton,


acier de construction, béton, pont, conception, calcul, matériau, résistance des
matériaux, résistance à la fatigue, poutre, poteau, dalle, contrainte, limite.

Modifications

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, rue Francis de Pressensé — 93571 La Plaine Saint-Denis Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.org

© AFNOR 2007 AFNOR 2007 1er tirage 2007-05-F


INTRANORMES pour : BOUYGUES CONSTRUCTION

Commission de Normalisation de la Construction mixte BNCM CNCMIX

Membres de la commission de normalisation


Président : M RAOUL
Secrétariat : M BEGUIN — CTICM

M ANTROPIUS JDA, Consultant


M ARIBERT INSA, Consultant
M BITAR CTICM
M BUI SETRA
M CAUSSE VINCI Construction Grands Projets
M CHABROLIN CTICM
M CORTADE Consultant
MME DAVAINE SETRA
M GAULIARD SCMF
M GOURMELON IGPC
M GRASMUCK ATEIM
M GRIMAULT LORRAINE-CONDESSA
M HOORPAH MOI
M KRETZ SETRA
M LAMADON BUREAU VERITAS
M MAITRE SOCOTEC
M MARTIN D. SNCF
M MATHIEU J. ARCELOR SECTIONS COMMERCIAL
M MENIGAULT BN ACIER
M MOUM ARCELOR CONSTRUCTION France
M PERNIER DAEI / Sous-Direction du Bâtiment et des Travaux Publics
M PERO SETRA — CTOA / DGO — BNSR
M PESCATORE BNCM
M RAOUL SETRA
M SOKOL SOKOL Consultants
M TAILLEFER CSTB
M THONIER EGF BTP
M ZHAO CTICM

Membres du groupe de rédaction


Animateur : MME DAVAINE (SETRA)

M BEGUIN CTICM
M BITAR CTICM
M CHABROLIN CTICM
M EZRAN SETEC
M GARNIER SNCF
M GENONCEAUX SETEC
M GOGNY CTICM
M MARTIN D. SNCF
M PERRIER RICHARD-DUCROS
M RAOUL SETRA
M TAVAKOLI LCPC
INTRANORMES pour : BOUYGUES CONSTRUCTION

—3— NF EN 1994-2/NA

Avant-propos à l’Annexe Nationale de la norme NF EN 1994-2:2006

(1) La présente Annexe Nationale définit les conditions de l’application sur le territoire français de la norme
NF EN 1994-2:2006, laquelle reproduit la norme européenne EN 1994-2:2005 : «Eurocode 4 — Calcul des
structures mixtes acier-béton — Partie 2 : Règles générales et règles pour les ponts», avec son Annexe C, ratifiée
par le Comité Européen de Normalisation le 7 juillet 2005 et mise à disposition le 12 octobre 2005.
(2) La présente Annexe Nationale a été préparée par la commission de normalisation de la construction
mixte CNCMIX.
(3) La présente Annexe Nationale :
— fournit des «paramètres déterminés au plan national» (NDP) pour les clauses suivantes de la norme
européenne EN 1994-2:2005 autorisant un choix national :
- pour les règles générales venant de la norme européenne EN 1994-1-1:2004 :
• 2.4.1.1(1)
• 2.4.1.2(5)
• 6.6.3.1(1)
- pour les règles spécifiques pour les ponts :
• 1.1.3(3)
• 2.4.1.2(6)
• 5.4.4(1)
• 6.2.1.5(9)
• 6.2.2.5(3)
• 6.3.1(1)
• 6.6.1.1(13)
• 6.8.1(3)
• 7.4.1(4)
• 7.4.1(6)
• 8.4.3(3)
— fixe les conditions d'emploi de l’Annexe informative C de la norme pour les ouvrages de génie civil ;
— fournit des informations complémentaires non contradictoires pour faciliter l'application de la norme
NF EN 1994-2:2006.
(4) Les clauses citées sont celles de la norme européenne EN 1994-2:2005.
(5) La présente Annexe Nationale est prévue pour être utilisée avec la norme NF EN 1994-2:2006 pour le calcul
d'ouvrages de génie civil neufs, associée aux normes européennes EN 1990 à EN 1998 complétées par leurs
Annexes Nationales respectives. En attendant la publication de l'ensemble des Annexes Nationales aux
Eurocodes, les «paramètres déterminés au plan national» sont, lorsqu'il y a lieu, définis pour le projet individuel.
(6) Quand la norme NF EN 1994-2:2006 est rendue applicable dans un marché public ou privé, l’Annexe
Nationale est également applicable.
(7) Pour la durée d’utilisation de projet à considérer dans la présente Annexe Nationale, voir la définition
donnée par la NF EN 1990 et son Annexe Nationale. En aucun cas, cette durée ne peut être confondue avec celle
définie par les textes législatifs et réglementaires traitant des responsabilités et des garanties.
(8) Dans un but de clarification, les «paramètres déterminés au plan national» sont encadrés. Le reste du texte
consiste en des compléments à caractère non contradictoire pour l’application sur le territoire français de la norme
européenne.
INTRANORMES pour : BOUYGUES CONSTRUCTION

