Vous êtes sur la page 1sur 111

Ecole Nationale des Sciences

Appliquées d’Agadir

Dimensionnement d’une STEP

Préparé par:

Dr. rachiD SaLGhi, ProfeSSeur à L’eNSa D’aGaDir


Ressources et les contraintes de production
d’eau
 Océans: 97,4%

 Glaces: 2%

 Eaux souterraines: 0,59%

 Mers, lacs, rivières: 0,015

Au Maroc
Inégalité des ressources disponibles

L’eau une source d’inégalités:


60% des ressources en eau douce réparties
sur 9 pays (Brésil, Russie, USA, Canada,
Chine, Inde, Indonésie, Pérou, Colombie)
 40% de la population mondiale en pénurie hydrique

Soit 80 pays.
Besoins des consommateurs

Australie: +1000 L/J/hab


 USA: 300-400 L/J/hab

France: 150 L/J/hab

 Afrique: -30 L/J/hab


Une nouvelle ressource en eau

Pourquoi rejeter une eau traitée dan le milieu


naturel ?
L’eau traitée sert pour:
-Irrigation
-Ré-alimentation de nappe
-Arrosage parcs urbains
-Bornes incendie
-Toilettes
- Lavage véhicule
Principe de la production d’eau potable

Sous filière de Sous filière de Réseau de


clarification désinfection distribution
Principe de la production d’eau potable

SOUS –FILIÈRE DE CLARIFICATION

Al2(SO4)3 ; FeCl3

Coagulation
Filtration lit de sable
Dégrillage (grossier et fin)
Pompage floculation Décantation
simple,
lamellaire

Eau limpide

On fait une première pré-désinfection après le pompage, on utilise le ClO2


On peut aussi utiliser aussi :
l’ozone (O3) ;
l’eau de javel
l’eau oxygénée H2O2
Principe de la production d’eau potable

Coagulation -floculation

Turbidité

On en déduit la dose optimale de coagulant à ajouter : ici 4 mg/l.

Dose de coagulant
(mg/l)
courbe Turbidité = f(dose de coagulant)
Principe de la production d’eau potable

Floculation

La floculation est l’agglomération des particules en


microflocs puis en flocs plus volumineux et décan tables.
Cette floculation peut être améliorée par ajut d’un autre
réactif : le floculant (polymères de synthèse en général).
Principe de la production d’eau potable

Décantation

La décantation est la méthode de séparation la plus fréquente des


MES et colloïdes. Il s’agit d’un procédé de séparation solide/liquide
basé sur la pesanteur.

Il existe différents types de décanteurs parmi ceux il y a les


décanteurs classiques et les décanteurs lamellaires.

Les décanteurs classiques sont caractérisés par la surface de


décantation égale la surface de base.
Principe de la production d’eau potable

Décantation

Les décanteurs lamellaires consistent à multiplier dans un même ouvrage


les surfaces de séparation eau /boues en disposant dans la zone de
décantation des faisceaux lamellaires parallèles et inclinés par rapport à
l’horizontale.

Les décanteurs lamellaires sont caractérisé par :

Sd = (n+1) Sb cos α
Avec :

Sd: surface de décantation


Sb: surface de base de lamelles
n: nombre de plateaux parallèles
α: angle d’inclinaison des plateaux
Principe de la production d’eau potable

Filtration
La filtration est un procédé physique destiné à clarifier les eaux issues de
décantation en les faisant passer à travers un matériau poreux.
Le filtre à sable est le type de filtre le plus utilisé dans le traitement des eaux
de consommation.

Le lit de sable (épaisseur 1 à 2 m) retient les impuretés et laisse le liquide


seul (filtrat).

Le fonctionnement du filtre est cyclique avec des périodes alternées de


filtration et de régénération par lavage d’eau en retour, aidé d’un soufflage
d’air sur pressé.
Principe de la production d’eau potable

SOUS FILIÈRE DE DÉSINFECTION

Destruction de tous les organismes vivants dans un milieu


donné.

