Vous êtes sur la page 1sur 22

Chapitre 2 : Les Diodes

I. Diode à jonction :
1. Définition et symboles: La diode à jonction (D) est un dipôle passif,
non linéaire formé à partir d’une jonction PN. La diode est composé de
deux électrodes appelées respectivement : Anode (côté P) et Cathode
(côté N).

1
2. Polarisation de la diode:
2.1 Polarisation directe:
En polarisation directe, la tension appliquée (VAK > 0 )
permet le passage d’un courant électrique de
l’anode vers la cathode appelé courant direct.

2.2 Polarisation inverse:


En polarisation inverse, la tension appliquée
(VAK < 0 ) empêche le passage du courant.
Le courant inverse est pratiquement nul.

2
3. Caractéristique statique courant-tension de la diode:
Caractéristique directe:
On réalise le montage suivant:
On augmente la valeur de la
tension Ve à partir de 0 et on
mesure respectivement le
courant iF et la tension VF.
On obtient la courbe
ci contre:

3
La caractéristique directe de la diode peut être répartie en trois zones
de fonctionnement :
* Zone de non-conduction (I) : VF < Vseuil ↔ iF =0. La diode est bloquée
et se comporte comme un interrupteur ouvert.
* Zone de conduction non linéaire (II) : VF ≥ Vseuil ↔ iF > 0. La diode est
passante, néanmoins on évite de travailler dans cette zone car les
signaux de faibles amplitudes y subissent de fortes distorsions.
* Zone de conduction quasi linéaire (III) : VF ≥ Vseuil ↔ iF > 0. La diode est
passante. La variation de iF en fonction de VF dans cette zone est quasi
linéaire. C’est la zone de fonctionnement normale de la diode.

4
Caractéristique inverse: On reprend le même montage en changeant la
polarité de Ve . Le courant et la tension mesurée sont appelés
respectivement courant inverse iR et tension inverse VR. Lorsque la
tension inverse est appliquée, on obtient un courant inverse
extrêmement faible appelé courant de fuite. Si l’on augmente
suffisamment la tension inverse, on atteint la tension de claquage VRRM
de la diode. Le courant inverse commence alors à augmenter
rapidement. S'il n'est pas limité par des éléments externes, il y a
destruction rapide de la diode.

5
4. Schémas équivalents simplifiés de la diode :
4.1 diode idéale:
C'est le modèle le plus simplifié de la diode. Lorsque la diode est
bloquée, elle est assimilée à un interrupteur ouvert.
Lorsqu'elle est passante, elle est assimilée à un court circuit.

6
4.2 2eme approximation:
Lorsque la diode est bloquée, elle est assimilée à un interrupteur ouvert.
Lorsqu'elle est passante, elle est assimilée à un interrupteur fermé en
série avec une f.e.m de valeur égale à Vseuil.

7
4.3 3eme approximation:
Lorsque la diode est bloquée, elle est assimilée à un interrupteur ouvert
Lorsqu'elle est passante, elle est assimilée à un interrupteur fermé en
série avec une f.e.m de valeur égale à Vseuil et la résistance dynamique
de la diode rd..

8
II. Redresseurs à diodes:
L'une des principales applications de la diode semi-conductrice est le
redressement des tensions alternatives. Les circuits de redressement
permettent d'obtenir une source de tension stabilisée à partir d'une
tension d'entrée alternative.
1. Redressement simple alternance:
Montage: D

vD u
v
R

9
Lorsque v>0, D est passante, D peut être remplacée par un court circuit:
vD=0 u=v
Lorsque v<0, D est bloquée, D peut être remplacée par un circuit ouvert,
u=0 vD=v

10
Filtrage capacitive:
En introduisant un condensateur en parallèle, on obtient la courbe
suivante:

11
2. Redressement double alternance:
Montage:

D1 D2

v
u
R

D4 D3

12
Lorsque v>0, D1 et D3 conduisent : u=v
Lorsque v<0, D2 et D4 conduisent : u= -v

13
Filtrage capacitive:
En introduisant un condensateur en parallèle, on obtient la courbe
suivante:

14
III. Diodes spéciales:
1. Diode Zener:
1.1 Définition: Une diode Zener est une diode spécialement conçue
pour exploiter le claquage inverse. La tension de claquage est appelée
tension Zener. Dans la zone de claquage, la diode possède la propriété
que la tension inverse est quasiment indépendante du courant inverse.
Ainsi, si on souhaite dans une application donnée, travailler avec une
tension constante on peut utiliser une diode Zener (en inverse).
Symbole :

15
1.2 Caractéristique:

16
D’après la caractéristique précédente, le fonctionnement de la diode
zener peut être réparti en trois zones de fonctionnement :
* Zone I : la diode zener est polarisée en direct, elle se comporte comme
une diode redresseuse.
* Zone II : la diode zener est polarisée en inverse et VR < VZ, la diode est
bloquée et se comporte comme un interrupteur ouvert.
* Zone III : la diode zener est polarisée en inverse et VR = VZ, le courant
inverse iZ appelé courant zener croît rapidement alors que la tension aux
bornes de la diode reste sensiblement constante.

17
1.3 stabilisation de tension par diode Zener:
Les diodes Zener sont fréquemment utilisées pour stabiliser la tension
dans un circuit. Lorsqu'on la connecte en inverse en parallèle avec une
source de tension variable, une diode Zener devient conductrice lorsque
la tension atteint la tension Zener de la diode. Elle maintient ensuite la
tension à cette valeur.

18
2. Diode Schottky:
Dans les diodes Schottky, la jonction P -N est remplacée par la jonction
d’un métal avec un semi-conducteur peu dopé (de type N car les
porteurs sont plus mobiles). Si le métal (anode) est positif par rapport à
la zone N (cathode) la jonction est conductrice.
La diode Schottky est une diode qui a un seuil de tension directe très
bas (environ 0.3V) et un temps de commutation très rapide.
Les principales applications de la diode Schottky sont : les circuits de
redressement des alimentations à découpage, les circuits logiques, les
applications hautes fréquence et hyperfréquence.
Symbole :

19
3. Diode électroluminescente (LED):
Une diode électroluminescente est un composant opto-électronique
capable d’émettre de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant
électrique. Une diode électroluminescente ne laisse passer le courant
électrique que dans le sens direct comme une diode normale.
Les principales application des diodes électroluminescentes sont : les
témoins lumineux, les afficheurs alphanumériques, les télécommandes,
les panneaux d’affichage…etc.

Symbole :

20
4. Photodiode:
Une photodiode est un composant semi-conducteur ayant la capacité de
détecter un rayonnement du domaine optique et de le transformer en
signal électrique. La photodiode est un composant à jonction PN qui
fonctionne en polarisation inverse. La photodiode possède une petite
fenêtre transparente qui permet à la lumière de toucher la jonction PN.
En absence de lumière le courant inverse négligeable. Une
augmentation de l’intensité de la lumière produit une augmentation du
courant inverse.
La photodiode est généralement utilisée dans des applications utilisant
les détecteurs de lumière : TV, alarmes, transmissions optiques…etc.
Symbole :

21
5. La diode à capacité variable : la diode Varicap:
Une diode Varicap est une association diode + condensateur variable. La
zone vide de porteurs d’une jonction polarisée en inverse voit son
épaisseur augmenter si on augmente la tension inverse. Cette zone joue
le rôle du diélectrique d’un condensateur. Si l’épaisseur de cette zone
augmente la capacité diminue. On obtient un condensateur dont la
capacité est fonction de la tension inverse appliquée.
Les principales application de la diode varicap sont : accord des
récepteurs radio, TV , modulation…etc.

Symbole :

22