Vous êtes sur la page 1sur 32
Série n"l Exercice n"l : Ondes m é c o n i q u e
Série n"l Exercice n"l : Ondes m é c o n i q u e

Série n"l

Exercice n"l :

Ondes méconiques progressives

Profs: Abdelmou|o

et Zribi

Une lome vibronte impose à l'extrémité, S d'une corde horizontole un mouvement

trqnsversal rectiligne et sinusoidol d'éguotion y = a sin(!.OOæt) ovec t en secondes. Lo célérité de propogotion des ébranlement le long de lo corde est C = lgnn.s-r. A n nérylige l'omortiss ement .

1) Colculer lo fréguence N de vl

de l' onde progressive se 2) o) Représenter l'ospect sochont gue le mo

l'instont t = 0s.

b) Quel est por ropport à

l'extrémité S et la longueur d'onde À

long de la corde. aux instonts f1 = A,OZs et tz = 0,05s,

extrémité S de cette corde comrnence à

5 l'étot vibrotoire de chocun des points

Mr etflz distonts de 5 respectivement d1 = lOcrn et de dz = 40cm"

3) on éclo,tre lo corde qvec un stroboscope de

fréquenceNe =

5t{z, Qulot se.rv u-f-on ? ,Ivsh' F; er .

Z5Hz, 4gïz et

Exercice n"2 z

A l'extrémité d'une lome, vibrant verticalement, est

fixé un fil de longueur

| = 2 m,de mosse m= ?:}gsoumis à une tension ll ?ll = 4N.

On odmettro gu'il ny a pos de réflexions oux extrémttés du fi!. Latréquence de vibrofion de lq lome est N = 1O0Hz.

1) Quelle est lo longueur d'onde de vibration ?

On roppelle que lo vitesse de plopogotion des ondes le long d'une corde est

dannée por l'expression v =,{fi;ycrt to mosse linéaire delacorde et F so tension.

?)L'extrénrité (5

Ecrire l'équoti

situé à lo

On négli

temps et

3) Le

q un mouvement sinusofdol d'ornplitude a= âmm du mouvement de S cinsi quz celle du point ûÂ du = x = 65cm.

f il

. On indiquera comment sont choisis l'origine des

spotial.

5 commence à t = 0s, 5 partont dons le sens positif.

Dessiner dons un même systàme d'oxes, les diogramrnes des mouvements de

S et de fu1. Echelle 10cm/0,05s; 0,5cm/1mm

4) Quel est l'ospect du fil à l'instont t = 0,0475s ; les conditions inifiqles étont

les mêmas

Echelle : *

gu'à lo guestion 3).

horizontolement 10cm/1m x verticolement Zmm/t cm

t les mêmas Echelle : * gu'à l o guestion 3 ) . horizontolement 10cm/1m x
t les mêmas Echelle : * gu'à l o guestion 3 ) . horizontolement 10cm/1m x
Série n"2 Exercice n " 7 ' . Ondes tnéconiques progressives P r o f
Série n"2 Exercice n " 7 ' . Ondes tnéconiques progressives P r o f

Série n"2

Exercice n"7'.

Ondes tnéconiques progressives

Profs : Abdelmoula

et Zribi

On néglige la réflexion et l'omortiss ement des ondes.

L'extrémité A d'un vibreur horizontol eltectue un mouvement sinusoidol

d'amplitude o = Zmm et de fréquence N

I' ext r émit é d' une corde hori zonto le

commence à vibrer à l'instont to = 0s

100H2. Au poinf A e-st fixée

de longueur AB = N- =

B0cm. Le point A

dons le sans positif.

1) Etoblir l'éguotion horoire de A. 2) Etablir l'éguotion du d'sbscisse AJIÂ = x.