NF EN 1994-2/NA —4—

Annexe nationale
(normative)
Init numérotation des tableaux d’annexe [A]!!!
Init numérotation des figures d’annexe [A]!!!
Init numérotation des équations d’annexe [A]!!!

AN.1 Application nationale des clauses de la norme européenne


NOTE La numérotation des clauses est celle de la norme européenne EN 1994-2:2005.

Clause 1.1.3 (3)

Autre type de connecteur : connecteur en cornière

(1) Il convient de déterminer la résistance de calcul d'une cornière soudée sur une poutre en acier comme
indiqué sur le dessin ci-dessus au moyen de la formule :
3/4 2/3
10bh f ck
P Rd = -----------------------------
γv

où :
PRd est en Newtons et où l'on désigne par :
b la longueur de la cornière en mm,
h la hauteur de l'aile verticale de la cornière en mm,
fck la résistance caractéristique du béton en N/mm2.
Il convient de prendre γv = 1,25 à l'état limite ultime.
(2) Dans le calcul des soudures fixant la cornière sur la poutre en acier, il convient de prendre un
excentrement vertical de l'effort égal à e = h/4.
(3) Il convient de calculer les soudures conformément à la Section 4 de la norme NF EN 1993-1-8:2005 pour
l'effort 1,2 PRd.
(4) Il convient de dimensionner l'armature utilisée pour s'opposer au soulèvement de sorte que :
f sk
A e ------ ≥ 0,1P Rd
γs

en désignant par :
Ae l'aire de section transversale de la barre,
fsk la limite d'élasticité caractéristique de l'armature,
γs le coefficient partiel pour une armature conformément à 2.4.1.2 (3).
INTRANORMES pour : BOUYGUES CONSTRUCTION

—5— NF EN 1994-2/NA

(5) Il convient de limiter la hauteur h de l'aile verticale d'une cornière à 10 fois l'épaisseur, et à 150 mm.
(6) Il convient de limiter la longueur b d'une cornière à 300 mm, à moins que la résistance ne soit déterminée
par des essais conformément à l'Annexe B de la norme NF EN 1994-1-1:2005.
(7) Il convient de réaliser des soudures d’angle continues sur les quatre côtés de la cornière. La catégorie de
détail pour la vérification à la fatigue, à utiliser pour les semelles de poutre et pour les soudures d’angle des
cornières, est 56. Le critère d'interaction de 6.8.7.2(2) n'est alors pas à vérifier.
(8) Il convient que l'effort de cisaillement longitudinal maximal par cornière ne dépasse pas 0,6 PRd sous
combinaison caractéristique, où PRd est déterminé par (1).
(9) Pour les cornières en groupe, il convient de tenir compte de 6.7(2) de la norme NF EN 1992-1-1:2005.

Clause 2.4.1.1 (1)

La valeur à utiliser est la valeur recommandée.

