Vous êtes sur la page 1sur 14

Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Monsieur Abdon Privat PAMBOU

Enseignant à l’UCAD (FASEG- ESP- EBAD – CREFDES)

Directeur Général de l’ICAGI-Amadou Mahtar MBOW

Secrétaire Exécutif de CACSUP/Sénégal

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 1


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

PROGRAMME DU COURS DE PROBABILITE

CHAPITRE 1 : ELEMENTS D’ANALYSE COMBINATOIRE

CHAPITRE 2 : ESPACES PROBABILISES – CALCUL DES PROBABILITES

CHAPITRE 3 : ETUDE DES VARIABLES ALEATOIRES

CHAPITRE 4 : ETUDE DES LOIS USUELLES

CHAPITRE 5 : PROCESSUS STOCHASTIQUES

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 2


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

CHAPITRE 1
ELEMENTS D’ANALYSE COMBINATOIRE

I. GENERALITES

L’analyse combinatoire est une branche des mathématiques qui s’intéresse aux questions de
dénombrement. C’est-à-dire comment compter les différentes dispositions des éléments d’un
ensemble.
Elle est constituée d’un ensemble de formules qui ont pour but de dénombrer les différentes
dispositions (ou éventualités) que l’on peut former à partir des éléments d’un ensemble fini E.

Remarque
i) Une disposition des éléments de E est une collection d’éléments de l’ensemble E qui
peut être ordonnée ou non

Exemples
A={a, b, c} et B={b, a, c} sont des dispositions non ordonnées c’est-à-dire, on a A=B

C={(a, b, c)} et D= {(a, c, b)} sont des ensembles ordonnés, c’est-à-dire, on a C≠D

ii) Une disposition des éléments de E est une collection d’éléments de l’ensemble E qui
peut être formée d’éléments distincts ou non.

Exemple 1 : E =ensemble des dispositions des lettres utilisées pour écrire le mot « ami ». Les
dispositions sont formées des lettres distinctes : {𝑎, 𝑚, 𝑖},

Considérons les dispositions suivantes :


𝐴 = {(𝑎, 𝑚, 𝑖)} ; 𝐵 = {(𝑎, 𝑖, 𝑚)} ; 𝐶 = {(𝑚, 𝑎, 𝑖)};
Les dispositions A, B et C sont ordonnées et constituées distincts.

Exemple 2 : F= ensemble des dispositions des lettres utilisées pour écrire le mot
« maman » Les dispositions sont formées des lettres qui ne sont pas forcément distinctes
𝑚, 𝑎, 𝑚, 𝑎, 𝑛
Considérons les dispositions suivantes :
𝐴 = {(𝑎, 𝑚, 𝑎, 𝑛, 𝑚)} ; 𝐵 = {(𝑎, 𝑛, 𝑚, 𝑚, 𝑎)} ; 𝐶 = {(𝑚, 𝑎, 𝑎, 𝑛, 𝑚)};

Les dispositions A, B et C sont ordonnées et constituées des éléments qui ne sont pas
nécessairement distincts.

Exemple 3 : G= l’ensemble des numéros de téléphone d’un opérateur réseau. Les numéros de
téléphone sont des dispositions des chiffres qui peuvent ou ne pas être forcément distincts
{0,1,2,3, 4, 5, 6,7, 8, 9}.

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 3


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Ici les dispositions (numéros de téléphone) sont des dispositions ordonnées constituées des
éléments distincts ou non.
Considérons les numéros suivants :
𝐴 = {(776428123)} ; 𝐵 = {(776241832)} ; 𝐶 = {(706428123)}.

Les dispositions A, B et C sont des dispositions ordonnées et constituées non distincts.

Considérons les numéros suivants :


𝐷 = {(765428149)} ; 𝐸 = {(768243950)} ; 𝐹 = {(769423158)}
Les dispositions D, E et F sont dispositions ordonnées et constituées distincts.

