Vous êtes sur la page 1sur 99

Université Mohammed Seddik BENYAHIA Jijel

Faculté des Sciences et de la Technologie


Département d’Architecture

Master 1 architecture
Intitulé de la matière: INITIATION AUX DETAILS ET CORPS D’ETAT SECONDAIRES (CES)
Année Universitaire: 2019/2020
Cours n°05:
LES MENUISERIES
Fenêtres: Eléments de conception
Par Mme Djenette LAOUAR
INTRODUCTION

Les menuiseries est un ensemble des ouvrages de


remplissage et de fermeture des baies tels que les
fenêtres, portes-fenêtres, portes d’entrée et volets.

L’appellation « menuiseries » ne concerne pas


uniquement les ouvrages réalisés en bois, on l’emploie
également pour les menuiseries en aluminium, en PVC
ou métalliques.
1. Les fenêtres

La fenêtre : ouvrage placé dans une baie et servant à l’éclairage naturel et à l’aération.

a. La fenêtre isolante : fenêtre dont les


constituants présentent des caractéristiques
particulières limitant les échanges thermiques
entre l’intérieur et l’extérieur.
Ce type de fenêtre possède un double vitrage,
des cadres ouvrant et dormant ainsi que, des
joints périphériques d’étanchéité.
1. Les fenêtres
b. La fenêtre composée : ouvrage constitué de deux ou plusieurs
fenêtres superposées ou accolées.

• Une fenêtre à la française assemblée à une


allège menuisée (panneau plein ou vitré
intercalé entre la fenêtre et le plancher) qui
remplace le traditionnel mur d’allège.

• Une fenêtre surmontée d’une imposte (châssis


fixe ou mobile, vitré ou non, situé au-dessus
d’une fenêtre).
1. Les fenêtres
c. La double-fenêtre : Ensemble composé de deux fenêtres,
l’une mise en place au nu extérieur du mur, l’autre au nu
intérieur.
Ce dispositif souvent utilisé en réhabilitation permet
d’améliorer l’isolation thermique et surtout acoustique.

d. La fenêtre mixte : constituée de deux


matériaux différents (Exp: revêtir les
montants et les traverses en bois de la fenêtre,
sur leur face extérieure, d’un habillage en tôle
d’aluminium laquée) .
1. Les fenêtres

e. La fenêtre cintrée : fenêtre dont les traverses hautes


dormante et ouvrante sont courbes.

f. Le bloc-fenêtre ou bloc-baie : ensemble préfabriqué


constitué d’une fenêtre ou d’une porte-fenêtre, d’un
encadrement, des dispositifs de condamnation
(serrures, crémones…) et dans certains cas des
fermetures (volets battants ou volets roulants).
1. Les fenêtres
g. Le châssis : ouvrage fixe ou mobile composé
de montants et de traverses.

Le châssis est dormant quand il est fixé à la


maçonnerie et, ouvrant lorsqu’il est mobile.
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• Le dormant ou cadre dormant : élément fixe de la fenêtre qui est, le plus souvent,
solidaire de la maçonnerie dans laquelle il est installé.
• Le vantail appelé aussi ouvrant ou battant: cadre mobile d’une menuiserie.
L’ouvrant ou cadre ouvrant : partie mobile de la fenêtre.
• Le montant : toute pièce verticale d’un châssis. On
distingue différents types de montants:
• Le montant dormant
• Le montant ouvrant
• Le montant de battement
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• La traverse : toute pièce horizontale d’un châssis. Comme pour les montants
on distingue la traverse dormante et la traverse ouvrante

• Le jet d’eau ou rejet d’eau : pièce


horizontale de petite section rapportée sur le
côté extérieur de la traverse basse d’un
vantail.
La forme particulière du jet d’eau permet de
rejeter les eaux de pluie en direction de l’appui
de la baie.
détail d’un angle de fenêtre à la française en bois
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• La pièce d’appui : traverse basse dormante, scellée sur le
rejingot de l’appui.

• La goutte d’eau ou larmier : gorge horizontale située sous la pièce d’appui de la


fenêtre, côté extérieur. Elle empêche l’eau de pluie d’atteindre la pièce d’appui.

