Vous êtes sur la page 1sur 202

OPQUAST : LE GUIDE

DE CERTIFICATION
Maîtrise de la qualité en projet Web
Bonnes pratiques 2020
Version du guide : 4.03

1 // OPQUAST – MAÎTRISE DE LA QUALITÉ EN PROJET WEB - LE GUIDE DE CERTIFICATION


REPRODUCTION ET DIFFUSION STRICTEMENT INTERDITE
AVANT-
PROPOS
Ce Guide met à votre di
sposit
ion l
es infor
mations nécessai
res pour vous
pr
éparerau passagedelacerti;cat
ion Opquast«⇢
Maît
risedel aqual
it
ée nproj
et
Web».Vousyt rouver
ez:

• Pl
usieur
schapit
resdepr ésent
ation del
aquesti
on del
aqual
itéweb,del
a
méthodologi
eOpquastetdeleursaspect
scl
és,

• Les240bonnespr
ati
quesqual
itéweb,avecl
eur
sobj
ect
ifsàconnaî
tre,

• Ungl
ossai
redest
ermesouexpr
essi
onscl
ésàmaî
tri
ser
.
Coupl
éavecl aplat
eformedef or
mati
on,l
egui devousper
met
trademont
eren
compétencesetdeprépar
erl
’examendecert
i;cat
ion.

2/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
TABLEDESMATI
ÈRES

AVANT-
PROPOS.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.2
Tabl
edesmat
ièr
es.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.3

CRÉDI
TSETLI
CENCE.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
5
Di
rect
ionetcondui
tedupr
ojet
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.5
Li
cence.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
6
Cr
eat
iveCommons,dequois’
agi
t-t
-il?.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
7

IASSURANCEQUALI
TÉWEB.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.8

1.LESFONDAMENTAUXDELAQUALI
TÉWEB.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.9
1.
1.Y’
aduboul
ot!
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.9
1.
2.Unedé;ni
tion.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
10
1.
3.Qual
itéetmanagementdel
aqual
ité.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.11
1.
4.VPTCS:unmodèl
epourl
aqual
itéweb.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.12
1.
5.Unout
ildecommuni
cat
ion.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.13
1.
6.Tr
ansver
sal
ité.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
13
1.
7.Unmodèl
eUXetUI
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
14
1.
8.Unmodèl
epourcompr
endr
elaval
euraj
out
ée.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
16
1.
9.Gouver
nanceetcompr
éhensi
ondusect
eur
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
17

2.LESBONNESPRATI
QUESOPQUAST.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.18
2.
1.Tr
adui
rel
emodèl
esurl
eter
rai
n..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.18
2.
2.At
eli
ersqual
itéwebpr
ésent
iel
s..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.19
2.
3.At
eli
ersOpquas
tenl
igne.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.20
2.
4.Appr
opr
iat
iondur
éfér
ent
ieletdur
abi
li
tédesbonnespr
ati
ques.
21

3/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
2.
5.Tr
ansver
sal
ité,socl
efondament
aletexcel
lence.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.22
2.
6.Opquas
tetaccess
ibi
li
téuni
ver
sel
le.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.23
2.
7.Lepr
ojetOpquast:unécosyst
èmepourl
aqual
itéduWeb.
..
..
..
..
.25

3.UN RÉFÉRENTI
EL,DESUSAGES.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.26
3.
1.Del
’ar
tisanatàl
’i
ndust
riel
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.26
3.
2.Lepr
ocessusdeconcept
iondessi
tes.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.27
3.
3.Consol
iderl
ecahi
erdeschar
ges.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
28
3.
4.L’
audi
t.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
29
3.
5.Sui
vietpr
ocessusdeconcept
iondessi
tes.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.29
3.
6.Pr
otot
ypage,wi
ref
rami
ng.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.30
3.
7.Cr
éat
iongr
aphi
que.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.30
3.
8.I
ntégr
ati
onHTML/
CSS.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
31
3.
9.Choi
xetdépl
oiementd’
un⇢
CMS.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.31
3.
10.Dével
oppement
s..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.32
3.
11.Aspect
sédi
tor
iaux.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.33
3.
12.For
mat
ion.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.33
3.
13.Cer
ti;cat
ion.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
33

4.MAÎ
TRI
SEDESRI
SQUESETASPECTSÉCONOMI
QUES.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.35
4.
1.Mat
uri
tédusect
eurweb.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.35
4.
2.I
dent
i;cat
iondesr
isques.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.36
4.
3.Pr
évent
iondesr
isquesetopt
imi
sat
ion.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.36
4.
4.Éval
uat
iondescoût
setval
ori
sat
iondesmét
ier
sduWeb.
..
..
..
..
..
..
36

5.CERTI
FICATI
ON DECOMPÉTENCES.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
39
5.
1.Unsocl
etr
ansver
salpourl
enumér
ique.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.39
5.
2.Cer
ti;cat
iondecompét
encesqual
itéweb.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
40
5.
3.Réf
érent
ieldecompét
ences.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.40

I
IBONNESPRATI
QUES.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
44

4/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CONTENUS.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.45
DONNEESPERSONNELLES.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.52
E-
COMMERCE.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
61
FORMULAI
RES.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.76
I
DENTI
FICATI
ON ETCONTACT.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
89
I
MAGESETMEDI
AS.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
97
I
NTERNATI
ONALI
SATI
ON.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.104
LI
ENS.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.108
NAVI
GATI
ON.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.116
NEWSLETTER.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.126
PRÉSENTATI
ON.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.130
SÉCURI
TÉ.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.138
SERVEURETPERFORMANCES.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.148
STRUCTUREETCODE.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.155

I
IIGLOSSAI
RE.
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
..
.164

5/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CRÉDI
TSETLI
CENCE

Di
rect
ionetcondui
tedupr
ojet

Éli
e Sl oïm estPr ési dentetf ondat eurde l a soci été Opquast .Il
diri
gel epr ojetdepui ssacr éat ion.Consul tant ,aut eur,format eur
etconf ér enci er ,i
lint er
vientdansdenombr eusesmani festati
ons,
entrepr isesetcur susdef ormat ionenFr anceetàl ’
étranger:Csun
San Di ego,Chancel leri
e du Pr emi er Mi ni stre Bel ge,Par isweb,
Conf oo Mont real,Wor l
d Usabi li
tyDay,Webdesi gn I nternat i
onal
Festival,Open dat a on t he Web Londr es,a11y Québec,exper t
aupr èsdu f orum desdr oitsdel ’inter net,ex- membr edu Consei l
d’Admi nistr
ation del ’ISOC ( Int
ernetSoci ety) .Pr i
x du mei l
leurconf érencierau
SisQual( CNITl aDéf ense) .Conf ér encierd’ honneuràa11yQuébec( 2013,2016) ,
DevConMaur it
ius.Exper tdel acr éat i
onder éfér ent iel
s,ilanot ammentt ravaillé
surlapr oducti
on desRGAA 1et2,desbonnespr atiquesOpquastqual itéweb,
SEO etOpen Dat a,etdenombr euxaut resr éfér ent ielspubl icsoupr ivés.Aut eur
depl usieurscentainesd’ articlessurl aqual itéweb,i lestl ’
aut eurdul ivreQual ité
We betdume mentoSi tewe b:l esbonne spr at
ique s,etl epr éf acierdesouvr agesCSS2
deRaphaëlGoet ter,Er gonomi eWe bparAmél ieBoucher ,Car dSor tngdeGaut
i ier
Barrère et Ér i
c Mazzone, I nté
grat ion We b :l es bonne s pr ati
que s de Cor inne
Schill
inger,Éc o-
conc e
pt ion :l e s115 bonne spr atique s,parFr édér ic Bordage chez
Eyrolles,et 60 r ègles d’ or pour r éussirs on s ite we b par J ean- Mar c Har dy et
JacquelineLéo Lesage( 5eédi ti
on)chezDunod etEc ri
repourl eWe bparMur iel
GanichezDunod.

LaurentDeni sestconsul tant,expertaccessibil


itéetf ormat eur
chez Opquast .Titulair
e d’ un DEA d’histoi
re cont emporaine en
Sorbonne,ilal ongtempsexer cécommeensei gnant .Rédact eur
enchefdupr ojetOpenWeb,i lapubl i
édet rèsnombr euxar t
icles
surcestechnol ogies.Saconnai ssanceetsapr atiquedesnor mes
etdesspéci;cat ionsen f ontl ’
un dest ouspr emi ersspéci
alistes
fr
ancophonessurl esst andardsdu Web.I lestl ’un desauteur s
des Réf érentiels génér aux d’ accessibil
ité pour l es
administ
rations1et2( RGAA)etl epr éfacierdeRé ussi
rsonsitewe bave cXHTMLe t
CSS parMat hieu Nebra etd’ Intégrat
ion Web :l esbonnespr at
ique sde Corinne
Schi
lli
nger,éditéchezEyroll
es.

6/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Li
cence
Le modèl
e VPTCS,lesli
bel
lésde bonnesprat
iquesetl
eurregroupementsous
for
medecheckl i
stssontplacéssousli
cenceCC BY-
SA 4.
0dite«At t
ribut
ion –
Part
agedanslesmêmescondi t
ions4.
0».
Lesexpli
cati
ons,objecti
fs,moyensdemi seenœuvre,moyensdecontr
ôleetavis
de l’
expert sont pl
acés sous li
cence CC BY-NC-SA di
te « At
tri
but
ion – Pas
d’ut
ili
sat
ioncommer ci
ale–Partagedansl esmêmescondi
tions4.
0».
Ler
est
edescont
enuspr
ésent
ésestl
apr
opr
iét
édel
asoci
étéOpquast
.
I
lestst
rictementint
erditderepr
odui
ret
outou par
tiedu gui
deou del
apl
ate-
f
ormedef ormati
onetd’examen.
Ilestst
rict
ementi
nter
ditdet
ransmet
treoudepubl
ierdescapt
uresdescont
enus
etdugui dedef
ormati
on.

Cr
eat
iveCommons,dequois’
agi
t-t
-il?
Simplesàut i
lisereti nt
égréesdanslesstandardsduWeb,cesaut ori
sat
ionsnon
exclusi
vesper met tentaux ti
tulai
resde droi
tsd’autori
serl e publi
cà effect
uer
cert
ainesutili
sat i
ons,touten ayantla possi
bili
téder éserverl esexpl
oitati
ons
commer ci
ales,l esœuvr esdérivéesou l
e degré de l
ibert
é( au sensdu logiciel
li
bre).
Sour
ce:ht
tp:
//f
r.cr
eat
ivecommons.
org/

7/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
PREMI
ÈREPARTI
E

IASSURANCEQUALI
TÉWEB

8/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CHAPI
TRE1

1.LESFONDAMENTAUXDELA
QUALITÉWEB

1.
1. Y’
aduboul
ot!
Expl
iquezàunuti
lisat
eurd’I
nter
netquevousêt
esunpr
ofessi
onneldel
aqual
ité
webetilvousr
épondrainvar
iabl
ement:
«Ilyadu boul ot!»I nternetestd’uneut il
itéimmensedepui sdenombr euses
années.Ilnousdonneaccèsàunequant i
téénor medecont enusetdeservices.
Le Web d’ aujourd’
huiesti n;nimentpl us riche que cel
uid’ i
ly a quelques
années.Pour t
antl aperception gl
obal
edel aqual it
éwebn’ estpassibonneque
cel
apourl esut i
li
sateurs.Alorsqu’enest
-ilexactement?
Ilyaquel quesannées,etnot ammentl orsquelespr écédentesver si
onsdul i
vr e
qualité Web etdu gui de de cer ti
;cati
on Opquastsontsor t
ies,un internaut e
habituéàf réquenterlesgr andssi teswebdepr esse,d’e-commer ceou d’autres
sit
es r enommés etf réquentés pouvai tavoirl’
impr ession que la quali
té était
plutôt bonne. Les gr os déf auts étaient assez r ares. Ces gr ands s ites
fonctionnaient plutôt bien,i ls étai
ent uti
les,ut i
li
sés et souvent appr éciés.
Inversement ,les pet
its si
tes dot és de moyens net t
ementmoi ns impor t
ant s
contenai entdenombr euxdéf auts.
Ques’
est
-ilpasséaucour
sdesder
nièr
esannées?

• Ledébi
tdesconnexi
onsestbi
enmei
ll
eurqu’
ilyaquel
quesannées.

• Lacompat
ibil
ité,quiét
aitunegrandedif;cult
é,estdevenuebeaucouppl
us
si
mpleàgérer–not ammentavecleresponsi
vedesign.

• L’
e-commer
ceacont
inuédesedével
oppereti
lapr
ouvésar
ent
abi
li
té.

• Laproducti
on descontenusetl
’expér
ienceut
ili
sat
eursontmai
ntenantdes
suj
etsconnusetprati
qués.

• De nouvell
estechnol
ogiesuniversel
les(
UTF-
8,HTML5,et
c.)ontr
empl
acé
destechnol
ogi
esquil’
étaientmoins.

9/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Auvudecesquel quesobservati
ons,laqual i
tédecessi tes,etmêmedet ousles
si
tes,auraitdûconsi dér
ablements’ améli
orer.Al or
s,oui,c’estsansdout el ecas
pourlespet i
tssi
tes(associ
ations,f
reelances,clubssporti
fs,petitesboutiques…).
Il
spar t
aientdet rèsbasetdeser reursgrossièresétai
entt rèsfr équent
es.Mai s
depuis, l
es systèmes de gest ion de cont enu et la cul ture web se sont
démocr at
isés.
Maisla qual
ité des si
tesne s
’estt
ouj
our
s pas amél
ior
ée massivement
.Voici
quel
quesobservat i
onsquirésumentcequis’
estpasséau cour
sdesder ni
ères
années.

• La quantité de publi
cit
é sur l
es sit
es est t
oujours aussi consi
dér
abl
e,
insupport
able pour beaucoup,au poi
ntque l es bl
oqueurs sontdevenus
incontour
nables⇢
;

• Lespr
ati
quespubl
ici
tai
ressontdepl
usenpl
usi
nvasi
ves.

• Les s
ites envoi
ent des quant
ités de données énor
mes,supér
ieur
es à 2
mégaoctetsenmoyenne.

• Lessitespr
ati
quentl
e sui
vi,voi
rel
’espi
onnage desi
nter
naut
esà gr
ande
échel
le.

• Lagest
iondescookiesenEuropeai mposéuncli
csuppl
émentair
eauniveau
d’
uncontinent
,etlanavigat
ionnécessi
teungr
andnombr ed’
étapes.

• LeRGPD ( Règlementeuropéen surl


apr
otect
ion desdonnées)estentr
éen
vigueur,maiscelaaajoutéunecouchesuppl
ément ai
redecompl exi
tépour
lesutil
isat
eurs.

• Ler
espectder
ègl
esmi
nimal
esd’
accessi
bil
itén’
estt
ouj
our
spasassur
é.

• Lesuj
etdel’écoconcept
ion es
ten tr
ain d’
arr
iversurledevantdel
ascène
maisl
essi
tesetapplicat
ionssontdeplusenplusénergi
vor
es.
Fi
nalement ,et alors que nous publ i
ons une nouvel le versi
on des bonnes
prati
quesetdenouveaux cont enusdédi ésà l’
amélioration du Web,ilsembl e
quelami seenappl i
cationdesoncont enusoitplusquej amai sd’act
ual
ité.Al
ors,
oui,ily avai
tdu boul ot,i
ly a du boulot,eti
ly aur a cert
ainementdu boul ot
pendantencor equelquesannées.

1.
2. Unedé;ni
tion
Nousvouspr
oposonsl
adé;ni
tionsui
vant
e:
« La quali
té web repr
ésent
el ’apt
itude d’
un ser
vice en l
igne à sat
isf
air
e des
exigencesexpli
cit
esouimplici
tes.»
Cet
tedé;ni
tionestt
rèsr
iched’
ensei
gnement
s.

10/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Toutd’abord,elle va nous condui
re à dét
erminer,de lafaçon l
a plus
préci
sepossible,lesattent
esetexi gencestel
lesqu’el
lessontformulées
parlesut
ili
sateurs.
• Ell
e va égal
ementnouscondui re à al
lerau-delà de l
’expl
ici
te en nous
demandant quel l
es sontles bonnes prat
iques que les util
isat
eurs ne
saventpasf or
cémentf or
muler( exi
gencesimpl i
cit
es)mai squin’ en sont
pasmoinsper ti
nentes.
• Pour;nir,el
levanousaideràdé;nirlemanagementdelaqual
itéweb,
quiregr
oupel ’
ensembl
edesact
ivi
téspermet
tantd’
éval
uer
,d’
amélior
eret
degaranti
rlaqualit
éweb.

1.
3. Qual
itéetmanagementdel
aqual
ité
Ilexist
euneconf usi
onfr
équenteent
relanotiondequal it
é,quiestsubjecti
veet
qui varie sui
vant l
es i
nter
locut
eur
s et le point de vue,et les opérati
ons
d’améliorat
ionetdemanagementdel aqual
ité,quisontquantàel l
estoutàf ai
t
objecti
ves.
Voussavez parexpér i
ence qu’ilestt rèsdi
f;cil
e de se pr
ononcerde mani ère
formel l
esurl aqual i
téd’un siteweb.Pourun mêmesi teetun mêmescénar io
d’util
isati
on,cer t
ainsut i
li
sateursaur ontuneexpér i
encet rèsposit
ive,d’autres
trèsnégat i
ve,etcepourdesr aisonsquisontsouventt rèspersonnell
es.Certains
util
isateursaccorderontdel ’
impor tanceàcertai
nsaspectsquiserontt ot
alement
ignorés pard’ autres.Ilsuf;tpar fois d’
un peti
tdétailpourt ransformerune
expér i
encer éussi
eenécheccompl et.
D’unpoi ntdevuepr ofessionnel,nousnepouvonspasnousposerl aquesti
onde
cett
e mani ère.En pr atique,nous al l
ons donc devoi
r passer d’une notion
subject
ive,l
aqual i
té,àunensembl ed’opér
ati
onslesplusobj
ectivespossibl
e,qui
nousper mettrontdel’appr éhender:lemanagementdel aqualité.Celavanous
conduireà:

• mesur
er,éval
uer
,est
imer
,obj
ect
iverl
eni
veaudequal
ité;

• l
egér
er,l
’amél
ior
eretl
emet
tresouscont
rôl
e;

• gar
ant
ir,cer
ti;eretassur
erl
aqual
ité.
Vousn’ at
t ei
ndr ezpasLA qual itéweb,carcetobject
ifnepeutpasêt r
eattei
nt,et
c’
esttantmi eux.Celas i
gni;equemêmel or
squevousaur ezfaittoutcequevous
pouviez,ilr ester
at ouj
oursd’ aut
resmoyenspoursat i
sfai
re encore mi
eux les
uti
li
sateur s( s
id’ aventure vous r
encontrez un si
te web quine peutpas êt re
amélioré,c’estsansdout equevousr egardezmal ).Vousavezdoncdu t ravai
l
pourquel quesannées.
La qual
itéweb estun obj
ect
ifquinepeutpasêt
reattei
nt,maisl
escontenus
pr
ésentésici
-mêmesontdesoutil
squivousper
mett
rontdevousenappr
ocher.

11/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
À parti
rde maintenant,lorsque l’on vous demandera siun si
te estbon ou
mauvais,vousrefuserezder épondr eetvousexpl i
querezàvotreinterl
ocuteur
qu’i
lestdet out
ef açon possibl
edel ’
améli
or er
.Vousévi t
erezai
nsil esdébats
sansréponsesurlaqualitéd’uns i
tewebetposer ezef
;cacementlaquest i
onde
sonmanagement .

1.
4. VPTCS:unmodèl
epourl
aqual
itéweb
Ilestdi f;ci
leder ésumercequ’ estla quali
téweb en quel quesmot stantel le
touche dessect eursvar i
ésetdest hématiquesnombr euses.C’estpourtantce
qu’Éli
e Sl oï
m etÉr ic Gateau ontf aiten 2001 :ils ontconçu un modèl e qui
synthétiselesat tentesdesut i
li
sateurs;naux,quiexpl iquetrèssimplementl es
qualit
és at tendues dans un si te et quif our
nit une vi si
on transversal
e de
l’
ensembl edesmét i
erscont ri
buantàl aqual i
téweb.C’ estlemodèl eVPTCS( pour
visi
bil
ité,per cepti
on,techni que,contenusetservices)
.

Lemodè
leVPTCS(
Eli
eSl
oïme
tEr
icGat
eau–2001)

• Lavis
ibil
itédési
gnel
’apt
ituded’
un s
iteàêt
rer
encont
réparsesut
ili
sat
eur
s
pot
entiel
s.

• Lapercept
ionrepr
ésent
esonapt
itudeàêt
reut
ili
sabl
eetcor
rect
ementper
çu
parsesuti
li
sat
eurs.

• Lat
echni
queconcer
nesonapt
itudeàf
onct
ionnercor
rect
ement
.

• Lescont
enusr
ecouvr
entl
’apt
itudeàdél
ivr
erdel
’i
nfor
mat
iondequal
ité.

• Eten;n,lesservi
cesdéter
minentsonapti
tudeàpr
oposer
,accompagner
,et
/
ougénérerlaréal
isat
iondeser
vicesdequal
ité.

12/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
1.
5. Unout
ildecommuni
cat
ion
Formul
ésent er
mesencorepl
ussi
mples,c’
est
-à-
direenadoptantlepoi
ntdevue
d’unut
ili
sat
eur;nal
,cel
anouscondui
tauxformulati
onssui
vantes:
«Jeveuxtr
ouverfac
ile
me ntl
es i
te,j
eveuxunenavi
gat
ionagré
able
,jeveuxqueles
ite
f
onct
ionnec
orr
ecte
me nt,e
tjeveuxdescont
enuse
tdesse
rvic
esdebonnequal
it
é.»
Lemodèl eVPTCSn’ apaspourvocat ion dedécrir
el aréali
téavecprécisi
on :i l
s’agi
ts i
mpl ementde modéliserde mani èr
e synthét
ique les enj
eux des sit
es
Internetetdesservi
cesen l
igne.Lemodèl edoitêtreutil
isécommeun out ilde
communi cati
onquipermetd’expl
iquerrapidementcequ’ estunsiteetàquoii l
sert.
Voi
ciquel
quesut
ili
sat
ionscl
ass
iquesdumodèl
e.

• Expli
queràun achet eurdes i
tel esdi
ffér
entsmét
ier
squiserontimpli
qués
dansl a product
ion de son si
te etlessujet
squidevrontêt
retrai
téspour
servi
rcor r
ectementsesut i
li
sateurs.

• Dé;nirlaréparti
tiondesresponsabi
lit
ésentre,d’unepar t
,unpr est
atair
equi
assurelaréal
isati
onetprendàcet i
tredesresponsabil
itéssurlavisibi
li
t é,l
a
percept
ionetl atechni
que( VPT)
,et,d’aut
repart,unachet eurdes i
tequiest
cli
entetdoitent héori
eassumerl esresponsabil
itésenmat ièr
edecont enus
etservi
ces(CS).

• Fair
euner evuedeconcept
ion pourvéri;erquel ’
ensembl edespointsont
ététrai
tésycompri
sdansleursimplicat
ions(parexempl e,cel
apeutêtrela
dé;niti
ondur ôl
eetdel
achargeassociéeàl aproducti
ondecont enus,oula
revuedesmoyensàconsacr
eràl avi
sibil
itésurt
roisans).

• Rappelou explicati
on à cer
tai
ns acteurs de l
eurrôl
e dans l
e processus
(cr
éationdevaleurajoutéeContenusetSer vi
cesoumiseàdisposi
tiondel a
valeurajout
éeVisibi
li
té,Cont
enusetPer cepti
on)
.

• Lemodèl eVPTCS estpar t


icul
ièr
ementadapt épourexpliquerett r
aiterles
sujet
s d’un si
te web de mani ère synthétique.Mai si
ls’ avèr
ei nsuf;sant
lor
squ’i
lf aut descendre de mani ère précise dans l
es spéci;cati
ons de
quali
té.Danscecas ,commevousl ever rezpl usloi
n,lesbonnespr atiques
quali
tésontnet t
ementpl usadaptées.

1.
6. Tr
ansver
sal
ité
Lapr emièreparti
culari
tédecemodèl erési
det outd’
aborddanssatransver
sali
té.
Il ne s’agit pas de pr ivi
légi
er une appr oche spéci
;quement technique,
ergonomi que,édit
orial
eoudédi éeauréférencement.Ils’
agi
tdetrait
ertousces
aspectsdef açonéquili
bréeetmesurée.

13/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Surleplandesactivi
tésweb,voicicer
tai
nsdessect
eur
s,mét
ier
souact
ivi
tésque
peutrecouvr
irchacunedes5r ubri
quesdumodèle:


tie
rse
tac
teur
sduWe
b

*L’accessibili
téaux personneshandi capées,tell
equ’ el
leestdécl i
néedansl es
standards i nter
nati
onaux, n’ est pas ment ionnée ici. C’est aussi un sujet
tr
ansver sal, qui couvre pl usieurs exigences. Elle r egroupe des critèr
es
ergonomi ques,techniquesetédi tor
iaux,c’est
-à-direl
escol onnesP,TetC.

1.
7. Unmodèl
eUXetUI
Laquali
téweb,cen’estpasseulementl
aquali
tédel
’i
nter
faceweb.I
lyaunevi e
avantetapr
èsl’
int
erface.Laquali
téwebper
çueparl
esint
ernaut
esc’estaussi:

• cequisepasseavantlavisi
t e:notammentàt raverslavisi
bil
itédusit
edans
les support
s en l
igne (
sites exter
nes,mot eurs de recherche,outi
ls de
syndicati
on)ouhorsli
gne(publici
tés,car
tesdevisi
te);

• cequisepasseapr èslavisi
te:parexemplelorsquel’
int
ernaut
eapasséune
commandeou envoyéunedemandeder enseignementsetaensuitequi
tté
le site. L’
envoi de la commande et l a réponse à la demande de
renseignements auront un impact important sur la per
cept
ion qu’a
l’
util
isateurdelaqual
itédusit
e.

14/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Tr
oisgr
ande
sphas
es:avant
,pe
ndante
tapr
èsl
avi
sit
e

Lesi tewebn’exi
s t
equel orsqu’ilestcompr isdansun processusquiinclutdes
phasesen amonteten aval .Laphased’ accèsàl ’
int
erf
acepeutêt retoutàf ai
t
limitée.C’
estle cas de certai
nes appli
cations quine sontut i
li
sées que t
rès
brièvement dans le courant d’un processus quicompor te des phases t
rès
longuesenamontouenaval .
Le modèl e VPTCS estégal ementt rèspr atique pourcompr endr ela di f
fér ence
entre l ’expér i
ence ut ilisateur ( UX), qui pr end en compt e l a totali
t é de
l’
expér ience VPTCS,et l ’
interface util
isat eur ( UI)quise l i
mi te aux aspect s
ergonomi ques, t echni ques et édi tori
aux de l ’i
nterface. La per ception, l a
techniqueetl escont enussontdesconst ruct i
onsquicor respondentàl avi sion
des cr éateur s de sites .L’ util
isateur per çoitces t roi
s élément sà l af oi s,de
mani èr e globale.Pourl ui,le site web estun mél ange d’int erface visuelle,de
fonctionnementt echni que etde cont enus.Cet t
e dernière obser vation mont re
quel esgr aphi stes,lesdével oppeur setl espr oduct eursdecont enun’ ontd’ autre
choix que de t r
availler ensembl e pour pr odui re des si t
es web de qual ité.
Graphi quement ,l e modèl e per metde di scer nert rèss i
mpl ementl a di f
fér ence
entrel ’interface utili
sat eur( useri nterface,UI )composée d’ élément sl i
és à l a
percept ion à l at echni que etaux cont enus,etl ’
expérience ut ili
sateur ( user
eXper ience,UX)quii nt ègr etoutcequisepasseavantl epassagesurl ’i
nt erface
(l
avisi bili
té)ett outcequisepasseapr ès( lesser vices).

Lemodè leVPTCSpe r
me tdedi
ff
ére
ncie
rtrè
sc l
air
eme
nt
l
’expé
rie
nc eut
il
isat
eur(UX)del’
int
erf
aceuti
li
sate
ur(
UI)
.

Contrairementàl aquasi-totali
tédesaut resmodèl esux,celui
-cinesepenche
passurl esémot i
ons( plaisi
r,at t
achement ,grati
tude…)mai sseulementsurl e
succèsde mi ssionsde base.C’ estd’ail
leur slar ai
son pourlaquell
ele modèle
VPTCS n’ apaspour;nal i
tél ’
atteint
edel ’excel
lence.Lemodèl eVPTCS estun
modèl eexpérienceut i
li
sateurUXnonémot ionnel.Maisilper
metdedi f
férenci
er
l’
expérienceutil
isateur(UX)del ’
inter
faceut ili
sat
eur( UI
).

15/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
1.
8. Un modèl
e pour compr
endr
e l
a val
eur
aj
out
ée
Le modèl e VPTCS per metégal ementde met tre en évidence la valeuraj outée
d’un s ite web pour ses ut il
isat
eur s. Cette val eur ajoutée se concent re
essent iell
ementsurdeuxaspect s:lescont enus( C)etl esservices(S).Lesaut res
attent es(V,P,T)sontàl afoi
sf ondament alesetsecondai r
es.Fondament ales,car
sansel lesles iten’att
eindra passesobj ecti
fs.Secondai res,carcequicompt e
par -dessustout ,cesontl escontenusetl esser vi
ces.D’ unecer tai
nemani ère,les
critères de visibil
ité,de perception etde t echni que n’ontd’ impor t
ance qu’ à
traver sl eur capacité à met t
re en val eur les cont enus et services du si t
e.
Aut rementdi t ,sanscontenusouser vicesdequal ité,lesiten’estqu’unecoqui l
le
vide.

