Vous êtes sur la page 1sur 4

IV 24 JANVIER 2020

COURS & MARCHES


➜ Productions végétales
Blé tendre : raffermissement
CÉRÉALES 21 janvier ALIMENTATION ANIMALE Les prix du blé tendre sur le marché physique français ont gagné du terrain
N : nominal ; C : camion ; TC : train complet ; P : péniche ; A : acheteur ; V : vendeur ; T : traité 14 janvier sur la semaine, dans le sillage des marchés à terme européen et états-unien.
Blé tendre Récolte 2019 SONS ET ISSUES €/t Les cours du blé ont progressé en raison d’une demande toujours forte à
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Observations
Sons fins - départ région parisienne 126-128 l’international, alors que les mouvements de grève autour de la question des
TOURTEAUX retraites commencent à réellement se faire sentir dans les ports français, avec
Rouen 76/220/11 janv.-mars 192,50 N Soja Lorient 336 l’opération «Ports morts» les 14, 15 et 16 janvier, qui est reconduite cette
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne Observations
Tournesol Saint Nazaire 195 semaine. Côté fondamentaux, FranceAgriMer a révisé les bilans céréaliers
Colza - Rouen n. p. français. Concernant les exportations sur pays tiers, les sorties prévues de
Moselle meunier janv.-mars 181,50 N PULPES BETTERAVES blé tendre sur 2019/2020 s’établissent désormais à 12,4 Mt (+ 200 000 t par
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne Observations Aisne - rapport à décembre). S’agissant des exportations sur l’UE, les sorties prévues
Somme - Oise - de blé tendre sont passées de 8,359 Mt à 8,198 Mt. En alimentation animale,
Marne BPMF janv.-mars 181,50 NC Marne - les incorporations de blé tendre baissent de 100 000 t à 5,3 Mt. Quant au
Eure/Eure-et-Loir BPMF 76 kg/hl janv.-mars 183,00 NC LUZERNE DESHYDRATEE stock final sur le marché, il s’établirait à 2,395 Mt en blé tendre (2,410 Mt en
Départ Marne - décembre).
Orge fourragère Récolte 2019 PSC
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Observations Manioc Lorient - Orge de mouture : en mal de demande
Corn gluten feed - Lestrem - L’orge fourragère sur le marché physique français n’est plus cotée, faute d’in-
Rouen 62-63 kg/hl inc.
térêt des acheteurs sur le marché mondial. Des contrats se sont conclus dans
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne Observations PAILLES ET FOURRAGES le secteur de la nutrition animale. Des agriculteurs profitent des hauts ni-
Moselle sans limit. d’orgettes 61/62 kg/hl janv.-mars 158,00 N 16 janvier veaux de prix pour vendre. On note une augmentation des coûts logistiques
PAILLES DE BLE (en euros la tonne) concernant les camions, en raison de la pénurie de ce mode de transport,
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne Observations surexploité depuis la grève qui paralyse le fret ferroviaire. S’agissant des ex-
Centre Bassin Parisien : A titre indicatif
Aisne 62-63 kg/hl janv.-juin 153,00 NC portations sur l’UE, les sorties prévues d’orges sont passées de 3,610 Mt à
Balle rectangulaire 300-400 kg sous abri 60 à 70 3,782 Mt, selon FranceAgriMer. En alimentation animale, les incorporations
Eure/Eure-et-Loir 63 kg/hl mini janv.-mars 155,00 NC
Balle rectangulaire 300-400 kg sans abri inc. augmentent de 50 000 t à 1,35 Mt. Quant au stock final sur le marché, il s’éta-
Marne 62-63 kg/hl janv.-juin 151,00 NC blirait à 1,822 Mt (2,146 Mt en décembre).
Balles pickup (départ champ) 25 kg n. c.
Maïs Récolte 2019
Nord-Est : Orges de brasserie : stabilité des orges 2019,
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg tendance haussière en récolte 2020
50 à 55
Bordeaux janv.-mars 166,00 N sans abri Les orges de brasserie sur le marché physique français sont stables en récolte
Grosses balles rectangulaires de 300-400 kg n. c. 2019 et plutôt haussières en récolte 2020. Le marché est inexistant sur la
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne sous abri
campagne actuelle, il redémarre doucement sur le prochain exercice com-
Balles de 20-25kg sous abri n. c. mercial.
Rhin janv.-juin 171,00 N
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne
SUCRE Maïs : petite hausse des cours
Eure-et-Loir/Loiret janv.-mars 161,00 NC
(Londres) 21 janvier Les prix du maïs sur le marché physique français se sont légèrement ap-
préciés d’une semaine sur l’autre, alors que les contrats Maïs sur Euronext
Terme Mars 2020 : 447,33 et Chicago ont enregistré un léger repli. Les courtiers font preuve de scep-
OLÉO-PROTÉAGINEUX ticisme après la signature de l’accord commercial partiel entre la Chine
CHEZ NOS VOISINS et les Etats-Unis, signé le 15 janvier. Selon le texte de l’accord signé à la
Colza Récolte 2019
Maison Blanche par le président états-unien Donald Trump et le vice-Pre-
Rendu Spécifications Échéance Euro/tonne Observations 17 janvier
mier ministre chinois Liu He, la Chine s’est engagée à acheter au cours des
Rouen janv.-mars 404,00 N PAYS-BAS CAF Hollande (en E/tonne) : deux prochaines années pour 32 Md$ de produits agricoles de plus qu’en
Blé tendre
Fob Spécifications Échéance Euro/tonne Observations 2017 (24 Md$) : 12,5 Md$ supplémentaires en 2020 et 19,5 Md$ en 2021.
Février-mars 198,00 Selon FranceAgriMer, les exportations de maïs sur l’UE sont passées de
Moselle avril-juin 410,00 N Avril-juin 197,00 3,849 Mt à 3,830 Mt. Concernant le stock final sur le marché, il s’établirait à
Pois Récolte 2019 Septembre-décembre 191,00 2,073 Mt (2,119 Mt en décembre).
Départ Spécifications Échéance Euro/tonne Observations Janvier-Juin 195,00
Marne fourrager janv.-mars 210,00 à 216,00 AC Orge UE Colza : net repli
Aisne fourrager inc. Février-mars 177,00 Les implications positives de l’accord commercial entre la Chine et les Etats-
Avril-juin 177,00 Unis, phase 1, ne sont pas forcément évidentes pour les farmers US : nombre
Juillet-Août 168,00 d’opérateurs sur les marchés s’interrogent sur la manière dont les USA vont
PRIX DU LIN TEILLÉ EN FRANCE Septembre-décembre 177,00
pouvoir contraindre la Chine à réaliser son engagement d’achat sur les deux
années à venir. De plus, la semaine passée, la météo était plutôt favorable aux
Récolte 2019 Récolte 2017 15 janvier cultures. Du coup, c’est la baisse qui l’emportait sur les marchés la semaine
Mois de : Mini : 290 354,4 Mini : 100
octobre 2019 338,8 (+10,7)
Maxi : 405 (+0,9) Maxi : 413
BELGIQUE passée : le rendu Rouen a terminé à 404 E/t ce lundi 20 janvier contre 415 E/t
En euro/tonne CAF Belgique le lundi précédent et le contrat Euronext affichait 411,50 E/t lundi 20 janvier
Récolte complète 337,5 (+9,4) Mini : 290 343,5 Mini : 100
Maxi : 405 (+1,2) Maxi : 413 Blé meunier (76/220/12) : 200,00 contre 420,50 une semaine plus tôt. Les cours restent cependant nettement
Prix en Euros/100 kg de Fibres longues - base Comptabilités Matières Blé fourrager (72/73kg/hl) : 193,00 au-dessus de la barre des 400 E/t.
Mini/maxi fibres longues - base Factures de vente Comptabilités Matières (source Cipalin) Orge (62/63kg/hl kg) : 172,00
Soja : quasi stabilité
Les cours du soja ont été assez volatiles la semaine passée, en raison de ten-
MATIF BLÉ MEUNIER - PARIS MATIF COLZA - PARIS sions géopolitiques entre l’Inde et la Malaisie, se traduisant par l’arrêt des
1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne. 1 lot : 50 tonnes. Prix en Euros par tonne. importations d’huile de palme raffinée par la première en provenance de
Echéance 10/01/2020 13/01/2020 14/01/2020 15/01/2020 16/01/2020 Echéance 10/01/2020 13/01/2020 14/01/2020 15/01/2020 16/01/2020 la seconde. La situation demeure confuse sur le sujet et ses conséquences,
Mars 2020 191,50 193,00 194,25 195,25 193,00 Févr. 2020 421,50 420,50 417,50 409,00 404,25 créant de l’incertitude sur les marchés. La moisson débute poussivement
Mai 2020 190,25 191,50 193,00 194,00 191,50 Mai 2020 416,50 415,00 412,50 405,75 403,00 dans certaines régions du Brésil. Mais au final, les prix n’ont que peu évolué
Sept. 2020 186,75 187,25 188,50 188,50 185,75 Août 2020 392,00 391,00 389,50 384,75 384,75 sur la semaine. Le contrat à Chicago est passé de 929,25 cts $/boiss. le lundi
Déc. 2020 189,25 189,50 191,00 190,75 188,25 Nov. 2020 393,00 391,75 391,25 386,25 386,00 13 janvier à 929,75 cts $/boiss. ce lundi 20 janvier.
Mars 2021 190,00 190,50 191,75 191,75 189,50 Févr. 2021 394,00 392,50 392,00 387,25 387,00
Mai 2021 190,75 191,50 192,50 192,50 190,25 Mai 2021 396,75 395,25 392,25 386,00 386,00 Déshydratés : retour des cotations
Sept. 2021 187,50 187,75 188,75 188,50 186,50 Août 2021 387,75 386,50 383,50 377,25 377,25 Le principal acteur est revenu sur le marché pour deux produits (l’un en
Déc. 2021 190,00 190,00 191,00 191,00 188,75 Nov. 2021 395,00 392,50 389,50 383,25 383,25 luzerne, l’autre en pulpe de betterave) dans un marché plutôt calme.
Mars 2022 190,75 191,75 192,75 192,75 190,50 Févr. 2022 400,00 398,75 395,75 389,50 389,50
Mai 2022 193,00 192,75 193,75 193,75 191,50 Mai 2022 408,75 407,50 404,50 398,25 398,25 Pailles et fourrages : atonie encore
Volume 57 459 46 828 58 205 77 418 57 460 Volume 9 539 9 465 14 800 27 193 22 200 Pas de changement sur ce marché avec une offre toujours super abondante
PO 396 383 400 037 404 102 413150986 434 833 PO 120 810 118 619 118 973 123 240 138 185 et des acheteurs totalement absents. Des questions se font jour sur la future
qualité sanitaire des tas restés sans abri.
>Evolution du cours du blé
200 >Evolution du cours du maïs
200
Sucre : rallye sur le sucre (bis)
La semaine passée,200les investisseurs hors professionnels de la filière étaient
19/11/2018

