Vous êtes sur la page 1sur 4

TD : Série 1 Hydrostatique : (Equation manométrique – Action de l’eau sur une surface plane et

gauche – Equilibre des corps immergés - Translation et rotation de masses de liquides)

Exercice I – 1 : Déterminer la variation d’un volume V = 28.32 [dm3] d’eau à 27°C, soumis à une
augmentation de 20.7 [bars].

T (°C) 0 4.4 10.0 15.6 21.1 26.7 32.2 37.8


1/T(GPa) 1.98 2.04 2.10 2.16 2.20 2.24 2.27 2.28
Quelle pression P doit-on appliquer à ce fluide à 25°C pour réduire son volume de 1,25 %.

Exercice I – 2 : Calculer la pression manométrique en bars en A


due à la dénivellation du mercure, de densité 13.57 dans le
manomètre en U.

Exercice I – 3 : On considère la figure ci-contre contenu en tube en U


et raccordé à un réservoir. On demande :
1) Déterminer la valeur de x (position du point C) sachant que h =
20 [m], d = 0.5 [m] et que la pression relative au point D vaut
9.104 [Pa]. On donne :
mercure = 13.6 103 [kg/m3] - eau = 103 [kg/m3]
2) Le manomètre en D indique maintenant la pression 5.104 [Pa].
Déterminer la hauteur h dans le réservoir.

Exercice I – 4 : Une porte rectangulaire AB de 3.6 [m] de haut et de 1.50 [m] de large est placée
verticalement et pivote autour d’un point situé à 0.15 [m] au-dessous de son centre de gravité G. La
hauteur totale d’eau est de 5.0 [m]. On demande :
1) Quelle est la valeur de force horizontale de l’action de l’eau sur la porte.
2) Quelle est la valeur de son bras de levier par rapport à G.
3) Quelle est la valeur de la force horizontale à appliquer au bas de la porte pour qu’elle reste en
équilibre.

1
Exercice I – 5 : Calculer la force résultante FAB et FCD et la profondeur de chaque point d’application due
à l’action de l’eau sur la surface rectangulaire de 3m × 6m en AB et CD.

Exercice I – 6 : On considère une vanne segment de rayon r = 20 [m] et de largeur b = 5 [m] située au-dessus
de la digue d’un barrage (voir figure ci-contre). On désire
A
déterminer l’action de l’eau sur la vanne considérée comme une
surface gauche. On demande :
1) Déterminer la valeur de FH composante horizontale de la
force F agissant sur la vanne.
2) Calculer le volume du prisme droit de section OAB et de O
hauteur b.
3) Calculer le volume du cylindre de section OAB et de
hauteur b.
4) En déduire la valeur de FV composante verticale de la B
force F agissant sur la vanne.
5) Quelle est la valeur de la force F agissant sur la vanne ?
6) Quelle est la valeur de hP profondeur du point
d’application de la force F ?

Exercice I – 7 : Une pierre pèse 54 [kg] à l’air et 24 [kg] quand elle est immergée dans l’eau. Calculer le
volume de la pierre et sa densité.

Exercice I – 8 : On pèse dans de l’eau un objet en forme de prisme de 25 [cm] d’épaisseur, 30 [cm] de
large et de 50 [cm] de long et on trouve 6 [Kg]. Quel est son poids et sa densité ?

Exercice I – 9 : Une boîte cubique de 50 [cm] de côté, à moitié remplie


d’huile, est accélérée uniformément le long d’un plan incliné de  = 30°
avec l’horizontal. Quelle est la pente de la surface libre et la hauteur du
fluide sur le côté gauche.
Accélération uniforme a = 2 [m/s²] ; huile = 800 [kg/m3] et g = 9.81 [m/s²]

Exercice I – 10 : Un réservoir cylindrique ouvert de 3 [m] de haut et de 1 [m] de diamètre, contient 2 [m]
d’eau. Si le cylindre tourne autour de son axe (a) quelle vitesse angulaire constante peut-on atteindre
sans renverser d’eau ? (b) Quelle est la pression au fond du réservoir en C (milieu de la base) et D (bord
de la base) quand  = 10.0 [rd/s]?

2
TD : Série 2 : Cinématique et Dynamique : (Equation de continuité – Ecoulements plans
irrotationnels - Ecoulements en milieux poreux – Equation de Bernoulli – Théorème d’Euler)
Exercice II – 1 : Ecoulement hyperbolique
Le champ des vitesses d'un fluide est donné par : ( et  sont des constantes)
(𝑥 − 𝛼 𝑡) 𝑦
⃗ ( 𝑡) =
𝑉 𝑒⃗⃗⃗𝑥 − 𝑒⃗⃗⃗⃗𝑦
𝛽 𝛽
1) Montrer que les lignes de courant sont des hyperboles.
2) Déterminer l’équation des trajectoires et représenter sur un dessin l'allure de quelques trajectoires.
3) Écrire les équations des lignes d'émission.