1. Cardinal d’un ensemble


1.1. Définition et notation
Soit E un ensemble.
On appelle cardinal de 𝐸 le nombre d’éléments qu’il contient. On le note 𝑐𝑎𝑟𝑑(𝐸).

1.2. Propriétés du cardinal d’un ensemble


L’analyse combinatoire s’appuie sur deux principes fondamentaux : le principe de l’addition
et le principe de la multiplication des dispositions des ensembles

P1 : Additivité
Si deux opérations A et B sont mutuellement exclusives et s’il y a 𝑚 façons de réaliser A et
𝑛 façons de réaliser B, alors il y a 𝑚 + 𝑛 façons de réaliser l’une ou l’autre de ces deux
opérations.

a) Additivité simple
Soient A et B deux ensembles tels que 𝐴 ∩ 𝐵 = 𝜙
Alors
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴 ∪ 𝐵) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐵)

En particulier, soit A une partie de E et 𝐴̅ = 𝐸 − 𝐴.


𝐴̅ = {𝑥 ∈ 𝐸/𝑥 ∉ 𝐴}

On a toujours 𝐴 ∩ 𝐴̅ = 𝜙 et 𝐴 ∪ 𝐴̅ = 𝐸. Alors

𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐸) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴̅ ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴)


𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴̅ ) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐸) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴)

b) -additivité
Soient 𝐴1 , 𝐴2 , … , 𝐴𝑛 une famille d’ensembles deux à deux disjoints, c’est-à-dire 𝐴𝑖 ∩ 𝐴𝑗 = 𝜙,
∀𝑖 ≠ 𝑗
Alors, on a :
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∪ 𝐴2 ∪ … ∪ 𝐴𝑛 ) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑( 𝐴2 ) + ⋯ + 𝐶𝑎𝑟𝑑( 𝐴𝑛 )

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 4


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

P2 : Principe de multiplication : Produit cartésien

Si une opération A peut être effectuée de m façons, et si après que A a été effectuée, une
deuxième opération B peut être effectuée de n façons, alors les deux opérations successives
peuvent être effectuées de 𝑚 × 𝑛 façons.

Définition du produit cartésien


Soient 𝐴1 , 𝐴2 , … , 𝐴𝑛 une famille d’ensembles non vides
On appelle produit cartésien de ces n ensembles l’ensemble noté 𝐴1 × 𝐴2 × …× 𝐴𝑛 constitué
des suites ordonnées (𝑥1 , 𝑥2 , … , 𝑥𝑛 ) où 𝑥𝑖 ∈ 𝐴𝑖 pour tout 1 ≤ 𝑖 ≤ 𝑛.
𝐴1 × 𝐴2 × …× 𝐴𝑛 = {(𝑥1 , 𝑥2 , … , 𝑥𝑛 )/𝑥𝑖 ∈ 𝐴𝑖 }

𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 × 𝐴2 × …× 𝐴𝑛 ) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 )×𝐶𝑎𝑟𝑑( 𝐴2 )× …×𝐶𝑎𝑟𝑑( 𝐴𝑛 )

𝐴×𝐵 = ensemble des couples (𝑥, 𝑦) tels que 𝑥 ∈ 𝐴 et 𝑦 ∈ 𝐵.


𝐴×𝐵 = {(𝑥, 𝑦)/𝑥 ∈ 𝐴, 𝑦 ∈ 𝐵}
Remarque
Pour les dispositions résultant du principe de multiplication, l’ensemble est composé des
dispositions dont les éléments sont ordonnés.

Exemple : On considère les ensembles suivants :


𝐴 = {1, 2, 3, 4} 𝑒𝑡 𝐵 = {𝑎, 𝑏, 𝑐}
Alors on a :
𝐴×𝐵 = {(1, 𝑎), (1, 𝑏), (1, 𝑐), (2, 𝑎), (2, 𝑏), (2, 𝑐), (3, 𝑎), (3, 𝑏), (3, 𝑐), (4, 𝑎), (4, 𝑏), (4, 𝑐)}

On a bien
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴× 𝐵) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴)×𝐶𝑎𝑟𝑑( 𝐵)
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴× 𝐵) = 4×3 = 12

1.3. Formule de Poincaré


Cette formule est utilisée pour calculer le cardinal d’une réunion quelconque d’ensembles non vides.