200
199
194 e€
5,71 $ Chicago sur des positions acheteur net, une position quasiment jamais vue depuis
4,99 $ en dollars/boisseau
(27,2 kilos) avril 2017. Il faut dire que le rallye à la hausse se poursuit avec une tonne
100 192,5 €
3,62 $ 3,89 $ au-dessus des 400 $ pour le sucre blanc raffiné coté à New York la semaine
Rouen
passée. Le prix du sucre brut a également progressé, passant de 14,15 cts$/
Chicago
en euros/tonne 199
168 e€ 166 € livre à 14,40 cts$/livre en huit jours. Le Royaume-Uni a annoncé une prévi-
en dollars/boisseau
100 Bordeaux sion de production de 1,18 Mt pour la campagne 2019/2020 contre 1,15 Mt
20/01/2020
19/11/2018

20/01/2020

(27,2 kilos)
en euros/tonne
l’an passé (de meilleurs rendements en betterave sucrière compensant les ré-
évolution hebdomadaire
ductions de surfaces emblavées). Pour sa part, l’Inde prévoit une production
évolution hebdomadaire
supérieure à 33 Mt pour 2020/2021 contre à peine 27 Mt pour la campagne en
cours, en raison d’un agrandissement des surfaces plantées. Enfin, Südzuc-
>Evolution du cours du soja et du colza >Evolution du cours du sucre ker vient de publier des résultats en hausse grâce à sa division éthanol alors
que la division sucre continue de perdre de l’argent.
19/11/2018

