Vous êtes sur la page 1sur 2

Réponse : De tous les dons accordés par Dieu à l’humanité, il n’y en a pas de plus grand que la

présence du Saint-Esprit. L’Esprit a beaucoup de fonctions, de rôles et d’activités. D’abord, il agit


dans le cœur des hommes du monde entier. Jésus a dit à ses disciples qu’il enverrait l’Esprit dans le
monde pour « convaincr[e] le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement. » (Jean
16.7-11) Chaque être humain a une « conscience de Dieu, » qu’il le reconnaisse ou non. L’Esprit
communique les vérités de Dieu à l’esprit des hommes afin de les convaincre, par des arguments
clairs et suffisants, qu’ils sont pécheurs. Répondre favorablement à cette conviction de péché
oapporte le salut.

Une fois que nous sommes sauvés et appartenons à Dieu, l’Esprit vient demeurer dans nos cœurs
pour toujours et nous confirmant, garantit et atteste que nous sommes ses enfants pour toujours.
Jésus a dit qu’il nous enverrait l’Esprit pour qu’il soit notre aide, notre défenseur et notre guide. «
Quant à moi, je prierai le Père et il vous donnera un autre défenseur afin qu’il reste éternellement
avec vous. » (Jean 14.16) Le mot grec traduit ici par « défenseur » signifie « appelé à nos côtés, »
pour nous encourager et nous exhorter. Le Saint-Esprit vient établir pour toujours sa demeure dans
le cœur des croyants (Romains 8.9, 1 Corinthiens 6.19-20, 12.13). Jésus nous a donné l’Esprit en «
compensation » pour son absence, pour exercer envers nous les fonctions qui auraient été les
siennes s’il était resté lui-même avec nous.

Il s’agit notamment de la fonction de nous révéler la vérité. La présence de l’Esprit en nous nous rend
capables de comprendre et d’interpréter la Parole de Dieu. Jésus a dit à ses disciples : « Quand le
défenseur sera venu, l’Esprit de la vérité, il vous conduira dans toute la vérité. » (Jean 16.13) Il révèle
à nos esprits tout le conseil de Dieu pour le culte, la doctrine et la vie chrétienne. Il est notre
suprême guide, qui marche devant nous, nous montre le chemin, aplanit les obstacles, nous ouvre
l’intelligence et nous éclaire sur toutes choses. Il nous montre le chemin dans le domaine spirituel.
Sans un tel guide, nous pourrions facilement tomber dans l’erreur. Un point crucial de la vérité qu’il
nous révèle est que Jésus est bien celui qu’il affirmait être (Jean 15.26, 1 Corinthiens 12.3). L’Esprit
nous convainc de la divinité de Christ et de son incarnation, de sa messianité, de sa souffrance et de
sa mort, de sa résurrection et de son ascension, de son élévation à la droite de Dieu et de son rôle de
juge de tous. Il donne gloire à Christ en toutes choses (Jean 16.14).

Un autre rôle du Saint-Esprit est de dispenser des dons. 1 Corinthiens 12 décrit les dons spirituels
donnés aux croyants afin de nous permettre de fonctionner comme le corps de Christ sur terre. Tous
ces dons, grands et petits, nous sont donnés par l’Esprit afin que nous soyons ses ambassadeurs dans
le monde, manifestant sa grâce et le glorifiant.

Le Saint-Esprit a aussi pour fonction de porter des fruits dans nos vies. Quand il vient habiter en nous,
il commence à porter ses fruits dans nos vies : l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la
bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi (Galates 5.22-23). Ces fruits ne sont pas l’œuvre de
la chair, car elle est incapable de les produire : ils sont le résultat de la présence de l’Esprit dans nos
vies.

Savoir que le Saint-Esprit a établi sa demeure en nous, qu’il exerce toutes ces fonctions miraculeuses,
qu’il habite en nous pour toujours et qu’il ne nous délaissera ni ne nous abandonnera jamais est
source d’une grande joie et d’un grand réconfort. Merci Seigneur pour ce don précieux du Saint-
Esprit et pour son œuvre dans nos vies« Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, celui-là n’est pas de lui
» (v. 9). Donc, ceux qui sont « de Christ » ont son Esprit. Être « de Christ » ou « du Christ », c’est
appartenir à Christ, être l’un de ses rachetés (cf. Marc 9:41 ; 1 Cor. 15:23 ; Gal. 3:29 ; 5:24). Le fait
d’avoir l’Esprit est une marque de l’appartenance à Christ.

Les disciples dont il est parlé en Actes 19:1-7 étaient encore, quant à leur condition de croyants, des
disciples de Jean le baptiseur. Ils n’étaient pas sur le terrain chrétien. Lorsqu’ils y ont été amenés, ils
ont reçu le Saint Esprit.

L’Esprit qui est dans le croyant est appelé ici l’Esprit de Christ. Ainsi, par son Esprit, Christ est dans le
croyant. C’est pourquoi le verset 10 peut utiliser l’expression : « Christ est en vous ».