Vous êtes sur la page 1sur 8

Une application pratique des tableurs :

Répartition des billets de banques dans un montant

Voici un fichier Microsoft Excel pour repartir


automatiquement les coupures de billets de banque lors
d'un paiement (à effectuer ou à recevoir selon le
cas). Nous allons travailler avec par exemple un
montant de 349'855,20 (Francs, dollars ou autre
coupure).

Ce fichier permet, en outre de faciliter les


opérations, à enregistrer toutes les étapes de ces
opérations pour chaque client.

On va travailler principalement dans l'onglet ou


feuille « PRINCIPAL ».

III. Nombre maximal de billets pour une coupure unique


donnée (quand on doit payer uniquement avec cette
coupure).

Ça donne le nombre (QtéMax) maximale de billets pour


la Coupure en question, et le reste à remettre en
d'autres coupures (Reste F/$), et ceci pour chacune
des coupures présélectionnées :

Par exemple, pour le montant de 349'855,20 Unités


monétaires, si vous payez le tout en coupures de :
* 100'000, il faut en donner 3 billets et encore
49'855,20 U.
* 50'000, il faut en donner 6 billets et encore
49'855,20 U.
* 20'000, il faut en donner 17 billets et encore
9'855,20 U.
* ...
* Tout en coupures de 10 -> 34'985 billets et encore
5,20 F/$.

II. Répartition automatique de coupures multiples :

Le système propose
* 3 billets de 100'000 F/$ donc un total 300'000,00
F/$ avec un reste à payer de 49'855,20 F/$ à payer.
Sur les 49'855,20 F/$ restants, le système propose
* 2 billets de 20'000 F/$ (40'000 F/$) et 9'855,20
F/$.
Sur les 9'855,20 F/$ restants, le système propose
* 1 billet de 5'000 F/$ (5'000 F/$) et 4'855,20 F/$.
Sur les 4'855,20 F/$ restants, le système propose
* 2 billets de 2'000 F/$ (4'000 F/$) et 855,20 F/$.
Sur les 855,20 F/$ restants, le système propose
* 1 billet de 500 F/$ (500 F/$) et 355,20 F/$.
...

Vous avez en bas, le total du montant des opérations,


et éventuellement le reste dû.

I. Comptage manuel des billets selon leurs coupures.


Vous pouvez saisir le nombre de liasses de 1000
billets, 500 billets, 250 billets, 100 billets, 50
billets, 25 billets, et liasses de 10 billets, ou de
billets volants (isolés).
* Vous spécifiez le montant dû (total du montant) dans
la cellule B2.
* Vous spécifiez la coupure faciale du billet à
remettre dans la colonne B, et la quantité totale de
billets ainsi que le montant correspondant à cette
spécification sont automatiquement affichés
respectivement dans les colonnes K et L, et le reste à
payer dans la cellule N2.

Comment en arriver au tableau ci-dessus !


Commençons par baliser la ligne 5 avec un astérisque
dans la cellule S5, pour ne pas perdre de vue les
données des cellules 05-Q5.

* La cellule O5 nous indique qu'il faut 3 billets de


100'000 F pour faire 200'000,000 F avec un reste dû de
49'855,20F.
On écrit donc 3 dans la cellule A5 (ou n'importe
quelle autre cellule) avec 100'000 (la valeur faciale
de la coupure) dans B5.
Jusque-là nous n'avons encore rien remis (ou reçu)
comme l'indique la cellule N5 (0 F), et nous devons
encore payer ou recevoir (349'855,20 F, cellule N2).

Mais la coupure de 100'000 F n'existe pas, la plus


grosse coupure disponible est 20'000 F, donc on va
remettre d'abord des billes de 20'000 F.

Mais combien de billets ?


Pour cela on se rend dans la feuille « CONVERSION
BILLETS », et on tape la valeur faciale (100'000 F) du
billet à remettre dans la cellule C2, et le nombre (3)
de billets de 100'000 F à remettre dans la cellule C4.
Puis on tape la valeur faciale de la coupure de
substitution dans la F2, et hop, nous avons
automatiquement dans la cellule F4 la quantité de
billets de 20'000 F à substituer : 15 billets
[volants] de 20'000 F.