Londres
401,5 $ Coproduits : produits laitiers stables
Fob Moselle 410 €
en euros/tonne
343,9 $
(sucre blanc)
en dollars/tonne
14,45 c Les cours de la poudre de lait et de la poudre de lactosérum en consom-
375 € mation animale sont inchangés cette semaine, faute d’activité sur le marché
9,30 $
12,8 c français en spot. Les cours des drêches de maïs et du corn gluten feed sur
8,74 $ Chicago les places hexagonales se sont légèrement appréciés, sur un marché où le
New-York (sucre brut)
20/01/2020
20/01/2020

19/11/2018

en dollars/boisseau

150
(25,4 kilos)
150
en cents/livre (453 gr)
tourteau de soja se raréfie en raison des problèmes logistiques liés à la grève.
200 200
Le marché physique français de la paille est toujours atone, avec pléthore de
Evolution hebdomadaire Evolution hebdomadaire marchandises et des acheteurs absents.
100
150
100
150

100 100
24 JANVIER 2020 V
COURS ET MARCHES
➜ Fruits et légumes
MIN DE RUNGIS MARCHE A TERME DE LA POMME DE TERRE
Prix au kg sauf précision 20 janvier 20 janvier
Moyen e Francfort industrie (25 t)
Carottes cat. 1 sac 10 kg 0,60 € / 100 kg
40 mm +
Choux verts cat. 1 - colis 6 6,00 avril 2020 18,10
Choux-fleur cat. 1 - colis de 6 10,00
Champignons de Paris cat. 1 - plateau 2,00 juin 2020 19,30
Epinards 2,80 novembre 2020 -
Laitue - Batavia cat. 1 - colis de 12 9,00 avril 2021 15,60
Navets violet rond 1,40
Charlotte cat. 1 0,80
Chérie cat. 1 0,85 POMME DE TERRE DE CONSOMMATION

