Vous êtes sur la page 1sur 16

CAMPUS PICPUS – Centre de Formation Continue de l’AP-HP

Formation accélérée des externes


et médecins dans le cadre de la
crise COVID-19
Mars - Avril 2020

Version : 2020-03-26
ATELIER 4

Préparations médicaments
Calculs de doses

Documents :
TP Préparation d’une injection IVL
Règle des 5B et repères pour la pratique – HAS Santé
Vidéo 1 : Préparation injection IV – IFSI Picpus
Vidéo 2 : Calcul de doses
Vidéo 3 : Purger une tubulure 2
1. POUDRE ET SET DE TRANSFERT

L’utilisation d’un capuchon de transfert n’est possible que lorsque les


médicaments utilisés sont sous forme de lyophilisat et administrés, dans
une poche souple, en dose totale. Elle permet la reconstitution de
médicaments en système clos (limite les manipulations, sources de
contaminations par les micro-organismes).

Proposition de préparation du soin :

- Réunir tout le matériel sur une surface nettoyée et désinfectée


FHA
- Ouvrir les compresses stériles et les imbiber d’antiseptique
alcoolique
- Déconditionner la poche de perfusion
- Oter l’opercule métallique ou plastique du lyophilisat
- Ouvrir l’emballage du capuchon de transfert
3
1. POUDRE ET SET DE TRANSFERT
FHA
- Désinfecter l’opercule du flacon de médicament et le site
d'injection de la perfusion
- Saisir le capuchon de transfert au milieu sans toucher les embouts
(aiguilles)
- Poser l'embout de grand diamètre sur le flacon de lyophilisat de
médicament sans l’enfoncer.
- Adapter l’embout de petit diamètre sur l’embout de la poche de
perfusion en poussant jusqu’à la première chambre.
- Maintenir solidaire les 3 éléments (poche, capuchon et flacon)
poche en haut et flacon en bas, et percuter le flacon, puis la
deuxième chambre de la poche
- Remplir le flacon en exerçant des pressions successives sur la
poche.
- Agiter l’ensemble du système « poche/capuchon de
transfert/flacon » de manière à diluer entièrement la poudre. Il ne
doit rester aucune trace de poudre dans le flacon. 4
1. POUDRE ET SET DE TRANSFERT
- Retourner le système (flacon en haut, poche en bas) et exercer
une pression sur la poche, puis relâcher de façon à ce que le
contenu du flacon soit totalement aspiré dans la poche.
- Retirer l’ensemble « flacon/capuchon de transfert » et l’éliminer
dans le container à OPCT.
- Coller une étiquette comportant : nom du patient, nom du
médicament, dose, date, heure de début et de fin de la
perfusion, débit, IDE qui a préparé la perfusion.
FHA

NB :
- Bénéfices du capuchon de transfert : Respect de la stérilité des
dispositifs médicaux en prévention du risque infectieux
nosocomial, prévention des piqûres
- Contraintes du capuchon de transfert : prélèvement de doses
unitaires 5
2. POUDRE SANS SET DE TRANSFERT

Proposition de préparation du soin :


- Le plan de travail (chariot ou plan de travail) est nettoyé et
désinfecté à l’aide d’un détergent-désinfectant avant et après
chaque utilisation dans le respect des règles d’hygiène
- Regroupement et vérification des médicaments et du matériel
(date de péremption et intégrité)
FHA
- Ouvrir 2 paquets de compresses stériles (un de 2 et un autre de
5 compresses).
- Imbiber d’antiseptique alcoolique le paquet de compresse de 5.
- Enlever la capsule protectrice « flip off » du flacon.
- Ouvrir le suremballage de la poche de sérum physiologique à
l’aide des coins pelables et laisser la poche dans le suremballage.
- Ouvrir le sachet de la seringue coté piston, le sachet de l’aiguille
trocart (pompeuse) et le sachet de l’aiguille à injecter.
6
2. POUDRE SANS SET DE TRANSFERT
FHA
- Adapter l’aiguille trocart (pompeuse) sur la seringue.
- Aseptiser le bouchon de caoutchouc, le col de l’ampoule de EPPI et
le site d’injection de la poche de sérum physiologique avec une
compresses imbibées d’antiseptique alcoolique en respectant le
temps de contact de 30 secondes (cf notice fabricant de la
bétadine alcoolique®) -> utiliser une compresse par désinfection.
- Prélever la solution de EPPI et injecter celui-ci dans le flacon.
- Si le lyophilisat se dissout instantanément : vérifier l’homogénéité
du mélange et ré aspirer la quantité voulue.
- Si le lyophilisat se dissout difficilement, retirer l’aiguille et la
seringue du flacon et recapuchonner l’aiguille, laisser en attente.
- Dissoudre le lyophilisat en secouant ou roulant le flacon dans ses
mains.