3) A lo dqte to =.3,5.10-2s,le lo corde d'sbscisse

nt lut guelconque de lo corde

xo = 56cm entre à

son tour en vibrotion. Colcu

gua lo longueur d'onde 1

C de-s ondes le long de lo corde oinsi

4) On considèra le point E de la corde d'cbscisse xe = AE = Zficm.

o)

b)

Donner l'éguotion du mouvement deE et représentar y6(t).

calculer l'élqrlggtiqr et lo vitesge, du point E oux instants h= !,zD.lo-?s et

tz= 2,5.1O-2s.

5) Representer l'ospect de lo corde oux instonts t = ?,z5

xo-zs

et t, = 6.lo-zs.

6) Déterminer le nombre et les obscisses des points gui opportiennenf à lo

corde et gui

vibrent en quodroture retord de phose par ropport à A

(pour t >L/C).

Exercice n"2 :

Une corde de longueur L = TOcm est tendue honizontslement. L'une de ses

extrémités S est liée à une lome vibronte en mouvernent sinusoidol transversol

de loi horaire: ys(t)=qsin(ZæNt+qs).Cemouvement

f'omortissennent et lo réflexion des ondes.

débuteàt = 0s. Onnéglige

Lo

representotion du mouvement d'un point ûÂr d'obscisse xr est donnéa par lo

l'ospect de

à un instont tz est dannée

iner:

par lo figure Z.

figure l. Celle da

1) En utilisont ces deux

o) Lo fréquence N du

b) Lo célérité, del',

c) La dote tr du

d) L instonte tz

2) a) Ecrire la loi horoire

de lc lome,.

de la corde. de ÀÀr et son obscisse xr.

I'ospect de lo corde. mouvement de tJtr et de S.

b) Comparer c? deux mouvements.

3) q) Déduire de lo figure 2, l'ospect de lo corde à !o dote ts = tz * + T.

b) Déterminer grophiguement le nombre et lo position des points de la corde qui ont à lo dote tzl'élangation Gâa) en ollont dons le sens negatif.

Justifier.

G â a ) e n o l l o n t d o n s
G â a ) e n o l l o n t d o n s
t = ; g't : 2 o F;3.2_ # ( t, I I I I
t = ; g't : 2 o F;3.2_ # ( t, I I I I

t=; g't

:

2

o

F;3.2_

#( t,

I

I

I

I

I

I

i

.t

 

I

I

+

I

i

I

 

;

I

,t_

I

; g't : 2 o F;3.2_ # ( t, I I I I I I i
; g't : 2 o F;3.2_ # ( t, I I I I I I i

Série n"3

Ondes mécanigues progressives

Profs : Abdelmoula

Exerci ce nol :

et Zri6i

une lome vibronte est animée d'un

rnouvement sinusoidat de fréquence

N = lo0Hz: elle est'rnuni.e d'une pointe qui

détermtne en un point (S) de la

d,omplitudeo=

surfoce d'une nqppe d'eou des vibrotions tronsversoles

lrnm; lo

célérité des ondes est C = 40cm/s ; on suppose gu'il n,y o ni réflexion ni

omontissement de I 'onde. La source

dons le sens positif à l'instont

L'origine des temps t = 0s est d'élangation EIZ mm dons le sens

tr<0.

S port initiolement de so position d,éguilibre

ier possage de S por lo position

1) Ecrire l'éguotion du

"2) Détenniner lo dote tr < 0

3) Ecrire l'éguation

d'un poi

4) Trocer sur un même

de l.ril.

'de lo source.

à lo distonce x = l,,4cm de S.

les diogrornmes des mouvements de S et

5) Representer lo coupe

de la surfoce de I'eau par le pton verficot seton un royon

5x à l'instqnt t = 0,025s.

6) on éclaire lo

de 2O à 5OHz.

surfqce de !'eou pûr un stroboscopa dont lo frégue'rce Ne vorie

o) Pour guelles voleurs de Ne la surfoce de t'eou poroit-elle immobile ?

b) on ramène lofré4uence à49H2: décrire le mouvement observé desrides.

