Vous êtes sur la page 1sur 9

TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

Module: Systèmes des Télécommunications

TP N°2

Modulation et conversion analogique/numérique

Année universitaire 2020-2021 1


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

TP n°2 : Modulation et conversion analogique/numérique

1 Rappels sur le codage


Le codage permet de traduire en signal électrique (tension) les bits d'une suite numérique.
Pour choisir un codage on peut vérifier les critères suivants :
il doit maintenir un signal alternatif même lorsque l’information est constituée de bits identiques, ce qui
permet au récepteur de pouvoir restituer l’horloge
il doit avoir un encombrement spectral le plus faible possible

1.1 Codage de base : le codage NRZ


Description Chronogramme Spectre
1 → +V
0 → 0V

1.2 Codage RZ
Description Chronogramme Spectre
Le bit 1 est codé à
+V avec un retour à
0.

1 → +V puis 0V
0 → 0V

Le spectre contient une raie à la fréquence rythme, ce qui facilite la récupération de l'horloge, mais la
largeur spectrale est doublée par rapport au codage NRZ.

1.3 Codage Manchester


Description Chronogramme Spectre
On introduit des fronts
au milieu de chaque
bit :

montant pour 1
descendant pour 0

La largeur spectrale est doublée par rapport au codage NRZ.

Année universitaire 2020-2021 2


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

1.4 Codage 2B1Q


Description Chronogramme Spectre
Codage à 4 niveaux.
Valence = 4

La largeur spectrale est la moitié de celle du codage NRZ.

2 Préparation
2.1 Modulation d'amplitude
Dessiner le spectre d'une modulation d'amplitude équilibrée dont la porteuse a pour valeur 1000 Hz et
dont le signal modulant est une sinusoïdale de fréquence 100 Hz .
On démodule ce signal modulé par détection synchrone.
Cette détection utilise une filtre, Quel est son type ?
Comparer sa fréquence de coupure à la fréquence du signal modulant 100Hz et celle de la porteuse
1000Hz.

2.2 Echantillonnage
Soit un signal sinusoïdal à 100 Hz. Dessiner son spectre monolatérale de puissance.
On échantillonne ce signal à 1000 Hz. Dessiner le spectre monolatérale de puissance du signal
échantillonné entre 0 et 1000Hz.
Soit un signal sinusoïdal à 800 Hz. Dessiner son spectre monolatérale de puissance.
On échantillonne ce signal à 1000 Hz. Dessiner le spectre monolatérale de puissance du signal
échantillonné entre 0 et 1000Hz.

2.3 Numérisation
Pour une plage de tension de 2V. La quantification est supposé codée sur 8 bits soit 28 valeurs possibles.
Quel est le pas de quantification ?

Année universitaire 2020-2021 3


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

3 Simulink – Paramétrage
3.1 Lancement de Matlab-Simulink
3.1.1 Lancement de Matlab
Lancer Matlab.

3.1.2 Lancement de Simulink


Appeler l’outil d'édition graphique en cliquant sur l’icône présent dans la barre d’outils de
Matlab (ou en tapant simulink dans la fenêtre de commande de Matlab):
Créer ou ouvrir une feuille de travail :
Les fichiers ont l’extension .mdl
Nommer-le init.mdl

3.1.3 Librairies
Les divers éléments de la librairie sont alors disponibles :

Librairie simulink :
Continuous : Blocs linéaires définis par leurs fonctions de transfert
Discrete: idem mais en échantillonné
Functions & Tables : Blocs de fonctions mathématiques
Math: Blocs d'opérateurs mathématiques et logiques
Nonlinear : commutateurs et autres non linéarités
Signals & Systems : Divers signaux et blocs
Sinks: Outils d'analyse des signaux
Sources : Générateurs de signaux

Librairie Communications Blokset :


Channel Coding : Blocs de séquence de codage et decodage
Channels: Divers canaux de transmission bruités,…
Comm Sinks : Outils d'analyse des signaux pour les communications
Comm Sources : Générateurs de signaux pour les communications
Modulation : Modulations et démodulations numriques et analogiques
Source Coding : Numérisation, compression,…
Synchronisation: Divers PLL
Utility Functions : Autres fonctions pour les communications

Librairie Simulink Extras :


Additional Discrete: Blocs définis par leur fct de transfert en
échantillonné
Additional Linear : Blocs linéaires définis par leurs fonctions de transfert
Additional Sinks: Autres outils d'analyse des signaux
Flip Flops : Blocs de bascules logiques
Linearization :
Transformations : Transformations cartesiens-polaires, degré-
radians,…

Année universitaire 2020-2021 4


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

3.2 Configurations
Les signaux que l'on vous demande d'analyser sont de 2 types :
- l'information à transmettre de fréquence Fmod de l'ordre de 100 Hz
- les signaux porteurs de fréquence de l'ordre de 1000 Hz (6283 rd/s).

