Vous êtes sur la page 1sur 7

ACADEMIA DE STUDII ECONOMICE DIN BUCUREȘTI Codul grilei Fr B

ADMITERE MASTER FABIZ, ÎN LIMBA FRANCEZĂ, IULIE 2016

1. Hofstede a utilizé 4 critères pour l’analyse des cultures. Identifiez la réponse fausse
parmi les énonciations ci-dessous: (2pct.)
a) la distance par rapport au pouvoir;
b) la compétence vs motivation;
c) la masculinité vs feminité;
d) l’individualisme vs sens communautaire;
e) le contrôle de l’icertitude.

2. La distance par rapport au pouvoir indique que les rapports économiquesbet


sociaux sont marqués par: (2pct.)
a) l’inégalité et la dépendance;
b) l’égalité et l’interdépendence;
c) l’harmonisation et la complémentarité;
d) la dynamique et la croissance;
e) la stagnation et la conflictualité.

3. Selon Hofstede, l’affirmation de soi, l’importance accordée à la réussite, à l’argent


et à l’image extérieure sont associés avec une culture: (2 pct.)
a) controlée;
b) masculine;
c) feminine;
d) mixte;
e) positive.

4. Le sens communautaire se caractérise par l’accent mis sur: (2 pct.)


a) la responsabilité personnelle;
b) le respect de la vie privée, strictement délimitée de la vie professinnelle;
c) la solidarité et la sauvegarde des apparences;
d) la forme de propriété;
e) le résultat obtenu.

5. F. Trompenaars prend en considération trois groups de critères qui marquent les


differences entre les cultures: (2 pct)
a) la relation avec les autres, la gestion du temps et la façon don’t il se rapporte au
monde extérieur;
b) l’efficacité, la gestion du stress et la relation avec l’environment;
c) la communication, la gestion des ressources humaines et l’ouverture vers les
partennaires;
d) le context, la gestion des coûts et la façon de communiquer avec les autres;
e) l’environment, la concurrence et la gestion financière.
6. Les rôles du leader sont multiples. Parmi ces rôles, certains sont essentiels: (2pct.)
a) le rôle de contrôleur et le rôle de médiateur;
b) le rôle de prévention des risques et le rôle d’administrateur;
c) le rôle de coordinateur, le rôle d’agent de changement, le rôle de planificateur;
d) le rôle directeur, le rôle de décideur, le rôle de stratège;
e) le rôle de facteur de conception, le rôle d’harmonisation des intérêts, le rôle
d’artisan.

7. Selon Russo, il y a 4 styles de personnalité: (2pct.)


a) le style actif, le style autoritaire, le style collectif et le style normatif;
b) le style optimiste, le style pessimiste, le style ouvert et le style nocif;
c) le style pragmatique, le style idéaliste, le style nouveau et le style traditionnel;
d) le style direct, le style spirituel, le style systématique et le style soigneux
e) le style participatif, le style permissif, le style créatif et le style prudent.

8. Selon M. Porter, les forces qui commandent la concurrence au sein d’un secteur
sont: (2pct.)
a) les clients, les fournisseurs, les entrants potentiels, les produits de substitution;
b) les partenaires, les managers, les concurrents, les fournisseurs;
c) l’investissement, la competence, le marché, le prix;
d) les agents commerciaux, les fournisseurs, les partennaires, les managers;
e) les actionnaires, les clients, les partennaires, le marché.

9. Selon M. Porter, un groupe de fornisseurs est puissant si: (2pct.)


a) le groupe de fournisseurs et dominé par quelque firmes;
b) le groupe de fournisseurs collabore étroitement;
c) le groupe de fournisseurs est traditionnel;
d) le groupe de fournisseurs appartient au même secteur;
e) le grupe de fournisseurs se trouve dans une industrie performante.

10. Le concept de culture connaît plusieurs acceptions, dont la plus simple est: (2pct.)
a) elle est l’action de creation;
b) elle est l’action de cultiver;
c) elle est l’action de négociation;
d) elle l’action de cooperation;
e) elle est l’action de transformation.

