Vous êtes sur la page 1sur 20

Méthodes de diagnostic et

d’évaluation économique de
l’environnement
LA MÉTHODE DPSIR
CONCEPT DE BASE DE L’ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT

L’environnement : un bien public

Notions de bien et de service

En économie , on distingue les biens et les services


Les biens ont un caractère matériel et peuvent être conservés

Les services sont immatériels et ne peuvent pas être conservé


indéfiniment (selon la durée du contrat de prestation de service)

Au sein des services, on distingue les services marchands


(électricité, téléphone) et les services non marchands (dont services
environnementaux)
CONCEPT DE BASE DE L’ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT

L’environnement : un bien public

Les diffrents types de biens

Exclusion/bien Non exclusion/ bien


exclusif non exclusif

Bien public impur ou bien


Rivalité/ bien rival Bien privé
commun

Non rivalité/ bien non- Bien public ou bien


Bien de club ou Bien à
rival collectif pur
péage
CONCEPT DE BASE DE L’ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT

L’environnement : un bien public

L’environnment ?

Le principe de Non-exclusion (gratuité du Bien) est un caractère du Bien


public :
En principe l’environnement est un Bien public : 1er arrivé/1er servie

Deux types de Biens publics environnementaux :

 Les Biens publics environnementaux rivaux (bien public impur) :


lac, pâturage…
Les Biens publics non-rivaux (Bien public pur) : l’atmosphère,
l’océan (appllés aussi Biens Publics Globaux)
CONCEPT DE BASE DE L’ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT

La tragédie des Biens communs (ou Biens publics impurs)

Est une classe de phénomène économique décrivant une compétition


pour l’accès à une ressource limitée, menant à un conflit entre intérêt
individuel et Bien commun et finalement à l’épuisement de la ressource
CONCEPT DE BASE DE L’ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT

Le concept d’externalité

Définition
L’externalité ou effet externe désigne une situation économique dans
laquelle l’acte de consommation ou de production d’un agent influe
positivement ou négativement sur la situation d’un autre agent non-
impliqué dans l’action, sans que ce dernier :
 ne soit totalement compensé
 n’ait à payer pour les dommages/ bénéfices engendrés.
Dans la pratique, on assimile le concept d’externalité au concept de
coût ou bénéfice liés à un impact positif ou négatif sur
l’environnement. Les causes de l’impact ne sont pas forcement liés
l’activité économique mais peuvent correspondre aux activités d’un
projet de développement, d’une stratégie politique ou aux effets
d’événements climatiques…
CONCEPT DE BASE DE L’ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT

Le concept d’externalité

Exemples d’externalités négatives:

Les pollutions industrielles, conséquences d’un acte de production

Les impacts sur la biodiversité d’une action de déforestation…


Exemples d’externalités positives:

La lutte contre le changement climatique en généralisant les


énergies renouvelable

La dépollution d’une rivière, d’un lac…


CONCEPT DE BASE DE L’ÉCONOMIE DE L’ENVIRONNEMENT
L’internalisation des externalités

La plupart des problèmes environnementaux tels la pollution


atmosphérique, la pollution des nappes phréatiques, la surpêche, le
surpâturage… sont liés à la non prise en compte des externalités
négatives sur l’environnement, car aucun valeur n’est donnée à ces
impacts négatifs
L’internalisation des externalités consiste donc à donner une
valeur économique à ces impacts
L’activité économique prend en compte (internalise) les
externalités négatives sur l’environnement, lorsque on reconnait leur
valeur économique : exp. en fixant un prix pour un droit de pêche,
pour l’émission d’une tonne de CO2, une taxe sur les émissions de
polluants…
Pour évaluer les impacts environnement (leur donner une valeur
économique) plusieurs méthodes peuvent être utilisées
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

Les différentes valeurs de l’environnement

La valeur économique totale de l’environnement tient compte


des dimensions culturelle, morale et non pas uniquement à travers
des aspects productifs

L’environnement doit être pris dans sa globalité comme il est


illustré à travers le schéma suivant :
Valeur Economique Totale

Valeur d’Usage Valeur de Non-Usage

Valeur d’usage Valeur d’usage Valeur d’Option Valeur Valeur de legs


Direct Indirect (Potentielle) d’Existence (altruisme)

Valeur liée à Valeur de Valeur d’usage Valeur liée à Disposition


l’usage direct services directe et l’existence et à la
d’un Bien environne- indirecte de connaissance de possible de la
environne- mentaux l’utilisation l’existence d’un valeur
fonctionnels paysage, d’une d’existence pour
mental à des fins ayant potentielle de espèce… pour
commerciales/ indirectement B&S environne- des raisons non
marchandes les générations
une valeur marchandes
marchande menteux (culture,
morale…) futures
Valeurs d’existence :
Valeurs d’usage direct
satisfaction
Bois, bois de feu, huile,
indépendamment de la
écotourisme
forêt