• La gorge de récupération : destinée à récupérer les gouttelettes d’eau provoquées


par la condensation intérieure, communique avec l’extérieur par de petits orifices.
• Le couvre-joint : petite baguette en bois ou profilé métallique (ou plastique)
destinée à masquer le joint intérieur périphérique de la liaison menuiserie
maçonnerie.
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• La feuillure : entaille périphérique ménagée
dans le cadre de la fenêtre et destinée à
recevoir le vitrage.
• La parclose : petite baguette en bois ou
profilé de faible section en métal ou en PVC
servant à maintenir le vitrage dans les
feuillures d’un châssis ouvrant ou dormant.
• Le petit bois : baguette horizontale ou verticale en bois,
métal ou PVC, mise en place dans les châssis vitrés des
fenêtres et des portes-fenêtres.
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• Le mouton : arrondi en demi-cercle usiné sur le
bord d’un montant ouvrant de fenêtre en bois.
Ce montant appelé battant mouton s’emboîte, à la
fermeture de la fenêtre, dans la gueule-de-loup du
montant ouvrant opposé;

• La gueule-de-loup : gorge demi-ronde usinée sur le bord d’un montant ouvrant. Ce


montant appelé également gueule-de-loup reçoit le battant mouton.
Ce type de fermeture est, de nos jours, réservé, aux fenêtres non isolantes à simple
vitrage.
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• La noix : languette d’un montant de rive de
fenêtre et de porte-fenêtre en bois.
En position fermée, la noix s’emboîte dans la
contre-noix du montant dormant.

• La contre-noix : gorge usinée sur le bord d’un montant dormant et destinée à


recevoir la noix du montant de rive.
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• La fourrure : pièce verticale ou horizontale assemblée au cadre dormant d’une
fenêtre ou d’une porte-fenêtre et liée à la maçonnerie.
La fourrure appelée aussi tapée d’isolation permet d’augmenter l’épaisseur totale de la
fenêtre afin d’assurer la mise en place de l’isolant thermique.
Suivant la position de la fenêtre par rapport au mur, on distingue deux types de
fourrures: La fourrure extérieure et la fourrure intérieure
2. Constitution type d’une fenêtre extérieure
• Le précadre : bâti dormant dont les dimensions sont celles de la baie dans
laquelle il est fixé.
Sa largeur correspond à l’épaisseur de l’isolant thermique. Surtout utilisé pour la
mise en place des menuiseries en aluminium.
3. Le vitrage
Le vitrage : remplissage en verre des châssis ouvrants et des châssis dormants des
fenêtres et des portes-fenêtres. On distingue plusieurs types de vitrages :

• Le verre simple ou simple vitrage : vitrage qui,


constitué d’une seule épaisseur de verre, assure
uniquement une fonction d’éclairement.
Il est de moins en moins utilisé pour vitrer les fenêtres.
3. Le vitrage
• Le double vitrage ou vitrage isolant : vitrage
composé de deux feuilles de verre solidarisées
sur leur pourtour par un profilé intercalaire
métallique.

L’épaisseur de la lame d’air qui sépare les deux


plaques varie de 10 à 16-mm environ. La
présence de la lame d’air améliore les
performances d’isolation thermique du vitrage.
3. Le vitrage
• Le double vitrage de sécurité : double vitrage dont
un des deux côtés est un verre feuilleté. En cas de
bris de verre, les éclats restent collés sur le film.

• Le double vitrage phonique appelé aussi vitrage


asymétrique : double vitrage dont un des deux
verres est plus épais que l’autre.

Cette caractéristique permet d’améliorer l’isolation


acoustique en atténuant le niveau des bruits extérieurs.
3. Le vitrage

• Le verre armé : verre comportant un fin treillis métallique noyé dans son
épaisseur.

• Le verre trempé : verre spécial dont le mode de fabrication le rend moins coupant
en cas de rupture et aussi plus résistant aux chocs.
3. Le vitrage
• Le verre feuilleté : vitrage constitué de deux feuilles de verre collées entre elles
par l’intermédiaire d’un film plastique très résistant en butyral de polyvinyle
(PVB) de 0,4mm d’épaisseur.

• Le carreau : élément en verre d’une fenêtre ou d’une porte-fenêtre.

• Le survitrage : vitrage rapporté sur un simple vitrage


existant de manière à créer un double vitrage. Le survitrage
mis en place dans un cadre en PVC ou en aluminium peut
être fixe ou ouvrant.
4. Les différents types de fenêtres
• Fenêtre à la française; appelée
aussi fenêtre ouvrant à la
française ou fenêtre battante

• Fenêtre à soufflet; appelée châssis à


soufflet ou abattant : fenêtre à un vantail
ouvrant vers l’intérieur par rotation
autour d’un axe horizontal placé en
bordure de la traverse basse.
4. Les différents types de fenêtres
• Fenêtre oscillo-battante ou fenêtre à
double ouverture; fenêtre à un ouvrant
disposant de deux modes d’ouverture
différents : à la française et à soufflet.

• Fenêtre basculante; fenêtre dont le vantail


pivote autour d’un axe horizontal médian.
La moitié supérieure du vantail s’ouvre
toujours vers l’intérieur.
4. Les différents types de fenêtres
• L’œil-de-bœuf; fenêtre basculante de forme
circulaire qui équipe également les lucarnes.