Différents types de désinfection peuvent être utilisés :

- Chlore gazeux : Cl2


- Dioxyde de chlore : ClO2
- Eau de javel
- Ozone
- UV

Un procédé de désinfection efficace doit avoir un effet bactéricide et rémanent


(maintien dans e réseau de distribution du pouvoir désinfectant) pour garantir la
qualité bactériologique de l’eau.
Organismes législateurs de la qualité d’eau

-Echelle mondiale : OMS


-- USA: USEPA = US Enviromental Protection Agency –
Recommendations aux ETATS
-- CEE: Directives du Parlement Européen
- Maroc: NM
Les normes sur l’eau potable décrets de 89 et 95

63 paramètres contrôlés
Germes pathogènes (4 paramètres)
Qualité organoleptique ( 3 paramètres)
Qualité physico-chimique ( 9 paramètres)
Substances toxiques ( 16 paramètres dont plomb, chrome)
Pesticides
Cadre législatif du décret du 12/ 12/01

-Qualité de l’eau mesurée au robinet (intègre le prélèvement, le


traitement et la distribution)
- 45 paramètres pris en compte
- deux types de critères
Limites de qualité = critères de qualité à respecter
Références de qualité = valeurs indicatives
Propriétés en termes de santé publique et donc d’efficacité de
traitement (ministère de santé)

1 - Risques à court terme


- Bactéries et virus (procédés à adapter à l’élimination )
2- Risques à moyen et long terme
Sous produits de désinfection
Pesticides
3 Paramètres émergeants
Microcystines toxiques
Produits pharmaceutiques (gérée par les algues)
Contraintes de la production d’eau potable

-Respecter en permanence les normes sur la qualité de l’eau


distribuée
- les fluctuations de qualité de la ressource au cours du temps et
des saisons
- Respecter u n objectifs de coût d production*
- Alerter et ou stopper la distribution en cas de pollution
accidentelle de la ressource
L’eau potable est elle chère ?

Prix moyen de l’eau Prix d’eau potable


potable en France en embouteillée 330 € /m 3
2002 =2,68 € /m 3

L’eau de robinet est plus de 100 fois moins chère que l’eau
en bouteille.
Moyens techniques pour diminuer le prix de l’eau

-Protéger et préserver la ressource.


-Recycler et moins consommer d’eau de qualité potable
- Coût de réseau
Solutions techniques

-Bactéries/ virus
Désinfection par oxydation séparation physique
-MES
Séparation physique et séparation physico-chimique
- Pesticides
Réaction et séparation physico-chimique
-Nitrates
séparation physico-chimique: échange d’ions
Séparation physique: membranes
Gestion et traitement des résidus urbains

Le recyclage

C’est la transformation des résidus par le biais du


compostage et de la biométhanisation afin de réduire la
consommation d’énergie et de ressources naturelles et
de faciliter la protection de l’environnement. Le
recyclage est encore plus efficace lorsque la population
y participe à travers la collecte sélective des résidus.

Le compostage
consiste en la décomposition biologique contrôlée de
la matière organique des RU. Elle a pour objectif de
les transformer en produit organique utilisé comme
amendement pour l’agriculture.
Les étapes du compostage des boues d’épuration

Humidité. L’humidité optimale pour le traitement bactériologique aérobie des


résidus se situe entre 40 et 60 %. En dessous, il faut ajouter de l’eau.
Les étapes du compostage des boues d’épuration
Conservation en condition aérobie et prévenir les risques d’odeurs, le
mélange est placé sur des drains reliés à de puissants ventilateurs.

