Vous êtes sur la page 1sur 3

Mort d’un carré violet!

Par Hervé Leclère

Sans savoir que j’allais assister à un assassinat, au détour de mes promenades ferroviaires en 2005, je suis
tombé en arrêt -c’est le cas de le dire- devant le ‘’charme’’ de ce signal encore debout, prêt à donner l’ordre
qu’on attend de lui.

Il en aurait à raconter si l’on pouvait l’écouter. Les locos vapeur lui ont obéit bien des fois, puis ensuite les
diesels et enfin les électriques. C’est bien lui qui donnait l’autorisation de sortie de l’atelier de maintenance
jusqu’au jour où …le site fut choisi pour construire le futur stade de football!

Ce carré reste, tel un monument, rappelant que l’activité était vive en ces lieux. Les wagons ou voitures dont
les organes de roulement étaient révisés ou réparés, rejoignaient ensuite leurs gares respectives ou les voies
de service.

Bien qu’il semble débranché, la voie électrifiée passe à


son pied, il se dresse fièrement comme s’il était
encore infranchissable. Le N° c329 se maintient en
place tant que la voie est encore présente en Mars
2005.
Toujours en 2005 il est
bien débranché pour la
partie mécanique, mais le
câble électrique peut-être
pas? Pourtant il a fière
allure encore au milieu de
l’environnement. N’a-t-il
pas été repeint? La voie a
pourtant été déposée en
2007!

Il semblerait qu’on évite


de le bousculer malgré
les terrassements qui
commencent dans les
abords immédiats .avril
2007.

Pourtant en 2009 'ça bouge'


autour mais il reste dressé au
milieu de tout... et de rien.
Mais en juin 2010, il n’a pas
supporté d’être enfermé,
assassiné tel un résistant de la
dernière guerre, d’un shoot?

Fin. Textes & photos: Hervé LECLERE

Évaluer