Soit (𝐴𝑖 ) une famille d’ensembles non vides.

Alors :
𝑛 𝑛

𝐶𝑎𝑟𝑑 (⋃ 𝐴𝑖 ) = ∑ 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴𝑖 ) − ∑ 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴𝑖 ∩ 𝐴𝑗 )


𝑖=1 𝑖=1 𝑖,𝑗
≤𝑖<𝑗≤𝑛
1
𝑛−1
+ ∑ 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴𝑖 ∩ 𝐴𝑗 ∩ 𝐴𝑘 ) + ⋯ + (−1) 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 ∩ … ∩ 𝐴𝑛 )
(𝑖,𝑗,𝑘)/1≤𝑖<𝑗<𝑘≤𝑛

On écrit de façon plus condensée


𝑛 𝑛

𝐶𝑎𝑟𝑑 (⋃ 𝐴𝑖 ) = ∑(−1)𝑘−1 ∑ 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴𝑖1 ∩ 𝐴𝑖2 ∩ … ∩ 𝐴𝑖𝑘 )


𝑖=1 𝑘=1 1≤𝑖1 <𝑖2 <⋯<𝑖𝑘 ≤𝑛

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 5


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

CAS PARTICULIERS

i) Cas de deux ensembles


Soient 𝐴1 , 𝐴2 deux ensembles quelconques
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∪ 𝐴2 ) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴2 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 )

ii) Cas de trois ensembles

Soient 𝐴1 , 𝐴2 , 𝐴3 trois ensembles quelconques


𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∪ 𝐴2 ∪ 𝐴3 ) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴2 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴3 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 )
−𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴2 ∩ 𝐴3 )
+𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 ∩ 𝐴3 )

iii) Cas de quatre ensembles 𝑨𝟏 , 𝑨𝟐 , 𝑨𝟑 𝐞𝐭 𝑨𝟒

On a :
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∪ 𝐴2 ∪ 𝐴3 ∪ 𝐴4 ) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ) + 𝑐𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 )
−𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴3 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴4 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴2 ∩ 𝐴3 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴2 ∩ 𝐴4 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴3 ∩ 𝐴4 )
+ 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 ∩ 𝐴3 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 ∩ 𝐴4 ) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴3 ∩ 𝐴4 )
+ 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴2 ∩ 𝐴3 ∩ 𝐴4 ) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴1 ∩ 𝐴2 ∩ 𝐴3 ∩ 𝐴4 )

Exercice d’application
Dans une assemblée de 50 journalistes :
- 20 parlent l’Anglais ; - 7 parlent le Français et l’Espagnol ;
- 18 parlent le Français ; - 6 parlent l’Anglais et l’Espagnol ;
- 12 parlent l’Espagnol ; - 5 parlent les trois langues.
- 10 parlent l’Anglais et le Français ;

Combien y a-t-il des journalistes dans cette assemblée qui parlent au moins l’une de ces trois
langues ?

Corrigé
Notons
A : l’ensemble des journalistes qui parlent l’Anglais : 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴) = 20
B : l’ensemble des journalistes qui parlent le Français 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐵) = 18
C : l’ensemble des journalistes qui parlent l’Espagnol 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐶) = 12

L’ensemble des journalistes qui parlent au moins l’une de ces trois langues est : 𝐴 ∪ 𝐵 ∪ 𝐶
Le nombre de journalistes qui parlent au moins l’une de ces trois langues est 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴 ∪ 𝐵 ∪
𝐶).
On a alors :
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴 ∪ 𝐵 ∪ 𝐶)
= 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐵) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐶) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴 ∩ 𝐵) − 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴 ∩ 𝐶)
− 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐵 ∩ 𝐶) + 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴 ∩ 𝐵 ∩ 𝐶)

𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴 ∪ 𝐵 ∪ 𝐶) = 20 + 18 + 12 − 10 − 7 − 6 + 5 = 32

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 6


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Donc il y a 32 journalistes dans cette assemblée qui parlent ou l’Anglais, ou le Français ou


l’Espagnol.