Deux paramètres sont à configurer


- La période d'échantillonnage dans certains blocs (par exemple dans Properties/General du Scope).
- Le "stop time" qui définit la durée de calcul par Matlab dans Simulations/Parameters :

3.2.1 Période d'échantillonnage (pour le bloc SCOPE)


Il faut que la fréquence d'échantillonnage soit bien supérieure à celle imposée par Shannon :
Théoriquement deux fois la fréquence de la porteuse à 1000 Hz soit 2000 Hz.
Pratiquement on choisit donc une fréquence d'échantillonnage de calcul cent fois plus grande, soit
FE = 100 * 1000 = 100 kHz Te = 1/Fe =10 µs.
La valeur à rentrer est donc : période d'échantillonnage = 10µs

3.2.2 Temps de calcul interne par Matlab


La durée de calcul ne doit pas être trop élevée pour éviter des attentes trop longues.
Limitons nous à la visualisation de 10 période de l'information, soit 10/Fmod, soit 10 /100 = 0.1s
En conséquence la durée de calcul doit-être égale à 100 ms.
Les valeurs à rentrer sont donc : Start time = 0 et Stop time = 0.1s

3.2.3 Particularité du bloc de visualisation "Scope"


Le bloc "Scope" contient un paramètre "limit rows to last", qui contient le nombre d'échantillons à
garder. Ne pas imposer cette limite en décochant la case.

3.2.4 Autre particularité du bloc de visualisation "Averaging Power Spectral Density"


Le bloc " Power Spectral Density " contient un paramètre "Sample Time", qui permet de régler la
1 1
fenêtre d'observation en fréquence. La largeur de cette fenêtre est : × .
2 Sample _ time

Année universitaire 2020-2021 5


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

4 Etudes de signaux analogiques


Analyse fréquentielle des signaux avec le bloc "Averaging Power Spectral Density"

Entrer le schéma ci-contre afin de générer et visualiser un signal sinusoïdal de fréquence


1000 Hz et d'amplitude 1. Les blocs qui génèrent les signaux sont dans
Simulink/Source, les blocs pour observer sont dans Simulink/Sinks.
Régler Start time = 0, Stop Time = 0,1s dans Simulation/Parameters
Lancer la simulation dans Simulation/Start ou CTRL T

Le bloc d'analyse spectrale est dans : Extra-Simulink/Additionnal Sinks.


Lancer la simulation. La page d'observation du spectre est vide car la période
d'échantillonnage est mal choisie.
Le spectre du signal est une raie à 1000 Hz.
Choisissons une fenêtre de visualisation de 2000 Hz, soit TE = 1/(2 * 2000)
Il est souhaitable que le nombre de points soit 1024 à la place de 512 pour
améliorer la précision
Lancer la simulation, observer la raie (attention les fréquences affichées sont en rd/s !!!)

• Récupérer la copie d’écran de l’oscilloscope et intégrer-la dans votre compte rendu.


• Relever le spectre (Le module seulement) dans votre compte-rendu.

5 Modulation d'amplitude
5.1 Modulation d'amplitude équilibrée
Sauver le fichier précédant (init.mdl) et enregistrer-le de
nouveau sous le nom ma.mdl.
Dans ce fichier ma.mdl : entrer le schéma d'un modulateur
d'amplitude équilibrée
La porteuse à 1kHz sera générée par un bloc "signal generator"
(Amplitude = 1).
La tension de modulation à 100 Hz sera générée par un bloc "signal generator" (Amplitude = 1).
La modulation se fera par un bloc "Product".
Placer un bloc "Scope" et un bloc "Mux" pour observer le signal modulant et le signal modulé.
Placer un bloc "Power Spectral Density" pour observer le spectre du signal modulé, avec une largeur de
fenêtre d'observation de 2000 Hz.
• Relever le schéma.
• Relever le résultat fournit par "Scope" (à l'aide du zoom, visualiser qu'une période du signal
modulant)
• Relever le spectre en amplitude fournit par "Power Spectral Density".

Année universitaire 2020-2021 6


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

5.2 Modulation d'amplitude classique


Modifier le fichier précédant afin d'entrer le schéma d'un
modulateur d'amplitude classique.
L'ajout d'une tension continue se fait avec les blocs "constant"
et "sum"
Régler le taux de modulation à 80%.
• Relever le schéma.
• Relever le résultat fournit par "Scope"
Il est intéressant d'observer le "signal modulant + le terme constant", pour faire apparaître la
correspondance entre enveloppe du signal modulé et signal modulant.
• Relever le spectre en amplitude fournit par "Power Spectral Density".