• Fenêtre pivotante; fenêtre dont le


vantail pivote autour d’un axe
vertical médian.
4. Les différents types de fenêtres
• Fenêtre coulissante; fenêtre équipée
d’un ou deux ouvrants se déplaçant
par translation horizontale

• Fenêtre de toit; fenêtre mise en place


dans les toitures. Ce type de fenêtre
s’ouvre soit par rotation autour d’un
axe horizontal, soit par projection.
4. Les différents types de fenêtres
• L’oriel ou le bow-window;
ensemble de menuiseries disposées
en saillie sur un mur de façade.
REFERENCES ET BIBLIOGRAPHIE

Bâtiment, conception, mise en œuvre, normalisation, D. Didier et al, NATHAN/VUEF, 2002.


La conception du détail en architecture, Edward, Modulo, 2012.
Les éléments des projets de construction, 11 éme édition, E. Neufert, DUNOD, 2014.
Détails d’architecture, Mittage, Eyrolles, Paris, 1991.
Technologie de la construction des bâtiments, J.PUTATI, ed Eyrolles.
Université Mohammed Seddik BENYAHIA Jijel
Faculté des Sciences et de la Technologie
Département d’Architecture

Master 1 architecture
Intitulé de la matière: INITIATION AUX DETAILS ET CORPS D’ETAT SECONDAIRES (CES)
Année Universitaire: 2019/2020
Cours n°06:

LES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION


POUR LES CORPS D’ÉTAT SECONDAIRE (CES)

Par Mme Djenette LAOUAR


1. LA MAÇONNERIE

1-1 La maçonnerie de brique :

On distingue :
- La maçonnerie non portante: lorsqu’elle est utilisée comme remplissage dans
une ossature en béton armé ou en métal. Les seules charges qu’elle supporte sont
son poids propre et éventuellement le poids des appareils accrochés aux murs.
-La maçonnerie portante : lorsque des charges autres que son poids propre
peuvent être appliquées à la maçonnerie.
1. LA MAÇONNERIE

1-1-1. Les types des briques :

a- La brique creuse : est le type le plus utilisé, fabriqué en terre cuite, il existe
deux types:
- La brique creuse classique :

- La brique alvéolaire : plus épaisse et offre notamment de


bonnes performances en matière d'isolation thermique.
1. LA MAÇONNERIE
b- La brique de parement: appelée brique de façade,
est davantage utilisée en extérieur pour sa touche décorative.
Fabriquée en terre cuite ou en matériaux reconstitués.

c-La brique réfractaire: utilisée dans la construction de fours ou de cheminées


en raison de sa résistance aux fortes températures (jusqu'à 1 700 degrés).
Grâce à son excellente inertie thermique, elle chauffe et se
refroidit lentement.
1. LA MAÇONNERIE

1-2. Les revêtements murs et plafonds

- Les enduits : extérieurs et intérieurs, sont rôle de constituer un revêtement qui


peut accomplir plusieurs fonctions :
- Protection aux intempéries dans les murs extérieurs
- Protection à l’usager
- Fini soigné
1. LA MAÇONNERIE
1-3. Revêtement de sol :
les sols carrelés peuvent être :
- Scellés : fixés par un mortier de pose, les carreaux
sont posés a bain de mortier sur un support.
Les types de carrelage :
Granito monocouche Granito bicouche la dalle de sol

Compacto Granite Marbre


- Collés : fixés directement sur le support par une mince couche de colle.
2. La menuiserie :
Les fenêtres et les portes sont des éléments
de menuiserie réalisés en bois ou en
profilés métalliques ou en aluminium.
3. La peinture :
la peinture joue un grand rôle dans le fini du bâtiment, elle peut jouer d’autre rôle
tels que : la protection contre l’usure, l’étanchéité, la protection contre le feu,
l’anticorrosion, la réflexion pour l’éclairage intérieur, etc……
Les produits de peinture:
- Peinture à l’huile : à base d’huile, elles se délayent a l’essence légère. La
résistance à l’usure est bonne ainsi que l’imperméabilité a l’eau. Elles sont
utilisées surtout sur des supports bois et métal.

- Peinture à l’eau : ce type de peinture est délayé dans l’eau et est utilisé
surtout sur les maçonneries. Le film de finition est rigide et pas lessivable.