7) Déterminer les lieux géométrigues des points vibronts en gtmdratune ovance

par rapport à trtlt situé à x = l,4cm de S.

Exercice no?;

On dispose d'une corde élostigue AA de

logueur L = T5cnr et de ?nosse m = 15g

= 0,5N. L'une de

ses extrémités

tendue horizontolement ovec une tension llT ll

est qttochée à una lame vibrante lui imposant das vibrotions sinusoiUeles da

fréguence N et d'omplitude

pour éviter toute réflext

les diogrommes des

situéùd=OûÂ.

xtrémité, e.st reliée à un milieu obsorbont

,représente dons un même système d,oxes

l'extrémité O et d'un point ûÂ de lo corde

1) Ecrire l'éguation 2) Calculer lo di

3) Comporer le

mouvement de O et de /tÂ.

de lTÂ à celui de O.

4) Représenter l'ospect de lo conde à l'instont t = 0,05s.

5) Déterminer le nombre et les lieux des points

ayant une élongotion égale à al2

et se déploçont dons le sens positif à t = 0"08s.

{ I

 

I

lqr

L

I

I

Série n"4

Ondes rnéconigues prog!'essives

Profs: Abdelmoula

et Zribi

T) l'extrétnité S d'une lome vibronte horizontqle eff ectue une vibrotion

sinusoïdole d'onrrplitude o = Zmm et de fré,quence N = 100H2.

Au point S est fixéel'ert

honizontalernent. Le point 5 l'éguotion : ys(t) = a sin(rrrt +

1) Etablir l'éguotion du

2) A la date tr = ?T

la

S (r"*)

2,

-L

6

rde de longueur L = 50crn, tendue à vibrer à la dote to = 0s suivont

point M de lo corde d'obscisse x

l'ospecf suivant :

:c(ca|

o) Calculer la voleur d" q". b) Colculer la célérttéV de propogotion des ondes.

3) Por la suite on prend eS = ,. Représenter dons le ÿmâme repère les sinusoides

de temps des points :

IÂr te! gue S/UL = l?,5crn et Mz tel gue 5ÂÂz = 25cm.

Comporer les mouvemants de rlrtrl et JlÂ2. 4) La corde e-st écloirée par un stroboscope de fréguence N" réglable.

Qu'observe-t-an lorsque :

*

N" = 50Hz

* N. = l0lHz.

5) Déterminer lo tension de la corde sachont gue so mosse est m = 69. 6) Déterminer le nombre et la position des points gui vibrant en quodroture

ovonce par nopport à S.

II) On change !o longueur L de lq corde (L est très longue) et lafréquence N.

L'éguotion horoire d'un point ttdr de la corde est :

Ynnr(t) = 10-2 sin(100æt * æXm). Londe se propoge à lo vitesse V = 15m/s.

1) Apres possoge en /lÂr, l'

llÂrltÂz = 7,5cm.

2) Sachont gue ûrtr

a) Déterminer

b) Reprasenter

3) Soient deux poi disfonce ü et dz

Exprimer le

orrive ou point Mz de ta corde tel que

horoire du mouvernent de lttz on 0,O3s oprès le début du rnouvement de S :

re du mouvement de 5

repère les mouvements de S et de Â,L.

de lo corde situés oprès JtÂr respectivement à lo

Âq= (qa - qa) en fonction de dt, dz et ?'.

Déduire lo relation entre dr et d2 pour que A et B vibrent en guodroture de

phose.

4) Dons cette guestion on prendro ys(t) = !O-? sin(100at).

Série n" 5

Ondes méconigues progressives

Profs: Abdelmoula

et Zribi

On nérylige l'ornortissement,la réflexion et la dilution de l'énergie dons le cos du

liguide.

A- Le long d'une corde

sinusoidole se propoge

de réflexion et pos

Lo source (S) débute

tp est représenté

{

tendue horizontolement, une onde progressi ve

érité C

).