5.3 Démodulation par détection synchrone


Réaliser la démodulation
par détection synchrone à
l'aide d'un deuxième
multiplieur suivi d'un filtre
passe-bas.
Le filtre sera un filtre du
3ème ordre de type
Butherworth

Insérer les blocks en choisissant le filtre de Butterworth :

Communications Blocksets /Comm filters/ Filters Design library link/ Analog filter design

La fréquence de coupure du filtre représente la bande passante du canal (attention la


fréquence de coupure est donnée en rd/s)
Choisir ωc =2ωBF (FBF = 100 Hz)

• Relever les signaux modulants et démodulés sur le même écran.

Année universitaire 2020-2021 7


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

6 Echantillonnage
6.1 Montage de base
Créer le fichier echant1.mdl pour :
Générer un signal original devant être une sinusoïde d'amplitude 1, de fréquence f =100 Hz (bloc
"Signal Generator")

Nous allons étudier simultanément l’échantillonneur et l’échantillonneur bloqueur :


Echantillonner (discrétiser) en multipliant (bloc "product") le signal original par un peigne de
Dirac qui sera généré par un bloc "pulse generator" de rapport cyclique 5% et de fréquence Fech =
1000Hz Tech = 1/1000 = 0.001 s
Echantillonner et bloquer (Bloc "Zero-Order Hold") le signal sinusoïdal original avec une
fréquence d'échantillonnage : f ech = 1000 Hz Sample time = 0.001.

֠ Ne pas confondre cette fréquence d'échantillonnage avec la fréquence de calcul qui est la fréquence
d'échantillonnage pour les calculs de Matlab !
Vous pouvez ajouter une constante aux signaux avant de les afficher au « scope » pour séparer les traces.

• Comparer le signal original avec le signal échantillonné et le signal échantillonné-bloqué en


observant simultanément les trois courbes multiplexées par un oscilloscope.
Relever ces trois courbes.

Positionner un bloc "Averaging Power Spectral Density " pour analyser le signal échantillonné à la sortie
du bloc « product » (ne pas analyser le signal échantillonné-bloqué).
Garder encore une fenêtre d’observation à 2000 Hz.

• Relever le spectre du signal échantillonné.


Pointer les raies caractéristiques.

Année universitaire 2020-2021 8


TP N°2 Systèmes des télécommunications FST-Settat

6.2 Filtre de reconstruction (ou restitution)


Pour restituer le signal original à partir du signal échantillonné, il faut placer un filtre de reconstruction
(ou restitution).
Installer en sortie de l'échantillonneur le bloc avec une fréquence de coupure égale à la moitié de la
fréquence d'échantillonnage soit Fc = 500 Hz.
Le filtre sera un filtre du 4ème ordre de type Butherworth

Vérifier le bon fonctionnement du filtre.

• Relever simultanément le signal original, le signal échantillonné et le signal reconstruit multiplexées


par un oscilloscope.

Le filtre de restitution permet de restituer le signal original à partir du signal échantillonné. Pour cela il
élimine toutes les raies créées par l’échantillonnage. Pour le vérifier nous allons comparer le spectre du
signal échantillonné et le spectre du signal restitué.

• Relever le spectre du signal restitué.


Comparer-le au spectre du signal échantillonné, en déduire le rôle du filtre de restitution.

La restitution est beaucoup plus aisée avec un signal échantillonné-bloqué. Vérifier-le.

• Expliquer pourquoi en comparant le spectre d’un signal échantillonné avec le spectre d’un signal
échantillonnné-bloqué.

6.3 Repliement de spectre


Observer maintenant le spectre du signal échantillonné entre 0 et 500 Hz (fenêtre de travail si on
échantillonne à 1000 Hz) en changeant la valeur de son paramètre Te qui doit être égal à 1/(2*500).
• Relever le spectre de l’échantillonnage à 1000 Hz d’un signal original à 100 Hz
Quelle raie voit-on ?
• Relever le spectre de l’échantillonnage à 1000 Hz d’un signal original à 450 Hz (proche de 500 Hz)
Quelle raie voit-on ?
• Relever le spectre de l’échantillonnage à 1000 Hz d’un signal original à 800Hz.
Quelle raie voit-on ? Expliquer.

Dans ce cas d’un signal original à 800 Hz, échantillonné à 1000 Hz, observer le signal restitué (en sortie
du filtre du 4ème ordre avec Fc = 500Hz.
• Relever le signal original et le signal restitué
• Quelle est la fréquence du signal restitué
• Quel est l'effet du repliement de spectre ? Pourquoi est-ce une erreur ?

Année universitaire 2020-2021 9