2. Factorielle d’un nombre entier non nul

Soit 𝑛 un entier non nul.


On appelle factorielle 𝑛 le produit de tous les nombres entiers de 1 à 𝑛. On note 𝑛 !
𝑛! = 1×2× …×(𝑛 − 1)×𝑛.
Remarque
i) Par convention 0! = 1
ii) 𝑛 ! = 𝑛×(𝑛 − 1) !

Exemple
5 ! = 1×2×3×4×5 = 120
6 ! = 6×5! = 6×120 = 720

II. Différents modes de tirages

On considère un ensemble E contenant 𝑛 éléments et on se propose d’en extraire 𝑝 éléments


selon divers modes de tirage.

Notons Ω l’ensemble de tous les résultats possibles. On cherche alors le cardinal de Ω.

1. Tirage avec remise : p-liste

Le premier élément tiré est remis dans l’ensemble E avant tirage de l’élément suivant.
Alors Ω est constitué des suites ordonnées de 𝑝 éléments de E pris parmi 𝑛 éléments (un élément
pouvant se retrouver plus d’une fois dans une éventualité).

𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝑛𝑝

Exemple 1 : De combien de façons peut-on distribuer deux prix différents parmi dix enfants
si les deux prix peuvent être accordés à un même enfant ?

Corrigé
Il s’agit de former un ensemble constitué des suites ordonnées de deux enfants; le gagnant des
deux prix pouvant être le même.

E= l’ensemble primés : 𝑐𝑎𝑟𝑑(𝐸) = 10


p : le nombre de prix distribués (𝑝 = 2)
Ω : l’ensemble des différentes manières de distribuer les deux prix.
Card(Ω) = 𝑛𝑝 = 102

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 7


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Exemple 2 : Combien de plaques d’immatriculation peut-on fabriquer si les numéros de ces


plaques comprennent deux lettres et quatre chiffres ?
L= l’ensemble des lettres 𝑐𝑎𝑟𝑑(𝐿) = 26
C= l’ensemble des chiffres 𝑐𝑎𝑟𝑑(𝐶) = 10
Ω : l’ensemble des plaques d’immatriculation.
Il s’agit de prendre 2 lettres parmi 26 puis on choisit 4 chiffres parmi 10

Corrigé :
Card(Ω) = 𝑛12 ×𝑛23 = 262 ×104 = 6 760 000
Si on suppose que les plaques ne peuvent contenir 4 fois le chiffre 0, alors le nombre plaques
possibles est :
Card(Ω) = 262 ×104 − 262 = 6 759 324

Exemple 3 : Combien de nombre de 2 chiffres peut-on écrire avec les chiffres 2, 5, 6, 8 ?

Corrigé
On considère l’ensemble E= {2, 5, 6, 8}. 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐸) = 𝑛 = 4
On prélève 2 chiffres (𝑝 = 2)
Soit Ω l’ensemble de tous les nombres de deux chiffres que l’on peut écrire avec les chiffres 2,
5, 6 et 8.

Ici les deux chiffres ne sont pas nécessairement différents on peut considérer ce problème
comme un tirage avec remise de deux chiffres dans l’ensemble E= {2, 5, 6, 8}
Le nombre cherché est :

𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 42 = 16

2. Tirage successif sans remise : Arrangement

Alors Ω est constitué des suites ordonnées de 𝑝 éléments pris parmi 𝑛 éléments de 𝐸 (un élément
ne peut pas figurer plus d’une fois dans une même éventualité).

𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝑛 ×(𝑛 − 1)× …×[𝑛 − (𝑝 − 1)]

𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝑛 ×(𝑛 − 1)× …×(𝑛 − 𝑝 + 1)

𝑛!
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐴𝑝𝑛 =
(𝑛 − 𝑝)!