20m.s-1. (On odmet gu'il ny o pqs

à to = 0s. L'ospect de lo corde à la date

''.1

:l

ll

1) o) Déterminer lo longueur d'onde ?,,lofré4uence N et lo dqte tn.

b) Etoblir l'équotion horoire du mouvement de lo source (s).

2) Déterminer à l'instont tp:

o) Les positions des points de lo corde vibront en opposition de phose par ropport à lo source. Retrouve? ces resultots graphiguement.

b) Les positions des points de lo corde

gui ont lo Eême élongation gue to

source et qllont dons le sens positif.

3) Soit un point Â,L de lo corde d'obscisse Xr = 0,4bm.

o) Etoblir l'éguotion du rnouvernent du point Mr.

b) Déterminer lo voleur algébrique de lo vitesse du point ÂAr oux instqnts

tr = 1,8.10-?s et tz = 3,15.10-2s.

B- Une source ponctuelle S produit en un point de lo surfoce tibre de l'eou

contenue dons une d'omplitude q= 2

Le mouvement de

le sens positif 1) Etoblir l'

deSàlo

Z)Tracer le

des oscillqtions sinusoidoles verticoles

4OHz. Lo célérité de l'onde V = 0,32m.s-1

à t = 0, à portir de lo position d'éguilibre dons

du mouvement d'un point M situé à lo distance x del'eou.

de mouvement d'un point P situé à x = l,B cm de S.

3) on écloire lo surface de lo noppe d'eou por une lumière stroboscopigue

defréquence Ne = 2o,54z. Qu'observe-t-on à lo surfoce de leou ?

;' ,l

;'

,l

Série n" 6

Ondes méconigues progressives

Profs : Abdelmoula

Zribs

En un point O de lo surfoce

ponctuelle produit des oscil

fréquence N d'élongotion :

libre de l'eou d'une cuve à ondes, une source

lotions sinusordales verticoles d'omplitude o et de

Yo(t) = o si

Des ondes entretenues

la surfoce de l'e-au avec

On néglige tout

absonbent les ondes

, t > 0 {y en màtre et t en seconde). circuloire prennent naissance et se pnopogent à

V.

des ondes et on suppose gue les bords de ta cuve

provenant de lo source O

1) fndiquer

fotrt-il procéder

pour observer des

circulqires opparamment

immobiles ? 2) On profite de l'immobilité

lo distonce AB =

consâeutî ves.

opparente

et on mesure

d- séporont guotre crêtes

On t rouve eL s .t-! ÿîrn .

â I

t

(

I

a

t

f

\

I

\

\

laÿ

I

t

\

Définir lo longueur d'onde À et en dédulreso voteur.

3) La sinusoïde traduisont l'élongation verticole yrjr(t) d'un point lvl situé à la

distonce d'du point O est donné por lo figure l.

I

En dédui l"ei

;.,i !l!

* La célératéV de l'onde.

i

Ll

i

-\'1{

i

i

I

:El o

Ê E:

§

É I-

* iff

ÿiël:f r:

âJ'

I

I

I

I

* L'expression de l'élongction ym(t).

F,'o d

I

4) Déduire delofigure I lo sinusoide troduisont l'élongotion verticote de to

source ou point O.

5)

sur cette sinusoïde établir

expression yo(t).

varticol possant por

surfoce de l'eau suivont un plan

to = 0,045s.

Déduire le nombre l'instont to.

6) On fait vorier la déterminer les

ovec O.

des points vibront en phase ovec lo source à

N de lo source ou point O

5OHz et ZOAHz,

les de N pour quele point ûtt vibre en phose

f

f ir É f t I ' li!.- ' -ri|

ir

É

f

t

I

'

li!.- '

-ri|

Série n" ?

Ondes méconiques progressives

Pnofs: Abdelmoulo

et Zribi

Un vibreur. munit d'une pointe. impose à un point S de lo surfoce d'un liguide un mouvement vlbrotoire sinusoïdo!, verfical defrequence N = âAHz et d'omplitude

a = 3mm.