Clause 2.4.1.2 (5)

La valeur à utiliser est la valeur recommandée.

Clause 2.4.1.2 (6)

La valeur du coefficient partiel γMf,s à utiliser est 1,25.

Clause 5.4.4 (1)

Pour les ponts routiers, les valeurs des coefficients de combinaison sont à prendre dans l'Annexe E de la norme
NF EN 1993-2:2007.
Pour les ponts ferroviaires, l'aire d'armature longitudinale passive As d’une des deux nappes de la dalle en béton
est à prendre égale à :
2
As = max [Agen + --- A loc ; Aloc]
3
où Agen est l'aire d'armature longitudinale passive d'une des deux nappes dimensionnée sous l'effet des actions
globales, et où Aloc est l'aire d'armature longitudinale passive d'une des deux nappes dimensionnée sous l'effet
des actions locales.

Clause 6.2.1.5 (9)

Sauf indications contraires dans les documents du marché, la méthode donnée en (7) et (8) est à appliquer.

Clause 6.2.2.5 (3)

Les valeurs à utiliser sont les valeurs recommandées.

Clause 6.3.1 (1)

Les tabliers à poutres enrobées transversales se calculent en utilisant 6.3 de la norme NF EN 1994-2:2006.

Clause 6.6.1.1 (13)

À défaut d'une méthode plus précise spécifiée dans les documents du marché, la résistance à l'arrachement
des goujons donnée en 6,443 du Code Modèle peut être adoptée.

NOTE Le Code Modèle est publié en intégralité dans la Revue Construction Métallique — n° 1 — 1980.
INTRANORMES pour : BOUYGUES CONSTRUCTION

NF EN 1994-2/NA —6—

Clause 6.6.3.1 (1)

La valeur à utiliser est la valeur recommandée.

Clause 6.8.1 (3)

La valeur du coefficient ks à utiliser est 0,6.

Clause 7.4.1 (4)

Les valeurs de wmax et les combinaisons d'actions sont prises égales à celles données, selon les classes
d'exposition appropriées, dans la note du 7.3.1(105) de la norme NF EN 1992-2:2006.

Clause 7.4.1 (6)

La différence de température à considérer vaut (emoyen – 15) où emoyen est l'épaisseur moyenne en cm de la
dalle en béton.
K ∆T
Le retrait thermique à considérer est alors égal à ----------- avec K = 10-5/°C pour le coefficient de dilatation
2
thermique du béton.
Pour limiter les effets de l'échauffement dû à l'hydratation du ciment, il convient d'utiliser un ciment à faible
exothermie pour les dalles d'épaisseur moyenne supérieure à 35 cm.

Clause 8.4.3 (3)

L'Annexe Nationale ne donne aucune information complémentaire.

AN.2 Application nationale de l'Annexe C «Goujons à tête donnant lieu à des efforts
de fendage dans le sens de l’épaisseur de la dalle»

L'Annexe C conserve un statut informatif.

AN.3 Informations complémentaires non contradictoires pour faciliter l'application de


la norme NF EN 1994-2 : 2006

Clause 5.4.2.3 (3)


La méthode simplifiée de détermination des zones fissurées (15 %) ne s’applique pas dans le cas de dalle en
béton préfabriquée.

Clause 6.2.1.1 (4)


Lorsque Mc,Ed résulte de la somme de cas de charge successifs respectant un phasage de construction, le signe
du moment final Mc,Ed conditionne la prise en compte du béton dans la résistance pour tous les cas de charge
successifs le composant.
Si Mc,Ed est positif et que les effets isostatiques du retrait et/ou de l’action thermique tendent le béton au niveau
de la fibre moyenne de la dalle, il est admis de négliger ces effets dans le calcul en section non fissurée.

Clause 6.8.4 (2)


Les moments MEd,max,f et MEd,min,f à considérer sous la combinaison de l’EN1992-1-1, 6.8.3, sont ceux sollicitant
la section en comportement mixte (c'est-à-dire Mc,Ed,max,f et Mc,Ed,min,f).