Vous êtes sur la page 1sur 1

Foyers de cuisson à basse consommation au

Mali

90% des familles maliennes utilisent du bois et du charbon de


bois pour la cuisson. Cette pratique participe à la déforestation
et à la pollution de l’air au Mali.

Le foyer de cuisson amélioré « Sewa » consomme 40% de


charbon en moins qu’un four traditionnel, grâce à un insert en
céramique qui augmente la capacité de combustion et conserve
mieux la chaleur. Il permet donc d’économiser 340kg de
charbon de bois par an, et de réduire de 2,2 tonnes les
émissions de CO2 émises annuellement.
40% de charbon consommé en moins

Le four « Sewa » est produit localement par le GIE Katene Kadji, une
coopérative d’artisans locaux qui travaillent le métal et la céramique. Le
foyer amélioré est ensuite distribué au sein d’un réseau de revendeurs
locaux.

Les activités de Katene Kadji ont été enregistrées en 2009 auprès du Gold
Standard Foundation en tant que projet de finance carbone, après un
rigoureux processus de validation mené par un auditeur indépendant
accrédité par la Convention Cadre des Nations Unies pour les
Changements Climatiques. Production par une coopérative d’artisans
locaux

Résultats
Les revenus générés par les crédits carbone ont permis de :
Réduire le prix moyen des foyers pour qu’ils soient abordables au plus
grand nombre, augmenter la production et améliorer a qualité des foyers
Vendre à ce jour 170 000 foyers
Distribuer 300 000 Réductions d’Emission Vérifiées (VER)
Le four « Sewa » améliore la vie des
familles maliennes

Impacts
Augmentation du revenu de plus de 60 artisans
Réduction des dépenses en combustibles pour les familles
Ralentissement de la déforestation
Réduction de la pollution de l’air

Un foyer qui protège


la forêt

L’AFD soutient cette initiative. Le Groupe AFD a compensé son empreinte carbone de 2013 en acquérant des
crédits carbone issus du projet foyers de cuisson à basse consommation au Mali. La compensation carbone de
l’AFD a permis à 23 000 ménages d’accéder à un foyer amélioré de qualité à un prix accessible et ainsi de diviser par 2
leurs dépenses en combustible et diminuer les fumées toxiques émanant des foyers traditionnels. Ce sont aussi 100
artisans et les 22 employés de l’entreprise familiale Katene Kadji qui ont bénéficié des crédits carbone pour
optimiser le process de fabrication et dynamiser leur activité.