Vous êtes sur la page 1sur 2

Raymond Queneau

Raymond Queneau né au Havre le 21 février 1903 et mort à Paris le 25 octobre 1976,


est un romancier, poète et dramaturge français, cofondateur du groupe littéraire Oulipo.
L'Ouvroir de littérature potentielle, généralement désigné par son acronyme OuLiPo (ou
Oulipo), est un groupe international de littéraires et de mathématiciens. Les membres de
l'OuLiPo se réunissent régulièrement pour réfléchir autour de la notion de « contrainte » et
produire de nouvelles structures destinées à encourager la création. Mais il ne s´agit pas d´un
mouvement littéraire. Le but de l'organisation était d'inventer une nouvelle écriture (romanesque
et poétique) en intégrant des contraintes mathématiques à la littérature. La contrainte la plus
connue est la méthode S+7. Elle consiste à remplacer chaque substantif (S) du texte par le
septième trouvé après lui dans le dictionnaire.
Il étudie la philosophie à la Sorbonne à Paris, il fréquente le groupe surréaliste dont il est
exclu en 1930. Après la rupture avec le surréalisme, Raymond Queneau se lance dans l’étude des
« fous littéraires » et travaille à une Encyclopédie des sciences inexactes.

Œuvres les plus connues :

Le Chiendent, 1933, Prix des Deux Magots


Exercices de style, 1947
Zazie dans le métro, 1959
Cent mille milliards de poèmes, 1961
Les fleurs bleues, 1965

Exercices de style

Résumé

Cet ouvrage singulier est une série de 99 textes courts évoquant la même histoire de 99
façons différentes.
L'histoire elle-même tient en quelques mots.
Le narrateur rencontre dans un bus bondé de la ligne S un jeune homme au long cou,
coiffé d'un chapeau mou. Ce jeune homme échange quelques mots assez vifs avec un autre
voyageur, puis va s'asseoir à une place devenue libre. Deux heures plus tard, le narrateur revoit
ce jeune homme devant la gare Saint- Lazare. Il est alors en train de discuter avec un ami. Celui-
ci lui conseille de faire remonter le bouton supérieur de son pardessus.

Zazie dans le métro


Résumé et idées importantes

  "Zazie dans le métro", offre une image contemporaine de Paris parcourue par une fille à
la recherche de sensations fortes. Des aventures imprévisibles se mêlent au langage libre et sans
inhibitions, mais cachent un travail astucieux: les nombreux jeux de mots, les références
culturelles, les références intertextuelles, les citations savantes sont enveloppés dans un langage
apparemment négligeable.
L’action se déroule à Paris, lors d’une grève de métro.
Zazie est délurée et espiègle. Elle fait de singuliers rencontres qui sont autant de prétextes
a de savoureux échanges.
Un roman du second période de Queneau. Un roman initiatique, camouflé. Une réflexion
sur la contingence de l’existence humaine et sur la fuite du temps. Une écriture et une
construction circulaires. (De la gare Austerlitz à la gare d’Austerlitz). La prééminence accordée à
l’oral sur l’écrit. <<Mon cul>> liberté de langage.