ViÀ r€,\t r

))))

I

CUVE Q\

o''l deg

Ce tnauvement débute à l'origine des dotes, 5 portont de so position d'éguilibre

dons le sens négotif vers le bqs.

Les vibnotions se propogent à lo surfoce d'un liguide avec une célérité,

C = A,4 m.s-l.

1) Déterminer l'éguotion horoire du mouvement da S.

2) Calculer lo longueur d'onde L de l'onde créée à lo surfoce du liguide.

3) Représenter sur le même système d'oxes le diogromme du mouvement de 5

et celui d'un point ,ïL situé à lo distonce dr = 4,5cm de S.

Camparer les mouvements de

4) Représenter une coupe de lo

por 5 à lo dote tr = 0,175s.

5) Déterminer lo position das

guodrcture retord de phose

points

du liguide por un plon verticol possont

entre S et Â&r et vibront en

sourca 5.

Série n" 8

Ondes mécanigues progressives

Profs: Abdelmoulo

et Zribi

En un point a de la surfoce del'eaud'une cuve à ondes, une

produit des oscillotions sinusoidoles

Des ondes circuloires entretenues

source ponctuelle

fréguence N.

d'omplitude a, de

à lo surfqcelibre

de l'eou ovec to

célérité, C. Les bords de lo cuve

progressives provenant de O en

commence à vibrer à partir de

tels gu'ils obsorbent les ondes

toutes réflexions. Lo source O

d'équilibre à Io dste

to = 0s.

1) Expliguer lo diminution de

de vibrotions lorsguel'onde s'éloigne de

lo source O.

Dons lo suite de l'exercice, on suppose gue t'omplitude des vibrations de tout

point de l'eau reste constonte.

2) On donne le diogromrne du mouvement d'un point B situé à une distqnce

re = 18mm de lo source O.

ù-+-

r:-: t'

t::

_+---

t,;

-,1

-:

,

"

Jt'

.i:.F,\-_:.:i::-

:

É1-t.:: ;a

,

rti-.1.:

o) Ecrire l'éguotion horoire du mouvement de B en précisont lo dqte du début

de son mouvement.

b) Déduire l'éguotion horoire du mouvement de O.

c) Vérifier gue la célérité de l'onde est C = 0.4m.s-1.

3) o) Représenter une coupe de l'eou pûr un plon verticat pcssont par o à

l'instont de dote tz = 5,5.7O-2s.

b) Trouver por le calculles lieux

de l'eou gui passent por leurs

sens positif à lo dote tz.

4) On éclaire lo surfoce libre

du li

defréquence Ne régloble. fndi

chocun des deux cos suivonts : r

o) Ne = 25H2.

b) Ne = ât4z.

des points de lo surfoce libre libre en se déploçont dons le

stroboscope gui émet des écloirs

justificotion les observqtions dons

9dt iu no û

n"1:

Ondes méconigues progressives

Profs: Abdelmoulq

et Zribi

Un hout porleur qssimilé à une source ponctuelle S est

olimenfé por un

élect riques

génér at eur bosse f ré4uence. La f r équence des vibrations

sinusoïdqles oppliquées à l'entrée du hout-psrteur est réglable. Les ondes sonores émises sont ossimilée-s àdes ondes sphérigu

son a une même voleur (340 m.s-l) dons toutes tes directions.

: la célérité du

1) En un point rt\situé à lo

distonce dr= ?m de S, on ptoce un microphone, lui

qussi considéré comrne ponctuel.

Pour guelles vqleurs de lo fréquence les vibrations du hout-porteur et du

microphone sont-elles en phase ? En opposifion de phase?

