Vous êtes sur la page 1sur 11

Le discours rapporté

Définition
• Lorsqu’un locuteur introduit à l’intérieur de son propre discours des propos
tenus par autrui, ou par lui-même dans une situation d’énonciation
différente, on parle de discours rapporté.

• Il existe trois types de discours rapporté:


– Le discours direct, dans lequel l’énonciateur répète simplement le
discours qu’il reprend. Il est indiqué par deux points et par des
guillemets.
Ex: Il m’a dit. « Je t’aimerai toujours »
– Le discours indirect qui est lié à un verbe introducteur à la forme d’un
complétive.
Ex: Il m’a dit qu’il m’aimerait toujours.
– Le discours indirect libre, sans verbe introducteur, en l’interprétant.
Ex: Il me faisait de grands serments: il m’aimerait toujours, ne me
quitterait jamais…

Elaborado por Nuria Lozano Rojas


L’interrogation indirecte:
– Le verbe qui introduit l’interrogation indirecte : demander, savoir,
vouloir savoir, s’informer… est suivi de « si » lorsque l’interrogation
porte sur l’ensemble de la phrase.
Ex: « Est-ce que tu m’aimes? » → Elle veut savoir si je l’aime.

– Si l’interrogation est partielle, si elle porte sur un aspect plus précis


(lieu, temps, etc) le mot interrogatif (où, quand, comment…) ne change
pas. Mais attention, l’ordre des mots redevient normal, c’est-à-dire,
l’inversion verbe-sujet disparaît.
Ex: « Où vas-tu? Avec qui sors-tu?» → Mes parents veulent savoir
où je vais et avec qui je sors.

– Quelques particules interrogatives changent:


• Que / qu’est-ce que → ce que /ce qu’
• Qui / qu’est-ce qui → ce qui
Ex: « Qu’est-ce que tu en penses? » → Il m’a demandé ce que j’en
pense.

Nuria Lozano Rojas


Le discours rapporté
• Dans ce type de discours , la phrase rapporté est introduite par
un verbe de parole ou d’opinion régissant une proposition
subordonnée.

• Les repères de l’énonciation initiales disparaissent, ce qui se


manifeste notamment par la transposition de la 1ère personne à
la 3ème personne.

• Les repères temporelles sont modifiés de manière à s’insérer


dans la nouvelle situation d’énonciation.

• Souvent, on ne peut pas « traduire » en discours indirect faute


d’indications de temps et de lieu spécifiques. Il faut avoir recours
au contexte.
Ex: « Vous habitez en face? » lui demande-t-elle
Elle lui demandaes’il habitait en face « de chez elle »
Nuria Lozano Rojas
Passage du style direct au style
indirect
• Quels sont les verbes qui permettent d’introduire le discours indirect?
– On les appelle souvent les verbes du « dire ». En effet « dire » est le verbe le
plus fréquent. Mais il en existe beaucoup d’autres qui permettent de nuancer, de
préciser, de « colorer » ce que l’on veut exprimer. Voici quelques-uns:

– Certains verbes ne peuvent pas introduire un discours indirect, il est


nécessaire de les compléter par un verbe du « dire ».
Ex: *Il s’est excusé qu’il avait du travail.
Il s’est excusé en disant qu’il avait du travail.

Nuria Lozano Rojas


Passage du style direct au style
indirect

• Modifications en ce qui concerne les personnes:


– Il faut transformer les pronoms personnels, les adjectifs
et les pronoms possessifs.

Ex: « Ne prenez pas votre caméscope,je prendrai le


mien », nous a dit notre ami. → Notre ami nous a dit de ne
pas prendre notre caméscope, qu’il prendrait le sien.

Nuria Lozano Rojas


• Modification des temps verbaux:
– Temps des verbes à l’indicatif → Il faut faire attention au temps
du verbe
principal (celui qui introduit le discours rapporté). Si ce verbe est au
présent, au
futur ou au conditionnel, le temps de la complétive ne change pas.
Mais si le verbe introducteur est à l’un des temps du passé, il faut
effectuer les changements dans le temps du discours rapporté
signalés dansla table ci-dessous.
Ex: « Je viendrai vous voir » , promettra-t-il sans doute.
Il promettra qu’il viendra nous voir.
Ex: Il a annoncé: « Je
partirai
bientôt »
Il a annoncé qu’il partirait
bientôt.

Nuria Lozano Rojas


– Temps des verbes aux autres modes

• Subjonctif → Il n’y a pas de changement lorsque l’on passe


au discours rapporté.

• Conditionnel → Il n’y a pas de changement lorsque l’on passe


au discours rapporté.

• Impératif → Pour transformer au discours indirect une


phrase à l’impératif, le verbe introducteur est suivi de « de
+ infinitif ». Il peut aussi être transformé au subjonctif.
Ex: « Partez vite, mes enfants, il va pleuvoir » → Elle leur a
dit de partir.
Il m’a ordonné :« Sors de là » → Il m’a ordonné que je
sorte de là / Il m’a ordonné de sortir

Nuria Lozano Rojas


• Modification des mots exprimant le lieu:
– Si la situation spatiale du discours rapporté change par rapport
à a situation des mots rapportés il faut préciser cette
situation, ce qui implique le changement de certains mots tels
que « ici » par « là ».

Ex: Claire nous a dit: « Nous pouvons venir ici pour son
anniversaire » →
Claire nous a dit que nous pourrions aller là-bas pour son
anniversaire.

Nuria Lozano Rojas


• Modification des mots exprimant le temps:adjectifs, adverbes,
locutions…
– Si le verbe introducteur du discours rapporté est à l’un des temps du passé et si
ce que l’on rapporte n’a pas de lien avec le présent, il faut faire les changements
signalés dans la table ci-dessous.
Ex: Anne (vendredi) : « On va à la piscine demain? » →
Hier, j’ai vu Anne et elle a proposé qu’on aille à la piscine aujourd’hui. OU
(Une semaine plus tard) Vendredi dernier j’ai vu Anne et elle a proposé qu’on
aille à la piscine le lendemain.

Nuria Lozano Rojas


• Modification des phrases exclamatives:
– Les particules exclamatives
« Comme! », « Que! » Quel! » se transforment en
« combien »

Ex: Il dit: « Comme/ Que c’est dommage que tu ne viennes


pas!» →
Il dit combien c’est dommage qu’il ne vienne pas.

Nuria Lozano Rojas