Auc
œurdel
acr
éat
iondeval
eur:l
esc
ont
enuse
tse
rvi
ces

Les cont enus etser vices sontau cœurde l a quali


té web.I l
s sontl araison
principalepourl aquellel esut il
isateursser endentsurl es ite,s’
en ser ventety
retournent .Pourvousconvai ncredel apri
maut édescont enusetdesser vicessur
lesaut resaspect sdel aqual itéweb,passezen r evuel essitesquevousut i
li
sez
au quot idi
en :sont -ilsl espl usr éussisau niveau graphi que ?Avez- vouseu à
vous poser l a quest ion de l eur r éf
érencement , de l eurs perfor mances ?
Probablementpas.En r èglegénér ale,il
sr épondentàdesbesoi nsél ément aires.
Ils vous per met t
entde t rouverdes cont enus ou de r éali
sers impl ementdes
tâchesbi enpr écises(achet er,commander ,télécharger,consul t
er).I
lsfontceque
lesut i
li
sateur sleurdemandent .
Concentr
ez-
voussurl escontenusetservi
ces,etdédui
sez-
en l
e nécessai
reen
matièr
edevisi
bil
ité,deper
ceptionetdet
echnique.

16/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
1.
9. Gouver
nanceetcompr
éhensi
ondusect
eur
Le modèle VPTCS permet de discer
ner tr
ès clai
rement les mét i
ers de la
réal
isat
ion(ceuxquisontpayéspourprodui
redessites)etdel’annonceur(ceux
quisontpayéspourconcevoi
retprodui
redescontenusetservices)
.
Leschémaci
-dessousmont
recet
tesépar
ati
on.


par
tit
ioni
ndi
cat
ivede
sdi
ff
ére
ntsac
teur
sparr
appor
tauxe
xige
nce
sdumodè
le.

Quel
quesobser
vat
ions
La représentati
on graphique précédent
e ne re`ète pas de mani
ère stri
ctele
métierde chaque act eurprésenté,maisson mét i
erd’ or
igi
ne ou sa pr
incipal
e
sensibi
lit
ét héori
que.Enpr at
ique,lesmétiersetact
eursnesontévidemmentpas
dansdescases,i lsensortent
,pourl emeill
euretpourl epi
re.
LesDSIetESN ontunefor
tecolorat
iont
echnique.Progr
essi
vement
,el
lesontdû
int
égr
erdescompétencesgraphi
quesetergonomiques.
Les agences web et agences de publi
cit
é ont hi
stor
iquement de bonnes
compétencesvi suel
lesetergonomi
ques.Ell
esontdû int
égrerpr
ogressi
vement
descompét encestechni
ques.
Les points de fr
ottement se situent souvent entre prestatai
res et clients,
notammentsurl aquestion del
apr oduction descontenus.Voyantquecer t ai
ns
cl
ientsavaientpeu d’experti
sesurl escontenus,voiresurlesser vi
ces,cert ai
ns
prest
atair
esontcommencéàpr oposerdespr est
ati
onsd’ or
dr eédit
or i
ales,pui s
même de st rat
égie digi
tal
e,quir ecouvrentl ’
ensemble des points du modèl e
VPTCS.

17/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CHAPI
TRE2

2.LESBONNESPRATI
QUES
OPQUAST
2.
1. Tr
adui
rel
emodèl
esurl
eter
rai
n
Qu’est-cequ’unsitewebdebonnequal it
é?Posezcet t
equest i
oni nnocent eàun
professionnel du Web, qu’ i
l soit admi nist
rateur de site, développeur ou
product eurdecontenus.Ilyadef orteschancesqu’ ilvousrépondequec’ estun
si
teer gonomi que,prati
que,intuit
if,ef ;cace.Dansl emei ll
eurdescas,i lvous
expliquera qu’ils’
agit d’un si
te bi en r éf
érencé,accessible,qui f onctionne
correctementouconf ormémentauxst andardsduWeb.Al lez,soyonsambi tieux,
etgageons qu’ ilaura entendu parlerdu modèl e VPTCS d’Éli
e Sloïm etÉr ic
Gateau.Dans ce cas,i lvous dira synt hétiquement que l e site est visibl
e,
uti
lisable,qu’
ilfoncti
onneetdél ivredescont enusetservicesdansdebonnes
conditions.
Dansuncont exted’explicati
onoudes i
mpl i
;cati
on,iln’estpaschoquantqu’ un
professi
onnelduWebsynt héti
selesexigencesdequalit
ésousf ormed’ att
entes
génériquesorientéesut i
lisat
eur(parexempl e:«l esit
eser aperfor
mant» ).En
revanche, un pr ofessi
onnel du Web doi t pouvoir adapter sa façon de
communi querlor
squ’iléchangeavecsespai rs.
Le degr é d’indust ri
ali
sation d’un secteurpr ofessionnelpeutse mesur erà l a
capacitédesesmembr esàcommuni querdemani èrepréciseetdét ail
léesurdes
attentes,not ammenten empl oyantdest ermesconnusdet ous.Pourcequiest
du sect eur Web,on peut di re qu’ilest encor e au début de son pr ocessus
d’i
ndust rialisati
on.Dansuncont extepr ofessi
onnel ,lesatt
ent esgénér i
quessont
lar
gement i nsuf;sant es. Par exempl e, de nombr eux cahi ers des char ges
contiennentdesphr asescomme«Les itedevr aêt reergonomi que… »ou «La
navigationdevr aêt reintuit
ive… ».Cet ypedement i
onsn’ estpasut il
eett endà
lai
ssersyst émat iquementl esprofessionnel sdonnerl eurpr opreint erpr état
ion
decequ’ estl ’
ergonomi eou unenavi gat i
on intuiti
ve.En conséquence,chacun
interprètecesexi gencesàsapr oprefaçon,etl aqual i
tédur ésultatvisér es t
etrès
subjective.I lfautdoncchangerder egistreets’ entendresurdesmét hodes,des
pratiques,desout i
lsetdesexi gencesvér i
;ablesetquant i;abl es.
C’estletravai
lquenousavonsmenél orsquenousavonsconçulalist
edebonnes
prati
quesOpquastqual i
téweb. Dansl asuitedecechapitre,nousall
onsvous
expliquercommentnouspr océdonspourétabl
irl
esréfér
enti
elsOpquast.

18/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
LLUSTRATI
ON
Àtitr
ed’exempl
e,par
tonsdel
’exi
gence«er
gonomi
e»ou «ut
ili
sabi
li
té».Cel
a
donnerai
t:
Leprestat
air
edevr
avei
ll
eràcequel
anavi
gat
ionsurl
esi
tesoi
ter
gonomi
queet
int
uit
ive.
Danslecont exted’uneexpli
cation àun ut
ili
sat
eur;nal,l
est
ermesut i
li
sésci
-
dessusconviennentt r
èsbien.Mai slor
sd’un échangeent
reprof
essi
onnelsdu
Web,cetteexigencedevrasetraduir
edel af
açonsuivant
e:
Lepr
est
atai
remet
traenpl
aceunr
etouràl
’accuei
lsurchaquepagedusi
te.
Lepr
est
atai
remet
traenpl
aceun;ld’
Ari
anepourai
deràser
epér
er.
Lepr
est
atai
revei
ll
eraàcequel
esl
ienssoi
entvi
sibl
esetf
aci
lesài
dent
i;er
.
Lepr
est
atai
remet
traenpl
aceunmot
eurder
echer
che.
Et
c.
Ladécl
inaisond’exi
gencesgénériquessousf
ormederèglesindi
viduel
lesper
met
ai
nsider echer
cherune sér i
ed’ exi
gencesi
ndui
tesbeaucoup pl
usnombr euses
maisbeaucoupmoi nssubject
ives.

2.
2. At
eli
ersqual
itéwebpr
ésent
iel
s
Au premierabord,dansun secteuraussimouvantquel enumér i
que,ilsemble
quasiimpossibl
e de produi
re desbonnespr ati
quesi nvar
iables.C’estl’
un des
pri
ncipaux écueil
s auxquels nous avons été conf
rontés lors du lancement
d’
Opquast .Nous avons donc commencé en or ganisant des atel
iers aupr
ès
d’
étudiantsetdeprofessi
onnels.
Ledébutd’untelat
eli
ercommenceparquelquesmi
nut
esder
é`exi
onaucour
s
desquel
lesl
’ani
mateurposel
aquest
ionsui
vante:
Pourvous
,qu’
est
-cequ’
uns
itedebonnequal
it
é?
Cettequest ion conduitpr atiquementt oujoursàdesr éponsest rèsper sonnelles.
Lesr éponsessontsouvent ,mai spassyst émat i
quement ,in`uencéesparl epr o;l
professionneldel apersonnequir épond.Cel lesquir evi
ennentl epl ussouvent
sont du même or dre que l e modèl e VPTCS.Cer t
aines parleront d’un si te
ergonomi que,i ntuit
if,clai
r .D’autres,moi nsf réquent
s,insist
erontpl utôtsurl a
pertinencedescont enus,d’ autresen;npar l
erontdel ’
af;chagecor rectdanst ous
lescont extes.Lef ai
tquel esi tesoitbienr éférencéestpar f
oiscité,etlef aitque
lalivrai
son ou l esservicessedér oulentcor r
ect ementn’estquantàl uipr esque
jamai scité.

19/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
La sui
tede l ’
atel
ierconsi
steà creuserceque cache t ell
eou tel
leattente.Par
exempl e,l
’animateurdemandeàl ’assistancecequ’el
leanoté.Siunpar ti
cipant
répond qu’ila noté «navigat
ion intuiti
ve »,l
’ani
mat eurposerala questi
on :
Qu’entendez-vousparnavigati
onint ui
tive?
Ces échanges per met t
ent de l ist
er l es r ègl
es qui f ont consensus dans
l’
assi
s t
ance.Sil’assi
stancenepr oduitpasder èglesvéri;abl
es,l’unedesast uces
consisteàr emettrelesper sonnesdel ’audi
encedansl eurpositi
ond’ ut
ili
sat
eurs
des i
tes.Cel apeutconsi st
eràdemanderparexempl e«Quef aites-voussurun
sit
el orsquevousêt esper dus?»ou encor e«Mai squ’ est-
cequif aitquevous
jugezsolidesdescont enusweb?»ou«Quel lessontlesquest i
onsquevousvous
posezavantunecommandesuruns ited’e-commer ce?».
Auf uretàmesur edel ’
avancementdecetat el
ier,lesparti
cipantsdégagentun
certai
nnombr ederèglesvéri
;ables.Cesrègl
essontcol l
ectéesparl’ani
mat euret
placéesdanscinqcolonnesnon nommées.À l ’
issuedel ’
atelierl
espartici
pants
sont invi
tés à nommer l es colonnes et ret r
ouvent ai nsi l
es exigences
fondamental
esdumodèl eVPTCS.

2.
3. At
eli
ersOpquastenl
igne
Les listes de cri
tères pr
odui t
es dans les at
eli
ers qualit
é web ne sont pas
uti
lisables en l
’état
.Ilestdonc néces sair
e de les passeren r
evue etde les
for
mul ersousformedephr asesexpl
ici
tes.
Voi
cilemodeopér at
oirequenousavonsretenu:nousavonsétabliunelistede
phr
asesaf;rmati
ves(lafor
meinter
rogat
iveindui
santtr
oplecontextespéci;que
del
’audi
t),pui
snousavonsouvertunforum dedi
scussi
onparbonnepr at
ique.
La premièr
e versi
on de l’atel
ieren li
gne,lancée en 2004,compor t
aitdéjà un
grandnombr edepr opositi
onsdebonnespr at
iques.Unf ormulai
repermettaiten
plusde proposerdessuggest i
ons de bonnes prat
iques.Très rapi
dement ,des
conventi
onssesontmi sesenpl ace.
Quelquessemai nesplustard,aprèsdesdiscussi
onspassi onnées,nousavons
analysélespremièr
essuggesti
ons.Nousavonsalorsétablidemani èr
eempi ri
que
ce que nous considéri
ons comme des bonnes pr ati
ques recevables ou,au
contrai
re,desbonnesprati
quesàécarter
.
Voiciuneli
stedecri
tèresquidé;ni
ssentapr
ior
icequ’
estunebonnepr
ati
que
recevabl
epourOpquast
.

• El
leestvér
i;abl
eenl
igne.

• El
leauneval
euraj
out
éedémont
rabl
epourl
esut
ili
sat
eur
s.

• El
leestr
éal
ist
esurl
ess
iteswebouser
vicesenl
igne.

• El
leestval
abl
eauni
veaui
nter
nat
ional
.

20/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• El
lenecompor
tepasder
éfér
enceàuneval
eurnumér
ique.

• Sonl
ibel
lénef
aitpasr
éfér
enceàunesol
uti
ont
echni
que.

• Sonli
bell
énefaitpasréf
érenceàunenor
meouunst
andar
dregr
oupantdes
exi
gencesmul
tiples.

2.
4. Appr opri
ati
ondur
éfér
ent
ieletdur
abi
li
tédes
bonnespr
atiques
Not r
e hypot hèse estl a suivante :la présence dansune checkl istou dansun
référentield’une seul er ègl
er ejetée parceluiquiva ut il
iserler éférenti
elest
suf;sant e pourpr ovoquerl er ejetdu r éfér
ent i
eldans sa globali
té.Or ,not r
e
objectif n’es
t pas de dégager l at otalit
é des i nf
ormations nécessai r
es pour
pratiquerun mét ier,mai sde dégagerun socl e minimalde bonnespr ati
ques
permet tantde l ’
exer cerdansdescondi ti
onsde maî tri
se correct
e.L’ ensemble
d’exigencesquenousét abli
ssonsnepeutdeveni run r
éférent
ielut i
le,util
isabl
e
etdoncadopt éparl eplusgr andnombr equ’àl acondit
ionquechaquer èglesoit
explicit
e,uni ver
selle,réalist
e,objecti
veetvér i
;able.

• Touteslesr ègl
esirr
éalist
esou non véri;abl
esnuisentàl’appr
opri
ati
on du
réf
érenti
elou de l a checkl
istconst
ituée parl
’ensemble des r
ègl
es.C’est
pourquoinousl es`échonsent antquer ecommandat i
onetnonent antque
bonnepr at
ique.

• Demême,toutesl
esr
ègl
esquinef
ontpasconsensusnui
sentégal
ementà
l
’appr
opr
iat
ion.

• Toutes les règl


es non val
abl
es au ni
veau i
nter
nat
ional nui
sent à
l
’appropr
iati
on.

• Touteslesrèglescont
enantdesvaleur
snumér i
quespeuventêtr
econt est
ées
sans ;n,celles-
ciétantpresque t
oujour
s ar
bitr
air
es etvar
iables dans l
e
temps.

• Touteslesrèglesf ai
santr éférenceà unet echnologi
e sontsuscepti
blesde
deveni
robsolèt es dès l
a dispar i
tion de l
adi t
et echnol
ogie ou l
’appari
tion
d’unetechnol
ogi eplusintéressanteoupl usàl amode.

• Eten;n,t
out
erègl
enonvér
i;abl
epour
radonnerl
ieuàdesdébat
ssans;n.
Le référ
ent
ielOpquast bonnes pratiques qual i
té web est un moi ns-di
sant.
L’obj
ecti
fn’
estpasdel ist
erunmaximum der ègles,maisdenel i
sterquecequia
dusens.Unr éférent
ielcommeceluiquiestpr ésentéicinesepr ononcepassur
tout.I
ln’apasvocat i
on àsesubst
itueràlal oi,niausavoir-
fairedesdi f
férent
s
acteursi
mpliqués.

21/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Le référ
entielOpquastestf aitpourdurer.Une r evue rapide de cel
uide 2004
mont re que lesbonnespr atiquesOpquastne bougentpasou t r
èspeu.I lest
toujours nécessair
e de prévoirdes pages d’er
reur s,des pages de succès ou
d’échec après vos formulaires,touj
ours nécessaire de fair
e connaî t
re vot
re
polit
iqueconcer nantlescookies,et
c.

Ler
éfér
ent
ielpr
oposéparOpquastvi
seunedur
éedevi
ed’
aumoi
nsci
nqans.

Ext
raitdel
aver
sion1delac
heckl
istdebonnespr
atiquesOpquast(2004)
.
Commeonlevoi
t,c
escr
itè
ressontenc
oreper
tinent
saujourd’
hui.

2.
5. Tr ansver
sal
ité, socl
e f
ondament
al et
excel
lence
Lacheckl i
stdebonnespr ati
quesOpquastn’
estpasfaitepourviserl
’excel
lence.
Ellesertdesoclegénérali
steetpermetdetr
aiterun cert
ain nombreder i
sques
fondament aux du pr
ojetweb.Ell
ene permetpasnon pl usde trai
tertousl es
risques.
Chaque sujet abordé dans l
e schéma suivant (
SEO,per
formance,sécuri
té,
écoconcept
ion,accessi
bil
ité…)peutêtr
et r
ait
édemani èr
equasimentin;ni
e.Le
tr
availàmenersurunsi t
eestsansli
mites.

22/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Complé
me nt
ari
tée trec
ouvrementse
ntre
approc
hegénéral
ist
ee tappr
ochesspéc
ial
ist
es

 Les bonnes prat


iques Opquast quali
té web sont un premi
er socl
e
tr
ansversalper
mettantdetr
ait
erdesr i
squesf
ondament aux.
 D’autr
escheckl
ist
sspécial
isées(
SEO,performance,mobi le.
..
)permettent
d’abor
derdespointstr
èsspéci;quesàcer t
ainssujets.Cescheckli
stsne
fontpaspar
tiedescont
enusàmaî tri
serpourlacer
ti;cati
onOpquast .
 Uneénor mequanti
téd’
act
ionsd’opti
misati
on r
estepossi
blesurt
ousces
suj
ets,etc’
estl
erôl
edesspéci
ali
stesdechaquesujetdelesmenerencas
debesoin,t
outensemé;antenper manencedelasurqual
ité.

2.
6. Opquastetaccessi
bil
itéuni
ver
sel
le
Letextesui
vantestextr
aitd’
unevidéoenli
gne.Vouspouvezl
eret
rouverdansl
a
pl
ateformedeformationmaîtri
sedelaqual
itéenproj
etWeb.
Comme vous l ’
avez vu,de nombr e
us es bonnes prati
que
s Opquastsont r
elié
esà
l
’acce
ssibi
litédessi
tesauxpersonneshandicapées.Pourcommencer
,sache
zquel orsque
nousdisonsd’uns i
tequesesconte
nuss ontaccess
ible
s,nousnedi
sonspasqueles i
teest
dis
ponible,niquesescont
enussoients
implesàc ompr endr
e.
Fait
es at
tent
ion c
ar be
auc
oup de pr
ofe
ssi
onne
lsf
ontl
aconf
usi
on e
ntr
e ac
ces
sibl
e,
dis
poni
bleetsimpl
e.
Lor
squenouspar
lonsd’
acce
ssi
bil
it
é,nousparlonsbi
endel’
acces
s i
bil
it
édesc
ont
enusdu
si
teauxpers
onne
shandic
apées
.Celacorr
espondàdescont
exte
ss péci
Hque
sauhandi
cap,

23/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
e
tàdesstandar
dsint
ernati
onaux.D’ail
leur
s,s
ivousvoul
eztr
avail
lers
péci
Hquementsur
c
esuje
t,vousavezàvotredispos
iti
onlesWe bConte
ntAcce
ssibi
li
tyGuide
line
squisont
l
ess
tandardsderé
fér
encesurc es
ujet.
Pourt
ant,dansc et
tefor
mation,vousaur
ezr e
marquéqu’i
ly a beauc
oup debonne
s
prat
iquesdontlesusage
sconcerne
ntle
spers
onneshandi
capée
s.C’e
stvrai
,etilyade
nombreuse
sr ai
sonsàça.
Lapr emiè r
er ai
son,c ’
estquel ’approc heOpquas tconsis
teàt enircompt ed’unmaxi mum
de c ontextes util
isateur. Biené videmme nt lesc ontextes d’usages de s pe r
s onnes
handi c
apé essontfondame ntauxpui squel aphi l
osophies ous-j
acentee s
tdef aireens or
te
quel escontenuse tservicesarriventlemi e
uxpos s
ibleàt outlemondee tnotamme ntaux
personnes handi capées . Ce sont de s personnes pour l esquell
esl ess er
vices We b
représententun e njeu d’autonomi e,d’intégrati
on,d’ i
nclusi
on,d’ emploi.Ilestdenot re
devoirdepr ofes
sionneld’ êt
reau mi nimum c onscie
ntdel ’
impac tdenosac tionse nl a
matiè r
e.Che zOpquas t,nousn’ e
nf aisonspasune njeué thi
queou dé ontol
ogique ,car
chacune stlibredes escho i
xe nlamat iè
r e
,mai suns implee njeudepr ofessi
onnalisme .
Lade uxièmer aison,c ’
estquec e
sc ontexte
ss ontt r
èsint ére
s santsettrèse nrichiss
ant s
dansnot repratiquepr ofessionnelle.Ce l
anousc onduitàr é
Né chiràde scont e
xtesoùl es
personnesvontac c
éde rexc l
us ive
me ntauxc ontenuse tdoncàl avaleuraj outéedus it
e.
C’es
tl ecasd’unut il
isateurnonvoyantquiac cèdeauc ontenuave cunl ec t
eurd’ écran.
C’es
tunc ontexteut i
lisateurquipl ac el’acc
èsàvot resitedansunc ase xtrême .Sil es
cont
e nuspas sentdansc esc onditi
ons -l
à,c el
ave utdi r
equel ’on aréNé
c hiàl aval e ur
int
rinsèquedesc ontenus .Ce lape utaus sinousai deràf airee ns or
tequ’i
lspas se ntdans
denombr e
uxaut r
esc ontextes .C’estunout ildec oncept
ion,c ommepe utl
’ê tr
el’approc he
mobi l
e-Hrst
.
Al
ors,att
enti
on,sivousattei
gnezunexcel
lentni
veaus ui
teàvotreexame nHnalsurla
«maîtri
sedelaqualit
ée nproj
etWe b»,ce
laneve utpasdir
equevousal le
zê tr
eexper
t
ac
cessi
bil
it
é.Lesexpert
sac c
essi
bil
it
ésontdesgensquiontunni veaut r
èsé l
evéetune
maît
ris
etechni
quetrèsfor
tequevousn’aur
ezpasgr âc
eàc et
tef
ormation.
Mai sattenti
on,mê mes in’êt
e spasou pase ncoreexpertaccess
ibil
it
é,vousave zdé j
à
compr i
sl’importancedel ’
accessibi
li
téduWe bauxpe rsonneshandicapées.Vouss avez
prendreenc ompt ec
esc onte
xte suti
li
sateuretvousn’ ê
tespasc omplète
me ntvie
r gesurce
sujet
.Vousave zacquisunec onnaissancetr
ansve r
salesurc esujet
,quevousc reuser
ez
peut-êt
ree n devenante xpertac ce
ssibil
it
é.Mai svouspour r
ezaus sibien devenirdes
expertssé c
urit
é,de sexpe r
tsdel ’
ergonomie,de sexpertsdel a per
formance,t ousces
sujet
sontbe soi
n d’experts,demê mef açon quel edomai nedel as antéa be soi
n de
générali
stescommedec ardiol
ogue s
.
D’
unec e
rtai
nemani èr
e,l
ors
quevousvousformezàl amaît
ris
edel
aqualit
ée npro
jet
Web,voust ravail
lezsurun s
ocledebasequiconti
entnot
ammentl’
acc
essi
bil
it
éaux
pe
rsonneshandicapéesmai
saussibi
end’
autr
essujet
s.

24/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
2.
7. Le proj
etOpquast:un écosyst
ème pourl
a
qual
itéduWeb
Dèslemi l
ieudesannées2000,nousnoussommesrenduscomptequelesimple
f
aitdeproposerunréfér
entieldebonnespr
ati
quesqual
itéét
aiti
nsuf
;santpour
f
aireavancerl
aquali
téweb.
Lasoci
étéOpquastsef
ocal
iseact
uel
lementsurt
roi
sact
ivi
tés⇢
:

• Lapr
oduct
iondel
acheckl
istqual
itéWeb,

• Laf
ormat
ionetl
acer
ti;cat
iondecompét
ences

• L’
ani
mat
iond’
unécosyst
èmedecer
ti;ésetdepr
est
atai
res.
Laquestiondel ’
éval
uati
ondessitescontinueàseposer.Nousavonsdonc
beaucoupt r
avail
lésurl’
auditetl
esoutil
sd’éval
uat
ion.Cen’estpluslecas
aujourd’
hui.Enrevanche,noussoutenonslesmembresdenot reécosyst
èmequi
veulentproposerdesoutil
s.
Vouspouvezd’oresetdéj àr
etr
ouver⇢
desextensi
onspourplusi
eur
sCMSmaj eur
s
(Drupal
,Wordpress…) .Nousnesommespl uslàpourcr
éerdesouti
ls,mai
spour
vousaideràenpr oposeretendével
opper.

25/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CHAPI
TRE3

3.UN RÉFÉRENTI
EL,DES
USAGES

3.
1. Del
’ar
tisanatàl
’i
ndust
riel

Les organisat
ions quisouhai
tents’
amél i
orer dans le domaine de l
a quali
t é
suiventàpeu pr èstoujour
slemêmechemi n.Cechemi n estcel
uiquiestsui vi
dans le monde du managementde l a quali
té en général
,depuis une bonne
cinquantained’années.Demanièreschématique,voicicequisepassepr esque
toujours.
Dansunpremiertemps,l
’or
ganisat
ionassurelapr
oducti
onetveill
eàl
avent
ede
sespr
odui
ts,sansfor
cémentavoird’obj
ect
ifsf
ormelsdequal
ité.
Dans un deuxi
ème temps,el l
e se ;xe des obj
ect
ifs de qual
ité etassur
ele
cont
rôledesaproduct
ion,général
ementenboutdechaî ne.
Dansun troi
sièmet emps,el
les’ef
f or
cededét ect
erlesdéfaut
setlessour cesde
non-quali
té pendant l
a production el
le-même,voi re pendant l
a phase de
concept
ion.Ell
etentedelescor
rigerleplustôtpossi
bledansleprocessus.
Lestroisétapesci-
dessusimpl i
quentl ’émergencedenor mesetdest andards,
que ce soitdu pointde vue du dépl oiementou du cont r
ôle.Inversement,
l’
émer gencedestandardsdansl esecteurWebt endàf ai
remûr irl
esprocessus.
C’estévidemmentl e caspourl esstandardst echni
quespr oposésparl e W3C
(World Wi de Web Consortium) mai s aussi de li
stes de bonnes pr at
iques
généralis
tescommecel l
eprésentéeici
.
Gl
obal
ement
,laf
onct
iondecont
rôl
eévol
uenat
urel
lementdel
afaçonsui
vant
e:

• ducont
rôl
eenavaldel
apr
oduct
ionaucont
rôl
eenamont;

• ducont
rôl
eparunt
ier
sàl
’aut
ocont
rôl
eparl
esopér
ati
onnel
s;

• etducont
rôl
emanuelaucont
rôl
eaut
omat
isé.
Ceschémas’appl
iqueégal
ementaudomai
neduWeb.I
lestai
nsibeaucouppl
us
faci
leetmoi
nscoûteuxde:

• dét
ect
er des pr
obl
èmes en amont pl
utôt qu’
en aval
.Par exempl
e,un

26/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
pr
oblèmemaj eurdecontrast
esurunsi teenproducti
onpeutexi gerl ami se
en pl
aced’unepassesupplément air
esurledesign.Cettevér
i;cation aurait
pu êtr
e évi
tée sil
es él
ément s graphi
ques pr
oduits avai
entétét estés en
amont;

• détecterun déf
autaumomentmêmedel aproducti
on (
danslesystèmede
gesti
ondecont enu,parexempl
e)pl
utôtquel
orsd’unaudit;nalréali
sépar
unexper t;

• mettreàdi sposit
ion un outild’
aler
teautomati
quel
orsdelaproduct
ion de
contenus,plutôtquedef ormerdesutil
isat
eur
sàcontr
ôlereux-
mêmesl eur
producti
onmanuel l
ement .
Dans l
asuit
e de ce chapi
tre,nous al
lons aborder l
es di
fférent
s usages en
remont
antpr
ogressi
vementenamontdupr ocessusdeproduction.

3.
2. Lepr
ocessusdeconcept
iondessi
tes
Pourcommencer ,nousal l
onsnouspenchersurl emodedepr oduction l
eplus
fréquemmentsui viact uell
ement .Cet temét hodologieestlaplusrépanduechez
lespr est
atair
esquit r
availl
entdef açonor ganisée.Biensûr,cen’estpaslaseule
appr ocheexistante,on en trouvedenombr eusesvar i
ant
es,notammentdansl e
domai nedesdével oppement sagiles.Mai slesensei gnementsquenouspour r
ons
tirerdecet t
eappr oches’ appliquerontégal ementàcesvar iant
es.Leschémaci -
dessousr eprésentelepr ocessussui viparlesadept esdecetteapproche.

27/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Pourdifférentes phases de ce pr
oces
sus,on se dote donc de l
’ensemble des
bonnespr ati
quesappl icabl
esetnon appli
cabl
es.Pourceci,on passeen revuele
réf
érent
ielOpquas teton associ
echaquebonnepr ati
queàuneoupl usi
eur sdes
phasesci-dessus.