- Peinture aux résines : Elles sont lessivables et résistent bien aux intempéries.
Le domaine d’utilisation est bien large.
4-La plomberie sanitaire:
Les fenêtres et les portes sont des éléments de menuiserie réalisés en bois ou en
profilés métalliques ou en aluminium.
4-1. L’eau potable :
Branchement: Le branchement s’effectue par une conduite particulière
d’alimentation en eau d’un immeuble.
Il comprend le robinet d’arrêt et le compteur qui seront situés a l’entrée de la
propriété.
- Conduite en fer galvanisé: ce type de conduite est utilisé traditionnellement dans
les tracé enterrés et ayant des diamètres important.
- Conduite en cuivre :
On les trouve en deux sorte de qualités :
-Type écroui : livré en pièces droite, ce type est indiqué pour les tracés rectilignes.
-Type recuit : livré en couronnes, ce type est indiqué pour les parcours sinueux.
L’assemblage par raccord soudé est le plus courant pour les conduites en cuivre
4-2. Evacuation des eaux usées et pluviales :

- Plastique (PVC) : c’est le type le plus utilisé, facile a manoeuvrer, montage


rapide et simple;
- Amiante de ciment
- Fonte
- Ciment comprimé
5. L’ELECTRICITE :
L’installation électrique doit suivre les dispositions administratives et techniques
des organismes tels que le ministère de l’habitat ainsi que la société nationale
d’électricité et du gaz SONELGAZ,
L’installation doit répondre aux besoins de la sécurité et du confort.
- Branchement : cette phase comprend : -Le branchement au réseau général -
L’installation du compteur, l’ouvrage est réalisé par SONELGAZ.
- Tableau d’abonné : cette phase comprend : - le disjoncteur différentiel - les
disjoncteurs modulaires de protection des circuits;
- Réseau de distribution intérieur : cette phase comprend tous les circuits
spécialisés : éclairage, prises, etc…
- Les conduites (Gaines) :
Tous les câbles conducteurs doivent être installés à l’intérieur d’une conduite
adéquat, le cheminement des conduites réservés au prise de confort passeront par
le plancher, et ceux d’éclairage passeront par le plafond.
- Les conducteurs : sont en cuivre et isolés en PVC coloré dans la masse, la
section du conducteur reste a définir suivant l’application.
Les sections recommandées pour le logement sont les suivants :
-Circuit d’éclairage………………………………………….…..1.5 mm2
-Circuit de prises de confort………………………………..……2.5 mm2
-Circuit spécial machine a laver……………………………..…..4 mm2
-Branchement individuel (compteur/tableau d’abonné) ………...6 mm2
- La couleur des câbles: Elle est importante, elle suit une règle établie suivant le
rôle joué par le conducteur dans le circuit (phase, neutre, retour ..), le respect de
cette règle est fondamental pour la vérification et l’entretien.
- Les boites d’dérivation et les boites d’appareillage :
- Les boites de dérivation sont des éléments servant a
l’accès des conducteurs encastrés, pour une éventuelle
attente ou pour une dérivation.

-Les boites d’appareillage servent de support aux appareils


tels que : interrupteurs, prises, etc..
6- CHAUFFAGE :

Le chauffage dans le bâtiment consiste à assurer le confort d’hiver par l’installation


d’une source de chaleur.
Le système de chauffage le plus fréquent est le chauffage a eau chaude (90° C) dont
l’installation est composé des parties suivantes : chaufferie (chaudière), réseau de
distribution, corps de chauffe (les radiateurs).
6- CHAUFFAGE :
La chaufferie : la chaufferie abrite le matériel
nécessaire a la production d’eau chaude, qui doit
être transportée vers les locaux a chauffer, tout en
assurant l’efficacité et la sécurité
Les conduits de fumée :
les caractéristiques des
cheminées doivent être
déterminées de façon a
assurer une bonne
évacuation des produits
de combustion.
Les corps de chauffe (radiateurs) :
Leur fonction est chauffer un local. Il existe divers types, dont les radiateurs en fonte
et en tôle d’acier sont les plus utilisés.
La puissance et le nombre des corps de chauffe sont définis suivant la dimension des
locaux ainsi que leurs déperditions.

Canalisation :
Tubes utilisés : pour les canalisation de chauffage
central, on utilise de préférence les tubes en acier noir
galvanisé, les tubes en cuivre sont aussi utilisé;
7- L’ETANCHEITE :
Cet ouvrage a pour rôle la protection de la toiture terrasse contre la pénétration
d’eau tout en assurant :
-Une bonne résistance aux intempéries
-Une isolation thermique
-Une bonne résistance mécanique aux action dérivées de ses propres déformations,
et de la circulation des personnes
Le procédé le plus répandu en Algérie est l’étanchéité multicouche placé sur une
dalle flottante fractionnée en béton (Forme de pente).
Etanchéité multicouche :
REFERENCES ET BIBLIOGRAPHIE

Bâtiment, conception, mise en œuvre, normalisation, D. Didier et al, NATHAN/VUEF, 2002.