?) an fixe lo fréquence à 510 Hz. Préciser le nombre et les

positions des points

ropprocher ou

M apportenonts au segment sÂlovibront en phose ou"" îin. 3) On prend N= 550 Hz. De guelles distqnces minimotes Foüt-it

éloigner le microphone sur le se4ment sqpour détecter une viËrotion sonore

en phose qvec lq source ?

Exercice n" 2 ;

Un HP excité por un génératanr B.F é:met des sons defréquenceréglable. Un

microphone placé à une distonce x du HP e.st reliéà lo voie Z de

voie 1étant reliée ou 6.8.F On obtient sur l'écron de l'oscilloscope les courbes :

l'osciilos.ope ; Lo

1) Déterminer lq fré4uence N, sinsi que le déphosog e entre les deux fonctions

visuqlisées.

2) On augmente progressivement ls distance x

,

on

*

lo longueur d'onde I du son.

entre le microph one et le Hp.

Pour deux positions successives repérées por x1

* obtient les deux courbes en phase. En déduire :

et xz tellæ Qüê x2)(1=6,gcm

la célérité V 6u ron.

3) o) Comment peut-on vérifier expérimentolement gue l'onde sonore est une

onde sphérigue.

b) on ploce le microphone enun point M situé à lo distoncê Xs = 2ocm. pour

guelles voleurs

de lo fréquence les vibrotions du HP et du microphone sont

elles en phose ?

-

Ëx.4

t-'--

G

6. F

Ex,2

ia

o'

-50

- 4aa

-'1

t

o,aS

H"P

,1

N.:, \r

s

J-

osc;llos cDf ?-

I

L-*-

; iA

t\

t_

.-.---

j

?

t- T

I

I

micîo

,N:

>n 1

ot4

Vo

a I

Vol

o,45

tr

o,L

-h)

ghonz

t- -.

-I

1

-*t

!

I

I

r- *-j + dat

-) 1L r;74't'

!

nt;e. (a)

Ë XLLL,:Lz-, no ,L t

ÿ

N

V {l q.La

tt

l) tOô I

()) r V<-)

l-*r,,lw<,e

'i

=)

rlt vib,e- e,q o

os;t; c \ à§-

hr^ÿ<-

/1c,\^.ral[æt â S.

t1, -> àL = loorq =

=) flz

à,r= fr-\,

v ibre- 14

qv eL

l. =,

u) 4ao t

2tt

4A

ÿo

,L-TT

( T="? t;"rt)

0 {.-

nt = ÿo

È+4

C

N

ha»"- f *rcr(lo4t; E

4

J-

)

^

t/ I

, g N.= e.t ttô =

^=,Yh

Ë-f â-s- 8'onAu0,rdres;;vL,

îe_ = "{.-T

Ë,nlr. z èc-{.o)ro aasë*Vt ,.h1*

point eÿtrh"" 2 rr,'b,,.t"

^^&tn- d,ont

(o

A pæil

.ho,qre- 5to n* ul dc!"i,é às

=)

à'vne- Je't\-u crnào-

t, ^^"b;e&

%, jrn m-r.- d'ür't- Jr'nÿJo ': de ,

qui «

9

rJe-=\gtlà \< N:)tu7T

)

Te= T + êr

(

, tà

{rrfr;4 )

i On obsu-,* o^trcûâP- o.gant

^- Irn,,,-

)'vne- SlavJo'i àu

tr1 m*t a-lpreJ

2k,t): Q.5,n(c,tt'j;)

.)

ea{raCtP o\/

fl,(") =

ÿ,(")

.\,J,.^ ( *'

a,- 5,t6 fr"'

= À

^

a-,

o

4,. ?

-r-"*

t-.

À

â.1 " J,c-p* sinoJo'l .1o- -)c-c

tl - a.t;

L

,b -

&1î:tl

I

o -("-.(*

)

" '-->i

.yl

ar, tau1i .,ls {Lÿe&â te*a .