Cronenberger
Poireaux France cat. I 1,30
Radis - la botte 0,80 21 janvier
Endives extra Nord-Picardie colis de 5 kg 2,30 Source : FranceAgriMer - Réseau RNM Cours hors taxe en euro
Endives Nord-Picardie colis de 5 kg - Bas Haut Moy. Var.
Pomme de terre : relative stabilité Pommes Granny Smith cat. 1 201-270 g plateau 1 rg 1,40 AGATA
L’activité commerciale est jugée plutôt satisfaisante sur l’Hexagone, Pommes Golden cat.1 201-270 g plateau 1 rg 1,50
Pommes Gala cat.1 201-270 g plateau 1 rg 1,40 France lavée cat. I 50-75 mm carton 12,5 kg 450 550 500 =
depuis les fêtes, tandis qu’à l’export, le rythme d’envoi tend à progres-
ser, au fur et à mesure de l’avancée de la campagne. Les cours sont France lavée cat. I 50-75 mm filet 2,5 kg 450 550 470 =
assez stables.
MIN DE LOMME CHAIR FERME
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille - 21 janvier
Cette semaine, des opérations restent programmées en GMS, qui per- peau jaune non lavée-lavable cat. I 35-55 mm big bag 300 400 340 =
Prix
mettront de rythmer le marché et d’accélérer la rotation en magasin. Les prix sont en «Euro/kg» (sauf indications contraires)
Prix Prix
moyen
mini maxi peau rouge non lavée-lavable cat. I 35-55 mm big bag 300 400 370 =
À l’export, un courant régulier devrait se maintenir, vers l’Espagne, (Euro)
l’Italie et les pays d’Europe de l’Est notamment. Salades BINTJE
CHICORÉE frisée France cat.I (la pièce) 1,80 1,90 1,80 France non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg 220 260 240 =
Carotte : petit coup de frein CHICORÉE Scarole France cat.I (la pièce) 1,80 1,90 1,80 France non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg 210 250 230 =
Le début du mois a été très actif, du fait des plus larges besoins après ENDIVE Nord-Picardie cat.I colis 5kg 1,70 2,00 1,80
les fêtes et pour les actions promotionnelles de janvier. Mais en se- France non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg 230 270 250 =
ENDIVE Nord-Picardie extra colis 5kg 1,90 2,50 2,30
maine 3, le commerce a marqué le pas (2 735 tdans le Sud-Ouest). France non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg 220 260 240 =
Outre l’arrêt de quelques promotions, le climat encore doux n’a pas LAITUE Batavia blonde France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,85 0,90 0,85
France non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg - - - -
été très propice à la consommation. Les prix sont restés néanmoins LAITUE Feuille de chêne blonde France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,85 0,90 0,85
CHARLOTTE
fermes à haussiers. LAITUE Feuille de chêne rouge France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,90 1,00 0,90
Cette semaine, l’arrivée d’un temps plus froid devrait doper un peu LAITUE pommée France cat.I colis de 12 (la pièce) 0,85 1,00 0,90 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 600 670 650 =
la demande, ce qui pourrait se traduire par des besoins un peu plus MÂCHE Coquille France 8,00 8,80 8,60 France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 600 650 630 =
soutenus, de la part des GMS et des grossistes. MÂCHE France barq.150g 9,00 DIVERSES VARIÉTÉS DE CONSERVATION
Légumes et herbes aromatiques
Chou-fleur : bonne demande export Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 10 kg 220 250 240 -10
Les volumes bretons se sont sensiblement développés — 3,5 millions AIL blanc sec France cat.I 60-80mm 2,00 2,50 2,20
Bassin Nord non lavée cat. II 40-75 mm filet 25 kg 210 240 230 -10
de têtes en semaine 3 —, ce qui a eu un effet limitant sur l’évolution AIL violet sec France cat.I 60-80mm 3,30
Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 10 kg 230 260 250 -10
haussière des prix. Ces derniers ont néanmoins conservé de hauts ni- ÉCHALOTE France cat.I 0,90 1,00 0,90
veaux, soutenus par de bons échanges, notamment à l’export. Bassin Nord non lavée cat. II 50-75 mm filet 25 kg 220 250 240 -10
OIGNON jaune France cat.I 40-60mm 0,22 0,35 0,30
Cette semaine, l’offre bretonne s’annonce encore bien pourvue, mais OIGNON jaune France cat.I 60-80mm 0,27 0,40 0,40 Bassin Nord non lavée cat. II 60-75 mm filet 25 kg 320 350 330 =
les besoins à l’export et sur le marché intérieur, pourraient progresser PERSIL frisé France (la botte) 0,60 0,85 0,75 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 600 680 660 =
aussi, avec l’arrivée du froid.
Légumes fruits et graines France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 550 700 640 =
COURGE Potimarron France 1,40 1,50 1,40
Poireau : un commerce laborieux France lavée cat. I 40-75 mm filet 10 kg consommation 290 390 330 =
Le marché est déprimé, depuis le début du mois de janvier, malgré Légumes tubercules, racines France lavée cat. I 40-75 mm filet 5 kg consommation 300 400 340 =
les actions promotionnelles en magasins. Le temps trop doux génère CAROTTE France cat.I colis 12kg 0,80 1,00 0,90
France lavée cat. I 50-75 mm filet 10 kg consommation 300 400 340 =
peu d’affaires, ce qui contraint les opérateurs à revoir leurs tarifs à la CAROTTE France cat.I sac 10kg 0,70 0,80 0,80
baisse. France lavée cat. I 50-75 mm filet 5 kg consommation 310 410 350 =
CAROTTE France sable cat.I 0,80 1,20 1,10
La filière attend avec impatience l’arrivée d’un temps davantage de CÉLERI-RAVE France 0,90 1,15 1,10
ÉPIDERME ROUGE
saison. Annoncé pour les jours à venir, le froid pourrait permettre de NAVET rond France 1,15 1,30 1,20 France lavée cat. I +35 mm carton 12,5 kg 600 700 670 =
réactiver la demande et de relancer ainsi le commerce. POMME DE TERRE Agata lavée cat.I 50-75mm filet 10kg consom-
0,65 0,70 0,65 France lavée cat. I +35 mm filet 2,5 kg 550 700 650 =
mation
Salade : petits réajustements POMME DE TERRE CHAIR FERME Charlotte France lavée cat.I
Un petit regain d’activité a été enregistré en fin de semaine 3, à l’ap- +35mm carton 12,5kg
0,95 1,05 1,00
POMME DE TERRE INDUSTRIE
proche du week-end. Mais sur l’ensemble de la semaine, le commerce POMME DE TERRE CHAIR NORMALE Agata France lavée cat.I
0,70 0,75 0,70 21 janvier
s’est montré plus bataillé, avec quelques ajustements baissiers des 50-75mm carton 12,5kg consommation
POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons Bassin Nord
Les prix constatés concernent une marchandise livrable au plus tard dans
cours. lavée cat.I 55-75mm sac 5kg
0,30 0,40 0,40 la quinzaine qui suit sa publication initiale. Vrac départ Hors Taxes.
Un courant de ventes correct devrait se maintenir, dans les jours à POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons de conserva- Attention : Les prix sont affichés en Euro/Tonne, pour toutes
venir, face à une offre attendue relativement stable, permettant une 0,39 0,60 0,50 les cotations en pommes de terre.
tion France non lavée cat.II +60mm filet 25kg consommation
éventuelle reconduction des niveaux de prix. POMME DE TERRE CHAIR NORMALE div.var.cons France non Prix Prix Prix Varia.
0,39 0,50 0,45 Les prix sont en EUROS
lavée cat.I +50mm filet 5kg consommation mini maxi moyen Moy.
J.-L.C
POMME DE TERRE div.var.cons Bassin Nord lavée cat.I 40-70mm BINTJE
0,35 0,50 0,45
sac 10kg
Évolution du cours de la pomme de terre du bassin Nord Bassin Nord non lavée >=345g sous eau
125,00 150,00 135,00 =
en euro/kg POMME DE TERRE lavée cat.I 50-75mm filet 10kg consommation 0,45 0,60 0,55 +35mm vrac Fritable (le kg)
POMME DE TERRE non lavée cat.I +50mm filet 10kg consom- Bassin Nord non lavée 360g sous eau
2019/20 2018/19 2017/18 0,40 0,45 0,45 +35mm Fritable
0,4 mation
RADIS France botte (la botte) 0,60 0,85 0,70
CHAIR NORMALE
div.var.cons Bassin Nord non lavée 360g
source : FranceAgriMer - RNM

Légumes verts, tiges sous eau industrie Tout venant 35mm et 125,00 150,00 135,00 =
CÉLERI-BRANCHE vert France cat.I (la pièce) 0,80 1,00 1,00 + Fritable
0,3 CHOU blanc France cat.I colis de 6 (la pièce) 0,85 0,95 0,90 FONTANE
CHOU Frisé vert France cat.I (la pièce) 0,85 0,95 0,90 +35mm vrac Fritable 140,00 140,00 140,00 =
CHOU rouge France cat.I (la pièce) 0,85 0,95 0,90
CHOU DE BRUXELLES France cat.I 1,20 1,50 1,30
• Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne de la pomme
0,2 CHOU FLEUR France cat.I gros (la pièce) 1,90 2,00 1,90 de terre au stade expédition ou industrie :
- sur le site internet :
ÉPINARD France cat.I 3,10 3,50 3,20 www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un abonnement
POIREAU France cat.I 1,10 1,20 1,15 directement sur ce site,
Par fax ou mail en souscrivant un abonnement auprès du
semaines POIREAU France cat.I botte 1kg 1,20 1,30 1,25 centre de Lille au 03 62 28 40 49.
0,1 Champignons • Vous pouvez également obtenir la cotation quotidienne de
46 47 48 49 50 51 52 1 2 3 4 5 la pomme de terre au stade expédition par un simple coup de
Cours stade expédition bassin Nord, Pdt div. var. cons. lavée, cat. I 40-75 mm, sac 10 kg PLEUROTE France plateau 5,20 5,50 5,40 téléphone sur audiotel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34_ la mn).