La conception du détail en architecture, Edward, Modulo, 2012.
Les éléments des projets de construction, 11 éme édition, E. Neufert, DUNOD, 2014.
Détails d’architecture, Mittage, Eyrolles, Paris, 1991.
Technologie de la construction des bâtiments, J.PUTATI, ed Eyrolles.
La technique du bâtiment tous corps d’état, H. Duthu, Le Moniteur, Paris 1994
Réussir la qualité dans la construction, Socotec, Le Moniteur, Paris 1991
Mise en œuvre des réseaux techniques de distribution : Eau, électricité, gaz, froid,
télécommunications, Jean-Pierre Gyéjacquot, Le Moniteur, 2016
UNIVERSITÉ MOHAMMED SEDDIK BENYAHIA JIJEL
FACULTÉ DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE
DÉPARTEMENT D’ARCHITECTURE

Master 1 architecture
Intitulé de la matière: INITIATION AUX DETAILS ET CORPS D’ETAT SECONDAIRES (CES)
Année Universitaire: 2019/2020
Cours n°07:

L'ERGONOMIE ET LE PROJET
ARCHITECTURAL
Par Mme Djenette LAOUAR
1. DÉFINITION DE L'ERGONOMIE

L’ergonomie consiste à adapter le travail, les outils et l’environnement à l’homme. Ce qui


est ergonomique est donc ce qui est adapté.

« L'ergonomie est de l'étude scientifique la relation entre l'homme et ses moyens, méthodes et
milieux de travail. Son objectif est d'élaborer un corps de connaissances qui, dans une
perspective d'application, doit aboutir à une meilleure adaptation à l'homme des moyens
technologiques de production, et des milieux de travail et de vie."
Congrès international d'ergonomie, 1969
2- UNE DISCIPLINE MULTIPLE, GÉNÉRALISTE, ...

Du grec, ergon, le travail et nomos, la loi, ensemble science et méthodologie.


L’ergonomie s’attache à comprendre comment gérer l’activité humaine.

L’ergonomie en réfère simultanément à


nombre de disciplines scientifiques sur le
fonctionnement humain telles la psycho-
sociologie, la physiologie,... et utilise
diverses techniques telles l’ingénierie,
l’informatique, l'architecture...
3- L’ERGONOMIE: À QUOI SERT-ELLE?
Amélioration du bien-être et de la productivité
Des processus de travail ergonomiques constituent les conditions premières du bien-être des
utilisateurs durant l’exercice de leur activité professionnelle.

Un agencement du travail adapté aux capacités et


aux besoins des utilisateurs réduit les
sollicitations physiques, ralentit l’apparition de la
fatigue et augmente la motivation.
Tous ces éléments ont une influence positive sur
la qualité, le rendement et la productivité du
personnel.
4- ERGONOMIE DU TRAVAIL & ERGONOMIE D'USAGE

A- L'ergonomie d'usage:
Vise à adapter les objets et outils à des utilisateurs hors situation de travail.

• Contexte : l'utilisateur peut choisir d'utiliser l'objet ou l'outil. Il poursuit des buts qu'il s'est
lui même définit.
• Caractéristique : rechercher la facilité d'utilisation par une population très variée et sans
savoir-faire particulier.
• Domaines proches : design et marketing.
• Méthodologie : Tests utilisateurs, études statistiques, questionnaires, etc.
4- ERGONOMIE DU TRAVAIL & ERGONOMIE D'USAGE

B- L'ergonomie du travail:
Vise à adapter les moyens de production aux opérateurs,

• Contexte : obligation d'usage dans le cadre de tâches prescrites.


• Caractéristique : rechercher la performance, la fiabilité et la sécurité dans l'utilisation de
moyens par une population disposant d'un savoir-faire particulier relatif à un métier.
• Domaines proches : organisation du travail, management, prévention hygiène et sécurité.
• Méthodologie : Observations des situations de travail, collectes de données sur la production,
entretiens, co-conception avec fournisseurs ou service méthode, simulations, etc.
LA ROUE DE L’ERGONOMIE

La fonction de l’ergonomie peut être mise en évidence à


l’aide d’une représentation simple.
La roue de l’ergonomie est subdivisée en trois parties: le
centre, le cercle de l’action et le cercle de la réaction.
LES FACTEURS IMPORTANTS DE L’ERGONOMIE
C’est des caractéristiques qui sont plus ou moins modifiables comme:
• le niveau de formation
• la dextérité
• l’expérience
• la condition physique

L’anthropométrie (dimensions du corps humain) est un élément


particulièrement important des caractéristiques non modifiables. Elle
tient un rôle prépondérant lors de l’aménagement des postes de travail

Dans ce contexte, la physiologie humaine (musculature, squelette, appareil locomoteur, dépense


énergétique, biorythme) revêt une importance similaire.
LES FACTEURS IMPORTANTS DE L’ERGONOMIE

LE POSTE DE TRAVAIL

Un poste de travail optimal combine les positions assise et debout, ce qui s’avère très bon pour la
circulation, la musculature et l’appareil locomoteur. Un tel poste de travail contribue fortement au
bien-être du personnel.
DE L'ERGONOMIE EN PROGRAMMATION

L’ergonomie se positionne naturellement en phase de programmation, en assistance à maitrise


d’ouvrage, grâce à l’analyse des situations de travail qui permet de définir les besoins des
utilisateurs futurs.