11. Les cultures qui privilégient les attitudes rationnelles, dépassionnées et évitent
d’exprimer les sentiments sont: (2pct.)
a) cultures objectives;
b) cultures subjectives;
c) cultures collectivistes;
d) cultures individuallistes;
e) cultures modernes.
12. Les cultures qui mettent l’accent sur la stabilité personnelle et sur celle de la
société, ainsi que sur le niveau de révenu sont des cultures: (2 pct.)
a) orientées à cout terme;
b) orientées à long terme;
c) orientées sur le pouvoir;
d) orientées sur le contrôle;
e) orientées sur le leader.

13. La réponse à la question “Les gens cherchent-ils à obtenir des faveurs par
l’intermède des relations interpersonnelles, spécialement en cultivant les relations
directes avec le chef?” nous aide à: (2 pct.)
a) évaluer le cadre juridique d’un pays;
b) évaluer les principes et les valeurs d’une pays;
c) évaluer la relation avec les autres;
d) évaluer la cooperation chef-subordonné;
e) évaluer la culture organisationnelle.

14. Les activités du leader, en vue d’obtenir le consensus, résoudre aux lutes pour
obtenir le pouvoir et les tensions ou les conflits qui apparessent, au fur et à mesure
de l’implémentation de la stratégie, dérivent du rôle: (2pct.)
a) d’animateur;
b) d’entrepreneur;
c) de négociateur;
d) de médiateur;
e) d’organisateur.

15. Les scientifiques ont essayé, depuis des siècles, de nous proposer diverses
classifications des comportements. Parmi les modèles existants, il y a celui
dévéloppé par: (2pct.)
a) A. Maslow;
b) H. Fayol;
c) E Russo;
d) P Druker;
e) M. Porter.

16. Les avantages du style bureaucratique du leader se voient quand: (2pct.)


a) les activités sont divisées et dépendantes;
b) les activités sont indépendents;
c) le travail est créatif
d) l’augmentation du prix est prioritaire;
e) les activités demandent fléxibilité.
17. Le modèle de l’avantage concurrentiel de M. Porter a fortement influencé: (2pct.)
a) le management des ressources humaines;
b) le marketing;
c) le management stratégique;
d) le domaine de la recherché technologique;
e) le domaine de la production.

18. Selon J.D. Reynaud, la tradition sociologique nous apprend à distiguer: (2pct.)
a) un système complexe et un système simple;
b) un système ouvert et un système fermé;
c) un système formel et un système informel;
d) un système analitique et un système intégratif;
e) un système monolitique et un système synthétique.

19. Les cultures normatives fortes et faibles ont des traits spécifiques. Identifiez
l’erreure parmi les affirmations suivantes: ( 2pct.)
a) la rationnalisation faible est spécifique dans une culture normative faible;
b) la rationnalisation faible est spécifique dans une culture normative forte;
c) le système de valeurs individuel est spécifique pour la culture normative forte;
d) l’action/l’activité est une dimension privilégiée dans une culture normative forte;
e) le comportement en cas du changement de l’environment est fortement adaptif
dans une culture normative forte.

20. Des modèles organisationnels proposés par différents auteurs sont basés sur l’idée
classique de M. Weber. Celui-ci a identifié 3 types d’autorité: (2pct.)
a) forte, formalisé, réele;
b) complexe, adaptive, aléatoire;
c) rationnelle, traditionnelle, charismatique;
d) irationnelle, contextuelle, circonstancielle;
e) circonstancielle, normative, directive.

21. Le modèle de l’avantage concurrentiel de M. Porter a fortement influencé: (3 pct.)


a) la function commerciale;
b) le mix de marketing;
c) le management stratégique;
d) la function financière;
e) la function ressources humaines.
22. Le management a plusieures fonctions. Identifiez énoncés erronnée: (3 pct.)
a) la function de planification;
b) la function d’organisation;
c) la function de coordination;
d) la function d’évaluation et côntrole;
e) la function financière.