ENDIVES
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille
NORD / PICARDIE Expédition Hebdo - Valeur moyenne quotidienne. Les prix sont en Euros.
• Vous pouvez retrouver la cotation quotidienne
de l’endive Nord Picardie au stade expédition :
Cat.I 2 x 500 g : Cat.I 6/9 fruits Cat.I colis Cat.I sachet Extra colis Extra plateau
Date
le kg sachet 1 kg : le kg 5 kg : le kg 1 kg : le kg 5 kg : le kg 1 rg : le kg - sur le site internet :
www.Rnm.franceagrimer.fr, en souscrivant un
13/01 1,64 1,85 1,74 1,78 1,88 2,01 abonnement directement sur ce site,
14/01 1,64 1,85 1,76 1,80 1,90 2,02 - Par fax ou mail en souscrivant un abonnement
auprés du centre de Lille au 03 62 28 40 49.
15/01 1,63 1,85 1,77 1,80 1,91 2,02
• Vous pouvez également obtenir la cotation quo-
S. LEITENBERGER

16/01 1,63 1,85 1,78 1,83 1,91 2,02


tidienne de l’endive Nord Picardie au stade expé-
17/01 1,64 1,86 1,76 1,82 1,88 1,97 dition par un simple coup de téléphone sur audio-
tel au 08 92 68 67 82 (coût : 0,34_ la mn).
Moyenne 1,63 1,85 1,76 1,80 1,89 2,00
VI 24 JANVIER 2020

COURS ET MARCHES
➜ Productions animales
GROS BOVINS ENTREE-ABATTOIR BASSIN NORD-EST GROS BOVINS VIFS COTATION EUROP
du 13 au 19 janvier Au kg net :
JEUNES BOVINS 12 A 24 MOIS BŒUF GENISSES VACHES RETHEL 13 janvier
Viande hors Bl. Aqu. Charolaise Limousine Bœufs R - (-) - Génisses U 4,00 (=) ; R 3,70 (=) - Vaches U 3,65 (=) ;
En Viande R 3,35 (=) ; O - (-) - Jeunes bovins U 3,96 (=)
Viande hors Bl. Aqu. Viande BI/Parth. Parth.
€/kg Mixte Lait Viande Mixte Lait mixte Mixte Lait
BI/Parth. Parth. + 350 kg - 10 ans - 10 ans - 10 ans - 10 ans ARRAS 16 janvier
net lait
+ 350 kg + 350 kg + 350 kg + 350 kg Bœufs E - (-) ; U 3,75 (=) ; R 3,55 (=) - Génisses E - (-) ;
U - (-) ; R 3,58 (=)  ; Vaches E 5,30 (=) ; U 3,70 (=) ; R 3,56 (=) ;
E - - - - - - - - - - - - - - -
Jeunes bovins U 3,87 (=)
U+ 4,03 (-0,01) 4,28 (+0,04) - - - - - - - - - - - - - SANCOINS 15 janvier
Génisses U - (-) ; R 3,70 (-0,05) ; Vaches U - (-) ; R 3,60 (-0,02) ;
U= 4,01 (=) 4,21 (+0,02) - - - - - 4,60 (+0,04) - 4,08 4,78 - - - - Jeunes bovins U - (-) ; R - (-)

U- 3,98 (+0,01) 4,11 (-0,01) - - - - - 4,28 (=) - 4,02 (=) 4,44 (-0,08) 3,86 (=) 4,25 (=) - - FORGES-LES-EAUX 16 janvier
Bœufs U 3,77 (=) ; R 3,56 (=) - Génisses U - (-) ; R - (-) ; O - (-) -
R+ 3,92 (-0,02) - - - - - 4,01 (+0,04) - 3,77 (-0,03) - 3,73 (-0,03) - - - Vaches U 3,75 (=) ; R 3,50 (=) - Jeunes bovins U 3,95 (-0,03) ; R 3,77 (-0,03)
CHOLET 13 janvier
R= 3,76 (-0,03) - - - - - - 3,75 (+0,03) - 3,66 (-0,02) - 3,65 (-0,01) - - - Bœufs U - (-) ; R - (-) - Génisses E 5,55 (=) ; U 4,29 (=) ; R 3,72 (=) ;
Vaches E 5,02 (=) ; U 4,13 (-0,01) ; R 3,68 (=) ; O 3,35 (=) ;
R- 3,58 (-0,06) - - - - - - - - 3,54 (-0,05) - - - 3,14 (-0,05) - Jeunes bovins E 4,12 (=) ; U 3,93 (=) ; R 3,81 (=)
Blondes d’Aquitaine :
O+ - - - - - - - - - - - - - 3,12 (-0,06) - Génisses plus de 350 kg : E - (-) ; U 4,30-5,10-4,88 (=) ;
R 3,55-4,25-3,95 (=)
O= - - - 3,23 (-0,01) - 3,25 (+0,02) 2,89 - - - - - - 3,10 (-0,06) 2,64 (-0,02) Vaches plus de 350 kg moins de 10 ans : E 4,97-5,12-5,02 (=) ;
U 4,28-4,90-4,70 (=) ; R 3,55-4,20-3,90 (=)
O- - - - 3,22 (-0,02) - - 2,87 (-0,02) - - - - - - - 2,61 (-0,01) Jeunes bovins : E 4,22-4,60-4,28 (-) ; U 4,04-4,20-4,15 (=)
P+ - - - 3,19 (-0,02) - - 2,86 (-0,02) - - - - - - - 2,60 (-0,01) BROUTARDS MOULIN-ENGILBERT
14 janvier
P= - - - - - - 2,85 (-0,03) - - - - - - - 2,57 (=) < 200 kg : E- U- R 3,13-3,38 ;
200-250 kg : E- U 2,98-3,25 R 2,48-3,04 ;
P- - - - - - - - - - - - - - - -
250-300 kg : E- U 2,78-2,86 R 2,45-2,63 ;
Légende : Niveaux d’engraissements retenus pour les jeunes bovins, bœufs, génisses et vaches : conformations E et U : niveaux 2 et 3 ; conformations R, O et P : niveau 3 300-350 kg : E- U 2,53-2,92 R 2,45-2,78 ;
Vaches limousines : l’insuffisance des effectifs ne permet pas d’effectuer des cotations selon les critères de FranceAgriMer. 350-400 kg : E- U 2,48-2,70 R 2,47-2,55 ;
L’ensemble des cotations nationales et régionales est disponible sur le site de France Agrimer à www.RNM.franceagrimer.fr 400-450 kg : E 2,84-2,92 U 2,45-2,67 R 2,40-2,59 ;
450-500 kg : E- U 2,39-2,53 R 2,34-2,46.