C'est ce chiffre 15 qu'on rapporte à la cellule J6 de


la feuille « PRINCIPAL ». Nous écrivons la valeur
faciale de la coupure de substitution (20'000 F) dans
la cellule B6, et nous avons dans la cellule L6 le
montant total (300'000 F) que cette masse de billets
de 20'000 F représente.

Jusque-là, nous venons payer ou recevoir 300'000 F


(cellule N6).

Balisons maintenant la ligne 7 avec un astérisque dans


la cellule S7, pour ne pas perdre de vue les données
des cellules 07-Q7.
Passons ensuite à la ligne 7, colonnes O à R.

Nous devons encore remettre 2 billets (colonne O7) de


20'000 F (colonne P7) à remettre pour faire 40'000 F
(colonne Q7).
Les billets de 20'000 F existent, donc nous reprenons
cette donnée comme telle, dans la cellule B8 (il est
préférable de garder une ligne vierge après des lignes
où il y a eu des opérations de conversion).
Nous plaçons la quantité de billets de 20'000 F à
remettre (2 billets, cellule O7) dans la cellule J8,
et nous obtenons automatiquement le dernier montant
remis avec le nouveau lot des billets volants de
20'000 F = 40'000 F de plus (cellule L8).
Nous avons donc déjà effectué un paiement total de
340'000 F (cellule N8), et il nous reste à payer
9'855,230 F (cellule N2).

Balisons maintenant la ligne 9 avec un astérisque dans


la cellule S9, pour ne pas perdre de vue les données
des cellules 09-Q9.
La cellule O9 indique que la prochaine coupure
disponible pouvant encore être utilisée (1 billet) est
celle de 5'000 F (cellule P9), ce qui permet un
paiement de 5'000 F (cellule Q9).

Puis nous écrivons 1 dans la cellule J10 (ou n'importe


quelle autre cellule disponible dans cette colonne),
et la valeur faciale de la coupure (5'000 F) dans la
cellule B10, et nous avons automatiquement (cellule
L10) le montant total correspondant à cette dernière
opération (5'000 F). Nous venons de payer jusque-là
345'000 F (cellule N10), et il rester encore à payer
ou à percevoir 4'855,20 F (cellule N2).

Balisons maintenant la ligne 9 avec un astérisque dans


la cellule S10, pour ne pas perdre de vue les données
des cellules 010-Q10.
La cellule O10 indique que la prochaine coupure
disponible pouvant encore être utilisée (2 billets)
est celle de 2'000 F (cellule P10), ce qui permet un
paiement de 4'000 F (cellule Q10).
Puis nous écrivons 2 dans la cellule J12 (ou n'importe
quelle autre cellule disponible dans cette colonne),
et la valeur faciale de la coupure (2'000 F) dans la
cellule B12, et nous avons automatiquement (cellule
L12) le montant total correspondant à cette dernière
opération (4'000 F). Nous venons de payer jusque-là
349'000 F (cellule N12), et il rester encore à payer
ou à percevoir 855,20 F (cellule N2).

Balisons maintenant la ligne 9 avec un astérisque dans


la cellule S12, pour ne pas perdre de vue les données
des cellules 012-Q12.
La cellule O12 indique que la prochaine coupure
disponible pouvant encore être utilisée (1 billet) est
celle de 500 F (cellule P12), ce qui permet un
paiement de 500 F (cellule Q12).
Puis nous écrivons 1 dans la cellule J14 (ou n'importe
quelle autre cellule disponible dans cette colonne),
et la valeur faciale de la coupure (500 F) dans la
cellule B14, et nous avons automatiquement (cellule
L14) le montant total correspondant à cette dernière
opération (500 F). Nous venons de payer jusque-là
349'500 F (cellule N14), et il rester encore à payer
ou à percevoir 355,20 F (cellule N2).

Continuez vous-même jusqu'à la fin.


Et quand vous dépassez le montant dû, vous êtes alerté
par la coloration de la cellule N2.

Vous pouvez aussi remplir cette dernière partie (I) au


fur et à mesure que vous comptez les billets ou
liasses (voir une des figures).