7
2. POUDRE SANS SET DE TRANSFERT

- Désinfecter à nouveau l’opercule après avoir effectué une FHA,


repiquer avec la pompeuse et prélever le mélange correspond à
la quantité voulue.
- Purger si besoin l’excédent jusqu’à obtention de la quantité
prescrite sur une compresse ou son emballage côté plastique.
- Injecter la dose prescrite de produit reconstitué.
- Recapuchonner l’aiguille trocart (pompeuse) et l’ôter, l’évacuer
dans le conteneur OPCT et le reste des déchets selon.
- Déposer la poche encore dans son emballage sur le plan de
travail.
- Trier et éliminer les déchets selon les recommandations.
- Nettoyer, désinfecter, ranger le matériel.
FHA

8
3. IV LIQUIDE
Proposition de préparation du soin :
Prendre connaissance de la prescription, du matériel et des
thérapeutiques à disposition et réaliser le calcul de doses
- Mettre son nom sur la feuille et réaliser le calcul
- Essayer de rester concentré sur le soin pour prévenir les risques
d’erreurs de préparation du médicament ou de fautes d’asepsie

FHA pour marquer le début du soin


- Préparer le matériel nécessaire et le déposer sur un plan de
travail considéré comme nettoyé et propre
- Vérifier l’intégrité, les dates de péremption et le cas échéant les
dates d’ouverture ( matériels, médicaments et produits)
- Ouvrir le paquet de compresses en le pelant, coté plastique sur le
plan de travail
- Imbiber d’antiseptique (Chlorhexidine alcoolique 2%) les
compresses 9
- Ouvrir le sachet de la seringue côté piston et le reste du matériel
en le pelant
3. IV LIQUIDE
FHA
- Décontaminer l’opercule de l’ampoule de médicament en
respectant le temps de séchage (= temps de contact) de 30
secondes minimum à 1 mn à l’aide des compresses stériles
imbibées d’antiseptique alcoolique
- Adapter l’aiguille pompeuse sur la seringue
- Prélever, à l’aide d’une seringue de contenance adaptée, un volume
X de l’ampoule de médicament selon la prescription médicale
- Purger si besoin jusqu’à obtention de la quantité prescrite au-
dessus d’un support propre en excluant impérativement l’évier et la
poubelle. Prendre soin de s’assurer de l’absence de bulle d’air dans
la seringue
- Recapuchonner l’aiguille et déposer l’ensemble sur un plan propre
et décontaminé
- Etiqueter la seringue
- Ranger le matériel
10
FHA
3. IV LIQUIDE

- Mettre des gants non stériles à usage unique


- Nettoyer le plan de travail avec un produit détergent-désinfectant
- Retirer les gants non stériles
FHA

11
4. RECOMMANDATIONS
- A chaque étape l’identité du patient est contrôlée
- Toute préparation doit être identifiée avec une étiquette : le
nom du patient (manuscrit ou étiquette ORBIS) la date, l’heure
de début et de fin de perfusion, le nom du produit, la
dose/dilution, la voie d’administration), le nom, et la signature du
soignant.
- Cette phase préparatoire se réalise à partir de la prescription
médicale initiale et sans retranscription.
- Le lieu de préparation est sanctuarisé.
- Les processus de préparation et d’administration sont réalisés
par la même personne.
- La personne habilitée ne doit pas être dérangée. En cas
d’interruption, elle doit recommencer le processus de
préparation depuis le début.
- La personne habilitée questionne le patient sur d’éventuelles
allergies et recueille son consentement. 12
4. RECOMMANDATIONS

- S’assurer de la compatibilité physico-chimique des produits entre eux


- En cas de doute sur la prescription, la posologie ou le mode
d’administration, la personne habilitée doit consulter les bases de
données sur le médicament disponibles et si le doute persiste, elle doit
demander au prescripteur ou au pharmacien une confirmation.
- La préparation se fait patient par patient et doit être administrée dans
les délais les plus brefs (30 mn maximum ; sauf conditions
particulières de stabilité où le délai doit être plus court). La pose du
soluté doit se faire immédiatement après sa préparation
(extemporanément)
- Lors des préparations, il faut être vigilant sur le solvant utilisé pour
diluer le produit car certains précipitent. Il faut regarder soit la notice,
soit le Vidal.
- Il est important de réaliser le(s) CDD et la (les) préparation(s) dans le
calme et sans précipitation/ Toujours avoir un esprit critique sur le
résultat
13
BIBLIOGRAPHIE

ü Rappel des règles de désinfection du bouchon avant


sa perforation en vue d'une administration par voie
parentérale, AFSSAPS mai 2002

ü Recommandations de la haute autorité en santé les


5B, HAS

ü Bon usage des dispositifs médicaux de perfusion


2015, COMEDIMS APHP, juillet 2015

ü Actualisation des précautions standards, SF2H, juin


2017 14
ATELIER 4

Préparations médicaments
Calculs de doses
Liens :
Vidéo 2 : Calcul de doses
https://youtu.be/lurqzsO3Svo

Vidéo 3 : Purger une tubulure


https://youtu.be/N1LXz4BoA58
15
ATELIER 4

Préparations médicaments
Calculs de doses
Pilotage : Michèle JARRAYA

Concepteurs Formation : Marie AIRES, Sophie CANEVET,


Stéphanie DIAS, Julie NESPOULOUS

Remerciements aux formateurs de l’AP-HP pour leur aide


et leur participation 16