Cette analyse permet d'identifier les caractéristiques du


fonctionnement existant à reconduire ainsi que les
dysfonctionnements auxquels il faut répondre dans le
futur bâtiment.
ERGONOMES ET PROGRAMMISTES

L’ergonome est très proche du métier de programmiste, mais ne réalise pas, à la différence de ce
dernier, les études de sites et de bâtiment, les études de faisabilité techniques, etc.

L’ergonome participe à l’élaboration du programme en s’appuyant sur:


• L’analyse des situations de travail et d’usages.
• L’analyse des besoins, fondée sur des observations et des entretiens.

Intégrer un ergonome dans des projets d’architecture facilite la prise en compte des besoins des
utilisateurs dans la conception des espaces de travail et de vie.
L'ERGONOMIE ET L'ÉCHELLE HUMAINE

Les espaces aménagés sont conçus pour que


l’homme puisse s’en servir ou s’y déplacer à
son aise.

L’anthropométrie est l’étude des proportions et des mensurations du corps humain. C’est le contenu
scientifique majeur de l’ergonomie.

Son application aboutit à la suppression des gestes inutiles, à une amélioration du confort, de la
sécurité, et de l’efficacité.
L'ERGONOMIE ET OUVRAGES DE RÉFÉRENCE

Au milieu du XXe siècle, Le Corbusier étudie les proportions du


corps humain pour mettre en œuvre un milieu de vie dans lequel
on se sent bien, qui respecte l’échelle humaine.

Le Corbusier construit et représente sa grille sur la silhouette


d'un homme debout, levant un bras. Toutes les mesures du corps
permettent de déterminer les dimensions nécessaires aux
activités de l’homme.
L'ERGONOMIE ET OUVRAGES DE RÉFÉRENCE
Sa réflexion sur le comportement de l'homme, sur l'équilibre
des volumes, de leurs dimensions et proportions l'amène à
établir une grille de mesures s'appuyant sur le "Nombre d'Or".

Il construit sa grille par rapport aux différentes parties du corps humain et l'appelle "le Modulor".
L'ERGONOMIE ET OUVRAGES DE RÉFÉRENCE
Les Éléments des projets de construction est un ouvrage de référence en architecture de Ernst
Neufert. Publié pour la première fois en 1936, il comporte de nos jours 36 éditions allemandes ou
encore 18 traductions dans d'autres langues. Il est édité par Dunod et Le Moniteur.
ERGONOMIE ET LES SERVICE ADMINISTRAIFS
LES SERVICES ADMINISTRATIFS

L’organisation de services de type administratif est


extrêmement diversifiée et l’ampleur des besoins,
variable.

L’ensemble des types de locaux normalement utilisés et qui


sont nécessaires aux activités de gestion d’une installation,
comprennent des bureaux, des salles de réunion et des locaux
techniques.
ERGONOMIE D’ARCHITECTURE
Organisation spatiale

Le modèle, ergonomique permet :


- D’agrandir la surface de travail et d’y intégrer les outils essentiels, en respectant les principes de
l’ergonomie;
- De densifier l’occupation des espaces disponibles;
- De faciliter la gestion des postes de travail;
Par souci de rationalisation des m2, un espace peut être dévolu à plusieurs types d’activité. Il est
alors important de les identifier et de simuler l’organisation de la transition d’une activité à une
autre (déplacement possible du matériel, des personnes…).

Exemple : une salle de restauration d’une maison de retraite devient aussi une salle d’animation.
VISITER DES SITUATIONS DE RÉFÉRENCE
Il est souvent convenable de pouvoir observer le
fonctionnement d’un autre projet, existant et livresque, ayant
des caractéristiques communes avec tout ou partie de son
propre projet : nature de l’activité future, des populations
utilisatrices, des espaces et leurs fonctionnement, ...

Avec l’analyse du site (situation, accessibilité, données


climatique, les points de repères et d’appelle, le rapport plein
et vide, les façades urbaine,…),et l’analyse du bâtiment (les
plans, les coupes, les façades, étude du confort, la
circulation, l’organigramme du projet, le programme,…)
OBJECTIF
Avoir des éléments de comparaison pour mieux se projeter dans l’avenir, et pouvoir valider des
options techniques ou organisationnelles, lever des questions soulevées avec la maîtrise d'ouvrage
(MOA), l’architecte ou les utilisateurs...