Valeurs d’usage indirect Valeurs d’altruisme : Bois &


Services d’écosystèmes, bénéfices récréatifs pour
protection du sol, stockage Valeurs potentielles : les générations futures
du carbone produits pharmaceutiques,
cosmétiques
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

Les méthodes d’évaluation économique de l’environnement

La Valeur Economique Totale:

VET = VU+VNU= VUD+VUI+VO+ VE+ VL

• VET = Valeur Economique Totale


• VU = Valeur d’usage
• VNU= Valeur de Non Usage
• VUD = Valeur d’Usage Direct
•VUI = Valeur d’usage Indirect
• VO = Valeur d’Option
• VE = Valeur d’Existence
• VL = Valeur de legs
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

Les méthodes d’évaluation économique de l’environnement


En fonction de la valeur de l’environnement à laquelle on s’intéresse:
trois types de méthodes sont distinguables :

Les méthodes dites de préférences révélées (ou méthodes


indirectes) : la valeur d’un bien ou service environnemental est révélée
par le biais de méthodes faisant émerger la valeur de l’environnement de
manière indirecte (sans passer par un questionnement direct)

Les méthodes dites de préférences déclarées (ou méthodes directs):


la valeur de l’environnement est demandée de manière directe sous
forme de questionnaire auprès de la population concernée

Les transferts de bénéfices : la valeur d’un bien ou service


environnemental est attribuée sur la base d’une valeur trouvée dans un
contexte similaire ailleurs
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

Les tableaux suivants récapitulent ces différentes méthodes ainsi que leurs
utilisations :
Préférences Révélées (méthodes indircetes)
Méthode Description Valeur Avantages Inconvénients
estimée

Calcul de l’impact sur les Souvent, on se


Changement dans
rendements, les quantités VUD, VO Rapide limite à cette
la productivité
d’un bien produit méthode
Coûts de Calcul des dépenses Souvent, on se
réparation, réalisées pour protéger, Rapide limite à cette
VUD, VUI
remplacement, réparer un bien ou méthode
protection service environnemental
On étudie les coûts
Valeur Permet de gérer
Coûts de consentis par des Assez longue plus
récréative rationnellement le
déplacements visiteurs pour se rendre de 6 mois
VUI nombre de visites
sur un lieu récréatif
Prix hédonique On peut retrouver la VE, VUI Permet d’étudier Assez longue plus
valeur d’un paysage, d’un plusieurs variables de 6 mois, lourd en
environnement calme… à en même temps données et
travers le prix de statistiques
l’immobilier
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

Préférences déclarées (méthodes directes)

Méthode Description Valeur Avantages Inconvénients


estimée

Questionnaire visant à
faire révéler une Permet de Très longue plus
Evaluation VUI, VO,
capacité à payer (CAP) valoriser des d’ 1 an, biais
contingente VE, VL
pour une amélioration VNU nombreux
environnementale
Questionnaire visant à Désagrégation de
hiérarchiser différents
Evaluation différentes options VUI, VO, services Très longue plus
conjointe d’amélioration VE, VL environnementa d’ 1 an
environnementale et à ux
faire révéler une CPA
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

Le transfert de bénéfices

Méthode Description Valeur Avantages Inconvénients


estimée
Application à un site Calibrage,
Transferts de Toutes les
d ’une valeur trouvée Très rapide incertitudes,
bénéfices valeurs
pour un autre site bases de données
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

L’évaluation économique environnementale dans la prise de décision

Le cadre d’analyse le plus commun pour la prise de décision est l’Analyse


Coûts-Bénéfices :

On classe d’abord tous les coûts et bénéfices selon qu’ils sont directs ou
indirects

Puis on utilise les méthodes d’évaluation pour déterminer les valeurs


des externalités environnementales et sociales

On calcule ensuite les ratios coûts Bénéfices afin de déterminer si le


projet est économiquement positif ou pas
L’ÉVALUATION DES BIENS ET SERVICES DE L’ENVIRONNEMENT

L’évaluation économique environnementale dans la prise de décision

Le cadre d’analyse simplifié ci-dessous prend l ’exemple de l’analyse de la


mise ne place d’un barrage dans une région agricole :

Bénéfices Directs (Bd) Coûts Directs (Cd)


Exp: vente de l’éléctricité Exp: coûts de construction

Bénéfices indirects (Bi) =


Coûts indirects (Ci) =
Externalités positives
Externalités négatives
Exp: irrigation avec l’eau du réservoir
Exp: coûts de construction

Règle de prise de décision


∑(Bd+Bi/Cd+Ci) > 1 Projet OK
∑{(Bd+Bi) – (Cd+Ci)}> 0 Projet OK