Vous êtes sur la page 1sur 27

Système

d’information
et méthode MERISE
GEA2

I. Notion de Système d’Information


 Un système est un ensemble d’éléments
matériels ou immatériels (hommes,
machines, méthodes, recettes, règles,
etc.) unis par des relations qui transforme,
par un processus, des éléments (les
entrées) en d’autres éléments (les
sorties).

2
GEA2
 Exemple : Une usine de montage de
voitures.
Pièces détachées Automobiles
Système
Entrées Sorties

 Modèle d’un atelier de fabrication :


Matières premières Produits finis
Système
Entrées Sorties

3
GEA2

 Le système correspondant à l’activité de


l’entreprise (transformation de flux) est
appelé système opérant (SO).
 L’entreprise a aussi besoin d’un système
de prise de décision lui permettant de
réaliser les objectifs fixés. Ce système est
appelé système de pilotage (SP).

4
GEA2

 Le SP procède à la régulation et au
contrôle du système opérant en décidant
du comportement de celui-ci.

Système de Pilotage
Informations Décision sur le SO
sur l’état du SO

Flux entrant Flux sortant


Système Opérant
5
GEA2

 Avec l’augmentation en quantité et en


complexité des informations échangées
entre ces deux systèmes, on a besoin
d’avoir un autre système qui stocke et
traite de façon plus efficace ces
informations. Ce système est appelé
système d’information (SI).

6
GEA2
 Modèle d’une organisation (ou entreprise)
selon la théorie des systèmes :
Système de Pilotage

Système d’Information

Entrée Sortie
Système Opérant
7
GEA2

a. Niveau conceptuel
 A ce niveau, sont représentées
 les informations et leurs relations,
 les utilisations qui en sont faites et les contraintes associées.
 Ce niveau définit les finalités de l’entreprise, c.-à-d. la
réponse à la question « que fait le système? »
 C’est le niveau le plus stable, il est invariant.
Recueillir, organiser et structurer l’information
 Modèle Conceptuel de Donnée

8
GEA2

b. Niveau organisationnel (ou logique)


 Ce niveau est moins stable.
 Il définit l’organisation à mettre en place dans
l’entreprise : il répond aux questions «comment?»,
« qui fera quoi, où et quand? »

 Modèle Logique de Donnée

9
GEA2

c. Niveau opérationnel (technique ou physique)


 Ce niveau est le moins stable.
 Il est souvent mis en cause par le changement du
matériel et/ou des logiciels.
 Il définit l’ensemble des moyens techniques, composé
de machines, de programmes et de fichiers, pour
répondre aux objectifs posés.

 Modèle Physique de Donnée

Faire le choix du matériel et des


logiciels compatibles avec les
solutions proposées.
10
Modèle conceptuel
de données (MCD)
GEA2

 L’objectif de MCD est de proposer une


représentation schématique de la partie statique
de l’entreprise (données et liens) en utilisant le
formalisme d’entité/association qui soit
abordable par tout utilisateur permettant un
dialogue clair avec les concepteurs.
 Le MCD obtenu ne doit inclure que des données
nécessaires au fonctionnement de l’entreprise et
les liens existants entre ces données.

12
GEA2
II. Concepts de base
I.1. Définitions (entité, association et attribut)
 Entité : représentation concrète ou abstraite d’un objet
appartenant au réel perçu à propos de laquelle on veut
enregistrer des informations. Exemple : l’objet «élève».
 Association : représente un lien entre deux ou plusieurs
entités (non nécessairement distinctes).
Exemple : l’association «avoir pour note dans».
 Attribut (propriété) : caractéristique ou qualité qui décrit
une entité ou une association. Exemple : l’attribut
«prénom de l’élève» de l’entité «élève».

13
GEA2

 Dictionnaire des données : liste des


attributs nécessaires pour la gestion
visée, avec précision sur leur type, nature,
dimension, format ainsi que sur leur
signification.

14
GEA2

15
GEA2

Identifiant d’une entité :

 Une entité doit être dotée d’un identifiant.


 L’identifiant fait partie des propriétés de l’entité.
 Sa valeur doit être différente pour chaque
occurrence de l’entité : il décrit chaque occurrence
de l’entité d’une façon unique.

16
GEA2
 L’entité avec ses propriétés (dont l’identifiant)
est schématisée : Nom entité
Identifiant
Nom attribut 1
Nom attribut 2
etc.

 Un identifiant d’une entité doit être


 univalué et non nul : à une occurrence de l’entité correspond
une et une seule valeur d’un identifiant;
 discriminant : à une valeur d’un identifiant correspond une et une
seule occurrence de l’entité ;
 stable : une occurrence donnée d’entité doit conserver la même
valeur d’identifiant jusqu’à sa destruction ;

17
GEA2

III.1. Cardinalité

 Définition : les cardinalités d’une entité


dans une association mesurent, lorsque
l’on parcourt l’ensemble des occurrences
de cette entité, le minimum et le maximum
de leur participation à l’association.
On note (min, max).