23. L’élaboration de la strategie d’une organization est associée à: (3 pct)


a) la function de planification;
b) la function de recherché et développement;
c) la function commerciale;
d) la function juridique;
e) la function de production.

24. Étre assertif suppose : (3 pct.)


a) savoir écouter et entendre les autres ;
b) avoir des initiatives et s’impliquer dans l’activité courante ;
c) dire à ceux qui vous entourent ce que vous voulez, comment vous vous sentez,
quels sont vos besoins et préférences d'une manière que vous aide à les satisfaire;
d) être capable de finaliser les activités à temps ;
e) savoir expliquer les choses et convaincre les autres de faire ce qu’il faut faire.

25. L’ étique répresente l’ensemble de règles utilisé par un groupe humain pour adapter
son comportement et distinguer : (3 pct.)
a) les obstacles à la concurrence;
b) quelle sont les modalités d’action pour diminuer les coûts ;
c) ce qu’il faut faire pour améliorer la qualité ;
d) ce que les managers doivent transmettre aux subordonés ;
e) ce qui est légitime et acceptable dans la réalisation des objectifs.

26. Le processus de formation des leaders n’est ni rapide ni simple. Pour le lancer et le
gérer efficacement, il faut comprendre ce que sont les habilités. Celles-ci peuvent
être définies comme : (3 pct.)
a) les personnalités manifestées par les chefs ;
b) les connaissances de gestion des managers ;
c) les caractéristiques professionnelles et humaines ;
d) les comportements nécessaires à une personne pour qu’elle puisse motiver et
diriger les autres;
e) le profil de manager.
27. K. Blanchard a présenté des arguments crédibles pour faire une bonne
comparaison entre: (3pct.)
a) chef et subordonné;
b) manager et spécialiste;
c) manager et exécutant;
d) manager et leader;
e) leader et actionnaire.

28. M. Porter propose des strategies génériques. Identifiez le faux énoncé: (3pct.)
a) la domination par les coûts;
b) la différenciation pour un cible large;
c) la concentration;
d) la focalization pour une cible étroite;
e) la globalization.

29. Selon M. Porter, les groupes stratégiques sont formés par des entreprises: (3pct.)
a) ayant le même type de stratégie;
b) petites et moyennes;
c) spécialisées;
d) performantes;
e) perdantes.

30. Selon M. Porter, la chaine de la valeur est un concept qui découpe l’entreprise en
activités permettant d’identifier les sources de: (4 pct.)
a) matières primes;
b) d’énergie;
c) de changement;
d) coûts;
e) l’avantage concurrentiel.

31. Identifiez l’affirmation fausse: (4 pct.)


a) la culture se situe au niveau d’une collectivité;
b) la culture est acquise par l’éducation;
c) la culture est l’ensemble des connaissances acquises;
d) la culture est l’ensemble des valeurs, des saviors et des modes de pensée;
e) la culture ne se transforme jamais.
32. La regulation excessive suppose: (4 pct.)
a) l’abondance des normes et des règles;
b) l’existence des structures énormes;
c) l’abondance des decisions rationnelles;
d) l’existence des documents écrits;
e) l’abondance de donnés.

33. La culture innovatrice stimule: (4 pct.)


a) la performance;
b) la productivité du travail;
c) la créativité;
d) la qualité;
e) la realisation des objectifs.

34. Identifiez l’énoncé faux: (4 pct.)


a) le manager accomplit ses attributions en impliquant les membres de
l’organisation;
b) le manager surveille les résultats;
c) le manager fait des comparaisons avec le plan établi;
d) le manager établit la structure organisationnelle;
e) le manager est toujours propriétire.

35. Le manager délègue des activités, c’est à dire: (3 pct.)


a) fait un transfer temporaire d’activité;
b) fait une nouvelle allocation des tâches;
c) fait un transfer définitif d’activité;
d) fait une révision des fiches de poste;
e) fait une redéfinition des fonctions.