3.
3. Consol
iderl
ecahi
erdeschar
ges
Larédacti
onducahi erdeschargesestuneétapefondamentaleduprocessusde
concept
ion d’
un si
te web.Le cahierdeschargesestuti
le à pl
usi
eurstitr
es.I
l
permetentreaut
res:

• dedé;ni
retf
ormal
iserl
esobj
ect
ifsdusi
teparr
appor
tàsesut
ili
sat
eur
s⇢;

• dedét
ermi
nersespr
inci
pauxaspect
sfonct
ionnel
s;

• def
air
ecompr
endr
elepr
ojetauxéqui
pesopér
ati
onnel
les;

• d’
est
imerl
esmoyensnécessai
resàl
apr
oduct
iondusi
te.
Idéalement,l e cahier des charges consti
tue une t raducti
on des besoins et
attentesdesut i
lisat
eursi nter
nesetext ernesdu site,aprèsquecesbesoi nsont
étér ecuei
ll
is,analysés,tri
és,spéci;és,pri
orisés… pourêt retransmi
sau maî tre
d’œuvr e.
Lepassageenrevueducahierdeschargespouryint
égr
erdesbonnespr
ati
ques
dequali
tépermetd’at
tei
ndr
el esobj
ect
ifssui
vant
s:

• pr
éci
serl
esexi
gencesetl
eni
veaudequal
itéat
tendu;

• pr
éveni
rlesr
isquesdenon-
qual
ité;

• dé;ni
rlesexi
gencest
echni
quesetf
onct
ionnel
lesducl
ient;

• permettre aux maîtres d’


œuvre de mi
eux est
imerl
a quant
ité de t
ravai
l
nécessai
reàl ’
élabor
at i
onduprojet.
Selon cet teidéedel apr évent i
on desr i
squesl eplusen amontpossi ble,l ’étape
fondat r i
cedu cahi erdeschar gesestcapi tale.Ilnes ’
agitpasi cider eleverdes
défaut setd’ enor ganiserlacor rectionoul apr iseencompt eàunst adeul tér i
eur .
Ils’agi tdedé;ni rlesexi gencesdequal i
té,en i ncluantaussibi en cequiser a
attendu que ce quine ser a pas pr i
s en compt e,mai s cettef ois de mani ère
maî trisée.Écrir
edansuncahi erdeschar gesquel esitedevr aêt r
e«dequal ité»
n’aévi demmentguèr ed’intérêt,vousl ’avezcompr i
sàcest adedevot rel ectur e.
Lapr i
seen compt edel aqual itépendantl aphaseder édaction du cahi erdes
char gesestune démar che ciblée,quidoi tdét erminerlesr i
squesmaj eur sau
regar ddesat tentesliéesaupr ojet.Ell
edoi t,parconséquent ,ident i
;erl esbonnes
pratiquescl éspourcel ui-ci
,etl espr endre en compt e danst out ela sui te du
déroul ementdu pr ojeta;n que l er ésultatr éponde aux besoi ns.Cel a peut
prendr el aforme d’ une sélect i
on de poi nt s clés dans ler éférent i
el,quiser a
compl étéepard’ autresspéci ;cationshor schamp.
28/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
L’
idéegénéraleestdenepasser et
rouverquel
quesmoi splustardàsedire:«
C’
estpas malf ait
,mais ça n’
estpas t
outà fai
tça qu’on avai
ten t
ête sans
vr
aimentl’avoirformal
isé.»

3.
4. L’
audi
t
L’audi testessent iell
ementl a conf ront ation du si te aux bonnes pr atiques du
référ entielOpquast .Ilpeutêt r esyst émat ique,parexempl edansl ecasdel ’audit
exper t qui passe par l ’ét abl issement d’ un échant i
llon f ormel de pages
repr ésent atives.Ces pages vont êt re éval uées au r egar d de l ’
ensembl e du
référ entiel.Mai si lpeutégal ementpr endr elaf ormed’ un audi tr apide,quine
diffèr e du pr écédentque parl er ôl e pl usimpor tantl ai ssé à l’exper t
.Cel ui
-ci
four nitdesi ndi cateursde qual ité surl a base d’ une éval uation heur istique.I l
n’ut i
lisepasd’ échant ill
onf or meletn’ expl oi
tepasnécessai r
ementl at ot alitédu
référ entiel.L’exper tdét ecte,ensef ondantsursonexpér ience,l espoi ntsàr isque
maj eur s quir essor t
entd’ une i nspect ion du si te,de ses pr i
ncipaux t ypes de
cont enus,deser vi
cesetd’ int erf
aces.Lepr emi er,l’audi texper t«compl et»,est
plus r assur ant ,mai s plus l our d etpl us coût eux.I lvous assur e que vous ne
pas ser ez pas à côt é de r isques mi neur s.Le second,à l ’
usage,f our nit des
indicat eur s;abl esqui ,sansépui serl e sujet,per met tentdéj à de dét ect erles
prior it
és à t rai ter,c’est-à- dir el es r isques maj eur s.Pl ut ôtque de pr endr el a
totalitédespr obl èmesmaj eur setmi neur sàbr asl ecor ps,i linvi t
eàent rerpl utôt
dans un cycl e d’ amél iorat ion cont i
nue vi sant à t raiter en pr emier l ieu l es
élément slespl usl our ds.

3.
5. Sui
vietpr
ocessusdeconcept
iondessi
tes
L’auditn’
int
ervientpasuniquementetf or cémentenboutdechaî ne.Ilestaussi
perti
nentd’eff
ectuerce qu’on appell
e desaudi tsde suivide product
ion,une
approche qui consist
e à auditer l
es livrabl
es obtenus à chaque étape du
processusdeconcept i
on dusit
e( pr
ototypes,intégr
ation,et
c.)a;n derepér
eret
corri
gerlesmauvaisesprati
quesleplusenamontpossi bl
e.
L’audit en sui vide pr oducti
on est une successi on d’éval
uations de qual ité
réali
sées syst émat i
quementà chaque ét ape du pr ocessus de cr éation ou de
refonted’ un s i
te.Chacunedecesét apesaen ef fetpourobj ecti
fdedét ecterles
risquesencour usàl ’ét
apeconcer néeai nsiquelesr isquesquecel aent raî
neaux
étapessui vantes,La clé esti
cil ’anti
ci pati
on de cesr i
sques.Combi en de fois
avons- nousent enducetaveul or
sd’ unpr ojet:«Ah,oui ,çaaur ai
tét éf acil
e,mai s
ilaur aitfallul e savoiravant.Là,c’ estt rop t
ar d,c’esthor s pér i
mèt re,hor s
budget .».L’ auditen coursdepr oduct ion,oupl utôtl esuivicontinudesr i
sques
en cour sdepr ocessusdeconcept ion,apourbutd’ évit
erdeser etrouverdans
cettesituat i
onder i
squenonmaî trisé.

29/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
3.
6. Pr
otot
ypage,wi
ref
rami
ng
Dansnot res ecteurencor e en voie d’industrial
isation,le vocabul aire var
ie en
foncti
ondel ’int
erlocuteur.Plusi
eurst ermespeuventai nsiêt r
eut i
li
séspourf ai
re
référ
ence aux pr ototypes :vous ent endrez ainsipar l
er de maquet tes semi-
foncti
onnelles,dest ory-boards,deconduct eurs,dewi reframes,dechemi nsde
fer,de zonings.Les pr ototypes peuventêt re pr oduits au f or
matPDF,J PEG,
Photoshop,Sket ch,Adobe XD,Fi gma,Power point,Keynot e,Impr ess,HTML et
mêmepapi er.
Quoiqu’
ilensoi
t,l
espr
otot
ypesdoi
vent:

• donnerunei
déel
apl
uspr
ochepossi
bledesdi
ffér
ent
eszonesdus
ite;

• êt
reconçusavecunmi ni
mum demoyensetdecontrai
ntes(leurobj
ect
ifest
desi
mulerlesit
esansavoiràl
edével
opperengr
andeurréel
le);

• comporterunmi nimum demi seenfor


mepourquel esuti
li
sat
eurspuissent
seconcentrersurleszones,lanavi
gat
ion etl’
archi
tect
uredel’i
nfor
mat ion
plut
ôtquesurl esaspect
srel
evantdugraphisme;

• dansl’
idéal,per
met
tredes
imul
eraumoi
nspar
tiel
lementl
anavi
gat
ion sur
l
efutursit
e.
Lenombr edebonnespr ati
quesappl icabl
esàcest adeestrel
ativementl i
mi té.
Peuventen eff
etêtreévacuéest out
escel l
esquiontuneconnot ati
on t
echni que
etconcernentlecodeoul eserveur.Ilenvademêmepourt outesl esrègl
esqui
portent sur les aspects r éf
érencement . En r
evanche, doivent être t r
ès
att
ent i
vementexami nées:

• l
es bonnes prati
ques rel
ati
ves à la navi
gat
ion et à l
a cohér
ence de
l
’emplacementdesélémentsàtr
averslesi
te;

• cell
es quiconcer
nentles pr
ocessus,t
els que l
es f
ormul
air
es compl
exes
répart
issurunesuit
edepages;

• cer
tai
nesr
ègl
esconcer
nantl
’acces
sibi
li
té.

3.
7. Cr
éat
iongr
aphi
que
Laphasedecr éat
iongraphiqueconsist
eàhabi l
lerl
esprot
otypesouwi r
efr
ames
créésàl ’
étapeprécédente.Leplussouvent,cet
teétapeconduitàproduir
edes
;chiersauf or
matPSD (Photoshop)quidonnentuneidéepréci
sedesgraphismes
dus i
te.
Surl e pl
an desbonnespr ati
ques,cet
te phase a une i
mpor t
ance cr
uci
ale.Un
grandnombr eder ègless’
yappliquentetcertai
neser r
eurs,siel
lesnesontpas
détectéesàcestade,r
isquentdeserépercut
erdansl esit
e;nal.

30/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Not
ons,parexempl
e:

• l
ast
ruct
urat
iondescont
enusensect
ionst
itr
ées;

• l
erôl
edel
acoul
euretdescont
rast
escommevéhi
cul
edel
’i
nfor
mat
ion;

• l
apr
ésenceetl
adi
sposi
tiondesél
ément
sdenavi
gat
ion;

• l
’or
gani
sat
iondescont
rôl
es,bout
onsetchampsdansl
esf
ormul
air
es;

• lescontr
aintespropresàd’éventuel
swi dgets(parexemple,lapr
ésencede
contr
ôlesuti
lisat
eursdanslesplayer
smul timédias,lapr
ésenced’
unbouton
defermetureexplici
tedansunefenêtremodal e,et
c.)
.
Àces tadedel acréati
ongr aphi
que,l’éval
uati
onpermetégalementdedétecteret
d’anti
ciper les dif
;cultés qui seront à résoudr
e dans la phase suivante
(l
’int
égrati
onHTML/ CSS):enf oncti
on deleurscoûtsest
imés,onpeutalorsêtre
amenéàr evoircer
tainschoixdemi seenf or
me.

3.
8. I
ntégr
ati
onHTML/
CSS
Laphased’intégr
ati
onconsi st
eàtransformerdesdesignsst
ati
ques(souventaux
for
mat sPhotoshop ou J
PEG)en t
empl ates(
ou gabar
its)HTML/CSS.Cesgabarit
s
serontl
eplussouventut i
li
sésdansdesCMS( systèmesdegesti
ondecont enus)
.
Une int
égrati
on malsoignée peutavoi
rdesconséquencesdésastr
eusessurl a
quali
té du si
te.Devrontnotammentêt re par
ticul
ièr
ementsui
vies l
es bonnes
prat
iquesconcernant:

• l
esst
ylesetl
apr
ésent
ati
on,dansl
ecodeCSS;

• l
esscr
ipt
setl
agest
iondesi
nter
act
ions;

• l
ast
ruct
ureHTMLetsasémant
ique;

• l
esalternati
vesauxcont
enusspéci
;ques(
obj
etsmul
timédi
asougr
aphi
ques,
widgets,et
c.)
.

3.
9. Choi
xetdépl
oiementd’
un⇢
CMS
LesCMS( Cont
entManagementSystem)sontdesoutil
sdegest i
ondecont enus.Il
s
four
ni ssentun socletechnique etpermettentà desproducteur sde contenus,
appelés rédacteur
s ou contri
buteurs,de publ
iersans connaissance technique
part
icul i
ère.
Àl ’i
nstal
lati
on,un CMSestéqui pédegabar i
tsdepages( te
mplates)pardéf aut.
Sesf onct
ionnali
tésnativespeuventêtrecomplétéespardesextensions(plug-i
n).
L’auditd’un contenu produità part
ird’une tell
einstal
lat
ion,dite «⇢f
raîche⇢
»
selonl et
ermeempl oyéclassi
quement,peutnousdonnerunei déepr éci
sedel a
capacitéduCMS àpr oduiredespagesconfor
mesauxbonnespr ati
ques.
31/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Tousl espoi
ntsnon conf
ormesdét
ect
ésàcest
adedevr
ontêt
reexpl
ici
tement
cor
rigés⇢
:

• parl
amodi
;cat
iondesgabar
itsdepagegénér
és⇢
;

• parlamiseen pl
aced’
ext
ensi
onssuppl
ément
air
espr
évenantoucor
rigeant
desdéf
auts⇢
;

• ou parl
aformati
on des cont
ribut
eur
s quicompenser
ontl
es déf
aut
s du
syst
èmedegest
iondecontenu.
Entoutét atdecause,nousvousr ecommandonsfort
ementdet oujour
sf aireun
auditdel ’
inst
allati
onf r
aîche.Ent
enantcomptedesextensionsdi
sponibles,cela
vousai dera à choisi
rle CMS quivousconviendr
al e mieux,de manièret rès
écl
airée.

3.
10. Dével
oppement
s
Concernantl
aphasededéveloppement,pl
usieur
scaspeuventseprésenter.Pour
chaquecasde;gure,i
lfaudr
aêt r
evigi
lantquantauxspéci
;cit
ésinhérentesàl a
sol
utionchoi
sie.

3.10.
1. Mi
se en pl
ace d’
un CMS (
cont
ent management
system)
Ils’agi
ti cidu caslepluscourantquiconsist
eàmet t
r een placel esyst
èmede
gestion decont enusetàl econ;gurersurl
epl an t
echniquedef açon àcequ’il
puisse génér erlesgabar
itsmi sau poi
ntà l’ét
ape précédente( int
égrat
ion)
.Le
CMSenl ui-
mêmedoi tpr
endreenchar geunmaxi mum der ègles,gérerl
uiaussi
dest empl atesde pages etaiderlescontr
ibuteursà produire despagessans
erreurs.

3.
10.
2. Dével
oppement
sinf
ormat
iquesspéci
;ques
Dansce cas,lesdéveloppeurscréenteux- mêmesl espagescôt é cl
ient(fr
ont-
of;ce)etlespagesd’
admi ni
str
ati
on( back-of
;ce)
.L’uti
li
sati
ondef r
amewor ksde
développementestmaintenantunepr ati
quegénérali
sée(Django,Symf ony…).
Danstousl
escas,devrontnotammentêt
revér
i;éesavecbeaucoup d’
att
ent
ion
l
esbonnesprat
iquessui
vantes:

• con;gur
ati
onser
veur;

• r
éfér
encement;

• per
for
mances;

• sécur
ité.

32/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
3.
11. As
pect
sédi
tor
iaux
Cettephaseconsisteàmet t
reenplacelescont enusdansl esit
e.Sonimpor t
ance
nedoi tpasêtresous-est
imée,etce,mêmesivouspensezavoi rdéjàgar antiun
niveau de quali
té él
evé à l
’i
ssue du t
ravailpr écédent
.Nous l’avons déjà di
t
précédemment:l escontenussontlapri
ncipaleval euraj
outéedevotresite.
La f oncti
on de r édacteurnécessi te des compét ences spéci;ques.Bien que le
rédact eurnesoi tpasj our
naliste,unef or
mat i
ons ’i
mpose.Souvent ,l’
essenti
eldu
budget est consacr éàl a di
mensi on technique,au dét ri
ment des contenus
édi t
oriaux.L’éditorialne doitdonc pas s ’
envisageruni quementcomme une
étape dans le pr ocessus de créati
on d’ un site web :c’ estune fonction qui
s’exercesurlel ongt erme( del’étudedef aisabil
itéini
tial
ejusqu’àl a;ndevi edu
site).
Surlepl
an édi
tori
al,un grand nombredebonnespr
ati
quesdoi
ventêtrepri
ses
encompteetvéri
;éesattentivement
.Cesontnot
ammentcell
esquipor
tentsur:

• l
a présence d’
inf
ormat
ions de t
ranspar
ence (
droi
ts d’
aut
eur
, ment
ions
l
égal
es…);

• l
ast
ruct
uredescont
enus;

• l
apr
ésenceetl
aqual
itédesal
ter
nat
ives.
Pourlessit
esdee- commer ce,ilfautégalementporteruneatt
enti
onparticul
ièr
e
àt outes l
es informati
ons l i
ées à l a prévent
ion des r
isques (
gest
ion des
récl
amations,sécuri
sat
ion,li
vraison,etc.
).

3.
12. For
mat
ion
Les bonnes pr
atiques Opquastpeuventêt r
e uti
li
sées dans des context
es de
for
mat i
on. Dans ce cadre-l
à, ce sont l
es ;ches de bonnes pr ati
ques qui
pourrai
ents’
avérerlesplusuti
les.
Comme nous l’avons vu au débutde cetouvr age,à chaque bonne pr atique
Opquastcorr
espondune;chequir epr
endsonl i
bellé,sesobj ecti
fs,saprocédur e
demi seen œuvreetlemoyen decont r
ôlersaconf or
mi té.Laconnai ssancede
chacun de ces él
éments,pr is sépar
ément ,permet d’ atteindrel es objecti
fs
pédagogi
ques.

3.
13. Cer
ti;cat
ion
Lesbonnesprat
iquesOpquastsontégal
ementadapt
éespourl
ami
seenpl
acede
démarchesdecert
i;cat
iondeplusi
eurstypes.

33/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
3.
13.
1. Cer
ti;cat
iondesi
teweb
Lerespectdesbonnespr at
iquesassor
tidedér ogat
ionsévent uel
les,mat érial
isé
suit
e à un audi
texpert
,peutdonnerl ieu à l
a dél
ivrance d’
une attestati
on de
confor
mi t
éparunt i
ersdecon;ance;Opquastnepr oposepasdecer ti;cati
onde
si
teactuell
ement.

3.
13.
2. Cer
ti;cat
iond’
agencesoud’
organi
sat
ion.
L’
object
ifdedéploiementdesbonnespr ati
quespeutdonnerl i
eu àl
ami seen
placedemoyensdi vers,quipeuventeux-mêmesêt r
ecert
i;és.Cel
asefer
anon
pasàdi st
ance,commedansl ecasdess i
tes,maissurpl
ace,danslecontext
e
mêmedel ’
organi
sati
onquipr oduitl
esiteinter
net
.Cesmoyenspeuventêtreen
parti
cul
ier:

• l
adé;ni
tiond’
obj
ect
ifsst
rat
égi
quesetopér
ati
onnel
s;

• l
ami
seenpl
acedepost
esoud’
équi
pesdédi
ésàl
aqual
itéweb;

• l
ami
seenpl
acedef
ormat
ionsetdepl
ansdef
ormat
ion;

• le dépl
oiement d’
out
ils de f
ormat
ion, d’
audi
t, de sui
vi ou de
communicati
on;

• l
ami
seenpl
acedemesur
esdesui
vi(
audi
tsponct
uel
souencont
inu)
.
Opquast ne pr opose pas de cert
i;cat
ion d’
agences act
uell
ement
,mai s des
abonnement s permettantde se doterd’outi
ls dédi
és à l
aformat
ion età la
visi
bil
itédeséquipesdecerti;és.

3.
13.
3. Cer
ti;cat
iondecompét
ences
Chaque per sonne de l’
organi
sation quiproduitle ou l
essitespeutégalement
fair
el ’
obj
et d’ une cert
i;cat
ion de compét ences. Dans ce cas, l
es bonnes
pratiques peuvent servir de support pour des f
ormat i
ons et des examens
diplômants.C’ estlecasdel a cert
i;cati
on Opquast«⇢Maî t
risedela quali
téen
projetWeb⇢ ».

34/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CHAPI
TRE4

4.MAÎTRI
SEDESRI
SQUESET
ASPECTSÉCONOMIQUES

4.
1. Mat
uri
tédusect
eurweb
Lesmétiersdu Web sontj eunes,il
ss’
exercentdansun sect
euren innovati
on
permanente.Peut-êt
reest-cepourcesr ai
sonsqu’i
lsbéné;ci
entd’unecertai
ne
indul
gence.Cert
ainssignesdénotentd’
unvr aimanquedemat ur
itédusect
eur.

• Ilarri
ve encor
efr
équemmentque l es r
éponses émi
ses pardes agences
concurrent
esàunappeld’
off
revar
ientde1à5pourunmêmes i
teweb.

• Leserreur
setdéfautssurl
essitessontnombr eux,l
esmodèleséconomi
ques
sontquesti
onnésenper manence,letauxd’abandondecommandepourdes
défaut
sdeconceptionoudeslenteursd’af
;chageestconsi
dérabl
e.

• Laqualit
édessi tesestencor
etrèsdout
euse,notammentlorsquel’
on sor
t
dessenti
ersbattusdesgéantsduWebpourallervoirl
essi
tesassoci
ati
fsou
lessi
tesdepresse.
Nous exerçons nos mét iers du Web dans une i nstabi
li
té permanente,en
subissantdes remontées quotidi
ennes des ut i
li
sateurs,des dépassements de
délai,des montées en versi
on dif;ci
les aussibien du côt é des syst
èmes de
gestiondecontenusquedesf ramewor ksett echnologiesembarquées.
Cet
teinst
abili
tépermanent eadesavantages.Ellenousaper misdet r
avail
leren
améli
orat
ion conti
nue,elle nousa conduità pr oposerdessitesweb en bêta
per
manent e,ell
e nous a obli
gé à êt
re agi
les carnous ne pouvions pas f
air
e
aut
rement.
Toutcelaat endanceànousf air
eoublierquenousbascul onsprogressi
vement
dansunmondeoùl esenjeuxdelamiseàdisposi
tiondecont enusetdeservi
ces
webrelèventdel’i
ndustri
e,etnonpl
usseulementdel ’
art
isanat.
Ilestpar fai
tementnor malde voi rdeséqui pesde 3 à 4 personnest ravai
ll
er
art
isanalementsurdespet it
ssi t
esweb.I lestbeaucoup moi nsl ogiquedevoi r
desagenceswebdepl usde50per sonnessansr éférentquali
téwebnimêmede
posit
ionnementsurl e suj
etde l ar ecett
e,du test,de l’
indust
rialisat
ion,de la
TMA( ti
er cemaintenanceapplicati
ve) ,et
c.

35/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
4.
2. I
dent
i;cat
iondesr
isques
Chacunedesbonnespr atiquesOpquastcont enuesdansl asui t
edecetouvr age
est documentée de façon à dégager une f or mulati
on universell
e et à fai
re
apparaît
redesobject
ifs.Cesobjecti
fssontpar ticul
ièrementimpor tants,cardans
lecasoù l abonnepr ati
quen’ estpasr espectée,ilsuf;tdel esr et
our nerpour
identi
;erlesri
squesducôt édesut i
li
sateurs.
1. Dansunpr emiert
emps,l abonneprati
quen’ estpasconnue.El
lepeut
s’
avérer conforme sur un proj
et mais cet
te confor
mitér el
ève du
hasar
d.
2. Un deuxièmest
adedematuri
téestfr
anchil
orsquelabonneprat
ique
estconnue,mai
scel
aneveutpasdi
requeleri
squeestconnu.
3. Laconnaissancedesobjecti
fsetdesr
isquesassoci ésainsiquecell
edu
vocabul
aire per
metde f ranchi
run troi
sième st ade de matur
ité,qui
permetdepr endredesdécisi
onsenconnai ssancedecause.
4. Lequatri
èmestadedemat ur
itécor
respondàlamaîtr
isetechni
quede
lamiseenœuvr edelabonneprati
que,iln’
estpasf
orcémentutil
ede
l’
att
eindr
epourtout
eslesbonnesprat
iques.

4.
3. Pr
évent
iondesr
isquesetopt
imi
sat
ion
L’
identi;cati
onetl apréventiondesr i
squesdebaseestunechose,l ’
optimisation
enestuneaut re.L’
approcheOpquastvaai nsisepenchersuruncer t
ainnombr e
depoi ntsbasiquesàt r
ait
erpl utôtquesurl ’opti
mi sation surdiff
érentssuj ets.
Lesdiffér
entesappr ochessemar ientbien.Ilestai
ns iintéressantdedépl oyerles
bonnes pr at
iques pourpr évenirles ri
sques de base mai s de compl ét
ercet t
e
approcheenmobi li
santdesspéci al
ist
esdet eloutelsuj et.
En pr atique, vous pouvez pr océder de cettef açon dans le domai ne de
l’
accessibili
té,delaperf
ormance,del asécur
ité.Unepasser api
deettransversal
e
surlesr isquesdebasei denti;ésaveclesbonnespr ati
quesn’estpassuf;sante.
Ell
e gagne à êt r
e compl ét
ée par un nouvel le phase d’
optimisat
ion quiva
mobi l
iserdesexper t
s.

4.
4. Évaluat
ion des coût
s et val
ori
sat
ion des
méti
ersduWeb
Dansl esmét i
ersdesbi ensmanuf act
urés,ilestgénér alementassez f
acil
e de
déterminerlecoûtdesbiensvendus.Aprèsunbr efapprent i
ssageouavecunpeu
d’expéri
ence,unclientpeutrel
ativementfaci
lementdi fférenci
erunevoitur
ede
luxed’unevoiturel
ow cost,unlogementàbaspr ixd’unl ogementdeluxe.
Dansl
ecasdess i
tesweb,i
lestext
rêmementdif;cil
ededi f
férencierl
escoût
sde
deuxs
itesweb.Hormisl
edesignetlesf
onct
ionnali
tésvi
sibles,quinousdonnent

36/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
quel
quesindices
,lecoûtdel
aqual
itéetl
escoût
sdenon-
qual
itéontt
endanceà
êt
rebiencachés.
Prenons l’
exemple d’un simpl
e formulaire. Les exi
gences l
e concer
nant
pourrai
entselimit
eràlarègl
esui
vante:l
or squel’ut
ili
sat
eurappui
esurEnvoyer
,
leformulai
reestvali
dé.
Àlalecturedesbonnesprat
iquesOpquast
,voi
cidoncune l
ist
e de r
ègl
esqui
s
’appl
iquentàcesi
mplefor
mul ai
re:
 67 Chaque champ de for
mulai
reestassoci
é dansl
ecode sour
ce à une
ét
iquettequiluiestpr
opre.
 68Lesinfor
mat i
onscomplét
antl
'ét
iquet
ted'
un champ sontassoci
éesà
cel
ui-
cidanslecode-
sour
ce
 69 L'
étiquet
te de chaque champ de f
ormul
air
eindi
que sil
a sai
sie es
t
obl
igatoir
e.
 70 L'
éti
quet
te de chaque champ de f
ormul
air
eindi
que,l
e caséchéant
,
quelfor
matdesais i
edoitêtrer
espect
é.
 71L'
uti
li
sat
eurestaver
til
orsqu'
unesai
sieestsensi
bleàl
acasse.
 72L'
éti
quet
tedechaquechampdef
ormul
air
equil
enécessi
tei
ndi
quel
es
li
mit
esdenombredecaract
ères
Pourchacunedesrègl
espr ésent
éesci
-dessus,noussommescapabl esdemet t
re
en évi
denceunevaleurajoutéeetun ri
squeassocié.Lenon-respectdechaque
règl
epr és
enteunr
isque.Enconséquence,nousavonsbesoin,pourchaquerègle,
devéri;er:

• qu’
ell
eestconnuedesi
nter
locut
eur
s;

• quesoncoûtdemi
seenœuvr
ees
test
iméetpr
évu;

• quel
arègl
eestpr
iseencompt
etoutaul
ongdupr
ocessus.
Cesdi f
fér
ent
spostesreprésent
entdescoûts,mai
silsne représent
entqu’une
part
iedescoûtsd’
obtenti
on delaqual
itéetdelamiseen placedel ’
assur
ance
quali
té.
Vousr et
rouvez i
ciune grande par
tie de l
a dif
férence ent
re deux agencesqui
dével
oppent a pr i
oril
a même i nterface et la même f oncti
onnalit
é.Cette
dif
fér
encedecoûtpeuts’ avér
erconsidérableetilestur
gentqu’ell
esoit:

• compr
iseetval
ori
séeparl
esachet
eur
sdesi
tes;

• compr
ise,est
iméeetmi
seenœuvr
eparl
espr
est
atai
res.

37/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Lesappl
icat
ionspr
ati
quesetl
esavant
agessontnombr
eux:

• mei
ll
eur
ecompr
éhensi
onent
recl
ientetf
our
nisseur;

• mei
ll
eur
esest
imat
ionsdest
ravaux;

• mei
ll
eur
equal
itédesser
vices;naux;

• amél
ior
ati
ondel
avi
tessededével
oppement;

• di
minut
iondunombr
ed’
échangesetdecon`i
ts;

• amél
ior
ati
ondel
avi
tessedespéci
;cat
ion.

38/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CHAPI
TRE5

5.CERTI
FICATI
ON DE
COMPÉTENCES

5.
1. Unsocl
etr
ansver
salpourl
enumér
ique
Les act ivités di gitales ont un i mpact maj eur sur l es or ganisat ions. Elles
bouscul ent l es modes de f onctionnement et l es processus,el l
es changent
profondémentl esusagesetl espr at iquespr ofessi onnel les.De t rèsnombr eux
professionnel sdet ousl esmét ierssontamenésàut ili
serl esser vicesenl igne,à
produi re des cont enus web,à i nterveni rdi rect ementsurdes si tes web.Ces
intervent ionsmobi lisentdonc despr oduct eur sde cont enu.Mai s,de mani ère
plusl arge,l acr éat ion etl aproduct i
on deser vicesen l ignemobi l
isentun t rès
grand nombr e d’ exper t
ises et de spéci alités : er gonomes, r éf érenceur s,
développeur s,i ntégr ateurs,gr aphi stes ,desi gner s,admi ni st
r ateurs syst èmes,
communi t
ymanager s,et c.Cequicar act érisechacundecespr ofessionnel s,c’est
toutd’ abor dl aconnai ssancedeson mét ieretnot ammentsesbases.I lestbi en
évidemmentessent i
elpourun pr ofess ionnelduWebdeconnaî trelesder nières
tendances de son mét ier,mai si lestd’ abor d etavantt outnécessai r
e d’ en
connaî trel esbonnespr atiquesetl esr isquesf ondament aux.Au- delàmêmedel a
connai ssance desbonnespr ati
quesde sa pr opr e spéci alité,ilestessent ielde
pouvoi r mesur er en quoises pr opr es act ions peuvent avoi r un i mpactsur
l’
utili
sateur;nal ,ycompr isendehor sdesonpr opr edomai nedecompét ence,à
traversl es conséquences qu’ elles peuvent avoi r sur d’ autres aspect s de l a
concept ion web. Ai nsi,l e desi gner UX doi t maî t
r iser un mi ni mum de
connai ssances t echni ques ou de r éf érencement , et l er éf
ér enceur doi t au
mi nimum connaî tre l ’existence et l es enj eux de l a concept ion UX. La
transver salitécombatl ess il
os,facilitel et ravai lent react eur sdu pr ojetwebet
permetdel i
mi t
erl esr i
squesut i
li
sat eur .
Au même t itr
e qu’
un médeci n spécial
ist
e doitd’abord etavanttoutêt re un
générali
ste,lesbonnespr ati
quesOpquastsontconçuespourêt r
etransversales.
Ell
esconst i
tuentunsocl equedoi ventconnaît
retousl esprof
essi
onnelsduWeb.
Celaleurper metdecommuni queravecunvocabul airecommun,etc’ estl
’undes
enjeuxmaj eursdel’assurancequalit
éWeb.