18
GEA2
 Le formalisme peut être ainsi simplifié :

Elève 0,2 Avoir pour note 0,3 Matière


-Nom élève -Note -Matière enseignée

 En général, on utilise n pour remplacer une cardinalité


supérieure à 1.
 On a alors quatre types de cardinalité :
 (0,1) : une occurrence de l’entité ne participe jamais plus d’une fois à
l’association ;
 (1,1) : une occurrence de l’entité participe toujours une et une seule fois
à l’association ;
 (1,n) : une occurrence de l’entité participe toujours au moins une fois à
l’association ;
 (0,n) : aucune précision n’est fournie quant à la participation des
occurrences de l’entité à l’association.

19
GEA2
III.2. Règles de gestion

 Les règles de gestion du MCD précisent les contraintes


d'intégrité qui doivent être respectées par le modèle.
 Exemple : en plus des règles de gestion R1-R5, le MCD
d’une école peut avoir les règles de gestion suivantes :
 R6 : un professeur fait au moins un enseignement.
 R7 : une classe a au moins un enseignant.
 R2 (rappel) : chaque matière est enseignée par un et un seul
professeur.
 Le MCD sera
Professeur
1,n …
Matière 1,1 Enseigner 1,n Classe
•Nbre_heures
… …
20
GEA2
Elève
 N° SS élève Matière
 Nom_élève (0,n) Avoir pour note (0,n) Siglematière
 Prénom _élève Désignation_mat
Note
 Date_naissance
 Adresse
 Année_étude

(0,1)
(1,1)
Appartenir

Professeur
(1,n)
Classe
(1,n) (1,n)  Code_prof.
Enseigner
 Code Classe  Nom_prof.
•Nbre_heures
 Désignation_classe  Prénom_prof
 N° salle  Statut_prof
21
GEA2

II.2. Occurrences
 Occurrences d’une entité : l’entité exprime un type, un
ensemble dont les éléments sont appelés occurrences de
l’entité.
Exemple : l’entité « élève » aura quatre occurrences :

 Albert Dupont
 James West
 Noémie Dupont
 Sophia Dali

 Occurrences d’un attribut : Les propriétés (attributs)


prennent des valeurs appelées également occurrences de
la propriété.
Exemple : l’attribut « prénom de l’élève » prend l’une des
valeurs : {Sophia, Noémie, James, Albert}
22
GEA2
Entité Attribut Valeur

Nom Dupont
Prénom Albert
Adresse 3 rue de Voltaire, 54400 Longwy
Entité Attribut
Age 16Valeur
Année d’étude_ Seconde
Nom
etc. … James
Prénom West
Adresse 3 rue de Voltaire, 54400 Longwy
Entité AgeAttribut 16Valeur
Année d’étude_ Seconde
Nom
etc. … Dupont
Prénom Noémie
Adresse 3 rue de Voltaire, 54400 Longwy
Entité Attribut
Age 16Valeur
Année d’étude_ Seconde
Nom
etc. … Dali
Prénom Sophia
Adresse 3 rue de Voltaire, 54400 Longwy
Date de naissance 10/08/1989
Année d’étude Seconde
etc. …
23
GEA2
 L’entité et ses propriétés sont schématisés
graphiquement comme suit

Nom entité
Nom propriété 1
Nom propriété 2
etc.

 Dans l’exemple traité :


Élève
 Nom
 Prénom
 Date de naissance
 Adresse
 Année d ’étude
24
GEA2
Nom Prénom Date de naissance etc.
Dupont Albert 01/06/88 ...
West James 17/02/84 ...
Dupont Noémie 19/07/86 ...
Dali Sophia 10/08/89 ...

 Pour distinguer les Dupont, on ajoute un attribut


« Numéro d’élève ».
Numéro d’élève Nom Prénom Date de naissance etc
1 Dupont Albert 01/06/88 ...
2 West James 17/02/84 ...
3 Dupont Noémie 19/07/86 ...
4 Dali Sophia 10/08/89 ...
25
GEA2
II.4 Formalisme

Nom entité 1 Nom entité 2


Identifiant 1 Nom de l’association Identifiant 2
Nom attribut 1 •attribut 1 Nom attribut 1
•attribut 2 Nom attribut 2
Nom attribut 2
etc. etc.

 Exemple
Elève
 N° SS élève Classe
 Nom Appartenir  Code Classe
 Prénom  Désignation

 Date naissance  N° salle

 Adresse
 Année d’étude 26
GEA2
II.4 Formalisme
 Pour les entités
 un nom à chaque entité,
 les noms de tous les attributs qui la décrivent,
 schématisées sous forme d’un rectangle
divisé en deux parties.
 Pour les associations
 un nom à chaque association,
 les noms de tous les attributs qu’elle porte et
des entités qu’elle associe,
 schématisées sous forme d’un ovale divisé en
deux parties et relié aux rectangles.
27