Ω = 𝐸× 𝐸 (1) × …× 𝐸 (𝑝−1) = {(𝑥1 , 𝑥2 , … , 𝑥𝑝 )/ 𝑥𝑖 ≠ 𝑥𝑗 }

où 𝐸 (𝑖) est l’ensemble déduit de E après avoir extrait les 𝑖 premiers éléments de E.
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐸× 𝐸 (1) × …× 𝐸 (𝑝−1) )

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 8


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Exemple : Dans une organisation, trois postes différents doivent être comblés. Cinq
personnes ont posé leur candidature. De combien de façons différentes peut-on attribuer ces
trois postes 𝑃1 , 𝑃2 et 𝑃3 à ces cinq personnes?

Corrigé
On peut assimiler ce problème à un tirage sans remise
5!
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐴35 = = 5×4×3 = 60
(5 − 3)!
Il 60 manières différentes d’affecter les 5 personnes aux trois postes à pourvoir.

Exemple : Combien de nombre de 2 chiffres différents peut-on écrire avec les chiffres 2, 5, 6,
8?

Corrigé
Il s’agit de déterminer le nombre de tirages de deux chiffres sans remise parmi 4 chiffres

𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐴24 = 4×3 = 12

Exemple : Dans un groupe on compte 18 filles et 13 garçons. On veut former un comité


exécutif de quatre membres pour remplir les postes de président, de vice-président, de
secrétaire et de trésorier. De combien de façons peut-on former ce comité :
a) s’il n’y a pas de contrainte ?
b) si les postes de président et de secrétaire doivent être occupés par une fille et les
autres postes par un garçon ?

Corrigé
a) Nombre de comités exécutifs s’il n’y a pas de contraintes
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐴431 = 31 ×30×29×28 = 755 160

b) Si les postes de Président et de Secrétaire doivent être occupés par une fille et les autres
postes par un garçon ?
2
𝐶𝑎𝑟𝑑(A) = 𝐴18 × 𝐴229 = (18 ×17)×(29×28) =

3. Permutation

On appelle permutation de 𝑛 éléments de E, toute suite ordonnée des 𝑛 éléments de E pris


parmi 𝑛.

Remarque
Une permutation des 𝑛 éléments de E est donc un arrangement de 𝑛 éléments pris parmi 𝑛.
On a :
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝑃𝑛 = 𝐴𝑛𝑛 = 𝑛!

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 9


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Exemple : Combien de mots de 5 lettres ayant un sens ou non peut-on écrire avec les lettres
du mot TRACY.

Corrigé
Il s’agit d’une permutation de 5 lettres prises parmi 5.
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = P5 = 5! = 120

Remarque
Si l’ensemble E contient 𝑛 éléments dont 𝑛1 éléments sont identiques, 𝑛2 éléments autres sont
identiques, …, 𝑛𝑘 éléments autres encore sont identiques, alors le nombre de permutations de
ces 𝑛 éléments est :
𝑛!
𝑃𝑛 (𝑛1 , 𝑛2 , … , 𝑛𝑘 ) =
𝑛1 ! 𝑛2 ! … 𝑛𝑘 !
Exercice d’application
Combien de mots de 5 lettres ayant un sens ou non peut-on écrire avec les lettres du mot
MAMAN.

Corrigé
Il s’agit d’une permutation de 5 lettres prises parmi 5 dont 2M, 2A et 1N.
5!
𝑃5 (2, 2, 1) = = 30
2! 2! 1!
Il y a 30 mots possibles.

Exercice : Une urne contient 8 boules rouges, 6 boules noires et 10 boules blanches. On tire
successivement trois boules de l’urne sans les replacer.

1) De combien de manières différentes peut-on obtenir une boule rouge, une boule noire,
une boule blanche
a) dans l’ordre ?
b) dans le désordre ?
2) De combien de manières différentes peut-on obtenir une boule rouge, deux boules
noires
a) dans l’ordre ?
b) dans le désordre ?