Ventilation 4
semaines

% H, T, pH et C N
Les étapes du compostage des boues d’épuration

Phase de maturation, besoin en O2 est très faible


Gestion et traitement des résidus urbains

Décharge

Le but est d’isoler les résidus dans un espace tout en


prenant des mesures nécessaires afin d’éviter les impacts
néfastes, dangereux ou nocifs pour l’environnement. C'est
le cas des décharges contrôlées. Malheureusement, il
existe de nombreuses décharges sans contrôle. Dans ce
cas, les déchets finissent sur le sol, sans aucune mesure
de protection pour l’environnement ou la santé publique.

Les déchets doivent être recouverts de terre, dans les 24


heures suivant la décharge. Après quelques mois, la
décharge se transforme en un terrain riche en humus et,
après deux ou trois ans, il peut être utilisé comme une terre
riche en matière organique.
Gestion et traitement des résidus urbains
Dans les décharges, il est nécessaire de contrôler les paramètres suivants :

Production de lixiviats:

Il faut éviter que les eaux superficielles et de pluies s’infiltrent dans les ordures et que
les produits toxiques pénètrent dans les eaux souterraines. Il faut mettre en place un
système de collecte des lixiviats puis les soumettre à un traitement (épuration).

Formation de gaz:

La fermentation de résidus organiques produit du biogaz (CH4, CO, etc.) qui se diffuse
dans l’atmosphère. Il est donc nécessaire de faciliter la sortie des gaz et la formation de
poches internes. Cela consiste à installer des cheminées verticales qui traversent les
différentes couches d’ordures.

Autres facteurs environnementaux:

Le compactage et le recouvrement quotidien des déchets contribuent à la diminution de


la prolifération des rats et des souris. Cependant, des traitements anti-rats réguliers
restent utiles. A certaines époques de l’année, les mouches et les moustiques peuvent
proliférer et la seule solution est d’utiliser des insecticides sur les couches de déchets et
les machines.
Gestion et traitement des résidus urbains

Incinération

Il s’agit de brûler les résidus dans des fours spéciaux. Cette dernière
transforme les résidus en cendres, C'est un système de contrôle des
émissions de gaz coûteux. De plus, en raison de l’hétérogénéité des résidus,
la température des fours n’est pas constante et doit être maintenue
artificiellement. Le coût de l’incinération devient donc plus élevé. Il existe
plusieurs types d’incinération : avec récupération d’énergie et sans
récupération. Dans le premier cas, le pouvoir calorifique produit pendant la
combustion des résidus est transformé en énergie. 70% du poids des résidus
est éliminé et 80 à 90% du volume.
Gestion et traitement des résidus industriels
Introduction
- La baie de Minamata, au Japon.

- L’incident Seveso, en Italie, une fuite de dioxine TCDD (2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-


dioxine) s’est produite dans une usine de production de 2,4,5-trichlorophénol.

Toutes ces catastrophes justifient la nécessité d’effectuer un contrôle strict et


une gestion des déchets industriels.
Gestion et traitement des résidus industriels

En fonction des problèmes posés par leur traitement et élimination, on


distingue trois groupes :

Déchets assimilables aux déchets urbains.

les restes organiques de nourriture, les emballages papier et carton, les


matières plastiques, etc.

Déchets inertes.

Cendres et poussières métalliques, etc.

Déchets dangereux.

Déchets classés comme dangereux par les lois européennes.


Gestion des effluents phytosanitaires et des
emballages vides pour lutter contre la
pollution.
Définition
Effluents phytosanitaires = Eaux souillées par les produits phytosanitaires dont la
destination est différente de la parcelle traitée

Fond de cuve (surplus de bouillie ramené à l’exploitation)


Volume contenu dans les rampes (volume mort)
Eaux de nettoyage du matériel de pulvérisation (rinçage
intérieur et lavage extérieur)
Comment éliminer les emballages vides ?
Comment éliminer les emballages vides ?
Comment éliminer les emballages vides ?
Comment limiter en quantité les
effluents phytosanitaires ?

