Vous êtes sur la page 1sur 4

La reproduction sexuée chez les plantes sans fleur : Les cryptogames

Suite : Conclusion
Fucus vésiculeux 2n

Conceptacle femelle Conceptacle mâle


Phase diploïde
Embryon anthéridie (2n)
Oogone (2n)
(2n)

Cellule mère de Cellule mère de


Phase haploïde l’oogone (2n) l’anthéridie (2n)

Œuf fécondé
Réduction chromatique
(2n)

4 cellules 4 cellules
haploïdes (n) haploïdes (n)

Différentiation

8 oosphères 64 anthérozoïdes
n n

Fécondation

Cycle de développement chez le fucus vésiculeux :


Cycle diplophasique

La phase diploïde est plus longue que la phase haploïde réduite uniquement aux

gamètes mâles et femelles. La réduction chromatique est suivie directement de

la fécondation : Cycle diplophasique.


II- La reproduction sexuée chez la spirogyre :
La spirogyre est une algue verte filamenteux qui vit dans l’eau douce, son appareil végétatif
est formé par des cellules alignées sous forme d’un filament. (Doc -7-)
Membrane

squelettique
Cellule
Chloroplaste
Haploïde
Noyau
(n)
Cytoplasme
B C

Doc -7- : A- Photo de la spirogyre vue à l’œil nue, B et C vue au microscope optique

Quand les conditions de vie sont difficiles (Température augmente). La spirogyre commence
sa reproduction sexuée :

-Première étape(Doc -8-) : Fécondation

2 filaments de spirogyre, Un mâle haploïde et l’autre femelle haploïde se mettent en


juxtaposition l’un à côté de l’autre. Les cellules juxtaposées synthétisent le pont de conjugaison.

Le contenu de la cellule mâle (n) se déplace vers le contenu de la cellule femelle (n). Les deux
noyaux des deux cellules fusionnent par fécondation pour donner Un œuf fécondé diploïde (2n).

Filament mâle (n)

Pont de conjugaison

Filament femelle (n)

B C
A

Œuf fécondé (2n)

Doc -8- : A,B,C et D Photos montrant la fécondation chez la spirogyre

Doc-9- : Schéma montrant les étapes de la fécondation chez


la spirogyre
-Deuxième étape(Doc -10-) : Réduction chromatique

Doc -10- : La réduction chromatique et la germination du spore

-L’œuf fécondé (2n) subit directement après la fécondation, la mitose réductionnelle pour donner
une cellule à 2 noyaux haploïdes puis la mitose équationnelle pour donner une cellule à 4 noyaux
haploïdes, c’est la réduction chromatique.

Cette cellule à 4 noyaux subit la différentiation, 3noyaux dégénèrent et un seul reste pour former
le Spore (n).

Quand les conditions de vie sont favorables, le spore est activé et germe puis donne par mitose
un nouveau filament de spirogyre formé par des cellules allongées haploïdes (n).

Conclusion : Cycle de développement de la spirogyre