39/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
5.
2. Cer
ti;cat
iondecompét
encesqual
itéweb
Lesfondamentaux de l
a cer
ti;cati
on de compét
encesOpquast«Maî
tri
sedel
a
qual
it
éenproj
etWeb»sontl essuivants.
Transversali
té:lacerti
;cat i
onsepenchedemani èretr
ansversal
esurl’ensemble
des fondament aux de la cult
ure etdu professionnal
isme surle Web.Le f ai
t
qu’une bonne pr at
ique soitdu ressor
tde l’ergonome,du dével oppeurou du
réf
érenceurnenousi mpor t
epas,nousvi sonsl ’
ensembledesconnai ssanceset
compét encescommunesdet ouscesinter
venant s.
Connai ssancedescontext
esuti
li
sat
eur:nousveil
lonsàlaconnai
ssanceparl
es
professionnel
sdel ’
ensembledescont
extesut
ili
sateur
sdanslesquelsl
essit
es
serontut i
li
sés.
Connai ssance des risques : si l
a connaissance des bonnes prat
iques est
fondament ale,nousconsidéronsquel esobjecti
fsetdonclesrisquesassoci
ésà
chaque bonne pr atique sont encore plus impor t
ants pour quali;er des
professionnelssér
ieux.
Connai
ssancedu vocabulai
re:l
’ensembl
edesbonnesprati
ques,desméti
erset
desobj
ecti
fsnousfourni
tunvocabulai
recommunauxprofessi
onnelsduWeb.
En prat
ique,lesprof
essi
onnel
ssontf
orméspui
séval
uéssurl
esconnai
ssances
fondamentalessui
vantes:

• fondamentauxdelaqualit
éwebetpr ocessusdeconcept
ion:modèleVPTCS,
concepti
on des bonnes pr at
iques, cahier des charges, concept
ion,
intégr
ati
on,desi
gn,dével
oppement,CMS,audit;

• bonnes prat
iques : f
ormul
air
es, cont
enus, données per
sonnel
les, e-
commerce,et
c.;

• obj
ect
ifs:ar
gument
ati
ondesbonnespr
ati
ques;

• vocabul
air
e:connai
ssancedest
ermesf
ondament
aux.
La cer
ti;cat
ion Opquast bonnes pr
ati
ques qual
ité web n’impose pas la
connai
ssancedesmodesdemi seenœuvreoudecontrôledesbonnesprat
iques.

5.
3. Réf
érent
ieldecompét
ences
Le réf
érentielde compét ences s'adresse à tous l
es professionnels du Web,
int
égrateurs, dével oppeurs, gr aphist
es, cont r
ibuteurs, r esponsables
commer ciaux et mar keti
ng, communi t
y manager s, di r
ecteurs
numér i
ques/ di
git
aux, responsables f or
mat i
on ou r essources humai nes qui
souhait
entpasserouf airepasserlacer ti
;cati
onOpquastcer ti;ed® :maî tri
sede
laquali
téenpr ojetWebàl eurséqui pes.

40/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Ildé;ni tlal
ist
e des compétences vi
sées parl
a cer
ti;cati
on.Chaque sect
ion
représente une compét ence clef. Chaque compét ence est el
le-même
décomposéeensous-compét ences.

5.3.
1.Compr endr
el es exi
gences des ut
ili
sat
eur
s du Web et
savoirrépondreàleursatt
entes
 Di
ffér
enci
erl
esaspect
sobj
ect
ifsetsubj
ect
ifsdel
aqual
itéWeb
 Li
steretst
ruct
urerl
esexi
gencesf
ondament
alesdesut
ili
sat
eur
s
 Rel
ierl
erôledespr
est
atai
resWebetdesannonceur
sauxexi
gencesdes
uti
li
sat
eur
s
 I
dent
i;erl
esmot
ivat
ionsdesut
ili
sat
eur
setl
aval
euraj
out
éedusi
teWeb
 I
dent
i;erl
esmét
ier
sdemi
seenval
eurdescont
enusetser
vices
 Compr
endr
e etdé;ni
rlesdi
ffér
ent
esphasesde l
’expér
ience ut
ili
sat
eur
(
UX)
 Compr
endr
eetexpl
iquerl
adi
ffér
enceent
rel
’I
nter
face(
UI)etl
’expér
ience
(
UX)

5.
3.2.
Prendr
e en comptela di
ver
sit
é desusages,pr
éveni
rles
ri
squesetaméli
orerl’
incl
usi
on
 Pr
endr
eencompt
elescont
ext
esd’
usage,descont
enusetser
vicesWeb
 Comprendre les context
es mobil
es, uti
li
sat
eur
s novices, bas-
débi
t,
i
nter
national
,langue,l
imit
ati
onst
echniquesoucul
tur
ell
es
 Comprendrela not
ion d’
accessi
bil
ité descont
enus Web aux per
sonnes
handi
capées
 Compr
endr
elescont
ext
esd’
usage desseni
ors,per
sonneshandi
capées,
et
c.
 Connaî
trel
esnot
ionsd’
agent
sut
ili
sat
eur
setd'
aidet
echni
que
 Compr endr
edesexempl
esd’
usagedet
echnol
ogi
esd’
ass
ist
anceetd’
aides
techni
ques

5.
3.3.
Consoli
dersa pr
ati
que avec descheckl
ist
setsavoi
rles
ar
gument er
 Dé;ni
ravecpr
éci
sioncequ'
estunebonnepr
ati
quequal
itéWeb
 Dé;ni
rlescr
itèr
esper
met
tantdequal
i;erour
ejet
eruner
ègl
e
 Compr
endr
elesobj
ect
ifsdechaquebonnepr
ati
que
 Savoi
r ar
gument er sur l
a sol
idi
té et l
a pér
enni
té d’
un r
éfér
ent
ielde
bonnesprat
iques

41/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
 Comprendrele processusde concept
ion d’
un r
éfér
ent
ielcol
labor
ati
fde
bonnesprat
iques
 Compr endr
el erôl
e desstandar
dsdansl
a di
ffus
ion de cont
enusetde
ser
vicesenlignedequal
ité.
 Promouvoirl
erespectdesst
andardsetsavoi
rsensi
bil
iserl
esdéci
deur
set
opérat
ionnel
saurespectdeceux-
ci.
 Connaî
trel
adi
ffér
enceent
rebonnepr
ati
queetr
ecommandat
ion
 Compr
endre l
a diff
érence ent
re pr
évent
ion de r
isques de base et
opt
imi
sat
iondess
ites
 Pr
ésent
erl
esbonnespr
ati
quesetl
esar
gument
eràt
raver
sleur
sobj
ect
ifs

5.3.
4.Maî
tri
serl
esbasesdu vocabul
air
eetcommuni
queravec
l’
ensembledesact
eursdupr
ojetWeb
 Êt
reenmesur
ed’
échangerdemani
èreper
tinent
eavect
ousl
esact
eur
sdu
pr
ojetWeb
 Maî
tri
serl
evocabul
air
eassoci
éàl
aqual
itédescont
enusWeb
 Maîtr
iser l
e vocabul
air
e ass
oci
é à l
a pr
éser
vat
ion des données
per
sonnell
es
 Maî
tri
serl
evocabul
air
eassoci
éàl
’accessi
bil
iténumér
ique
 Maî
tri
serl
evocabul
air
eassoci
éàl
'act
ivi
tée-
commer
ce
 Maî
tri
serl
evocabul
air
eassoci
éàl
’er
gonomi
eWebetauWebmobi
le
 Maî
tri
serl
evocabul
air
eassoci
éàl
'i
nter
nat
ional
isat
ion
 Maî
tri
serl
evocabul
air
eassoci
éàl
asécur
itéetauxper
for
mances
 Maî
tri
serlevocabul
air
eassoci
éàl
aqual
itéducodeetàl
aconcept
ion de
f
ormulai
res
 Maî
tri
serl
evocabul
air
eassoci
éaur
éfér
encementetaumar
ket
ingWeb

5.
3.5.Connaî
treles méti
ers
,discipl
ines ets’
int
égr
erdans l
es
processusdeconcepti
onduprojetWeb
 Li
sterl
espr
inci
pauxmét
ier
sdupr
ojetweb
 Expl
iqueretor
donnerl
epr
ocessust
ypedeconcept
iond’
unsi
teWeb
 Connaî
trel
esl
ivr
abl
esassoci
ésauxdi
ffér
ent
esphasesdeconcept
ion
 Connaî
trel
e pr
inci
pe et l
erôl
e des CMS (
Syst
èmes de gest
ion de
cont
enu)
 Compr endre et expliquer l
es diff
érentes di
sci
pli
nes du pr
ojet Web
(
accessibi
li
té, écoconcepti
on, sécuri
té, per
for
mance, vi
e pri
vée, SEO,

42/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
con;anceenl
igne…)
 Expli
quer les di f
fér
ences et compl
ément
ari
tés ent
re appr
oches
général
ist
esetspéci
ali
stes

5.
3.6.
Parti
ciper à la démar
che d’
amél
ior
ati
on des si
tes et
d’
assurancequalit
éWeb
 Compr
endr
el'
int
érêtdescheckl
ist
spourl
apr
évent
iondesr
isques
 Compr
endr
ecequ'
estl
esui
videpr
oduct
ion
 Identi
;er l
es bonnes pr
ati
ques per
tinent
es pour chaque phase de
concepti
on/
product
ion
 Consol
iderlesdocumentsdeconcept
ion(cahiersdeschar ges,pr
otot
ypes,
maquettes,spéci
;cat
ionsf
onct
ionnel
lesettechniques,gabarit
s)
 Compr
endr
elesi
mpact
séconomi
quesdel
’assur
ancequal
itéWeb
 I
dent
i;erl
escoût
sdenon-
qual
itéetl
escoût
sd’
obt
ent
iondel
aqual
ité

43/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
DEUXI
ÈMEPARTI
E

I
IBONNESPRATI
QUES

44/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
CONTENUS

45/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Cont
enus
,Concept
ion,Édi
tor
ial
,SEO BP1

Le s
itef
ourni
taux uti
li
sat
eur
sla pos
sibi
li
té de connaî
trel
es nouveaux
cont
enusouservi
ces
.

Est-
ilvraimentprat
ique de devoi
rreveni
rsurun sit
e etde naviguerdanstout
esses
rubri
quespourt r
ouverlesnouveaux contenusetservi
ces.Cert
ainementpas,alor
s,à
vousdej ouer
.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut
ili
sat
eur
s d'
ident
i;er i
mmédi
atementl
es nouveaux cont
enus ou
ser
vicesenli
gne.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on.

Cont
enus
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP2

Les i
nfor
mations r
elat
ives aux dr
oit
s de copi
e etde r
éut
il
isat
ion s
ont
dis
ponibl
esdepui
stouteslespages.

SurI nternet
,rienn’
estplusfaci
lequedecopi eruntext
e,uneimage,unson.Quelsque
soientvoschoi xen mati
èreder éut
ili
sat
ion devoscontenus,i
lestess
ent
ield’
inf
ormer
lesinternautessurl
eursdroi
tsdanscedomai ne.
OBJ
ECTI
FS
• I
nfor
merl
esut
ili
sat
eur
ssurl
escondi
tionssousl
esquel
lessontpubl
iésl
escont
enus.

• I
nfor
merl
esut
ili
sat
eur
ssurl
escondi
tionsdecopi
eetder
éut
ili
sat
ion.

Cont
enus
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,SEO BP3

Lecodesour
cedechaquepagecont
ientunemét
adonnéequien décr
itl
e
cont
enu.

Unemét adonnéeestuneinformationcontenuedansl
ecodesour ced’unepagewebqui
permetdel adécri
reoudef ourni
rdesinformati
onsàson propos.Cett
ebonnepr at
ique
concer
nelamét adonnéedescri
pti
onqui,commesonnom l ’
indique,permetdedécri
rela
page.
OBJ
ECTI
FS

46/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Permett
re aux out
ils de r
echer
che et d'
indexat
ion d'
ext
rai
re des i
nfor
mat
ions à
proposducontenudespages .

• Amél
ior
erl
arest
itut
ionauxut
ili
sat
eur
sdesr
ésul
tat
sder
echer
che.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

Cont
enus
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP4

Lesdat
ess
ontpr
ésent
éesdansdesf
ormat
sexpl
ici
tes
.

Le12/11/
10fait
-ilréf
érenceau 12novembre2010(f
ormatdedateeur
opéen)ou au 11
décembre2010(for
matamér icai
n)?À vousdef
air
eensortequevosut
ili
sat
eur
sn’ ai
ent
jamaisàseposercett
equesti
on.
OBJ
ECTI
FS
• Évi
terauxut
ili
sat
eur
slesr
isquesdemépr
isesurl
esensd’
unedat
e.

• Faci
li
terl
acompr
éhensi
onetl
aréut
ili
sat
iondescont
enusconcer
nés.

Cont
enus
,Concept
ion,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP5

Lapremièr
eoccurr
enced'uneabr
éviati
onoud' unacr
onymedansl
ecor
ps
dechaquepagedonneaccèsàsas
igni;cat
ion.

SIG,TVA,AVT,VAT,DTC,XML… lesabréviati
ons,si
glesetacronymespul lul
entsurle
Web,not ammentdanslesdomai
nest echniquesetadmi nist
rat
ifs.En lesexpl
ici
tant
,
vousrendezun;ers
ervi
ceàvosut
ili
sat
eursetvousamél ior
ezvotreréfér
encement
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
’ut
ili
sat
eurd’
accéderr
api
dementàl
asi
gni
;cat
iond’
unsi
gle.

• Permettr
el’
expl
oit
ati
onducont
enuparunr
obot(
pourl
’ét
abl
issementd’
uni
ndexdes
si
gles)
.

• Favor
iserl
eréf
érencementducont
enu.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

47/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Cont
enus
,Concept
ion BP6

Ladat
edepubl
icat
iondescont
enusquil
enéces
sit
entes
tindi
quée

Danslavrai evie,lor
squevoust
rouvezuner evueouunvi euxjournal,l
apremi èrechose
quevousr egardezestladatedepubli
cati
on.C’estnor
mal ,vousavezabsolumentbesoi n
decett
einf ormat i
onpourcomprendrelecontenuetpourl eremettr
eencont exte.Surle
Web, c’est l a même chose, cer tai
nes i nf
ormations doivent absolument êt re
accompagnéesdel eurdat
edepubli
cati
on.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
’ut
ili
sat
eurder
emet
trel
’i
nfor
mat
ionencont
ext
e.

• Pr
éveni
rladi
ffusi
ond’
inf
ormat
ionsobsol
ètes.

• Renf
orcerl
acon;ancedansl
esi
nfor
mat
ionsetf
aci
li
terl
esci
tat
ions

Cont
enus
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP7

Un lexiqueou un gl
ossai
readapt
éau publ
icvi
séexpl
iquel
evocabul
air
e
sect
orieloutechni
que.

Lesaut
eursdecel i
vresontdesexempl esvivant
sdel acapaci
téquasii nst
antanéede
l’
êtr
ehumai n àjar
gonnerdèsqu’ilaccumulequelquesconnai
ssances.Un peti
tlexi
que
ouunglossai
re,ethop,l
evisi
teurdusitepeutappréhenderl
escontenus.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut
ili
sat
eur
s de compr
endr
eles cont
enus sect
ori
els ou à car
act
ère
techni
que.

• Faci
li
terl
'ut
ili
sat
iond'
unser
vice.

• Amél
ior
erl
eréf
érencementsurdesmot
s-cl
ésouexpr
essi
onst
echni
ques.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

48/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Cont
enus
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP8

Lescont
enuspubl
ici
tai
resous
pons
ori
séss
onti
dent
i;éscommet
els
.

Contenu édit
or i
alou publi
citai
re?Arti
cledef ond ou publ
ireport
age?Avisimpart
ialou
bi
ll
etsponsor isé?Mi euxvautpr éci
serdequoii ls’agit
,ai
nsil esint
ernaut
essaurontà
quois’enteniretn’aurontri
enàvousr eprocher.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treunei
dent
i;cat
ioni
mmédi
atedescont
enuspubl
ici
tai
resousponsor
isés.

• Évi
terl
esconf
usi
onsent
recont
enusr
édact
ionnel
setpubl
ici
tai
res.

• Pr
éveni
rlesr
isquesassoci
ésauxcon`i
tsd'
int
érêt
.

Cont
enus
,Édi
tor
ial BP9

Lescondi
ti
onsdemodér
ati
ondeses
pacespubl
icss
onti
ndi
quées
.

Lorsquel esrègl
esdu jeu sontconnuesdèsl edépart,i
lestbien pl
usfaci
led’agi
r.En
précisantlescondi
tionsdemodér at
ion,vousli
miter
ezlesrisquesdecontest
ati
on,par
exempl e,encasdesuppressiond’unmessage.
OBJ
ECTI
FS
• Expl
iquer aux uti
li
sat
eur
s pour quel
les r
aisons et dans quel
le mesur
e l
eur
s
publ
icat
ionspeuventêt
remodér
ées.

• Li
mi t
erle nombr
e de r
écl
amat
ionsdesut
ili
sat
eur
sne voyantpasl
eurpubl
icat
ion
apparaî
tre.

Cont
enus
,Dével
oppement BP10

Lescontenusou;chi er
sdest
inésàdeses
pacespubl
icspeuventêt
revér
i;és
avantleurenvoidé;nit
if.

Ilestfor
tagaçantdevoirpubli
erunmessagesousunef ormedégradéeoudeconstat
er
aprèsenvoique l’
on a écr
itune grosse bêti
se.La prévi
sual
isat
ion per
metde voi
rles
contenusencontexteetdonnelapossibi
li
t édelescorr
igeroudelespeau;ner
.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reàl’ut
ili
sat
eurdevér
i;ersasai
sieencont
ext
eet
,sinécessai
re,del
acor
riger
avantenvoi
.

• Di
minuerl
enombr
ededemandesder
ect
i;cat
ionoudesuppr
essi
on.

49/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Cont
enus
,Concept
ion BP11

Leses
pacespubl
icspr
opos
entaumoi
nsunmoyendes
ignal
erl
esabus
.

Pl
usencorequedanslecasdelabonnepr
ati
quepr
écédent
e,i
ls’
agi
ticidef
aci
li
terl
a
pr
océdur
edesignal
ementdesabus.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
esi
gnal
ementdecont
enusi
ll
égauxoui
nappr
opr
iés.

• Accél
érerl
adét
ect
iondecescont
enus
.

• Li
mit
erl
esr
isquesdecons
ult
ati
ondecont
enusi
ll
égauxoui
nappr
opr
iés.

Cont
enus
,Concept
ion,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP12

Chaquegr
aphi
quees
taccompagnédes
esdonnéesnumér
iques

Uneimagevautsouventmi euxqu’un l
ongdi scours.Cer t
es,maistoutd’abord,ilpeut
s’
avérerdi
f;ci
ledevér it
ablementcompr endreun gr aphiquesil’
on n'apaslesdonnées
quiontpermisdel ecréer.D’aut
repar
t,certainsut i
lisat
eur snepourrontpasavoiraccès
aurendugraphique,etl’
accèsauxdonnéesl eurper met t
radecompr endrelescontenus.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treouamél
ior
erl
acompr
éhensi
ondugr
aphi
que.

• Faci
li
terl
epar
tagedesdonnées.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

50/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Cont
enus
,Concept
ion,Dével
oppement BP13

La page des r
ésul
tat
s de recher
che i
ndique l
e nombre de r
ésul
tat
s,l
e
nombr edepagesderésul
tat
s,etlenombrederésul
tat
sparpage.

Unepagederésultatsderecherche,çasesoi
gne,çasepoli
t,c’
estimportant
.Cet
tebonne
pr
ati
quevouslist
el esél
ément slesplusprat
iquespourl
esutil
isat
eurs.
OBJ
ECTI
FS
• Per
mettr
eauxutil
isat
eur
sd' avoi
rl'
ens
embl
edesi
nfor
mat
ionsess
ent
iel
lesr
elat
ivesà
lar
echer
chequ'
il
sonteffect
uée.

51/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
DONNEESPERSONNELLES

52/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP14

Lapoli
ti
quedecon;denti
ali
téetder
espectdel
avi
epr
ivéees
tdi
sponi
ble
depui
stout
esl
espages.

Unet r
èsgrandeparti
edubusinessd’I
nternetreposesurl
ecommerceetlaval
ori
sat
ion
desdonnéespersonnell
es.Cet
tebonnepr at
iquees tdenatur
eàr
assureretàinf
ormer
l’
int
ernaut
esurlaprotecti
ondesesdonnéesprivées.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met t
re aux uti
lisat
eur
s de connaî
trel
es condi
tions de conser
vat
ion de l
eur
s
donnéespersonnel
les.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

Donnéesper
sonnel
les
,Édi
tor
ial BP15

La procédur
e d'
accès et de r
ect
i;cat
ion des données per
sonnel
les es
t
décr
ite.

Cettebonneprati
queestsouventtrai
téecommeunement ionàposersurunsi te.El
lea
pourtantunevrai
evaleuraj
outée,puisqu’
ell
ei mposeauxadminist
rateur
sdusi tedese
poserlaquest
iondelamiseàjouretdel apérenni
tédesdonnéespersonnell
es.
OBJ
ECTI
FS
• Inf
ormerl
'uti
li
sateursurl'
uti
li
sat
iondesesdonnéesper
sonnel
les.Faci
li
terl
ages
tion
desdemandesliéesauxdonnéesper
sonnel
les.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

53/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Concept
ion,Dével
oppement BP16

La créati
on de compt
e es
t pos
sibl
e s
ans r
ecour
s à un s
yst
ème
d'
identi
;cati
ont
ier
s.

Lessystèmesd’ i
dent i
;cat
iont i
erspr oposésparFacebook,Li nkedInetbiend’
autr
essont
trèsprati
ques.Ilsévi t
entaux ut i
lisateursd’avoirà cr
éerun i dent
i;antetun motde
passeetilspermet t
entauxcr éateur sdesi t
esdeser eposersurdesacteursderéf
érence.
Maislepr ixestélevé.Lafer
met ur eoul adésact i
vat
ion d’uncompt echezlefour
nisseur
ti
ersrendr alaconnexionimpossi ble.Lef onct
ionnementdusyst èmedeconnexiont i
ers
rendratotalementdépendantl ecréat eurdesites.
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sserl
’ut
ili
sat
eurl
ibr
edesonchoi
xd’
uti
li
serounonuns
ervi
cet
ier
s.

• Four
nirunmoyenal
ter
nat
ifd’
accèsaus
ervi
ce.

• Four
nirunmoyend’
accèsmaî
tri
séparl
esadmi
nist
rat
eur
sdus
ervi
ce.

• Li
mi t
erladépendanceàun act
eurt i
ersdontl
apoli
tiqueetl
ast
rat
égi
ecommer
cial
e
outechni
quenemanquerapasd’ évol
uerdanslet
emps.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP17

Lacr
éat
iond'
uncompt
ees
tsoumi
seàunpr
oces
susdecon;r
mat
ion.

Pourcr éerun compt e surun si t


e web,ilestgénéral
ementnécessai re de saisi
rune
adressedecour riel
.Cetteadressepeutalor
sêtreuti
li
séepourvér i;erquel apersonneà
l’
origi
nedel ademandedecr éati
on decompteetl epropri
étair
edu mai lsai sisontla
mêmeper sonne.En l
’absenced’unetel
levéri
;cati
on,n’importequipour raitvouscréer
uncompt e.
OBJ
ECTI
FS
• Rédui
rel
esr
isquesd’
inscr
ipt
iondel
’ut
ili
sat
euràsoni
nsu.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

54/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP18

Lesit
epr opos
eunmécani
smedepr
évent
iondesus
urpat
ionsdecompt
eou
d'
identi

Lenombr edet entativesd’ usurpat i


onsdecompt e ou devold’ identi
tésurl eweb est
consi dérable.Pourévi tercela,less er
vicesWebpeuventmet treenpl acedesmécani smes
per met t
antde vér i
;erqu’ i
ls’ agitbien de vous,etque c’ estbien vousquisouhai t
ez
effectuervosopér ationsen l igne.Pl usi
eur smécani smespeuventêt remi sen placeen
fonct i
on de l a cr
iti
cité descont enusetdesser vicesconcernés.Parexempl e,sivous
ent endez par ler de l ’aut
hent i;cation à doubl ef acteur,il ne s’agit d’
une double
distribution mat i
nale du cour rier
,mai s d’une véri;cat
ion de votreidentit
é avec un
numér odet él
éphonemobi l
e.
OBJ
ECTI
FS
• Renf
orcerl
asécur
itéetl
acon;ancedel
’ut
ili
sat
eur

• Pr
éveni
rlesr
isquesd’
usur
pat
iond’
ident
ité.

• Li
mit
erl
escoût
sdet
rai
tementdesusur
pat
ionspourl
’ut
ili
sat
euretl
eser
viceenl
igne.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

Donnéesper
sonnel
les
,Concept
ion,Dével
oppement BP19

Lescompt
esou abonnement
souver
tsen l
ignepeuventêt
ref
ermésparl
e
mêmemoyen.

Denombr euxser
vicesetsit
esInter
netproposent,voir
emêmeexigent
,lacr
éat
iondirect
e
d’
uncompt epouraccéderauxcont enusetser
vices.Lafer
met
ureducomptedoitpouvoir
sefai
reaveclamêmef acil
itéquesonouverture.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
agest
iondescompt
esut
ili
sat
eur
s.

• Évi
teràl
'ut
ili
sat
euruner
echer
chedecont
act
.

• Conf
ort
erl
acon;ancedansl
esi
teoul
eser
vice.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

55/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP20

Siles it
e pr
opose un espace per
sonnelou abonné,i
les
t pos
sibl
e de
sauvegar
derl
escontenuspersonnel
s.

Une défai
ll
ance ou un arrêt du service sont touj
ours possibl
es.Pour préveni
rles
acci
dentsetparerauxreprocheséventuels,prévoyezsyst
émat iquementcet
t epossi
bil
ité
desauvegardedesdonnées,queleservicesoitpayantougr at
uit.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
trel
'ar
chi
vagedescont
enuscr
éésparl
'ut
ili
sat
eur
.

• Évit
er à l
'ut
ili
sat
eur d'
évent
uel
les sai
sies r
edoubl
ées en cas de r
éut
ili
sat
ion des
contenus.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP21

La connexi
on à t
ousl
ess
ervi
cespr
opos
éses
tpos
sibl
e avec l
esmêmes
identi
;ants

Cer
tainesenti
tésproposentpl
usieurssi
tesWebetpl usi
eursespacespr
ivésnécessi
tant
uneidenti
;cati
on.Cettebonnepr at
iquevér
i;equel ’uti
li
sat
eurpeututil
iserl
esmêmes
i
denti
;antspouraccéderàtouslesservi
cesproposés.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sdenecons
erveroumémor
iserdesi
dent
i;ant
suni
ques.

• Accél
érerl
aconnexi
onetamél
ior
erl
’expér
ienceut
ili
sat
eur
.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

56/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP22

I
les
tpos
sibl
edes
edéconnect
erdeses
pacespr
ivés
.

Sivousêtesconnect éàunespacepr i
vé,vousaccédezgénéralementàdesinformati
ons
quine concernentque vous.En conséquence,vous avez à t outmomentbesoin de
pouvoirfer
merl ’accès à ces informations.Vous n’
avez cer
t ai
nementpas envi
e que
n’i
mpor t
e quipui sse venir sur votr
e poste de t
ravai
l,tabl
et t
e ou mobi
le etpuisse
dir
ectementaccéderauxcont enus.Ilestdoncfondamentaldepouvoi ràtoutmoment
vousdéconnecterdus ervi
ce.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
’ut
ili
sat
eurdepr
otégersesdonnéesetcont
enusper
sonnel
s.

• Li
mit
erl
esr
isquesd’
usur
pat
iond’
ident
ité.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP23

Les
iteaccept
elesal
iasmai
lcont
enantl
esi
gne+

Selon Wi ki
pédi a,un ali
asoual i
ase- mailestuneadr esseélectr
oniquequir edirigevers
uneaut repr éexist
ante.Lesmessagesenvoyésàl '
aliassontdirectementtransférés,sans
passerparuneboî tedecour ri
erélectroni
que.Cettebonnepr ati
queveill
eàcequel es
adressesmai ldel aformenom+xxx@domai ne.
frsoientacceptéesparlesit
e.Cel aper met
auxut il
isat
eur sd’uti
liserunmai ldédiéàunusagespéci ;quesanscr éerdecompt email
supplément aire.Celaper metaussid’
amél i
orerlatraçabi
li
télorsquel’
adresseestcédéeà
destiers.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sd’
uti
li
serdescompt
esmai
lsdédi
ésàunusagespéci
;que.

• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sdet
racerl
adi
ffusi
ondel
euradr
essesmai
l.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

57/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP24

Les en-
têtes envoyés par l
e s
erveur s
péci
;ent l
a pol
it
ique de
communicati
ondesrefer
rer
s

Lesser veursWeb passentleurtempsà enr egist


rert outun tasd’i
nf or
mat i
onss urles
util
isateurs.Cesdonnéessontinscri
tesdanscel ’on appell
edes;chi erslogs.C’
esttrès
pratiquevoi r
evitalpouranal
yserl’
audience,pourr epérerdeserreursetc’estessent
iel
pourl esdéveloppeurs.Enr
evanche,parmilesinfosquisontt r
ansmi sesenper manence,
ilyal apaged’ or
igi
ne
OBJ
ECTI
FS
• Prot
éger l
es uti
li
sateur
s de l
a di
vul
gat
ion d’
évent
uel
les i
nfor
mat
ions sensi
bles
concer
nantleurnavi
gati
on.

