Vous êtes sur la page 1sur 3

Cours de Cartomagie Moderne

Chapitre 16

Quatrième méthode: mettez la main droite sur le jeu dans la position de la coupe. Retournez-le faces
en haut en le faisant pivoter autour de son axe longitudinal entre le pouce et le majeur. Au début de
ce mouvement, et pendant celui-ci, le majeur et l’annulaire de la main gauche tirent les cartes
empalmées par leurs grandes tranches droites et les plaquent sur le jeu. La main droite reste
immobile, et le pouce droit reste continuellement en contact avec la petite tranche inférieure des
cartes. Point important: la main droite ne va pas à l’encontre du jeu avec les cartes empalmées -
c’est le jeu qui se met sous celles-ci pour les “cueillir”.

Cinquième méthode: la main droite se met sur le jeu dans la positon de la coupe. Dans le but de les
égaliser, les cartes sont immédiatement tapotées contre la table, et les cartes empalmées sont
rajoutées sur le jeu comme dans la quatrième méthode. Le jeu peut être tapoté sur la table avec la
main gauche seule aussitôt que les cartes empalmées ont été remises en place sur le jeu.

296
Cours de Cartomagie Moderne
Chapitre 16
Sixième méthode: le jeu est posé faces en bas sur la table, ses petites tranches parallèles au bord de
la table derrière lequel vous vous trouvez. La main droite se met sur le jeu dans le but apparent
d’égaliser les cartes, et dès que la dernière phalange des doigts droits s’écartent pour se mettre
respectivement sur les grandes tranches gauche et droite du jeu. Les cartes sont maintenant égalisées
par l’index et le petit doigt sur les grandes tranches, et le majeur et l’annulaire sur les petites tranches
supérieures.
Points importants

1. Habituez le public à vous regarder dans les yeux. Lors de la remise des cartes empalmées sur le
jeu, ne regardez pas vos mains, mais les spectateurs, et faites une remarque intéressante qui occupe
leur attention. Comme toujours en pareilles circonstances, ce qui convient le mieux, c’est une
question directement adressée à un spectateur en particulier ou au public en général.
2. N’importe quelle action naturelle, intégrée au déroulement du tour ou à votre manière d’être,
convient lors de la remise des cartes empalmées sur le jeu. Analysez le déroulement du tour, et
étudiez votre manière de vous comporter, vos attitudes, vos gestes.
Vous trouverez de nombreuses variantes des méthodes que je viens de décrire.
3. Étant donné que vous avez dû garder les cartes à l’empalmage pendant un certain temps, vous
aurez tendance à vouloir vous en débarrasser le plus rapidement possible; par conséquent, méfiez-
vous et ne vous trahissez pas en changeant brusquement de rythme sans aucune raison apparente.
4. Encore une fois, j’aimerais insister sur le fait qu’il faut fournir aux spectateurs une raison
apparente pour amener la main qui tient les cartes empalmées en contact avec le jeu, et que cette
raison doit être manifeste avant que vous n’amorciez votre geste.
297