Exercice II – 2 : Ecoulement plan irrotationnel


Soit la fonction F(x, y) définie comme suit ou a et b sont des réels :
𝒃
𝒙 (𝒙𝟐 − 𝟑 𝒚𝟐 )
𝑭 (𝒙, 𝒚) =
𝒂𝟐
1) Montrer que cette fonction peut représenter la fonction potentielle d’un écoulement plan.
2) Déterminer l’équation des lignes de courant.
3) Montrer que l’écoulement est irrotationnel.
4) Quel est le débit qui s’écoule entre les deux points A et B de coordonnées A (a, 0) et B (2a, a) ?
𝟐 √𝟑
5) Soit le point 𝑪 ( 𝒂 , −𝟐𝒂). Montrer que les points A et C appartiennent à une même ligne de
𝟑
courant et calculer la vitesse d’écoulement de cette ligne de courant.
6) Calculer les composantes du vecteur accélération 𝛾.

Exercice II – 3 : Ecoulement en milieu poreux


Une paroi en béton de longueur infinie et d’épaisseur b
= 16.0 [m] repose sur une couche perméable d’épaisseur
t = 15.0 [m] et de perméabilité k =1.5 x 10-3 [cm/s] (voir
figure ci-contre). Les niveaux d’eau de part et d’autre de
la paroi sont H1 = 8.0 [m] et H2 = 2 [m]. On cherche:
(i) le débit d’infiltration par mètre de paroi ;
(ii) les valeurs et le tracé de la pression exercé par
l’eau sous la semelle A-I.
Les distances entre les points sont données ci-dessous
sous forme de tableau :

Points A B C D E F G H I
s [m] 1.0 2.1 2.4 2.5 2.7 2.3 2.0 1.0

Exercice II – 4 : Ecoulement milieu poreux et vérification du phénomène de renard


Le barrage en béton de la figure ci-dessous repose sur une couche de sable non cohésif dont le
coefficient de perméabilité est k = 2.10-3 [cm/s]. Le réseau des lignes,  et , déterminé par la méthode
analogique, est représenté sur la même figure

1
(i) Déterminer le débit d’infiltration sous le barrage par mètre de largeur et par jour.
(ii) Déterminer la sous-pression aux points a, b et c indiqués sur la figure.
(iii) Evaluer le gradient hydraulique de sortie au contact du pied de sortie aval du barrage. Y’a-t-il
risque de formation de renard ? Justifiez votre réponse.
(iv) En déduire le coefficient de sécurité vis-à-vis du phénomène de renard si la masse volumique
du sable saturé au contact du pied aval est de 21.5 kg/m3.

Exercice II – 5 : Une plaque recourbée dévie un courant d’eau de 15 [cm] de diamètre


de  = 60°. Pour une vitesse de jet de 55 [m/s] vers la droite, calculer la valeur des
composantes de la force exercée sur la plaque recourbée (en admettant qu’il n’y a pas
de frottements).

Exercice II – 6 : Un coude convergent de 45°, de 80 [cm] de diamètre en


amont, de 40 [cm] en aval, est parcouru par de l’eau avec un débit de
750 [l/s] sous une pression de 2.0 [kg/cm²]. En ne tenant pas compte des
pertes de charge éventuelles, calculer la force exercée par l’eau sur le
coude convergent.

Exercice II - 7: Vidange d’un réservoir à section constante


Un réservoir de section droite S constante, contient une
hauteur d’eau initiale h0. Pour procéder à la vidange de ce
réservoir, on ouvre l’orifice de section s, situé au niveau de
sa base inférieure. On note h = h(t) la hauteur de lʹeau dans le
réservoir à lʹinstant t. On supposera que l’eau est un fluide
parfait incompressible.

1) En effectuant un bilan massique, montrer que : ‐ S dh = Q dt, où Q désigne le débit s’échappant


du réservoir à l’instant t.
2) Déterminer le débit Q à l’instant t, en fonction des sections S et s, de la pesanteur g et de h,
hauteur d’eau dans le réservoir à l’instant t.
3) En procédant à la séparation des variables, déterminer lʹéquation différentielle gouvernant la
variation de h = h(t).
4) Résoudre cette équation différentielle afin de déterminer la variation de h en fonction du temps.
Déterminer le temps T0 nécessaire pour effectuer la vidange complète du réservoir (temps
nécessaire pour vider complètement le réservoir).