• Sécur
iserl
echar
gementdesr
essour
cesext
ernes.

• Maî
tri
serl
esi
nfor
mat
ionst
ransmi
sesparl
eser
veur
.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP25

Les li
ens exter
nes quiouvr
entune nouvel
lef
enêt
re ne par
tagentpas
d'i
nformationdecontext
e

L’
ouver t
ur edel i
ensdansdesnouvel l
esfenêtr
esestpossi bl
eàl acondit
ion depr endre
quelquespr écauti
ons.Ilf
autnotammentsi gnal
erl’ouvert
uredelanouvellefenêtr
e,mai s
c’
estl’objetd’uneaut rebonnepr at
ique.Maiscen’ estpast out
,vousdevezégal ement
vei
ll
eràcequel esinformationsdecontextenecirculentpasentrelessi
t esd’
origineet
de dest i
nation. Cette précauti
on peut éviter des problèmes de s écuri
té et de
perf
ormance.
OBJ
ECTI
FS
• Pr
éveni
rlat
ransmi
ssi
ondedonnéesper
sonnel
les.

• Pr
éveni
rl’
exécut
iondecodemal
ici
eux.

• Prévenirl
esbai
ssesdeper
for
mancel
iéesaupar
tageder
essour
cesdansdemul
tipl
es
fenêtr
es.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

58/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial BP26

Leséchangesdedonnéess
ens
ibl
ess
onts
écur
isésets
ignal
éscommet
els
.

Iles
tparfait
ementpossi
ble,pourun informati
cien deni
veau moyen,d’int
ercept
erdes
données ci
rcul
antsurler éseau.Le chif
frementdes données cons
tit
ue une mesure
minimaledesécur
ité.
OBJ
ECTI
FS
• Conf
ort
erl
acon;ancedel
'ut
ili
sat
eur
.

• Permett
reà l
'ut
ili
sat
eurdesai
sirdesdonnéess
ensi
blesen sachantqu'
ell
esser
ont
prot
égées.

• Mi
nimi
serl
esr
isquesd'
uti
li
sat
ionf
raudul
eusedesdonnéesdesut
ili
sat
eur
s.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

Donnéesper
sonnel
les
,Dével
oppement BP27

Lesdonnéess
ens
ibl
esnes
ontpast
rans
mis
esencl
airdansl
esur
l.

Desdonnéesper sonnellespeuventêtret r
ansmisesetinter
ceptéesparl ’
intermédiai
re
des Url.Des adresses du type ht
tp//
domai ne.
com/i
ndex.html?motpasse=lapi
n sontà
proscr
ire.El
les sonten ef f
etf aci
les à r
epérersurInter
netou dans l es stati
sti
ques
d’audi
ence.
OBJ
ECTI
FS
• Évit
er que des données sensibl
es ne soi
ent publ
iques et st
ockées en cl
air aux
dif
férentes ét
apes de l'
accès à l
a page (
FAI
,pr oxy,serveur Web,hi st
ori
que du
navigateur
,servi
cesti
ers…).

• Permett
reà l'
uti
li
sateurdesai
sirdesdonnéess
ensi
blesen sachantqu'
ell
esser
ont
prot
égéesetcon;denti
ell
es.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

59/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Donnéesper
sonnel
les
,Édi
tor
ial BP28

L'
object
if des cooki
es et l
es l
imi
tat
ions i
nhér
ent
es à l
eur r
efus s
ont
expl
iqués.

Pourl ecommundesmor tel


s,uncooki e,c’estungât eau.Pourl’internauteaverti
,c’estun
;chierqu’ un sit
e web dépose surson post e etquiestsoi tun moyen de t racerson
util
isati
on du Web,soi tunet echniquepot entiel
lementt r
èsef ;cacepouramél ior
erla
navigation,mémor iserdesopt i
ons,pr oposerdescont enuscibl és.En f
ait
,lat echnique
n’estpasmauvai se en soiets e pr
êteàt outessortesd’util
isat i
ons.Pourr assurervos
visi
teurs,ilsuf
;td’expli
quercommentetpour quoiell
eestut i
lisée.
OBJ
ECTI
FS
• I
nfor
merl
'ut
ili
sat
eursurl
escooki
es.

• Expl
iquerl
eurr
ôleetl
eurut
ili
té.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

60/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
COMMERCE

61/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP29

L'
achatd'
unpr
odui
tous
ervi
cees
tpos
sibl
esanscr
éat
iondecompt
e.

Dans l'e-commer ce,t ous l


es dét ai
ls comptent.L’abandon de pani er est f
réquent,
notammentau st ade de la créat
ion de compt e.Un nombr e cr
oissantde si t
es d’e-
commer ceproposentl ’
achatdi r
ect,quiconsi
steàf ourni
runiquementl esinfor
mat i
ons
str
ict
ementnécessai res au t
r ai
tementde l a commande.C’ estun vr aiplus pourl es
cli
ents.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
’achet
eurdecommanderi
mmédi
atement
.

• Leverl
abar
rièr
edel
acr
éat
iondecompt
e.

• Augment
erl
etauxdeconver
sion.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP30

Ledét
aildechaquear
ticl
ees
tcons
ult
abl
edepui
slepani
er

Le panierpermetd’avoirune vue d’ensemble de ce que l


’on va commander.C’
estle
momentparexcel lenceoùl ’
uti
li
sateurpeutavoirbesoi ndevéri;ersacommande.Dans
cecas,l ef
aitdepouvoi rconsult
erledét ai
ldirect
ementdansl epanierou àpar
tirdu
panierestunvraiavantage.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
’ut
ili
sat
eurdevér
i;ersacommande.

• Pr
éveni
rleser
reur
sdecommande

62/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Concept
ion BP31

Aucunproduitniservi
ceannexen'estajout
éaupani
erdecommandes
ans
quecet
teacti
ons oi
tdéclenchéeparl
'ut
il
isat
eur
.

Quel l
e ser
aitvotrer
éacti
on dansun super
marchésiun per
sonneldu magasi
n venai
t
jet
erdespr oduit
ssupplémentai
resdansvot
repani
erjust
eavantquevousnepassiezen
caisse?
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sseràl
'ut
ili
sat
eurl
econt
rôl
edesacommande.

• Nepascompr
omet
trel
arel
ati
ondecon;anceavecl
'ut
ili
sat
eur
.

• Évi
tert
out
efor
medevent
efor
cée.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP32

L'
ins
cri
pti
onàdess
ervi
cesannexesn'
estpasact
ivéepardéf
aut

Vousvousappr êtez à passerune commande etvousvousaper cevez que la case de


souscri
ption àuneassur ancef acultat
ive,unenewslett
erouun abonnementannueles t
d’oresetdéjàcoché.En angl ai
sças ’
appell
edel ’
opt-out,où vousdevezdécocherune
case,paroppositi
on àl ’opt-
in,ou vousdevezcocher .Bien entendu,t outeinscr
i pt
ion à
desservicesannexedoitf ai
rel ’
objetd’unvraichoi
xdel apartdel ’
util
isateur
.
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sseràl
’ut
ili
sat
eurl
eli
brechoi
xdes
esact
ions.

• Pr
éveni
rlescommandesi
nvol
ont
air
esetl
esr
écl
amat
ionsassoci
ées.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP33

Ladi
sponi
bil
it
édespr
odui
tses
tindi
quéeavantl
aval
idat
iondé;ni
ti
vedel
a
commande.

I
les
tfortt
ent antdeproposerdespr
oduit
sindisponi
blesoudisponi
blessurcommande,
mai
satt
ention,fai
tesensortedenepasi
nduir
evosi nter
naut
esener reur
.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
re d'
ant
ici
per d'
évent
uel
les di
f;cul
tés et une augment
ati
on du dél
aide
li
vrai
son.

63/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP34

Ledél
aideli
vrai
son es
timées
tindi
quéavantl
aval
idat
ion dé;ni
ti
vedel
a
commande.

Apprendre,apr ès vali
dati
on de l
a commande,qu’ un pr
oduitne seralivr
é que dans
pl
usieurs semai nes est une mésaventure fréquente et i
nsati
sfai
sante pour les
uti
li
sateurs.Pourgar dervoscl
ient
setles;dél
iser,t
âchezdelespréveniravantla;nde
l
acommande.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reauxuti
lisat
eursd'identi
;erl
adat
eréel
leàl
aquel
lel
ebi
encommandés
era
eff
ect
ivementenleurpossession.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP35

Lesfr
aisdel
ivr
ais
ones
timéss
onti
ndi
quésavantl
aval
idat
iondé;ni
ti
vede
lacommande.

Lesfrai
sdel i
vraisonfontpar ti
edesinfor
mat i
onsessenti
ellespourdéciderdubi en-f
ondé
d’unecommande.Ri endepl usdésagr
éablepourunut i
lisateurquedes er endr
ecompt e
quel ecoûtdel ali
vraison vacoûterautantvoir
ebi en plusquel eprix deson articl
e.
Alorsbien évidemment ,f
aitesl’
impossibl
e pourdonnercet t
einfor
mat ion le pl
ust ôt
possi
bledansl eprocessus.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
r eàl’
uti
li
sat
eurdedéci
derenconnai
ssancedecause.Fai
regagnerdut
empsà
l’
uti
li
sateur.

• Li
mit
erl
esabandonsdecommandeetl
afr
ust
rat
iondel
'ut
ili
sat
eur
.

64/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP36

Lesmodal
it
ésder
écupér
ati
ond'
unbi
endémat
éri
ali
sés
ontpr
éci
séesavant
lacommande.

Acheterun ;l
m àt él
échargerdepui
sson smar tphoneen pr
évi
sion del
asoir
éeen s’at
-
tendantàlet él
échargerunefoisàdomi ci
le,puiss’
aper
cevoi
raprès;nal
isati
on dela
commandequel etél
échargementn’estdisponibl
equependantuneheure… Mieuxvaut
évit
ercegenrededéceptionàvoscli
ent s,n’
est-
cepas?
OBJ
ECTI
FS
• Per
met t
reàl’
uti
lisateurd’
ant
ici
perl
escondi
tionsetl
esmoyensd’
accèsauser
viceou
aubiendématér
ialisé.

• Évi
terl
esdécept
ionsetl
etr
ait
ementder
écl
amat
ions.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP37

Lamodi;cat
ion delaquanti
tédechaquearticl
e,l'
ajoutetlasuppressi
on
d'unouplus
ieursar
ticl
esres
tentpos
sibl
esavantlavalidat
iondé;ni
tivede
lacommande.

Cela semble évi


dent,maisavantde passerà la caisse du supermar
ché,i
lestencor
e
tempsd’ aj
outerouder eti
rerun ouplusieursar
ticl
esauchar iot
.SurleWeb,l
escli
ent
s
devraientbéné;cierdel
amêmepossi bil
ité.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
'ut
ili
sat
eurdemodi
;erf
aci
lementsacommande.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial
,SEO BP38

Lanatureetl
escar
act
éri
sti
quesquant
i;abl
esdespr
odui
tsets
ervi
cess
ont
indi
quées.

Lorsquelapeti
te;gur
inecommandéesurInter
netser
ali
vréeetquevousvousr
endr
ez
compt equ’
ell
emes ur
edeuxmèt resdehautetqu’
ell
epèse150kg,vouscompr
endr
ez
l’
intér
êtdecett
ebonneprat
ique.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sd'
ident
i;erpr
éci
sémentl
anat
ureetl
esspéci
;cat
ionsdes

65/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
pr
odui
tspr
oposés.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP39

Lapériodeetlescondi
ti
onsdeval
idi
tédesof
fress
péci
alesetpr
omot
ions
sonti
ndiquées
.

Quandilyauneaf
fai
reàf
air
e,l
’i
nter
naut
edoi
tsavoi
rsousquel
lescondi
tionsi
lpeuten
pr
o;ter
.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
re aux ut
ili
sat
eurs d'
ident
i;erl
a pér
iode au cour
s de l
aquel
lei
ls peuvent
béné;ci
erdesoffr
esproposées.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP40

Le s
ous-
tot
aldét
ail
lé es
tindi
qué avant l
a val
idat
ion dé;ni
ti
ve de l
a
commande.

Lat
ransparenceestunebonnepr
ati
que.Unpr i
xglobalment
ionnantl
est
axes,c’
estbi
en.
Unsous-t
otaldécomposantt
ousl
escoûts,c’
estencor
emieux.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
'ut
ili
sat
eurdeconnaî
trel
edét
aildumont
antdesacommande.

• Leverunf
rei
nàl
aval
idat
iond'
unecommande.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP41

Lescondi
ti
onsde;nancements
onti
ndi
quées
.

Let auxd’un créditexer


ceun impacténormesurlecoûttotald’un achat,etsansune
inf
or mati
on clair
eàcesuj et,notammenten casdevari
ati
on decet aux,lesacheteur
s
potenti
elspeuventêt r
eréti
centsetnepasal
lerauboutdelaprocédur
ed’ achat.
OBJ
ECTI
FS

66/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Permett
reàl 'ut
ili
sat
eur d'
ident
i;er l
e mont
ant t
otalqu'
ilaur
a à payer et l
es
dif
fér
entescomposantesdecemontant.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP42

Lescondi
ti
onsdef
onct
ionnementdus
ervi
ceapr
ès-
vent
esonti
ndi
quées
.

Les er
viceapr
ès-ventesurInter
net,c’estsouventcel
ui-
dont
-on-ne-
doi
t-pas-
prononcer-
le-
nom.Etpour tant
,l’
exist
enced’un SAV soli
deetd’inf
ormati
onscorr
ectesàson sujet
peuventfai
retouteladi
ffér
ence.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sdeconnaî
trel
escondi
tionsd'
assi
stanceencasdedi
f;cul
té.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP43

Lescondi
ti
onsdedébi
toud'
encai
ssements
onti
ndi
quées

Pourun acheteur
,savoi
rquel epai
ementdesacommandeser adébi
téaprèsval
idat
ion
ouàr écepti
ondecelle-
ciestuneinfor
mat
ion ess
ent
iel
le,not
ammentl or
squelesdélai
s
deli
vraisonsontimport
ants.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sd'
ident
i;erpr
éci
sémentl
escondi
tionsdel
'encai
ssement
.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP44

Lescondi
ti
onsdegar
ant
ies
onti
ndi
quées
.

Cett
erègl
enes’appl
iquequedanscertainscasmaispourtoutcequiestcommer
cede
bi
ensetpourunebonnepart
iedesser
vices,el
leestf
ondamental
e.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
eauxut
ili
sat
eur
sd'
ident
i;erpr
éci
sémentl
anat
uredesser
vicesassoci
éset
leurcoût
.

67/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP45

Lescondi
ti
onsdevent
eou d'
uti
li
sat
ion s
ontdi
sponi
blesdepui
stout
esl
es
pages
.

Le nombre de per
sonnesquilisentdescondit
ionsgénéral
esde vente estsansdoute
li
mi t
é.Etpourtant
,ell
esconsti
tuentun documentfondamentalen casdel i
tigeetl
eur
présencepermetderassur
erlescli
ent
s.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
re un accès f
aci
le etper
manentà t
out
es l
es condi
tions de r
éal
isat
ion du
ser
vice.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP46

Les inf
ormati
ons relat
ives à l
a zone de l
ivr
ais
on des pr
odui
ts ou de
réal
isat
iondesser
vicessontindi
quées.

Parmilesnombr eus
esmauvaisessurpr
isespossi
bleslorsd’
unachatsurI
nternet,ilyale
fai
tdes er endr
ecompt equel ali
vrai
son estimpossibl
eou horsdeprix.Prévenezles
int
ernautesdecequiestpossi
bleetdecequinel ’
estpas.
OBJ
ECTI
FS
• Évit
erune navigat
ion etdes commandes i
nuti
les,voi
re une per
te de temps pour
l'
uti
lisat
eurai
nsiquepourlastruct
urequipr
oposelesbi
ensoulesservices.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP47

Lesmoyensdepai
ementaccept
ésetl
espr
océdur
escor
res
pondant
ess
ont
indi
qués
.

Toutlemondenepeutpaspayeravecsacar t
edecr édi
tet,sicemoyen depaiement
n’estpasdisponi
ble,aut
antl
esavoi
rtoutdesuit
e.Celaévi
ter
aàdesinternaut
esdese
retr
ouverfaceàunéchecen;ndecommande.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met t
re aux ut
ili
sat
eur
sd'
anti
ciperle mode etl
escondit
ionsde pai
ementetde
vér
i;eravantlacommandes'
il
spourrontlameneràsonterme.

68/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP48

L'
ident
itédespr
est
atai
resi
mpl
iquésdansl
est
rans
act
ionses
tpr
éci
sée.

Un processustransacti
onnelpeutamenerun internauteà serendresurlesit
ed’une
banque quin’ estpas la si
enne ou d’
un pr
estatair
e.Le faitd’
indi
quer l
e nom des
prest
atair
esval imit
erlessurpri
sesetquel
quefoi
smêmes er
viràrenfor
cerl
acon;ance
encapital
isantsurlarenomméedeceuxquisonti mpl i
qués.
OBJ
ECTI
FS
• Four
nirauxuti
li
sat
eur
sdesi
nfor
mat
ionssurl
espar
tenai
rest
ier
simpl
iquésdansl
a
tr
ansact
ion.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP49

Lesrecour
sencasdel i
ti
ges
onti
ndi
quésdansl
escondi
ti
onsgénér
alesde
vent
eoud' ut
il
isat
ion.

Unli
tigeestt
oujourspossi
ble.Pr
éciserl
espossi
bili
tésder
ecour
sestunefaçonsi
mpl
ede
montrerquelasit
uati
onaét éenvisagéeetqu’
ell
epeutdoncêtr
egérée.
OBJ
ECTI
FS
• Rassur
erl
'i
nter
naut
eavantl
'achat
.

• Donneràl
'achet
eurt
out
esl
esi
nfor
mat
ionsl
iéesàson achat
,quecel
ui-
cis
epasse
bi
enounon.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP50

L'
adr
ess
eetl
escondi
ti
onsder
etourdespr
odui
tss
onti
ndi
quées
.

Lesinter
nautesquiveul entrenvoyerun pr
oduitseposentpl usieursquestions.Quiva
prendreenchargelesfraisder et
our?À quell
eadress
ef aut
-ilenvoyerl eproduit?Sous
quell
eforme?Pr évoyezlesréponsesàcesquesti
onsetrendez-lesdisponibl
esdansvotre
si
te.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut
ili
sateur
sd'
anti
ciperd'évent
uel
lesdi
f;cul
tésd'
uti
li
sat
ion et
/ou de
fonct
ionnementdubi enouduservi
ceproposé.

• Rédui
rel
enombr
edesol
li
cit
ati
onsduser
vicecl
ient
.

69/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP51

Lachar
gedesf
rai
sder
etoures
tindi
quéeavantl
aval
idat
iondé;ni
ti
vedel
a
commande.

Lavent eenligneacecidedi f
fér
entducommer ceclassi
quequel espr oduitsnepeuvent
pasêt r
eaussifaci
lementessayésetéval uésparl esachet eurs.Pourcertainsprodui
ts,les
chaussuresetleprêt-à-port
er,notamment ,l’
erreurdoitfaireparti
edupr ocess
usnor mal.
Idéalement,l’
acheteurpouvoi rrenvoyerlespr odui
tsqu’ ilacommandéssiceux- cine
conviennentpasou ne l uivontpas.I lestdoncessent ielpourl ’uti
li
sateurde savoir
commentcel avasepasseretsicet teopérati
on val uicoût erdel’argent.Donnezàvos
util
isat
eursledroitàl’err
eur.
OBJ
ECTI
FS
• I
nfor
merl
esut
ili
sat
eur
sducoûtencasder
etourdespr
odui
ts.

• Rassur
erl
esut
ili
sat
eur
senvuedel
eurachat
.

• Augment
erl
etauxdet
ransf
ormat
ion.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP52

Le mode de dépôtetl
a pr
océdur
e de t
rai
tementdesr
écl
amat
ionss
ont
indi
qués
.

Uner écl
amationestt
oujourspossi
ble.Pourr
assurervoscli
ents,prévoyezunepr
océdur
e
faci
li
tantledépôtderéclamati
onsetdonnez- l
eurdesinformationsclair
esetpr
éci
sesà
cesujet.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reauxut
ili
sateursdecompr
endr
eou d'
ant
ici
perd'
évent
uel
lesdi
f;cul
téssur
lesi
teoulor
sdel
at ransact
ion.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP53

Lescondi
ti
onsder
embour
sements
onti
ndi
quées
.

Bien évidemment,ilestde vot


rei ntérêtque l
e consommat
eurdispose d’
un dél
aide
rétr
act at
ionsui
teàunachatenl igne.Quel al
oil’i
mposeoupas,cedélaiderét
ract
ati
on
vousf erafai
reaut
antd’économi
esenr écl
amati
ons.
OBJ
ECTI
FS

70/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Permettreaux uti
li
sat
eursd'
ident
i;erpr
éci
sémentl
espi
ècesnécessai
resen casde
nécessi
téderetourduprodui
t.

• Ant
iciperd'évent
uel
spr
obl
èmesencasdedemandeder
embour
sementr
éal
iséeapr
ès
l
edélailégal.

• Diminuerl
e nombr
e de démar
chesi
nut
ilesetl
e nombr
e de demandesau s
uppor
t
cl
ient.

• Augment
erl
etauxdet
ransf
ormat
iond'
unsi
tee-
commer
ce.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Édi
tor
ial BP54

Lesmatéri
elsetlogi
ciel
snécessai
resau f
onct
ionnementdu s
ervi
ce s
ont
indi
quésavantl
avali
dationdel
acommande.

Certainsmatériel
soul ogi
cielsnepeuventf oncti
onnerquedansdescont ext esdé;nisou
dansdesenvi ronnement srestrei
nts.C’estparexempl el
ecasdecer tai
nsl ogiciel
squine
foncti
onnent que sur certaines plates-for
mes,ou de mat éri
els quinécessi t
ent des
prérequisou desél émentscompl ément air
es.Pourévit
erce type de probl èmesetl es
décept i
onsetproblèmesquil eursontassoci és,i
nfor
mezlesuti
lisat
eurs.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reàl
’ut
ili
sat
eur d’
ant
ici
per l
es condi
tions etl
es moyens d’
uti
li
sat
ion du
ser
vice.

• Li
mit
erl
esr
isquesder
écl
amat
ions.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP55

Lespri
xaf
;chésmenti
onnentledét
aildest
axesets
uppl
ément
sévent
uel
s
ains
iquel
emontanthorst
axes
.

La r
ègle d’
orde l’e-
commer ce pourrai
têt r
e pasde surprise.Etpar
mil esmauvaises
sur
prises,i
ly a les frai
s supplément air
es non si
gnalés.Demandez aux compagnies
aér
ienneslow cost
,ell
esador entfair
eça.Lespassagers,eux,aimentmoins…
OBJ
ECTI
FS
• Per
met tr
eauxut il
isat
eur
sd'
ident
i;erpr
éci
sémentetavantl
'achatl
emont
antt
otal
qu'
ilsaurontàpayer.

• Permett
re aux ut
ili
sat
eursd'
ident
i;erpr
éci
sémentl
esmont
ant
sdéduct
ibl
esetl
es
dif
fér
entesimputati
ons.

71/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP56

Une adres
se de l
ivr
ais
on di
ffér
ent
e de l
'adr
ess
e de f
act
urat
ion peutêt
re
spéc
i;ée.

Cett
erègl
esembletel
lementévi
dentequ’
ilestpr
esqueinuti
ledel’
énoncer
.Etpour
tant
,
cesimpl
edétai
lpeutf
acil
ementêtr
eoubli
édanslaconcepti
ond’unsit
ed’e-commer
ce.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sdef
air
eli
vrerunachatsurl
eli
eudel
eurchoi
x.

• Permet
treauxut
ili
sat
eur
sdef
air
eli
vrerun achatsansf
act
ure,pourun cadeau,par
exemple.

E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP57

Les
iteaccept
eaumoi
nsdeuxmoyensdepai
ement
.

Cer
tai
nsinternaut
esn’ontpasdechéqui
er,d’
autresn’
ontpasdecart
edecr édi
toubien
l
eurcart
edecr éditaexpi
ré.Lapr
ésenced’un moyen depai
ementalt
ernat
ifpermetde
nepasperdrecescli
ent
s.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
eauxutil
isat
eur
sdechoi
sirl
emodedepai
ementquil
eurconvi
entl
emi
eux
dansleurcont
ext
e.

• Four
nir au moins une al
ter
native aux ut
ili
sat
eurs qui sont dans l
’i
ncapaci

tempor
aireoupermanent
ed’uti
li
serunmoyendepai ement.

E-
Commer
ce,Dével
oppement BP58

Les données bancair


es ne s
ont mémor
isées qu'
apr
ès cons
ent
ement
expl
ici
tedel'
uti
li
sateur.

En tantqu’ ut
ilisat
eur,i
lpeutêt
ret r
èsprati
quedepouvoirl
aisserson numérodecar te
bleueàunsi t
epar cequel’
oncompt eyreveni
rdetempsentemps.Encor efaut
-t-i
lquela
décision delaisserlesi
temémor i
sercesdonnéesaitét
éfai
tedemani èrevolontai
reet
éclair
ée.
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sserl
’ut
il
isat
eurmaî
tredes
esc
hoi
xenmat
ièr
edemémor
isat
iondedonnéesbanc
air
es.

72/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Pr
éveni
rd’
évent
uel
spr
obl
èmesj
uri
diquesencasdepl
aint
eoudevoldedonnées.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées.

E-
Commer
ce,Dével
oppement BP59

Lesdonnéesbancai
resmémor
iséesparl
esi
tepeuventêt
remodi
;éesou
suppr
imées

En tantqu’ ut
ili
sateur
,accorder à un si t
e web l e droi
tde mémor i
ser s
es données
personnell
esestunchoi xtoutàfaitrespectabl
e,mai savoirledroi
tdechangerd’ avissur
la quest
ion est tout aussiimportant.Les ut i
li
sateurs doivent pouvoi
r modi ;er ou
supprimerleursdonnéesbancairesquandi lslesouhaitent.
OBJ
ECTI
FS
• Pr
éveni
rlesr
isquesdef
raudeenper
met
tantl
asuppr
essi
onpr
évent
ivedesdonnées.

• Donnerauxut
ili
sat
eur
slamaî
tri
sedel
eur
sdonnéesbancai
res.

• Préveni
rleser
reur
sdepai
ementenper
met
tantl
ami
seàj
ourpr
évent
ivedesdonnées
bancair
es.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

E-
Commer
ce,Concept
ion,Dével
oppement BP60

Laréf
érencedel
atr
ans
act
iones
taf
;chéeaucl
ientapr
èsl
aval
idat
iondes
a
commande.

SurInter
net,chaquet
ransacti
onauni denti
;antouuneréf
érence.Cenuméroper
metde
ret
racerl’
hist
ori
qued’unetransact
ionbancair
e.Aut
antdi
requ’encasdeprobl
ème,c’
est
unedonnéef ondamental
e.
OBJ
ECTI
FS
• Per
mett
reauxut
ili
sat
eur
sd’
af;cheretévent
uel
lementd’
impr
imerunet
racedel
eur
commande.

• Four
nirauxut
ili
sat
eur
sunepr
euveécr
itedel
’opér
ati
onef
fect
uée.

• Renf
orcerl
atr
açabi
li
tédel
atr
ansact
ion.

73/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Dével
oppement BP61

Lesf
act
uresémi
sess
ontégal
ementdi
sponi
blesenl
igne

Lesfact
uressontdesdocument sessentiel
spourun t rèsgr and nombre d’
act
ionsen
li
gne,quecesoitdanslasphèrepr ivéeouprofessi
onnell
e.L’accèsauxfact
uresenli
gne
estunefonct
ionnal
itéessent
iel
le,souventencompl émentd’unenvoiparmai l
.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
esopér
ati
onsdeges
tionetder
appr
ochementparl
esut
ili
sat
eur
s.

• Four
nirunesauvegar
dedesdonnéesnécessai
resàl
acompt
abi
li
té.

E-
Commer
ce,Dével
oppement BP62

Chaquef
act
urat
ionf
aitl
'obj
etd'
unmai
ldecon;r
mat
ion

Lami seàdi sposit


iondesfacturesenl igneesttrèsprat
ique,mai silexist
edenombr eux
casdansl equelledocumentenl i
gner i
squedenepl usêtredisponi bl
e.Tempsl égal
ede
conservat
ion desdonnées,mi gration de données,;n d’
exploitat
ion du servi
ce.Ilest
doncassezpr udentd’
envoyerl esf act
uresparmai làl’uti
li
sateur,cequil uipermetde
maîtri
serlui-mêmel aconservationdesesf actur
es.
OBJ
ECTI
FS
• Pr
éveni
rlesper
tesd’
inf
ormat
ionetdef
act
ures.

• Amél
ior
erl
atr
açabi
li
tédesopér
ati
ons.

E-
Commer
ce,Édi
tor
ial BP63

Lesmenti
onsd'
appart
enanceàunor dreougroupeprofes
sionnel,d'
unl
abel
oud'uner
écompensesontaccompagnéesd'
unl i
enverslasource.

Sivousvoulezrenf
orcerl
acon;anceenmenti
onnantdest
iersvalor
isant
sauxquel
svous
êtesl
iés,f
ait
es-
ensor t
equel’
int
ernaut
epui
ssevéri
;erl
acrédibi
li
tédecesti
ers.
OBJ
ECTI
FS
• Donnerunaccèsi
mmédi
atàl
'ut
ili
sat
eurpourl
uiper
met
tredecompr
endr
edequoii
l
s'
agi
t.

• Per
met
treàl
'ut
ili
sat
eurdevér
i;erparl
ui-
mêmel
'i
nfor
mat
ion.

• Accr
oît
rel
edegr
édecon;anceoudecr
édi
bil
ité.

