Vous êtes sur la page 1sur 2

Notes de cours :

Machines Spéciales
1.2) Classification des machines spéciales LAPLACE (pas de matériaux ferromagnétiques) sur
(actionneur) selon les critères simples la partie mobile.

1.2.1 Définition d'un actionneur On distingue deux sortes de bobinages unipolaires:


électromagnétique:
• Bobinage homopolaire (partie mobile
L'actionneur électromagnétique convertit solide)
l'énergie électrique en énergie mécanique par • Bobinage magnétodynamique (partie
l'intermédiaire de l'énergie magnétique. Ils peuvent mobile fluide)
être réversibles à l'inverse des actionneurs
thermodynamique ou hydraulique. Limitation des bobines unipolaires: Leurs bobines
massives ne permettent pas d'ajuster le nombre de
La conversion d'énergie électrique en énergie spires et nécessitent des contacts glissants.
magnétique, c'est l'interaction- dans la plupart des
cas- d'en moins deux sources de champs • Bobinage multipolaire:
magnétiques, une source émise par le bobinage de
l'excitation et le deuxième par le bobinage de Les bobinages multipolaires nécessitent des courants
puissance. La conversion électromécanique variables afin d'obtenir des forces magnétiques, ils
nécessite deux parties en mouvement relatif, séparé constituent la majorité des actionneurs
par un entrefer formant un stator et un rotor. électromagnétiques.

1.3) Sources d'excitations: 1.5.1 Constitution du bobinage:

Le bobinage d'excitation (Source d'excitation 1.5.1.1 Nombre de phases:


magnétique) crée une variation dans le bobinage de
puissance. Une phase se compose d'enroulements de puissances
dont les grandeurs électriques sont identiques à
Le bobinage d'excitation classique, supraconducteur chaque instant. Exemple: le nombre de phases d'une
ou bien à courant induit, est à l'origine des champs MCC est égal aux nombres des lames collecteurs au
magnétiques types courants. niveau du rotor.

1.3.1 Nature dissipative de l'excitation: • Bobinage polyphasé: ex. Machines


classiques.
• Excitation non dissipative. (E.N.D) • Bobinage monophasé: ex. Haut-parleurs,
• Excitation dissipative. (E.D) vibreurs.

E.N.D : est une source de champ sans perte. Certains bobinages monophasés possèdent plus
d'une phase. Exemple: MAS à phase auxiliaire
E.D : est une source de champ avec pertes. (Effet (Bobinage diphasé)
joule)
1.5.1.2 Répartition des phases:
1.4) Bobinage de puissance:
• Bobinage à phases réparties.
Le bobinage de puissance échange l'énergie • Bobinage à phases juxtaposées.
électrique avec l'extérieur du système, il est connecté • Bobinage global.
à la source électrique en mode moteur ou générateur.
D'autres critères sur les sources:
1.5) Polarité magnétique du bobinage:
• Polarité du champ magnétique
• Bobinage unipolaire: (Champ
• Trajet du flux d'entrefer
homogène)
• Sources fixes et mobiles.
Les machines à bobinage unipolaire, possèdent un
1.6 Alimentations électriques:
bobinage unique divisé en deux parties (fixe et
mobile), lié électriquement par deux contacte On peut classer les actionneurs suivant leur type
glissants, le champ homogène créer des forces de alimentations électriques respectives:
1.6.1 Fréquences d'alimentations On peut rajouter au classement des mouvements
complexes comme les actionneurs à plusieurs degrés
• Alimentation à fréquence fixe de liberté. (Ex. moteur roulant, moteur déformable)
• Alimentation à fréquence variable.
(Machine à collecteur mécanique, 1.7.3 Forme de la surface d'entrefer:
générateur à vitesse variable, moteurs pas-
à-pas). La surface d'entrefer se trouve entre deux parties
relativement mobiles ou l'induction est modulée.
Alimentation à vitesse variable:
La forme peut être cylindrique ou plane.
Les alimentations en boucle ouverte & fermée (le
courant dans la phase est corrélé à la position du • Cylindrique: Les actionneurs classiques.
rotor) • Plane: Les actionneurs de formes discoïdes
ou bien les actionneurs linéaires.
Alimentation en boucle ouverte(BO):
1.8 Conclusion:
Dans l'alimentation en BO le courant n'est pas
asservi en fonction de la position (Ex.: Moteur pas- Dans ce module on a classifié les actionneurs et
à-pas ou générateur à boucle ouverte). machines spéciales selon leurs topologies, leurs
types de bobinage de puissance, le mode
Alimentation en boucle fermée (BF): d'alimentation et les mouvements générés.

En boucle fermée, le courant est asservi en fonction Annexes :


de la position mécanique, ex: Les actionneurs à
courant commutés. L'alternateur à griffes:

1.6.2 System de commutation: Les alternateurs à griffes font partie de la famille


des machines synchrones triphasées, leur rotor
• Les collecteurs mécaniques. possède des dents en forme de griffes.
• Les convertisseurs électroniques.
C'est des moteurs de taille relativement petite
Alimentations par collecteurs mécaniques: possédant un seul bobinage au rotor et un bobinage
de trois phases au stator.
Le système Lames–Balais sur les MCC.
Le rotor possède les pôles d'excitation (Nb de tôles :
Alimentations par commutation électronique: 12 à 16) alimentée par une bobine à bagues.

Réalisées à partir des convertisseurs électriques Sa culasse est constituée d'un matériau
(sans balais). ferromagnétique massif (pas de feuilletage, pas de
tôle).
1.7 Architecture mécanique:
Il est munis d’un :
1.7 Disposition de la partie mobile Vs la partie
fixe: Redresseur: de l'alternateur à griffes possède six
diodes pour un redressement triphasé.
• Architectures intérieures: La partie
mobile est à l'extérieur de la partie fixe. Régulateur: couplé avec les balais du bobinage
(Moteurs classiques) d'excitation, le régulateur est un hacheur série, qui
• Architectures extérieures: La partie permet de régulé le courant d'excitation suivant la
mobile est à l'extérieur de la partie fixe, vitesse du rotor et la variation de la charge électrique
Exemple: Moteur pour ventilateur (BLDC) du véhicule.

Architecture intermédiaire: La partie mobile n'est, ni


enveloppante ni enveloppé comme pour les
actionneurs plan. Ex.: Actionneur linéaire ou
discoïde.

1.7.2 Type de mouvement:

Le mouvement mécanique des actionneurs peut être


rotatif ou bien linéaire.