Corrigé

1) Nombre de tirages de trois boules dont une rouge, une noire et une blanche
a. Dans l’ordre

𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐴) = 𝐴18 ×𝐴16 ×𝐴110 = 480

b. Dans le désordre
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐵) = 𝐴18 ×𝐴16 ×𝐴110 ×3! = 2880

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 10


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

2) Nombre de tirages de trois boules dont une rouge et deux noires


a. Dans l’ordre

𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐶) = 𝐴18 ×𝐴26 = 240

b. Dans le désordre
3!
𝐶𝑎𝑟𝑑(𝐷) = 𝐴18 ×𝐴26 × = 720
2!

4. Tirage simultané ou en vrac : combinaisons


Lorsqu’on effectue un tirage simultané ou en vrac, l’ensemble des tirages possibles est
constitué des parties de E contenant exactement 𝑝 éléments de E.
On a :
𝑝 𝑛! 𝐴𝑝𝑛
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐶𝑛 = =
𝑝! (𝑛 − 𝑝)! 𝑝!

Exemple : On considère l’ensemble 𝐸 = {1, 2, 3, 4}

1) Les sous-ensembles de E constitués de 3 éléments sont


{1, 2, 3} ; {1, 2, 4} ; {1, 3, 4} ; {2, 3, 4}

L’ensemble des combinaisons de 3 éléments de E sont


Ω = {{1, 2, 3}; {1, 2, 4}; {1, 3, 4}; {2, 3, 4}}

Le nombre de combinaisons de 3 éléments de E est :


4! 𝐴34
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐶43 = = =4
3! (4 − 3)! 3!

2) Les sous-ensembles de E constitués de 2 éléments sont


{1, 2} ; {1,3} ; {1,4 } ; {2, 3} ;{2, 4} ; {3, 4}

L’ensemble des combinaisons de 2 éléments de E sont


Ω = {{1, 2}; {1,3}; {1, 4}; {2, 3}, {2,4}; { 3, 4}}

Le nombre de combinaisons de 2 éléments de E est :


4! 𝐴24
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐶42 = = =6
2! (4 − 2)! 2!

Exercice d’application
Combien de mains de 5 cartes peut-on former dans un jeu de 52 cartes.
Il s’agit de former des ensembles de 5 cartes prises parmi les 52 cartes.
Le nombre cherché est :
5
52!
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐶52 =
5! (52 − 5)!

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 11


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Exercice d’application
Combien de comités de 5 membres peut-on former dans une classe de 20 étudiants.
Il s’agit de former des ensembles de 5 étudiants prises parmi les 20 étudiants.
Le nombre cherché est :
5
20!
𝐶𝑎𝑟𝑑(Ω) = 𝐶20 = = 15504
5! (15 − 5)!

𝒑 𝒑
5. COMMENT UTILISER 𝒏𝒑 , 𝑨𝒏 , 𝑪𝒏 ?

Pour réussir un problème de dénombrement, il faut bien prendre son temps à la lecture et à la
compréhension du texte ainsi qu’au repérage des mots clés.
Les deux questions suivantes peuvent indiquer le mode de calcul à effectuer :

(1) Un élément peut-il figurer plus d’une fois dans une éventualité ?
(2) Si on change l’ordre des éléments qui composent une éventualité, obtient-on une
nouvelle éventualité ?

Ces deux questions sont équivalentes aux questions suivantes :


(a) Est-ce que les éléments peuvent se répéter dans la composition d’une éventualité ?
(b) Doit-on tenir compte de la disposition des éléments dans une éventualité ?