74/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
E-
Commer
ce,Concept
ion BP64

Les pr
oduit
sindi
sponi
bles f
ont l
'obj
et d'
une di
ffér
enci
ati
on vi
suel
le et
text
uell
e.

Unproduitquin’
estpasdisponibl
edoitpouvoi
rsedisti
nguerd’unpr odui
tenst
ock.Les
i
nter
nautesvousserontt
oujoursgrédevotr
ehonnêtetévis-
à-vi
sd’eux.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reàl 'ut
ili
sateurd'
ident
i;eri
mmédi
atementetsansconf
usi
on possi
blel
es
produi
tsindi
sponibles.

• Évi
terl'eff
etdedéception siun uti
li
sateurdébute uneprocédur
edecommandeet
s'
aperçoittar
divementdel'
indisponi
bil
itéduproduitdési
ré.

E-
Commer
ce,Dével
oppement BP65

Un mai
lindi
quantlaréf
érence de l
at r
ans
act
ion etl
es données de l
a
commandees
tenvoyés
uit
eàl avali
dati
on.

Parmilesgrandsprinci
pesdumanagementdel aquali
té,i
lyenaunquiestf ondamental
latraçabi
li
té,c’
est-
à-dir
elacapacit
éàr et
racerun hi
stor
iquedesopér at
ionseffect
uées
C’estdeceprinci
peappliquéauxachat
ssurInter
netdontilestquest
ionici
.
OBJ
ECTI
FS
• Donneràl
'ut
ili
sat
eurunecon;r
mat
iondesi
nfor
mat
ionsr
elat
ivesàl
acommande.

• Permett
reàl
'ut
ili
sat
eurdecons
erverunhi
stor
iquedel
atr
ansact
ionai
ll
eur
squedans
lesi
te.

E-
Commer
ce,Dével
oppement BP66

Chaquer
écl
amat
ionf
aitl
'obj
etd'
unaccus
éder
écept
ion.

Commedansl ecasd’unfor
mul ai
redecont
act
,l’
accus
éder écept
iond’uner
écl
amat
ion
estl
acer
tit
udepourl’
int
ernaut
equesademandeestpriseencompt e.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
eàl'ut
ili
sat
eurd'obt
enirune con;r
mat
ion de sa demande en-
dehor
s du
context
edel
anavigati
onsurlesi
te.

• Évit
er au ser
vice cl
ient de r
ecevoi
r pl
usi
eur
s demandes concer
nant une même
récl
amation.

75/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
FORMULAI
RES

76/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP67

Chaque champ de f
ormulai
re es
t as
soci
é dans l
e code s
our
ce à une
ét
iquet
tequiluies
tpr
opre.

Nepassavoi
ràquois
ertunchampdef
ormul
air
epeutêt
reext
rêmementdér
out
ant
.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
acompr
éhensi
ondesdonnéesat
tenduesdansl
esf
ormul
air
es.

• Permettr
eauxai destechniquesd'
accessi
bil
itéderest
ituerl
eschampsdefor
mulair
es
enlesassociantsyst
ématiquementàuneét iquet
teindiquantl
eurrôl
eetl
anatur
ede
lasai
sieatt
endue.

• Faci
lit
erlasai
sieenper
mett
antdesél
ect
ionnerlechampvi
aunclicsursonéti
quet
te
aussibienquesurl
echamplui
-même(part
icul
ièr
ementencasdecaseàcocheroude
caseradio)
.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

For
mul
air
es,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP68

Lesinf
ormationscomplét
antl
'ét
iquet
ted'
unchamps
ontas
soci
éesàcel
ui-
cidanslecode-s
ource

Lesfor
mul airessontpar t
iculi
èrementi mpor t
antspourlesper sonneshandi capées,carils
sontsouventassoci ésàdesser vicesàt rèshautevaleurajout ée:demandedes ervi
ce,
achatenligne,démar cheadmi nistrati
ve,etc.C’estl
araisonpourl aquell
eilestessentiel
deveill
erau f onct i
onnementdevosf or mulair
esdansdesl ecteursd’écran,util
iséspar
lesnon-voyant s.Cet t
ebonnepr atiquevacont ri
buerauf ai
tqu’ il
sdeviennentut il
isables
danscecont ext e.Parlasuite,sonsui vilorsdesévoluti
onsdusi teestessenti
el.
OBJ
ECTI
FS
• Opti
miserl
erendudanslesl
ect
eur
sd’
écr
anenper
met
tantd’
expl
ici
terl
esét
iquet
tes
deschampsdefor
mulai
re.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

77/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP69

L'
éti
quett
e de chaque champ de f
ormul
air
eindi
que s
ilas
ais
ie es
t
obl
igat
oir
e.

Mieuxvautévi
teràl’
uti
li
sateurdecommet t
reuneer
reurpar
cequ’
onnel
uiapasdonné
suf;sammentd’i
nfor
mationsdèsledépar
t.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sdesavoi
ràl
'avancesiunchampestobl
igat
oir
e.

• Pr
éveni
rleser
reur
savantqu'
ell
esnes
urvi
ennent
.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP70

L'ét
iquet
tedechaquechamp defor
mul
air
eindi
que,l
ecaséchéant
,quel
formatdesai
siedoi
têt
rer
espect
é.

Évit
onsdet ransformerunesaisi
ededat e,demonnaieouautreenjeudedevinett
e( avec
ou sanstir
et?L’ annéeou lemoisd’abord ?Avecou sanslescentimes?Etc.)
.Etl es
champs de mot s de passe,al
ors ?Faut-t-
ilun chi
ffr
e,une l
ett
re en maj
uscule,une
invocat
ionmagi que?
OBJ
ECTI
FS
• Li
mit
erl
eri
squed'
err
eur
sdesai
sie.

• Li
mit
erl
esr
isquesassoci
ésàl
'envoidedonnéeser
ronéesoui
mpossi
blesàexpl
oit
er.

• Évi
terque l
'ut
ili
sat
eurne r
enonce à pour
sui
vref
aut
e d'
inf
ormat
ion surl
a sai
sie
att
endue.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

78/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP71

L'
uti
li
sat
eures
taver
til
ors
qu'
unes
ais
iees
tsens
ibl
eàl
acas
se.

I
lestagaçantdedevoirrecommencerunesaisi
epouruneer r
euraussisi
mpleàévi
ter
.
Mai
sencorefall
ait
-ilêt
reaucour
antqu’
ilf
all
aittaperuni
quementenmajuscul
es.
OBJ
ECTI
FS
• Évi
terl
eri
squed'
err
euretdoncévi
teràl
'ut
ili
sat
eurdedevoi
rrempl
irpl
usi
eur
sfoi
s
unmêmechamp.

• Évi
ter l
'i
ncompréhensi
on de l
'uti
li
sat
eur quipens
e avoi
rrempl
icor
rect
ement l
e
champetquilevoitsi
gnal
éener r
eur.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement BP72

L'ét
iquet
te de chaque champ de f
ormul
air
e quil
e néces
sit
eindi
que l
es
li
mi t
esdenombr edecaract
ères

Vousest-t
-ildéjàarr
ivédeposterunmessageetd’ avoi
runeerreuràl’envoi
,oupi rede
vousapercevoirapr
èsenvoiquelamoi ti
édut extequevousavi
ezécr
itavaitdispar
u?Si
c'
estlecas,vouscompr endr
ezaisémentl ’
int
érêtdecett
ebonneprati
quequiconsi steà
préci
serl
esl i
mi t
esennombr edecaract
ères.
OBJ
ECTI
FS
• Pr
éveni
rleser
reur
sd’
envoidef
ormul
air
es.

• Pr
éveni
rlesper
tesdedonnées
.

• Évi
terl
'agacementetl
'i
mcompr
éhensi
ondel
'ut
ili
sat
eur
.

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement BP73

Lacr
éati
on d'
un motdepass
eparl 'ut
il
isat
eurf
aitl
'obj
etd'
un mécani
sme
depr
éventi
ondeserr
eursdesai
sie.

Combien demotsdepasses’avèr
ent-i
ls;nalementi
nut
ili
sabl
esà caus
ed’
unesi
mpl
e
er
reurdesaisi
eoud’
inat
tent
ionlorsdeleurcr
éati
on?
OBJ
ECTI
FS

79/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Évi
teràl'ut
ili
sat
eurdesai
sirun motdepassequinecor
respond ;nal
ementpasà
cel
uiqu'
ilasouhait
éoumémor i
sé.

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement BP74

Lescaract
èress
ais
isdansunchampdemotdepas
sepeuventêt
reaf
;chés
enclai
r.

Lorsque voussai sissez vosmot sde passe,vousavez l ’


habitude de lef ai
re dansdes
champsdédi és,oùchaquecar actèresaisiestrempl acéparunpoi ntouuneét oil
e.C’est
bien,car cel
a évi tela consultation au-dessus de votre épaule.Mai st rès souvent,
notammentpourl esmot sdepassel ongsoudansdescont extesmobi les,celapeutêt re
gênant.Dèsl ors,pour quoinepasdonnerl apossibi
li
téaux util
isat
eur sd’af;cherleur
motde passe à l eurdemande,l orsqu’i
ls en ontbesoin etqu’ilsjugentque cel a ne
présent
epasder isqueenmat ièredecon;dent ial
ité.
OBJ
ECTI
FS
• Facil
iter l
a sai
sie des mot
s de passe,not
amment sur l
es cl
avi
ers vi
rtuel
s des
ter
mi nauxmobi l
es.

• Pr
éveni
rleser
reur
s.

For
mul
air
es,Concept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP75

Chaqueét
iquet
tedef
ormul
air
ees
tvi
suel
lementr
att
achéeauchampqu'
ell
e
décr
it.

Pourque l
’ut
ili
sateurpuisse i
mmédi at
ementr epér
erl’
éti
quet
te expl
icat
ive de chaque
champ,sonempl acementnedoi tpasprêt
eràconfusi
on.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met t
reauxuti
li
sateur
sd'i
denti
;ersansambi
guï
tél
eschampsdef
ormul
air
eetl
a
natur
edesinf
ormationsàsai
sir
.

• Pr
éveni
rleser
reur
sdesai
sie.

• Faci
li
teretaccél
érerl
'usageduf
ormul
air
e.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

80/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Concept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP76

Lesinf
ormati
onscont
extuel
less
erappor
tantàunchampdef
ormul
air
elui
sontvi
suel
lementr
att
achées

Certainschampsde f or
mul ai
re nécessit
entde l’
aide contextuelle,souventune pet ite
boîte modal e d’
expli
cation di
sponible vi
a un pet
itpointd’ i
nter r
ogat i
on.Al ors,oui
,ce
n’estpasi déal,etsivouspouvezévi t
ert antmieux.Mai ssiparhasar d vousdevezl e
fair
e,vei ll
ez à la proxi
mi t
é visuell
e de ces inf
ormat i
ons de cont ext e etdu champ
concer né.Lesut i
li
sateursdemobi l
eetdezoom d’ écr
an vousr emer cier
ont .Lesautres
util
isateursnevousr emer ci
erontpasmai si l
senbéné;cierontaussi .
OBJ
ECTI
FS
• Facil
iterl'uti
li
sation desf
ormulair
esdanstouslescontext
esutil
isat
eurs,notamment
les utili
sateurs de loupe d'
écr
an ou ceux quidoivent gr
ossi
rl etexte de f
açon
impor tante.

• Pr
éveni
rleser
reur
sdesai
sie.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP77

En cas de r
ejet des données sai
sies dans un formulai
re,l
es champs
cont
enantlesdonnéesr ej
etéess
ontindiquésàl '
uti
li
sateur
.

Remplirun f
ormul
air
en’estpastouj
oursunetâcheaisée:évi
tezàvosut
ili
sat
eur
sde
devoi
régal
ementparti
ràlarecher
chedeleur
serr
eursévent
uell
es.
OBJ
ECTI
FS
• Donnerunr
etouràl
'ut
ili
sat
eursurl
'act
ionqu'
ilvi
entd'
eff
ect
uer
.

• Gui
derl
'ut
ili
sat
eurdi
rect
ementver
slesél
ément
ssurl
esquel
sildoi
tagi
r.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

81/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP78

Encasderej
etdesdonnéessai
siesdansunf
ormul
air
e,l
esr
ais
onsdur
ejet
sonti
ndi
quéesàl'
uti
li
sat
eur.

Ce quipeutsemblerévi
dentpourl’aut
eurd’un f
ormul
airerisque de l
’êt
re beaucoup
moinspoursesut
ili
sat
eurs:ai
dez-
lesàchaquefoi
squepossi
ble.
OBJ
ECTI
FS
• Aiderl'
int
ernaut
eàcompr
endr
ecequ'
onat
tendet
,ai
nsi
,faci
li
terl
epassageàl
'ét
ape
suivant
e.

• Évi
terl
af r
ust
rat
ion del
'ut
ili
sat
eurf
aceàuneer
reurdonti
ln'
aur
aitpasl
asol
uti
on
immédiat
e.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

For
mul
air
es,Dével
oppement BP79

Encasder ejetdesdonnéessai
siesdansunformul
air
e,t
out
esl
esdonnées
sai
siespeuventêtr
emodi;éesparl'ut
il
isat
eur
.

Ilestdéj
àcontr
ari
antdes’êtretrompé.Maissien pl
usi
lfautt
outr
ecommencerpar
ce
quel’ens
embledesdonnéessaisi
esaétéef
facé…
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sserl
amai
nàl
'ut
ili
sat
eursurl
atot
ali
tédesi
nfor
mat
ionsqu'
ildonne.

• Faci
li
terl
acor
rect
iondeser
reur
scommi
sesparl
'ut
ili
sat
eur
.

• Permettr
eàl
'ut
ili
sat
eur de modi
;er des i
nfor
mat
ions sur l
esquel
les i
lvoudr
ait
reveni
r.

• Évi
terquel
'ut
ili
sat
eurnequi
ttel
efor
mul
air
eavantval
idat
iondé;ni
tive.

82/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP80

Les mes
sages d'
err
eur per
sonnal
isés s
ontexpr
imés dans l
alangue du
for
mulai
re

Lorsqu’
il
sconçoiventdesf ormulaires,lesprofessionnelss’occupentpr i
ori
tai
rementdu
renduvisueletdel afaci
lit
éd’ uti
li
sation.Lagest i
ondeser reursarri
vesouventplustard
danslaconception.Quelquef oi
s,cesontl esdével oppeursoul essystèmesdegest i
onde
contenu quiprennenten char ge l
a gestion deser reurs etc’estl’un descas où l
’on
retr
ouvedesmessagesd’ erreursdansuneaut relanguequel ef or
mul ai
red’or
igi
ne.Cela
peutgênerlesutil
isat
eursetnui reàl ’i
magedevot reservice
OBJ
ECTI
FS
• Pr
éveni
rlesdi
f;cul
tésdesai
sieetamél
ior
erl
acompr
éhensi
ondesmessagesd’
err
eur
.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement BP81

Lorsdelasaisi
ed'unfor
mul air
erépart
isurpl
usi
eur
spages
,unr
écapi
tul
ati
f
globales
taf;chéavantl
'envoidé;ni
ti
f.

Voyons,nemes ui
s-j
epast rompéquel
quepar
t?Ah,t
antpi
spourcet
tecommande,
dansledout
e,j
evaisyrenoncer

OBJ
ECTI
FS
• Donneràl
'ut
ili
sat
eurunevuegl
obal
edecequ'
ilasai
sidansl
espagespr
écédent
es.

• Per
mettr
eàl 'ut
ili
sateur de vér
i;er l
'ens
embl
e des i
nfor
mat
ions d'
une pr
océdur
e
compl
exeavantlasoumissiondé;niti
ve.

For
mul
air
es,Dével
oppement BP82

La page af
;chée après l
'envoi d'
un f
ormul
air
e per
met de r
epr
endr
e
di
rect
ementlanavigat
ion.

Après avoi
rrempliun f
ormul
air
e,l
a vi
e de vot
re vi
sit
eurne s’
arr
ête pas l
à,etsa
navigat
ionnonpl
us.
OBJ
ECTI
FS
• Évit
erdedér outerl’
uti
lisat
euren lemenantàunepageen i
mpasse,ycompr
ispar
l’
uti
lisat
iondelafoncti
on«pagepr écédent
e»dunavi
gat
eur
.

83/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Li
mit
erl
eri
squededoubl
eenvoidef
ormul
air
e.

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement BP83

Lasoumi
ssi
ond'unformulai
rees
tsui
vied'
unmes
sagei
ndi
quantl
aréus
sit
e
ounondel'
act
ionsouhai
tée.

Ilarri
vef r
équemmentqu’ un internautesoi
tdi
rectementr
envoyéver slapaged’
accuei
l
d’un sit
eapr èsl’
envoid’un f
or mulair
e.Danscecas,ilpeutsubsist
erun doutesurla
réussit
edel ’
envoiduformulaire.Unsimplemessagepermetdelelever.
OBJ
ECTI
FS
• Fournirà l'
uti
li
sat
eur un r
etour i
mmédi
at et expl
ici
te sur l
'act
ion qu'
il vi
ent
d'ef
fect
uer
.

• Évit
erlafrust
rati
on d'
un ut
ili
sateurquipens
e que l
e pr
ocessuss
'estdér
oul
é avec
succèsal
orsqu'i
lyaeuunpr oblème.

For
mul
air
es,Concept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP84

L'
uti
li
sateurestaver
tiaudébutd'
un pr
oces
suscompl
exedel
anat
uredes
donnéesetdocumentsexi
gées

Obteniren quelquesclicsuneévaluation du pri


xdevot r
evoi tureou devot r
emai son,
obteni
ren quel quesclicsun devispourune nouvel le mut uell
e santé,c’
estt ell
ement
all
échant,n’est-
ce-pas?Quel leser
al adéception desutil
isateurslorsqu'
il
sser endront
comptequ’ilestnécessairedesaisi
rsonmai lousonnumér odecar tebleuepourobt enir
lesinf
ormationspr omises.Pourévi
terça,soyeztransparents,annoncezl acouleurdèsl e
débutdupr ocess.
OBJ
ECTI
FS
• Augment
erl
etauxder
éussi
tedupr
ocessuscompl
exe.

• Mai
nteni
retamél
ior
erl
’i
magedemar
que.

• Per
met
treàl
'ut
ili
sat
eurdepr
épar
erl
esévent
uel
sdocument
snécessai
res
.

84/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Concept
ion BP85

Lespr
oces
suscompl
exess
ontaccompagnésdel
ali
stedel
eur
sét
apes
.

Ilestt oujour
s appréci
able de connaî
treàl ’
avance l
e nombr
e d’
étapes ou l
etemps
nécessairepourréal
iserunelonguedémar che.
OBJ
ECTI
FS
• Donnerdelavi
sibil
itéàl'
util
isateursurlesacti
onsqu'i
lvar
éal
iser(
temps,or
dredes
ét
apes,i
nfor
mationsnécessai
r espourlesaccompli
r,et
c.)
.

• Évi
terquel
'ut
ili
sat
eurnes
esent
epi
égédansunpr
ocessusdonti
ln'
avai
tpaspr
évul
a
durée.

For
mul
air
es,Concept
ion BP86

L'
étapeencour
sd'
unpr
oces
suscompl
exees
tindi
quée.

Ne vous êtes-
vous j
amais demandé,au beau mili
eu d’
une démar
che un peu l
ongue
répar
tiesurplusi
eursfor
mul ai
ress
uccessi
fs,oùvousét
iezexact
ement?
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
'ut
ili
sat
eurd'
ident
i;erl
edegr
éd'
avancementdansunpr
ocessus.

• Rassur
erl
'ut
ili
sat
eurl
orsdel
aréal
isat
iond'
unpr
ocessuscompl
exe.

For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement BP87

Chaque étape d'


un pr
oces
sus compl
exe per
met de r
eveni
rà l
'ét
ape
précédent
e.

Après avoi
r déci
dé de passer à l’
étape sui
vant e d’
un pr ocessus complexe,ilarrive
souventd’avoi
rbesoin de véri;erce qu’on a sai
sipr écédemment .Laissez aux i
nter-
nauteslapossi
bil
itédedouter,devéri;er
,etdes et r
omper ,biensûr.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
’ut
ili
sat
iondesf
ormul
air
esr
épar
tiss
urpl
usi
eur
spagessuccessi
ves.

• Réduirelesri
squesd’
err
eur
sde sai
sie.Li
mit
erl
esr
isquesd’
abandon en cour
sde
processus.

85/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Concept
ion,Dével
oppement BP88

L'ut
il
isateures
tavertide la per
te d'
infor
mat i
on en cas d'
uti
li
sat
ion de
l'
hist
oriquedesonnavigat
eurdansunpr ocess
uscomplexe.

Nevousest-i
ljamaisar
rivédecroir
equevouspouvi eztoutsi mplementr
etournervoi
rce
quevousaviezsai
siàl’
étapeprécédentelorsdevotredéclarat
iond’i
mpôts,parexemple,
etdeconst
aterpeuaprèsquet outcequevousavi ezsaisiavantceremordsétai
tperdu?
Évi
tonscegenrededéceptionànosut i
li
sateurs.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
’ut
ili
sat
iondesf
ormul
air
esr
épar
tiss
urpl
usi
eur
spagessuccessi
ves.

• Li
mit
erl
esr
isquesd’
abandonencour
sdepr
ocessus.

For
mul
air
es,Dével
oppement BP89

Lanavigat
ion dansun pr
oces
suscompl
exenepr
ovoquepasl
aper
tedes
donnéesprécédemmentsoumises
.

Faci
li
terl
’ut
ili
sat
iondesf
ormulai
resréparti
ssurpl
usi
eur
spagessuccessi
ves.Li
mit
erl
es
ri
squesd’
abandonencoursdeprocessus.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
asai
sieetsacor
rect
iondansl
esf
ormul
air
esr
épar
tisparét
apes
.

• Li
mit
erl
esr
isquesd’
abandonencour
sdepr
océdur
e.

For
mul
air
es,Dével
oppement BP90

Lecopi
er-
col
leres
tpos
sibl
edansl
eschampsdef
ormul
air
e.

Saisi
ssezvotreadress
ee-mail.C’
estbon,c’
estfai
t?Etsimaint
enantjevousdemandede
lasaisirdenouveau,vousal
lezpeut-êtr
eavoirla`emmedel efair
eetvoudrezlacopier
depuisl epremierchamp pourlacollerdansledeuxième.Dequeldroitcert
ainssit
es
voudr ai
entvousempêcherdef ai
recela?Vivelecopi
er-
col
lerl
ibr
e!
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
asai
siedansl
esf
ormul
air
es.

86/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
For
mul
air
es,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP91

Lesélémentsd'unelis
tedér
oul
ant
equipeuventêt
rer
egr
oupésl
esontde
manièreappropri
ée.

Lecontenudecertai
nesl i
stesdéroul
antesestsuf;sammenthomogènepoursesuf ;reà
lui
-même,mai sdanscer tainscas,l
al i
stesera pl
usaiséeà consul
teren ét
antmieux
organi
sée.Danscecas,l
’élémentoptgroupestvotreami
.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reauxai
dest echniquesderesti
tueràl’
uti
li
sateuruneli
stedontl’
organi
sat
ion
estcl
air
ementperceptibl
eetquifaci
lit
elepassaged’unélémentdelali
steàunautre.

• Favoriser un r
endu appr
opr
ié des l
ist
es dér
oul
ant
es compl
exes dans t
ous l
es
navigateurs.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

For
mul
air
es,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP92

Les li
stes d'
opt
ions de f
ormul
air
es s
ont pr
ésent
ées dans un or
dre
ident
i;abl
e.

Ilestdif
;cil
edes’yret
rouverrapi
dementdansunel
isteprésent
éeen vrac.Pr
évoi
run
classementl
ogi
queconsti
tueuneaidesi
mpleeti
mmédiatepourl’
uti
li
sat
eur.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sd'
accéderr
api
dementàl
'i
tem del
ist
erecher
ché.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

For
mul
air
es,Dével
oppement
,Mobi
le, BP93

Leschampsdes ai
siedetypemail
,URL,t
éléphone,nombr
e,r
echer
che,mot
s
depasse,heur
eetdatesontdot
ésdutypeappr opr
ié.

Dans l
es formulair
es,ilest possi ble de pr
éciser quels sont l
es t
ypes de données
att
endues.Cela a de nombreux avant ages.Cela per metaux systèmes d’
exploi
tat
ion
mobil
e d’af
;cherdescl avier
sadapt ésou de véri;erque l esdonnéesrespect
entune
for
meouunesynt axe.Bref
,c’estsouventtrèsint
ér essant
.
OBJ
ECTI
FS

87/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Permet
trel’
uti
li
sat
ion descl
avi
ersvi
rtuel
sadapt
ésauxdi
ffér
ent
stypesdesai
siesur
lest
erminauxmobiles.

• Faci
li
terl
aval
idat
iondel
asai
sie.

• Amél
ior
erl
acompat
ibi
li
téavecl
est
ermi
nauxmobi
les.

88/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
DENTI
FICATI
ON ETCONTACT

89/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial
,SEO BP94

Lapaged'
accuei
lexpos
elanat
uredescont
enusets
ervi
cespr
opos
és.

Fai
tesgagnerdut
empsàvosi
nter
naut
es:expl
iquez-
leurcequ’
il
spour
rontt
rouverdans
vot
resit
e.
OBJ
ECTI
FS
• Donneraux ut
ili
sat
eur
sunevi
sion i
mmédi
atedel
anat
uredu si
teetdescont
enus
pr
oposés.

• Évi
terl
esr
echer
chesi
nut
iles.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP95

Sil
es it
e es
trés
ervé ou des
tiné à un publ
ics
péci
;que,ce publ
ic es
t
menti
onnéaumoinss
urlapaged'accuei
l.

Cette bonne prat


ique s’appl
ique essentiel
lementlorsquela consult
ation descontenus
peut poser des pr obl
èmes ou pr ésent
er des risques pour cer tai
nes catégori
es
d’uti
li
sateurs.Sivot re si
te s’
adresse à des plombiers,vous n’êt
es pas obli
gé de le
préci
ser.S’i
lprésentedesphot osdepl ombi er
snus,celapeutêtreenr evancheuti
le.
OBJ
ECTI
FS
• Évi
terdesconsul
tat
ionsi
nut
iles.

• Dél
ivr
erunaver
tissementauxut
ili
sat
eur
s.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial
,SEO BP96

L'
ident
itédel
'aut
eur
,del
asoci
étéoudel
'or
gani
sat
iones
tindi
quée.

Dans de nombreux pays,ils’agitd’


une obli
gat
ion l
égal
e.Mai
s au-
delà des aspect
s
j
uridi
queslocaux,i
lestbon qu’ unepersonneseportegar
ant
edescontenusdu siteet
quecett
epersonnesoitident
i;ée.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut i
li
sateurs d’
identi;er sans ambiguït
é un interl
ocut
eur physi
que
capable de répondre aux quest i
ons évent uel
les sur l
es contenus pr
oposés,ou
d’assumerlesresponsabil
itésl
iéesàcescont enus.

• Rassurer l
'ut
ili
sat
eur en l
uiper
met
tantd'
ident
i;er di
rect
ementl
'aut
eur (
au sens
l
arge).

90/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Li
mit
erl
esr
isquesdedé;ance.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP97

Let
itr
edechaquepageper
metd'
ident
i;erl
esi
te.

Letit
red’unepagewebes tamenéàs ’af;cherdansdi versendroi
ts:navi
gateur
s,favori
s,
ti
tred’uncont
enupar tagévialesréseauxsoci aux,etc.Sichacundecestitr
escontientle
nom de votre si
te,les uti
li
sateurs pour r
ontl ’
identi;erplus f
acil
ementetr et
rouver
rapi
dementlescontenusquis ’yrappor t
ent.
OBJ
ECTI
FS
• Permettre aux util
isateur
s d'
identi;eri
mmédi at
ementle si
te danslesongl
ets,l
es
favor
is,danslaf enêtredunavigateurouencor
edanslesl
ecteursd'écr
an.

• Amél
ior
erl
eréf
érencementdusi
teetsapr
ésent
ati
ondansl
esmot
eur
sder
echer
che.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP98

Let
itr
edechaquepageper
metd'
ident
i;ers
oncont
enu.

I
dent i
;erlesiteenr egardantletitr
ed’unepage,c’estbi
en,maiscomprendret
rèsvi
tel
a
nature du contenu d’une page,c’estencor
e mieux.Etce ne sontpaslesmoteur
sde
recherchequidi r
ontlecont r
aire.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
re aux ut
ili
sateur
s d'ident
i;erimmédiat
ementla nat
ure des cont
enus de
chaquepagedansl esongl et
s,lesfavor
is,danslaf
enêt
redu navigat
eurou encore
dansleslect
eur
sd'écran.

• Amél i
orer l
eréf
érencementdes pages etl
eur pr
ésent
ati
on dans l
es mot
eur
s de
recherche.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

91/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Dével
oppement BP99

Lecodes
our
cedespagescont
ientunappelval
ideàunei
cônedef
avor
i.

L’
icône de favoriestla pet
iteimage quis’af
;che dansvotre navi
gat
euretdansvos
mar ques-pagesoufavori
s.Elleméri
ted’êtr
ebi en t
rai
téecarel
lejoueun r
ôlei
mport
ant
dansl ’
identi
;cati
ondurabledevotresi
te.
OBJ
ECTI
FS
• Amél
ior
erl
'i
dent
i;cat
ionvi
suel
ledusi
teetdes
espages.

• Faci
li
terl
'i
dent
i;cat
iondansl
enavi
gat
euretdansl
esf
avor
isousi
gnet
s.

• Permett
rel'
af;chage,l
'appel
,etl
amémor
isat
ion évent
uel
ledel
'i
cônedef
avor
ipar
tousl
esnavigat
eurs.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial
,SEO BP100

L'adr
essecomplèt
eetlenumér
odet él
éphonedess
oci
étésetor
gani
sat
ions
sontdis
ponibl
esdepui
stout
esl
espagesdusit
e.