9 ê.{

àe &* 5, nrzJo ': àG- 'te'2 eo{a.QÊ

J /^ = §.tà'r. = 2, 5 T

frr(rr) = a- S|n

( ut x !,5 - - *')

Urb'): q- 5 , " ( t

ür(,ù = a.S.^3t

I

À

&îf>c

À

)

o.(r.-(r?"{,Sà

A-.

o

*a-?

i

i

À

-f--

c'

r

{,i)

*_>

2

]

9 Â/e=stH3Z^/ =)îL

-

-t.= T - {r

6-r)

(. ".+tJo {r/y'i;l)

0q o bse,-re-, Ltt\Lcdtàe- aga",l P" jrn","-

à'o,r.u J,'^tlo ';ée- h ^d- e.f fOrczrt

o, ro&^J i .ls {u5orp invüz<

+

L)

11{ +

4,

âr= ^(lrr;)

= 4o c*rr

c{v QL-

L

À )r

=O

Ci { t."c' ct- t't'" }-:

,t) v= ff=

{*

8 30-r'tr

À

V

v

4o0

: A'q

,|

k xr-

"{.{da

A

^

.so',l t=0,

à^t ^uF àe- 3

a

l.

rOS

l-o'

(ttr=

n{

o).

d9 u

0) = o'S'n U'*

+Vu )

àl

â;b,rt

Lz o

Pou, (*

f?t n

: )L= 6Ççq= 7,2,ÿI

9 Dn = 3J.ç-r

8 n(+) = as,' ^ ( b) t - t"t 3,tr-sT r lât)

;

(t) q5,n (*t

Lz ,n

l olû- 3

Se.,e

*Ws

t!

2-

) ' F23/si'

u

oln

3)

ctrama*t-p'' ^- Ê-- o

Qs= o

pr'; t,[ )

âs 8-

YtG)

u

dn

(f)

çySi n

.(

" s)^(ui

L

,t

.2-

>0

)

t 2 3 dÿr

i

I

I

i

I

I

I

I

tt

)

b = q,Ts .li'b

= tr,? 5 r

>< i= :

ë1 , â.

t{,?SÀ <Q- = 4o \

4ou SinvJo'; Ja-

àeo

U yl ac-oa i

$(xl:

615"n ("'*\'7*

-

g c,ù s e.5;"( - 7L- *')

fi{*l =

ri{i

!iT

il.l

_ qUz{

lliliiii

:ti

rll

;\7t 2L

À

iliiil'ftfi fn

ti

iliiii

il tiiti l

iri

iiu

I rilTl ililItlr

-9cri<, (i)

Q n olea rn

a.nrtüe,a {)(oâ ( e5s , v e-,a

É. x «,i Len n'' l

,

4 )

üa

àt=a,

(/) = qs,'n Uk rt{a)

Un=o

) s,'n[Pn=o ,t

tfn

,ti!,

ar àt=a, U'n>t) )htQüol 9n

â'

rl qU:

) = a.lâ3s,'n (eoo-T {

=A

) tro

y O'^{l,L Qu {t,,n.-,Y,-

y*U\ =UnU-

a)

qu<L

d.tu

Ptof fl

ô

T

C

lo

a.l :

t ü {1)_:::1{_ +!" )' t 2 L.-

4

À

r--^>q

=

Lo

C:-. 4 6

c

7j

U

o,§ é

ffi,

-t

m,h

46 0,16 ^

4oo

ÿr€. = o
*

9Jf=2,Ç.16

üre -- t.lôtâ^(

5 1 t;r{ ,Ç î

u

h

Â

n-,)

Sir =\ir +&r

bre = o

V" - : f.ld

4.

3* Âooï *t U{)

À(6

a4

^.1{'

L -- e,es'loD5'= {,ds- r

{,{S-i- Xft)

Ltl tc

)

, =,{,15), 4 0= ç\

)Ln r

u

(rt)

= e.;'n ( t.,x

ÿbcl = a5,'^ (

4î

a

Crù

q-

CaJ

Ârf