Vous êtes sur la page 1sur 2

  Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie 

Université Virtuelle de Tunis 
 
SERIE  D’EXERCICES N°5 
EXERCICE N°1 

Soit deux entreprises X et Y ayant un BAII espéré de 120000 et un risque d’affaire identique, 
l’entreprise  X  est  financée  en  totalité  par  fonds  propres  alors  que  l’entreprise  Y  a  en 
circulation  500000D  d’obligations  nécessitant  des  intérêts  annuels  de  20000D.  Le  taux  de 
rendement exigé par les actionnaires est de 10% pour les deux entreprises. L’investisseur Ali, 
détenant 20% des actions de Y ,cherche à maximiser sa rentabilité. 

T.A.F. 

1. En  se  basant  sur  le  modèle  de  Modigilini  et  Miller  (1958)  et  sur  le  mécanisme 
d’arbitrage, montrez à l’investisseur Ali, comment il peut augmenter sa rentabilité. 
2. En se basant sur le théorie de Modigilini et Miller (1958), montrez à quel moment le 
processus d’arbitrage cessera t’il ? 
 

EXERCICE N° 2 

Le directeur financier de l’entreprise XYZ vous présente les données suivantes relatives à son 
entreprise : 

BAII espéré  480000 

Ratio d’endettement  2/3 

Taux d’intérêt sur la dette  8% 

Taux de rendement exigé par les actionnaires (entreprise  14% 
similaire mais non endettée) 

Taux d’imposition  35% 

T.A.F. 

En  se  basant  sur  la 


formule  du  taux  de  rendement  exigé  par  les 
B
actionnaires kl = ku + ( ku − r )( 1 − T ) , montrer que :   
S

— Taux de rendement exigé par les actionnaires est indépendant du taux d’imposition. 
— La valeur de l’entreprise endettée augmente en présence de l’impôt sur les sociétés. 
                                                                                                                   Cours financement et budgétisation  
Université Virtuelle de Tunis
  La notion d’investissement  
 
 

2  Mouna Boujelbène Abbes