Denombr euxinter
nautesserendentsurunsi
tepourchercherl
’adr
ess
eoulenumérode
tél
éphone de l
’ent
ité.Fai
tes
-leurgagnerdu t
emps en donnantimmédi
atementcet
te
i
nformati
on.
OBJ
ECTI
FS
• Donnerauxuti
li
sat
eursquilesouhai
tentl
apossi
bil
itéd'
accédersansdi
f;cul
téaux
moyensdecont
acttél
éphoni
quesetpost
aux.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

92/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Édi
tor
ial BP101

Le numéro d'immatri
culat
ion dél
ivré aux s
oci
étés ou or
gani
sati
ons au
ter
medespr océdur
eslégal
esd'enregi
strementen vi
gueurdansleurpays
estindi
qué.

SurInter
net,unesoci
étépeutêtret
otal
ement;ct i
ve.Lasimpl
ement
ion d’
un numér
o
of;ci
elpermetdedonnerunindi
cesursaréal
itéadmini
str
ati
ve.
OBJ
ECTI
FS
• Fournir aux ut
ili
sat
eurs une i
ndicat
ion véri
;abl
e de l
'exi
stence of
;ci
ell
e de l
a
str
ucturequiproposelescont
enusouleservi
ce.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP102

Les
itepr
opos
eaumoi
nsdeuxmoyensdecont
act
.

Mettr
eàl adi
sposi
tion desi
nter
naut
esunformulai
redecont
actouun numérodetélé-
phone,c’
estunebonnechose.Cependant
,l’
un desdeuxpeutêt
reen déf
autou poser
probl
èmeauxusager s.
OBJ
ECTI
FS
• Opt
imi
serl
espossi
bil
itésder
etourd’
inf
ormat
iondel
apar
tdesut
ili
sat
eur
s.

• Évit
erde mettr
el ’
uti
li
sat
euren di
f;culté en casd’
indi
sponi
bil
ité ou de pr
obl
èmes
d’ut
ili
sat
iondel’
undesmoyensdecont act.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP103

Lesdél
aisder
épons
eauxdemandesd'
inf
ormat
ions
onti
ndi
qués
.

Lasimplementiond’undélaideréponseper
metdel everbeaucoupd’inquiétudes.Avant
l’
expir
ati
on de ce dél
ai,un int
ernaut
e ne s’
inqui
ètera pas de ne pas avoi
rr eçu de
réponse.
OBJ
ECTI
FS
• I
nfor
merl
esut
ili
sat
eur
ssurl
esdél
aischi
ffr
ésder
éponse.

• Li
mit
erl
esr
isquesder
elancedel
apar
tdesut
ili
sat
eur
s.

• Rassur
ersurl
acapaci
téàpr
endr
eencompt
elesdemandes.

93/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP104

Leshorai
resettari
fsdef oncti
onnementdess
ervi
cesmi
sàl
adi
spos
iti
on
desut
il
isateur
ssontindi
qués .

Un sit
eInter
netestgénér alementouvert24h/24.Lesser
vicesd’assi
stance,l
esser
vices
après-
venteetleshotl
inesontr arementlesmêmeshor air
es.Indiquezcesinfor
mations
dansvotresi
te,vousévit
er ezai
nsilesappel
sinuti
les.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut
ili
sat
eur
sde connaî
trel
esser
vicesmi
sà l
eurdi
sposi
tion etl
eur
fonct
ionnement.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial BP105

Chaquedemanded'
inf
ormat
ionf
aitl
'obj
etd'
unaccus
éder
écept
ion.

Après l
’envoid’ un f
ormulai
r e,un i
nter
naute peut
-ilêtre vr
aiment cer
tai
n que sa
demandeabi en ét
épriseen compte?Un si
mplecour r
ield’
accuséderécepti
on l
èvece
douteetlerassure.
OBJ
ECTI
FS
• I
nfor
merl
esut
ili
sat
eur
sdel
apr
iseencompt
edel
eurdemande.

• Permettr
e aux util
isat
eur
s d’obt
eni
r une con;r
mat
ion ar
chi
vabl
e de l
a bonne
récept
iondeleurdemanded’i
nformat
ion.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial BP106

Tousl
esmai
lsf
our
nis
sentaumoi
nsunmoyendecont
act

Denombr eux ser


vicesen l
igneenvoientdesmessagesneper mettantpasl aréponse.
C’estcequel ’
onappellelesmessagesenno-repl
y.I lestt
outàf aitpossibl
edepr océder
commecel a,maisilyaunr i
squequevousnepouvezpaspr endre:l ai
sserl’
uti
li
sateur
dansl’i
ncapacitétot
aledevousjoindreoudevousr épondre.Alor
spensez- y,pr
évoyezau
moi nsunmoyendedonners ui
teàl’undevosmails.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
’ut
ili
sat
eurder
épondr
eauxmai
lsoudepr
endr
econt
act
.

94/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Mai
nteni
rouamél
ior
erl
’i
magedemar
queduser
vice.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP107

Le sit
e propose au moi
ns un moyen de cont
act
er l
eres
pons
abl
e des
récl
amations.

Un li
tigeestt ouj
our
spossibl
e,uner écl
amat
ion l
’estt
outaut
ant
.Pr
évoyezdonccet
te
éventual
ité,sansenexagér
erl’
impor
tance.
OBJ
ECTI
FS
• Per
mett
reauxutil
isat
eur
sdes'
adr
esseroud'
adr
ess
erdi
rect
ementl
eur
srécl
amat
ions
auboni
nter
locut
eur.

• Rassurerlesi
nter
naut
essurl
efai
tqu'
il
spour
rontf
aci
lementi
nter
agi
ravecl
eser
vice
desréclamati
onsencasdepr
obl
ème.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP108

Lesi
tepropos
eaumoi
nsunmoyendecont
act
erl
emodér
ateurdeses
paces
publ
ics
.

Uncommentaireenvoyéunpeut ropr api


dement ,unmessagei
njur
ieuxpr
ésentdansun
for
um,cel
apeutar r
iver.Etsouvent,l
esauteursoul esi
nter
naut
esnemanquerontpasde
vouspr
éveni
r,sivousleurendonnezl apossi
bil
ité.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reauxutil
isat
eursdecont
acterl
emodér
ateurpourdemanderunecor
rect
ion,
poseruneques
tionousignal
erdesabus.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées

95/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Édi
tor
ial BP109

L'i
dentité de l
a per
sonne ou du s
ervi
ce r
espons
abl
e des cont
enus es
t
indiquée.

Dans de nombreux pays,ils’agitd’


une obli
gat
ion l
égal
e.Mai
s au-
delà des aspect
s
j
uridi
queslocaux,i
lestbon qu’ unepersonneseportegar
ant
edescontenusdu siteet
quecett
epersonnesoitident
i;ée.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut i
li
sateurs d'
identi;er sans ambiguït
é un interl
ocut
eur physi
que
capable de répondre aux quest i
ons évent uel
les sur l
es contenus pr
oposés,ou
d'assumerlesresponsabil
itésl
iéesàcescont enus.

I
dent
i;cat
ionetcont
act
,Édi
tor
ial BP110

Siles
itedécl
arerespect
erunouplusi
eur
sst
andar
dsour
éfér
ent
iel
s,unl
ien
estpr
oposéverschacund'ent
reeux.

Imaginons que vous décl


ariez r
especterun réf
érentielqual
ité web (Opquastbonnes
prat
iquesqual it
é web,parexempl e)
.Pourdesr aisonsde crédi
bili
té,ilestfor
tement
conseil
lé de poi
ntervers ce r
éférenti
elou d’en présent
erles cri
tères.Autr
ement,la
ment i
onpour rai
taucontrair
evousdess ervi
r.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
a compréhension parl
'ut
ili
sat
eurdesr
ègl
esde qual
ité,d'
accessi
bil
ité ou
autr
esappli
quéessurlesit
e.

• Accr
oît
rel
acon;ancedansl
esi
nfor
mat
ionsdél
ivr
éessurl
esi
te.

96/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
MAGESETMEDI
AS

97/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
magesetmédi
as,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP111

Chaquei
magedécor
ati
vees
tdot
éed'
uneal
ter
nat
ivet
ext
uel
leappr
opr
iée.

Savez- vousqu’ ilestpossibled’écouterunepage?C’ estcequef onttouteslespersonnes


équipées d’ un l ogiciel l
ecteur d’écran, ce qui est souvent l e cas des personnes
mal voyant esetnon- voyantes.Celogiciell
eurlitl
espagesweb.Sivousavezi ndiquéune
alternativetextuellepourchaquei magedécor ati
ve,cell
e- ciser
asyst émati
quementl ue.
Mai sauboutdel avi ngti
èmef oisquel el
ecteurd’écran aurapr ononcélesmot s«Puce
bleue»,l ’
util
isateurser apeut -
êtreéner vé.Siunei mageestdécor ative,i
lfaudradonc
proposeruneal ternat ivetext
uellevide.
OBJ
ECTI
FS
• Évit
er aux ut i
li
sateurs placés dans des context
es où les images ne sont pas
percept
ibl
es( navigat
eurt exte,l
ecteurd’écr
an,navigat
euraveci magesdésacti
vées)
d’êt
repertur
béspardesi nf ormati
onssurdesi magesquileursonti
nutil
es.

• Four
nirauxr
obot
sd’
indexat
ionuni
quementdesi
nfor
mat
ionsper
tinent
es.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

I
magesetmédi
as,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP112

Chaquei
mage-
li
enes
tdot
éed'
uneal
ter
nat
ivet
ext
uel
leappr
opr
iée.

Aimer i
ez-vousnaviguersurunsitedontlesl i
enss erai
entlibel
lés«42.
gif»,«logo»ou«
148572156725.j
pg»?Non,n’ es
t-cepas?Al ors,évit
onsd’ i
mposernons eulementcelaaux
uti
lisat
eurs de lect
eurs d’
écr
an,mai s aussià Googl e,quiva,du coup,t rouver vos
contenusbi enpeuperti
nentsetbiendi
f;cilesàr éf
érencer.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met t
r e aux uti
li
sateurs placés dans des cont
extes où l
es i
mages ne sontpas
per
ceptibles(navi
gateurtexte,lecteurd’
écran,navigat
euravecimagesdésact
ivées)de
comprendr elesensdesl i
enspr ésentssurdesimagesqu’ilsnepeuventvoi
r.

• Permet tr
eauxrobotsd’
exploi
terl
’i
nformati
onvéhi
culéeparl
esi mages
-li
ens(pourle
référencement
,l’i
ndexat
ion,latraduct
ion aut
omati
que des al
ter
nati
ves d’
images-
texte).

• Per
met
trel
’af
;chaged’
unt
ext
eper
tinentpendantl
echar
gementdesi
mages.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

98/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

I
magesetmédi
as,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP113

Chaqueimagepor
teus
ed'
inf
ormat
iones
tdot
éed'
uneal
ter
nat
ivet
ext
uel
le
appropr
iée.

Certainesimagesnes econtent
entpasd’êtrejol
iesoumoches .El
lesapport
entdevraies
i
nfor mations.C’estlecasdu textemisen i mage,maisaussid’imagesprésent
antdes
i
nfor mationsvisuell
esnécessai
resouuti
lesàl acompréhensi
onducont enu.Danscecas,
fai
tes-ensortequel esinf
ormationsnesoientpasperdueslor
squel’i
mageestdésact
ivée.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met t
r e aux uti
li
sateurs placés dans des cont
extes où l
es i
mages ne sontpas
per
ceptibles(navi
gateurtexte,lect
eurd'écran,navigat
euravecimagesdésact
ivées)de
comprendr elesensdesi magesqu' i
lsnepeuventvoi r.

• Permett
re aux r obot
s d'exploi
ter l
'i
nformati
on véhiculée par les images
(r
éfér
encement
,indexati
on,t
raducti
onautomati
quedesal
ternati
vesd’
images
-text
e).

• Per
met
trel
'af
;chaged'
unt
ext
ependantl
echar
gementdesi
mages.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Améli
orerlapr
iseen compt
edescont
enusparl
esmot
eur
sder
echer
cheetout
ils
d’i
ndexat
ion

I
magesetmédi
as,Dével
oppement
,Écoconcept
ion BP114

Les vi
gnett
es et aper
çus ne s
ont pas des i
mages de t
ail
les
upér
ieur
e
redi
mensionnéescôtécli
ent
.

Lel angageHTMLper metd’i


ndiquerpouruneimagedesdi mensionsdiff
érentesdecelles
del ’imaged’ ori
gine.Celapermetnotammentdef ai
redesvignett
esetaper çusd’i
mage.
Parexempl e,vouspouvezpar fai
tementaf;cherunei magecarréede100pi xelsdecôt é
alorsqu’ i
ls’agitd’uneimagecarréede5000pi xel
sdecôtédontvousvousêt escontenté
der edimensi onnerl’af
;chageenHTML.L’af;chageestpeti
tmai slaquanti
tédedonnées
àt éléchargerrestelemême.Etcelanuitdir
ectementauxper f
ormancesdusi te.
OBJ
ECTI
FS
• Di
minuerl
aquant
itédedonnéesàt
éléchar
ger
.

• Amél
ior
erl
avi
tessed’
af;chagedel
apage.

• Di
minuerl
'i
mpacténer
gét
iquel
iéàl
aconsul
tat
iondusi
te.

99/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
magesetmédi
as,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP115

Lesobj
etsi
ncl
uss
ontdot
ésd'
uneal
ter
nat
ivet
ext
uel
leappr
opr
iée.

Une vidéo,un objet Fl


ash (
ouiily en a encore)
,un contenu audi
o peuvent être
impossibl
esàconsult
erdanscert
ainscont
extes.Unealt
ernat
ivepermetd’accéderàleur
cont
enu.
OBJ
ECTI
FS
• Four nir un accès à l
'i
nfor
mat ion pour l
es uti
li
sateurs dont l
e navi
gateur ou la
plateformenes upport
epasl '
inclusi
on d'
objet
soul estechnologi
esuti
li
séesdansl es
objetsinclus.

• Faci
li
terl
'expl
oit
ati
ondecescont
enusparl
esr
obot
s(r
éfér
encementenpar
ticul
ier
).

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

I
magesetmédi
as,Concept
ion,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP116

Chaque cont
enu audi
o et vi
déo es
t accompagné de s
atr
ans
cri
pti
on
text
uel
le.

Lesvidéosetsonscont i
ennentdestext esquine sontpaspercept
ibl
esparl
esnon-
voyants,l
essour
dsoul esmoteursderecherche.Cet
tebonnepr
atiquemontr
ecomment
fai
reensor t
equecescontenussoi
entl
isibleseti
ndexés.
OBJ
ECTI
FS
• Permet t
reauxuti
li
sat
eursquinepeuventaccéderau son ou àl
’i
magepr
oposésde
disposerd'
unet
ranscr
ipt
iontext
uel
les
ervantd’al
ter
native.

• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sd’
accéderàl
’i
nfor
mat
ioncont
enuedansl
avi
déo.

• Permet
trel’
exploi
tat
iondel
’i
nfor
mat
ionpardesr
obot
spouramél
ior
ersoni
ndexat
ion
etsonréf
érencement.

• Per
met
trel
atr
aduct
ionpardesout
ilsl
ingui
sti
quesenl
igne.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

100/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
magesetmédi
as,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP117

Lesvi
déoscompor
tentdess
ous
-ti
tress
ynchr
oni
sés

Lessous-t
itr
essontf ondament
auxpourlesutili
sateur
ssourds,maispasquepoureux.
Dèsqu’unut i
li
sateurestdansl
’i
mpossi
bil
itéd’
accéderauson,lessous-
titr
esdevi
ennent
ir
remplaçabl
es.Il
sdonnentaccèsauxcontenus
,ilspeuvents
erviràtoutlemonde.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut i
li
sat
eurs qui ne peuvent accéder au son de di
sposer d'
une
alt
ernati
vevisuel
lesynchroniséeavecl'i
magesuivreconfor
tabl
ementledéroul
ement
delavidéosansdevoiruti
liseruntranscri
ptext
erne.

• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
ssour
dsd’
accéderauxcont
enusdel
avi
déo.

• Per
met
treàt
ousl
esut
ili
sat
eur
sd’
accéderauxcont
enusdel
avi
déo.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

I
magesetmédi
as,Concept
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP118

Ladur
éedescont
enusvi
déoouaudi
oes
tindi
quée.

C’estunementi
onderiendutout
,maisel
levar
endr
edegrandss
ervi
ces.L’
int
ernauteva
notammentpouvoi
rdéciderdel’
oppor
tuni
téoudumei
ll
eurmomentpourconsul terun
contenuaudi
oouvidéo.
OBJ
ECTI
FS
• Inf
ormerl'
uti
lisat
eura;n qu'
ilpui
ssedéci
derenconnai
ssancedecausedeconsul
ter
oudetél
échargerounonlecontenuconcerné.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

101/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
magesetmédi
as,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP119

Lesvi
déoss
ontdécl
enchéesparl
'ut
il
isat
eur
.

Le décl enchementaut omat ique desvi déosestà doubl et r


anchant.D’ un côté vous«
poussez»l econt enuvi déover svosut i
lisateurs,vousr endezvot resit
epl usdynami que
(jeune,f rais,sexy etc.)
.Del ’aut re,vousenvoyezdesdonnéesen quant it
éi mpor t
ante
sansl ’accor d explici
te desut ili
sateur s,vouspr enez ler i
sque d’augment erlet aux de
rebond,denui reàvot rer éf
érencement .Sivousdécl enchezvosvi déosaut omat i
quement
(en aut oplay),comme l ef ontcer t
ainsr éseaux soci aux,vouspr enez ler isque de voir
certainsut il
isat
eur saccéderà descont enusdanger eux ou inappropriéspourcer tai
ns
publ i
cs,sur tout sivous di f
f usez de l a vi déo en di rect.Bref,avant de décl encher
aut omat i
quementvosvi déos,r é`échi ssezbi en.
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sseràl
’ut
ili
sat
eurl
econt
rôl
edel
’i
nter
facevi
suel
lel
orsdel
aconsul
tat
iondusi
te.

• Nepasi
mposeràl
’ut
ili
sat
eurl
edécl
enchementd’
uncont
enuani
mé.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

I
magesetmédi
as,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP120

Less
onss
ontdécl
enchésparl
'ut
il
isat
eur
.

Ilest23heures,l
esenf antsdorment,vousnavi guezsurInternetet,br utal
ement,unsite
déclencheun son tonitr
uant.Voussursautez,puisvouscher chezf ébril
ementcomment
couperlesoncar,oui ,vousavi
ezoubliéd’étei
ndr evosenceintes.C’estduvécu,n’est
-ce-
pas?Al or
snedécl enchezpasdesonaut omat iquementdansvot resite.S’i
lvouspl
aît
.
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sseràl
'ut
ili
sat
eurl
econt
rôl
edusonl
orsdel
aconsul
tat
iondusi
te.

• Nepassur
prendr
el'
uti
li
sat
eurparl
adi
ffusi
oni
nat
tendued'
uncont
enuaudi
o.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

102/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
magesetmédi
as,Concept
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP121

Lesani
mat
ions
,sonsetcl
ignot
ement
speuventêt
remi
senpaus
e.

Au début,çava,etpui sau boutd’un moment ,çaénerve.Ilfutun tempsoù dansau


moinscertai
nsnavigateurs,latoucheÉchapinterr
ompaitlesGI Fanimés,sanstoutefois
permettr
edel escons ul
terpasàpas.Mai scet empssembl erévolu,etsurtout,mieux
vautdemanderaux admi nistr
ateursde si
tesde ne pasfaire aux autr
esce qu’ilsne
voudrai
entpasqu’on leurfasse:out r
elesGIFani més,i
lyal escont enusdé;lants,les
machinsquicl i
gnotent,etc.Sanscompt erlesgrossesbassesquif ontsursautert out
l’
openspace.
OBJ
ECTI
FS
• Lai
sseràl
'ut
ili
sat
eurl
econt
rôl
edesani
mat
ionsl
orsdel
aconsul
tat
ionducont
enu.

• Nepasper
tur
berl
'at
tent
ioneni
mposantdesél
ément
spouvantgênercel
le-
ci.

• Permett
rel
a consul
tat
ion pas à pas d'
ani
mat
ions s
équent
iel
les ou de cont
enus
sonor
es.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

I
magesetmédi
as,Dével
oppement BP122

Ledéroul
ementdesani
mat
ionsnebl
oquepasl
anavi
gat
ionoul
'accèsaux
cont
enus.

Cert
ainesanimati
onsimposéesauxvi si
teur
sret
ardentl’
af;chagedelapageàlaquel
leil
s
souhait
entavanttoutaccéderetpeuventmêmel esfai
refuir:proposezmai
sn’imposez
pas.
OBJ
ECTI
FS
• Four
niraux uti
li
sat
eursun accèsdirectetimmédiataux cont
enus,même lorsque
l'
admini
str
ateurdusit
edéci
dedepr oposeruneani
mationouunepublici
tépr
éalable.

103/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
NTERNATI
ONALI
SATI
ON

104/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
nter
nat
ional
isat
ion,Édi
tor
ial BP123

L'
indi
cat
ifi
nter
nat
ionales
tdi
sponi
blepourt
ousl
esnumér
osdet
éléphone.

Sivot r
e ci
ble esti
nternati
onale,cetterègl
e voussembler
a d’emblée per
tinent
e.Sice
n’estpasle cas,vousen dout erez peut
-êt
re,etpourt
ant,surle Web,un numér o de
téléphonepeutêtrecherchéetcomposédepui sn’i
mportequelpointduglobe.
OBJ
ECTI
FS
• Permet
trel'
uti
li
sat
ion i
mmédi
atedu cont
actt
éléphoni
quequelquesoi
tlecont
ext
e
uti
li
sat
eur.

I
nter
nat
ional
isat
ion,Édi
tor
ial BP124

Lepayses
tpr
éci
sépourt
out
esl
esadr
ess
espos
tal
es.

Tousvosi
nter
nautesnesaventpeut-êtr
epasquevot revil
le(
quiestpourt
antlecentre
dumonde)setrouveen Fr
ance.En l
epr éci
sant
,vousvousadressezvr
aimentàt ouset
vousmont
rezquevoussavezadaptervotrecommunicati
onàuns uppor
tint
ernat
ional.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
e aux ut
ili
sateur
s d'i
dent
i;erimmédi
atementle pays associ
éàl '
adr
esse
postal
e,sansambiguïtéetsansavoirr
ecour
sàd'aut
resél
ément s(vill
e,régi
on,code
postal
,numérodet él
éphone).

I
nter
nat
ional
isat
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP125

Lecodes
our
cedechaquepagei
ndi
quel
alanguepr
inci
pal
educont
enu.

Unepagewebes trédi
géedansunel anguequin’estpasf
orcémentident
i;abl
eparles
out
ils quianalysentles pages.Cett
ei nformat
ion doi
têtr
ef our
nieàt ous l
es out
ils
aut
omat iquesdanslecodesour cedecell
es-ci
.
OBJ
ECTI
FS
• Favor
iserl
’i
ndexat
iondescont
enuss
elonl
eurl
angue.

• Faci
li
terl
atr
aduct
ionaut
omat
ique.

• Per
met
treunel
ect
urecor
rect
educont
enuparunout
ildesynt
hès
evocal
e.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

105/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

I
nter
nat
ional
isat
ion,Dével
oppement
,Édi
tor
ial BP126

Lalanguepr
inci
paledela pageci
bled'
un l
ien es
tident
i;abl
elor
squ'
ell
e
di
ffèr
edecel
ledelapaged'
origi
ne.

Arri
verparsur pr
isesurunepageen kl i
ngon quand on neparlepascet t
elanguen’ est
jamaistr
èsagréable.Peud’inf
ormationsper mettentauxint
ernautesdesavoircequise
cachederri
èreunl i
en.Touteslesinf
ormat i
onsquivontêtretransmisesavantlecl
icsont
doncdenat ur
eàl imit
erlescli
csinuti
les.Lalangueenestunequigagneàêt r
epréciséeà
l’
avance.
OBJ
ECTI
FS
• Per
mettreauxut
ili
sateur
setout
ilsdenavi
gat
iond'
ant
ici
perl
echangementdel
angue
encour
sdenavigati
on.

• Éviteraux ut
ili
sat
eur
sde se r
endr
e surune page donti
lsne compr
ennentpasl
a
langue.

I
nter
nat
ional
isat
ion,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP127

Chaquechangementdel
anguees
tsi
gnal
é.

Les out
ils automat
iques etles r
obots quiparcourentvos contenus ne peuventpas
for
cémentendevi nerlalangueprinci
paleniseséventuel
lesvari
ations.Laprésenced’
un
ter
meenl angueétr
angèredansunepagepeutetdoi têtresi
gnalé.
OBJ
ECTI
FS
• Permet
tre aux ai
des t
echni
ques d’
int
erpr
étercor
rect
ementl
es cont
enus expr
imés
dansuneaut r
elangue.

• Faci
li
terl
etr
avai
ldesout
ilsdet
raduct
ionaut
omat
ique.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

106/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
I
nter
nat
ional
isat
ion,Dével
oppement
,Édi
tor
ial BP128

Les l
iens d'
accès aux vers
ions t
radui
tes poi
ntent di
rect
ement ver
sla
tr
aductiondelapagecourante.

Enmat i
èred’
internati
onali
sat
ion,cettebonnepr ati
quer eprésentel
econfortul
time.Sur
chaquepage,vouspouvezdi rect
ementcl iquersurlelien dechangementdel angueet
c’
estlapagetraduit
equiappar aî
t.C’esti
nt ér
essantpourl ’
inter
nauteetc’
estégalement
tr
èsprati
quepourl econtr
ôledestraducti
ons.
OBJ
ECTI
FS
• Donnerunaccèsdi
recteti
mmédi
atauxt
raduct
ionsdel
apagecour
ant
e.

I
nter
nat
ional
isat
ion,Dével
oppement
,Édi
tor
ial BP129

Lesli
ensverslesvers
ionséqui
val
ent
esdel
apageou du s
ites
ontr
édi
gés
dansleurl
angueci
ble.

Sivousf ait
esunlienversunepageenhongr ois,i
lyadef ort
eschancesquecet
tepage
s’
adresseàdesl ecteursquicomprennentlehongr oi
s.Fai
tesdoncun li
bell
édelien en
hongrois.Etômerveill
e,çamarcheaussipourlesautr
eslangues.
OBJ
ECTI
FS
• Per
mettr
el ’
ident
i;cati
on immédi at
e du li
en per
tinent par l
’ut
ili
sat
eur
. Rendr
e
compr
éhensi
bledesliensspéci
alementcr
ééspourunpubli
cspéci;que.

I
nter
nat
ional
isat
ion,Dével
oppement BP130

Le ser
veur res
pect
e l
'or
dre pr
éfér
ent
iel de l
angues des out
il
s de
cons
ult
ati
on.

Chaquer equête aupr èsd’ un serveurpeutcompor terdesi nformat i


onsconcer nantles
préférencesdel angue.Chaquei nternautepeutclassersesl anguespr éféréesdansson
navigateur.Le ser veurdoi tpr oposerl escontenusen r espectantl’ordr e demandé par
l’
util
isateur.Sicelui-ciindiquel efrançais,pui
sl’
espagnol,puisl ’
anglai
s,l eserveurdevra
servirla page en f rançaissiel le exi
ste,sinon en espagnolsiel l
e exi ste,etsinon en
anglaissielleexiste.
OBJ
ECTI
FS
• Envoyerpr
ior
itai
rementàl’
util
isat
eurl
aversi
ondel apagecorr
espondantàl
alangue
qu’i
laindi
quédanslespréf
érencesdesonout
ildeconsul
tat
ion.

107/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
LI
ENS

108/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Li
ens
,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP131

Chaquel
ienes
tdot
éd'
uni
nti
tul
édansl
ecodes
our
ce.

Un li
en secomposeau mi ni
mum d’ uneUrletd’un l
ibel
lé.Sivousnesaisi
ssezpasde
li
bell
é,vousavezun li
en,certes,maisquin'apasdes ensetquirisquedenepasêt re
perçuoud’êtr
eincor
rectementcompr i
sparlesut
ili
sat
eursetlesmoteursderecher
che.
OBJ
ECTI
FS
• Évit
erauxut
ili
sat
eur
sd'
avoi
runi
quementuneURLpeu compr
éhensi
bleen gui
sede
li
bell
é.

• Évit
erl
esliensquidevi
ennentinvi
sibl
esl
orsquel
esst
ylesCSSoul
esi
magesd'
arr
ièr
e-
plannesontpasprisencompte.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Li
ens
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP132

Lel i
bel
lédechaquel
ien décr
its
afonct
ion ou l
anat
uredu cont
enu ver
s
lequeli
lpoi
nte.

Pours’
ent eni
ràdescontre-
exempl esf
réquent
sdecet
tebonneprat
ique:l
eslibel
lésde
li
ens«Cliquerici»et«Li
relasuit
e»nevousdonnentaucuneidéedel’
endroi
toùvous
all
ezvousrendreencli
quantdess
us.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met t
reaux uti
li
sat
eur
sd'
ident
i;erpr
éci
sémentl
a nat
uredu l
ien etd'
évi
terdes
act
ionserr
onées.

• Per
met
treauxout
ilsd'
indexat
iond'
associ
erunl
ibel
léàuner
essour
ce.

• Permett
reauxlecteursd'
écr
an d'
en i
ndi
querl
aci
bledef
açon expl
ici
teetd'
évi
terde
désor
ienterl
esuti
lisat
eur
s.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

109/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Li
ens
,Concept
ion BP133

Les l
iens de même nat ure ont des coul
eur
s, des f
ormes et des
comportement
sident
iquessurt
outesl
espages.

Dès l
’arr
ivée survotr
e sit
e,que ce soitparl
’accuei
lou parune page i
ntér
ieur
e,les
i
nternautesvontcommencerà«appr endr
e»votreinter
face.Cet
ter
ègleapourobjecti
f
d’
accélér
erleurapprenti
ssage.
OBJ
ECTI
FS
• Accél
érerl
'appr
ent
issageduf
onct
ionnementdel
'i
nter
face.

• Amél
ior
erl
'i
dent
i;cat
iondesl
iensetdel
eur
sfonct
ionsr
espect
ives.

Li
ens
,Concept
ion,Édi
tor
ial BP134

Les
oul
ignementes
trés
ervéauxl
iens
.