Limiter en quantité en amont

En calculant précisément le volume de bouillie nécessaire

En pulvérisant jusqu’au désamorçage de la pompe

En limitant le volume d’eau nécessaire au nettoyage du


pulvérisateur emploi d’un nettoyeur haute pression

Conditionne le choix du système de traitement des effluents

phytosanitaires
Traitement des effluents phytosanitaires
Principes de traitement des effluents phytosanitaires :

Évaporation / Déshydratation

Dégradation biologique
Dégradation par oxydation
Rétention par filtration
Évaporation / Déshydratation
Principe

Sachet composée d’une membrane


plastique perméable à la vapeur d’eau et
imperméable aux autres molécules.
Mise en œuvre
-Remplissage des sachets à chaque production
d’effluent.
- Sacs translucides de 250 L .

Au bout de quelques mois

Effluent liquide Poudre séchée à traiter


Dégradation biologique
Évaporation des substances actives
/ Déshydratation

Points + Points -

-Simple à mettre en œuvre - Sacs endommagés par les UV

- Aucun produit chimique utilisé - Passage des résidus de produits


phyto dans l’atmosphère:
- Énergie naturelle
- Résidus sec à traiter
Dégradation par voie électrochimique
Oxydation des résidus de pesticides
associée à la précipitation des polluants en
suspension

- Courant électrique entre 2


électrodes plongées dans
l’effluent
- Réaction d’oxydation

- Formation d’un oxydant puissant


les radicaux OH.
- Dégradation des polluants
Résultat préliminaire pour la dépollution des reliquats de
pulvérisation agricole cas d’un pesticide organophosphoré par
voie électrochimique.
ÉQUIPES DE RECHERCHE IMPLIQUÉES DANS CE TRAVAIL

1) Laboratoire d’Ingénierie des Procédés de l’Énergie et de


l’Environnement (LIPEE), ENSA

2) Équipe de Chimie Physique Appliquée, FSA

3) Laboratoire de Génie Chimique, Équipe de Génie des procédés , UPS


de Toulouse France

4) Laboratoire des pesticides IAV, Hassan II, CH Agadir


Résultat préliminaire pour la dépollution des reliquats de
pulvérisation agricole cas d’un pesticide organophosphoré par
voie électrochimique.

Dose d’emploie: 150 cc/hl


Évolution de la DCO en fonction du temps d’électrolyse
d’une solution de Methidation 150 cc/hl avec NaCl 4%,
I= 60mA.
3000

2500

2000
DCO (mgO2/l)

1500

1000

500

0
0 20 40 60 80 100 120 140
temps (min)

DCO (mg O2/l) 2688 à 0 min


Soit une réduction de 78% à 2 h (576 mg
O2/l)
Évolution du pH en fonction du temps d’électrolyse
d’une solution de Methidation 150 cc/hl avec NaCl 4%,
I= 60mA.
6

4
pH

0
0 20 40 60 80 100 120 140
tem ps (m in)
L’efficacité du système sur les trois herbicides
DEGRADATION PHOTOCHIMIQUE DES CHLOROPHENYLUREES

Dégradation de diuron Dégradation de monuron

Dégradation de fénuron

Cinétiques de dégradation des herbicides par différents procédés photochimiques.


C0 = 0,25 mM et V = 450 mL.
a: 0min a: 0min a: 0min

b: 1min b: 5min b: 10min

c: 2min c: 15min c: 20min


d: 5min d: 30min d: 45min

L’analyse HPLC des solutions traitées a permis de suivre la cinétique


de dégradation de ces herbicides ainsi que l’évolution des produits
intermédiaires en fonction de durée de traitement.
Cinétiques de dégradation des chlorophénylurées par procédé Electro-Fenton
[diuron]0= 0,17 mM, [monuron]0=0,25 mM et [fénuron]0= 0,20 mM. I= 100
mA, [Fe3+]= 0,5 mM et V= 125 mL.
Influence des conditions expérimentales
➢Influence de l’intensité du courant appliqué