BOVINS MAIGRES VEAUX DE BOUCHERIE


Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer
Cotation de référence du 13 au 19 janvier Prix moyen pondéré aux 100 kg net : 585,9 (-3,1) du 13 au 19 janvier (€/Kg/carcasse)
(e/Kg/vif) E3 U3 R3 O3 BLANC ROSE TRÈS CLAIR ROSE CLAIR ROSE ROUGE
Limousins mâle 6-12 mois (250 kg) 3,21 2,89 2,55 – E U R O P E U R O P E U R O P E U R O P E U R O P
Limousins mâle 6-12 mois (300 kg) 3,05 2,74 2,45 –
Nord - - - - - - 7,92 6,91 6,07 4,75 - 7,11 6,41 5,85 4,88 - 5,61 5,17 4,57 3,70 - - - 3,73 -
Limousins mâle 6-12 mois (350 kg) 2,88 2,63 2,50 –
Limousins femelle 6-12 mois (270 kg) 2,73 2,66 2,20 – Sud - - - - - - 9,13 6,48 6,21 4,68 - 7,92 6,38 5,99 4,99 - 6,31 5,61 5,41 4,61 - - - - -
Charolais mâle 6-12 mois (300 kg) – 2,69 2,40 – Cotation nationale - - - - - 10,05 8,71 6,74 6,16 4,69 9,30 7,64 6,40 5,90 4,93 - 6,12 5,33 4,81 4,06 - - - 3,92 3,53
Charolais mâle 6-12 mois (350 kg) – 2,62 – –
Charolais mâle 6-12 mois (400 kg) – 2,58 – –
MARCHE AUX BESTIAUX LE CATEAU EN CAMBRESIS 21 janvier MARCHÉ AU CADRAN
Charolais mâle 12-24 mois (450 kg) – 2,42 –
Effectif : - Cotation des veaux
Charolais mâle 12-24 mois (500 kg) – - – –
Baisse générale de plus de 10 jours
Charolais femelle 6-12 mois (270 kg) – 2,56 – –
Charolais femelle 12-24 mois (400 kg) – 2,39 – – Mini Maxi Moyenne Variation Veaux Engraissement
Croisés mâle 6-12 mois (300 kg) – 2,67 2,54 – 59 - Avesnes-sur-Helpe - Desvres
R 2,27 3,52 3,42 -0,03
Croisés mâle 6-12 mois (350 kg) 3,00 2,60 2,45 – Amenés 182 à Haut Lieu.
Croisés mâle 6-12 mois (400 kg) – 2,56 2,38 – Vache O 2,37 2,47 2,42 -0,03
A la pièce
Croisés femelle 6-12 mois (270 kg) – 2,42 2,18 –
P 1,57 2,27 1,97 -0,03 PARVE
NUS
Croisés femelle 12-24 mois (400 kg) – 2,40 2,10 – Veaux raceCOBleue ON
URS Net Croisés 80-320
U 3,47 3,67 3,57 -0,03
Génisse
VEAUX DE 8 JOURS A 4 SEMAINES R 3,22 3,52 3,37 -0,03
Gros veaux indemnes IBR 70-80

Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer Très bons veaux non indemnes 70-80


R 3,17 3,37 3,27 -0,03
du 13 au 19 janvier
Bœuf O 2,57 2,77 2,67 -0,03 Bons 50-70
Moyennes nationales constatées sur le Foirail
• Mâle type viande : 156 (+1) ; Femelle type viande : 100 (+2) Moyens 10-30
P 1,57 2,27 1,97 -0,03
• Mâle type lait 40-45 kg : 29 (=) ; 45-50 kg : 56 (=) ; 50-60 kg : 81 (=)
• Femelle type lait 40-45 kg : — ; 45-50 kg : — ; 50-60 kg : — Taureau 2,20 2,95 2,65 = Petits inv.
E/Tête Mâles Femelles
supérieur > 70 kg < 60 kg 60-70 kg supérieur > 70 kg < 60 kg 60-70 kg
Charolais 448 400 198 295 392 336 162 245 PORCS
Limousin 547 506 258 407 474 400 212 325
Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer
Blond d'Aquitaine — — — — — — — —
Rouge des Prés 480 435 195 300 440 355 150 250
du 10 au 16 janvier
€/Kg/Carcasse Classe E Classe S
supérieur < 60 kg 70-80 kg 60-70 kg supérieur < 50 kg 60-70 kg 50-60 kg Bretagne 1,70 1,78
Croisé race à viande 405 160 335 240 — 125 250 185 Centre, Haute et Basse-Normandie, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes 1,72 1,82
Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Ile-de-France, Lorraine, Alsace, Champagne, Ardennes 1,70 1,79
supérieur 50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur 50-65 kg 45-50 kg 40-45 kg
Mixte Montbéliard 197 136 57 9 — — — — Cotations régionales du porc charcutier classe E - Entre parenthèses, évolution par rapport à la semaine précédente.
Mixte Normand 101 80 56 29 — — — — Classe E (nouvelle définition) : teneur en viande maigre (TMP) de 55% à moins de 60% (antérieurement : TMP de 55% et plus).
Classe S (introduite comme classe obligatoire par le réglement (UE) n°1308/2013) : teneur en viande maigre (TMP) supérieure ou égale à 60%.
supérieur < 40 kg 50-60 kg 45-50 kg 40-45 kg supérieur < 40 kg 50-60 kg 40-45 kg 40-45 kg
Croisé mixte 414 — 260 123 39 270 — 152 80 43 COTATIONS RÉGIONALES PORC-DÉCOUPE NORD-PICARDIE MARCHÉ DU PORC BRETON
Lait 96 — 81 56 29 — — — — — 22 - Plérin 16 janvier
Cours relevés par le Réseau des Nouvelles des Marchés centre de Lille Du 6 au 11 janvier
Présentés : 29 902
supérieur > 60 kg < 50 kg 50-60 kg supérieur > 60 kg < 50 kg 50-60 kg Prix net de ristourne, départ salle de découpe, hors taxes aux 100 kg.
Pièces provenant de carcasses de porc dont le pourcentage de muscle oscille entre Base 56 TMP 1,514 E (-0,05)
Croisé race laitière 339 251 91 163 257 165 60 105
49 et 60 pour cent. Quantités exprimées en tonnes. Base 56 TMP + charte
Lorsque seul le prix moyen est indiqué, il s’agit de la moyenne pondérée des prix relevés 1,534 E
qualité régionale (T)
La grande majorité des informations contenues dans ces pages sont réalisées avec le concours du quotidien
«Les Marchés» et l’hebdomadaire «La Dépêche». Toutes reproductions et communications sont interdites Les prix sont en «euro/kg», Prix Prix Variations Vendus au classement de
Prix 1,506 à 1,524 E
les quantités sont en «tonne» mini maxi moyennes prix départ élevage
moyen €
(sauf indications contraires) € € € Moyenne mobile 12 mois 1,517 E