Lesint
ernautessonthabi
tuésàassoci
erlescontenussoul
ignésàdesli
ens
.Ensoul i
gnant
descontenusquinesontpasdesliens,vousall
ezprovoquerdescl
icsi
nuti
les.At
tenti
on,
cet
terèglenevousimposepaspouraut antdesouli
gnervosli
ens
OBJ
ECTI
FS
• Évi
terl
escl
icsi
nut
ilessurdescont
enussoul
ignésper
çuscommedeshyper
liens.

• Faci
li
terl
’i
dent
i;cat
iondesl
iens.

Li
ens
,Concept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP135

Lesl
ienss
ontvi
suel
lementdi
ffér
enc
iésdur
est
educont
enu.

Certai
nscr éateursdesitesadorentdif
fér
encierlesli
ensuniquementausurvol.Dansce
cas,unut i
lisateurquinepeutpassur volerunepageavecsonpoi nt
eurnever r
apasles
li
ens.Est-ce sir ar
e ? Pensons parexemple aux uti
li
sat
eurs d’
écr
ans t
acti
les età l
a
navigati
onenmodevocal .
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
eauxutil
isat
eur
sd’
ident
i;erf
aci
lementl
esl
iensau;ldut
ext
eai
nsiquel
es
blocsdenavi
gat
ion.

• Amél
ior
erl
avi
sibi
li
téetl
’af
for
dancedesl
iens.

110/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Li
ens
,Concept
ion,Dével
oppement BP136

Les
iten'
appl
iquepasl
emêmes
tyl
eauxl
iensvi
sit
ésetnonvi
sit
és.

Pardéfaut,l
esfeui
ll
esdest yl
esdesnavigateur
spr évoientdescoul
eursdif
fér
ent
espour
lesli
ensvisi
tésetnonvisi
tés.I
lestf
ortlégi
timedechangercebl euetcemauvef or
tpeu
seyants,mai
spourquoinepasmai nt
enircettedif
férenceutil
eauvisi
teur?
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
'i
dent
i;cat
iondescont
enusdéj
àvi
sit
és.

• Faci
li
terl
'i
dent
i;cat
iondescont
enusr
est
antàdécouvr
ir.

• I
nci
teràl
adécouver
tedenouveauxcont
enus

Li
ens
,Concept
ion,Dével
oppement BP137

Lesl
iensi
nter
nesetext
erness
ontdi
ffér
enci
és.

Certai
nscr éateursdesi
tesaimentouvrirdesnouvel
lesfenêtr
espourlesliensext
ernes.
Certai
nsut ili
sateur
sadorent,d’autr
esdétest
ent.Nousne nouspr ononceronspas.En
revanche,sivousvoulezdif
férenci
ercesli
ensext
ernes,c’
estunebonneidée.
OBJ
ECTI
FS
• Avert
ircl
air
ementl
’i
nter
naut
edu f
aitqu’
ilvaqui
tterl
eser
viceen l
ignequ’
ilesten
tr
aindevisi
ter
.

• Faci
li
terl
erepér
agedesl
iensext
ernes.

Li
ens
,Concept
ion,Dével
oppement BP138

Lesl
iensi
nter
nesver
slescont
enusàaccèsl
imi
tés
ontdi
ffér
enci
és

Sivot
resit
epr oposedesl
iensquinesontpasdi
sponi
blespourtoutlemonde,quecesoit
desli
ensréservésàdesabonnésoudesl i
ensdemandantuneaut hent
i;cat
ion,pr
évoyez
unevrai
edifférenci
ati
ondecesli
ensparrappor
tàdesliensenaccèsli
bre.
OBJ
ECTI
FS

111/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Évi
terauxut
ili
sat
eur
sdescl
icsi
nut
ilesetuneper
tedet
emps.

• Pr
éveni
rladécept
iondesut
ili
sat
eur
s.

Li
ens
,Concept
ion,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP139

Les li
ens pr
ovoquant l
'ouver
tur
e d'
un l
ogi
ciel ext
erne ont un l
ibel

expl
icit
e.

Lecaslepl
usfr
équentestl’ouvert
ur eimpr
évuedevot r
elogici
eldemessager
ieapr
èsun
cl
icsurunli
en«Contact».Eff
orcez-vousdepréveni
rlesut
ili
sateur
sàl
’avance.
OBJ
ECTI
FS
• Évi
tersurl
e post
e cl
ientl
'ouver
tur
einopi
née d'
un aut
rel
ogi
cielque l
e navi
gat
eur
Web.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Li
ens
,Dével
oppement
,Mobi
le, BP140

Lesnumér
osdet
éléphones
ontact
ivabl
esvi
alepr
otocol
eappr
opr
ié.

En context
e mobile,lorsque cette bonne prat
ique estrespectée,le simple cl
icsurun
numér oouvrelesf onct
ionnalitéstéléphoniquesdevot remobi le.C’estprat
ique!Al ors,
cer
tes,encontextedeskt op,l’
inconvénientestquecel aprovoquel ’ouvert
uredel ogi
ciels
commeSkype.Mai silexistedesrusespourf air
eensor tedel’éviter
.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
ter l’
uti
li
sat
ion des numér
os de t
éléphone,not
amment sur l
es t
ermi
naux
mobiles.

Li
ens
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP141

L'
uti
li
sat
eures
taver
tidesouver
tur
esdenouvel
lesf
enêt
res
.

Cont r
airementà une l égende répandue,ouvr ir une nouvell
ef enêt
re n’
estpas une
techniquepr oscr
itesurleplan del ’
accessi
bil
ité.En revanche,sivouschoisi
ssezdele
fair
e,ilfautabsol
umentpr éveni
rl esuti
li
sateurs.Etc’es
tfacil
e!
OBJ
ECTI
FS

112/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Per
met
treàl
'ut
ili
sat
eurd'
ant
ici
perl
erésul
tatdel
'act
ivat
iond'
unl
ien.

• Évi
teraux util
isat
eur
s d'ai
des techniques d'
êtr
e désor
ientés parl
'ouver
tur
e d'une
nouvell
efenêtr
equin'estpastoujourspercept
ibl
eetperturbenotammentl'ut
ili
sat
ion
del'
histor
iquedenavigat
ion.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Li
ens
,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP142

Lef
ormatdes;chi
erspr
opos
ésent
éléchar
gementes
tindi
qué.

Pouruninter
naute,lefai
tdevoirimmédiatementlef
ormatd’ un;chierproposéaut él
é-
char
gement(PDF,DOC,ODS,ODT,XLS,et c.
)valuipermettr
edesavoi rs’i
lpeutounon
li
rele;chi
eravecleslogi
ciel
sdontiles
téquipéetl
eterminaldeconsultat
ionutil
isé.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
re aux ut
ili
sat
eursde savoi
ren tempsuti
le sil
eur
sout
ilsl
esaut
ori
sentà
consul
terl
es;chiersproposésentél
échar
gement
.

• Rédui
rel
achar
ges
erveurenévi
tantl
est
éléchar
gement
sinut
iles.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Li
ens
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP143

Lat
ail
ledes;chi
ersi
nter
nespr
opos
ésent
éléchar
gementes
tindi
quée.

Cette menti
on de lataill
e des ;chi er
s va per
met tr
e aux i
nter
nautes de déciderdu
meilleurmomentpourt éléchargerun document .Parexemple,un i
nter
naut edansun
contextedemobili
téoudi sposantd’ uneconnexionbasdébitpourrachoi
sirder eport
er,
voir
edenepasl ancer,l
et éléchargementd’un;chier.
OBJ
ECTI
FS
• I
nfor
merdef
açonpr
évent
ivel
esut
ili
sat
eur
ssurl
aquant
itédedonnéesàt
éléchar
ger
.

• Per
met t
reaux ut
ili
sat
eur
sdedi
ffér
erl
etél
échar
gementen connexi
on basdébi
tou
mobil
e.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

113/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Li
ens
,Édi
tor
ial
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP144

Lalanguedes;chi
ersent él
échar
gementes
tpr
éci
séel
ors
qu'
ell
edi
ffèr
ede
cel
ledelapaged'
ori
gine.

Ilesti
mpossible,pouruninternaut
e,deconsulterun;chieravantdel’
avoirt
éléchar
gé.
En conséquence,ilestessent
ielde luifour
nirun maximum d’ i
nformati
onsavantl e
tél
échargement.Lalangueestbiensûrl’
unedesi nf
ormat
ionsimportant
es.
OBJ
ECTI
FS
• Évi
terauxut
ili
sat
eur
sdest
éléchar
gement
sinut
iles.

• I
nfor
merl
esut
ili
sat
eur
sducont
enudes;chi
ersent
éléchar
gement
.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Li
ens
,Édi
tor
ial BP145

Lenommagedes;chier
sinter
nespropos
ésent
éléchar
gementper
metd'
en
ident
i;erl
econt
enuetl
aprovenance

Denombr eux;chi erspr oposésentéléchargementsontgénér ésautomatiquement .C’est


ainsiquel essyst èmesdegénér ati
ondef act
uresvontpr oposerdet él
échargert out esl es
facturesdel ’annéesousl enom facture.
pdfoui nvoice.
pdf.Dansl esgrandscl assiques,l e
fameux at t
estation.pdfn’ estpas loi
n du podi um de t ête.Sur votre ordinat eur,l es
utili
sateurs l es r etr
ouvent f acil
ement sous l es noms f acture(28).pdf ou
attestati
on(14).pdf.Br ef
,pensezànommerces;chi ersent enantcompt edel eurcont enu
etdel eurpr ovenance.
OBJ
ECTI
FS
• Amél
ior
erl
’i
dent
i;cat
iondes;chi
ersi
nter
nes.

• Evi
terl
esconf
usi
onspourl
’ut
ili
sat
eur
.

114/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Li
ens
,Édi
tor
ial
,SEO BP146

Lesit
en'i
mposepasd'
int
erdi
cti
onouder
est
rict
ionàl
ami
seenpl
acedes
li
ensent
rant
s.

Lelienentrant,égal
ementappelébackli
nk,estleGr aaldur éf
érencement.Desbackli
nks
enpagaill
eetl epositi
onnementdevot resit
es ’
amél i
orera.Oui,maistapidansl’
ombr e,
leservi
cejuridiqueveil
leavecsacei
ntureets esbretell
esetinterdi
tlamiseenpl acede
li
ensentrants.Necherchezpasdelogiquelà-dedans,iln’yenapas.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
eréf
érencementàt
raver
sl'
obt
ent
iondel
iensent
rant
s.

• Augment
erl
avi
sibi
li
tédusi
tepourl
esut
ili
sat
eur
s.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

Li
ens
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial
,SEO BP147

Tousl
esl
iensi
nter
nesdus
ites
ontval
ides
.

Leser reur
s404sonttrèsf
réquent
essurleWeb.Autantilestdif
;cil
edel esévi
teravec
cert
itudedansl ecasdesli
ensexter
nes,aut
antc’
esttoutàfaitpossi
bledansceluides
li
ensi nter
nes.
OBJ
ECTI
FS
• Évi
terl
eser
reur
s404encour
sdenavi
gat
ion.

• Faci
li
terunaccèsr
api
deàt
ousl
escont
enus.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

115/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
NAVI
GATI
ON

116/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Édi
tor
ial
,SEO BP148

Sil
esit
en'es
tpasr
éser
véàun publ
ics
péci
;que,l
'accèsauxcont
enuses
t
immédi
at.

Oh !Qu’el
leestmagni;quecet t
epaged’accuei
ldit
e«pr é-home»aveclel
ogodenotr
e
soci
étésuivid’
un trèsbeau bouton «Ent
rez».Jol
ie,cert
es,mai
selleneser
tà r
ien !
Vrai
ment?Pr omis.
OBJ
ECTI
FS
• Permettre aux uti
li
sat
eurs de commencer i
mmédi
atementl
eur navi
gat
ion sur l
a
ressour
cequ' i
lsontdemandée.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP149

Lanavi
gat
ions
url
esi
tenepr
ovoquepasl
'ouver
tur
edepopups
.

Vouslesavezcert
ainementr econnues,i
ls’agi
tdel’unedespest esduWeb:lespopups.
El
lesontpresquedisparuetpeudegensl esregr
ettent.Cer
tes,ell
esontét
éremplacées
parlespopi
ns(int
ersti
tiel
s),quiviennentvousperturberdanslespagesetnondansune
nouvell
epage… Maisoccupons -
nousd’uneseulechoseàl afoi
s.
OBJ
ECTI
FS
• Permett
reàl'ut
ili
sat
eurde navi
guersurl
e si
te sansavoi
rd'
opér
ati
on spéci
;que à
eff
ect
uerpendantlanavi
gat
ion.

• Évit
eràdesut il
isateursd'aidest echniquesd'êtredésor
ientésparl'
ouvertured'une
nouvell
ef enêtre quine s er a pas t ouj
ours ai
sément percept
ibl
e et quiper t
urbe
notammentl '
utili
sation de l'
historique de navigat
ion ou quimasquer a dans un
lect
eurd'écr
anl afenêt r
eprincipale.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

117/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Navi
gat
ion,Conc
ept
ion BP150

I
les
tpos
sibl
eder
eveni
ràl
apaged'
accuei
ldepui
stout
esl
espages
.

Unepaged’accuei
lbi
enconçueaideconsi
dérablementl
esinter
nautesàs’ori
ent
erouse
réor
ient
er.Àtoutmomentdeleurnavi
gati
on,il
speuventsouhait
eryrevenir
.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sder
eveni
renpaged'
accuei
lencasdedésor
ient
ati
on.

• I
dent
i;erl
eli
enpr
inci
palper
met
tantd'
accéderausi
te.

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion BP151

Chaque page af;che une infor


mati
on per
met
tant de connaî
tre s
on
emplacementdansl'ar
bor
escencedus
ite.

Fild’
Ari
ane,breadcrumb,chemi
ndef er:ilport
edif
férent
snoms,mai
silr
empl
itbi
ensa
fonct
iond’
aideaur epér
agedansl’
archi
tectur
ed’unsit
e.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treàl
'ut
ili
sat
eurdedét
ermi
nersonempl
acementdansl
esi
te.

• Si
mpl
i;erl
epassagedesmot
eur
sder
echer
che.

• Faci
li
terl
anavi
gat
iondansl
'ar
bor
escencedescont
enus.

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Dével
oppement
,Ac
ces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP152

Lesi
temsact
ifsdemenus
onts
ignal
és

Parmilesquestionsess
ent iel
lesquepeuventseposerlesi
nternaut
es,Oùsui
s-j
eestl’
une
des plus fréquent
e.Al ors,pour répondre à cett
e questi
on,vous pourri
ez penser
spontanémentau;ld’ Ar i
ane.Mai si
lyapl ussi
mpl e:fai
reensortequel’
it
em demenu
acti
fsoitsi
gnalé.
OBJ
ECTI
FS
• Donnerauxut
ili
sat
eur
sun moyen suppl
ément
air
edeser
epér
erdansl
'ar
chi
tect
ure
dusit
e.

118/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP153

Les bl
ocs de navi
gat
ion de même nat
ures
ont af
;chés aux mêmes
emplacement
ss urt
out
eslespages
.

Quelques mi
nut es de navi
gati
on surun site etvous déplacez i
nst
inct
ivementvotre
souri
sversl’
empl acementenregistr
écommeét antceluidumenu.Etl à,toutàcoup,i
la
changédeplace.Évitezdedérouteroud’
agacervosvisi
teurs.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
'appr
ent
issagedel
anavi
gat
ionsurl
'i
nter
face.

• Faci
li
terl
erepér
agedel
'i
nfor
mat
ion.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP154

Lesi
cônesdenavi
gat
ions
ontaccompagnéesd'
unel
égendeexpl
ici
te.

Trèspeudesit
espeuvents epermett
redefour
nirunenavi gati
onexclusivementàpar ti
r
d’i
cônes.Dansla plupar
tdes cas,même sila si
gni;cati
on d’ une i
cône vous semble
évident
e,el
lenel eserapasforcémentpourvosut i
lisat
eur s.Soyezprudent:doubl ez
l’
imageavecdutexte.
OBJ
ECTI
FS
• Li
mit
erl
etempsd'
appr
ent
issagedel
'i
nter
face.

• Faci
li
terl
acompr
éhensi
ondesi
cônes.

• Li
mit
erl
eri
squed'
err
eur
s.

119/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Navi
gat
ion,Conc
ept
ion BP155

Lesmécanismesdef
ermet
uredef
enêt
ress
ontvi
suel
lementr
att
achéesà
leurcont
enu.

Cesder nièresannées,lesser vicespubli


citéetmarketingontfaitpreuved’uneinvent i
vité
redoutablepourf aireensor tequevoussoyezencont actl
epl uslongt
empspossi bleavec
l
eur s cont enus. Pour cela, il arri
ve que l es boutons de f er
meture des f enêtres
publici
tairessoientéloignésetmêmef ranchementsépar ésdescont enus.Quelquefoi s,
l
’util
isati
on dest ransparencesper metd’ af
;cherl a cr
oix de f
ermeture dansune zone
i
solée del ’écran.Vous;ni ssezt ouj
oursparl estrouver,mai sau boutdecombi en de
temps?
OBJ
ECTI
FS
• Li
mit
erl
etempsd’
appr
ent
issagedel
’i
nter
face.

• Accél
érerl
’accèsauxcont
enus.

• Faci
li
terl
anavi
gat
ion.

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Dével
oppement BP156

Les mécanis
mes de f
ermet
ures de f
enêt
res s
ont i
mmédi
atement
dis
poni
bles
.

Certainesf enêtr
es,not
ammentdet ypepubl i
citaires,nepeuventêt r
ef erméesqu’ après
un dél ai
.Cet tetemporisat
ion vousi mpose d’attendre pourlesfermer .De nombr eux
uti
lisateursf ui
entce type de prati
quesen fer mantl esongl
ets.D’autressubissentet
att
endent ,mai sl’i
magedusi t
epeutenêt r
edégr adée.Sivouspr oposezdel apublici
téou
desf enêtresdepr omot
ionsurvot resit
e,soyezat t
ent i
fàcegenredepr at
ique.
OBJ
ECTI
FS
• Li
mit
erl
etempsd’
appr
ent
issagedel
’i
nter
face.

• Accél
érerl
’accèsauxcont
enus.

• Rédui
rel
etauxder
ebond.

120/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Dével
oppement BP157

Lesnouvell
esf
enêtr
esdimensi
onnéesetl
esf
enêt
resmodal
ess
ontdot
ées
d'unbout
ondefermetur
eexpl
ici
te.

Fermerunef enêtredenavi gateurvoussembleévident?Cen’


estpaslecaspourt ousl
es
uti
li
sateur
s,certains(seniors,malvoyant
s,usager
smobi l
esoudébutants)peuventavoi
r
desdif
;cultés.Alorspensezàeux.
OBJ
ECTI
FS
• Donneraux ut
ili
sat
eur
sdesi
ndi
cat
ionsexpl
ici
tespourf
ermerune f
enêt
re ou une
boî
temodal
e.

• Accél
érerl
’accèsauxcont
enus.

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion BP158

Les mécani
smes de f
ermetures de f
enêt
res s
ont af
;chés aux mêmes
emplacementss
urtout
eslespages.

Lesutil
isateursapprennentl esi
nter
faces.Chaqueopérat
ion eff
ect
uéesurvot resiteest
mémor isée etcapit
alisée.Chaque modi;cati
on d’
emplacementd’ un bouton ou d’une
croixdef ermetur
evai mposerun travai
ldelapartdevosut i
li
sat
eurs,c’estcequel es
ergonomes appellent la charge mental
e.Un conseil:dimi nuez l
a char ge ment ale
demandéeàvosut il
isateurs.
OBJ
ECTI
FS
• Li
mit
erl
etempsd’
appr
ent
issagedel
’i
nter
face.

• Accél
érerl
’accèsauxcont
enus.

• Faci
li
terl
anavi
gat
ion.

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Dével
oppement
,Ac
ces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP159

Chaque page cont


ientdesl
iensd'
accèsr
api
de pl
acésau débutdu code
sour
ce.

Vousavezcert
ainementvu cesliensen hautdecertai
nespagesweb.I
lsper
met
tentà
cer
tai
nsuti
li
sateursd’
accéderbi
enplusviteauxcont
enus.
OBJ
ECTI
FS

121/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Permett
reauxut il
isateur
squiconsul
tentlespagesdemani èr
eli
néair
e( modevocal
)
ou semi-l
inéai
re(écran de f
aibl
elar
geur)de ne pasavoi
rà dé;lerl'
ensembl
e des
élémentssurchaquepagepouraccéderauxcontenus.

• Four
nirdesraccour
cisaccél
érantla navi
gati
on au cl
avi
eretévitantdesact
ionsau
cl
avi
errépét
éespourparcour
irlapageetattei
ndrelazonesouhai
tée.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Dével
oppement
,Ac
ces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP160

Lef
ocuscl
avi
ern'
estnis
uppr
iménimas
qué.

Lefocusclavi
ersi
gnal
eoùs etrouvelecurseurdansunepage.Pourlevoi
rpendantque
vousnaviguezsurun sit
e,appuyezs url
at oucheTabul
ati
on devotreclavi
er,vousle
verr
ezchangerd’empl
acementdansl apage.Sivousnelevoyezpas,c’
estpeut-
êtreque
lecréat
eurdusit
eaeul amauvaiseidéedelesuppri
meroudel emasquer.
OBJ
ECTI
FS
• Permettrela navi
gation au cl
avi
er ou vi
a des pér
iphér
iques d'
ent
rées ou des
disposi
tif
squinereposentpassurl
asouri
s.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

Navi
gat
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP161

Les
itees
tint
égr
alementut
il
isabl
eaucl
avi
er.

Lasouri
sn’estpaslemodeexclusifdenavigat
ion surun si
te.Lesutil
isateur
squine
voi
entpasl’
emplacementdupointeurvi
sueletceuxquisouhaitentnavigueraucl
avi
er
doi
ventpouvoi
reuxaussivi
sit
ervotr
esit
e.
OBJ
ECTI
FS
• Per
mettrela navi
gat
ion au cl
avi
erpourl
esut
ili
sat
eur
sayantune pr
éfér
ence pour
cet
tepr
atique.

• Permet t
rel aconsultati
on descontenusetl'ut
ili
sation desser vi
cesindépendamment
du pér i
phér i
que d'entrée,a;n de les r
endr e accessibles aux ut
ili
sateurs d'
aides
techniques (lecteur
s d'écran par exemple)quin' util
isent que le cl
avier ou un
périphérique plus spéci;que r
eposantsurl es mêmes mécani smes que le cl
avier
(boutonpoussoi rparexempl e)
.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

122/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Navi
gat
ion,Dével
oppement
,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée BP162

Lanavi
gat
ionaucl
avi
ers
'ef
fect
uedansunor
drepr
évi
sibl
e.

De nombreux ut
ili
sat
eur
s navi
guentsans sour
is,avec l
es t
ouches de l
eur cl
avi
er :
f
aci
lit
ez-
leurl
avie.
OBJ
ECTI
FS
• Faci
li
terl
anavi
gat
ionaucl
avi
er.

• Per
met
treauxut
ili
sat
eur
sdecl
avi
erdes
edot
erder
epèr
esdenavi
gat
ion.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,Écoconcept
ion BP163

Les
itepr
opos
eunmot
eurder
echer
chei
nter
ne.

Lemot eurderechercheest
,avecleplandusi
te,lesmenusetlelienderet
ouràl’accuei
l,
un des moyensf ondamentaux de r
éori
ent
ation etd’
accès à l
’i
nfor
mation.Rendez-l
e
présentetf
aci
led’accès.
OBJ
ECTI
FS
• Four
nirauxuti
li
sat
eur
sunesol uti
on denavigat
ion al
ter
nat
iveetd'
accèsr
api
deaux
cont
enusli
ésàdesmots-
clésr
etenusparceux-ci
.

• Di
minuerl
'i
mpacténer
gét
iquel
iéàl
aconsul
tat
iondusi
te.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

123/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
Navi
gat
ion,Dével
oppement
,Écoconcept
ion BP164

Chaquepageder
ésul
tat
sder
echer
chepeutêt
reat
tei
ntvi
a uneadr
ess
e
Web.

Vousavezf aitune recherche surun si


te web.Vousavezt esté 10 requêt esavantde
tr
ouver exactement celle qui permet d’obtenirlal i
stei déale de pr oduits. C’
est
magni;que.Maislorsquevousvoul ezenvoyercet teli
st eder és ult
atsàquel qu’
un,c’est
impossi
blecarleli
enestgénér i
queetneper metpasd’ af;cherl esrésultats.C’estquel e
sit
es urlequelvous vous t r
ouvez ne respecte pas cette bonne pr atique.C’ estbien
dommagepourvous,etpourl uiaussi
.
OBJ
ECTI
FS
• Permettr
eàl’
uti
li
sat
eurdepar
tagerou decons
erverdanssessi
gnet
sun r
ésul
tatde
recher
che.

• Di
minuerl
'i
mpacténer
gét
iquel
iéàl
aconsul
tat
iondusi
te.

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Dével
oppement BP165

I
les
tpos
sibl
eder
elanceruner
echer
chedepui
ssapageder
ésul
tat
s

Uti
liserun moteurder echerchenedonnepasf orcémentàt ouslescoupsuner éponse
cor
recteetadaptée.Trèssouventl esuti
li
sateursrefor
mul entleurrecher
cheouchangent
cer
tains paramètres.La présence d’un li
en permet tantde r el
ancer voi
re même de
modi ;ersespar
amèt respeutfair
egagnerdut empsetévi terdefaussesmanipulat
ions.
OBJ
ECTI
FS
• Améli
oreretaccél
érerlesopér
ati
onsder
echer
cheparl
esut
ili
sat
eur
sen évi
tantl
es
ret
our
sàl apagederecherchei
nit
ial
e.

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Acces
sibi
li
té,Vi
epr
ivée,SEO BP166

Unpl
andus
itees
tdi
sponi
bledepui
schaquepage.

Dèsqu’
unsi
teestunpeucompl
exe,unpl
andusi
teestt
ouj
our
sut
ilepours’
yor
ient
er.
OBJ
ECTI
FS
• Fourniraux uti
li
sateur
sunesol ut
ion en casdedésor
ient
ati
on,pournavi
guerets
e
repérerdanslesit
e,pourvi
sual
iserl'
ensembledescont
enusetlat
ail
ledusi
te.

124/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
• Inci
terlesr
esponsabl
esducont
enuàr
epr
ésent
ergr
aphi
quementetàr
ati
onal
iserl
eur
contenu.

• Amél
ior
erl
’accessi
bil
itédescont
enusauxper
sonneshandi
capées.

• Amélior
erl a pr
iseen compt
e descont
enusparl
esmot
eur
sde r
echer
che etout
ils
d’
indexati
on

Navi
gat
ion,Conc
ept
ion,Dével
oppement BP167

Lesl
imi
tesdet
empsi
mpos
éesàuneact
ionouunaccèss
onti
ndi
quées

Ilar r
ive que certaines acti
ons ou l’
accès à certai
nes pages ou données ne soient
disponibles que pendantun l aps de t
emps donné.Parexempl e,les r
éservati
ons de
transportoudeconcer tnepeuventêt regaranti
esdemani èreli
mi t
ées.Danscescas- l
à,
votrepani erneser avalablequependantuncer tai
nt empsetl’achatdevraêt r
emenéà
bien avantce dél ai.Cela ne pose pas de problème maj eur à l
a conditi
on que les
util
isateursensoientaver t
is.
OBJ
ECTI
FS
• Avert
irdes ut
ili
sat
eur
s ayantdes cont
rai
ntes spéci
;ques de mani
pul
ati
on ou de
temps.

• Évi
terl
esper
tesdedonnéesetdet
empspourl
’ut
ili
sat
eur
.

• Pr
éveni
rleséchecsdecommande.

125/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
NEWSLETTER

126/
/OPQUAST–MAÎ
TRI
SEDELAQUALI
TÉEN PROJ
ETWEB-LEGUI
DEDECERTI
FICATI
ON
REPRODUCTI
ON ETDI
FFUSI
ON STRI
CTEMENTI
NTERDI
TE
News
let
ter
,Dével
oppement
,Édi
tor
ial BP168

L'
ins
cri
pti
onauxnews
let
ter
ses
tsoumi
seàunpr
oces
susdecon;r
mat
ion.

Lespam estsuf;sammentpénible,nel
uidonnonspasuncoupdepouce.Fai
tes-ensor
te
que l
’i
nscri
pti
on à vot
re newslett
erne pui
sse êt
ref
ait
e que parl
e vr
aidétenteurde
l’
adr
essee-mail.
OBJ
ECTI
FS
• Évi
terl
'i
nscr
ipt
ionàunenewsl
ett
erparunt
ier
susur
pantunei
dent
ité.

• Vér
i;erquel
'adr
ess
ee-
mai
laét
ésai
siesanser
reur
.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées.

News
let
ter
,Conc
ept
ion,Dével
oppement BP169

Unl
iendedés
ins
cri
pti
ones
tpr
ésentdanschaquenews
let
ter
.

Pouvoi r se dési
nscri
ref aci
lement d’
une newslet
ter est f
ort
ement appr
éci
é par l
es
util
isateurs.Vouspouvezessayerdel esen empêcher,maisvousvousexposerezàdes
plai
nt esoudesr eproches.
OBJ
ECTI
FS
• Per
met
treauxabonnésdenepl
usr
ecevoi
runenewsl
ett
er.

• Renf
orcerl
acon;ancedesut
ili
sat
eur
ssurl
’ut
ili
sat
iondel
eur
sdonnées.

News
let
ter
,Dével
oppement
,Écoconcept
ion BP170

Ladésinscr
ipt
ion depui
sunenews
let
ternedemandepasdecon;r
mat
ion
parcourr
iel
.

Lorsqu’
ils’
agi
tdes edésinscr
ired’
unenvoidenewsl ett
eroudecourriel
spublici
tai
res,l
e
cli
csurliendedésinscri
pti
ondoitpermet t
r edecon;rmercell
e-ci
.Touteautr
edemande,
commel asai
siedel’adr
essee-mailoul’envoid’une-maildedemanded’ annulati
onest
passabl
ementagaçant epourlesut
ili
sat
eur s.C’
esttoutsi