Ce travail d’analyse d’un projet de référence est à réaliser le plus tôt possible, idéalement en
amont de la programmation, pour que le maximum d’éléments soit intégré au programme.
MERCI
Université Mohammed Seddik BENYAHIA Jijel
Faculté des Sciences et de la Technologie
Département d’Architecture

Master 1 architecture
Intitulé de la matière: INITIATION AUX DETAILS ET CORPS D’ETAT SECONDAIRES (CES)
Année Universitaire: 2019/2020
Cours n°08:

LES MISSIONS DE LA CONCEPTION


ARCHITECTURALE

Par Mme Djenette LAOUAR


LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

Ce contenu est repris du journal officiel, il a pour objectif de fixer et de


clarifier toute les phases à quelque détails prés, après:

 Le contact avec le maitre d’ouvrage,

 L’élaboration du programme, et

 La connaissance du site,

Ces phases relèvent de:


LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

- La mission « Esquisse ».

- La mission « Avant projet ».

- La mission «Projet d'exécution ».

- La mission « Assistance dans le choix de l’entrepreneur».

- La mission « Suivi et contrôle de l’exécution des travaux».

- La mission « Présentation des proposition de règlement».


LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

- L’ESQUISSE :
Est une représentation volumétrique à l’échelle de 1/100e,
1/200e ou de 1/500 suivant la taille du projet, précisant le parti
architectural proposé (les documents graphiques).

- Elle comprend les indications relatives à l'implantation de l'ouvrage,


aux accès, aux espaces et aux conditions de mitoyenneté.

- L'esquisse est complétée par une note explicative sur les partis de
base adoptés ainsi qu'une estimation approximative du coût de
l'opération, à partir d'un devis quantitatif sommaire (les pièces écrites).

- La mission esquisse est menée sur la base du programme présenté


par le Maître de l'Ouvrage.
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

- Avant projet :

Est l'étude sommaire chiffrée d'une solution d'ensemble permettant de


réaliser le programme arrêté.

Cette étude comprend :


- Le plan d'aménagement (1/100e ou 1/200e),
- Le plan d'implantation (1/100e ou 1/200e),
- Le plan de masse (1/100e, 1/200e ou 1/500e),
- Les élévations des façades principales (1/100e)
- Les coupes transversales et longitudinales (1/100e),
nécessaires à la compréhension du projet.
- Les variantes définissant les différentes solutions techniques
possibles de constructions ( structure,…..).
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

Elle comprend en outre :

- La notice descriptive et justificative de la ou des solutions (s) envisagée (s),


- La note de calcul définissant les descentes de charges,
- Le tableau comparatif des surfaces par rapport au programme arrêté,
- La définition des lots, techniques,

Ainsi que toute autre information, s'inscrivant dans les limites de cette
mission, et nécessaire à une meilleure appréciation de la conception et
du fonctionnement du projet.

La mission "Avant-projet" est finalisée par la présentation du dossier


correspondant au Maître de l'Ouvrage, pour approbation.
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

Par ailleurs, après approbation de l'Avant-projet par le Maître de


l'Ouvrage, le Maître d'oeuvre :

- Arrête, en relation avec le laboratoire désigné par le Maître de


l'Ouvrage et avec le concours de l'organisme chargé du contrôle
technique de la construction (CTC), sur la base du plan de masse
fourni dans l'Avant-projet, le programme des essais et sondages à
effectuer au titre de l'étude des sols;

- Assure le contrôle et l'interprétation des résultats géotechniques


fournis par l’étude ;
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

- Assiste le Maître de l'Ouvrage dans l'élaboration du dossier relatif à la


demande de permis de construire ;

- Introduit, pour le compte du Maître de l'Ouvrage, la demande de


permis de construire auprès des services compétents.
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

- LE PROJET D’EXÉCUTION:

Constitue l’étude descriptive, explicative et justificative des


dispositions techniques proposées comprenant le dossier technique de
l’ouvrage divisé en lots et tranches. Cette étude comprend:

- Les pièces écrites.

- Les pièces graphiques.


LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

1. LES PIÈCES ÉCRITES:

 Cahiers des prescriptions techniques,


 Devis descriptif global et par lot,
 Devis quantitatif et estimatif global et par lot avec tableau récapitulatif,
 Planning d'exécution des travaux tous corps d‘état.