Le tableau suivant indique le mode de calcul à retenir :

Modes de Si on change l'ordre des éléments qui


calcul Un élément peut-il figurer plus composent une éventualité, obtient-on
d'une fois dans une éventualité ? une nouvelle éventualité ?
𝑛𝑝 Oui Oui
𝐴𝑝𝑛 Non Oui
𝐶𝑛𝑝 Non Non

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 12


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

II. TRIANGLE DE PASCAL ET BINOME DE NEWTON


1. Triangle de Pascal

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
𝑘
𝑛
0 𝐶00
1 𝐶10 𝐶11
2 𝐶20 𝐶21 𝐶22
3 𝐶30 𝐶31 𝐶32 𝐶33
4 𝐶40 𝐶41 𝐶42 𝐶43 𝐶44
5 𝐶50 𝐶51 𝐶52 𝐶53 𝐶54 𝐶55
6 𝐶60 𝐶61 𝐶62 𝐶63 𝐶64 𝐶65 𝐶66
7 𝐶70 𝐶71 𝐶72 𝐶73 𝐶74 𝐶75 𝐶76 𝐶77
8 𝐶80 𝐶81 𝐶82 𝐶83 𝐶84 𝐶85 𝐶86 𝐶87 𝐶88
9 𝐶90 𝐶91 𝐶92 𝐶93 𝐶94 𝐶95 𝐶96 𝐶97 𝐶98 𝐶99
10 0
𝐶10 1
𝐶10 2
𝐶10 3
𝐶10 4
𝐶10 5
𝐶10 6
𝐶10 7
𝐶10 8
𝐶10 9
𝐶10 10
𝐶10

𝑘 𝑘−1
∀ 𝑛 ≥ 0, ∀𝑘 ≥ 0, 𝑜𝑛 𝑎 ∶ 𝐶𝑛𝑘 = 𝐶𝑛−1 + 𝐶𝑛−1

Exemple
𝐶53 = 𝐶43 + 𝐶42 𝑒𝑡 𝐶96 = 𝐶86 + 𝐶85

𝑘 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
𝑛
0 1
1 1 1
2 1 2 1
3 1 3 3 1
4 1 4 6 4 1
5 1 5 10 10 5 1
6 1 6 15 20 15 6 1
7 1 7 21 35 35 21 7 1
8 1 8 28 56 70 56 28 8 1
9 1 9 36 84 126 126 84 36 9 1
10 1 10 45 120 210 252 210 120 45 10 1

Exemple
𝐶74 = 𝐶64 + 𝐶63 = 15 + 20 = 35

2. BINOME DE NEWTON

Soient 𝑎, 𝑏 deux réels, soit 𝑛 un entier naturel.

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 13


Chapitre 1 : Eléments d’analyse combinatoire Abdon Privat PAMBOU

Alors :
𝑛

(𝑎 + 𝑏)𝑛 = ∑ 𝐶𝑛𝑘 𝑎𝑘 𝑏 𝑛−𝑘


𝑘=0

Exemple : Développer suivant les puissances croissantes de 𝑥 l’expression :


4

(2𝑥 + 5) = ∑ 𝐶4𝑘 ×(2𝑥)𝑘 ×54−𝑘


4

𝑘=0

(2𝑥 + 5)4 = 𝐶40 (2𝑥)0 54 + 𝐶41 (2𝑥)1 53 + 𝐶42 (2𝑥)2 52 + 𝐶43 (2𝑥)3 51 + 𝐶44 (2𝑥)4 50

(2𝑥 + 5)4 = 54 + 1000𝑥 + 600𝑥 2 + 160𝑥 3 + 16𝑥 4

Exercice d’application
En utilisant la formule du binôme de Newton, calculer pour tout 𝑛 ≥ 1

1) 𝑐𝑛0 + 𝑐𝑛1 + 𝑐𝑛2 + 𝑐𝑛3 + ⋯ + 𝑐𝑛𝑛

2) 𝑐𝑛0 − 𝑐𝑛1 + 𝑐𝑛2 − 𝑐𝑛3 + ⋯ + (−1)𝑛 𝑐𝑛𝑛

3) 𝑐𝑛1 + 𝑐𝑛3 + 𝑐𝑛5 + 𝑐𝑛7 + ⋯ + 𝑐𝑛𝑛

4) 0𝑐𝑛0 + 𝑐𝑛1 + 2𝑐𝑛2 + 3𝑐𝑛3 + ⋯ + 𝑛𝑐𝑛𝑛

Cours de probabilité : Par Abdon Privat PAMBOU Page 14