[diuron]0 = 0,17 mM,


[monuron] 0 = 0,25 mM,
[fénuron]0 = 0,20 mM,
[Fe3+]= 0,5 mM et V= 125 mL
pH 3 et à T ambiante
➢Effet de la concentration du catalyseur Fe3+
I= 100 mA

La diminution de la vitesse de
dégradation par augmentation de la
concentration du Fe3+ est reliée à
une réaction parasite consommant
les radicaux hydroxyles
Fe2+ + HO. → Fe3+ + OH-
Dégradation par ozonation catalytique

Principe
Dans un réacteur, traitement par oxydation avancée produite
par ozonation couplée à un catalyseur.
Dégradation biologique des substances actives
En milieu liquide
Dégradation biologique des substances actives
En milieu liquide

Points + Points -

-Consommation énergétique faible - Surveillance de la culture


- Peu d’entretien - Attention à l’emplacement:
- Déjà développé pour le traitement Condensation et odeur
des effluents vinicoles - Boues à traiter
Bayer Cropscience France

Principe de fonctionnement
Couverture
• Fosse étanche isolée des
eaux souterraines et du
ruissellement.
• Système isolé des eaux de
pluie (couverture).
• Située dans un endroit
ventilé et aéré.
• Système de répartition Paroi étanche
homogène de l’effluent.

Dégradation principalement
microbiologique
Faisabilité chez l’agriculteur

Phytobac : Rétention-biodégradation
 Dégradation
 Rétention
30 cm minimum
du niveau du sol
pour une bonne
aération et évaporation

60 cm de profondeur
maxi

Matériau : 70 % terre végétale de l’exploitation


+ 30% paille broyée en mélange
Intérêt du Phytobac

Il est Basé sur le pouvoir épurateur des sols,

Il correspond à la demande des cahiers des


charges pour la gestion des effluents
Phytosanitaires.
Il est économique,
Il permet de gérer les effluents sur la ferme.
Rétention par filtration

Coagulation – floculation – filtration sur charbons actifs

• Principe
Prétraitement par précipitation des molécules (coagulation-
floculation)
Adsorbtion des résidus du surnageant par filtration sur
charbons actifs
• Mise en œuvre
Stockage des effluents annuels.
Adsorption sur unité spécifique fixe ou mobile.
Rétention par filtration
Coagulation –floculation filtration sur charbon actif

EPU Mobil® (Sté Zamatec)


- Ajout de floculant et de coagulant

- Filtration des flocs sur des sacs

tissésrécupération des boues

traitement du surnageant

- Filtration à travers deux colonnes de


charbon actif
Coagulation –floculation filtration sur charbon actif
Rétention par filtration
BF Bulles (Agrosol S.A.)
Coagulation –floculation filtration sur charbon actif
Dégradation par électrocoagulation

Principe

-Traitement par précipitation


(coagulation-floculation) et oxydo-
réduction des molécules provoquée par
un champ électrique
- Séparation des boues par filtre presse

Mise en œuvre

- Stockage des effluents de l’année.


- Pompage des effluents et réalisation de
l’électrocoagulation dans un camion
équipé.
Dégradation par voie photocatalitique
Principe

Traitement par oxydation avancée. Production des radicaux libres par


le catalyseur (TiO2) sous énergie lumineuse (UV).
Nombre d’expérimentations menées en France dans les
années 2003
Ecole Nationale des Sciences
Appliquées d’Agadir

Épurations des eaux usées

OBJECTIF

Choisir la bonne station d’épuration des eaux usées


EPURATION DES EAUX USEES
Une station d’épuration comporte:

- Installations de traitement des eaux

- Dispositifs de traitement des boues produites


EPURATION DES EAUX USEES
La boue constitue un déchet pour l a station d’épuration
1 m3 EU donne 400 g de MS:

Les voies d’élimination des boues sont:


- Valorisation agricole (60%)
- Mise en décharge (20%)
- Incinération (20%)

Ces options sont remises en cause:

1) Pour des raisons réglementaires (Décret n°97-1133 du 08/12/1997


relatif à l’épandage des boues issus du EU).
2) Enviromentale (rejets gazeuse, coût de fonctionnement très élevées
3) Sanitaires : métaux dans les boues.
EPURATION DES EAUX USEES

Le Dossier boues est l’un des grands défis scientifiques et politiques


des prochains années dans le domaine du traitement des eaux
résiduaires.