2. LES PIÈCES GRAPHIQUES :

 Plan de situation,
 Levés topographiques du terrain,
 Plan de terrassement côté avec profils en long et en travers (1/50e),
 Plan de masse et des aménagements extérieurs (1/200e),
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

 Plan d'implantation avec indication précise des différents niveaux et


des côtes de fondation projetées, du tracé des canalisations et des
branchements divers, des voiries, des abords et des plantations
(1/200e),
 Plans de chaque niveau avec indication des réserves de passage
des canalisation;" diverses d'alimentation ou d'évacuation, ainsi que des
différents appareils dont l'installation est prévue (1/50e),
 Plans de fondations (1/50e),
 Plans de couvertures avec pentes (1/50e),
 Elévations des façades (1/50e),
 Coupes transversales et longitudinales (1/50e),
 Plans des aires de circulation et parking (1/200e),
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

 Plans des aménagements extérieurs, murs de soutènement,


circulation piétons, terrasses, jardins, clôture et autres mobiliers urbains,
 Plans et profils des évacuations des eaux pluviales et usées avec
indication des canalisations (1/100e),
 Plans d'implantation des espaces verts avec indication des espèces
végétales,
 Plans des regards et branchements (1/20e).

Ainsi que tout autre document, s'inscrivant dans les limites de


cette mission, et nécessaire à une meilleure appréciation de la
conception et du fonctionnement du projet.
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

- DES PIÈCES ANNEXES :

 Les plans de détails de tous les lots avec note de calcul à l'appui y
compris ceux de voiries et réseaux divers avec les détails de
raccordement aux réseaux extérieurs notamment :
 Plans des distributions d'eau en précisant l'emplacement des
bouches d'incendies avec éventuellement les réservoirs d'eau (1/50e),

 Plans généraux des distributions électriques avec indication des


sections principales des réseaux et des emplacements des appareils,

 Caractéristiques des éléments des tableaux de répartition et de


protection, ainsi que celles du transformateur,
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

 Eventuellement, les plans d'alimentation en gaz, de chauffage, de


climatisation, des installations téléphoniques et de sonorisation,

 Plans de détails des menuiseries intérieures et extérieures, des


ferronneries, des sanitaires et des éléments répétitifs ou particuliers.

 Plans de détails des fondations des ossatures et des maçonneries,

 Plans de détails des clôtures, au besoin,


LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

 Systèmes constructifs et procédés techniques particuliers


comprenant :
 Les documents graphiques,
 Les notes de calcul,
 Les procédés de mise en œuvre,
• Les agréments ou avis techniques spécialisés,

Ainsi que tout autre document, s'inscrivant dans les limites de


cette mission, et nécessaire à une meilleure appréciation de la
conception et du fonctionnement du projet.
Le dossier d'exécution est soumis à l'approbation du Maître de
l'Ouvrage suivant un planning établi à cet effet.
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

4- La mission «Assistance dans le choix de l’entrepreneur »,


consiste à la demande du Maître de l'Ouvrage à :
- Préparer le dossier de consultation ou d'appel à la concurrence,
- Assister le maitre de l’ouvrage dans l’analyse et l’évaluation de l’offre.
- Assister le maitre de l’ouvrage dans la négociations.
- Assister le maitre de l’ouvrage dans la Mise au point définitive
du marché.

5- Suivi et contrôle de l’exécution des travaux: consiste à


- Respecter les clauses du marché par l'Entrepreneur.
- Assurer le suivi, (…).
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

6- Présentation des propositions de règlements: consiste pour la


Maître d'oeuvre à:
- Documents contractuels et attachements.
- Paiements.
- Révisions des prix et des pénalités, (…).
LES MISSIONS DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

SCHEMA DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

PHASE DU CONTRAT
Maitre de l’ouvrage Terrain

Architecte

Contrat préliminaire
Esquisse

CONCEPTION
Avant projet

Projet d’exécution
Avis des services concernés

EXECUTION
Réalisation

Réception

Mise en fonction
DETAIL DES TROIS PHASES DE LA CONCEPTION ARCHITECTURALE

DEFFINITION DES OBJECTIFS

Reflet de plusieurs tentatives pour arriver


Programme fonctionnel métrique.

SITE: TERRAIN D’ASSIETTE


Caractéristiques (Morphologie, Orientation, Forme,
Contraintes Urbanistiques)

ANALYSE DE LA PROBLEMATIQUE
Teste de solutions, EX: Analyse d’exemples résultat par

ESQUISSE
organigrammes

à l’objet désiré
OBJECTIFS ET INTENTIONS ARCHITECTURALES

ESQUISSE
Options du types de relations fonctionnelles
- options formelles.
- Options constructives.
ESQUISSE APPROUVEE

PRECISIONS DES DONNEES DU PROJET

STRUCTURE ET AVANT PROJET PRECISION


MATERIAUX ARCHITECTURAL URBANISTIQUE

AVANT PROJET

AVANT PROJET
AVANT PROJET APPROUVE

DOSSIER D’EXECUTION

ARCHITECTURE GENIE CIVIL CORPS D’ETATS


SECONDAIRES (C.E.S)

DESCRIPTIF ESTIMATIF

PROJET ENVOYE AU MAITRE D’OUVRAGE.

PROJET D’EXECUTION
MERCI