Epaule : Ronde, sans gorge, Coches 179 vendues


brute non élaborée poids compris 2,10 2,66 2,27 -0,18 Moyenne départ élevage 1,301 E (-0,012)
entre 5,5 et 6,5 kg Fourchette départ élevage 1,295 à 1,314 E
Moyenne transportées 1,286 E (-0,019)
Jambon : Sans mouille, sans crosse, Fourchette transportées 1,280 à 1,289 E
2,73 3,19 2,75 -0,22
poids 10 kg environ 20 janvier
Présentés : 5 090
Longe : sans palette, sans travers, base 56 TMP 1,504 E (-0,01)
avec pointe, poids compris entre 3,20 3,49 3,45 -0,10
base 56 TMP + charte
9,5 et 10,5 kg 1,524 E
François d’Alteroche

qualité régionale (T)


Poitrine : Brute de coupe avec mouille, Vendus au classement de
1,499 à 1,514 E
sans plat de côtes d’épaule, 2,61 3,65 2,65 +0,07 prix départ élevage
poids compris entre 5,5 et 6,5 kg Moyenne mobile 12 mois 1,518 E
24 JANVIER 2020 VII
COURS ET MARCHES
➜ Productions animales ➜ Analyses des marchés
OVINS
Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer Zone Nord
ŒUFS
Rungis
Œufs : toujours chargé
 du 13 au 19 janvier 21 janvier
En calibré, plusieurs opérateurs regagnait en fluidité. A l’indus-
BREBIS Ciré Couvert Couvert Sont pris en compte les œufs de la produc-
tion communautaire de la catégorie «A» en se disaient encore lourdement trie, les échanges sont restés as-
U - - -
colis de 360, sauf pour le calibre TG (+73 g). chargés la semaine dernière, et sez actifs, dans un contexte de
- 30 kg R - - + 30 kg - Cours hors taxe en Euro/.
déploraient une demande assez disponibilités larges et de prix
O - - - Très gros (+73 g) les 100 pièces 9,15 e timorée que ce soit de la part attractifs pour les industriels à
AGNEAUX Ciré Couvert Couvert Gros (63-73 g) les 100 pièces 8,79 e des grossistes ou des centres de même de remplir leurs stocks.
16 U 7,59 7,49 19 à 7,40 Moyens (53-63 g) les 100 pièces 8,14 e conditionnement, qui dispose- Par ailleurs, quelques vendeurs
à 19 kg R 6,96 6,96 22 kg 6,81 Petits (-53 g) les 100 pièces - raient de stocks assez consé- rapportaient un flux d’export.
O - 6,51 6,52 quents. Ils étaient amenés à Les prix pratiqués sont restés
Parthenay 15 janvier VOLAILLES faire de nouvelles concessions dans la même fourchette que
BREBIS E Variation E Variation Marché de Deinze tarifaires. Pour autant, d’autres la semaine précédente pour les
U 0,90 = plus de 1,10 = 15 janvier constataient une certaine amé- œufs de cage.
moins de 60 kg R 0,70 = 60 kg 0,75 = Prix e/100 kg Evolution lioration de l’ambiance commer- Virginie Pinson
O - - - - Poulets (belplume y 85-87 +1 ciale et jugeaient que le marché (Les Marchés)
compris)
AGNEAUX E Variation E Variation
Poules brunes 14-16 +1
E 4,00 = 3,95 = Évolution de la Tendance Nationale Officieuse de l’œuf calibré
U 3,70 = 38 à 3,50 = Poules blanches 7-9 +1 en euros/100 œufs, par semaine
2017-18
- 38 kg R 3,10 = 44 kg 3,05 = Reproductrices 40-42 =
(poids vivant moins 2%) 13
O - - - - 2018-19
Tous les prix sont côtés hors TVA
Gras U.R.O 2019-20
Sancoins 15 janvier Min de rungis 11

brebis de réforme E Variation E Variation prix HT kg/net 17 janvier


U 1,02 +0,01 plus de 1,21 -0,03 Mini e Maxi e
9
- 60 kg R 0,79 -0,04 60 kg 0,96 -0,13 Pintades label France 4,70 5,70
O - - - - Poulets entier France
2,10 2,50
standard prêts à cuire 7
AGNEAUX E Variation E Variation
Poulets entier France label 3,60 4,70
E - - - -
Poules France standard 1,90 2,15
-38 kg U 3,59 -0,02 38 à 3,59 -0,07 5
R 3,48 -0,01 44 kg 3,46 +0,30 Coqs France standard 2,15 2,40 43 45 47 49 51 1 3 5 7
Canards entier de Barbarie Source : Les Marchés
O - - - - 3,80 4,20
3 kg et +