Donc penser à réduire la production de boues dans le procédés de


traitement de l’eau.
EPURATION DES EAUX USEES
Dégrillage

Les eaux brutes traversent d’abord une grille tournante à maille de 6 mm.
EPURATION DES EAUX USEES
Dessablage, dégraissage

Du fait de leurs poids, les sables tombent au fond de l’ouvrage, où ils seront
récupérés. Les huiles et graisses sont remontées en surface de l’eau sous l’effet d’une
émulsion d’air. Elles y sont raclées, puis évacuées.
EPURATION DES EAUX USEES
Décantation

L’eau traverse du bas vers le haut cet ouvrage de décantation équipé de lamelles
inclinées. Ces lamelles facilitent la séparation des matières en suspension de l’eau.
EPURATION DES EAUX USEES
Aération

L’aération de l’eau est effectuée dans un très grand bassin équipé de


diffuseurs d’air sur toute la surface de son radier
EPURATION DES EAUX USEES
Clarification

Dans ces ouvrages, l’eau clarifiée est récupérée en partie supérieure.


EPURATION DES EAUX USEES
Rejet

L’eau ainsi dépolluée peut alors retourner à l’oued, tout en préservant l’équilibre
biologique du milieu naturel, Les boues extraites vont faire l’objet d’un traitement
particulier.
DimeNSioNNemeNt D’uNe StatioN D’éPuratioN

Composition de l’eau brute: ( DBO5, MES, DCO)


Équivalent Habitant
Soit 3500 habitant en 2009, il faut projeter l’étude pendant 20 ans,
dans le quelle il faut ajouter 2,5% d’augmentation annuelle de la
population en 2029.
(1,025)20 x 3500 = 5525 équivalent habitant (EH)
Débit
DimeNSioNNemeNt D’uNe StatioN D’éPuratioN

Calcul de débit
Débit journalier :
Avec :
D : dotation (L/hab/J)
N : Nombre d’habitant à l’horizon considéré
R : Coefficient de rejet (Avec R=0,8)
N = 100086 habitant à 2033
Calcul de débit
Calcul des charges polluantes
Dotations des charges polluantes d’un rejet domestique de la ville X

- DBO5 = 350 mg/l


- DCO = 770 mg/l
- MES = 490 mg/l

Charges polluantes journalières


MES (kg/j) = Qj (m3/j) x [MES mg/l] x 10-3 = 490 x 6085,23 x
10-3 = 2981,77 (kg/j)
DBO5 (kg/j) = Qj (m3/j) x [DBO5 mg/l] x 10-3 = 350 x 6085,23 x
10-3 = 2129,83 (kg/j)
Calcul de volume utile de bâche de pompage
Dégrillage (critère de conception)
Dimensionnement de dégrillage
La superficie ouverte de la grille est donnée par la formule

Avec :
Q : Débit maximal à travers la grille.
V : Vitesse de l’écoulement à travers la grille.
a : Coefficient de passage libre donné par la
relation :

C : Coefficient de colmatage dépendant de la qualité de


l’eau et du système de reprise des résidus.

0.1 < C < 0.3 pour une grille manuelle.


0.4 < C < 0.5 pour une grille automatique.
Superficie ouverte de la grille
• Q = 0,126 m3/s
• V = 0.8 m/s
• C = 0,3 (grille manuelle)
• Diamètre des barreaux = 8 mm
• Espacement entre les barreaux = 30 mm
• a = (9/9+30) = 9/39= 0,23
• S = 0,126 / (0.8 x 0,23 X 0,3)

S= 4,71 m2
Dimensionnement de dégrillage

L = 1 m, e = 25 mm. b = 10 mm
Nb= (1000 -25) / (25+10) = 28
Dimensionnement de dégrillage
Perte de charge
Dimension de la grille
Dimensionnement de dessableur
Critères de dimensionnement d’un dessableur aéré sont:

• Le temps de séjour de l’eau (Ts ) dans le dessableur est de 1 à 5


minutes,

• La hauteur de dessableur est de 1 à 3 m,

• La quantité d’air à injecter est estimée de 1 à 1,5 m3 par m3


d’eau usée.

• Le dessableur élimine 80% de matière minérale présente dans


les eaux usées. La matière minérale représenté 20% environ de
la charge en matière en suspension (MES), les 80% restants,
représentent les matières volatiles en suspension (MVS).
Dimensionnement de dessableur
Volume et diamètre de dessableur
Dimensionnement de dessableur
Débit volumique d’air injecté
Dimensionnement de dessableur
Quantité de matières éliminées
Le dessableur élimine 80% de la matière minérale existant dans les eaux
usées. La matière minérale représente 20% de la charge en matière en
suspension (MES), les 80% restants, représentent les matières volatiles en
suspension (MVS).
Partant de ces hypothèses, s’ensuit :
Les matières minérales totales = 0,20 * 2981,77 = 596,35 kg/j
Les matières minérales éliminées par le dessableur = 0,80 * 596,35 =
477,08 kg/j
Les matières minérales restantes = 596,35 - 477,08 = 119,27 kg/j
MES sortant du dessableur = 0,80 * 2981,77 +119,27 = 2504,68 kg/j

MES (kg/j) = 2981,77 (kg/j)


Dimensionnement de dessableur
Conclusion
Dimensionnement de decanteur
Critère de conception de décanteur

- Taux de débordement (τ ) égale à 2 m3/h/m2.


- temps de rétention (Tr ) égale à 1,5h.
- Décanteur primaire élimine 35% de la DBO5 et 95% de la
matière minérale.
Dimensionnement de décanteur
Détermination des paramètres

- Surface du décanteur
- Volume du décanteur
- Diamètre du décanteur
- Charges polluantes
- Volume des boues par jour
Dimensionnement de décanteur
Détermination des paramètres
Dimensionnement de décanteur
Charges polluantes

Le décanteur primaire élimine 35% de la DBO5 et 95% de


matière minérale.
DBO5 = 2129,83 kg/j , Les matières minérales restantes =
596,35 - 477,08 = 119,27 kg/j.
Charge en DBO5 = 0,35 * 2129,83 = 745,44 kg/j
Charge en MM = 0,95 * 119,27 = 113,3 kg/j
Dimensionnement de décanteur
Volume des boues par jour
Dimensionnement de décanteur
Conclusion
Dimensionnement de bassin d’aération
Critère de conception du bassin d’aération
Dimensionnement de bassin d’aération
- Charges polluantes en DBO5
- Rendement d’élimination
- Volume du bassin
- Masse des boues dans le bassin
- Surface horizontale
- Largeur de bassin
- Longueur de bassin
- temps de séjour
- Besoins en oxygène
- Capacité d’oxygène
- Puissance requise pour le brassage
- Bilan des boues (Débit des boues recyclées et
l’age des boues)
Dimensionnement de bassin d’aération
Charge en DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération
Dimensionnement de bassin d’aération
Dimensionnement de bassin d’aération
L=1,5 x l et 3< H < 5 m.
Dimensionnement de bassin d’aération
Besoins en oxygène

DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération
Puissance requise pour le brassage

DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération
Calcul de la quantité des boues en excès

DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération
Calcul de la quantité des boues en excès

DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération

DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération

DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération

DBO5
Dimensionnement de bassin d’aération

DBO5