CHEVAUX > Ces pages de cours et cotations sont une co-pro-


Commentaires FNB de la situation et des perspectives
duction des journaux de Picardie (l’Agriculteur de
Moyenne hebdomadaire FranceAgriMer
 du 13 au 19 janvier
l’Aisne, l’Oise Agricole, l’Action Agricole Picarde) ; de marché
Champagne-Ardenne (Agri-Ardennes, la Marne
(E/Kg/Carcasse) Agricole, la Revue Agricole de l’Aube, l’Avenir
Bovins finis ATTENTION : pas de commentaire FNB de la situation et des perspec-
Extra Bon tives de marché gros bovins finis cette semaine.
Animaux jeunes Agricole et Rural de Haute Marne) ; Centre Ile-de-
France (Horizons éditions Eure-et-Loir, Loir-et-Cher, INFORMATION : Les éleveurs dénoncent toujours les modalités de formation des prix
Laitons légers clair — —
Seine-et-Marne, Ile-de-France) ; et du Nord-Pas-de- qui ont pour seul objectif de conserver des niveaux de cotations les plus bas possibles.
Poulains lourds foncé — — Ces modalités consistent à déterminer un prix de base (communiqué à FranceAgriMer
Calais (Terres et Territoires). pour les cotations) puis un complément de prix versé plusieurs semaines après l’abat-
Chevaux d’âges
La grande majorité des informations contenues tage (non communiqué à FranceAgriMer). Elles s’appliquent tout particulièrement aux
Races légères < 360 kg — — bovins valorisés « Eleveur & Engagé ». Les cotations publiées par FranceAgriMer ne
dans ces pages sont réalisées avec le concours
Races lourdes > 360 kg — — du quotidien «Les Marchés» et l’hebdomadaire reflètent donc pas la réalité de la valorisation des bovins à l’entrée abattoir
* Prix rendu à la frontière italienne. Entre parenthèses, variation par rapport à la semaine précé- «La Dépêche». Toutes reproductions Bovins maigres (au 20 janvier) : Prix assez facilement reconduits.
dente. Moyenne nationale des prix des carcasses. Origine France entrée abattoir (Hors taxe) et communications sont interdites

➜ Analyses des marchés des productions animales

Élevage allaitant : moins de vaches


et moins d’éleveurs
La décapitalisation allaitante 2016 elle est de 1 500 détenteurs Le manque de rentabilité, est un facteur clé dans la décision l’élevage allaitant recule dans une
entamée en 2016 s’accélère et le en moins chaque année. La pyra- un facteur clé de poursuivre ou de lancer un ate- zone, plus les éleveurs se sentent
nombre d’éleveurs recule de plus mide des âges des éleveurs allai- Le changement d’équilibre écono- lier allaitant. Quant à la création seuls et remettent en question
en plus, notamment à cause des tants explique cette chute. Près de mique des élevages explique ces de nouveaux ateliers, elle est com- leur orientation. Dernière ombre
départs en retraite et de la difficul- la moitié des vaches sont détenues évolutions. Les éleveurs cherchent pliquée. Les capitaux nécessaires au tableau, les incertitudes poli-
té de créer de nouveaux ateliers. par des éleveurs qui ont entre à limiter leurs charges, par sont très importants, la trésore- tiques et économiques. Avec les
Toutes les régions ne sont pas tou- 50 et 60 ans. Cette classe d’âge exemple en étant autosuffisants rie doit suivre pour attendre les discours anti-viande, la consom-
chées de la même manière. représente 55 % des effectifs des sur l’alimentation du troupeau, ce premières productions et la ren- mation qui s’oriente toujours plus
La dynamique allaitante à l’œuvre détenteurs de vaches allaitantes. qui peut les conduire à diminuer tabilité est compliquée en cette vers les plats préparés et le ha-
dans les régions françaises était Les créations d’ateliers allai- leur nombre de vaches, d’autant période de crise, ce qui empêche ché, il peut être difficile pour les
«inquiétante», jugeait Hélène tantes, spécialisés ou mixtes, plus avec les récentes sécheresses. les postulants de se projeter. La jeunes éleveurs de voir un avenir
Fuchey, chef de projet économie s’érodent, et ne parviennent plus Ils sont à l’affût d’autres sources charge de travail est aussi un frein à ce métier..
et politiques de la filière viande à compenser les arrêts. D’autant de revenus, comme le photovol- à l’installation. Par ailleurs, plus Virginie Pinson (Les Marchés)
bovine à l’Institut de l’élevage plus que jusqu’en 2013, les ex- taïque ou les ateliers volailles.
(Idele), lors de la conférence ploitations allaitantes qui le res- Ces diversifications sont d’autant Évolution du nombre de vaches allaitantes en France métropolitaine
Grand Angle Viande en décembre taient avaient tendance à gagner plus faciles dans certaines zones, 1 000 têtes, au 1er janvier
dernier. De décembre 2016 à dé- des vaches, mais depuis, elles en comme la Vendée. Avec un faible
4200
cembre 2018, le troupeau français perdent, ce quelle que soit leur taux de chômage, les jeunes ven-
a connu un important mouve- taille, révèle l’Idele. déens sont aussi tentés de choi-
ment de décapitalisation avec un L’Institut s’est intéressé aux dy- sir un autre métier. Dans les Ar- 3950
recul de 4 % du cheptel de vaches namiques à l’œuvre dans diffé- dennes, ce sont les productions
allaitantes (soit une baisse de rentes zones géographiques. Par végétales qui attirent.
151 000 animaux). Ce repli s’ac- exemple, le nombre de déten- Mais en Lozère, où l’on peut dif- 3700
compagnait de celui du nombre teurs baisse fortement dans les ficilement faire pousser autre
de détenteurs (de plus de Ardennes et en Vendée, la baisse chose que de l’herbe et où il y a
20 vaches allaitantes), ils n’étaient est aussi forte dans les bassins li- peu d’opportunité d’emplois, la 3450
plus que 58 400 fin 2018, contre mousins et charolais. A l’inverse, donne est différente. Comme les
67 600, 10 ans plus tôt. Une éro- en Lozère et dans le Cantal, il y éleveurs sont souvent attachés à
sion qui s’accélère, entre 2007 a peu de pertes d’exploitations et leur territoire et passionnés par le 3200
et 2015, la baisse était de l’ordre elles ont tendance à gagner des métier, l’élevage allaitant résiste. 1995 2000 2009 2017 2018 2019
Source : Idele- élaboration Les Marchés
de 800 détenteurs par an, depuis vaches. C’est d’ailleurs cette passion qui